AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Expérimentations de la Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 12
Crédits : 15
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Communication Web

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Expérimentations de la Force   Sam 15 Avr - 21:29

Jusqu'ici, le silence avait été presque total, seulement rompu, de temps à autre, par un bruit de pas lointain, disparaissant très vite, si vite qu'on aurait pu croire l'avoir rêvé. Impossible de savoir s'il faisait jour ou nuit, s'il était tard ou tôt, ni même combien de temps s'était passé depuis qu'elle avait emmenée de la précédente prison jusqu'ici. La cellule était toute petite, les murs gris foncés, en métal, avec une porte scellée, une couchette où elle était allongée depuis son transfert ici. Les yeux fermés, couchée sur le côté, elle tâchait de rassembler ses idées, sentant les effets de la drogue s'atténuer avec lenteur dans son organisme. Encore un peu de patience et elle sera de nouveau en état de combattre, prête à réagir à la première occasion. Le seul danger était qu'on vienne la chercher avant qu'elle n'ait pu se reprendre, cependant, tout était toujours très calme, il fallait en profiter au maximum.

Elle n'avait plus revu Alek depuis le jour où il avait dû massacrer quelques types, sous la menace qu'on la tue, elle. Qu'était-il devenu ? Etait-il devenu Sith, en se laissait aller à la colère ou la peur ? Avant qu'on ne les emmène tous les deux, qu'ils ne soient enfermés, elle avait parfaitement ressenti le trouble profond qui l'agitait et revoyait son regard déchiré. Enfin, il aurait dû accepter qu'on la tue et ne pas plier ! Il l'aimait, alors qu'elle... Nazénie avait mis un bon moment avant de percuter que non, ce n'était pas des idioties, Alek était vraiment tombé amoureux d'elle, même si ça lui semblait illogique au possible, il n'avait pas les yeux en face des trous pour réussir à flasher sur elle. Résultat des courses, il acceptait d'obéir à des ordres infâmes pour la sauver alors qu'il devrait la laisser mourir. Pour commencer, elle aurait dû le repousser dès le début, ne pas le laisser la suivre.

Dix bonnes minutes plus tard, la jeune femme rouvrit les yeux, se levant avec une légère grimace puis se mettant à moitié assise sur la couchette. La tête ne lui tournait plus et elle pouvait se redresser, maintenant, excellent point. Le sale type qui lui avait injecté son produit n'avait pas eu la main aussi lourde que la dernière fois, c'était heureux. Respirant lentement, elle s'étira longuement, se mettant debout puis repoussant les mèches retombant devant ses yeux. Très bien. Dès que le vieux Muun repassera cette porte, elle se tiendra prête. Si seulement elle avait encore son sabre... Ou même n'importe quoi pouvant servir d'arme ! Ici, il n'y avait rien, ou juste une couverture, elle pourrait essayer d'étouffer le Sith avec. Les chances de réussite pour un pareil plan étaient toutefois très minces. Enfin, peu importe. Se calmant, elle se prépara à attaquer, sachant qu'il ne fallait jamais longtemps avant que le Muun ne revienne la chercher pour ses "expériences".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Dim 16 Avr - 21:02

C'était... fascinant... Soit, Plagueis trouvait bien des choses tout à fait fascinantes et des milliards de sujets d'études, à tel point que plus d'une dizaine de vies ne seraient pas suffisantes pour tout exploiter, néanmoins, cette fois-ci, il retrouvait ce petit frisson précédent des avancées majeures. Tendant la main, il caressa presque amoureusement la longue liste de données défilant sous ses yeux, avec même un léger tremblement de pure excitation. Parfait, oui, parfait, c'était exactement comme cela... Cette fois-ci, il tenait la procédure en main, il n'y avait plus de hasard qui tienne ni quoi que ce soit d'autre. La Force elle-même pouvait être manipulée, il le savait, il le fera. Il la tiendra entre ses mains et la modifiera en son sein. Se redressant, il réajusta son long manteau, prêt à reprendre l'expérimentation en bonne et dû forme. Voilà si longtemps qu'il attendait cette occasion... Cette fille conviendra. Comme sa précédente cobaye.

Jamais, jusqu'ici, il n'avait retrouvé une femme qui puisse faire l'affaire, mais cette fois-ci, c'était bien différent. Qu'elle soit Sith, Jedi, apprentie, Padawan, simple citoyenne perdue du fin fond de la galaxie ou même esclave, quelle importance, tant qu'elle correspondait à tous les critères ? Elle était devenue, à ses yeux, un tout nouveau terrain de jeu, la base vivante d'une expérience qu'il tenait à refaire depuis longtemps, et cette fois, à réussir. Oui, oui... Cette fois-ci, il allait réussir. Il allait prendre son temps pour en arriver à un résultat parfait, travailler sur elle sans la tuer malencontreusement au passage et en prenant, cette fois-ci, bien garde à ses manipulations. La Force formait un "nœud" très étrange, dans cette femme, un nœud comme celui détecté chez sa première cobaye. n axe de travail si fascinant ! Si complexe, si important, l'envie d'en savoir plus le faisait frémir tout entier.

Dès qu'il entra dans la cellule, sa petite cobaye tenta aussitôt de l'attaquer, au corps-à-corps, bien mieux réveillée que la dernière fois, même si ça restait insuffisant. Qu'espérait-elle donc, encore sous les effets de la drogue et tenant à peine debout ? Il la repoussa avec violence puis tendit la main vers elle, usant de la Force pour l'étrangler. Qu'elle soit bien consciente de sa chance, qu'il ne puisse la tuer... Plagueis ne stoppa que lorsqu'elle fut vraiment sur le point de succomber par asphyxie, la maintenant ensuite dans un carcan de Force pour l'observer tout à son aise. Sa mauvaise coopération ne l'empêchera guère de travailler, qu'on se le dise.

Ne sois pas si ridicule, petite, siffla-t-il en rigolant. Abandonne... Je ne veux pas te tuer, vois-tu, tu as une utilité toute particulière à mes yeux. Peu m'importe que tu sois Jedi ou que tu rejoignes le côté obscur, j'ai bien d'autres grands projets pour toi.

De grands projets, oui ! Très excité et impatient, il appela deux gardes pour qu'ils viennent la récupérer et la traîner jusqu'au laboratoire. Durant ce temps, Plagueis alla récupérer les données exfiltrées toute à l'heure, les parcourant une nouvelle fois. Il revint ensuite vers sa cobaye, attachée sur une longue table et se pencha sur elle. Avait-elle peur ? Il ressentait surtout de la colère, de la frustration. Et une pointe de peur, oui. Qu'elle ne s'inquiète pas, il la voulait vivante... Penchée sur elle, Plagueis se concentra tout d'abord, plongé dans la Force et sa puissance. Il la ra ressentait... Il pouvait la saisir... S'en emparer d'une main et la tordre de douleur, s'insinuer comme un poison qui la rendra malade. Il touchait la Force en cette femme. Littéralement. Agissant comme un véritable poison, Plagueis s'infiltra peu à peu dans les courants sinueux chez cette femme, remontant le cours avec une avidité non dissimulée.

Je la ressens, murmura-t-il. La Force vibrante en toi, je peux la toucher. La saisir. La tordre. L'empoisonner. Tu auras un peu mal...

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 12
Crédits : 15
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Communication Web

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Lun 17 Avr - 11:55

Elle ne pouvait savoir exactement combien de temps il se passa avant d'entendre de nouveau des bruits de pas se rapprochant de sa cellule, peu de temps en tout cas. Respirant profondément, elle se mit en place, espérant n'être pas non plus coincée dans une base paumée au fin fond de la galaxie et avoir l'opportunité de voler un vaisseau. Le bruit se rapprocha, puis la porte s'ouvrit en coulissant, laissant passer la grande ombre du Muun. Nazénie fonça aussitôt pour l'attaquer, au corps-à-corps. Il para du bras son premier coup avec plus de vivacité qu'elle n'aurait cru, pour un vieux Muun, puis répliqua à son tour. La jeune femme se baissa vite fait pour esquiver le coup de pied mais se prit le suivant, manquant encore de réflexes à cause de la drogue. Repoussée en arrière, elle allait repartir à l'assaut lorsqu'une pression vint serrer sa gorge, de plus en plus. Étouffant, elle y porta les deux mains en luttant pour reprendre son souffle, la bouche grande ouverte pour avaler de l'air. Bientôt, des petits points noirs et de lumières se mirent à danser devant ses yeux, sa vue s'obscurcit, puis elle retomba mollement, lorsque l'air revint tout à coup. Toussant, elle cligna des yeux pour retrouver ses sens, respirant vite, alors que le Sith l'immobilisait.

– Ne sois pas si ridicule, petite, siffla-t-il en rigolant. Abandonne... Je ne veux pas te tuer, vois-tu, tu as une utilité toute particulière à mes yeux. Peu m'importe que tu sois Jedi ou que tu rejoignes le côté obscur, j'ai bien d'autres grands projets pour toi.

Bizarrement, entendre ça, de la part de ce type, sonnait encore plus effrayant que tout le reste réuni. Il fit appeler deux autres hommes qui vinrent la traîner dans les couloirs, la portant à moitié, puis dans une sorte de grand... laboratoire ? e débattant comme une furie, elle mordit jusqu'au sang l'un des deux types lorsqu'il l'attacha contre une table, souriant en l'entendant pousser un juron. Un peu éblouie par la très vive lumière juste au-dessus, Nazénie détourna le regard pour essayer de voir où elle se trouvait exactement. Il y avait d'autres personnes, plus loin, des humains et d'autres races, mais surtout des humains. Beaucoup d'appareils étranges qu'elle n'avait jamais vu, hormis quelques uns à l'infirmerie du Temple Jedi. Plagueis revint se pencher sur elle l'instant d'après, la révulsant simplement à voir cette face plate et horrible. Qu'est-ce qu'il fichait ? La peur revenait, sans qu'elle puisse la contrôler, aiguisée par le fait qu'elle ne comprenne pas ce q'il souhaitait tirer d'elle. Il pourrait la tuer, ou tenter de l'attirer du côté obscur, mais à part ça ? Puis elle ressentit, tout à coup, son esprit mauvais s'insinuer dans le sien comme un serpent, puis dans tout son corps. Sincèrement effrayée, cette fois, elle se tendit brusquement, se démenant pour le repousser, le chasser de sa tête.

– Je la ressens, murmura-t-il. La Force vibrante en toi, je peux la toucher. La saisir. La tordre. L'empoisonner. Tu auras un peu mal...

– Sortez de ma tête ! cria-t-elle.

Du calme. Concentre-toi. Ce n'est pas en perdant son sang-froid qu'elle allait parvenir à quoi que ce soit. Inspirant, elle ferma les yeux et se concentra, s'efforçant d'oublier la douleur pour arracher cette présence de son corps, la jeter plus loin, peu importe ce qu'il pouvait bien lui vouloir exactement. Ce type s'y prenait avec une aisance prouvant qu'il avait déjà fait ce genre de rituel, ou elle ne savait quoi, par le passé. Elle se sentait bizarre, tout lui échappait. Tendue mais concentrée à nouveau, elle se lança dans une bataille mentale avec son bourreau, pour l'arrêter dans sa course.

_________________


Dernière édition par Nazénie Androssian le Lun 17 Avr - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 156
Crédits : 256
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Lun 17 Avr - 11:55

Le membre 'Nazénie Androssian' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Lun 17 Avr - 11:58

**, 16 aux dés, j'te déteste.xD

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 156
Crédits : 256
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Lun 17 Avr - 11:58

Le membre 'Darth Plagueis' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Lun 17 Avr - 13:37

Sortez de ma tête ! cria-t-elle.

Doucement, petite fille, inutile de perdre son sang-froid. Il lâcha un léger ricanement amusé et sentit, très peu de temps après, qu'elle mobilisait toutes ses forces pour stopper l'intrusion et le repousser de là. Riche idée, c'était toujours bien plus amusant lorsque la victime se débattait et luttait, cette femme allait lui permettre de se divertir. Pas si mauvaise que ça, en plus, en, matière de lutte mentale, c'était intéressant. Plagueis s'autorisa un moment à jouer avec elle, esprit contre esprit, pour tester ses limites et voir jusqu'où elle était capable de se rendre, pour sa défense. Bien entraînée, soit, mais pas encore assez. Trop jeune, encore trop peu rompue à ce genre de combat, bien qu'elle ait des bases solides. Il joua avec elle un moment puis écrasa la résistance qu'elle lui opposa, satisfait. Bien, bien, au moins convenait-elle parfaitement pour le rôle qu'il lui destinait.

L'instant d'après, un autre humain s'approcha avec prudence et déclara que son apprentie, convoquée toute à l'heure, était arrivée. Plagueis s'arracha à regret à son étude, une main posée sur le front de sa cobaye et l'autre contre la table, pour redresser la tête. Même si c'était lui qui l'avait fait venir, il n'aimait jamais s'interrompre. Enfin ! Ce n'est pas ça qui lui gâchera sa joie et le savoir était aussi fait pour être transmis. Lorsque son apprentie se présenta devant lui, il lui dit de se préparer, baissant la tête pour sourire à sa cobaye. Ah, pauvre chérie, perdue entre les griffes du vilain scientifique. Lorsqu'il en aura fini avec elle, ils verront bien dans quel état mental elle se trouvera.

Cette femme ressemble beaucoup à ma chère cobaye d'autrefois, sourit-il de plus belle. Il ne faut pas la tuer, j'en ai besoin. Concentre-toi, ressens le flux des midichloriens traversant une personne, concentre-toi sur les flux de la Force en elle.

Il fit poser la main de son apprenti sur le front de sa jeune victime, tout en contrôlant tout de même que son cœur ne s'emballe pas trop et qu'elle ne s'étouffe pas non plus. Doser le stress et la douleur, pour ne pas qu'elle leur claque entre les doigts. Son rythme cardiaque était rapide, beaucoup trop rapide, pas très bon pour la suite des opérations, ça. Plagueis se redressa puis prépara un petit tranquillisant qu'il injecta dans les veines de sa proie, pour la forcer à se calmer. Ce n'était que le début, chère petite, uniquement le début.

Prend-lui un peu de sang et analyse-le. Voyant voir si tu es capable d'en tirer des informations...

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Lun 17 Avr - 21:52

Prakith, une planète étrange, déserte en soit instable, mais qui semblait être parfaite pour mon maître et pour ses recherches. J'aurais préféré être dans un endroit un peu mieux et qui n'étais pas près de s'effondrer aux moindres mouvements.

Nullement là pour comprendre les faits et geste de mon maître, j'étais surtout ravie de pouvoir enfin me plonger dans mes recherches avec du matériel à la pointe de la technologie, c'était plus qu'agréable pour moi. Rapidement, mes marquent furent prises et cela fut un enchantement pour moi d'étudier en ces lieux.

Mon maître, lui de ce que je savais était actuellement occupé avec une prisonnière, une Jedi ou une grise de ce que j'avais compris. Pour ma part, je m’entraînais à ressentir les flux de forces dans la salle de méditation et tenait hélas que quelques minutes avant d'être épuisée totalement. Ma séance du jour, fut brutalement interrompus par l'un des hommes de mon maître qui me demanda rapidement.

Ajustant ma tenue, je me hâtais de le rejoindre à son laboratoire avec une certaine curiosité, car j'espérais vraiment voir ce qu'il faisait avec la prisonnière. Une fois annoncé et dans la salle, je jetais un rapide coup d’œil à la forme allongée de la jeune femme qui était vraiment dans un sale état, mais semblait avoir encore une étincelle de détermination.

Tout en changeant rapidement de tenue, mon maître m'expliqua que la jeune femme semblait le fasciner beaucoup, comme l'une de ces anciennes expérience, ce qui éveilla ma curiosité au plus au point


Maître, pensez-vous que vous pourriez reproduire avec elle, la même chose que vous aviez fait par le passé avec cette femme ?

Avant d'avoir eus de réponse, ma main fut placé d'office sur la tête de la jeune femme et je commençais alors à comprendre vraiment ce que mon maître pouvait m'expliquer sur les flux, c'était vraiment fascinant d'arriver à les ressentir de la sorte, de pouvoir même les toucher.

Je sentie aussi la jeune femme en proie à un fort malaise et compris qu'elle risquait de passé à trépas ce qui n'aurait pas arranger les besoins de mon maître. Revenant à la réalité, je pris une seringue, une aiguille et plusieurs fioles avant de prendre du sang de la jeune femme et de m'installer plus loin pour commencer mes recherches.

Dans la première fiole, je mis un stimulant pour que le calmant s'efface, la seconde fiole quant à elle resta la même puis je me plongeai dans l'étude des deux échantillons tout en prenant notes sur notes.

Son ADN était basique, mais semblait contenir une petite dégénérescence que je pris soin d’isoler pour l’étudier en suite, puis me concentra sur les taux de midi-chloriens de la jeune femme, laissant mon maître s’occuper d’elle.

Son taux semblait basique, la norme pour une Jedi ou un adepte basique de la force, donc je me concentrais alors sur la dégénérescence que je venais de détecter dans la première fiole et commença à étudier son contenue ne m'intéressant pour le moment pas à ce que faisait mon maître, fasciné par ce que j'avais trouver et tenta alors de l'isoler pour voir si je pourrais le reproduire ensuite .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 12
Crédits : 15
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Communication Web

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Mar 18 Avr - 8:07

Un esprit… Ce n’était même pas de la noirceur, qu’elle ressentait le plus, plutôt un froid implacable et dur. Nazénie gardait les yeux clos avec force, tout en luttant, les poings serrés, révulsée par la main qu’il gardait contre son front. C’était bel et bien comme si un long serpent avait enroulé ses anneaux autour d’elle, que son corps ne lui appartenait même plus. La lutte dura ainsi quelques minutes, de longues minutes où elle s’efforça de ne jamais lâcher prise, les lèvres serrées. Alors qu’elle avait de plus en plus l’impression de ne jamais pouvoir atteindre son but, il l’enveloppa tout à coup toute entière brusquement, lui arrachant un petit cri de surprise. A moitié sonnée, elle laissa retomber sa tête contre le métal dur et glacé de la table, haletante. Ne t’évanouis pas ! Ce n’était pas le moment de se laisser aller. Respirant un peu plus vite, Nazénie rouvrit un œil un peux vitreux, sans pouvoir rien apercevoir du tout à cause de la lumière trop forte. Enfin, ce n’était peut-être pas plus mal, avoir la sale tête de ce Sith au-dessus de soit n’est pas l’une des visions les plus agréables qu’on puisse emporter, avant de mourir.

– Cette femme ressemble beaucoup à ma chère cobaye d'autrefois, sourit-il de plus belle. Il ne faut pas la tuer, j'en ai besoin. Concentre-toi, ressens le flux des midichloriens traversant une personne, concentre-toi sur les flux de la Force en elle.

– Maître, pensez-vous que vous pourriez reproduire avec elle la même chose que vous aviez fait par le passé avec cette femme ?

Quoi ? Grimaçante, elle sentit tout à coup une autre main, humaine cette fois-ci, venir se poser sur son front. Mais c’est qu’il avait un apprenti, le vieux chercheur fou ? C’est bien, ça, on passe la balle à la nouvelle génération ! Jurant entre ses dents, elle sentit son cœur s’emballer encore plus vite, quelque chose n’allait pas du tout, on… on jouait avec quelque chose dans son corps. Une petite piqûre fût tout à coup faite à son bras, lui arrachant un long frisson alors qu’elle se détendait bien malgré elle. Très bien, la mort ne sera pas pour tout de suite, dirait-on. Nazénie retourna à nouveau la tête sur le côté, une fois tranquille, voyant, avec la vue un peu trouble, pas un homme mais une femme, debout à côté en train de préparer une petite seringue. Voilà quelle servait d’objet d’études pour les besoins d’apprentissage d’une dingue et de son maître chéri, tout allait bien dans sa vie. La piqûre suivante ne la dérangea même pas, elle ne la ressentit qu’à peine. Si cette fille la laissait indifférente, la présence de son maitre, en revanche, commençait à lui coller de sérieuses envies de suicide.

Dès qu’il revint, elle se focalisa sur ses défenses, sur tous les moyens possibles à utiliser pour l’empêcher d’accéder à son esprit. Avant de comprendre que ce n’était pas après sa santé mentale ou son intégrité psychique qu’il en avait… Un cri incontrôlé franchit ses lèvres, avec cette horrible impression qu’il touchait jusqu’à ses cellules, ses nerfs, tout ce qui était possible. Personne ne lui avait appris à lutter contre ça, au Temple ! Qu’est-ce que leurs maîtres foutaient ?! Nazénie se mordit les lèvres jusqu’au sang pour s’empêcher de hurler encore, gardant les yeux fermés pour au moins ne plus avoir sous le nez la tête monstrueuse de Plagueis. Ce n’était pas tant la douleur, qui la bouleversait, mais plutôt de sentir cette âme glacée s’infiltrer dans son organisme. Son cœur fit un nouveau bond, malgré le calmant injecté, avant de retomber tout aussi vite à un rythme très bas. Trop bas. Soulagée, Nazénie ne fit rien pour se reprendre, se contentant d’attendre qu’il baisse un peu plus et l’emporte loin d’ici. Hélas, à peine eut-elle le temps d’en rêver qu’il repartit, plus vivement, au point qu’elle n’entendait plus que cela.

– Qu’est-ce que vous me voulez exactement ? parvint-elle à murmurer. Pourquoi ne pas juste me tuer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Mer 19 Avr - 19:21

Plagueis vérifia tout d'abord que sa nouvelle apprentie ne démolissait pas le matériel ni les échantillons en travaillant puis revint sur sa petite cobaye. Oh, oh, la voilà à essayer encore une fois de lutter... Le Sith effleura son visage et se concentra de nouveau sur elle, balayant ses défenses et plongeant directement son esprit au cœur même de son organisme. Elle hurla soudainement, avec un brusque spasme, incitant Plagueis à relâcher un peu la tension car il sentit très bien qu'elle était passée à deux doigt de l'arrêt cardiaque, cette fois-ci. Hum, pas très résistant, ces humains, franchement... Il secoua un peu la tête en vérifiant à nouveau son pouls, puis sa respiration, pinçant un peu les lèvres. D'accord, il avait sans doute été un peu trop rapidement, il devait prendre garde à ne pas la perdre dès la première salve. Une petite alerte clignota tout à coup, de nouveau le cœur faiblissait, elle était en train de partir. Holà, stop ! Pas déjà, il commençait à peine à s'amuser ! Grognant, il lui injecta un nouveau produit pour soutenir l'organe vital, pas question de déjà la tuer.

Qu’est-ce que vous me voulez exactement ? parvint-elle à murmurer. Pourquoi ne pas juste me tuer ?

Te laisser mourir serait bien trop simple...

Plagueis se redressa avec lenteur puis se détourna pour observer les capteurs. Rah là là, en effet, il y avait été beaucoup trop fort pour cette intrusion, même si celle-ci avait été très utile. Tout à ses observations, il faillit ne pas voir un message en attente, de la part d'un confrère à Korriban. Voyons voir... Il le lut avec attention puis se détourna de nouveau vers la jeune Grise, réfléchissant. 'approchant, il commença par glisser le message à son apprentie pour qu'elle le lise à son tour puis alla près de sa cobaye. Bien qu'elle respire plutôt mal, il la sentait encore bien éveillée. Presque avec délicatesse, Plagueis souleva les mèches de cheveux venues obscurcir sa vue pour dégager son visage, s'amusant beaucoup de la révulsion la traversant.

Crois-tu que ton cher petit ami songe à se laisser mourir, lui ? Au contraire, il lutte... Il lutte pour toi. Mais je crains que cette lutte en s'étouffe à son tour s'il apprend que tu es aux portes de la mort... Penses-y bien. Abandonner le tuerait lui aussi.

Maintenant, retour en cellule. Deux gardes vinrent la soulever puis la porter jusque là-bas, alors qu'il arrêtait son apprentie en posant une main sur son épaule.

Pousse-la à envoyer un message et envoie-le à Korriban...

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 20 Avr - 10:30

Pendant que mon maître était occupé avec la jeune femme, je m'occupais d'étudier la dégénérescence aperçut dans son sang qui était fascinant et semblait être réactive aux impulsions de force.

Bien que concentré pleinement dans mes recherches, je fus dérangé par mon maître qui me demanda d'accompagner la jeune femme en cellule. Mettant en stase mes flacons de sang, je changeais de tenue.


Cela sera fait maître

Je suivie les deux gardes en cellule et les observa s'occuper d'elle, avant de les congédier d'un mouvement.

Restez devant les portes

Appuyé contre un mur j'observais la jeune femme qui semblait être dans un triste état. Il n'y a encore pas si longtemps de cela, j'aurais éprouvé de la pitié pour elle, mais j'avais compris que pour avancer, je devais garder ma pitié pour moi.

Regardez ce que l'on a là. Tu fais vraiment peine à voir, si j'étais toi, je me laisserais conduire vers le côté obscur pleinement plutôt que d'aller d'un côté où de l'autre de la force. Tu finiras par devenir complètement folle à un moment où l'autre. Preuve avec Revan qui, il faut le dire est complètement cinglé

Je me décollais du mur et me mise accroupie devant la jeune prisonnière avant de parler à voix basse

J'ai eu un message d'un ami très proche qui s'occupe actuellement de ton petit ami sur Korriban. Le connaissant, je ne donne pas longtemps de ton cher et tendre, avant que ce dernier ne succombe pleinement aux ténèbres. Aurais-tu un mot à dire à ton petit ami?

Je l'observais longuement, son état de faiblesse était trop important pour que mon maître ne la tue avant d'avant d'avoir obtenue ce qu'il souhaitait.

Si tu me donnes ce que je te demande, j'aviserais avec mon maître pour qu'il te laisse te reposer quelques jours. Il serait tellement fâcheux pour nous que tu finisses si bêtement. Ton sang est tellement fascinant pour moi. Savais-tu qu’il contenait une dégénérescence sensible aux impulsions de force? C'est tellement fascinant je trouve pas toi?

Je me relevais et fis face à la jeune femme d’un regard vide de toutes émotions puis croisa les bras attendant une réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 12
Crédits : 15
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Communication Web

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 20 Avr - 12:56

– Te laisser mourir serait bien trop simple...

Evidemment, que deviendrait ce Muun sans nouveaux joujoux réguliers à torturer ? Nazénie n’eut pas la force de répliquer, cette fois-ci, ayant même cessé de se débattre contre les sangles la plaquant sur la table d’opération. Bah, à quoi servirait-il de répondre, de toute façon ? Dès qu’il en aura fini avec elle il la tuera, il n’y avait rien d’autre à attendre de plus. La seule interrogation encore valable était de se demander combien de temps il lui restait à vivre. Tout dépendait de l’amour du Sith pour cette petite expérience et sa patience, le temps qu’il voudra la garder vivante pour récolter toutes les données qu’il voulait. Mais quelles données exactement… Que trouvait-il de si intéressant dans son organisme ? Silencieuse, la respiration sifflante, elle luttait contre l’évanouissement, craignant de ne pas se réveiller avec les organes à la bonne place, rouvrant à moitié les yeux lorsque le dingue revint auprès d’elle. Un frisson brutal de dégoût la secoua lorsqu’il se mit à soulever les mèches de cheveux retombées sur son visage. Et lui s’en amusait sûrement beaucoup. Jamais elle n’avait haï une personne aussi fort.

– Crois-tu que ton cher petit ami songe à se laisser mourir, lui ? Au contraire, il lutte... Il lutte pour toi. Mais je crains que cette lutte ne s'étouffe à son tour s'il apprend que tu es aux portes de la mort... Penses-y bien. Abandonner le tuerait lui aussi.

Son regard s’enflamma mais elle n’eut le temps de rien répondre, deux gardes vinrent la chercher aussitôt après un bref signe du Muun. Une fois les sangles détachées, ils la soulevèrent puis la portèrent littéralement jusqu’à sa cellule, étant donné qu’elle était bien incapable de marcher, de toute façon. La petite pièce noire et froide lui fit malgré tout du bien, préférant largement cet endroit au laboratoire très clair et angoissant. Tombée allongée sur la couchette, elle ne bougea plus, remarquant juste après, du coin de l’œil, qu’une fille était venue à suivre. Qui… Ah, oui, l’apprentie du dingue Muun. Donc il n’y avait pas moyen d’être un peu seul, compris le message. Si elle était là pour la surveiller, pas la peine, il faudra un peu de temps avant que la Grise ne puisse se remettre debout toute seule. Quelques heures au minimum. Sans compter qu’il y avait sûrement des gardes devant la porte ou à traîner en patrouilles dans les couloirs. D’abord récupérer le maximum de force, ensuite, songer à fuir. Ou moins contacter quelqu’un et avoir de l’aide. Trouver où elle était enfermée, sur quelle planète, voler un vaisseau ou elle ne savait quoi.

– Regardez ce que l'on a là. Tu fais vraiment peine à voir, si j'étais toi, je me laisserais conduire vers le côté obscur pleinement plutôt que d'aller d'un côté où de l'autre de la Force. Tu finiras par devenir complètement folle à un moment où l'autre. Preuve avec Revan qui, il faut le dire, est complètement cinglé.

La jeune femme haussa légèrement un sourcil, lèvres pincées. Revan n’était pas fou uniquement car il tanguait d’un côté puis de l’autre, mauvais exemple… Avec ça, que voulaient-ils au juste ? Faire des expériences sur elle puis la tuer ? Faire des expériences puis la pousser vers le côté obscur ? Si c’était le cas, non, elle ne se laissera pas faire bien gentiment, ne serait-ce que par fierté. Toujours silencieuse, elle jeta un regard en biais à l’apprentie, qui vint s’accroupir juste à côté.

– J'ai eu un message d'un ami très proche qui s'occupe actuellement de ton petit ami sur Korriban. Le connaissant, je ne donne pas longtemps de ton cher et tendre, avant que ce dernier ne succombe pleinement aux ténèbres. Aurais-tu un mot à dire à ton petit ami ?

Règle numéro un, toujours accorder confiance et crédit à ce que peut dire un adepte du côté obscur à un Jedi prisonnier, bien évidemment, ne leur apprend-t-on pas cela dès la petite enfance, au Temple ? Si Nazénie avait été plus en forme, elle aurait sans doute éclaté de rire. Bien sûr, elle ignorait ce que devenait Alek, s’il était vivant ou non, ce qui lui était arrivé, et malgré cela, ce n’était pas une raison pour entrer dans ce genre de petits jeux, à moins de vouloir les perdre tous les deux. S’il mourrait, ce sera en Jedi. S’il succombait, elle n’aura plus rien à lui dire, ne sachant pas encore comment on pouvait ramener une personne qui s’était enfoncée dans les ténèbres.

– Si tu me donnes ce que je te demande, j'aviserais avec mon maître pour qu'il te laisse te reposer quelques jours. Il serait tellement fâcheux pour nous que tu finisses si bêtement. Ton sang est tellement fascinant pour moi. Savais-tu qu’il contenait une dégénérescence sensible aux impulsions de force? C'est tellement fascinant je trouve pas toi ?

Plagueis lui avait déjà fait comprendre qu’elle n’était pas « normale », merci bien, pas la peine qu’il envoie son apprenti lui répéter ça ! Et quand même ce serait vrai, Nazénie n’y voyait rien de fascinant. La fille se redressa, pendant qu’elle restait parfaitement immobile, évitant de bouger, pour le moment, pour recouvrer ses forces, ne pas les gaspiller bêtement.

– De un, Alek n’est pas mon petit ami, de deux, je n’ai aucune raison de croire ce que toi ou ton maître me direz de lui, de trois, si je dois lui parler, ce sera en face ou pas du tout.

Faire confiance aux Siths pour transmettre un message, quelle riche idée, pourquoi ne pas y avoir songé avant ? Nazénie soupira un peu, ignorant cette femme. S’ils voulaient la tuer, qu’ils le fassent, au moins souffrira-t-elle moins longtemps avec le scientifique fou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Sam 22 Avr - 16:48

La demoiselle ne semblait vraiment pas être coopérative, mais il me fallait à tout prix ce fichue message pour mon maître et le transmettre ainsi sur Korriban

Tes sentiments pour le jeune homme parlent d'eux même tu sais? Et il a lui-même avouez qu'il était très amoureux de toi

Ne pas pouvoir la torturer était vraiment très frustrant comme situation, d'autant plus que si je la tuais, mon maître me le ferait regrette amèrement. Je me mis à réfléchir longuement à la situation actuellement, ne sachant pas quoi faire. Ce message était des plus importants, je ne pouvais pas inventer quelque chose, car cela se saurait rapidement, et si je n'arrivais pas à obtenir une réponse; je me ferais sûrement punir de la pire des façon et ça très peu pour moi merci.

Je te propose un marché, libre à toi d'accepter ou de refuser, mais je serais toi j'y réfléchirais à deux fois. proposais-je tout en fixant la jeune femme droit dans les yeux

Tu es dans un état de santé des plus catastrophique il faut le dire, je ne compte pas abréger tes souffrances, mais j'ai une très bonne base de technique de soins Jedi qui pourrait améliorer ton état légèrement. Donne-moi un mot, n'importe quoi qui te passe par la tête et je te promet sur l'honneur de la Sith que je suis d'arranger ton état. C'est à prendre ou à laisser. Si tu refuses, je me ferais une joie de me servir de ce que mon maître m'a appris pour en finir avec ta misérable existence de Jedi et ensuite tu nous servira comme don d'organes

L'honneur sith était vraiment précieux pour moi, et pas une blague de mauvais goût. Je n'avais hélas pas réellement d'autres possibilités pour la faire parler. Si elle continuait de rester silencieuse et bien je laisserais son sort entre les mains expertes de mon maître et tant pis pour sa petite vie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 12
Crédits : 15
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Communication Web

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Dim 7 Mai - 19:21

– Tes sentiments pour le jeune homme parlent d'eux même tu sais ? Et il a lui-même avoué qu'il était très amoureux de toi.

C'était bien cela le souci, il risquait de plier plus vite à cause de ses sentiments. Nazénie retint un petit soupir, toujours sans pouvoir bouger. Alek, bon sang... Pourquoi était-il tombé amoureux, il était Jedi, il devait savoir que ça risquait de le faire sombrer ! Si jamais il chutait à cause d'elle... Non... Elle ferma les yeux un petit instant, ignorant la présence de la petite apprentie de l'autre fou, qui même si elle n'était pas aussi répugnante que son maître, restait une charogne de plus à venir vous croasser dans les oreilles. Et elle continuait, en plus, parlant maintenant de marché. Nazénie rouvrit un œil glauque avec une moue dévoilant déjà toute la coopération qu'elle était capable de produire, autrement, dit, une coopération avoisinant le zéro. Accepter un marché avec une femme capable d'appeler Plagueis maître et recevoir son enseignement ? Accepter un marché, qu'il soit honnête ou non, avec une personne ayant accepter tout à fait volontairement de suivre ce psychopathe malade des sciences et voulant découper tout ce qui bouge ? Accorder la plus petite once de confiance à une femme prête à rester aux côtés d'un scientifique malade prêt à charcuter tout ce qui bouge pour en examiner le sang ou les organes, pour faire des expériences louches ? Plutôt crever.

– Tu es dans un état de santé des plus catastrophique, il faut le dire, je ne compte pas abréger tes souffrances, mais j'ai une très bonne base de technique de soins Jedi qui pourrait améliorer ton état légèrement. Donne-moi un mot, n'importe quoi qui te passe par la tête et je te promet sur l'honneur de la Sith que je suis d'arranger ton état. C'est à prendre ou à laisser. Si tu refuses, je me ferais une joie de me servir de ce que mon maître m'a appris pour en finir avec ta misérable existence de Jedi et ensuite tu nous servira comme don d'organes.

Bien sûr, dès que Plagueis aura tiré d'elle tout ce dont il avait besoin, il la tuera certainement et se servira de son corps pour ses expériences. Elle le savait. Mais elle refusait de jouer le jeu de ces types avant de mourir, de les aider à faire sombrer le Jedi. Même si elle était aux portes de la mort, elle ne fera pas ça avant de passer l'arme à gauche.

– Je ne lui parlerai qu'en face, murmura-t-elle. Tu peux courir dire ça à ton maître. Disparais ou tue-moi, maintenant, tu n'auras rien de plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Mar 9 Mai - 11:36

La demoiselle ne semblait vraiment pas intéressé pour coopéré avec moi, c'était vraiment problématique. Ma proposition de lui venir en aide, ne semblait pas l'intéresser non plus, à croire qu'elle ne voulait qu'une chose souffrir en silence.

Croisant les bras, je l'observais longuement tout en l'écoutant parler et accessoirement me mépriser du regard. Bon, elle ne voulait que le voir vivant, mais son regard et ces sentiments trahissais ce qu'elle éprouvait pour notre prisonnier de l'académie.


Te tuer ? Non, je ne te ferais pas se plaisir et ce n'est absolument pas mon ordre de mission

Je ne pouvais pas la torturer, car elle allait nous claquer entre les mains, mais cela me démangeais beaucoup de lui faire cracher le morceau. Soupirant blasé, je laissais la jeune femme prisonnière avant de retourner voir mon maître sachant que je n'aurais rien de plus vue son état.

Elle ne veux rien nous dire maître, mais ses sentiments trahissent ce qu'elle ressent pour lui. De plus, on vois qu'elle a peur pour le jedi, même si elle ne le dit pas clairement mais ses sentiments transpirent pour lui. Sa seule envie est de le voir pour lui parler, elle ne veux rien dire de plus. L'interroger à la manière forte n'aurait que pour effet de la tuer rapidement vue l'état dans lequel, elle se trouve

Je savais que j'allais me faire tirer les oreilles, ou plus simplement punir, car je n'avais pas obtenue ce que mon maître voulait réellement, mais d'un autre côté ses sentiments seraient son point faible que se soit pour lui ou pour elle .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Dim 4 Juin - 11:19

Cela sera fait maître.

Plagueis n'écoutait déjà plus, assis devant l'ordinateur et consultant les données, débutant son travail, regroupant les informations puis commençant à tracer un schéma, une nouvelle procédure pour travailler. Cette fois-ci, il pouvait se permettre de prendre son temps et de garder sa cobaye durant un moment. Il fera en sorte de ne pas la tuer trop vite afin de pouvoir mener à bien toutes les expériences désirées. Concentré sur son travail, il effaça d'un geste le message précédemment envoyé, sans plus y accorder un regard. Que cela fonctionne ou non, tôt ou tard, l'un des deux finira de toute façon par sombrer, et Plagueis était plus prêt à parier sur le petit Malak, nettement plus manipulable que sa douce collègue. La petite Grise était sans doute trop bornée pour accepter de croire ce qu'on pouvait lui dire, bien trop bornée pour plier et coopérer gentiment, aussi. Tant pis pour elle, si elle préférait être utilisée puis mourir comme un rien, plutôt que de rejoindre le côté obscur, c'était son problème.

En attendant, son sang se révélait tout à fait fascinant. Plagueis ignorait si ce nœud qu'on retrouvait chez cette femme venait d'une anomalie génétique ou d'autre chose, comme il n'avait pas eu le temps de découvrir d'où cela provenait, chez Shmi Skywalker. Chez l'une et l'autre, la Force était présente d'une manière commune, ordinaire, comme chez de très nombreux sensitifs, mais il y avait cet "accroc", ce nœud contraignant. Le signe d'une maladie ? D'une malformation ? la Force pouvait-elle être mal-formée chez une personne ? Ce serait si fascinant ! Partant de là, les possibilités étaient si infinies... Oh, comme il avait envie de reprendre cette fille sur sa table d'opération, sans devoir attendre qu'elle ne se repose un peu, pour fouiller au plus profond d'elle et lui arracher tous ses secrets. Au moment même où il songeait à cela, son apprentie revint près du bureau.

Elle ne veut rien nous dire maître, mais ses sentiments trahissent ce qu'elle ressent pour lui. De plus, on voit qu'elle a peur pour le jedi, même si elle ne le dit pas clairement mais ses sentiments transpirent pour lui. Sa seule envie est de le voir pour lui parler, elle ne veux rien dire de plus. L'interroger à la manière forte n'aurait que pour effet de la tuer rapidement vu l'état dans lequel elle se trouve.

Incapable... Plagueis se redressa, quittant un bref instant ses recherches, puis frappa violemment son apprentie avec la Force, l'envoyant se cogner en partie contre un droïde médical dans un coin. Même pas fichue de manipuler une gamine affaiblie et blessée pour lui faire cracher un message ! Pathétique... Le seigneur Sith se leva, se dressant de toute sa hauteur, en jetant à peine un regard à son apprentie. C'était assez ennuyeux, d'un côté, oui, il était important de faire à nouveau sombrer Malak et renforcer leur position dans cette galaxie, renforcer l'Ordre Sith, mais d'un autre côté, Plagueis était contrarié que d'autres aient besoin aussi de ses cobayes pour ça. Qu'ils manipulent donc Malak comme ils le voulaient, mais la fille était à lui, il n'en avait pas terminé avec elle.

Soigne-la tout de même, lança-t-il à son apprentie. Puis force-la à parler pour son petit ami. Tu as une heure. Après cela, Korriban se débrouillera, j'ai assez de travail à faire avec elle. Dépêche-toi, tu as toi aussi du travail, pour la suite.

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Mar 6 Juin - 21:07

Une chose en entraînant une autre, la réaction de mon maître, face à mon manque de résultat ne se fis pas attendre. Le violent coup avec la force fut vraiment douloureux, mais je n'en montrais rien et me redressa vivement.

Il en sera fait selon vos ordre maître

Je pris alors tout le matériel de soins que je pouvais prendre avec moi et confia le reste à un droïde médicale pour m'assister dans mon travail, puis retournait dans la cellule de la jeune femme.

Bon, mon maître à demandé à ce que je te soigne et c'est ce que je vais faire.

Sans plus de cérémonie, je pris un flacon de désinfectant et nettoya les plaies sur le corps de la jeune femme, puis fis signe au droïde de continuer les soins, avec un onguent pour les plaies et leur permettre de cicatriser plus vite.

Bon, écoute moi bien ma petite, car je n'irais pas par quatre chemins. Tu n'es pas en position de refuser quoi que se soit à mon maître, donc je te conseil réellement de coopérer si tu veux que ton petit ami survivent à son séjour sur Korriban et ne termine pas lui aussi en cobaye ou alors rejoigne la force de façon définitive.

Tout en parlant, je fixais la jeune femme droit dans les yeux pour lui faire comprendre que je bluffais pas et que j'étais des plus sérieuses et que si elle ne me donnait pas le moindre mot, nous serions obligé de nous débarrasser de lui.

Une fois le droïde finit avec les soins de base, je me plaçais alors devant la jeune femme et usa de la force et des bases de soins que j'avais de mon enseignement Jedi pour terminer d'arranger son état le plus possible, tout en prenant garde à ce qu'elle reste parfaitement entravée.


Te voila maintenant dans un meilleur état. C'est pourtant pas compliquer non que de m'offrir un simple message, à moins que tu veuilles tester certains de mes poisons, ou alors je pourrais les offrir à mes connaissances sur Korriban qui pourrait s'amuser avec ton petit amis. Pas certaine qu'il survive aux traitements. Sache que tu as sa vie entre tes petites mains. Si tu coopères, il aura la vie sauve, mais si tu ne le fais pas, tu peux lui dire adieu, car tu ne retrouveras plus rien de lui

Je croisais les bras, tout en jouant avec un scalpel d'un air légèrement absent et attendis qu'elle veuille bien répondre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 12
Crédits : 15
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Communication Web

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 8 Juin - 12:12

– Te tuer ? Non, je ne te ferais pas ce plaisir et ce n'est absolument pas mon ordre de mission.

En effet, son ordre de mission devait être d’aider l’autre fou à l’examiner autant que possible pour trouver quelque chose de soi-disant anormal dans son sang et l’étudier ? Nazénie ne réagit pas, restant silencieuse pendant que l’apprentie quittait la cellule, la porte claquée derrière elle et verrouillée aussitôt. Le silence revenu dans la cellule, la jeune femme s’autorisa enfin à laisser échapper un petit gémissement de douleur, refermant les yeux puis tournant la tête vers le mur, une larme perlant du coin de l’œil puis roulant sur son visage avant de tomber sur le couchette en fer, où elle était allongée. Si seulement Alek ne l’avait pas suivi… Il ne souffrirait pas comme maintenant. Et qu’est-ce que le Muun trouvait de si amusant en elle, à quoi bon l’utiliser comme cobaye ? Plongée dans un état semi-comateux, elle faillit gémir en entendant la porte de la cellule s’ouvrir à nouveau. Quoi, encore ?! Elle ne comptait pas coopérer, c’était déjà affirmé, elle ne voulait offrir quoi que ce soit à ce genre de monstres. Ce n’était pas Plagueis, cependant, mais de nouveau son apprentie, accompagnée d’un droïde. Tiens, changé d’avis finalement, ils allaient la liquider ?

– Bon, mon maître a demandé à ce que je te soigne et c'est ce que je vais faire.

Pour mieux se servir d’elle ensuite… Nazénie sentait que ça allait être un cycle perpétuel, se servir d’elle comme cobaye, puis la soigner, puis recommencer, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il se lasse de fouiller dans ses cellules et se débarrasse d’elle. Rouvrant à moitié les yeux, elle ne bougea pas lorsque la fille et l’apprentie commencèrent à la soigner, sachant très bien que suite à cela, elle allait retrouver la si charmante tête de Plagueis, en compagnie de son bistouri préféré. Le désinfectant dégageait une odeur amère, emplissant très vite la petite cellule et faisant légèrement tourner la tête. Lorsqu’on la fera conduire de nouveau près de l’autre fou, elle aura une opportunité de s’enfuir… Il suffisait qu’elle puisse marcher par elle-même, tant pis si elle n’avait pas l’usage de ses mains, elle trouvera plus tard un moyen de se libérer. En général, deux gardes ordinaires l’emmenaient, avec la Force, elle pouvait les combattre, même désarmée et entravée. Plagueis était bien occupé de son côté à faire joujou avec ses éprouvettes, son apprentie sera sûrement avec lui, elle aura au moins quelques minutes pour agir. Une fois débarrassée des gardes, elle devra fuir plus vite que jamais, trouver un moyen de se libérer, puis voler une navette pour quitter cette planète, ou peu l’importe l’endroit où elle était retenue.

– Bon, écoute moi bien ma petite, car je n'irai pas par quatre chemins. Tu n'es pas en position de refuser quoi que ce soit à mon maître, donc je te conseille réellement de coopérer si tu veux que ton petit ami survive à son séjour sur Korriban et ne termine pas lui aussi en cobaye ou alors rejoigne la force de façon définitive.

Alek ne risquait pas de terminer en cobaye, ses geôliers voulaient ou le faire sombrer, ou le tuer ! Nazénie savait très bien comment il risquait de terminer s’il succombait au poison du côté obscur… Ce qu’il pourrait bien devenir. Elle refusait de le voir s’enfoncer dans cette folie, pas alors qu’il était prévenu, qu’il faisait tout pour conserver son équilibre et ne pas dévier de la voie des Jedi. Mais comment pouvait-elle l’aider ? Un message, un message… Si elle en envoyait effectivement un, qui pouvait l’aider, cela ne risquait pas d’arranger les plans de ceux voulant le voir sombrer, donc à quoi bon la pousser à le faire ? Que cherchaient-ils à prouver ? Voulaient-ils l’énerver, le pousser à suivre ses sentiments ou sa passion, pour mieux le faire basculer ? C’était tout à fait possible… cela fonctionnera s’il vacillait déjà ou s’il se sentait très mal. En revanche, s’il avait conservé tous ses esprits et n’écoutait pas les paroles empoisonnées qu’on lui soufflait, un message l’aidera bel et bien à tenir. Sans aucun moyen de savoir dans quel état il se trouvait, prendre ce risque-là était dangereux, car elle pouvait ou l’aider ou le faire indirectement sombrer.

– Te voila maintenant dans un meilleur état. C'est pourtant pas compliqué, non, que de m'offrir un simple message, à moins que tu veuilles tester certains de mes poisons, ou alors je pourrais les offrir à mes connaissances sur Korriban qui pourraient s'amuser avec ton petit ami. Pas certaine qu'il survive aux traitements. Sache que tu as sa vie entre tes petites mains. Si tu coopères, il aura la vie sauve, mais si tu ne le fais pas, tu peux lui dire adieu, car tu ne retrouveras plus rien de lui.

Une chance sur deux, voilà ce qu’elle avait… Une chance de l’aider à distance et une chance, à part égale, d’aider, en réalité, à le faire sombrer du côté obscur. Tout dépendait entièrement de l’équilibre mental actuel d’Alek. Que faire ? Tenter le diable ? Tenter sa chance ? Il y a aura de si graves conséquences si jamais il vacillait déjà et se rapprochait du côté obscur… mais il savait lui aussi ce qu’il risquait. Elle devait lui faire confiance. Serrant les dents, elle fixa sa geôlière du moment, réprimant la peur.

– Très bien, j’accepte.

Elle jouait avec le feu, ce sera si horrible si ce message poussait à perdre Alek… Focalisée sur cette idée, elle s’efforça de rester claire face au droïde qui enregistra le message, disant à Alek qu’elle pensait à lui, qu’il ne devait pas succomber, surtout pas, de tenir en pensant à ceux qu’il aimait. Une fois fait, elle laissa retomber la tête contre la couchette, priant pour qu’il trouve une opportunité de s’échapper.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 8 Juin - 12:43

Et bien voila, ce n'étais pas si compliqué que cela. Avoir les bons arguments pouvaient se montrer payant, d'autant plus qu'obtenir ce que je souhaitais, ne me pris au final qu'une petite dizaine, ajouter au vingt minute de soins, j'étais au final dans le temps, donc je n'aurais pas à subir une autre punition de mon maître.

J'avais assez de bleus comme cela, pas besoin d'en rajouter, ou de même que d'autres cicatrices diverses et variés. Récupérant mon matériel et le droïde, je fixais la jeune femme en face de moi


Tu vois, ce n'était pourtant pas si compliqué que cela

Puis je sortie de la cellule, et retourna au laboratoire rejoindre mon maître et ainsi je l'espérais vraiment pouvoir continuer mes recherches rapidement. Je fis signe au droïde médicale de ranger le matériel, pendant que je me lavais rapidement les mains

Je l'es soigné de façon à ce qu'elle reste consciente, mais faible pour ne pas pouvoir utiliser la force. Elle a enfin donné un message pour Korriban, mais c'est dégoulinant de bons sentiments Maître grimaçais-je de dégoût

J'activais alors l'enregistrement du droïde médicale ou l'on pouvait entendre les mots d'encouragements pour le jeune homme. Il fut un temps, j'étais pareil qu'elle, pleine de bons sentiments, mais tout cela devait disparaître maintenant si je voulais avancer sur le chemin du côté obscur.


Puis-je faire transmettre le message à Korriban Maître avant de retourner à mes recherches ou avez vous besoin d'autres choses ?

Je n'avais qu'une envie, reprendre très rapidement mes recherches sur la sang de cette jedi et les tissus de peaux prélevés sur cette dernière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 8 Juin - 17:58

Il en sera fait selon vos ordres, maître.

Où elle réussissait ou elle mourrait, de toute manière, Plagueis ne comptait guère s’encombrer plus longtemps d’une apprentie incapable de réaliser une mission aussi simple que celle-ci. Suite au départ de la fillette, le Sith se concentra sur l’échantillon sanguin qu’il analysait, pensif. Atteindre la Force directement était possible mais long, instable et compliqué. Mais l’atteindre par le bais de ce genre de personnes était déjà plus facile et aisé, mieux valait s’appuyer sur un « relais », un vecteur, afin d’avancer. Un nouveau terrain de jeu s’offrait devant eux, bien plus intéressant à ses yeux que la conquête bête et brutale de la galaxie par la force des armes. Si cela en amusait beaucoup, dans l’Ordre Sith, Plagueis était lui plus porté vers des stratégies bien plus louches et douteuses, bien moins directes et à en dégoûter plus d’un. Son apprentie revint avec le droïde alors qu’il était en train de remodeler son plan. Voyons voir, on allait savoir dans moins d’une minute s’il la laissait vivre un jour de plus ou non.

Je l'ai soigné de façon à ce qu'elle reste consciente, mais faible pour ne pas pouvoir utiliser la force. Elle a enfin donné un message pour Korriban, mais c'est dégoulinant de bons sentiments, Maître.

Qu’importe, tant que ça suffisait à leurs confrères et qu’ils cessent de l’importuner, Plagueis avait besoin de calme et de tranquillité lorsqu’il s’occupait d’une cobaye ! Sans même écouter le message, il renvoya la droïde dans son coin d’un geste de la main agacé. Très bien, très bien, un message entre amoureux, peu lui importait, tant que ça suffisait à Vitiate et l’autre Sith, là-bas, dont il avait déjà oublié le nom et qui travaillait surtout à l’académie. Chacun ses cobayes, après tout, il était pénible qu’ils aient tant besoin de ce message pour faire basculer le blanc-bec du côté obscur. Que faisaient-ils des bonnes vieilles méthodes ? Elles avaient déjà fait leurs preuves.

Puis-je faire transmettre le message à Korriban Maître avant de retourner à mes recherches ou avez-vous besoin d'autres choses ?

Transmet-le vite, que nous puissions travailler. Tu vas devoir maintenir ma petite cobaye, empêcher son cœur de flancher pendant que je prendrai la main sur ses cellules et son sang. Je n’aimerai qu’elle se laisse mourir comme Vador.

Son temps était encore particulièrement indigné, lorsqu’il évoquait cet incident, tellement outré que Vador ait choisi cette voie et lui ait ainsi définitivement échappé. Il en frémissait encore de rage, si furieux que l’ancien apprenti Sith ait pu commettre un tel affront ! Comme une dernière insulte crachée à la figure avant de lui glisser entre les doigts. Plagueis en avait été si furieux qu’il avait littéralement réduit en poussière le laboratoire tout entier et les humains qui étaient dedans à ce moment-là, la rage l’ayant aveuglé jusqu’à en perdre le contrôle. Mais soit… Cette fille ne pourra pas l’imiter. Dès qu’on la lui amena, elle fut à nouveau sanglée sur une table et il s’approcha d’elle. Son apprentie était chargée du maintien et de la surveillance des signes vitaux. Lui-même avait du travail. Plagueis posa les deux mains griffues sur elle, une sur la tête, l’autre sur le ventre, puis se concentra, se fondant dans la Force.

Plonger en elle. S’infiltrer dans son corps, son esprit, puis dans la Force qui l’animait et coulait en elle, dans son sang. Peut-être hurla-t-elle, il n’entendit pas, bien trop concentré sur son travail. Le seigneur Sith agit comme une véritable sangsue, aspirant une part de son énergie vitale puis se faufilant par l’esprit au cœur même de ses cellules, il la tenait littéralement entre ses mains, profondément, totalement, causant une douleur somme toute assez forte pour la tuer d’une crie cardiaque si Rosas ne la maintenait pas en même temps que Plagueis progressait. S’appuyant sur le nœud de nouveau repéré, le Sith appuya dessus puis frappa un bon coup. Soudainement, la Force elle-même autour d’eux eut comme un violent sursaut, se mouvant comme si on venait de la poignarder. Satisfait, Plagueis entra encore plus profondément, touchant littéralement la Force dans cette femme. Il devenait une maladie gangrenant tout ce qu’il touchait… Très concentré, il se lança plus loin, cherchant à blesser la Force au moins un peu, voir ce dont il était capable…

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 156
Crédits : 256
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 8 Juin - 17:58

Le membre 'Darth Plagueis' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 156
Crédits : 256
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Jeu 8 Juin - 19:38

Intervention de la Force

Les actions de Plagueis se répercutent avec une certaine violence et toute la Force est agitée par un brusque frisson, que tous les sensitifs peuvent clairement ressentir, comme un malaise latent, une attaque contre tous, à la fois Siths et Jedis.

Face à cette attaque, la Force réagit brusquement en repoussant le Muun loin de sa victime puis enveloppe cette dernière, se repliant sur elle-même. Nazénie tombe évanouie. Quant à Plagueis, dès que ce dernier usera à présent de la Force, son aura dégagera un sentiment de danger permanent, comme une maladie se propageant aux autres sensitifs autour de lui. la Force se dissipe entièrement dans la pièce et aucune expérience ne pourra plus être menée sur la jeune femme évanouie avant plusieurs jours, le temps de réparer le tord causé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Ven 9 Juin - 7:33

Allé, encore une fois on recommençait la même chose, mais cette fois ci j'avais l'impression que mon maître savait ce qu'il allait faire, c'était à la fois fascinant et un peu effrayant. Cependant, j'étais plus que curieuse au final de voir comment tout allait se dérouler.

Je transmis très rapidement le message sur Korriban aux Sith présent là bas, mais ne leur laissa absolument pas le temps de répondre, car il me fallait retourner au plus vite au laboratoire.

Pour ma part, je devais me concentrer sur l'état de notre prisonnière et laisser faire mon maître. Donc, je lui branchais différents capteurs sur le corps, tout en me concentrant moi même si mon lien avec la Force pour l'aider en cas de besoin.

La puissance que dégageais mon maître était vraiment impressionnante, mais me glaçais le sang aussi. Pleinement le coté obscur était présent, aussi noir qu'une nuit sans étoiles. C'était froid, c'était puissant, impressionnant, tellement de qualificatif. L'état semblait stable pour le moment, mais je restais prudente, car rapidement tout sembla s'enchaîner.


Maître arrêtez vous... On va la perdre

Cependant, j'avais l'impression qu'il ne m'entendais plus, c'est pour cela qu'il me fallait user de soins rapidement pour stabiliser l'état de notre cobaye, mais avant d'avoir réussis quelque chose, je me figeais sur place sous la surprise et le choc.

Il était entrain de ce dégager une puissante aura qui me donnais la nausée, c'était horrible, j'avais l'impression qu'on me brisait de l'intérieur, qu'on écrasait mon cœur et c'est là que je compris que plus rien n'allait du tout.

C'est là que je compris ce qu'il se passait... Je reconnaissais la présence de la Force pour l'avoir croisé plusieurs fois au cours de mes voyages, mais là c'était juste horrible comme sensation de malaise. Je fixais mon maître et la jeune femme qui semblait être tombé dans un coma réparateur.


Maî...tre ? bégayais-je légèrement surprise par tout cela.

Secouant la tête, je me redressais et détacha la jeune cobaye sans en demander mon reste, hors de question d'avoir encore des ennuis avec la force, je n'étais pas folle pour trois crédits. Je la confiais à deux droïdes médicaux par la suite puis me mis à réfléchir à grande vitesse pour savoir ce qui venait d'arriver


Que sait-il passé pour que vous déclenchiez une telle colère chez la Force ?
demandais-je avec curiosité ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 47
Crédits : 50
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Chercheur

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Ven 9 Juin - 8:22

Ce qu’il put ressentir fut inespéré, et même si la tentative de blesser échoua, il put toucher, arrachant un frisson et un sursaut violent qui résonna sur la Force toute entière et dû sans doute atteindre les autres sensitifs. Plagueis fut brusquement arrachée à sa cobaye, repoussée hors d’elle et loin de la Force, en réponse à l’agression, surpris sur le coup mais ensuite pleinement satisfait d’avoir obtenu cette avancée, de savoir que l’on pouvait en arriver là. La pression retomba tout à coup, la Force s’évanouit, et sa victime glissa dans le coma sans crier gare. Magnifique, magnifique, c’était magnifique ! Toutes ces nouvelles possibilités ! Ces expérimentations à mener ! C’était magnifique ! Il avait si hâte de recommencer, encore et encore, jusqu’à recouvrir une partie de la Force elle-même de la peste et le choléra. Fasciné, il joignit ses mains devant lui, tremblant presque tant il était heureux d’avoir pu travailler ainsi.

C’était on ne peut plus grisant… Plagueis se fichait bien que chaque sensitif ait eu l’impression qu’on tentait de les poignarder dans le dos, ce petit détail n’avait strictement aucune importance, à peine la pensée effleura-t-elle son esprit qu’elle en disparut aussitôt. La science progressait, c’était tout ce qui comptait pour lui, la science progressait entement mais sûrement. Il fixa sa cobaye avec entrain, sentant qu’il n’allait plus pouvoir faire grand-chose sur elle quelques jours, au vu de son état, mais peu importe, ils avaient déjà tant avancé ! Jeune cobaye si délicieuse, il était tellement ravi de l’avoir sous la main et travailler sur elle, c’était une chance incroyable. Brave enfant, il serait bien déçu, presque triste, qu’elle meure trop vite, à présent.

Maî...tre ?

Quoi, maître, maître ? Ne réalisait-elle pas les prodigieuses avancées ?! Plagueis ne se soucia même pas qu’elle enlève toutes les attaches maintenant la gamine, elle ne pourra rien faire dans son état de toute façon. C’était beau. Magnifique. Si fascinant ! Et il recommencera dès que possible ! Disséquer le côté lumineux et le côté obscur, l’un comme l’autre l’intéressant à découper, disséquer la Force elle-même et en arracher tous les secrets ! Oh oui, il en frémissait par avance, prêt comme jamais à explorer son nouveau terrain de jeu.

Que s’est-il passé pour que vous déclenchiez une telle colère chez la Force ?

Colère ? rit-il. Dégoût, colère, qu’importe ! Nous pouvons toucher la Force elle-même et l’infester comme une maladie… Je n’ai pu réussir à la blesser, c’est bien dommage, mais débuté une infection, oui, oh ça oui…

Frapper un point sensible était tout de suite plus aisé et permettait de frapper plus fort ! Un rire malsain échappa au Muun lorsqu’il se remémora cette fantastique sensation en débutant l’infection, tout en rentrant à toute vitesse les nouvelles données sur son ordinateur.

Nous allons à Korriban. Je commencerai à t’enseigner réellement cette science, il faut d’abord un peu de théorie puis une certaine forme de pratique. Nous emmenons la cobaye.

_________________
"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 594
Crédits : 632
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Expérimentations de la Force   Ven 9 Juin - 10:07

C'était devenue fou, vraiment très fou et effrayant. Un tas de sentiments s'emparaient de moi, c'était complètement dingue, mais il n'était pas question que je me laisse emporter de cette façon. Je gardais à la place le coté fascinant.

La réaction en chaîne produite par ce qu'il venait de créer était tellement fascinante, plein de puissance, que je voulais comprendre réellement le pourquoi du comment de toute cela. Ma curiosité pris le pas sur ma peur très rapidement


Comment avez vous fait pour en arriver à cela ? Qu'avez vous trouver ? Une infection ? Quelle genre d'infections?

Au final, j'avais milles et une questions à poser à mon maître. Je voulais comprendre clairement ce qu'il avait découvert ainsi prendre des notes, rentrer des données et voir si l'on pouvait modifier le sang que j'avais prélever et les cellules à l'intérieur. Peut être qu'en modifiant le tout, nous arriverions à contrôler clairement la Force ou ce qu'il en découlait.

Je donnais des ordres aux soldats de nous préparer une navette avec le nécessaire médicale, pendant que je rassemblais rapidement toutes mes affaires.


C'est effrayant sur le coup, mais j'ai tellement envie d'en savoir plus sur cela. Si nous arrivons à modifier les éléments contenue dans les échantillons prélevés, nous pourrons alors créer quelques choses de nouveau. Si nous pouvons toucher directement la force, nous pourrons alors la restructurer entièrement et comme nous le souhaitons.

Je jetais un coup d’œil rapide aux données saisie sur l'ordinateur et n'en saisissait à peine un tiers de ce que je lisais, mais ce n'était pas grave, j'allais rapidement apprendre à comprendre en profondeur tout cela.

Un soldat entra alors dans le laboratoire pour nous informer que tout était près pour notre voyage vers la terre des sith. Nous allions donc revoir surement l'autre prisonnier et surement ceux à qui j'avais transmis le message.


Nous pouvons partir maître, tout a été fait pour que la cobaye voyage dans de bonne condition et ne perde pas la vie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Expérimentations de la Force
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Géographie] Star City - Institutions
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Noyau Profond :: Prakith-
Sauter vers: