AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monsieur Grivois
avatar
Messages : 86
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]   Lun 20 Nov - 21:54

Cette Lune avait la même odeur et la même ambiance, peu importe l’époque, rien de plus réconfortant ! Cade poussa un léger soupir de bien-être, parfaitement détendu pour une fois. Il se trouvait dans l’un des quartiers « mal-famés » de la ville, où bars illicites côtoyaient les vendeurs de drogue et les prostituées, où toutes sortes de trafics se menaient en sous-mains, jusqu’aux plus horribles, où les rixes étaient assez fréquentes et où l’Empire ne se rendait presque jamais. Après avoir quitté Liana sur Tanaab, Cade avait eu la chance de trouver presque directement une mission très bien payée pour un transport de drogue, pour la Lune des Contrebandiers, à destination d’un gros Hutt du coin, Gorkuss ou Grakkus, quelque chose du genre. Livraison faite, prime en poche, il avait fini par atterrir dans ce quartier pour boire tranquillement et oublier le reste. Il venait de passer deux bonnes heures dans un casino, l’endroit rêvé pour se vider la tête. Cade s’appuya contre le mur derrière lui, un jambe repliée et l’autre étendue par terre, assis sur le béton à regarder les passants et les quelques bagarres.

Une bouteille en main, il discuta un peu avec un autre contrebandier avec qui il avait sympathisé, dans le casino, en profitant du même coup pour glaner quelques petites infos sur ce qui se passait en ce moment. Avec la guerre dans toute la galaxie, les trafics de tous genres en s’étaient jamais aussi bien portés ! Livraisons d’armes à toutes les factions, échanges de pièces, trafic de médicaments, détournements de produits de masse, d’argent, de drogue et de pièces pour les rames, de matières première et de tout ce qu’on pouvait imaginer. Quoi de mieux que la guerre pour huiler cette si grande machine qu’était le Marché Noir ? Son collègue de boisson était entièrement d’accord là-dessus, la guerre, ça fait marcher le commerce. Au bout d’un long moment, son confrère finit par s’endormir à même le sol, assommé par une trop forte consommation d’alcool et de drogue. Cade resta un moment assit sans bouger puis finit par se remuer, jetant la bouteille vide et poursuivant son chemin. Il voulait voir ce qu’il pouvait trouver comme drogue, dans le coin. Un bon trip pour s’interdire de penser à quoi que ce soit de gênant.

Il avançait tranquillement, les mains dans les poches, lorsqu’il entendit du grabuge puis fut frappé tout à coup par le Côté Obscur. Un pic bref mais très intense, comme si quelqu’un venait de commettre un meurtre, ou du moins, une agression. Putain, même ici, il fallait que des sensitifs viennent se balader ! Et qu’est-ce qu’un Sith pourrait venir foutre dans un lieu comme Nar Shaddaa ? Ils n’étaient pas censés refaire leurs forces, combattre avec l’Empire, s‘entraîner à l’Académie, torturer leurs élèves, massacrer leur prisonniers après s’en être servis comme cibles ou cobayes, enfin bref, faire leurs trucs de sensitifs tarés en famille, ceux-là ? Cade ralentit le pas, attentif, puis sentit la présence s’éloigner, peu à peu. Qui que ça ait pu être, il se barrait et c’était tant mieux. Poussé par la curiosité, Cade emprunta des ruelles à l’écart pour se rendre discrètement au lieu où il avait ressenti l’attaque. Après avoir franchi un gros tas de gravats, bloquant une courette, il tomba nez à nez sur une Twi’lek affalée au sol, vêtue de l’uniforme impérial, avec des blasters coupés en deux et encore légèrement fumant non loin d’elle.

Il s’arrêta un instant, tout à coup hésitant. Pour l’une ou l’autre raison, le Sith avait attaqué une agent de l’Empire, soit… Mais devait-il la soigner ? Même si c’était une Impériale ? Cade se mordit les lèvres en regardant aux alentours, pas la moindre trace de secours et sur cette lune, ce genre de trucs arrivait si souvent que beaucoup ne se déplaçaient même plus pour vérifier si quelqu’un avait besoin d’aide. Il retint un très long soupir puis s’approcha pour de bon, venant s’agenouiller à côté d’elle, regardant d’abord son état général. Pas de blessures ouvertes apparentes, c’était déjà ça. Vu sa position, elle avait dû être projeté soit contre le sol, soit contre le mur, sans doute assez fort pour lui casser des os ou provoquer une commotion cérébrale, violence Sith habituelle, quoi. Mais bref, c’était une Impériale, il ne pouvait pas la soigner comme il l’avait fait avec Liana. A la place, il posa une main sur son épaule, pour la maintenir et éviter qu’un geste malencontreux ne la rende encore plus blessée, puis posa la main sur ses omoplates puis son dos pour juger de son état. Il avait ce don, de voir aussitôt où les personnes étaient blessées et à quel point.

– T’es consciente ?

Aucune réaction… Il fit glisser son sac de ses épaules et le posa par terre près de lui. Depuis la bataille d’Ossus, il avait pris l’habitude de transporter un certain nombre de trucs pour parer à toutes les situations. Penché sur la twi’lek, il remonta son haut jusqu’aux épaules, laissant le dos entièrement à nu, puis lui enserra les côtes avec des bandages au bacta et des plus classiques pour maintenir. Il la tenait d’un bras, sous les épaules, pour la surélever un peu et se servait de sa main libre pour nouer les bandages, tirant parfois avec les dents lorsqu’il avait besoin. Ce qui était pratique, avec ce genre de personne, c’était qu’elles étaient assez petites et pas bien grosses, il pouvait les soulever facilement avec un seul bras. Béni soit le jour il avait dû apprendre toutes les techniques de soins classiques, en plus de l’usage de la Force, c’était si pratique lorsqu’on ne voulait pas ou qu’on ne pouvait utiliser cette dernière. Au cas où elle se réveillait plus tôt que prévu… Il la retourna comme si elle ne pesait pas plus lourd qu’une plume puis l’appuya contre son genou, jambe pliée, pour attacher aussi le bandage par le devant.

Une fois fait, il la rhabilla vite fait puis la laissa allongée par terre, s’asseyant à un mètre de là, en rangeant assez vite ses affaires. Il était plutôt soulagé que le Sith de toute à l’heure n’ait pas eu l’idée de revenir faire un tour dans le coin. Bizarre, ça, ils achevaient leurs victimes, d’habitude, ce n’était pas leur genre de laisser des ennemis encore vivants traîner par terre. Cade finit par soupirer et chasser cette idée, on se fichait bien de ce qu’ils foutaient, après tout. Il reprit une autre bouteille et avala une lampée brûlante, avec un léger soupir. Il eut encore du temps pour boire tranquillement, avant qu’elle ne se réveille. Cade, qui s’apprêtait à prendre la dernière dose de drogue qui lui restait, reposa son sac, en lui lançant un très long regard. Dommage qu’elle porte cet affreux uniforme, il l’aurait trouvé sexy, sinon. L’étiquette Impériale gâchait tout, elle représentait juste un ennemi de plus. Un ennemi qui lui faisait certes moins horreur que les Siths mais un ennemi tout de même. Et dire que dans sa propre époque, l'Empereur avait voulu éviter les massacres... Comme quoi, on pouvait avoir un Empire qui ait de l'humanité, pour peu qu'il n'y ait pas un Sith psychopathe à sa tête.

– Je t’ai soignée, annonça-t-il sans préambule. Après t’avoir retrouvée comme ça par terre et avec deux ou trois côtes brisées. Si tu as soif, j’ai de l’alcool. Qui t'avait mise KO ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 219
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]   Mar 21 Nov - 8:59

J'ignorais combien de temps j'étais resté dans les vapes, mais ce type était un vrai danger public et il me faudrait surement avertir l'Amiral à mon retour. Lorsque je repris doucement mes esprits, je remarquais quelque chose autour de mes cotes.

Passant ma main dessus, j'y sentie un bandage bien serrée et me demandais alors qui avait bien pris le temps de me soigner. Tournant la tête vers la voix qui me parlais, et fut étonné que la première chose que l'on me proposa était de l'alcool.

Je souris légèrement amusée à sa proposition et leva alors le bras pour répondre avec l'aide de mon petit ordinateur de poche qui hélas était brisé suite à ma rencontre contre le mur . Levant les yeux au ciel, je tentais de retrouver dans ma poche un calepin que j'avais toujours sur moi et grimaça un peut de douleur à force de bouger.

Le carnet en main et un crayon dans l'autre, je lui expliquais alors la rencontre ou du moins ce qu'il en était dans mes souvenirs


Je ne sais plus trop, je crois que c'était un utilisateur de la force, tout du moins il avait un sabre en main... Il venait de tuer un marchand, puis ensuite il semblait vouloir des informations sur un sith complètement cinglé... Je crois qu'il a essayer de voir ce qu'il avait dans ma tête aussi


Me redressant avec difficulté, je m'assis sur le sol en soupirant longuement parce que j'avais non seulement mal aux cotes, mais aussi à la jambes et la tête me faisait un mal de dingue...


Tu n'aurais pas un bandage en trop s'il te plait pour ma jambe, je crois qu'elle est brisée ? Je te remercie sincèrement pour ton aide et tu as quoi à boire?
demandais-je sur le papier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Grivois
avatar
Messages : 86
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]   Mer 22 Nov - 11:08

Déjà essayer de remuer autant n’était peut-être pas la meilleure chose à faire, dans cet état. Il haussa un peu les sourcils en la voyant se tortiller comme ce n’était pas permis jusqu’à tirer un calepin un peu usé de sa poche et un crayon. Ah, muette, donc ? Elle n’avait pas d’appareil pour remédier à ça ? Il fit son regard sur le reste de son équipement et finit par repérer un ordinateur à moitié détruit, dont les restes étaient encore en partie accrochés à son bras. Bah, il ne pourra pas lui réparer ça. Les corps, ça allait, mais les machines, ce n’était pas son truc, si ça fonctionnait plus, jamais il ne s’amusera à les réparer. Il attendit donc qu’elle griffonne sur un bout de papier, buvant à la bouteille pendant ce temps. Il savait déjà en partie ec qui lui était arrivé, la seule chose qu’il ne comprenait pas, c’est ce qu’elle avait pu faire pour énerver un Sith et pourquoi elle s’était retrouvée sur son chemin. Ces types-là, plus on les évitait, mieux on se portait, pourtant. Sauf dans les cas où il n’y avait vraiment pas le choix ou lorsqu’ils se mettaient en tête de vous pourchasser. Il prit le bout de papier lorsqu’elle en termina, jetant un coup d’œil.

« Je ne sais plus trop, je crois que c'était un utilisateur de la force, tout du moins il avait un sabre en main... Il venait de tuer un marchand, puis ensuite il semblait vouloir des informations sur un sith complètement cinglé... Je crois qu'il a essayé de voir ce qu'il avait dans ma tête aussi. »

Ouais… Un Sith, un apprenti, ou un Jedi déchu. Cade avait tendance à pencher vers cette hypothèse, étant donné que la pilote était toujours vivante. Et voilà, un de plus à flirter vers le Côté Obscur et qui trouvera bien le moyen de s’y perdre à jamais, ce n’était pas la première fois que ça arrivait. Il lui redonna le bout de papier, pendant qu’elle se redressait tant bien que mal pour s’asseoir. Pas trop bouger, hein, la guérison de ce style restait moins efficace que ce qu’il pouvait réaliser avec l’aide de la Force. Sauf que la Force, là, tout de suite, elle pouvait bien aller se faire mettre. Sans la Force, ils n’en seraient pas là ! Les seuls Siths seraient toujours Vador et Sidious et ces deux-là n’allaient pas agresser jouer à casser les os de leurs propres pilotes, la mort était plus rapide en cas d’échec. Et sans la force, il n’y aurait pas ces conneries de changements temporels non plus. La Twi’lek écrit encore sur le papier, un peu chiffonné, avec une tête presque nauséeuse. Et bien, si elle comptait rejoindre sa base, elle avait intérêt à se reposer un poil auparavant.

« Tu n'aurais pas un bandage en trop, s'il te plaît, pour ma jambe, je crois qu'elle est brisée ? Je te remercie sincèrement pour ton aide et tu as quoi à boire? »

Brisée, ça non, il l’aurait vu, par contre, elle s’était pris des coups sévères en retombant dessus et les muscles, surtout, en avaient pris pour leur grade. Ce qui faisait tout aussi mal qu’un os cassé, dans la plupart des cas, même si ça durait moins longtemps. Il lui fila une de ses petites bouteilles, celles de cinquante centilitres, remplies de liqueur pure faite par un brasseur local. Très bon produit, qui vous arrachait le palais et la langue avec, le genre qui vous tombait directement dans l’estomac et vous rinçait la gorge au passage. Cade s’approcha ensuite à nouveau d’elle puis entreprit de remonter le pantalon de la jambe en question, jusqu’à la cuisse.

– Ce n’est pas cassé, tu as juste pris un bon coup. T’as dû avoir affaire à un Jedi déchu, s’il t’a laissé vivante.

Il posa la main sur le mollet et appuya un peu, jugeant des points de douleur, puis entreprit de la soigner. Tant pis si c’était une impériale, après tout, il n’avait pas encore jeté tout principes jusqu’à laisser quelqu’un par terre comme ça sans rien faire. Il pouvait faire mine de rien une heure, oublier l’uniforme, puis après ça, chacun repartira dans son coin et au revoir la compagnie. Jusqu’ici, Cade avait toujours pu faire en sorte d’éviter que sa tête ou son prénom apparaissent dans les fichiers des personnes recherchées par l’Empire. Bon, chez les Hutts, il était déjà grillé, son signalement et prénom étaient déjà marqués par une prime et un avis de recherche, mais pas son nom de famille. Les Hutts ne travaillant pas avec l’Empire, ou pas quand il s’agissait de ce genre d’affaire, il était tranquille. Chacun lave son linge sale en famille, comme on dit. La tentation d’user de la force était bien forte mais il se contint, la chassant loin de la lui comme on chasse une mouche, puis noua un bandage avec soin. Ça lui permettra de marcher le temps de regagner ses rangs et d’avoir des soins de meilleure qualité que ce qu’il pouvait lui faire ici, vite fait, en pleine rue.

– Donc t’es blessée et t’as plus d’armes, alors un conseil, évite de trop de faire voir le temps de regagner ta base. Y en a plein sur cette Lune qui pourraient profiter de l’occasion, achever une pilote de l’Empire les amuserait beaucoup.

Cade se rassit et termina sa bouteille d’une gorgée brûlante, avec un léger soupir de satisfaction. Bon, au point où il en était…

– Je te ramène ? Où est ton vaisseau ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 219
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]   Jeu 23 Nov - 10:23

Il était vraiment sympas et un peu curieux sur les bords tout de même, mais bon en même temps, il m'avais aider, donc je pouvais bien lui répondre, sans trop en dire pour autant.

Je saisie avec plaisir une de ses bouteilles et la vida rapidement avant de soupirer de plaisir. C'était fort, mais au moins ça remettait clairement les idées en place.


Bon j'ai de la chance pour la jambe alors. C'est super bon, et fort, t'as trouvé ça où ? griffonnais-je sur un bout du calepin.

Je grimaçais légèrement quand il appuya un peu trop fort sur mon pied, parce que bon même si ce n'était pas cassé, ça faisais un mal de chien, mais j'étais contente lorsque la douleur reflua rapidement et le fixa avec étonnant avant d'écrire sur le papier .


Tu es super doué de tes mains en tout cas. Je te remercie sincèrement pour l'aide apporté

Bon mes armes à feu était totalement en miette, j'étais loin du vaisseau que j'avais loué et je le fixais de travers lorsqu'il compris que j'étais une pilote de l'Empire, parce que bon j'avais pas ma tenue sur moi donc bon on s'était peut être croisé par la passé vite fait


Comment sais-tu ce que je suis ? demandais-je avec curiosité tout en le fixant dans les yeux.

C'était étrange qu'il sache qui je suis. C'était peut être un de ses fameux rebelles, vue que j'étais responsable de la capture de deux des leurs, mais je gardais mes suspicions pour moi


Tu n'es pas obligé de m'aider plus, tu as déjà fait beaucoup et ça serait idiot qu'il t'arrive un truc parce que tu aides quelqu'un comme moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Grivois
avatar
Messages : 86
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]   Dim 26 Nov - 19:37

Ah là là, les Impériaux, toujours à se poser trop de questions au lieu de simplement profiter de la vie. Après un coup pareil, surtout, elle devrait s'estimer heureuse de respirer encore et de pouvoir bouger, l'autre dingue aurait pu la découper en petits morceaux. Il était doué en guérison mais au point de redonner vie à une personne qu'on avait soigneusement découpé en tranches avec un sabre laser avant d'éparpiller mes bouts dans toute la courette. D'ailleurs, il ne connaissait personne d'assez doué en couture, dans la galaxie, pour pallier à ce genre de petits problèmes. Il haussa donc les épaules lorsqu'elle demanda comment il pouvait savoir qui il était, toujours en griffonnant sur son calepin. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Il prit plutôt une nouvelle lampée de son alcool, fermant un petit instant les yeux en sentant la brûlure descendre dans son œsophage avant d'arriver dans son estomac. Après, il ira sûrement dormir dans un coin puis cherchera sa prochaine mission, ça ne sera pas bien compliqué, dans le coin. Il reprit à nouveau le calepin, après qu'elle ait encore écrit autre chose, sans lâcher sa bouteille.

« Tu n'es pas obligé de m'aider plus, tu as déjà fait beaucoup et ça serait idiot qu'il t'arrive un truc parce que tu aides quelqu'un comme moi. »

– Réflexe d'ancien médecin,
sourit-il avec ironie. Mais t'as pas tord, je me fiche des Impériaux, d'habitude. Et de toutes les factions en général, ce n'est pas ma guerre.

Et ça, c'était l'un des trucs les plus vrais qu'il ait pu dire jusqu'ici, cette guerre, survenue plus de cents ans avant sa propre naissance, ne le regardait en rien et il ne voulait pas s'en mêler. Le faire n'apporterait que des ennuis plus ! Et peu importe si la Force avait eu une raison particulière de le jeter ici, il n'était pas obligé de suivre sagement ou de l'écouter. Il fourra ses affaires dans son sac puis vida d'un trait sa propre bouteille avant de se lever d'un bond. Si elle voulait traverser toute la ville comme ça seule, c'était son problème, chacun sa route, l'Impériale.

– Adieu, alors, chacun sa route. De toute façon, y a des patrouilles dans le coin, ils te tomberont vite dessus, le boucan a dû les attirer.

Il fit un vague signe de la main puis partit, sans lui demander son nom en plus ou lui donner le sien. Elle pourra vite retourner à sa guerre, ce n'étaient pas des blessures graves. Et lui-même retourner à ses propres affaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouver une Impériale au sol [PV Calista]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde impériale
» armée impériale napoléonienne et européenne
» Armée romaine impériale ADG2
» Conseils contre la Garde Impériale (Gros tanks)
» {AIF} Armée Impériale Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Médiane :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: