AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'académie Sith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: L'académie Sith   Jeu 18 Mai - 21:39

Longtemps laissée dans l'oubli, vestige des temps anciens où les Sith etaient organisés en ordre, avec une hierarchie, l'académie n'avait plus lieu d'être avec la regle des deux. Mais depuis que Palpatine domine l'Empire, il est temps de commencer à mettre cette règle de coté, et de former les futures générations de Sith.

Cette mission fut confiée à un Sith venu de l'Ancienne Republique. Ce choix peut sembler étrange au premier regard, car il ne peut, forcément, que mal maitriser les subtilités de l'époque, les technologies, les évolutions des politiques sur les nombreux mondes. Mais à ses yeux, l'occupation de ces lieux et les notions necessaires pour former des Sith ayant suffisament de sociabilité et de respect pour ne pas s'exterminer entre eux, ne datent que de peu de temps. Apres tout, puisqu'il faut former les eleves à l'ancienne philosophie des Sith, qui de mieux qu'un Sith venant d'un époque où cette philosophie etait la norme ?
La clairvoyance de celui qui est l'Empereur, est alors évidente. Et cela, à plus d'un titre.

En effet, Grodjirah est un guerrier Sith. Sa clémence est généralement plutôt une faiblesse, mais au moins il ne tuera pas la moitié des ses eleves, dans un contexte où ils sont peu habitués au niveau d’exigence requis. Finalement, ce n'est donc pas un mal. Un autre instructeur de la même époque aurais rendu les choses bien compliquées sur cet aspect là.
Et puis, comme c'est un guerrier, il n'a que peu de goût pour les manipulations propres aux inquisiteurs de son époque. Et ce dont l'Empereur à besoin, c'est avant tout de gens capables de mener une guerre, pas de comploteurs gaspillants des ressources en tentant de le renverser.

La premiere étape consista à remettre en ordre les lieux, et les equiper avec tout le necessaire pour un apprentissage optimal. Salles de méditation, cellules, arenes, salles permettant d'exercer le corps, d'autres salles pour exercer l'esprit, salles de cours, des lieux d'experimentation et d'observation, et tant d'autres, sans compter les installations nécessaires pour se loger et se nourrir.

Contrairement à ce que l'on pourrais penser, les Sith accordent une grande importance au savoir, à la philosophie, et à l'entretien du corps. La puissance physique n'est rien si l'on est trop ignorant ou trop stupide pour l'employer correctement.

Bien....il ne reste plus qu'a reflechir aux enseignements à prodiguer, mettre en place les tests d'entrée et de selection, et attendre les élèves. Les prédateurs de la vallée vont bientôt avoir de nouvelles proies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Lun 22 Mai - 0:26

Les élèves sont là, à l’extérieur du bâtiment. Plus nombreux que prévu. Quinze candidats. Cela peut sembler relativement peu, mais je suis seul pour les gérer et leur apprendre ce qu'il faut. Il y a bien quelques gardes, mais ils ne sont pas là pour ça.

Les élèves attendent d'entrer. Ils ne savent pas ce qui les attend. Ainsi devenu leur instructeur, je sors de l'académie pour les accueillir. Ils n'ont jamais vu de Sith de leur vie et leur jeunesse les rend forcément curieux. Douze à quinze ans. Cela est deja un age avancé pour démarrer l'apprentissage, mais il s'agit là des tout premiers, il faut bien commencer quelque part. Recrutés chez les cadets de l'Empire, ils ont au moins appris les bases de la discipline et se mettent au garde à vous. Je prend donc la parole.

"Apprentis. Vous etes ici pour devenir l'elite de l'espece humaine. Vous êtes ici pour forger votre corps et votre esprit. Vous êtes ici pour dépasser votre condition d'humain. Vous êtes ici pour devenir....des Sith.
Vous allez souffrir, vous allez pleurer, vous allez supplier, et pour la plupart vous repartirez chez vous en ayant échoué. Il se peut même que vous soyez blessés, ou tués. Et votre épreuve commence des à présent. Nous allons tester votre discipline et votre volonté de vivre, votre hargne et votre agressivité.
Les instructions étaient très claires. Dans vos paquetages, vous deviez préparer des provisions pour deux jours. Vous pourrez entrer dans... trois jours. De plus, vous avez interdiction de vous asseoir sur les marches.
En attendant, faites comme bon vous semble, mais vous devez rester dans la zone. Les gardes ont pour mission de vous surveiller, et vous punir si vous quittez les lieux. Ils ont le droit de vous tirer dessus.
Enfin n'oubliez pas le plus important : chez les Sith, vous devrez être en état de combattre à tout moment. A la suite de ces trois jours, vous devrez vous affronter entre vous, et les perdants devrons repartir chez eux. Ils pourrons retenter leur chance lors de la prochaine session de formation.
"
Un des élèves ramassa son sac et commença à quitter les lieux.
"Je m'en vais, je ne suis pas venu pour ça"
Parfait. Une occasion de montrer à tous les autres que nous ne sommes pas là pour rigoler.
"Tres bien, retournes chez les faibles qui sont tes semblables, mais avant...gardes ! Je crois que cet élève est en train de quitter les lieux !"
Les gardes les plus proches s'avancèrent vers lui après avoir dégainé leur bâton de combat et le rouèrent de coups. Les autres élèves se lancèrent des regards inquiets, apeurés, mais certains souriaient. La cruauté des enfants.
Et je rentrais alors dans le bâtiment, sombre et froid, si peu accueillant pour de jeunes enfants. Voyons comment se déroulent ces débuts.

Apres quelques heures, un garde me fait son rapport. Un des élèves a mal fait son paquetage et n'a pas prévu assez de rations. Intéressant. Voyons si il va abandonner ou non. La plupart des autres veulent montrer leur force et restent au garde à vous.
Les choses se déroulent comme prévu. Je me demande si l'un d'entre eux va finir par se reposer sur les marches....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Lun 22 Mai - 19:53

Une première nuit d'inconfort viens de s'écouler. Korriban est une planète hostile, et dormir en extérieur est un calvaire. Il etait temps de revoir les cadets. Les gardes leur annoncèrent mon arrivée, et les apprentis se mirent au garde à vous. Ils semblent en bonne forme. Peut etre que j'aurais dû leur dire de ne faire des provisions que pour une seule journée. Apres le froid de la nuit, c'est la chaleur qui va les accabler. Et donc, la soif.

Ils jouent les durs, se forcent à rester droits. Arrogants et fiers. Parfait. Ils ont passé une nuit difficile, car au delà des conditions climatiques, ils ont dormi à même le sol de pierre, froide et dure. Ils ont pour eux la vigueur de la jeunesse, et encore quelques provision, et donc cette journée devrait être ennuyeuse. Cela me laisse le temps de réfléchir à mes méthodes d'apprentissage. Inutile de les motiver pour le moment, je retourne à l'intérieur et les laisse là encore quelques heures.

Les gardes me rapportent que lors du repas de midi, certains cadets ont commencé à sympathiser. Cela est bien normal. Cela était même nécessaire, en un sens. L'occasion d'une leçon de plus. Il semble aussi qu'un petit malin se soit installé au niveau d'une statue, lui permettant ainsi de s’asseoir et rester à l'ombre, sans pour autant braver l'interdiction d'utiliser les marches. Intéressant.

Régulièrement, je leur rend visite, jouant les inspecteurs. Chaque fois annoncé par les gardes, afin qu'ils puissent se mettre au garde à vous. Ainsi, ils ignorent que je suis au courant de leurs actions. Bien que la fatigue et l'inconfort commencent à faire leur effet, ils tiennent bon, pour le moment. Il faudra attendre le lendemain.

Deuxième journée de test, matin. Les gardes me rapportent qu'un des cadets est parti. Ils l'ont corrigé comme il se doit. Le petit malin à la statue a passé la nuit à son emplacement, bénéficiant ainsi d'un très léger abris. Celui qui a mal préparé son paquetage ne s'est pas fait remarquer plus que cela. Inutile de leur rendre visite pour le moment.

Enfin, la dernière journée pour ce premier test. Cela peut sembler être une perte de temps, mais cette première phase est importante. Attendons le soir pour aller voir les apprentis, et les prendre en charge....

Pas d'annonce des gardes cette fois. Voyons ce qu'il en est directement, et sans leur laisser la possibilité de modifier leur position. Ils sont épuisés, affamés, affaiblis. Celui qui avait mal préparé son paquetage porte des marques de coups, et il n'est pas le seul.
Celui de la statue est fidèle à son emplacement. Certains sont sur les marches. Enfin, il y en a un qui est en train de faire un malaise.
"Gardes, emmenez celui là à l'infirmerie, puis raccompagnez le à la navette de retour. Il est bien trop faible pour continuer. Et qu'est il arrivé à celui là ?
-Il a volé le repas d'un de ses camarades, alors ils se sont battus
- Et quel est donc celui qui a été visé ? Et lequel à pu manger le repas disputé ?
- c'est celui ci, Seigneur. Et c'est le voleur qui a pu manger.
- Bien. Toi, au pied de la statue ! Descend immédiatement ! On ne manque pas ainsi de respect aux anciens grands Seigneurs Sith ! Mais tu a fait preuve d'intelligence en préservant tes forces.
Vous ! Sur les marches ! Ainsi donc vous avez bravé l'interdit pour privilégier votre capacité de combat. Vous etes également autorisés à entrer.
Mettez vous donc tous en rang, deux par deux, et suivez moi. Votre initiation commence.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Mer 24 Mai - 21:06

Les élèves suivaient péniblement leur instructeur. Ils étaient plus ou moins affaiblis et s'attendaient à pouvoir enfin se reposer et manger à leur faim. Les lieux sont intimidants et austères. Ils finirent par arriver dans une grande salle. Au sol, des surfaces etaient délimitées. Il s'agit de la salle d'entrainement au combat. Au milieu de chaque surface, une sorte de manche en bois, avec des lignes métallique.
Grodjirah en pris un en main.
"Ceci, est un baton de combat délivrant, au contact, une décharge d’énergie. En plus de l'impact du coup, classique sur une arme de frappe, le choc energétique viendras sonner votre cible et perturber ses mouvements en altérant ses contractions musculaires."
Un des élèves pris la parole, n'en pouvant plus.
"Mais pourquoi nous expliquer ça maintenant ? Ne peut on pas aller manger et dormir ?"
Le regard noir de son instructeur et le temps d’arrêt provoqué lui fit comprendre son erreur.
"Je vous l'ai dit, vous devez à tout moment être prêt à combattre. Et vous allez devoir vous affronter entre vous. Ce bâton de combat sera votre arme principale au cours de votre formation. Mais avant qu'il ne vous sauve la vie, vous devez le mériter.
Vous allez donc vous mettre dans chaque arène, par deux, sur les emplacements de départ, en attendant mon signal
"
Et l'instructeur désigna celui qui avait volé un repas, ainsi que sa victime
"toi et toi, vous combattrez l'un contre l'autre. Cela permettras de régler cette histoire de vol."
C'est ainsi que, hésitants, les élèves se mirent en position, attendant le signal.
"Bien ! Ecoutez moi tous ! Débrouillez vous comme vous le voulez, mais de chaque arène un seul apprenti doit sortir vainqueur, avec son arme dans la main. Il n'y a aucune règle. Les perdants, qu'ils soient ou non en vie, retournerons chez eux. Commencez !"

Ainsi les combats commençaient. Certains furent expéditifs, avec un élève courant vers l'arme, la ramassant d'une roulade et finissant son mouvement par un coup direct à la tête de l'autre. Certains étaient bien plus lents, soit par une lutte acharnée entre les deux combattant, soit au contraire par l’hésitation, chacun observant l'autre et le jaugeant. Une chose étaient sûre, il y allait y avoir du sang.
Ils etaient douze, et seuls six d'entre eux allaient pouvoir continuer la formation.

Fatigue, combattants au bord de l’épuisement, faim, hargne, sueur, larmes, sang.....une salle d'entrainement Sith dans toute sa splendeur. Au bout d'un moment, chaque combat était terminé.
"Gardes ! Évacuez les perdants ! Les autres, en ligne face à moi !"
Il fallut un peu de temps pour que tous puissent se positionner. La plupart étaient en piteux état, certains boitaient.
"Vous avez remporté, chacun d'entre vous, une grande victoire aujourd'hui. Vous avez gagné votre arme, que vous devrez toujours avoir avec vous. Les éventuelles traces de sang que vous y avez mis aujourd'hui sont la marque de votre gloire. Vous devrez toujours être prêt à combattre. Les surveillants ont pour ordre de vous attaquer si vous baissez la garde. Toi, tu as su compenser ton manque de préparation en mettant tout en oeuvre pour te nourrir et ainsi être prêt au combat, quitte à devoir voler pour cela. L'autre était de toute façon trop faible pour garder son sac, il ne le méritait pas. Toi, tu as fait preuve d'astuce en te préservant des éléments, te mettant à l'abris à l'aide de ce qui n'est finalement qu'un tas de pierres. Nous devons honorer nos prédécesseurs glorieux, mais tu as fait passer ta survie avant et tu as eu raison.
Vous allez pouvoir manger comme il se doit, et vous reposer. Demain, une autre dure journée vous attend. Et n'oubliez pas de méditer sur les enseignements de cette journée.
Gardes, accompagnez ces élèves, montrez leur la salle de repas, ainsi que l'emplacement de leurs chambres. Soyez tranquilles, apprentis, les gardes vous laisserons en paix jusque demain.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Dim 28 Mai - 16:22

Les élèves se sont rassemblés dans la salle de repas. A l'image du reste de l'académie, c'est une salle austère, relativement vide, avec juste quelques décorations à la gloire des Sith du passé. Un bon repas, copieux et varié, mérité. Mais ils étaient aussi pressés de pouvoir dormir et purent rapidement rejoindre leurs chambres. Des chambres petites, avec le strict minimum. Il n'y a, à part le lit, qu'un espace pour ranger quelques vêtements dans lequel se trouve leur uniforme de l'académie, un petit espace de méditation, et une étagère avec quelques holocrons et des pièces métalliques diverses cylindriques.

Le réveil fut difficile le lendemain. Non pas qu'il se soit produit exagérément tôt, puisqu'il correspond à ce qui se fait dans les écoles militaires, mais les élèves étaient vraiment épuisés de leurs épreuves de la veille. Les surveillants leur indiquèrent de rejoindre la salle de repas pour prendre leur petit déjeuner, puis rejoindre leur instructeur a l'extérieur.

L'instructeur les attendait de pied ferme. Il remarqua que plusieurs d'entre eux n'avaient pas pris leur arme avec eux. Que faire : ordonner aux gardes de les attaquer, chose qu'ils auraient déjà dû faire d'ailleurs, ou bien leur faire subir l’épreuve du jour sans leur arme.
Mais cette seconde option pourrait bien leur être fatale, et il faut les préserver un minimum quand même. Bon, cela ira bien ainsi, pour une fois.
"Hier, et ce matin, vous avez pu profiter d'un bon repas. Mais vous devez être capable de vous débrouiller dans un environnement hostile. Aujourd'hui, vous devrez donc trouver par vous même votre repas du midi. Les terres alentours sont pleines de créatures dangereuses, et vous devrez rapporter de quoi manger. Que les choses soient claires, vous n'aurez que ce que vous apporterez pour vous nourrir. Pour ceux qui ont oublié de prendre leur arme, allez donc la chercher, et estimez vous heureux que je ne vous envoie pas vous battre mains nues. Allez, et que la Force vous serve !"

Les élèves allèrent donc s’équiper, et se mirent en route. Cet exercice n'est pas anodin, car chasser, lutter pour sa survie, traquer, sont des bases. Et tuer, abattre sa proie, puis la préparer pour le repas, sont également une manière de s'habituer aux tueries des Sith. Cet exercice sera donc régulier pendant la première partie de leur formation, même si, dans le but de les maintenir en forme, ils aurons également d'autres aliments, plus variés.

Apres quelques heures, les élèves étaient à table. Certains avaient pris une bonne proie, d'autres plusieurs petites. Je m'attendais à ce qu'ils soient nombreux à revenir les mains vide. Voilà une bonne surprise. La préparation du repas n'avaient pas été sans anecdotes, des jeunes de cette age sont peu habitués à voir un animal ouvert et vidé, surtout quand c'est à eux de s'en charger.

L’après midi fut consacré à l'étude de connaissances. Les Sith sont portés sur la supériorité physique, mais aussi intellectuelle. Le savoir est la clef pour décrypter la galaxie et ses rouages. Ces cours comportent des éléments divers : science naturelle, politique, histoires à morale, tout ce qui peut imprégner de la façon de pensée des Sith.
Les cours peuvent avoir lieu dans diverses salles, selon les besoins. L'une d'entre elle permet d'observer des animaux, notamment insectes, dans des petits écosystèmes.
"A votre avis, si je prend un insecte de cette colonie, dans laquelle ils sont tous de couleur noire, et que je le met pres de cette autre colonie, où ils sont tous bleus, que va t il se passer ?
- les travailleurs bleus qui vont le detecter vont alerter les soldats, et ils vont le tuer, maitre.
- Bien, jeune apprenti. Mais pour quelle raison ? Apres tout, pourquoi ne pas tolérer cette créature en tout point semblable, juste d'une couleur différente ? N'est ce pas là quelque chose....de mal ?"
Cette question perturba les élèves, qui ne savaient pas y répondre. Le lien entre l'insecte et les différentes population de la galaxie était évident, et globalement, comme la plupart des gens de bien-pensance, on leur avait appris la tolérance envers les différences. Grodjirah s'attendais bien à cela. En effet, s'ouvrir à la vision Sith demande de déconstruire certaines notions, certaines idées préconçues.
" Alors, mes apprentis, est ce que ces insectes font le bien ? Ou le mal ? Il est important de vous détacher de ces notions. Elles ne sont valable que pour les gens du peuple. Vous, mes élèves, vous aspirez à une destinée bien plus grande. Il n'y a pas de bien ou de mal dans la nature. Ces insectes se protègent contre l’intrus, afin de préserver leur intégrité. Peut etre que cette créature, qui n'est que légèrement différente, aurais pu s'intégrer à la colonie. Mais peut etre pas, et il est bien plus probable qu'elle aurais posé des problèmes. C'est pour cette raison qu'ils l'éliminent, sans se poser la question du bien ou du mal. Ainsi est l'ordre naturel des choses.
Bien, il est temps pour vous d'aller prendre votre repas du soir, puis vous rendre dans vos quartiers, de méditer sur ce que vous avez appris aujourd'hui, et de dormir. Demain sera une autre journée d'apprentissage.

- Bien Maitre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Ven 2 Juin - 13:05

NOTE : oeuvre de reference : Batman Begins (film)
----------------------------------------------------

Le lendemain, Grodjirah présenta aux élèves leur nouvel instructeur.
"Apprentis, voici le sergent Kalan. Il est instructeur pour les forces spéciales de l'Empire. Il sera chargé de vous enseigner le combat à mains nues, avec armes de frappes diverses, lames en tout genre, blasters, et tout autre cas utile. Il doit également vous faire subir le même entrainement sportif et moral qu'a ses élèves habituels."

Et ainsi, en plus de la chasse, en plus des séances d'apprentissage de connaissances générales ou liées à l'histoire de l'ordre Sith, ils devaient maintenant subir les réveils brutaux, parfois à coup d'eau glacée, les entraînements au tir et au combat intensifs.
Les journées deviennent de plus en plus difficiles pour ces 6 jeunes élèves, mais ils deviennent également de plus en plus forts.

Au bout de deux semaines de ce programme chargé, les désormais deux instructeurs firent une nouvelle déclaration aux futurs Sith. Ils avaient avec eux six adorables créatures pelucheuses, de la taille d'un chat.
" Bien ! Nous allons maintenant vous confier une nouvelle tache. En tant que futur Sith, vous devez être capable de veiller sur vous mêmes, mais aussi sur les autres. Chacun se verras donc confié l'une de ces créatures, et devra s'en occuper correctement, afin que cet animal soit en bonne santé à la fin de la formation. Dans le cas contraire, l’élève aura échoué et devra repartir chez les siens. Vous devrez donc vous débrouiller pour nourrir votre animal, et il ne devra pas quitter vos quartiers."

Une autre semaine passa. Les élèves en bavaient, et visitaient souvent l'infirmerie. Souvent l'occasion d'appuyer sur la raison de leur blessure, la cause de ce qui est à considérer comme un échec. Insister, aussi, sur le fait que la sueur et le sang versés pendant l'entrainement, sont ce qui ne le seras pas au combat.
Parfois, ils avaient des cours de philosophie.
Aujourd'hui, par exemple, ils ont étudié le récit d'un homme qui voulais combattre les criminels dans sa ville. A la suite de son entrainement physique, cet homme sûr de lui, plus fort qu'il ne l'a jamais été, a commencé à vouloir répandre la justice. Mais les criminels ne le prenaient pas au sérieux quand il les menaçaient.
"Alors, qu'a t il donc bien pu faire, apprentis ?
- porter une arme impressionnante, maitre ?
- Bonne idée, mais hélas, le bas peuple, et bien souvent les criminels auxquels nous faisons face font partie du bas peuple, sont tellement sûrs d'eux et tellement inconscients, tellement persuadés d'être intouchables et de faire face à quelqu'un de moins fort qu'eux, que cela ne marche pas. A une exception prés. Il existe en effet une arme, qui instille la peur dans celui qui la voit déployée. Une arme qui montre qu'ils ont à faire avec quelqu'un de dangereux, de puissant. Cette arme, c'est le sabre laser !
"
A la simple évocation de ce nom, les apprentis écarquillèrent  les yeux. Cela faisait un moment que certains d'autre eux voulaient aborder la question du sabre laser, arme qui est pour eux légendaire, certains n'y croyant tout simplement pas. Les question fusèrent : "mais c'est pas les jedi qui ont des sabres lasers ?" "quand est ce qu'on en aura un ?" "comment ça marche ?" "montrez nous le votre".....
"Allons allons. Je comprend votre impatience, mais vous n’êtes pas encore prêts à manier cette arme extrêmement dangereuse. Sans l'entrainement adéquat, la première personne que vous blesserez, se seras vous mêmes. Nous aborderons plus tard le sujet des Jedi, et des sabre lasers eux mêmes. Revenons plutôt à notre redresseur de tords qui fait face à la vermine criminelle. Ces bandits sont inconscients et peu intelligents. Ils sont également lâches et superstitieux. Leur manque de savoir et d'intelligence ont pour effet qu'ils ont des croyances ridicules. Donc, le justicier commença à modifier son apparence, de façon à avoir une allure inquiétante. Dans son cas particuliers, il prit certains traits d'un prédateur nocturne. Vous aurez sans doute remarqué que de nombreux Sith masquent leur visage, ou cachent toute trace visible de peau. Cela est parfois pour se protéger, de la brûlure du soleil par exemple, ou pour masquer une mutilation, comme ce fut le cas pour Malak, dont vous avez étudié l'histoire. Mais parfois il n'en est rien. Moi par exemple, mon respirateur Sith ne cache rien d'autre qu'un visage normal et sain. "
Il prit le temps d'une pause dans son récit pour retirer son masque, et montrer ainsi qu'il n'avait en réalité rien à cacher.
"Mais cela entretient le mystère, cela inquiète, cela fait peur.
Vous le savez désormais, la tradition Sith est très mystérieuse pour la plupart des gens. Totalement inconnue, même. De ce fait, de nombreuses rumeurs vont se faire à ce sujet. Les gens vont raconter que nous mangeons nos prisonniers, ou que nous buvons leur sang. Vraies ou fausses, il est dans votre intérêt de laisser planer le doute, ou même de les confirmer. Ces rumeurs, celui qui vous fera face les aura entendues. Et votre apparence va amplifier l'effet qu'elles aurons sur lui. Et c'est à ce moment là et uniquement là, que brandir une arme impressionnante achèvera le mental de l'autre et entraînera sa panique.
Et des lors qu'il modifia son apparence et adopta des mouvements et une approche cohérente avec cette démarches, ils fut pris au sérieux, et craint de tous. La seule évocation de son nom fit trembler les plus poltrons des voleurs. Dans certains cas, un son ou une ombre suspecte suffit à les faire fuir.
Il ne faut pas sous estimer la puissance de la peur qui vous inspirerez à vos interlocuteurs, mais il faut savoir la provoquer.
Voilà pour la leçon du jour.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Mer 7 Juin - 23:01

NOTE :  œuvres de référence : Othello (pièce de théâtre)
                                           Dragon Ball Z (série animée)

----------------------------------

Les élèves avaient parfois des difficultés face aux épreuves et entrainement physique. Le moral joue un rôle important. Les encadrants ont alors à coeur de les pousser à bout, en leur donnant la hargne de continuer, de se dépasser. Cela peut se faire de diverses façons.    Les sportifs et les militaires connaissent bien ce genre de méthode. On lance des phrases abaissantes ou provocantes, de façon à ce que l'autre s'ennerve et parvienne ainsi, grâce à ce surplus d’énergie, à réussir l'épreuve à laquelle il est confronté.

Parmi les phrases martelées aux élevés, part incontournable du conditionnement, un ensemble a fait son apparition récemment :
"Par la passion, j'ai la puissance
par la puissance, j'ai le pouvoir
par le pouvoir, j'ai la victoire
par la victoire, je brise mes chaines"

Le lien avec le dépassement de soit est facile à comprendre. On utilise ses émotions fortes, de façon à devenir plus puissant, acquérir du pouvoir, et l'utiliser pour remporter la victoire, se libérant ainsi de ces chaines qui nous entravent.
Et ce fut là la leçon du jour. Les élèves étudièrent en effet les récits d'un groupe de guerriers protégeant une planète, affrontant des ennemis chaque fois plus puissants.
Pour parvenir à les vaincre, ils leur fallait s’entraîner sans relâche pour devenir plus forts. Parfois, en étant très en colère, ils pouvaient passer dans un état second de multiplication de leur puissance.

Les émotions fortes sont la base des principes Sith. La haine que vous pouvez ressentir envers une personne, ou une organisation, vous apportera la motivation pour l’anéantir. Que se soit en vous préparant physiquement pour avoir le niveau nécessaire, ou en vous lançant dans une surveillance constante pour planifier une attaque, cela ne se fait pas sans la hargne pour y arriver. Et ces émotions portent un nom : les passions.
Nous les Sith comprenons que l'Humain est une créature pleine d'émotions et que le nier serait un pur mensonge. C'est pour cela que le Code des Sith commence ainsi : "La paix est un mensonge, il n'y a que la Passion". Vous connaissez désormais partiellement la suite.
Il ne s'agit pas nécessairement d'émotions négatives, ou néfastes. Mais nous allons d'abord étudier un autre récit plein d'enseignement.


Dans cet autre récit, un brave et puissant guerrier se marie. Mais, l'un de ses subordonnés lui fait croire que sa femme le trompe avec celui qui a le grade juste au dessus du manipulateur. Le brave guerrier, rongé par la jalousie, fini par tuer sa femme et le rival du manipulateur. Apres avoir découvert que sa femme lui était en réalité fidèle, le brave et puissant guerrier se suicida, et le manipulateur pu ainsi prendre sa place.

Comme vous le voyez, nous exploitons nos émotions fortes, mais il faut veiller à ne pas se laisser submerger car elles obscurcissent le jugement. Céder à vos émotions peut vous consumer, vider votre énergie inutilement, et vous aveugler dans vos erreurs. Vous devez donc rester le maître de vos émotions. Nombreux sont ceux, parmi ceux qui connaissent les Sith, qui pensent que nous nous laissons aller à nos émotions, mais cela est faux. Nous les exploitons !
Gardez également en tête le plan du grand gagnant de cette histoire. Savoir exploiter les faiblesses de sa cible est primordial, et l'amour est souvent une porte toute grande ouverte en terme de failles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Mer 14 Juin - 20:01

Les jeunes apprentis commençaient progressivement à devenir plus forts. Il faut dire que les entrainement physiques sont durs, et que cela n'est rien par rapport aux différentes épreuves mêlant le corps et l'esprit. Certaines d'entre elles sont des méthodes de torture.

Et cela va avec des leçons de vie, leur permettant petit à petit de connaitre, comprendre, et adopter la vision des Sith. La leçon du jour porte sur la place de l'Humain.
"Voyez vous, l’être humain est une espèce animale comme les autres. Et, comme les autres, elle est le résultat d'années d'adaptation, de combat, d’évolution, de mise à l’épreuve. La nature est cruelle et expéditive. Si une espèce ne convient plus à son milieu, elle est éliminée sans détour. Et le fait qu'elle ait été la plus forte pendant des millénaires importe peu. Tout comme n'importe quelle autre créature, l'Humain est entouré d'autres especes qui pourraient l’éliminer, volontairement ou non, prendre sa place durement acquise. C'est pour cela que chaque humain, du plus humble des fermiers au plus qualifié des scientifiques, doit contribué à la force de notre espèce.
Certains voudraient nous faire croire que celle lutte est du passé, et nous faire accueillir à bras ouvert les autres espèces évoluées. Les Twi'leks, les zabraks, les togrutas, et tous les autres, sont autant d’espèces rivales, dont il faut se méfier. Certaines de ces espèces sont plus ou moins semblables à l'Humain, et d'autres sont moins évoluées. Et les Sith doivent êtres conscients de cela. Savez vous qu'a l'origine, les Sith sont une race non humaine ? Nommés les Sith au sang pur, ce peuple a vu arriver chez lui des humains ayant....certaines capacités. Ils ne s'en sont pas méfiés, ont été dominés, et ont aujourd'hui disparu. Faites en sorte qu'il n'arrive pas le même destin tragique à ceux de votre espèce.

Mais, gardez vous de vous fermer entièrement aux autres civilisations. L'Empire, et encore plus les Sith, savent reconnaître et récompenser ceux qui sont méritants, même si ils n'ont pas notre sang. Peut être connaissez vous l'amiral Thrawn qui est un Chiss remarquable d'intelligence, ou Dark Maul.

Maintenant allez, une dure journée vous attend demain
".

Inquiets, les élèves se demandaient ce qui pouvait bien encore les attendre le lendemain. Apres tout les épreuves qu'ils traversent actuellement sont bien assez difficile comme ça.

Le lendemain, après le petit déjeuner, ils durent se rendre devant une porte qui leur était jusque là fermée. Leurs instructeurs les y attendaient.
"Derrière cette porte se trouvent les cellules de l'académie. Celles si sont séparées en plusieurs salles, et jusque présent vous ne pouviez pas y accéder car l'une des salles comporte une cellule où se trouve un prisonnier extrêmement dangereux. Nous allons entrer dans la première des salles"
Cette première salle ne comportait que quelques cellules basiques, mais suffisamment nombreuse pour l’épreuve du jour. Dans de petites cages se trouvaient leurs animaux de compagnie.
" Vous allez devoir entrer chacun dans une cellule, et y rester enfermé jusqu’à ce que nous venions vous libérer. C'est une épreuve physique, mais aussi mentale, et pour cette raison, nous avons fait venir vos animaux de compagnie, qui vont venir avec vous"
Ils étaient, forcément, réticents, mais savent bien qu'ils ne peuvent désobéir. Chacun entra donc timidement dans sa cellule, avec son petit animal à fourrure. Un soutien qui sera bien utile, alors que la salle se vide, sans même un garde, pour ce qu'ils ignorent n’être que la première journée, qui aura de quoi leur rappeler le souvenir de leur premier jour, mais ils sont aujourd'hui bien plus forts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Guerrier Sith

Une vie
Armes: La Force, Generateur de Bouclier, Cuirassé de classe Derriphan, intercepteur Fury
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'académie Sith   Jeu 22 Juin - 21:24

Cela fait trois jours. Trois jours enfermés dans leur cellule, sans manger. Les cellules sont, dans cette salle en particulier, faites pour que l'isolement du prisonnier soit total. Ils ne peuvent pas communiquer entre eux.
La présence de leur animal de compagnie fait pleinement partie du test. Le prétexte est que cela leur permet de tenir le coup. L'attachement émotionnel, la douceur de l'animal permettant de mieux appréhender le stress de l'enfermement et du manque de nourriture.
Mais l’épreuve consiste justement à dépasser cet attachement, et tuer l'animal afin de s'en nourrir, pour survivre.
C'est une épreuve difficile, éprouvante à la fois pour le corps, affaiblit, mais aussi pour l'esprit. Il leur faudra plusieurs jours pour récupérer.
Il était temps d'aller les libérer et voir ce qui s'est passé.

Nous sommes plusieurs membres de l’équipe encadrante à entrer dans la salle. En trois jours, privés de nourriture, isolés, enfermés, certains peuvent avoir l'esprit brisé. Il faut être prudent.
Voyons la première cellule.
L’élève est caché sous le lit, replié sur lui même. Dans un coin, les restes de celui qui fut son compagnon, fidèle à ses cotés, présent dans les moments de déprime ou de doute. Ce n'est pas très beau à voir, entre les restes de l'animal en eux mêmes et les problèmes d'hygiène incontournables de l'occupant des lieux.
Un garde ouvre la cellule et tend la main vers l'apprenti, qui l'attrape et le mord. Ils doivent s'y mettre à trois, il réagit de façon très sauvage : mordant, griffant, hurlant, se débattant.
Bien qu'horrifiés par un tel spectacle, les gardes ont été briefés et savent quoi faire : évacuation, repas, toilette, et tout ce qu'il faudra.

Voyons la seconde cellule.
Triste spectacle. L'animal est en vie. Et visiblement, il n'a pas manqué de nourriture. Il faut croire que l'attachement de cet apprenti envers son compagnon était trop important. L'animal, quand à lui, reste un animal, et il a trouvé sa nourriture là où il a pu. Il est surprenant que je n'ai pas eu un mort plus tôt. Il fallait bien que cela arrive.

Dans la troisième cellule, l'apprenti était assis sur le sol, dans le coin. Il ne bougeais pas. Les restes de son animal de compagnie étaient à coté de lui. A l'entrée des gardes, aucune réaction de sa part. Il prit la main tendue, mais était trop faible pour se relever sans aide. Il avait un regard sans expression, vide. Il faut se méfier dans les cas comme celui là. Les choses peuvent dégénérer très vite. Il faut l’évacuer dans le calme, a son rythme, mais ne pas sous estimer la nécessité d'une escorte.

Les occupants des trois dernières cellules avaient également fait le nécessaire pour survivre. Ils étaient allongés, affaiblis, gémissants. Les gardes purent les évacuer sans difficulté.

Il va vraiment falloir quelques jours pour qu'ils puissent récupérer. Il leur reste encore beaucoup à apprendre.....et à subir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'académie Sith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Fondements de l'Académie Sith (ébauche)
» Un premier rp, entrée à l'académie Sith [résolu]
» Cours de l'Académie Sith
» Vidéo-description de l'Académie Sith
» Jean Raspail à l'Académie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Extérieure :: Korriban-
Sauter vers: