AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Life is Blue [PV Larin-Thrawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 40
Crédits : 43
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Life is Blue [PV Larin-Thrawn]   Ven 6 Oct - 22:47

Taris.. C'est une planète agréable à regarder de l'espace et qui prouve que la vie peut surmonter les pires catastrophes. Qui, en la regardant, pourrait se dire qu'elle fut victime, jadis, d'une des plus vicieuses attaques de toute l'histoire ? C'est pour cela que je lui avais donné rendez-vous, pour cette attaque. Pour tenter de lui montrer les conséquences de ses choix. Hélas, je craignais que cela ne suffise pas.

Larin y réfléchissait en posant son appareil dans le spatioport, dans un coin tranquille. Il y avait du monde et il passerait inaperçu au milieu de tous les autres, surtout que bon, j'utilisais un faux nom. Donc je n'apparaitrais pas dans les registres. Non que je craigne un piège de sa part mais on ne sait jamais. Il pourrait être capable de poser un émetteur dessus pour que je le conduise au Temple Jedi. Aucune chance, vu ma destination suivante.

Je sortis du spatioport, me faufilant dans la foule dans ma tenue grise et légère, ma cape flottant doucement dans mon dos. Il faisait nuit et les gens étaient tous occupés, ce qui était normal. Je me fiais à la Force pour m'avertir d'un danger éventuel et je finis par atteindre mon objectif, la cantina, sans que l'on ne tente de voler ma bourse plus de deux fois ou que l'on tente de me draguer plus de trois fois. Ah les hommes.

Une fois dans ce lieu "calme" et discret, doté d'une lumière tamisée et de la musique d'un petit groupe bith, je pris une bière alderaanienne au bar et je me trouvais une table libre dans une alcove. Je m'installais de manière à surveiller les accès à la salle, la porte d'entrée et celle de la cuisine, et j'attendis.


~~~~~~

Le capitaine Pellaeon regarda la planète depuis la passerelle de son navire avant de se tourner vers son supérieur, assis dans son siège de grand amiral.

"Vous êtes sur, monsieur ? Je n'aime pas cette idée. Laissez moi envoyer une escouade pour vous escorter."

"Négatif, capitaine. Je dois rencontrer cette personne seu. Cet entrevue n'aura pas lieu si des stormtroopers se mettent à patrouiller  dans la zone."

"Mais qui veillera sur vous, amiral ? Rukh n'est plus à bord."

"Il y a de grandes chances qu'il ne revienne plus, capitaine. Et puis, je ne courrais aucun danger. Mon interlocuteur me protégera si besoin."

Pellaeon n'aimait pas cela. Déjà qu'il s'interrogeait encore sur ce qu'avait pu lire le grand amiral dans ce stupide dessin fait sur la parois d'une base impériale. Un stupide dessin avec des symboles à côté... Quand il avait vu cela, Thrawn avait aussitôt donné l'ordre de venir ici, sur Taris, disant que'il avait un rendez vous. Pas besoin d'être devin pour ne pas voir un lien entre les deux. Mais lequel ?

"Que dois-je dire au commandant local ?"

"Dites lui que je ferais une inspection demain. Ma navette est prête, lieutenant ?"

"Oui, amiral."

Pellaeon soupira intérieurement mais accompagna le chiss jusqu'à sa navette, notant qu'il avait pris une veste pour cacher son uniforme et un ysalamiri. Il resta même quelques instants, à regarder l'espace, dans le hangar après son départ. Puis, il regagna la passerelle. Il ne pouvait veiller sur le grand amiral mais ce dernier ne lui avait pas interdit de mettre le bâtiment en alerte maximale. Ainsi, s'il y avait besoin, il pourrait envoyer des renforts rapidement.

~~~~~

Larin sirotait encore son verre, au trois quart plein, quand elle le vit entrer. Il ne pouvait y avoir de doute, malgré la pénombre. D'une part, la vision d'un chiss n'est guère affecté par la faible luminosité, d'autre part, elle savait reconnaître un chiss en le voyant. Elle le laissa observer la salle et la repérer. Elle hocha alors la tête pour le saluer, le voyant l'imiter et se rendre au bar en tenant son espèce de salamandre. Elle ne connaissait cet animal de nom seulement et n'avait jamais pensé en voir un jour... et encore moins en subir les effets.

Elle ne le quittait pas des yeux, discrètement bien sur, et ferma les yeux un instant, sentant la force disparaître alors qu'il était proche d'elle. Elle les rouvrit pour le voir s'asseoir, prenant la parole. Ses mots furent incompréhensibles pour quiconque pouvait les espionner et même vous ne sauriez ce qu'il se dise. La langue chiss est dure à comprendre. Heureusement, je la parle aussi vais-je traduire pour vous.


"Je regrette de ne pouvoir vous accueillir comme il le faut, Mitth'Raw'Nuruodo."

"Faisons fi du protocole, Learel'Ari'Nuruodo. Après tout, nous avons tous deux quitté les nôtres."

"Mais nous continuons à les servir, d'une certaine façon."

La voix de la chiss semblait hésitante, comme si elle n'était pas sur que ce soit le cas de son interlocuteur.

"D'une certaine façon, oui. J'ignorais que vous aviez quitté Csilla."

"C'est assez récent. Remarquez que j'ignorais que vous serviez l'Empire."

Leur regard à tous deux se fie un peu amusé. Un chiss les aurait regardé, il les aurait trouvé mélancolique. Peut-être parce qu'ils n'ont pas la possibilité de parler leur langue, belle et harmonieuse, si souvent.

"C'est de cela qu'il s'agit, n'est-ce pas ?"

"Oui. Avez vous étudiez un peu l'histoire de ce monde, amiral ?"

"Si vous parlez du bombardement sith d'il y a quelques millénaires, oui. Je sais que vous n'êtes pas assez naïve pour croire qu'ils sont les seuls capables de faire cela."

"Je sais notre peuple capable de le faire... mais seulement s'il considère que leur cible est une menace suffisante pour cela et uniquement si nous avons été attaqué. Les sith seraient capables de détruire un monde uniquement pour tuer une personne."

"Vous ne m'apprenez pas grand chose. J'ai pu les étudier."

"Vous avez réussis à mettre la main sur des oeuvres sith ?"

"Oui. J'en ai même connu certains."

"Alors pourquoi les servir ?"

"Je sers l'Empire, pas les sith. Et puis, Learel'Ari'Nuruodo, vous savez la menace que notre peuple a combattu. Seule une galaxie unie par un pouvoir fort pourra les contrer."

"Selon vous, une république ne pourrait faire le poids ?"

"Une république mettrait du temps à réagir, embourbée par une politique égoïste et inneficace. Le même genre qui a conduit à la guerre des clones et à sa propre chute. Il faut un pouvoir fort qui puisse agir immédiatement, sans avoir à attendre une autorisation quelconque."

"Sauf que cela n'arrivera jamais avec les Sith au pouvoir. D'une part, leurs méthodes entrainera toujours une résistance contre eux. D'autre part, leur propre complot pour devenir plus puissant ne fera qu'affaiblir leurs rangs. Leur union n'est que factice : ils trahiraient les leur pour avoir plus de pouvoir, plus de "contrôle"."

"LEs jedi sont-ils si différents ?"

Larin lâcha un petit rire.

"Nous ne cherchons pas le pouvoir. Et, contrairement aux sith, nous n'hésiterons pas à aller sauver des gens en danger."

"Mais quelques individus ne sauront Les arrêter. Il faudra une flotte nombreuse et puissante. Ne les avez vous pas combattu ?"

"Non, hélas. Je sais juste que, même si votre but est louable, vous empruntez un mauvais chemin."


"J'emploie le seul qui empêchera que la galaxie ne soit ravagée."

"Alors, méfiez vous, Mitth'Raw'Nuruodo. Pour les sith, l'empire, c'es eux. Tout ce qui ne les suit pas est contre eux."

"C'est ce que j'ai compris de ma rencontre avec le dernier d'entre eux que j'ai croisé. Ne vous inquiétez pas, je garde mes précautions contre eux aussi."

Dit-il en caressant l'ysalamiri. Larin termina sa bière et reposa le verre vide. Son interlocuteur avait déjà finit son verre.

"Si jamais vous changez d'avis et souhaitez nous rejoindre, j'ai un ami sur Manaan. Allez le voir, il saura me contacter."

Thrawn hocha la tête. Puis, il prit la parole.

"Je ne vous proposerais pas de me rejoindre, je sais que ce serait inutile."

"Si les sith ne dirigeaient pas l'empire, peut-être... mais les si ne sont que pour les rêves d'enfants. "

"C'était votre mère qui disait cela, non ?"

"Oui. J'imagine que nos chemins vont bientôt se recroiser."

"C'est possible mais pas aussi tôt que vous pourriez le croire."

"Je vais vous raccompagner à votre navette, amiral."

Le regard du chiss se fit amusé en entendant cela.

"Pour ne pas que je découvre votre vaisseau ?"

"En grande partie oui. Aussi parce que nous ne nous sommes pas vu depuis plus de trente ans, en nous étions enfants alors."

"Certes. On doit surement vous attendre. Je ne vais pas vous retarder inutilement. Allons-y."

Bien sur, comme je vous l'ai dis, personne ne comprit un seul mot de cette conversation. Ils se levèrent ensemble et sortir en silence de l'endroit. Leur marche fut toute aussi bavarde. Ce n'était pas qu'ils n'aient rien à se dire, au contraire. Mais ils savent tous deux ne pas en avoir le temps. Et puis, même s'ils sont cousins, ils savent qu'ils s'affronteront peut-être et que l'autre n'hésitera pas.

Larin regarda le chiss impérial monter dans sa navette et s'en aller. Elle se dirigea ensuite vers son propre appareil, d'origine mon calamari, pour quitter aussi Taris, après l'avoir inspecté, bien sur.


~~~~~~

Le capitaine Pellaeon regarda, soulagé, son supérieur franchir la porte de la passerelle et le salua quand il approcha de lui. Cela faisait une bonne heure qu'il était monté à bord mais c'était toujours plus agréable de voir par soi-même que tout allait bien.

"Votre rencontre s'est bien passé, monsieur ?"

"Oui, c'était même agréable, d'une certaine manière. Dites moi, qu'est ce que vous avez obtenu."

"Tout est enregistré dans l'ordinateur d ebord, amiral."

En quittant la planète, le chiss avait donné l'ordre que l'on note tous les vaisseaux qui quitteraient Taris après le sien, sans plus de précision. Le chiss regarda cela, une fois assis dans son fauteuil. Pellaeon, discrètement, le regardait faire, curieux de savoir ce qu'il pouvait chercher. Il ne su pas s'il le trouva mais, le voyant se lever, il se douta que le fichier avait été supprimé. L'humain se redressa.

"Avez vous trouvé le vaisseau que vous cherchiez ?"

"Oui mais inutile de le traquer. Il sera temps plus tard de nous en préoccuper. Il est temps pour nous de partir aussi. J'ai un autre rendez vous qui m'attend. Un colis à recevoir."

"Quel cap, monsieur ?", demanda un capitaine désapointé.

"Yoga Minor. Oh, et envoyez un message à la garnison d'Honogrh. Je veux un rapport de leur part toutes les six heures, dorénavant. Je vais me retirer dans mes quartiers. Nous partirons après mon inspection de demain."

"Bien amiral. Bonne nuit, amiral."

_________________

Mon vaisseau :
Le Poisson Volant
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Life is Blue [PV Larin-Thrawn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIFE IS BLUE ☼ Taehyung Evans [FINI]
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» — bring me to life
» Life in UCLA
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Extérieure :: Taris-
Sauter vers: