AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Examen mécanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 27
Crédits : 31
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Employé

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Examen mécanique   Dim 7 Mai - 17:10

Tss, voilà ce qui arrivait lorsqu’on se fiait à des matériaux d’une qualité aussi pauvre, c’était bien ridicule. Nat laissa retomber dans un incinérateur ce qui restait de l’appareil en soupirant, haussant les épaules lorsqu’un collègue lui demanda s’il souhaitait reprendre les travaux. Ces machines ne leur serviront pas à grand-chose, trop obsolètes, trop peu maniables. Son collègue hocha la tête et fit signe de jeter le reste également, le faire recycler ou incinérer, que ça ne traîne plus dans le laboratoire. Enfin, laboratoire était un bien grand mot, c’était un plus un atelier. Un atelier démesuré, très bien éclairé, suréquipé et à la pointe de la technologie de cette époque. Le sénateur ne faisait pas les choses à moitié, en tout cas… Nat stoppa à la rampe, au-dessus d’un des circuits de fabrication, pour observer si tout se déroulait bien, puis dévala les escaliers en fer pour retourner à un petit coin de l’atelier où il menait ses proches recherches sur les droïdes, en compagnie de collègues ingénieurs, de mécaniciens, d’assistants et de quelques passionnés de robotique. Il commençait à connaître un peu tout le monde, dans le coin, depuis qu’il avait débuté son travail.

Installé à son bureau, il se remit à un autre travail qu’il devait entamer ce matin-même, consultant tout d’abord le dossier délaissé hier soir pour avoir dû régler un souci urgent, sur la ligne. Penché sur l’écran, sourcils froncés, il secoua légèrement la tête en voyant l’historique de la création du cyborg et son parcours depuis. Misère… Bonteri appréciait-il tant les mêmes joujoux que l’Empereur actuel ? D’abord l’armée de robots, maintenant ça. Quelle sera la suite ? Pour le moment, la guerre contre l’Empire l’occupait, c’était heureux, même si ça n’empêchait pas de très nombreux troubles, Corellia était loin d’être en paix avec elle-même. Sans oublier l’attentat qui avait eu lieu contre la reine des Dralls. Nat avait bien sûr reconnu un de ses confrères, de loin, et l’avait évité en conséquence. Pour le moment, mieux valait rester sagement dans son rôle et ne pas se faire remarquer, même si l’envie de poursuivre l’assassin l’avait brûlé. Plongé dans ses pensées, il ne releva le nez avec un air absent que lorsqu’il entendit un « Monsieur Rawk ? ». Un de ses assistants se tenait près du bureau et l’avertit que le général Wrath était arrivé. « Wrath », humph, Grievous deux plutôt, comme il l’appelait intérieurement.

– Très bien, on va pouvoir commencer.

Evidemment, lui-même était mal placé pour juger les légers soucis d’identité, néanmoins, il ne pouvait s’empêcher de trouver cynique d’avoir copié la forme d’un général Cyborg ayant participé au massacre de tant de civils, autrefois, dont des Corelliens. D’ailleurs, qui avait détruit le premier Grievous, déjà ? Il ne se souvenait plus, c’était un Jedis mais lequel.. ; Arf, il avait son nom au bout de la langue ! Un peu agacé, il chassa cette question de son esprit et salua le général lorsqu’il arriva au poste de travail, en se présentant lui-même avec rapidité. Rawk, ingénieur Bantha Rawk, travaillant ici depuis quelques temps, ravi de vous rencontrer. Certains jours, il aimerait pouvoir oublier son véritable nom pour se fondre dans cette nouvelle identité, sans que rien ne puisse la lui rappeler. Las, c’était impossible. Il avait beau avoir quitté l’Ordre, il saura en retrouver le chemin lorsque la situation l’exigera.

– Installez-vous dans le fauteuil et évitez de trop bouger pendant les manipulations. Je préviendrai avant de toucher les fils connectés aux nerfs.

Dès que le général fut installé dans le fauteuil, à demi-allongé, Nat posa ses outils sur une petite table roulante à côté puis tira un petit tabouret tout près et s’y assit. Bien, on allait pouvoir commencer à travailler. Il commença par enlever vis et boulons protégeant la cage thoracique, un par un, avec lenteur car il examinait chacun d’eux pour juger de leur état et songer à d’autres matières pour les remplacer.

– Il y a tellement d’impuretés accrochées là-dessus, grimaça-t-il en les levant à la lumière. Vous faites des bains d’huile, de temps en temps ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 50
Crédits : 54
Date d'inscription : 19/04/2017
Emploi/loisirs : Général
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Jeu 8 Juin - 19:28






Hum ... Je ne me souviens même plus pourquoi j'étais ici ... Dans ses laboratoires ... Ah oui je me souviens qu'un ingénieur devait m'enlever ma toux... Enfin c'est ce que maître Bonteri m'avait demandé ! Je ne vois pas en quoi cela était dérangeant ! Rah mais certes ... Que cet ingénieur m'observe ... Qu'est ce que j'en ai à faire ... Ce n'est que du temps perdus de toute façon ... Des émeutes éclatent et moi, que fais-je ? Je vais chez le médecin ... Pfff c'est décevant ... J'entrais dans la salle et regarda autour de moi quand je vis un ingénieur qui me disais familièrement quelque chose ... Mais cela ne me revenait pas ...

Installez-vous dans le fauteuil et évitez de trop bouger pendant les manipulations. Je préviendrai avant de toucher les fils connectés aux nerfs.

Je m'installais sans rien dire jusqu'à qu'il m'enlève peu à peu ma cage thoracique ... Du moins mes plaques métalliques... Il demandait si je prenais des bains d'huile ... Haha quelle drôle d'idée ... Je lui répondit sèchement en le prenant par la gorge !

Un pas de travers et vous êtes mort ! Des bains d'huiles ! Un généra ldes armées n'a pas que cela à faire ! Dites-moi ce que vous contez faire de moi ! Je vous préviens si ma cadence de coup descend en dessous de 12 coups par secondes, je vous jure que je vous couperait en deux, vil ingénieur de Pacotille ! D'ailleurs votre visage ne m'est pas inconnu ... Vous me rappelez quelqu'un ... Qui êtes vous ?

Je le lâchai et me reposais sur le fauteuil et me laissais à nouveau ausculté mes parties métalliques... Au moindre faux pas je le tuerais ... Le Général Wrath n'a qu'une parole !




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 27
Crédits : 31
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Employé

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Jeu 8 Juin - 20:28

La pièce métallique retomba au sol en un petit cliquetis lorsque la boîte de conserve se redressa tout d’un bond pour venir le saisir à la gorge, avec un regard nettement halluciné. La chaise ripa un peu contre le sol, Nat grimaçant.  Il pouvait désespérer maintenant de voir un « soldat » avec si peu de contrôle de lui-même ou attendait-il encore un peu ? Et c’était ça qui devait maintenir la paix sur Corellia ? Misère… Autant allumer tout de suite les flammes de la révolte et de la guerre civile, ce sera plus rapide et moins douloureux que de lâcher un Grievous version deux dans la nature.

– Un pas de travers et vous êtes mort ! Des bains d'huiles ! Un général des armées n'a pas que cela à faire ! Dites-moi ce que vous comptez faire de moi ! Je vous préviens, si ma cadence de coups descend en dessous de 12 coups par secondes, je vous jure que je vous couperai en deux, vil ingénieur de Pacotille ! D'ailleurs votre visage ne m'est pas inconnu ... Vous me rappelez quelqu'un ... Qui êtes vous ?

Il le relâcha ci-après, se remettant dans le fauteuil avec la cage thoracique à moitié ouverte. Nat leva un peu les yeux au ciel puis remit tranquillement son col en place, se rasseyant correctement sur sa chaise. Pauvre planète, tout de même, ce peuple ne méritait vraiment pas ça. Et d’où pourrait-il bien le reconnaître par ailleurs ? Lui aurait-on greffé également des brides de la mémoire de l’ancien Sidious ? Si c’était le cas, il était effectivement possible que certaines postures ou manières de vivre lui semblent familières. Nat reprit son tournevis, lâché sur le petit plateau à côté de lui dans l’affaire, puis poursuivit son travail de démontage. Une fois après l’autre, enlevant peu à peu les plaques, toujours avec cette minutie et ce soin le caractérisant, dès que cela touchait à la mécanique et l’ingénierie.

– Je me suis déjà présenté, reprit-il. Bantha Rawk, ingénieur, travaillant ici depuis déjà quelques temps. Si mon visage ne vous est pas inconnu, c’est que vous avez dû me croiser dans les couloirs, tout simplement.

Son ton était très clairement ironique, sur la dernière phrase, Nat ne pouvait tout simplement pas s’en empêcher dans ce genre de situations, même si cela pouvait considérablement énerver son entourage. Kol lui avait déjà souvent répété qu’être cynique ou ironique pouvait lui amener des ennemis supplémentaires, ce dont le maître Jedi se souciait bien peu. Bien qu’étant d’un naturel plutôt calme, il ne se gênait pas non plus pour envoyer bouler ou se payer la tête des idiots, des personnes agressives ou de ceux qui lui tapaient sur le système, plus ou moins ouvertement selon le cas. Trait de famille, pourrait-on dire, aucune peur ni intimidation, mais une bonne part de provocation, là où il serait souvent plus sage de se taire. Une fois toutes les vis récupérées, Nat les laissa tomber dans un bac rempli d’une huile spéciale, pour les nettoyer, et fit de même avec les plaques. Outils en mains, il approcha la lumière et la mit à pleine puissance, braqué sur la cage thoracique découverte.

– Il doit y avoir des fils mal raccordés, touchant aux nerfs humains, d’où votre toux permanente. C’est fréquent, après ce genre d’opération. Ce général d’armée n’a peut-être pas le temps de s’occuper de ce qui le maintient en vie, mais soit, c’est son problème après tout. Pendant que j’y suis, je vous arrange aussi le codage pour le caractère ? Ils vous ont collé celui du premier modèle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 50
Crédits : 54
Date d'inscription : 19/04/2017
Emploi/loisirs : Général
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Lun 26 Juin - 21:08

J'attendais tranquillement sur la chaise, voyant l'homme refaire son col et continuer son travail avec une minutie implacable ! Je me laissais faire regardant la lumière qui éblouissait mes yeux !

– Je me suis déjà présenté, reprit-il. Bantha Rawk, ingénieur, travaillant ici depuis déjà quelques temps. Si mon visage ne vous est pas inconnu, c’est que vous avez dû me croiser dans les couloirs, tout simplement.

Je n'aimais pas du tout son air ironique et cela aiguisa ma colère. Il a de la chance que je me retienne ! Non mais ! Quel toupet pour un simple ingénieur ... Je devrais en tenir deux mots à maître Leukos ! Certains ingénieurs devraient même être remplacé par des droïdes ! Peu importe, le mécanicien continua sa minutie et m'indiqua l'origine de ma toux infernale ! Pourrait-il régler ce problème ... Cela m'arrangerais pour les relations avec la Jeune Sith que je connais ... Il me compara au deuxième modèle ! Ma colère s'embrasa à nouveau mais je repris d'un ton assez peu aimable !

Je ne suis en aucun cas semblable au premier modèle ! Voyons ! Laissez moi mon caractère ! Je suis meilleur que le premier modèle encore une fois ! Vous devriez me montrer votre respect, déjà que Maître Leukos vous a proposé pour m'observer et trouver un remède à cette toux infernale ! Je suis général je vous rappelle ! Enfin bon continuer ! Que l'on en finisse !
Je n'en peux plus de bouger ! Et ne toucher pas à ma puce ! J'en ai besoin pour connaître les arts martiaux aux sabres laser !!!


Je me laissais au main d'une personne que je n'aimais guère. J'avais aussi un étrange pressentiment à l'égard de cet ingénieur mais je n'arrivait pas à le percé !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 27
Crédits : 31
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Employé

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Sam 1 Juil - 14:50

– Je ne suis en aucun cas semblable au premier modèle ! Voyons ! Laissez-moi mon caractère ! Je suis meilleur que le premier modèle encore une fois ! Vous devriez me montrer votre respect, déjà que Maître Leukos vous a proposé pour m'observer et trouver un remède à cette toux infernale ! Je suis général je vous rappelle ! Enfin bon continuez ! Que l'on en finisse ! Je n'en peux plus de bouger ! Et ne touchez pas à ma puce ! J'en ai besoin pour connaître les arts martiaux aux sabres laser !!!

– C’est sûr, il reste tant de Jedis et de Siths aujourd’hui que c’est une connaissance indispensable.

Impossible de reprendre un ton neutre pour le moment, tant Nat le trouvait à la fois amusant et affligeant, continuant son travail en ignorant complètement la colère brute émanant du mi-homme, mi-robot, et sa tête sans doute conçue pour effrayer. Meilleur que le premier modèle, vraiment ? L’ingénieur croyait plutôt que personne n’avait pris la peine de lui nettoyer un peu les puces afin d’assembler les plaques et visser les boulons. Et en parlant de ça, voilà bien ce qui clochait, justement. Nat tendit la main pour attraper la lampe et la braquer tout droit sur la cage thoracique, sur le dédales de fils, branchements, puces et soudures. Évidemment, les chirurgiens et ingénieurs qui s’étaient chargés de son cas avaient dû faire vite pour lui éviter la mort, dommage qu’ils ne l’aient pas fait repasser par une petite révision ensuite. Nat fit descendre le siège où son « patient » était installé pour qu’il soit complètement allongé, approchant son tabouret plissant un peu les yeux en observant les fils. Il avait été un peu mauvaise langue, là, c’était tout de même du très beau travail pour le temps accordé.

– Ah, je vois, il y a un défaut dans la coque de protection, je vais mettre une coque en titane. Vous allez sursauter par réflexe quand je vais séparer les nerfs des fils, accrochez-vous. Ensuite, il faudra nettoyer ça et renforcer les coques internes qui protègent les organes vitaux restants. Allez, « mon général », on respire et on s'accroche, dans moins d’une heure, c’est fini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 50
Crédits : 54
Date d'inscription : 19/04/2017
Emploi/loisirs : Général
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Mar 22 Aoû - 9:55

Ce jeune mécano ne me plaisait pas vraiment, il y avait quelque chose en lui que je n'aimais pas, son ton sarcastique peut être ? Hum tant qu'il me répare mon problème de toux, je le remercierais et je partirais aussi rapidement que je suis venu ! Hum ... C'était long, j'aurais préféré être sur un champ de bataille que d'être coincé ici ... à me faire réparer ... Mais après je fais ceci pour Rosas, donc ce temps devait être utilisé ! Je devais rapidement la retrouver sur Takodana ! Bantha descendit le siège pour observer en plus amples détails, il braqua la lampe sur ma cage thoracique... C'est long ... Même le siège de l'ancien général sur Datomir était plus rapide ... Mais bon allez ! Calme toi mon très cher Wrath !

– Ah, je vois, il y a un défaut dans la coque de protection, je vais mettre une coque en titane. Vous allez sursauter par réflexe quand je vais séparer les nerfs des fils, accrochez-vous. Ensuite, il faudra nettoyer ça et renforcer les coques internes qui protègent les organes vitaux restants. Allez, « mon général », on respire et on s'accroche, dans moins d’une heure, c’est fini.

Je restais silencieux, en m'accrochant à la table... J'ai peur de blesser le petit ingénieur que voici ...
Et puis c'est à ses risques et périls ! Je n'y peut rien ! Cela sera de sa faute ! Plus qu'une heure !
Oh mais c'est plus très long ! Ah enfin cette toux qui s'enlève ! Bénit soit la Confédération ! Je ne tousserais plus devant Rosas ! Et je pourrais parler sans être couper ! Je regardait le plafond qui n'avait ni relief, ni couleurs ... Hum, c'est tout de même barbant d'attendre sur une chaise ... Hum ....
Mon droïde médical est plus rapide d'habitude ... Mais bon laissons-nous au mains de l'ingénieur ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 27
Crédits : 31
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Employé

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Ven 15 Sep - 12:15

Le petit droïde venu lui servir d'assistant récupéra les pièces en mauvais état que Nat ôta de leur place puis lui tendit la nouvelle coque. C'était un tel fouillis, là-dedans, l'ingénieur avait encore une très nette tendance à oublier qu'il y avait un bon siècle d'avancées technologiques en moins, dans cette époque, c'était agaçant de ne pouvoir travailler aussi bien qu'on le voudrait. Penché, il tint les nerfs d'une fine pince en métal, tenant les fils de l'autre main, et les sépara sèchement, les membres mécaniques et charnels du général droïde vrillé brutalement comme s'ils avaient reçu un coup, cependant, la douleur passait bien vite. C'est bon, ça ira, "mon général" ? Le sursaut n'était rien d'autre qu'un simple réflexe, après tout, pas de quoi mettre son honneur à mal. Nat ne le parvint pas non plus lorsqu'il reconnecta les nerfs, s'écartant simplement avant que tout ne "saute" à nouveau. Tss, tss, quand on regardait là-dedans, on voyait que la rapidité avait été privilégiée, à la place de la qualité. N'en déplaise à son patient du jour, Nat était partisan de prendre plus de temps dès lors qu'on souhaitait un travail propre. Il mettait dans ce travail autant de soin qu'il en avait mis lors de son entraînement au Temple Jedi d'Ossus.

Une fois les nerfs bien connectés et la coque mise, Nat pris un tournevis et un soudeur pour fixer le tout, vérifiant que tout était bien relié à mesure avant de fixer. Il fit ainsi bouger quelques membres mécaniques à plus ou moins grande vitesse, comme il le faisait avec un simple droïde, réglant et corrigeant certains paramètres. Tout en travaillant, par réflexe d'ingénieur autant que par habitude prise auprès des Jedis, il analysait et retenait toutes les forces et les faiblesses de son patient du jour. Si ce mi-droïde, mi-homme devenait un allié sûr, Nat saura le réparer vite et sans soucis. En revanche, s'il devenait un ennemi, cet analyse lui permettra de frapper juste et directement à ses points faibles pour le mettre à bas. Ce soin pris, il nettoya une à une les coques internes, contre les quelques organes vitaux ayant survécu au premier choc. Et tout cela en silence, l'air parfaitement décontracté, comme s'il s'agissait là d'une simple affaire de routine, dont il devait s'occuper tous les jours. Il y était plongé lorsqu'un des hommes travaillant au service vint le voir, pour demander s'ils devaient envoyer une équipe pour chercher certaines pièces manquantes, dans la fabrication du nouveau droïde, le prototype. Nat refusa d'un signe de tête, sans cesser son travail.

– Je préfère m'y rendre moi-même et contrôler précisément les pièces dont nous allons avoir besoin. Préparez simplement un vaisseau, la plupart des pièces se trouvent facilement sur Chandrila.

Son assistant hocha la tête puis repartit, avec un signe vers un autre homme pour qu'il vienne avec lui. Très bien. L'ingénieur rajouta une autre fixation puis la souda à l'intérieur du corps du général, avant de refermer la cage thoracique et ce qu'il avait dû ouvrir. Voilà, terminé, ce cher général était-il satisfait ? Nat quitta son tabouret pour se laver puis essuyer les mains, jetant un coup d'oeil en biais à la machine colérique.

– C'est terminé, ce cher général est enfin libre. Revenez si vous comprenez le besoin qu'on vous améliore le caractère, surtout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 50
Crédits : 54
Date d'inscription : 19/04/2017
Emploi/loisirs : Général
Infos fermées
MessageSujet: Re: Examen mécanique   Ven 29 Sep - 22:25

Le temps commençait à manquer, je devais me rendre rapidement sur Takodana pour retrouver Rosas ! JE devais être là pour son retour ! Mais un peu de retard ne devrait pas engendrer une colère de la Sith, mes droïdes étaient déjà en alerte pour réceptionner ma promise... Mais bon, je n'avais que d'autres choix d'attendre ... C'était long, je pensais à beaucoup de scénario en même temps, des batailles, des plans, de la diplomatie, la Confédération, Rosas, l'avenir... quand soudain j'eus l'impression de m'être pris un cou... si fort que l'un de mes bras se levait d'une seconde. Heureusement, pour l'ingénieur il était préparé à ce genre de manipulations ... La douleur partit rapidement pour laisser place à un silence... toujours ce silence, ils auraient au moins pu installer des moniteurs passant de la musique ou autre... mais nan, là on entend que les fichus instruments, plaques tombant au sol, etc ..

Cependant, l'homme était très minutieux et il n'arrêtait pas de m'observer longuement, pour en apprendre plus sur mon anatomie. Tout cela, alors qu'il me "soignait" en même temps. Après je sais très bien manier quatre sabres lasers en même temps, alors ce qu'il faisait n'était rien. A un certain moment, un autre ingénieur, moins bien placé, vint voir Nat pour lui demander quelque chose.
J'essayais d'écouter mais en vain ... Tant pis, je le mettrais sur écoute plus tard.. Il finit enfin par me remettre la cage thoracique et se retira pour montrer qu'il avait terminé. ENFIN ! Je me levais tranquillement en effectuant quelques rotations des épaules comme pour me dégourdir. Je me rapprochais ensuite vers l'ingénieur en me montrant imposant.

J'espère que vous n'avez pas effectué de modifications au niveau de la puissance et la vélocité de mes mouvements ! Il en va dans votre propre intérêt à ce que cela soit intact !
Sinon, vous vous souviendrais de moi ! Sur ce, je vous remercie et j'espère vous revoir plus tard.
Encore une chose, si vous avez un jours besoin de moi, n'hésitez pas ! La Confédération doit s'entraider !


Je me dirigeais alors vers la sortie, impatient de partir de Corellia ! C'est une planète que j'apprécie mais hélas pas autant que Takodana ! Je sortis ainsi du laboratoire pour entrer dans une navette,
direction Takodana, où j'espère enfin retrouvé Rosas .... Mes pensées n'étaient que tournées vers elles ... Et mon coeur ne me faisait que penser à elle ... J'espérais son retour avec la plus haute importance ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Examen mécanique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen de Potions
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» Un blogueur mis en examen
» Mécanique automobile
» Soutien examen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Corellia :: Coronet City :: Consulat-
Sauter vers: