AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Infiltration sur Alderaan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 38
Crédits : 42
Date d'inscription : 17/04/2017
Emploi/loisirs : Rebelle

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Infiltration sur Alderaan   Sam 29 Juil - 15:21

Han avait sans doute toujours envie de râler, comme il ne pouvait piloter son Faucon chéri, las, navrée pour lui, mais Leia continuait d’affirmer que le Faucon restait un peu trop reconnaissable pour qu’ils l’utilisent en s’approchant d’Alderaan. La tension était déjà à son comble, inutile d’en rajouter. Il y a peu de temps, ils avaient intercepté une navette impériale, chargée de transports de marchandises à destination des soldats, avec son pilote, pour approcher de la planète. Quelques jours après l’attaque de Tanaab, les rebelles avaient pu apprendre le blocus s’étant formaté autour de la planète pacifique et l’arrestation de la reine Organa et du vice-roi Bail. Un blocus important, impossible à briser par la force, la rébellion ne pouvait pas se permettre de passer à l’attaque et devait se résoudre à laisser faire, pour le moment. Laisser faire… Pour eux, soit, les raisons étaient valides. Pour Leia, en revanche, non. C’était une malédiction ou quoi ?! Ses enfants, son frère et maintenant ses parents! Le sort s’acharnait contre sa famille, ces derniers temps, il y avait largement de quoi en devenir fou.

Utiliser ce genre de stratagème était le seul moyen de traverser le blocus et se poser discrètement sur la planète. Et sans doute le seul moyen d’en partir également. La princesse n’avait pas l’intention de rester les bras croisés alors que ses parents risquaient d’être exécutés pour le seul plaisir de l’Empire. Han et Chewie étaient au poste de commande, près du pilote capturé qui ne mouftait mot, assis dans un coin sans tenter de bouger et jetant régulièrement des regards méfiants vers le Wookie. Il ne leur avait dit que son nom, Anton Gabrilov, avant de se taire pour de bon et ne plus tenter de bouger depuis sa première tentative de révolte, soldée par un échec et un très grosse frayeur car Chewie s’était un peu énervé. Néanmoins, Leia veillait à ce que personne ne lui fasse du mal, ce type n’y était pour rien si ses employeurs étaient des ordures, après tout. En plus de Chewbacca et Han, ils étaient également accompagnés par Qui-Gon, un maître Jedi au style étrange mais qui n’était pas désagréable à vivre. La princesse avait cependant catégoriquement refusé que le petit Ben vienne et suive son maître. Palpatine tenait déjà le père, pourquoi risquer de lui offrir le fils en bonus ! Au temple, il sera en sécurité.

A l’approche d’Alderaan, le blocus fut très vite parfaitement visible. Une telle force étendue pour encercler et maîtriser une planète parfaitement pacifique, qui n’avait même pas d’armes ! On voyait bien là tout le « soin » habituel porté par les Impériaux… Leia se doutait bien qu’il s’agissait d’un piège, mais peu importe, elle ne pouvait pas laisser son père et sa mère dans cette situation, pas si elle avait ne serait-ce qu’une possibilité d’agir. Chewie colla son arme sur la nuque du pilote officiel pour qu’il donne correctement les codes d’accès lorsqu’on les leur demanda par la radio, alors qu’un gros silence était tombé dans le cockpit. Assise derrière à côté du Jedi, Leia détaillait le blocus imposé, éprouvant une curieuse sensation. Han avait insisté pour venir avec elle, quant à Qui-Gon, il l’avait souhaité pour ne pas les laisser courir seul dans un piège, estimant qu’il faudra toute l’aide possible. Mais si ça n’avait tenu qu’à elle, Leia serait venue seule, elle n’avait guère envie que des personnes proches souffrent ou meurent par sa volonté de vouloir aider ses parents. Lorsque l’autorisation de passage fut donnée, leur navette fila en douceur vers la planète, dirigée par le pilote contraint.

– Posons-nous ici, indiqua-t-elle en se penchant pour montrer un point de la carte du bout des doigts.

Même si la situation n’avait rien pour être agréable, cela faisait tout de même du bien de revenir sur son monde d’origine, de voir s‘approcher peu à peu cette planète si belle et paisible, malheureusement infestée par les Impériaux. La capitale se fit voir, au bout d’un moment. Soit ses parents étaient enfermés dans une de leur résidence à l’extérieur, soit ils étaient en prison. Ils commenceront par là. La princesse recula dans son siège puis resserra autour de sa taille sa ceinture avec ses armes, quelques petits ustensiles utiles, un comlink puis rattacha ses cheveux correctement pour ne pas être gênée. Elle portait une tenue passe-partout, pantalon, chemise et bottes, avec son blaster à portée de main.

– Il y a trois résidences à inspecter, en premier lieu. Tâchons de faire vite, on ne peut pas prévoir combien de temps encore ils seront gardés en vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 29
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/05/2017
Emploi/loisirs : Contrebandier
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Sam 29 Juil - 19:14

C'était une mauvaise idée. Tenter de traverser un blocus pareil dans un sens ou dans l'autre, voilà un défi que Han voudrait relever sans problème, mais avec le Faucon ! Avec son vaisseau, avec tout ce que ce magnifique vaisseau avait dans le ventre ! Cependant, ici, c'était impossible... Le Faucon était beaucoup trop reconnaissable et les voilà obligé de voler avec une navette Impériale, le comble de l'horreur. Leur ami pilote gardait le regard rivé droit devant lui, en donnant les codes d'accès de façon mécanique et très impersonnelle, braqué par Chewie qui ne le quittait pas du regard. Mauvaise idée, très mauvaise idée... Même avec son optimisme habituel, pour cette fois, han voyait mal comment ils allaient réussir ce plan de dingues. C'était bien une habitude de la princesse, ça, proposer des plans suicidaires ! A croire qu'elle adorait risquer sa vie à chaque minute passée. Ses propres plans étaient sans doute un poil dangereux aussi, mais bon, le danger de mort n'était tout de même pas aussi gros. Pas beaucoup. Hein ? Oh, et puis zut, trop tard pour reculer et il avait refusé tout net de la laisser partir seule dans cette folie douce. Y avait aussi le Jedi, avec eux, un type un peu... bizarre. Très serein, grand et avec les cheveux longs. Un homme décédé il y a bien longtemps, maintenant, c'était assez bizarre.

– Posons-nous ici.

Le vaisseau fila parmi d'autres, survolant longuement la capitale avant de se poser à l'écart, en douceur. C'était plutôt joli, dans le coin s'ils n'étaient pas dans ce genre de merdes, Han pourrait tout à fait apprécier le paysage et tout ce qui les entourait. Il y avait des chasseurs de l'Empire un peu partout, filant vers leurs croiseurs ou survolant la capitale, dans un vrombissement permanent. Même d'ici, on pouvait voir l'agitation de la ville, beaucoup de citoyens tentaient de comprendre ce blocus et d'autres menaient des marches,s ans doute pour protester. Des manifestations pacifiques qui ne mèneront à rien du tout, pas la peine de se leurrer, comme si l'Empire allait être sensible à la colère d'une centaine de civils défilant dans les rues pour réclamer qu"on les laisse en paix. A Corellia,les manifestations étaient déjà beaucoup plus sportives ! Et se terminait souvent très mal, du genre les forces du gouvernement qui fonçaient sur les manifestants, avant que ça ne tourne en bataille rangée. Enfin bref. Prenant du papier collant, il le fourra sur la bouche de leur très cher pilote bien-aimé en lui faisant signe de se taire, posant l'index contre sa bouche. Il lui attacha ensuite les mains, sur le devant, et les bras, avec rapidité. Chewie ouvrit la soute, grognant un peu au passage car lui non plus n'appréciait guère le plan.

– Il y a trois résidences à inspecter, en premier lieu. Tâchons de faire vite, on ne peut pas prévoir combien de temps encore ils seront gardés en vie.

De toute façon, il y avait très peu de chance qu'ils arrivent à leur but sans un petit peu d'agitation au passage, fallait le prévoir. Han fit marcher Gabrilov devant lui en le tenant par le col, l'autre main serrant son blaster. Allez, mon vieux, il était l'heure d'aller prendre un peu l'air ! Au-dehors, tout était très calme, très paisible, impossible de croire qu'il y avait bien autant d'ennuis sur cette planète. Ils furent accueillis par une légère brise, entouré par une forêt tranquille où rien ne bougeait. Seuls les échos de la capitale leur parvenaient, étouffés, disparaissant vite lorsqu'ils débutèrent leur progression. La nature ne semblait pas bien agitée, ici, pas comme sur la planète natale de Chewbacca. Ils avancèrent en file indienne, tout d'abord, progressant sous le couvert de la forêt, suivant Leia qui était la seule ici à bien connaître le chemin. L'Impérial, lui, suivait le rythme sans rien tenter, du moins pour le moment, se contentant de marcher en regardant parfois autour de lui avec un regard aussi noir qu'il était désespéré. Dans un premier temps, ils progressèrent en silence, Han au milieu avec leur prisonnier, Leia et Chewbacca devant, le Jedi derrière, fermant la marche.

– J'espère qu'on va pas être accueillis par quelques tonnes de bombes, comme avec l'autre taré...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 14
Crédits : 16
Date d'inscription : 14/04/2017
Emploi/loisirs : Maître Jedi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Sam 29 Juil - 20:29

– Il y a trois résidences à inspecter, en premier lieu. Tâchons de faire vite, on ne peut pas prévoir combien de temps encore ils seront gardés en vie.

Si le couple Organa n'avait pas été placé en prison, du moins... Enfin, on pouvait penser que ce soit plutôt dans leur résidence, loin de la capitale, car ce n'était guère Palpatine en personne qui était venu procéder à leur arrestation, ni ses subordonnés les plus amers et violents, c'était déjà une chance pour Bail Organa et son épouse. Il était un allié de longue date et un vieil ami de maître Yoda, Qui-Gon avait le sentiment de l'avoir connu quasiment dès son entrée dans l'Ordre, même si ce n'était pas tout à fait exact. Obi-Wan lui avait aussi raconté ce que le vice-roi avait fait lors de la purge et la façon dont il avait adopté puis préservé la petite Leia. Tout cela pour qu'aujourd'hui, elle combatte activement un Empereur qui voudrait ou la tuer ou la faire sombrer, s'il découvrait ses origines. Qui-Gon porta le regard sur la princesse, lorsqu'elle quitta le vaisseau, ne pouvait s'empêcher de noter la ressemblance avec la défunte sénatrice de Naboo. Il n'aurait pu croire, avant sa mort, que les choses se dérouleraient ainsi entre Anakin et Padmé, rien les destinait pourtant à se rapprocher de cette façon. Elle, reine de Naboo puis devenue sénatrice, porteuse des espoirs d'un peuple et ayant aidé au rapprochement entre les deux peuples de Naboo. Lui, Padawan, futur Jedi, dont l'idée de se marier un jour n'aurait jamais dû lui traverser l'esprit. La Force avait souvent un sens de l'humour très curieux.

Fermant la marche, il avançait dans la forêt, sous l'ombre des hauts arbres, derrière Han Solo qui tenait aussi le pilote prisonnier, avec la princesse et Chewbacca marchant tout devant. Surveillant leurs arrières, il restait attentif à ce qui les entourait, sentant le traquenard venir à plein nez. Pour lui, ce blocus ne pouvait servir qu'à attirer la princesse dans un piège et ils fonçaient actuellement tout droit dedans, avec bonne volonté, en plus. Lui n'était là que parce qu'il craignait une chose. Que leur cher Empereur se déplace en personne pour cette attaque, ou suite à cette dernière, et ne découvre l'identité véritable de la princesse. Il fallait empêcher cela, à tout prix, qu'elle ne puisse pas lui servir de nouvelle arme. Palpatine avait déjà trop de cartes dans son jeu, lui en fournir de nouvelles n'était pas de bon ton pour personne dans cette galaxie, que ce soit les Rebelles, l'ordre, ou la Confédération. Et Leia... Elle sous-estimait complètement l'intérêt qu'elle pourrait avoir pour Palpatine, tant elle niait son lien avec la Force. Plus colérique que son frère, avec une volonté solide, elle tenait bien de son père, là où Luke ressemblait peut-être plus à sa mère. Ils fonçaient tout droit dans un piège où Bail Organa servait d'appât.

– J'espère qu'on va pas être accueillis par quelques tonnes de bombes, comme avec l'autre taré...

– Tous les officiers de l'Empire ne sont pas des adeptes de méthodes aussi fines, Han.

A mesure de leur progression, ils pouvaient observer de nombreuses navettes passer, parfois s'arrêter à couvert lorsqu'ils devaient passer par un terrain trop dégagé. Ils arrivaient dans une région plus boisée, avec de grands lacs scintillants au soleil et de nombreux sentiers, bien entretenus, sans doute par les habitants des villes et villages du coin. Après presque deux heures de marche, ils firent une halte à l'abri d'un grand bosquet. Qui-Gon remplit la gourde d'eau à une rivière puis s'accroupit près du pilote prisonnier, lui enlevant le bâillon que Solo lui avait collé sur la bouche puis le fit boire doucement. L'homme toussa un peu au début, légèrement essoufflé, puis se reprit, buvant en silence. Ils se trouvaient loin de la capitale,
à présent, la première des résidences secondaires des Organa n'était plus très loin, il fallait être bien plus prudent dans leur progression. Remettant le bâillon, il aida l'homme à se remettre debout puis ils reprirent leur route. Bientôt, le nombre croisant d'Impériaux leur signala qu'ils approchaient de leur première destination. Ils se tirent accroupi à l'abri, pour observer la résidence. Des troopers étaient stationnés au-dehors, certains fixes, d'autres occupés à patrouiller, et il y en avait sûrement à l'intérieur.

– Il faut y aller doucement, maintenant, ne pas rentrer dans le tas. Quant à vous, princesse, je comprend votre inquiétude, mais vous devriez rester en arrière. C'est vous que ces soldats veulent, pas vos parents adoptifs. Et il serait regrettable que vous tombiez à votre tour entre les mains de l'Empereur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Crédits : 69
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Sam 29 Juil - 21:32

Passerelle de commandement du Chimaera

Le capitaine Pellaeon était paisiblement en train de lire un rapport, celui du commandant des commandos. Ils revenaient d'une attaque sur une base rebelle, qui n'était plus maintenant que ruines et fumées, grâce à une attaque audacieuse mise au point par le grand amiral, bien sur. Il y avait eu des prisonniers et des stormtroopers étaient restés sur place pour les gérer, le temps qu'un navire pénitenciaire ne viennent récupérer les rebelles. Gilad Pellaeon détourna son attention du databloc en notant une agitation du côté de l'officier de communication. Il se déplaça et s'arrêta à sa hauteur.


"Un soucis, lieutenant ?"

"Juste une navette de ravitaillement, monsieur. Son code est correcte mais elle n'est pas prévu sur le planning de livraison."

Le capitaine du destroyer stellaire n'hésita pas. Ce cas de figure faisait parti de ceux envisagé par son supérieur. Il jeta un œil sur l'heure. C'était la fin du quart de la journée, le vaisseau entamant sa "nuit". Ce qui voulait dire que le grand amiral était dans sa cabine.

"Informez la navette qu'elle peut se poser mais garder un œil sur elle. Puis, avertissez l'amiral Reiss que le grand amiral le contactera probablement bientôt."


éBien monsieur."

Connaissant son vieil ami, Gilad estima qu'il avait déjà du se mettre à faire sa lecture du soir. Il valait mieux qu'il soit en tenue si Thrawn décide de le contacter. Le capitaine se dirigea vers le turbolift, laissant la passerelle à l'officier de garde. Il descendit à l'étage, guère éloigné, du Grand Amiral, sonnant à sa porte. Celle-ci s'ouvrit et il entra dans la pièce où l'amiral le recevait parfois. Cette fois-ci aussi, il put voir son supérieur dans son fauteuil, étudiant des œuvres d'art holograpiques.

"Oui capitaine ?"

"Une navette se dirige vers la planète alors qu'elle n'est pas sur le planning. Je soupçonne des rebelles, monsieur."

"Et vous avez surement raison, capitaine. Dites-moi, que pensez vous de cela."

L'humain regarda l'œuvre que désigna le chiss. Il n'aimait guère ces moments là, s'y connaissant peu en art. Il n'avait jamais eu la passion ni le temps pour cela.

"Je ne sais pas, monsieur. Est-ce alderaanien ?"

"Non, c'est l'œuvre d'une jeune native de Naboo, Padmé Amidala. Je la trouve très intéressante. Mais je reprendrais cela plus tard. Paserrelle ! "

Le chiss apuya sur l'intercom tout en appelant l'officier de quart.

"Oui amiral ?"

"Que la flotte passe en alerte rouge. Tous les chasseurs prêt à décoller. Que l'on envoie deux unités de commandos une fois que la navette de ravitaillement se soit posée. Une vers elle, l'autre en orbite autour du domicile du vice-roi. Qu'elle s'y dirige dès que l'on nous y signalera une attaque."

"Bien monsieur."

Pellaeon se rappela les forces en présence. Une douzaine de soldats qui patrouillaient à l'extérieur du grand logement du vice-roi et une vingtaine à l'intérieur. Dans l'espace, en plus du Chimaera, deux destroyers et deux interdicteurs étaient en orbite. Il écouta Thrawn modifier leur placement : les deux destroyers se déplaçant pour surplomber la navette et la destination des rebelles. Les deux interdictor à l'écart, générateur de gravité prêt à fonctionner. Et surtout l'ordre le plus important : pas de mort. Le grand amiral voulait tout le monde vivant.

"Monsieur, et s'ils tentaient de se cacher dans la population ?"

"Il leur faudra déjà atteindre la capitale, capitaine. Et il y a de bonnes chances qu'ils ne veuillent mêler leurs sujets à cela. Cela dit, faites augmenter les patrouilles au spatio-port. On ne sait jamais. Retournez sur la passerelle. Je vous y rejoins bientôt."

"Bien monsieur."

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 38
Crédits : 42
Date d'inscription : 17/04/2017
Emploi/loisirs : Rebelle

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Sam 29 Juil - 22:28

Ils allaient avoir une longue marche avant d'arriver, ne pouvant se poser plus près sans que cela n'attire les soupçons. Cette forêt, Leia la connaissait par coeur, elle y avait passé des journées toutes entières à y courir et s'entraîner, lorsqu'elle était enfant puis adolescente, sous la surveillance de gardes de son père et de droïdes, parfois s'exerçant avec eux. Et cela rendait d'autant plus oppressant de devoir y avancer aujourd'hui comme au milieu d'un territoire ennemi. Han, Chewie et maître Jinn n'auraient jamais dû l'accompagner, elle n'en démordait pas, ils n'avaient pas besoin de se jeter là-dedans avec elle ! Bien sûr que c'était un piège, elle le savait très bien, et c'était bien pour cela qu'elle aurait dû se débrouiller sans eux, inutile qu'ils se fassent avoir eux aussi. Perdre la vie ne la dérangeait pas, tant qu'elle pouvait éviter à ses parents de mourir, par contre, savoir que d'autres seront entraînés dans la mort à cause d'elle, ça ne passait pas. Han avait fini par la menacer de la suivre dans le blocus avec le Faucon - discrétion assurée... -, ce qui l'avait forcé à accepter, quant à Chewie, là où Han se rendait, il allait aussi. Enfin, le maître Jedi avait lui aussi suivi le mouvement sans expliquer précisément pourquoi. Leia pouvait comprendre que Han ne veuille pas qu'elle aille mourir toute seule sur sa planète d'origine, mais pourquoi Qui-Gon, lui, les aidait ?Il ne les connaissait même pas, ça devait en souvenir d'une amitié, s'il avait connu Bail. Enfin... Ils ne devraient pas se sentir concerné, ce n'était pas un problème que pouvait gérer la rébellion, ni même les Jedis, eux non plus ne pouvaient pas envisager de grosses actions de force contre tant de troupes en place.

– J'espère qu'on va pas être accueillis par quelques tonnes de bombes, comme avec l'autre taré...

– Tous les officiers de l'Empire ne sont pas des adeptes de méthodes aussi fines, Han.

Peut-être, peut-être pas, c'est un "détail" qu'ils auront l'occasion de découvrir bien assez tôt. Ils continuèrent leur marche en silence, échangeant parfois de rares paroles ou des alertes, lorsqu'il fallait se mettre à couvert. Elle avait comme un mauvais pressentiment. Le soleil les tint longuement puis s'atténua progressivement, la soirée avançait, le jour se faisait moins vif. Après une brève halte, ils se rapprochèrent enfin de la résidence secondaire de ses parents. Leia chercha un moment avec Chewie un bon point de vue, notant déjà le nombre de stormtroopers occupés à patrouiller au-dehors, ils devaient être au moins une dizaine, et il y en avait sûrement bien plus à l'intérieur. S'accroupissant dans l'herbe, Leia observa la maison, amère en voyant ces lieux d'enfance envahis par les soldats de l'Empire. Même une planète aussi pacifique n'était plus à l'abri, n'importe quel peuple désarmé pouvait, du jour au lendemain, se faire braquer par l'Empire et périr. Dégoûtée à cette pensée, elle détailla le va et vient des patrouilles, levant ensuite le regard, à l'affût des chasseurs. La résidence était grande, postée au bord d'un petit lac, à l'image de certaines belles maisons qu'elle avait pu voir sur Naboo. Tout ici respirait la tranquillité et la sérénité, tout serait parfait sans ces soldats. Bien que cette situation ait été hautement prévisible, s'en restait rageant, ô combien fallait-il être lâche pour s'en prendre ainsi à des membres de votre famille.

– Il faut y aller doucement, maintenant, ne pas rentrer dans le tas. Quant à vous, princesse, je comprend votre inquiétude, mais vous devriez rester en arrière. C'est vous que ces soldats veulent, pas vos parents adoptifs. Et il serait regrettable que vous tombiez à votre tour entre les mains de l'Empereur.

Rester en arrière. Bien sûr. Elle n'était venu que pour respirer le doux air de sa planète natale et prendre un peu de repos. Rester en arrière ! Leia leva les yeux au ciel et répliqua que, d'eux, tous, elle était quand même la mieux placée pour connaître cette résidence et savoir comment s'y déplacer pour rester discret. Et elle ne comptait pas non plus foncer dans le tas, merci bien, ce genre de méthodes n'était valable que lorsqu'il n'y avait vraiment plus le choix et que la journée virait en bataille rangée. Ils n'en étaient pas rendu là, à ce qu'elle sache. Elle tourna donc la tête vers le maître Jedi et reprit, d'un ton plus posé, que même si elle appréciait sa considération à son égard, il n'avait pour autant pas lieu de vouloir la préserver. D'ailleurs, il pourrait aussi cesser de l'appeler "princesse", tout comme Han. Elle avait un prénom et ils pouvaient très bien s'en servir.

– L'Empire voit en moi une simple rebelle et une terroriste, rien de plus, maître Jinn, et cela restera en l'état actuel. Si je tombe entre ses mains, il se contentera de me tuer, vous n'avez pas à craindre que je suive le chemin de certaines personnes.

Plutôt mourir que cela. Ils attachèrent leur prisonnier dans un coin à un arbre et s'assurèrent qu'il ne pourra ni bouger ni appeler à l'aide. A présent, la soirée était bien entamée et le jour déclinait. Ils avancèrent à couvert, contournant la résidence et s'éloignant de l'entrée principale, alors que quelques lumières commençaient à s'allumer à l'intérieur. La première patrouille qu'ils croisèrent était composée de deux soldats marchant sur le côté de la maison, sur une large bande d'herbe bordée par des fleurs et un peu de gravier. Lorsqu'ils arrivèrent à l'angle, Chewie s'battit sur le premier sans lui laisser le temps de réagir et maître Jinn s'occupa de l'autre avant qu'il n'ait eu le temps de sonner l'alerte. Leia profita du laps de temps pour courir et arriver à une des portes arrières, se calant sous le petit porche avant d'être vue. Tirer un coup de blaster dans la serrure ne serait pas assez discret ? Elle sortit son matériel pour la crocheter, pendant que Chewie cachait les corps dans un bosquet de fleurs. S'ils ne parvenaient pas à passer par ici, ils pourront grimper pour se glisser sur un des balcons du premier étage et passer par une fenêtre.

_________________


Dernière édition par Leia Organa le Sam 29 Juil - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Sam 29 Juil - 22:28

Le membre 'Leia Organa' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 29
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/05/2017
Emploi/loisirs : Contrebandier
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 1:57

La résidence des Organa avait une sacré allure, Han siffla légèrement d’un air admiratif en voyant le spectacle. Une demeure immense sur trois étages, occupant un vaste terrain, au bord d’un lac et avec un jardin entretenu avec soin toute autour, en plus de sculptures et fontaines ici et là, des balcons en pierre, des terrasses… Très joli, tout comme le nombre de soldats patrouillant autour, le comité d’accueil était prêt à leur tendre les bras. Han se pencha un peu et plissa les yeux, voyant aussi du mouvement à l’intérieur, par l’une des baies vitrées. Au moins cinq soldats à l’intérieur, chiffre qu’il pouvait tripler sans peine, pour son estimation, si on prenait en compte la taille de la maison. Et tout ça pour garder deux personnes ! Le couple Organa qui n’avait commis aucun crime, sinon celui de prendre en charge et élever une enfant orpheline comme leur propre fille. S’ils réussissaient à entrer là-dedans sans déclencher la moindre alerte, ce sera un pur miracle. Enfin, impossible n’existait pas ! Et si c’était important pour Leia, ça l’était pour lui aussi, même si elle n’était pas très convaincu que ce plan de dingues puisse fonctionner. Le Jedi non plus, d’ailleurs, vu la tête qu’il tirait. Ouais, ils étaient mal partis, en sous-nombre évident, cela dit, ce n’était pas le nombre qui comptait, pour de l’infiltration, mais la manière de faire. Ils pouvaient y arriver en étant à la fois vifs et délicats ! Et chacun en ce monde savait ô combien Han pouvait être fin et délicat, lorsqu’il le voulait vraiment.

– Il faut y aller doucement, maintenant, ne pas rentrer dans le tas. Quant à vous, princesse, je comprend votre inquiétude, mais vous devriez rester en arrière. C'est vous que ces soldats veulent, pas vos parents adoptifs. Et il serait regrettable que vous tombiez à votre tour entre les mains de l'Empereur.

Ouais, bah, c’était pas lui dire ça qui allait la faire changer d’avis, hein. Et bingo, ce qu’elle répliqua aussitôt confirma ses pensées, elle ne restera pas en arrière à les attendre gentiment, peu importe tout ce qu’on pourra lui donner comme arguments. Han sourit à moitié en l’écoutant ajouter ensuite qu’il n’y avait pas besoin qu’on cherche à la préserver. Ah là là, qu’elle le veuille ou non, ce n’est pas ça qui l’empêchera de le faire ! Une fille avec un caractère pareil, soit il la tuait, soit il l’épousait, il n’y avait aucune demi-mesure possible, c’était tout l’un ou tout l’autre ! Or, au lieu de la détester comme il l’aurait dû, il en était tombé amoureux. Elle ne se débarrassera pas de lui comme ça, si facilement, il sera toujours là pour la seconder et la draguer, elle finira bien par craquer et lui tomber dans les bras. La preuve, ils avaient eu des enfants dans le futur ! Bon, lui rappeler ça n’était pas une très bonne idée, sachant que deux des lesdits enfants avaient disparu, mais bon, voilà, ils en avaient eu. Reportant le regard sur les mouvements des soldats, il chercha à définir par où entrer, même si sa future épouse-compagne-mère-de-ses-adorables-petits-bouts avait sûrement déjà son idée.

– L'Empire voit en moi une simple rebelle et une terroriste, rien de plus, maître Jinn, et cela restera en l'état actuel. Si je tombe entre ses mains, il se contentera de me tuer, vous n'avez pas à craindre que je suive le chemin de certaines personnes.

L’Empereur ne la touchera pas, du moins, pas tant que Han sera libre de l’en empêcher. Bouger, maintenant, ils n’allaient pas rester là éternellement ! Leur prisonnier fut traîné plus loin puis attaché plus serré et bien bâillonné, contre un arbre, où ils le laissèrent. Ils reviendront le chercher plus tard, s’ils réussissaient, sinon, au cas où les forces de l’Empire leur tombaient dessus comme des vautours affamés, ses copains finiront bien par le trouver, à un moment ou un autre. Même le Jedi dira sûrement où ils avaient ficelé puis laissé le pilote prisonnier, vu son tempérament. Courbés et parfois à quatre pattes, ils contournèrent la maison puis arrivèrent vers la passe arrière, où deux des soldats Impériaux arrivèrent en sens inverse, discutant tranquillement sur le chemin de gravier. Une erreur d’attention qui leur permit de connaître le même sort que leur collègue, laissé plus loin. Chewie et le Jedi s’en chargèrent, pendant que Leia bondissait à découvert puis arrivait à l’abri du petit porche de pierre, au-dessus de la porte. Il l’imita, pendant que les deux autres cachaient les corps et se remettaient à couvert pour le moment. Pour le moment, tout va bien ! Leia crocheta même la serrure avec une habileté qu’il ne lui connaissait pas, un talent que n’auraient pas renié bon nombre de contrebandiers. C’est qu’il en apprenait, sur elle, ces derniers temps. Chewie et le barbu vinrent les rejoindre à l’intérieur aussitôt et ils refermèrent la porte. Ils se trouvaient dans une sorte d’arrière-cuisine, toute simple et petite.

– La maison va grouiller de gardes, chuchota-t-il, ils ne laisseront pas la reine et le vice-roi sans trop de surveillance.

Ils étaient entrés, soit, encore fallait-il pouvoir ressortir ensuite. La pièce suivante, la véritable cuisine cette fois, était tout aussi vide et silencieuse, il y régnait encore une légère odeur de nourriture, sans doute pour le repas du soir. Han avança avec prudence puis ouvrit la porte en douceur, jetant un regard dans le long couloir, à l’affût du moindre bruit suspect. Pour le moment, tout allait bien. Il fit signe aux autres de venir et tous se faufilèrent dans une autre pièce, un salon de lecture, avec de grandes bibliothèques. L’idée lui venant serait de se séparer, tout en restant bien sûr en contact, mais il n’était pas sûr que l’idée plaise. Il la proposa tout de même, l’air de rien, avisant la tête des trois autres.

– C’est immense, ici, argua-t-il. On aura plus de chance de les trouver si on se sépare. Et on...

Il s’interrompit en entendant une autre patrouille avancer, des bruits de pas marteler le couloir avec un parquet solide. Oups, ils venaient par ici, tout le monde se planque ! Lui-même fonça se coller contre le mur à côté de la porte, tout comme Chewie, prêts tous les deux à assommer les deux qui allaient entrer, incessamment.

_________________


Dernière édition par Han Solo le Dim 30 Juil - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 1:57

Le membre 'Han Solo' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 14
Crédits : 16
Date d'inscription : 14/04/2017
Emploi/loisirs : Maître Jedi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 8:57

– L'Empire voit en moi une simple rebelle et une terroriste, rien de plus, maître Jinn, et cela restera en l'état actuel. Si je tombe entre ses mains, il se contentera de me tuer, vous n'avez pas à craindre que je suive le chemin de certaines personnes.

Oh si, il pouvait le craindre, elle sous-estimait les pouvoirs de l’Empereur et les moyens qu’il possédait pour fouiller dans son esprit s’il le désirait. Elle pouvait être stable mais il doutait que ses défenses mentales soient si élevées que cela, d’autant face à un seigneur Sith. Qui-Gon ne répondit pas, cependant, se contentant de suivre leur mouvement après que le pilote fut attaché contre un arbre à l’écart. Leur première cible fut à l’arrière de la maison, deux soldats discutant tranquillement entre eux tout en faisant le tour de la propriété, qui ne se méfiaient pas, du moins, pas autant qu’ils le devraient. Ils n’auront que très peu de temps, une fois à l’intérieur, chaque minute était comptée. En plus de cela, il y avait sûrement déjà une bonne centaine de troopers positionnés ne orbite et non loin de la résidence pour leur tomber dessus à la première alerte, l’Empire n’attendait qu’un pas de travers pour resserrer le piège sur la princesse. Les deux soldats furent maîtrisés assez vite, par Chewie et lui-même, puis cachés à l’écart pour le moment. Pendant ce temps, la princesse força une entrée d’arrière-cour puis les fit pénétrer dans ce qui semblait être une petite annexe à une cuisine. Très bien… Il leur restait, au grand maximum, vingt minutes, avant que la situation ne devienne instable. Plus ils passeront du temps ici, plus il deviendra compliqué d’en ressortir, tout le monde devait en être bien conscient.

– La maison va grouiller de gardes, chuchota-t-il, ils ne laisseront pas la reine et le vice-roi sans trop de surveillance.

Si tant est qu’ils ne les gardaient pas sous les yeux en permanence… Le maître Jedi retint un rictus aussi amer qu’ironique, en suivant dans la pièce suivante, ayant envie de leur dire qu’ils pourraient aussi se balader à découvert dans les couloirs et se faire inviter à prendre le thé par les Impériaux, comme ces derniers les attendait déjà avec les bras grands ouverts. Du moins, ils attendaient la princesse et leur chef l’accueillera comme il se doit, elle était recherchée depuis bien longtemps et voilà qu’elle se jetait elle-même dans la gueule du loup ! Tâcher d’empêcher l’Empire de lui mettre la main dessus devenait un défi presque impossible, à ce rythme, comment pouvait-on s’inquiéter si peu de foncer tout droit dans les ennuis ? Tout comme Solo, d’ailleurs… Ah, bon sang, pourvu que ce en soit pas génétique, car là, Qui-Gon plaignait très sincèrement leur progéniture. Le capitaine du Faucon lança tout à coup qu’ils feraient mieux de se séparer, à présent, en restant bien entendu en contact permanent, au cas où. Même si l’idée leur permettrait d’augmenter leurs chances de retrouver la reine et le vice-roi, le Jedi n’était pas enthousiaste à l’idée de quitter des yeux la princesse dans une situation pareille. Pas avec cette capacité incroyable à se créer des ennuis qu’elle révélait dans toute sa splendeur aujourd’hui.

– C’est immense, ici, argua-t-il. On aura plus de chance de les trouver si on se sépare. Et on...

Et on en discutera après, du monde venait vers eux, à nouveau. Deux soldats entrèrent deux minutes plus tard dans la pièce et se firent assommer vertement par Han et Chewbacca, s’effondrant au sol en faisant bien trop de bruit au goût de Qui-Gon. Le but n’était pas non plus de semer des corps inconscients dans toute la résidence, ils devaient être discrets ! Bon… Il finit par se résigner à accepter l’idée de Han, tout en priant pour que la princesse ne fasse rien de trop stupide ou suicidaire. C’était plus fort que lui, il craignait plus cela que tous les soldats présents dans cette maison. En reprenant la route, il se glissa au rez-de-chaussée, pendant que Solo allait au premier étage, Leia au second et Chewbacca s’occupait de la « partie basse », où se trouvaient de nombreux salons et autres salles dédiées au repos ou à la recherche de la tranquillité. Il croisa pas mal de gardes, se cachant pour les laisser passer car il continuait de penser que des hommes évanouis au sol attiraient un peu trop l’attention, même si on prenait le soin de les cacher. Ils allaient toujours par deux ou trois, ce qui compliquait un tout petit peu les choses.

Le hall d’entrée semblait servir de point de rencontre pour définir les nouveaux passages de patrouille, d’après ce qu’il put constater. Et les gardes étaient déjà en état d’alerte… C’était à prévoir, bien évidemment, leur temps ne se comptait plus qu’en minutes, dorénavant, ils savaient qu’ils allaient arriver et tenter d’entrer, le couple Organa avait peut-être déjà été déplacé en un autre endroit. En revanche, Qui-Gon sourcilla légèrement en entendant un capitaine  déclarer que les rebelles devaient être pris vivants, tous. Tiens donc, cette information-là signifiait que ce n’était donc pas le Grand Moff Tarkin qui était aux ordres de l’opération, lui serait plutôt du genre à ordonner de se débarrasser de tout le monde et de ne capturer que la princesse vivante. Enfin, vivante ou au moins en état de parler. Repartant en arrière, il put entendre d’autres évoquer le vice-roi et finit par comprendre, en les écoutant, que Bail et son épouse se trouvaient dans un salon du second étage, bien gardés. Il s‘isola pour contacter Chewbacca, Leia et Han, pour leur indiquer la position du couple, puis ajouta qu’ils allaient se rejoindre à un point précis, ne pas foncer là-dedans seul. Dès que ce fut fait, il rangea son communicateur, repartant discrètement vers un escalier de service.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Crédits : 69
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 16:56

Demeure de campagne de la famille  Organa

Le capitaine Onis soupirait un peu dans le salon où il se trouvait. Il ne comprenait pas trop quel besoin il y avait de déployer autant d'effectif pour garder le vice-roi, son épouse et les deux personnes que le grand amiral avait autorisé pour les servir. Oh, il savait que sa carrière ne monterait pas plus et qu'Alderaan était un peu une impasse à ce niveau là. Une planète si pacifiste, au point de mettre toutes les armes existantes dans un vaisseau et de les envoyer au loin, n'avait pas besoin de la crème des soldats. Donc la hiérarchie impériale y envoyait juste ceux dont personne ne voulait. Les rebuts. Oh, cela aurait pu être pire : il pourrait être dans des coins paumés, comme Tatooine, ou des planètes criminelles comme Nar Shadda. Ici là vie était simple, les seuls moments "stressants" étaient quand il fallait surveiller les manifestations pacifiques.

Mais là quand même... une trentaine de soldats, plus une autre trentaine qui dormaient à la garnison et prendraient la relève au lever du soleil... C'était un peu trop. Il craignait quoi, ce non-humain ? Que des rebelles attaquent ? Aucune chance, ils ne sont pas suicidaire à ce point, pas avec autant de vaisseaux impériaux en orbite. Le capitaine se leva. Il n'aimait pas faire de ronde mais sans cela, ses troupes pourraient se mettre à dormir et cela lui retomberait dessus. Il n'avait pas envie de subir les foudres du grand amiral et d'être muté ailleurs.


Passerelle du Chimaera

Le capitaine Pellaeon écoutait le rapport des commados qui venaient de se poser près de la navette de ravitaillement. C'était l'avantage de cette planète : il était difficile de cacher un vaisseau, surtout quand on peut suivre sa trace depuis l'orbite, ce qu'ils n'avaient pas manqué de faire bien sur.

"Alors, capitaine ?"

Pellaeon se retourna, n'ayant pas entendu son supérieur arriver.

"La navette est vide, amiral. Enfin, si l'on ne prend pas en compte le chargement, une cargaison standard pour une base impériale. J'ai ordonné aux stormtroopers de se déployer en embuscade.

"Bien, bien. Contactez la demeure des Organa. Je veux un rapport de leur part toutes les quinze minutes à partir de maintenant."

[Jet de dé pour l'efficacité de la surveillance des soldats au sol]

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 


Dernière édition par Thrawn le Dim 30 Juil - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 16:56

Le membre 'Thrawn' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 38
Crédits : 42
Date d'inscription : 17/04/2017
Emploi/loisirs : Rebelle

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 19:27

– C’est immense, ici, argua-t-il. On aura plus de chance de les trouver si on se sépare. Et on...

Le bruit d’une patrouille approchant les poussa à s’interrompre, mais l’affaire fut vite menée par Han et Chewie. Les deux corps furent tirés à l’écart derrière les meubles de la pièce et ils furent tous deux attachés à leur tour. Si cela se poursuivait ainsi, la maison sera vite en état d’alerte, ils n’avaient pas une seule minute à perdre. Agréant à l’idée de se séparer, Leia fila de son côté, prenant un petit escalier en colimaçon pour grimper tout d’abord au premier étage, puis un autre au second. Poussant une porte en bois avec prudence, elle s’arrêta pour écouter, entendant des voix d’hommes venant à quelques mètres de là. A présent, la nuit était entièrement tombée, beaucoup de pièces n’étaient pas allumées et les patrouilles semblaient plus paresseuses, sans doute car leur quart de garde touchait bientôt à sa fin, ils allaient bientôt être remplacées par l’équipe de nuit. Leia se glissa bien vite dans un petit placard et laissa la porte juste entrouverte un minium, blaster à la main, retenant son souffle pour ne pas se faire repérer. Un officier passa d’un pas nonchalant, le nez plongé dans un rapport, marmonnant parfois entre ses dents des mots qu’elle ne comprit pas et auxquels elle n’accorda pas non plus la moindre importance.

Dès qu’il fut passé, elle revint dans le couloir, marchant sur le tapis pour étouffer ses bruits de pas. Elle ouvrit une première porte, celle du bureau de travail de son père, mais il n’y avait personne. Refermant derrière elle, comme elle entendait de nouveau une patrouille de trois personnes approcher, elle balaya la pièce du regard, dans un coin de la pièce familière et rempli de documents administratifs et de traités. Elle avait passé des heures et des heures, ici, avec son père, à apprendre les lois, les différentes façons de gouverner, la diplomatie, le « mensonge politique », et ainsi de suite. Dès que la patrouille fut passée, Leia ressortit, filant le plus vite possible et ouvrant les portes une à une sur son passage. C’était bien la première fois qu’elle pestait contre la fit que la maison soit aussi grande, alors même qu’elle y avait couru en tous sens, plus petite, et avait adoré ça car cela lui offrait un grand terrain de jeu. Cette enfant avait disparu depuis bien longtemps. Quelques minutes plus tard, alors qu’elle ouvrait une énième porte donnant sur un jardin d’intérieur, le maître Jedi les contacta pour leur signaler qu’il avait découvert la position du vice-roi et de la reine, leur donnant ensuite un point de rendez-vous.

Leia s’était presque figée. Ce salon, il était là, juste au bout du couloir où elle se trouvait. Serrant son blaster entre ses mains, elle avança avec lenteur et prudence, à l’affût du plus petit bruit, même le plus inoffensif, serrant les dents lorsque le parquet grinça doucement sous ses pas. Soit ses parents étaient « simplement » enfermés ici, soit ils étaient gardés par une dizaine de soldats. Arrivée près de la porte, elle se glissa contre le mur puis se pencha un peu pour écouter les voix venant de l’intérieur. Le soulagement l’envahi lorsqu’elle reconnu le ton de son père, il semblait aller bien, et une autre voix qu’elle ne reconnut pas, sûrement un des officiers stationnés ici pour la garde de la maison. Sans savoir combien il y avait d’hommes exactement dans cette pièce, ce sera compliqué. Se détournant, Leia entra dans la pièce d’à côté, après avoir vérifié qu’elle était vide. C’était une antichambre, avec deux accès sur le salon où étaient ses parents, avec l’avantage de posséder un tapis recouvrant tout le sol de pierre et de bois, étouffant les bruits. Près de la porte, une sorte d’alcôve de rideaux formait un coin très sombre, camouflant l’entrée en bois. Avec la nuit tombée, l’ombre était parfaite. Leia entrouvrit la porte avec une extrême prudence, si lentement que cela lui paru une éternité. A peine un centimètre mais cela suffisait. Calée dans l’ombre, elle risqua un petit coup d’œil, voyant d’abord un officier d’âge mûr, barbu et le regard très bleu et vif.

– Nous ne remettons pas en cause la loyauté de tous les habitants cette planète, disait l’officier. Cependant, le fait est qu’il doit y avoir une enquête. Navré de vous retenir ici, il nous faut le temps d’éclaircir les choses.

La princesse ne prit pas garde au reste de la conversation, s’assurant tout d’abord que son père, qui faisait face à l’officier, n’était pas blessé, ni sa mère, assise sur le canapé derrière lui. Tous deux avaient l’air en forme, ce qui lui ôta un énorme poids. En plus de l’officier, un autre soldat était dans la pièce, posté près de la porte. Si elle se débarrassait discrètement d’au moins un des deux, l’autre pourra être mis en joue avant d’avoir eu le temps de donner l’alerte. Leia récupéra un petit bibelot près d’elle puis le lança contre un autre, plus gros, pour le faire tomber par terre et provoquer un petit bruit. Le soldat près de la porte redressa la tête puis indiqua qu’il allait voir. Très raide et concentrée, Leia se prépara à l’assommer dès qu’il sera entré dans cette pièce, jetant aussi à la hâte des couvertures devant les deux portes pour mieux étouffer les sons.

_________________


Dernière édition par Leia Organa le Dim 30 Juil - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Dim 30 Juil - 19:27

Le membre 'Leia Organa' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 29
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/05/2017
Emploi/loisirs : Contrebandier
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 16:35

Bon sang, ils pesaient lourds, ces types, avec ces saletés d’armures ! Han souleva le premier par les aisselles puis le traîna derrière un des canapés avant de l’y attacher et le réduire au silence, en cas d’un réveil prématuré. Allez, pour l’instant, pas trop de problèmes ! Et puis, son idée avait été acceptée, finalement, ils se séparaient pour le moment. Le contrebandier reprit son souffle puis partit de son côté, blaster en main, grimpant avec prudence un long escalier en bois pour accéder au premier étage. Le premier type qu’il croisa fut un garde parlant dans son communicateur pour lancer d’une voix morne qu’il n’y avait rien à signaler, avant de s’éloigner dans le couloir et disparaître au tournant. C’est cela, mon brave, absolument rien à signaler ! Tout allait très bien, dans cette magnifique demeure de campagne, pas de quoi s’affoler. Accroupi derrière un meuble, il se releva une fois qu’il n’y eut plus aucun bruit, allant à la première porte pour y coller l’oreille puis ouvrit. Rien ici. Entrant tout de même pour inspecter, au cas où il y aurait d’autres portes cachées, il espéra que le couple était bien là. L’Empire aurait très bien pu laisser des soldats pour les induire en erreur puis les piéger, ce serait bien une de leurs méthodes, ça. Mais bon, allez, ils n’en étaient pas à leur premier plan de dingues !

En plus de ça, peut-être devenait-il un tantinet parano, mais il avait l’impression que les rondes étaient plus fréquentes, depuis peu. Soit c’était son imagination, soit l’Empire savait déjà qu’ils étaient sur la planète, voire qu’ils étaient entrés dans la maison. Rah, il faudra trouver un autre moyen que la navette pour déguerpir de la planète, elle était sûrement déjà prise et des petits gardes devaient les attendre pour leur faire un accueil digne de ce nom. Si seulement il avait son Faucon ! Reconnaissable ou pas reconnaissable, grâce à ce vaisseau, han était certain de pouvoir traverser le blocus, c’était bien grâce à son « vieux coucou » qu’ils avaient échappé aux bombardements de l’autre cinglé en chef, alias Tarkin ! Il lui avait sévèrement abîmé, en plus de ça ! Han le détestait uniquement pour ça, personne n’avait le droit de faire le moindre mal à son vaisseau, sa maison, personne ! Enfin bref… Tirant vertement sur la poignée d’une autre porte, sans réussir à l’ouvrir, il s’apprêtait à la crocheter lorsque le Jedi reprit contact. Couple Organa repéré. Second étage. Se retrouver au point de rencontre. Très bien.

En sortant de la pièce, Han s’interrompit un bref moment, venant de se souvenir que c’était précisément à l’étage du dessus que Leia se trouvait. Se retrouver au point de rencontre, ha ! Il n’y croyait pas une seconde, lui-même ne le ferait pas à sa place, pas avec une opportunité aussi proche ! Filant aussi vite que possible, en comptant qu’il ne devait pas se montrer, manquant de justesse de se faire repérer en arrivant au second étage et se cachant à temps derrière un rideau. La pire cachette du monde… Collé contre le mur, sur la pointe des pieds pour éviter que quoi que ce soit ne dépasse, il retint son souffle en attendant que les deux filent plus loin, ne relâchant un soupir qu’après. Ils n’étaient pas réveillés, ce soir, les mecs de garde dans le coin. En même temps, ceux qui étaient affectés ici ne devaient pas non plus être les perles de l’Empire, pas alors que Alderaan était si pacifique. Il courut dans le couloir, s’arrêtant devant une porte entrouverte, qu’il poussa, avant de lever très vite les mains par réflexe en reculant, alors qu’un blaster était pointé sur lui. Il ne se détendit qu’en voyant que c’était bien Leia, avec… un mec effondré sur une couverture par terre, à ses pieds.

– A ce que je vois, princesse, on ne perd pas de temps, murmura-t-il, souriant, en baissant les mains.

Le couple se trouvait donc à côté, avec un autre soldat, d’après Leia. Très bien. Très simple, ils entraient, défonçaient l’officier, et ressortaient, c’était ça ? En moins brut, évidemment, mais c’était l’idée ! Il laissa Leia aller à la seconde porte, lui à l’entrée principale, pour frapper le soldat à la tête pour l’assommer dès qu’elle sera rentrée en même temps pour le tenir en joue. Allez, poupée, ils allaient peut-être y arriver, finalement.

_________________


Dernière édition par Han Solo le Jeu 3 Aoû - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 16:35

Le membre 'Han Solo' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 14
Crédits : 16
Date d'inscription : 14/04/2017
Emploi/loisirs : Maître Jedi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 17:11

Pourquoi est-ce que cela l’étonnait encore que ces deux-là ne respectent pas le plan ? Vraiment, pourquoi ? Il devrait avoir l’habitude de ce genre de personnes, maintenant, vraiment. Le jeune soldat sur lequel le Jedi était tombé répéta vaguement qu’il allait faire sa ronde ailleurs et qu’il n’y avait rien à signaler, partant d’un pas automatique dans le sens inverse. Va donc, mon garçon, file faire ton travail. La demeure n’était pas encore en état d’alerte, ils avaient une chance de tous sortir d’ici vivants, puis il faudra se demander comment quitter la planète. En grimpant aux étages, Qui-Gon fut rejoint par Chewbacca, et ensemble, ils grimpèrent finalement au second étage. La princesse et Han vinrent vite à leur rencontre, en compagnie du couple Organa. Il fallait faire vite, à présent. Qui-Gon salua rapidement la reine et le vice-roi, parlant rapidement avec les autres des passages possibles pour quitter cet endroit. Ils avaient laissé trop de personnes inconscientes, dans cette maison, elles pouvaient se réveiller à n’importe quel instant et donner l’alerte. Ils avaient trois minutes avant le passage de l’autre patrouille. Qui-Gon verrouilla les portes des salles où ils avaient laissé les deux hommes puis fila avec les autres, sur ses gardes.

– Attendez, stop, murmura-t-il.

C’était dans ce genre de moment qu’on avait besoin d’un peu de « persuasion ». Et avec le même jeune soldat de toute à l’heure, un grand merci à lui, qui accepta très aimablement d’aller en avant prévenir ses collègues qu’il revenait d’une patrouille du secteur et qu’il avait cru entendre un bruit à l’arrière de la maison. La patrouille fila et leur petit groupe put passer plus sereinement, gagnant le premier étage. A une petite salle de contrôle, Qui6gon s’arrêta un moment puis fit disjoncter la plupart des circuits, grillant une partie du système d’éclairage et plongeant presque toute la demeure dans l’obscurité. Presque aussitôt après, ils entendirent la voix très rauque d’un homme jurer et demander qu’on aille réparer ça vite fait. La voie dégagée durant un court instant, ils purent se faufiler par les escaliers de service pour revenir au rez-de-chaussée, pendant que les hommes au-dessus arrivaient pour remettre le courant en état de marche. Le temps de partir vers l’arrière de la maison, la lumière était revenue, mais ils étaient déjà plus à l’abri. Et non loin de la porte par où ils étaient entrés. Encore quelques minutes avant qu’on ne s’aperçoive de la disparition du couple Organa… Le maître Jedi se pencha pour observer les extérieurs de la maison et évaluer la distance avec ceux patrouillant dehors.

– Le terrain est trop à découvert, juste ici. On peut faire le tour en longeant la maison et revenir sur nos pas, avant de pouvoir gagner la forêt. Nous devons nous dépêcher, profiter de la nuit.

Ce n’était là que le début, la première partie de cette affaire s’était certes bien passée mais restait encore à s’éloigner d’ici puis à trouver un vaisseau, et enfin, traverser le blocus. Leur moyen de transport d’origine était sûrement déjà découvert, il leur fallait un autre moyen de quitter cette planète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 17:11

Le membre 'Qui-Gon Jinn' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 62
Crédits : 69
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 18:55

Résidence de campagne de la famille Organa

Les stormtroopers étaient désorganisés, surpris par la soudaine panne de lumière. L'officier qui les commandait ne répondait pas, alors qu'il était allé vérifié que le couple qu'ils surveillaient allait bien. Toutefois, l'un d'eux se demanda alors si tout cela n'était pas l'œuvre de rebelles voulant faire s'évader la famille royale. Il hésita un faible instant mais décida d'écouter son instinct et non sa peur d'être taxé et sanctionné pour avoir sauté par-dessus son supérieur pour faire ce qu'il fit : modifier sa fréquence de communication et transmettre un message aux vaisseaux en orbite.

Ici wgf 36 785. Les rebelles sont en train de faire évader le vice-roi ! Demande de renfort immédiat.

Navette Lort (de classe Lambda), orbite d'Alderaan

"Chimaera à unité Lort : vous avez le feu vert."

"Lort à Chimaera : bien reçu."

Le pilote ralluma aussitôt les moteurs, à pleine puissance, descendant dans l'atmosphère de la planète. Son coéquipier se tourna vers le soldat en armure blanche avec l'épaulière coloré, trahissant son grade.

"Capitaine, nous passons à l'attaque. Que vos hommes se tiennent prêt à débarquer.s

Alors que le capitaine disparaissait et allait informer sa compagnie, la navette poursuivit sa descente. Elle fut rapide, même pour un vaisseau comme celui-ci, et ne prit que quelques instants avant qu'ils ne soient sur l'objectif. Par réflexe, histoire de voir où se poser, le pilote activa un projecteur de lumière.... qui éclaira une personne, un humain barbu de grandes tailles. Surpris, ne pensant pas repérer immédiatement un ennemi, l'impérial resta figé un instant avant d'allumer son micro, repérant d'autres personnes dans l'ombre, entamant les manœuvres d'atterrissage.

"Vous, là ! Levez les mains et rendez vous immédiatement !"

Dans le même temps, avant même que la navette ne soit posée, sa rampe commença à descendre, les soldats se trouvant impatient à se lancer aux trousses des rebelles, prêts à tirer avec leurs armes réglées sur paralysant.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 18:55

Le membre 'Thrawn' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 38
Crédits : 42
Date d'inscription : 17/04/2017
Emploi/loisirs : Rebelle

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 19:54

Leia se retint de justesse de tirer, reconnaissant Han, les deux mains serrées sur son arme, braquées sur lui. Il avait levé les siennes, vivement, s'arrêtant tout net à la porte. Han, bon sang... Il se sentait obligé de toujours surgir comme ça ?! Juste à ce moment-là, elle aurait pu lui tirer dessus par accident ! Baissant son arme, elle lui fit signe de refermer la porte derrière lui, inutile d'avoir d'autres invités surprises du même genre.

– A ce que je vois, princesse, on ne perd pas de temps, murmura-t-il, souriant, en baissant les mains.

Oh, Han, ce n'était vraiment pas le moment de plaisanter. Après avoir caché le corps dans un coin, elle se repositionna à la porte, blaster en main, son ami filant à l'autre entrée principale. Ils bondirent tous deux en même temps, frappant l'officier en pleine nuque pour l'envoyer au sol avant qu'il n'ait eu le temps de sonner l'alerte. Laissant Han l'attacher et le bâillonner, Leia se précipité vers ses parents en leur demandant s'ils allaient bien, tous les deux, s'ils avaient été blessés ou maltraités. Sa mère lui attrapa la main avec un air effaré en se levant et répondit que jamais elle n'aurait dû venir ici, qu'elle risquait juste de se faire arrêter ou exécuter. Enfin, comme si elle aurait pu les abandonner, tous les deux ! jamais, non, elle n'aurait pas pu vivre l'esprit en paix en les laissant se faire exécuter froidement par l'Empire alors qu'elle avait une chance de les aider ! Coupant son père lorsqu'il commença à répondre, elle ajouta qu'ils en reparleront plus tard, il fallait filer d'ici. Dépêchons, ils devaient encore quitter la demeure puis gagner la forêt, avant de trouver un moyen de quitter la planète puis traverser le blocus. En sortant, ils retrouvèrent Chewie et maître Jinn, verrouillant les portes avant de filer dans le couloir, à nouveau.

Le chemin en sens inverse parut incroyablement long et éprouvant, à la jeune femme, marchant devant et sur les nerfs, prête à réagir au moindre signal d'alerte. Pour le moment, il n'y avait rien du tout, ses parents suivaient derrière, murmurant parfois que c'était de la folie d'être venus. C'est bon, ils pourront débattre de ça s'ils rentraient tous sains et saufs à la base rebelle ! Leia savait très bien que c'était de la folie pure, c'était bien pour cela qu'elle avait, dès le départ, voulu partir seule, et elle aurait dû partir seule. Mais bref. Ils rejoignirent le rez-de-chaussée, en presque deux fois plus de temps qu'il na'avait fallu pour retrouver la reine et le vice-roi, la nuit était maintenant bien entamée. A présent... Le Jedi avait raison, ils ne pouvaient pas courir directement vers la forêt, ils se feraient repérer bien avant. Sortant au-dehors, elle commença à courir le long de la maison lorsqu'un rugissement de moteur scinda le ciel puis un projecteur fut braqué sur eux. Leia grimaça en levant le bras, blessée aux yeux par la lumière soudaine, puis poussa un juron sonore en reconnaissant une navette impériale. Et m** ! Une voix sonore et mécanique résonna presque aussitôt après, pendant que la navette commençait sa manœuvre d'atterrissage,

– Vous, là ! Levez les mains et rendez-vous immédiatement !

Leia tira aussitôt dès qu'elle vit le premier morceau d'armure blanche passer sur la rampe, poussant ses parents à reculer derrière eux puis leur cria de courir, s'enfuir. Une kyrielle de soldats jaillis au-dehors, à peine la rampe toucha-t-elle vraiment le sol, puis tira à son tour. La jeune femme fut tout à coup frappé par un des rayons puis s'effondra au sol, lâchant son arme sans s'en rendre compte. L'inconscience l'enveloppa... Lorsque Leia reprit ses esprits, elle réalisa tout d'abord qu'elle avait les deux mains menottées et était affalée sur une petite causeuse. Sursautant, elle se redressa d'un bond, voyant d'abord une bonne dizaine de gardes autour d'eux et ses amis, ainsi que ses parents, sortant aussi peu à peu de l'inconscience. Elle aurait dû venir seule ! Voilà où on en était, maintenant... Les gardes Impériaux les avait ramené à l'intérieur de la maison, sans qu'elle ne comprenne pourquoi ils n'avaient pas été transférés aussitôt sur un destroyer pour être jetés en cellule. Elle croisa le regard de son père, qui avait les lèvres un peu pincées et restait silencieux. Non, elle ne regrettait toujours pas, sauf le fait de ne pas avoir eu de moyen d'empêcher Qui-Gon, Chewie et Han de venir avec elle. Ils étaient cinq, eux dix, sans oublier qu'il y avait au bas mot plus d'une trentaine de soldats à les garder, dans cette maison et dehors.

Très lentement, en prenant garde à conserver un air tout à fait naturel, Leia tira une épingle de la couture de sa manche puis en joua pour la glisser discrètement dans le mécanisme des menottes pour s'en débarrasser. Une fois fait, elle pourra tenter de saisir l'arme du soldat aussitôt à sa droite et le renverser, comme les autres pourront aussi bondir et tâcher de s'enfuir.

_________________


Dernière édition par Leia Organa le Jeu 3 Aoû - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 19:54

Le membre 'Leia Organa' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 29
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/05/2017
Emploi/loisirs : Contrebandier
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 20:58

– Vous, là ! Levez les mains et rendez-vous immédiatement !

– Je l'avais dit que c'était une mauvaise idée ! s'écria Han.

Il repoussa brusquement la princesse pour lui éviter d'être touchée puis grogna en prenant le coup à sa place, ayant juste le temps de la voir s'effondrer elle aussi avant de plonger dans l'inconscience. Le retour à la réalité fut un poil douloureux et déstabilisant, han lâchant un juron entre ses dents en rouvrant les yeux. Premier constat, ils étaient entourés d'une dizaine de soldats de plomb. Second constat, on lui avait pris son arme et menotté les mains. Troisième constat, tout le monde était dans le même état. Bon, très bien. Enfin, non, pas très bien, mais ils étaient encore vivants et avaient toujours une petite chance de s'en sortir ! On se reprend, ce n'était pas terminé, hein, la nuit n'était pas finie, ils n'étaient sans doute pas restés inconscients durant des heures. Chewie et le Jedi étaient dans un autre coin de la pièce, avec un peu plus de la moitié des gardes à les surveiller, et lui-même était assit près de Leia et ses parents. Il réfléchissait à ce qu'il fallait faire lorsqu'un des gardes avança brusquement et arracha un truc des mains de Leia, avant de la repousser assise sur la causeuse en lui ordonnant de rester tranquille. C'est ça, rester tranquille ! Même pas en rêve.

Tout à fait naturellement, il lança à celui qui avait la marque de capitaine que lui aussi pourrait rester un peu tranquille et que ce n'était pourtant pas compliqué de garder six personnes désarmées et menottées dans une petite pièce comme celle-ci, que ce soit pour quelques heures ou quelques minutes. Continuant sur sa lancée, Il croisa brièvement le regard de Chewie, fixant ensuite la charmante tête casquée du garde qui commençait à s'agacer. Ah, pour ça, Han était si fier de son talent pour énerver les gens. Leia et le Jedi devaient sûrement se demander à quoi ça pouvait bien servir, de faire ça, mais ils ignoraient la règle numéro une de Solo lorsqu'il était en fâcheuse posture. Dans ce type de situation, toujours baratiner pour détourner l'attention et enrager ses adversaires ! Des fois, baratiner simplement, d'autres fois, il fallait utiliser des arguments un peu plus frappants. Lorsque le capitaine s'approcha en lui intimant de la fermer, au bout de presque dix minutes de ce petit jeu, Han bondit sur ses pieds pour lui asséner un grand coup en utilisant tout son corps, criant aussi "Chewie !", bien prêt à se battre, même avec les mains liées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 148
Crédits : 246
Date d'inscription : 17/06/2016
Emploi/loisirs : je donne la vie

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 20:58

Le membre 'Han Solo' a effectué l'action suivante :


'Dé de combat' : 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 14
Crédits : 16
Date d'inscription : 14/04/2017
Emploi/loisirs : Maître Jedi

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 21:44

La princesse avait sans dû vouloir défaire le mécanisme de ses menottes, c’était bien une longue épingle que le capitaine vint lui prendre des mains avant de la repousser assise, lançant qu’elle avait plutôt intérêt à rester tranquille. Il avait à peine terminé que Han se lança tout à coup dans un petit numéro, s’amusant à provoquer le capitaine tout à fait tranquillement. Qu’est-ce qu’il fichait, au juste ? Qui-Gon se redressa un peu, prêt lui demander ce qui lui prenait, quand le type à côté posa une main sur son épaule pour le repousser contre le mur et ajouter de ne pas remuer. C’était plutôt au contrebandier, qu’il faudrait dire ça, il avait pris un sale coup sur la tête, en tombant ? Cela dura plusieurs minutes avant que le capitaine ne finisse par s’énerver pour de bon, s’avançant en criant à moitié au contrebandier de la boucler. Au même instant, Han et Chewie bondirent tous les deux sur les grades, en frappant trois, dont l’officier, qu’ils jetèrent à terre avant que les autres soldats présents dans la pièce ne les tire à nouveau dessus. Qui-Gon soupira, en les regardant s’effondrer, assommés. C’était couru par avance.

Pour le moment, ils ne pouvaient rien faire. Ils étaient tenus en joue, la princesse ne pouvait plus remuer un seul orteil sans qu’on ne vienne l’en empêcher, tout comme lui, le couple Organa était gardé à l’œil, et Chewie et Han étaient évanouis au sol. Avec autant de tirs paralysants reçus chacun à la volée… Silencieux, Qui-Gon ne tenta pas de bouger, se plongeant dans une profonde méditation, pour le reste de la nuit. Il ne se passa plus rien de notable, le couple Organa restait blotti l’un contre l’autre, silencieux eux aussi, et Leia non plus ne pouvait pas faire grand-chose. Quand à Han et Chewie, ils n’avaient aucun intérêt, du moins pour le moment, à tenter quoi que ce soit. Lorsque le matin approcha, on les fit à nouveau lever puis sortir. D’autres gardes étaient au-dehors, l’Empire avait laissé pas mal de moyens sur place. Un bruit alerta Qui-Gon et il leva le nez, voyant trois navettes descendre vers eux. Rebaissant la tête, il s’approcha de Leia, souriant paisiblement au garde qui avait levé son arme avec un air méfiant. C’est bon, on se détend, tout va bien. Légèrement penché sur elle, il murmura son prénom pour attirer son attention, avant de se redresser.

– Quoi que vous dise l’Empereur, Palpatine, veillez à rester concentrée sur votre devoir et vos convictions. Restez vous-même.

Il lui chuchota d’avoir confiance en elle et en ce en quoi elle croyait, se taisant ensuite lorsque les navettes se posèrent puis que les Impériaux en sortir. S’ils ne pouvaient protéger la princesse des griffes de Palpatine, au moins pouvaient-ils l’encourager à ne pas se laisser mordre par son poison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Crédits : 69
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Infiltration sur Alderaan   Jeu 3 Aoû - 23:35

Demeure de campagne de la famille Organa

La "bataille" fut rapide. La résistance des rebelles fut très brève et ne coûta la vie qu'à un seul commando. La riposte efficace des soldats permit de neutraliser les cinq humains et le wookie en seulement quelques tirs. Le capitaine de la section Lort prenant le commandement des lieux, avertissant son homologue qu'il n'avait plus à surveiller la navette des insurgés et que tout était pacifié au Chimaera.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les prisonniers étaient réveillés maintenant mais ils commençaient déjà à faire des leurs. La princesse tentant de crocheter ses menottes en faisant semblant de dormir, l'un des soldats la redressa en la privant de son épingle à cheveux. Puis, ce fut le corellien qui n'arrêta pas de parler. Après un long quart d'heure, le capitaine Lort s'avança pour lui dire de se taire et se prit un coup. Le wookie se lança aussi dans le combat.. qui fut bref. Les stormtroopers adossés aux murs levèrent leurs armes et tirèrent dans le tas. Comme c'était en mode paralysant, peu importe de toucher un allié. A son réveil, le bagarreur fut informé que la prochaine fois, il serait attaché au mur. Heureusement, pour le capitaine impérial, le restant de la nuit fut calme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le matin se leva, le capitaine fit sortir les prisonniers dehors, suivant les ordres de son supérieur. Il assista comme eux à la descente des trois navettes, hochant la tête comme ils se posaient comme à la parade, survolés par quatre chasseurs tie. Il vit les rampes s'abaisser mais fut surpris de voir l'uniforme blanc du grand amiral descendre de la navette de droite. D'ordinaire, l'officier en chef descend de celle du centre. Il se demanda la raison de cela, s'agissait-il d'un message ? Le soldat nota que l'amiral tenait un de ses animaux dans ses bras, cette espèce de salamandre qu'il avait fallu récupérer sur la planète Myrkr. L'être aux yeux rouges s'arrêta devant la fille de soldats.

"Soldat wgf 36 785, avancez d'un pas."

Le soldat obéit, un peu nerveux et content d'avoir un casque pour le cacher. Il resta silencieux, ne voyant pas trop quoi dire.

"Il nous faut plus de soldat de votre valeur, sergent wgf 36 785. Je vous transfère sur le Chimaera en attendant une autre affectation. Vous remonterez avec moi à bord."

"Bien amiral, merci, monsieur."

Pendant que le soldat se reculait dans les rangs, sans plus de gêne mais fier de lui et de son travail. Le chiss s'arrêta devant le couple royal et s'inclina, légèrement, en saluant le vice-roi, qui lui rendit son salut.

"Bonjour, vice-roi. Je crains hélas que tout ceci ne prouve votre implication dans la rébellion. Vous allez donc être jugé pour cela. J'en ai informé le gouvernement d'Alderaan qui se chargera de vous trouver un successeur. Vous resterez dans votre demeure, sous la surveillance de la garnison locale, en attendant votre jugement, qui aura lieu sur cette planète. Après tout, en trahissant l'empire, vous trahissez ses sujets et votre peuple. Aucune poursuite ne sera fait contre votre épouse."

Le capitaine Lort se demanda ce que pouvait cacher une telle générosité. L'amiral cherchait-il à apaiser le peuple d'Alderaan ? Ce serait une bonne chose, selon lui, et il était un peu content qu'une personne aussi courtoise ne soit pas exécuté comme un chien. Il regarda son supérieur s'arrêter devant la princesse Organa.

"Nous ne nous sommes jamais rencontrés, princesse, aussi je me permets de me présenter. Je suis le Grand Amiral Thrawn. Je suis ici pour vous conduire à l'Empereur et votre ami jedi ne refusera pas de venir, je pense."

Le soldat frissonna un peu. Il avait entendu des rumeurs sur ceux qui avaient attiré le courroux de l'Empereur sur eux. Il s'interrogea, ne comprenant pas ce qu'une femme, aussi jeune, avait pu faire pour énerver autant le vieil empereur. Quand au jedi.. les jedi avaient tenté de le tuer et le Chimaera lui en avait déjà livré deux. Peut-être que l'Empereur désirait s'assurer de leur sort lui-même, à ceux qui avaient tenté de renverser le gouvernement. Le chiss s'arrêta maintenant devant le corellien et son camarade wookie.

"Capitaine Solo, votre dossier est assez intéressant, je trouve. J'ai un peu hésité sur votre sort et celui de votre ami." Thrawn fit un salut poli de la tête au wookie. "Mais je connais la valeur de l'honneur des wookies et j'ai cru comprendre qu'il avait une dette de vie envers vous. Aussi ne vais-je vous séparer l'un de l'autre. Une navette vous conduira à Kessel, où vous travaillerez dans les mines pour extraire cette épice que vous passiez en contrebande."

Le capitaine regarda le chiss s'éloigner, sans sembler inquiet par le rugissement du wookie, comme s'il savait ne rien craindre avec autant de soldats autour de lui. Il trouva ironique qu'un contrebandier soit envoyé sur cette planète. Son supérieur avait donc un certain sens de l'humour. L'être à la peau bleue tourna la tête vers les prisonniers.

"Je ne suis pas le monstre que vous croyez. Capitaine Lort, accordez leur cinq minutes pour se faire leurs adieux puis conduisez la princesse et le jedi à mon bord. Capitaine Harke, vous conduirez le corellien et son ami à leur lieu de détention."

"A vos ordres, amiral."

Le Grand Amiral remonta à bord de sa navette, après avoir adressé un dernier salut au vice-roi. Le capitaine donna ses ordres, regardant ses prisonniers faire leurs adieux avant de les conduire sur le Chimaera.

[HRP]
Spoiler:
 

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Infiltration sur Alderaan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Unité d'infiltration en formation !!!
» infiltration a midi
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» [Flash Back] Une infiltration plus ou moins réussie[PV Hikari]
» Une infiltration qui tourne au désastre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Alderaan-
Sauter vers: