AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un grand bouleversement de la Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 10
Crédits : 12
Date d'inscription : 30/10/2017
Emploi/loisirs : Chevalier Jedi

Une vie
Armes: Double sabre laser bleu
Maître / apprenti(e): Ngani Zho / Dar'Nala
DC: Aucun
Infos fermées
MessageSujet: Un grand bouleversement de la Force   Lun 30 Oct - 14:29

La sensation d’un vent léger contre sa joue fut la première sensation qui arriva à Satele, suivie de celle d’une main douce et ridée contre son cou, prenant son pouls. Elle ne parvint pas à ouvrir les yeux tout de suite, couchée dans de l’herbe épaisse, sur le côté, la respiration régulière quoi qu’assez lourde. Elle était non loin de chez elle, à se reposer un peu au bord de l’eau puis… La Force… Un gigantesque trou noir l’emportant, sans qu’elle ne puisse rien faire, l’emmenant en une vague assez violente, puis elle avait perdu connaissance. Un malaise lié à la grossesse ? Était-elle tombée malade ? Elle devait… se relever… Prendre contact avec maître Zho ou aller voir un médecin, faire quelque chose. Le bébé bougea tout à coup dans son ventre, elle pouvait le sentir même dans cet état semi-comateux, et ce simple fait la rassura déjà énormément, son enfant allait bien, elle ne l’avait pas blessé involontairement en s’effondrant comme ça.

Ce qui l’inquiétait plus était qu’elle entendait des voix autour d’elle. La voix assez grave et douce d’un homme, sans doute, et des voix plus fluettes, appartenant sans dote à des enfants. Qui avait bien pu la trouver ? Sa maison était très isolée, pourtant, en pleine campagne dans une combe, non loin d’un étang vaste où elle aimait se promener les beaux jours, comme aujourd’hui, éloignée de presque une heure de marche du village le plus proche. Peut-être des habitants de la région qui, en marchant ou en chassant, lui étaient tombées dessus… Une bien une famille passant dans le coin par hasard… En tout cas, ce n’étaient pas des ennemis, ils en auraient déjà profité pour la tuer pendant qu’elle ne pouvait pas se défendre. Avec un immense effort de volonté, elle rouvrit enfin les yeux, accompagné d’un bref gémissement en sentant la nausée monter. Par tous les Jedis, que s’était-il passé ?!

Sa vision, d’abord trouble, s’éclaircit lentement et elle finit par voir un vieil homme agenouillé près d’elle, avec deux gamins blonds derrière. L’un des deux était nettement plus petit que le second, d’ailleurs. Jamais vus dans le coin, sans doute un grand-père de la région avec ses deux petits-enfants. Puis, à travers le brouillard lui embrumant encore les sens, elle finit par distinguer le Côté Lumineux et puissant de la Force se dégageant du grand-père, puis des deux enfants. Que… Il lui fallut une bonne minute pour se redresser puis elle se tourna de l’autre côté pour vomir un peu de bile dans l’herbe, au pied de l’arbre, l’estomac retourné. Merde… Si un Jedi lui était tombé dessus ici, il avait voir sa grossesse et elle allait être… Retombant assise devant eux, elle soupira longuement, avec un regard un peu morne. C’était bizarre, elle ne le reconnaissait pas du tout, ni lui ni les deux enfants.

– Ce n’est pas du tout ce que vous croyez, souffla-t-elle en posant les deux mains sur son ventre.

Elle réfléchira plus tard à une histoire à raconter, pour se justifier, un autre fait venait de la frapper soudainement. Elle ne se trouvait plus du tout au bord de l’étang mais à l’extérieur tout juste d’une petite ville, qui ne ressemblait en rien à celle où elle s’était déjà rendue près de chez elle, ils n’étaient plus le matin mais en milieu d’après-midi, d’après la hauteur du soleil, et il faisait beaucoup plus chaud qu’il ne devrait.

– Qui êtes-vous ? Et où sommes-nous ?!

_________________
"Qui refuse le combat a déjà perdu la guerre."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 94
Crédits : 101
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Mar 31 Oct - 9:12

La séance avait été bien longue, aujourd’hui, depuis tôt ce matin jusqu’en début d’après-midi. Obi-Wan se frotta un peu la nuque en reprenant le chemin pour rentrer au Temple, avec les deux jeunes Padawans, convaincu qu’il était bien préférable de n’avoir qu’un seul apprenti à la fois plutôt que deux, surtout avec des niveaux si disparates. Ben n’aimait guère utiliser son sabre d’entraînement ni les bâtons en bois, mais il apprenait vite malgré tout, dès lors qu’on arrivait à le faire se concentrer. Il était acharné au travail et avait aussi cette fâcheuse manie à tout garder pour lui, ses pensées et émotions, jusqu’à en arriver parfois à un point où il était au bord de l’explosion. Anakin, de son côté, était nettement plus vif une fois qu’il surmontait sa timidité et était plus à l’aise dans l’apprentissage de la Force que dans celui du combat à mains nues ou avec des armes. Ces deux enfants avaient un lien étroit avec la Force mais ne l’appréhendaient pas vraiment de la même façon… Anakin semblait en être enjoué et vouloir apprendre toujours plus, alors que Ben semblait, à Obi-Wan, bien plus réservé, voire distant et peu sûr de lui. C’était une sensation assez étrange.

Le vieil homme sourit faiblement en songeant qu’après le grand-père, le père, il s’occupait maintenant des petits-enfants, il fallait croire que ce sera son rôle jusqu’à ce que mort s’ensuive. Mais il le fallait bien. Odan Urr avait complètement disparu et on ignorait si c’était car il avait été repris par la force ou s’il avait été capturé. Quand à l’ancien maître d’Obi-Wan, il était aux prises avec l’Empire, à l’heure actuelle, il était heureux que Ben n’ait pas été avec lui lorsqu’il s’était fait capturer. En ce moment même, leurs compagnons et les rebelles avaient dû déclencher les hostilités avec l’Empire, sur Alderaan, que la Force fasse qu’ils s’en sortent tous sans déchirure. Obi-Wan fut arraché à ses pensées lorsqu’une onde de Force proche les frappa soudainement, ce même sentiment de déchirement survint, une nouvelle faille… Une autre personne avait dû être projetée dans ce temps. Il bifurqua aussitôt en disant aux deux enfants de le suivre, marchant un peu plus vite et se rapprochant de Knossa par la même occasion. C’est à moins d’une dizaine de mètres des premières maisons de Knossa qu’il vit une femme couchée sur le côté, dans l’herbe, visiblement évanouie.

En s’approchant d’elle, baignée dans le Côté Lumineux alors que la Force se refermait avec lenteur, le vieil homme put voir qu’elle était enceinte, et de façon visiblement bien avancée, déjà. Une Jedi ? Agenouillé près d’elle, il mit deux doigts contre son cou pour prendre son pouls et vérifier si elle respirait comme il fallait, si elle était blessée ou non. Mis à part un état de fatigue évident, sans doute dû au bébé qu’elle portait, elle semblait en bonne santé… Obi-Wan se concentra alors plus sur ses traits, fouillant sa mémoire pour savoir s’il avait déjà vu ce visage dans les archives, à un moment de sa vie. La réponse lui vint pendant que la jeune femme donnait des premiers signes d’éveil et il se redressa un peu, tout en recommandant aux deux enfants de rester près de lui, de ne pas s’éloigner. Et bien, on dirait que les descendants de Revan étaient assez nombreux à revenir, comme ceux de Luke. C’était un honneur de la rencontrer. Il la laissa reprendre ses esprits sans la brusquer, s’écartant un peu lorsqu’elle se retourna pour vomir de la bile, près de l’arbre à côté. Hum, l’amener chez un médecin ne serait pas une mauvaise idée, ne serait-ce que pour faire contrôler son état de santé général et celui du bébé. Elle se rassit finalement, encore plus pâle que toute à l’heure.

– Ce n’est pas du tout ce que vous croyez.

Elle avait placé les mains sur son ventre, arrachant un faible sourire au vieil homme. Si, c’était exactement ce qu’il croyait mais il ne comptait pas lui en tenir rigueur. Déjà parce qu’ils savaient déjà, grâce à l’Histoire, qu’elle avait eu un descendant, ensuite parce que les temps changeaient et que contrôler les femmes de l’Ordre attendant un enfant était tout sauf une priorité.

– Qui êtes-vous ? Et où sommes-nous ?!

– Je m’appelle Obi-Wan Kenobi, et voici Ben Skywalker et Anakin Solo. Vous vous trouvez près de Knossa, sur Ossus, nous ne sommes pas bien loin du Temple.

Il recula un peu pour ne pas lui donner l’impression d’étouffer ou de lui vouloir le moindre mal, puis commença avec patience et douceur à lui expliquer comment elle était arrivée ici. C’était le genre d’histoires qu’on avait bien des difficultés à croire, il le savait bien… C’est pourquoi il prit un soin infini à tout expliquer et détailler, lui rappelant ses propres sensations et ce qu’elle avait ressenti avant de s’évanouir pour la convaincre qu’il ne se moquait pas d’elle ou qu’elle n’hallucinait pas. Sans doute était-elle choquée ou refusait d’y croire… Le vieil homme fit une légère pause, assis dans l’herbe à quelques pas d’elle. Il avait le sentiment que bien moins d’arrivées se faisaient, ces derniers temps, et avait cru que la force avait cessé de projeter ainsi des personnes dans ce temps, c’était une erreur. Mieux valait cependant, pour Satele, qu’elle arrive sur Ossus que sur d’autres planètes plus agitées, comme Alderaan à ce moment précis. Enceinte et fatiguée comme elle l’était, ce serait du suicide pur.

– Je ne me moque pas de vous, reprit-il d’un ton serein. Et les preuves, si vous ne désirez, ne manque pas non plus, consulter l’holonet suffira à vérifier la date. Par ailleurs, que vous soyez enceinte n’est pas gênant, d’autres membres de l’Ordre sont aussi parents.

Il se leva souplement, après cette dernière phrase, jetant un coup d’œil autour d’eux par réflexe, assuré qu’aucune menace n’arrivait de façon imminente. Puis il lui tendit la main pour l’aider à se relever, à son tour, en lui proposant de voir un médecin en ville avant de faire quoi que ce soit d’autre. Il en connaissait un ou deux et ça ne lui fera pas de mal, bien au contraire, elle lui semblait assez à cran.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 10
Crédits : 12
Date d'inscription : 30/10/2017
Emploi/loisirs : Chevalier Jedi

Une vie
Armes: Double sabre laser bleu
Maître / apprenti(e): Ngani Zho / Dar'Nala
DC: Aucun
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Jeu 2 Nov - 11:06

– Je m’appelle Obi-Wan Kenobi, et voici Ben Skywalker et Anakin Solo. Vous vous trouvez près de Knossa, sur Ossus, nous ne sommes pas bien loin du Temple.

Kenobi, Skywalker et Solo, aucun de ces noms ne lui étaient familier, elle était certaine de n'avoir jamais rencontré d'autres membres de leurs familles de sa vie entière. Autre point... "Près du Temple Jedi sur Ossus" ? Comment ? Elle n'était pas... Silencieuse, elle écouta celui qu'elle devinait comme étant un maître Jedi, même s'il ne l'avait pas dit explicitement, tout en passant une main pour dégager ses cheveux de son visage et essuyer la légère couche de sueur sur son front. Il avait un peu reculé, avant de se mettre à parler, toujours avec ce ton si calme et mesuré de ceux qui avaient vu trop de choses affreuses pour être de nouveau aptes à l'insouciance. A mesure qu'il parlait, Satele sentit la nausée revenir en force, accompagnée d'un sentiment de folie pure, le mal de tête frappait fort... Comment ? Comment la Force pourrait-elle faire cela ?! Quelle était cette folie ? Et des Siths arrivaient également ?! Troublée, elle se frotta un peu les yeux, avec d'immenses difficultés à avaler ça.

C'était trop dingue pour l'avaler, et pourtant, toutes ces sensations qu'il évoquait, elle les avait connu, ressenti, il pouvait en parler sans même qu'elle ne les ait évoqué, preuve qu'il connaissait déjà ce sujet. Par ailleurs, il était évident qu'elle ne se trouvait plus près de chez elle, la température, le paysage, tout le lui prouvait. Lorsqu'il se tut, Satele laissa retomber sa tête contre l'arbre derrière elle, son regard dérivant sur les deux petits garçons, près du maître Jedi. Pourquoi cette époque... ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi s'était-elle retrouvée aspirée dans cette faille ? S'il s'agissait de mener la guerre en bonne et due forme, elle ne pouvait plus comme il y a deux ou trois mois, plus aucune protection n'était suffisante, maintenant, pour le bébé. Se sentir aussi inutile lui pesait sur les nerfs.

– Je ne me moque pas de vous, reprit-il d’un ton serein. Et les preuves, si vous ne désirez, ne manque pas non plus, consulter l’holonet suffira à vérifier la date. Par ailleurs, que vous soyez enceinte n’est pas gênant, d’autres membres de l’Ordre sont aussi parents.

Ah ... ? Il y en avait d'autres ? Et le Conseil ne leur disait rien ?! Les mentalités avaient évolué à ce point depuis son époque ?! Clignant des yeux plusieurs fois, pour se reprendre et chasser un peu la fatigue, elle attrapa la main tendue pour se relever, toujours avec ce mal de crâne persistant, puis hocha vaguement la tête lorsqu'il lui proposa de la conduire voir un médecin, en ville. Pour elle-même, elle n'en voulait pas, sachant déjà qu'aucun médecin ne pourra rien faire contre de la fatigue due à une grossesse avancée, par contre, elle voulait être sûre que tous ces bouleversements n'avaient pas affecté son bébé. En chemin, son souci principal fut de digérer tout ce que maître Kenobi lui avait dit, réussir à l'accepter et l'intégrer. C'était trop d'un coup... A moins qu'elle ne soit simplement pas dans son état normal et acceptait moins bien bien les situations tendues. Une fois en ville, elle patienta le temps qu'un docteur la voit "en urgence", assise dans la salle d'attente. Elle en profita pour continuer à glaner des infos, comprendre.

Obi-Wan lui faisait l'effet d'une personne très calme et sereine, sûre d'elle et confiante en les autres. Il lui rappelait beaucoup maître Zho, à sa manière... Un homme rendu sage par les combats et l'expérience de la vie, peu enclin au jugement rapide et patient. Les deux enfants, quant à eux, étaient de la même famille, de ce qu'elle compris, des cousins visiblement. Les deux parents du plus grand, Ben, étaient Jedis, eux aussi. Les temps avaient donc bien changé. Les autres Jedis étaient actuellement en guerre, de ce qu'il lui expliqua ensuite, du moins, une bataille sur Alderaan. Et bien... Cette planète aura eut son lot de combats, c'était affreux pour un si bel endroit. La conversation se termina lorsque le médecin l'appela, Satele fila assez vite, inquiète pour son bébé. Mais il allait bien, ce voyage bizarre ne l'avait pas ébranlé. Soulagée, elle remercia le médecin avec chaleur puis rejoignit maître Kenobi et les deux enfants pour se rendre au Temple.

– Qui sont les autres Jedis revenus dans ce temps ? Où en sont les forces de notre Ordre ?

_________________
"Qui refuse le combat a déjà perdu la guerre."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 94
Crédits : 101
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Sam 4 Nov - 16:59

Satele attrapa la main qu'il lui tendait et il l'aida à se relever d'un geste souple, avant de se mettre en marcha avec elle, vers la ville, sans lâcher un moment les deux jeunes enfants du regard. Au cas où. Peut-être était-il un peu trop protecteur, mais même ici, il ne pouvait pas s'empêcher de craindre qu'il leur arrive quelque chose. Ou qu'ils ne s'attirent des ennuis. Anakin, surtout, était très petit et encore fragile... Beaucoup influençable, également, bien que ce soit sans doute dû à son très jeune âge. Il finit d'ailleurs par la lui attraper la main tout en marchant pour être sûr de ne pas le perdre dans la foule, tout en recommandant à Ben de ne pas s'éloigner d'eux. Il continuait à donner des clés de compréhension à la jeune mère, répondant à toutes les questions qui pouvaient lui traverser l'esprit. Au milieu de la populace, ils étaient assez tranquille, personne ne faisait attention à des passants supplémentaires et ils ne devaient représenter un danger potentiel pour personne. Une femme enceinte, un vieillard et deux enfants, ça ne représentait rien de particulier, dans ce flot. Obi-Wan les emmena dans le quartier Nord de la ville, chez un médecin qu'il connaissait un peu et qui acceptera de voir Satele sans poser de questions.

Une fois dans la salle d'attente, il continua de l'informer jusqu'à ce qu'il fut temps pour elle de rencontrer le docteur. Pendant ce temps, le maître Jedi attendit tranquillement, méditant pendant que les deux enfants discutaient entre eux. Pourvu que tous se passe bien, pour leurs amis et alliés, sur Alderaan... Même s'ils étaient assez ombreux à s'y rendre, ils ne pourront pas concurrencer en nombre les forces impériales, tout devra être un équilibre entre le commando d'infiltration et les attaques de diversion. Silencieux, les jambes à moitié croisées, il attendait et réfléchissait,saluant de la tête les autres personnes venant s'asseoir dans la salle. Satele ressortit un moment plus tard et les rassura, aucune crainte à avoir pour la santé du bébé ou la sienne, tout allait très bien. Parfait. Ils purent reprendre le chemin du Temple Jedi et Obi-Wan reprit également la petite main d'Anakin dans la sienne. En campagne, ce n'était pas tant dans la crainte de le perdre mais plus l'optique de le rassurer, apaiser les craintes qu'il avait pour sa famille et lui montrer qu'il restait entouré, quoi qu'il advienne. A sept ans, il était encore si fragile.

– Qui sont les autres Jedis revenus dans ce temps ? Où en sont les forces de notre Ordre ?

– Une partie de votre famille est également de retour. Vos ancêtres, Bastila et Revan entre autres. Ce dernier a également évoqué brièvement une autre femme de votre famille mais je n'en sais pas encore plus. Il y a aussi beaucoup de membres de la famille de Ben et Anakin.

Il tâcha de lui donner un bon aperçu des forces actuelles de l'Ordre et de leurs capacités de défense et combat, en prenant tout d'abord en compte les forces, faiblesses et compétences de chacun de façon globale. Puis il lui donna des descriptifs un peu plus précis des différents membres de l'Ordre, sans l'assommer avec les profils qu'elle connaissait déjà bien, ceux des membres de sa famille, entre autres. Cette conversation-là les tint le temps de rentrer à l'abri du Temple, où Obi-Wan lâcha enfin la main d'Anakin, maintenant qu'il était sûr de le savoir en sécurité, puis proposa à Satele de s'asseoir quelque part pour vraiment tout lui expliquer en détails, car cela risquait d'être très long. Tous les événements depuis son époque jusqu'à celle-ci... Sans oublier les faits et gestes de l'Ordre depuis sa re-création, les accords passés avec les Rebelles et missions communes, etc.

– Cette discussion peut attendre une heure, si vous vous sentez encore fatiguée. Je peux tout vous raconter après avoir entraîné les enfants, ce soir, qu'en dites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 10
Crédits : 12
Date d'inscription : 30/10/2017
Emploi/loisirs : Chevalier Jedi

Une vie
Armes: Double sabre laser bleu
Maître / apprenti(e): Ngani Zho / Dar'Nala
DC: Aucun
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Dim 5 Nov - 12:01

– Une partie de votre famille est également de retour. Vos ancêtres, Bastila et Revan entre autres. Ce dernier a également évoqué brièvement une autre femme de votre famille mais je n'en sais pas encore plus. Il y a aussi beaucoup de membres de la famille de Ben et Anakin.

Bastila et Revan, de retour dans cette époque ? Ensemble ? Cette information la soulagea beaucoup car cela signalait que Revan n'avait été projeté dans cette époque alors qu'il était encore plongé dans le coté obscur. Il y avait donc une autre femme, en plus, elle la rencontrera sûrement très bientôt, patience. L'écoutant, elle tâcha d'intégrer au plus vite toutes ces nouvelles informations, marchant tout en mettant les deux mains contre son ventre, à la fois dans le but de préserver un peu son dos et en un geste protecteur. Elle ne se sentait pas vraiment comme une mère poule, à moins qu'elle ne se le nie à elle-même, mais sentir ce bébé bouger et grandir en elle ne pouvait pas la laisser indifférente. A son époque, elle avait dû songer à le laisser aux soins d'un autre, car la présence d'un enfant auprès d'elle aurait soulevé trop de questions et compromit sa position, comme celle de Jace. Mais ici... Si d'autres membres de l'Ordre étaient aussi parents, que c'était accepté, qu'elle ne risquerait pas d'être exilée pour ça, laisser l'enfant aux soins d'un autre lui semblait bien moins tolérable, quand bien même elle aurait une confiance absolue en la personne qui prendrait en charge son bébé.

Et en parlant de famille, celle de ces deux jeunes Padawans semblait également nombreuse, de retour dans cette époque. Il était très rassurant de savoir qu'une autre lignée que la leur allait se faire autant remarquer pour ses actions que pour son comportement, même si la famille du jeune Ben lui semblait encore moins saine que la sienne. De ce qu'Obi-Wan lui en décrivait, en tout cas... Les autres membres de l'Ordre revenus à cette époque avaient tous l'air normaux, avec des forces et atouts divers. Ensemble, ils arriveront sûrement à tenir la menace à l'écart, il y avait des compétences variées et des personnalités changeantes les unes des autres, c'était là un grand atout. La panique l'ayant prise plus tôt s'estompait, remplacée par un profond soulagement. L'Ordre était loin d'être perdu, même si la Force avait agi de cette façon, tout ira bien. En passant l'intérieur du Temple, elle secoua un peu la tête lorsque maître Kenobi lui proposa de s'asseoir ou se reposer, elle se sentait moins fatiguée que toute à l'heure et la nausée était passée. Ce maître Jedi lui semblait très protecteur, définitivement, cela se voyait à la façon dont il avait tenu la main au petit Anakin tout le long du trajet.

– Cette discussion peut attendre une heure, si vous vous sentez encore fatiguée. Je peux tout vous raconter après avoir entraîné les enfants, ce soir, qu'en dites-vous ?

– Ne vous inquiétez pas, je me sens bien, même mieux. Et si vous le souhaitez, je peux vous assister, pour exercer les enfants. Deux Padawans à s'occuper en même temps n'est pas forcément le plus simple.

Elle préférait s'occuper ainsi que de passer des heures à ressasser et réfléchir sur cette situation, par ailleurs, il était plus important de prendre du temps à enseigner aux plus jeunes qu'à se charger de soucis qui ne pouvaient pas être réglés dans l'immédiat. Elle s'informa sur les moyens disponibles au Temple en ce moment puis fut guidée par maître Kenobi dans une salle où se trouvait un espace pour s'entraîner et un autre où une cage d'énergie retenait une bête sauvage, présentement occupée à manger, qui se leva aussitôt pour grogner lorsqu'ils entrèrent. Satele s'en approcha avec le jeune Anakin, souriant un peu et posant une main sur son épaule pour l'inciter à approcher. La bête raclait et grognait mais elle était enfermée, il ne risquait rien. Satele commença par dire au jeune garçon que tous les êtres vivants étaient liés entre eux par la Force, cette dernière coulait en tous, et certains y étaient plus sensibles que d'autres. Chez ce petit garçon, elle ressentait facilement que la Force était puissante, en lui, il avait un très gros potentiel à travailler, pour peu qu'il soit guidé sur le bon chemin.

– Concentre-toi. Ressens la Force qui coule en elle et qui vient se lier à ta propre énergie. Tu pourras alors lui transmettre de l'apaisement, repousser son envie de tuer et déchirer.

Elle ne s'attendait pas à ce qu'il réussisse du premier coup, par contre, elle avait bon espoir qu'il trouve de façon intuitive cette source d'énergie. Pendant ce temps, maître Kenobi s'occupait du jeune Ben, un petit peu plus loin. C'était cela, leur rôle principal, enseigner, apprendre aux autres la patience et la façon de régler leurs ennuis. Pas la guerre... Il fallait combattre lorsqu'ils n'avaient pas le choix, lorsque le Côté Obscur menaçait de détruire, mais là n'était pas le vrai rôle de l'Ordre.

_________________
"Qui refuse le combat a déjà perdu la guerre."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 22
Crédits : 24
Date d'inscription : 20/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Lun 6 Nov - 14:04

Le petit garçon était prêt à courir devant, sur le chemin, avec Ben, lorsque son mouvement fut tout à coup interrompu par maître Kenobi, qui lui attrapa la main avant de marcher plus tranquillement. Mais… Il fit légèrement la moue mais n’osa rien dire, bien que l’envie lui brûlait de signaler qu’il n’allait pas se perdre en cours de route ni faire de bêtises. Puis pourquoi juste à lui ? Ben aussi était encore un enfant ! Bon, plus âgé, mais… Bon, d’accord, ne rien dire, cela valait mieux. Le maître Jedi était quand même très protecteur, encore plus que son oncle, Anakin n’aurait vraiment pas cru ça possible, s’il ne l’avait pas expérimenté. Sur le chemin, les deux adultes continuaient à parler des autres membres de l’Ordre et le petit garçon décrocha assez vite, pour regarder plutôt la nature et les quelques animaux qu’ils voyaient parfois. Ben et lui n’avaient pas le droit de quitter le Temple tout seul, c’était dommage car Anakin aimerait vraiment explorer les environs et s’approcher de plus près de certains endroits. C’était « pour leur sécurité », comme disait maître Kenobi, ce qui n’empêchait pas la tentation de désobéir d’être grande. Pour le moment, il était resté sage, refoulant l’envie grandissante de sortir juste un peu, pas très loin du Temple, en plus. Ce n’était pas si dangereux, non ? En arrivant, il pu déjà récupérer sa main, toujours tiraillé par l’envie de signaler qu’il n’avait plus cinq ans.

– Cette discussion peut attendre une heure, si vous vous sentez encore fatiguée. Je peux tout vous raconter après avoir entraîné les enfants, ce soir, qu'en dites-vous ?

– Ne vous inquiétez pas, je me sens bien, même mieux. Et si vous le souhaitez, je peux vous assister, pour exercer les enfants. Deux Padawans à s'occuper en même temps n'est pas forcément le plus simple.


Anakin échangea un bref regard avec son cousin, espérant que cette femme ne dise pas ça parce qu’elle les trouvait trop agités ou parce qu’elle pensait qu’ils allaient essayer de causer des ennuis à maître Kenobi… Ils se rendirent tous das une autre salle où ils étaient déjà venu l’autre jour, avec le vieux maître, et cette fois-ci, Ben alla de son côté avec lui, dans un espace plus dégagé, pendant qu’il suivait maître Shan. Même si elle semblait gentille, Anakin restait intimidé, il avait lu beaucoup d’histoires sur elle, dans les archives, elle était une « Figure » de l’Ordre et imposait donc une autorité naturelle. Elle sourit à nouveau et lui posa une main sur l’épaule en le poussant à approcher de la bête enfermée, dans sa cage d’énergie. Que devait-il faire ? Il releva le regard vers elle lorsqu’elle lui dit que tous les êtres vivants de cette galaxie étaient reliés entre eux par la Force, certains plus sensibles à elle que d’autre. Oui… Il hocha la tête, reportant le regard sur la créature, ensuite. Elle était très en colère… Raclant le sol de ses sabots, grognant et soufflant, frappant parfois la paroi d’énergie pour tenter de la briser. Leur présence lui avait complètement fait oublier la viande fraîche posée dans un coin de la cage, avec de l’eau.

– Concentre-toi. Ressens la Force qui coule en elle et qui vient se lier à ta propre énergie. Tu pourras alors lui transmettre de l'apaisement, repousser son envie de tuer et déchirer.

D’accord… Il s’approcha de deux petits pas, puis ferma les yeux un moment pour se concentrer. Ressentir la Force autour d’eux et de cette créature, se lier à elle par ce biais pour lui transmettre de l’apaisement. C’était le genre d’exercice qu’il aimait beaucoup, parce qu’on ne lui demandait pas de manier un sabre ou repousser des tirs et parce qu’il aimait ressentir cet immense flux d’énergie. Il leva un peu la main vers la bête, sans s’en rendre compte, en s’efforçant de rester vraiment concentré. Ce qu’il ressentait, pour le moment, c’était… La colère immense de la créature, sa fureur, elle voulait déchirer, tuer, ravager, Anakin ne sentait que ça. Il pinça un peu les lèvres en rouvrant les yeux, essayant de faire abstraction de tout ça pour ne garder que le calme qu’il devait lui transmettre. Les minutes s’écoulaient sans que rien ne se passe, il ne bougeait presque plus et ne parvenait pas à repousser cette colère. Le petit garçon referma les yeux, inspirant profondément pour chasser tout d’abord sa propre angoisse d’échouer. « On n’apprend rien en un seul jour », comme lui avait dit papa une fois. Une fois tout à fait calmer lui-même, il rouvrit les yeux puis se concentra de nouveau. Se lier à elle pour l’apaiser…


----

Jet de dés ici. Pas du tout réussi x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 94
Crédits : 101
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Jeu 9 Nov - 14:38

– Ne vous inquiétez pas, je me sens bien, même mieux. Et si vous le souhaitez, je peux vous assister, pour exercer les enfants. Deux Padawans à s'occuper en même temps n'est pas forcément le plus simple.

Certaine ? Il hocha la tête pour la remercier, puis la guida dans le Temple jusqu'à la salle où il devait se rendre ensuite avec les deux enfants. Tout était très calme, avec tant de chevaliers et maîtres partis pour Alderaan, maître Yoda, de son côté, devait soit être parti également, soit être occupé à méditer ou s'entraîner. Obi-Wan le voyait peu depuis qu'ils se chargeait des deux enfants, en attendant le retour de leurs maîtres. Mais si on savait où se trouvait Qui-Gon, Odan Urr, lui, avait totalement disparu... Personne ne l'avait encore dit à Anakin et maître Yoda n'avait pas encore retrouvé de trace du vieux maître. Avait-il été tué, avait-il rejoint la Force, avait-il été "repris" pour retourner dans sa propre époque ? Nul ne le savait... Cette hypothèse-là était la plus probable de toutes, car c'était déjà arrivé avec la petite Jaina. Obi-Wan soupira un peu en ouvrant la porte de la salle, laissant Anakin junior en compagnie de Satele, puis partit lui-même un peu plus loin avec le jeune Ben. En espérant que cette fois-ci, ça se passe un peu mieux que ce matin, qu'il y mette plus de volonté. Le vieil homme ne savait pas vraiment si ce manque de volonté venait du fait qu'il n'était pas motivé à s'entraîner ou à cause d'angoisse encore cachées, mais toujours est-il que chaque entraînement devenait un long combat où il était très ardu de se faire comprendre.

Obi-Wan commença par activer quelques sphères d'entraînement, en faisant fermer les yeux à son apprenti du moment, pour lui faire travailler la déflexion des tirs. C'était là un exercice qu'il lui faisait assez souvent répété, ces derniers jours, car le jeune garçon y mettait trop peu de concentration pour y réussir. Les séances de méditation n'étaient pas non plus très bonnes, il s'y endormait... Après Anakin qui y mettait toute la volonté possible, quitte à ne plus en dormir la nuit, et Luke qui voulait aussi progresser, avoir ensuite Ben à entraîner était un peu perturbant, tant il montrait clairement qu'il ne voulait pas être ici. Pourtant, interrompre son entraînement serait à la fois mauvais pour lui et les autres... Il ressentait son lien avec la Force mais ne la maîtrisait pas encore entièrement, si le Côté Obscur le trouvait, il serait facile à influencer puis faire basculer. Par ailleurs, comment laisser partir seul un enfant de cet âge, dans cette époque bouleversée et en portant ce nom ? Palpatine ignorait encore l'existence de cet enfant et cela devait rester ainsi aussi longtemps que possible. Obi-Wan l'incita une fois de plus à respirer à fond et se concentrer, de laisser le calme envahir son esprit et accueillir les flux de la Force.

– Ben... dit-il au bout d'un long moment à l'observer avec attention. Attends un peu.

Il fit s'écarter les sphères pour le moment puis se rapprocha du jeune garçon, avec une étrange impression de déjà-vu. Il posa une main sur son épaule puis le fit venir avec lui près des baies, à l'écart, pour que Satele et le petit ne soient pas dérangés dans leur propre entraînement par cette discussion.

– Veux-tu parler de ce qui te tracasse ? J'ai le sentiment que tu n'es jamais vraiment à ce que tu fais. Tu n'arrives pas à te concentrer. Qu'est-ce t'occupe tant l'esprit ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 12
Crédits : 13
Date d'inscription : 17/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan
Infos fermées
MessageSujet: Re: Un grand bouleversement de la Force   Mer 15 Nov - 22:13

Il était arrivé quelque chose à son père ou à sa mère, ou aux deux, il en était fermement convaincu... Ben pouvait le ressentir, sans expliquer précisément pourquoi, c'était comme ça, voilà tout. Il n'écoutait pas vraiment la conversation entre les deux maîtres, marchant devant en regardant autour de lui assez vaguement, plongé dans ses pensées. Tout allait de travers, depuis leur arrivée dans cette époque, c'était même encore pire que le temps qu'ils avaient quitté. Ben n'avait jamais pu réellement participer à la guerre mené par ses parents, il était trop jeune, même s'il avait été mêlé à certains événements, et en avait toujours ressenti une part de frustration, tout comme aujourd'hui, d'ailleurs. Sa famille allait mal et il ne pouvait toujours rien faire, rien du tout ! Ses parents étaient tous les deux loin, son oncle et sa tante aussi, et Jacen avait disparu... Cette affaire-là avait pas mal bouleversé Ben, il était convaincu que son cousin avait été fait prisonnier, depuis tout ce temps, par un Sith qui s'amusait à le torturer et à lui retourner le cerveau !Dans quel état allait-il être retrouvé ? Dans quel état toute sa famille allait revenir, d'ailleurs ? Et s'ils ne revenaient pas... Cette idée aussi l'angoissait, il ne pouvait pas la sortir de sa tête, ce serait horrible s'il arrivait quoi que ce soit à ses parents, qu'on lui annonce un jour que c'était fini, qu'ils étaient morts tous les deux... Peu importe pour ceux qui clamaient qu'il ne fallait pas s'attacher ainsi, il n'avait plus été séparé des siens depuis longtemps et refusait de l'être.

L'exercice que lui fit ensuite répéter maître Kenobi ensuite avait beau être simple, Ben était très loin d'être concentré et ne fit même pas l'effort de l'être plus que cela, pas plus que durant la matinée. En plus de son inquiétude pour sa famille, il se demandait aussi pourquoi la Force s'acharnait ainsi. Pourquoi ces failles, pourquoi ces troubles, pourquoi tout devait basculer en horreurs à chaque fois qu'ils retrouvaient un semblant de vie normale ! Pourquoi encore et toujours la guerre ?! La Force amenait tant de problèmes... Être sensible à elle vous faisait ressentir les souffrances des autres et attisait encore plus la haine et ce conflit incessant avec les Siths. Si Jacen n'avait pas été sensible à la Force, personne n'aurait tenté de l'enlever, dans cette époque. Il se mordit les lèvres presque jusqu'au sang pour retenir un soupir, puis referma les yeux, serrant la poignée de son sabre bien plus fort que nécessaire mais ne pouvant pas s'apaiser suffisamment pour l'exercice. Un sentiment d'injustice le traversait parfois, de la colère d'être attaché à l'entité toute-puissante et le lot d'ennuis que ça leur apportait sans cesse. Il essaya, pourtant, écouter Obi-Wan, tâcher d'être attentif. Sans succès pour aujourd'hui.Si seulement on pouvait se couper de la Force... Voilà deux ou trois ans qu'il n'avait plus réfléchi à ça sérieusement, plus depuis qu'il avait commencé à s'entraîner avec Jacen en fait, mais les récents événements remettaient tout en question.

– Ben... Attends un peu.

Oui ? Le jeune garçon rouvrit les yeux puis désactiva son sabre, lorsqu'il vit maître Kenobi pousser à l'écart les sphères pour le moment. Le maître Jedi lui posa une main sur l'épaule puis le poussa à le suivre plus loin, vers les baies vitrées. De leur côté, son cousin et la maître Jedi s'entraînaient toujours, plongés dans leur propre exercice. Anakin était si concentré, lui... Ben reporta le regard sur le vieux maître, levant le regard pour croiser le sien, attendant de savoir ce qu'il lui voulait. Si c'était de nouveau pour lui reprocher son manque d'attention, il avait déjà dit qu'il était désolé, c'était simplement aujourd'hui... Ou cette semaine. Hum, le mois entier. Ou peut-être un peu plus longtemps... Enfin, désolé, vraiment, il ne voulait causer d'ennuis à personne ni fatiguer les autres. Déjà que maître Kenobi ne s'occupait de lui que parce que son propre maître était loin, pour le moment.

– Veux-tu parler de ce qui te tracasse ? J'ai le sentiment que tu n'es jamais vraiment à ce que tu fais. Tu n'arrives pas à te concentrer. Qu'est-ce t'occupe tant l'esprit ?

Répondre directement et sans filtre "Laissez-moi tranquille" faillit bien lui échapper et il ne referma la bouche que d'extrême justesse, surtout en pensant à la réaction de ses parents s'il répondait comme ça à un maître Jedi. A la place, il essaya de sourire, un peu maladroitement, pour rassurer, pas certain que le succès soit au rendez-vous. Il n'avait pas envie d'en parler... On lui répondrait qu'il y pensait trop où était trop attaché, ce genre de choses, ce n'était pas ça qu'il avait besoin d'entendre. Apprenti ou pas, futur Jedi ou non, il ne pouvait juste pas considérer qu'aimer sa famille et vouloir la retrouver saine et sauve ne pouvait que mener au Côté Obscur. Mais c'était maître Kenobi, peut-être comprendrait-il... un peu ? Après tout, c'était lui qui avait éduqué grand-père, puis aidé papa, mais tout de même.

– Je m'inquiète juste pour mes parents, finit-il par dire à mi-voix. Pour Jacen qui a disparu depuis si longtemps. Le reste, je n'ai pas envie d'en parler.

Il avait de nouveau baissé les yeux, sur la fin de sa phrase, préférant regarder le paysage, par les baies, pour ne plus en dévoiler que nécessaire. Se couper de la Force, ou du moins, y réfléchir de nouveau... Ce n'était pas en tout cas dans ce Temple qu'il y arriverait.

– Je vais faire en sorte de plus me concentrer, désolé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un grand bouleversement de la Force
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier Pas vers le Grand Bouleversement x)
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Extérieure :: Ossus :: Knossa-
Sauter vers: