AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le jedi millénaire Odan-Urr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Termina Lézard
avatar
Messages : 2
Crédits : 3
Date d'inscription : 17/04/2017
Emploi/loisirs : maître Jedi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: le jedi millénaire Odan-Urr   Lun 17 Avr - 16:21






" />
Odan Urr les braves ne se forment pas que dans champs de bataille


Mon identité...



¤ Âge : 1004 ans
¤ Race : Draethos
¤ Planète natale:Thosa
¤ Armes: sabre laser vert et sabre laser bleu
¤ Groupe: Conseil Jedi
¤ Métier : Maitre Jedi








Mon Histoire...

Raconte nous ton histoire

Résumer une vie classique est déjà un exercice difficile alors raconter une vie qui a duré plus d’un millénaire s’en est d’autant plus compliqué mais je vais tenter d’être bref.

Je naquis en -5000 sur Thosa. Âgé de trois ans je rejoignis l’Ordre Jedi. Je fus très vite remarqué par Ooroo, un maitre Jedi célégien. C’est lui qui m’appris bases du savoir de l'Ordre. Parallèlement à ceci, il m’entrainait à exercer mon don télépathique. Très rapidement, j’arrivais à un bon niveau de maîtrise de ce dernier ce qui me permit d’exceller dans l’apprentissage et l’utilisation des pouvoirs télépathiques. Hormis mes entraînements je passais énormément de temps dans la bibliothèque à lire et à apprendre de nouvelles choses au grand damne de mon maître d’ailleurs. Il est vrai que je délaissais quelquefois les devoirs de Jedi au profit de lecture ce qui ne lui plaisait pas beaucoup. Pour tenter de me sortir la tête de mon monde, il m’envoya en mission dans le système Koros afin d’aider l’impératrice Téta dans sa guerre d’unification.

Ayant passé plus de temps à étudier qu’à combattre, j’avais beaucoup d’appréhension pour cette première mission. Le chevalier Jedi Memit Nadill conseiller de l’impératrice était fort heureusement là pour me seconder ce qui me rassurais. À peine arrivé sur Cinnagar capitale du système Koros, je dus partir pour Kirrek, afin d'y guerroyer. Le combat qui s’y préparer aller être particulièrement violent et il l’était bien au final. Alors que les hostilités faisaient rage j’eus l’idée de rentrer en transe profonde. En me concentrant je parviens à prendre le contrôle d'un infime parti de la force et à l'utiliser contre nos ennemis en invoquant de manière illusoire leurs peurs les plus profondes. Le cours de la bataille fut renversé et au final la plupart des pirates ennemis prirent la fuite. Nous avions remporté la victoire. Je décidai d’appeler cette technique méditation Guerrière. Je fus nommé gardien du système Koros et conseiller de l’impératrice au côté de Memit Nadill.

Un jour j’eus une terrible vision de la force où je vis l'Empire sith en train de se reconstruire et de converger ses forces afin d’attaquer la Républin. Memit Nadill qui était devenu un ami proche. L’impératrice Téta décida de nous conduire sur Coruscant afin de faire part de ma vision au Sénat. C’était la première fois que j’allais sur la planète capitale et je fus émerveillé par son architecture si particulière. Malheureusement je redescendu très vite de mon nuage lorsque l’audience parlementaire se termina. Le Sénat ne voulait croire qu’une menace planer sur nous et refusa de m’écouter. Je décidais malgré tout de retourner dans Koros et de rassembler des armées afin d’endiguer l’attaque des Sith.

De retour sur Cinnagar, l'impératrice fit reconstruire une flotte de guerre. Pendant ce temps je tentais de rallier différents soutiens. Un jour je reçois la visite de mon maitre Ooro. Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’étais content de le revoir. Je le fus encore plus lorsqu’il me dit qu’il nous aiderait à combattre les forces impériales. Il m’avertit que d’autres Jedi se préparaient de leurs côtés afin de pallier toute tentative d’invasion quelque qu’en soit son origine. L’impératrice eut confirmation quelque temps après de l’invasion et envoya Memit Nadill avertir le Sénat. Mon maitre et moi, nous prime la tête d’une armée afin de défendre Kirrek. Et c’est ainsi que nous vîmes les premiers antagonistes pénétrer dans le territoire républicain et c’est ainsi que commença ce que nous appellerons plus tard la Guerre de L’hyperespace.
Cette bataille fut difficile et ma méditation guerrière ne fonctionnait pas sur les shits. C’est à ce moment-là que je réalisai mon flagrant manque de vigueur au combat. Ooroo décida de lancer le repli et malgré mes réticences je finis par l’écouter et suivait les troupes. Je ne compris pas tout de suite pourquoi mon maitre ne venait pas avec moi. Puis au loin une explosion retentie et une vapeur violette apparurent. Ce n’est pas possible me disais-je. Il n’avait pas osé. Il avait libéré des gaz toxiques contenus dans l’atmosphère de sa bulle de survie. Ils avaient ainsi éliminé nombre d’antagonistes mais allaient bientôt mourir puisque bientôt ils n’auraient plus de quoi respirer. Un fort sentiment de tristesse m’envahissait. Je recueillis les derniers parole de mon mentor et partis. Cette émotion était quelque peu atténuée par le fait qu'aux quatre coins de la République, les Sith reculaient.

Je décidai de prendre congé de mes fonctions auprès de la Reine afin de méditer sur les paroles de mon maitre. En effet celui-ci avait prédit que je mourrais en ne faisant qu’un avec mes ouvrages. Avant de partir j’explorai les épaves des croiseurs Sith et trouvais un holocron appartenant à leur Ordre. En l’honneur de mon maitre je décidai de créer un grand centre d’apprentissage sur la planète où il m’avait entrainé : Ossus. Avec le temps l’édifice qui n’était pas très reluisant à ses débuts pris avec le temps une certaine noblesse. Pendant près de trois siècles je partis à la recherche de différents ouvrages aux confins de la Galaxies. Ainsi ce noble bâtiment devint une bibliothèque basée sur ma collection personnelle de livre. Je fus promus chevalier puis maitre Jedi tout en continuant ma quête de connaissances. Même après cette période j’apportais continuellement de nouvelle œuvre à l’intérieur de ce lieu ce qui me valut le surnom de « Maître des antiquités ». tout au long du millénaire où je vécus je chérissais ce lieu afin de le pourvoir de nombreuses et diverses informations sur ce qui nous entourait. Lorsque j’atteignis 400 ans je fus nommé Grand maître de l’ordre Jedi pour ma sagesse et par ma puissance dans la force.

Vers mon demi-millénaire, j’adorais me retrouver seul entourer de mes ouvrages et méditer sur toutes choses mais j’apprécier particulièrement réfléchir sur la manière d’aborder et d’écouter la force ainsi que sur les Jedi. Je me décidai à écrire un essai sur la conduite et la philosophie de notre ordre que j’appelais Code Jedi. C’est également pendant cette période que j’ai pris pleinement conscience du pouvoir de la médiation guerrière que je rebaptisais méditation de combat. En effet désormais je pouvais infliger une peur plus importante aux ennemis mais je pouvais aussi galvaniser nos troupes en leur remémorant de bon souvenir et pourquoi ils se battaient.

Lors de ma dernière participation au conseil, j’avais réuni la plupart des maitres et chevaliers afin de trouver un moyen d’endiguer les Kraths, des adeptes du coté ténébreux. Malheureusement des droïdes leurs appartenant nous attaquèrent par surprise pendant la réunion. Certains d’entre nous périrent. Je partis en urgence sur Ossus afin de recouvrer de mes blessures et d’assurer la défense de la bibliothèque ainsi que de mettre en garde un jeune chevalier Jedi du danger d’infiltrer un ordre obscur comme les Kraths. Pour lui faire je lui montrais l’holocrine trouvait il y a bien longtemps dans une épave. Celui-ci contenait des informations sur un Jedi ayant cru pouvoir vaincre le côté obscur .
Le jeune chevalier partit tout de même. J’enseignai des techniques de force avancée à la Jedi Nomi Surrinder commence la médiation de combat, les illusions de force ou encore le voile de force permettant de se rendre invisible de manière temporaire ou permanente. Lors d’une séance d’entrainement dans la salle des antiquités souterraines de la bibliothèque d’Ossus, je vis l’holocrine sith commençait à s’agitait. Ceci ne voulait dire qu’une chose, un seigneur Sith aller venir ici. C’est un Jedi déchu du nom d’Exar Kun qui se présenta devant moi. Après un long combat sa puissance surpassa la mienne et il me tua. Ainsi la prédiction de mon maître se réalisa et je mourus avec mes ouvrages et que je ne fis plus qu’un avec la Force.

Ceci était vrai il y a peu, mais un jour je fus happé par un force mystérieuse et je me réveillai dans de mystérieuse ruines.





Ta maîtrise de la force / des armes

Je n’utilise que rarement mes sabres lasers. En effet je préfère utiliser la force afin d’éviter de mutiler ou tuer mon adversaire. J’ai recours à de nombreux pouvoirs tels que des illusions provenant des peurs de mes adversaires ; des ronces, lianes et lierres afin de bloquer mon ennemi ; j’utilise un voile de force afin de déférer les rayons lumineux et me rendre temporairement invisible… Vous l’aurez compris je suis un Jedi consulaire. Je n’utilise mes sabres qu’en dernier recourt et un à la fois. J’en garde deux sur moi uniquement si le premier sabre venait à se briser ou avoir tout autres styles de problèmes.


Derrière l'écran...


¤ Un Pseudo? nothing
¤ Ton Âge? toujours le meme
¤ Comment es tu venu ici?Mystère
¤ Des impressions, un mot? Un monde de folie
¤ L'Avatar? Odan Urr

©never-utopia


_________________

"Être brave dans la bataille ne prouve rien. Le courage lui-même ne prouve rien. Un Jedi doit être prêt à mettre de côté la crainte, le regret et l'incertitude et combattre, courir, se rendre ou mourir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 20
Crédits : 22
Date d'inscription : 14/04/2017
Emploi/loisirs : Premier Ministre de Corellia/Consul de la Confédération

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: le jedi millénaire Odan-Urr   Lun 17 Avr - 16:23

et je m'auto revalide Very Happy

_________________

Ce qui nous permet de considérer la beauté d'une fleur parfaite est le fait qu'on prend le temps de s'arrêter pour bien la regarder. C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le jedi millénaire Odan-Urr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» {40k]En décembre au 41ème millénaire il n'y a que la guerre
» J'ai honte
» De la neige et du sang..
» Le Diplo : un numéro spécial intéressant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Passeports Galactique :: Passeports :: Passeports validés-
Sauter vers: