AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trafic médical [Alek, Calista]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Trafic médical [Alek, Calista]   Mar 31 Oct - 12:31

Les droïdes médicaux fumaient encore, en retombant sur le sol dallé en petits morceaux, leurs petits bips s'éteignant et laissant retomber un silence pesant dans la pièce. Alek arracha les derniers fils et capteurs de contrôle dont on l'avait entouré et se leva, attrapant ses vêtements pour les enfiler rapidement. Très bien, tout allait très bien, il n'était pas malade ni fou, il devait sortir de là ! Voilà des jours qu'il végétait ici, se souvenant à peine de son arrivée... Des bruits, des sons flous, il avait cru entendre la voix de Revan puis tout s'était confondu et mélangé. En se réveillant, il s'était retrouvé dans une station orbitale d'observation, appartenant à il ne savait qui, entouré par des droïdes chargés de "veiller sur son état physique et mental". Il n'avait pas cherché à en savoir plus ni à se demander si ces robots appartenaient à Plagueis ou à quelqu'un d'autre, récupérant son sabre laissé avec ses affaires puis les découpant en tranches avant de se préparer. Par quel putain de miracle se trouvait-il loin de Korriban, il n'en avait aucune idée, mais peu importe, il n'allait pas rester inactif éternellement.

Une petite navette volée lui permit de s'échapper, après avoir blessé et écarté de son chemin le jeune chargé de la surveillance du minuscule hangar. Il parvint à décoller avec un peu de peine, les idées encore très embrouillées et n'ayant aucune idée de l'endroit où il devait se rendre. Tout se bousculait dans un chaos complet, entre la douleur, les Siths, l'influence du Côté Obscur, et surtout, surtout, la mort de Nazénie, la souffrance qu'elle avait endurée aux mains de Plagueis... Plus que tout, il voulait la venger, il voulait lui rendre justice, il voulait traquer le Muun et lui faire payer dans le sang ce qu'il avait infligé à son amie ! Cette seule idée le harcelait, il ne savait même pas ce qu'il pourrait bien faire après, ne se souciait pas non plus que la vengeance n'apporte aucune solution. Elle était morte, bon sang ! Morte aux mains de ce Muun abominable ! Morte après des jours entiers de souffrance inimaginable ! Les larmes se mirent à couler, incontrôlables, pendant qu'il pilotait, accompagné d'un mal de tête de plus en plus persistant. Mauvais mélange qui lui fit perdre un instant le contrôle, dérivant complètement.

Un vaisseau dirigé par un contrebandier lui vint en aide avant qu'il ne s'écrase sur Nar Shaddaa et ne termine là définitivement un voyage hasardeux. Le type dû sûrement le prendre pour un dingue, d'ailleurs, Alek n'avait pas particulièrement belle allure. Les joues rouges, les yeux gonflés de larmes retenues et habillé à la hâte, il donnait l'impression d'être un évadé d'un asile de fous. Mais sur cette planète, qui s'en souciait ? Il repartit de son côté après avoir abandonné la petite navette, un semblant de plan commençant à se former dans son esprit embrouillé. Retrouver Plagueis et le tuer, se servir de tout ce à quoi le Muun pouvait toucher ou s'intéresser de plus près pour le traquer... Alek s'enfonça dans les quartiers les plus infâmes sans la moindre hésitation, son sabre dans une main, l'autre contractée en un poing serrée, passant du rouge au pâle fantôme en quelques instants. Il devait trouver des trafiquants de certains produits, des soldats Impériaux, tous ceux qui avaient pu se trouver en rapport du scientifique, de près ou de loin. Il s'arrêta à un étal potentiellement intéressant, un type vendant des drogues et d'autres produits du même type.

Rien ne lui semblait familier, cependant, sur un autre étal du même type, Alek reconnu sans aucun conteste une fiole d'un bleu profond qu'il avait vu avec certitude dans le laboratoire du Muun. Alek s'arrêta pour la regarder, observant très longuement l'étal, puis reconnut encore deux autres produits. Le marchand était un Togruta tout frêle qui lui demanda d'une voix traînante ce qu'il voulait, tout en buvant un liquide noir un peu vaseux. Ce qu'il voulait... Une piste, puis une traque, une douce vengeance.

– L'Empire t'achète des produits, parfois ?

– Ça te regarde ?

Alek fit violemment valser le stand et son gérant avec avec la Force, sans s'occuper des cris soudains autour d'eux et de ceux qui s'enfuirent. Il attrapa le produit en question puis cogna violemment le Togruta contre le mur et lui agita la fiole sous le nez en répétant sa question. L'Empire lui achetait-il ce genre de produits, oui ou non ?! Le marchand lâcha un juron étouffé puis bafouilla qu'il n'avait pas à dire qui étaient ses clients et comment il vendait sa marchandise, que c'était réservé à ceux "qui s'y connaissaient en médecine". Cette dernière phrase souleva le coeur d'Alek et une vague de colère le traversa. La médecine, hein ?! La médecine ?! Il projeta le marchand à terre dans un geste de fureur puis activa son sabre, le coup fendit l'air puis s'abattit sur le marchand avant qu'il n'ait eu le temps de fuir, le tuant avant qu'il n'ait eu le temps de hurler une dernière fois. Le silence était retombé très lourdement, sur cette arrière-cour, les autres marchands encore là avaient reculé, certains pointant leurs armes vers la scène du combat, les autres prêts à s'enfuir. Plus un bruit, plus un souffle, plus un geste.

Qu'avait-il fait...

Alek grimaça avec un geste nerveux de la tête, le regard révulsé et fixé sur le corps. Qu'avait-il fait... Il porta sa main libre à son front en tremblant de tous ses membres, l'autre serrée sur la poignée de son sabre, près de lui, l'horreur et le remord venant brutalement remplacer la colère. Il était fou, il... Entendant enfin du bruit, il vit deux autres marchands dégager de la cour en emportant leurs marchandises, certains devaient aussi vouloir appeler des renforts. Perturbé, Alek enjamba le Togruta qu'il venait de tuer puis partit dans les ruelles adjacentes, sans désactiver son sabre. Que l'Empire arrive vers lui n'était, finalement, pas si dérangeant... Par ce biais, il avait une chance de traquer Plagueis...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 204
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Trafic médical [Alek, Calista]   Sam 4 Nov - 14:23

Nar Shadaa, nouvelle destination, nouvelle mission. Un trou perdu, repaire de briguant, de Hutts, et toute autre plaie de la galaxie, mais un endroit parfait aussi pour obtenir des informations pour l'Empire à prix d'or parfois, mais tout était une question de marchandage.

C'est en plein coeur du marché noir, là où l'on trouvait les plus horribles choses possible et imaginable que l'on m'avait donné rendez-vous, ou du moins, c'est ici que j'aurais à récupérer ce que l'Amiral attendait de moi.

A l'origine, j'étais pas une soldat, j'étais une simple pilote, mais j'avais la facilité de passer partout donc c'était parfait pour l'Amiral et même si je savais parfaitement que jamais je ne serais reconnue réellement à ma vraie valeur, cela m'étais égale, car je savais qui j'étais et ce que je valais.

Tout en marchand tranquillement, je vis des personnes courir dans tout les sens et être complètement affolé par ce qui se passait plus loin. J'arrêtais un passant pour qu'il m'explique la situation, tout en laissant discrètement passer un bout de ma tenue impériale pour avoir les réponses.

On m'expliqua qu'un homme venait d'en attaquer un autre sans la moindre raison. Je courais dans la direction que l'on m'avait indiqué tout en contactant une troupe de renfort dans le but d'avoir de l'aide. Je slalomais entre les stands divers et varié puis tombé alors sur un homme un sabre laser à la main.


Un p***n e jedi viens mettre le bordel ici où je rêve pensais-je pour moi même, avant de dégainer mon blaster de tirer vers le sol juste à coté de lui dans le but de le stopper

Ne fais pas un pas de plus Jedi lançais-je dans sa direction alors que je continuais de courir après lui et me faufiler sur le coter pour lui barrer le chemin par la suite en espérant qu'il ne m'échappe pas. Décidément, c'était devenue mon jour de chance d'attirer à moi les utilisateur de la force de cette façon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Trafic médical [Alek, Calista]   Dim 5 Nov - 10:07

Ils étaient longs à réagir, sur cette planète, dès lors que quelqu’un commettait un peu de grabuge, ou bien juste trop peu habitués à courir dans des petites rues et des arrières-cours, mais enfin, il y eut une réaction. Une Twi’lek tira dans sa direction, au sol, ce qui lui fit relever un sourcil assez haut sous l’effet de la perplexité, alors qu’il tournait la tête vers elle, sabre en main. Au sol, sérieusement ? On lui avait bien dit que les soldats de cette époque éprouvaient certaines difficultés à viser correctement, mais tout de même, pas à ce point-là. Si ? Et bien… Et dire qu’il avait accusé Revan de se payer sa tête, lorsqu’il lui en avait fait la remarque.

– Ne fais pas un pas de plus Jedi.

« Jedi »… Alek n’était plus certain qu’on pouvait encore le qualifier ainsi, après ce qu’il avait fait, mais présentement, ça n’avait plus grande importance. Peu importe qui il était et ce qu’il fichait, qui allait s’en soucier ? Reculant dans l’ombre, il fila plus loin, en s’arrangeant pour que la petite Impériale ne le perde pas de vue, il avait une question à lui poser. Non loin, le chaos ne s’était pas apaisé, des renforts avaient sûrement été appelés, il suffisait d’attendre. Il n’aurait pas dû tuer, il le savait, et pourtant, le remord qu’il éprouvait avait déjà du mal à cohabiter avec la joie malsaine de s’être débarrassé d’un homme ayant aidé ce Muun infect dans ses expériences. Déchiré entre deux sentiments contraires, il secoua la tête pour les chasser tous deux l’espace d’un instant, la main si serrée sur la poignée de son sabre qu’il aurait pu la briser. Mais il ne reculera pas… Dès que la Twi’lek fut assez proche, il la laissa arriver derrière lui puis détruisit le passage qu’elle venait d’emprunter, avec la Force, pour bloquer l’accès. Dès que ce fut fait, il se tourna complètement vers elle, bougeant légèrement son arme en se retenant de toutes ses forces de l’agresser elle aussi. Il devait absolument se calmer, son regard était celui d’un fou.

– C’est gentil d’avoir suivi jusqu’ici, sourit-il. J’ai une question à te poser.

Calme-toi…. Il se rendait compte à quel point son ton, lui aussi, transpirait une certaine haine, il devait se reprendre. Inspirant à fond en avançant un peu, regardant l’Impériale et prête à dévirer ses tirs de son arme si elle se décidait à tirer, il respira ensuite à fond. On se détend, tout va bien, il ne pouvait juste pas frapper à mort tous ceux qui se trouvaient sur sa route, bien que l’envie soit grande.

– En ce moment, l’Empire travaille avec un Muun cinglé… Un cinglé, un Sith scientifique et psychopathe… Je veux savoir où il est.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 204
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Trafic médical [Alek, Calista]   Mar 7 Nov - 14:38

Il était complètement cinglé ce type pour un jedi, mais je ne comptais pas le laisser se sauver de la sorte après avoir tuer un simple marchant qui n'avait rien demander à personne. Courant après lui, je ne remarquais pas toute suite que nous étions, avant de remarquer que nous étions dans une impasse et l'écouta me parler tout en le fixant d'un regard noir.

Il avait le culot de vouloir me questionner de la sorte, alors qu'il venait de créer une pagaille pas possible dans le secteur


Je ne pense pas que tu sois en position de demander quoi que se soit répondis une voix mécanique au jeune homme devant moi.

Ce dernier semblait être dans une colère noire et cherchait apparemment la présence d'un sith qui travaillerais avec l'empire, mais je n'avais aucune idée de qui il pouvait bien s'agir étant donné qu'en général l'Amiral restait assez loin de l'empire, sauf en cas de mission, mais j'avais alors la possibilité de livrer un nouveau jedi à l'Amiral donc je décidais d'une tactique improvisé


De ce que je sais, je ne suis qu'une simple pilote, mais je pense que mon supérieur se fera une joie de répondre à tes questions étant donné que je l'ai entendu pesté contre un Sith il y a quelques jours et sa folie immense, donc ça doit être ton homme

Je me servais simplement de ce qu'il venait de me dire dans le but de le mettre dans ma poche et ainsi ne pas être obligé de me battre bêtement dans un endroit si petit ou nous finirions surement blessé tout les deux à un moment où un autre


Je te donne ma parole d'honneur de te conduire à mon supérieur pour avoir les informations que tu souhaites... Après tout l'empire est assez raciste comme ça envers les non humains, donc envers mon supérieur

S'il était vraiment un jedi; il comprendrait et ferait preuve d'un peu de compassion et de plus j'étais la seule à pouvoir le conduire aux informations qu'il voulait obtenir. En tout cas, c'était bien la première fois que je voyais un utilisateur de la force vouloir clairement se faire remarquer au plein milieu de la rue pas les soldats impériaux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Trafic médical [Alek, Calista]   Ven 17 Nov - 19:44

Elle semblait bien jeune, mais tant pis, à défaut de mieux, ça fera l'affaire... Du moins il l'espérait. Il faillit rire lorsqu'elle rétorqua qu'il n'était pas en position de demander quoi que ce soit, d'une voix visiblement sorti d'un petit écran. Pas en position, vraiment ? Elle pensait vraiment qu'il allait se laisser aller à la politesse et aux sentiments, étant donné la situation ?! Tout son être était sous une tension incroyable, il aurait lâcher prise et détruire tout ce qui était à sa portée, relâcher ses nerfs, tuer encore ou même hurler comme un parfait possédé, avant de s'effondrer de rage et de désespoir, pour n'avoir rien pu faire, absolument rien, juste laisser son amie partir comme ça. Elle était morte, le Muun l'avait tué, alors si cette petite Twile'k croyait qu'il en était encore au stade des "politesses"... Si elle ne pouvait rien, il allait se contenter de l'envoyer valser dans un mur et reprendre son chemin. Il pouvait fouiller son esprit, lui en arracher de force les informations qu'elle possédait, si elle en avait, tout du moins.

– De ce que je sais, je ne suis qu'une simple pilote, mais je pense que mon supérieur se fera une joie de répondre à tes questions étant donné que je l'ai entendu pester contre un Sith il y a quelques jours et sa folie immense, donc ça doit être ton homme.

Tous les Siths étaient dingues, ça ne servait à rien comme information ! Elle pourrait tout aussi bien parler de Vitiate ou de Sidious ! Les deux étaient des cinglés ! Quoi que, non, Vitiate jouait bien plus sur le cérébral et crispait les émotions... Alek n'avait pas pu complètement oublier ni rester indifférent à tout ce qu'il avait pu lui dire, dans cette fichue cellule, car il avait eu raison sur bien des points. Vieux, cruel, mais pas fou... La main d'Alek se serra un peu plus sur son sabre alors qu'il se rapprochait d'un pas encore de la pilote. Il doutait que les officiers, de toute manière, puissent "pester" devant leurs subalternes, ce n'était pas le genre des agents de l'Empire, de ce qu'il avait pu observer. Elle aussi voulait jouer avec ses nerfs déjà à vif ? Il pencha un peu la tête pour l'observer, regarder ce qu'elle portait comme armes, rattrapé par cette envie brûlante de la jeter hors de son chemin, elle aussi, comme ils 'était débarrassé du marchand. Sa partie encore raisonnable, dans son esprit, luttait pour qu'il ne perde pas le contrôle, mais ce serait si tentant...

– Je te donne ma parole d'honneur de te conduire à mon supérieur pour avoir les informations que tu souhaites... Après tout l'empire est assez raciste comme ça envers les non humains, donc envers mon supérieur.

– La parole d'une agent de l'Empire, tu sais ce que ça vaut ?!

Il la fit renvoyer violemment se cogner contre le mur derrière elle d'une poussée de Force, aveuglé par la colère, comme il l'avait été avec ce marchand. Mais cette fois, le remords ne suivit pas son geste, bien au contraire... C'était comme si un poids venait d'être ôté de ses épaules, il respirait plus librement, cet accès de colère l'avait comme soulagé en partie d'un lourd fardeau. le côté raisonnable le suppliant de ne pas puiser dans sa colère fut étouffé par cette joie soudaine de frapper un ennemi et il s'avança. D'un geste, il arracha à la pilote ses armes et blasters et les fit voler jusqu'à lui, avant de les détruire avec son sabre. Et à quoi bon avoir du remords ?! L'autre cinglé en avait-il eu, lorsqu'il avait assassiné Nazénie ?! Il tendit la main vers la pilote et se plongea dans la Force pour entrer dans son esprit et le fouiller, découvrir ce qu'elle savait... Il ne prit pas de gants, se fichant de savoir s'il la faisait souffrir ou non, arrachant finalement ce qu'il voulait. Il se retira en secouant la tête, les dents serrées. Elle ne savait strictement de rien.

– Dégage de là, tu ne me sers à rien.

____

Dés : http://coeur-et-force.forumactif.com/t309p75-les-lancers-de-des#3762

Perte de contrôle, la colère l'emporte.

http://coeur-et-force.forumactif.com/t309p75-les-lancers-de-des#3764

Réussite pour fouiller dans l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 204
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Trafic médical [Alek, Calista]   Dim 19 Nov - 20:34

Sans comprendre ce qu'il se passait ou avoir le temps d'agir, je me retrouvais propulsé contre le mur où j'entendis plusieurs cotes se briser sous l'impact du choc. Mes armes furent brisés par ses bons soins et ensuite j'eus l'impression que l'on tentais de me briser le crâne en deux.

J'étais complètement bloqué, impossible pour moi d'appeler du renfort ou toutes autres choses. A la place, je subissais son attaque, avant de m'effondrer à terre...

Il était vraiment complètement fou pour un Jedi et je doutais même franchement qu'il en soit un... Par chance il me laissa vivre avant de s'en aller au loin....
FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Trafic médical [Alek, Calista]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trafic médical [Alek, Calista]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Médiane :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: