AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [En route vers Ondéron, Chimaera] Remise en forme [PV Eli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: [En route vers Ondéron, Chimaera] Remise en forme [PV Eli]    Mer 7 Mar - 11:47

L'ambiance était étrange sur le Chimaera, un mélange de tension et d'excitation qui caractérisait les quelques jours qui précédaient un conflit. Tout le monde était parcouru d'une énergie particulière, qui contrastait beaucoup trop avec le voyage paisible et les quelques jours de routine qu'ils leur restaient. Des rires un peu trop nerveux résonnaient entre les murs des salles de repos, des éclats de voix artificiels qui masquaient la tension, des sourires un peu trop forcés qui n'atteignaient pas les yeux des officiers. La tension semblait ne chercher qu'une étincelle pour s'enflammer, et certaines situations auraient pu facilement dégénérer si le Grand Amiral n'avait pas instauré une discipline de fer sur son bâtiment.

Y aurait-il un conflit armé ? La présence de l'Escadron Sabre semblait l'indiquer en tout cas, il était difficile de croire que l'Empire enverrait une telle unité pour un conflit qui pourrait en toute probabilité se régler par la diplomatie... Et cela voulait simplement dire plus de travail pour l'ingénieur en chef du Chimaera, que ce soit en terme de préparation - tous les vaisseaux et chasseurs devaient être révisés - qu'en terme de réparation post-bataille. Dans de telles conditions, il ne fallait pas trop compter ses heures.

Les yeux baissés sur son datapad, Solaris était concentrée sur sa tâche, passant en revue les derniers compte-rendus de la journée en sirotant sa tasse de caff. Elle se refusait de céder à l'impatience de la fin de son service et parcourut sans hâte la fins des rapports, les approuvant ou les renvoyant pour modifications ou clarifications. La liste des tâches semblait sans fin et pourtant, bientôt, elle acheva la dernière ligne réalisable aujourd'hui. Le reste était en attente de validation, en attente de retour ou en cours de traitement.

L'astorienne s'étira longuement en jetant un coup d’œil à l'horloge, le premier depuis plusieurs heures. Il n'était pas encore trop tard - pour une fois ! - et elle avait largement le temps d'apprécier sa soirée au lieu de se jeter la tête la première dans les bras de space-Morphée, dont la poitrine était aussi douce que les oreillers impériaux. Autant dire que Solaris avait de fort doute concernant la féminité de la déesse.

Il lui fallut une bonne demie-heure pour éteindre tous ses appareils électroniques et verrouiller son bureau, faire un rapide passage dans ses quartiers pour attraper ses affaires d'entraînement, rejoindre la salle de gym et s'y changer. Elle avait besoin d'évacuer toute cette tension parasite qui la contaminait si facilement. Elle avait songé plus d'une fois à demander au Grand Amiral l'un de ses lézards en prétextant travailler sur le perfectionnement de leur dispositif nutritif, mais en toute honnêteté, Solie cherchait à attirer le moins d'attention possible sur elle et une telle requête n'aurait pas manqué de faire lever quelques sourcils.

En attendant, une petite séance d'exercice physique se chargerait d'éliminer une bonne partie de la tension accumulée et assurerait au moins une nuit de sommeil tranquille. La salle était déserte ou presque à cette heure-ci, mais sentait encore la transpiration et l'odeur spécifique des tatamis. Une bonne partie de l'équipage avait dû avoir la même idée qu'elle, et l'endroit avait dû grouiller d'activité toute la journée. Après un échauffement minutieux - hors de question de se faire mal si proche d'Ondéron - Solie regarda autour d'elle et examina ses options. La salle était largement équipée en matériel de musculation ou d'endurance, elle n'avait que l'embarras du choix.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 134
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [En route vers Ondéron, Chimaera] Remise en forme [PV Eli]    Jeu 8 Mar - 15:32

– Tiens donc, Vanto ? grinça la voix nasillarde dans le comlink. Quel mauvais vent te pousse à m’appeler ?

Un rire tout aussi grinçant et vif le secoua, pendant qu’Eli levait les yeux au ciel avec un long soupir. Therek était toujours ainsi, il ne pouvait tout simplement pas débuter la moindre conversation de façon sérieuse. Lorsqu’il parlait en basic, son accent de l’Espace Sauvage ressortait de façon si atroce que même Eli avait du mal à comprendre, c’est pourquoi il lui demanda aussitôt s’ils pouvaient plutôt parler en sy bisti, histoire de ne pas sortir de cette conversation avec un mal de crâne carabiné. Therek était un ancien camarade l’académie de Myomar, plus que ça même, un ami d’enfance issu comme lui de Lysatra. Ils avaient passé des heures ensemble, enfants, des heures ensuite à s’entraider à l’académie tout au long de leur parcours, et ce jusqu’au jour s’était retrouvé du jour au lendemain emmené loin de tout ce qu’il connaissait. La vie avait un talent certain pour vous pousser dans des voies complètement imprévues et sans crier gare.

– J’ai des recherches à faire et l’une est un peu particulière. J’ai besoin de connaître les opérations qui ont été menées par la République, dans le secteur que je vais te transmettre, dans une période située entre cinq et dix ans avant le début de la Guerre des Clones. Plus précisément, une opération où la République, avec sûrement les Jedis, ont procédé à un sauvetage. Ça te semble faisable ?

Silence, à l’autre bout, Therek marmonna un truc indéfinissable, qui n’était ni un oui, ni un non, plutôt une réflexion rapide qu’il n’était pas encore prêt à partager. Eli ne faisait pas appel à lui simplement parce qu’ils avaient des relations amicales mais surtout parce que Therek avait un talent certain pour retrouver ce genre d’informations, dans les archives ou grâce à ses relations, surtout si lesdites opérations s’étaient déroulées dans l’Espace Sauvage. Eli avait défini le secteur selon ses calculs, les endroits probables de l’attaque, puis le « trajet » que pouvait suivre une capsule de sauvetage à la dérive, la distance possible. Et enfin, les secteurs où la République se rendait autrefois. Au bout de deux ou trois minutes de silence, son ancien camarde de promotion finit par répondre que c’était possible, oui, lorsqu’on savait où chercher. Parfait. Le jeune officier aurait pu attendre d’être de retour à Lothal, cela dit, il préférait avoir le maximum de cartes en main, pour être certain de ne pas se tromper.

– Et ai-je le droit de savoir pourquoi tu cherches un truc pareil ? reprit-il, toujours en sy bisti.

– Je ne peux pas vraiment en parler, même à toi.

– Mmh, tu t’es encore fourré dans des affaires louches, hein ?

– Le « encore » n’était pas nécessaire, dans cette phrase, et ça n’a rien de louche non plus. Tu sous-entends que je passe ma vie à me fourrer dans les ennuis ?

– Du tout, je l’affirme.

Eli lâcha un petit rire nerveux, prenant ensuite du temps pour discuter plus posément avec son vieil ami et s’échanger quelques nouvelles. Therek était toujours à l’académie de Myomar, comme instructeur, la voie qu’il avait toujours voulu suivre. La petite virée à Coruscant et l’arrivée de Thrawn avaient donné de quoi alimenter les ragots pendant un bon moment, là-bas. Eli apprit ainsi qu’il y avait même eu des paris de fait sur le temps qu’allait mettre l’académie Royale Impériale à le virer, lui, le péquenaud de l’Espace Sauvage, et à virer Thrawn, l’Alien arrivé tout droit des Régions Inconnues, une double tare encore pire, à Coruscant. Charmant. Son ami d’enfance semblait toujours considérer, d’ailleurs, qu’être toujours au service de l’amiral était un problème en soi. Eli finit par interrompre sa tirade en lui demandant s’il avait des nouvelles de ses parents, sur Lysatra. Leurs deux familles étaient assez proches l’une de l’autre, peut-être avait-il pu les croiser récemment.

– Ils vont bien, de ce que j’en sais. Ne me dis pas que tu ne leur parles plus ?

– Bien sûr que si ! C’est juste que… On a un peu moins de contacts, depuis quelques temps. Ils ont toujours désapprouvé clairement ce que je fais et mon père en impute la faute à Thrawn.

– Il n’a pas tord non plus. En tout cas, c’est plutôt calme, dans le coin, tu ne devrais pas t’en faire. A part les pirates et contrebandiers habituels, évidemment.

Ils discutèrent encore quelques minutes avant de couper la conversation. Eli soupira longuement, les yeux fermés, sans trouver un moyen de faire comprendre à ses parents qu’il était heureux comme ça et qu’ils ne devraient pas s’inquiéter autant. Vœux pieu, impossible d’exiger de parents qu’ils arrêtent de se faire du souci pour leur enfant. Eli se bougea enfin pour ranger et verrouiller tous les documents qu’il avait travaillé, passant maintenant à un autre genre d’exercice qu’il avait tendance à négliger, à savoir la partie entraînement physique. Le combat à mains nues n’avait jamais été son fort et il devait le travailler. Il se changea avec rapidité puis partit pour la salle d’entraînement, l’esprit toujours occupé par ses recherches. Therek allait s’arracher, comme à son habitude, on pouvait compter sur lui pour ce genre de requêtes. D’ici quelques jours, il aura déjà des résultats, charge ensuite à Eli de fouiller là-dedans et de relier les données au reste, pour en tirer un schéma cohérent.

Une fois arrivé dans la salle, il commença par s’échauffer, tout seul dans son coin, toujours perdu dans ses pensées. Il s’interrogeait sur la République, sur la façon dont Coruscant s’agitait à cette époque, quel était alors le niveau de corruption, comment les fondements s’étaient peu à peu effondrés sur eux-mêmes, comme était survenue la Guerre des Clones, comment avait été montés les complots… Il y réfléchissait tout en s’échauffant, marmonnant parfois quelques réflexions pour lui-même, une habitude qu’il avait pris depuis les premières enquêtes sur Nightswan. Bon, bon, bon ! Il était venu ici pour s’entraîner et se vider la tête, pas pour se perdre encore des heures en réflexions. Il faillit ne pas voir qu’il n’était plus seul, près des appareils, revenant à la réalité avec un temps de retard.

– Bonsoir, Solaris, je ne faisais pas attention, navré.

Il lui décocha un sourire aimable, autant pour se rattraper que parce qu’il n’était pas du genre à prendre les gens de haut ou à trop en faire avec le protocole et toutes les relations bien encadrées que ça engendrait, ils n’étaient pas au milieu du nid de serpent qu’était Coruscant, après tout.

– Dites-moi, vous vous y connaissez bien, en combat au corps à corps ? Je cherche une personne qui pourrait m’aider à me remettre à niveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[En route vers Ondéron, Chimaera] Remise en forme [PV Eli]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» Sur la route d'Ondéron
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Bordure Intérieure :: Onderon-
Sauter vers: