AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Choc aérien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Choc aérien   Sam 13 Mai - 15:39

Une lourde fumée s'élevait de ce qui était une heure plus haut un centre relais de commandement et stratégie, pour les espions de la rébellion, et un refuge provisoire pour tous ceux qui devaient se rendre sur Coruscant et dans les planètes du Noyau pour y mener diverses affaires. Une grande confusion avait régné durant un instant et à présent, tout le monde s'activait, la majorité des hommes et femmes rejoignant leurs vaisseaux et les autres se préparant à accueillir les troupes au sol. Ils avaient été trahis, sûrement, l'Empire n'aurait eu sinon aucune chance de découvrir cette petite base ! Voilà des années qu'elle se trouvait ici et il n'y avait jamais eu le moindre problème avant cela, absolument jamais, du moins, jusqu'à cette matinée semblable à toutes les autres où les troupes de l'Empire leur étaient brutalement tombé dessus. Luke leva le nez vers le ciel pour observer leurs vaisseaux puis dégagea le reste des débris pour sortir des décombres, les autres membres de la rébellion l'imitant et aidant ceux qui avaient pris un coup dans le choc. Ils coururent vers leurs propres navettes aussi vite que possible, tout en pestant contre celui ou celle qui les avait vendus. Biggs était déjà arrivé à sa propre navette lorsque Luke arriva, enfilant son casque et sautant dans le X-Wing. Il lui fit un large signe de la main, visiblement très peu perturbé par l'attaque.

– On se voit plus tard ! s'écria-t-il.

Ouais, plus tard, à condition qu'ils s'en sortent tous vivant. Luke se glissa très vite dans le cockpit de son propre appareil puis le referma, s'emparant des commandes en tâchant de ne pas perdre une seule seconde. La journée avait si bien commencé, pourtant. Leurs navettes décollèrent en vitesse et foncèrent dans le ciel, tout droit vers les chasseurs de l'Empire. La voix de son meilleur ami résonna un petit instant dans la radio pour encourager tout le monde à faire regretter à l'Empire d'avoir attaqué la base.   Le jeune homme vira brutalement pour passer entre deux chasseurs Impériaux lui fonçant dessus puis fit demi-tour aussitôt pour tirer, grimaçant en voyant le X-Wing d'un de leurs camarades exploser en plein vol au même instant. la si paisible planète se retrouvait plongée au cœur du chaos, là où il ne s'était rien passé de très probant depuis des années. Les mains serrées sur les commandes de son appareil, il ne put s'empêcher de rire en frôlant un de ses adversaires qui fit un brusque écart et partit en tous sens en perdant le contrôle. Le jeune homme se concentra ensuite sur deux autres qui l'avaient pris en chasse, laissant très vite tomber toutes les règles de prudence les plus élémentaires pour éviter les tirs et attirer les deux autres plus près du sol pour les faire ou s'écraser ou les obliger à se retirer à cause de dégâts trop importants. L'un des deux se rattrapa néanmoins d'une très belle manière, alors même que son collègue ripait violemment au sol avant de se redresser.

– As-tu l'intention de vivre vieux ? lança Biggs par la radio.

– C'est toi qui a dit qu'on devait se revoir ensuite, je fais en sorte que ça puisse arriver.

Son meilleur ami commença à rire puis s'étrangla tout à coup et Luke vit avec horreur une des ailes de sa navette prendre feu après un tir et la navette filer vers le sol. Il se déporta aussitôt pour partir à sa rencontre, soulagé en voyant que Biggs put se "poser" sans exploser son engin. La piste d'atterrissage improvisée avait déchiqueté une majeure partie du terrain au passage mais au moins sortit-il vivant, secoué mais vivant. En revanche, tous les rebelles restés au sol étaient dans une très mauvaise posture, ça allait bien mal... Les Impériaux se posaient en masse, les troupes se déversaient à flot et si quelques uns étaient capturés, pour leur soutirer plus tard des informations, d'autres étaient simplement tués. Luke se posa à son tour, craignant surtout pour Biggs et pour d'autres avec qui il s'était lié d'amitié, sautant à terre dès qu'il eut posa sa navette. Le chaos était complet, les tirs se croisaient, des personnes criaient, d'autres étaient à terre, blessées ou mortes. Il se mit à couvert pour éviter des tirs de blaster, sortant son sabre et déviant un autre tir avant de se débarrasser des soldats les plus proches de lui. Ils ne pourront sans doute pas remporter cette bataille mais au moins devaient-ils permettre au maximum des rebelles de s'enfuir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 105
Crédits : 112
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : pilote impérial
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 11:54

Taanab, nouveau lieu de vie des rebelles et accessoirement, nouvelle mission pour nous les pilotes impériaux. Un vrai chassé croisé entre nos TIE et leur X-Wing, au milieu des nuages, des vaisseaux, des explosions, des tirs... Une aquarelle lumineuse de combats en quelques sortes.

Sur ordre de l'amiral, une équipe dont je faisais partie, avait été détaché pour rejoindre l'équipe de combat sur Taanab. Nous étions déjà sur place depuis plus d'une heure, voir même deux, en faite, j'avais perdue la notion du temps depuis que j'étais monté à bord de mon chasseur.

Il fallait éviter les tirs rebelles, nos propres tirs et abattre le plus de vaisseaux rebelles, leur coupant toutes possibilités de pouvoir fuir la planète. C'était vraiment un jeu de cache cache des plus cruel, où c'était à celui qui était le plus habile en pilotage de pouvoir s'en sortir.

J'avais beau être doué en pilotage, être prise à partie par plusieurs aile X, et notre peloton fut rapidement décimé, m'obligeant alors à rejoindre la terre ferme pour me cracher en beauté. Mon chasseur était en miette et je m'extirpais alors rapidement avant l'explosion dont le souffle me projeta sur quelques mètres pour tomber lourdement sur le sol.

Pianotant sur le petit ordinateur qui me servait à communiquer, je transmis ma position à ceux à terre, à savoir mon meilleur ami.


Nath, je suis plus au nord de votre position et un peu dans les ennuis jusqu'au coup...

Je te reçois Cali, mais pour le moment, je suis un peu occupé me répondis la voix de mon meilleur ami qui étouffa un cris de douleur. Il avait surement dut être touché par un rebelle.

Soupirant longuement, je jetais mon casque à terre, étant donné que ce dernier était complètement brisé à cause de ma chute, et me saisie de mon blaster pour faire feu sur les rebelles. A quelques mètres de nous, je remarquais un homme avec un sabre laser. Surement un de ces fameux Jedi dont nous parlions entre nous entre deux missions.

Ma tenue était vraiment plus encombrante qu'autre chose pour bouger avec aisance et en plus j'étais prise sous divers feux croisés, ce qui commençais à sentir mauvais pour moi. Me baissant de justesse, j'évitais un tir, mais me tordis le poignet dans la chute. Ce n'était pas trop grave. Me relevant, je retirais une partie de ma combinaison, pour m'avancer avec plus d'aisance droit sur le Jedi.

J'espérais vivement le surprendre, c'est pour cela que je lui bondit sur le dos, dans l'espoir de pouvoir le déstabiliser et peut être arriver en faire un prisonnier, enfin ça c'était un espoir que j'avais au fond de moi, mais pour le moment, je devais me concentrer pour le désarmer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 21:23

Et valà.

Luke Skywalker a effectué 1 lancé(s) d'un Dé de combat (Image non renseignée.) :
18

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 105
Crédits : 112
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : pilote impérial
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 21:23

a moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 163
Crédits : 265
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 21:23

Le membre 'Calista' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 22:04

Le soldat juste en face de lui poussa un cri rauque lorsqu'il reçut en plein torse le tir de blaster que Luke lui renvoya, puis s'effondra dans un petit nuage de poussière. Luke et son groupe continuèrent d'avancer en esquivant les tirs autant que possible et parant d'autres, voyant encore d'autres vaisseaux arriver, certains se faire démolir en plein vol et d'autres atteindre les navettes rebelles. L'un d'eux se crasha juste au-dessus de leurs têtes et vint s'écraser à quelques mètres, dans une petite explosion. Un groupe de rebelles avait néanmoins réussi à passer, plus au Nord, et rejoindre d'autres navettes dispersées un peu partout en prévision à ce genre d'attaques. Luke frappa un autre soldat puis se baissa pour éviter les tirs d'un autre, le renvoyant balader avec la Force avant de continuer à avancer. Biggs était en mauvaise posture, plus loin, se tenant le bras et pestant contre un soldat à terre. Il avançait vers lui lorsqu'il reçut tout à coup un brusque choc dans le dos et tomba à terre, lâchant son sabre sous le coup de la surprise, sabre qui fila rouler plus loin dans la terre. Luke repoussa un brusque coude de coude dans les côtes son agresseur pour se dégager, roulant sur le côté pour se mettre plus loin.

C'était une Twi'lek, pas un des soldats en armure blanche, portant bien, en revanche, l'uniforme impérial. Il n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir plus avant, néanmoins, elle fonça aussitôt, cette fois pour se battre à mains nues. Oh, lui qui s'était attendue à ce qu'elle lui tire dessus directement, il fallait croire qu'il y avait encore des soldats avec un minimum de sens de l'honneur. Il se baissa vivement pour esquiver le premier coup puis sauta sur le côté, la gardant bien en vue, sans toutefois manquer les autres soldats qui se rapprochaient sur le secteur, prêts à encercler les rebelles. Plus loin, Biggs continuait à se battre et s'était encore éloigné, protégé derrière une pile de débris et tirant sur leurs assaillants. Luke trouvait assez étrange qu'elle ne veuille pas plutôt se servir de son arme, enfin, peu importe, peut-être avait-elle reçu pour ordre de ramener le plus de prisonniers indemnes que possible, pour les faire parler. Il para ses coups suivants sans attaquer de suite à son tour, observant son style de combat, tout en gardant bien en tête tout ce qu'on lui avait appris. Un nouveau nuage de fumée les aveugla tous les deux un bref instant au survol serré d'un autre appareil en feu, qui termina sa course dans les décombres de qui restait du centre de commandement.

Le chaos augmenta encore, sur le champ de bataille, la majeure partie des combats se déroulaient maintenant à terre. Luke voulut reprendre son sabre après avoir éviter une nouvelle série de coups puis jura en voyant que deux autres soldats l'avait récupéré au passage et se préparaient à tirer, n'hésitant que parce que leur collègue pilote se trouvait dans la ligne de mire. Plus vraiment le choix, maintenant. Il finit enfin par attaquer à son tour, concentré sur son adversaire du moment.

Luke Skywalker a effectué 1 lancé(s) d'un Dé de combat (Image non renseignée.) :
13

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 105
Crédits : 112
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : pilote impérial
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 22:15

Dans une belle roulade, le jedi et moi étions à terre. Il était enfin désarmé, mais moi, je me pris un coup dans les côtes qui me fis grimacer. Par chance, le coup n'était pas assez fort pour me briser les côtes, mais assez pour me couper le souffle quelques secondes.

Je lui fonçais dessus pour l'occuper, le frappant avec le plus de force possible dans le but de l'empêcher d'utiliser la Force. Bien sur, j'étais une femme, dont un peu en dessous de sa puissance, mais l'avantage d'avoir six frères aînés, c'était que j'avais pris l'habitude de me battre depuis mon plus jeune âge pour résister à leur coups parfois traître.

L'un des soldats récupéra enfin le sabre et à défaut de pouvoir s'occuper d'eux, nous étions l'un en face de l'autre à nous battre comme des enragés, dans le but de faire le plus de dégâts sur le corps de l'autre.

L'entorse à mon poignet ne m'aidais pas vraiment, mais je ne pouvais pas me laisser aller à la douleur. Etant plus petite de taille que lui, j'arrivais à me baisser avec agilité pour éviter les coups les plus violents.

Plusieurs bleus parsemais surement mon corps ça et là, mes côtes m'élançaient beaucoup, mais il était hors de question pour moi d'abandonner le combat. Je ne voulais pas le tuer, mais simplement l'amocher le plus possible dans le but de l'offrir à l'Empire comme prisonnier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 163
Crédits : 265
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 14 Mai - 22:15

Le membre 'Calista' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Lun 15 Mai - 7:18

Un coup beaucoup plus violent en plein dans les côtes l’obligea à reculer plus vivement, évitant en même temps un des autres soldats qui y vit une occasion de tirer. Le tir de blaster lui frôla le bras et Luke ressentit la brûlure de l’arme passer comme un souffle avant de détourner son attention du soldat lorsque la pilote revint plus proche pour poursuivre le combat. Luke inspira profondément pour recouvrer une partie de son calme, chassant l’adrénaline dû au combat et à la violente attaque, son cœur battant un peu moins vite et un certain apaisement l’envahit. Même si tous les soldats se rapprochant n’osaient pas encore vraiment tirer pour ne pas tuer leur collègue par accident, il suffisait d’un seul coup pour être déstabilisé un instant et perdre des minutes précieuses, voire perdre totalement l’équilibre et se faire plaquer au sol. Luke esquiva un coup puis tendit la main pour repousser d’une vague de Force les soldats aux alentours, dégageant le champ autour d’eux et libérant tout à coup l’espace, juste au moment où plusieurs s’apprêtaient de nouveau à tirer.

Ils allaient bientôt recevoir pour ordre de le faire tous en même temps, c’était certain, même si leur pilote se trouvait en plein milieu de la ligne, les officiers de l’Empire n’étaient pas spécialement connus pour prêter attention à ces « détails ». Luke profita d’un bref instant de répit après avoir évité un coup de pied à l’envolée pour vérifier où en étaient les autres et comment ils s’en sortaient. Il y avait eu des fuites, de ce qu’il pouvait voir, beaucoup s’étaient échappés. Il devait rester un peu moins de la moitié des rebelles présents dans la base au moment de l’attaque aérienne, la plupart au sol et occupés à répondre aux tirs de blaster et aux agressions plus directes. Luke arrêta la pilote par le poignet gauche et la repoussa, remarquant qu’elle se servait beaucoup moins du droit depuis le début du combat. Blessée, sans doute. Il faudra tout de même qu’on lui explique un jour comment des personnes pouvaient avoir une telle loyauté vers l’Empire et pourquoi elles se donnaient tant de mal pour tuer ou capturer les membres de la Rébellion. Derrière eux, un des officiers avait approché à tour, braquant son arme avec un regard mauvais.

– On ne bouge plus !

Bah voyons. C’était connu, Luke était toujours si raisonnable et se rendait dès qu’il tombait dans ce genre de situation, tout le monde savait ça. Et cet officier, ça ne le gênait même pas que la pilote qui l’attaquait pouvait aussi très bien recevoir un coup dans le dos par accident ? C’était là tout le sin qu’ils prenaient des leurs ? Le soldat tira sans autre sommation et Luke se baissa de justesse pour éviter le tir tout en repoussant la pilote d’une vague de Force pour lui éviter de se faire toucher aussi. Ennemie ou pas, adversaire ou non, il était dégoûté de voir qu’on pouvait agir comme ça avec ses propres alliés. Les autres gardes étaient aussi revenus, ça allait devenir un peu plus compliqué pour repousser ou éviter tous les tirs. Le jeune homme se releva et fit face, il était hors de question de se rendre gentiment, cela, c’était acté.


Luke Skywalker a effectué 1 lancé(s) d'un Dé de combat (Image non renseignée.) :
12

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 105
Crédits : 112
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : pilote impérial
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Lun 15 Mai - 8:57

Les coups pleuvaient entre le jedi et moi. Rapidement d'autres soldats virent nous entourer, observant le déroulement du combat. Plusieurs fois d'affilé, le Jedi les repoussa à l'aide de la Force. Cette chose si étrange qui semblait caractériser les siens. C'était un truc que je n'arrivais pas à comprendre et que je n'avais jamais pris le temps de comprendre. Si j'avais la chance de m'en sortir sans trop bobos, je me fis la promesse d'en apprendre plus sur cela.

Un soldat réussis à mettre en joug le Jedi, qui le repoussa à nouveau et cela fut le signale pour les autres de nous tirer dessus, oubliant ma présence. Esquivant les tirs de blaster, l'un d'eux passa si prêt de ma joue, qu'il laissa une marque de brûlure et qu'un peu de sang perla.

Le fusillant du regard, je fus repousser par le jedi, sans comprendre pourquoi il prenait la peine de me venir en aide, alors que nous étions pourtant ennemis. Durant un combat, il ne fallait pas s'occuper des autres sous peine de perdre la vie. C'était chacun pour soit et que le meilleur l'emporte.

Me relevant, je fis face au jedi et pianota sur mon petit ordinateur de poche 'où une voix mécanique s'éleva.


Je te remercie de ton aide, mais je te conseil vivement de te rendre jeune homme. D'autres soldats vont arriver et tu finiras par être piégé à un moment où un autre

Je remarquais plusieurs soldat en armures blanche s'approcher dangereusement de nous et il aurait vraiment été des plus stupides de continuer à se battre alors qu'il y avait de moins en moins de rebelles et de plus en plus de soldats impériaux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 163
Crédits : 265
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Lun 15 Mai - 8:57

Le membre 'Calista' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Lun 15 Mai - 19:58

Ça devenait un peu compliqué. Luke se releva après avoir évité un autre tir d’un des types visant la jambe, espérant qu’assez des leurs avaient pu s’en tirer. Plus de la moitié des rebelles avaient pu fuir, ça oui, mais à quel prix ? Beaucoup étaient à terre et d’autres faits prisonniers, il pouvait les voir, au loin, emmené dans un plus large vaisseau qui veniat de se poser. La pilote s’était relevée à son tour, sortant un ordinateur minuscule et il comprit qu’elle ne pouvait sans doute pas parler, c’était le même système relié sur son X-wing pour communiquer plus rapidement avec R2. La voix qui en était sorti était impersonnelle, assez froide, mécanique, telles ces voix de droïdes produits par série et qu’on ne pouvait distinguer les unes des autres. Cela rajoutait encore à la lourdeur de la situation, tous ces soldats en armure identique donnant le sentiment de se battre contre une armée sans âme et ne pouvant pas éprouver une once de remords, tous conditionnés. D’autres arrivaient encore, la bataille était presque finie.

– Je te remercie de ton aide, mais je te conseille vivement de te rendre, jeune homme. D'autres soldats vont arriver et tu finiras par être piégé à un moment ou un autre.

Là-dessus, elle n’avait pas tord, les forces Impériales continuaient d’augmenter. Luke réfléchit très vite à ses possibilités, regardant autour de lui pour juger les opportunités de se tirer de ce traquenard. Ils étaient tous les deux encerclés par tout un groupe de soldats et leur officier qui avaient resserré les rangs, encore plus loin, les derniers membres de la Rébellion encore présents étaient ou capturés ou tués, il ne restait plus que des ruines de la base et il se trouvait assez isolé, à cause du combat, et désarmé. Combien de chances de repousser tous les tirs de blaster avec la Force sans se faire toucher ? S’ils étaient moins nombreux, ce serait beaucoup plus facile. L’officier fit tout à coup feu à nouveau et Luke plongea à terre pour l’éviter, déviant le tir suivant de justesse puis se releva d’un bond. Il évita plus facilement que prévu l’attaque suivante de la pilote puis grimaça en voyant encore d’autres arriver. Combien étaient-ils ?! Peinant sous le nombre, il perdit un instant sa concentration en voyant plus loin Briggs se faire toucher par un tir dans le dos puis sentit l’instant d’après une brûlure cuisante au bras, en même temps qu’un choc sourd.

Trop nombreux. Et plus d’issue ou de moyen de s’en tirer. L’officier lui attacha puis serra les mains sur le devant avec plus de force que nécessaire, semblant dégoûté d’avoir perdu autant de temps et pestant contre les rebelles qui ignoraient où se trouvaient leur véritable place. Il avança en tête, avec la pilote Twi’lek juste à côté, Luke marchant derrière en se faisant traîner par deux gardes. Où étaient passés Biggs et les autres ? Il ne voyait même plus son ami, l’ayant perdu de vue juste après s’être fait arrêté. Ce n’est pas vrai… L’officier tourna la tête tout en continuant de marcher et lança que l’Empereur sera au moins satisfait de tomber sur un des rebelles dont il tenait tant à la capture et que cette journée était très productive. Rebelle, c’est ça, il sera rebelle vraiment jusqu’au bout si le vieillard tentait de le convertir à sa cause. Plutôt mourir que de lui obéir. On le fit grimper dans une des navettes de transport, bien au fond après avoir passé un véritable barrage de stormtroopers, montant eux aussi pour regagner le croiseur principal. Soupirant, il reprit son calme, debout entre les deux soldats, en se répétant qu’il trouvera une autre occasion, un moyen de se sortir de là. Avant que ce cher Empereur ne le tue, finalement. Il croisa ensuite le regard de la pilote, alors que la navette se refermait puis décollait avec lenteur.

– Ils t’ont blessée, en tirant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 105
Crédits : 112
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : pilote impérial
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Mar 16 Mai - 8:57

Des coups, des tirs, esquiver, bloquer, parer, contre attaquer... Combat à mains nues, combat au blaster, pour au final réussir enfin à mettre la main sur le Jedi.

Nous étions encerclé par les soldats de l'Empire, enfin tout cela pris fin, à un détail près, j'avais mal partout, j'étais couverte de bleus, d'écorchures et surement une ou deux côtes de cassés. J'étais contente de moi, j'avais réussis à le piéger et en fait un très beau trophée pour mon supérieur, mais d'un autre coté, j'étais consterné par la connerie des soldats qui n'hésitaient pas à tirer sur l'un des leur pour avoir le plaisir de capturer un ennemis.

Un tir perdue, m'avais toucher à l'épaule, en plein dans l'articulation ce qui faisait vraiment un mal de dingue, mais bon, au moins je n'étais plus obligé de me battre maintenant, donc je pourrais toujours me faire soigner rapidement.

J'en aurais surement pour plusieurs jours d'immobilisation, mais le prix à payer pour un homme tel que lui, ne me dérangea pas. Cependant, en tant que pilote, ce genre de blessure était plutôt rare, vue que l'on avait plus de chance de se cracher en plein vol, que de se faire tirer dessus.

Fixant le jedi dans les yeux lorsque ce dernier me parla, je fus légèrement étonné de sa réponse, mais je pris le temps tout de même de pianoter sur mon mini ordinateur pour lui répondre.


Certain ne sont en effet pas doué et ne savent pas visé lui répondis la voix mécanique de mon ordinateur, alors que j’esquissais une grimace. Nous quittions enfin la planète Taanab pour rejoindre le vaisseau de l'amiral, ce qui allait vraiment être des plus intéressant par la suite.

Je m'adossais tranquillement au mur, tout en tenant mon bras dans l'attente de meilleurs soins, lorsque je croisais un visage familier allonger sur un civière dans un bien triste état. Mon meilleur ami semblait avoir eus moins de chance que moi et était salement amoché, ayant surement besoin de l'infirmerie de la navette avant moi.

Je soupirais de soulagement de le savoir vivant et espérant réellement que ses blessures ne soit pas trop grave. Je replongeais mon regard sur le jeune prisonnier. Il était plus grand que moi, mais aussi bien plus jeune, bien que son regard semblait bien plus vieux que son âge physique, comme le regard d'un guerrier qui aurait vue trop de combat.

Pianotant sur mon petit ordinateur tout en continuant de le fixer, une voix mécanique s'éleva alors:


Nous allons retourner à bord du Chimaera et tu seras présenté à l'Amiral Thrawn ainsi que la dizaine de tes petits copain rebelles, c'est lui qui décidera de votre sort

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Mar 16 Mai - 20:39

– Certains ne sont en effet pas doués et ne savent pas viser.

Sans blague. Ils ne devaient pas voir grand-chose avec leurs casques. Luke soupira un peu, toujours aussi affligé de voir un tel irrespect de ses propres troupes, de la part d’officiers censés tout faire pour éviter de sacrifier leurs hommes inutilement. Luke soupira un peu puis regarda les hommes dans la navette, toujours tenue par les deux gardes qui l’empêchaient de trop bouger. Où étaient les rebelles capturés avant lui ? Sur un autre vaisseau ? Et Biggs, s’en était-il tiré ? Pour la rébellion, si cette base était très loin d’être l’une des plus importantes, voir tant des leurs tués durant cette attaque restait très violent. Leia allait bien mal prendre la nouvelle lorsqu’on l’en informera. Juste avant de venir sur Tanaab, il l’avait brièvement revue, avec Han, avant qu’ils ne partent tous les deux il ne savait où, avec tout un groupe. Il reporta le regard droit devant lui, serrant un peu les poings, liés par-devant. Palpatine, à présent, voilà le plus « gros » obstacle se dressant devant lui. Les autres Impériaux ne l’inquiétaient guère, en revanche, l’Empereur, c’était une toute autre histoire. Même s’il ne doutait pas de ce qu’il répondra face à lui, il n’en était pas conscient des ressources dont disposait le vieillard, en apparence fragile.

– Nous allons retourner à bord du Chimaera et tu seras présenté à l'Amiral Thrawn ainsi que la dizaine de tes petits copain rebelles, c'est lui qui décidera de votre sort.

– Ravi de le savoir.

Thrawn, ce nom-là lui était moins connu que Tarkin, dont on parlait bien plus au sein de la Rébellion car il était le principal instigateur de leurs plus gros soucis. Redevenant silencieux, il serra un peu les lèvres pendant le reste du court trajet vers le croiseur, ne se redressant un peu que lorsqu’ils furent arrivés. Poussés par les gardes, il ressentit aussitôt une drôle d’impression, comme si la Force… s’en allait. Le quittait. Ou du moins, se retrouvait tout à coup étouffé par un énorme voile. Assez perturbé, sur le coup, il regarda partout autour de lui tout en devant avancer, n’ayant jamais vu autant de stormtroopers de sa vie et autant d’officiers de l’Empire réunis en un même endroit. Le hall d’arrivée des vaisseaux était immense, ils le quittèrent au bout de quelques minutes pour entrer dans un réseau de couloirs, traverses, galeries, ponts et salles, prenant parfois des ascenseurs pour de très cours trajets. Au moins, Palpatine ne se trouvait pas ici, Luke doutait, de toute façon, qu’il se déplace en personne. Sauf s’il était vraiment heureux qu’on ait mis la main sur le fils de son ancien apprenti. Luke était recherché depuis déjà longtemps, mine de rien.

– Je suis capable de marcher tout seul, c’est bon, soupira-t-il assez fort lorsqu’un autre type le poussa dans le dos pour le faire entrer dans un ascenseur.

La porte se referma sur eux en un chuintement, pour cette fois un trajet un peu plus long. Une fois arrivé à ce nouveau niveau, on le conduit ensuite durant encore quelques minutes avant de le faire entrer dans une nouvelle salle, aux dimensions plus modestes que d’autres. Un homme se tenait au milieu, assis dans son fauteuil, un officier de haut rang au vu de son uniforme. Un Chiss, ce qui était rare au sein des officiers. Luke s’arrêta lorsque son « escorte » stoppa, renvoyant un regard assez neutre à cet homme. L’officier qui avait mené la marche prit la parole, d’un ton formel au possible, tellement bien conditionné qu’il ne devait connaître que ça. Luke resta impassible lorsque le vit tendre son sabre à l’amiral, bien qu’il en soit agacé, au fond. Pour une fois, son côté plus raisonnable ressortait et lui intimait de la fermer. Il resta donc parfaitement coi, l’air neutre, tout en observant les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Mar 16 Mai - 21:32

C'était une nouvelle surprenante que le capitaine Pellaeon venait annoncer à son supérieur : l'un des individus les plus recherchés de l'Empire venait d'être capturé ! Et grâce à la bravoure d'une pilote du Chimaera. Lui qui avait rarement pu surprendre le grand amiral, il était légèrement ravi de cela.

Il entra dans les quartiers privés du chiss, située sous la passerelle, et s'avança vers son supérieur, qui entrait dans la "salle de méditation" en même temps. Pellaeon fut ravi de voir la surprise s'afficher, un très court instant, dans le regard de Thrawn. Ce dernier réagit rapidement : il donna ses ordres, ceux concernant les rebelles capturés et un autre pour le jedi. Son capitaine fut surpris, ne s'attendant nullement à cela. Il salua et regagna la passerelle, se demandant ce que préparait le stratège.

Thrawn, resté seul, s'installa dans son fauteuil, reproduction parfaire de celui qu'il pouvait occuper sur la passerelle de son navire amiral, et il attendit. Enfin, le prisonnier arriva, accompagné de cinq soldats en armure blanche et d'un twi'leck, la pilote Calista. Un des soldats s'avança et Thrawn récupéra l'arme du jedi, l'étudiant un court instant avant de le poser sur le rebord de son siège et de tourner son regard.. vers la pilote.


"Il est rare que l'on arrive à me surprendre ainsi, pilote Calista, et je dois donc vous en féliciter. Après cette discussion, vous irez voir le capitaine Pellaeon qui vous expliquera votre nouvelle fonction. Félicitation, capitaine Calista."

Ce n'était pas le genre de Thrawn que de favoriser la carrière d'une personne mais vu qu'elle était pilote, et une non-humaine, il y a fort à parier que l'on refuse de lui donner la prime de Skywalker. Si tant est qu'on signale sa capture, bien sur. Maintenant, la voilà devenue chef d'escadrille, ce qui était une récompense qui devrait la ravir. Le chiss fit un léger signe et les cinq soldats sortirent. Ils attendraient dans le couloir les ordres de leur supérieur.

"Je suis désolé de votre capture mais je dois avouer qu'elle n'était pas du tout préméditée. Et qu'elle pose aussi quelques légers désagréments. Je devrais vous livrer à l'Empereur mais.... je pourrais tout aussi bien vous garder à mon bord. Après tout, vous et vos hommes avez beaucoup à nous apprendre, non ?"

Une infime secousse se fit alors sentir. Très légère, pas au point de faire chuter quoi que ce soit. Juste l'indication que le Chimaera venait d'entrer en hyperespace. Il aurait pu rester à Tanaab mais le grand amiral avait une idée derrière la tête. Une personne comme lui pouvait aisément adapter ses plans suivant les imprévus. Et il jugeait celui-ci bénéfique.

"Nous avons quelques jours devant nous, avant que nous n'atteignons notre nouvelle base. Je me disais que nous pourrions en profiter pour faire plus ample connaissance vous et moi." Il tendit la main vers la nouvelle promue. "Et je suis sur que le capitaine Calista serait ravie de pouvoir se joindre à nous. Qu'en pensez, chevalier Skywalker ?"

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 105
Crédits : 112
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : pilote impérial
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Mer 17 Mai - 9:02

Le reste du trajet de retour se passa dans le plus grand silence. J'en profitais pour recevoir les premiers soins, pour mon bras. Rien de très glorieux, mais assez pour soulager mon bras et ainsi me permettre d'être tranquille quelques heures tout au plus un jour ou deux, mais il valait mieux que je ne traîne pas trop sur les soins.

Nous étions enfin arrivé à bord du Chimaera, enfin à la maison, mais le repos n'était absolument pas à l'ordre du jour pour le moment, car il fallait maintenant rendre des comptes à l'amiral de la situation et de la capture des prisonniers.

Silencieuse, je suivais les soldats et le jedi vers le lieu où nous étions attendu et ma surprise fut de taille lorsque je compris que nous nous rendions droit dans les quartiers de l'Amiral Thrawn. Même dans mes rêves les plus fous, jamais je ne me serait attendue à être ici un jour, et c'était pour moi un immense honneur de rencontrer mon supérieur.

Bien que mon bras douloureux, je me mise au garde à vous face à mon supérieur et le laissa parler en premier. Double choc pour moi de la journée, je ne m'étais absolument pas attendue à une telle promotion et j'en fus des plus ravie et honorer. Cependant, je me permis de pianoter sur mon petit ordinateur pour m'exprimer.


C'est un honneur pour moi Amiral de vous servir et je vous remercie pour ce nouveau poste

Au fond de moi, la prime ou toute autre chose m'étais complètement secondaire, j'étais simplement ravie de cette promotion et il me tardait d'en savoir plus rapidement sur mes nouvelles fonctions, mais pour le moment je restais la avec l'amiral et le jedi.

Pendant ce temps, les soldats sortirent et je restais dans mon coin au garde à vous, attendant simplement les ordres ou alors la possibilité de pouvoir me soigner et me changer. A la légère secousse, je compris que nous venions de passer la barre de l'hyperespace, pour rejoindre un autre secteur.

Pour ma part, je n'avais pas réellement envie de rester ici, je voulais me soigner, mais l'Amiral semblait en avoir décidé autrement pour l'instant, mais je pianotais cependant ma question sur l'ordinateur de mon bras. Je pourrais toujours revenir par la suite si ma présence était souhaité pour la suite de la conversation.


Si vous me le permettez Amiral, je souhaiterais pouvoir me retirer afin de consulter le droïde médical pour faire soigner mon bras le plus rapidement possible et être ainsi à nouveau opérationnelle rapidement

Le pansement de fortune, ne semblait pas réellement stopper le flux de sang dans mon bras qui commença à goûter sur le sol immaculé, ce qui me gêna quelque peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Mer 17 Mai - 18:34

– Il est rare que l'on arrive à me surprendre ainsi, pilote Calista, et je dois donc vous en féliciter. Après cette discussion, vous irez voir le capitaine Pellaeon qui vous expliquera votre nouvelle fonction. Félicitation, capitaine Calista.

Le vieil Empereur sera surpris aussi, très certainement… Tout en observant le Chiss, il se remémora Larin, qui lui ressemblait très légèrement, par le regard. La comparaison stoppait là, cependant, Luke ne les connaissait pas assez, ni l’un ni l’autre, pour en faire plus et il n’avait dû adresser la parole à la Chiss qu’une fois ou deux au maximum, et encore, jamais en tête à tête ni en privé. Enfin, peu importe pour le moment, ce n’était pas le plus urgent, dans cette situation. Les deux qui le tenaient le relâchèrent tout à coup puis quittèrent la salle avec leurs collègues, ne laissant que la pilote et l’amiral à côté. Les autres rebelles capturés devaient déjà être jetés en cellule, comme Luke n’allait sûrement pas tarder à l’être. A présent, soit il trouvait un moyen de s’enfuir, soit il mourrait, une fois arrivé devant Palpatine, il n’y avait plus d’autres choix. En plus de cela, son… Non. Non, ça va, son père ne sera jamais assez idiot ou suicidaire pour partir à sa recherche si jamais il apprenait ce qui était arrivé. Ils ne se connaissaient qu’à peine, pas de danger de ce côté-là. Mara pourra continuer de veiller sur Ben, au Temple, tout comme Qui-Gon qui l’entraînera.

– Je suis désolé de votre capture mais je dois avouer qu'elle n'était pas du tout préméditée. Et qu'elle pose aussi quelques légers désagréments. Je devrais vous livrer à l'Empereur mais.... je pourrais tout aussi bien vous garder à mon bord. Après tout, vous et vos hommes avez beaucoup à nous apprendre, non ?

En admettant toutefois que l’un d’eux parle de ce qu’il ne devrait pas. Tous les rebelles préféraient mourir, en pareille situation, que de livrer la moindre information intéressante à l’Empire ou trahir les leurs. Luke sourcilla légèrement en entendant cela, tout en sentant au moment le vaisseau tressaillir un peu sous leurs pieds, presque frémir. Ils étaient en mouvement. Pour se rendre vers Coruscant ou vers une autre base de l’Empire, ça restait à définir. S’il comptait attendre avant de le livrer à l’Empereur, il lui faudra une très bonne excuse le jour où ce dernier lui demandera des comptes pour le retard, enfin, chacun son problème. Luke n’avait toujours pas bougé de sa place, ni tenté quoi que ce soit pour le moment. Son sabre était posé bien tranquillement sur le fauteuil, s’il pouvait… Non, pas avec les fichues bestioles bloquant la voie de la Force. Prudent, ce Chiss, sans doute avait-il déjà eu des soucis importants avec des sensitifs, ce qui le poussait à cet excès de zèle.

– Nous avons quelques jours devant nous, avant que nous n'atteignons notre nouvelle base. Je me disais que nous pourrions en profiter pour faire plus ample connaissance vous et moi. Et je suis sur que le capitaine Calista serait ravie de pouvoir se joindre à nous. Qu'en pensez-vous, chevalier Skywalker ?

– Vous savez déjà tout. Mon nom et le fait que je fasse parti de la Rébellion.

Il n’y avait pas grand-chose sur l’avis de recherche non plus, avec ça. Son nom, son prénom, son âge, qu’il soit Jedi, affilié avec la Rébellion, le montant de la prime sur sa tête et point. C’est tout, absolument rien qui justifiait une telle prime, par ailleurs, car même s’il faisait parti de l’Ordre Jedi, il restait encore bien jeune et n’était pas une grande menace pour l’Empire. Non, finalement, Palpatine gardait pour lui la véritable raison de sa haine… C’est fou ce qu’il pouvait être rancunier, par ailleurs, Luke n’y était pour rien si son père avait commencé à douter et encore moins qu’il se soit laissé mourir. Mais allez expliquer ça à ce vieil aigri. Quant à Mara, et bien, c’était encore une autre affaire. La pilote prit la parole à son tour pour demander à se retirer et se faire soigner. Si ses collègues apprenaient à viser, sans doute pourront-ils faire la différence entre un ami et un ennemi ? Luke se retint de glisser une remarque acide là-dessus, ne pouvant pas comprendre comment on pouvait en arriver à tirer si une des leurs se trouvait juste au milieu. Il reporta par la suite le regard sur l’amiral du vaisseau, se demandant vaguement s’il était plus porté sur les méthodes de Tarkin ou s’il avait une autre vision des choses.

– Vous devez déjà vous douter qu’aucun Rebelle ne vous dira jamais rien. Vous allez perdre votre temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Ven 19 Mai - 22:05

Si vous me le permettez Amiral, je souhaiterais pouvoir me retirer afin de consulter le droïde médical pour faire soigner mon bras le plus rapidement possible et être ainsi à nouveau opérationnelle rapidement

"Faites, capitaine. Vous pourrez aussi prendre du repos pendant notre escale sur Alderaan. Je veux que vous soyez prête pour notre prochaine attaque."

Je laissais la twi'leck sortir, restant seul avec le jedi. J'avais pu noter son hésitation, son envie de prendre son sabrelaser et de tenter l'impensable : s'évader du Chimaera malgré les ysalamiris ! La raison lui revint très vite. Tant mieux, les combats rapprochés n'ont jamais eu ma préférence, même du temps où je menais mes équipes d'abordages sur les vaisseaux ennemis.

Vous savez déjà tout. Mon nom et le fait que je fasse parti de la Rébellion.

Si cela était vrai, cette capture n'aurait rien eu à voir avec le hasard. Cela aurait été la conséquence et le résultat d'une traque rondement menée. Toutefois, cet événement pouvait se révéler tout à fait bénéfique. Il s'agissait juste de faire ce qu'il fallait.

Vous devez déjà vous douter qu’aucun Rebelle ne vous dira jamais rien. Vous allez perdre votre temps.

"Skywalker, vous ne devriez pas préjuger des méthodes d'interrogatoire dont dispose l'Empire. Ni de mes propres méthodes. Je n'ai d'ailleurs pas grand besoin de votre aide pour l'instant, connaissant l'emplacement des bases de plusieurs groupes de rebelles, dont hélas peu font partis de l'Alliance Rebelle."

Les mains jointes, je le regardais avec l'air d'un adulte sermonnant un enfant. Cela pouvait être condescendant mais ce que je venais de dire était vrai. La plupart des bases repérées par les agents d'Isard se trouvaient sur des planètes de non-humains et dont la culture prouvait qu'ils ne s'allieraient pas à des humains pour combattre des humains. Les attaques que j'allais porter, anéantissant de manière chirurgicales ces groupes, n'avait donc pour but que de montrer que l'Empire n'était pas inactif contre ses opposants.

"Le trajet jusqu'à notre base prendra moins de deux jours. Vous serez emprisonné avec vos amis. Si vous désirez discuter avec moi, n'hésitez pas à me le faire savoir avant notre arrivée. Je vais, hélas, devoir vous faire convoyer vers Coruscant : l'empereur vous y attend depuis un moment déjà. Et Ysanne Isard sera ravie de recevoir vos camarades et les envoyer sur Lusankya.

Oh oui, Elle serait très contente de mettre la main sur des rebelles pour les envoyer sur sa tristement célèbre, et mystérieuse, prison. Je dois avouer que j'ignore son emplacement, la directrice des services secrets de l'Empire détestant partager ses petits secrets, surtout avec un non-humain comme moi. Je n'ignorais en rien son hostilité à mon égard et me doutais bien de la présence de ses espions à mon bord. De fait, je les avais même identifier. Elle était brillante, ses hommes compétents mais pour un œil exercé comme le mien, trouver de tels individus n'étaient pas difficiles. Surtout quand je pouvais accéder à tous les dossiers de l'Empire.

"Aussi, vous serez transférés dès notre sortie de l'hyperespace sur un autre bâtiment, qui fera route vers la capitale impériale. Et oui, il est évident que votre cellule sera sur écoute. Je ne vais pas vous laisser une chance de m'échapper."

Non, je ne vous laisserais pas une chance d'échapper à ce que je préparais. Maintenant, j'étais curieux de comprendre pourquoi Palpatine désirait capturer ce jedi. Il y en avait de plus connus, de plus puissants. Quel était le secret derrière cela ? Résoudre cette énigme me permettrait de comprendre beaucoup de chose. La connaissance est une arme comme une autre, après tout. J'appuyais sur un bouton de mon fauteuil et la porte de la pièce s'ouvrit sur un stormtrooper.

"Conduisez le chevalier skywalker auprès de ses camarades, dans l'unité de détention collective n°1. Veillez à ce qu'ils soient bien traités et s'ils ont la moindre information à me faire transmettre, faites le moi savoir."


_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 83
Crédits : 88
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Choc aérien   Dim 21 Mai - 20:33

– Skywalker, vous ne devriez pas préjuger des méthodes d'interrogatoire dont dispose l'Empire. Ni de mes propres méthodes. Je n'ai d'ailleurs pas grand besoin de votre aide pour l'instant, connaissant l'emplacement des bases de plusieurs groupes de rebelles, dont hélas peu font partis de l'Alliance Rebelle.

Les connaître ne suffira pas à anéantir pour de bon la rébellion, les bases terrestres n’étaient pas les forces principales de la cause Rebelle et cette dernière se déplaçait sans cesse, grâce à sa flotte, ne restait jamais très longtemps au même endroit. Luke ne répondit donc rien, ne réagissant pas non plus au ton méprisant, ayant confiance en la rébellion, sachant que ses dirigeants n’allaient pas la laisser être écrasée si facilement. Bien qu’il connaisse très peu Mothma et se méfie d’elle, lui trouvant bien trop de points communs avec Palpatine pour avoir l’esprit en paix, il avait confiance en le général Ackbar et surtout en Leia. Elle non plus ne se laissera jamais faire et défendra cette cause jusqu’à la mort, s’il le faut, il en avait la certitude. La Rébellion était certes beaucoup malmenée, ceci étant, ils n’étaient pas détruits, crier victoire trop vite serait une erreur. Han et Leia ne lâcheront pas et Luke espérait qu’ils gardent eux aussi un œil sur Ben, pour que Mara ne se retrouve pas entièrement seule. S’il ne parvenait pas à s’enfuir, il ne verra sans doute jamais son fils grandir et s’épanouir.

– Le trajet jusqu'à notre base prendra moins de deux jours. Vous serez emprisonné avec vos amis. Si vous désirez discuter avec moi, n'hésitez pas à me le faire savoir avant notre arrivée. Je vais, hélas, devoir vous faire convoyer vers Coruscant : l'empereur vous y attend depuis un moment déjà. Et Ysanne Isard sera ravie de recevoir vos camarades et les envoyer sur Lusankya.

Le regard du jeune homme s’assombrit et il retint une réponse acide, serrant un peu les poings. C’était incroyable de voir comment on pouvait ainsi condamner une dizaine d’hommes à mort sans même sourciller ou éprouver la plus petite once de remords, sans même avoir conscience de ce qu’on faisait là. La violence gratuite était une chose qui le dégoûtait profondément et il se moquait bien que ce soit naïf de songer qu’on puisse régler la guerre et ramener la paix sans verser le sang ni combattre. Il fallait combattre, oui, quoi qu’il arrive, nul paix sans combats pour la défendre, néanmoins, voir des proches, des camarades, des membres de sa famille se faire frapper, exécuter ou torturer restait incroyablement douloureux. Sa propre situation, à côté, l’inquiétait moins, puisqu’il savait déjà pourquoi l’Empereur voulait l’avoir devant lui et ce qu’il avait l’intention de faire. Il perdra son temps. Luke n’avait pas oublié tout ce que maître Urr, Obi-Wan et d’autres lui avaient assené en boucle pour qu’il comprenne bien que Palpatine avait de nombreux moyens de le faire sombrer et qu’il ne fallait pas le sous-estimer, néanmoins, Luke restait convaincu malgré tout qu’il ne cédera pas et préférera mourir. Borné ? Si peu… Et surtout bien trop idéaliste pour croire à la philosophie de l’Empereur.

– Aussi, vous serez transférés dès notre sortie de l'hyperespace sur un autre bâtiment, qui fera route vers la capitale impériale. Et oui, il est évident que votre cellule sera sur écoute. Je ne vais pas vous laisser une chance de m'échapper.

– Le contraire m’aurait étonné.

Luke devait aussi trouver un moyen d’avertir le reste de la Rébellion, si ce type et son équipage voulaient faire « escale » sur Alderaan, comme il l’avait lancé un peu plus tôt, ce n’était sûrement pas pour aller y livrer des messages de paix. Qu’est-ce qui pourrait justifier qu’on s’en prenne à une planète si pacifique ? Ils ne… Oh… Oui, évidemment, Leia. Ce serait logique de s’en prendre à ses parents adoptifs pour la pousser à se rendre sur Alderaan et là-bas, y être tuée ou capturée. Probablement tuée, d’ailleurs, afin de porter un coup à la Rébellion, car elle non plus ne parlera jamais, elle ne dévoilera jamais rien. L’amiral fit entrer un stormtrooper dans la pièce, indiquant ainsi la fin de cette charmante réunion.

– Conduisez le chevalier Skywalker auprès de ses camarades, dans l'unité de détention collective n°1. Veillez à ce qu'ils soient bien traités et s'ils ont la moindre information à me faire transmettre, faites-le moi savoir.

Il rêvait debout, celui-là. C’était comme si Tarkin les invitait à boire un café et qu’ils s’y rendaient les yeux fermés, avec des petits gâteaux pour le dessert. Le soldat vint le tirer par le bras pour l’emmener, aussi rigide qu’une barre de fer, son casque le rendant aussi robotique et impersonnel que tous les autres. En sortant de la pièce, il s’autorisa enfin à soupirer un peu, priant pour que Leia ne fasse pas l’erreur de venir seule ou de se précipiter. Avant de se souvenir que lui-même s’était précipité sans réfléchir sur Tatooine en apprenant ce qui menaçait son oncle et sa tante. Si jamais Leia avait la même réaction, ça partait très mal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Choc aérien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Bordure Intérieure :: Taanab-
Sauter vers: