AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Darth Yagge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Darth Yagge   Mer 19 Avr - 2:09


     

     
Darth Yagge "Tuer, c'est comme sculpter. Il suffit juste de retirer ce qui est inutile."


     
Mon identité...

     


     ¤ Âge : Pas loin de trois mille huit cent ans ... Je crois. Vous savez, on finit par perdre le compte.
     ¤ Race : Humaine, descendante de Sith.
     ¤ Planète natale : Dromund Kaas ? A moins que ce soit Ziost ?
     ¤ Armes : Un sabre laser dit "Bâtard" à lame simple. Cristal de couleur rouge.
     ¤ Groupe : Sith à priori.
     ¤ Métier : Impératrice de la Galaxie. Quelle question. Bon, ou est mon vaisseau ?

     

     

     
     

     



     
Mon Histoire...

     
Raconte nous ton histoire

     
WARNING SPOILER ALERT (concernant le jeu vidéo Star Wars The Old Republic)

Résumé du jeu:
 

L'instant d'après, je m'asseyais sur le Trône Éternel, et immédiatement, mettait fin aux combats. Désormais devenue l'Impératrice suprême de cette galaxie, celle dont personne n'oserait jamais contester l'autorité, je promis paix et stabilité au peuple, et à mes alliés de l'Empire et de la République. J'imposais, à l'aide de ma flotte, le traité de Zakel, qui mettait fin aux combats entre les deux entités. Et, ayant acquis la certitude que la galaxie serait calme même en mon absence, je disparu pendant quelques temps de la scène publique.

Je retournais visiter un certains nombre de mondes que Vitiate avait traversé et lui-même visiter pendant qu'il régnait sur la galaxie : Medriaas alias Nathema, Ziost, Dromund Kaas, et des dizaines d'autres mondes résonnant fortement dans le côté obscur de la force. Aucune des tombes, aucuns des entrepôts de Vitiate ne m'échapperaient, et je percerait le mystère de ce rituel qui lui avait permis de régner si longtemps, et d'être si puissant. Et effectivement, en dix ans, j'eu le temps de le retrouver cet ancien rituel. Il ne me restait plus qu'à trouver la planète qui paierait le prix de mon ascension.

Elle se fit volontaire d'elle-même. Croyant que ma disparition était signe de liberté recouvrée, les Vadiniens avaient, depuis cinq ou six ans, commencé à développer un fort sentiment d'autonomie et d'indépendance. Ils parlaient de "Démocratie", de "Liberté" ... Les idiots ne savaient-ils donc pas que la Justice et la Prospérité ne peuvent émaner que d'un monarque éclairé ? Ne savaient-ils donc pas qu'abondance de souverains nuit ? Soit. Tant pis pour eux. Ils prirent les armes, et mes alliés Mandaloriens ne réussirent pas à réprimer la révolte, trop peu nombreux, contre des ennemis trop bien équipés. La qualité de cet équipement me mit d'ailleurs la puce à l'oreille. Était-il possible que l'Empire ou la République cherchent à déstabiliser mon trône de l'intérieur ? Quoiqu'il en soit, il fallait régler cette révolte. Amenant ma flotte en orbite de Vadin, je prenais donc la seule décision qui s'imposait : Vadin servirait à me nourrir, et à me conférer les immenses pouvoirs de Darth Vitiate. Ainsi, toute vie cessa sur ce monde pourri, sale et pollué. Quand à moi, je m'élevais au dessus du terreau de la mortalité.

Naturellement, l'usage de ce rituel ne passa guère inaperçu, que ce soit pour l'Empire ou la République, qui constituèrent une alliance : le Front Uni, et me déclarèrent la guerre quelques semaines plus tard. Mes forces encaissèrent le gros de l'attaque initiale, puis repartirent à l'assaut avec toute la puissance mécanique, implacable, dont elles étaient capables. Les planètes ennemies tombèrent unes à unes. L'Empire fut forcé à la capitulation. Seule la République me tînt tête pendant une demi-douzaine d'année, avant, finalement, de se rendre et d'accepter sa défaite. L'Empire fut annexé. La République perdit de nombreux territoires : de la Centralité aux portes de la région d'expansion, tout le nord galactique passa sous le contrôle de l'Empire Éternel. J'étais désormais impératrice de prêt des trois quarts de cette galaxie. Mais la République en contrôlait encore les régions les plus riches.

Une interminable guerre froide s'ouvrit alors entre la République et l'Empire, l'un et l'autre promouvant leur propre modèle. La République et son système décadent de "Démocratie", de "Liberté", "d'égalitarisme" ... Et mon glorieux Empire, installé dans une société martiale, se fondant sur l'honneur de ses guerriers : les chevaliers de Zakel. Des hommes et des femmes formés au maniement du sabre-laser, parfois à l'usage de la force, et entièrement dévouée à leur seule impératrice, la dernière des sith : moi-même. Un Empire qui promettait à ses citoyens Justice sociale, confort, stabilité, paix et prospérité, grâce à son industrie majoritairement robotisée, produisant des biens et des denrées pour couvrir tout les besoins de la population. Un Empire qui promettait à tous une place dans le giron de son Impératrice Éternelle, laquelle aimait son peuple d'un amour tendre, sincère et profond.

Osez me dire que je suis l'incarnation du mal. Que je suis semblable à Vitiate après ça.

Naturellement, les deux modèles ayant leurs facultés d'attraction, cette interminable guerre froide donna lieu à de longues guerres par procuration entre les deux ensembles. Le moindre conflit sur la frontière était monté en épingle par l'un des deux belligérant, et immédiatement, les cargos militaires affluaient pour distribuer des armes à l'une ou l'autre des factions en train de se battre. Tout cela ne pouvait que prendre fin dans le sang.

Huit cent trente deux ans après mon accession au trône, très exactement (nous célébrions la traditionnelle parade de la Libération quand l'incident se produisit), la République tenta de soutenir un soulèvement sur Zakel même. Ma capitale. C'était intolérable, aussi l'Empire finit-il par faire ce que tout le monde attendait, il lui déclara la guerre. Le conflit commença très bien pour nous : sur tout les fronts, nous percions les lignes Républicaines, nous avancions dans leurs territoires, capturant certains mondes vitaux, et ouvrant de larges invasions planétaires. Mais nous subîmes bientôt nos premiers revers : Kuat (je savais que je n'aurais jamais dû confié à l'Amiral Riggs la prise de Kuat), Naboo (L'amirale Horty est tombée dans un piège. Je le lui ai pardonné. Je me demande si j'ai bien fait), Bothawui (Les Bothans ont très bien masqué l'ampleur des défenses orbitales de leur monde natal), Bakura, Tapani, Bestine ... Autant de mondes ou mes flottes, qui allaient pourtant réussir leur jonction, furent vaincues, et contraintes à la retraite. La République reprit du poil de la bête, et la tendance s'inversa.

Mais mon empire avait une particularité : ne recourant que peu aux humanoïdes pour conduire mes batailles, j'étais la seule entité de l'histoire de la galaxie a pouvoir perdre toutes les batailles, mais à tout de même gagner une guerre. Et au début, c'est ce qui se passait. Mes innombrables défaites étaient généralement sans conséquences pour ma progression. Mais la République commença à remporter des victoires de plus en plus significatives. Cela faisait écho au fait que la République, incertaine de ses forces, et craignant à raison la puissance de mes armées, avait passé les huit cent années précédentes à interroger ses tactiques de guerre, profitant de la moindre petite guerre pour les mettre à l'épreuve, tester des armes nouvelles et les perfectionner, quand, certaines de mes atouts, je n'avais jamais songé à réviser ma stratégie : un rouleau compresseur de croiseurs, de droïdes et de chars, pour écraser mon ennemi sous un tapis de bombe, sans se soucier des pertes.

Ça se payait.

La République prit l'ascendant. J'engageais une réforme de mes armées, sous les ordres du vieil Ogurobb, un hutt qui m'accompagnait depuis l'aube de l'Alliance Éternelle, mais cette réforme intervînt trop tard. Alors, pour éviter de perdre trop de territoire, je décidais de lancer à la République un défi qu'elle ne pourrait pas refuser : a la tête de quatre de mes plus puissantes flottes, je m'élançais à travers son territoire, détruisant stations spatiales après stations spatiales. Mon objectif était Eridadu, un monde industriel produisant de nombreuses armes pour les armées Républicaines. Je ne l'atteignit jamais. La flotte Républicaine m'intercepta en orbite d'Aridus : une petite planète minière, perdue et sans intérêt.

Pourquoi leur tendais-je un défi me direz-vous ? Parce qu'une guerre comme celle-ci, entre deux institutions aussi anciennes et bien établies que l'Empire Eternel et la République Galactique, ne cesserait jamais par la destruction de l'un ou l'autre des belligérant. La République pouvait espérer récupérer un certain nombre des mondes qu'elle avait perdu lors du précédent conflit, voire même, me chasser de nouveau dans les régions inconnues. Quand à moi, je consoliderai mes positions dans la bordure extérieure. Et puis, nous nous regarderions à nouveau en chien de faïence, pour une durée indéterminée, avant de nous entre déchirer à nouveau dans un gigantesque conflit. Cela n'avait pas de fin. Il fallait un affrontement décisif. Il fallait que je pousse la République a jeté toutes ses forces dans une seule bataille.

En sortant de ma retraite, en fonçant droit contre les mondes Républicains, j'exposais mon plus grand point faible : moi-même. Si la République me tuait, elle tuait la seule chose qui donnait de la force à l'Empire Eternel : le contrôleur du trône éternel. Si la République me tuait, elle transformait toute ma flotte et toute mes armées droïdes en machines de guerre décérébrées n'appliquant qu'un seul ordre : tuer. Plus de stratégie, plus de guerre, simplement un gigantesque massacre, qui serait toutefois beaucoup plus facile à gérer pour ses armées que mes forces très organisées et coordonnées (elles étaient gérées par un seul esprit !). Le massacre qui mettrait fin à toutes les guerres.

Ils tentèrent le coup, et ils réussirent. Ma flotte, acculée contre la planète par leurs forces, fut taillée en pièce. Et mon vaisseau amiral lourdement endommagé. Mes escadres se constituant d'unités droïdes, elles n'avaient pas de nacelles de sauvetages, aussi, je devais simplement m'écraser à bord de mon vaisseau, à la surface d'Aridus. Mortellement blessée, brûlée sur toute la surface de mon corps, la mort était la seule chose qui m'attendait. Et c'est ce que la République crut. Ses forces quittèrent Aridus, et, constatant que la Flotte et l'Armée Eternelle n'offraient plus de résistance digne de ce nom, ils menèrent leur contre-attaque, culbutant la ligne de front, et filant comme de beaux diables vers Zakel et les mondes du cœur de l'Empire.

Mais le professeur Ogurobb, et plusieurs autres de mes fidèles, à bord d'un autre appareil de la flotte, se posèrent sur Aridus et retrouvèrent mon corps agonisant. Ils montèrent un projet fou : selon Ogurobb, plongée dans une cuve de kolto, il me faudrait un ou deux millénaires pour guérir des blessures que m'avait causé le crash. Cette guérison, impensable pour n'importe qui d'autre, l'était pour moi, puisque je ne pouvais plus mourir de vieillesse grâce au rituel de Vadin. Eux, pendant ma guérison, préparerait mon retour et mon ascension, et constituerait leur ordre de fidèles, l'Ordre Éternel, attendant patiemment le retour de leur impératrice divine et adorée.

Ils bâtirent donc un complexe sur Aridus : une tombe, similaire aux anciennes tombes sith de Korriban. Et au fond de cette tombe, ils installèrent le dispositif de kolto sensé me sauver la vie, puis m'enfermèrent dans un sarcophage de plastacier, pour que je débute ma lente guérison. Pendant ce temps là, dans la galaxie, l'Empire Éternel s'effondrait, réduit en cendre par la République Galactique.

Mais mon histoire n'est pas terminée. Car, deux ou trois mille ans plus tard, dans une galaxie bien différente, à l'entrée de ma tombe, un commando d'agents rebelles, persuadés d'être tombés sur une cache d'armes impériales, s'aventure dans les corridors sombres et silencieux de ma demeure éternelle ... L'heure de mon éveil approche.

* J'ai terminé KOTET en Ravageur Sith avec un perso niveau 60 direct. Je ne veux pas me spoiler l'aventure du Sith Ravageur, car je suis en train de la faire. Donc si cette partie de l'histoire de la Furie de l'Empereur vous intéresses, je vous invite à lire la page wookiepeedia du Ravageur Sith, qui détaille plein de trucs.

Pour les fidèles de l'Ordre Éternel, je laisse le soin à l'administration de décidé si cet ordre a aujourd'hui complètement disparu ou si quelques chapitres existent encore (ne me dites rien, je ne veux pas le savoir non plus).


     
Tes aptitudes aux combats, ou avec la force

     
Je suis Darth Yagge, la Furie de l'Empereur, naturellement, mon aisance au sabre-laser est sans égale et dépassait même celle de Satele Shan. J'ai vaincu l'Empereur Arcann, l'Impératrice Vaelynn, et l'Empereur Valkorion eux-mêmes lors de combats au sabre-laser avant de me hisser sur leurs trônes. Au fil de mes combats, j'ai toutefois conçu ma propre lame laser, unique en son genre puisqu'il s'agit d'une lame "bâtarde" que je manie à une ou deux mains. La lame mesure un mètre vingt et le manche trente centimètres, le cristal auquel j'ai recourt est naturellement rouge. Son manche est un manche rectiligne, d'acier simple et épuré. Sans fioriture, il prend la forme d'un simple tube gris, chromé. J'ai recours à un cristal d'Adega, tout simple, récupéré sur Ilum lors des campagnes de l'Empire Sith contre le Nouvel Empire de Darth Malgus. Il ne m'a plus quitté depuis. Sa cellule d’énergie est une cellule au diatum tout ce qu'il y a de plus classique. C'est le talent qui fait l'épéiste. Non son arme.

Je maîtrise parfaitement la forme Djem'so, mon style de prédilection*, mais je n'hésite pas à me replier sur des formes plus simple et moins agressive comme le Shii'Cho, que j'ai appris lors de mes premiers jours à l'Académie, mais également l'Ataru, le Jark'Kai (que je n'utilise toutefois quasiment jamais vu que je ne manie qu'un seul sabre) et le Makashi. En dépit du fait que l'on puisse m'associer à un gardien, je n'ai pas chercher à apprendre d'avantage de formes de combat, mais plus tôt a perfectionné mon art à l’extrême, et surtout, a me pencher sur la sorcellerie sith.

Sitôt la flotte éternelle entre mes mains, j'ai en effet consacré le plus clair de mon temps à l'étude et à la traque des bibliothèques et des anciens tombeaux ou Darth Vitiate, l'Empereur des Siths, avait caché ses trésors. J'en ai ainsi appris énormément sur les méthodes de l'Empereur, et ai notamment maîtrise le rituel de Nathema, qui me conféra la vie éternelle. La population de Vadin, une colonie industrielle de Zakel paya le prix de ce rituel. Mais c'était un bien maigre sacrifice à entreprendre en échange du plaisir de voir leur impératrice s'élever au dessus de la mort.

Enfin, au niveau de mes pouvoirs de force plus élémentaires, je maîtrise naturellement les pouvoirs de la force les plus basiques : pulsion, traction, lévitation, étranglement, éclairs (que je lance une fois de temps en temps à des fins cosmétiques), persuasion, saut et vitesse de force, bien sûr, ainsi que la capacité d'arrêter les projectiles lasers avec la seule paume de ma main, pour les ennemis qui ne méritent pas que je fasse usage de mon sabre. En dehors de ces quelques pouvoirs très simple, je n'ai jamais utile de perfectionner mon art. Je ne suis guère une sorcière de combat. La force est puissante lorsqu'elle est utilisée pour de long rituels complexes. Au combat, elle est lente et ne mérite d'être utilisée que pour ses pouvoirs les plus rapides, en combinaison avec un sabre laser.

*En réalité mon style de prédilection, c'est normalement celui auquel Anakin a recours contre Dooku, lorsqu'il adopte la Gardia di corpo del Falconi au début de l'épisode III (lame au dessus de la tête). Il me semble que c'est le Djem'So, mais je n'en suis pas certain du tout. C'est essentiel puisque ce style de combat est adapté au maniement de l'épée bâtarde, de laquelle mon sabre est inspiré.


   
Derrière l'écran...

     

     ¤ Un Pseudo?
Nash. Ou Fate.
     ¤ Ton Âge?
27 ans
     ¤ Comment es tu venu ici?
J'ai proposé un partenariat. On m'a dit "Eh c'est marrant personne propose des partenariats comme ça !". Et puis après on m'a dit "Tu veux pas t'inscrire pour jouer ?". Me demandez pas comment le lien s'est fait moi-même je sais pas.
     ¤ Des impressions, un mot?
Cucurbitacée ?
     ¤ L'Avatar?
Travail artisanal d'un certain AtticRaider. J'ai tout pompé dessus comme un gros vilain méchant garçon. Lien dans la signature
     

     ©never-utopia
     


Dernière édition par Darth Yagge le Mer 19 Avr - 13:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Droguée des cookies
avatar
Messages : 515
Crédits : 549
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Yagge   Mer 19 Avr - 12:27

Terminé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Crédits : 69
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Yagge   Mer 19 Avr - 12:41

bienvenue

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Yagge   Mer 19 Avr - 13:34

Done. Merci Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Droguée des cookies
avatar
Messages : 515
Crédits : 549
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Yagge   Mer 19 Avr - 14:27

Validé, je te laisse réserver ton poste et ton avatar

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
Crédits : 14
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Seigneur Sith à plein temps

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Yagge   Mer 19 Avr - 14:34

Et bien, et bien... une adversaire est arrivée, semble-t-il ^^

_________________
Darth Vitiate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Darth Yagge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darth Taran
» Darth Molvan [finis]
» Darth Nacht [Terminée]
» Darth Sinya
» Darth Velvet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Cantina :: Archives-
Sauter vers: