AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chaud devant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Droguée des cookies
avatar
Messages : 722
Crédits : 763
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Chaud devant   Jeu 13 Avr - 14:04

Mustafar, une planète vraiment plus que brûlante et en complète opposition à Csilla ou Hoth. Pourquoi j'étais venue ? Je crois que j'avais oublié sur le coup. Cet endroit était vraiment horrible.

Désolé complètement de toute forme de vie à de rares exceptions près. Loué une petite navette pour faire le voyage d'un coin opposé de la galaxie, pour se perdre dans un four complet était vraiment horrible.

Certes c'était un bon moyen pour s'entraîner à résister à la chaleur, mais je crois qu'au final, je préférais encore m'entraîner sur Tatooine. J'avais trouver une petite plateforme dégager pour poser la petite navette, avant d'enfiler une tenue résistante au feu et un masque que j'avais eux aussi loué. A défaut de pouvoir acheté quelque chose pour moi, je pouvais louer ce qu'il me fallait.

L'endroit était sinistre, irrespirable et pourtant le masque limitait aux maximums les gaz toxiques. Inspirant un grand coup, je m'avançais avec précaution vers les différentes roches. On s'entend en ces lieux, un fin lien avec la force obscur, surement des traces d'un passé quelconque.

La tenue pesais vraiment son poids, c'est pour cela que je m'aidais légèrement de la force pour soulager le dit poids et avancer sans tomber lamentablement sur le sol. Alors que j'étais entrain de faire des prélèvements de roches pour voir quel lien possible avec la force, j'entendis non loin de moi, des bruits de machines de gros calibres, de moteurs et j'entendis vaguement quelqu'un parler.

Je fus vraiment étonner de voir qu'il y avait du monde ici et ce n'était clairement pas les machines d'extractions qui auraient fait un bruit d'enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Sam 15 Avr - 18:14

En orbite

Mustafar, planète rouge et encore en formation. Cette jeune planète au début de sa vie, géologiquement parlant, abritait toutefois des formes de vies, dont une intelligente selon les standards galactique, quoi que peu évoluée. cette planète fut exploitée pendant trois siècles par le techno-syndicat avant que ce groupe ne soit détruit et interdit à la fin de la Guerre des Clones. Depuis, personne n'exploitait l'endroit.

Le capitaine Pellaeon regardait le spectacle de ce monde si actif volcaniquement parlant, se disant que s'il revenait plus tard, le spectacle serait le même, même si le monde aura changé d'ici là. Il se demandait encore pourquoi son supérieur était venu ici.


"Capitaine ! Nous avons repéré un appareil sur une plateforme"

"Lieutenant Tschel, envoyez une navette sur place pour inspection. Et prévenez le grand amiral."

"Oui monsieur."

A la surface

Deux stormtroopers étaient en train de patrouiller, protégé de l'atmosphère nocif par leur casque, leur armure aidant aussi à tolérer les chaudes températures locales. Ils communiquaient entre eux normalement, préférant éviter que leurs supérieurs découvrent de quoi ils parlent entre eux. L'ombre de Vador planait toujours sur les combattants de l'Empire. Accaparé par leurs propos, ils ignoraient la présence qui se cachait non loin de là.

"Purée, pourquoi on doit faire ça ? "

"Bien d'accord. Qui serait assez stupide pour venir ici et menacer l'amiral ? Surtout qu'il aurait fallu déjà savoir qu'on viendrait ici."

"Ouais. Et d'ailleurs, je me demande ce qu'il espère trouver dans cette station, là haut."

Demanda inutilement le soldat, montrant la petite station situé plus haut, où la navette du grand amiral était posée, ailes repliées. On pouvait, en observant bien, remarquer la présence de deux points blancs, soldats en position de surveillance et chargés de protéger le vaisseau.

"Moi, je me demande pourquoi on doit se coltiner ses animaux. Franchement, pourquoi on doit avoir ses trucs. On est soldats, pas fermier quoi !"

"L'amiral doit bien savoir ce qu'il fait. Après tout, j'ai remarqué qu'il veille à rester toujours près d'un, quand on quitte le vaisseau. Et puis, si même l'empereur reconnu son talent... C'est qu'il doit bien y avoir une raison."

"Mouais. Moi, je n'ai pas confiance ! Il n'est même pas humain d'abord ! Qui ne dit qu'il n'est pas de mèche avec les rebelles ?"

"Tais toi ! Oublie pas ce qui pourrait arriver si on t'entendait ! "

Dis le soldat, nerveusement, en s'éloignant avec son camarade, sans avoir remarqué la présence caché juste à côté.

Ancien bunker de la Confédération des Système Indépendant

Suivit par plusieurs soldats en armure blanche, dont deux portaient sur leur dos un petit animal semblables à une salamandre, un individu à la peau bleue et à l'uniforme blanc marchait dans les couloirs, entrant dans une grande salle de commande, à moins qu'elle ne servent de lieu de communication. Il s'intéressa ordinateurs, délaissant le désordre ambiant, signe qu'un combat à jadis eut lieu dans cet endroit, ou la poussière. Il cherchait visiblement quelque chose et désirait que nul ne le sache. Un soldat s'approcha et lui communiqua un message venu du destroyer en orbite.

"Mmm. Spécifier au Chimaera que je veux une inspection totale de ce transport, ainsi qu'une copie de son ordinateur de navigation. Et que l'on trouve son équipage. "

"Tout de suite, amiral."

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 722
Crédits : 763
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Lun 17 Avr - 13:36

Dissimulé à l'ombre des rochers, je vis, ou plutôt entendis deux voix discuter à quelques pas de pas de moi. J'écoutais leur discussion en espérant ne pas être prise, vue ou ne serais-ce qu'entendue par l'un des deux.

Au vue des ombres sur le sol, il devait s'agir de soldat de l'Empire, ce qui me fis comprendre qu'ils étaient ici, ce qui en soit n'était absolument pas bon pour moi depuis ma défection qu'il y a quelques mois de cela maintenant. Je ne comprenais pas grand chose de leur discussion, mais je ne voulais absolument pas en savoir plus.

Glissant doucement plus loin pour éviter de faire du bruit, je reparti vers mon vaisseau dans le but de fuir de la planète et espérer vivement n'être vue pas personne. A peine la distance franchie entre mon vaisseau et ma cachette, que je remarquais des soldats entrain d'inspecter ce dernier.

Et m****e pensais-je pour moi même.

Je ne pouvais pas rejoindre mon vaisseau, je ne pouvais pas m'éloigner pour ne pas être vue et repéré par leur détecteur de mouvements, donc en un mot comme en cent, j'étais piégé comme un rat dans une souricière.

Inspirant longuement, j'essayais du mieux que je pouvais de trouver une solution à la situation, lorsque je sentie plus que je ne vie, une masse lourde me frappe à la tête et m'envoyer dans les nuages....

Lorsque je repris doucement mes esprits, un puissant mal de tête me vrillais le crâne et j'étais tenue par une poigne de fer par deux soldats. Je tentais en vain de retrouver mon lien avec la force, mais ce dernier semblait avoir complètement disparut, ce qui me fis grandement paniqué...

L'un des soldats qui ne devait pas être loin de moi pris la parole


Nous avons trouvé cette gamine qui espionnait nos hommes et la navette, il semblerait ce que soit à elle, car il n'y avait personne d'autres Amiral. Des hommes sont rester sur place pour continuer de fouiller les lieux

Redressant doucement la tête, je tentais de comprendre ce qui m'arrivais et pourquoi j'étais ici prisonnière et pourquoi je n'arrivais plus à ressentir la force

Où... suis-je ? murmurais-je d'une petite voix, car j'avais l'impression que ma tête allait exploser à tout moment

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Mar 18 Avr - 23:58

Surface de Mustafar

Alors qu'il surveillait les alentours non loin de l'endroit où était posée une navette, un stormtrooper remarqua un mouvement en direction de la dite-navette. D'un geste naturel pour lui, il le signala via le comlink intégré à son casque à ses camarades situés dans le vaisseau, en train de l'inspecter avec l'appareillage nécessaire. Puis, en tâchant de ne pas faire de bruit, il se mit à se diriger vers la silhouette puis à la suivre alors qu'elle approchait de la plateforme d'atterrissage.

Il vit que c'était une simple humaine, jeune en plus, et absorbée par la présence de ses collègues. Surement la pilote, se dit-il. Il se dit qu'il valait mieux prévenir, aussi continua-t-il son approche silencieuse, levant son blaster E-11 pour l'assommer d'un seul coup. Puis il appela son supérieur pour savoir quoi faire de la prisonnière.


Ancien bunker de la Confédération des Systèmes Indépendants

Quelques instants plus tard, dans la grande salle de réunion, le grand amiral était assis à la table de conférence, regardant avec un certain intérêt la poignée du sabre laser qu'il tenait. Deux soldats en armure blanche le regardaient, expliquant brièvement qui était la personne qu'ils tenaient entre eux, et qui commençait à reprendre conscience. Quatre autres soldats étaient dans la pièce, déployés sur quatre coins d'un carrée imaginaire, dont deux derrière le non-humain à la peau bleutée. Deux des quatre portaient la petite créature, chacun à une position opposée dans leur emplacement. Aucun des stormtroopers n'était éloigné de plus de dix mètres de leur supérieur.

Nous avons trouvé cette gamine qui espionnait nos hommes et la navette, il semblerait ce que soit à elle, car il n'y avait personne d'autres Amiral. Des hommes sont rester sur place pour continuer de fouiller les lieux

Où... suis-je ?

Le non-humain, le seul de la pièce, reposa l'arme qu'il tenait sur la table, à côté du blaster qui avait été récupéré sur la jeune femme. Il s'adossa confortablement dans son siège en la regardant, un léger sourire aux lèvres.

"Pour répondre à la question que vous ne posez pas, il est naturel que vous ne puissiez utiliser la Force. Ces petites créatures ont la particularité de la repousser. Cela nous permettra donc d'avoir une discussion civilisée. Veuillez vous asseoir, s'il vous plaît."

Le ton était cordial mais même les soldats ne pouvaient ignorer qu'il s'agissait d'un ordre plus que d'une invitation. Ceux qui la tenaient la lâchèrent, sans brusquerie, l'un d'eux lui tirant même une chaise, trop loin pour qu'elle puisse récupérer ses armes. Ce serait, de toute façon, à ses yeux suicidaire : les six guerriers impériaux avaient toujours leurs E-11 à la main.

"Pour répondre à votre question, nous sommes toujours sur Mustafar. J'aimerais d'ailleurs que vous m'expliquiez ce que vous y faites, mademoiselle, et qui vous êtes. Après tout, cette zone de la planète n'est pas censée être active. Même les contrebandiers ne l'utilisent pas."

Le chiss la regarda, de son regard rouge vif, celui qui déstabilisait les courtisans de l'Empereur. Il se doutait de quelle ordre elle appartenait mais voulait en savoir plus. Principalement par curiosité mais aussi pour savoir ce qu'il devait faire d'elle. Il y avait plusieurs possibilités, bien sur. La libérer, ce qui serait lui faire une faveur. La livrer à l'Empereur, pour le laisser décider de son sort. Ou bien la garder prisonnière sur le chimaera, où elle ne pourrait s'évader sans aide. La discussion lui permettra de décider quelle solution sera la meilleure. Ou s'il peut en exister une autre.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 722
Crédits : 763
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Mer 19 Avr - 11:05

J'avais la tête en compote, mon lien avec la force était complètement coupé, c'était une sensation horrible de manque et de vide. C'est comme si on m'avais coupé un morceau de moi même. Secouant légèrement la tête pour éclaircir mes pensées, j'écoutais l'homme face à moi m'expliquer que les petites créatures ressemblant à des limaces avaient le pouvoir de mettre la force sous silence, ce qui était vraiment étrange et fascinant à la fois.

Une fois libérer, je me redressais pour reprendre entièrement contenance et surtout pour tenter de stopper mon mal de tête, mais bon c'était complètement peine perdue. Son ton était cordial, mais j'avais absolument pas la possibilité de fuir ou de me battre, c'est pourquoi pour le moment, je préférais simplement obéir et m'asseoir sur l'un des ces confortables canapé.

Mon lien de force était coupé, il y avait 6 soldats lourdement armée, mais je n'étais pas stupide, je préfère tenter de garder ma vie sauve et de répondre à ces questions pour espérer avoir la paix le plus rapidement possible. En espérer était un grand mot, mais là n'était pour le moment pas la question.

Me frottant l'arrière de la tête douloureuse, je l'écoutais me poster des questions sur le faite de ma présence en ces lieux. Vue sa tenue, c'était un impériale, donc autant dire que j'étais dans les emmerdes jusqu'au cou.


Je suis Rosas, juste Rosas, apprentie du Seigneur Sith, Darth Plagueis le sage. Quant à ma présence en ces lieux? Le but est purement scientifique. Je suis venue étudier cette jeune planète naissante et son lien possible avec l'un des côtés de la force, qu'il soit obscur ou lumineux

Pour prouvez que je ne mentais pas, je sortie de ma poche plusieurs échantillon de roches prélevés à différents endroits pour une recherche plus en profondeur dans un laboratoire parfaitement équipée. Son regard rouge aurait due me faire peur, me refroidir, mais je le soutenais avec le plus grand respect et la plus grande politesse, n'étant pas dupe une seule second quant à mon avenir ici si je faisais la moindre erreur.

Cependant, il était hors de question pour moi de baisser les yeux comme une faible. J'avais un certain honneur cependant et surtout je ne m'intéressais absolument en rien à leur présence ou quoi que se soit d'autre.

Un autre soldat entra dans la salle au bout de quelques minutes alors que nous étions toujours l'un en face de l'autre pour faire son rapport.


Nous n'avons trouver personne d'autre sur les lieux, aucun de nos capteurs n'ont enregistrer la moindre présence que celle des créatures de cette planète

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Mer 3 Mai - 16:29

Je suis Rosas, juste Rosas, apprentie du Seigneur Sith, Darth Plagueis le sage. Quant à ma présence en ces lieux? Le but est purement scientifique. Je suis venue étudier cette jeune planète naissante et son lien possible avec l'un des côtés de la force, qu'il soit obscur ou lumineux

Sur un signe du chiss, l'un des soldats ne portant pas d'ysalamiri s'avança et récupéra les échantillons que la jeune humaine venait de poser sur la grande table de conférence. L'empereur Palpatine lui avait parlé de cet ordre de mystiques maniant la force, dont il ferait lui-même parti, et l'amiral était intrigué sur la raison les poussant à envoyer une apprentie ramasser des cailloux dont ils devaient déjà tout savoir. La meilleure explication était, selon lui, qu'il devait s'agir d'un test visant à jauger certaines de ses capacités.

Nous n'avons trouver personne d'autre sur les lieux, aucun de nos capteurs n'ont enregistrer la moindre présence que celle des créatures de cette planète

L'amiral haussa un sourcil, un rien mécontent par les propos du soldat. Il était, après tout, prouvé qu'il existait une race intelligente sur Mustafar. On ne pouvait les traiter de "créatures" selon lui. Son apparence faciale redevint, dans la seconde, imperméable et il regarda la jeune humaine. Il ne savait que faire d'elle. Après tout, les sith étaient censés être des alliés de l'Empereur, quoique peu fiable selon ses propres dires.

"Je crains de ne pouvoir accéder à cette étude, apprentie. Elle ne concerne en rien les intérêts de l'Empire. Maintenant, je ne sais pas encore ce que je dois faire de vous. Peut-être devrais-je vous livrer à l'Empereur pour qu'il statut sur votre sort ? A moins que vous ne préféreriez rester vivre sur cette planète ? Quoi qu'il en soit, je compte récupérer votre navette pour voir tout ce qu'elle peut nous apprendre... A moins bien sur que vous ayez quelque chose à proposer ?"

Etait-ce du bluff ? Comptait-il réellement l'abandonner sur Mustafar sans moyen d'en repartir ? Impossible à dire en écoutant ce chiss parler. Son but, de toute façon, était assez simple : voir la réaction de l'apprentie sith. La provoquer ainsi ne pouvait que l'aider à mieux déterminer, à mieux comprendre, ce qu'était son ordre mystérieux. A le comparer à ce qu'il savait déjà sur les "Sensitifs". La décision qu'il prendrait sur cette humaine allait dépendre de cela, de la manière dont elle allait réagir et de ce qu'elle allait répondre ...

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 722
Crédits : 763
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Jeu 4 Mai - 7:50

Je restais silencieuse, le laissant observer ce que je venais de poser sur la table de la conférence, attendant simplement la suite de la situation, tout en réfléchissant à comment m'en tirer sans trop de dommage et d'ennuis en tout genre. Pour le moment, il valait mieux agir de façon calme, posée et réfléchis à la limite du Jedi diplomate que du sith explosif.

J'en profitais pour examiné du regard le drôle de petit animal présent dans la pièce qui semblait soit supprimer pleinement la force, soit simplement endormir notre lien avec cette dernière ce qui donnais un résultat d'épuisement étrange.

Bon d'après ce qu'il me disait, soit je finissais seule ici, mais je pourrais peut être trouver une solution pour fuir ou alors je devrais m'adapter à vivre sur ce four géant jusqu'à l'arrivée de quelqu'un ou alors trouver une autre solution.


Les sith sont lié pour certain à l'Empire, mais d'autres sont indépendant de ce dernier, mais non contre ces intérêt. En effet, je pourrais rester ici à devoir me débrouiller pour survivre dans ce milieu hostile, mais je pourrais aussi trouver un moyen de fuir à un moment où l'autre de cette fournaise, mais là n'est pas réellement la question déclarais-je d'un ton détacher sans laisser transparaître le moindre sentiment dans ma voix qu'une profonde politesse pour mon hôte

Je ne suis qu'une simple apprentie, je n'ai que peux de chose à proposer. Ma plus grande arme est ma passion pour la science. Cependant j'ai remarqué vos animaux de compagnie des plus fascinants qui ont un lien vraiment étrange avec la Force. Ces derniers pourraient intéresser mon maître qui est très versé dans les sciences et les liens de la Force sur les êtres vivants. Vous auriez tout deux la possibilité d'échanger sur ce sujet. Vous d'en savoir plus sur nous, car cela semble vous intéresser et nous, nous pourrions alors étudier  ces petites créatures et comprendre le manière d'agir sur la force proposais-je comme solution vraiment intéressante, où tout du moins je l'espérais vraiment.

J'éprouvais réellement un certain intérêt pour ces petites créatures et j'aurais réellement voulue les étudier. D'ailleurs je me demandais pourquoi un vaisseau de l'Empire étaient remplie de créatures bloquant la force, si ce n'était pas destiné à un quelconque utilisateur de la Force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Mar 16 Mai - 18:47

Les sith sont lié pour certain à l'Empire, mais d'autres sont indépendant de ce dernier, mais non contre ces intérêt. En effet, je pourrais rester ici à devoir me débrouiller pour survivre dans ce milieu hostile, mais je pourrais aussi trouver un moyen de fuir à un moment où l'autre de cette fournaise, mais là n'est pas réellement la question

Mais ce pourrait être le résultat pour cette jeune humaine, si elle ne convint pas le chiss d'arriver à une conclusion intéressante. Car, après tout, il pouvait parfaitement la laisser comme cela, sur cette planète, sans moyen de transport. La laissant avec pour seule chance de partir d'ici qu'un autre vaisseau ne vienne se poser.

Je ne suis qu'une simple apprentie, je n'ai que peux de chose à proposer. Ma plus grande arme est ma passion pour la science. Cependant j'ai remarqué vos animaux de compagnie des plus fascinants qui ont un lien vraiment étrange avec la Force. Ces derniers pourraient intéresser mon maître qui est très versé dans les sciences et les liens de la Force sur les êtres vivants. Vous auriez tout deux la possibilité d'échanger sur ce sujet. Vous d'en savoir plus sur nous, car cela semble vous intéresser et nous, nous pourrions alors étudier  ces petites créatures et comprendre le manière d'agir sur la force

Thrawn trouvait cette manière de négocier un peu étrange. Elle tentait de gagner quelque chose de plus que sa propre survie. Le prenait-elle pour un idiot ou croyait-elle qu'il ignore que l'Empereur est un sith ? A moins qu'elle ne l'ignore elle même, bien sur. Hélas pour Rosas, l'individu à la peau bleutée n'était pas intéressé par le fait de rencontrer son maître. Il secoua donc la tête.

"Votre proposition m'intéresse peu. J'ai d'autres moyens pour en apprendre plus sur l'Ordre Sith. Je pourrais par exemple en apprendre beaucoup grâce à vous. Même si les méthodes d'interrogatoire impériale sont généralement peu recommandable, elles restent très efficace."

Le grand amiral fit tourner son fauteuil, tournant le dos à la jeune femme. Un des soldats, se trompant sur les intentions de son supérieur et désireux de bien se faire voir, car même les stormtroopers peuvent avoir de l'ambition, fit un pas puis deux vers la prisonnière. Il comptait surement la menotter et la conduire à la navette. Il s'arrête brusquement, voyant la main bleue se lever doucement. Même sans la Force, il était évident qu'il devenait d'un coup mal à l'aise, à la manière dont ses bras tremblaient en tenant son arme. La peur des conséquences d'un échec ou d'un mauvais comportement, peur introduite par Darth vador, restait importe au sein des troupes.

"Il y aurait toutefois une manière pour vous de vous attirer une légère... sympathie de ma part, jeune humaine."

Le soldat recula, voyant le fauteuil revenir en place. Nul ne le vit mais il dégluti quand le grand amiral tourna son regard de braise vers lui. Puis ce regard se tourna vers la prisonnière. Il agita, négligemment, un bras.

"Vous n'avez rien, en fait, qui puisse me convaincre de vous laisser repartir. . . mais vous pourriez acheter ce droit. Par exemple, les œuvres d'arts sith valent très cher, du fait qu'il soit difficile d'en trouver. Vous pourriez vous arranger pour m'en procurer une demi-douzaine si je vous laissais repartir. Qu'en dites-vous ?"

La corruption est quelque chose, après tout, de fréquente dans l'empire. Même, et parfois surtout, dans les hautes sphères de celle-ci. De là à croire que c'était le cas de notre amiral... Ce serait une erreur. Il y avait une autre raison, bien sur, à cela. Inutile, toutefois, de la préciser. Et ce n'était pas, non plus, dans les habitudes de l'amiral de les dire.

"Si cela vous convient, je vous indiquerais où les faire livrer. Toutefois, je dois vous mettre en garde : ne tentez pas de me tromper. Je ne suis pas le genre de personne dont on veut se faire un ennemi. "

Le chiss appuya ses doigts sur ceux de son autre main, attendant la réponse de la jeune humaine. Il doutait qu'elle refuse son offre, la conséquence serait très dure pour elle. Il se demandait juste si elle oserait tenter de le doubler. Son offre, de plus, a l'avantage d'envoyer un faux signal : la possibilité qu'il soit achetable. Ce n'est pas le genre de chose qu'une personne ambitieuse laisse de côté. Thrawn a déjà su utiliser ce genre de méthode par le passé, toujours avec succès. Qui sait si cela ne sera pas bénéfique pour plus tard.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 722
Crédits : 763
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Jeu 18 Mai - 8:07

J'étais dans la mouise jusqu'au cou, car quoi que je lui présentais ou proposais, ne l'intéressait absolument pas. Un instant, je crue même finir au fond d'une cellule de ce sinistre vaisseau lorsque je le vie s'éloigner et qu'un soldat s'approcha de moi, mais il n'en fut rien.

Intérieurement je fus soulagé de cela, mais j'étais réellement curieuse de savoir la suite de ce qu'il allait m'arriver sous peu. Vie ou mort ? Là était tout la question.

Il me demanda des œuvres d'art sith et cette fois, je ne réussis par à retenir la surprise sur mon visage concernant sa proposition d'échange pour ma vie. Je n'en avais vue que très peu dans ma vie, une ou deux tout au plus, sauf si l'on pouvait considérer les holocrons sith comme des œuvres d'art. Cela voulait dire aussi alors pilier les tombeaux, ou les acheter, enfin plutôt voler au marché noir ce qui serait bien moins complexe lorsqu'il s'agissait d'user de la force pour obtenir quelque chose et cela serait un parfait entraînement


Cela peut se faire, mais j'ai besoin de plus de détails cependant. S'agit-il de livre, de tableaux, de sculpture, d'holocron ou alors suis-je libre de rassembler ce que je désirs ?

Je n'aurais jamais pensée qu'il me demande une telle chose, mais bon pourquoi pas, chacun avait ses goûts et puis j'aimais bien l'art et la recherche, donc ce n'était pas réellement un soucis pour moi de les dénicher, il fallait simplement connaître les bonnes adresses.

Fixant le chiss dans les yeux, je compris à son regard que cet homme était très puissant et savait en imposer simplement par sa présence et sa posture, donc il valait mieux l'avoir avec soit, que contre soit.

Il ne tenait à moi que de faire le maximum pour le satisfaire et accessoirement le surprendre avec des pièces les plus rare possible et imaginable, puis espérer ainsi me faire oublier par la suite ce qui était il faut le dire, impossible. D'un autre coté, il était vraiment très rare de nos jours, de connaître quelqu'un être intéressé à ce point à l'art pour monnayer une vie contre ce dernier.


Combien de temps ai-je en ma disposition pour réunir ces trésors ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 71
Crédits : 78
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Grand Amiral de l'Empire

Une vie
Armes: Pistolet Laser
Maître / apprenti(e): Aucun
DC: Julia / Vincent / Larin
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Lun 22 Mai - 22:46

Cela peut se faire, mais j'ai besoin de plus de détails cependant. S'agit-il de livre, de tableaux, de sculpture, d'holocron  ou alors suis-je libre de rassembler ce que je désirs ?

"Tableau, sculpture et vase me suffiront."

Demander des livres serait moins intéressant pour cet expert en art et en xénologie qu'est Thrawn. Quand aux holocrons, ils n'ont d'intérêt que pour les gens sensibles à la Force. Lui préférait les œuvres d'arts qui lui permettaient d'en apprendre beaucoup sur les peuples, civilisations, religions... ou organisations qui les avaient conçu. Grâce à ce que cette jeune humaine lui ramènerait, il pourrait espérer en apprendre plus sur les sith. Plus que ce que Palpatine ne lui dira jamais.

Combien de temps ai-je en ma disposition pour réunir ces trésors ?

"Je vais donner délais de deux mois. Si je n'ai rien d'ici là, vous savez ce qu'il arrivera. Vous les remettrez à cette personne, sur Ithor."

Le grand amiral n'avait rien contre le fait de laisser les gens imaginer ce qu'il pourrait arriver. Ils finissent par le ruminer et cela leur fait naître de nouvelles erreurs. C'est la une différence entre les humains et le chiss, selon Thrawn, et rend ces second prévisibles. En général. Il laissa un datapad sur la table, celui-ci comportait le nom d'un ithorien, un marchand d'œuvres d'arts, à qui il fera savoir qu'une humaine lui amènera des objets pour lui.

"Nous allons vous laisser. Vous retrouverez votre arme dans votre vaisseau."

Il se leva, donnant le sabre laser au stormtrooper qui avait voulu arrêter l'humaine. Celui-ci parti en courant pour poser le sabre laser dans le cockpit du vaisseau de la sith. Le grand amiral fit un signe de tête et sorti suivit de ses hommes. Il fallut qu'ils franchissent une dizaine de mètres pour que Rosas puisse ressentir à nouveau la Force. La curiosité du chiss lui faisait se demander si elle tiendrait parole. Ou si elle voulait faire de lui son ennemi.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droguée des cookies
avatar
Messages : 722
Crédits : 763
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : apprentie Sith

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: Chaud devant   Mar 23 Mai - 12:29

Bon la mission là semblait assez simple, selon moi, car bon j'adorais l'art de toute façon. Simple en apparence, mais plus au profondeur c'était légèrement plus compliqué, car l'art sith s'était perdu depuis des générations maintenant.

C'est parfait, je prend note

Il me fallait le délai maintenant, chose essentiel pour moi, mais je me serais quand même attendue à un peu plus que deux mois, donc il me faudrait travailler d'arrache pied pour arriver à remplir sa demande et ainsi éviter les ennuis en tout genre.

Deux mois pour tout? Cela me semble un peu cours, mais je respecterais le délais

Sans demander mon rester, ravie de partir, mais surtout ravie de retrouver mon lien avec la force, je filais sans demander mon reste après avoir récupérer les coordonnées de livraisons. Curieuse oui, mais folle, absolument pas.

Une fois dans mon vaisseau, j'inspirais un grand coup et filais loin d'ici sans demander mon rester, en espérant vivement ne pas être abattu en plein vol. Lorsque je compris que je pourrais partir librement, je filais à toute allure soulagé et intrigué à la fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chaud devant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaud devant [PV Raph' ]
» René Civil devant le tribunal criminel
» Chaud Gun ou Gun chaud (ça fait plus classe)
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: La Bordure Extérieure :: Mustafar-
Sauter vers: