AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Briser les chaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Briser les chaines   Ven 21 Avr - 18:55

L’expédition de la hapienne avait porté ses fruits… enfin ! ces denrières années avec –ou sans- son apprenti, elle avait partiellement put s’extraire de la gouvernance du consortium pour étendre ses recherches sur les artefacts Sith et ainsi emmagasiner du savoir. Elle avait même put  reconstruire une partie de sa future collection d’ouvrages et de grigris en tout genre. Depuis qu’elle avait officieusement rejoint l’alliance Sith tous en gardant la main mise sur Hapès et certaines planètes, les querelles entre l’Empire, la Confédération et la Rébellion l’arrangeait bien. Libre de nombreuses contraintes, elle avait lentement mais surement put avancer son projet.

Rencontrer Jacen Solo dans cette époque fut une chance unique pour elle, toutefois, sa forme d’enfant nonchalant n’était pas encore prête à recevoir tout ce que le côté obscur pouvait offrir. Si elle avait su faire tourner le môme à la cause obscur, rien n’était moins sûr qu’il ne retourne pas un jour voir la lumière. Rien que la vague pensée de cette idée mettait en rogne la gracieuse divinité qu’elle était. La patience n’était pas son plus grand atout et elle savait que prévoir un véritable projet dans un avenir aussi certains que celui de cette époque la mènerait tout droit à sa perte. Si les Sith avait l’outrecuidance de croire que les Jedi n’était que de simples vermines, il n’en restait pas moins une sacrée épine dans le pied du colosse qui pourrait donner lieu à une infection. D’autant plus que certains grands pontes de l’Ordre ne sont pas apparus… comme le Covenant par exemple… d’autant plus que la façade d’une pseudo-alliance entre certains Sith n’allaient peut etre pas durer, et il fallait anticiper le coup. Il ne fallait pas non plus oublier que certaines forces obscures ne s’étaient pas encore montrer à la lumière de la scène ce qui rendait d’autant plus le futur impossible à prévoir. Or ce futur elle en avait besoin maintenant.

Après des mois entiers de recherches, la Vénus hapienne avait trouvé suffisamment de savoir pour commencer à émettre des hypothèses sur ces failles spatio-temporelles. Usant de toute la théorie dont elle avait vent sur la tempête de Force, les altérations du vivants, l’alchimie Sith ainsi que le vaudou des sœurs de la nuit, elle avait enfin réussi à atteindre son but à savoir offrir une poussée de croissance majeur à Jacen. Toutefois, cela ne serait pas sans risque. Les rituels Sith sont extrêmement dangereux d’une part et il se pourrait bien que le corps de son apprenti se désintègre purement et simplement. Pire encore, la sainteté qu’elle était pourrait bien y laisser sa propre vie tant la puissance requise pour user de ce sortilège serait important.  Elle savait éperdument qu’après avoir usité de celui-ci, elle serait en position de faiblesse temporairement.  Combien de temps, elle l’ignoré ?

De plus briser les règles du temps et modifier le flux de la Force risquait bien de la faire repérer à des milles et des cents. Si certes personnes ne pourraient savoir que cette dépression viendrait du palais royal hapien. Il est probable que les Jedi les plus émérites induiront le fait que cette décharge proviendrait soit d’Onderon soit du Consortium… et ils fouineront. Ses partenaires aussi auront vent de ces petits expériences, elle qui avait jusqu’ici discrète sur ces compétences dans la magie Sith et ses dérivés. Il fallait aussi prendre en compte le fait qu’elle ne savait pas comment réagirais son apprenti si le sortilège fonctionner. Elle avait pris des mesures certes mais suffiront-elles ?

Cependant, la Ta’a Chume savait qu’elle n’avait pas le choix, pour elle, pour son peuple, pour la galaxie. De là où elle venait, Abeloth n’était plus que cendres et seuls des infimes parties de son pouvoirs exister encore. La divinité qui avait croqué dans cette douce pomme empoissé s’était vu octroyer un important pouvoir qu’elle était parvenue à maitriser, mais aujourd’hui, avec son retour dans le passé, Abeloth n’était plus morte mais simplement endormis. Elle ne pouvait plus se permettre d’user des incroyables compétences que cette dernière lui avait offertes puisqu’elles ne les contrôlaient qu’à peine. Elle en avait la certitude, si cette entité maléfique se réveillait, la celeste personnalité qu’elle était ne seraient réduite qu’à un simple réceptacle à cette immondice qui en profiterait pour semer le chaos et la zizanie dans la galaxie. Or, Jacen fut la seule et unique personne capable d’influer directement sur les pulsations de la Force et il représentait ainsi son seul espoir de mettre définitivement hors d’état de nuire son antagoniste. Cela la faisait fulminer de devoir remettre son destin entre la vie d’autrui, mais elle n’avait pas le choix. D’autant plus que tant qu’il ne l’apprenait pas, sa dignité serait sauve.

Et cette information, il ne valait mieux pas qu’elle fuite dans à la cour. Sinon son règne de Reine-Mère serait vite enterré trois pieds sous terres. Toutefois, les autres nobles n’avaient pour le moment aucun moyen de lui trouver la moindre faille, d’autant plus qu’elle tenait la plupart de ses rivales en laisse. Et malgré les critiques qu’elle avait dû essuyer pour Jacen, sa politique avait fait d’elle une personne plutôt appréciable. Renforçant le militarisme et les défenses du système, le consortium d’Hapès restait une puissance forteresse neutre dans une galaxie gouvernée par un insatiable Empire Galactique. Masi pour le moment, ce n’était pas l’heure pour elle de penser à son action politique mais de forcer la Force… Curiosité grotesque certainement…

Elle avait tout préparé avec soin dans l’une des pièces secrètes de l’immense palais où elle habitait et avait convié son apprenti à l’attendre dans l’une des salles les plus richement décoré qu’il soit. Comme ça, s’il décède, il gardera une dernière image somptueuse d’Hapès. Ce raisonnement s’appliquer également pour la divine Aessa. Comme à son habitude, cette dernière s’était revêtue d’apparat renforçant l’éclat de sa magnificence et sublimant son teint clair. Elle porta un regard à son apprenti avant de commencer la conversation sur un ton mélodieux :

-Il semblerait que l’heure approche, d’ici quelques instants tu ne seras plus le même ni physiquement, ni mentalement. Il est bien inutile que la sainte et ravissante personne que je suis n’est pas besoin de te demander si tu es prêt, puisque désormais tu n’as plus le choix.

Je lui ordonnais de me suivre dans divers corridor avant d’atteindre la salle attendue.  Rentrant en première dans les lieux, il s’empressa de me suivre avant que je ne referme la porte. La pièce était lugubre et assez faiblement éclairer. Au milieu se trouvait un immense roche prenant la force d’un autel provenant directement de Dathomir. Autours, le sol et les murs avaient étaient enchantés par mes soins laissant de vagues lettres de noir parler. S’il prêtait bien attention à ces dernières, il pourrait entendre de vague murmures obscures provenant de ces incantations. Autours de l’autel, huit piliers avec sur chacun d’eux des réceptacles qui me servirait pour canaliser la montée d’énergie du côté obscur en ces lieux.  Je me retournais vers mon apprenti :

- Déshabille-toi et prends ces chambres. Ils ont étaient conçus par les sœurs de la nuit pour permettre de rendre plus aisé un transfert d’énergie. Couches toi sur l’autel ensuite. Une demande à faire avant de commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Darth Bubulle
avatar
Messages : 26
Crédits : 28
Date d'inscription : 20/04/2017
Emploi/loisirs : Darth / Apprenti

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Briser les chaines   Sam 22 Avr - 0:14

Ah Hapes magnifiques planète vous me direz, et bien oui le seul endroit connu par l'ancien Jedi qui lui donnait envie de rompre l'écartement et la solitude qu'il avait créés à l'académie Jedi et qu'il continuer de maintenir depuis même pendant sa période d'apprentissage avec son maître , enfin cela était du passé maintenant car oui désormais il avait quitté les Jedi et sa famille car âpres avoir commis son premier meurtre de sang-froid tous les liens avec sa famille se détruisirent en un instant, plus tard il embarqua pour Happes la planète la plus mystérieuse de l'univers après Bys, l'endroit où les hommes étaient au même rang que les animaux qui étaient heu aussi des animaux comparables entre heu par un mot géniteur, heureusement que l'architecture de la planète était magnifique car Caedus ou Jacen pour les Jedi adoré l'architecture en plus des animaux, On fit visiter à Caedus le palais de la planète en plus de, la ville puits finalement en apprenti parfait il résida lui-même au palais pendant de nombreux mois .
Le lendemain il fut invité à venir dans une pièce magnifique, les rideaux tapis et autres étaient magnifiques une pièce entièrement rénovée et édifiée à la gloire de Hapes dans toute sa splendeur passer aujourd'hui presque révolu, il patienta un peu sur un fauteuil puis un peu plus tard son Maître rentra dans la pièce avec une robe magnifique, la gloire de Happes était entièrement décrite dans ces vêtements, il écouta son maître :

Il semblerait que l’heure approche, d’ici quelques instants tu ne seras plus le même ni physiquement, ni mentalement. Il est bien inutile que la sainte et ravissante personne que je suis n’est pas besoin de te demander si tu es prêt, puisque désormais tu n’as plus le choix.

Sur ce discours l'apprenti suit son maître dans des corridors vers une pièce fort étrange petite et sans beaucoup de lumières, Caedus rentra après son maître dans la pièce quelle décoration étrange et lugubre qui voudrait rester ici, même c'est cousin ou frère et soeur n'aurait pas aimé l'endroit, il regarda les quelques inscriptions que d'ailleurs il ne pouvait pas lire ne comprenant pas leurs langages, il aperçut une impressionnante pierre plate au centre, dans le même temps étant très sensible à la force Caedus perçu d'étrange murmure provenant des murs cela lui donnait une très mauvaise impression du lieu, il se tourna pour écouter son maître tout en regardant les étranges piliers disposés autour de l'autel .

-déshabilles-toi et prends ces chambres. Ils ont étaient conçus par les sœurs de la nuit pour permettre de rendre plus aisé un transfert d’énergie. Couches-toi sur l’autel ensuite. Une demande à faire avant de commencer ?

-D'accord mon maître tout de suite je n'ai pas de questions non, sauf peut-être une affirmation j'espère que  vous  savez ce que vous faite maître .

Caedus se déshabilla sans vraiment trop se plaindre puis il exécuta minutieusement chaque ordre de son maître il posa ces vêtements et se positionna allongé sur l'autel, il observa les drôles d'inscription, il se demandait ce que son maître aller lui faire mais il préféra fermer les yeux pour éviter de souffrir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Briser les chaines   Dim 23 Avr - 17:00

La providentielle Reine ne tiqua pas le moins du monde lorsqu’elle vit son disciple se déshabiller pour mettre sa tenue cérémonielle. Ses sublimes doigts allèrent se tremper dans une étrange mélasse à la teinte rouge. Avec douceur, elle l’appliqua sur le front de Jacen et continua à déposer le baume brulant sur ses bras et jambes. Une personnalité de son ascendance, ne craignait pas ce genre de sensations primaires toutefois, pour son discipline, cela allait certainement être une autre paire de manche.  Elle passa sa gracieuse main au-dessus de ces yeux afin de le faire plonger en stase. Désormais, elle était la seule personne consciente dans cette pièce qui semblait bien vide. Un doux frisson lui remonta l’échine du dos. C’était un tout ou rien. Elle était une future Dame Noire des Sith, elle le savait, la vie se jouait parfois à un fils. Ce n’était pas la première que les ténus fils de sa vie s’apprêtaient à lâcher, cependant, contrairement aux autres, elles avaient beaucoup à perdre… mais toujours moins que si glorieuse femme n’agissait pas !

Elle tira à elle le pendentif de son collier, feu sa mère… ou plutôt de sa future… enfin…   Enchantée par l’alchimie Sith, la modeste pierre écarlate qui sertissait le collier semblait bien morne. La divinité qui était de par son habitude une personne assurée semblait être réceptive à certains doutes. Par de brefs vers en noir parler, de petits flammes de la taille de feux follets allumèrent les torches. La gracieuse se plaça à un mètre de la tête du gamin. Le rituel allait pouvoir commencer. Ainsi, elle commença à réciter sur un ton grave des paroles en noir parler, antique langage des Sith primordiaux.
Ainsi, elle commença à prononcer ses  paroles :

appel aux forces obscures:
 

Pour chaque vers mots prononcés, une enivrante énergie obscur se distillait dans la salle. De chaque pilier sortaient une sombre et menaçante fumée. Chacun renferment partiellement une fragmente de l’essence des plus grands sensitifs du côté obscur. Ces démons qui autrefois avaient fait trembler la Force elle-même étaient réunis pour ne former plus qu’un. Toutefois, les murmures glaçants de ses entités ne restaient pas sans réagir aux manifestations de vie de la hapienne qui tentait tant bien que mal de contenir la puissance chaotique qu’il dégageait. Récitant clairement les antiques paroles, sa céleste bouche ne pouvait se permettre de bafouiller et ainsi créer un écart dans la mélodieuse symphonie qu’elle contait. Son pendentif bouger avec grande vigueur est son éclat était tel qu’il n’était désormais plus que la seule source de lumière de la salle, les flammes s’étant faites résorber par les mouvances ténébreuses.

L’ineffable demoiselle sentait son cœur s’éprendre et se refermait. Son pouls , elle pouvait l’entendre dans ses oreilles. Sa pression sanguine ne cessait de monter puis petit à petit, elle sentait d’affreux picotements attaquer sa douce peau de toutes parts tel un acide fort le ferait sur un matériau. Une infernale chaleur s’éprenait d’elle ce qui rendait l’atmosphère glaçante. Elle ne tiendrait pas si elle ne saturer pas son corps, elle l’avait prévu, toutefois elle ne souhaitait pas en arriver là… elle serait out une fois l’élan de « dopant » terminé.  Mais les dommages collatéraux importait que trop peu. Elle devait foncer droit devant ! Jouant de rimes, les écrits illisibles commencèrent à scintiller d’une affreuse lueur froide. Les murmures se faisaient de plus en fort et transcendaient désormais le parfait esprit de la reine.

Ces tourmenteurs semblaient bien décidés à la faire craquer avant qu’elle ne parvienne à terminer son sortilège. La corruption latente de la pièce envahissait peu à peu la grandiose dame et l’empoisser à feux rapides. Elle devait garder le regard sur son cap s’il elle ne voulait pas tomber dans les tréfonds des abimes. Pourtant, elle avait mal… son essence même était dans le chagrin. D’ardentes braises lui bruler la gorge tandis que chaque cellule criait à l’étouffement. Continuant son dessein en faisant de larges mouvements de bras partiellement entravés par des douleurs, elle pouvait facilement hypothéser que la belle couleur de ses yeux s’étaient envolés pour laisser place à une affreuse et immonde couleur jaune maladif : le mordoré.

Puis, des idées noires commencèrent à s’insinuer dans son esprit, l’envie de s’abandonner à la corruption, de renier ce qu’elle était,  de tout plaquer… la plus pure des folies tentaient de s’insinuer dans ses nerfs et de passer de sinusoïdes en sinusoïdes pour la plonger dans une horrible damnation lui rappelant par la même occasion que s’il elle mourrait elle serait directement envoyée dans le néant et oublier de l’histoire. Or, pour cette céleste divinité, il était inapproprié que sa personne sombre dans un petit trou de l’histoire. Certainement pas ! Elle était la seule et unique Aessa, la Vénus des déesses, la glorieuse Sith qui avaient reçus les entrainements du premier grand Sith Adas. L’incarnation de la Grace elle-même ne pouvait décemment pas mourir ici, c’était trop tôt. Son firmament n’était pas encore arrivé !

Se rappelant toutes les étapes qu’elle avait dû traverser pour en arriver là, la sruvie sur Korriban, les enseignements d’Adas, la collecte des artefacts Sith, la prise du trône d’Hapès, l’incubation d’une fragmence d’Abeloth en elle, la fracture du temps, la rencontre de scourge, la nouvelle prise d’Hapès, l’embuscade sur les Sith... Elle n’était partie qu’avec seul bagage en main : le collier de sa défunte mère. Et aujourd’hui, elle avait quasiment toutes les cartes en main pour achever ce qu’elle avait commencé il y a fort longtemps… mais l’heure n’était pas encore venue… Sa nouvelle ardeur alimentée par la rage de réussir et la haine de n’être rien d’autres qu’une banale Sith qui sombra dans la folie. Elle ne pouvait ni ne devait se rater !

Insufflant ses dernières parcelles de Force dans son enchantement, ses paroles se faisaient plus graves, ses mouvements plus amples, puis suivant la même ligne de conduite que pour faire une une projection de Force, elle lâcha toute l’énergie accumulée qui dans un terrible éclat allât se briser contre la continuité temporelle de la Force elle-même provoquant un affreux râle de la Force qui semblait avoir été blessé. De cette brisure, un étrange flux s’échappait. Dans ses derniers instants, la hapienne le dirigea précautionneusement vers Jacen en continuant à parler le langage des Sith. Toutefois, ses cordes vocales n’arrivaient qu’à produire un simple murmure. Assez pour altérer son apprenti  mais peut-être pas assez pour lui offrir la puissance qu’elle désirait. Sa vision devenait trouble et une fois qu’elle put entrevoir le fait que son apprenti semblait avoir atteint un âge raisonnable, elle résorba du mieux qu’elle pouvait la latente corruption de cette pièce avant de tomber, les deux genoux à terre, crachant quelques gouttes de sang.

Sa gorge était en feu, son être entier tremblait, sa robe s’était plus ou moins usée. Ses muscles rigides l’empêchaient tout simplement de se mouvoir. Elle était comme paralysée, là sur le sol. Son auguste personnalité par terre… malgré toute la mauvaise volonté qu’elle avait, elle était vidée. Il ne lui restait plus qu’à croiser les doigts pour que son apprenti désormais baigné dans la côté obscur ne lui ôte pas la vie. Toutefois, elle avait pris des contre-mesures. Le baume appliqué au départ contenait certaines neurotoxines qui devraient avoir affaibli partiellement le Sith. De plus, elle avait pris soin d’enchanter sa robe avec l’alchimie Sith pour lui permettre de bloquer un coup de sabre laser une fois uniquement.  Toutefois, cela serait-il suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Briser les chaines   Dim 23 Avr - 20:06

"Tout est un et un est tout"


La force, entité invisible aux yeux de tous et pourtant si présente dans la galaxie. Dans êtres vivants et les êtres non vivants. Cependant, certains êtres sont plus réceptifs à la force que d'autres, on les appelle Jedi, mais aussi Sith. Ce sont les enfants du bien et du mal, ténèbres et lumière. Toujours à se croiser, sans jamais se toucher.

Hapès, sublime planète régit par les femmes depuis sa colonisation. Ce jour, la Force fut perturbé au plus profond de son âme, de son cœur. Cette dernière entourait d'une douce étreinte la planète lorsqu’une puissante magie sombre venue du fond des âges saisie la Force et l'obligea à voir de plus près.

Arrivant sur place, la Force remarqua alors un horrible rituel de magie noir sith,  qui permettait à un être de gagner en âge et en puissance. Ne pouvant rester là à voir ces petits souffrir, la Force se matérialisa dans l'esprit du jeune enfant et apaisa la douleur du rituel.


Jeune Jacen, ton destin est à jamais scellé dans le côté obscur, jamais de marche arrière ne sera possible pour toi. Pour ne pas souffrir, je vais t'aider à passer les années et le savoir qui en découle déclara la force d'une voix douce.

Une douce lumière entoura alors le jeune enfant, effaçant doucement les ténèbres et l'aidant à grandir doucement. Les âges purent ainsi passer plus doucement et le savoir fut ainsi assimilée dans l'esprit du jeune adulte.

La force se tourne ensuite vers la Reine mère d'Hapès et lui parla d'une voix glacée.


Reine d'Hapès, ce  que tu as fais était risqué, tu avais bien plus de chance de tuer l'enfant que de l'aider. Prise de pitié pour mon enfant, je l'ai aidé à passer les âges et apprendre. Comme punition Reine, je te prive de ton lien avec moi, avec ta Force durant un mois, pour que tu puisses saisir la porté de tes actes

Puis la force disparut sans un tourbillon de lumière d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com
Darth Bubulle
avatar
Messages : 26
Crédits : 28
Date d'inscription : 20/04/2017
Emploi/loisirs : Darth / Apprenti

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Briser les chaines   Lun 24 Avr - 21:28

Jeune Jacen, ton destin est à jamais scellé dans le côté obscur, jamais de marche arrière ne sera possible pour toi. Pour ne pas souffrir, je vais t'aider à passer les années et le savoir qui en découle 

Ah Jacen quelle enfant disons qu'évanouit dans son esprit en plein rêve il continuer de souffrir  à cause du rituel sith après quelques minutes une voix gracieuse arriva dans le vide qui lui servait de demeure étant inconscients cette voie déclara être la force, grande entité étant majoritairement présente dans l'ensemble des êtres vivants dans l'univers ou même dans les objets, Mais normalement même Jedi ou sith considéré la force enfin du moins Jacen la considérait comme une entité dénuée de conscience, quand la force lui parla il fut fortement étonné mais il la prit aux sérieux et écouta c'est douce parole .

La force lui expliqua que plus jamais en théorie il ne pourrait être sauvé vers le côté lumineux cela été en Parti vrai mais pas exactement car comme tout bon rituel il y avait toujours du bon qui rester mais profondément enfuis enfin cela reste à découvrir également vue que le rituel plongea Jacen dans les plus noir entrailles du côté obscur de la force, le jeune Jedi venait de disparaître pour laisser sa place au nouveau Darth oui darth effectivement Jacen c'était lui même octroyé le nom de darth comme son grand-père sauf que lui reçu le titre de l'empereur, Jacen lui se proclama être le nouveau Darth Caedus sans l'aide d'un autres .

Dans le même temps bien avant le changement de nom, Caedus fut pendant 16 ans élevés par l'incarnation de la force car oui bien que le rituel passa vite pour la reine, Jacen lui vécut seize ans en compagnie de la force qui l'aida à chaque passage d'âge, Jacen fut entraînée à manipuler son sabre laser sous différentes formes, il a pris pendantc'est passage d'âge à manipuler la force obscure comme la force lumineuse, il suivit un entraînement baigner par-dessus tout par le côté obscur et la force elle-même..

Plus tard Caedus revenu à lui et repris conscience, il fut étonné de dépasser la auteur de l'autel alors qu'il n'y arrivait pas en venant dans la pièce  , il s'aperçut que la puberté qu'il n'avait pas avant était déjà presque terminé , il observa son corps qui venait de gagner en volume et en taille impressionnant pendant qu'il avait vécu seize ans avec la force dans l'espace entre les espaces son corps avait évolué, il prit la décision de se lever,
il se leva et aperçut son maître en position de faiblesse, bien que la tentation de la tuer fût grand caedus réfléchi, S'ils tuait son maître  il ne serait même pas reconnu souverain de hapes, ni du consortium de plus rien  ne lui assurerait de pouvoir ressortir vivant du palais, il jeta au néant l'idée de trahison présente en chaque sith et il préféra aider son maître à se remettre du rituel, il s'agenouilla devant son maître .

Ma reine maître je suis à votre service et à vos ordres pour l'éternité, maintenant et jusqu'à la mort ma vie vous appartient ainsi que mon sabre.
Caedus inclina sa tête

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Briser les chaines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ┼Briser les chaînes┼
» Coeur briser
» [Flashback] Tenter de briser la solitude !
» comment briser la solitude en trois leçons ♢ kaeko, raphael.
» Rien, ni personne sur mon chemin ne pourra me briser.... - Zackary Bowman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Cantina :: Archives-
Sauter vers: