Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Transfert vers Alderaan

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 96
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Transfert vers Alderaan   Jeu 28 Sep - 12:32

La flotte déployée était particulièrement importante, l'Empereur n'avait guère lésiné sur les moyens. Des destroyers, des chasseurs, des hommes prêts à défendre l'Empire et fondre sur leurs ennemis dès que l'Ordre en sera donné, d'anéantir la Résistance dès que cette dernière osera pointer le bout de son nez. Ils viendront, nul doute là-dessus, ne serait-ce que pour délivrer leur chère princesse et l'autre Jedi ambassadrice, ainsi que les deux Jedis, le barbu et le gamin. Tarkin s'arrêta pour observer le déploiement en ordre strict de la flotte avant de passer en vitesse-lumière et partir tout droit vers Alderaan. Son seul regret, dans cette affaire, était de ne pas pouvoir utiliser l'Etoile Noire pour anéantir tout d'un bloc la flotte Rebelle et la planète avec eux. Cela fera deux soucis de moins réglés en peu de temps, d'un côté la Rébellion, de l'autre un peuple les soutenant très activement. Hélas, l'Etoile Noire devait encore passer quelques tests afin de s'assurer de sa puissance, une tâche dont s'occupera le Grand Moff dès qu'il en aura terminé avec Alderaan. Rien ne les empêchera d'y revenir plus tard, après tout, chaque chose en son temps.

Il revint au poste de contrôle puis s'informa sur l'état des prisonniers, tous enfermés dans une cellule commune afin de mieux garder un œil sur eux. La petite diplomate avait visiblement été soignée par ses confrères, d'après ce qu'il observa, une belle perte de temps alors qu'elle était destinée à mourir. Tarkin ne la reconnaissait que de vue, à vrai dire, elle n'était guère de ceux qui avaient grandement contribué à plonger au maximum cette pauvre galaxie dans le chaos ni à créer bien du désordre, à l'instar de certains plus agités. Mais elle était diplomate, ses armes n'étaient pas le combat et l'agitation mais la sérénité et les mots. Wilhuff leur reconnaissait sans peine une grande utilité, car après tout, le pouvoir de la parole n'était-il pas aussi fort que celui des armes ? Jamais leur empereur n'aurait pu parvenir à une telle position s'il ne maniait pas les mots. Il était donc plutôt dommage que cette femme ne comprenne pas l'intérêt d'abandonner ses anciens idéaux et servir l'Empire, elle aurait ainsi pu obtenir une nouvelle vie où ses compétences auraient été mises en avant et sans risquer la mort.

Le grand Jedi barbu, lui, avait beaucoup surpris Tarkin, lorsqu'il avait revu. Ce type avait involontairement participé à accélérer considérablement le plan de Naboo et l’ascension au pouvoir de Palpatine, en venant fourrer son nez dans leurs affaires, avec l'aide de son cher apprenti. C'était lui aussi qui avait ramené le futur Vador sur Coruscant. Revenir das cette vie pour mourir une seconde fois sous les ordres de Sheev Palpatine, voilà qui était bien ironique, lorsqu'on y songeait. Quel dommage qu'il n'est pas encore compris à quel point il était vain de s'opposer encore et encore aux forces Impériales. Un de ces Jedis idéalistes et ignorant, il n'était que cela. Au moins avait-il eu une certaine utilité, à la fin de sa première existence, une utilité qu'il n'avait pas eu dans cette vie. Par ailleurs, il avait souvent donné un sentiment plus étrange à Tarkin, il devait être le seul Jedi qu'il avait connu à avoir une telle dégaine, son apparence ne contribuait pas à lui donner un air bien sérieux, pas plus que son attitude. Enfin, il était encore bon à servir d'appât, lui aussi.

Les deux mioches d'à côté étaient eux aussi une épine. En son temps, Vador avait été un allié précieux et respectable, bien que très emporté, et il aurait pu le rester s'il n'y avait pas eu ces deux gamins à peine adultes, venus se mêler d'une guerre les dépassant totalement. Si seulement Vador n'avait pas eu d'enfant, ou s'il avait continué d'ignorer leur existence, il serait encore là aujourd'hui, à servir l'Empire ! Au lieu de cela, il était mort, puis revenu, servant les Jedis... Quelle déception. Et inutile de penser que son rejeton puisse le remplacer, avec son air naïf et idéaliste, il n'avait rien de la force implacable et destructrice de son géniteur. Quant à la princesse, elle n'était qu'une pauvre idiote insupportable et colérique, sans le moindre talent sinon celui d'être une tique supplémentaire, venue sucer le sang de l'Empire. Non loin d'elle se trouvait également la dernière silhouette, un jeune homme arraché lui aussi des confins du temps, dont la révélation de l'identité avait désespéré un peu plus le Grand Moff. S'il regrettait Vador, il regrettait aussi beaucoup qu'il ait eu une telle descendance.

Tarkin se rapprocha un peu du poste de contrôle et activa le micro présent dans la cellule, afin de s'adresser à ses prisonniers du moment. Le passage en vitesse-lumière venait tout juste de se faire, provoquant une infime secousse dans tout le bâtiment militaire comme cela avait été le cas pour le reste de la flotte. Ils seront assez vite à Alderaan et les réjouissances pourront débuter.

– Bienvenue à mon bord, sourit-il tout en les observant. Nous serons à Alderaan très bientôt, afin de procéder à votre exécution et à celle de vos camarades Rebelles et Jedis qui tenteront de vous libérer. Merci à vous de coopérer à cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Jeu 28 Sep - 21:26

Ah prisonnier de l'empire-ci un jour je m'attendais à ça surtout que ma capture frôlait le ridicule quand on y pense jetait sur le point de rentrer dans la caverne ou un artefact particulièrement puissant m'attendait quand une patrouille de l'empire m'a arrêté devant la grotte, face à un peloton j'avais une chance en les découpant mais le vaisseau qui éte en patrouille m'en dissuada rapidement, une fois mon sabre confisqué, et le vaisseau Jedi que j'avais volé réquisitionné, je fus jeté dans une cellule froide;

Questionné sur ma vie mon nom et autres heureusement que les rituels d'interrogatoire de l'empire son plus qu'un jeu pour moi bien que la douleur reste intense; rien de bien méchant comparer à ce que le sort me réserva une fois dans les sous-sols du palais impérial aucun moyen de s'échapper

En plus de ça l'empereur ne tarda pas à m'interroger quand je pense que dans le futur cet homme avait une dent contre toute ma famille vraiment ironique pour moi qui plus et la justice impériale enfin plutôt l'empereur me condamna à mort enfin avant l'exécution qui n'avait pas lieu sur place on m'annonçant mon exécution sur une autre planète qui plus et en spectacle public pour servir d'exemple si seulement toutes ces bandes de fanatiques impériaux connaît leurs avenirs la fin de l'empire et le reste enfin presque fin la racine du mal et comme indestructible une bonne leçon pour l'avenir

Tien finalement je fus placé dans une cellule collective avec d'autres prisonniers qu'elle fut ma surprise en remarquant mon oncle ainsi que plusieurs autres personnes heureusement j'avais un avantage sur heu moi j'avais grandi rapidement et mon côté avait changé donc réussir à me reconnaître du premier coup enfin cela reste à vérifier une fois dans la cellule un agent de l'empire nous parla au micro tout en me mettant assit dans un coin de la pièce j'écoutais avec beaucoup de moquerie son discours tout en restant le plus discret possible pour ne pas trop attirer l'attention
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 124
Espèce : Humaine
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Jeu 28 Sep - 22:01

C'était horrible à avouer, mais oui, même avec un piège aussi grossier, il n'y avait aucun doute que Jedis et Rebelles allaient venir. Leia avait beau retourner la situation dans tous les sens, elle ne voyait pour le moment aucune solution pour s'en sortir, il faudra attendre d'être arrivé sur Alderaan avant de trouver un échappatoire. Et s'ils parvenaient à s'en sortir vivants, elle repartira aussitôt avec une équipe pour aller secourir Han et Chewbacca. Plusieurs soldats les escortèrent sur le destroyer, pour les amener vers les cellules. Qui-Gon et elle avaient rejoints Luke, qui était encore entier à son grand soulagement, et une autre Jedi, nommée Maât-Atlane, si Leia avait bien compris, une consulaire diplomate. Ils furent conduit dans une seule cellule, restant ensemble contre toute attente. La dernière virée du condamné, c'était ça ? Une fois poussés à l'intérieur, juste avant que la porte ne se referme sur eux, un jeune homme fut aussi poussé à l'intérieur, partant aussitôt s'asseoir dans un coin sans rien dire. C'était donc l'occasion pour Palpatine de faire le nettoyage de ses cellules, pour un "exemple" parfait. Leia serra un peu les dents en se massant la nuque, plus exaspérée de ce piège infect que de ce qui l'attendait.

Peu de temps après le passage en vitesse-lumière, la voix narquoise et arrogante de Tarkin s'éleva depuis l'un des micros dans la cellule, visiblement très satisfait de ce petit jeu. Leia poussa un vague juron entre ses dents serrées, les deux mains sur les hanches en observant la cellule. Un jour ou deux de voyage et ils arriveront pour le "spectacle". L'annonce de cette exécution avait été très largement diffusée, la Rébellion ne pouvait qu'attendre là-bas, impossible d'attaquer une glotte de cette envergure en cours de route, ils seraient massacrés. Il y avait de quoi devenir fou... Ses parents, Jacen, Jaina, Han... Aujourd'hui Luke et elle. Leurs amis. La résistance. Peut-être même d'autres Jedis s'ils décidaient de s'inviter à la fête. Leia soupira assez fort lorsque son frère lui posa une main sur l'épaule en la serrant, en lui murmurant de rester calme et de se détendre. Elle était parfaitement détendue ! Plus détendue que maintenant, même, c'était complètement impossible !

– Je suis très calme ! siffla-t-elle. Ce n'est pas comme si mes parents adoptifs allaient mourir et que Jacen a disparu depuis des jours et des jours ! Tu imagines ce qui est arrivé si c'est ce vieillard psychopathe qui lui est tombé dessus ?!

Le ton sur la fin avait été nettement plus sec et fort, ce qu'elle regretta aussitôt car elle ne voulait pas non plus donner à Tarkin le plaisir de voir ça. Elle s'obligea donc à dénouer les épaules et inspira profondément, en faisant signe à son frère qu'elle était désolée. Ce n'était pas contre lui, c'était juste... Bref, peu importe, passons.

– Le pire dans tout ça est que ce piège va quand même marcher... Mais si Anakin vient, à cause de nous, la galaxie est fichue, il va encore provoquer une catastrophe, à coup sûr.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Black Cat
avatar
Messages : 382
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Jeu 28 Sep - 22:29




J'avais été trainée hors de la cellule. Je ne voyais ni ne ressentais grand chose si ce n'était que j'étais menottée et que je ressentais la présence de Luke. Le trajet à travers la prison jusqu'au spatioport s'était passé dans un état cotonneux. Peu à peu je sortais de mon état mais Palpatine n'y-était pas allé de main morte et Luke était encore novice dans la canalisation de la Force pour soigner. Les brûlures étaient profondes mais la peau avait commencé à cicatriser. Si je n'étais pas si fatiguée j'aurais pu continuer le processus de guérison. Une navette nous avait amener au spatioport et un vaisseau nous avons conduit dans le ventre d'un des destroyers impériaux. Je m'étais forcée de me tenir droite et digne lorsque nous avions été conduit dans une cellule collective. La cellule s'était remplie. Je m'étais dirigée vers le banc le plus proche de moi. Mes jambes flageolaient sous l'effort et la dignité dont je faisais preuve devenait difficile à conserver. Le banc d'acier incrusté au panneau mural était inconfortable au possible mais c'était moins pire que de devoir rester debout. Une femme était là que je ne connaissais pas mais à la réaction de Luke je compris qu'il la connaissait. Je me focalisais sur l'homme, un jedi qui était avec elle. Ses traits me parlaient. Je fouillais ma mémoire au fond de mon cerveau endolori. Il me fallut plus de temps que la normale pour que je le reconnaisse : Qui-Gon Jin. Je déglutis. L'illustre Qui-Gon Jin se tenait là. Le Maître de Obi Wan, celui qui avait trouvé Anakin. Il ne me remettrait probablement pas. Je n'étais qu'une jeune padawan et tout juste prise sous l'aile de Maître Depa lorsqu'il avait disparu. Mais cela remuait quelque chose au fond de moi. Il était le premier être en dehors de Palpatine appartenant à mon passé. me rendant compte que je ne l'avais pas quitté des yeux je détournais le regard qui tomba sur un jeune homme à l'opposé. Sombre et abimé. Je fis un mouvement de côté quand la voix d'un militaire s'éleva dans un haut parleur, et grimaçait. Une douleur sourde dans mes brûlures venait de se réveiller. Le pauvre militaire se croyait-il réellement drôle en jouant de l'ironie ainsi ? Mais il avait raison : nous étions les appâts et si la rébellion était vraiment ce que j'en avais espéré, alors ils se précipiteraient.

La jeune femme et Luke se disputaient de côté. Ils étaient proches. Très proches. proches comme un frère et une sœur. Je souris. J'avais eu une fratrie mais je ne les avais jamais vraiment connu, lorsque nous entrions dans l'Ordre, la famille devenait secondaire voir même complètement effacée. L'Ordre devenait notre famille et la galaxie notre enfant à protéger contre lui-même et les autres. J'inspirais doucement et vint en aide à Luke. Je ne pouvais m'empêcher d'apprécier le jeune homme -en tout bien tout honneur- et j'avais la certitude profonde qu'il pourrait amener l'Ordre à changer et devenir quelque chose d'autre.

- Votre frère, commençais-je en jetant un regard vers Luke pour son approbation, a raison. S'énerver dans notre situation n'amènera rien de bon.

Ma voix n'avait pas son timbre cristallin habituel, preuve que mes cordes vocales n'étaient pas tout à fait guéries.

- Je ne connais pas l'Alderaan d'aujourd'hui mais vous oui. Il y-a l'un des plus grands maîtres jedi que j'ai eu l'honneur de croiser ici, je suis certaine que nous pouvons réfléchir à quelque chose pour éviter une catastrophe et la mort de nombre d'habitant de cette planète.

J'esquissais un sourire qui se voulait rassurant et encourageant. Je m'adossais à nouveau, cherchant une position un peu plus confortable.

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Ven 29 Sep - 15:05

Qui-Gon porta un long curieux au jeune homme assis dans un coin de la cellule commune, sans prendre la peine d’écouter la voix grinçante de Tarkin leur souhaitant la « bienvenue ». Que fichait un apprenti Sith avec eux, qu’avait-il fait pour s’attirer ainsi les foudres de Palpatine ? Sa présence était curieusement familière au grand Jedi, bien que teintée d’une noirceur solide, il y avait en lui quelque chose qui lui rappelait quelqu’un d’autre, sans qu’il ne puisse encore déterminer qui. La légère pénombre de la cellule ne l’aidait pas à vraiment le définir, ces traits ne lui disaient rien du tout. Encore assez jeune, visiblement, autour de la trentaine d’années, les cheveux d’un châtain soutenu, tirant sur le noir, les yeux en amande et marron foncé, les traits légèrement arrondis, aux pommettes saillantes, il semblait tout faire pour ne pas se faire remarquer. Inutile de se demander pourquoi il n’était pas enjoué, enfermé et privé de son arme, en compagnie de trois Jedis et d’une Rebelle. Il fut tiré de ses pensées par un soupir très appuyé de la princesse, que son frère essayait de pousser à se détendre un peu. Physiquement, ils ne se ressemblaient pas tant que ça, c’était plutôt dans la posture et les réactions qu’on pouvaient trouver les ressemblances.

– Je suis très calme ! Ce n'est pas comme si mes parents adoptifs allaient mourir et que Jacen a disparu depuis des jours et des jours ! Tu imagines ce qui est arrivé si c'est ce vieillard psychopathe qui lui est tombé dessus ?!

Cette femme avait décidément un bon tempérament emporté et colérique, sur les bords, il comprenait tout à coup bien mieux pourquoi elle s’était engagée si jeune dans la Rébellion, l’influence parentale n’avait pas dû y être pour beaucoup. Il retint un sourire en l’entendant dire ensuite que l’arrivée d’Anakin dans ce cirque risquait de provoquer une catastrophe supplémentaire. Ça, par contre, il y avait toutes les chances que ça se réalise. L’Emperur avait parfaitement raison, là-dessus, quoi de plus simple pour attirer Anakin dans un piège que de s’en prendre à ses rejetons ? Qui-Gon tourna ensuite la tête vers Maât, fronçant un peu les sourcils en regardant plus attentivement son état. Elle donnait le change, depuis son arrivée dans cette cellule, mais n’était vraiment pas bien. Maintenant qu’on les avait débarrassé de leurs menottes et qu’ils étaient libres de leurs mouvements, il pouvait bien tâcher de la remettre sur pied. Autant que possible, en tout cas, avant leur arrivée sur Alderaan, qu’elle puisse se défendre au cas où. Le maître Jedi avait beau fouiller dans ses souvenirs, il avait du mal à la situer, se souvenant très vaguement de l’avoir déjà vu, mais elle était plus jeune, et lui-même n’avait plus eu l’occasion de la croiser souvent. De un parce qu’il était rarement à Coruscant, de deux car sa vie s’était achevée de façon un peu précipitée sur Naboo.

– Je ne connais pas l'Alderaan d'aujourd'hui mais vous oui. Il y a l'un des plus grands maîtres jedi que j'ai eu l'honneur de croiser ici, je suis certaine que nous pouvons réfléchir à quelque chose pour éviter une catastrophe et la mort de nombre d'habitant de cette planète.

– Nous aurons aussi un certain laps de temps, ajouta-t-il. J’ignore qui viendra, mais oui, il y aura certainement votre père dans le lot et c’est lui que Sidious attend au tournant. S’il déclenche vraiment une catastrophe, ça fera au moins diversion.

Il avait déclaré cela non sans une certaine ironie, car selon ce qu’Obi-Wan lui avait raconté, Anakin adorait foncer d’abord dans tous les pièges possibles et réfléchir seulement après, ce qui pouvait être aussi bon que mauvais suivant les situations. Qui-Gon sourit avec un air serein puis s’assit près de Maât en lui demandant s’il pouvait regarder les blessures qu’elle portait encore. Bien qu’il ne soit pas un spécialiste de la guérison, il en savait assez dans le domaine pour l’aider. Il l’interrogea un peu pour savoir d’où elle avait récolté ce genre de blessures, soupçonnant la foudre Sith en voyant certaines cicatrices, une impression confirmée assez vite.

– Profitez de ce voyage pour vous reposer et vous détendre, le combat n’est pas terminé.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 212
Espèce : Humain
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Mer 4 Oct - 21:35

– Je suis très calme ! siffla-t-elle. Ce n'est pas comme si mes parents adoptifs allaient mourir et que Jacen a disparu depuis des jours et des jours ! Tu imagines ce qui est arrivé si c'est ce vieillard psychopathe qui lui est tombé dessus ?!

– On n'a encore aucune preuve, de ça, et tu penses bien qu'il s'en serait vanté, si c'était le cas. Ne serait-ce que pour te faire souffrir.

En tout cas, lui ne pensait pas que l'Empereur aurait manqué une occasion pareille, surtout qu'il tenait également Leia entre ses griffes, tout était bon pour la torturer un peu mentalement. Il lui frotta un peu le haut du dos en espérant la réconforter, ne serait-ce qu'un minimum, pendant qu'elle lui faisait un petit signe d'excuse de la main. Si lui était un peu à cran, ce n'était définitivement rien à côté de sa sœur, son état de nerfs ne faisait qu'aller croissant depuis des mois, elle allait tombe malade à force. Ils n'étaient pas encore totalement perdus ! Jusqu'au moment où on leur tirera un coup en pleine tête, ils avaient encore une chance de s'en sortir et s'évader, tout en espérant que ni les Jedis ni la Rébellion ne se fasse avoir par ce piège grossier. Mais leur père allait se faire avoir, ça, c'était certain ! Etant donné son comportement avec eux, la dernière fois, aucun doute possible, il viendra et ça allait sûrement dégénérer... Surtout si d'autres s'en mêlaient. Restait à espérer qu'il soit le seul membre de leur famille à s'en mêler, car non, si Kol ou d'autres y allaient aussi, ça allait être l'enfer, une réunion de famille au milieu du bordel et des explosions n'était pas très bon pour la santé mentale de tout le monde. Surtout avec cette nervosité accrue.

– Le pire dans tout ça est que ce piège va quand même marcher... Mais si Anakin vient, à cause de nous, la galaxie est fichue, il va encore provoquer une catastrophe, à coup sûr.

– Votre frère, commençais-je en jetant un regard vers Luke pour son approbation, a raison. S'énerver dans notre situation n'amènera rien de bon.

Luke lui sourit pour la remercier, le perdant ensuite en voyant son état. Désolé, il n'avait pas pu faire grand-chose pour l'aider, avant qu'ils ne soient traîné ici... C'était la première qu'il s'essayait à ce genre de techniques, avec elle, et il n'avait pas pu faire tout ce qu'il aurait fallu.  Mât ajouta ensuite qu'ils pouvaient réfléchir pour éviter les catastrophes et la mort des habitants d'Alderaan, d'autant plus qu'ils avaient avec eux "un des plus grands maîtres jedi que j'ai eu l'honneur de croiser". Qui-Gon Jinn ? Luke lui lança un coup d'oeil en biais, tout en continuant de réconforter doucement Leia comme il le pouvait, un bras passé autour de ses épaules. Là-dessus il croyait la Consulaire sur parole, connaissant très mal le grand Jedi et n'ayant eu que très peu l'occasion de lui parler. Il n'avait fait qu'entendre quelques brides de sa réputation, et encore, on ne  savait jamais si on pouvait vraiment se fier à ça. Le jeune homme se méfiait des jugements hâtifs et préférait attendre de bien connaître une personne avant de prêter garde au reste. Il sourit faiblement, tout en sentant sa sœur se détendre un petit peu, enfin. Allez... De toute façon, ils ne pouvaient rien faire pour le moment, ils devaient au minimum attendre leur arrivée. Même s'ils s'échappaient de cette cellule, ce n'était pas à cinq, en comptant le jeune homme dans son coin, et désarmés qu'ils pourront faire quoi que ce soit.

– Nous aurons aussi un certain laps de temps, ajouta-t-il. J’ignore qui viendra, mais oui, il y aura certainement votre père dans le lot et c’est lui que Sidious attend au tournant. S’il déclenche vraiment une catastrophe, ça fera au moins diversion.

– Sérieusement ? murmura-t-il à voix basse. Comme si ça pouvait vraiment aider...

Il n'était pas certain que le maître Jedi ait entendu, de toute manière, déjà assis auprès de Maât pour terminer de la soigner. Profiter de ce voyage pour se détendre... Il hocha vaguement la tête, le regardant pendant un moment soigner Maât, puis relâcha sa sœur, avant de s'appuyer contre une des parois. Son regard tomba ensuite sur leur compagnon de cellule silencieux et en retrait, plongé dans le côté obscur, qui éveillait chez lui un drôle de sentiment. Il avait l'impression de le connaître alors qu'il était certain de ne l'avoir jamais vu de sa vie. Luke continua à l'observer à un point devenant presque gênant, fronçant un peu les sourcils en détaillant ses traits. En fait, il lui rappelait beaucoup... Mais c'était impossible, le petit avait neuf ans, pas trente ! A moins qu'il n'y ait eu à nouveau un tour de la Force ? A ce stade, il était prêt à croire n'importe quoi, changer d'âge ne lui semblait pas plus impossible que de sauter des millénaires dans le futur, après tout. Mais si c'était vraiment lui, plongé dans le côté obscur, Leia allait en faire un scandale et ça pouvait mal tourner. Il referma donc la bouche, grimaçant légèrement un instant, en regardant Jacen puis Leia, avant de reporter le regard sur l'ex petit garçon.

– Et toi, demanda-t-il en s'approchant d'un pas de Jacen, comment t'es-tu retrouvé dans les mains de Sidious ? Et dans cet état, surtout...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 96
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Jeu 5 Oct - 11:20

Le Grand Moff poussa un léger soupir agacé en se retournant vers le capitaine Needa. Tous ces contre-temps et ces retards… La puissante machine Impériale souffrait par la faute de quelques incompétents et d’éléments perturbateurs trop aveugles pour réaliser le grand but de l’Empire ! Le capitaine avait néanmoins raison sur un point, ce dernier retard était loin d’être grave car ils avaient réussis à étouffer les soupçons de bon nombre de systèmes et c’était là le plus important. Enfin, le directeur Krennic restait un incapable, tout juste bon à exécuter les ordres reçus et se débarrasser des récalcitrants. Tarkin était impatient de mettre en place ces nouvelles armes et d’abattre enfin leurs cartes, la Rébellion ne s’était que trop longtemps comportée en petite tique agaçante, elle se croyait puissante et trop rapide pour qu’on puisse l’abattre. La peur les déstabilisera une bonne fois pour toute et les forcera à tous se disperser comme des cafards. Ce qui allait suivre bientôt, à Alderaan, n’était qu’une simple mise en bouche. Certains de ses confrères semblaient peu convaincus que les Rebelles oseront attaquer une telle flotte… Ils sous-estimaient la bêtise de l’Alliance.

Tarkin prit un instant pour de nouveau s’assurer par lui-même que leurs prisonniers restaient tranquilles, dans leur cellule. Pour le moment, et fort heureusement pour eux, il n’y avait rien de particulier à déclarer. La petite Consulaire était en train de terminer de se faire soigner par le déclencheur d’ennuis, visiblement, il ne devait sans doute pas parvenir à s’empêcher de se mêler des problèmes de tout le monde, celui-là, dans n’importe quelle situation, même lors d’un moment où il ferait mieux de s’inquiéter pour lui-même. En plus de cela, à quoi se fatiguer soigner une femme qui n’était destinée qu’à la mort ? On appelait ça du gâchis de temps et d’énergie, cher Jedi, comme s la mort se souciait de qui était en forme ou non lors d’une exécution. Pathétique. Ceci étant, eux au moins n’étaient pas ceux qui souciaient le Grand Moff, lorsqu’il imaginait tous les ennuis pouvant arriver au cours du voyage. La progéniture de Vador l’inquiétait déjà plus, s’ils étaient également du genre à attirer des problèmes ou à exacerber l’existant. Tout comme le pet-fils, d’ailleurs, il ne l’oubliait pas non plus, ce gamin. Le soldat se redressa, les deux mains dans le dos et le regard sombre.

– Capitaine Needa, ordonnez aux hommes de coller ces trois mioches sous sédatif, s’ils bougent un peu trop, je tiens à un voyage tranquille. Pas de cris, pas de révolte. Assommez-les une heure ou deux, si besoin.

Ils auront bien le temps de tenter de s’agiter une dernière fois avant l’heure de leur mort, sur la planète du sénateur Organa, d’ici-là, Tarkin comptait bien profiter d’un minimum de tranquillité. Une paix qu’ils obtiendront par la force, si nécessaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Mer 11 Oct - 23:15

Ah que de lumière dans cette cellule non seulement je suis obligée de rester enfermée ici avec d'autres prisonniers mais en plus l'empire est trop égoïste pour faire chambre ou cellule comme vous voulez pour chaque prisonnier vraiment une bande de radin, heureusement pour moins l'ombre des coins de pièce me permi de me concentrer pour chercher une solution a tout cela, pas d'armes déjà un mauvais point avec mon sabre j'aurai découpé la porte mais la mise à part rester dans ce coin à méditer sur tous les détails du vaisseau pendant notre transfert voilà tout ce que je pouvais faire à l'heure actuelle .

Sans parler non plus de c'est Jedi et rebelle qui m'entoure de ce que j'ai regardé avant ma méditation aucun ne m'avaient regardé, tous a discrètement examiné ma personne, mais vêtement, ma tête pour tenter de me reconnaître ou de chercher qui je suis la seule qui avait suffisamment côtoyé mon ancien moi et qui pouvait me reconnaitre avec l'aide de la force était sûrement "mon oncle" ou bien même ma mère par l'instinct maternel enfin après ça en reste qu'une théorie dans l'esprit de caedus que je ne fais que vous raconter pendant qu'il méditait sur les possibles moyens d'évasion.

Caedus fut finalement sortie de sa médiation par les paroles de Luke ou du Jedi comme vous voulait, Ah sa voix comment l'oublier un vrai philosophe bien que trop lumineux pour servir les intérêts de Caedus, Caedus qui d'ailleurs releva la tête et fit comprendre avec un regard glacial laissant ressortir les yeux qu'il avait hérité d'une certaine maman, suivi d'un signe de tête signifiant à Luke de rebroussé chemin pour laisser le pauvre sith méditer en paix, car oui trouvait un plan d'évasion personnelle rester le seul objectif de caedus s'échapper de la prison ou bien de la planète bien que le plus tôt restât la meilleure option tout comme celle de trouver l'endroit où se trouve son sabre .
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 124
Espèce : Humaine
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Jeu 12 Oct - 21:17

Se calmer, c'était facile à dire, dans une situation pareille. Leia hocha néanmoins la tête, avec un grand soupir, une main sur la hanche et l'autre contre son front, repoussant quelques mèches rebelles. Pour le moment, c'est vrai, ils ne pouvaient pas faire grand-chose et maître Jinn avait aussi raison en affirmant qu'ils feraient mieux d'en profiter pour se reposer un peu. Se reposer dans une cellule de prison, en route vers leur exécution, bien sûr, c'était évident. Le maître Jedi s'était assis près de Maât et continuait de la soigner, avec une patience infinie qu'elle lui enviait beaucoup. Leia croisa ensuite les bras, marchant un ou deux pas et regardant la porte. Sortir d'ici n'était pas la partie la plus compliquée de l'affaire, par contre, pour la suite... Le destroyer était en hyper-espace, il y avait elle ne savait combien d'hommes entre eux et les éventuels moyens de fuite, ils étaient désarmés, affaibli dans le cas de Maât, ils ne pourraient pas faire vingt mètres avant d'être arrêtés. D'autant plus que cette cellule était surveillée, l'alerte serait donnée au premier mouvement de fuite de leur part. Et si jamais il y avait des Siths sur ce vaisseau sans qu'ils ne le sachent... Leia pinça un peu les lèvres en se retournant vers Maât et Qui-Gon, les observant un moment utiliser de cette technique, la guérison de Force. Pratique, tout de même...

Son attention fut ensuite détournée lorsqu'elle remarqua que son frère observait leur "compagnon" de cellule avec une insistance dérangeante. Qu'est-ce qui le gênait ? Le jeune homme n'avait pas ouvert la bouche depuis le début du voyage, soit, mais il ne les connaissait pas et ils se trouvaient dans une cellule, en route vers la mort, elle trouvait normal qu'il préfère rester dans son coin, dans l'ombre, sans leur adresser la parole. Donc ? Regardant Luke, puis le jeune tête baissée, alternativement, elle trouva à son frère un air presque choqué. La bouche entrouverte, il grimaça légèrement, avant de se reprendre. Qu'est-ce qu'il... Leia fixa à son tour le jeune homme, plus particulièrement son profil, pour trouver ce qui clochait. Comme son frère, d'ailleurs, qui fit la navette entre lui et elle. De plus en plus perdue, elle s'apprêta à lui demander ce qui lui prenait puis se tut. Oui, quand on le regardait bien, c'est vrai que ce jeune homme avait un air familier mais il ne... Il... Il était... Il... Elle avança d'un pas, juste après son frère, un étrange sentiment l'envahissant. Il faisait assez sombre, dans cette cellule, ça devait lui embrouiller un peu les idées, mais même le comportement étrange de son frère ne l'aidait pas à s'apaiser.

– Et toi, comment t'es-tu retrouvé dans les mains de Sidious ? Et dans cet état, surtout...

Le jeune homme releva tout à coup la tête, Leia put voir son regard, ses yeux, et eut l'impression d'avoir reçu un coup de poing en plein dans l'estomac. Elle ne prêta aucune attention à la touche glacée de ce regard, ni au signe montrant qu'il voulait qu'on lui fiche la paix. Dépassant Luke, elle avança directement et s'agenouilla près du jeune homme, posant vivement une main sur son épaule et l'autre sur sa joue pour lui faire tourner la tête vers elle. Le mot "impossible" traversa brièvement son esprit avant de le quitter, plus rien n'était impossible avec ce qui était arrivé récemment. A la fis heureuse et bouleversée, Leia serra vivement le jeune garçon dans ses bras avec un petit rire, sans se soucier de sa posture de rejet ni de quoi que ce soit, le coeur battant à vive allure. Il était enfin là ! Enfin ! Elle le serra contre elle à l'en étouffer en répétant qu'il était là, qu'il était enfin de retour auprès d'eux, son fils, son bébé, mettant un moment avant de s'écarter un peu, lui prenant le visage entre ses mains et l'embrasser sur le front.

– On t'a enfin retrouvé ! s'écria-t-elle avec joie. Mon bébé. Que t'est-il arrivé ? C'est ce vieillard infect qui t'a... Mais ne t'en fais pas ! Je suis là, je ne te perdrai plus, tout ira bien, mon bébé.

Elle e reprit aussitôt dans ses bras pour le serrer contre elle, si soulagée de l'avoir retrouvé qu'elle en tremblait un peu. C'est bon, il ne risquait plus rien, maintenant, elle était là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Black Cat
avatar
Messages : 382
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Ven 13 Oct - 18:08




J'approuvais les paroles de Maître Qui-Gon. Se reposer serait nécessaire. Dans mon cas, je pensais me remettre dans ma transe interrompue par le transport jusqu'ici. Je souris au jedi qui s'approcha de moi et m'interrogea au sujet de mon état. Je lui répondis en chuchotant pour éviter que Leia l'entende et ne panique plus.

- Un cadeau de Son Excellence. Je ne m'attendais pas à une telle puissance brute. Je ne le sous-estimais pas mais il cache son jeu bien plus que je ne m'y-étais attendue. Ce sont les marques des éclairs siths. Heureusement, il avait passé la plupart de sa colère sur moi avant de s'en prendre au jeune Luke.

Qui-Gon eut la bonté de se mettre à me soigner. Je fermais les yeux quand ses paumes commencèrent à travailler mes tissus pour les guérir. Je soupirais de bien-être. La chaleur apaisante et anesthésiante se propageait dans mon corps. sans m'en rendre compte, je glissais dans un semi-état de transe qui mêlait mon propre pouvoir à celui du Maître.

Alors que j'étais bercée dans cet état, je fus violemment éveillée par les cris de la jeune femme. J'eus juste le temps de la voir se jeter au cou du jeune homme qui avait tout fait pour se mettre à l'écart de nous. Ce fut comme si le temps se figeait pour chacun de nous. Je ne savais pas qui était ce garçon mais je comprenais que cela risquait de déraper à tout moment. Doucement et imperceptiblement, je repoussais la main de Maître Qui-Gon. Si nous devions réagir, nous devrions agir vite et nous ne pouvions nous gêner les uns les autres. Télépathiquement, je contactais Luke qui savait que je pouvais agir ainsi :

* Qu'est-ce que votre sœur fabrique ? *

Ma voix mentale était toujours sereine et calme bien qu'une certaine inquiétude soit sous-jacente.

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Sam 14 Oct - 17:57

– Un cadeau de Son Excellence. Je ne m'attendais pas à une telle puissance brute. Je ne le sous-estimais pas mais il cache son jeu bien plus que je ne m'y étais attendue. Ce sont les marques des éclairs siths. Heureusement, il avait passé la plupart de sa colère sur moi avant de s'en prendre au jeune Luke.

Hum… Qui-Gon hocha vaguement la tête en continuant à la soigner, répondant simplement que Sidious avait l’habitude de cacher bien des choses et qu’il s’y révélait très doué. Après tout, personne n’avait pu voir clair dans ses manœuvres avant qu’il ne soit trop tard, il était habile manipulateur et l’âge ne lui enlevait pas ça. Maât entra dans une transe bienfaitrice pendant qu’il terminait de s’occuper d’elle, fronçant un peu les sourcils en voyant les marques plus profondes à certains endroits, là où elle n’avait sans doute pas pu se protéger. Il sourit faiblement en la voyant en meilleur état, au moins content de pouvoir faire cela en attendant qu’ils arrivent. De leur côté, les deux jeunes avaient des têtes bizarres mais étaient calmes, tout comme leur compagnon de cellule assis dans son coin. Très bien, au moins, tous ici allaient pouvoir prendre un minimum de repos et de calme. S’appuyant contre la cloison, Qui-Gon entra à son tour dans un état méditatif, les yeux fermés, concentré sur les flots de la Force. Il n’y avait pour le moment nulle raison de paniquer ou avoir peur, leur tour viendra très vite, ils auront leur mot à dire avant qu’on ne tente d’en finir avec eux.

Ce fut la princesse Leia qui sortit très brusquement le maître Jedi de sa méditation, écarquillant les yeux en la voyant agenouillée près de l’apprenti Sith à… Quoi ? Elle répétait avec joie qu’il était enfin là, auprès d’elle, « son fils, son bébé ». Mais… Jacen n’était pas censé n’avoir que neuf ans ? Et là, ils avaient affaire à un jeune homme plus proche des vingt-cinq que des dix, en plus d’avoir un bon pied dans le côté obscur ! Il savait bien que Leia ne pouvait ressentir ce « détail », mais eux si, et il ne voulait pas non plus d’un meurtre au milieu de cette cellule. Se levant, il alla, un peu brusquement soit, tirer la princesse en arrière et la relever, lui mettant les deux mains sur les épaules pour l’éloigner un peu et la ramener vers son frère. Navré de la brusquerie, princesse, mais même si ce jeune homme était bel et bien le petit Jacen et qu’il avait subi une soudain poussée de croissance, il était dangereux pour elle de se retrouver si près d’un apprenti de la voie obscure, armé ou pas armé.

– Je ne pense pas que le lieu soit bien choisi pour une réunion de famille, princesse Organa, d’autant plus que votre fils a visiblement hérité de certains traits de son grand-père.

Ce n’était pas non plus le bon endroit pour discuter de qui pouvait revenir ou non du Côté Obscur ni comment, et encore moins le bon moment. Il fit donc signe à Luke de garder sa sœur près de lui, pour le moment. L’Empereur s’était sûrement fait un malin plaisir de les réunir dans cette cellule en sachant ce qui pourrait arriver, si Leia reconnaissait son fils…

– S’il vous plaît, faites-nous confiance, et restez à l’écart de lui pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 212
Espèce : Humain
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Sam 14 Oct - 21:20

Aucune réponse, comme il s'y attendait, mais il releva le regard, donnant la confirmation qu'il s'agissait bel et bien de Jacen. Qu'est-ce Palpatine lui avait fait ?! Un rituel Sith qui lui avait gagner en années ou... Non. Peut-être que Jacen avait été repris par la Force comme Jaina auparavant, et était revenu ensuite, encore d'un autre temps, mais il était apprenti Sith. Il y allait avoir un gros problème si Leia le... Luke sursauta tout à coup lorsque sa sœur le dépassa brusquement pour s'agenouiller près du jeune homme et lui faire tourner la tête vers elle pour mieux le regarder. Et le serrer aussitôt dans ses bras avec un petit rire de joie. Eh, doucement ! Il s'approcha à son tour, regardant d'abord Jacen puis Leia, s'attendant déjà à voir des gardes débarquer pour mettre fin à la petite scène en leur jetant à tous des rayons paralysants. Si son fils avait sombré dans le Côté Obscur, se jeter sur lui pour un câlin n'était pas spécialement une bonne idée ! Il l'appela plusieurs fois, pour la ramener à la réalité, mais elle n'écoutait plus personne, bien trop occupée à serrer son fils contre elle avec soulagement. C'est vrai qu'elle ne pouvait pas ressentir son affiliation... Par contre, lorsqu'elle s'écarta un peu pour l'embrasser sur le front, il cru vraiment que Jacen allait en faire une attaque.

– On t'a enfin retrouvé ! Mon bébé. Que t'est-il arrivé ? C'est ce vieillard infect qui t'a... Mais ne t'en fais pas ! Je suis là, je ne te perdrai plus, tout ira bien, mon bébé.

Malgré lui, Luke eut presque envie de rire, sans savoir si c'était sous le coup des nerfs ou parce qu'il n'aurait jamais pu imaginer Leia, pourtant très rigide et distante, d'ordinaire, fondre soudainement sur son fils perdu depuis si longtemps. Il avait dû sous-estimer la peur qu'elle avait eu pour lui lorsqu'il disparu et sa hâte de le retrouver, sans aucun doute, tant il la voyait comme plus solide mentalement que lui. La voix toujours calme mais légèrement plus inquiète de Maât résonna tout à coup dans sa tête, demandant ce que la princesse fabriquait, et Luke fit un petit signe de main vers elle pour qu'elle ne s'en fasse pas. Simple... petite histoire de famille, allait-on dire. Qui-Gon finit par se lever et alla lui-même tirer Leia en arrière, l'éloignant de Jacen avant de la pousser sur le côté par les épaules. Elle n'allait pas comprendre qu'il fasse ça, sans savoir pour son fils. L'envie de rire était définitivement passée, maintenant, il ne se voyait pas comment expliquer doucement à sa sœur que son fils était passé du Côté Obscur, pas alors qu'elle détestait tant Vador et la Force avec, par voie de conséquence. Comment allait-elle le prendre ? Il l'incita à reculer aussi, cherchant très vite une solution pas trop brutale pour qu'elle sache pourquoi on l'éloignait ainsi.

– Je ne pense pas que le lieu soit bien choisi pour une réunion de famille, princesse Organa, d’autant plus que votre fils a visiblement hérité de certains traits de son grand-père.

... Alors là, très bien, parfait, il comprenait maintenant d'où venait le manque absolu de tact, chez Obi-Wan ! Luke émit un léger sifflement en rapprochant sa sœur de lui, marmonnant entre ses dents que ce n'était quand même pas vrai, de manquer de tact à ce point. D'abord Obi-Wan qui lui lançait que oui, son père n'était pas mort mais qu'il était un seigneur Sith, que lui et Leia étaient frère et sœur, et aujourd'hui, Qui-Gon qui enfonçait le clou en lançant tout à fait tranquillement à Leia que son fils, disparu depuis des jours et des jours, qu'elle retrouvait enfin, était lui passé du Côté Obscur ! "Des traits de son grand-père"... Elle allait hurler. Ou être malade, il ne savait pas trop, mais dans tous les cas, ça allait très mal passer. Dès que le choc d'avoir entendu ça sera passé un tantinet, ça allait déraper, il le sentait venir.

– S’il vous plaît, faites-nous confiance, et restez à l’écart de lui pour le moment.

– C'est quelque chose d'habituel, pour les membres de l'ancien Ordre, de n'avoir aucun tact ? Il fallait toujours être aussi brut pour espérer devenir chevalier ou comment ça se passait ?

Luke lui lança un regard noir, s'écartant un peu avec Leia en la serrant contre lui, autant pour compenser un peu le choc que pour la retenir lorsqu'elle réalisera qu'elle ne nageait pas en plein cauchemar et que tout était bien réel. Il ne savait pas trop si elle allait crier, vouloir frapper Qui-Gon ou retourner voir Jacen, mais rien ne sera une bonne idée, ça, c'était certain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Dim 15 Oct - 1:06

Ce fut comme l'effet d'une bombe dans l'esprit de caedus non seulement son oncle l'avait sortie de sa méditation mais en plus il avait rameuté sa mère derrière lui ce fut étrange au début non seulement je pouvais être un inconnu mais non elle prit la décision de me considérer d'office comme son fils "disparu",

En la voyant approché rapidement pour me regarder je ne pus même pas chercher à reculer qu'elle me serra contre elle juste après m'avoir regardé en balbutiant que j'étais son fils son bébé, déjà que ma journée n'était pas terrible voilà que mon carma pourri été de retour en fait voilà pourquoi temps de coïncidence enfin passons donc je me retrouve certes dans une situation difficile ne pouvant ressentir de l'amour pour celle qui me servait un jour de mère dans le futur qui est mon présent en quelque sorte, le plus dur fut le moment où elle m'embrassa sur le front je fis presque une attaque cardiaque non mais même pour moi ce fut dur les émotions commencer à bouillir comme dans une marmite la tête de caedus commencer à devenir bizarre ( Shocked )

Finalement enfin un Jedi fut assez malin pour retirer Leia de son "fils" caedus fut soulager mais aussi très sous le choc non seulement il ne pouvait pas les affronter mais en plus il devait partager la cellule avec sa mère qui maintenant n'allait plus le lâcher et après on dit que la vie des sith et simple mon oeil ! ,

Quand les Jedi prirent Leia pour lui parler, Caedus profita de la situation pour se mettre en transe non seulement cela lui permettait d'être seul et sans bruit mais en plus cela fera voir à sa mère qu'il ne faut plus me "dérangé " sinon cela risqué de vite dégénéré dans la cellule,

Caedus rentra donc dans une partie vide de son subconscient pour se parler à lui-même et réfléchir et aussi pour tenter d'oublier cette distraction et s'intéresser à son évasion, cela dut faire bizarre aux autres personnes de la cellule mais caedus ne prononça pas un mot à vraie dire il n'en voyait pas l'utilité Et de deux cela amènerait à un long très long dialogue inutile aux yeux de caedus de plus! au plus profond de lui il ressentait la miette de son âme lumineuse et oui cette vie tortueuse au moins prend fin avec les rares, moments de silence comme maintenant ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 96
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Lun 30 Oct - 19:19

Le capitaine Needa s’écarta un peu de la console lorsque Tarkin vint contrôler le message reçu, fronçant de plus en plus les sourcils en lisant le contenu. Décidément… Pourquoi fallait-il toujours tomber sur de fortes têtes pensant pouvoir tout modifier sur leurs mondes en y amenant révoltes et rébellions ? Au détriment de la paix pour tout un peuple, par ailleurs, c’était particulièrement assommant. Soit. Le Grand Moff s’assit et discuta un instant de la stratégie à adopter avec ses hommes, assez désolé de ne pouvoir envoyer beaucoup d’hommes, pas pour une planète si mineure et un peuple aussi réduit, ce serait du gâchis de moyens. Une fois d’accord sur les moyens à employer, ils firent transmettre leurs ordres à la compagnie concernée, ce problème devait être étouffée dans l’œuf avant qu’il ne se propage aux mondes voisins. Il se pencha ensuite sur un autre problème, ou plutôt sur la préparation, pour la suite des opérations. Une fois toute la famille Organa éteinte, il faudra s’assurer que le prochain dirigeant de cette planète soit un fervent partisan de l’Empire et s’assurer que plus jamais Alderaan ne sera alliée de la Rébellion.

Plusieurs profils avaient été sélectionnés, des hommes sûrs que l’Empire pouvait se permettre de placer au pouvoir sur cette planète. La place n’était pas mauvaise, avec un peuple si calme et désarmé, il s’agissait d’un poste tranquille, tout au plus fallait-il bien surveiller les actions des Rebelles avec la population et les trafics pouvant être organisés. Tarkin se plongea à nouveau dans l’étude approfondie des profils qu’ils avaient à disposition, tenant une réunion avec les officiers pour en discuter. Cependant, ils n’étaient à ce travail que depuis une dizaine de minutes à peine que le capitaine Needa revint pour lui annoncer qu’il y avait du grabuge dans la cellule. Le Grand Moff soupira très longuement en se frottant les yeux, ayant de plus en plus hâte de tous les débarquer et s’en débarrasser, puis se leva pour aller vérifier ce qui se passait. Au résumé qu’on lui en fit, selon les contrôles, c’était tout bonnement une affaire de famille. Une fois de plus, le militaire s’interrogea sur cette folle idée qu’avait eu Vador d’avoir une descendance. C’était… Enfin soit. Autant régler cela dès maintenant.

Il descendit avec ses troupes et se rendit dans la cellule, afin de mettre un terme à cette charmante réunion. Dès leur entrée, ses hommes tirèrent avec des rayons paralysants sur les trois gamins de cette famille de fous, sans sommation. Très bien. Tarkin les observa un bref instant au sol, tous les trois, puis ordonna à ses hommes de chacun les menotter aux murs et de faire en sorte qu’ils ne puissent plus bouger d’un pouce durant tout le reste du voyage. Pendant qu’ils y travaillaient, il se tourna négligemment vers les deux autres, la Consulaire et le Jedi barbu, assez agacé qu’ils n’aient pas fait plus que cela pour garder calmes les gosses.

– Je vous serai gré de ne rien tenter de stupide durant ce voyage ni de vous agiter en vain. Vous devriez savoir que toute tentative de révolte est vouée à l’échec.

Les trois autres allaient se réveiller d’ici quelques minutes, mais au moins, ils ne pourront plus faire grand-chose, à peine s’asseoir et la boucler. Le Grand Moff repartit d’un pas tranquille, avec ses hommes, la lourde porte se refermant derrière lui dans un léger chuintement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 124
Espèce : Humaine
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Lun 30 Oct - 19:49

Alors qu’elle essayait de faire parler Jacen et lui demander ce qui avait bien pu lui arriver, ce que ce vieillard horrible avait osé lui faire, deux bras vinrent tout à coup la soulever et la tirer en arrière, en lui arrachant une brève exclamation de surprise. Mais enfin, qu’est-ce qui lui prenait ?! Qui-Gon la repoussa contre son frère, qui recula aussitôt avec elle, pendant qu’elle les regardait tous les deux pour avoir des explications. Elle pouvait bien parler à son propre fils, non ?! En quoi était-ce dérangeant, surtout pour lui, le maître Jedi, ce n’était pas sa famille et ce n’était pas lui qui avait passé des jours entiers à s’en faire pour Jacen, à le chercher, à prier pour le retrouver bien vivant et entier, à s’angoisser pour lui !

– Je ne pense pas que le lieu soit bien choisi pour une réunion de famille, princesse Organa, d’autant plus que votre fils a visiblement hérité de certains traits de son grand-père.

Quoi … ? Qu’est-ce qu’il voulait di… Leia le fixa, la bouche entrouverte, alors que les paroles du Jedi se frayaient un chemin péniblement, travers le choc, des paroles qu’elle associait soudainement à son geste et à l’étreinte protectrice de Luke. Elle ravala sa salive, entendant à peine son frère marmonner que ce n’était pas possible de manquer de tac à ce point, puis fixa ensuite son fils, replié sur lui-même et tête baissée, les ignorant. Ce n’était pas possible… Le vieillard lui avait retourné le cerveau, comme pour leur père ?! Il, il, il… Sa gorge s’assécha et une brusque envie de hurler la saisit. Il n’avait quand même pas fait ça ! Pas sur son propre enfant ! Un petit garçon de neuf ans ! NEUF ans, bon sang ! Il avait pratiqué elle ne savait quelle horreur sur lui pour l’enfermer dans un corps d’adulte puis l’avait corrompu ?! Perverti comme son grand-père ?! Un petit garçon ! Il avait kidnappé et torturé un petit garçon puis lui avait détruit l’esprit ! Son fils ! Ça ne lui avait pas suffit de détruire leurs parents, il voulait aussi s’en prendre à leurs enfants ! Le cœur battant à vive allure, elle s’appuya un peu contre son frère, à la fois bouleversée d’apprendre ça que vibrante d’une colère qui ne faisait qu’enfler.

– S’il vous plaît, faites-nous confiance, et restez à l’écart de lui pour le moment.

– C'est quelque chose d'habituel, pour les membres de l'ancien Ordre, de n'avoir aucun tact ? Il fallait toujours être aussi brut pour espérer devenir chevalier ou comment ça se passait ?

Et lui, aussi, comment il pouvait prendre la nouvelle avec autant de calme ?! Leia serra les dents et les poings, essayant de contenir la colère, ou plutôt la fureur, qui montait de plus en lus pour la dévorer toute entière. Le vieillard allait payer… Elle le jurait, il allait payer pour avoir faire ça ! Et comment aider son fils, à présent ? Elle ouvrait la bouche pour poser la question lorsque la porte de la cellule et qu’une flopée de gardes jaillit à l’intérieur. Pas le temps de bouger ou faire quoi que ce soit, ils tirèrent aussitôt et Leia s’effondra pour de bon, sentant à peine que son frère faisait de même, une sensation déjà familière qui l’emporta et tout devint noir…

Lorsqu’elle reprit conscience, elle était allongée sur le côté au sol et les mains menottées dans le dos, reliées au mur de la cellule. Ce n’était qu’un cauchemar, hein ? Son fils n’était pas… En rouvrant les yeux, elle vit qu’il était bien là, pourtant, adulte et loin d’eux… Le cœur serrée, elle s’assit comme le le put puis se laissa retomber contre la cloison de la cellule, les yeux fermés. L’Empire avait détruit leurs parents, détruit la vie de ses parents adoptifs, forcée à devoir grandir loin de son frère, envoyé Han si loin d’eux et aujourd’hui, il avait pris son fils. Ils allaient mourir eux aussi et le petit Ani restera tout seul. Rouvrant les yeux, elle lança un regard morne au grand Jedi qui lui avait balancé cette vérité, abrupte et douloureuse, et pourtant bien réelle. Elle ne lui en voulait même pas, au moins était-elle au courant, maintenant… La colère couvait, dans son cœur, colère contre l’Empire, rancune attisée toujours plus contre Palpatine. Si seulement elle pouvait extérioriser cette colère et en faire une arme ! Peut-être, alors, aurait-elle assez de forces pour affronter ce seigneur Sith et le mettre à bas… Réfléchissant à ça, elle s’enferma dans le mutisme, préférant encore se taire que de ruminer sa rancœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Black Cat
avatar
Messages : 382
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Lun 30 Oct - 21:58




J'assimilais aussi rapidement que mon cerveau le pouvait les informations. Le Maître avait lâché ma main pour aller séparer Leia du jeune sith. Cette situation semblait de plus en plus explosive. A mots couverts il signala à la jeune femme que l'enfant qu'elle avait connu avait changé. Mon regard mi-clos suivait les mouvements de Luke et de sa sœur. Le jeune jedi faisait de son mieux pour paraître calme et serein et je ressentais une certaine fierté à le voir ne pas se noyer dans des sentiments négatifs et néfastes. Par contre l'attitude de Leia, son dos tendu, ses poings serrés à presque s'en faire saigner en enfonçant ses ongles dans ses paumes, tout sans son attitude montrait une colère mal contenue.

Je prenais conscience de la violence de ses sentiments quand la cellule s'ouvrit à la volée? Une escouade de trooper suivie d'un Moff pénétra et tira sur les trois Skywalkers. Je ne compris pas pourquoi il ne s'en prirent ni à Qui-Gon ni à moi. J'étais choquée d'une telle violence gratuite. Je ne montrais rien, les soins que j'avais reçu me permirent de conserver un visage inexpressif. Les soldats ramassèrent les trois évanouis avant de les menotter solidement aux murs dans des positions aussi inconfortable qu'immobilisantes. Le Grand Moff se tourna vers le Maître et elle et leur donna un avertissement d'un ton extrêmement déplaisant. au vu de leur situation, il serait de toute manière stupide et totalement irraisonné de tenter quoique ce soit. Ce la n’empêchait pas de se préparer à la suite.

Je continuais de fixer le soldat jusqu'à ce qu'il ne sorte de la pièce puis tourner le regard vers le Maître. Doucement je toquais aux portes de son esprit et attendis un signe mental de sa part pour m'ouvrir à lui et établir une connexion.

* Maître, la situation se complique d'heure en heure. Pourriez-vous me donner quelques informations sur ce qu'il vient de se passer, je ne suis guère au fait de la situation. *

Quelques temps plus tard nos trois compagnons de cellule reprenaient connaissance l'un après l'autre. La première fut Leia. Cette jeune femme était décidément étonnante. Elle ne se rendait pas compte des ondes qu'elle émettait. Je me levais, moins péniblement et m'approchais d'elle. De manière à ce qu'elle seule m'entende, je chuchotais alors de cette voix sereine et calme qui ne me quittait que rarement :

- Miss Leia. Je vous conjure de vous reprendre. Sombrer ainsi dans la négativité n'aidera personne. Ni vous ni votre enfant ni votre frère. Accrochez-vous à l'Amour que vous leur portez. Cela vous aidera à trouver des pistes te des solutions pour que tous s'en sortent.

J'avais posé une main sur sa joue tandis que je murmurais et lui transmit un peu de sérénité. Cela ne serait pas suffisant, je ne pourrais jamais comprendre la déchirure qu'elle devait ressentir mais je pouvais essayer de l'aider à ne pas la laisser la submerger. Je lui offris un sourire rassurant avant de me détourner, la station debout commençait à me peser et je devais reprendre ma transe. Je retournais sur mon banc et m'installait en lotus. J'inspirais et expirais longuement, récitant un mantra et plongeant peu à peu en transe réparatrice. Le monde s'effaça et mon corps commença à se régénérer.

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 212
Espèce : Humain
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   Dim 12 Nov - 20:57

HJ : Ouais, c'est très court, mais c'est pour clôturer. x)

Il n’avait pas fallu beaucoup de temps avant que l’Empire ne décide finalement de s’en mêler, agacé par toute cette agitation… Lorsque le jeune homme se réveilla, Leia, Jacen et lui étaient tous les trois menottés contre le mur, les bras tordus dans le dos dans une position inconfortable au possible. Il grimaça un peu en se redressant comme il le pouvait, regardant son neveu, puis Leia, enfoncée dans le mutisme. Génial… Il laissa retomber la tête contre la paroi derrière lui avec un très long soupir, n’essayant pas de se débattre ou se détacher, ça ne servirait à rien et Tarkin serait bien capable, s’ils tentaient, de les assommer pour de bon. Ils auront besoin de toutes les forces possibles, une fois sur Alderaan, ce n’était pas le moment de se retrouver bêtement blessé. Maât et Qui-Gon étaient, eux, encore libres de leurs mouvements, bizarrement. La consulaire était de nouveau plongée en transe, pour se guérir, maître Jinn installé non loin. Luke lui lança un regard un peu là, toujours furieux de le façon dont il avait balancé le tout à Leia toute à l’heure, mais ne dit plus rien.

De toute manière, ce n'est pas comme s'il restait grand-chose à dire, ils ne pouvaient rien faire et il fallait aussi digérer le fat que Jacen ait subi on ne sait quel rituel pour lui voler son enfance et en faire un apprenti Sith... Luke tourna la tête vers lui lorsqu'il se réveilla à son tour puis soupira un peu. Impossible de savoir ce qui avait bien pu lui arriver, il ne risquait pas de parler, encore moins maintenant, et pourtant, il y avait ce besoin presque maladif de comprendre. Pourquoi Sidious lui avait fait subir ça ?! Si c'était vraiment lui... Il se souvenait de ce qu'ils avaient tous ressenti, il y a déjà longtemps, encore une agression contre la Force. Etait-ce le jour où Jacen avait subit cette magie, qui avait fait de lui un enfant emprisonné dans un corps d'adulte ? Et si oui, était-ce Palpatine ou un autre Sith qui lui avait fait ça ? Pourquoi et comment ? L'enfant qu'il était alors avait-il été capturé ou avait-il suivi ce Sith de son plein gré ? Su oui, comment avait-il été influencé ? Luke entrouvrit la bouche, hésitant et voulant lui demander tout ça, puis la referma. Il n'obtiendrait aucune réponse, de toute façon. A la place, il referma les yeux puis se plongea peu à peu en méditation...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Transfert vers Alderaan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Transfert vers Alderaan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] transfert XY vers ROSA
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Alderaan-
Sauter vers: