AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrons dans la danse ( ouvert à tous )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 579
Infos fermées
MessageSujet: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 17 Mar - 11:16

Entrons dans la danse


Le jour de l'Empire est un jour très important pour tous les habitants de la galaxie, tout du moins en apparence, mais ceci est une autre histoire.

Aujourd’hui, cela fait 19 ans que l'Empire a posé les pierres d'une nouvelle galaxie, sans Jedi, sans Sith, mais ceci ne montre cependant pas la vérité non plus, mais c'est une autre histoire que nous allons vous compter.

À cette occasion, plusieurs festivités ont lieu un peu partout. Entre défilés militaires et soirées de gala, c'est sur Manaan cette année que se rassemblent la haute société impériale, ainsi que les membres de l'armée.

Dans un immense complexe de luxe tout en blanc et bleu, créé spécialement à cette occasion, nous retrouverons pour une soirée de danse et des festivités la noblesse. Toutes les chambres ont été réservées, car c'est l'endroit où il faut être vu.

Certaines personnes espèrent même avoir la chance de rencontrer l'Empereur en personne,
Mais cela n'est qu'une rumeur. Cette soirée est aussi l'occasion de fêter les victoires de l'Empire de ces derniers mois, mais peut être aussi l'occasion pour d'autres de s'infiltrer et d'espionner.

Une immense terrasse toute blanche fait office de piste de danse, des toiles d'ombrage protègent du soleil encore présent, quelques fontaines offrent un peu de fraîcheur. C'est dans cette ambiance de faste et des grand luxe que vous allez évoluer au fil de la musique. La salle de bal richement décoré sert de lieu de repos, de calme, où l'on peut se restaurer tout au long de l’événement. Le reste du bâtiments ne contiens cependant que des suites plus luxueuse les unes que les autres.

Le lieu servant de repos et pour manger et boire s'enfonce sur les profondeurs océaniques où l'on peu voir la faune et flore sous marine à travers d'immense baies vitrés

Venez, entrez dans la danse, ou espionner, recevez une récompense, mais une chose est certaine, la soirée risque d'être riches en tout genre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 58
Comptes : Rosas Sky, Calista, Mickaëlla, Opaline
Espèce : Humaine
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 17 Mar - 20:29

Entrons dans la danse
Le jour de l'Empire, était un moment des plus important pour toute la galaxie, mais surtout un moment d'échange politique, mais aussi pour rencontrer du beau monde.

C'était le genre de soirée où j'avais l'habitude d'aller. Après tout, j'avais l'avantage d'être célèbre par mon métier d'actrice, donc je pouvais me permettre de fréquenter le beau monde de la noblesse, les hauts gradés impériaux et tout ce qui allait avec.

Pour l'occasion, j'avais enfilé une robe rouge vif avec un décolleté rêveur et fendue jusqu'à mis cuisse qui faisait ressortir à la perfection ma coiffure. Pour cette occasion, l'on m'avais envoyé plusieurs dizaines d'invitations, mais je ne voulais pas aller avec le premier fan venu.

A la place, j'avais décidé d'accepter celle de mon directeur artistique pour être certaine d'avoir une certaine tranquillité, tout du moins je l'espérais vivement, enfin je pouvais rêver.

Nous venions d'arriver que depuis quelques minutes lorsque je fus assaillit déjà par plusieurs personne pour me demander des nouvelles, signer un ou deux autographes, alors que la soirée débutait seulement.

Affichant un sourire de convenance, je papillonnais ça et là pour répondre à toute les demandes sans avoir le temps une seule seconde pour souffler. Au final, en ayant plus qu'assez, je me faufilais en douce entre plusieurs officiers, tout en attrapant au passage une coupe de champagne pour me mettre dans un coin ombragé tout en observant les gens aller et venir. C'était agréable de pouvoir souffler un peu



©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 85
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 17 Mar - 21:31

Voilà une date qui tombait bien, si on pouvait parler ainsi. Pour elle qui cherchait à rencontrer des responsables de chacune des factions, en plus de personnes neutres et étrangères à tout ce bordel comme le mercenaire Wrys, ce genre de soirées était une belle occasion d'avancer plus vite que prévu dans ses observations et recherches. Quoi de mieux que la faune locale sur-représentée dans la galaxie, avec sa brochette de dignitaires, de politiques et de militaires, réunis au même endroit le temps d'une petite soirée. La Chiss avait réussie à être "invitée" par un sénateur un peu trop imprudent et peu consciencieux, qui à l'heure actuelle devait toujours ronfler comme un bienheureux dans son salon. Les politiques... Inconscients, sans juste mesure de la vie et bien lassant à côtoyer. Sev'eere avait toujours eu les exercices politiques en horreur, ce n'était, de toute manière, pas le domaine de prédilection de sa famille.

Pour une fois, Veeren avait pris la peine de troquer son uniforme noir habituel pour enfiler une tenue dégotée sur Coruscant avant de venir, du genre qu'elle n'avait jamais porté de sa vie toute entière auparavant et qu'elle ne remettra sûrement plus jamais après cette soirée. Les uniformes, c'était bien plus pratique et confortable, enfin, si elle devait attirer la brochette dont elle avait besoin, elle pouvait y mettre les formes, pour une fois. Personne ici ne pouvait se douter de son âge réel, on pouvait la prendre pour une jeune femme. Lorsqu'elle entra à son tour dans la salle, observant le décor, elle reconnut sans peine qu'il y avait du goût, bien qu'on sente immédiatement dans l'air que ce n'était pas une fête très détendue. Il y avait tant d'uniformes qu'on se croirait plus à un défilé militaire qu'autre chose.

Le premier officier supérieur qu'elle croisa, un Grand Amiral d'après sa plaque, la surprit un peu, il avait reconnu de quelle race elle était, plutôt que, comme beaucoup, la prendre pour une Panthorienne atteinte de conjonctivite. Veeren sourcilla un peu puis se rappela ensuite que c'était normal, il devait connaître Mitth'raw'nuruodo, étant donné son grade. Elle discuta quelques minutes avec lui, acceptant la coupe de champagne qu'il lui tendit après l'avoir saisie à la volée sur un plateau au passage, parlant de sa mission d'ambassadrice et diplomate. Un instant plus tard, ils furent aussi rejoints par le Ministre de la Guerre, un humain aux allures bourrues, qui salua à peine, regardant partout autour de lui comme s'ils 'attendait à être attaqué. Beaucoup ici devaient être armés, oui, elle-même cachait des arguments, robe ou pas robe.

"Est-ce la première fois que vous vous rendez dans notre galaxie ?"

"Non, pas vraiment, ma dernière visite date d'il y a plusieurs années, durant la Guerre des Clones. Il y a eu quelques remous, depuis."

"Si vous parlez de cette petite phalange Rebelle, croyez bien qu'elle sera vite écrasée, comme tous nos opposants."

La "petite phalange Rebelle" leur donnait pourtant du fil à retordre depuis trop longtemps, pour n'être qu'un simple problème anecdotique. Veeren hocha la tête sans vraiment répondre, continuant ensuite d'évoluer tranquillement dans la salle, en abord de la terrasse blanche servant de piste de danse, en jaugeant les uns et les autres, discutant avec certains. Bien trop de ces hommes lui semblaient bien sûrs d'eux, on ne gagne pourtant rien à sous-estimer son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 57
Espèce : Humain
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 15:06

「 Entrons dans la danse 」
Manaan, un cadre véritablement parfait pour fêter le jour de la naissance de l’Empire. Des gens partout, provenant des quatre coins de la galaxie, chaque éminent invité arrivant avec son escorte privée et ses gens pour s’occuper de ses besoins, tous les généraux et amiraux faisant de même avec du personnel militaire… Une véritable aubaine pour l’espionnage, quiconque avec un uniforme serait aussitôt assimilé à un militaire et accepté sur les lieux des festivités.

Prenant une grande inspiration, le lieutenant Lancot pénétra dans la salle des fêtes qui devait accueillir le maximum de l’évènement. Les lieux étaient déjà bondés et chacun y allant de son rire ou de sa parole, l’environnement sonore se trouva rapidement bouché et agressif, un milieu parfait pour tenir des conversation à demi-mot et ainsi pouvoir conspirer à la vue de tous.

Plusieurs groupes s’étaient déjà formés, certains composant l’éternel cortège de lassés prêt des petits fours et des cocktails, de tristes personnages qui ne décolleraient que peu de leur emplacement durant l’ensemble de la soirée. Habitué de ces fêtes pour avoir grandi au sein de la bonne société de Coruscant, son œil exercé s’amusait à deviner quel type de fêtard se cachait derrière les visages austères ou festifs, qui se trouvait là pour l’alcool, pour la fête, par respect de l’empire, obligé d’être lien ou alors pour des raisons plus intéressantes…

Alors qu’il se dirigeait lui-même vers le bar afin de se saisir d’une coupe, un groupe attira son regard. Une étourdissante jeune femme à la peau bleu s’entretenait avec rien de moins que le ministre impérial de la guerre et un grand amiral. La robe de la demoiselle avait en effet de quoi attirer l’œil avec une robe des plus osées qui faisait honneur au prestige de la fête, elle devait avoir coûté une belle petite fortune pour comporter aussi peu de tissu sans tomber dans le trop vulgaire.

Avec un sourire amusé, il nota que la chasse avait ainsi déjà commencé si peu de temps après son ouverture, qui cherchait le régal d’une soirée en bonne compagnie, d’autres de créer des liens propices à rendre l’année à venir plus prolifique encore que la précédente. Il ignorait si la chiss était une dame de compagnie venu au bras d’un notable pour le parer tel un charmant bijoux ou si elle se trouvait ici pour ses propres raisons, mais à en juger les regards dans la salle, elle mériterait l’investissement de celui qui avait pu se l’offrir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 15:53

On pouvait dire que l'affaire sur Corellia avait été réglée au plus vite, et ce sans même faire usage de la nouvelle arme de destruction massive, qui l'aurait cru. Natasi se regarda un petit moment dans le miroir de la salle de bain, hésitant à faire un effort sur sa tenue pour la fête ou se contenter de se rendre au bal avec son uniforme et les cheveux détachés, comme à son habitude. L'hésitation passa lorsqu'elle se rappela la façon dont tous ces types considéraient les femmes, dans la Marine, et elle se contenta donc de rajuster son uniforme avec soin, la plaque d'Amirale soigneusement mise en avant. A côté, Wilhuff devait sans doute se préparer aussi. Elle était venue le rejoindre dans ses quartiers privés, pour le voyage, profiter aussi d'un temps d'intimité, rien que tous les deux, pendant qu'ils en avaient l'occasion.

En sortant de la pièce, Natasi s'approcha de lui puis vint passer un bras autour de sa taille, avant de venir se blottir contre lui sans dire un mot. Elle pouvait passer des heures auprès de lui pour étudier la politique, un combat ou encore autre chose, mais il était tout aussi appréciable de passer du temps dans ses bras. Elle se moquait bien de ceux qui le décrivaient comme un homme fourbe et cruel, incapable du moindre sentiment, ces ignorants ignoraient tout de lui, ils ignoraient la force qu'il possédait. Levant les mains, elle fit pencher la tête vers elle pour l'embrasser longuement, les yeux fermés. Jamais elle n'aurait cru trouver en un homme des sentiments aussi forts, il était comme un miroir d'elle-même, avec plus d'expérience. Elle remerciait les circonstances qui les avait mis sur la route l'une de l'autre.

Hélas, les temps à eux deux, juste eux deux, étaient rares et toujours courts. Ils étaient parvenus à Manaan et il allait être temps de pénétrer dans un nouveau bain de foule où les espions allaient fourmiller tout autant que les dignitaires. Natasi avait horreur de ce genre de pince-fesse, bien qu'elle en ait conscience de l'importance, mais bon, ces réceptions étaient beaucoup moins pénibles lorsqu'elle pouvait les passer aux côtés de Wilhuff. Ils entrèrent côte à côte dans la salle de réception, où déjà beaucoup de monde se trouvait. Ministres, diplomates, Moffs, dignitaires, gouverneurs de planètes, bureaucrates de toutes sortes, chargés de mission, militaires, officiers supérieurs, cohortes d'invités en tous genres... Certains attiraient beaucoup de regards, dont une Chiss à la tenue très... attirante, pour ces messieurs.

– Il y a de quoi s'amuser, en effet, murmura-t-elle pour Wilhuff, il ne va pas s'écouler une minute avant que tu ne sois assiégé toi aussi par une horde de bureaucrates ou de types cherchant à se faire bien voir pour des promotions. Je peux te sauver si tu m'invites à danser.

Elle n'était qu'à moitié sérieuse, car même si elle savait danser, elle ne pensait pas en avoir le temps ou l'occasion. La valse des discours, présentations et autres avait, elle, déjà débuté. Natasi reprit aussitôt un ton très formel et une posture plus raide, vouvoyant Tarkin d'un ton égal et tranquille, au fil des discussions.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 27
Comptes : Chewbacca/ ZZ-ZZ
Espèce : Selkath
Âge rp : Environ 50 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 16:39

Cela faisait maintenant quelque mois que j'explorais la galaxie en quête de découverte, ça me rappelait l'époque où j'étais un ranger Je'daii nous étions très souvent envoyés sur différentes planètes. J'avais d'ailleurs exactement repris le même chemin, les mêmes planètes dans le même ordre ou presque. Mais pourtant, j'avais l'impression d'être toujours étranger à cette époque, peut-être que je n'arriverais jamais à m'y habituer.

Mais en tout cas maintenant j'avais décidé de sortir de l'ombre, j'avais en effet appris qu'un bal organisé par l'empire allait avoir lieu sur ma planète d'origine: Manaan. Depuis mon arrivée à cette époque je n'étais pas encore venu sur cette planète, pour tout dire je le redoutais j'avais comme un étrange est très mauvais pressentiment mais marre de se cacher j'irais à ce bal et par la grande porte.

Je voyageais donc en vitesse lumière jusqu'à Manaan, atterrissais à bonne distance, utilisais la force pour cacher que j'en étais un utilisateur. Et avançai vêtu d'un smoking vers l'endroit où se situait le bal.

Il n'y avait que des impériaux à première vue mais des sith n'allaient sans doute pas tarder à venir. J'étais venueici dans le but d'en savoir plus sur les agissements de l'empire, sans pour autant chercher à informer les rebelles, jedis ou autres si jamais j'apprenais des choses capitales ou dangereuses pour la survie de la galaxie. Pour passer inaperçu je me faisais passer pour un serveur et commençai à servir les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 84
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 19:31

Comme chaque année, pour la Semaine de l’Ascension et plus particulièrement encore, le Jour de l’Empire, les festivités étaient faites en grande pompe. Tarkin regardait discrètement les informations récentes sur l’Holonet, tout en se préparant pour la fête, se demandant aussi à combien de réceptions de ce genre il avait assisté depuis le début de sa carrière… Voilà bien des lieux parfait pour consolider ses relations et en tisser de nouvelles, se tenir au courant des derniers faits et informations pouvant être utilisés par la suite, ou bien tisser des pièges politiques autour de ses opposants. Ce dernier jeu était celui auquel il s’adonnait le plus en soirées, pour faire tomber certains Moffs qui n’avaient pas encore compris les règles du Jeu, ou même certains officiers devenus inutiles à la bonne conduite de la Marine Impériale. Réception après réceptions, rencontre après rencontre, liens après liens, on tissait ainsi la puissance de l’Empire en influençant ou écartant ceux qui y usaient de leur pouvoir ou de leur talent. C’était là autant un jeu qu’un art. La politique n’était qu’un vaste océan trouble, aux profondeurs insondées et surtout empoisonnées, un océan où les naïfs et ceux qui n’avaient aucun sens politiques ni personne pour les aiguiller y mourraient avant d’avoir eu le temps de comprendre pourquoi.

Un corps chaud et souple vint s’appuyer, l’instant d’après, contre le sien, et il respira l’odeur légère et caractéristiques de Natasi, avant de refermer les bras sur elle lorsqu’elle vint se blottir contre lui. Elle était la seule personne, dans toute la galaxie, avec qui il se permettait d’être moins froid et distant, la seule personne qu’il aimait serrer dans ses bras, la seule personne avec qui il pouvait passer bien des heures sans jamais se lasser. Une femme digne et douée, comme on en trouvait peu sur ces mondes. Elle ne souciait même pas de leur différence d’âge, un fait qui l’avait beaucoup étonné au début car il avait l’âge d’être son père. Tarkin posa la joue contre les cheveux d’un roux vif, puis baissa la tête lorsqu’elle l’y incita pour l’embrasser. Ses lèvres étaient fines, chaudes et douces, elle avait ce don de lui faire oublier l’instant présent lorsqu’il était avec elle. Des moments courts, toutefois, car chacun avait ses propres responsabilités. Le bal approchant n’en était qu’une de plus, l’endroit où mener la guerre politique et affirmer sa propre place. Le Grand Moff n’avait plus d’inquiétude à ce sujet, concernant Natasi. Elle était jeune mais savait imposer sa place. Il pressa son épaule en s’écartant un peu, échangeant un simple regard, sachant qu’elle comprendra. Il était temps.

Une navette les emmena jusqu’à la planète Manaan, puis du spatioport, ils se rendirent à la salle où avait lieu la réception. Un endroit chic, il devait le reconnaître, déjà empli de bien des dignitaires et autres espèces galactiques militaires ou politiques. Dès l’entrée, le regard du Grand Moff fut attiré par une Chiss assez grande et portant une tenue des plus affriolantes, occupée à discuter avec le Ministre de la Guerre et l’un des Grands Amiraux. Tiens donc, Thrawn avait amené de la compagnie ? Tarkin ne s’en occupa pas aussitôt, néanmoins, devant déjà saluer certains hôtes de la soirée, d’un signe de tête ou d’un mot, marchant d’un pas très tranquille aux côtés de l’amirale. Le colonel Yularen devait également se trouver dans les parages, Tarkin avait à lui parler. L’avantage de ces soirées était le bruit considérable, discuter était bien plus aisé, même si des espions devaient se promener dans le coin. La population féminine présente se divisait en deux camps, entre celles qui avaient opté pour des tenues de bal et celles, comme Natasi, qui portaient un uniforme ou une tenue plus protocolaire, affichant leur rang. Sa chère protégée n’avait guère besoin de robe, quant à elle, avoir son coeur entre ses mains comptait plus que son apparence.

– Il y a de quoi s'amuser, en effet. Il ne va pas s'écouler une minute avant que tu ne sois assiégé toi aussi par une horde de bureaucrates ou de types cherchant à se faire bien voir pour des promotions. Je peux te sauver si tu m'invites à danser.

– Ce sera sûrement utile, répondit-il sur le même ton.

Car ça avait déjà commencé. Nial Declann, un des Grands Amiraux de l’Empire, s’avançait vers eux et les salua de façon formelle, quoi qu’avec un retrait mêlé d’un mépris subtile à l’encontre de Daala. Un fait qui déplut aussitôt au Grand Moff, qui lui rendit un mépris égal, tout en restant d’une politesse à toute épreuve, au cours de leur conversation. Ils furent rejoints en cours de route par le Grand Amiral Josef Grunger, déjà bien moins épuisant à côtoyer et écouter. Lui aussi portait son uniforme blanc, aux épaulettes dorées, sans avoir pris la peine de choisir une tenue de soirée. Contrairement à beaucoup, Grunger ne cachait pas une certaine lassitude à se trouver ici, il ne devait le faire que par respect pour l’Empire et ce jour si particulier, sans aucun doute. Declann finit par les laisser, pour se diriger vers le bar, en compagnie d’un des Moffs. Bon débarras. Tarkin soupira légèrement et s’éloigna de quelques pas avec Natasi et Grunger, parlant à mi-voix des dernières affaires ayant secoué la galaxie. Ces dernières étaient d’ailleurs au centre de bien des conversations, il y avait là de quoi alimenter les ragots pour plusieurs jours.

– Il semble que nos nouveaux… alliés vont désormais prendre part de plus en plus activement aux batailles contre les Rebelles et les Jedis.

– C’est déjà le cas.

– Je m’interroge surtout sur les répercussions. Nos hommes parlent encore des « disparitions » causées par l’un d’entre eux.

– Qui est mort, Amiral Grunger.

Lui-même s’interrogeait plus sur les possibilités à ce que l’infection revienne à la vie, comme d’autres sensitifs. Pour le moment, ils n’en avaient nulle trace, aucune nouvelle, ce qui ne voulait pas dire que ça n’arrivera pas. L’amiral avait raison de s’angoisser, cela dit, le retour de ce Sith ne ferait aucun bien à l’Empire. Bien, ils n’en étaient pas encore là et Tarkin voyait du coin de l’œil d’autres personnes approcher, à qui il n’avait pas la moindre envie d’adresser la parole pour le moment. Il se tourna donc vers Natasi et lui tendit le bras en l’invitant galamment à le suivre sur la piste de danse. Brillant échappatoire, que cette piste, et cela permettait de souffler un peu. Une fois dessus, il prit la main de l’amirale, posant l’autre sur sa taille, avant de l’entraîner dans la danse. Un observateur attentif remarquerait avec facilité combien il était plus détendu, d’un seul coup.

– Grunger a raison, murmura-t-il, nous devons nous attendre à tout instant à ce que ce maudit Sith revienne. Et si c’est le cas et que nous avons le malheur de le recroiser, je t’interdis de l’approcher, Natasi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 211
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 20:16

Au final, sur Odéron tout c'était passé pour le mieux. Nous avions pas eus à utiliser les armes, donc ce n'était pas plus mal, car cela restait cependant très rare.
Je m'étais tellement concentré sur cette mission, que j'en avais oublié la période autour du jour de l'Empire. Pour cette occasion on m'avait dit qu'un complexe avait été exprès constuit, c'était impressionnant.

Longtemps, je me demandais quoi mettre. Une robe de bal pour passer pour une fille de compagnie accompagnant un impérial au lieu d'être sa compagne, ou mon uniforme impérial.

L'uniforme au final avait primé sur la tenue de femme, car je n'étais pas fan des robes, mais parce que c'était surtout le moyen de choquer les collets montés impériaux.
Il faut dire qu'une femme non humain et de grade impérial de Capitaine était quelque chose que l'on voyait vraiment pas réellement donc je comptais en profiter.
Le voyage vers Manaan avait été intéressant en tout point, car j'en avais profiter pour me reposer en vue de cette soirée riche en intrigues, faux semblants et masques en tout genre.

L'endroit où se déroulait la fête était de toute beauté et me plaisais beaucoup, mais l'environnement un peu moins. Habitué de par ma famille à la haute société, je me composais un masque neutre sur le visage, froid, ne montrant aucune émotion à personne.

Je détestais ce genre de chose, mais je voulais avoir un paix certaine. La surprise de taille fut de voir le Grand Moff en compagnie d'une femme et dont les gestes tendres semblaient en étonner plus d'un.

C'est au bras de mon compagnon, que je m'avançais tout en ayant régler mon modulateur vocal sur le plus bas possible pour être juste entendu de mon compagnon


Je crois que cette soirée va être intéressante

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 302
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 20:20

Le Jour de l'Empire... Le chiss pouvait comprendre l'intérêt de célébrer ce moment. Les fêtes faisaient partis de la culture d'un peuple et étaient souvent décidée pour des raisons bien précises, en général rappeler aux gens la période des moissons ou qui ils doivent vénérer. En l'occurrence, il s'agissait d'une cérémonie dédiée à la propagande, une manière de promouvoir les "bienfaits" de l'Empire sur les gens. Il avait reçu plusieurs invitations pour participer à cette cérémonie sur différentes planètes. Bizarrement, il avait décidé de venir ici, sur Manaan.

Le Chimaera avait donc émergé en orbite de la planète aquatique et une navette avait quitté l'hanger pour se diriger vers la cité où se trouvait la partie "huppée" de cette fête. Bien sur, Thrawn n'était pas seul à son bord. Il ne pouvait pas y aller sans son assistant ni son capitaine de pavillon. Aussi avait-il ordonné à Eli et Gilad de venir avec lui. Il commençait à comprendre un peu mieux l'intérêt politique de ce genre de cérémonie, que l'on pouvait faire des rencontres plus politiques... même s'il n'aimait pas que la politique se mêle des affaires militaires. Donc, il tenait à ce que ses principaux lieutenants soient sur place, pour leur intérêt propre.

Bon, par contre, le grand amiral n'était pas venu dans sa grande tenue. Il ne l'aimait pas, bien que jamais il ne l'ait dit. Non, sa tenue ordinaire et blanche de Grand Amiral était plus que suffisante, surtout avec un ysalamiri sur les épaules. Il n'avait même pas pris la peine d'accrocher ses, nombreuses, décorations. Il préférait laisser cela à certains de ses homologues qui semblaient aimer à se faire féliciter.

Il entra dans la salle de bal, s'arrêtant sur le seuil afin de voir un peu qui était là. Bien sur, sa stature, son apparence le faisait remarquer. Lui aussi il sembla remarquer diverses choses, des personnes comme le grand moff. Ou une femme de son peuple. Il se tourna légèrement, s'excusant auprès de Vanto et Pellaeon et s'éloigna d'eux. Il salua avec politesse les gens qu'il croisait, finissant par s'arrêter près d'un humain et d'une chiss avant de s'incliner légèrement devant elles. Il prit la parole en se redressant, parlant dans sa langue natale.


"Je vous salue, Aristocra Sev'eere'nuruodo. Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un comme vous ici."

Il se tourna vers le ministre, le saluant à son tour en basique, sans s'incliner comme s'il était d'un rang inférieur à elle. Ce qui était le cas selon lui, d'ailleurs.

"Monsieur le ministre, bonsoir."

"Ah ! Grand Amiral ! Vous allez pouvoir m'aider à expliquer à votre amie combien les rebelles sont une plaie en voie d'extinction ! Voyez-vous, ma chère, l'amiral a déjà détruit de nombreuses bases rebelles ! "

Il y avait un rien de... ressentiment dans la voix du politicien, comme si les actes du chiss ne lui convenait pas.

"Je pourrais le faire, en effet. Me permettez vous de discuter un instant avec elle, monsieur ?"

"Certes certes. Mais je vous réserve une danse madame. J'y tiens. Ah, le grand moff est arrivé ! Pardon, je dois aller le saluer !"

Dit-il avant de s'éloigner en direction de l'un des hommes les plus puissants de l'Empire.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 143
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 20:48


Je n'aimais pas les missions d'espionnage mais en l'occurrence, je devais admettre être une des personnes les plus adéquates pour celle-ci. Les services secrets rebelles avaient eu vent de la présence de nombreuses personnalités aux cérémonies du Jour de l'Empire. Cela, en soi, n'est pas si anormal. Ce qui l'était, c'était qu'ils soient tous plus ou moins regroupé... sur Manaan et non Coruscant.

Une fois de faux papier établie, je pris donc mon identité de Lucrezia Noïn, une instructrice bien vue d'un petit monde tellement peu connu que l'on l'oublie aussitôt. J'ignorais si cette Noin existait mais elle avait un très bon cv, au point d'être envoyée ici pour participer à la fête et négocier l'achat de kolto. Le kolto est très important pour aider à soigner de nombreux maux, bien que le bacta l'ait supplanté. Toutefois, cela ne l'en rend que plus intéressant : les plus du kolto sont moins élevés... et donc la rébellion devrait pouvoir en acheter plus facilement, surtout si les selka se joignent à nous.

Du coup, j'étais venu peu avant la semaine de festivité, pour débuter les négociations d'une part. Et puis, j'estimais que la meilleure manière de ne pas trop se faire remarquer, c'était d'être dans les premiers arrivés au bal. Ainsi, j'avais pu voir l'arrivée de plusieurs Grand Amiraux, d'une chiss assez jolie dans cette robe. Il y avait eu aussi l'entrée remarquée du grand moff Tarkin. J'avais pu ressortir ma tenue de cérémonie, car la planète d'où je venais utilisait notre code vestimentaire, ce qui était amusant. Pour le moment, je restais près du buffet, tenant un petit verre de vin en discutant avec un officier qui m'expliquait combien on sous-estimait l'importance de l'intendance. .. avant de filer en voyant une fille seule dans une tenue sexy. Il pensait avoir surement plus de succès qu'avec moi. Je pris une gorgée de vin, regardant un peu autour de moi.


_________________
DC : Larin / Vincent Santel / Thrawn Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 85
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 18 Mar - 21:45

Amusant de constater à quel point le jeu était mouvementé, dès lors qu’on commençait à creuser un tant soit peu, alors même que le rapport de force entre les deux camps était clairement déséquilibré. Sev’eere haussa un peu les sourcils devant la fierté arrogante du Ministre, bien trop porté à écarter d’un signe de la main le « problème Rebelle », comme s’il était anecdotique, alors que les réponses qu’il lui fournissait montraient au contraire que ce problème était bien prenant. Rencontrer un de ces Rebelles pour obtenir leur point de vue sur cette affaire et juger de leurs actions allait être… compliqué. Tout comme la faction Jedi, par ailleurs, maintenant que le petit n’était plus là pour servir d’intermédiaire. Et impossible de compter sur ce Ministre pour en apprendre plus sur ces sujets.

Sa réflexion fut interrompue par l‘arrivée d’une autre personne, cette fois bien plus familière. Le regard de Sev’eere se plissa un peu en voyant l’uniforme qu’il portait, les affaires marchaient bien, semble-t-il. Il tombait plutôt bien, à vrai dire, sa présence en ces lieux évitera à l’Aristocra de devoir se balader dans toute la galaxie jusqu’à lui tomber dessus et pouvoir lui parler. Même si rencontrer toutes ces personnes lui était utile, elle n’avait confiance qu’en la parole de son propre peuple. Elle hocha donc la tête lorsqu’il s’inclina légèrement, son regard se portant sur l’espèce de salamandre qu’il portait sur les épaules. D’où venait cette nouvelle lubie, encore ? Voilà qui n’avait pas changé, cette façon différente de se comporter et certains comportements peu appropriés. Et il n’avait pas dû venir seul.

– Je vous salue, Aristocra Sev'eere'nuruodo. Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un comme vous ici.

– Bonsoir, Mitth’raw’nuuodo. Pour ma part, je suis plutôt contente de vous trouver ici.


Parler leur langue natale que le basic était tout de même bien plus agréable. Sev’eere, pour les besoins de ses missions, avait dû apprendre à maîtriser le sy bisti et le basic, pour autant, si elle pouvait user de sa langue natale, c’était de suite bien mieux. Pendant que Mitth’raw saluait le ministre en basic, elle porta un rapide regard autour d’eux. Les ragots allaient déjà bon train, de ce qu’elle en jugeait, très prévisible comme réaction. Deux non-humains occupés à discuter avec un des ministres de l’Empereur, pensez-vous, quelle infamie ! La haine qu’elle n’avait perçu encore que légèrement à l’encontre des non-humains, dans la galaxie, ressortait avec une force inouïe dans cette soirée. Certains regards jetés à l’amiral la firent sourire très légèrement, autant qu’ils la lassèrent.

– Ah ! Grand Amiral ! Vous allez pouvoir m'aider à expliquer à votre amie combien les rebelles sont une plaie en voie d'extinction ! Voyez-vous, ma chère, l'amiral a déjà détruit de nombreuses bases rebelles !

– Je n’en doute pas.

La jalousie, et une part de mépris, lui crevait la voix. Veeren, de son côté, avait laissé filtrer une pointe de colère, doutant néanmoins que cet humain l’ait perçue, car elle n’appréciait guère qu’on l’appelle « ma chère », ou tout autre surnom idiot de ce genre et qui, à ses yeux, ne montrait qu’un manque de respect. Peut-être les Humains ne voyaient-ils pas du tout les choses de cette manière, ou peut-être pas, elle serait en peine de le dire, son étude n’avait que peu porté sur eux, ces dernières années. Il y avait bien d’autres sources de préoccupations, dans les Régions Inconnues, bien des dangers à tenir loin de leurs frontières, dont certains étaient très prenants. Si cet homme était conscient de quoi il en retournait, il cesserait ses frappes contre les Rebelles pour plutôt joindre les forces de toutes les factions.

– Je pourrais le faire, en effet. Me permettez-vous de discuter un instant avec elle, monsieur ?

– Certes certes. Mais je vous réserve une danse madame. J'y tiens. Ah, le grand moff est arrivé ! Pardon, je dois aller le saluer !

Sev’eere ne répondit pas, sinon par un simple signe de tête qui n’était ni oui, ni un non, alors qu’il s’éloignait vers un autre humain, plus âgé, en compagnie d’une rouquine de vingt ou trente ans, à côté de lui. Très bien, elle allait enfin pouvoir passer à des affaires plus sérieuses. Retournant son attention sur Mitth’raw, elle prit un instant pour le jauger du regard, ayant encore en tête le jour où il avait été exilé de l’Ascendance. Il n’avait guère changé, sur certains points, même si elle se doutait que ce n’était qu’une fausse impression. Tout le monde changeait, surtout après être lancé parmi un peuple qui vous détestait clairement pour ce que vous étiez.

– Grand Amiral Mitth’raw’nuuodo, donc ? Je vois que les choses ont bien marché, pour vous. J’avoue que je ne pensais pas que vous attendriez ce genre de responsabilités, étant donné que cette armée exige plus de sens politique que militaire. Enfin… Vous m’évitez au moins de devoir vous chercher dans toute la galaxie.

Ne serait-ce que pour ce gain de temps, elle lui adressa un signe de tête reconnaissant, tout en conservant une expression assez neutre, pour ceux qui les épiaient du regard. Les écouter était bien inutile, pour ceux et celles ayant voulu essayer, la langue des Chiss n’avait de sens pour personne sinon eux-même. Ils étaient déjà peu nombreux ceux à comprendre le sy bisti.

– Je cherche à mesurer les forces en présence, pour des alliances potentielles. Les menaces se resserrent, aux frontières de l’Ascendance. Il y a un point sur lequel je suis plus d’accord avec vous, aujourd’hui, c’est qu’il faut parfois accepter de dévier de certains principes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Lady Sith
avatar
Messages : 218
Comptes : Maât-Atlane, Sarkiss Shan
Espèce : Twile'k
Âge rp : 19 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 19 Mar - 2:06




La Dame Noire avait reçu son invitation. Son corps avait été parcouru de frissons. Un bal pour célébrer les dix neuf ans de l'Empire, comme une fête d'anniversaire géante pour lui mais aussi pour elle. La jeune twile'k découvrait cette anticipation toute particulière que peuvent avoir les jeunes quand il s'agit de faire la fête. Elle espérait que le Ministre des Festivités avait fait les choses comme il faut. Elle avait eu tout le temps de se rendre sur place et de prendre une chambre d'hôtel, le Constantine restant en orbite.

La twile'k avait revêtue sa plus belle tenue. Tout aussi déshabillée que la classique, elle se composait d'une brassière et d'un string de cuir noir aux fines broderies d'argent et de rubis, d'une cape et d'un pagne de velours rouge bordeaux doublé de soie noire brodées d'argent et de rubis. Pour l’occasion son front était cerclé d'argent, une reliques trouvée dans le domaine d'un ancien seigneur impérial de Dromund Kaas.

Lorsqu'elle arriva, la salle commençait déjà à se remplir. Elle aperçut le Grand Moff Tarkin accompagné d'une jolie rousse qui aurait pu être sa fille. Quel fripon. Néanmoins, Lunariss détecta la position qu'ils entretenaient l'un par rapport à l'autre et il y-avait probablement plus que de l'amusement entre eux. Le Grand Moff était assailli de subordonnés. La sith nota dans son esprit de passer le saluer plus tard. Elle repéra un peu loin, entouré d'une foule de fan, la célèbre actrice Wynssa Starflare, une parvenue qui n'avait rien à faire ici parmi la crème de l'Empire. Un peu plus loin elle aperçue le Lieutenant lancot au bar. Elle s'avanca donc dans sa direction quand son regard fut accroché par deux humanoïdes bleus. L'un des deux était une célébrité de l'armée : l'Amiral Thrawn. Un homme disait-on cultivé et féru d'art. Quand à sa compagne, elle portait un bout de tissus en guise de vêtement. Mais qui donc était cette pimbêche qui volait son style vestimentaire à Darth Lunariss et osait mettre une tenue virginale composée des même pièce que la sienne. La twile'k n'était pas contente du tout. Elle se concentra tout en continuant son chemin. Mais fait étrange, elle n'arrivait pas à projeter cette dernière contre la robe de la fille. Tant est si bien qu'elle arriva devant le Lieutenant sans être parvenu à se venger de cette peste qui lui volait son look ! Elle l'aurait. Elle savait être patiente ...

- Lieutenant Lancot. Si je m'étais attendue à vous voir ici.

Lunariss prit le parti de faire comme s'ils se connaissaient un peu amicalement, elle ne savait ce que les autres connaissaient de leurs relations et ben entendu ce genre de soirée m'as-tu vu était tout autant un nid de "regarde moi" que de "je vous regarde". D'ailleurs la sith n'avait pas manqué les regards qui glissaient sur son corps exsudant la sensualité et la luxure. Elle se délectait de ces déglutitions, de ces vagues d'envie qui venaient nourrir son pouvoir. Ce qui rendait plus étrange encore le fait de ne pas arriver à faire craquer une simple couture.

Elle commanda une coupe de champagne rosé puis continua à badiner tout en regardant toujours les chiss. c'est là qu'elle se rendit compte que l'Amiral avait amené une de ces sales bestioles anti-force. Comme la fille était proche de lui, cela avait sûrement dû fait barrage ! Elle se vengerait plus tard.

- Que pensez-vous de cette petite fête ?

Badina-t'elle en jouant avec un de ses lekkus d'un air aussi innocent qu'une vierge sur le point d'offrir sa virginité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 19 Mar - 12:27

Si elle avait été seule, Natasi se doutait qu’elle aurait eu à recevoir bien plus de regards lourds, méprisants, condescendants et autres, mais l’avantage à être accompagnée était qu’elle n’avait pas besoin de remettre ces types en place elle-même. Tarkin s’en chargeait sitôt le mépris affiché et c’était agréable, pas la peine de se prendre la tête ni de réfléchir à comment renvoyer balader ces hommes bien trop imbus d’eux-mêmes. Declann était un de ceux-là, un de ceux ne supportant pas de voir une femme prendre du grade, encore moins une personne non-humaine, des hommes comme lui, il y en avait beaucoup trop. Et ce n’était qu’un début, le cortège des dignitaires et militaires en tous genres continuait sans jamais s’arrêter. Declann finit par repartir, au soulagement visible de Tarkin pour être remplacé par le Grand Amiral Grunger.

Une compagnie déjà plus agréable puisqu’il ne prenait aucune peine pour les ronds-de-jambe et les manières policées, affichant clairement qu’il n’était là que parce qu’il n’avait pas le choix, qu’il regrettait déjà de ne plus être aux commandes de sa Flotte plutôt qu’ici à grimacer aux uns et aux autres. Ils s’éloignèrent un peu, tous les trois, en parlant à mi-voix. Natasi gardait également un regard sur la salle, repérant chacun des Grands Amiraux, même le Chiss, qui discutait avec une femme de son peuple tiens, puis d’autres officiers supérieurs dont certains étaient déjà à moitié enivrés par l’alcool. La fête venait pourtant juste de commencer, ils ignoraient comment se tenir ? La jeune femme posa son verre vide sur une table au passage, en se demandant si l’Empereur allait prendre la peine d’une visite. Il y avait des rumeurs sur ce sujet.

– Il semble que nos nouveaux… alliés vont désormais prendre part de plus en plus activement aux batailles contre les Rebelles et les Jedis.

– C’est déjà le cas.

Le ton était très sec, son bon ami n’avait encore digéré le passage de ce Muun infect à bord du destroyer, et encore moins ses actions en règle générale, dans tout l’Empire. Le ton employé par Grunger, lui, était aussi clair que l’attitude qu’il adoptait, il pensait exactement au même Sith qu’eux. Étaient-ils tous ainsi ou bien le Muun n’était qu’une exception ? Et si tous étaient ainsi faits, comme protéger l’Empire de leurs actes ? Ils allaient le détruire… Le ronger comme une maladie. Natasi ne le supporterait pas.

– Je m’interroge surtout sur les répercussions. Nos hommes parlent encore des « disparitions » causées par l’un d’entre eux.

– Qui est mort, Amiral Grunger.

Pour l’instant, du moins. Le problème de ces failles étranges avait causé des bouleversements conséquents et on ne pouvait malheureusement être plus sûr de rien, que ce soit avec les Siths ou avec les Jedis, quoi que Natasi se souciait moins de ces derniers. Ils avaient déjà exterminés une fois, ils pouvaient être vaincus. Wilhuff la tira de ses pensées en l’invitant soudainement à danser, lui arrachant un petit sourire alors qu’elle prenait le bras qu’il lui tendait et suivait sur la piste de danse. Main dans la main, l’autre posée sur son épaule alors qu’il lui prenait la taille, elle évolua doucement à ses côtés en s’autorisant à souffler un peu.

– Grunger a raison, nous devons nous attendre à tout instant à ce que ce maudit Sith revienne. Et si c’est le cas et que nous avons le malheur de le recroiser, je t’interdis de l’approcher, Natasi.

– Je sais me défendre, chuchota-t-elle. Et penses-tu qu’il s’en prendrait à un officier ?

Relevant un peu la tête pour étudier son expression, elle comprit très vite que oui, il le pensait, qu’il en était fermement convaincu, même. Natasi fit une légère moue, puis ne dit finalement rien, il devait avoir ses raisons pour être aussi protecteur, d’un seul coup. Lorsque la danse termina, il fallut bien reprendre la ronde politique. Le Ministre de la Guerre était venu à la rencontre du Grand Moff pour saluer, dans une humeur un peu étrange, mélange de fierté, d’agacement et d’arrogance. Qui avait piqué sa petite fierté, pour le mettre dans cet état ? Quant à Tarkin, tel qu’elle le connaissait, il devait déjà sûrement être fatigué d’être assailli de toutes parts, même s’il ne le montrait pas. Elle continuait d’évoluer près de lui en réfléchissant à son avertissement. Même ce Muun ne pouvait pas être si dangereux que cela, non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 142
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 19 Mar - 14:23

Eli avait beau apprécier Thrawn comme un véritable ami, il y a des jours, comme aujourd’hui, où il le détestait.

Dissimuler son agacement l’avait bien occupé, depuis qu’il avait reçu l’ordre de se rendre à un bal, sur Manaan, où comptait se retrouver tout le gratin de l’Empire et sa brochette de dignitaires et de hauts gradés. Alors oui, il ne ratait pas une occasion de faire suivre à Thrawn toutes les subtilités politiques et les conséquences que ces liens pouvaient avoir, oui, il était important qu’il se rende à ce genre de réception, oui, il avait besoin d’appuis, en revanche, par quelle magie Thrawn en avait conclu que son assistant devait l’accompagner … ? Pellaeon, c’était logique, il commandant le Chimaera, mais Eli, franchement… Assis dans la navette, les bras croisés, il se retenait de faire une remarque avec beaucoup de peine, appréhendant la suite comme si on l’emmenait devant une cour Martiale.

La dernière soirée de ce genre où Thrawn l’avait traîné, encore une fois sans raison car seul lui avait vraiment eu besoin de s’y rendre, avait été un calvaire de la première seconde jusqu’au moment où il avait été libéré. Et celle-ci le sera sûrement aussi, voire plus. Quoi de plus agréable que de marcher au milieu d’une élite imbue d’elle-même et méprisant tous ceux qui, comme Eli, traînaient leur accent de l’Espace Sauvage et qui n’étaient pas d’un grade assez élevé pour oser comparaître devant eux ? Et dire que certains allaient là-dedans pour le plaisir… Peut-être qu’à force d’insister, Thrawn allait finir par sentir les ondes négatives qui se dégageaient de son assistant, alors qu’ils entraient dans la salle de fête. Même la beauté du lieu ne suffit pas pour que le jeune officier se détende un tantinet.

Néanmoins, ce qui se produisit alors eut le don de chasser la colère pour la remplacer par la surprise, puis par la méfiance en sentant venir d’autres types d’ennuis. Thrawn les laissa pour aller discuter avec une femme de son peuple, déjà en compagnie de personne de moins que le Ministre de la Guerre en personne, une femme qu’il salua en s’inclinant légèrement. Eli ne l’avait jamais vu saluer qui que ce soit de cette façon, il en conclut donc que cette femme, qui qu’elle soit, était d’un grade ou d’un rang plus élevé que le sien. Et qu’il la connaissait déjà de longue date. C’est bien pour cela qu’Eli se garda bien de lui donner un âge, même approximatif. Elle pouvait avoir l’air jeune, ainsi, il était possible qu’elle soit en réalité plus vieille que l’amirale. Donc plus de soixante ans.

– Il semble que le Grand Moff soit déjà en bonne compagnie, murmura Pellaeon en avançant avec lui dans la salle.

Eli tourna la tête dans la direction qu’il lui indiquait, repérant sans trop de mal Tarkin, avec son éternelle expression de croque-mort, en compagnie dune flopée de militaire et d’une… Amirale ?! Mais bon sang, elle devait avoir le même âge que lui ! Et elle était une femme, jamais la Marine n’aurait acceptée de… Oh. Si, c’était acceptable lorsqu’on avait certaines relations. La politique, encore et toujours. Fatiguant. Eli se passa de commentaires, saluant d’un signe de tête ou plus formellement les visages connus ou familiers. Certains collègues du Chimaera étaient déjà là, comme le capitaine Calista, en compagnie d’un homme qu’il ne reconnaissait pas. Il les salua, assez neutre, tout comme Pellaeon. La pilote ne semblait d’ailleurs pas apprécier réellement le vieux commandant, de ce qu’il en jugeait.

Eli ne pouvait pas s’empêcher de garder un œil sur Thrawn tout du long, même s’il ne pensait pas que quelqu’un irait l’agresser et qu’il était de toute façon apte à se défendre, il songeait surtout à une « attaque » plus fourbe, plus politique, quelque chose qui pourrait le mettre dans l’embarras, à la fois lui et cette femme. C’était le lieu idéal, l’occasion idéale, et mieux encore, il y avait de réunis ici presque tous ceux qui avaient déjà tenté au moins une fois de nuire à l’amiral. Par ailleurs, dès lors qu’une personne lui adressait la parole plus de quelques minutes, comme cette femme, cette personne devenait elle aussi une cible potentielle à écarter ou abattre. Ce n’était même pas de la paranoïa, juste la réalité. Pellaeon finit par partir de son côté pour saluer des confrères, pendant qu’Eli se « baladait » un peu, en restant sur ses gardes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Taxi Interstellaire"
avatar
Messages : 64
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Thrawn, Meetra Surik
Espèce : Humain (Clone)
Âge rp : 28 ans d'apparence
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 19 Mar - 17:05

Cela faisait longtemps que je n'avais pas été dans ce genre de fête, tient. Comme je me trouvais sur Manaan, j'avais reçu une invitation pour venir au bal du Jour de l'Empire. Visiblement, je recevais toujours ce genre de message, peut-être devrais-je changer mon adresse ? Ou fermer celle de mon père ? J'avais hésité à accepter mais finalement, n'ayant pas de travail, je l'avais fait. Cela ne me coûterait rien après tout et ne pouvait pas me faire de mal. Je ne pouvais me faire d'ennemi, étant trop insignifiant politiquement, et peut-être me faire quelques relations. Cela ne nuit jamais en somme.

Pour un tel événement, je pris donc grand soin de mon apparence. Une bonne douche sonique pour débuter, afin d'être tout propre, du bout des pieds à la pointe des cheveux. Je mis un peu de parfum, une goutte seulement. En même plus ne ferait que le rendre trop ordinaire. Et puis, celui-ci coûtait une vraie fortune donc je le rentabilisais. Je choisis un pantalon noir, avec une bande bleu sur chaque côté. Je pris ensuite une chemise blanche, totalement banale mais faite sur-mesure, comme tous mes vêtements en fait. Je pris ensuite un petit pull, couleur bleu nuit. On ne sait jamais, les selkat apprécient les températures plus fraîches que nous autres, humains. Sans compter que ce pull est faite dans une matière spéciale et qui aide à gérer les atmosphères plus humides, comme Manaan. Enfin, pour achever le tout, je sortis ma plus belle veste. Elle était noire, me tombait jusqu'aux genoux. Elle était donc grande, de la même couleur que mes cheveux, bourrée de poches : j'en avais quatre officielles et deux dissimulées. Bon, ces dernières resteraient vides mais je mis quelques créditubes dans les autres. On ne sait jamais si je dois graisser une patte ou deux. Un dernier regard dans le miroir... et j'étais bon.

J'entrais dans la salle de jeu, car cela sentait déjà le jeu politicien, me faisant remarquer par ma tenue très peu adaptée. Je me dirigeais vers le buffet, repérant aisément les divers grand amiraux, de blancs vêtus. Il y avait le Grand Moff Tarkin, que je connaissais car il avait rendu visite à mon père une fois ou deux, en compagnie d'une jeune femme. J'ignorais qu'il avait une fille, tiens. Peut-être une adoption ? Je vis aussi le fameux amiral non humain et son épouse. Il y avais plusieurs dignitaires venus de petits mondes, dans des tenus plutôt voyantes ou amusante. Et une twi'leck presque vêtue comme si elle s'apprêtait à danser pour un hutt.

Je me demandais qui aborder en premier, tout en me servant un verre de jus de kaillis, ce fruit au goût sucré venu de Ramondia.

_________________
DC : Julia Démétriès / Larin / Thrawn / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 24
Espèce : Humain
Âge rp : 25 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 19 Mar - 22:55


Le Jour de l'Empire... la fête impériale par excellence, pour commémorer l’avènement de l’Empire et de l’Ordre Nouveau. Point culminant de la Semaine de l’Ascension, le Jour de l’Empire était la journée la plus festive de l’année, avec des soirées par milliers, chaque officiel, chaque ambassadeur donnant ou se trouvant à une réception.

Pour une curieuse raison, le gratin de la haute société impériale se réunissait sur Manaan plutôt que sur Coruscant. Un moyen d’éviter que des rebelles puissent se servir de ces soirées pour espionner le centre du pouvoir impérial ? Bah ! En attendant, j’avais été invité, ma supérieure et compagne ayant reçu une invitation et m'ayant proposé de l'accompagner.

Si Calista avait préféré son uniforme impérial, je m’étais laissé aller à un peu de fantaisie, choisissant une tenue formelle et militaire mais assez éloigné de l’uniforme Impérial standard. Un vieux souvenir de ma planète en l’occurrence, un uniforme d’officier traditionnel de ma planète d’origine.

Elle me glissa, rapidement que la soirée serait probablement intéressante. Intéressante, je ne sais pas, amusante, c’est certain, au vu de la foule amassée dans la salle. Du Grand Amiral Thrawn en grande discussion avec le Ministre de la Guerre et une femme de sa propre espèce à l’Amirale Daala au bras du Grand Moff Tarkin lui-même, en passant par une Twi’lek rouge  vêtue, si encore une telle tenue pouvait être qualifiée de vêtement, d’une tenue frisant l’indécence, qui comptait fleurette à un officier du BSI, on trouvait décidémment énormément de monde à cette soirée.

« - Hé bien… glissai-je à l’oreille de ma compagne, J’espère que les mesures de sécurité sont au top… »

Si un fauteur de troubles décidait de commettre un attentat, ce serait un grand nombre de hautes figures de l’Empire qui y laisserait leur vie. Mais bon, une réception avec tant de dignitaires, la sécurité devait être draconienne. Sinon, nous étions tous des morts en sursis.

Laissant là ces considérations moroses, je me tournai vers ma cavalière.  

« - Par qui devrions-nous commencer ? le Grand Amiral Thrawn ? ou ses confrères les Grands Amiraux Grunger et Declann ? A moins que vous ne préfériez aller voir le Grand Moff et l’Amirale Daala ? Ou sinon, dis-je en m’inclinant, main droite dans le dos, jambe droite en arrière, paume gauche tendue vers le haut, dans une invitation classique. nous pouvons tout aussi bien danser »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 211
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 20 Mar - 9:12

Franchement, plus j'observais les gens en présence, plus j'avais envie de fuir loin d'ici. Cela n'était pas vraiment une option à prendre, mais bon autant essayer d'en profiter un peu. Je rendis son salut à Eli, qui semblait vraiment pas à son aise ici.

Quoi faire, où aller, à qui parler ? Aucune idée, mais le plus tard serait le mieux c'était certain. Je ne voulais voir aucun de ces coincés, pince sans rire. Leur regard sur moi me m'étais dans une certaine colère, si bien que j'avais le poing qui me piquais les mains pour leur remettre le regard en place.

Inspirant longuement pour me calmer, j'écoutais à la place mon compagnon parler de la sécurité.


Il y a des gardes partout, en uniformes et en tenues civiles, donc nous somme tranquille, enfin normalement, donc il vaut mieux rester prudent.
Murmurais-je à ma moitié tout en l'écoutant énumérer les politiciens présents et voir qui nous devions rencontrer en premier.

Aucun serait selon moi parfait, mais nous ne pouvions les éviter outre mesure, sous preuve de manquer de politesse, mais l'idée de danser avec ma moitié, me ravie étrangement plus, alors qu'en général j'avais une horreur de la danse et du protocole.


Avec plaisir mon cher

Je pris son bras avec un léger sourire sur le visage et le laissa m'entraîner sur la piste de danse pour éviter d'avoir à supporter tout ce monde et leur regard calculateur

Si tu savais combien mes mains me démangent et combien je me retiens de ne pas leur mettre mon poing dans leur face de coincé du balais pour me regarder comme si j'étais une choses. D'autant plus que lorsque je vois certaine Dame de mon peuple vêtue comme une fille de joie, cela me fait honte murmurais-je toujours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 58
Comptes : Rosas Sky, Calista, Mickaëlla, Opaline
Espèce : Humaine
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 20 Mar - 9:52

Entrons dans la danse
Ce que je pouvais m'ennuyer à mourir aujourd'hui. Je me demandais pourquoi j'avais accepter de venir ici, alors que j'aurais préféré être ailleurs. Mais comme l'avais dit mon supérieur, c'est bon pour ta carrière.

Après lui avoir accordé une danse, je le laissais aller dans son coin, pendant que j'allais me prendre un cocktail aux fruits sans alcool. Il y avait déjà du beau monde de présent avec des tenues chics pour certain, alors que d'autres venaient à moitié nues pour se faire voir.

C'était réellement affligeant de voir ce genre de comportement, mais bon, je n'allais pas juger mes vis à vis, je n'étais pas là pour cela. Je reconnaissais sans mal certaine personne déjà croisé au détour d'un gala, mais aussi de nouvelle tête.

Je reconnue sans mal, l'Amiral Thrawn qui m'avais t-on dit, aimais l'art sous différente forme et semblait être en grande conservation avec une autre personne lui ressemblant de peau, car c'était une femme.

Je voyais bien que non lui de lui, se trouvais un jeune homme qui le surveillait de près,
mais ne semblait être nullement à l'aise ici. Marchant tranquillement, j'envoyais cependant sur les roses et de façon polie les gens qui voulais me parler ou me voir, car je n'étais pas une pièce d'exposition et me chercha un coin calme.

Passavant devant le jeune homme qui semblait veillé sur son supérieur Chiss, je lui tendis un verre de thé glacé, tout en gardant mon jus de fruits dans la main.


Vous avez l'air autant à l'aise qu'un poisson que l'on viens de sortir de l'eau.
lui souriais-je avec douceur.

J'ai l'impression que je ne suis pas la seule à ne pas se sentir à ma place pour ce jour festif


©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 142
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Jeu 22 Mar - 10:52

On pouvait compter presque dix uniformes au mètre carré et autant de personnes à tourner autour, entre les assistants, ceux qui cherchaient à se faire bien voir et encore d’autres personnes. Pourquoi Manaan, pour la plus importante fête rassemblant les hauts gradés, et pas Coruscant ? Cette question préoccupait Eli, tandis qu’il évoluait avec lenteur entre les personnes en devant parfois en saluer quelques unes. Chaque année, la plus grande fête, celle qui attirait tous ces hommes et femmes, se déroulait dans le palais Impérial de la ville-monde, c’était comme une tradition qui s’était imposée dès le début et il n’y avait jusqu’alors jamais eu la moindre exception. Pourquoi ce changement, pourquoi précisément cette année, où était le piège ? Plongé dans ses pensées, Eli ne remarqua pas tout de suite que quelqu’un s’était approché et cilla en voyant une femme lui tendre un thé glacé, qu’il prit par automatisme.

– Vous avez l'air autant à l'aise qu'un poisson que l'on vient de sortir de l'eau. J'ai l'impression que je ne suis pas la seule à ne pas se sentir à ma place pour ce jour festif.

– Oh… Ce n’est rien, je vous remercie.

Ça se voyait tant que ça … ? Bon, soit, peut-être un peu, mais il avait ses raisons. La première, bien évidemment, était qu’on pouvait retrouver dans cette salle tout le gratin de l’élite militaire et politique de la galaxie, ou quasiment toute, et qu’on ne pouvait pas faire deux mètres sans tomber sur une personne ayant le pouvoir de vous faire mettre au placard ou évincer dans un coin paumé de la galaxie à jamais sur un simple caprice. La seconde raison était qu’il ne pouvait pas ouvrir la bouche pour parler sans dévoiler un accent de l’Espace Sauvage dont il n’était jamais parvenu à se débarrasser et qui le rendait aussitôt méprisable aux yeux des personnes du Noyau. La troisième raison était qu’il ne comprenait pas pourquoi Thrawn s’était obstiné à le traîner ici alors qu’il n’avait pourtant pas besoin de lui. Il rendit un sourire poli à la jeune femme, incapable de savoir si elle était une politique, une assistante de sénateur ou encore autre chose, ce visage lui était inconnu.

– Je m’appelle Eli Vanto, se présenta-t-il en lui tendant la main. Et vous-même ? Pourquoi ne pas vous sentir non plus très à l’aise ?

Il n’avait pas précisé vraiment pourquoi il était là puisque c’était inutile, son uniforme suffisait à lui seul, en revanche, ce genre de détails était plus compliqué à découvrir avec les femmes venues en robe de soirée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 131
Espèce : Humain
Âge rp : 84 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Jeu 22 Mar - 11:38

Pour le moment, aucun incident n’était encore à signaler, pour le moment, du moins… Peut-être que les Rebelles n’avaient encore personne issu d’une époque future pour les tenir en alerte, peut-être en avaient-ils une et se préparaient à passer à l’action, impossible encore de le savoir… Car son espionne avait faillit. Il en avait enfin la confirmation officielle, la couverture de Mara Jade avait volé en éclats et elle avait été arrêtée par les Rebelles. Retenue on ne sait où, pour le moment. Dire que l’Empereur était mécontent serait un euphémisme… Il était plus que furieux, bien que son visage habituellement impassible n’en dévoile rien. Cette femme, il l’avait sélectionnée dès le plus jeune âge pour ses aptitudes, il l’avait entraînée, il avait veillée à ce qu’elle reçoive l’entraînement nécessaire et des connaissances de la part des meilleurs, il l’avait faite porter à un niveau élevée pour qu’elle devienne une de ses Mains, il l’avait entraînée au maniement du sabre et de la Force, sans pour autant pousser ce dernier point et faire d’elle une Sith, et voilà qu’elle était si bêtement capturée ?! Palpatine avait tout d’abord eut beaucoup de peine à y croire puis il lui avait fallu se rendre à l’évidence. Son espionne était sous les verrous.

Sans doute s’en doutait-elle déjà mais il valait à présent bien mieux pour elle que l’Empereur ne lui remette jamais la main dessus… Tout ce que les Rebelles pourront lui faire endurer comme tortures ne sera jamais de valeur en comparaison de ce que lui-même comptait lui faire subir en paiement de son échec. Sheev pouvait se montrer tout particulièrement… créatif lorsqu’il souhaitait se venger d’une personne et lui faire connaître la pire des douleurs possibles. Une créativité en partie inspirée par son ancien maître, il est vrai, quand bien même il ne l’avait pas attendu pour se venger, autrefois, de sa propre famille, tout particulièrement de son père. Mara devait être consciente de cela, il espérait vivement qu’elle éprouvait cette peur et comprenait, au plus profond d’elle-même, combien son maître était déçu et en colère. Elle avait le choix entre rester sagement emprisonnée chez les Rebelles en attendant d’être pulvérisée avec eux et leur base, une mort somme toute très clémente et rapide, ou bien s’évader, être retrouvée puis passer un moment avec son maître afin de comprendre à quel point il était en colère contre elle. Un sourire mauvais éclaira le visage mutilé du vieillard, tandis qu’il imaginait leur futur tête à tête.

Loin de ces considérations, un autre sport l’attendait présentement, à savoir le Jour de l’Empire. Le choix de Manaan n’était pas innocent, il restait simplement à savoir si sa cible allait foncer droit dans le piège, à Coruscant, ou non… Pour être honnête, il en doutait, mais cela valait le coup d’essayer. Palpatine se leva doucement lorsqu’ils arrivèrent, puis partit jusqu’à la navette avec la garde pourpre, en silence. Dix-neuf ans que cet Empire était édifié. Et des années que les Rebelles se comportaient telle une poignée de moustiques agressifs piquant ça et là sans jamais pouvoir mener une véritable opération d’envergure et de taille à secouer l’Empire dans son ensemble. La Rébellion avait pourtant une utilité, une forte utilité même, c’était bien pour cela que sa destruction définitive n’était pas encore une priorité de l’Empire. Palpatine y songeait tout en descendant de la passerelle, accompagné de sa garde et d’autres dignitaires et militaires, en avançant vers le le lieu de la fête. Bien des personnes étaient déjà arrivées, comme il le vit en entrant. Cette fête, qui n’en était pas vraiment une, attirait autant de dignitaires hauts placés que de profiteurs cherchant des promotions, il devait également y avoir quelques espions, ici et là. Les soldats avaient reçu pour ordre de ne pas les tuer aussitôt, Palpatine espérait découvrir comment Mara s’était faite avoir…

Ses soldats personnels étaient suffisants à eux seuls pour faire bouger du chemin pas mal de curieux ou de ceux que l’Empereur n’avait guère envie de voir. Il ne s’arrêta que pour saluer Tarkin, tout d’abord, une considération particulière pour un vieil ami, et lui glisser un mot en privé, avant qu’il n’aille s’asseoir dans le fauteuil prévu pour lui, non loin de la piste de danse. A côté de tous ces hommes et femmes en tenue d’apparat, dans leurs uniformes ou bien en vêtements de soirée, lui-même semblait tout particulièrement austère et rigide. Entièrement vêtu de noir, une capuche jetant dans l’ombre les traits de son visage, il ne donnait guère envie de l’approcher. Son regard passa dans un premier temps avec attention sur les personnes présentes à ce bal. Dame Lunariss était difficile à manquer, en compagnie de l’officier Lancot. Il avait ouïe dire que tous deux avaient joints leurs forces pour la capture des deux cibles, Organa et Skywalker…. Des captures dont il n’avait encore aucun résultat. Dans le cas de Skywalker, nul doute que les autres membres de sa famille devaient l’obliger à être plus prudent. Quant à la princesse… Elle fera une erreur, tôt ou tard, tel était son caractère. Et il était, par ailleurs, bon de la laisser un peu mijoter avec ces pouvoirs qu’elle ne maîtrisait pas.

L’autre couple, qui n’en était d’ailleurs pas un, était composé de Thrawn et Veeren, tiens donc. La voilà revenue en ces régions de la galaxie, comme elle l’avait assurée lors de leur dernière et brève rencontre, au temps de la Guerre des Clones. Si elle espérait la paix entièrement revenue, elle risquait d’être déçue. Néanmoins, beaucoup de points avaient été réglés… Palpatine ne s’intéressait pas aux Chiss pour le moment, ses préoccupations étaient autres, donc qu’une alliance se fasse ou non n’était pas le sujet prioritaire. Le statut quo, chacun chez soit en s’ignorant mutuellement, était convenable pour le moment. D’ailleurs, puisque Thrawn était là, son précieux « interprète » devait être là aussi. L’Empereur le repéra peu de temps après, un léger sourire narquois étirant ses lèvres, avant qu’il ne passe sur les autres invités. Menu fretin et beau monde se côtoyaient. Tarkin avait même emmené sa bonne amie, une attirance qui dépassait l’Empereur. Enfin, tant que cela n’empêchait pas le Grand Moff d’accomplir son travail, peu importe. Il ne voyait pas encore le colonel Yularen, peut-être n’était-il pas arrivé… L’Empereur aimerait aussi observer de plus près leur petit ascendant à problèmes, ce cher pilote.

En attendant, voyons voir un autre point. Il envoya une personne aller lui chercher le lieutenant Lancot et Dame Lunariss, son regard brillant d’une lueur jaunâtre plus vive tandis qu’il patientait. Une fois les deux amenés devant lui, il prit un bref instant de silence pour les observer. La dame Sith était égale à elle-même, le lieutenant, lui, lui semblait plus nerveux.

– J’ai cru comprendre que vous aviez unis vos forces, dit-il d’un ton bas. Où en êtes-vous dans vos recherches ? Il serait de bon ton que vous ne tardiez pas trop. Je suppose que vous n’avez pas pensé à utiliser Solo ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 24
Espèce : Humain
Âge rp : 25 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Jeu 22 Mar - 18:35

Nous nous étions éloignés en direction de la piste de danse, Calista manifestement heureuse d’échapper à toutes ces manœuvres politiques et ces regards. Tout en dansant nous badinions, sur la soirée et les invités, qui nous dévisageaient avec insistance et de son ressenti sur d’autres invitées à la tenue plus que légère.

Tout en tourbillonnant sur la piste, je regardais le monde qui nous entourait, je sentais les regards à la fois concupiscents et méprisants qui pesaient sur nous. Et la Twi’lek rouge plus dévêtue que vêtue n’arrangeait pas les choses. C'était une des rares choses que je ne supportais pas dans cet Empire. Ce mépris envers l'autre. Ce mépris généralisé. Quiconque déplaisait était méprisé. J'étais sans doute méprisé également pour oser venir dans cette soirée, m'afficher au bras d'une Twi'lek. Bah. Qu'ils s'étouffent de leur mépris. Je revins à ma compagne.

"- La plupart vous considèrent comme une moins que rien, un autre partie vous considère comme un objet sexuel. Pour le reste, nombreux sont ceux qui vous considèrent comme les deux à la fois. La haute société de l’Empire…" soupirai-je.

Nous continuions à danser, tournant entre d’autres couples, notre couple attirant la plupart des regards. Peu m’importait leurs regards méprisants, danser avec elle, sentir son corps contre le mien, pouvoir l’enlacer.  Voilà qui valait bien leur mépris. Ah elle était belle la haute société de l'Empire, avec ces aristocrates puants et méprisants… Cette soirée symbolisait le monde que je n’aimais pas, les raisons pour lesquelles j’avais fui ma planète et ma famille pour l’armée.

"- Mais si vous voulez savoir, la plupart vous détestent parce que vous êtes commandante d’un Croiseur. Repris-je d’un ton plus bas. A leurs yeux vous cumulez les tares, vous êtes une femme et une non-humaine. Et malgré ça vous  commandez un Croiseur.  S’ils vous détestent, c’est parce que vous leur renvoyez au visage leurs propres vices et leur propre mépris, lançai-je avec un léger mouvement pour désigner notre entourage, vous êtes l’incarnation même de leur stupidité et de leurs craintes, vous êtes la preuve que leurs considérations racistes et misogynes sont infondées, vous mettez leur monde et leurs croyances en péril… Et pour ça ils vous détestent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 126
Espèce : Muun
Âge rp : 75 ans (Possession, Esprit de Force)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Jeu 22 Mar - 20:50

Expérimenter sur soi-même était aussi amusant qu’expérimenter sur les autres, la phase d’adaptation à ce nouveau corps avait pris un certain temps pour le Sith. Il en était, pour le moment, satisfait, les capacités physiques étaient loin d’être mauvaises et la hauteur assez appréciable, il s’en contentera pour le moment. Plagueis s’était beaucoup amusé à tester les limites physiques et à réfléchir à comment les repousser, tout en goûtant longuement à son propre sang, ravi par son odeur âcre, la touche de fer prononcé et de sel. Les jours qui avaient suivi sa prise de contrôle de ce type avaient été assez éprouvants, même pour lui, car l’esprit de l’instructeur s’était débattu et avait lutté autant que possible contre la possession. Un homme si vigoureux et combatif que voilà, il s’était éteint après une bataille acharnée, partant rejoindre la Force en lui laissant son corps à disposition. Brave garçon.

Le seigneur Sith avait mis du temps à retrouver un équilibre mental à peu près solide en sortant de son tombeau puis durant la période d’adaptation. La colère l’avait rongé comme un long poison et sa précédente réincarnation ne lui avait pas arrangé l’esprit, bien au contraire. Mais qu’importe ! Une fois un nouveau sabre reconstruit, il s’était mis en quête de sa prochaine destination, et surtout, de ses prochaines et douces expériences. Si seulement il pouvait trouver un assistant répondant à tous ses critères… L’ancien Muun était occupé sur Manaan depuis déjà plusieurs jours, à charcuter l’espèce locale par curiosité, lorsqu’il était sorti de laboratoire  de fortune pour découvrir qu’une fête s’y préparait. Une fête ! Avec plein d’ennemis présents, plein d’opportunités de tester ses poisons et petits breuvages ! Mais aussi d’apprendre ce qui s’était passé dans cette galaxie, le temps qu’il était resté dans son tombeau.

L’assistant d’un Moff, qu’il avait attrapé lorsqu’il était sorti de sa navette, lui avait gentiment cédé son invitation, après que le Sith se soit servi de lui pour tester la rapidité avec laquelle la chair humaine pouvait se décomposer lorsqu’on utilisait la Force pour détériorer puis décomposer les cellules la composant. C’était comme un de ces jeux de briques, où on enlevait pièce par pièce pour démolir l’ensemble. Ce petit jeu lui avait fait manqué le début de la fête, mais bon, il avait de toute façon dû arrêter lorsque l’odeur avait alerté les gardes. Plein de morts, déjà, que des troubles-fête. Plagueis avait dû même jeter sa veste, qui puait la mort à plein nez, pour en voler une autre à un autre type. Puis enfin vint le temps de se rendre à la petite partie. Sitôt entré, il vit son ancien apprenti, occupé avec une autre Sith et un type humain, à discuter.

Plagueis n’en fit aucun cas, cherchant plutôt sur qui il allait tester l’un des nombreux poisons qu’il trimbalait en permanence avec lui, des poisons dont il était très fier et qu’il avait conçu personnellement. Impérial ou espion potentiel, peu importe ! Il était là pour travailler mais aussi s’amuser. Il testa tout d'abord d'en glisser un rapidement dans le verre d'un gamin qu'il croisa mais celui-ci bougea au même moment, l'empêchant de finir le geste. Raah ! Sentant que le déséquilibre mental le guettait à nouveau, il s’obligea à arrêter non loin du buffet, respirant trois fois longuement, s’aidant de la Force pour rester stable. Peut-être que parler à quelqu’un l’aidera à ne pas trop se laisser aller ? Il s’approcha donc au hasard d’une des femmes seules, une qui n’était pas en robe de soirée mais en costume de cérémonie, avec une longue veste bleue et épaulettes dorées, les cheveux noirs coupés courts, et s’inclina à moitié devant elle.

Madame, accepteriez-vous de m’accorder cette danse ?

Bien plus que danser, il désirait surtout tester un petit poison sur elle, ce qu’il fera sûrement, d’ailleurs, si elle déclinait. Expérimenter ses jouets était bien plus captivant que causer ou danser. Reste calme, on dit… Il essaya d’imiter les humains dans les mimiques qu’ils prenaient, quand ils voulaient avoir l’air aimable, mais cela lui donnait un air plus dément qu’autre chose.

__
Dés

_________________


"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 112
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Ven 23 Mar - 16:34

C’était le même sentiment qui l’avait accompagné, lorsqu’il avait atterri en prison, ce sentiment d’injustice mêlé à la colère, avec une touche de lassitude, sans oublier bien sûr le « Pourquoi les choses se passent ainsi ? » qui ne quittait pas votre esprit. La colère s’ajoutant à la colère, la cassure se creusait avec l’Empire et le gouffre semblait ne plus vouloir arrêter de grandir. Lorsque Soontir pénétra dans la salle de bal, ne venant que pour jouer un rôle et pour suivre les « conseils » du colonel Yularen, le dégoût lui remuait l’estomac avec une certaine violence, quand bien même seule une personne le connaissant très bien pourrait lire dans son regard la révolte grandissante qui le hantait. Il avança comme un automate, saluant ceux qui se trouvaient sur sa route en un automatisme réglé comme une horloge, là sans être là, plongé dans un rôle comme s’il n’était qu’un acteur jouant un énième drame de plus. Un acteur qui donnerait tout pour pouvoir hurler librement.

Les récents événements lui avaient donné grain à moudre, il avait plus réfléchi à sa situation durant ces derniers jours qu’il ne l’avait fait ces dernières années. Les ennuis avec la hiérarchie, il en avait l’habitude, en revanche, des ennuis arrivés par ces failles, par la Force, par une famille qu’il n’avait jamais demandée et qui pourtant était là, raccrochée à son ombre, attachée à lui à chacun de ses pas… Le choc avait été dur, car apprendre si brutalement qu’on était associé à ceux désignés comme « la plaie » de la galaxie, ce n’était pas anecdotique. Mais qu’y pouvait-il ? La réponse était évidente : Rien. Rien du tout, c’était comme ça, s’il avait au moins compris une chose grâce à ces failles, c’est que la Force était bel et bien une entité assez puissante pour vous ancrer dans une voie envers et contre tout. Il pouvait se débattre, il n’y changera rien. Cette fameuse Force à laquelle il avait à peine cru et qui, aujourd’hui, bouleversait sa vie alors qu’il n’y était même pas sensible.

Ce qu’on exigeait de lui, c’était la loyauté. « Vous n’avez pas choisi d‘être attaché à cette famille, on vous comprend, et ce n’est pas grave. Il suffit juste de nous aider à lutter contre elle, vous ne serez pas inquiété. » Oui, c’était très simple. Il était un pilote Impérial, il avait réussi à transformer un escadron de renégats en un escadron d’élite, son devoir était de servir la Marine. Tout ce qu’il avait à faire, c’était de poursuivre comme avant, et le moment venu, aider à piéger les ennemis de l’Empire, dont ce fameux descendant sorti tout droit d’une faille, cet adversaire des Siths. Après tout, il ne lui devait rien. Une logique simple et implacable, une logique des plus saines, qui le mettait lui-même à l’abri des représailles et du danger. Un homme raisonnable saisirait l’occasion et comprendrait aussitôt où se trouvait sa place. Et un Corellien refuserait de plier la nuque et attendre que la tempête passe sans lever le petit doigt.

Non, il n’avait jamais voulu ça. Et non, il n’acceptait pas pour autant de contribuer à piéger sa propre descendance ou à la faire souffrir. A quel point fallait-il être le dernier des salauds pour faire ça ? Pour le moment, il la fermait, il gardait profil bas, mais la colère n’en était pas moins là. Soontir, arrêté près du buffet avec quelques autres pilotes, porta un instant le regard sur le bracelet qu’il avait fait réparer et qu’il portait de nouveau, comme un rappel brûlant qu’une autre voie était possible. Il discutait d’un ton égal avec le lieutenant Gimm, ancien camarade de promotion arrivé sur le tard à l’académie de Skystrike car il avait d’abord fait ses études sur Coruscant, à la Royale Impérial Académie. Un très bon pilote, il fallait le dire, parfois arrogant et agaçant, mais doué dans ce qu’il faisait.

– Regardez qui voilà, murmura-t-il tout à coup.

Fel se figea à moitié en voyant l’Empereur entrer à son tour dans la salle, puis s’écarta innocemment pour ne pas prendre le risque de se retrouver dans son champ de vision. Non loin du buffet, caché par le groupe qui l’entourait et la configuration de la salle elle-même, il se sentait bien plus en sécurité qu’ailleurs, plus exposé. Au moins était-il certain que l’Empereur ne l’avait pas vu. Les autres semblaient n’avoir rien remarqué, continuant de parler et d’échanger les derniers ragots appris cette soirée. Soontir ne participait plus vraiment, plongé dans de sombres pensées. Tout à coup, un frisson de peur lui électrocuta brusquement l’échine et il sursauta, exactement de la même façon qu’une bonne partie des personnes autour de lui. Qu’est-ce que… Laissant retomber son verre sur un bout de table, il bougea enfin de sa « cachette », cherchant à comprendre ce qui venait de se produire.

– Sergent ?

– Tout va bien.

En réalité, il n’en était pas sûr, c’était comme si un petit malin avait d’un seul coup jeté une eau glaciale dans les nuques de tous les participants à la soirée. Alors qu’il ne s’était rien passé, tout était comme auparavant. Soontir s’écarta à temps pour ne pas percuter Vanto, sur sa route, s’excusant d’un signe de tête.

– Navré, lieutenant-colonel. Et bonsoir, madame.

Il ne repérait rien de particulier, peut-être avait-il tout simplement rêvé ? Trop plongé dans ses pensées et donc il avait imaginé ce frisson ? Possible… Ce devait être les nerfs… Ah, bon sang, il ferait bien mieux de se reprendre, sous peine de quoi, ça allait mal finir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 58
Comptes : Rosas Sky, Calista, Mickaëlla, Opaline
Espèce : Humaine
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Ven 23 Mar - 17:14

Wynssa Starflare a écrit:
Entrons dans la danse
Je buvais mon verre tranquillement,  tout en observant les gens aller et venir, danser, discuter ou même comploter

Avec plaisir lui souriais-je avec douceur.

Prenant une gorgée de mon jus de fruit, je l'écoutais se présenter avant de faire moi même une petite présentation rapide

Wynssa Starflare, ravie de vous rencontrer. Quant à pourquoi je suis ici? Parce que mon supérieur pense qu'il faut que je sois proche de mon public, que je vienne à sa rencontre pour rester à l'affiche

Soudain, l'ambiance sembla se glacer légèrement, comme si un courant d'air avait jeté un froid. L'Empereur en personne était venue, ce qui confirma alors les dires de mon frère.
J'hésitais vivement à l'avertir sur sa présence, mais au final je préférais ne rien dire et attendre la suite.


Ho, et bien quel invité surprise. Je ne pensais pas avoir la chance de voir un jour l'Empereur en personne

Alors que j'allais terminer mon verre, que je remarquais un jeune homme avec un comportement étrange qui avait manqué de juste de bousculer mon vis à vis avec qui je discutait

Bonsoir...Vous allez bien ?


©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 143
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 24 Mar - 17:15

J'avoue ne pas m'être attendu à beaucoup de chose en venant ici. De fait, j'avais abordé cette mission comme une bataille dans laquelle vous êtes jetée sans préparation. Cela évite d'avoir des pré-requis et de se laisser distraire ou surprendre trop facilement. J'avais donc pu noter la présence d'autant de gradés ici sans trop sourciller. L'apparition d'une sith, reconnaissable à ses nombreux tatouages et à sa peau rouge, ne me choqua pas non plus. Toutefois, je n'aurais jamais pensé que l'empereur viendrait en personne. J'aurais cru qu'il participerait aux cérémonies sur Coruscant avec ses fidèles et flagorneurs courtisants.

J'eu une seconde surprise quand je ressentis une aura malsaine apparaître, toute proche de moi. J'en identifiais rapidement l'origine qui s'approcha de moi. Un humain, banal, même pas en tenue militaire. Je parvins à rester maîtresse de moi car ce n'était pas la première fois que je ressentais cela. Non, je l'avais senti à Alderaan, quoi que plus faiblement alors. Cet homme était donc présent là-bas ce jour-là.


Madame, accepteriez-vous de m’accorder cette danse ?

"Cela aurait été avec plaisir, monsieur, mais on m'en a déjà réservé une."

Je tournais un peu la tête, repérant juste à côté de nous un trio d'individu. Une humaine dans une jolie robe rouge accompagnée de deux officiers. Un sergent et un lieutenant colonel, deux grades que l'on pouvait trouver étrangement bas parmi une telle foule. Décidant que c'était une chance à ne pas rater, je m'écartais de l'important à l'aura bizarre et m'avançait vers eux.

"Ah, lieutenant-colonel vous revoilà. Vous m'aviez promis une danse non ?"

Sans attendre, je lui pris la main dans une des miennes, gantée de blanc, posant mon autre main sur sa hanche, je l'emmenais vers la piste de danse en débutant celle-ci. Je ne lui laissais pas trop le choix, j'en étais un peu navrée pour lui. Maintenant, pourquoi l'avoir choisi lui pour me sauver de l'indélicat importun ? Tout simplement parce que, peut-être, j'en apprendrais plus de sa part. Une fois que je l'eu amené au milieu de la petite foule, je lui souris, gentiment, en m'excusant de mon attitude.

"Veuillez me pardonner pour ce petit piège mais je me sentais un peu oppressée par cet homme et je n'ai pas vu d'autre manière de m'en débarrassé. Au passage, je m'appelle Noïn, instructeur et assistante du monde de Karokum."

Je doutais qu'il ait entendu parlé de ce monde. Moi, je le connaissais un peu : on y avait mené un rude combat contre les mandaloriens, s'en faisant chasser mais en ayant vendu chèrement notre peau. J'étais seulement capitaine à l'époque. De ce que m'en avait dit les renseignement, Karokum n'avait pas changé depuis ces trois milles et quelques années. C'était toujours un monde montagneux et désertique, peuplé d'une petite colonie de quelques milliers d'humains, vivant en revendant les minerais, même pas de premières importances, qu'ils arrivaient à extraire des nombreuses mines ouvertes.

_________________
DC : Larin / Vincent Santel / Thrawn Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrons dans la danse ( ouvert à tous )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Entrons dans la danse.
» La Petite Maison dans la prairie .. [OUVERT A TOUS ♥]
» Intru dans un jardin ouvert au public ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Bordure Intérieure :: Manaan-
Sauter vers: