AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flash-Back] Besoin de repos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:49

Mordant un peu les dents sur le respirateur, Anakin poussa puis tira sur les bras pour nager plus loin, s'accrochant à la carcasse de fer qui rouillait au fond du lac, tirant dessus aussi fort qu'il le put pour la pousser, mal à l'aise en devant se mouvoir dans l'eau. La lumière était très faible et diffuse, il n'y voyait qu'à peine, repoussant ses habits qui flottaient un peu autour de lui. Clignant des yeux, il releva la tête en percevant un mouvement, voyant Obi-Wan venir l'aider à dégager la carcasse de fer tombée sur la boîte qu'ils convoitaient. Le vieux Gungan l'avait fichu tout au fond de ce lac en espérant que personne n'aurait l'idée de venir fouiller ici, puis s'était enfui, poursuivi par d'autres membres de son espèce. A part Jar Jar, qui était vraiment l'un des pires, et le vieux qu'ils avaient traqué, Anakin n'en connaissait aucun autre. Et ce n'était peut-être pas plus mal, cette espèce avait le don de lui porter sur les nerfs. Se penchant, il repoussa les algues et herbes avant de tirer sur la boîte, bien plus lourde qu'il ne l'aurait cru de prime abord.

Avec son maître, ils parvinrent à la tirer hors du piège où le Gungan l'avait coincée, l'accrochant ensuite au filin pour la faire remonter, étant donné son poids. S'écartant d'un bref coup de pied, Anakin commença à nager vers la surface à son tour, remettant correctement le respirateur dans sa bouche, pris d'un léger vertige. Il était épuisé, harcelé par des cauchemars depuis des jours et n'arrivant pas à récupérer assez de forces. Chaque nuit, il voyait sa mère mourir dans le désert de Tatooine, assassinée, il la voyait allongée dans son propre sang, la tête tournée vers lui et appelant à l'aide. Il eut un bref hoquet, un autre vertige venant le prendre lorsqu'il sentit une main ferme s'emparer de son poignet le tirer. Anakin releva la tête, voyant son maître le tirer vers la surface, se laissant faire comme un enfant. Il ne se reprit qu'en sortant de l'eau, inspirant une bouffée d'air frais puis nageant vers la rive proche. Enlevant l'inhalateur, il s'assit au bord, fourrant l'appareil dans sa poche et regardant la boîte qu'ils avaient remontée.

– Vous allez forcer l'ouverture ou il faut ramener ce truc comme ça à Coruscant ?

Se relevant, il essora un peu sa tunique avant d'enfiler son manteau et raccrocher son sabre à sa ceinture, profitant que Obi-Wan regardait ailleurs pour se frotter longuement le visage et les yeux, chassant de son esprit ces images revenant sans cesse le hanter. Ce n'étaient que des songes, il ne devait pas y prêter autant d'attention. Inspirant profondément, il alla aider son maître à transporter la boîte dans la soute de leur petit vaisseau, s'essuyant le visage avec la manche de son manteau.

– J'ai entendu dire qu'on vous a demandé de faire parti du Conseil, maître. Vous allez accepter ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:49

Un Gungan très intelligent, voilà qui était rare. Obi-Wan rangea son comlink puis prit son respirateur, filant dans le lac à son tour. Les autres allaient s'en occuper, lui était occupé avec Anakin à récupérer le matériel qu'il avait volé, de quoi construire des armes bactériologiques puissantes. Il était bien simple d'empoisonner des rivières ou de la nourriture sans que cela soit détectable. Nageant un peu plus vite, il repéra son apprenti occupé à l'endroit où ils avaient repéré la boîte, petite mais compacte, avec le matériel volé. Le Gungan l'avait coincé dans un enchevêtrement d'algues, de roches et sous une carcasse de fer qui avait dû appartenir à un petit vaisseau, autrefois. Arrivant près de son apprenti, il entreprit de l'aider à repousser le tas de ferraille, s'appuyant sur les rochers glissant et faisant fuir toute une tribu de poissons très colorés et brillant. Les mains serrées sur la carcasse, il l'écarta pour permettre à Anakin de profiter du petite passage, l'enjoignant d'un mouvement de tête d'y aller. Inutile de traîner trop longtemps dans un lac rempli de bestioles potentiellement enchantées de les confondre avec leur petit-déjeuner.

Ils tirèrent le boîte, très lourde, hors de son coin, l'accrochant ensuite au filin qu'ils avaient jeté dans l'eau toute à l'heure. Une fois le butin accroché, il fit remonter le filin automatiquement, tapant ensuite d'un coup de pied contre les roches de ces profondeurs pour remonter vers la surface, nageant avec une certaine rapidité, Anakin derrière lui. Sentant son trouble, il baissa la tête, voyant son jeune Padawan pâlir tout à coup et ralentir le rythme. Eh ! Obi-Wan replongea, l'attrapant fermement par le poignet pour le tirer avec lui vers la surface. Sortant de l'eau, Ani parut se reprendre un peu, nageant vers la rive sans aide. Hum... Obi-Wan le suivit du regard en sortant du lac à son tour, enlevant le respirateur de sa bouche avant de le ranger. Son apprenti l'inquiétait, ces derniers temps, il avait souvent la tête ailleurs, n'était pas aussi concentré que d'habitude. Surtout, il lançait bien moins de piques assez cyniques que d'ordinaire, ce qui était un signe assez inquiétant pour son état de santé. Il faudra qu'ils parlent, tous les deux, dès qu'ils seront tranquilles. Anakin n'osera jamais s'ouvrir de lui-même, le Jedi le savait bien.

– Vous allez forcer l'ouverture ou il faut ramener ce truc comme ça à Coruscant ?

– Non, nous allons le ramener à Coruscant.

Se penchant, il attrapa son manteau pour s'en couvrir à nouveau, vérifiant que son sabre était toujours bien accroché à la ceinture de sa tunique. Il décrocha la boîte du filin, le roulant avant de le jeter sur son bras, s'aidant de son apprenti pour transporter la boîte jusqu'au vaisseau. Parfait, ils allaient pouvoir se mettre en route. Obi-Wan verrouilla la soute puis repartit en arrière vérifier rapidement qu'ils ne laissaient rien derrière eux. Un mouvement attira au même moment son attention, une énorme bête effleurant la surface du lac avec paresse avant d'y replonger. Ils avaient bien fait de ne pas s'attarder là-dedans, surtout au vu de l'état d'Anakin, il aurait eu bien du mal à se défendre. Retournant au vaisseau, Obi-Wan fit les derniers réglages, levant le nez pour s'assurer qu'ils étaient toujours seuls, aux alentours, se méfiant des indésirables de cette planète, comme de l'espèce croisée au spatioport en arrivant.

– J'ai entendu dire qu'on vous a demandé de faire parti du Conseil, maître. Vous allez accepter ?

– Je ne sais pas encore, Anakin, je préfère en parler d'abord avec maître Yoda et maître Windu. Grimpe. Et non, sur le siège passager, c'est moi qui pilote. Tu viens juste de faire un malaise dans le lac, je te rappelle.

Il lui coula un regard aigu, grimpant à son tour dans le vaisseau et refermant l'habitacle. Ils décollèrent rapidement, entrant en communication avec leurs chefs pour les informer de leur retour avec le matériel volé. Quittant la planète, Obi-Wan jeta un long regard à son apprenti, assis à côté de lui, en se demandant ce qui lui prenait, depuis quelques jours. Ils devaient parler, las, Anakin se fermait aussitôt dès qu'on avançait sur ce terrain, comme s'il n'osait pas avouer que lui aussi pouvait avoir besoin d'aide, à moins qu'il ne craigne que Obi-Wan se moque de lui, comme si c'était son genre. Il ne tenta pas de le tirer de ses pensées, se contentant de piloter vers la ville-monde. Le trafic était assez important, dans le monde du noyau, tout particulièrement en s'approchant de la capitale et son trafic jamais interrompu. Obi-Wan reprit rapidement contact avec le Temple, s'insérant à son tour dans les immenses flux du trafic. S'il ne détestait pas particulièrement voler, il était déjà plus mal dès qu'on arrivait sur des conduites un peu plus sportives.

– On va faire notre rapport de mission puis on restera un peu au Temple, dit-il à son apprenti en jetant un regard sur Coruscant, étendue sous leurs yeux. Je veux que tu te repose avant de faire quoi que ce soit d'autre, c'est compris ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:50

– Je ne sais pas encore, Anakin, je préfère en parler d'abord avec maître Yoda et maître Windu. Grimpe. Et non, sur le siège passager, c'est moi qui pilote. Tu viens juste de faire un malaise dans le lac, je te rappelle.

Il ne... Soupirant et levant les yeux au ciel, Ani lâcha les manettes du siège pilote puis s'assit à côté, retenant une grimace. Il n'avait pas fait un véritable malaise, il s'était simplement senti un peu plus mal, plus fatigué, c'est tout, il n'en était pas mort. Se laissant aller contre le siège, il tourna la tête vers la vitre de l'habitacle pendant que son maître communiquait avec le temple, regardant les milliards d'étoiles de leur univers. Il sentait qu'Obi-Wan lui jetait parfois de longs regards, n'ayant toutefois pas envie d'entamer la conversation. Le voyage se passa dans un silence et une quiétude à toutes épreuves, Anakin somnola à moitié, les bras croisés contre lui, essayant de repousser la moindre image de cauchemar revenant le hanter. Ce n'est que bien plus tard qu'il émergea, revenant à la réalité en voyant qu'ils arrivaient à Coruscant. La ville-monde, la planète entièrement urbanisé, le joyau de la galaxie, qu'il avait découvert pour la première fois il y a dix années de cela. Il vit le Sénat au loin, toujours imposant, qui avait le don de le mettre mal à l'aise. La politique n'était pas bien aisée à comprendre et les longs cours dessus l'ennuyaient profondément. Pour lui, le Sénat ne servait qu'à peu de chose, sinon aux querelles sans fin et aux manigances.

– On va faire notre rapport de mission puis on restera un peu au Temple, dit-il à son apprenti en jetant un regard sur Coruscant, étendue sous leurs yeux. Je veux que tu te repose avant de faire quoi que ce soit d'autre, c'est compris ?

– Maître, c'est bon, protesta-t-il. Je vais très b...

Il s'interrompit en croisant le regard d'avertissement de son maître, le reste de sa phrase mourant dans sa gorge. Quand il avait cette expression là, mieux valait ne pas engager le débat ou la suite sera bien pire que prévue. Une moue agacée aux lèvres, il ne dit plus rien durant le trajet jusqu'au Temple Jedi, ne bougeant que lorsque son maître posa le vaisseau sur la longue plate-forme. Repoussant l'habitacle et sautant à terre, il l'aida à transporter la boîte à l'intérieur avant de la confier à qui de droit, s'étirant un peu. Le rapport, à présent, une partie qu'il n'aimait guère. Le Conseil était toujours très méfiant avec lui, il pouvait le ressentir, se retrouver devant eux lui portait sur les nerfs. Suivant Obi-Wan, il se tut lorsqu'ils entrèrent dans la salle du conseil, saluant ses membres avec respect. Ils étaient debout au milieu de la salle, face à maîtres Yoda et Windu, sous les regards des autres. Anakin croisa les mains devant lui, silencieux, les yeux dans le vague. Il n'avait rien à dire tant qu'on ne l'y avait pas invité, c'était les règles, chacun devait rester à sa place. Il avait vraiment l'impression d'évoluer dans un nuage de coton, tout lui parvenait lointain et embrouillé...

– Anakin ! Je te parle.

Pardon ? Il revint à la réalité, clignant plusieurs fois des yeux en réalisant que tout le conseil et son maître le fixaient. Hum, oui, navré, il avait un peu la tête ailleurs, quelle était la question ? Perdu, il rendit son regard à son maître, n'ayant absolument pas suivi de quoi ils parlaient à l'instant. Un silence assez gênant s'était installé, alors qu'il reprenait contact avec ce qui se passait autour de lui.

– Désolé, j'étais... ailleurs. De quoi parliez-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:51

PNJ Windu

Ce qui était assez étonnant dans cette affaire était que les Gungans restait un peuple très pacifique, du moment qu’on ne touchait pas à leurs terres, il n’y avait même pas de véritables criminels parmi eux car ils ignoraient les notions de conquête ou de désir de pouvoir, leur armée servait pour leur unique défense. Que faisait celui-ci si loin de Naboo et avec de tels projets ? Mace plissa les yeux en écoutant Obi-Wan leur raconter la traque du Gungan, répondant au nom de Souhé, jusqu’à cette petite planète du noyau. Il ne se comportait absolument pas comme les autres membres de son espèce, surtout lorsqu’on se penchait plus sur la dangerosité des armes qu’il aurait pu créer avec ce qu’il avait volé. Il y avait autre chose, derrière cette affaire. Le maître Jedi demanda des précisions sur leur cible, notamment sur la façon dont il s’y était pris pour s’enfuir. Echangeant un long regard avec les autres membres du conseil, il se tut lorsque maître Yoda prit la parole à son tour, pensif. Pour lui, il y avait sans aucun doute une autre personne dans l’ombre de cette affaire, Souhé lui-même avait dû être manipulé.

– Il y a aussi la cible, contre qui ces armes bactériologiques auraient été utilisées. Peut-être contre les peuples terrestres de Naboo ? La Reine n’a donné aucun signe de menace contre son peuple, récemment, c’est plutôt étrange. Je ne pense pas que le reste des Gungans soient impliqués mais il faudra tout de même mener une enquête plus approfondie. Comment avez-vous retrouvé le matériel volé, Anakin et toi ?

Tout en l’écoutant, il porta un regard en biais sur le jeune Padawan, fronçant un peu les sourcils en constatant qu’il ne semblait guère attentif. Tête un peu baissée et le regard dans le vague, il n’écoutait pas ce qui se déroulait autour de lui, comme si cette réunion l’indifférait. Windu tapota un peu des doigts sur l’accoudoir de son siège, songeant qu’une attitude moins désinvolte devant le conseil serait très appréciable, d’autant plus pour un apprenti. Cette affaire était on ne peut plus sérieuse et il participait à sa résolution, être attentif lorsqu’on tentait de comprendre tous les tenants et aboutissants du problème était pourtant parfaitement logique et devrait aller de soi. Reportant le regard sur Obi-Wan, il l’écouta décrire la façon dont ils avaient su que la boîte avait été camouflée dans le lac, bien à l’abri. Le maître Jedi lança alors un regard à son apprenti, en l’interpellant pour qu’il raconte ce qu’il avait fait lui-même, sans réponse de la part d’Anakin. Un silence plana, alors que Mace échangeait un bref regard avec maître Yoda. Ce jeune homme tirait une tête un peu étrange, comme s’il allait s’effondrer sur place, sans crier gare.

– Anakin ! Je te parle.

L’injonction eut au moins le mérite de le réveiller… Il n’avait rien suivi, effectivement, son air était assez parlant. Windu croisa les mains contre lui, adossé contre son siège avec un très léger soupir. Soit… Il arrivait à tout le monde d’avoir des moments de plus grande fatigue, après tout, d’autant plus que l’initiation des apprentis était sauf simple et accessible. Le Jedi n’appréciait guère le jeune homme face à lui, il devait le reconnaître, pour autant, il lui reconnaissait sans peine beaucoup de qualités et comprenait qu’il puisse parfois avoir plus de mal. La seule chose qui le gênait véritablement, chez Anakin, était cette part de colère et de peur qui régnait toujours au fond de son cœur, malgré son entraînement, malgré la vie qu’il menait. Une part dont il ne parvenait toujours pas à se débarrasser et qui inquiétait le conseil, car ces sentiments pouvaient si aisément vous mener au côté obscur. Peut-être Anakin ne le réalisait même pas, peut-être n’avait-il pas conscience de la colère et la peur couvant en lui, jour après jour, des émotions négatives le gardant sur un fil instable, où il pouvait basculer à tout instant.

– Désolé, j'étais... ailleurs. De quoi parliez-vous ?

– Reste éveillé, Anakin, tu dormiras après, dit-il d’un ton neutre. Cette affaire est importante et nous en sommes à comprendre pourquoi le Gungan Souhé voulait fabriquer ces armes. Il faut mener une enquête auprès des autres Gungans, avant toute chose, peut-être en sauront-ils plus sur ce renégat… Ou peut-être leur peuple tout entier possède une dent contre un autre, on ne peut écarter aucune hypothèse pour le moment.

Un autre membre du conseil prit la parole, ajoutant que si une autre personne tirait les ficelles de cette affaire, les peuples de Naboo pouvaient être visés par un danger commun, leurs représentants devaient être alertés et se tenir prêts. Ils ne possédaient pas d’armes, hormis celles des Gungans, défendre la planète sera peu aisé.

– La planète Naboo ne possède pourtant plus d’ennemis déclarés, reprit-il en s’adressant à maître Yoda. Doit-on songer à la possibilité d’une nouvelle guerre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:52

PNJ Yoda

– Il y a aussi la cible, contre qui ces armes bactériologiques auraient été utilisées. Peut-être contre les peuples terrestres de Naboo ? La Reine n’a donné aucun signe de menace contre son peuple, récemment, c’est plutôt étrange. Je ne pense pas que le reste des Gungans soient impliqués mais il faudra tout de même mener une enquête plus approfondie. Comment avez-vous retrouvé le matériel volé, Anakin et toi ?

Les Gungans forment un peuple pacifique, malgré leur armée, qui ne servait qu'à leur propre défense. Ceci dit, la possibilité d'une mutinerie au sein de leur peuple n'était pas à exclure, bien loin de là, même les peuples les plus pacifiques pouvaient rêver de pouvoir, suite à un changement dans leur société ou à une évolution majeure. Obi-Wan, bien droit et debout devant eux, était occupé à raconter comment ils avaient pu localiser la boîte et le matériel, sur Chandrila, dans un des lacs noirs profonds du nord, réputés pour accueillir divers monstres marins, importés depuis d'autres planètes. Le Gungan s'était bien assuré que n'importe qui ne puisse pas aller fouiller ces eaux et récupérer les biens. Leur confrère tourna la tête vers son apprenti, lui demandant de raconter à son tour ses actes dans les profondeurs des eaux. Apprenti qui resta étonnamment silencieux, bien pâle et absent. Hum... Yoda échangea un bref regard avec Windu, attendant. Et bien, jeune Anakin ? N'avait-il rien à dire ou bien était-il malade ? Troublée la Force était en lui. D'autres regards furent échangés, certains se portant sur Obi-Wan, attendant qu'il réagisse.

– Anakin ! Je te parle.

Le jeune homme revint à la réalité avec une expression perdue et assez hésitante. Oui, troublé et anxieux il était, le maître Jedi pouvait ressentir sa peur, une peur qui couvait encore tant dans son jeune cœur malgré tout l'entraînement qu'il recevait. Cela était dangereux, la peur mène à la souffrance, la souffrance à la colère, la colère à la déception, la déception menait à la jalousie et l'envie de vengeance, et tout cela menait au côté obscur. Peut-être Obi-Wan, comme son propre maître, refusait d'ouvrir les yeux, pourtant il était bien évident que le côté obscur guettait le jeune Skywalker à chacun de ses pas, lui plus que quiconque de cet Ordre devait travailler à le repousser. C'était vital, particulièrement essentiel, il ne pouvait échouer à cette lutte contre lui-même ou bien Anakin Skywalker sera perdu à jamais. Le comprenait-il ? Pour le chef de l'Ordre, il était assez évident que non. Pas encore. Il faudrait quelque chose qui lui ferait ouvrir les yeux sur le danger que représente le côté obscur.

– Désolé, j'étais... ailleurs. De quoi parliez-vous ?

– Reste éveillé, Anakin, tu dormiras après, dit-il d’un ton neutre. Cette affaire est importante et nous en sommes à comprendre pourquoi le Gungan Souhé voulait fabriquer ces armes. Il faut mener une enquête auprès des autres Gungans, avant toute chose, peut-être en sauront-ils plus sur ce renégat… Ou peut-être leur peuple tout entier possède une dent contre un autre, on ne peut écarter aucune hypothèse pour le moment.

Leur confrère, à sa droite, ajouta qu'il fallait avertir les Naboos, qu'ils se tiennent alertes, le temps de comprendre tous les pans de cette affaire et savoir si oui ou non quelqu'un d'autre tirait les ficelles derrière. Le maître Jedi hocha la tête, reportant le regard sur leurs deux confrères face à eux. Du travail, ils avaient, maintenant. Dès qu'ils auront envoyé un premier émissaire sur Naboo, il leur faudra reprendre leur enquête auprès des Gungans et sur leur planète. Ils traqueront le Gungan Souhé et l'amèneront aux mains de la justice, afin qu'une part de la vérité puisse être dévoilée. Il faudra aussi veiller aux autres soucis se dévoilant dans ce conseil, notamment l'attitude du jeune Anakin. Obi-Wan devait y veiller, parler à son apprenti était son devoir, en tant que maître, à lui de veiller sur l'état physique et mental de son élève.

– La planète Naboo ne possède pourtant plus d’ennemis déclarés, reprit-il en s’adressant à maître Yoda. Doit-on songer à la possibilité d’une nouvelle guerre ?

– Prématuré cela est encore, dit-il d'un ton apaisant. Enquêter toi et ton Padawan allez faire, Obi-Wan. De nombreuses choses encore découvrir nous devons, prudents vous devez rester.

Fronçant un peu les sourcils, il adressa un message mental à Obi-Wan pour lui dire de prendre également garde à son apprenti. Le regard que lui rendit le aître Jedi le rassura, il avait déjà l'intention de le faire.

– Allez. Que la Force soit avec vous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:52

– Maître, c'est bon, protesta-t-il. Je vais très b...

Obi-Wan lui jeta un regard noir, l'interrompant tout net dans sa phrase. Il préférait peut-être être obligé de passer toute la semaine à l'infirmerie pour qu'on soit bien sûr qu'il dormait ?! Non ? Très bien, ce bien ce qu'il pensait. Reportant le regard sur le trajet, il se posa avec précaution sur la plateforme principale du Temple, sautant hors de l'habitacle en continuant de surveiller son Padawan du coin de l’œil. Ils amenèrent ensemble leur chargement à l'intérieur avant de se diriger vers la salle du Conseil. Le Temple était plutôt calme, ils ne croisèrent qu'un groupe de tous jeunes apprentis qui se rendaient en riant vers une autre salle de cours, sous la direction de maître Fisto. Maître qui leur lança un regard où se mêlait amusement et lassitude, au passage, tout en incitant les enfants surexcités à restés groupés. Ils entrèrent dans la salle du Conseil, s'arrêtant devant maîtres Yoda et Windu, s'inclinant avec respect pour les saluer.

Obi-Wan se redressa puis prit la parole, racontant tout d'abord comment ils avaient traqué le Gungan Souhé, jusqu'à Chandrila. Un Gungan malin, très malin, âgé mais non sans fortes ressources. Il sentait le Conseil troublé, lui aussi, il n'était pas habituel d'avoir affaire à un criminel issu de ce peuple, c'était même particulièrement insolite. Il écouta ses supérieurs hiérarchiques puis donna quelques précisions de plus, se remémorant ce qu'il avait vu, entendu et ressenti, afin de brosser un portrait le plus fidèle possible de leur cible. Ce Souhé pouvait très bien avoir été manipulé, en effet, ils devaient poursuivre leur enquête. Il avait démontré une forte intelligence, jusqu'ici, anormale pour sa race. Obi-Wan se frotta un peu la tempe, cherchant des liens logiques entre tout cela. Manipulation, chantage peut-être... Le Gungan n'avait sûrement pas agi seul, il fallait des compétences très spécifiques pour fabriquer ce genre d'armes.

– Il y a aussi la cible, contre qui ces armes bactériologiques auraient été utilisées. Peut-être contre les peuples terrestres de Naboo ? La Reine n’a donné aucun signe de menace contre son peuple, récemment, c’est plutôt étrange. Je ne pense pas que le reste des Gungans soient impliqués mais il faudra tout de même mener une enquête plus approfondie. Comment avez-vous retrouvé le matériel volé, Anakin et toi ?

Il aurait cru que ce serait plus compliqué mais le Gungan avait semé des indices importants dans sa fuite. Pour la localisation précise du lac, c'était Anakin qui avait eu une bonne idée, afin de ne pas perdre de temps. Il tourna brièvement la tête vers lui pour lui demander de raconter comment il avait songé à ce lac et à la façon de dénicher la boîte. Apprenti qui ne répondit pas... Obi-Wan fronça légèrement les sourcils en l'appelant une seconde fois, les bras croisés, pensant presque aussitôt qu'il était de nouveau en train de faire un malaise. Il devait courir chercher un médecin ou son jeune Padawan était-il tout simplement perdu dans ses pensées ? Il allait s'effondrer ici ? Eh ? Anakin ? Un lourd silence s'était imposé, assez gênant, durant lequel il hésita entre bondir pour aller chercher un médecin ou obliger son apprenti à s'asseoir pour qu'il reprenne ses esprits, il commençait vraiment à l'inquiéter, avec son comportement.

– Anakin ! Je te parle.

Il fronça les sourcils en le voyant cligner des yeux, l'air perdu, retenant un très long soupir. Très bien, alors là, mon garçon, tu n'échapperas pas à la discussion, quoi qu'il arrive, c'était sûr et certain. Obi-Wan inspira un peu, lui jetant un long regard aigu, songeant déjà à ce qu'il allait lui dire dès qu'ils seront un peu tranquilles. Il savait très bien que son élève détestait qu'on commence à lui poser ce genre de questions ou qu'on lui demande s'il allait bien, il n'aimait pas être protégé ou couvé, mais s'il avait un problème, il devait lui en parler. Pensait-il qu'Obi-Wan allait se moquer ? Il ferait mieux de se reprendre un peu.

– Désolé, j'étais... ailleurs. De quoi parliez-vous ?

– Reste éveillé, Anakin, tu dormiras après, dit-il d’un ton neutre. Cette affaire est importante et nous en sommes à comprendre pourquoi le Gungan Souhé voulait fabriquer ces armes. Il faut mener une enquête auprès des autres Gungans, avant toute chose, peut-être en sauront-ils plus sur ce renégat… Ou peut-être leur peuple tout entier possède une dent contre un autre, on ne peut écarter aucune hypothèse pour le moment.

Oui, ils allaient retourner sur Naboo dès que possible, il tenait juste à ce que son élève se repose un peu. Il hocha la tête lorsque le Conseil évoqua à nouveau ce potentiel homme de l'ombre et la menace planant sur la petite planète. Ils avaient une nouvelle reine, étant donné que Padmé Amidala était devenue sénatrice à la fin de son second mandat. Elle en verra sûrement pas d'objection à renforcer la sécurité de la contrée le temps que cette affaire soit réglée. Les Gungans étaient bien plus disposés à coopérer depuis l'affaire de la fédération du commerce, il y a quelques années, leur chef les laissera sûrement regarder leurs archives. Jar Jar pouvait également servir d'interlocuteur et de médiateur, sur place, s'il comprenait bien ce qu'on attendait de lui. D'après leurs premières informations, Souhé n'avait pas quitté son peuple depuis si longtemps que cela. Pourquoi avait-il été banni par son peuple ?

– La planète Naboo ne possède pourtant plus d’ennemis déclarés, reprit-il en s’adressant à maître Yoda. Doit-on songer à la possibilité d’une nouvelle guerre ?

– Prématuré cela est encore, dit-il d'un ton apaisant. Enquêter toi et ton Padawan allez faire, Obi-Wan. De nombreuses choses encore découvrir nous devons, prudents vous devez rester.

Très bien. Il hocha la tête, plissant légèrement les yeux en entendant le message mental de maître Yoda, l'avertissant à propos d'Anakin. Pas de problème, maître, il avait déjà prévu de lui parler. Il lui rendit son regard, avec un très léger sourire un peu las. La discussion promettait d'être légèrement houleuse, tant son Padawan avait horreur qu'on s'occupe de lui comme ça, il était tellement indépendant.

– Allez. Que la Force soit avec vous.

Ils s'inclinèrent à nouveau avec respect avant de quitter la salle du Conseil, les laissant pensif et plongés dans un long débat. Obi-Wan relâcha un long soupir. Il fit signe à Anakin de le suivre, le conduisant dans l'aile Sud du Temple, où étaient réunis les chambres, les dortoirs des jeunes Padawans, quelques salons de repos ainsi que des salles d'entraînement plus petites que les autres habituelles, pour les exercices quotidiens et le sport du matin. Beaucoup de Jedis vivaient en permanence au Temple, y dormaient, y étudiaient, y vivaient. Obi-Wan et Anakin vivaient également ici lorsqu'ils n'étaient pas en mission quelque part. Entrant dans un salon à l'écart, plutôt calme, il prit Anakin par l'épaule pour le pousser à s'asseoir dans un des canapés, s'asseyant ensuite sur celui d'en face. Enlevant son manteau d'un geste, il observa longuement son apprenti, tapotant des mains avec un air sérieux.

– Qu'est-ce qui ne va pas, Anakin ? demanda-t-il en le regardant droit dans les yeux. Tu n'es plus le même, depuis quelques jours. Tu as fait un malaise dans le lac, il y a eu ton "absence" au Conseil toute à l'heure. Dis-moi ce qui te travailles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:53

– Reste éveillé, Anakin, tu dormiras après, dit-il d’un ton neutre. Cette affaire est importante et nous en sommes à comprendre pourquoi le Gungan Souhé voulait fabriquer ces armes. Il faut mener une enquête auprès des autres Gungans, avant toute chose, peut-être en sauront-ils plus sur ce renégat… Ou peut-être leur peuple tout entier possède une dent contre un autre, on ne peut écarter aucune hypothèse pour le moment.

Le jeune homme pinça les lèvres mais se contint, hochant la tête simplement. Inspirant un peu pour rester bien attentif, il les écouta discuter de la planète Naboo, évoquant au passage la sénatrice Amidala. Padmé... Voilà dix ans, un peu plus de dix ans, qu'il ne l'avait plus revue. Avait-elle changé ? Se souvenait-elle encore de lui ? Il ne se passait pas un seul jour sans qu'il ne pense à elle et ne se remémore son doux et beau visage, son sourire bienveillant, l'attention qu'elle lui avait porté. Il voulait la revoir, réconforté lorsqu'il rêvait d'elle, torturé à l'idée qu'elle l'ait complètement oublié. Clignant des yeux, il chassa ses songes, préférant que le Conseil ne sache rien de cette envie. Ils se méfiaient déjà de lui, à quoi bon leur donner des raisons supplémentaires ? Silencieux, il écouta son maître et maître Windu parler de ce Gungan, veillant à paraître assez attentif. Son corps était ici et son esprit était bien loin, à survoler les lacs de Naboo en souvenir de la jeune reine et de son sourire. Un doux rêve inaccessible. Les Jedis étaient encouragés à avoir de la compassion, à aimer tout le monde sans s'attacher véritablement à qui que ce soit ou à quoi que ce soit. Un amour universel qui s'offrait à tous sans s'attarder sur une personne.

– La planète Naboo ne possède pourtant plus d’ennemis déclarés, reprit-il en s’adressant à maître Yoda. Doit-on songer à la possibilité d’une nouvelle guerre ?

– Prématuré cela est encore, dit-il d'un ton apaisant. Enquêter toi et ton Padawan allez faire, Obi-Wan. De nombreuses choses encore découvrir nous devons, prudents vous devez rester.

Anakin se rattrapa au dernier moment, écoutant le chef de l'Ordre avec un peu plus d'attention. Cette mission n'était pas terminée, il devait mettre ce qu'il ressentait de côté pour avancer. Il repoussa la profonde envie qu'il avait de bâiller et se frotter les yeux, songeant que c'est bon, l'entrevue était terminée, ils en avaient fini et allaient pouvoir quitter Coruscant. Poursuivre cette mission lui apparaissait d'un coup comme une nécessité bien urgente, il n'aimait guère le regard qu'Obi-Wan lui avait lancé. Il n'avait rien fait, cette fois, que comptait-il lui reprocher ? Soit, il s'était révélé peu attentif lors du Conseil mais il n'avait rien à y dire, c'était à son maître de parler et de prendre les décisions. Ce n'était qu'une fois, il était bien plus attentif, d'ordinaire, alors désolé.

– Allez. Que la Force soit avec vous.

Enfin terminé. Soulagé, il s'inclina en même temps que son maître puis ne perdit pas de temps pour quitter cette salle, lançant un regard interrogateur à Obi-Wan lorsqu'il lui fit signe de le suivre. Ils ne repartaient pas tout de suite pour Naboo ? Il avait déjà dit qu'il était désolé, au Conseil ! On n'allait quand même pas en faire toute une histoire pour dix pauvres petites minutes d'inattention, tout de même. Si ? Levant les yeux au ciel, il le suivit dans l'aile Sud, se préparant au sermon qui n'allait pas tarder à suivre. Bon, voyons le bon côté des choses, son maître allait sans doute râler un peu puis ils pourront repartir pour Naboo et oublier ce petit détail. En entrant dans un salon plus à l'écart et vide à cette heure, il retint une grimace lorsque son maître le prit par l'épaule pour le pousser à s'asseoir sur un des canapés. Lui-même s'assit en face, jetant son manteau à côté. Ani lui rendit son regard, prêt à lui dire qu'il était désolé pour toute à l'heure et qu'il fera plus attention la prochaine fois.

– Qu'est-ce qui ne va pas, Anakin ? demanda-t-il en le regardant droit dans les yeux. Tu n'es plus le même, depuis quelques jours. Tu as fait un malaise dans le lac, il y a eu ton "absence" au Conseil toute à l'heure. Dis-moi ce qui te travailles.

Il... D'accord, donc ce n'était pas pour lui faire un sermon sur son manque d'attention. Anakin secoua la tête, soupirant un peu, cherchant quoi lui répondre. Qu'est-ce qui n'allait pas ? Rien du tout, il n'était ni malade ni blessé, il se sentait parfaitement bien. Il y avait ces cauchemars, oui, mais il n'allait tout de même pas avouer à Obi-Wan qu'il plus fatigué à cause de cauchemars, c'était complètement ridicule ! C'était les enfants qui avaient parfois du mal à dormir la nuit à cause de ça, lui était assez grand maintenant pour se reprendre et ne pas avoir peur. Toujours silencieux, il regarda ses mains, puis autour d'eux, se mordillant les lèvres, les joues un peu plus rouges. "Je suis fatigué car je fais des cauchemars", désolé mais non, il ne pouvait pas le dire. D'autant plus qu'il ne comprenait pas pourquoi il commençait à rêver comme ça de sa mère et surtout de cette façon. Ce n'était jamais arrivé auparavant.

– Je suis désolé, pour le Conseil, ça ne se reproduira plus, affirma-t-il en le regardant à nouveau dans les yeux. Dans le lac, ce n'était pas vraiment un malaise, je... Je vais bien, vous n'avez pas besoin de vous inquiéter pour moi.

Il avait l'impression que ça n'allait pas passer, d'un seul coup, l'air qu'affichait Obi-Wan était parlant. Il ne pouvait pas lui avouer le vrai problème de toute façon, il passerait pour un mioche de quatre ans incapable de dormir correctement la nuit.

– Nous devrions repartir maintenant, maître. Si cette affaire est grave, ce n'est pas le moment de traîner ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:53

Son jeune Padawan ne répondit pas tout de suite, évitant son regard, rougissant même un peu. Obi-Wan afficha une mine perplexe en croisant les bras, s'appuyant contre le dossier du canapé. Il comptait lui parler de lui-même à un moment où le Jedi allait devoir sonder son esprit et ses émotions pour comprendre d'où venait le problème ? S'il pensait pouvoir tromper qui que ce soit en affichant une tête pareille, il se trompait... Il semblait oublier qu'il n'était pas très commun de laisser quoi que ce soit ruminer sur un problème, quel qu'il soit, pour éviter que la personne se renferme de plus en plus et finisse par tomber dans des sentiments peu recommandable si elle n'avait aucune aide ou ne pouvait parler à personne. Préserver l'intégrité morale était important et Anakin le savait. C'était d'autant plus étrange qu'il n'était, d'ordinaire, pas du genre à garder ses soucis pour lui, il parlait plutôt facilement et ne s'attardait jamais sur ce genre de chose. Donc ? Obi-Wan tapota un peu des mains en le couvant du regard, attendant sans percer lui-même le silence, qu'il se décide à mettre un peu d'ordre dans sa petite tête et ouvre la bouche. C'est promis, il n'allait pas se moquer de lui ni le renvoyer balader.

– Je suis désolé, pour le Conseil, ça ne se reproduira plus, affirma-t-il en le regardant à nouveau dans les yeux. Dans le lac, ce n'était pas vraiment un malaise, je... Je vais bien, vous n'avez pas besoin de vous inquiéter pour moi.

Pas vraiment un malaise, non, ce n'est pas comme s'il aurait pu finir inconscient au fond, après tout, ou dévoré par une bête de passage s'il n'avait pas pu se défendre. Obi-Wan, accentua le tapotement, se demandant si Anakin pensait vraiment qu'il allait le lâcher aussi facilement. Pourquoi refusait-il toujours toute aide ? Il n'avait rien à craindre, bien au contraire, ce n'était pas bon de garder des soucis pour soi lorsqu'on avait du mal à s'en sortir.

– Nous devrions repartir maintenant, maître. Si cette affaire est grave, ce n'est pas le moment de traîner ici.

– On va au moins traîner ici ce soir, Anakin, car vu ton état, tu pourrais t'écrouler une fois arrivé sur Naboo. Tu n'as pas dû bien regarder la tête que tu tires, depuis quelques jours, tout le monde l'a remarqué sauf toi. Tu sais au moins que ce n'est pas en gardant pour toi que ça va s'arranger, quoi qu'il se passe ? Je ne compte pas me moquer de toi, si c'est ce que tu imagines.

Se levant, il alla s'asseoir juste à côté de lui, lui lançant un long regard. Il ne lui disait pas cela parce qu'il avait envie de le sermonner ou de lui prendre la tête mais simplement parce qu'il s'inquiétait pour lui, ce n'était pas compliqué à comprendre.

– Parle-moi, simplement, ne te torture pas tout seul dans ton coin, ça ne va rien arranger. Je ne vais rien crier de ce que tu diras sous tous les toits, je ne vais pas me moquer et je ne vais pas te hurler dessus non plus. Alors parle, ça te fera du bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:54

– On va au moins traîner ici ce soir, Anakin, car vu ton état, tu pourrais t'écrouler une fois arrivé sur Naboo. Tu n'as pas dû bien regarder la tête que tu tires, depuis quelques jours, tout le monde l'a remarqué sauf toi. Tu sais au moins que ce n'est pas en gardant pour toi que ça va s'arranger, quoi qu'il se passe ? Je ne compte pas me moquer de toi, si c'est ce que tu imagines.

Anakin releva brièvement le regard pour regarder son maître avant de le reporter sur ses mains, secouant la tête avec lenteur. "Tout le monde l'avait remarqué", non, le Conseil n'avait pas dû y prêter attention, Obi-Wan était le seul susceptible de se rendre compte de ce genre de détails, les autres n'y prêtaient aucune attention. Même si ça ne l'aidera pas, il ne se voyait pas aborder le sujet ni comment le faire, c'était très... Ce genre de visions lui arrivait souvent lorsqu'il dormait mais aussi lorsqu'il méditait, comme si la Force attendait qu'il baisse sa garde avant de venir le troubler. Son maître se leva tout à coup pour venir s'asseoir juste à côté de lui, renforçant la difficulté à lui dissimuler ce qu'il avait ou à le regarder dans les yeux. Il n'avait vraiment pas besoin de faire traîner leur mission à cause de lui ! Cela passera, sans doute, il devait juste être patient et ne plus y prêter attention, bien qu'il n'arrive pas à s'en empêcher. Il s'agissait de sa mère, elle lui manquait, il ignorait ce qu'elle était devenu et ne l'avait plus jamais revu depuis son départ de Tatooine. Dans tous ses cauchemars, il la voyait souffrir et l'appeler à l'aide, il n'en pouvait plus, ignorant si ce n'était que de simples visions ou de réelles prémonitions. Avec ça, comment aller sur Tatooine maintenant ? Il n'était plus censé être si attaché à sa mère, il devait être capable d'accepter la mort de ses proches, leur union avec la Force.

– Parle-moi, simplement, ne te torture pas tout seul dans ton coin, ça ne va rien arranger. Je ne vais rien crier de ce que tu diras sous tous les toits, je ne vais pas me moquer et je ne vais pas te hurler dessus non plus. Alors parle, ça te fera du bien.

– Parler ne changera rien, maître, grinça-t-il.Ce n'est pas un problème lié à l'Ordre Jedi, de toute façon, alors quelle importance ? Nous ferions mieux d'y aller.

Il se leva avec souplesse, entendant un très net soupir derrière lui avant qu'une poussée de Force referme assez brusquement la porte du salon. Anakin s'arrêta tout net, retenant à son tour un soupir, sans se retourner. Obi-Wan s'était lui aussi levé, posant une main sur son épaule en lui disant qu'il ne pourra pas esquiver encore longtemps le sujet de cette façon. Très bien, qu'est-ce qui était le mieux ? Anakin n'avait pas envie de parler mais il n'avait pas non plus envie d'être retenu des heures à se faire littéralement harceler pour qu'il le fasse. Il tourna la tête vers son maître, hésitant puis se mordit un peu les lèvres.

– J'ai un peu de mal à bien dormir en ce moment, c'est tout, dit-il rapidement. Je fais des... des cauchemars, enfin je suppose que c'est ça, sur ma mère, je la vois mourir et m'appeler à l'aide. Elle... Ce sont juste des cauchemars, maître, ça vient quand je dors ou quand je médite. Voilà, c'est tout. Nous pouvons partir, maintenant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:54

– Parler ne changera rien, maître, grinça-t-il.Ce n'est pas un problème lié à l'Ordre Jedi, de toute façon, alors quelle importance ? Nous ferions mieux d'y aller.

Il n'ira nulle part tant que le problème n'aura pas été réglé, que ce soit lié à l'Ordre ou non. Obi-Wan ouvrait la bouche lorsque son apprenti se leva et se dirigea vers la sortie. Qu'est-ce qu'il pouvait être borné. Le maître Jedi soupira puis fit un signe vers la porte pour la fermer, avec un peu de rudesse, son Padawan s'arrêtant tout net à ce moment-là. Parfait, il avait au moins compris le message, bien qu'il s'entête dans son mutisme. Se levant, Obi-Wan se rapprocha de lui puis posa une main ferme sur son épaule, lui rappelant qu'il ne pourra, de toute façon, pas esquiver le sujet encore bien longtemps, surtout s'il s'y prenait comme ça. Plus vite il parlera et plus vite Obi-Wan pourra l'aider et cesser de le pousser à ouvrir la bouche. Anakin releva enfin les yeux, tournant la tête vers lui, semblant hésiter. Allez... Il pouvait avoir confiance en lui, surtout depuis le temps ! Obi-Wan le connaissait depuis qu'il était tout petit garçon, s'occupait de lui tous les jours depuis qu'il était devenu son Padawan, ce n'était pas aujourd'hui qu'il avait l'intention de le laisser tomber.

– J'ai un peu de mal à bien dormir en ce moment, c'est tout, dit-il rapidement. Je fais des... des cauchemars, enfin je suppose que c'est ça, sur ma mère, je la vois mourir et m'appeler à l'aide. Elle... Ce sont juste des cauchemars, maître, ça vient quand je dors ou quand je médite. Voilà, c'est tout. Nous pouvons partir, maintenant ?

Des cauchemars ? Obi-Wan haussa les sourcils, le relâchant avant de croiser les bras. Des cauchemars... Ou peut-être bien des visions ou des prémonitions. Chez la plupart des Jedis, des visions d'avenir arrivaient plus ou moins facilement lorsqu'ils méditaient, cependant, Anakin semblait y être prédisposé, s'il en avait aussi lorsqu'il dormait.

– Il faut rester méfiant lorsque nous avons ce genre de visions, dit-il avec lenteur. Souvent, on voulant les éviter, nous ne faisons que les provoquer et personne ne peut être réellement certain que ce qu'il voit va bien se produire. Énormément d'éléments peuvent influencer sur l'avenir et donc changer tout à fait ce qui aurait pu se produire. Je comprend tout à fait que t'inquiètes pour ta mère, c'est normal. Maintenant, tu dois aussi accepter le fait qu'on ne peut pas empêcher nos proches de partir.

Il se doutait bien que cela allait relativement difficile pour lui de l'accepter... Pourtant, il n'y avait rien de plus naturel que cela, ils naissaient, ils vivaient, ils mouraient, on ne pouvait pas lutter contre ce cycle et donc contre la Force, empêcher la mort n'était pas naturel. En plus de cela, les Jedis ne devaient guère trop s'attacher, devant avoir de la compassion pour tout le monde sans s'attacher à personne. Dans le cas d'Anakin, ce devait bien plus dur puisqu'il était resté jusque tard chez sa mère. C'était aussi pour cela que la formation débutait aussi tôt. La plupart des Jedis étaient des orphelins, également, élevés par leurs professeurs puis maîtres du début à la fin.

– Depuis quand souffres-tu de ça ? Tu aurais dû en parler bien avant si cela te ronge à ce point. Tu peux demander à en parler à maître Yoda, si tu sens perdu, il saura sûrement ce qu'il faut faire. Dans tous les cas, tu dois garder ton sang-froid. Et surtout te reposer, maintenant, tu vas aller dormir avant qu'on ne reparte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:55

Voilà qui était dit, Obi-Wan le relâcha pour croiser les bras, sans cesser de le dévisager, haussant un peu les sourcils. Il ne s'était pas moqué, c'est vrai, c'était un gros soulagement. Anakin savait bien que c'était ridicule, oui, il n'arrivait simplement pas à oublier ou ignorer. Chaque nuit était identique, il sombrait dans un sommeil très lourd, presque comateux, puis voyait le doux visage de sa mère tordu de souffrance, elle était blessée, les mains attachées par des cordes grossières, elle pleurait en criant pour l'appeler à l'aide. Il essayait de la rattraper, l'aider, la sauvait, puis à chaque fois, alors qu'il arrivait à peine à elle, elle disparaissait, le noir l'envahissait de toutes parts avec brusquerie. Seul dans l'ombre, il n'entendait plus que sa voie emplie de douleur, de plus en plus faible, et ensuite, le silence. Il se réveillait en sursaut, perdu et désorienté, incapable de se rendormir ensuite, passant presque la nuit entière à revoir ces images en boucle, jusqu'à en devenir fou d'inquiétude. Toutes les nuits depuis deux semaines, sans arrêt, il avait peur lorsqu'il s'endormait, peur de faire encore ces cauchemars.

– Il faut rester méfiant lorsque nous avons ce genre de visions, dit-il avec lenteur. Souvent, on voulant les éviter, nous ne faisons que les provoquer et personne ne peut être réellement certain que ce qu'il voit va bien se produire. Énormément d'éléments peuvent influencer sur l'avenir et donc changer tout à fait ce qui aurait pu se produire. Je comprend tout à fait que t'inquiètes pour ta mère, c'est normal. Maintenant, tu dois aussi accepter le fait qu'on ne peut pas empêcher nos proches de partir.

Mais il l'accepterait bien si elle mourrait de vieillesse ! Anakin se retint de justesse de le répliquer en criant, tournant vivement la tête vers son maître, la gorge on ne peut plus serrée. Sa mère avait souffert sa vie toute entière, elle avait toujours été seule, méritait-elle de mourir ainsi ? Elle l'avait élevée seule, même ! Il n'avait jamais eu de père, personne n'avait jamais vu un homme fréquenter sa mère, et pourtant, elle était tombée enceinte de lui, de façon inexplicable. Toute une vie d'esclave, à souffrir, s'inquiéter de l'avenir, n'avait-elle pas au moins le droit de partir d'une façon naturelle et douce ?! Elle était sa seule famille, il ne pouvait pas accepter simplement de rester à l'écart si elle souffrait véritablement, si elle subissait des heures de torture avant de succomber, il ne pouvait pas. Si ces visions étaient vraies, il y avait sûrement un moyen d'aider sa mère tout de même, comment pourrait-il accélérer les choses ?! Il n'allait pas la jeter aux mains de criminels qui allaient la torturer à mort, il voulait l'aider, la sauver, lui offrir une meilleure vie, elle le méritait amplement.

– Depuis quand souffres-tu de ça ? Tu aurais dû en parler bien avant si cela te ronge à ce point. Tu peux demander à en parler à maître Yoda, si tu sens perdu, il saura sûrement ce qu'il faut faire. Dans tous les cas, tu dois garder ton sang-froid. Et surtout te reposer, maintenant, tu vas aller dormir avant qu'on ne reparte.

– Depuis.... deux semaines, environ. Ce n'est pas la peine que j'en parle à maître Yoda, il dirait la même chose que vous et... C'est bon, ce ne sont peut-être que de simples cauchemars.

Il sentait bien que son maître refusera qu'il sorte d'ici avant qu'il ne se soit reposé et n'avait pas envie de poursuivre cette discussion. Soupirant, il s'éloigna de quelques pas, se rapprochant des larges baies, le regard dérivant sur le flux ininterrompue des vaisseaux et navettes de Coruscant, la cité qui ne dormait jamais. Il voudrait, lui aussi, pouvoir se passer facilement de sommeil et ne plus craindre de se reposer. Au pire, même s'il dormait moins durant quelques jours, le temps que ces songes s'estompent, ce n'était pas bien grave. Il s'arracha de sa contemplation, allant dans la chambre avec deux lits jumeaux où il dormait, avec son maître, lorsqu'ils étaient à Coruscant. C'était une pièce sobre, avec très peu de meubles, un espace de tout juste deux mètres séparant les lits. Anakin s'allongea sur le sien, dans la pénombre, voyant qu'il n'était pas encore bien tard.

Fermant les yeux un instant, il plongea peu à peu dans le sommeil, sans même le réaliser. Et comme à chaque fois, les visions revinrent, comme si elles l'attendaient au tournant dès qu'il fermait les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:55

– Depuis.... deux semaines, environ. Ce n'est pas la peine que j'en parle à maître Yoda, il dirait la même chose que vous et... C'est bon, ce ne sont peut-être que de simples cauchemars.

Deux semaines entières et ce n'était que ce soir qu'il l'avouait enfin ? Obi-Wan croisa les bras avec un air incrédule en le regardant, trouvant hallucinant que l'idée d'en parler n'ait jamais fleuri dans sa petite tête. Il avait donc vraiment cru que son maître allait se moquer de lui ?! Il était... Le maître Jedi leva les yeux au ciel en retenant un très gros soupir, qui aurait fait écho à celui que lâcha Anakin. C'est fou ce qu'il pouvait être naïf, certaines fois, il se laissait prendre facilement par des idées fausses, manipulable à souhait. Un très de caractère qui avait le don d'angoisser Obi-Wan, qui de son côté faisait de son mieux pour lui fourrer un peu de plomb dans la tête. Il s'était un peu éloigné, les émotions toujours autant à vif. Cela aussi, son maître avait bien du mal à le pousser à s'apaiser, se poser, réfléchira avant d'agir. Il avait de réelles capacités, un don puissante et de grands talents, il était promis à un très bel avenir. Pourtant, il lui restait encore beaucoup de choses à apprendre, notamment le contrôle de ses sentiments, tout un travail qu'il devait effectuer sur lui-même pour acquérir une certaine mentalité et se forger un mental solide. S'il était particulièrement puissant, son mental était, lui, relativement fragile.

Anakin s'écarta finalement des fenêtres puis se rendit dans leur chambre, suivi du regard par Obi-Wan. Il le regarda s'allonger sur son lit, dans la pénombre de la pièce, puis ne bougea plus. Le maître Jedi resta dans le salon un long moment puis s'approcha avec lenteur, s'arrêtant au seuil de la chambre, une main appuyée contre le chambranle de la porte en regardant Anakin dormir. Pourquoi refusait-il toujours à ce point de se confier lorsqu'il n'était pas bien ? Il n'avait aucune raison d'avoir peur, Obi-Wan le connaissait depuis qu'il était tout petit garçon, il pouvait l'aider s'il en éprouvait le besoin. Son élève s'agita tout à coup un peu dans son sommeil, lâchant un bref gémissement. Obi-Wan fronça les sourcils puis fit un pas dans la chambre, avant de s'approcher franchement en le voyant se débattre dans son sommeil et pousser un cri, allumant une des petites lumières puis prenant son élève par les épaules pour le secouer un peu, le tirer du sommeil. Eh, debout, ce n'était qu'un cauchemar, on se réveille !

– Anakin ! Réveille-toi ! Ani !

Il le tint par les bras et les épaules lorsqu'il revint à lui, s'asseyant au bord du lit. C'est bon, il émergeait ? Obi-Wan posa une main sur son front pour vérifier s'il avait de la fièvre ou non, de plus en plus inquiet pour lui. Ce ne semblait pas être le cas... Obi-Wan le maintenait toujours le sentant trembler. Et dire qu'il camouflait ça depuis deux semaines ! Deux semaines à faire ça toutes les nuits, pas étonnant qu'il soit aussi épuisé et fasse des malaises, qu'il soit ailleurs. Deux semaines, bon sang ! Si seulement il lui en avait parlé avant, qu'il puisse l'aider dès le début. Le Jedi soupira un peu en incitant Anakin à reposer la tête sur le lit, reposant la main sur son front en lui murmurant de se calmer. Là, tout allait bien, il n'était pas seul.

– Tu veux que je reste avec toi le temps que tu te rendormes ? proposa-t-il avec douceur. Ou pour te réveiller si ces songes recommencent. Tu sembles y être prédisposé, mon jeune Padawan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:56

"Sa mère tendit la main vers lui, le regard suppliant et le sang coulant avec lenteur le long de son visage, Anakin tendant le bras à son tour, pouvant effleurer le bout de ses doigts avant qu'elle ne disparaisse. Il cria, l'appela, cherchant à l'atteindre de nouveau, la protéger. Maman ! Maman... Il courut après d'elle, sentant la chaleur infernale de Tatooine contre sa peau moite, le sable crisser sous ses pieds, les cris des multiples races qui passaient sur cette planète, aux mains des Hutts, courant sans trouver sa mère, elle avait disparu, il ignorait où il était et comment la rejoindre. Il criait, l'appelait, le paysage de sa planète s'effaçant avec brutalité pour laisser place à ce qui semblait être l'intérieur d'une maison où il voyait une silhouette allongée sous une couverture, immobile. Anakin s'approcha en tremblant, le visage brouillé de larmes, puis cria à nouveau en voyant le visage pâle de sa mère, les yeux fermés, figée et ne respirant plus."

Le jeune homme fut brusquement arraché à ce songe horrible en sentant quelqu'un le secouer, le souffle court et les yeux brûlant de larmes qui ne parvenaient plus à couler. Il cligna des yeux sans pouvoir vraiment les ouvrir, la lumière était allumée et il crut entendre son maître, penché au-dessus de lui. Les battements effrénés de son cœur étaient presque douloureux, il avait le sentiment que ses côtes pourraient être brisées sous la pression.

– Anakin ! Réveille-toi ! Ani !

Anakin parvint à rouvrir complètement les yeux, son maître penché sur lui à le maintenir par les bras et les épaules, il avait sans doute dû se débattre dans son sommeil. A cet instant précis, le jeune Padawan se sentit comme un tout petit garçon, réveillé par ses parents après avoir fait un cauchemar. Son maître posa une main sur son front brièvement, avec une drôle d'expression. C'est bon, il n'était pas malade, juste... Un peu nerveux. Il fit de son mieux pour cesser de trembler, avalant douloureusement sa salive. C'est bon, ça va, tout allait bien. Il s'essuya un peu les yeux en s'efforçant de se reprendre, se rallongeant correctement lorsqu'Obi-Wan le poussa sur son lit, contre l'oreiller. Il posa une main sur son front en lui murmurant de se calmer, qu'il n'était pas seul. Oui... Anakin renifla un peu, hochant la tête. Heureusement que personne ne voyait ça, il se sentait complètement ridicule. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il percuta que son maître l'avait appelé par son surnom, "Ani". Il ne l'avait fait qu'une seule et unique fois auparavant, lorsqu'il avait été gravement blessé, il y a quatre ou cinq ans. S'il avait voulu ne pas l'angoisser, c'était bien raté.

– Tu veux que je reste avec toi le temps que tu te rendormes ? proposa-t-il avec douceur. Ou pour te réveiller si ces songes recommencent. Tu sembles y être prédisposé, mon jeune Padawan.

– Je pense que ça va aller, ne vous en faites pas.

Il essaya de lui sourire pour le rassurer, tentative soldée par un échec lamentable. Sachant qu'il ne pourra pas convaincre son maître, il n'essaya donc pas de lui dire de partir, tant pis. Finissant par se rendormir, il ne se réveilla qu'une seule autre fois au cours de la nuit, encore plus épuisé que s'il n'avait pas dormi du tout. Le jour n'était même pas encore levé, bien qu'il ne devait plus rester beaucoup de temps avant l'aube. Tournant la tête, il vit son maître endormi dans une chaise à côté de son lit, s'en voulant en réalisant qu'il avait dû rester là toute la nuit pour veiller sur lui. Se levant sans bruit, il repassa dans le salon, allant s'asseoir sur le petit rebord devant la fenêtre, pour regarder les innombrables lumières de Coruscant. Il appuya sa tête contre la vitre, les bras croisés, observant un vaisseau se poser sur une plateforme et un autre jouer à slalomer entre les navettes d'une petite délégation Corallienne, en rangs serrés.

– Je veux te revoir, maman, murmura-t-il à voix très basse.

Il baissa un peu la tête avant de reporter à nouveau le regard sur l'extérieur, observant le soleil se lever avec lenteur. Lorsqu'il entendit du bruit venant de la chambre, il releva le nez pour dire bonjour à son maître, encore très gêné de ce qui s'était passé cette nuit, la vulnérabilité profonde qu'il avait affiché face à lui.

– Désolé pour ce qui s'est passé, et... Merci. Je vais tâcher me reprendre, ça ne se reproduira plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:56

– Je pense que ça va aller, ne vous en faites pas.

Hum... Obi-Wan resta silencieux, le relâchant doucement. Il pensait peut-être que ça allait aller, pour autant, son air était plutôt angoissant et parlait de lui-même, il n'était pas bien du tout. Le maître Jedi resta assis près de lui sur le bord du lit, le veillant, pendant qu'il se rendormait. Il ne pensait pas que ces songes pouvaient le terroriser à ce point, jusqu'à l'en rendre autant malade. Deux semaines à ce rythme ne représentaient pas rien, il était sans aucun doute à bout. Obi-Wan resta ainsi près de lui, surveillant son sommeil encore agité et frissonnant, même s'il ne cria plus. Deux bonnes heures se passèrent sans qu'il ne bouge, se contentant d'observer son jeune apprenti, prêt à intervenir s'il sombrait de nouveau dans un cauchemar de ce genre. S'asseyant ensuite sur un fauteuil près du lit, il ramena la couverture sur son élève pour le couvrir, passant une main dans ses cheveux en soupirant. Devait-il en parler lui-même à maître Yoda ? Reposant la tête contre le dossier, continuant de garder Anakin à l’œil, il ramena son manteau contre lui, la somnolence le gagnant. Il allait rester près de son élève, cette nuit, juste au cas où.

Plongeant dans un sommeil assez léger, le Jedi rêva de son ancien maître, Qui-Gon. Ils étaient sur Naboo, dans cette section particulière avec les générateurs et les champs de Force. Il revit Qui-Gon combattre Darth Maul, pendant que lui-même était piégé plus loin, combattre puis être frappé mortellement. Il rêva qu'il courait près de son mentir, lui jurant de veiller sur Anakin avant qu'il ne rejoigne la Force. Le rêve changea ensuite, il vit en flash des amis et des proches puis une scène qui l'avait aussi beaucoup marqué, lors de sa jeunesse. Lorsqu''il émergea du sommeil, avec un peu de difficulté, il était toujours dans le siège, le lit vide à côté de lui, le jour commençant à peine à se lever. Obi-Wan se frotta les yeux puis se leva, s'étirant longuement. Où était passé Anakin ? Sortant de la chambre, il le trouva assis près de la fenêtre, lui rendant son bonjour d'une voix encore un peu ensommeillée. Il se sentait un peu mieux, au moins ? Obi-Wan alla le rejoindre, courbaturé d'avoir passé la nuit assis, vérifiant s'il avait une meilleure mine.

– Désolé pour ce qui s'est passé, et... Merci. Je vais tâcher me reprendre, ça ne se reproduira plus.

– Anakin, je ne te demande pas d'être parfait en toutes circonstances, toi aussi tu as le droit d'être plus fatigué, parfois. En revanche, si ces songes continuent de te harceler, tu devras en parler à maître Yoda, il pourra te conseiller.

Même si l'idée ne lui plaisait pas, il arrivait des moments où il n'y avait tout simplement plus le choix. Obi-Wan alla se passer de l'eau sur le visage puis ressortir avec son apprenti, saluant leurs confrères dans le Temple en les croisant. Il devait toujours parler à maîtres Windu et Yoda, à propos de son élection dans le Conseil. C'était tombé il y a quelques jours, le Conseil s'était réuni pour élire un nouveau membre parmi eux et c'est ainsi qu'Obi-Wan avait appris, en milieu de mission, qu'il avait été désigné. Il n'avait toujours rendu aucune réponse pour le moment, se demandant s'il avait assez d'expériences pour accepter une telle charge, n'ayant qu'une petite trentaine d'années. Il aimerait en parler avec le Conseil avant de partir.

– Je dois parler à maître Yoda, dit-il en s'arrêtant dans le long couloir. Va te reposer, en m'attendant, veux-tu ?

Suivant Anakin du regard lorsqu'il repartit de son côté, Obi-Wan emprunta un autre chemin, réfléchissant à la discussion qui allait suivre. Faire parti du Conseil signifiait prendre de grosses responsabilités, pouvait-il se le permettre à son âge ? Soit, il avait été élu par le Conseil, mais cela n'empêchait pas qu'il fallait en avoir autant les capacités que la confiance, pour assumer le rôle. Remonta les couloirs, il grimpa au dernier étage, allant dans une salle plus petite et seulement pourvu de quelques sièges, où il demanda à parler à ses maîtres. Rentrant, il s'inclina avec respect avant de s'asseoir avec eux, commençant par leur dire qu'il avait réfléchi à sa récente élection au Conseil de l'Ordre.

– Je ne suis chevalier Jedi que depuis dix ans, dit-il en regardant alternativement maître Yoda et maître Windu. Et surtout, habitué à l'action et au terrain, je ne passe que très peu souvent au Temple. Je suis très honoré d'avoir été élu mais je me pose des questions. Pourquoi me le demander, qu'attendez-vous de moi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:57

PNJ YODA

– La gravité de ces mesures les sénateurs conscience n'ont pas, hélas, soupira Yoda en reposant le rapport qu'il tenait. En danger la République est, si fragile est son équilibre. Prudent dans nos prochains actes nous devrons rester, peut-être plus grave encore la situation deviendra.

Il avait le regard bien grave en échangeant avec Mace, inquiet pour l'avenir. Le Chancelier Palpatine ne lui inspirait guère confiance, il prenait peu à peu plus de responsabilités et de pouvoirs, bien trop confiance les Sénateurs avaient. Yoda craignait que tout cela ne débouche sur des situations très resserrées où la marge de manœuvre de chacun sera réduite au minimum. Les Jedis n'étaient que peu nombreux, si la grogne continuait d'enfler et que les schisme se poursuivait, ils ne seront guère plus assez nombreux pour protéger toute la galaxie. Les séparatistes se faisaient beaucoup entendre et il était certains que bon nombre de peuples adhéraient à leurs idées, tout cela était inquiétant. Le maître Jedi signa le rapport puis le tendit à son ancien élève, donnant quelques recommandations. Pour le moment, l'avenir était bien flou, ils en pouvaient savoir à quoi s'attendre. Le plus urgent, actuellement, était de régler certaines affaires et d'en apprendre plus sur les prochains mouvements des séparatistes. Il songeaient que l'affaire de Naboo, avec cet étrange Gungan, pouvait être lié à un plan plus global et vaste, mené contre la République.

La planète Naboo était de plus en plus souvent sujette à des histoires étranges et pour la plupart dangereuses, il se pouvait que la sénatrice Amidala soit de nouveau menacée très bientôt, étant l'une des militantes les plus actives contre certaines idées dangereuses du Sénat et des politiciens, il serait peu étonnant de découvrir un nouveau complot. Yoda était plongé dans ses pensées lorsqu'on vint les avertir qu'Obi-Wan demandait à être reçu. Le chef de l'ordre fit signe qu'il rentre, hochant la tête pour saluer le maître Jedi lorsqu'il franchit le seuil de la pièce puis s'inclina devant eux. Qu'il vienne s'asseoir, allons. De quoi souhaitait-il les entretenir ? Yoda pouvait ressentir plusieurs inquiétudes, en lui, dont la plus grande concernait son jeune Padawan. Le comportement du jeune Anakin était en effet bien plus trouble que de coutume. Obi-Wan se lança en disant qu'il avait réfléchi à son élection au Conseil de l'Ordre. Y venir il faisait bien. Etant donné qu'il n'avait encore point rendu réponse et ne s'était pas présenté à eux, ils étaient donc prêt à le convoquer afin d'en parler, car ils avaient le sentiment que leur confrère évitait clairement cette discussion.

– Je ne suis chevalier Jedi que depuis dix ans, dit-il en regardant alternativement maître Yoda et maître Windu. Et surtout, habitué à l'action et au terrain, je ne passe que très peu souvent au Temple. Je suis très honoré d'avoir été élu mais je me pose des questions. Pourquoi me le demander, qu'attendez-vous de moi ?

– Pourquoi ? répondit Yoda en penchant un peu la tête. La vraie question celle-ci n'est pas. Pourquoi de toi doutes-tu et pourquoi tant de jours avant de nous parler de ce sujet as-tu attendu ? Le sentiment que tu évitais cette conversation j'avais, Obi-Wan. Ton âge ne m'importe pas, à tes seules capacités nous nous sommes fiés. Que le Conseil choisisse un de ses membres sans réfléchir crois-tu ?

Il pointa le bout de sa canne vers lui, d'un petit geste rapide, espérant qu'il ne croit pas qu'ils ne réfléchissent pas longuement aux différentes personnes susceptibles d'entrer au Conseil avant d'arrêter leur choix sur une seule.

– A de graves troubles nous préparer nous devons, toutes nos forces nous devons mobiliser. Choisi par hasard tu n'as pas été, des responsabilités prendre à ton tour ton devoir est. Capable tu en es. Même si au Temple souvent tu n'es pas, à la gestion de cet Ordre tu peux participer et à nos décisions tu donneras ton avis. Confiance en toi nous avons. Troublé es-tu, ces temps derniers ? Agité je te trouves.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:58

– Pourquoi ? répondit Yoda en penchant un peu la tête. La vraie question celle-ci n'est pas. Pourquoi de toi doutes-tu et pourquoi tant de jours avant de nous parler de ce sujet as-tu attendu ? Le sentiment que tu évitais cette conversation j'avais, Obi-Wan. Ton âge ne m'importe pas, à tes seules capacités nous nous sommes fiés. Que le Conseil choisisse un de ses membres sans réfléchir crois-tu ?

Non, bien sûr que non ! Il entrouvrit la bouche en redressant très vite la tête, la refermant en voyant son maître pointer sa canne vers lui pour le désigner. Bien sûr qu'il ne croyait pas que le Conseil nommait une personne sans réfléchir, ce n'est pas ce qu'il avait voulu dire. Il n'avait pas non plus cherché à esquiver cette conversation, simplement, il s'était posé beaucoup de questions avant de franchir le pas, réfléchissant à tout cela. Un peu gêné, il ne répondit pas tout de suite, s'étant mal exprimé. Il ne s'était pas attendu à être ainsi désigné, ayant pensé à absolument tout sauf au fait que le Conseil était prêt à élire un membre et qu'on lui avait déjà parlé qu'il était inscrit sur la liste des recrues potentielles. Pour être honnête, il avait complètement oublié cette information, entraîné par les affaires courantes, le Temple et sa gestion partant bien loin dans son esprit lorsqu'il était en mission. Les soucis pouvaient facilement prendre toute la place, il raisonnait comme s'il était encore en pleine mission et pas occupé à discuter tranquillement avec les chefs de l'Ordre Jedi.

– A de graves troubles nous préparer nous devons, toutes nos forces nous devons mobiliser. Choisi par hasard tu n'as pas été, des responsabilités prendre à ton tour ton devoir est. Capable tu en es. Même si au Temple souvent tu n'es pas, à la gestion de cet Ordre tu peux participer et à nos décisions tu donneras ton avis. Confiance en toi nous avons. Troublé es-tu, ces temps derniers ? Agité je te trouve.

– C'est parce qu'il y a beaucoup de choses à se préoccuper, en ce moment, maître Yoda, et parce que justement, je pensais que vous choisiriez quelqu'un de plus... posé, stratège, pour le Conseil. Je vous remercie pour votre confiance.

Il eut un maigre sourire, sachant qu'il ne pourra de toute façon pas cacher son agitation à ses maîtres. Obi-Wan n'était pas du genre à s'angoisser avec facilité, pourtant, c'était simplement l'accumulation de plusieurs choses qui le mettait un peu sur les nerfs. Il se redressa, massant machinalement sa nuque en regardant alternativement ses deux chefs.

– Peut-être n'est-ce que de la paranoïa mais j'ai le sentiment que quelque chose de grave se trame en ce moment contre l'Ordre. Il y a de plus en plus d'affaires étranges et nous ne sommes pas nombreux, contraints de diviser de plus en plus nos forces. Les Séparatistes imposent une pression plus forte, c'est... je ne saurai pas expliquer ce sentiment, un élément m'échappe.

Terminant sa phrase sur un ton pensif, il ajouta ensuite que Anakin l'inquiétait également. Joignant les mains devant lui avec le sentiment que son padawan allait lui en vouloir pendant des jours entiers pour avoir raconté cela à maîtres Yoda et Windu, il raconta la façon dont il avait poussé Anakin à parler puis à se reposer la veille, au soir, puis enchaîna sur la scène nocturne où il avait réveillé son apprenti qui gémissait, criait et pleurait en dormant.

– Et cela dure depuis deux semaines, maintenant, ajouta-t-il sans cacher que ce détail l'exaspérait, toujours agacé que son padawan n'ait pas daigné ouvrir la bouche avant. Pour moi, ce sont des rêves prémonitoires, il a toujours été prédisposé à cela. Qu'en pensez-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:59

PNJ YODA

– C'est parce qu'il y a beaucoup de choses à se préoccuper, en ce moment, maître Yoda, et parce que justement, je pensais que vous choisiriez quelqu'un de plus... posé, stratège, pour le Conseil. Je vous remercie pour votre confiance.

Posé et stratège, il l'était déjà, bien qu'il ne le réalise pas peut-être, ses nombreuses missions sur différentes planètes lui avait déjà donné cela depuis des années. Les oreilles du maître Jedi frémirent un peu, se redressant, pendant qu'il observait son confrère avec une très grande attention. Bien des sujets le préoccupaient, ces derniers temps, c'était assez visible. Dans ce genre de situation, il devrait avoir plus souvent le réflexe de venir s'en ouvrir au Conseil ou à un de ses maîtres, afin de régler la plupart des situations assez vite ou bien obtenir des conseils pour arranger ce qu'il pouvait. Les temps étaient troublés, la guerre en marche, ils ne pouvaient tout régler dès à présent. En revanche, ils pouvaient récolter un maximum d'informations dès aujourd'hui, recueillir les éléments qui leur permettront de faire face aux différentes menaces. Obi-Wan avait été lui aussi bien impatient et très vif lorsqu'il était tout jeune homme, et s'il avait réussi à se dominer aujourd'hui, il lui manquait encore, pour le moment, la sérénité donnée par l'âge. Cela viendra, dans quelques années, il était déjà engagé sur une bonne voie. C'était bien pour cela qu'il avait été choisi, car ils savaient qu'il sera à la fois un maître posé, lors des réunions, et un Jedi de talent sur le terrain.

– Peut-être n'est-ce que de la paranoïa mais j'ai le sentiment que quelque chose de grave se trame en ce moment contre l'Ordre. Il y a de plus en plus d'affaires étranges et nous ne sommes pas nombreux, contraints de diviser de plus en plus nos forces. Les Séparatistes imposent une pression plus forte, c'est... je ne saurai pas expliquer ce sentiment, un élément m'échappe.

Effectivement, ils n'étaient plus en nombre suffisant pour faire face avec efficacité à la plupart des situations. Les Séparatistes gagnaient ainsi du terrain et des alliés, ils devaient trouver d'autres solutions afin de parer au plus urgent. Une part d'ombre importante planait sur toute cette affaire, une ombre qui inquiétait beaucoup le chef de l'Ordre. Relevant la tête, il écouta son ami évoquer ensuite son jeune Padawan, qui l'inquiétait également. Obi-Wan leur raconta ce qui s'était déroulé la soirée de la veille, la façon dont le jeune Anakin avait été sujet de troubles durant son sommeil. Des cauchemars ou des visions ? De quoi avait-il rêvé, exactement, seulement de sa mère en souffrance ou avait-il vu encore autre chose ? La Force pouvait amener bien des visions, cependant, très rares étaient ceux qui en avaient avec autant de facilité et surtout si fréquemment. Si malade il s'en rendait, c'est qu'il n'avait pas travaillé correctement à se détacher de ce qui lui importait tant. Trop d'attachement vous menait à une souffrance bien importante, lorsque vous perdez cet être cher à vos yeux. Et la souffrance menait à la colère. La colère et la peur amenaient au côté obscure. Une pente bien glissante et dangereuse, voilà où était ce jeune Padawan.

– Et cela dure depuis deux semaines, maintenant, ajouta-t-il sans cacher que ce détail l'exaspérait, toujours agacé que son padawan n'ait pas daigné ouvrir la bouche avant. Pour moi, ce sont des rêves prémonitoires, il a toujours été prédisposé à cela. Qu'en pensez-vous ?

– Possible cela est, répondit Yoda d'un ton pensif. Ton Padawan s'entraîner à laisser partir ce qu'il craint de perdre doit travailler. Sinon, la peur et la colère en lui s'accumuleront, beaucoup de souffrances il risque de subir. Naturelle la mort est, bien que douloureux est ce passage pour ceux qui restent.

Si ces songes lui venaient avec facilité, il était d'autant plus important pour lui de combler ses lacunes et faiblesses, ou bien il sera perdu. Fermant les yeux en réfléchissant, Yoda se concentra, ouvrant son esprit la Force, recherchant la présence du jeune Skywalker avant de se focaliser sur lui et ce qu'il ressentait actuellement. La peur était si présente... Si forte dans son jeune esprit, une peur qui ne cessait de le suivre depuis le plus jeune âge, depuis le premier jour où il s'était présenté face à eux, amené par Qui-Gon. Yoda rouvrit les yeux en revenant au moment présent, les mains croisées devant lui. Accepter de voir ceux qu'on aime partir rejoindre la Force est une étape essentielle, c'est un cycle naturel, indispensable. Le jeune Anakin devait le comprendre et l'accepter, s'il voulait vivre en paix.

– Se poursuivre votre mission doit, sur ton Padawan veille, la fatigue à de graves erreurs peut conduire. Si la situation ne s'améliore pas, à ton apprenti je parlerai. Quant à toi, Obi-Wan, de faire parti du Conseil acceptes-tu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 18:59

– Possible cela est, répondit Yoda d'un ton pensif. Ton Padawan s'entraîner à laisser partir ce qu'il craint de perdre doit travailler. Sinon, la peur et la colère en lui s'accumuleront, beaucoup de souffrances il risque de subir. Naturelle la mort est, bien que douloureux est ce passage pour ceux qui restent.

Obi-Wan devra, de toute façon, en reparler avec Anakin, dans un moment calme et à tête reposée. Il hocha la tête, restant silencieux en voyant maître Yoda méditer quelques instants, en communion avec la Force. Comment pousser son élève à plus se reposer et ne pas garder de telles choses pour lui trop longtemps ? En plus de s'exercer comme l'avait dit maître Yoda, il devait aussi réaliser qu'il n'arrangeait en rien sa situation s'il laissait ce qui le préoccupait s’accumuler durant des jours et des jours avant de s'obliger à parler. D'accord, son maître n'était pas forcément mieux, certaines fois, mais au moins en avait-il conscience et on ne devait pas le pousser une heure avant qu'il n'ouvre la bouche, sachant que c'était inutile, en plus d'être dangereux. Il reporta le regard sur son maître lorsqu'il sortit de sa réflexion, attentif. Pouvait-il disposer ? Ils ne pouvaient rien faire de plus concernant les Séparatistes, pour le moment, sinon poursuivre leurs différentes missions sur le terrain, et concernant Anakin, Obi-Wan devait surtout lui parler. Lui ouvrir les yeux sur le fait qu'il ne pouvait se permettre de garder tous ses problèmes bien cachés sous peine qu'ils ne lui explosent à la figure.

– Se poursuivre votre mission doit, sur ton Padawan veille, la fatigue à de graves erreurs peut conduire. Si la situation ne s'améliore pas, à ton apprenti je parlerai. Quant à toi, Obi-Wan, de faire parti du Conseil acceptes-tu ?

Oh, juste, il n'avait toujours pas répondu. Stoppant le mouvement qu'il avait amorcé pour se lever, regardant ses maîtres un bref instant, avant de finalement répondre qu'il acceptait, inclinant la tête. Se levant, il les salua et les remercia pour cet entretien, quittant la pièce pour aller retrouver Anakin. Très bien, le sort en était jeté. Il devra revenir face au Conseil pour entériner ce changement et se présenter officiellement, mais pour l'heure, poursuivre cette mission et s'occuper de son Padawan. Il parcourut les couloirs en réfléchissant à la situation, sortant de ses pensées lorsqu'il fut interpellé au passage pour Kit, qui lui demanda si tout allait bien. Il s'inquiétait toujours pour les autres... Obi-Wan eut un faible sourire et le rassura, le saluant d'un geste de la main avant de poursuivre sa route. Retrouvant Anakin à méditer un peu plus loin, il lui dit qu'ils pouvaient y aller, maintenant. Leur vaisseau attendait dans une légère brume, le soleil peinant à se lever, ce matin-là. Laissant Anakin piloter, aujourd'hui, il vérifia qu'il avait bien tout ce qu'il fallait, jetant un regard derrière lui vers le Temple.

– J'ai accepté de faire parti du Conseil, finalement. Mais je dois revoir cela plus tard... Bon, peu importe pour le moment. Une fois arrivé sur Naboo, on commencera par aller interroger les Gungans, j'ai déjà envoyer un message à leur chef pour demander un entretien. Ils ont aussi des archives que nous pourrons consulter. Essaye de ne pas piloter comme un fou, cette fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 19:00

– Anakin, je ne te demande pas d'être parfait en toutes circonstances, toi aussi tu as le droit d'être plus fatigué, parfois. En revanche, si ces songes continuent de te harceler, tu devras en parler à maître Yoda, il pourra te conseiller.

Hum, oui, on verra bien plus tard... Si Ani avait déjà du mal à parler de ça à son maître, qu'il considérait comme un père, inutile de songer à ce qu'il puisse s'ouvrir au chef de leur Ordre. Il attendit que son maître soit près puis sortit avec lui, espérant que tout s'arrange. Il n'y avait pas besoin d'en faire une telle affaire, il se sentait très bien ! Un peu de fatigue, ce n'était pas grand-chose, il regrettait qu'Obi-Wan l'ait vu dans cet état cette nuit, il allait s'inquiéter pour rien, maintenant.Dévalant les escaliers derrière son maître, il répondit avec un temps de retard au salut qu'un confrère leur lança au passage, perdu dans ses pensées. Il ferait mieux de se concentrer sur un souvenir plus positif que ses cauchemars, comme... hum... Le souvenir de Padmé, par exemple. Il ne l'avait plus revue depuis des années mais songeait encore à elle, se sentant comme... lié à elle, en quelque sorte. Elle-même devait l'avoir oublié depuis longtemps, il n'avait été que le petit garçon de Tatooine, un enfant partant en exil et se retrouvant impliqué sans le vouloir dans une affaire de guerre qui ne le concernait pas. Tout cela lui semblait si loin, à présent. Obi-Wan s'arrêta tout à coup dans le couloir, se retournant vers lui.

– Je dois parler à maître Yoda, dit-il en s'arrêtant dans le long couloir. Va te reposer, en m'attendant, veux-tu ?

Le jeune homme éprouva une furieuse envie de rétorquer "Oui, papa" d'un ton bien cynique, ne se contenant qu'à très grande-peine et se contentant d'un "Oui, maître", plus respectueux, avant de partir de son côté. Il se retourna qu'une fois plus loin, voyant son maître prendre la direction opposée. Souriant un peu, touché malgré lui, il se rendit sur des balcons longeant le Temple, tout près de la plateforme où ils avaient laissé leur vaisseau. S'installant en tailleur, il ferma les yeux puis se plongea dans une profonde méditation, afin de retrouver à la fois son énergie et un esprit plus apaisé. Il passa tout le temps qu'il put à cette activité, avant le retour d'Obi-Wan, revenant à la réalité en l'entendant arriver. Se levant, l'esprit plus clair, il rejoignit le vaisseau avec lui, son maître le laissant s'installer cette fois sur le siège pilote. Ah, parfait ! Bricoler et piloter, voilà ses deux passions les plus marquées, celle qui parvenaient à le calmer aussitôt et lui redonner de la joie de vivre. Refermant le cockpit, il calcula aussitôt les coordonnées puis les rentra dans l'appareil, prenant les manettes en main.

– J'ai accepté de faire parti du Conseil, finalement. Mais je dois revoir cela plus tard... Bon, peu importe pour le moment. Une fois arrivé sur Naboo, on commencera par aller interroger les Gungans, j'ai déjà envoyer un message à leur chef pour demander un entretien. Ils ont aussi des archives que nous pourrons consulter. Essaye de ne pas piloter comme un fou, cette fois.

– Allons, maître, je ne pilote jamais comme un fou, sourit-il avec ironie. C'est vous qui détestez voler.

Il fit décoller l'appareil avec une certaine élégance avant de filer aussitôt, s'engageant dans le flot des routes aériennes de Coruscant avant de prendre la direction de l'espace. S'il avait l'opportunité, il pourrait passer des journées toute entières à voler et piloter, s'engager dans d'autres courses et participer à des paris complètement fous où chaque pilote risquait sa peau en volant en rase-motte dans des endroits impossibles et dangereux. Fonçant dans l'espace au-dessus de la ville-monde, il y jeta un dernier regard avant de s'éloigner encore, passant ensuite en vitesse luminique dès qu'il le put. C'était reparti pour Naboo, la planète de Padmé Amidala. Peut-être allaient-ils la revoir ? Il en doutait, étant donné qu'elle travaillait surtout au Sénat d'arrache-pied, mais il pouvait rêver un peu. Jetant un regard à son maître, pour voir s'il était plus à l'aise, il eut un léger sourire en coin, regrettant un peu de ne pas pouvoir "piloter comme un fou", ce qu'il ne serait pas gêné à faire, s'il avait été seul.

– Maître, pensez-vous que les Gungans puissent vouloir couvrir ce renégat ? S'ils ne veulent pas que d'autres se mêlent à leurs affaires ? A moins qu'il n'y ait encore un complot plus profond impliquant tous les Gungans, bien que ce soit difficilement imaginable. Ils ont prouvé qu'ils pouvaient se battre en cas de besoin, on peut penser qu'ils participent à ce genre d'opérations si leur peuple est menacé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 19:01

– Allons, maître, je ne pilote jamais comme un fou, sourit-il avec ironie. C'est vous qui détestez voler.

Il oubliait toutes les fois où Obi-Wan avait bien cru qu'ils allaient mourir écrasés ou explosés, lors de courses-poursuites ou de vols un peu trop risqués à son goût ! Ceci dit, c'est vrai, il détestait vraiment voler, préférant de très loin garder les deux pieds sur terre. Ce dégoût lui était venu bien jeune, lors d'un voyage dont il se rappellera toute sa vie. Il avait seize ans et lors d'une mission avec son maître, Qui-Gon, ils avaient été pris en chasse par des chasseurs de prime un peu énervés. Son maître ne pilotait pas souvent, lui non plus, mais il les avait quand même tirés de là à grands coups de pirouettes et figures de haute voltige au milieu d'un immense champ d'astéroïdes. Le jeune apprenti qu'il était alors avait passé toute le voyage à moitié terrorisé de mourir là, malgré les paroles rassurantes de son maître qui n'avait même pas eu l'air plus perturbé que cela. Depuis, il avait horreur des voyages en vaisseau et encore plus des courses-poursuites. Attachant sa ceinture, il soupira un peu lorsque Anakin décolla, ne comprenant définitivement pas comment on pouvait apprécier piloter.

Piloter à Coruscant n'était pas non plus une petite partie de plaisir, il laissait bien volontiers les commandes à Anakin dès lors qu'il le pouvait. D'ailleurs, cela lui avait aussitôt redonné le sourire, il ne lui fallait pas grand-chose. Obi-Wan le couva un long moment du regard puis se pencha pour rentrer sur son appareil les dernières données concernant leur fugitif Gungan, Souhé, dont ils pensaient qu'il avait dû retourner sur Naboo. Tomber dessus serait vraiment une chance, en tout cas. Il sourit à cette pensée, relevant juste la tête lorsque son padawan passa en vitesse lumière. Il sentait bien que le jeune homme mourrait d'envie de piloter d'une façon plus audacieuse, soulagé qu'il résiste à cette impulsion. Inutile de risquer un accident au beau milieu d'une mission, ce serait complètement stupide. Reposant l'appareil, il se laissa aller contre le siège, croisant les bras. Selon lui, cette mission allait durer au moins quelques jours de plus. Peut-être allaient-ils croiser Jar Jar, aussi.

– Maître, pensez-vous que les Gungans puissent vouloir couvrir ce renégat ? S'ils ne veulent pas que d'autres se mêlent à leurs affaires ? A moins qu'il n'y ait encore un complot plus profond impliquant tous les Gungans, bien que ce soit difficilement imaginable. Ils ont prouvé qu'ils pouvaient se battre en cas de besoin, on peut penser qu'ils participent à ce genre d'opérations si leur peuple est menacé.

– Qui pourrait menacer leur peuple ? répondit-il, pensif. Ce qui s'est produit avec la Fédération du commerce était exceptionnel, nous ignorions à l'époque que cela faisait parti d'un plus vaste plan contre la République. Mais tu as raison, les Gungans peuvent aussi pencher du côté des Séparatistes.

Ils devront être prudents, une fois arrivés sur Naboo et lorsqu'ils seront entrés en contact avec ce peuple. Jar Jar n'était pas vraiment représentatif des siens, la plupart des Gungans étaient des soldats solides et savaient concevoir des stratégies d'urgence, ils l'avaient en effet déjà prouvé. Il ne parla que peu durant le reste du trajet, se préparant à ce qui allait suivre. En arrivant sur Naboo, il indiqua à Anakin de se mettre à l'écart des villes, se posant près du grand lac où était construite la cité sous-marine où se trouvait Boss Nass. Obi-Wan ne l'avait plus revu depuis le jour où, devenu chevalier, il avait assisté à la cérémonie de réconciliation et de victoire, sur Naboo, accompagné d'Anakin, encore petit garçon. Si ce peuple était passé du côté des séparatistes, ils allaient devoir se tenir sur leurs gardes, l'accueil risquait de ne pas être le même que lors de leur dernière visite. Ils étaient attendus, le chef Gungan leur avait répondu qu'ils étaient bienvenus. Restait à voir ce qui allait en être en réalité.

– Je te préviens, Anakin, sourit-il en sautant à terre, Jar Jar risque de te sauter dessus si on le croise. J'imagine qu'il doit à Coruscant, maintenant, mais on ne sait jamais.

Prenant son respirateur accroché derrière, à sa ceinture, il le mit à sa bouche puis avança dans les marais, frissonnant un peu par la température glacée de l'eau, puis plongea, suivit par son apprenti. Ah, souvenir souvenir, il revoyait presque son maître nager près de lui pour se rendre au même endroit, suivant Jar Jar. Le trajet sous l'eau n'était pas bien long, ils arrivèrent assez vite en vue de la ville, protégée par d'immenses cloches, leur champ énergétique, des dômes illuminées et immenses protégeant la ville. Ils avaient déjà été repérés, il voyait des habitants de la cité, derrière les dômes, les pointer du doigt et un petit comité d'accueil les attendait. Ils arrivèrent enfin à la cité, traversant le champ d'énergie puis enlevant le respirateur. Le capitaine Roos Tarpals les salua, ajoutant qu'il était heureux de les recevoir. Il les escorta ensuite vers leur chef, marchant d'un pas vif.

– Reste sur tes gardes, chuchota le maître Jedi à son apprenti, avant qu'ils n'arrivent devant Boss Nass.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 19:02

– Qui pourrait menacer leur peuple ? répondit-il, pensif. Ce qui s'est produit avec la Fédération du commerce était exceptionnel, nous ignorions à l'époque que cela faisait parti d'un plus vaste plan contre la République. Mais tu as raison, les Gungans peuvent aussi pencher du côté des Séparatistes.

A moins que le peuple tout entier des Gungans ne soit manipulé, ce qui encore plus improbable que le fait qu'ils puissent être du côté des Séparatistes. On ne pouvait écarter cette hypothèse, mais bon, ce peuple ne s'intéressait pas à la République, ne bougeant que si on les menaçait directement. Il gardait un souvenir assez lointain d'eux, étant encore tout petit à cette époque, tout jeune et ignorant de bien des choses. Jetant un regard à son maître en biais, il se concentra sur le pilotage du vaisseau, échangeant parfois quelques paroles avec lui. Il espérait que cette mission se passe vite et bien, ainsi que plus personne ne revienne sur l'affaire "Tu t'es à moitié endormi en pleine réunion du Conseil". Pour ça, il était certain que maître Windu allait trouver une autre occasion de le lui reprocher, il savait très bien que le Jedi l'avait dans le nez depuis qu'il s'était présenté devant lui la toute première fois, lorsque Qui-Gon l'avait amené à Coruscant. Enfin... En arrivant à Naboo, Obi-Wan lui donna des indications pour qu'il se pose dans une petite clairière, près du lac où était l'une des cités Gungans. Anakin tira légèrement sur le levier principal avant de l'abaisser, se posant avec douceur. Tout était très calme, il n'y avait pas âme qui vive à l'horizon.

– Je te préviens, Anakin, sourit-il en sautant à terre, Jar Jar risque de te sauter dessus si on le croise. J'imagine qu'il doit à Coruscant, maintenant, mais on ne sait jamais.

Oh, génial... Ani grimaça un peu puis suivit son maître dans le lac en retenant un soupir, mettant son respirateur dans sa bouche avant de plonger, dès qu'il perdit pied. Nageant à grands mouvements amples, en brasse, il plissa les yeux pour voir où était Obi-Wan, nageant non loin devant lui. Il n'était jamais descendu à la cité Gungan et écarquilla donc les yeux d'admiration en voyant peu de temps après leur plongeon une profusion d'immenses dômes illuminés, abritant une ville, reliés entre eux par des passerelles elle aussi protégées de ce champ d'énergie. C'était superbe, ce genre d'architecture était très rare. Tournant la tête pour scruter les profondeurs, il fronça les sourcils en avisant des bestioles peu recommandables, nageant à proximité. Reportant le regard sur la cité, ils arrivèrent à une plateforme puis traversèrent le champ d'énergie, faisant face à un petit comité d'accueil. Son maître semblait connaître celui qui les aborda, lui-même restant coi. Ils furent aussitôt conduit vers la salle où attendait Boss Nass, avec les chefs des autres tribus.

– Reste sur tes gardes, chuchota le maître Jedi à son apprenti, avant qu'ils n'arrivent devant Boss Nass.

– Oui, maître.

Le chef des Gungans lui faisait toujours le même effet, il avait l'impression de parler à un énorme crapaud obèse qui crachait tous les trois mots. Ils s'inclinèrent pour le saluer, entrant dans le vif du sujet, le Gungan Souhé. Cette fois, Anakin veilla à être attentif, debout près de son maître, écoutant ce qui se disait avec attention, tout en observant les réactions des chefs de tribus et celles de Boss Nass. Une remarque le fit assez tiquer, ces chefs ne semblaient pas le moins du monde perturbés qu'un de leurs renégats tentent de créer des armes biologiques, comme si Souhé n'existait plus depuis qu'il avait quitté son peuple. n'avaient-ils donc pas pensé qu'eux aussi pourraient être les cibles d'un attentat ? Après tout, Souhé pourrait avoir des ennemis, au sein de son peuple, et chercher à se venger. Il se contint jusqu'à la fin de l'entrevue, dissimulant son agacement, avant de pouvoir quitter la salle avec son maître. Empruntant les longs couloirs, il vérifia que personne ne les écoutait puis lâcha un long soupir.

– Pourquoi se préoccupent-ils si peu de ce qui arrive à la République ?! Ils ont pourtant déjà pu voir que les problèmes de la Galaxie peuvent aussi frapper leur peuple de plein fouet ! Ils ne peuvent pas juste se contenter les autres de rechercher leurs propres criminels.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 19:03

– Oui, maître.

Obi-Wan lui lança un regard en biais avant de s'arrêter lorsque le capitaine les annonça, s'inclinant avec son élève pour saluer Boss Nass. Joignant les mains devant lui, il rappela d'un posé et sérieux l'affaire qui les amenait ici, dans leur cité sous-marine, lisant une très nette tension sur leurs visages lorsqu'il évoqua le vieux Gungan Souhé. Boss Nass n'aimait guère parler de leurs renégats et le fit clairement comprendre dès les trois premières minutes de l'entretien, assez agressif en rétorquant que les bannis, mêmes récents, étaient d'ores et déjà oubliés dès la seconde où ils quittaient la cité. Le Jedi répliqua avec patience que justement, Souhé, lui, ne les avait pas oublié et pouvait prévoir de se venger, tout comme il pouvait être manipulé et amené à réfléchir d'une certaine façon. Parler avec cet être était assez délicat, il feignait de ne pas comprendre certaines choses et ne semblait pas se sentir concerné par les actes de ce renégat, alors que leur peuple était l'une des cibles les plus à risque. Obi-Wan pouvait sentir qu'Anakin était fortement agacé, lui lançant un regard en biais pour qu'il se contienne malgré tout. Ils ne feraient que les braquer un peu plus, de toute façon.

– Nous devons tout de même consulter vos archives, afin de lire ce les données dont vous disposez sur Souhé. Et si certaines personnes peuvent évoquer ce criminel, pouvons-nous les rencontrer assez vite ? De la famille, des amis ?

Le chef des Gungans fit un geste dédaigneux en répondant que personne ne parlera mais qu'ils pouvaient toujours essayer s'ils avaient du temps à perdre. Soit, c'était mieux que rien. Tarpals intervint, bien plus poli et coopératif, en disant qu'il ira retrouver les témoins possibles afin qu'ils puissent les interroger au plus vite, cette histoire étant importante, autant ne pas faire traîner les choses. Obi-Wan le remercia en inclinant la tête, avec un léger sourire. L'entrevue se termina sur cette note, ils allaient pouvoir consulter les archives puis poursuivre leurs missions. Sortant de la salle, Obi-Wan se promit mentalement de faire transmettre diverses notes à Coruscant, au Temple, l'un des chef des tribus avait eu un comportement suspect, tout au long de l'entrevue. Si Boss Nass n'affichait qu'une distance par rapport à la République, tous ses subordonnés n'étaient guère dans la même veine, il pouvait le ressentir. Remontant un long couloir avec Anakin, qui avait longuement soupiré, il sortit discrètement quelques mouchards de sa poche pour les dissimuler dans ses manches, prêts à les déposer aux endroits stratégiques. Tant mieux s leur visite créait quelques remous, ils pourront en profiter pour forcer l'accès à de nouvelles pistes de recherches.

– Pourquoi se préoccupent-ils si peu de ce qui arrive à la République ?! Ils ont pourtant déjà pu voir que les problèmes de la Galaxie peuvent aussi frapper leur peuple de plein fouet ! Ils ne peuvent pas juste se contenter les autres de rechercher leurs propres criminels.

– Sois plus observateur, mon jeune Padawan, répondit Obi-Wan d'un ton patient. Et surtout moins enflammé, ils ne sont pas tous restés indifférents. Deux des chefs de tribus vont sans doute bouger avant ce soir.

Il lui fit un faible sourire, continuant ensuite sa route vers les archives. En y arrivant, il s'isola avec Anakin puis lui confia une partie des mouchoirs, en lui indiquant les endroits où il devra les poser. Etant donné que Tarpals devait réunir les témoins potentiels, il tenait une bonne occasion de se déplacer dans toute la ville sans que sa présence soit jugée comme anormale. Lui-même allait fouiller ici pour voir ce qu'il pouvait trouver puis le rejoindra ensuite. En apparence, personne ne faisait attention à eux, pourtant, ils étaient observés. Le responsable des archives passait régulièrement, les bras chargés des mêmes cartons qu'il déplaçait d'un bout à l'autre de la pièce, mine de rien, en tendant les oreilles. Le maître Jedi attendit qu'il s'éloigne de nouveau avant de reprendre la parole, enjoignant à son Padawan de rester prudent. Une phrase qu'il devait lui répéter bien souvent tant il était impatient et ne savait pas tenir en place.

– Garde ton comlink à portée et ne te sépare pas non plus de ton sabre, compris ? Je te retrouve toute à l'heure, file.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 42
Crédits : 44
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Journaliste

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 19:05

– Sois plus observateur, mon jeune Padawan, répondit Obi-Wan d'un ton patient. Et surtout moins enflammé, ils ne sont pas tous restés indifférents. Deux des chefs de tribus vont sans doute bouger avant ce soir.

Ah ? Anakin jeta un bref coup d'oeil derrière eux avant de continuer sa route avec son maître, traversant un très long couloir avant d'arriver à un autre dôme, abritant les archives. Le Gungan en charge des lieux leur lança un très long regard lorsqu'ils arrivèrent puis filèrent à l'écart, dans la pièce longue et ronde. Cette architecture était vraiment particulière, semblant très fragile alors qu'elle était d'une grande solidité. Obi-Wan lui mit des mouchards dans la main, en lui indiquant les lieux précis où il devait les placer. Il devra les éparpiller avec discrétion, tout en allant interroger leurs témoins, il ne devait pas plus attirer l'attention que cela. Ani hocha la tête, visualisant les lieux puis s'orientant avec rapidité. Traîner serait trop risqué, leurs opposants pourraient prendre la fuite en emportant toutes les preuves s'ils se sentaient menacés ou sentaient qu'on allait leur tomber dessus à un moment ou un autre, avant la fin de la journée.Obi-Wan ajouta ensuite qu'il devait rester prudent. Le jeune Padawan hocha de nouveau la tête en le regardant droit dans les yeux, voyant son air grave et sérieux. Oui, d'accord, il allait être très prudent, réfléchira avant d'agir, c'était promis.

– Garde ton comlink à portée et ne te sépare pas non plus de ton sabre, compris ? Je te retrouve toute à l'heure, file.

– Très bien, maître.

Repartant de son côté, il alla placer deux mouchards avec discrétion avant d'aller rencontrer le premier témoin que le capitaine Tarpals leur avait trouvé, un ancien ami du renégat. Son interrogatoire ne fuit guère fructueux, cet ami considérait que jamais Souhé n'aurait pu se rendre coupable de quoi que ce soit, quoi qu'il arrive, que les Jedis menaient une fausse piste et qu'ils feraient mieux de rechercher ailleurs, concluant sa tirade en insinuant que Anakin était de toute façon trop jeune pour comprendre ce que voulait vraiment faire un Gungan aussi "vieux et sage" que Souhé. Charmant. Il avait horreur qu'on lui jette son jeune âge à la figure, comme s'il s'agissait d'une tare ou d'un grave handicap, comme si on était incapable de faire quoi que ce soit, à dix-neuf ans. Le témoin suivant fut à peine plus coopératif, ce n'était que des discussions de sourds qui ne menaient à rien, il perdait du temps. Continuant son investigation, il plaça les derniers mouchards avant de s'arrêter au détour d'un couloir, surprenant une conversation déjà plus intéressante. Dissimulé dans l'ombre, il écouta avec une grande attention, souriant légèrement.

Une fois ses deux cibles du moment éloigné, il contacta son maître, tenant le comlink près de sa bouche en lui racontant ce qu'il avait entendu. Ils tenaient une piste sérieuse pour remettre la main sur Souhé, désormais, il avait bien des alliés précieux, ici. En plus de cela, ses amis avaient aussi évoqué le but final des armes qu'ils devaient assembler, il y avait bel et bien des fidèles des Séparatistes au sein du peuple Gungan, même si l'espèce entière n'était pas impliquée. Repartant après un moment, il retrouva son maître près du dôme principal, vérifiant qu'ils n'étaient pas suivis ou écoutés. Tout était très calme, du moins en apparence, sans doute le calme avant la tempête. Anakin donna d'autres détails que son maître pu transmettre à Coruscant, se frottant les yeux longuement lorsqu'il fut occupé à envoyer leurs données.

– Nous partons à la poursuite du renégat, à présent ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 78
Crédits : 83
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Assistant de vie sociale

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Flash-Back] Besoin de repos   Jeu 13 Avr - 19:06

– Très bien, maître.

Il partit avec les mouchards, laissant Obi-Wan dans la salle des archives. Ignorant l'archiviste qui ne cessait de lui jeter des longs regards en coin, Obi-Wan s'assit à un des postes de travail pour effectuer une première recherche rapide, tapant le nom du Gungan puis vérifiant s'il pouvait trouver quelque chose dans la base de données. Plusieurs dossiers s'affichèrent, dont un d'identité qu'il ouvrit, faisant glisser l'hologramme devant lui et agrandissant le texte. Le nom de Souhé, son âge, son affiliation familiale, son travail… Rien de plus que ce qu'ils savaient déjà, somme toute. Il était noté que leur fugitif avait déjà participé à des rencontres politiques sur Coruscant et d'autres planètes, ce qui fit froncer les sourcils au maître Jedi. C'était très inhabituel, les Gungans ne quittaient presque jamais Naboo, Jar Jar était déjà unique en son genre, de ce point de vue là. Effectuant une autre recherche, un sourire étira ses lèvres lorsqu'il put établir le lien entre le groupe politique du renégat et un autre groupe s'affichant Séparatiste depuis plusieurs mois. Il enregistra les données puis transféra le tout au Temple, avant de quitter le poste. Au même moment, son comlink résonna, il avait un appel d'Anakin. Obi-Wan prit le petit appareil en disant à son apprenti d'attendre une minute, le temps qu'il s'isole.

Sortant des archives et allant dans un coin plus calme et tranquille, il reprit l'appel de son apprenti et l'écouta raconter ce qu'il avait entendu. Deux des chefs de tribu, ceux-là même qu'il avait repéré durant l'entretien avec le Conseil, avaient évoqué Souhé et parlé d'une de ses cachettes, inquiets à l'idée que le fugitif soit retrouvé, arrêté puis interrogé. En plus de cela, les deux chefs avaient parlé des armes bactériologiques, qui devaient servir à la guerre menée contre la République par les Séparatistes, une partie du peuple Gungan soutenait bel et bien le soulèvement. Tout cela était très intéressant. Rejoignant Anakin un peu plus tard, il transmit également ces informations à Coruscant, marchant avec un air parfaitement naturel et détendu. Leur petit criminel allait bientôt être arrêté, si tout se déroulait comme prévu. En le faisant parler, ils pourront stopper la création d'autres armes du même type que celles déjà ramenées au Temple et détruites. Les choses évoluaient vite et bien, ils allaient pouvoir en finir avec cette mission, avant de s'engager plus en profondeur dans la lutte contre les Séparatistes, pour la victoire de la République et de la démocratie.

– Nous partons à la poursuite du renégat, à présent ?

– Exactement, sourit-il.

Et une fois qu'ils en auront terminé, il devra de nouveau parler à son apprenti, comme l'avait demandé maître Yoda, afin de lui faire accepter certains points essentiels. Obi-Wan espérait qu'il comprenne assez vite et bien, c'était une étape essentielle de la vie. Il s'agissait de devenir adulte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Flash-Back] Besoin de repos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Chandrila-
Sauter vers: