AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [En orbite, Chimaera] Proposition de formation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 28
Crédits : 31
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Dim 7 Jan - 21:19

Sortir du centre médical et retrouver l'air libre fit le plus grand bien à Eli, il il était encore un peu secoué mais tâchait de ne pas le montrer et de marcher le plus normalement possible. La tension était encore assez lourde, qu'une de leurs navettes de transport se fasse démolir comme ça en se trouvant prise au sein d'une bataille qui ne les concernait même pas, alors même que cet escadron ne s'était pas signalé, tapait sur le système de beaucoup. Une fois à l'intérieur d'un transport, il s'assit avec un peu de difficulté, préférant finalement rester debout car cela tirait moins sur la blessure, et passa les quelques minutes suivantes à continuer de réfléchir à leur plan. Même sans parler tout de suite de Solo, il y avait le reste à penser... Et il se demandait aussi comment cet homme formait ses pilotes, plus précisément. Lorsqu'ils arrivèrent sur le destroyer, le capitaine Meon accourut aussitôt, pour parler de l'accident, et en profitant pour couler un regard noir à Fel au passage.

– Oui, soupira-t-il, légèrement agacé, l'accident, nous en parlerons plus tard, c'est bien loin d'être le plus urgent. Nous devons voir l'amiral.

– Très bien, commandant.

Entre un petit accident comme ça et la catastrophe lamentable de la dernière fois, sa priorité était toute trouvée... En chemin, Eli s'arrêta dans un coin discret pour se masser un peu la jambe puis prit une profonde inspiration, repartant comme si de rien n'était. C'était une habitude, il s'efforçait toujours de ne jamais le montrer lorsqu'il était vexé, malade ou bien blessé, affichant éternellement un air "tout va bien", avec plus ou moins de bonheur. Il avait longtemps cru réussir à duper Thrawn sur le sujet avant de comprendre qu'il l'avait très bien vu et avait agi dans son dos, pour cette promotion. Avant d'entrer dans le bureau, il donna sa carte de sécurité au garde, comme Fel, puis entra, tout en s'obligeant à marcher parfaitement droit et à une allure habituelle. Comme d'habitude, le bureau était rempli d’œuvres holographiques, avec d'autres en solide. Eli aimait bien l'art mais pas au même point que son ami et supérieur, très loin de là. Il salua l'amiral formellement, le vouvoyant toujours lorsqu'ils n'étaient pas seuls.

– J'ai croisé le sergent Fel toute à l'heure, sur la planète, et nous avons parlé ensemble d'un plan pour une remise à niveau des pilotes du destroyer, et certains points de ce plan nécessitent une préparation plus soigneuse.

Il se garda bien de s'étaler sur la façon dont il avait "croisé" Fel sur Lothal, après tout, il y avait une petite chance que l'amiral n'en ait pas encore entendu parler. Il ne voulait pas que ce détail-là empiète sur le reste, pour le moment.

– Le sergent m'a exposé ses méthodes, pour une remise à niveau rapide de nos troupes. Non pas sur une trop longue durée, bien sûr, mais sur quelques semaines, à partir d'une base ou du destroyer, afin de ne pas priver le vaisseau de trop de ses troupes. Après ce qui s'est passé sur Honogrh, il... Il va être bon de les faire travailler sous l'égide de quelqu'un qui sait former.

Il avait été prêt à dire qu'il était évident que ces pilotes étaient décidément la honte de la Marine Impériale mais n'en fit rien, pas de jugement aussi définitif. Cela avait peut-être un simple mauvais jour. Il prit une légère pause en cherchant ses mots pour expliquer la suite de l'affaire, la moitié de sa volonté concentrée sur son besoin de ne rien montrer.

– Etant donné que le Rebelle Solo est toujours prisonnier, pour l'ins... Nous pensons qu'il pourrait être bon de l'utiliser. Il est doué et l'a prouvé, surtout en pilotant ce cercueil volant. Si nous trouvons un moyen de pression ou une façon de l'acheter, nous aurions besoin de deux fois moins de temps pour former les pilotes. Et Solo a les mêmes méthodes de pilotage que le sergent.

Un léger sourire cynique effleura ses lèvres alors qu'il lançait un regard en biais à Fel. C'était le moins qu'on puisse dire. Tous les Corelliens pilotaient-ils ainsi ? Il se prit à espérer que ce ne soit pas le cas, car sinon, prendre la planète, s'ils en arrivaient là, sera infiniment plus ardu que prévu.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 115
Crédits : 125
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Armes : Pistolet laser
DC : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Lun 8 Jan - 11:56

Le grand amiral Thrawn, de son nom entier Mitth'Raw'Nuruodo qui est peu connu, est un chiss qui apprécie l'art. Il aime donc a l'étudier, ce qui lui permet de mieux comprendre une race voir même de découvrir certaines particularités physiques de ce peuple sans en avoir vu un seul. C'était donc guère surprenant qu'il utilise ses moments de repos à cette manière de détente, d'enseignement... et de travail. Là, il était paisiblement dans son fauteuil, réplique de son siège de grand amiral de la passerelle, dans une pièce qui comportait peu de meubles, quelques sièges dans un coin pour d'éventuels invités importants, quelques piédestal avec des pièces de sa collection d'art. Autour de lui, on pouvait voir une demi-douzaine d'œuvres dart dont les hologrammes entouraient son siège.

Quand le garde de faction transmit la demande du capitaine Vento, il ne fut pas surprit de voir la porte s'ouvrir, simplement. Le soldat sert le chiss depuis un moment, après tout, et a apprit que les deux individus travaillent ensembles depuis un moment. Comme toujours, le chisse ne bougea pas, saluant ses invités non attendus d'un signe de tête, attendant de voir pour quelle raison ils désirent un entretien, bien que l'identité de celui qui accompagne son ami l'ait mis sur une piste.


– J'ai croisé le sergent Fel toute à l'heure, sur la planète, et nous avons parlé ensemble d'un plan pour une remise à niveau des pilotes du destroyer, et certains points de ce plan nécessitent une préparation plus soigneuse.

Le chiss hocha la tête. Savait-il la manière dont cette rencontre avait eu lieu ? Son visage était calme mais indéchiffrable pour qui ne le connaissait pas. Une personne proche pourrait se dire qu'il pourrait être intrigué ou amusé, à la rigueur.

"Je connais la réputation de l'instructeur Fel, capitaine. Je suis honoré de vous recevoir." Dit-il en regardant le célèbre pilote.

– Le sergent m'a exposé ses méthodes, pour une remise à niveau rapide de nos troupes. Non pas sur une trop longue durée, bien sûr, mais sur quelques semaines, à partir d'une base ou du destroyer, afin de ne pas priver le vaisseau de trop de ses troupes. Après ce qui s'est passé sur Honogrh, il... Il va être bon de les faire travailler sous l'égide de quelqu'un qui sait former. Etant donné que le Rebelle Solo est toujours prisonnier, pour l'ins... Nous pensons qu'il pourrait être bon de l'utiliser. Il est doué et l'a prouvé, surtout en pilotant ce cercueil volant. Si nous trouvons un moyen de pression ou une façon de l'acheter, nous aurions besoin de deux fois moins de temps pour former les pilotes. Et Solo a les mêmes méthodes de pilotage que le sergent.

"Je comprend, capitaine. Croyez bien que c'est ce que j'ai exprimé mon ressentiment sur la manière dont nos pilotes se sont comportés sur Honogrh aux commandant de nos escadrilles. Je suis prêt à écouter ce que vous avez à proposer, instructeur Fel."

Le chiss pianota sur l'accoudoir de son fauteuil. Les hologrammes changèrent légèrement, de nouvelles œuvres apparurent, d'un style assez semblables aux précédentes. Quelqu'un qui s'y intéressait un peu aurait pu voir que certaines des peintures étaient d'un style corellien, d'autres non.

"Concernant Solo, je crains hélas que rien de ce que nous pourrions lui proposer ne suffisent à le convaincre de nous aider. Les corelliens sont des gens légèrement... têtus." Le regard rubis du chiss, posé sur les deux humains, était un peu amusé. "Et puis, même s'il acceptait, l'Empire pourrait-il se fier aux pilotes qu'il formerait ? Ou qu'il ne profiterait pas de ce moment pour s'enfuir ? Non, pour le moment, le capitaine Solo est très bien où il est."

Le regard se tourna vers le pilote, attendant visiblement de savoir ce qu'il pouvait proposer comme formation à ses collègues du Chimaera. Le chiss avait surement ses propres idées là-dessus mais il appréciait souvent de laisser les autres donner leur point de vue avant de faire partager le sien. Quand il le partageait.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Crédits : 29
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Armes : Blasters
Maître : Aucun
Apprenti / Padawan : Aucun
DC : Non
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Lun 8 Jan - 13:50

Il aurait dû rester un peu plus longtemps au centre médical le temps d’être soigné, comme ses deux collègues, ce type, si jamais le vaisseau était attaqué dès à présent, il ne pourra pas courir ou se défendre efficacement. Le temps qu’il fasse une légère pause et se reprenne, Soontir haussa un peu les sourcils en voyant, au beau milieu du couloir, une sorte de grosse salamandre posée sur une branche fixée au mur. Il s’approcha en la regardant avec curiosité, n’y ayant pas vraiment prêté attention jusqu’ici mais il lui semblait en avoir vu d’autres. C’était censé servir à quoi, l’amiral Chiss avait un amour fou pour les animaux ? Il tendit la main pour caresser du bout d’un doigt la bestiole, qui émit une sorte de ronronnement. Bizarre… Enfin bref. Il reprit la route avec le commandant, marchant un peu derrière lui jusqu’à arriver à ce qui devait être le bureau de l’amiral. Une fois à l’intérieur, le sergent réalisa que le chef de ce vaisseau aimait non seulement les animaux, en tout cas ces salamandres, mais aussi l’art, on aurait pu se croire dans un musée plutôt que dans le bureau d’un officier impérial. Il salua d’un ton neutre, légèrement ébahi en voyant tout ça. Une des peintures représentaient les collines rocheuses de Lothal, il y avait là un talent certain.

– J'ai croisé le sergent Fel toute à l'heure, sur la planète, et nous avons parlé ensemble d'un plan pour une remise à niveau des pilotes du destroyer, et certains points de ce plan nécessitent une préparation plus soigneuse.

Soontir détacha son regard d’une immense représentation du phénix, symbole de l’Alliance Rebelle, pour le reporter sur ses deux collègues Impériaux, même si « collègues » restera toujours un mot un peu grand à ses yeux pour parler des autres agents de l’Empire. Il ne considérait réellement comme tel que les hommes avec qui il travaillait chaque jour. Ces fameux pilotes, donc. S’il devait les former, il commencera par voir où il en était, d’un point de vue purement pratique, et s’ils reproduisaient leurs « exploits » de cette fameuse bataille, on pourra effectivement parler de catastrophe. Ah, si seulement les contrebandiers, pirates, voleurs et rebelles pilotaient comme ça, il serait bien aisé de les avoir dans leur viseur. Une autre œuvre s’afficha ensuite, non loin du phénix, représentant un décor qu’il ne connaissait pas et qui lui semblait un peu lugubre. A moins que cette impression ne vienne que de lui, il n’appréciait pas vraiment les déserts et les plaines de gravier et de roc. Par ailleurs, c’était le genre inutile dans un entraînement. Vanto enchaîna sur le besoin urgent de reformer tout ce beau monde, cette fois sérieusement. Qu’ils se considèrent déjà tous chanceux de ne pas avoir été renvoyés. Il lança un regard en biais au commandant en se demandant combien de temps il allait encore tenir avant de devoir, enfin, retourner à l’infirmerie pour finir de se soigner. Le premier tir avait été un tir perdu, soit, mais pour le reste, le crash, les contrebandiers ne les avaient pas manqué.

– Etant donné que le Rebelle Solo est toujours prisonnier, pour l'ins... Nous pensons qu'il pourrait être bon de l'utiliser. Il est doué et l'a prouvé, surtout en pilotant ce cercueil volant. Si nous trouvons un moyen de pression ou une façon de l'acheter, nous aurions besoin de deux fois moins de temps pour former les pilotes. Et Solo a les mêmes méthodes de pilotage que le sergent.

– Je comprend, capitaine. Croyez bien que c'est ce que j'ai exprimé mon ressentiment sur la manière dont nos pilotes se sont comportés sur Honogrh aux commandant de nos escadrilles. Je suis prêt à écouter ce que vous avez à proposer, instructeur Fel.

Le sergent ne répondit pas tout de suite, pinçant un peu les lèvres en voyant s’afficher de nouvelles œuvres d’arts de son monde natal. Bien qu’il n’aimait guère l’art, il comprenait toutefois l’intérêt à l’étudier, les œuvres étaient toujours très révélatrices d’une culture et de la mentalité de tout un peuple, en plus des caractères des individus eux-mêmes, et ça ne concernait pas uniquement les peintures, mais aussi les sculptures, la musique, les danses et les écrits. Or, Soontir ne pouvait tout simplement pas être rassuré en voyant des officiers Impériaux s’intéresser d’un peu trop près à Corellia. Même si la planète était aux mains de quelques fanatiques qui avaient recréé la Confédération, Corellia restait sa planète natale et il y était très attaché. Mais maintenant que la Confédération avait bêtement déclaré la guerre à l’Empire, en allant se mêler à l’affaire d’Alderaan, au lieu de rester dans leur coin à mener leurs propres affaires et profiter que l’Empire ne leur dise rien, ils seront attaqués, tôt ou tard. En temps normal, il ne se serait pas tant inquiété que ça, les siens savaient se défendre. Mais il y a un an ou deux seulement, les Siths n’étaient pas de retour pour peser dans la balance.

– Concernant Solo, je crains hélas que rien de ce que nous pourrions lui proposer ne suffise à le convaincre de nous aider. Les corelliens sont des gens légèrement... têtus. Et puis, même s'il acceptait, l'Empire pourrait-il se fier aux pilotes qu'il formerait ? Ou qu'il ne profiterait pas de ce moment pour s'enfuir ? Non, pour le moment, le capitaine Solo est très bien où il est.

Le sergent priait pour que cet entêtement leur permette de tenir face à l’Empire, même s’il ignorait comment la planète tiendra si les Siths se mêlaient de cette affaire. Néanmoins, ce n’était pas le moment d’y songer et il chassa cette préoccupation de son esprit pour se concentrer sur l’affaire en cours.

– Étant donné le peu de temps à disposition, cette remise à niveau peut se faire en accéléré, en trois semaines, admettons, ce ne sera pas assez pour en faire des pilotes d’élite mais au moins plus personne ne fera des erreurs de débutants. Je vais vous épargner tous les détails techniques, pour aller à l’essentiel, ce sera par groupes de dix personnes. Concernant les lieux d’exercices, nous allons souvent dans des endroits plutôt agités, des champs d’astéroïdes, des planètes connues pour leurs circuits de courses abrupts. Le pratique se fait sur des bandes de pirates ci et là, suivant où nous les trouvons, parfois des contrebandiers. Mes méthodes consistent à rendre les pilotes moins prudents, si on peut parler ainsi, je ne suis pas les méthodes de formation habituelle de l’Empire.

Un exemple était toujours mieux qu’un long discours, il s’interrompit un instant pour fouiller la poche intérieur de son uniforme, il avait gardé le dernier enregistrement d’un des exercices avec ses hommes et avait oublié de le laisser à la base avant de repartir pour Lothal, ça pouvait lui servir, finalement. Une fois en main, il le tendit un peu devant lui et l’activa, pour montrer directement ce dont il parlait. Cette fois-ci, l’escadron s’était rendu dans un champ d’astéroïdes, pour s’entraîner à une nouvelle formation de combat mise au point, car ils avaient noté que plus en plus de rebelles prenaient ce genre de risque pour s’échapper, or, trop de pilotes de l’Empire n’étaient pas capables de les suivre là-dedans.

– Les chasseurs TIE étant d’une fragilité désespérante, le but principal est d’apprendre la souplesse aux pilotes afin d’éviter à la fois les tirs et les éléments naturels, et à pouvoir tirer dans le même temps, bien sûr. Si la situation tourne trop mal, je fais toujours replier mes hommes, et pour être parfaitement honnête, c’est que je ferai aussi apprendre à vos chefs d’escadrilles, même si je sais que ce principe ne plaît guère. Je considère que sacrifier inutilement nos hommes ne peut que pousser le restant à éprouver de la sympathie pour la rébellion.

Le sergent préférait annoncer ça avant le début de la moindre formation, ainsi, si ça ne plaisait pas à ses supérieurs, ils n’engageaient rien du tout. Il rangea le petit appareil dans sa poche, après l’avoir éteint. Il ne connaissait pas encore cet amiral, n’ayant que très peu entendu parler de lui, mais s’il était du genre de ceux vus à Coruscant la dernière fois, tout pourrait stopper ici et maintenant.

– Vous aviez raison, toute à l’heure, les Corelliens sont des gens têtus et c’est une fierté. Mes méthodes sont à prendre ou à laisser, je ne les adoucirai pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 28
Crédits : 31
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Ven 12 Jan - 12:38

Avec un peu de chance et de bonne volonté, personne n’aura à rougir de la prochaine bataille. En tout cas, Eli le souhaitait plus que tout, ça ne pouvait pas continuer comme ça. Eli croisa les mains dans son dos en regardant vaguement les nouvelles œuvres d’art que venaient d’afficher l’amiral. Il s’y connaissait trop peu pour reconnaître un style en particulier, cependant, le sergent instructeur, lui, réagit aussitôt, lèvres pincées et le regard tout à coup plus sombre. Que se passait-il ? Eli lui lança un regard un peu étonné, notant mentalement de demander plus tard d’où venaient ces œuvres et si elles possédaient un sens secret qui lui aurait échappé. Difficile, bien souvent, d’être parfaitement sûr de soi dans un tel domaine. Discrètement, il bougea un peu, pour faire porter presque tout le poids de son corps sur l’autre jambe, un peu plus solide, sans pour autant donner le sentiment d’être avachi.

– Concernant Solo, je crains hélas que rien de ce que nous pourrions lui proposer ne suffise à le convaincre de nous aider. Les corelliens sont des gens légèrement... têtus. Et puis, même s'il acceptait, l'Empire pourrait-il se fier aux pilotes qu'il formerait ? Ou qu'il ne profiterait pas de ce moment pour s'enfuir ? Non, pour le moment, le capitaine Solo est très bien où il est.

C’était un risque à prendre, et même s’il s’était attendu à cette réponse, Eli estimait qu’il était dommage de ne pas tenter leur chance tout de même. Les guerres, souvent, se gagnaient grâce à des coups de chances et des prises de risque, plus ou moins élevés. En tout cas, Thrawn semblait plus détendu que d’habitude, peut-être même un peu amusé. A se demander ce qui pouvait bien le détendre, le commandant ne voyait actuellement rien qui puisse mettre l’équipage de bonne humeur. Les Rebelles leur échappaient, sur Lothal comme ailleurs, et même si son supérieur estimait être très proche de les trouver, ils n’avaient encore rien de concret. Leurs pilotes étaient nuls, les troupes au sol ne savaient pas viser une cible se trouvant à moins de dix mètres d’eux, alors trouver des raisons de sourire avec tout ça…

– Étant donné le peu de temps à disposition, cette remise à niveau peut se faire en accéléré, en trois semaines, admettons, ce ne sera pas assez pour en faire des pilotes d’élite mais au moins plus personne ne fera des erreurs de débutants. Je vais vous épargner tous les détails techniques, pour aller à l’essentiel, ce sera par groupes de dix personnes. Concernant les lieux d’exercices, nous allons souvent dans des endroits plutôt agités, des champs d’astéroïdes, des planètes connues pour leurs circuits de courses abrupts. Le pratique se fait sur des bandes de pirates ci et là, suivant où nous les trouvons, parfois des contrebandiers. Mes méthodes consistent à rendre les pilotes moins prudents, si on peut parler ainsi, je ne suis pas les méthodes de formation habituelle de l’Empire.

Sans blague… Eli avait eu droit à une démonstration en direct de ses méthodes et le moins qu’on puisse dire, en effet, était que ces méthodes étaient tout sauf celles recommandées par l’Empire, surtout lorsqu’on connaissait la fragilité des TIE. Le sergent leur montra ensuite un enregistrement d’un des ces entraînements, avec ces hommes, le commandant se rapprocha d’un pas pour mieux voir. Une dizaine de TIE filait au milieu d’astéroïdes, en formation, lui semblait-il, bien que ce soit difficile de juger. Le jeune homme ne put s’empêcher de grimacer en voyant un frôler un des obstacles si prêt qu’il n’avait sans doute été qu’à deux doigt de mourir explosé en rentrant dedans. Personne n’était jamais mort, avec ce type comme instructeur ? La question lui brûla un petit instant les lèvres mais il se contint, en se rappelant que ce n’était sans doute que grâce à ces méthodes-là que ces pilotes étaient considérés comme l’élite de la Marine.

– Les chasseurs TIE étant d’une fragilité désespérante, le but principal est d’apprendre la souplesse aux pilotes afin d’éviter à la fois les tirs et les éléments naturels, et à pouvoir tirer dans le même temps, bien sûr. Si la situation tourne trop mal, je fais toujours replier mes hommes, et pour être parfaitement honnête, c’est que je ferai aussi apprendre à vos chefs d’escadrilles, même si je sais que ce principe ne plaît guère. Je considère que sacrifier inutilement nos hommes ne peut que pousser le restant à éprouver de la sympathie pour la rébellion.

Ce n’est pas le Grand Amiral qui allait lui reprocher cela, la situation serait bien différente si le sergent était face à Tarkin ou même face à l’Empereur. Thrawn respectait son équipage et n’était pas du genre à les faire exécuter pour un oui ou pour non.

– Vous aviez raison, toute à l’heure, les Corelliens sont des gens têtus et c’est une fierté. Mes méthodes sont à prendre ou à laisser, je ne les adoucirai pas.

– C’est pour cela que vous aviez été envoyé dans cet escadron, n’est-ce pas ? se souvint tout à coup Eli. Pour avoir refusé de sacrifier vos pilotes à Nar Shaddaa.

Il avait revu cette histoire il y a peu de temps, un peu par hasard alors qu’il cherchait un autre renseignement, et venait de se la remémorer. Cette bataille-là était jugée comme un désastre, les contrebandiers avaient eu la part belle malgré un sous-nombre évident et des vaisseaux parfois en aussi mauvais état que le Faucon Millenium, et pourtant, ils avaient réussi à coller une raclée mémorable à l’Empire. Le commandant se retourna ensuite vers Thrawn, sans quitter sa position.

– Étant donné qu’une partie des hommes ont déjà été ré-affectés sur Lothal, peut-on nous permettre de nous séparer d’une partie des pilotes durant au moins deux à trois semaines ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 115
Crédits : 125
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Armes : Pistolet laser
DC : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Ven 12 Jan - 15:47


– Étant donné le peu de temps à disposition, cette remise à niveau peut se faire en accéléré, en trois semaines, admettons, ce ne sera pas assez pour en faire des pilotes d’élite mais au moins plus personne ne fera des erreurs de débutants. Je vais vous épargner tous les détails techniques, pour aller à l’essentiel, ce sera par groupes de dix personnes. Concernant les lieux d’exercices, nous allons souvent dans des endroits plutôt agités, des champs d’astéroïdes, des planètes connues pour leurs circuits de courses abrupts. Le pratique se fait sur des bandes de pirates ci et là, suivant où nous les trouvons, parfois des contrebandiers. Mes méthodes consistent à rendre les pilotes moins prudents, si on peut parler ainsi, je ne suis pas les méthodes de formation habituelle de l’Empire.


Le chiss ne bougeait pas, écoutant tranquillement le discours du corellien. Tout comme l'autre personne présente, il regarda l'enregistrement de l'entraînement que présenta Soontir Fel. Fut-il impressionné par les manoeuvres des pilotes dans ce champ d'astéroïdes ? Si c'était le cas, il ne le montra pas.

– Les chasseurs TIE étant d’une fragilité désespérante, le but principal est d’apprendre la souplesse aux pilotes afin d’éviter à la fois les tirs et les éléments naturels, et à pouvoir tirer dans le même temps, bien sûr. Si la situation tourne trop mal, je fais toujours replier mes hommes, et pour être parfaitement honnête, c’est que je ferai aussi apprendre à vos chefs d’escadrilles, même si je sais que ce principe ne plaît guère. Je considère que sacrifier inutilement nos hommes ne peut que pousser le restant à éprouver de la sympathie pour la rébellion.

Aucune des trois personnes présentes dans cette pièce ne contredirait les propos de l'instructeur. C'était de notoriété presque publique que nombres de haut gradé de l'Empire ne voit dans les pilotes, et les stormtroopers, que des entités sacrifiables, de la chair à canon au mieux. C'était oublier les avantages d'un chasseur Tie contre une x-wing pourtant. A défaut d'être aussi lourdement armé et de ne pas avoir de bouclier, un Tie était un peu plus rapide et plus maniable. Et pourtant, n'importe qui vous dirait qu'un tie seul ne peut vaincre un chasseur rebelle.

– Vous aviez raison, toute à l’heure, les Corelliens sont des gens têtus et c’est une fierté. Mes méthodes sont à prendre ou à laisser, je ne les adoucirai pas.

– C’est pour cela que vous aviez été envoyé dans cet escadron, n’est-ce pas ? Pour avoir refusé de sacrifier vos pilotes à Nar Shaddaa.

Thrawn hocha la tête, sans rien ajouter sur cette bataille. Il avait pu l'étudier et son avis sur le sujet n'était pas forcément appréciable à entendre. Après tout, il n'était pas dupe : la bataille avait été truquée.

Étant donné qu’une partie des hommes ont déjà été ré-affectés sur Lothal, peut-on nous permettre de nous séparer d’une partie des pilotes durant au moins deux à trois semaines ?

"Une partie, non. Je pourrais être amené à avoir à affronter les rebelles plus tôt que prévu. Toutefois, je pense qu'il y a moyen de profiter de votre idée, capitaine, sans trop abuser de votre temps, instructeur. Le capitaine Pellaeon n'aura rien contre le fait de se séparer, pendant quelque temps, des chefs d'escadrille du Chimaera afin qu'ils suivent vos cours."

Le chiss regardait l'as impérial tout en parlant. Ce n'était pas vraiment ce que lui avait proposé vu que l'amiral ne lui confiait que six pilotes, et non pas un groupe de dix comme il l'avait exigé. Ce choix n'était pas forcément innocent : la plupart l'avaient fortement déçu à Honogrh où ils se sont révélés incapable de diriger leurs unités efficacement, manquant de donner la victoire aux rebelles. Selon son estimation, cela permettra aussi de voir ce que valent les seconds, pendant qu'ils remplaceront leurs supérieurs.

"Vous pourrez ainsi en profiter pour leur montrer comment transmettre leur savoir à leurs hommes. Concernant la démonstration que vous nous avez montré, pourriez vous nous créer une simulation ? Je pense qu'il serait appréciable d'ajouter ce genre d'entraînement pour nos hommes."

Le chiss n'était pas stupide au point d'ignorer les avantages des entraînements sur simulateur. Capable de reproduire les situations réelles du pilotage sans membre en danger personne, ces appareils étaient la clé de voute de la formation, aussi bien pour les effectifs impériaux que pour les rebelles d'ailleurs. Cela permettait aussi aux pilotes de s'évaluer, de chercher de nouvelles stratégies ou d'étudier des, petites, batailles et apprendre ainsi quelques connaissances en stratégie. Entre autre. Et puis, cela coûterait moins de vie d'entraîner les hommes à franchir un champ d'astéroïdes sur simulateur qu'en situation réelle.

"Cela vous conviendra-t-il à tous deux ?"

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Crédits : 29
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Armes : Blasters
Maître : Aucun
Apprenti / Padawan : Aucun
DC : Non
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Dim 14 Jan - 12:31

– C’est pour cela que vous aviez été envoyé dans cet escadron, n’est-ce pas ? Pour avoir refusé de sacrifier vos pilotes à Nar Shaddaa.

C’est cela, oui. Il fit un bref signe de tête pour confirmer, préférant néanmoins ne pas s’étaler sur le sujet. Cette bataille restait une plaie encore assez douloureuse dans sa carrière et il était toujours indigné de la réaction de Greenlanx. Lui faire porter la faute était bien facile, lorsqu’on refusait d’admettre ses propres tords, et Soontir estimait, encore aujourd’hui, avoir agi correctement en tâchant de protéger le maximum d’hommes sous son commandement. L’Empire considérait bien trop que tous ces hommes n’étaient que des pions sacrifiables qu’on déplaçait à loisir et qu’on pouvait jeter sur un simple signe de main, s’étonnant ensuite que la Rébellion récupère peu à peu plus de sympathisants. S’il jugeait que seul un Empire pouvait être assez fort pour maintenir le calme dans la galaxie, il avait en revanche de plus en plus de mal à adhérer aux méthodes de Palpatine, et surtout, à celles du gouverneur Tarkin. L’idéal serait un Empire mais porté par les idéaux de la Rébellion, par exemple… Il caressa un petit instant l’idée, regrettant que ça ne puisse que rester un rêve inaccessible. Un Empire fort et respectueux de la vie à la fois, un Empire capable de gouverner un espace conséquent sans pour autant user de la terreur à tout bout de champ. Un Empire… Avec un dirigeant capable de comprendre les notions de liberté et démocratie. Hum, il glissait sur un terrain dangereux, en se prêtant à ce genre de réflexions.

– Étant donné qu’une partie des hommes ont déjà été ré-affectés sur Lothal, peut-on nous permettre de nous séparer d’une partie des pilotes durant au moins deux à trois semaines ?

– Une partie, non. Je pourrais être amené à avoir à affronter les rebelles plus tôt que prévu. Toutefois, je pense qu'il y a moyen de profiter de votre idée, capitaine, sans trop abuser de votre temps, instructeur. Le capitaine Pellaeon n'aura rien contre le fait de se séparer, pendant quelque temps, des chefs d'escadrille du Chimaera afin qu'ils suivent vos cours.

Du temps, il en fallait pourtant, il y avait une différence entre former quelqu’un ou lui apprendre à former les autres. Dans le second cas, il était impératif que la personne ait déjà un bon niveau, or, d’après ce qui lui avait été dit, ce n’était guère le cas. C’était aussi un défi, les hommes du 181ème avaient eux aussi étaient considérés comme la lie des pilotes, quand bien même eux tous avaient des compétences solides.

– Vous pourrez ainsi en profiter pour leur montrer comment transmettre leur savoir à leurs hommes. Concernant la démonstration que vous nous avez montré, pourriez-vous nous créer une simulation ? Je pense qu'il serait appréciable d'ajouter ce genre d'entraînement pour nos hommes.

– La plupart de ces simulations sont déjà créé.

Mais il les utilisait finalement assez peu, ça ne servait que pour un début. Il y avait aussi là un paradoxe qui avait donné mal à la tête à bon nombre de ses élèves. Comment apprendre des stratégies sans réellement en apprendre ? Ou plutôt, pour être plus clair, comment apprendre l’imprévisibilité ? Toute la clé se trouvait là, hélas, c’était un point aussi dur à travailler qu’à acquérir. Suivre des stratégies permettait de se mettre moins en danger et de gagner en confiance en suivant un plan établi, avec les autres pilotes. A l’inverse, jouer la carte qu’il conseillait supposait être apte à ne pas suivre les ordres, à refuser d’écouter ses supérieurs si nécessaire, à être assez sûr de soi et de ses compétences pour mener sa propre tactique au sein d’une bataille puis en assumer toutes les conséquences derrière. Ou bien la mort par suite d’une mauvaise décision ou bien, très souvent, l’exécution si l’officier en charge de votre escadron n’avait pas apprécié vos méthodes, ou bien la dégradation. Les plus compréhensifs vous laissaient continuer ainsi si vous aviez obtenu un succès lors de votre mission. Risqué, donc, mieux valait avoir un chef d’escadron suivant les mêmes méthodes que vous.

– Cela vous conviendra-t-il à tous deux ?

– L’entraînement sur simulateur n’est efficace que durant un temps. J’entends bien que ça diminue les risques, mais ça diminue aussi la conscience sur un terrain réel. Ces hommes et femmes n’auront pas peur dans un simulateur et pourront apprendre certaines choses. Cependant, sur un terrain réel, il va bien falloir qu’ils apprennent à prendre certains risques tout en ayant pleine conscience que leur vie est en jeu. Sans cela, la plupart hésiteront toujours à suivre leurs ennemis sur des espaces dangereux.

Il ignorait si les deux comprenaient bien le fond de sa pensée, espérant qu’ils ne prennent pas ça comme une volonté de mettre à tout prix en danger de mort les pilotes qui suivront cette formation. Les simulateurs, c’était très bien pour beaucoup de choses, d’accord, mais ça ne vaudra jamais le réel.

– Les Rebelles prennent plus de risques car ils ont plus à perdre. C’est une conscience que les pilotes Impériaux doivent obtenir pour surpasser leurs adversaires. Qu’ils s’entraînent au début sur un simulateur, pourquoi pas, mais ensuite, il faudra des exercices réels.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 28
Crédits : 31
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   Dim 14 Jan - 17:02

– Une partie, non. Je pourrais être amené à avoir à affronter les rebelles plus tôt que prévu. Toutefois, je pense qu'il y a moyen de profiter de votre idée, capitaine, sans trop abuser de votre temps, instructeur. Le capitaine Pellaeon n'aura rien contre le fait de se séparer, pendant quelque temps, des chefs d'escadrille du Chimaera afin qu'ils suivent vos cours.

Ça ne représentait que très peu de pilotes, auront-ils assez de temps pour les préparer et faire en sorte qu’ils sachent ensuite guider leurs hommes à leur tour ? L’amiral passa ensuite sur l’entraînement en lui-même, demandant une simulation de ce genre d’exercices. Eli observait l’instructeur, il n’y avait pas besoin d’être un observateur particulièrement attentif pour voir que les simulateurs n’étaient pas dans ses méthodes favorites, il devait être un de ceux qui prônaient l’expérience par le terrain. Pour ce sujet, Eli était partagé… Pour lui, il n’y avait rien de mieux que d’apprendre dans des situations très concrètes, ainsi, les erreurs à ne pas commettre vous rentraient plus facilement dans le crâne. Mais d’un autre côté, apprendre en simulateur permettait d’imposer les conditions que l’on souhaitait sans pour autant risquer la vie des cadets ou des pilotes concernés.

Somme toute, ils étaient coincés par plusieurs paramètres inchangeables et qui allaient tôt ou tard créent des complications supplémentaires. Cette flotte allait devoir participer à d’autres batailles et il était donc inenvisageable de se séparer de trop d’homme le temps de les former, comme il était impossible de remplacer tous les incompétents en un laps de temps assez court pour ne pas gêner la Flotte. Le temps manquait aussi pour former de façon sûre, sur le long terme, les hommes et femmes de la Flotte. Et ils ne pouvaient pas non plus utiliser tous les moyens à disposition à cause des risques ou des lois de l’Empire. Le commandant songeait que la plupart de ces contraintes pourraient pourtant être soulevées s des « ajustements » étaient faits, mais avec un Sith à la tête de l’Empire, c’était impossible.

– Cela vous conviendra-t-il à tous deux ?

– L’entraînement sur simulateur n’est efficace que durant un temps. J’entends bien que ça diminue les risques, mais ça diminue aussi la conscience sur un terrain réel. Ces hommes et femmes n’auront pas peur dans un simulateur et pourront apprendre certaines choses. Cependant, sur un terrain réel, il va bien falloir qu’ils apprennent à prendre certains risques tout en ayant pleine conscience que leur vie est en jeu. Sans cela, la plupart hésiteront toujours à suivre leurs ennemis sur des espaces dangereux.

Là-dessus, Eli était d’accord. L’Empire considérait ses soldats comme des produits jetables et facilement remplaçables, les formations dispensées dans les académies n’incitaient pas à l’autonomie et à la prise de risques, le principal était toujours d’obéir aveuglément aux ordres. Fel ajouta avec une certaine insistance que les pilotes devaient gagner une mentalité plus « rebelle », et donc mener des exercices réels avant la fin de leur formation.

– On ne peut pas simplement inviter les rebelles à venir participer à un exercice le moment venu. Il faudrait faire participer ces pilotes à une attaque prévue et que vous soyez avec eux pour les diriger, dans ce cas-ci. Cela dépend aussi des batailles où vous allez vous-même être envoyé, avec l’escadron 181.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: [En orbite, Chimaera] Proposition de formation   

Revenir en haut Aller en bas
 
[En orbite, Chimaera] Proposition de formation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Remaniement ministériel ...
» Une nouvelle ou une proposition politique ?
» Formation professionnelle: 30000 jeunes cibles
» L’État doit investir dans la formation professionnelle
» Haiti Universite: Formation tronquée, société sous-développe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Extérieure :: Lothal-
Sauter vers: