AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Repas" à bord du Chimaera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 49
Crédits : 54
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: "Repas" à bord du Chimaera   Sam 20 Mai - 21:38

Un vieux bruit résonna avec force dans tout le couloir, faisant sursauter Luke qui se réveilla en sursaut. On aurait dit que quelqu’un s’acharnait, quelque part dans le vaisseau, contre une pièce de métal récalcitrante, ou essayait de réparer autre chose. Grimaçant, il laissa retomber sa tête contre la cloison, voyant que le bruit n’avait pas dérangé les autres rebelles endormis, sauf deux, près de la porte, qui n’avaient pas fermé l’œil du tout. L’attaque avait eu lieu la veille, au matin, et au début de la nuit, la plupart d’entre eux s’étaient efforcés de trouver malgré tout le sommeil, en prévision de ce qui les attendait. Ils avaient bien raison et il s’était efforcé de les imiter, pourtant, ça n’avait rien de facile. Eux tous… Dix hommes, dont le plus jeune avait comme lui vint ans et le plus âgé approchait des cinquante ans… Il avait eu du mal à leur dire ce qui les attendait, même si chacun avait réagi d’une façon à peu près similaire. Au-delà de la crainte pour l’avenir, il y avait la fierté d’avoir servi la rébellion et le refus de se laisser aller, de montrer ses craintes, ne serait-ce que pour défier une ultime fois l’Empire.

Sans doute Biggs et les autres, tous ceux qui s’étaient échappés, avaient déjà répandu l’histoire de l’attaque, donné le nom des morts et des quelques uns qui s’étaient faits prendre. Refermant les yeux, il posa le bras contre son visage et se mordit un peu les lèvres, espérant vivement que non, Leia n’allait pas avoir la même réaction que lui et foncer dans le tas, qu’elle allait se montrer plus prudente et raisonnable. Et plus il espérait cela, plus il se disait que ça ne fonctionnera pas. Sa sœur, se montrer raisonnable…Un instant plus tard, une main se posa sur son épaule et il rebaissa le bras, croisant le regard de Cameron qui lui souriait doucement. Il était le plus âgé d’entre eux, venant de fêter ses cinquante-deux ans, et était dans la rébellion depuis maintenant une quinzaine d’années. Venu de Chandrila, il était l’un des principaux soutiens de toujours de Mothma et avait protégé la sénatrice durant de nombreuses missions et déplacements officiels. Il souriait tout de même, malgré la situation, malgré la fatigue et la tension lui creusant les traits et les cernes. Pour sa part, le jeune homme ne voyait aucune bonne raison de sourire, très sincèrement.

– Tu es inquiet ? chuchota-t-il. La tête que tu peux tirer…

– Je suis inquiet pour vous, répliqua-t-il à voix basse, pour ne pas déranger tout le monde. Pour ce qui vous attend et que…

– Nous avons tous choisi, le coupa Cameron. Je suis fier de ce que j’ai accompli pour la Rébellion et pour notre planète. Pour la galaxie. J’ai confiance en l’avenir. Quant à toi, ils vont te livrer à Palpatine ?

– Oui.

Il ne s’étendit pas plus sur le sujet, se rappelant qu’ils devaient sûrement être écoutés en ce moment même par leurs geôliers. Cameron se contenta d’ajouter que le vieil Empereur avait décidément la rancune tenace puis lui tapota le bras avant de repartir à sa position initiale. La rancune tenace, humph, Luke ne lui avait pourtant rien fait ! Presque. Enfin bon, un petit peu, et le pire c’est qu’il n’avait jamais agit dans le but de causer du mal à l’Empire mais dans le but de sauver ses proches. C’est tout. Il passa le reste de la nuit dans un coin sans bouger, à deux mètres de la porte blindée, somnolant parfois, par à-coups, se réveillant au moindre bruit. Les rebelles se réveillèrent eux aussi à mesure, sans que le silence ne soit vraiment rompu. Ils ne discutaient pas entre eux, communiquant parfois par gestes ou à mis-mots, sans plus. La tension était palpable, et surtout, chacun se demandait pourquoi Alderaan, s’il y avait une autre raison que la plus évidente, piéger la princesse Leia. Peut-être l’Empire s’était-il aussi lassé de cette plante aidant la Rébellion dès qu’elle le pouvait.

Les jambes ramenées contre lui, les bras serré autour, Luke avait le regard dans le vague, plongé dans ses pensées. Il pouvait comprendre comment fonctionnait Palpatine, et d’autres Siths, en revanche, il ne parvenait pas à comprendre ce qui pouvaient motiver les soldats qui les servaient. Comme ce type, l’amiral de ce vaisseau. Comment pouvait-il accepter de servir un Empire profondément raciste et s’en accommoder ? Et surtout pourquoi ? Quitte à partir si loin de sa planète, pourquoi gâcher son existence à supporter les sbires de l’Empire et un vieillard qui le méprisera toujours à cause de sa race ? Il y réfléchissait toujours, frustré de ne pas comprendre, lorsque la porte blindée s’ouvrit à nouveau. Tout le monde se leva d’un bond, lui y compris, lorsque des stormtroopers entrèrent, avec un officier. Officier qu’il reconnut comme celui que Luke avait envoyé valser sur Tanaab. Il vint droit vers lui, entouré de ses hommes, et déclara d’un ton très rapide, bas, et visiblement choqué que l’amiral Thrawn le conviait à déjeuner. Luke sourcilla, ne pouvant s’empêcher de lâcher un « Pardon ? » d’un ton halluciné.

L’officier semblait indigné, ou choqué, ou les deux, Luke ne savait pas trop. Néanmoins, c’était peut-être là l’occasion d’obtenir au moins une ou deux réponses à ses questions ? Si l’amiral ne tentait pas de le faire empoisonner en cours de repas. Il accepta donc, après un instant d’hésitation, tendant gentiment les mains lorsque l’officier prit des menottes, trouvant son air presque amusant. D’un autre côté, il est vrai qu’il était énervant et frustrant de ne pas comprendre les intentions des autres, le jeune homme savait ce qu’il pouvait ressentir. Après une marche assez longue, encadré par les soldats, il fut conduit dans une sorte de salon, avec ci et là quelques discrets hologrammes représentant des œuvres d’arts, mouvantes. Bizarrement, c’était censé être beau mais lui avait plutôt le sentiment que cela donnait un air encore plus lugubre à la pièce. Le type lui enleva les menottes puis partit, laissant juste deux gardes derrière lui. Un autre soldat se tenait dans un coin, très raide, et enfin l’amiral.

– C’est assez original…Qu’est-ce qui vous prend ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Crédits : 43
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Dim 28 Mai - 17:18

La vie d'un individu n'est jamais prévisible, malgré toutes les précautions que l'on peut prendre. Ce soir, celle d'un chiss ne l'était pas. Une journée venait de s'écouler depuis le départ de Taanab, où ses hommes venaient de capturer un chevalier jedi et un groupe de pilotes rebelles. On aurait pu dire qu'il s'agissait d'une brillante manœuvre impériale, et la propagande ne dira pas le contraire, si cela n'avait été nullement prémédité. Thrawn promu l'officier ayant permis cela et décida d'ajouter tout ceci à l'un de ses plans.

Bien sur, le chiss ne serait pas lui-même s'il ne décida pas de faire quelque chose de totalement imprévisible : il décida d'offrir au chevalier jedi de partager un repas avec lui. Il savait ne pas risquer grand chose, son navire impérial possédant de nombreux ysalamiris qui coupent les Sensitifs de la Force. Même sans cela, il aurait fait de même. Il fit donc préparer une salle de réception annexe à ses quartiers pour accueillir son prisonnier. Celui-ci ayant été favorable à l'invitation arriva, escorté comme il se doit.


– C’est assez original…Qu’est-ce qui vous prend ?

"Il est rare de croiser un jedi, surtout de nos jours. Comme il s'agit de la première fois que l'un des vôtres se trouve à mon bord, j'ai décidé qu'il serait agréable de pouvoir converser. Et un repas est un moyen agréable de le faire, ne trouvez vous pas ?"

Debout, le chiss invita le jeune humain à l'installer à la place de son choix. Les deux chaises se faisaient face et aucune ne tournait le dos à la porte. Le chiss s'était placé à la même distance des deux, afin que le jeune homme comprenne qu'il n'y avait de danger sur aucun siège. Les soldats s'étaient positionnés chacun d'un côté de celle-ci. Un jeune sous-officier entra, amenant des fruits de mer comme entrée et disposa le plat au centre de la table, se reculant pour servir si on le lui demandait. Le chiss, expert en xénologie, ne manqua pas de remarquer l'expression de son invité à la vue des hologrammes. Ceux-ci montraient des œuvres d'arts, les remplaçant automatiquement toutes les cinq minutes.

"Si jamais je peux faire quelque chose, de raisonnable, pour que vous soyez à votre aise, n'hésitez pas à demander. Je n'ai pas la réputation d'être un mauvais hôte."


_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 49
Crédits : 54
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Dim 28 Mai - 20:11

– Il est rare de croiser un jedi, surtout de nos jours. Comme il s'agit de la première fois que l'un des vôtres se trouve à mon bord, j'ai décidé qu'il serait agréable de pouvoir converser. Et un repas est un moyen agréable de le faire, ne trouvez-vous pas ?

Tout dépendait avec qui on « conversait » et pourquoi. Ainsi, il était le premier à se faire capturer bêtement depuis un bon moment ? Il fallait dire aussi que la dernière fois, l’ordre était l’extermination, pas la capture, Palpatine voulait en finir à jamais. Aujourd’hui, la capture lui permettait d’assouvir au mieux sa haine et son envie de vengeance. Humph. Ce vieillard avait définitivement la rancune tenace. Le Chiss lui fit signe de s’asseoir, affichant une attitude non agressive, même polie. Assez étrange et perturbant. S’il voulait simplement satisfaire sa curiosité, il risquait d’être assez déçu… Luke n’avait pas été élevé dans les dogmes Jedis et encore moins entouré de ses aînés, sans oublier qu’il était très rarement en accord avec eux. Donc si le Chiss voulait plutôt voir un Jedi « normal », il était mal tombé. En plus de cela, sa jeunesse le rendait encore moins crédible que d’autres. Une fois assis, il se frotta un peu les poignets, là où les menottes avaient serré, jetant un très bref regard aux deux soldats de chaque côté de la chaise. Le problème principal ne venait pas d’eux ni de l’officier mais bien de la Force contrainte au loin. L’homme venu faire le service semblait à peine plus âgé que lui, ce qui expliquait sans doute pourquoi on lui avait assigné cette tâche. Ambiance assez étrange… Quant à ce qu’il y avait sur la table, le jeune homme aurait bien été en peine de l’identifier, il n’avait absolument jamais mangé ces trucs dans toute son existence.

– Si jamais je peux faire quelque chose, de raisonnable, pour que vous soyez à votre aise, n'hésitez pas à demander. Je n'ai pas la réputation d'être un mauvais hôte.

– Je doute sincèrement que vous puissiez faire quoi que ce soit qui aide à cela, étant donné que nous restons un groupe de prisonniers sur un vaisseau de guerre, en route vers une planète pacifique qui n’a rien demandé à personne, et que je ne vais pas oublier ce qui attend mes amis.

Le ton était resté parfaitement neutre et poli, car ce n’était là qu’une constatation, Luke aurait pu tout aussi bien lui parler de la pluie et du beau temps sur le même ton de voix. Sa propre situation ne l’angoissait pas tant que ça car il savait ce qui l’attendait, en revanche, si on touchait à sa famille ou des amis, c’était une toute autre affaire. Soit, tous les rebelles avaient choisi de se lancer dans cette guerre, soit, ils étaient tous conscients des risques, mais cela n’empêchait pas de tout faire, à la moindre occasion, pour les aider à s’en sortir. En réalité, il perdrait tout espoir de fuite si Sidious en personne débarquait sur ce vaisseau, là, tout de suite. Le vieillard serait capable de l’abrutir de somnifères jusqu’à l’arrivée sur Coruscant pour s’assurer qu’il ne bouge pas. Ou de le tuer, ce qui était déjà plus plausible. En attendant, se concentrer sur le moment présent. L comptait attendre un peu que l’amiral commence à manger, peu sûr de ce qu’étaient ces trucs, se demandant aussi si le but n’était pas tout simplement de l’empoisonner. Méfiant ? Oh, si peu, autant qu’on puisse l’être dans pareille situation. Il fallait dire que la dernière fois qu’il s’était retrouvé sur un vaisseau Impérial, la journée s’était terminée de façon assez chaotique.

– Vous parvenez à supporter Palpatine alors qu’il n’est pas connu pour son amour profond des autres espèces ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Crédits : 43
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Dim 4 Juin - 21:39

– Je doute sincèrement que vous puissiez faire quoi que ce soit qui aide à cela, étant donné que nous restons un groupe de prisonniers sur un vaisseau de guerre, en route vers une planète pacifique qui n’a rien demandé à personne, et que je ne vais pas oublier ce qui attend mes amis.

Il eu un simple sourire amusé. Il pouvait les traiter avec bien moins d'égard, les mettre chacun en isolation avec le strict minimum en eau et en nourriture, voir même les torturer. Ou agrémenter leur "séjour" sur le Chimaera en fournissant des hololivres par exemple. Hélas, le jedi ne semblait guère croire le chiss capable de cela. Il sous-estimait ce qu'il pouvait faire pour obtenir ce qu'il désire.
Le grand amiral s'installa sur le siège libre, face à son invité et n'hésita pas à se servir, prenant au hasard plusieurs coquillages, entamant proprement l'entrée. L'humain lui semblait.. méfiant. Il y avait pourtant tellement d'occasion pour se débarrasser de lui mais ce n'était nullement dans ses plans. Thrawn l'aurait déjà fait sinon.


Vous parvenez à supporter Palpatine alors qu’il n’est pas connu pour son amour profond des autres espèces ?

Thrawn fut un peu déçu par cette question. Elle n'était pas... intéressante, surtout qu'en y réfléchissant un minimum, il était facile de comprendre la réponse : il "supportait" l'empereur car il y gagnait quelque chose. Et inversement d'ailleurs.

"Il fait visiblement des efforts pour me supporter, moi qui ne suit pas humain. Ne serait-ce pas la moindre des choses que de le lui rendre ? Après, il y a des humains bien pire que lui."

Le chiss connaissait l'existence d'une certaine hostilité contre lui au sein de l'empire. Comme Ysanne Isard qui le détestait ou nombre d'officiers de la Flotte qui le haïssaient pour avoir atteint un tel grade au sein d'une organisation quasi-strictement humaine. Il y en avait même pour prétendre que le non-humain ne méritait pas une telle place. Quand il entendait cela, le chiss se contentait de sourire, amusé un peu, dégoûté parfois. En même temps, il avait passé la majeure partie de sa carrière impériale en mission spéciale dans les Régions Inconnues. Et si Vador était encore en vie, il y serait encore, grand amiral ou pas.

"Mais dites moi, pour quelle raison combattez vous l'Empire ? Haïssez vous tellement Palpatine au point de vouloir détruire tout ce qu'il a fait, les bonnes comme les mauvaises choses ?"

Le chiss prit la bouteille de vin et l'ouvrit, se servant avant de proposer au jedi de le servir. C'était un petit vin de Naboo, léger et fin qui ne montait pas à la tête. Il avait prévu d'en boire avant lui, se doutant que le jeune homme allait penser qu'il était drogué. Ce serait un gâchis de faire cela, un sabotage devant l'œuvre qu'est un repas.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 49
Crédits : 54
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Mer 7 Juin - 13:50

– Il fait visiblement des efforts pour me supporter, moi qui ne suit pas humain. Ne serait-ce pas la moindre des choses que de le lui rendre ? Après, il y a des humains bien pire que lui.

Il n’avait pas tord sur ce point-là, Palpatine, aussi infect qu’il pouvait l’être, n’était pas le seul à avoir orchestré des massacres ni le seul à avoir joué sur la manipulation des foules et tout ce qui s’ensuit. Et pas le seul non plus à avoir gagné le pouvoir par la voie des armes, certains s’étaient rendus bien plus loin dans le massacre et la guerre. Malgré tout, il était lié à la Force et avait causé la perte de la République. Luke préféra ne pas répondre à ça, ne pouvant s’empêcher de se demander comment serait Coruscant et la vie aujourd’hui si Palpatine était encore sous couverture et ne s’était jamais dévoilé en tant que Seigneur Sith. Dans quel état serait l’Ordre, toujours passif ou bien plus sur ses gardes ? Et à quoi ressemblerait la République ? Se demander ça ne servait sans doute à rien, on ne pouvait pas changer tout le passé juste en le voulant. En revanche, on pouvait agir pour l’avenir. C’était bien là son plus grand espoir. Se décidant enfin à bouger, il mangea un bout de ce qui était dans son assiette, sans parvenir encore à reconnaître ce que ça pouvait bien être. Mauvais, non, pas vraiment, mais assez bizarre. Par ailleurs, évoluer dans un environnement où il ne parvenait pas à ressentir la Force était hautement perturbant.

– Mais dites moi, pour quelle raison combattez-vous l'Empire ? Haïssez-vous tellement Palpatine au point de vouloir détruire tout ce qu'il a fait, les bonnes comme les mauvaises choses ?

Le haïr ? Ce serait lui faire bien trop plaisir, ça, le haïr. Luke secoua un peu la tête, refusant le vin et prenant de l’eau. Jamais d’alcool, il n’aimait pas ça, surtout depuis la fois où il avait failli vomir lorsque Han lui avait fait avaler une « spécialité » de Corellia. Si les Corelliens buvaient ce genre de trucs, on comprenait mieux pourquoi ils étaient aussi nerveux, par moments.

– Je n’ai aucune haine contre Palpatine. Si je combat, ce sont contre des idéaux et leurs conséquences contre beaucoup de peuples. Contre l’esclavage et l’asservissement des populations. Le règne par la peur comme le prône votre collègue. Je ne cherche pas non plus la destruction. A réfléchir comme ça, on devient comme lui.

Luke ne prendra pas le même chemin que son père, à se laisser bercer par les paroles empoisonnées de l’auto-proclamé empereur, et quand même il n’aurait pas cet héritage à porter, il lutterait tout de même contre l’Empire. Après ce qu’il avait pu voir, il aurait tout de même imité Biggs et d’autres amis, quittant Tatooine et la morne vie qu’on y menait pour entrer dans la Rébellion. A présent, se sachant en route pour « rencontrer » l’homme qui avait initié la perte de tant de personnes, Luke se rattachait à ses principes, son « idéalisme », comme on le lui reprochait souvent, une part de naïveté qui l’empêchait de porter crédit aux promesses du côté obscur. Il ne sous-estimait pas Sidious, néanmoins, se préparant dès à présent à rester fidèle à ce en quoi il croyait, chasser la colère et l’injustice qu’il pouvait aussi ressentir. C’est à ce moment qu’il songea alors à son père, son retour, le vieillard pourrait lui arracher cette information… Pâlissant un peu en imaginant ce qu’il en ferait, Luke se reprit l’instant suivant, il ne devra rien montrer de cela non plus devant l’Empereur.

– De votre côté, pourquoi combattre la Rébellion, vous nous voyez comme de simples terroristes ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Crédits : 43
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Dim 11 Juin - 17:12

Je n’ai aucune haine contre Palpatine. Si je combat, ce sont contre des idéaux et leurs conséquences contre beaucoup de peuples. Contre l’esclavage et l’asservissement des populations. Le règne par la peur comme le prône votre collègue. Je ne cherche pas non plus la destruction. A réfléchir comme ça, on devient comme lui.

C'était une réponse idéaliste mais pas dénuée d'une certaine logique. Ni d'une certaine vérité. L'Empire n'est pas le gouvernement le plus juste, pas avec Palpatine à sa tête, pour le chiss mais il avait aussi ses qualités, notamment d'avoir su mettre fin à des conflits qui perduraient sous la précédente République, et installé un pouvoir central fort. S'il n'y avait eu cette corruption, peut-être que la justice impériale aurait été plus équitable. En attendant, Thrawn nota l'opinion de Skywalker, ne prenant pas ses propos comme un message appris par cœur mais bien comme celui de son invité.

De votre côté, pourquoi combattre la Rébellion, vous nous voyez comme de simples terroristes ?

"Soyez honnête : certains rebelles ne sont ni plus ni moins que des terroristes. Je ne vais pas vous citer toutes les attaques ni les assassinats dont votre Rébellion peut se prévaloir et qui ont été fait sans se soucier des civils."

L'impérial fit un signe pour que son aide de camps vienne débarrasser la table. Il emporta l'entrée, ce qu'il en restait, pendant que son supérieur prenait son verre, buvant une gorgée. Il souriait un peu, comme un professeur devant un élève un peu trop naïf.

"Pour répondre à votre question, je ne me bats pas contre vous par intérêt personnel. Je ne fais que mon devoir de soldat : je serais au service d'une république que j'agirais de la même manière. Et puisque vous parlez de maux causés par un gouvernement, agiriez vous de même contre une république dont les lois avaient des conséquences néfastes pour certains peuples ? Rejoindriez vous un groupe de rebelles ou laisseriez vous faire en prétendant qu'il s'agit d'un gouvernement démocratique ?"

L'être aux yeux rubis reprit une gorgée de vin après cette question, formulez sur un ton cordial. Un peu comme si la discussion était purement philosophique ou sans réelle intérêt autre que celui du débat. Mais il écoutait et retenait. Et il se demandait si tous les jedi approuveraient la réponse du jeune homme ou s'il ne s'agissait que de l'avis de sa génération, celle de jedi n'ayant connu que l'Empire.

Thrawn, lui, en connaissant plusieurs, qu'il ait vécu ou étudier cette forme de gouvernance. Et il n'en trouvait aucune parfaite, même celui de son peuple. Le fait ne venait pas des lois, d'ailleurs, mais des individus. Hors les dirigeants rebelles ne lui semblaient pas plus digne de confiance que ceux de l'Empire. Ils ne s'intéressaient tous qu'au présent, quand lui prépare l'avenir.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 49
Crédits : 54
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Programmeur de jeux vidéos

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Mar 13 Juin - 8:10

– Soyez honnête : certains rebelles ne sont ni plus ni moins que des terroristes. Je ne vais pas vous citer toutes les attaques ni les assassinats dont votre Rébellion peut se prévaloir et qui ont été fait sans se soucier des civils.

Là-dessus, il n’avait pas entièrement tord. La Rébellion aussi avait une part plus sombre et n’utilisait pas que des méthodes honnêtes ou intègres pour se faire entendre. Luke ne faisait pas confiance en la sénatrice de Chandrila, par exemple, dont il jugeait les méthodes un peu trop similaires à celle de Sidious pour qu’il puisse décemment se sentir à l’aise en sa présence. Néanmoins, elle n’était pas un Sith, ce qui écartait d’office certaines menaces encore plus graves. De toute manière, au niveau politique, Luke préférait ne pas trop s’y aventurer, gardant un regard « extérieur » sur tout cela et se plaçant toujours du point de vue des populations, selon ce qu’elles vivaient, avant de se décider. Pas selon ce que d’autres pouvaient décréter ou décider, peu importe leurs origines et convictions, aucun dirigeant ne pouvait être dans la tête de son peuple et savoir mieux que lui leurs peurs et aspirations. C’était naïf de penser ainsi ? Sans doute un peu… Peu importe, après tout, mieux valait travailler pour du changement tout en était naïf que de rester dans son coin à douter de tout. Le jeune homme de toute à l’heure revint à ce moment là, sur un signe de l’amiral, pour débarrasser la table, toujours rapide et silencieux. La scène semblait presque irréelle, complètement impossible. Un peu comme si elle se déroulait dans un autre temps, avant qu’on en revienne aux affaires plus sérieuses.

– Pour répondre à votre question, je ne me bats pas contre vous par intérêt personnel. Je ne fais que mon devoir de soldat : je serais au service d'une république que j'agirais de la même manière. Et puisque vous parlez de maux causés par un gouvernement, agiriez-vous de même contre une république dont les lois avaient des conséquences néfastes pour certains peuples ? Rejoindriez-vous un groupe de rebelles ou laisseriez-vous faire en prétendant qu'il s'agit d'un gouvernement démocratique ?

– Bien évidemment, que j’agirai de même. Même si une guerre n’était pas en cours. Il existe d’autres moyens, hélas, avec cet Empereur, il est difficile d’envisager de discuter. Du moins, je ne m’amuserai pas à le faire, il est très rancunier.

Rancunier pour des actes qui n’avaient même pas été pensés contre lui, à la base, mais simplement parce qu’ils semblaient justes. Le ton avait été légèrement cynique, cette fois-ci, Luke secouant un peu la tête. Non, désolé, il ne comprenait pas d’où une telle haine pouvait venir. Ce n’était pas juste à cause de lui que Vador avait commencé à douter, après tout, quant à Mara, et bien, il s’était contenté de lui parler, rien de plus. Que pourrait-il lui reprocher d’autre ? Il participait à la Rébellion, soit, mais ça, ce n’était pas un cas isolé. Jedi, oui, mais ça ne suffira pas non plus. En plus d’être encore bien jeune, il n’avait encore rien fait contre l’Empire Sith qui mérite qu’on veuille le traquer dans toute la galaxie. Le jeune homme revint avec la suite du repas pendant que Luke réfléchissait à ce qui pourrait énerver Palpatine à ce point, pourquoi il se donnait tant de mal pour le faire rechercher, ça n’avait aucun sens. Qu’il fasse rechercher des Jedis connu comme Obi-Wan serait déjà beaucoup plus logique. Luke finit par sourire très faiblement en songeant qu’il ne pourra sans doute jamais comprendre la haine, pas tant, du moins, qu’il ne voyait pas comment elle pouvait naître aussi fortement.

– Ce serait sans doute idéaliste aussi d’imaginer que vous allez vous en pendre à Alderaan sans leur lâcher des bombes dessus ? Vous avez réussi à attendre longtemps avant de vous en prendre finalement à cette planète, même si je doute que ça suffira pour piéger la princesse Leia. Elle fera passer son devoir avant tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Crédits : 43
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Repas" à bord du Chimaera   Lun 26 Juin - 22:05

– Bien évidemment, que j’agirai de même. Même si une guerre n’était pas en cours. Il existe d’autres moyens, hélas, avec cet Empereur, il est difficile d’envisager de discuter. Du moins, je ne m’amuserai pas à le faire, il est très rancunier.

La rancune n'est pas son seul défaut. Ni la raison d'être de l'Empereur d'ailleurs. Il suffit à Thrawn d'observer les œuvres d'art qu'il affectionne, la manière dont il élabore ses stratégies, tant politique que militaire d'ailleurs pour comprendre l'Empereur et ce qui le motive. Il était un peu navré de voir ce qui pouvait motiver un homme ayant atteint une si haute position. Toutefois, il en avait vu de bien pire et assisté à des actes bien pires, aussi, que ceux perpétrés par l'Empire. Il pouvait citer les vagaati par exemple, qu'il avait failli détruire. Palpatine n'était pas un si grand mal pour lui.

Ce serait sans doute idéaliste aussi d’imaginer que vous allez vous en prendre à Alderaan sans leur lâcher des bombes dessus ? Vous avez réussi à attendre longtemps avant de vous en prendre finalement à cette planète, même si je doute que ça suffira pour piéger la princesse Leia. Elle fera passer son devoir avant tout.

"Il ne s'agit nullement d'idéalisme mais c'est ce qui est prévu."

L'amiral répondait-il à la question sur la manière dont il allait instaurer le blocus ou sur le fait que la princesse Organa allait tomber entre ses mains ? L'intendant, tout comme les deux gardes, n'en avait pas la moindre idée. Revenu pour servir le plat principal, un plat à base de viande venu de Corellia dont le jeune homme serait incapable de se rappeler le nom. Les légumes n'étaient pas d'un genre qu'il connaissait mais le tout lui semblait quand même appétissant. Il servit l'amiral, qui commença à manger, puis son invité avant de s'écarter. Après une bouchée de viande, le chiss s'adossa un peu contre son siège, non sans couper un autre morceau dans la tranche de viande.

"J'ai du respect pour les alderaaniens. Rares sont les peuples poussant le pacifisme à un tel niveau. Je ne compte donc pas user de la force contre eux, sauf s'ils m'y obligent. Et concernant la princesse Organa, je pense effectivement qu'elle fera son devoir."

Pour le chiss, il restait maintenant à découvrir qui connaissait le mieux la fille de Bail Organa. Lui ou le jeune rebelle. Il fallait, toutefois, lui montrer que les leaders de la rébellion n'étaient pas les seuls à subir les foudre de l'Empire. C'est donc après avoir mangé quelques légumes qu'il poursuivit.

"Toutefois, vous vous trompez sur un point, chevalier. J'ai ordre d'enquêter sur la loyauté du vice-roi. Si celle-ci est véridique, je repartirais comme je suis venu. S'il est avéré qu'il trahit l'empire, je m'occuperais de son châtiment, ainsi que de tout sympathisant à la cause rebelle. Et non, je ne larguerais pas de bombe pour cela, j'en suis navré."

Le ton était un peu ironique, comme s'il sous-entendait que le jedi aurait voulu qu'il soit un être cruel. Oh, le chiss était capable de donner ce genre d'ordres mais jamais sans une excellente raison. N'avait-il pas, par une erreur qu'il regrettait, exterminé un peuple une fois ? Heureusement, il savait qu'il n'en aurait pas besoin : Alderaan était pacifique et son blocus ne verra s'opposer à lui que des manifestations pacifiques. Il doutait qu'il y ait un seul mort, sauf si la rébellion s'en mêlait. Et il y a de bonnes chances pour qu'elle le fasse, malgré ses maigres moyens. Elle le regretterait.

"Je suis sur que, si vous estimiez qu'il y a un traître dans vos rangs, vous agiriez d'une manière semblable. Mais je dois admettre que vous avez raison. L'empire aurait du se douter de cela bien plus tôt et enquêter sur Bail Organa avant que je ne sois chargé de le faire. Cela me détourne trop de tâches plus importantes."

Ce qui était vrai mais pas que. Thrawn avait ses propres plans mais il avait aussi besoin de temps. Et puis, le fait d'avoir plus de vaisseaux sous ses ordres lui permettait d'améliorer son dispositif, d'accroitre ses effectifs. Bref, il y gagnait en acceptant les ordres de Palpatine. Mais peu étaient au courant de cela, même parmi ses plus proches collaborateurs. Après tout, la valeur d'un secret dépend du faible nombre de ceux le connaissant.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Repas" à bord du Chimaera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Repas du tournoi
» A bord du Goeland
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Alderaan-
Sauter vers: