Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Planète Inconnue et pouvoir brut

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Planète Inconnue et pouvoir brut   Dim 4 Fév - 18:21

Le soir tombait doucement et il restait encore bien du chemin à faire pour rentrer chez elle. Vaylin s'était aventurée beaucoup trop loin, cette fois-ci, et elle ne voulait pas que sa mère s'inquiète en pensant que quelqu'un l'avait kidnappée ou pire encore. Son bâton d'entraînement accrochée dans le dos, avec les cheveux attachés en une longue tresse, elle courait aussi vite que possible sur le sentier de forêt, le regard fixé vers l'horizon et la ville qui se dessinait au loin. La journée avait été très bien remplie, elle progressait chaque jour et en était plus que ravie. Bientôt, elle pourra peut-être s'entraîner avec ses frères, s'ils voulaient bien, plutôt qu'avec les chevaliers ou avec sa mère. Elle quitta le pan de forêt, pour courir ensuite en plein champ, levant le nez pour observer le ciel se teintant du crépuscule, sentir le vent doux contre son visage. Elle courait toujours lorsqu'un brusque frisson la saisit, son cœur remontant dans sa poitrine alors qu'elle crut tomber tout à coup dans un gouffre sombre. Elle cria, fendant l'air de la main sans trouver à quoi se raccrocher, puis ce fut le noir le plus total.

Vaylin atterrit brutalement à plein ventre sur un sol bien plus dur que celui qu'elle venait de quitter, dans le noir, avec une odeur à vous soulever l'estomac tout autour d'elle. Elle se redressa aussitôt, le souffle court, attrapant son bâton et regardant partout autour d'elle. Adieu les champs, les forêts, l'air pur et doux de sa planète natale, elle se trouvait maintenant dans une ruelle minable remplie d'ordures, avec de l'eau croupie aux pieds des murs et la rumeur sourde d'une foule non loin. L'incompréhension bloquait son esprit tout entier, elle ne pouvait plus faire un seul geste tant elle était saisie par ce qui venait de se produire. Comment passait-on d'un champ à une ruelle en quelques secondes à peine ? Et surtout, d'une planète à une autre ?! Car elle n'était plus sur Zakel, ça, c'était certain. L'air était... Et rien de ce qu'elle ressentait ne lui rappelait la maison. Où était-elle passée ?! L'idée qu'on l'ait plongée dans une illusion était stupide, elle avait été seule et qui l'aurait attaquée ? Jusqu'ici, elle n'avait jamais eu d'ennuis, sinon avec un pouvoir qu'elle ne contrôlait pas encore et qui pouvait surgir violemment malgré elle.

Elle bougea enfin, avançant sur quelques mètres, avant d'arriver dans une grande avenue très... Très... La fillette en resta un instant bouche bée, comprenant encore moins où elle pouvait se trouver et habituée à tout sauf à ça. Ce n'était pas Zakel, non. C'était une sorte de rue avec plein de panneaux très lumineux, des êtres de toutes les races possibles, qui se pressaient entre eux, parlaient fort, riaient et échangeaient des objets sous le manteau. Vaylin se mit à marcher au hasard, toujours incapable de comprendre ce qui avait bien pu se passer. La Force pouvait-elle permettre de changer de planète en un clin d’œil de cette façon ? Juste avant de "plonger" dans le noir, elle en avait ressenti une si puissante fluctuation, comme ce n'était jamais arrivé. Avançant plus vite, elle finit par courir, les gens autour d'elle ne prêtaient même pas attention à cette gamine blonde haute comme trois pommes qui se faufilaient entre eux. Au bout d'un assez long moment, elle stoppa net en entendant, au détour d'une autre rue, deux personnes discuter du régime Impérial en place dans la galaxie, citant des noms d'officiers dont elle n'avait jamais entendu parler, puis prirent ensuite place dans une navette complètement inconnue, elle aussi.

La jeune fille n'était pas du genre à paniquer pour rien, pourtant, cette fois-ci, une vague de peur montait en elle sans qu'elle ne puisse la contrôler. Au même instant, elle entendit un rire gras juste derrière elle, accompagné de la voix nasillarde de types qui demandaient ce qu'une morveuse fichait là et qu'elle pourrait leur donner ses crédits pour aller au "casino". Vaylin n'avait aucune idée de ce qu'était un casino et était suffisamment sur les nerfs pour réagir au quart de tour. Elle se retourna vivement puis frappa l'imbécile de son bâton aux jambes, lui arrachant un petit cri de surprise, à lui et ses quatre amis. Reculant d'un pas souple, elle tendit la main vers eux, le regard vif et concentré, les soulevant dans les airs à un peu moins d'un mètre du sol en ignorant leurs cris de plus en plus perçant. Elle fit s'enrouler la Force autour d'eux comme un serpent en les faisant léviter puis resserra la pression, comprimant, serrant de plus en plus. Un brusque craquement dû à des os brisés la fit sortir de sa transe et les relâcha tout d'un coup.

– Allez chercher de l'aide ! s'écria un autre d'une voix aiguë.

Un vaste cercle vide s'était formé autour d'eux, certains s'étaient mis à crier aussi, d'autre à courir. Vaylin ne perdit pas de temps, tournant les talons et recommençant à courir, bousculant ceux qui essayèrent de lui barrer la route. Son cœur battait très vite, à présent, si vite qu'elle crut qu'il allait s'éjecter de sa poitrine. Elle dénicha par hasard une série de longs escaliers puis gravit le reste des obstacles, avant d'enfin arrive sur un toit. L'écho lui arrivait de plus loin, le vent n'apportait, ici, aucune tiédeur ni aucun réconfort. Elle n'eut même pas le temps de souffler, deux nouvelles présences se manifestaient déjà. Debout non loin du bord du toit, Vaylin se mit en position de combat. Elle n'était pas encore très douée au corps à corps, encore jeune, oui, mais elle avait ce pouvoir brut en elle qui ne demandait qu'à sortir. Le premier était grand, la peau d'un rouge soutenu, sans cheveux, l'autre était humaine, fine et frêle, les cheveux blancs et blafardes.

– Qu'est-ce que vous voulez ?

___

Dés : 1 ; lien
Revenir en haut Aller en bas
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Dim 4 Fév - 21:58

Une petite idée m'était venue, même si elle pouvait s'avérer inutile voire dangereuse, j'ai quand même décidé d'embarquer mon apprentie sur Nar Shadda, cette lune remplie de contrebandiers est peut-être ce qu'il faut pour trouver des informations concernant la mission que m'avait confié l'Empereur Palpatine lors du dernier conseil. Par ailleurs l'irruption de Vitiate à la fin m'avait quelque peu inquiété même si je ne l'ai pas laissé paraître, non pas qu'il soit en vie mais plutôt qu'il s'affairait peut-être encore à un sombre projet sans même en partager la teneur et le lieu, je vais devoir en faire aussi une priorité dès que possible la mission de Sidious pourra éventuellement passer en second plan s'il s'avère qu'une nouvelle fois Tenebrae souhaite mener une campagne de destruction.

Je ressorti de mes pensées pour observer la planète qui approchait, nous étions sorti depuis peu de l'hyper-espace et notre pilote amorçait déjà la descente dans l'atmosphère tout en demandant l'autorisation d'appontage aux abords d'une des cités les plus proches puis je me tournai vers mon apprentie :

- Bon nous approchons... je te rappel que ce n'est qu'une mission de routine... nous avons besoin de quelques informations et nous allons pas aller les prendre par la force... je te prierai donc de faire preuve de retenue et ainsi ne tuer personne... pas même un petit empoisonnement... non.. je sais que tu veux de l'action mais économise toi pour une prochaine fois... nous n'avons guère besoin que les Hutts ne viennent porter leur attention sur nos affaires... sur ce va maintenant te préparer.

L'atterrissage et les formalités douanières furent un passage aisément tranquille, les services de sécurité ne posèrent guère de question à notre approche, préférant leur partie de Sabbac en cours en misant avec leur paye pour certains et des jetons d'un des multiples casinos pour d'autres, même jusqu'ici la fièvre des jeux d'argent était présente en toute circonstance.
Nous nous enfonçâmes un peu plus au cœur de la ville, aux abord la planète était verdoyante, mais c'est sans compter avec l'urbanisation et les populations hétéroclite qui vous faisait changer d'avis sur la propreté de l'environnement, du moins une grande partie des villes, car les parties restantes était assez restrictifs et on ne pouvait s'y aventurer que si on en avait les moyens, mais surtout si on avait dans nos manche de puissantes et très bonne connaissances parmi les proches des Hutts.

Nous déambulions donc dans les rues très coloré et lumineuse en vue de réfléchir à quel établissement pouvait faire l'affaire dans la collecte d'informations, j'allais refuser une énième fois la direction d'un Casino à mon apprentie quand je senti un perturbation de la Force dont j'avais déjà subit les effets, la tête d'Opaline m'indiquait également qu'elle l'avait ressenti.

- Oui moi aussi je l'ai senti... cela est survenu à quelques rues d'ici... au nord... changement de cap nous devons aller nous enquérir au plus vite de cet événement imprévue... utilisons la Force et passons par les toitures nous serons ainsi plus rapide.

Ni une ni deux nous sautâmes avec la Force sur les toits les plus proches puis nous courûmes aussi vite que possible, en passant je ne m'empêchai pas de remarquer les progrès que mon apprentie, elle lui devenait de plus en plus aisé de manier la Force.
Je me re-focalisai sur notre objectifs quand je senti une présence approcher non loin, je m'arrêtai, mon apprentie en fit autant.
Et c'est une Jeune fille qui approcha, elle est blonde, vêtue d'un accoutrement d'entrainement qui contraste totalement avec ceux des habitants du coin, et elle tenait fermement un bâton, dès qu'elle nous repéra elle se tendit et pris une position de combat avec une certaine détermination, non pas sur sur ces capacités physique de son jeune âge, mais plutôt sur un quelconque pouvoir. Cela je pouvais le lire sur son visage, mais je le sentais aussi, elle irradiait littéralement et me donnait une impression de déjà-vu, presque comme si je l'avais déjà croiser alors que pourtant c'était tout le contraire, je mettrais sans doute le doigt dessus plus tard, pour l'instant je devais calmer cette jeune qui vient probablement de faire un saut dans l'espace et le temps.

– Qu'est-ce que vous voulez ? nous exigea-t-elle alors.

Lentement je leva les mains en signe d'apaisement et lui répondit.

- Paix jeune fille... nous ne sommes pas ici pour te faire du mal ! Ce qui était purement la vérité, néanmoins par sécurité je ne lui révélerai pas la teneur exacte de notre présence dans ce système.
Mon apprentie et moi-même étions en recherche d'informations dans le coin quand nous avons senti une perturbation dans le Force... c'est pourquoi nous somme venu à ta rencontre. Je la regardai en m'efforçant de lui inspirer la confiance, prenant l'air décontracté et compatissant sans aucun hostilité.
Je suppose que tu as pas mal de questions, je peux t'apporter des réponses, cependant nous pourrons parler plus facilement ailleurs qu'ici, avant que les autorités de la ville ne décide de venir pour te chercher à propos du léger incident que tu as provoqué, on va aller dans un bar quelque rues plus loin, ce sera plus cosy pour discuter. lui dit-je avec un léger sourire encourageant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 202
Comptes : Rosas Sky, Mickaëlla, Calista
Espèce : Humaine
Âge rp : 18 ans
Maître : Lord Scourge
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Lun 5 Fév - 7:42

Pourquoi? Pourquoi par tout les sith, mon maître voulait aller dans ce trou perdue remplis des pires déchets de la galaxie ? J'avais passer tout le voyage à faire la tête tout en restant dans mon coin à essayer d'élargir mes idées de tests sur la population.

Mes pensées furent troublées par la voix de mon maître m'indiquant que nous étions arrivé à destination, mais brisa aussitôt mes rêves d'expérience en me demandant d'être sage.


C'est pas juste boudais-je à voix basse absolument pas ravie de ne rien pouvoir faire du tout.

Je suivie alors mon maître en silence observant cette ville pollué, sale, pleine de créatures disparates et étrange. Mettant en place mon masque sur le visage pour éviter de supporter encore cette odeur à rendre malade n'importe qui, je me figeais lorsqu'une puissante vague de force ce fis sentir


C'est quoi ce truc maître? Beaucoup trop puissant pour être normal ...

D'un bond, je suivie mon maître ravie d'avoir enfin de l'action plutôt que de rester figer à ne rien faire que marcher sur ce sol sale et puant la mort. Etre sur les toits à circulé était vraiment bien plus agréable.

Je me figeais en sautant sur le sol pour tomber nez à nez à avec une fillette qui semblait prête à nous sauter dessus. Sa puissance était immense pour un si jeune âge. Une telle force, se ressentait facilement chez un Seigneur Sith, mais pas un apprentie. Me redressant légèrement, je restais sur mes gardes laissant la parole à mon maître dans un premier temps


Maître? Vous avez l'air étonné par la présence de cette jeune fille

Étrangement mon maître avait l'air perdue, enfin pas tellement, mais surtout surpris de ce retrouver face à cette fille qui ne semblait pas venir d'ici au vue de sa tenue.

Elle semblait perdue, mais avait un air vraiment déterminé et féroce sur le visage, me plaisant bien.
Souriant sous mon masque, j'étais plus que ravie de voir cette journée ce déroulée avec bien plus d'intérêt qu'au départ.


Allez viens, on va boire quelque chose de sucré et chaud, puis manger quelque chose tout en discutant tranquillement. Ça va être super chouette proposais-je d'une voix enfantine pour l'aider à de se détendre

Puis je me servie de la force pour communiquer par l'esprit avec mon maître et n'être entendue que par lui

Maître, nous avons de la compagnie hostile en approche il est temps de fuir... Est ce qu'il faut que j'efface notre présence ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Lun 5 Fév - 12:33

Béni soit le jour où elle avait finalement débuté son apprentissage dans la voie délicate du combat, sous toutes ses formes, elle n’aurait jamais cru devoir s’en servir aussi vite, surtout sur cette… planète, si s’en était bien une. Les mains que leva le type rouge en signe de détente ne produisit pas le moindre effet, si ce n’est de la tendre un peu plus. Elle n’oubliait pas le dernier qui avait fait ça… Un vieil ennemi de son père qui, au cours d’une cérémonie officielle, avait prétendu être revenu à de meilleurs sentiments, puis avait tenté de passer à l’attaque. Inutile de préciser que ça s’était révélé être la pire des idées qu’on puisse avoir. C’était facile de prétendre qu’il n’était pas là pour se battre, ni lui ni la blafarde à côté. Vaylin se crispa un peu plus en l’entendant dire qu’il avait juste suivi cette perturbation étrange dans la Force. Pour elle, ça n’avait pas été une simple « perturbation », mais une fluctuation puissante, le genre à vous renverser littéralement, vous jeter dans un tel gouffre infâme. Que ferait sa mère dans une situation pareille ? Elle n’avait qu’elle, comme exemple, ne voyant pas assez ses frères et encore moins son père, enfin, si on pouvait le considérer comme tel.

– Je suppose que tu as pas mal de questions, je peux t'apporter des réponses, cependant nous pourrons parler plus facilement ailleurs qu'ici, avant que les autorités de la ville ne décident de venir pour te chercher à propos du léger incident que tu as provoqué, on va aller dans un bar quelque rues plus loin, ce sera plus cosy pour discuter.

Pour une personne n’ayant connu qu’une seule et unique sorte d’autorité, s’entendre dire qu’une autre pourrait venir lui chercher des difficultés était difficile à admettre, même si c’était logique dans ce trou. Un autre détail la perturbait, les seuls sensitifs à la Force qu’elle connaissait étaient, pour la majorité, des chevaliers de Zakel, sinon, il y avait quelques civils ci et là qui ne s’en servaient qu’à peine. Mais ces deux-là, ils n’avaient pas l’air d’être des civils ordinaires, elle ignorait complètement leurs intentions et il était donc, bien évidemment, impossible de baisser sa garde. Blafarde aux yeux rouges ajouta à son tour de venir, pour « boire quelque chose de sucré et chaud » puis manger en discutant. Elle avait la voix d’une fillette du même âge que Vaylin, elle était malade ou quoi ? La jeune fille pouvait soit continuer à errer seule de son côté sans savoir ni où elle se trouvait, ni ce qu’elle pouvait risquer, ni comment rentrer chez elle, soit suivre ces deux-là en se préparant sans cesse à réagir s’ils décidaient de l’attaquer et tâcher d’obtenir des réponses à ses questions, s’ils pouvaient vraiment être d’une quelconque aide. Tu parles d’un choix… Quittant à moitié sa posture de combat, elle leur dit qu’elle venait avec eux, les laissant passer devant et avançant avec un léger retrait.

Tout dans cette ville était comme une agression. Des centaines de personnes à se presser dans la rue, des espèces dont elle ne pouvait pas identifier la moitié, faute de les avoir déjà rencontré, et ces lumières partout ! A quoi cela servait, quel était le vrai but de coller autant de formes, de panneaux et de machins aussi éclairés sur tous les bâtiments ? L’odeur, toujours, qui les accompagnait, l’air était tellement vicieux. Des navettes filaient en tous sens, certaines vaguement familières, d’autres d’un style inconnu, c’était comme si… Elle n’avait pas juste changé de planète mais aussi mis les pieds dans un monde nouveau où la technologie était très différente. Juste avant d’entrer dans le bar, elle en tendit un autre clamer au groupe sortant d’une lourde navette « Bienvenue à Nar Shaddaa ! ». C’était le nom de la ville ou celui de la planète ? Elle n’en avait jamais entendu parler. L’intérieur du bar était déjà plus tamisé, moins brillant de partout, et même si elle ne relâcha pas sa garde, elle se sentit tout de même un peu mieux. Elle s’assit avec circonspection, en jetant un regard un peu bizarres à un groupe de gens qui discutaient très fort en jetant des dés sur leur table. Elle ne savait même pas par quoi commencer, c’était trop d’un coup.

Le serveur était humain, lui aussi, dégageant une odeur aussi peu engageante que le reste de cette ville, demandant d’un ton clair ce qu’ils voulaient à boire. Vaylin laissa les deux autres s’arranger de ça, regardant plutôt par la fenêtre en voyant une patrouille de soldats passer, vêtus d’armures noires et près du corps, interrogeant les passants. Elle s’imagina repasser derrière eux pour les frapper, s’ils voulaient l’arrêter, la Force se levant à nouveau pour les saisir et les arrêter. Les détruire comme elle avait détruit cette armure. Était-ce pour partir en guerre contre des mondes comme celui-ci que ses frères s’entraînaient autant ? Qui l’emportera, entre l’Empire de son père ou ces mondes inconnus ? Du moins, inconnus uniquement pour elle, sans aucun doute, elle était de plus en plus persuadée que ses frères en savaient déjà plus. Pourquoi ne l’avoir jamais mise au fait de tout ça ? Parce qu’elle n’était qu’une fille ? Parce qu’elle n’avait jamais été destinée à quitter Zakel ? Cette idée la mit en colère, alors qu’elle reportait le regard sur les deux autres sensitifs. Elle sentait quelque chose remuer en elle en permanence, lorsqu’elle était en colère ou effrayée. Ce pouvoir qui en avait déjà blessé d’autres sans qu’elle le veuille et qu’elle craignait toujours de faire sortir pleinement, sans limites.

– Où sommes-nous ? lâcha-t-elle finalement. La Force n’avait jamais fluctué aussi violemment que cette fois-ci, c’était comme si mon monde se perdait au loin. Qui est censé diriger cet endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Lun 5 Fév - 16:23

Je répondis mentalement à mon apprentie sur ma prétendue surprise :

{- Je ne suis pas étonné de sa présence, mais par l'énergie qu'elle dégage, une sensation de déjà vue, pourtant je ne l'ai jamais rencontré durant mon existence antérieur.}

Puis à sa question toujours mentalement :

{- Oui on y va maintenant... quant à effacer nos traces, si tu en es capable de le faire avec le plus discrétion possible vas-y sinon ne tente rien, on sera au bar du "Pari Giboyeux" celui avec les lumières bleue et doré, tu as cinq minutes pas une de plus.}

Enfin la Jeune fille en face baissa légèrement sa garde et nous donna son assentiment qu'elle nous suivra, aussitôt nous fîmes volte-face et partîmes en direction du bar.
Elle suivait en gardant bien une certaine distance de peur que l'on se retourne contre elle, ce qui était logique quand on rencontre des étrangers sur une planète qui nous est inconnue, ce qui semble son cas au premier coup d’œil lorsque je l'observai à la dérobée, il était clair qu'elle n'avait jamais quitté le système de là où elle venait, la question justement est d'où qu'elle vient ? mais aussi pourquoi son pouvoir me donne l'impression de la connaître ? Je poserai les questions après...

Nous arrivâmes peu après au bar que j'avais indiqué à Opaline par télépathie, nous y entrâmes, il était un peu sordide mais semblable à plein d'autres, rempli au trois quart de gens qui buvaient, discutaient, pariaient à des jeu d'argent, le barman et les serveurs sont de simple humains qui passent comme des ouragans de tables en tables, pour prendre les commandes ou servir, voire surveiller les débordement des jeux en cours.

Quelques secondes plus tard mon apprentie entra dans le bar, elle sembla juste épuisée, on passa commande des boissons, puis on alla s'installer dans un coin un peu plus sombre que le reste de la salle et derrière une table où des joueurs bruyant ferait bonne office pour empêcher tout oreille indiscrète de nous épier.
La jeune regardais autour d'elle avec circonspection, aussi elle jeta un regard inquiet à travers la fenêtre, où l'on pouvait voir à l'extérieur quelque patrouilleurs, mais ne pouvais pas nous voir, la vitre étant teinté pour l'extérieur.

Les questions bouillonnait dans son visage, au début par inquiétude mais qui céda vite à une certaine colère, je pouvais facilement le sentir, puis elle posa la question qui la troublait le plus.

– Où sommes-nous ? La Force n’avait jamais fluctué aussi violemment que cette fois-ci, c’était comme si mon monde se perdait au loin. Qui est censé diriger cet endroit ?

- Nous nous trouvons actuellement sur la lune appelé Nar Shaddaa, elle est aux mains de la corporation des Hutts, elle se situe dans la Bordure médiane de la Galaxie qui se situe dans l'une des parties les plus éloigné du centre. J'ignore d'où tu viens et même... de quand... car tu peux venir aussi d'un autre temps...

Je la regardai un instant digérer mes paroles et se poser d'autres question avant de continuer...

- Je sais ce que tu te demande mais à l'heure actuelle nous ne pouvons faire que des suppositions, sur le pourquoi et comment La Force à décidé de nous emporter outre temps et espace, ce qui est sûr c'est que cela concerne uniquement tout les être utilisateur de la Force... Et avant que tu ne le demande ni mon apprentie et moi même sommes de la temporalité actuelle, nous ne somme par les premiers et tu ne seras sans doute pas la dernière à apparaître... aujourd'hui nous somme en l'An 0, la galaxie est régie en grande partie par l'Empire Galactique dont Sheev Palpatine en est le dirigeant suprême dans système de Coruscant, une guerre civile est cours contre un groupe de dissidents appelé la Rébellion, et les systèmes d'Ondéron et de Corellia se soulève également contre cet Empire...

Ses yeux s'agrandissait de surprises au fur-et-à-mesure que je lui donnais tout ce qui était d'actualité générale.

- Là d'où je viens... eh bien tout ce que je sais qu'à partir de maintenant il faut presque remonter quatre millénaires en arrière, du temps des guerres orchestré par Revan à l'encontre de l'Ancienne République Galactique et du Second Empire Sith dont lequel je fus temporairement la Furie de l'Empereur Immortel... Vitiate. Peu de personne ont entendu parler de moi...
Je me nomme Lord Scourge.


Enfin je pris une gorgé de ma boisson pour dessécher ma gorge et reposai mon verre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 202
Comptes : Rosas Sky, Mickaëlla, Calista
Espèce : Humaine
Âge rp : 18 ans
Maître : Lord Scourge
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Lun 5 Fév - 17:36

Bon tout cela semblait être familier à mon maître, mais il ne savait pas trop quoi. Personnellement, cela me faisais penser au Seigneur Sith croisé à mon arrivée dans cette époque. Toujours dans les pensées, je pris le temps de répondre à mon maître

Elle me fait penser au Sith que j'ai croisé le jour de mon arrivée sur cette époque, elle sent comme lui,  mais son lien semble encore plus fort

Je les laissais tout les deux partir pour être tranquille, alors que je me dissimulais parfaitement dans les ombres dessinés par les immeubles nous entourant. Deux soldats de la planète arrivèrent alors à l'endroit où nous étions. Il ne  fallait absolument pas qu'ils suivent mon maître et la gamine.

Je sortie une petite arbalète de sous la manche ma cape ravie de voir qu'ils ne faisaient pas attention à leur environnement et décocha une fine flèche qui endormi le premier homme et fis de même avec le second.

Enfilant mon masque et me dissimulant sous ma cape, le les rejoignis pile au bout des cinq minutes imposé par mon maître


Il font un bon dodo
déclarais-je mentalement à mon maître avant de m'asseoir et sortir une barre de chocolat d'une de mes poches et la partager avec la demoiselle

Tiens, le chocolat est très bon pour se détendre

Assise sur un tabouret, je commandais une petite gourmandise sucré tout en écoutant mon maître expliqué la situation à la miss avalant tout rond mon bout de chocolat, je prie à mon tour la parole

Je viens d'encore plus loin que mon maître... A mon époque le Seigneur Sith en régeance était le seigneur Naga Shadow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Lun 5 Fév - 19:48

– Nous nous trouvons actuellement sur la lune appelé Nar Shaddaa, elle est aux mains de la corporation des Hutts, elle se situe dans la Bordure médiane de la Galaxie qui se situe dans l'une des parties les plus éloigné du centre. J'ignore d'où tu viens et même... de quand... car tu peux venir aussi d'un autre temps...

Sans blague ? Un léger sourire ironique effleura ses lèvres, avant qu’il ne s’efface et qu’elle se rappelle ce qu’avait provoqué en elle cette perturbation puissante. Après tout, ils ne connaissaient sûrement pas le tiers des pouvoirs réels conférés par la Force, donc pourquoi serait-ce forcément impossible ? Cependant, elle n’avait pourtant rien tenté ! Elle ne s’était pas adonnée à une quelconque expérience stupide dur la Force et sur le temps, dont elle aurait pu faire les frais ensuite, elle n’avait voulu que rentrer chez elle avant que la nuit ne tombe entièrement. Et pour atterrir ici ? Le « centre » de la galaxie n’était sûrement pas le même de leur point de vue que du sien, elle n’avait pas non plus étudié les mêmes cartes. Les mondes qui lui étaient familiers étaient ceux du secteur de Zakel et des systèmes voisins. Cette Nar Shaddaa n’était jamais apparue sur une des cartes qu’elle avait pu étudier ou juste observé, elle s’en serait souvenue, par ailleurs, un endroit aussi sale et sordide… Tapotant très légèrement du bout des doigts sur la table, Vaylin attendit la suite, lèvres un peu pincées. Si ces mondes étaient déjà connus par ses frères ou ses parents, il y avait intérêt à ce qu’il y ait une bonne raison qu’on ne lui en ait encore jamais parlé. Elle ne s’entraînait pas pour rester ensuite sa vie entière coincée à la capitale ! Même si on devait l’empêcher d’être chevalier, elle voulait bouger, explorer, parcourir d’autres mondes et toujours progresser, s’enfoncer plus loin, mener des recherches sur la Force pour la comprendre et contrôler ce qui couvait en elle.

– Je sais ce que tu te demande mais à l'heure actuelle nous ne pouvons faire que des suppositions, sur le pourquoi et comment La Force à décidé de nous emporter outre temps et espace, ce qui est sûr c'est que cela concerne uniquement tout les être utilisateur de la Force... Et avant que tu ne le demande ni mon apprentie et moi même sommes de la temporalité actuelle, nous ne sommes par les premiers et tu ne seras sans doute pas la dernière à apparaître... aujourd'hui nous somme en l'An 0, la galaxie est régie en grande partie par l'Empire Galactique dont Sheev Palpatine en est le dirigeant suprême dans système de Coruscant, une guerre civile est cours contre un groupe de dissidents appelé la Rébellion, et les systèmes d'Ondéron et de Corellia se soulèvent également contre cet Empire...

Palpatine ? Jamais entendu parler. Pas plus que Coruscant, Onderon ou Corellia, ces noms de planète ne lui étaient pas plus familières que Nar Shaddaa. Enfin, elle savait qu’il y avait des centaines d’autres mondes et de systèmes mais n’en avait jamais étudié les cartes ni pu discuter avec des personnes qui venaient de là-bas. l’accès à Zakel était filtré, la planète protégée par la Flotte Éternelle, et même au sein de la capitale, Vaylin ne pouvait pas dire qu’elle avait vraiment la liberté de se promener comme elle l’entendait et discuter avec tout le monde. Ses quelques sorties en solitaire se faisaient en plein nature pour ses exercices, sinon, elle sortait soit avec sa mère, soit surveillée par des gardes. Même à la maison, il y avait toujours une personne pour garder un œil sur elle, surtout lorsqu’elle s’entraîner à manier la Force. Sa mère lui avait dit un jour qu’on la surveillait car elle était la fille de Valkorion et qu’un ennemi pourrait s’en prendre à elle pour essayer de faire pression sur son père. Maigre excuse, aux yeux de la jeune fille, son père avait l’air si froid qu’elle se demandait s’il réagirait vraiment, dans le cas où un « ennemi » aurait l’idée de l’enlever. Toujours silencieuse, elle glissait le doigt le long de son verre, sans le boire pour le moment, en se demandant comment la Force choisissait ceux qu’elle décidait d’envoyer ici et surtout pourquoi elle avait jugé utile de faire ça à une enfant de douze ans qui ne connaissait même pas ces régions de la galaxie.

– Là d'où je viens... eh bien tout ce que je sais qu'à partir de maintenant il faut presque remonter quatre millénaires en arrière, du temps des guerres orchestrées par Revan à l'encontre de l'Ancienne République Galactique et du Second Empire Sith dont lequel je fus temporairement la Furie de l'Empereur Immortel... Vitiate. Peu de personnes ont entendu parler de moi... Je me nomme Lord Scourge.

La jeune fille s’enferma cette fois-ci dans un silence plus profond, toute couleur ayant déserté son visage, à tel point qu’elle ne présentait une ressemblance troublante avec miss blafarde assise à côté. Elle ne réagit pas plus au rajout de miss blafarde, qui elle précisa qu’elle était issue de l’époque de Naga Shadow. Ces guerres qui étaient mentionnées s’étaient déroulées avant sa naissance et n’avaient pas touché l’Empire de Zakel, mais sa mère lui en avait tout de même parlé, sans vraiment entrer dans les détails. Jusqu’alors, Vaylin s’y était peu intéressée car ces mondes étaient lointains… Mais un point la troublait. Vitiate était le nom d’un des ces guerriers qui avaient lutté durant ces guerres, il avait dû mourir de vieillesse ou en combat bien avant que Zakel ne se relève de la décadence où l’Empire était tombé, mais ce type, Scourge, associait ce nom à l’Empereur Immortel. Or, l’Empereur Immortel, il n’y avait qu’un et ce n’était pas ce guerrier mais Valkorion ! Sauf si… La Force permettait-elle cela aussi ? Si elle permettait les sauts dans le temps et l’espace, pourquoi interdirait-elle le changement d’identité, voire de corps ? L’idée était particulièrement répugnante… Mais l’Empereur disposait d’une longévité impressionnante, c’était un fait, il était puissant, elle l’avait ressenti à de nombreuses reprises.

– Je vois… parvint-elle à articuler après un long silence.

Le malaise, la colère, le dégoût, l’admiration, le respect et une certaine peur se mélangeaient en elle, formant peu à peu comme une boule compacte se coinçant dans sa gorge et lui donnant autant envie de fuir à toutes jambes que d’exprimer d’une façon assez vive tout ce qu’elle ressentait et qui lui donnaient des volées de frissons. Cette fois-ci, elle ne chercha pas à repousser quoi que ce soit ou à se contrôler, se laissant intérieurement tomber toute entière dans ces flux pour chercher un semblant de réponse, pour savoir si cela pouvait être vrai, si Vitiate et Valkorion ne pouvaient être qu’une seule et même personne ou bien si tout cela n’était qu’un immense ramassis de stupidités destiné à la rendre folle. Comme dans la rue face aux agresseurs, elle glissa en transe, interrogeant la Force, cherchant des réponses… Qu’on lui dise si c’était vrai, si ça pouvait être vrai. Ces flux, si puissants et grandioses, elle en faisait que les effleurer et avait pourtant à chaque fois d’être entourée d’un pouvoir qui la dépassait et la submergeait. Une sensation à la fois terrorisante et grisante, il était impossible de définir ça avec précision. Valkorion était-il dans ce temps, lui aussi ? Vaylin s’empêcha de sonder ces flux plus avant, craignant soudain de dévoiler malencontreusement sa présence, si jamais c’était bel et bien le cas. Même si, en toute logique, elle n’avait rien à craindre de son propre géniteur, une méfiance tenace la serrait trop au ventre pour qu’elle ose clamer sa présence.

– Où se trouve l’Empereur Immortel, si c’est ce Palpatine, dont vous parliez, qui est à la tête de l’Empire ? Et qu’est-ce qu’un Sith, c’est une sorte de grade militaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Mar 6 Fév - 17:35

{- Tu parle de Vitiate ? cela tiendrai du miracle encore une fois... son corps... les Jedi l'ont détruit, j'étais là lors de sa chute et je les aider jusqu'à être sûr que l'esprit de l'Empereur fou soit vraiment anéantit... après... s'il a vraiment survécu une nouvelle fois sans que personne ne puisse le percevoir... hum peut-être... je ne peux pas être formel... cependant l'aura de la jeune n'a rien de maléfique et elle ne penche vers aucun côté de la Force... si elle a un lien on en saura plus en l'interrogeant... maintenant va !}

Avait-je répondu mentalement et rapidement à mon apprentie pour la dernière fois sur le toit juste avant de partir au bar.
À présent, j'avais répondu à certaines interrogations de la jeune tout en essayant de l'amener à répondre qui elle était, mais elle n'a pas pu s'empêcher d'être sur ses gardes et ne rien dire, ou presque, son langage corporel m'a parfaitement révéler quelques truc.
Primo, elle est bien d'un autre temps et elle n'a jamais entendu parler de tout ce qui se passe en ce moment, elle n'a vraisemblablement jamais quitté son monde natale.
Secundo, elle avait pâlie quand j'ai abordé le moment d'où je venais, mais est-ce que c'était en rapport avec Revan ? ou l'Ancienne République ? le second Empire Sith ? ... ou alors Vitiate? ...
De plus, elle passa par plusieurs stade d'émotions tourbillonnantes les unes aux autres, avant que je ne sente qu'elle prenne à moité pied dans la Force, j'ignore ce qu'elle veux en faire mais elle finit par se retenir avec une certaine crainte, avant de me poser d'autres questions.

– Où se trouve l’Empereur Immortel, si c’est ce Palpatine, dont vous parliez, qui est à la tête de l’Empire ? Et qu’est-ce qu’un Sith, c’est une sorte de grade militaire ?

Je tiqua intérieurement sur la première question qui confirmait ce mon apprentie et moi-même nous nous demandions... elle serait vraiment la progéniture de Tenebrae... hum... en effet... moi aussi si j'avais un paternel pareil je serais aussi méfiant... une gamine avec un tel potentiel... ce sera peut-être mieux qu'aucun autres Sith ou Jedi ne mettent la mains sur elle... ils faut que je réfléchisse encore à quelque chose, en attendant répondre à ses questions est le mieux que je puisse faire pour l'instant.

- L'Empereur Vitiate ? Il est censé être mort, vaincu par un Jedi très puissant il y a quatre millénaires de cela... mais ça c'est du passé... aujourd'hui il est de retour lui aussi, la Force l'a fait revenir, mais il n'a plus son Empire sur lequel il régnait autrefois...
Un Sith ?
Je ne m'empêcha pas un léger sourire nostalgique. Je vais te décrire qui ils sont et autant que je te parle aussi des Jedi dans la foulée... même plus précisément de se que j'ai appris concernant les tout premier Jed'aii, leurs chemins et le notre se croisent après tout...

On en a suffisamment le temps me dis-je en lorgnant les portes et fenêtres, ne voyant pas de gardes de sécurité, puis les joueurs bruyant nous couvres toujours...

- Oui je suis exactement représentatif de mon espèce, les Sith, mon peuple est originaire d'un système quelque pars de ce que l'on appelle communément la Bordure extérieur, mon peuple fut pendant très très longtemps primitifs, d'un autre côté nous avions un grand atout, ce que l'on appelle la Magie Sith, il s’avérera plus tard qu'il s'agissait en faîtes un pouvoir ésotérique lié à la Force, puis un jour, il y a environ sept millénaire de là, des Jedi noirs débarquèrent sur notre monde.


Je fis une pause pour boire ma boisson puis reprendre.

- Les Jedi noirs... pour connaître leur existence, il faut à présent remonter à plusieurs dizaines de milliers d'année d'ici, où il y avait une certain faction, les Je'daii, ils formaient un groupe totalement unie, c'était les tout premier utilisateur des mondes connus de la Force, ils apprenaient à maîtriser les deux côté de la Force, le côté dit lumineux qu'ils surnommaient Ashla, ainsi que le côté obscur qu'ils nommaient Bogan, ils y voyaient en cela un moyen de garder une sorte d'équilibre.
Puis avec le temps et pour quelque raisons aujourd'hui oublié, des dissensions apparurent entre eux, certains ne pouvaient guère maîtriser cet équilibre et ont préférer pencher la balance, et cela engendra entre-eux des conflits de domination de chacun pour son propre parti, des rancunes qui sont resté ancré de générations en générations même encore jusqu'à aujourd'hui.
Les uns qui prônait le lumineux furent ceux que l'on appel dès lors jusqu'à encore aujourd'hui les Jedi, et à l'époque ceux qui préférait s'adonner au côté obscur furent rejeté par l'Ordre Jedi et ces derniers les nommèrent comme Jedi noirs.


Je pris une nouvelle pause.

- Donc parmi ces renégats Jedi, quelques uns découvrir mon peuple et leur pouvoir, avec leur connaissances ils devinrent pour nous des sortes de dieux, puis ils nous utilisèrent avec tout notre potentiel pour étendre leur idées dans tout le systèmes pour se lancer dans une conquête spatiale de grande ampleur et fonder un empire... le Premier Empire Sith.
Comme de bien entendu, la rancunes des jedi noirs à l'encontre de l'Ordre Jedi s’incrusta au plus profond de la culture Sith, et c'est d'ailleurs l'Ancienne République sous couvert de cet Ordre Jedi qui fut le cible prioritaire de toutes les immenses guerres qui se déroula alors.
Pour terminer, tout cela valu à mon peuple le déclin totale... les conflits et le sang dilué à travers d'autres espèce ont eue raison de nous... pour tout dire je suis peut-être même l'un des derniers Sith de sang pur, même de l'époque d'où je viens notre extinction totale était proche, l'Empereur Immortelle lui-même que peu le savait était un sang-mélé.
Et depuis le mot Sith correspond le plus à un rang ou à un groupe d'appartenance d'utilisateur de la Force.
Voilà ce que sont les Sith voilà ce que sont les Jedi.

_________________


Dernière édition par Lord Scourge le Mer 14 Fév - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Mer 7 Fév - 22:47

HJ : Opaline passe son tour.

– L'Empereur Vitiate ? Il est censé être mort, vaincu par un Jedi très puissant il y a quatre millénaires de cela... mais ça c'est du passé... aujourd'hui il est de retour lui aussi, la Force l'a fait revenir, mais il n'a plus son Empire sur lequel il régnait autrefois...

Son père ne pouvait pas être tué comme ça, même par un « Jedi », quoi que ce fut ! L’idée lui paraissait bien trop grotesque, alors que même le temps n’avait pas d’emprise sur lui, qu’il avait restauré le monde de Zakel tombé en décadence et qu’il commandait la Flotte Éternelle ! Mais surtout, cet Empire, avait disparu ? Zakel, son monde… Tout avait disparu ? Ce n’était pas possible, ou bien si Valkorion était lui aussi de retour, il allait sûrement remédier à ça. Elle prit simplement soin, pour le moment, de graver le nom du nouvel empereur dans sa mémoire, rangeant cette information dans un coin avec les autres, avant d’écouter la suite. Sith, Jedi, des mots jamais entendus avant aujourd’hui… Sourcils un peu froncés, elle fut vite un peu perdue. Pour une personne ayant grandie en étudiant la Force comme une entité parfaitement lisse et neutre, qu’on pouvait apprendre à manier pour obtenir certaines choses, se défendre ou combattre, il était très étrange d’entendre expliquer que cette entité possédait « deux côtés », un clair, l’autre sombre. Elle but enfin une gorgée de sa boisson en écoutant cet homme, un Sith donc, en tâchant de comprendre comment et pourquoi des personnes avaient cru bon de diviser la Force en deux côtés bien distinct, alors que le simple fait de la manier comme un Tout unique suffisait à être équilibré. Évidemment que des dissensions étaient nées !

Quatre millénaires s’étaient-ils réellement écoulés ? A présent, la Force continuait de régir l’équilibre de la galaxie, mais ses utilisateurs étaient divisés en plusieurs factions bizarres, selon le « côté » manié, et en se combattant les uns les autres ? Et comment l’Empire Éternel était-il tombé, au milieu de tout ça, c’était à cause de cette guerre entres factions ? Et si jamais sa planète n’était pas juste dévastée mais vraiment détruite pour de bon, pulvérisée ? Comment son père aurait-il pu autoriser ça ? Au fond, elle voulait encore se révolte contre ce saut dans le temps et l’espace, même si des preuves des plus flagrantes se déroulaient juste sous son nez. Ne serait-ce que cette planète, une technologie différente, la Force qui avait été tant… Puis ce qu’elle avait pu ressentir. Qu’était-elle censée foutre ici ? En aucun cas elle ne pourrait participer à une quelconque guerre de factions, de un parce qu’elle fermement convaincue que seule la neutralité dans son usage de la Force était le bon moyen pour rester équilibrée, de deux parce qu’elle se moquait aussi de ce qui arrivait dans ces régions, ce n’était pas son problème ! Son seul souci était Zakel, la protection de l’Empire Éternel, si ce dernier n’existait plus, elle perdait tous les buts qu’elle s’était fixée. Si elle ne devenait pas comme sa mère, que fera-t-elle ? Cette époque n’était même pas la sienne, elle n’avait rien à faire ici. Et pourtant, au-delà de l’exaspération et d’une certaine peur se levaient aussi l’envie de découvrir plus en détails cette galaxie, la parcourir, en voir les secrets.

– Comme de bien entendu, la rancune des jedis noirs à l'encontre de l'Ordre Jedi s’incrusta au plus profond de la culture Sith, et c'est d'ailleurs l'Ancienne République sous couvert de cet Ordre Jedi qui fut le cible prioritaire de toutes les immenses guerres qui se déroulèrent alors.

Ancienne République, Siths, Jedis, Revan, tout ça, le tout avait une nette tendance à se mélanger complètement et si elle trouvait des bonnes archives, elle pourra revoir tout ça à tête reposée, plutôt. Sa priorité actuelle était de faire cadrer les événements, de se repérer. Ces guerres avec l’Ancienne République s’étaient déroulées avant qu’elle ne vienne au monde, donc ce Jedi avait cru tuer son père, tout le monde l’avait cru, mais il s’était… « Réfugié » sur Zakel et la Force lui avait permis de devenir Valkorion ? C’était n’importe quoi… A moins qu’il soit confirmé que son esprit ait survécu et se soit installé dans un autre corps. Il était sans doute assez puissant pour ça… Et ça expliquerait son immortalité, s’il pouvait passer d’un corps à un autre, en modifiant son apparence. Terrifiant et en même temps fascinant… Est-ce que maman était au courant de tout ça ? De qui était vraiment Père ? Peut-être ne lui avait-il jamais parler réellement de son passé, elle n’en savait rien. En tout cas, sur Zakel, personne ne devait s’en douter. Il avait ensuite fait s’entraîner ses deux frères pour les faire participer à de nouvelles guerres contre la République ? Mais si jamais ils ne se servaient ensuite plus que d’un « côté » de la Force et qu’ils ne perdaient leur équilibre ? La neutralité était gage de santé mentale, elle en restait fermement convaincue, perdre ça, c’était perdre tout.

– Pour terminer, tout cela valu à mon peuple le déclin total... les conflits et le sang dilué à travers d'autres espèces ont eu raison de nous... pour tout dire je suis peut-être même l'un des derniers Sith de sang pur, même de l'époque d'où je viens notre extinction totale était proche, l'Empereur Immortel lui-même que peu le savait était un sang-mêlé. Et depuis le mot Sith correspond le plus à un rang ou à un groupe d'appartenance d'utilisateur de la Force. Voilà ce que sont les Sith, voilà ce que sont les Jedi.

Donc le monde était devenu complètement fou. Zakel avait disparu, son père avait « été tué » mais avait été ramené lui aussi, dans cette époque, la Force n’était plus considérée comme une entité unique et puissante mais comme une sorte de grands courants qui se divisait en plusieurs parties, c’était un certain Palpatine qui dirigeait, il y avait la guerre entre Jedis, Siths, même une Rébellion contre l’Empire, si elle avait bien suivie et… Non mais oui, la galaxie avait viré dingue ! Ou elle l’était depuis très longtemps et Vaylin avait juste été trop jeune ou naïve pour le réaliser plus tôt ? C’était plutôt cela… Car en vivant protégée entre les murs de la demeure, près de maman et toujours sous le regard des gardes, elle n’avait pas vraiment pu se faufiler dans une navette pour aller découvrir d’autres mondes et peuples.

– D’où je viens, il n’y a rien de tout ça, dit-elle d’une voix plus lente et basse. La Force est une entité omniprésente, puissante et surtout neutre. On peut la manier ou on ne peut pas, c’est tout, ça s’arrête là.

Et maintenant ? Pour récapituler, elle se retrouvait séparée de sa famille, dans une galaxie qu’elle ne connaissait pas, rongée par des guerres civiles et des guerres entre sensitifs, à douze ans et porteuse d’un pouvoir qu’elle était encore loin de maîtriser. Si maman avait apparu sur le seuil, là, tout de suite, elle aurait couru se jeter dans ses bras sans se soucier que ça lui donne l’air d’une ridicule petite gamine dépendante de sa mère. Même avec son père, la tentation serait grande, alors qu’elle le connaissait absolument pas, au final, et que ce qui avait été dit lui laissait un goût amer et effrayant. Cela dit, d’un autre côté, la tentation d’enfin explorer sans limites était si grande… Sans personne pour lui dire qu’elle ne pouvait se rendre ici ou là, qu’elle devait faire telles choses à telles heures, se comporter de cette façon et pas une autre. Puisqu’elle était, de toute façon, coincée ici sans avoir la moindre idée de comment rentrer, en supposant que sa planète existe toujours, pourquoi ne pas en profiter ? Elle avait toujours voulu voyager loin de son monde, c’était une occasion, le temps de trouver un moyen de rentrer dans son époque. Elle pourrait aussi tenter, si son père était dans cette époque, de le retrouver pour en savoir plus. Enfin, il y avait plus de chances que ce soit lui qui lui tombe dessus en premier.

– Et l’Empereur Valk… Vitiate n’était pas faible, reprit-elle avec un pincement de lèvres. Il était puissant et c’est grâce à lui que tout un peuple s’est relevé de la décadence. La planète était paisible et protégée. Donc un Jedi n’a pas pu le tuer, c’est impossible.

Peu importe que ce soit idiot ou enfantin, comme réaction, c’était presque viscéral, elle détestait qu’on insulte ses parents ou qu’on essaye de les rabaisser ! A son jeune âge, elle les considérait encore comme intouchables, non seulement il ne pouvait rien leur arriver de vraiment grave mais en plus, elle les croyait encore capables de résoudre tous les problèmes possibles. Une naïveté enfantine qui lui passera dans quelques temps, d’ici-là, c’était un fait bien appuyé à ses yeux. Quiconque prétendrait le contraire serait un imbécile qui n’aurait rien compris. Une fois adulte, on admettait que non, vos parents n’étaient pas intouchables ni invulnérables, c’était aussi ça, grandir. Mais bref, peu importe, ce n’était pas le sujet qui l’inquiétait le plus pour le moment. Plus pressant, où se rendre ensuite ? Il fallait d’abord qu’elle étudie une carte de la galaxie et se renseigne sur les planètes les plus importantes. Et sans doute qu’elle change de tenue… Personne n’était habillé comme elle, ici… Elle portait sa tenue d’entraînement, une tunique blanche au col bas, avec des protections noires et légères aux poignets, un pantalon noir, des bottes peu hautes et blanches, très souples. Un autre regard sur ce bar lui confirma que les personne s’habillaient surtout avec des couleurs plus sombres, des vêtements souvent amples. Elle devait voir ce qui l’aidera à passer inaperçue, au moins, elle était très petite pour son âge, ce n’était pas négligeable dans ce genre de cas. Vaylin prit une petite inspiration, pour remettre de l’ordre dans ses idées.

– Merci pour le cours, même si c’est… très bizarre. Je dois repartir, maintenant. Et découvrir cette galaxie.
Revenir en haut Aller en bas
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Mer 14 Fév - 16:13

Lorsque j'avais terminé mon récit, je constatai qu'après coup, la jeune fille se posait intérieurement quelques interrogations mais sans pour autant les soumettre, mes connaissances que je lui ai exposé après tout, ont de quoi jeter un semblant de confusion... ou bien s'interrogeait-elle sur Tenebrae après ce que j'ai dit à son sujet ?

– D’où je viens, il n’y a rien de tout ça, dit-elle d’une voix plus lente et basse. La Force est une entité omniprésente, puissante et surtout neutre. On peut la manier ou on ne peut pas, c’est tout, ça s’arrête là.

De là où elle viens... intéressant... je passait en revu mentalement les Systèmes planétaires en essayant de déduire de quel monde elle venait... la Force est certes omniprésente partout, il y a des systèmes dont sa présence est différente selon leur population... donc à la fois puissante et neutre... c'est surtout ce tout dernier détail qui me pose du fil à retordre... je pourrais presque penser à Tython,  de ce que j'y avais senti de souvenir, les profondeurs furent habités par le côté obscur et à la surface le côté lumineux gérer par les jedi de Satele Shan... d'un autre côté cet endroit fut le berceau des Je'daii... est-ce qu'elle y aurait vécu ?... en y réfléchissant bien... non... je ne vois pas qu'elle peut bien être sa planète d'origine, elle doit se trouver quelque part dans les régions inconnues, un endroit que même ni de l'Empire ni de la République n'ont jamais découvert.

– Et l’Empereur Valk… Vitiate n’était pas faible, reprit-elle avec un pincement de lèvres. Il était puissant et c’est grâce à lui que tout un peuple s’est relevé de la décadence. La planète était paisible et protégée. Donc un Jedi n’a pas pu le tuer, c’est impossible.

Je leva un sourcil et lui fit un léger sourire qui pour moi fut de satisfaction devant sa réaction, personne n'a jamais défendu ainsi Vitiate... en générale on ne défend jamais quelqu'un que l'on ne connait pas... encore moins quelqu'un qui n'est pas de sa famille.

- Tu es donc sa fille... ce n'était pas une question mais une affirmation.
En effet alors... il n'a pas pu mourir lorsque le Jedi a détruit son corps... j'avais pourtant vérifier, mais il semblerait que son esprit a finalement survécu... Comment tu as failli l'appeler ? Valk-quelque-chose ? Intéressant...

– Merci pour le cours, même si c’est… très bizarre. Je dois repartir, maintenant. Et découvrir cette galaxie.

À présent, il me restait plus qu'à décider quoi faire... la laisser partir et risquer d'être traqué pour son pouvoir ou l'argent que ses tauliers potentiel ferait d'elle, si jamais elle était arrêté par les gardes des Hutts, voir des contrebandiers ou encore des chasseurs de primes... soit l'aider à quitter le système pour qu'elle aille de son côté une fois qu'elle sera en sûreté... ou encore dernière option la mener à voir son paternel pour qu'il puisse la former correctement... aucune des options ne me convient, cependant les deux dernière reste ce qu'il y a de mieux, aussi je parla rapidement à mon apprentie par télépathie.

{- Je suis presque d'avis de la laisser partir... cependant elle est encore trop jeune et totalement perdu dans une partie de l'univers dont elle n'a jamais entendu parlé... malgré ses pouvoir elle ne pourra pas partir d'ici toute seule et elle risque fort de se faire capturer par une mauvaise personne dans ce système.
Nous devons la persuader de nous suivre pour qu'elle aille en sécurité... si jamais elle devient réticente il va nous falloir sévir et tu devras l'endormir avec tes somnifères en toute discrétion, après seulement on choisira si on la remet à Vitiate ou pas.}


Puis je répondis à la Jeune.

- Repartir et découvrir la galaxie ? à ton âge je n'avais pas encore terminer ma formation à l'académie, mais je te comprends, vouloir explorer l'immensité de l'espace, rien de tel pour mettre les pieds dans le cambouis... seulement avec tout ce qui se passe en ce moment, tu auras beaucoup de mal à te lancer dans une telle aventure, sans tomber sur des ennuies, et ce ne sera pas forcément dû à ton immense potentiel dans la Force je peux te le garantir... ici dans ce système par exemple tu risque l'arrestation, l'esclavage et un tas d'autres chose tout aussi pire pour une jeune fille tel que toi.
Je peux sembler dure sur ce dernier point, mais même en maîtrisant la Force il est toujours possible d'échouer face à d'autres même des non sensitifs et les droïds, il ne faut jamais sous-estimer qui que ce soit, pour rester en vie c'est ça la clé du succès.


Je fini le fond de ma boisson avant de rependre.

- À ce sujet, je détient la seule clé qui te permettra de quitter ce système sans encombre et d'aller explorer la galaxie, et cette clé est notre vaisseau bien évidemment, au passage nous allons te trouver quelque accoutrements qui te conviendront, nous pourrons te fournir tout le matériel que tu auras besoin, ainsi qu'une carte galactique à jour et bien d'autres holobandes utiles...  nous te donnerons même une arme bien meilleurs que ton bâton d'entrainement et qui est disons bien plus digne d'un utilisateur de la Force.
Notre destination est Korriban, si cela te tente de venir même explorer ce système berceau de ma civilisation, mon apprentie va par ailleurs aller y effectuer un pèlerinage dans le cadre de sa formation.
Avec un peu de chance tu pourras même revoir ton père qui sera sans l'ombre d'un doute ravi de te retrouver après tout ce qu'il a traverser, bien que ces dernier temps je ne l'ai pas croisé outre une dernière réunion...
Et bien entendu nous te donnerons accès à toutes les archives qui combleront mes précédent récit et t'aideront pour que tu en ai une meilleur compréhension.


Je la laissa cogiter un instant en zyeutant les fenêtres et portes à la recherche d'un quelconque garde de sécurité qui pour l'instant ne se montrent toujours pas... hum... curieux...

- Alors qu'en penses-tu ? Te joindras-tu à nous ou voudras tu que l'on te dépose quelque part ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 202
Comptes : Rosas Sky, Mickaëlla, Calista
Espèce : Humaine
Âge rp : 18 ans
Maître : Lord Scourge
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Mer 14 Fév - 23:06

Je sirotais ma boisson tranquillement, écoutant d'une oreille distrait mon maître, faire la leçon à la demoiselle quant à notre histoire et un peu plus.

C'est lorsque je sentie l'esprit de mon maître se connecter au mien, que je compris réellement la situation et le dilemme de tout cela et lui répondit de la même façon


Je suis prête s'il le faut, mais j'espère qu'il ne sera pas trop aveuglé par ses souvenirs parce qu'elle est très perturbé par tout cela

Terminant ma gourmandise, j'avalais tout rond un bonbon avant de regarder la petite demoiselle dans les yeux

Tu sais, moi aussi j'ai crue que c'était un entraînement de mon maître, puis je suis tombé sur ton père quand j'ai débarqué dans ce monde. Il a été vraiment très agréable et m'a bien aidé à m'intégrer.


Tu sais, si tu veux commencer à explorer le secteur, on peut te conduire chez nous sur Korriban. Il y a beaucoup de chose à voir, d'ailleurs les archives de l'académie sith sont remplies d'histoires et de savoir qui serait surement utile pour toi durant ton voyage. J'ai passée une semaine et demi à lire le plus d'ouvrages possible pour me sentir à ma place et pas plus perdue et ça m'a fait un bien fou. Mais contrairement à l'avis de mon maître, tu n'es pas obligé de voir ton père si tu le refuses, on ne va pas te forcer, même si c'est un bon point de repère pour toi.


Je lui tendis une boite de chocolat avec un sourire plein de douceur en espérant vraiment ne pas être obligé d'arriver par la case somnifère

Puis, franchement c'est bien plus agréable de voyager à plusieurs que toute seule et nous avons pas mal de chose à te présenter pour t'aider à t'en sortir dans cette époque sans paraître étrange aux yeux des autres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Jeu 15 Fév - 14:08

– Repartir et découvrir la galaxie ? A ton âge je n'avais pas encore terminé ma formation à l'académie, mais je te comprends, vouloir explorer l'immensité de l'espace, rien de tel pour mettre les pieds dans le cambouis... seulement avec tout ce qui se passe en ce moment, tu auras beaucoup de mal à te lancer dans une telle aventure, sans tomber sur des ennuis, et ce ne sera pas forcément dû à ton immense potentiel dans la Force, je peux te le garantir... ici dans ce système par exemple tu risques l'arrestation, l'esclavage et un tas d'autres chose tout aussi pire pour une jeune fille telle que toi.

Alors soit, il y avait eu la petite histoire, toute à l’heure, mais pourquoi serait-elle jetée en esclavage si elle était arrêtée ? Qu’on pouvait se prendre une claque face à des droïdes ou à des non-sensitifs, elle le savait très bien, c’était pour ça qu’elle passait une majeure partie de son temps libre à s’entraîner, mais… Vaylin referma la main sur son long bâton de bois, serrant un peu plus fort que nécessaire, son regard parcourant encore la salle et s’arrêtant vers l’entrée. D’accord, cette planète était sale, visiblement très mal fréquentée, elle ne savait même pas dans quel coin de la galaxie elle se trouvait, et pourtant, elle ne pouvait pas se défaire du pressentiment que ce serait pire encore si elle s’attachait à qui que ce soit. C’était une sorte de réflexe défensif, depuis toute petite, elle n’avait jamais pu faire pleinement confiance à quiconque autour d’elle, à la seule exception de sa mère, dressant une barrière inconsciente entre elle et les autres, même certains enfants dont elle aurait pu se faire des amis. Donc si elle devait partir seule dans l’inconnu, les ennuis arriveront forcément, et elle préférait les affronter plutôt que de se fier à des personnes qu’elle ne connaissait ou en qui elle n’avait pas confiance. Une réaction presque épidermique, se fier ainsi à d’autres, ça revenait à baisser sa garde et prendre le risque d’être trahi.

– À ce sujet, je détiens la seule clé qui te permettra de quitter ce système sans encombre et d'aller explorer la galaxie, et cette clé est notre vaisseau bien évidemment, au passage nous allons te trouver quelque accoutrements qui te conviendront, nous pourrons te fournir tout le matériel que tu auras besoin, ainsi qu'une carte galactique à jour et bien d'autres holobandes utiles… nous te donnerons même une arme bien meilleure que ton bâton d'entraînement et qui est disons bien plus digne d'un utilisateur de la Force.

Même si elle avait effectivement besoin de tout ça, pour espérer s’en sortir sur le long terme, Vaylin n’avait pas confiance, accepter pourrait la mener tout droit dans un piège ou bien vers la mort, plus simplement. Elle recula un peu dans le fond de son siège, rapprochant son bâton près d’elle, tout en évaluant ses chances de partir d’ici si jamais ce type et son apprentie décidaient de l’en empêcher par la force. Il maîtrisait visiblement la Force, lui aussi, comme Blafarde, sans doute. Ils avaient des sabres laser comme ses frères, elle n’en doutait pas non plus. Et sur ce point-là, il avait malheureusement raison, un simple bâton d’entraînement se ferait couper en petits morceaux avant qu’elle n’eut le temps de dire ouf. Attaqueraient-ils en public ? Mmh, il y avait des chances, ce n’étaient pas les habitants du coin qui allaient dire quoi que ce soit ou tenter de s’opposer. Ils allaient sur Korriban, très bien, ça pouvait être vrai comme ça pouvait ne pas l’être, et elle n’était pas très chaude à l’idée de partir dans un endroit pareil. Ça lui semblait beaucoup trop déséquilibré, elle ne pouvait juste pas comprendre comment on conservait sa santé mentale en balançant d’un côté ou de l’autre. *Réfléchis…* pensa-t-elle en les dévisageant. Il n’y avait sûrement pas qu’un seul vaisseau qui quittait ce système ou y rentrait, si elle dénichait le spatioport, elle pouvait se glisser clandestinement dans un des vaisseaux en partance. Elle était petite et pouvait se faufiler dans beaucoup d’endroits sans qu’on la remarque.

– Avec un peu de chance tu pourras même revoir ton père, qui sera sans l'ombre d'un doute ravi de te retrouver après tout ce qu'il a traversé, bien que ces dernier temps je ne l'ai pas croisé outre une dernière réunion… Et bien entendu, nous te donnerons accès à toutes les archives qui combleront mes précédent récits et t'aideront pour que tu en ai une meilleure compréhension.

La fillette n’était pas plus convaincue que son père puisse être « ravi de la retrouver » que par le reste. S’il y avait bien une chose qu’elle avait vu de lui, c’était qu’il était presque impossible de décrypter ses humeurs et émotions, il ne laissait jamais rien transparaître et elle n’avait même pas souvenir qu’il lui ait adressé plus de trois mots au cours de son existence. Ses frères pensaient même qu’il refusait de parler pour une raison lui échappant ou qu’il était devenu muet et ne pouvait plus leur adresser la parole, c’était dire. Elle ne savait pas quoi faire… A l’heure actuelle, se balader toute seule était aussi dangereux que de partir avec le duo Sith-Blafarde, elle avait été jetée dans un piège et commençait tout juste à en mesurer la profondeur. Jamais la vie ne l’avait confronté à ça… Jamais elle n’avait été préparée à ça non plus ! Elle estimait qu’il y avait tout de même une petite différence entre s’entraîner dans une arène contre les chevaliers de Zakel et se faire jeter par la Force dans un système inconnu rempli de criminels, dans un temps qui n’était même pas le sien. La panique et la peur revenaient doucement lui serrer la gorge, faire battre son cœur plus vite, agitant encore plus ce pouvoir qu’elle ne contrôlait pas et qu’elle craignait de faire échapper. Maman… Elle voulait tant revoir maman…

Ce qui était certain, c’est qu’elle ne devait ni se joindre à eux ni faire confiance à des inconnus, c’était trop facile de tomber dans un piège quand on commençait comme ça. Elle secoua donc la tête à sa question, puis grimaça lorsque Blafarde ajouta que Valkorion avait été « agréable » avec elle. Ça aussi, ça sentait le piège à plein nez, elle ne l’avait jamais vu être agréable ou sympathique avec qui que ce soit ! Korriban, c’était une très mauvaise idée, en allant dans des endroits pareils, elle allait juste perdre pied, perdre l’équilibre, devenir cinglée si la neutralité était brisée, elle ne voulait surtout pas ça. Ce n’était pas son monde, pas sa place, elle avait peur ! Blafarde lui tendit elle ne savait quoi, les yeux à moitié fermés, s’efforçant de juguler la panique, qui risquait de la faire sombrer dans une crise de nerfs ou d’angoisse. Vaylin voulut les repousser, tous les deux, les éloigner d’elle avec la Force. Non seulement ça ne fonctionna pas du tout mais elle eut en sus l’impression d’être frappée elle-même par une grosse vague, qui la fit crier, et exploser les petites lampes autour d’elle, par un pouvoir mal dirigé. La seconde d’après, elle s’effondra sur le côté, tombant par terre au milieu des débris de verre, à moitié consciente. Elle ne ressentait plus que de la peur, pour son propre pouvoir, et la peur pour être plongée dans une pareille situation.

___

Dés
Revenir en haut Aller en bas
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Ven 23 Fév - 15:34

Je senti que j'avais fait mouche en parlant de son père, mais je ne savais exactement à quoi m'attendre, et ce fut avec une légère surprise que la petite réagit exactement à l'inverse de ce que j'attendais, et elle  fut en proie à la peur, je le senti aisément, aussi j'allais essayer d'apaiser la situation, mais c'est sans compter sur la petite qui dans sa panique s'apprêtait à user de la Force contre nous sans aucune maîtrise.

Ne Sachant pas l'ampleur de ce qu'elle allait déchaînée, j'allongea d'un geste mon apprentie sur le banc et me mis par dessus pour encaisser un maximum de ce qui allait ce produire, mais encore une fois rien ne se passa comme je le pensais, la petite hurla de terreur devant son pouvoir incontrôlable, cela se retourna contre elle, et tandis que les vitres et lampes autours explosèrent en une pluies de bout de verre, elle fut projeté avec violence sur le côté, pour atterrir au sol.

Pour la discrétion, cela va devenir tendu, maintenant d'une seconde à une autre les forces de sécurité peuvent se pointer, et même lorsque l'on sera parti ils poseront des questions et évidemment avec mon apprenti nous avons pas des figure très commune pour le coin...
Je repris aussitôt mes esprits, attrapa un des sédatifs de mon apprenti en m'assurant au passage qu'elle n'ai rien de grave, puis je fondis rapidement sur la progéniture de Tenebrae pour le lui injecter le somnifère, la peur était encore palpable dans tout ses pores, et le mieux pour la calmer était de l'endormir, malheureusement elle s'était quelque peu écorché sur le débris de verres...
Cependant pour la soigner, cela attendra au vaisseau sinon elle risque de terminer dans l'infirmerie d'une prison locale.

- Nous n'avons plus le choix... ni elle non plus d'ailleurs... nous devons l'emmener tout de suite au vaisseau, et dès lors tu te chargeras de la soigner, puis faudra la maintenir en sommeil durant le temps que je jugerai nécessaire... allez et couvre nos arrières pendant que je la porterai sur mes épaules !

Et c'est ce que nous fîmes, je pris la petite entre mes bras, épousseta quelque verres non accrochés à sa chair puis la mis délicatement sur mes épaules, puis nous partîmes, en passant je remis quelque crédits au barman pour payer les dégâts et au possible faire passer cette événement pour autre chose quand les autorité se pointeront, aussi on se faufila à travers les petite rue pour éviter que l'on s'intéresse trop à nous.

On arriva presque sans encombre au spatio-port, le seul hic fut qu'un des douanier qui avait relâché son regard de sa partie de Sabacc, avait un peu trop questionné sur pourquoi la petite était blessé et dans les vapes mais sans plus.
Je montai enfin à bord de notre vaisseau, puis je déposai la petite dans une couchette médicale et la laisser entre les soins de mon apprentie avant d'aller donner les instructions au pilote.

Peu de temps après nous décollions, puis lorsque les étoiles devinrent les traits de l'hyper-espace, je revins auprès de mon apprentie et de la jeune dont le sédatif agissait encore.

- Comment va notre passagère ? est-elle stable ?... je la laissa me répondre avant de reprendre...
Bien, bien...
Tu sais en ce qui concernait le pèlerinage sur Korriban dont je parlais précédemment, j'étais en peu plus sérieux...
Car je pense qu'il est grand temps pour toi de faire cet épreuve dans ta formation, tu te rendra dans la Vallée des Seigneurs Noirs seule... tu affronteras les moindre manifestation du côté obscur qui se mettront sur ta route, certaines seront plus difficile que d'autre, pour au finale te rendre dans un tombeau et apprendre auprès d'un esprit de la Force pendant le temps qu'il aura jugé nécessaire...
Puis une fois terminé tu reviendras auprès de moi et je jugerai si tu es digne de la toute dernière épreuve qui fera de toi une Sith à part entière...

Je la laissa un bref instant réfléchir à ce que je venais de dire et puis enfin je conclu

- Le Tombeau de Darth Plagueis est ton épreuve, maintenant... et si tu penses que son esprit n'a pas pu survivre, immerges-toi au sein de la Force et cherche son écho, tu verras que c'est vrai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 202
Comptes : Rosas Sky, Mickaëlla, Calista
Espèce : Humaine
Âge rp : 18 ans
Maître : Lord Scourge
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Dim 25 Fév - 11:13

Bon au final c'était bien plus simple que tout ce à quoi avait pensé mon maître. La gamine s'était mise ko toute seule après avoir mis un bordel de fou dans le bar. Je laissais mon maître se charger d'elle, pendant que je couvrais leur fuite avant de fier droit à bord du vaisseau moi aussi

Je pris alors en charge la demoiselle pour la soigner et la remettre sur pied alors qu'elle était sous un sédatif assez fort


Elle a dépensé vraiment beaucoup d'énergie, mais ça va, pas de dégâts hormis quelques coupures due aux éclats de verres

Je fixais ensuite mon maître étonné de le voir m'envoyer dans la vallée pour rencontrer l'ancien Muun qui avait été mis en tombeau il y a quelques semaines de cela


Je ferais selon vos ordres maître et je ferais tout pour que vous soyez fière de moi à tout les niveaux. Se sera pour moi un honneur de rencontrer le Seigneur Plaguies, ses travaux me fascine vraiment beaucoup

Il envisageait déjà la dernière épreuve pour moi? Alors que je n'étais même pas encore une adulte? Cela m'honorerait vraiment beaucoup et je ferais tout pour y arriver, mais je ne laissais passer aucunes émotions sur mon visage cependant


Qu'allez- vous faire d'elle maître ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   Lun 12 Mar - 23:04

- Je ferai selon vos ordres maître et je ferai tout pour que vous soyez fière de moi à tout les niveaux. Se sera pour moi un honneur de rencontrer le Seigneur Plagueis, ses travaux me fascine vraiment beaucoup !

En effet, du moins si elle finit par revenir vivante de son entrevue... auquel cas les connaissances qu'elle y aura acquise feront d'elle une Sith d'exception... en faisait cela j'ai bien conscience du pari risqué que je prends... soit je cause sa mort, soit je risque la mienne dans une future probabilité où elle reviendrait en se déchaînant contre moi, soit elle devient une allié peu commune surtout pour une Sith de son âge.

Le dernier facteur de risque sera sans doute, que Plagueis utilise Opaline pour arriver à revenir parmi nous d'une quelconque façon, peu importe le moyen employé, j'ai le curieux pressentiment qu'il sera capable d'y parvenir... mais que fera-t-il dans ce cas, exercera-t-il une vengeance bilatérale ? ou reviendra-t-il de notre côté et achever ses recherches ?
Hum... le mieux maintenant est de laisser les flux de la Force suivre leur cours...

- Qu'allez-vous faire d'elle maître ?

- En y réfléchissant bien, il vaut mieux pour elle que nous la ramenions auprès de son père, Vitiate, il y a bien sûr d'autres solutions, mais elle ne sont guère mieux envisageable...
Elle maîtrise à peine son pouvoir, et étant donné le degré de sa puissance brute, seule son paternel sera capable de la contenir.
Je lui amènerai la jeune fille en personne, et puis notre très cher... Valk comme elle a dit, devra répondre à quelque question assez légitime.
Maintenant je vais te laisser... je vais aller méditer.


FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Planète Inconnue et pouvoir brut   

Revenir en haut Aller en bas
 
Planète Inconnue et pouvoir brut
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: