Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 [Kessel] Petits ennuis dans les mines

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 89
Espèce : Humain
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: [Kessel] Petits ennuis dans les mines   Jeu 26 Oct - 19:42

Allait arriver un moment où Han allait se demander si le directeur de ces charmantes mines et cette prison aimait tant que ça le voir, tant il le convoquait souvent pour s'énerver tout seul. Ce cher Segura avait essayé bien des choses depuis l'arrivée de Han dans ces lieux pour, selon ses dires, lui "faire fermer sa grande gueule et le mettre au pas", des mauvais traitements, privations, etc., rien à faire, le contrebandier devait commencer à le désespérer. Mais pour l'incident d'avant-hier, il n'y était pour rien ! Celui du début de semaine, bon, on pouvait peut-être en discuter, même si Han estimait qu'il n'avait pas fait grand-chose. Juste donné un petit coup de coude au gardien qui avait malencontreusement trébuché au mauvais endroit et détruit au passage les bases d'une nouvelle installation toute neuve. On allait quand même pas en faire un drame ! Mais non, bizarrement, ça avait beaucoup énervé certains des gardiens, quelle susceptibilité. Ils pouvaient bien faire un énième rapport sur lui s'ils voulaient ou le recoller au fond d'un trou, même là-bas, Han parvenait à être pénible. Un talent si naturel, que voulez-vous, qu'il exploitait avec tant d'ardeurs.

Il fut traîné dans les couloirs avec cette odeur de soufre, les mains menottées sur le devant, tenu par deux gardiens qui devaient parfois le pousser un peu brusquement pour qu'il avance assez vite. Désolé les gars, pas contre vous, il avait juste décidé d'être chiant. Au bout du couloir, une énorme cage de fer qui servait d'ascenseur les attendaient, porte grande ouverte. Une fois à l'intérieur et le système enclenché, ils grimpèrent avec une certaine lenteur, ses deux gardiens toujours silencieux. Eh, même pas un petit sourire, ça leur ferait bien ! Les étages défilèrent et Han soupira un peu, ses pensées voletant vers Chewie. Courage, mon vieux, ils allaient très vite s'en sortir, à présent, tout était prêt ! Et grâce à un autre prisonnier qui préparait son plan depuis avant même leur arrivée et qui devait tout déclencher aujourd'hui. Parfait, Han se languissait du monde libre et avait plus que hâte de filer retrouver Leia ! Depuis qu'ils étaient arrivés ici, chaque seconde possible avait été prise pour collaborer avec leur collègue enfermé et aider à réaliser son plan. Pratique, aussi, de pouvoir compter sur un peu de corruption au moment opportun ! L'ascenseur stoppa dans un grand fracas de ferraille puis ses charmants accompagnateurs le poussèrent à l'extérieur.

De longues minutes plus tard, après avoir traversé une bonne partie du complexe, il arriva enfin dans le bureau du directeur. Ce dernier disposait de très grandes baies toute en longueur, qui offraient une vue panoramique sur les mines, les allées et venues, les entrées et les sorties, départs des navettes et ainsi de suite. Segura attendait près d'une des baies, les mains derrière le dos et le regard sombre, aussi furieux que le jour où Han avait "accidentellement" démoli une des plus grosses machines d'extraction en coupant quelques fils de connexion et en lâchant deux ou trois rochers dessus. C'était pour se mettre en jambes, comme il venait juste d'arriver, il avait voulu se détendre un peu. Hum, bref. Il soutint tranquillement le regard du directeur, répondant à son air noir par un sourire amical. Le gros homme se mit s'énerver, de plus en plus fort, parlant autant avec ses mains qu'il le faisait avec ses gros yeux globuleux. Il était lancé lorsqu'on entendit tout à coup une brusque explosion, avant qu'une fumée noire ne s'élève de la mine principale. Han leva les yeux au ciel lorsque le dirlo s'étouffa et pointa un doigt accusateur sur lui, en s'étouffant à moitié, hurlant toujours.

– Pourquoi vous me regardez comme ça ? Pour une fois que je n'y suis pour rien !

Il avait participé, soit, mais pas commandité ! Le gros directeur sortit en courant, alors qu'une alarme résonnait dans toutes les mines. Ah, le grabuge, ça, c'était dans les gènes de Han ! Il donna un violent et brusque coup d'épaules dans le gardien de droite puis se retourna aussitôt pour donner un coup de genou dans les bijoux de famille à celui de gauche. Il poussa un gémissement à fendre les pierres, pendant que son collègue se relevait et prenait son arme. Le contrebandier se jeta sur lui avant qu'il ne puisse tirer puis le frappa à la tempe avec les coudes joints, refrappant l'autre dans la foulée. Comme quoi, les bagarres presque au quotidien, ça servait ! Lorsqu'il fut assuré que les deux étaient bien assommés, Han s'agenouilla près de celui de droite puis tira les clés des menottes qu'il portait à la ceinture, jurant en ayant du mal à les insérer dans la petite serrure. Allez, allez,allez, on s'active, il ne devait pas faire attendre Chewie ! Dehors, le chaos virait au cauchemar, tous les prisonniers avaient des ordres bien précis. Dès qu'il fut libre, Han se frotta vite fait les poignets puis prit leurs armes aux deux gardiens avant de bondir au-dehors, courant retrouver Chewie. Ils avaient très peu de temps, il fallait en profiter !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 666
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Kessel] Petits ennuis dans les mines   Ven 17 Nov - 15:28

PNJ Directeur Segura, gérant de Kessel.

S'occuper de tout ce tas d'incapables, de moins-que-rien, de voyous, de vauriens et de déchets issus de tous les coins de la galaxie n'était déjà pas un travail reluisant et agréable, mais cela devenait bien pire lorsque les officiers de l'Empire estimaient drôle de leur envoyer aussi des Rebelles plutôt que de les faire directement exécutés pour leurs crimes. En particulier ce Rebelle-là... Ce type avait déjà à son actif une liste de faits longues comme le bras et traînait une réputation de voleur, vaurien et fauteur de troubles assez conséquente, sans oublier sa nouvelle passion, combattre l'Empire aux côté des stupides Rebelles ! Pourquoi ne pas être resté un simple contrebandier ?! Lui et son ami Wookie, deux des pires plaies que cette galaxie avait le malheur de connaître, que cet abruti d'officier Chiss avait jugé bon de lui faire envoyer. Segura détestait autant les non-humains que Tarkin lui-même et plus encore lorsqu'ils s'amusaient à lui envoyer ce genre de rebuts. Les faire exécuter était sans doute trop difficile pour lui, à moins qu'il ne s'agisse d'une nouvel preuve de son humour plus que douteux.

Le vaurien fut enfin amené dans son bureau, menotté et encadré par deux des gardiens. le directeur tourna lentement la tête vers lui, son regard s'assombrissant encore en voyant le sourire décontracté que le prisonnier affichait. Sa fureur ,'en fit qu'encore plus augmentée. Ils avaient tout essayé pour le mettre au pas et lui faire fermer cette trop grande gueule, tout ! Ce type avait été battu, humilié, enfermé dans les quartiers d'isolement, privé de nourriture et d'eau, contraint aux travaux les plus durs, mais rien à faire. Même une fois réduit à presque rien, tombé à genoux, il continuait d'être provocant et de ne pas faire disparaître cet air de fierté et de moquerie. S'en était trop ! Le directeur en perdait son sang-froid, hurlant de plus en plus fort contre lui. Il haïssait les Corelliens, à cause de leur mentalité, et haïssait surtout ce Corellien-là ! Il était lacé dans une longue diatribe en lui promettant les pires horreurs pour son comportement lorsqu'il fut interrompu par une brutale explosion, au-dehors. Le souffle coupé, il se précipita aux baies voir ce qui arrivait, la bouche entrouverte. La... la mine principale... Le directeur se retourna d'un bloc en direction de Solo, un doigt accusateur planté vers lui, l'indignation l'empêchant de parler sur le coup.

– Pourquoi vous me regardez comme ça ? Pour une fois que je n'y suis pour rien !

Pas le temps pour l'insulter plus avant, l'alarme résonna. Il courut en-dehors de son bureau vers vers le poste de contrôle principal de sécurité, vérifier que les cellules et les postes de contrôle des prisonniers n'avaient pas été endommagés dans l'explosion, que la population carcérale était toujours sous contrôle. S'il en eut un gros espoir, il déchanta très vite lorsque son capitaine lui révéla d'un ton un peu paniqué toute l'étendue des dégâts. Pour en arriver là, des explosifs avaient dû être placés discrètement un peu partout, avant d'être tous enclenchés en même temps, à des points stratégiques. Et merde. Prenant la radio, il donna l'ordre à tous les gardiens de se reprendre vite et de laisser tomber les secours, pour ceux qui s'y engageaient déjà, la priorité était d'empêcher les évasions ! Peu importe pour la racaille ou les membres du personnels qui s'étaient retrouvés coincés sous les débris, ils s'en soucieront plus tard. Son capitaine lui signala qu'il avait tout de mal de gardes pris dans les décombres et quelques prisonniers aussi. Bon sang, mais peu importe, le reste allait s'évader !

– Bloquez tous les accès aux hangars et formez une ligne de défense autour de la mine principale, empêchez-les de sortir ! Tirez dans le tas si nécessaire mais je ne veux qu'aucun des appareils ne puisse quitter les mines !

Personne n'ira se plaindre si des criminels étaient tués en essayant de s'enfuir. Au même moment, un autre gardien vint l'avertir qu'on avait retrouvé deux soldats évanouis et désarmés dans son bureau et que Solo s'était enfui. Ce petit fumier... Segura lui aboya d'envoyer des hommes à sa poursuite, puis donna l’autorisation à tous de tirer à vue. Ses hommes engagèrent aussi le combat contre les prisonniers.

______

Indics : 19 aux dés, le combat tourne aussitôt en faveur des prisonniers, bien préparés depuis longtemps à cette attaque, et une large percée dans la ceinture de défense s'opère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 89
Espèce : Humain
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Kessel] Petits ennuis dans les mines   Ven 17 Nov - 17:15

Rien de tel qu'un si beau chaos et si un grand chantier pour lui remémorer les plus belles années de son adolescence ! Et ce malgré une douleur persistante dans la hanche dû à un sale coup reçu la veille pour "tentative de rébellion". Comme s'il ne faisait que "tenter" de se rebeller ! En chemin, il fonça à la façon très élégante d'un bantha en charge sur un gardien qu'il croisa dans les escaliers et le fit tomber sur son collègue derrière. Tous deux retournèrent au rez-de-chaussée par la voie rapide, en dévalant en roulés-boulés tout le reste de la descente puis terminant leur course en battant des bras pour essayer de retrouver leur équilibre. Lui-même eut un peu de mal à ne pas se les prendre à son tour et continua de courir vers la sortie du bâtiment, surgissant dehors au milieu des cris et des tirs. Franchement, ces gardes, ils auraient dû s'attendre à un coup de genre ! Comme si on pouvait faire confiance à un tel ramassis de voyous et espérer que chacun reste calme ! En plus, il n'y était pour rien, cette fois-ci ! Pas comme sur Corellia où il avait très légèrement poussé les foules.

Mais à la différence de Corellia, ici, il n'y avait pas de petites rues où on pouvait les traquer et piéger, et par-dessus tout, chacun des prisonniers avait la rage au ventre, on était loin des manifestants pacifiques ! Han plongea au sol en entendant un coup de blaster derrière lui puis se réfugia derrière un muret. Six hommes venaient dans sa direction et tiraient, poussant le contrebandier à se remettre très vite à l'abri avant de se repositionner. Il mit en meilleure position puis tira à son tour, pas envie de perdre du temps, Chewie l'attendait ! Et elle avait intérêt à aller bien, la boule de peluche ! Et surtout, à être au bon endroit au moment voulu, Han ne quittera pas cette planète sans son coéquipier de toujours, même s'il devait affronter l'armée impériale toute entière pour fuir avec Chewie. Il tira encore et encore puis dû déguerpir très vite sans parvenir à se débarrasser d'eux, ils approchaient trop vite. Dévalant une petite pente, il se cassa la figure en bas puis se remit à couvert en se recevant un coup qui ricocha à son épaule. La brûlure du coup fut très vite e il sentit du sang couler.

– Allez, mon vieux, marmonna-t-il pour lui-même. Tu t'es tiré de situations plus désespérées que ça !

Il saisit une grosse pierre, la soupesa, puis se redressa pour la jeter à la tête du gardien de tête, de ses poursuivants, avec un large sourire de satisfaction lorsqu'il entendit un gros "crac" venant de son nez. Un geste qui dû agacer un tantinet les autres car les tirs redoublèrent aussitôt. Il répliqua avec son propre blaster, tout en fuyant, puis cria un peu plus loin "Chewiiie !" en reconnaissant la peluche de deux mètres de haut et armée jusqu'aux dents. Enfin ! Son ami Wookie tira à son tour sur les gardes qui suivaient encore et les dégomma tous sans faire de quartier. Merci, merci, merci mon vieux ! Il l'adorait ! Il eut même droit à un bref câlin poilu de son partenaire, lui tapotant dans le dos en lui disant de venir, ils se tiraient de là. De leur côté, près de la mine principale, les forces du directeur s'étaient heurtées à une résistance musclée des prisonniers et leur tentative de les contenir avait déjà été réduite à néant. Allez, direction les hangars ! Le plus gros des troupes y avait été dirigée, néanmoins, tous les prisonniers s'y rendaient aussi. Han évita de justesse de se faire désintégrer par un tir lourd grâce à Chewbacca, qui le poussa derrière un abri avec lui pile à temps.

– Combien de fois je serais mort, sans toi...

Il lui tapota le dos, aussi haut qu'il pouvait atteindre, puis se lança à nouveau dans la mêlée. Premier objectif, forcer les entrées des hangars. Les prisonniers avaient tué certains gardiens s'occupant des matériels lourds et s'en servaient pour pilonner les accès. Mais les accès étaient blindés, pas moyen comme ça... Il allait falloir tenter quelque chose d'un peu moins bourrin, comme technique. Han bifurqua et partit sur le côté, toujours au milieu des tirs violents. C'était la guerre totale, cette fois-ci, les deux camps avaient envie d'en découdre. Il arriva avec beaucoup de peine et de temps, avec l'aide de Chewie, au poste de contrôle des portes. Un seul soldat y était, les autres partis aider leurs confrère, et le wookie le fit voler à travers la pièce d'un seul coup de poing. Le contrebandier mit son arme dans son dos puis s'intéressa au poste de contrôle. Ces imbéciles avaient bloqué le système pour la sécurité mais il devrait pouvoir s'en arranger. Les accès aux hangars s'ouvrirent en partie et il lança aussitôt à Chewie de venir. Du poste, ils pouvaient rejoindre plus facilement les hangars puis s'engouffrer dans un vaisseau.

_______

Dés

1 : Jet pour se débarrasser de ceux qui me suivent, pas concluant du tout.
2 : Jet pour Chewie contre l'équipe, très réussi.
3 : Forcer le passage des hangars, échec.
4 : Jet pour débloquer les accès depuis le poste de contrôle, réussite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 666
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Kessel] Petits ennuis dans les mines   Dim 19 Nov - 18:29

Appuyé des deux mains contre le rebord de la table, le directeur sentit une grosse goutte de sueur couler avec lenteur sur sa tempe puis tomber sur le col de son uniforme impeccable, regardant les écrans de contrôle et de sécurité avec les yeux lui sortant presque de la tête. Les prisonniers avaient dû préparées cette tentative d’évasion depuis très longtemps et la ligne de défense formée dans l’urgence autour de la mine principale n’avait même pas duré plus d’une minute avant d’être très largement percée. Il cria presque à ses officiers de sortir l’artillerie lourde et surtout de défendre les hangars coûte que coûte, d’opposer une meilleure défense que ça ! Qu’est-ce qu’ils attendaient, qu’on leur lance une invitation ?! Il arracha presque le micro des mains de son subordonné et ordonna ensuite de viser en priorité les leaders de cette affaire, soit toutes les « fortes têtes » qu’ils avaient actuellement entre les griffes, dont Solo. Ça l’étonnerait bien qu’il n’y soit pour rien ! Et même si c’était vrai, personne n’ira le pleurer, ce type ! L’équipe envoyée le re-capturer ne devait pas prendre de gants, qu’elle lui tire une balle dans en pleine tête et qu’on en parle plus !

La mêlée avait virée à la bataille rangée, certains des chars d’assaut avaient été pris d’assaut par les prisonniers, qui s’en servaient maintenant pour pilonner les accès aux hangars. Ah, ils pouvaient essayer, tout était très bien blindé ! Il y avait veillé, comme pour tous les points sensibles des mines et les prisonniers s’y cassèrent d’ailleurs les dents. Parfait. Segura courut vers un autre poste puis fit changer de stratégie, redéployant ses hommes pour bloquer les rebelles entre les portes et les tirs, qu’ils les abattent tous s’ils refusaient de se rendre. Le haut commandement aura sa peau s’il laissait tant de prisonniers s’échapper, mieux valait encore qu’ils meurent dans cette émeute, lui au moins pourra conserver son poste et prouver ainsi qu’il était capable d’empêcher les évasions. Un large sourire de victoire éclaira son visage lorsqu’il vit les morts commencer à s’accumuler, du côté des prisonniers, un sourire qui fondit comme neige au soleil lorsque les portes s’ouvrirent tout à coup, en bonne partie. Que, que…

– Bloquez tout !

– Le système est bloqué, monsieur, il faudrait être sur place et…


Le directeur ne prit pas la peine d’écouter la suite, il ordonna aux chars et aux hommes manœuvrant l’artillerie lourde de faire feu sur tous les vaisseaux qui tenteront de décoller. Les tirs se recentrèrent puis le bal fut ouvert, les cinq premières navettes furent explosées en plein vol avant même que leurs pilotes du jour n’aient eu le temps de s’éloigner des hangars à plus d’une vingtaine de mètres. Au même moment, Solo et son ami Wookie furent repérés à l’intérieur du second hangar. Segura envoya une partie de ses hommes disponibles pour les arrêter puis pressa son subordonné d’afficher les écrans de contrôle. Allez, ils avaient l’autorisation de tirer à vue, qu’ils s’en débarrassent une bonne fois pour toute ! Mais rien ne se passa comme le directeur le voulut, rien du tout. Sa tension artérielle, déjà très élevée, monta encore un cran au-dessus lorsqu’il assista au désastre et surtout, à la fuite des deux contrebandiers, qui passèrent entre les tirs. Ces… Ses hommes, de leur côté, avaient pu stopper tous les autres pilotes et achever de capturer ou tuer les autres. Le directeur se redressa avec lenteur, en se tenant la tête entre les mains.

– Monsieur… ?

– Signalez l’évasion le plus largement possible, avec le descriptif de leur navette. Et terminez de ramener ceux qui respirent encore dans leur trou.


Voilà pourquoi ils auraient dû exécuter ce type et le Wookie avec pendant qu’ils en avaient la possibilité ! Enfin… C’était fait… Il marmonna entre ses dents puis dicta à n autre de ses hommes le message, à diffuser le plus largement possible et à transférer également à tous les officiers Impériaux. Un Rebelle à ajouter une fois de plus aux têtes très recherchées.


________

Dés : Réussite pour empêcher les évasions, sauuf celle de Solo et Chewbacca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: [Kessel] Petits ennuis dans les mines   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Kessel] Petits ennuis dans les mines
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mines de la Moria
» 01.01/29.C.Chicago - Mettre les petits plats dans les grands...
» ULLA X CANICHE F 4 MOIS LES PETITS INNOCENTS FA 27
» comment appelle-t-on ?
» [CLOS] De nouveaux petits ennuis {Aoi}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Mon Calamari-
Sauter vers: