AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hibernation et Reveil (Ouvert pour l'instant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 11
Crédits : 13
Date d'inscription : 18/04/2017
Emploi/loisirs : Administrer des trucs. Et jeter des dés.

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Hibernation et Reveil (Ouvert pour l'instant)   Mer 19 Avr - 17:33

Loin sous la terre

Un peu d'ambiance ?

Des strilles de lumière blanche vrillèrent l'obscurité. Les projecteurs des armes des soldats éclairaient les statues silencieuses d'un long couloir qui descendait vers les profondeurs de la terre. Ces imposantes statues de pierre, se faisant face, deux à deux, le long du couloir qui s'enfonçait sous la terre, avaient la tête couverte sous une capuche sombre, et portaient des masques de fer qui leur couvraient intégralement le visage, ne laissant que deux petits trous sombres à la place des yeux. Elles tenaient toutes, en main gauche, un grand bouclier carré, figurant les armes anciennes d'un Empire oublié.

Reno Daash devait se rendre à l'évidence. Ce n'était pas une cache d'arme qu'il avait montré à ses hommes. Et à côté de lui, son apprentie, Aynn, tremblait de peur. Mais le vieux Jedi ne se laissa pas intimidé par l'apparence inquiétante des gardes de pierre. Tirant son sabre, il le brandit devant lui et s'en servit comme d'une lampe pour éclairer son chemin. Aynn l'imita. La jeune Twi'lek tirant sa lame courte devant elle. Le contact de la poignée de son arme sembla immédiatement la rassurer. Elle n'était pas dépourvue de talent, ni de défenses. Rassérénée, déterminée, elle s'avança aux côtés de son maître.

[Sgt. Caen Firewell] C'est pas une cache d'arme ça, maître Daash.
[Reno Daash] Non sergent. C'est bien plus inquiétant.
[Aynn Lestaa] Je sens ... De la haine ... Quelque chose de terriblement violent ... Et de la souffrance ... A l'état brut.
[Reno Daash] C'est le côté obscur que tu ressens Aynn.

L'annonce fit frissonner les hommes. Si eux n'étaient pas sensibles à la Force, et ne pouvaient donc pas sentir le torrent d'émotions sinistres qui remontaient de cette caverne, leur malaise était néanmoins évident. Reno lança un regard vers son apprentie et fit un pas en avant. Le sergent Firewell l'arrêta.

[Sgt. Caen Firewell] Maitre Jedi. Cet endroit n'est pas ce qu'on cherchait. Il n'y assurément rien de bon pour nous la-dedans. Autant repartir maintenant.
[Reno Daash] Non sergent. C'est justement parce qu'il n'y a rien de bon dans ce caveau que nous allons y entrer, et que quoi qu'il contienne, nous allons le détruire. Afin que nos ennemis ne puissent jamais s'en emparer.

Le sergent eut un mouvement de recul.

[Reno Daash] Préférez-vous que les Siths réveillent quelque horreur des tréfonds de ce caveau et que vos camarades l'affrontent bien vivant sur le champs de bataille ? Ou allez-vous me suivre et la détruire pendant qu'elle sommeille encore ?

Firewell sembla hésiter un instant. Puis il hocha la tête, et fit signe à ses hommes d'avancer. Professionnels, les soldats Rebelles évoluèrent dans le labyrinthe, en tiroir, évoluant d'un abri à l'autre, inspectant chaque chambre latérale, ouvrant chaque porte et ne laissant rien au hasard. Aynn et Reno avançaient plus tranquillement, mais tout leurs sens étaient aux aguets. Ils furent assaillis à tout ou trois reprises par des droïdes, ayant une apparence humanoïde, recouvert d'une imposante armure de combat, et dotés de jetpacks. Mais cette technologie ancienne ne fit pas le poids face à l'arsenal moderne des soldats rebelles, et à deux jedis entraînés. Aynn sembla reprendre confiance en elle. Ce n'était qu'une tombe vide.

Reno lui, gardait tout ses sens aux aguets. La puissance sombre qui émanait de cet endroit était autrement plus sinistre que ce qu'il avait supposé au premier abord. Qu'allaient-ils trouver au fond de ce couloir ? Un holocron ? Un Dashade prisonnier ?

Bientôt, ils pénétrèrent dans la dernière des chambre funéraire. Un imposant cercueil de pierre était posé au sommet d'une estrade faite d'une volée de douze marches. Quatre statues entouraient la pièce et au fond de cette dernière, au sommet d'un escalier d'une quinzaine de marche, un imposant trône aux formes arrondies avait été construit, comme si la pièce était la salle principale d'un palais royal. Sur les murs, plusieurs dessins représentaient de grandes batailles, des affrontements entre jedis et siths, et un même personnage revenait régulièrement. Un guerrier en armure noire, la tête couverte d'un masque, maniant un grand sabre laser à deux mains.

Reno fit signe à ses hommes de se disperser et de fouiller la pièce. Lui-même se pencha sur le cercueil au centre de cette dernière. C'est de là qu'émanaient les effluves sombres.

[Reno Daash] Trouvez un moyen de l'ouvrir. C'est là qu'est la source de cette sorcellerie.

Les soldats acquiescèrent et se séparèrent pour fouiller la pièce. Rapidement, l'un trouva le panneau de commande de ce qui semblait être une station médicale. Active. Il reporta sa découverte au jedi qui le somma aussitôt de couper cette dernière. Aussitôt le bouton enclenché, les différents panneaux qui recouvraient le cercueil de pierre s'enfoncèrent dans le sol, révélant un cercueil de verre empli d'un liquide bleu. Et à l'intérieur ...

[Sgt. Caen Firewell] Qu'est ce que ... ?
[Pvt. Ryan] Elle ... Elle est vivante ?

Reno observa, incrédule, la femme qui flottait dans le liquide, nue. Ses cheveux blonds flottaient autour d'elle en une auréole élégante, ses traits fins et son front lisse de tout soucis lui donnait l'apparence d'une enfant ayant longuement sommeillé. Elle n'avait rien des terribles sorcières sith que le Jedi avait déjà affronté. Elle devait d'ailleurs avoir de vingt ans, tout au plus. Ce qu'elle faisait dans ce tombeau, qui elle était, pourquoi dormait-elle, depuis combien de temps, étaient autant de questions qui se pressaient dans la tête du Jedi.

[Pvt. Elsrobb] Vous croyez qu'elle ... qu'elle peut nous entendre ?

Reno était penché sur le cercueil de verre lorsque les yeux de la femme s'ouvrirent, brutalement deux intenses pupilles d'un vert inhumain, et les traits de l'adolescente gracile et nubile se tordirent en un rictus de plaisir.

Changement d'ambiance

Le sifflement caractéristique d'une lame de sabre laser retentit dans la pièce tandis que Reno, avertit par la force de l'imminence du danger, faisait un bond en arrière pour s'éloigner du cercueil. Un sabre laser vola à travers la pièce depuis le mur qui faisait dos à la porte d'entrée, et perfora la vitre de plastacier pour atterrir entre les mains de la jeune femme. Une lame d'un rouge incandescent perfora aussitôt le cercueil une seconde fois, et oscilla à droite et à gauche pour taillader le matériau. Le kolto de la cuve se répandit dans toute la pièce tandis qu'une violente pulsion de force envoyait soldats, Jedis, et cercueil en plastacier valdinguer dans toutes les directions à travers là pièce.

Reno récupéra difficilement. Un éclat de verre lui avait tailladé l'arcade sourcilière, et un liquide chaud coulait à présent devant son œil, masquant partiellement sa vue. Un vent d'enfer soufflait à présent dans la pièce, et lorsque le jedi réactiva son sabre, il constata que la jeune femme était désormais devenue invisible. A la place du cercueil se trouvait désormais une tempête d’énergie noire, tourbillonnant sur elle-même et aveuglant les hommes et les femmes présentes dans la pièce. Un ou deux tirs fusèrent, mais ils ricochèrent aussitôt, renvoyés contre les murs.

Lorsqu'enfin, le chaos cessa, la jeune fille gracieuse qui avait occupé le cercueil n'était plus : un imposant personnage couvert d'une armure noire et rouge aux imposantes épaulières de duracier, et au solide plastron noir se tenait à la place. Une cape noir pendait dans son dos, et un masque gravé recouvrait son visage.

[D. Yagge] Oggurob ... Impressionnant ! Si j'avais su je vous aurai donné plus de moyens ...

Et sans faire attention aux soldats éparpillés dans la pièce autour d'elle, la guerrière sith entreprit de se diriger vers la sortie. Mais c'était sans compter Firewell. Le Sergent se dressa sur ses pied et s'interposa entre elle et la sortie. Puis, cria de toute ses forces à ses hommes :

[Sgt. Caen Firewell] BUTEZ LA !

Alors, Reno n'eut même pas le temps d'exprimer sa désapprobation, les soldats levèrent leurs armes en direction de la Sith, et un tonnerre de lasers ardents fila à travers la pièce. Mais la guerrière en armure était bien plus rapide que ne l'étaient les soldats rebelles. Usant du sergent comme bouclier humains, elle se retourna dans leur direction, dégaina son sabre laser, et l'envoya voler à travers la pièce pour trancher la tête de trois commandos d'un seul coup. Puis, soulevant l'un des deux dernier par télékinésie, elle l'envoya valdinguer contre son comparse, leur brisant la nuque à tout les deux au passage. Et comme si de rien n'était, elle rattrapa son sabre et laissa tomber derrière elle le cadavre fumant du sergent.

[D. Yagge] Tu veux t'interposer aussi Jedi ? Je n'ai rien contre toi.

Reno se dressa sur ses jambes, et tira son sabre. Il se mit en garde et répondit :

[Reno Daash] Vous êtes une Sith. Vous finirez forcément par avoir quelque chose contre moi. Non ?

Changement d'ambiance

Et, brandissant son sabre à deux mains, il bondit en direction de la guerrière. Les deux lames se rencontrèrent en crissant et en lançant des étincelles dans toutes les directions. Mais Yagge tînt bon.

[D. Yagge] C'est toi qui l'a choisi Jedi.

D'un coup brutal, elle chassa le jedi et, saisissant sa lame à deux mains au dessus de sa tête passa à l'assaut. Elle frappa de taille d'abord, à gauche, à gauche, en haut, à gauche, à droite, à gauche ... Chaque fois, Reno parvenait à contrer ses assauts. Mais brutalement, Yagge le chassa contre le mur d'une pulsion de force bien placée. Et s'apprêtant à lui asséner le coup fatal, elle brandit son arme au dessus de sa tête.

[Aynn Lestaa] NOOOOOOOOON !

Avec un hurlement de rage, la Twi'Lek qui s'était tenue prostrée, terrifiée dans son coin après la tempête, se rua, ses deux lames au clair, sur la guerrière Sith. Une lame longue et une lame courte qu'elle tenait "à l'envers" nota rapidement Yagge. Les assauts de la jeune Twi'Lek s'enchaînaient, haut, droite, haut, bas, gauche, un pas en arrière, et un salto par dessus la tête de la sith, pour frapper d'estoc dans son dos. Yagge vit le coup venir, elle le dévia d'une main experte. Reno choisit ce moment pour repasser à l'assaut, et prendre la Sith en tenaille. Affrontant deux adversaires à la fois, la Sith se replia sur une forme de combat plus défensive. Mais elle bloquait, parait, esquivait, toujours sans avoir l'air de se fatiguer une seule seconde. Au bout d'un moment, elle en eut assez. Sa lame décrivit un large arc de cercle qui força les deux assaillants à battre en retraite. Et d'un bon en arrière, elle brisa la tenaille qu'ils lui imposaient. Tout deux se rapprochèrent, et épaule contre épaule, repartirent à l'assaut.

Yagge n'en avait cure. Elle décida de concentrer ses assauts sur le maillon faible : le maître. L'apprentie était âgée maintenant, elle avait travaillé ses talents au point qu'il était difficile de considérer qu'elle ne pourrait pas passer les épreuves. Peut-être manquait-elle encore de sagesse ? Toujours est-il que Reno monta à nouveau à l'assaut. Mais Yagge se contenta d'esquiver son attaque et de le laisser passer à côté d'elle. Elle bloqua l'attaque de la Twi'Lek par contre, puis, lui flanqua un coup de pied, la renvoya au bas des marches. Reno voulut repasser à l'assaut. Mais Yagge feinta. Elle mima une frappe circulaire vers le haut, mais au dernier moment, fit un écart et ramena son sabre contre elle. Reno, lame au dessus de sa tête pour parer l'attaque ne fut pas assez rapide. Il observa avec horreur le dard rouge lui traverser le torse. Il n'entendit pas le hurlement de désespoir de son apprenti. Il était mort avant de toucher le sol.

Blabla ambiance

Le maître étant vaincu, Yagge se tourna vers la Twi'Lek. Elle brandit sa main vers elle et usant de télékinésie, la souleva au dessus du sol. Aynn se débattait en agitant pied et main devant elle.

[D. Yagge] C'est terminé. Ton maître est mort parce qu'il la choisi. Mais toi, tu vas vivre. Tu vas vivre, et tu révélera aux tiens que Darth Yagge est de retour. Qu'elle est de retour et qu'elle va mettre un terme au règne des Jedis et de leur République de pacotille.

Les yeux embués de larme, la Twi'Lek ne put retenir un rire nerveux.

[Aynn Lestaa] Les tiens s'en sont déjà chargé. T'as dormi longtemps hein ?
[D. Yagge] Les miens ?
[Aynn Lestaa] Palpatine et son Empire à la noix.
[D. Yagge] Je vois.

La guerrière Sith ne dit pas un mot de plus. Elle écarta la Twi'Lek de son chemin d'une pulsion de force. Sortant à l'extérieur de la tombe. Elle tomba nez à nez avec le cargo gallofree que les Rebelles avaient employé pour piller sa tombe. Naturellement elle le "réquisitionna", et décolla. Toutefois, un examen approfondi des réserves de carburant lui révèla qu'elle ne pourra pas aller plus loin que Naboo. Soit. Elle s'en contenterait. Zakel l'avait attendu deux mille ans. Elle pourrait bien l'attendre un ou deux mois de plus ...

_________________

Avatar par AtticRaider, image récupéré sur DeviantArt, je ne suis pas propriétaire de cette dernière
Signature tirée du jeu vidéo SWTOR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Taxi Interstellaire"
avatar
Messages : 19
Crédits : 22
Date d'inscription : 16/04/2017
Emploi/loisirs : Contrebandier-Taxi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Hibernation et Reveil (Ouvert pour l'instant)   Jeu 20 Avr - 14:10

Naboo... est toujours aussi calme. Le blocus impérial, surtout destiné à contrôle qui vient et qui part, est toujours en place depuis mon précédent passage. Des rumeurs disent qu'ils cherchent un gars qui a tenté de forcer le blocus et aurait été descendu en retour. Les patrouilles n'ayant trouvé que l'épave, les soldats impériaux le cherchent toujours activement. En bon citoyen, je me suis abstenu de leur faire savoir qu'il n'était plus sur cette planète, vu que je l'ai déposé sur Tatooine l'autre jour. Pourquoi ais-je fais cela ? Tout simplement car c'est mon métier : taxi interplanétaire indépendant, avec un côté contrebandier.

Qui suis-je ? Halala, j'ai encore du chemin à faire pour répondre à une telle question. Vincent Santel, pour vous servir, fils du précédent sénateur de Myrkr. Ma mère vivant ici, sur Naboo, je réfléchis à y acheter un petit entrepôt au spatioport et à installer une antenne de ma petite entreprise, où serait relayer les messages que je reçois dans ma demeure principale, située sur ma planète natale. Actuellement, je me trouve attablé dans la petite cantina de Theed, mangeant je ne sais trop quoi, le patron ayant voulu me faire goûter une nouvelle recette, connaissant vaguement la bonne éducation que j'ai reçu. Et j'imagine qu'il n'a pas du trouver d'autre volontaire aussi. Mon assiette finie, je remplis mon verre d'un petit vin local, ayant préservé la bouteille pour l'après-repas. Après tout, je n'ai rien de prévu, venant à peine d'arriver sur cette planète réputée. Peut-être vais-je attendre un client ? Aller voir ma mère ? Ou me détendre en restant ici, à écouter le petit orchestre local, écouter les rumeurs.... Oui, je vais faire cela.

C'est alors que toute l'attention du petit bar de l'astroport se retrouva portée sur l'entrée. Oh, elle n'était pas importante : la mienne, celle du barman, trois gamoréens et leur patron devaronien - un groupe de contrebandiers spécialisés dans les armes -, trois mécaniciens humains et un couple de sullustéens, venus faire leur voyage de noce ici, d'après le patron. La raison de ce mouvement, discret tout de même, de tous les regards ? L'entrée d'une femme dans la cantina.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 11
Crédits : 13
Date d'inscription : 18/04/2017
Emploi/loisirs : Administrer des trucs. Et jeter des dés.

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Hibernation et Reveil (Ouvert pour l'instant)   Ven 21 Avr - 11:09

Le Joyau de la bordure

Un peu d'ambiance ?
Le cargo Gallofree tremblait de toutes ses taules, filant à une vitesse bien inférieure de ce que Shalani aurait voulut. Mais cela restait acceptable. Et il était trop endommagé, trop vieux, trop pourri, et trop tout un tas d'autre chose pour qu'un quelconque pirate ou seigneur de la guerre ne juge utile de vouloir s'en emparer. Discret donc, quoique lent. Cela donnait au moins une bonne raison à l'impératrice millénaire de ne pas perdre son calme.

Préférant user du temps qu'on lui offrait pour se documenter sur l'époque dans laquelle elle se trouvait, la guerrière sith s'installa dans le mess et, laissant le pilotage en automatique, passa le plus clair du voyage à étudier l'histoire galactique et à replacer les choses dans leur contexte. Elle prit également le temps d'étudier la géopolitique galactique, et s'aperçut ainsi que cela faisait bien longtemps qu'on avait oublié Zakel et son Empire éternel. C'était autant une bonne nouvelle qu'un problème. Une bonne nouvelle parce que de cette manière, elle pourrait continuer à évoluer le plus discrètement du monde parmi ses nouveaux contemporains, un problème parce que pour retourner jusqu'à son trône, son peuple et son Empire, il allait falloir conduire une véritable expédition, avec une petite armada. Elle estimait ainsi qu'il lui faudrait une douzaine de bâtiments peut-être, et un équipage sacrément nombreux pour pouvoir rejoindre la planète ...

Shalani commença donc à évaluer ses possibilités, et les moyens qu'elle avait pour faire main basse sur autant de vaisseaux. Rapidement, il lui sembla que la piraterie serait probablement la meilleure des solutions. Par ce biais elle pourrait se constituer sa petite flotte personnelle. Et elle n'aurait qu'à se faire engager par un capitaine pas bien malin, avant de conduire une mutinerie pour lui prendre sa place et son appareil. Dite comme cela, la manœuvre paraissait presque simple. Presque.

Track 02

Shalani arpenta donc ensuite l'holonet à la recherche des plus gros hubs de pirates et autres ports francs de la bordure extérieure. Bien sûr, Nar Shaddaa, Nal Huutta et Tatooine n'avaient pas changé de ce côté là. Mais elle identifia également d'autres planètes : Atzerri, Saleucami, Ord Mantell ... Tiens donc ? Vergesso ... Cela ferrait un excellent point de départ. Cette petite station spatiale, complètement paumée dans les profondeurs les plus distantes de la bordure extérieure était un ancien avant-poste minier reconvertit en port franc par un syndicat de crapules : le syndicat Tenloss. Et les Tenloss avaient pas mal de vaisseaux et suffisamment de problèmes avec l'Empire, la Rébellion, et leurs autres rivaux parmi les bas-fonds de la galaxie, pour qu'une guerrière de la trempe de Shalani puisse s'y tailler une place confortable et une bonne réputation. Un bon début, qui n'impliquerait peut-être même pas de tuer un capitaine et de faire la Révolution ... Si tout du moins Shalani parvenait à se faire suffisamment apprécier des hommes comme des officiers pour siéger parmi les grosses têtes du conseil ...

Sa décision était prise, et un embryon de plan commençait à germer dans son esprit lorsque son astronef sortit d'hyperespace en périphérie du système Naboo. Et aussitôt, elle repéra un problème : quelques croiseurs, et au moins un Destroyer de classe impériale avaient installé un imposant blocus de sécurité autour de la petite planète. Mais au vu des stocks d'essence de son vaisseau, il n'était clairement pas envisageable pour Shalani de voler vers une autre destination. Elle se mordit la lèvre. Il fallait qu'elle trouve un plan ...

Avec adresse, elle conduit le cargo jusqu'à une altitude et une orbite géosynchrone autour de l'une des lune de Naboo. Puis elle fixa son orbite sur la face cachée de cette dernière. De la sorte, elle conserverait son carburant et ses ressources, mais serait également toujours cachée, dans le cône mort de la lune, pour les senseurs impériaux. Elle attendrait que ces derniers aient effectué leur tour de son côté de la lune, puis se laisserait tomber, comme une masse, à travers l'orbite pour faire une entrée à pleine vitesse dans l'atmosphère de Naboo. Elle passerait ainsi pour un vulgaire cailloux. Les boucliers allaient avoir chaud lors de l'entrée en atmosphère, et la vitesse de chute avoisinerait probablement les trois, voire quatre kilomètres par seconde, mais en réactivant ses réacteurs au bon moment, Shalani parviendrait à descendre vers la surface sans être repéré par les radars orbitaux, et planétaire, ou en tout cas en étant pris pour un vulgaire astéroïde.

Elle aurait ensuite largement assez de temps pour conduire son appareil dans les crevasses et les canyons qui parcouraient la surface de la planète. Elle serait alors à l'abri des radars de ses ennemis, et même si les équipements "Look Down" des Destroyers stellaires sur orbite était toujours braqués vers le sol, il faudrait qu'ils la cherchent pour la trouver.

Son ordinateur dessinait des trajectoires sous ses yeux alors que Shalani lui avait donné ses instructions pour l'approche initiale : une approche qui ne croisait pas directement l'orbite calculée de la petite flotte impériale, et surtout une approche qui ne la faisait pas entrer en atmosphère en chute libre : elle voulait une entrée atmosphérique parallèle au sol, afin d'avoir suffisamment de temps pour conduire un aérofreinage. L'ordinateur de bord lui indiqua une course avec une périapsis de 45 kilomètres sur la face opposé de la planète qui lui convenait parfaitement. Arrivée sur apoapsis et manœuvre dans huit minutes. Parfait.

Shalani s'installa aux commandes de son appareil pour braquer le nez du vaisseau dans la bonne direction, elle poussa la manette des gaz pour rejoindre, à vitesse réduite, la bonne orbite qui permettrait cette manœuvre (en l'état actuel des choses, si elle poussait sur les gaz, elle allait juste s'écraser comme une masse sur la lune). Sitôt cela fait, il ne lui restait plus qu'une trentaine de seconde pour atteindre la vitesse requise pour la manœuvre, avant que le point d'entrée de cette dernière ne soit dépassé. Elle se stabilisa donc, puis, sitôt le point de manœuvre atteint, poussa les gaz à fond pour réduire sa vitesse à moins de six cent mètres par seconde. Son vaisseau usa des forces gravitationnelles pour changer d'orbite, et commença alors à se rapprocher de la planète : seize heures avant entrée atmosphérique.

Afin d'être la plus inintéressante possible, et de ne pouvoir être confondue avec rien d'autre qu'un astéroïde par les senseurs des vaisseaux impériaux, Shalani s'empressa de couper tout les appareils embarqués à bord : systèmes de survie, radars, droïdes, ordinateurs, machine à café ... Rien ne devait plus émettre de signature énergétique. Et elle ne serait alors plus rien d'autre qu'une micro-météorite destinée à se désagréger dans l'orbite de la planète, comme il en passait des dizaines tout les jours, pour les officiers radaristes impériaux.

Facile pensez-vous ? Vous supposiez peut-être que l'air aller se renouveler tout seul ? Non. Une approche de ce type n'était pas à la portée du premier venu. Couper les systèmes de survie d'un appareil en approche terminale d'une planète était, d'abord, quelque chose de particulièrement dangereux et risqué. Et ensuite, l'air ne se renouvelant plus, n'importe quel être vivant serait mort d'étouffement pendant les seize heures que durait l'approche. Mais Shalani. Non. Car Shalani Arcostra manipulait la Force, et à ce titre disposait d'un certain nombre d'aptitudes que certains jugeraient "surnaturelles".

Elle s'installa donc au milieu du mess, et à genoux dans le noir, se plongea dans une transe méditative, réduisant ses battements cardiaques au minimum, son souffle à un mince filet d'air, poussant sa concentration au maximum. Elle resta près de quinze heures dans cette position. Et lorsqu'elle eut atteint le point d'approche terminale, elle accélérera à nouveau ses rythmes cardiaques et respiratoires, se redressa tranquillement sur ses jambes et reprit progressivement conscience de son environnement. On ne sortait pas d'une méditation de ce type comme on se levait le matin. Il lui fallut une bonne heure pour reprendre pleinement conscience et retrouver la plénitude de ses sens. Et l'oxygène commençait à manquer.

Track 03

L'approche terminale indiquait soixante kilomètres sur l'altimètre. Impossible de savoir ou était les impériaux sans réactiver les systèmes. Shalani prit le risque. C'était maintenant que la partie difficile commençait. Car elle ne pourrait éviter la détection une fois les moteurs activés. Elle remit toutefois l'ensemble de ses systèmes en route, et alors que les frottements de l'air portait la température de la coque à plusieurs milliers de degrés, entama les manœuvres de rentrée atmosphérique. La périapsis n'était pas encore atteinte, mais déjà, le vaisseau tremblait de toutes ses taules et toutes les alarmes résonnaient en même temps. Le sifflement assourdissant de l'air autour du vaisseau s'était transformé en un vrombissement violent, auquel Shalani restait pourtant insensible. Impassible, elle modifiait toutes les commandes d'approche pour faire pivoter son vaisseau afin de présenter son réacteur vers "l'avant". Et sitôt que ce fut fait, elle poussa la manette des gaz à fond. Les tuyères crachèrent des flammes bleutées et la vitesse commença alors à se réduire à une vitesse vertigineuse, jusqu'à atteindre les six cent mètres par seconde. Une vitesse beaucoup plus tolérable pour un vaisseau de cette taille. Shalani jeta un coup d’œil à l'altimètre ... douze mille mètres au dessus du sol. Parfait. Maintenant elle avait probablement été repérée. Ou pas. La manœuvre qu'elle venait de conduire n'était plus effectuée par quasiment personne à travers toute la galaxie depuis environ trente mille ans. Les propulseurs terriblement puissants des vaisseaux modernes permettait des approches planétaires bien moins risquées. Aussi pouvait-elle espérer que les pics d’énergie émit par son vaisseau aient été interprété comme la combustion de quelques métaux chargés electro-statiquement des composants d'un astéroïde.

Track 04

Quoi qu'il en soit, elle se remit en position, et à cinq mille mètres, réactiva ses tuyères pour opérer une descente contrôlée vers la surface. Elle avisa deux replis de terrains au milieu des grandes plaines de naboo, et estima que ces dernières feraient une bonne couverture radars. Puis, elle chercha dans les banques de données de l'appareil, une communication qui pourrait éventuellement lui être utile. Par chance, les rebelles auxquels appartenait ce vaisseau traitaient souvent avec un chef de gang hutt local, un certain Borvo, qui arpentait l'hémisphère nord de la planète à bord de son cargo personnel. Shalani, sachant qu'elle avait peu de temps, ouvrit un canal vers ce dernier.

Négociant hardiment, mais avec suffisamment de politesse, de déférence et de respect envers le Hutt pour qu'il la regarde d'un bon œil, elle parvint à négocier avec lui la vente de son cargo Gallofree pour quatre mille crédits, ce qui lui faisait déjà un "compte bancaire" appréciable, mais elle obtînt également de sa part des informations sur un potentiel pilote qui accepterait de la conduire sur Vergesso pour un tarif acceptable. Un certain Vincent Santel, qui faisait régulièrement étape sur Naboo, et qui, aux dernières nouvelles se trouvait actuellement sur la planète. Les deux partenaires établirent un point de rendez-vous, et quelques heures plus tard, jouant au chat et à la souris avec la chasse impériale qui, hypothétiquement, les traquait tout les deux, Shalani docka son Gallofree au transport du hutt, qui la déposa à quelques kilomètres de Hart Secur. Elle négocia également auprès du hutt pour s'acheter une tenue moins "voyante", et embarqua ainsi son armure et son sabre laser dans une malle toute simple et très classique qui n'attirait pas l'attention. Puis, ayant obtenu tout ce qu'elle voulait, elle se fit déposer à proximité de Hart Secur, un grand port de commerce de Naboo, ou elle paya le plus ordinairement du monde, un billet de train magnétique vers Theed.

Là, c'est alors qu'elle sortait de la gare, et s'apprêtait simplement à aller prendre un truc à manger dans une cantina voisine, qu'elle remarqua au fond de la salle, un type qui correspondait au signalement que le Hutt lui avait donné pour "Vincent Santel". Ce n'était bien sûr pas quelque chose de très étonnant que de rencontrer un voyageur dans une cantina faite pour accueillir des voyageurs, mais Shalani devait bien reconnaître, pour une fois, que la Force avait bien fait les choses ... Elle se leva donc, pour s'approcher de lui avec un sourire aimable et enjôleur sur le visage (non sans noter au passage que ce bonhomme ne réagissait pas à la Force. Elle ne parvenait pas à toucher son esprit).

[S. Arcostra] Santel ? Vincent Santel ? On m'a beaucoup parlé de vous.

"Santel ? Vince Santel ?"

_________________

Avatar par AtticRaider, image récupéré sur DeviantArt, je ne suis pas propriétaire de cette dernière
Signature tirée du jeu vidéo SWTOR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Taxi Interstellaire"
avatar
Messages : 19
Crédits : 22
Date d'inscription : 16/04/2017
Emploi/loisirs : Contrebandier-Taxi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Hibernation et Reveil (Ouvert pour l'instant)   Mer 3 Mai - 16:57

La demoiselle qui attira ainsi l'attention par son entrée dans la cantina était assez jolie, il faut le dire. Mais les gens fréquentant l'endroit ont assez bourlingués pour que cela ne les distrait guère plus de quelques secondes. Sans compter que dans ce genre de lieu, même sur la paisible Naboo, on ne se mêlait que de ses affaires. Cela avait tendance à mal se finir sinon. Je fis comme tout le monde, et vidait paisiblement mon verre.

Santel ? Vincent Santel ? On m'a beaucoup parlé de vous.

Je haussais un sourcil à l'intention de la demoiselle et de son sourire enjôleur. J'en avais vu, des filles qui voulaient me séduire. Cela avait rarement été désintéressé. Et si, effectivement, "on" lui avait parlé de moi, cela ne voulait dire qu'une seule chose : elle cherchait un pilote. Je lui rendis donc son sourire en lui montrant, d'un geste de la main, le siège vide en face de moi, l'invitant ainsi à s'y installer.

"Et bien, je peux d'ors et déjà vous dire que ce que l'on vous a dit sur moi est faux. Je suis meilleur."

Le pire étant que j'en étais sur. J'étais, malgré mon jeune âge, l'un des meilleurs pilotes de la galaxie, selon mon estimation personnelle, je ne pouvais être que dans le top cinquante ! D'ailleurs, un jour, il faudra que je m'attaque à battre les records comme celui de Solo sur la passe de Kessel. Après tout, c'est aussi cela qui fait les légendes dans le métier. Je fis signe au serveur d'apporter un verre à ma potentielle cliente et me resservi.

"Bien, vous avez l'avantage de savoir mon nom mais à part cela, j'aimerais bien savoir ce qui vous amène à vouloir vous offrir mes services."

Les négociations débutaient. Je passais donc en mode "affaire", afin dé déterminer si j'allais accepter d'être engagé, ce que j'allais surement faire n'ayant pas de travail de prévu, et le prix que cela allait lui coûter. Comme le savent ceux qui me connaissent, je n'ai pas de tarif fixe. Tout dépend de la destination, du danger encouru, de la tête du client et de petits détails annexes que je garde pour moi. Je pris une gorgé de vin local en attendant sa réponse, alors que le serveur venait lui apporter un verre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hibernation et Reveil (Ouvert pour l'instant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien que pour un instant [PV Merlin]
» Une très mauvaise journée...
» Petit Paradis => Mâle => Léopard [ Non libre pour l'instant ]
» [Sondage] Vous étudiez en quoi ?
» Une force armée en Haiti , c'est non pour l'instant !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Médiane :: Naboo-
Sauter vers: