Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Entrons dans la danse ( ouvert à tous )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Stratège Ultime
avatar
Messages : 350
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 24 Mar - 17:49

– Grand Amiral Mitth’raw’nuuodo, donc ? Je vois que les choses ont bien marché, pour vous. J’avoue que je ne pensais pas que vous attendriez ce genre de responsabilités, étant donné que cette armée exige plus de sens politique que militaire. Enfin… Vous m’évitez au moins de devoir vous chercher dans toute la galaxie.

Le chiss inclina légèrement la tête. C'était, après tout, une légère forme de compliment.Lui-même n'en voyait pas tellement. Il avait bien saisi que la majorité des officiers haut gradé l'étaient par choix politique plus que par à un talent quelconque et que ses propres compétences surclassaient largement le niveau des autres.

Je cherche à mesurer les forces en présence, pour des alliances potentielles. Les menaces se resserrent, aux frontières de l’Ascendance. Il y a un point sur lequel je suis plus d’accord avec vous, aujourd’hui, c’est qu’il faut parfois accepter de dévier de certains principes.

"Je comprends votre présence en ce lieu. Je pense, en effet, pouvoir vous donner un apperçu de la puissance de l'empire et de celle des rebelles."

L'amiral non-humain ne parla pas de ce qu'il restait des confédérés. Privés de meneur, ils ne valaient guère mieux que des pirates pour le moment. Et puis, leurs actes n'ont jamais été à la hauteur de leur puissance jusqu'à maintenant. Il restait à attendre de voir ce qu'ils allaient faire. Thrawn en tout cas attendait.

"Mais pas ici, toutefois. Cela prendrait du temps et les gens se feraient des idées quand à la relation existante entre nous. J'ai noté que les humains sont friands de fausses rumeurs. Puis-je vous inviter à en discuter dans mes quartiers, à bord du Chimaera ?"

Le chiss prévoyait déjà de la faire monter en autorisant à son vaisseau de se poser sur sa plate-forme personnelle. C'était un privilège de grand amiral d'avoir un espace réservé pour sa navette personnelle, ou pour accueillir des invités de marque. Hors, une Aristocra chiss était une personne on ne peut plus important. De l'agitation se fit et le silence s'installa alors que l'Empereur Palpatine faisait son entrée dans la pièce, à la surprise générale.

La garde pourpre s'arrangea pour lui ouvrir un chemin dans la foule. Les yeux aiguisés du chiss lui permirent de voir son supérieur se pencher un peu vers le grand moff avant de reprendre sa route vers le trône que l'on venait à peine d'installer pour lui.


"On dirait que ce bal va devenir... étrange. Puis-je vous être utile à autre chose, Aristocra Sev'eere'Nuruodo ?"

Le chiss regarda, discrètement, un duo s'avancer vers l'empereur. Il ne les connaissait pas mais il n'eut aucun mal à deviner ce qu'ils étaient. La twi'leck arborait des tatouages semblables à ceux observés sur des artefacts sith et le lieutenant devait probablement faire parti d'une unité des renseignements, à voir sa démarche prudente et ses regards soupçonneux. Le chiss nota aussi que plusieurs de ses confrères de blancs vêtus se regroupaient dans un coin de la salle, en jetant des regards furtifs vers l'empereur.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn theme
DC : Julia Démétriès/Vincent Santel/Meetra Surik/Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 24 Mar - 21:36

– Wynssa Starflare, ravie de vous rencontrer. Quant à pourquoi je suis ici ? Parce que mon supérieur pense qu'il faut que je sois proche de mon public, que je vienne à sa rencontre pour rester à l'affiche.

Oh, elle était actrice ? Il poussa un peu le sujet, pour être bien sûr, car il ne la reconnaissait vraiment et songeait que ça devait être vexant pour une star qu’on ne remette pas du tout du tout son visage, même si ce n’était pas l’intention de base. Dans le même temps, Eli ne pensait pas avoir déjà assisté à ce genre de spectacles une seule fois dans sa vie toute entière. Même enfant, sur Lysatra, on s’amusait à des jeux avec des amis, en famille, pour les grandes fêtes marquant différentes périodes de l’année ou lors des deux foires annuelles, et ça se passait presque toujours au grand air. Décrit ainsi, cela sonnait vraiment « paysan », oui. Un mouvement se fit soudain dans la foule et le jeune homme tourna la tête, écarquillant un peu les yeux en voyant l’Empereur en personne fendre l’assemblée jusqu’au trône installé pour lui, en s’arrêtant qu’une fois en chemin pour saluer le Grand Moff Tarkin.

Cette entrée était des plus surprenantes, Eli avait bien sûr entendu les rumeurs sur cette venue mais il n’y avait pas apporté beaucoup de crédits, pensant que Palpatine resterait sur Coruscant. Les mêmes sentiments que la première fois qu’il l’avait vu de près le tiraillaient, aujourd’hui, en regardant le vieillard. Sa tenue ne démontrait aucun signe particulier, pourtant on pouvait facilement ressentir qu’il était puissant. Il y avait aussi ce regard dérangeant, inchangé malgré ces dernières années écoulées. Eli rouvrait la bouche lorsqu’un violent frisson de peur le parcourut de la tête aux pieds, peu de temps après que l’Empereur ait fait son entrée. Cela venait de lui … ? Ou… Un peu perdu, il vit arriver Fel l’instant d’après, lui aussi affichant une expression perturbée, et ne regardant pas vraiment où il allait. Eli ne s’était qu’à moitié attendu de le voir ici, cela dit, il avait toutes les raisons d’être stressé. Bien que ça n’arrange pas son cas, allait-on dire.

– Navré, lieutenant-colonel. Et bonsoir, madame.

– Bonsoir...Vous allez bien ?

– Vous devriez vous détendre, sergent Fel, glissa Eli presque aussitôt. Ce sera mieux pour vous si vous montrez que vous vous amusez, ici.

Quand bien même il n’était pas là pour vraiment s’amuser ou se détendre, quelle importance, du moment qu’il s’efforçait de le faire croire. Qu’il montrait à tout le monde qu’il n’était pas contre l’Empire ni tous ses organes de contrôle, de sécurité et de combat. Vanto déposa son verre sur le plateau d’un serveur qui passait, commençant à faire les présentations dans l’espoir de détendre un minimum le sergent, lorsqu’une jeune femme en tenue de cérémonie s’approcha vivement de leur petit groupe et lui lança qu’il lui avait promis une danse. Heu … ? Pardon ? Avant même qu’il ne puisse répondre quoi que ce soit, elle lui prit la main et le tira littéralement sur la piste, commençant presque aussitôt à danser. Que, elle, pardon ?! Il répondit par automatisme à son sourire, tout en essayant de comprendre ce qui lui avait pris.

– Veuillez me pardonner pour ce petit piège mais je me sentais un peu oppressée par cet homme et je n'ai pas vu d'autre manière de m'en débarrasser. Au passage, je m'appelle Noïn, instructeur et assistante du monde de Karokum.

– Il n’y a pas de quoi, répondit-il en reprenant ses esprits. Je m’appelle Eli Vanto, je suis l’assistant du Grand Amiral Thrawn.

Il lança un long coup d’œil par-dessus l’épaule de Noïn pour repérer de quel individu elle pouvait bien parler. L’actrice et le sergent n’étaient pas bien loin, en bord de piste, et autour d’eux… Le seul qui lui semblait « louche » était un homme, Humain, avec une tenue un peu froissée et qui avait une tête où s’étalait un sourire de dément. Revenant à l’instant présent, il s’excusa dans un murmure car il ne savait pas vraiment bien danser. Il n’avait jamais eu de cours là-dessus à l’académie de Myomar et n’en avait pas eu l’occasion non plus à la Royale Impériale Académie. De toute manière, apprendre à danser était surtout utile pour les officiers comme les généraux ou amiraux qui se rendaient souvent dans ce genre de petites fêtes.

– Cet homme a voulu vous agresser ? Si c’est le cas, vous devriez contacter la sécurité, pour qu’il soit jeté dehors. Je peux vous accompagner pour trouver un agent du BSI.

Même si ce type était un sénateur un peu bizarre ou un Gouverneur d’il ne savait quelle planète, le BSI avait un pouvoir suffisant pour lui faire quitter cette soirée et s’assurer qu’il ne cause plus jamais d’ennuis à personne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Sam 24 Mar - 21:51

– Bonsoir...Vous allez bien ?

– Vous devriez vous détendre, sergent Fel. Ce sera mieux pour vous si vous montrez que vous vous amusez, ici.

Merci beaucoup pour le conseil ! Oui, c’était exactement ce qu’il était censé faire et il le savait très bien. D’autant plus que pour éviter de se faire remarquer, il fallait justement veiller à s’occuper et à garder les yeux fixés avec soin vers d’autres horizons plutôt que vers les personnes qu’on cherchait à éviter. Le lieutenant-colonel commençait à peine à faire les présentations qu’une femme débarqua sans crier gare et l’entraîna aussi sec avec lui dans une danse, avant même que quiconque ait eu le temps de parler. Tiens donc, il n’était pas le seul à essayer de fuir quelqu’un. Ou quelque chose. Soontir adressa un sourire poli et plus posé à Wynssa, s’inclinant légèrement.

– Navré, madame, je ne voulais pas paraître si brusque. Simplement, certaines situations peuvent être éprouvantes. Permettez-moi de me présenter dans les formes, je me nomme Soontir Fel, je suis sergent instructeur, pour des cadets destinés à devenir pilotes de chasseurs stellaires. Je fais parti de l’escadron 181.

Lorsqu’on observait cette salle, on sentait bien que les petits gardes comme lui n’avaient absolument pas leur place dans cette soirée, avec tous ces pince-fesses, ces snobinards, ces hauts généraux, amiraux, officiers de tous bords et de toutes les sections de la Marine Impériale, jusqu’aux plus obscures et dangereuses, tels les services de renseignement et d’interrogatoire. Soontir avait autant sa place ici qu’un agneau qu’on viendrait de jeter dans la fosse aux lions, le décalage n’en était que plus violent encore avec son état actuel, au bord de la révolte complète et définitive. Un détail curieux le sortit de ses pensées, néanmoins, en regardant plus attentivement l’actrice, qui devait avoir à peu près le même âge que lui. Elle avait des yeux marrons foncés, noirs, qu’il lui semblait avoir déjà vus quelque part.

– C’est un peu étrange, vous me rappelez quelqu’un que j’aurai connu par le passé. Mais c’est peut-être simplement parce que j’ai dû visionner un de vos spectacles. Puis-je vous demander d’où vous venez ? Pour ma part, je suis Corellien.

Et fier de l’être, voilà bien pourquoi la précision était importante à ses yeux. Malgré tout ce qui avait pu se produire et même si sa planète natale avait connu des remous brutaux, ces derniers temps, il lui restait attaché et fidèle. Quoi qu’il arrive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 25 Mar - 9:22

Je me laissais porter par la musique, c'était tellement agréable et puis mon compagnon dansais vraiment divinement bien ce qui me changeais pour une fois.

Il n'avait pas tord dans ses paroles, c'était ainsi que l'Empire fonctionnait et avait hélas toujours fonctionné. Pourri entièrement de l'intérieur, mais on finissait par s'habituer à force.

J'aime ta franchise, elle est tellement rafraîchissante et tu as raisons. Hors mis certaine haute maison de Ryloth, qui sont plus ou moins libre, mais doivent obéir à l'Empire, le reste ne sert que de main d'oeuvre et divertissement

Il avait raison, on me haïssait clairement, on pensait que j'avais fait usage de mes charmes, que j'étais passé sous le bureau de mon supérieur, mais personnellement du moment que je savais pourquoi j'étais arrivé si haut, leur avis m'importais absolument pas.

J'avais le respect de mes hommes, de mes équipiers, mis à part deux trois crétins, au final ce que je faisais, je l'aimais


Je sais qui je suis, ce que je vaux, leur point de vue ne m'intéresse pas. J'ai obtenue mon grade parce que je l'ai mérité en mission et j'en suis fière. Nous sommes des femmes, mais nous ne sommes pas moins que n'importe quel homme, mais nous devons toujours nous battre pour exister, ce qui ne devrait pas arriver. Tu sais, j'ai même entendu plusieurs fois que j'étais passé sous le bureau de l'Amirale, je ne peux nier qu'il est bel homme, mais celui qui me comble et que mon cœur à choisi c'est toi


Pour choquer, autant choquer jusqu'au bout tout ce petit monde, dans un geste clair et précis. Je me dressais sur la pointe des pieds et posa mes lèvres sur celle de mon compagnon dans un franc baisé passionné

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61
Comptes : Rosas Sky, Calista, Mickaëlla, Opaline
Espèce : Humaine
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 25 Mar - 9:52

Entrons dans la danse
Pour une fois que quelqu'un ne me connaissais pas réellement, c'était rafraîchissant de ne pas tomber sur un fan complètement hystérique et cela me fis sourire légèrement. Avant de pouvoir cependant reprendre la discussion une nouvelle personne s'ajouta à nous deux et semblait être vraiment sur le point de devenir hystérique vue le niveau de stresse.

Avant de pouvoir me retourner vers le jeune Eli, il venait d'être accaparé par une demoiselle en uniforme à une vitesse folle que je me mis à rire de bon coeur


C'est moi où le pauvre viens de faire kidnapper pour une danser?

Je le regardais de loin danser tout en écoutant mon vis à vis s'excuser pour sa brusquerie et enfin se présenter. Tiens, j'avais déjà entendue parler de lui durant plusieurs soirées

Ravie de rencontrer enfin l'homme qui fait râler tout ses vieux gradés par son caractère explosif. Il faut dire que votre réputation vous précède beaucoup. J'ai souvent entendue parler de vous
lançais-je amusée pour l'aider un peu à se détendre et se calmer avant qu'il ne fasse une crise cardiaque Wynssa Starflare pour ma part

Il était vraiment bel homme, plutôt séduisant et venait en plus de ma planète natale, mais ça, je ne pouvais pas le dire, je devais protéger les miens de l'Empire, ainsi que mon frère.


Je suis native de Chandrilla. Ravie de vous rappelez quelqu'un mais j'ignore qui. Si ce sont mes représentations, vous m'en voyez honorer. Vous devriez vraiment songer à vus détendre avant de faire un malaise

Avisant un serveur avec des boissons sur un plateau, je récupérais une coupe d'un vin fruité et la tendis à Soontir

Si vous voulez vous cacher, ayez l'air au moins plus naturel, buvez un verre, ou faites semblant, mais manger aussi, ou alors danser, mais arrêter de courir dans tout les sens lui conseillais-je


©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Lady Sith
avatar
Messages : 294
Comptes : Maât-Atlane, Sarkiss Shan
Espèce : Twile'k
Âge rp : 19 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Dim 25 Mar - 10:56




Alors que le lieutenant et Lunariss discutaient du temps sur Manaan et qu'elle lui vantait les mérites d'une petite thalasso qu'elle avait testé la veille, somme toute une discussion assommante pour quiconque les espionnerait, le temps se figea. Précédé de sa garde l'Empereur fit son entrée. Il semblait autant heureux d'être sur place qu'un crabe en soupe. La Dame Noire savoura les relents de peur qui s'échappèrent des convives. le Grand Moff Tarkin fut le seul à bénéficier d'un mot de Palpatine avant que ce dernier ne rejoigne un siège, sa garde empêchant quiconque d'approcher.

La sith prit une nouvelle gorgée dans sa coupe de champagne tout en reprenant la conversation là où elle l'avait laissé. Puis elle proposa à Lancot d'aller danser. Malheureusement, un garde rouge s'invita. La jeune femelle sourit puis suivit le soldat d'élite. Sa démarche sensuelle provoquant de nouvelles poussées de désir et de jalousie sur son passage. Lorsqu'elle arriva devant Darth Sidious, elle s'inclina légèrement et respectueusement mais toute en malice car cela fit le bonheur des yeux qui purent admirer sa chute de rein.

Tandis que l'Empereur leur demandait des nouvelles, une vague de dangerosité déferla brièvement sur la salle provoquant des frissons sur la peau lisse de la twile'k. Les yeux dorés de la sorcière quittèrent Sidious pour parcourir les convives. La vague fut trop brève pour pouvoir intercepter son émetteur. Elle revint à l'Empereur pour l'interroger du regard. Ce n'était pas anodin et tout le monde semblait l'avoir ressenti, pas seulement les sensitifs, ce qui était encore moins anodin.

Tandis qu'elle examinait la réaction du sith et de sa garde, elle répondit sur le ton de la confidence avec un grand sourire aux lèvres, une idée germant dans son esprit :

- Solo, excellente suggestion.

Comment faire sortir Leïa Organa ? En la rendant malade de jalousie ! Soit elle viendrait elle-même récupérer son précieux contrebandier soit son explosion de colère serait tellement forte qu'elle pourrait localiser sa signature par la Force. En plus, Lunariss n'avait encore jamais visité de prison impériale. Un voyage touristique tout ce qu'il y-avait de plus intéressant !

- Quand à se presser, vous savez ce qu'on dit, plus c'est long...

Une traque rapide laisserait un goût amer à n'importe quel sith. Les préliminaires, c'était important.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 27 Mar - 11:12

– Je comprends votre présence en ce lieu. Je pense, en effet, pouvoir vous donner un aperçu de la puissance de l'empire et de celle des rebelles. Mais pas ici, toutefois. Cela prendrait du temps et les gens se feraient des idées quand à la relation existante entre nous. J'ai noté que les humains sont friands de fausses rumeurs. Puis-je vous inviter à en discuter dans mes quartiers, à bord du Chimaera ?

– Ce sera plus commode, oui. Contactez-moi sur la fréquence classique, lorsque vous en aurez terminé ici.


Elle n’attendait de lui qu’une présentation générale sur l’Empire, actuellement, en ce qui concernait les Rebelles, Se’veere avait bien l’intention d’en trouver deux ou trois qui puissent en parler directement. Elle s’assurait que son confrère n’avait pas oublié le code lorsqu’un nouveau venu fit son entrée, ouvrant la foule avec des gardes en tenue pourpre dans une certaine grâce. Veeren sourcilla intérieurement en voyant au passage son visage très… changé. La dernière fois qu’elle l’avait vu, il était déjà assez vieux, mais aujourd’hui, il portait des traces de blessures, ou mutilations, comme s’il avait la peau brûlée puis lourdement ridée. Cette soirée était si pleine de dignitaires et politiques importants qu’il était bien dommage pour la Rébellion qu’ils ne possèdent aucune arme capable de détruire tout ce petit monde d’un bloc.

– On dirait que ce bal va devenir... étrange. Puis-je vous être utile à autre chose, Aristocra Sev'eere'Nuruodo ?

– Je dirai plutôt « intéressant »,
sourit-elle doucement. En vous souhaitant une bonne soirée, Mitth'raw'nuruodo.

Les intrigues, complots et pièges qui allaient se mettre en place dans cette soirée entre toutes ces personnes, entres elles ou contre des ennemis communs, ne la concernaient pas et ne l’intéressaient pas non plus. Elle avait obtenu ce qu’elle cherchait, c’est à dire une personne fiable pour lui donner des informations. Veeren n’avait confiance qu’en ceux de son propre peuple pour ce genre de choses. Elle salua donc Thrawn tout à fait formellement, ne lui enviant pas le jeu politique auquel il devait s’adonner ici, avant de repartir de son côté. Les regards étaient toujours lourds, si peu discrets pour la plupart…. Veeren avait une nette tendance à mépriser les politiciens, pour être honnête, elle ne consentait à saluer poliment que les soldats et responsables des forces de défense. Les dignitaires politiques étaient bien plus une gêne qu’autre chose, complotant pour leur propre intérêt que pour le bien commun des populations de l‘Empire.

Ressortant de la salle, car elle désirait profiter du rassemblement de tant de vaisseaux, destroyers et croiseurs en orbite pour vérifier certains points en suspens, elle réfléchit tout en marchant à ceux et celles qui, comme Nuru, avaient fait parti de l’Ordre Jedi et qui auraient pu éventuellement survivre. C’était un sujet plus délicat, ceux qui étaient sensibles à la Force ne le criaient pas sous tous les toits… Mais il serait bon qu’il y ait au moins un des leurs, maintenant que le petit était mort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 27 Mar - 11:35

– Ravie de rencontrer enfin l'homme qui fait râler tous ces vieux gradés par son caractère explosif. Il faut dire que votre réputation vous précède beaucoup. J'ai souvent entendu parler de vous.

Sa réputation avait dépassé le cercle militaire pour entrer dans le cercle civil ? Mais lequel de ces vieux croûtons avait donc été se plaindre de lui en soirée, après un énième rappel à l’ordre ? Soontir avait légèrement haussé les sourcils, sans répondre tout de suite, assez surpris de cette réponse. La jeune femme semblait amusée, pour sa part, il se demandait surtout à quoi pouvait bien servir qu’on râle sur le dos des autres auprès de personnes qui n’étaient jamais censées rencontrer celles incriminées. Il devait y avoir, dans cette histoire, un élément supplémentaire non mentionné, comme par exemple, un nombre un peu trop élevé de coupes de champagne ou toute autre boisson du même genre, de celles déliant les langues. Soontir observa de nouveau plus en détail les yeux de la jeune femme. Il l’avait déjà vue quelque part… Pourtant, il ne regardait jamais les spectacles où elle jouait, l’art l’intéressait peu. Du moins, il n’avait encore jamais vraiment pris le temps de s’y intéresser.

– Je suis native de Chandrilla. Ravie de vous rappeler quelqu'un mais j'ignore qui. Si ce sont mes représentations, vous m'en voyez honorée. Vous devriez vraiment songer à vous détendre avant de faire un malaise.

– J’y travaille. Merci.

Il prit la coupe de vin aux fruits qu’elle lui tendit, inclinant la tête légèrement pour la remercier. Ce n’est qu’à ce moment qu’il sut enfin qui elle lui rappelait, son ancien élève, Wedge ! La façon de sourire, qui montait jusque dans les yeux, c’était comme son ancien élève. C’était toujours amusant quand des personnes ressemblaient ainsi à d’autres alors qu’elles ne s’étaient sans doute jamais rencontrées de leurs vies entières. Enfin, il supposait que ce n’était pas le cas, étant maintenant un Rebelle, Wedge ne devait pas avoir beaucoup d’occasions d’aller voir des spectacles ou des holodrames. Un Rebelle, oui… Il aura fallu des années entières à Soontir afin d’enfin comprendre pourquoi ces gamins étaient partis. Des années entières avant de brûler de les imiter, maintenant, ce soir même.

– Si vous voulez vous cacher, ayez l'air au moins plus naturel, buvez un verre, ou faites semblant, mais manger aussi, ou alors danser, mais arrêtez de courir dans tout les sens.

– Je ne suis pas censé me cacher, sourit-il en buvant une gorgée. J’ai trouvé à qui vous me faites penser, j’avais eu un élève pilote, Wedge, qui souriait exactement de la même façon que vous. Un jeune très doué, il ne fait plus parti de la Marine, maintenant. Je suppose que c’est mieux ainsi. Il est compliqué d’avoir à entendre, par ici, des personnes ravies de la situation de Corellia. Enfin, je ne vais pas vous assommer avec une discussion politique.

Et il préférait la voir sourire. Ce petit rictus lui avait manqué, il était rare de trouver des personnes dont le sourire les gagnait jusqu’aux yeux, et chez cette femme, cela lui donnait un air presque mutin. Il déposa son verre sur un bout de table, pas très loin, puis lui tendit la main, en inclinant le buste, comme on le faisait sur Corellia lors des fêtes.

– M’accorderiez-vous l’honneur d’une danse ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 144
Espèce : Humain
Âge rp : 84 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 27 Mar - 18:50

L’Empereur s’était attendu à ce que cela arrive, néanmoins, il n’aurait pas songé que la première manifestation soit déclenchée ici même, le Jour de l’Empire, au milieu de tant de personnes de hauts rangs et d’une multitude de dignitaires. Toujours cette façon de soigner ses entrées, à moins, cette fois-ci, que ce ne soit une simple négligence dû au fait qu’il se moquait bien des conséquences. Cette aura ne trompait pas, quand bien même elle s’était révélé très brève, l’Empereur aurait pu la reconnaître entre mille. Une aura comme trempée dans l’acide et le sang, provoquant chez ceux sur qui elle glissait un mélange entre la peur, la panique, la méfiance, le dégoût et un rejet certain. Tous ici avaient pu le ressentir, les sensitifs sans doute d’une façon plus marquée que d’autres, comme Lunariss dont le regarda avait aussitôt balayé la salle en quête de l’émetteur de l’aura. Il doutait qu’elle le trouve, ceci étant, ça n’avait aucune importance, leur cher confrère n’allait guère tarder à se manifester une seconde fois. Il ne réagit pas au regard interrogateur de la Twi’lek, pas plus à ceux et celles démontrant leur malaise. Sa garde n’avait pas non plus réagi et il ne comptait pas leur en donner l’ordre. Du moins, pas immédiatement.

– Quand à se presser, vous savez ce qu'on dit, plus c'est long….

– Dans le cas présent, plus c’est long, plus elle pourra être corrompue par les idéaux de l’Ordre Jedi, comme elle l’est déjà par ceux de la Rébellion. Vous allez recevoir les coordonnées de la prison où a été enfermé Solo. Son Wookie de compagnie sera « libéré ». Une fois qu’il aura rejoint la Rébellion, il pourra indiquer à la princesse que son précieux contrebandier a été emmené par l’Empire et l’aider à partir à sa recherche. Charge à vous, ensuite, de la faire sombrer. Veillez à rester subtil… Il ne serait pas inutile que la princesse reste encore un temps parmi les Rebelles mais en penchant à notre cause.


Tous deux devaient aussitôt voir les avantages qu’il y avait à ce qu’une personne haut placée dans l’Alliance Rebelle tombe entre leurs mains et serve d’outil contre eux durant un moment. L’Empereur se tut un instant, réfléchissant, puis s’en tint finalement là pour ce sujet, précisément. La suite viendra à point nommé, patience… A ses yeux, cette femme pouvait remplacer Vador, si on s’y prenait bien et que Lunariss sache bien s’y prendre pour lui faire exploiter l’entièreté de ses pouvoirs. Elle avait beau le nier, son potentiel était bien présent, un potentiel qu’il serait si idiot de gâcher. Les Jedis étaient incapables de lui faire comprendre le véritable pouvoir qu’elle pouvait acquérir ! Avec de l’entraînement, une grande force de caractère, elle pouvait se rendre bien loin. En étant guidée, bien entendu. Peut-être même se débarrassera-t-elle de Mara, si elle la trouvait dans les cellules rebelles, un meurtre de sang-froid était toujours très bon lors d’une initiation vers le Côté Obscur. Le seul point négatif est que cela lui gâcherait la vengeance prévue contre la jeune rouquine, enfin, peu importe.

– Utilisez Solo comme vous le voulez, sans le tuer, les otages sont toujours très utiles.

A présent, qu’ils partent. Palpatine attendu d’être seul pour se concentrer tranquillement et se plonger dans une méditation légère, afin de rechercher de quel être le Muun avait pris possession pour se retrouver ici. Quelqu’un l’avait-il aidé ou bien avait-il attiré un crétin jusque dans son tombeau ? L’Empereur le rechercha avec patience, sa garde écartant durant ce temps tous les inopportuns qui pourraient vouloir le déranger ou venir saluer, il n’était pas encore temps de se préoccuper d’eux. Il était bien curieux de voir à quel point la Force avait été affectée au contact du Sith et lui « en voulait » encore aujourd’hui… Elle était comme noircie autour de lui, ou plutôt fluctuante, à la façon d’un animal blessé qui hésiterait à traverser de nouveau la clairière où on lui avait jadis tendu un piège. Un cas particulier, il était arrivé de multiples fois où la galaxie avait été menacée par le Côté Obscur, parfois gravement, en revanche, ni Sith, ni Jedi, ni qui que ce soit parmi les sensitifs n’avait jamais eu l’idée de morde la Force elle-même, encore moins de vouloir la détruire, entièrement ou en partie. Ah, le Sith avait toujours possédé une ambition bien dévorante. Et qui allait encore une fois le brûler, s’il poursuivait sur ce chemin.

L’Empereur éprouvait des sentiments mitigés. Il avait été profondément contrarié par l’impossibilité de conclure certains travaux, faute d’un remplaçant compétent pour les mener, cependant, ce retour ne le réjouissait pas et ne réjouira sans aucun doute personne. Lors de son premier « retour », Plagueis avait manifesté des instabilités mentales qu’il ne possédait pas autrefois. Ce second retour avait très peu de chance de lui avoir arrangé ce souci, et si on jugeait par ce frémissement de masse toute à l’heure, la malédiction de Force dont il avait été frappé n’avait pas disparue. Intéressant. Les yeux toujours clos, Palpatine le contacta alors par la pensée, sans bouger ni même frémir. Quand bien même il n’y a avait strictement rien d’agréable à prendre ainsi contact avec un tel être, c’était bien dérangeant. *Darth Plagueis,* murmura-t-il par la voie mentale. *Voilà une présence inattendue, en ce jour. Je suppose que vous devez être on ne peut plus occupé à chercher votre prochaine victime, néanmoins, parler serait préférable. Votre mort a laissé des projets en suspens et la capture de votre futur apprenti est en cours de route.* Rouvrant les yeux, Palpatine signala ensuite à ses gardes l’individu, pour qu’ils le laissent passer. Il fit également signe au Gouverneur Tarkin de les rejoindre.

– Plagueis est revenu, annonça-t-il sans préambule. Nous allons peut-être reprendre certains projets.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Espèce : Humain
Âge rp : 30 ans
Apprenti / Padawan : Elèves de l'Académie Sith
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 27 Mar - 20:33

Ah que je peux détester ces réceptions et dîners mondains ! Les gens y baissent leur garde, insouciants, et c'est rempli d'hypocrites. En plus, j'arrive bien tard. Il faut dire que les activités à l'académie Sith et celles liées à la colonisation de Begeren laissent peu de marge sur l'emploi du temps. Mais ne pas être présent serait une faute sans doute remarquée.
Et puis, peut être que cela sera l'occasion d'avoir des contacts intéressants, ou de mieux connaitre ceux déjà rencontrés.

Arrivée discrète. Je ne tiens pas à ce que les gens remarquent mon retard. Et puis...je n'ai gère envie de saluer tout le monde. L'Empereur, évidement, doit être respecté.
La colonisation de Begeren doit être connue maintenant des plus renseignés, ceux qui ont des espions ou ceux qui traînent dans les cantinas mal famées. Espérons que l'Empereur n'en prendra pas ombrage, et que cela me permettra de rencontrer des non-impériaux. C'est que j'ai mon plan, mais il faut encore pouvoir le porter à son terme.

Tous ces gens....cela met mal à l'aise. Heureusement la vue sur l'océan de cette planète est apaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 139
Espèce : Muun
Âge rp : 75 ans (Possession, Esprit de Force)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 27 Mar - 21:15

Cela aurait été avec plaisir, monsieur, mais on m'en a déjà réservé une.

Voix jeune, plutôt dynamique, cela vaudrait le coup de forcer la dose pour mieux observer les effets sur un organisme encore sain et en forme. Elle lui fila néanmoins entre les doigts alors qu’il glissait la main dans sa poche pour en prendre son petit nécessaire, partant danser justement avec le gosse qu’il avait raté toute à l’heure. Plagueis haussa les épaules et avança vers un bout de table vide, passant doucement la langue sur ses lèvres avec un large sourire dément pendant qu’il ajoutait de la phytolaque très concentrée dans sa petite préparation. Il y mit un peu de temps, étant donné qu’il ne vivait pas dans ce corps assez longtemps pour y être habitué. Cela viendra, cela viendra, comme on dit, chaque chose en son temps ! Et puis, la vue humaine était assez différente, ça le gênait. Comme lorsqu’on enfilait un vêtement d’un style très différent de l’ordinaire et qui vous grattait un peu.

Ça avait des conséquences fâcheuses, cela dit, car malgré sa nouvelle tentative, il n’arriva pas à atteindre sa nouvelle cible. Décidément, il avait tout intérêt à s’entraîner au maniement de ce nouveau corps ! Plongé dans son petit mélange, il ne redressa la tête qu’en sentant un esprit familier toquer contre le sien. Tiens donc, déjà ? Plagueis se mordilla les lèvres assez fort pour en tirer quelques gouttes et les faire rouler sur sa langue, savourant ce petit goût de fer. Donc Palpatine voulait parler, hein ? Le Sith se retourna après avoir rangé son nécessaire dans ses poches, croisant le regard de l’Empereur, au loin. Occupé à choisir une victime ? Oh, il l’avait été mais il l’avait ratée, malheureusement. *Votre mort a laissé des projets en suspens et la capture de votre futur apprenti est en cours de route.* Oh oh…

Il fendit la foule sans se soucier de ceux qu’il bouscula un peu un peu au passage, ni même du ministre d’il ne savait quoi qui voulut le retenir avec indignation. Le type stoppa net en le voyant virer un virage à angle droit vers l’Empereur et Tarkin, debout à côté, les gardes rouges le laissant passer sans rien dire. Comme il ne connaissait pas encore les expressions humaines, il se contenta de faire une sorte de grimace bizarre, sans cesser de se lécher les lèvres pour en récupérer les petites perles de sang qui jaillissaient parfois, là où il s’était mordu. Le voilà déjà accro à ce petit goût.

J’ai été déçu d’apprendre que personne encore n’avait repris mes travaux. D’où mon très vif intérêt à les poursuivre moi-même. Cela dit, bonsoir à vous aussi, Grand Moff ! Je vous ai manqué, j’espère ?

Un sourire goguenard, celui-là venu plutôt naturellement, fut adressé à cette face ridée. Marrant, la haine qui exultait en cet instant précis du Grand Moff surpassait même la sienne, ressentie dans son tombeau, elle sortait tant par tous les portes de sa peau que tout le monde devait voir à quel point il était furieux. Fait rare, non ? Car Plagueis en voyait plusieurs faire des yeux ronds en regardant Tarkin, ça ne devait pas être dans son habitude de perdre son sang-froid. A la fois blême et rouge de fureur, une main posée sur son blaster, comme s’il se retenait à très grande-peine de tirer. Tant de haine ! Quel dommage qu’il n’ait pas été Sith, il y aurait tiré la force de l’envoyer valser à l’autre bout de la planète. Puis le Grand Moff se calma tout à coup, gardant juste un regard haineux et calculateur. Oh, étrange.

Vous m’avez parlé d’un apprenti, Empereur ? Qui est-ce ?

_________________


"Je peux te découper ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61
Comptes : Rosas Sky, Calista, Mickaëlla, Opaline
Espèce : Humaine
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mer 28 Mar - 13:57

Entrons dans la danse
J'aimais bien la tête qu'il faisait, c'était des plus drôle, sauf lorsqu'il commença à me parler de ma planète natale, je fus forcé de sourire pour faire bonne figure, mais à l'intérieur de moi j'étais en colère et très triste, mais je ne montrais rien qui puisse me trahir.

Je regardais à la place les gens présent, allant et venant, me sentant réellement seule en ces lieux en ce moment, même si je parlais avec quelqu'un plutôt charmant. Lorsqu'il me parla de mon frère, je compris qu'il était très triste de sa perte et de son départ


Vous semblez être très attaché à ce jeune homme d'après la façon dont vous en parler. La politique ne me dérange pas, je suis habitué à cela depuis bien des années maintenant. Pour ma part, j'essaie de comprendre la lâcheté des anciens dirigeants de ce monde de fuir de la sorte en y laissant que le chaos et la colère sans protection, c'est indigne d'un dirigeant

Le voir s'incliner de la sorte me rappela ma douce planète lointaine et je sentie mon cœur se briser un peu plus encore de devoir me cacher de la sorte pour protéger mon frère. Posant mon verre sur la table, je lui souris légèrement avec une pointe de nostalgie dans le regard


Avec plaisir, cela me fera du bien


©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 666
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mer 28 Mar - 17:19

Spoiler:
 



Lieutenant-colonel Ellard

La Semaine de l’Ascension, le point culminant de l’année, la semaine que tout le monde attendait dans la galaxie, et mieux encore, le Jour de l’Empire ! Des fêtes étaient organisées partout, chaque petite planète sous le contrôle Impérial en organisait et les plus grandioses se déroulaient bien sûr à Coruscant ! Enfin, c’était le cas d’habitude, cette année, une grosse fête se tenait à Manaan, allez donc comprendre pourquoi. Antoine n’aurait manqué cette occasion pour rien au monde, d’abord parce qu’il adorait ce genre d’événements, ensuite parce qu’il tenait aussi à fêter dignement sa récente promotion au grade de lieutenant-colonel. Pour ça, quoi de mieux qu’une aussi grosse fête avec tout le gratin impérial et des politiques ? Ce n’était pas mauvais de se faire quelques relations, dans la Marine et les cercles des politiciens.

Le lieu était absolument splendide, rempli à ras bord, même l’Empereur était présent ! Histoire d’apporter une touche absolument austère à cette ambiance de fête, sans doute. Les discussions se mêlaient tous pour former une ambiance sonore où on peinait même à entendre ce que racontait le groupe d’à côté. Au début, Antoine s’était assez méfié des espions, ne parlant qu’à ceux dont il était sûr, puis quelques verres plus tard, il se retrouvait à parler à tout le monde sans plus d’inhibitions. Il était détendu, peut-être un peu soûl, même s’il s’efforçait de ne pas le montrer. Un de ses amis l’aida à faire passer la sensation qui lui montait à la tête en le poussant à manger, et surtout, arrêter de boire. Verre posé, plus touché pour le moment. Au profit d’un autre mouvement de foule, il tomba tout à coup sur une personne qu’il fut ravi de voir.

- Amirale Daala, la salua-t-il en s’inclinant profondément. Vous revoir est un réel plaisir.

Un plaisir rare, elle travaillait surtout avec Tarkin, ce vieux schnock ne cessait de la monopoliser ! Qu’est-ce que ça devait être assommant, pour une femme comme elle, que de se retrouver affectée sous le commandement de ce vieillard imbu de lui-même et aussi froid que la Mort elle-même. Antoine s’en agaçait profondément à chaque fois, lui qui trouvait cette femme délicieuse, même si elle n’avait pas un caractère très simple, et qui aurait faire connaissance de façon moins formelle. Ce bal était une occasion parfaite.

- Je vous vois esseulée. Puis-je vous inviter pour une danse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 96
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Jeu 29 Mar - 19:22

– Plagueis est revenu. Nous allons peut-être reprendre certains projets.

Tiens donc. L’Empereur venait de découvrir le sens de l’humour ? Et pas de bon goût, s’il pouvait se le permettre. Le Grand Moff pinça un peu ses lèvres déjà très minces, fronçant un peu les sourcils, puis son regard tomba alors sur le type qui approchait. Sur le regard de dément. Sur la démarche presque maladroite comme si ce type était soûl ou peu sûr de la manière dont on se servait de ces jambes. Sur l’expression torturée. Sur cette mimique de dingue lorsqu’il se lécha les lèvres, où perlaient des gouttes de sang. Sur cette dégaine si en désaccord avec le reste. Non… Non, non ! Ce fut comme si une coulée de lave s’égaillait lentement dans son corps sec et décharné par l’âge, tandis que les muscles se crispaient, que le torse soulevait un peu au passage d’une brusque inspiration brûlante de haine. IL était revenu ! Aussi tôt ! Aussi vite ! Et aujourd’hui, IL osait se présenter dans ce genre d’endroits ! Pourquoi, par tous les esprits existant de cet univers, pourquoi l’Empereur avait-il toléré cela ?! Pourquoi n’avait-il rien fait pour empêcher le retour de cette infection nauséeuse ?! Pourquoi… Le regard de Tarkin fit la navette entre son supérieur hiérarchique et l’infection, lorsqu’elle passa la garde et arriva près d’eux, à deux doigts de déclarer à Palpatine qu’il lui donnait immédiatement sa démission s’il ne se débarrassait pas de l’ancien Muun, et à jamais cette fois-ci. Ce Sith était un parasite, pour cet Empire, rien de plus, un parasite qu’ils devaient exterminer avant qu’il ne puisse nuire à la force du régime.

– J’ai été déçu d’apprendre que personne encore n’avait repris mes travaux. D’où mon très vif intérêt à les poursuivre moi-même. Cela dit, bonsoir à vous aussi, Grand Moff ! Je vous ai manqué, j’espère ?

La main de Tarkin glissa sur son blaster et s’y crispa, il ne tira pas sur le champ que par un suprême effort de volonté, dévisageant le nouveau visage du Muun en rêvant de lui arracher lui-même les deux yeux avec une petite cuillère émoussée, trempée dans l’acide. C’était la première fois depuis la Guerre des Clones que le Grand Moff perdit ainsi son sang-froid, tant il était furieux de voir cette infection revenir et affligé que Palpatine ne réalise pas immédiatement le danger que ce retour signifiait pour son Empire. Il lui sembla s’écouler une éternité, alors que cela ne dura en réalité que quelques secondes à peine, avant qu’il ne lâche enfin son arme et reprenne une posture plus « sereine », le regard débordant de haine pour ce type. Il avait été la cause de multiples désertions, de mutilations et meurtres sur des hommes loyaux de la Marine, il avait répandu la terreur avec ses expériences immondes, il avait été le cancer de cette Flotte, tous les officiers de la Marine s’accordaient sur ce point ! Alors pourquoi ne pas agir, ne pas le détruire aussitôt ?! Quelle était la priorité, la salubrité de l’Empire ou la puissance de l’Ordre Sith ? Car si garder Plagueis en vie était nécessaire à la force de l’Ordre Sith, ce ne pouvait être compatible avec la préservation de l’Empire. Ce type infect et écœurant causait plus de dommages dans leurs rangs que les Rebelles et autres pirates.

– Vous m’avez parlé d’un apprenti, Empereur ? Qui est-ce ?

– Votre Excellence, vous ne pouvez pas faire cela. Vous ne pouvez pas laisser cette infection vivante se promener en toute liberté dans cette galaxie. Il est un cancer, pour cet Empire, rien de plus. Sa seule présence infecte nos rangs, il affaiblit ce régime. Le laisser vivant et apte à agir ne fera que vous affaiblir vous-même et offrir plus de place et d’opportunités aux Rebelles. Imaginez-vous la réaction des officiers, des dignitaires, des Moffs quand ils apprendront qu’un Sith voulant tous les utiliser comme cobayes d’expériences est laissé libre de ses mouvements ?

Le nombre de nouvelles désertions que l’Empire devra essuyer ? La peur qui se répandra à nouveau dans les rangs ? Les « disparitions » inexpliquées ? L’affaiblissement, donc, qui viendra en conséquence ?! Autant se planter eux-mêmes un poignard dans le dos, les Rebelles allaient exulter d’apprendre que leurs ennemis sapaient eux-mêmes et si gentiment leurs forces ! Impossible de laisser un virus pareil hors de contrôle, ce sera un désastre militaire et politique. Tarkin ne pouvait tolérer que quoi que ce soit, ou qui que ce soit, puisse ainsi ronger la puissance Impériale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 2 Avr - 11:38

Suffisait-il donc de parler du loup pour le voir apparaître ? Natasi croisa lentement les bras, en écoutant à peine ce que pérorait un de ses confrères à côté d’elle, observant simplement Wilhuff, l’Empereur et le type à côté d’eux. Ils venaient à peine de parler de ce danger et le voilà qui surgissait, en plein bal, comme une authentique malédiction attendant qu’on se rappelle à son bon souvenir pour venir frapper. Bien sûr, rien n’avait été énoncé formellement mais la situation était assez évidente. Jusqu’alors, l’Empereur était resté étrangement à l’écart, ne parlant qu’à deux personnes, dont une Twi’lek qui était très probablement une Sith et un homme du BRI, puis était resté seul, les yeux fermés, comme occupé à méditer, sa garde dissuadant qui que ce soit de tenter une approche. Un malaise était comme tombé sur la salle, toute à l’heure, un frisson collectif, une peur dont elle n’identifiait pas la source.

Wilhuff avait ensuite été appelé auprès de l’Empereur, sur un simple signe de main, et ils avaient été rejoints par ce… type. Un humain, qui marchait bizarrement, comme s’il n’était pas sûr de la façon d’utiliser ses jambes. Fendant la foule, bousculant des personnes haut placées au passage sans prendre la peine de s’excuser et échappant à toute revendication quand la garde pourpre le laissa passer sans faire un geste. Un Sith, donc. Et pire encore, selon elle, LE Sith dont il avait été question plus tôt… Elle en était convaincue, face à une pareille situation. Et s’il fallait encore une preuve supplémentaire, la colère, non, la fureur, dont faisait preuve son amant était suffisante à elle seule. Ce devait être la première fois qu’il perdait ainsi son sang-froid en public et Natasi n’était pas la seule à l’avoir noté. Il se calma finalement, pourtant, la discussion avec l’Empereur n’avait pas l’air très heureuse.

– Amirale Daala. Vous revoir est un réel plaisir.

Mmh ? Elle retourna la tête vers l’homme qui venait de la saluer en s’inclinant, un large sourire aux lèvres. Tiens, le lieutenant Ellard, il était là lui aussi, elle aurait dû s’y attendre. Il n’était plus lieutenant, par ailleurs, on l’avait promu au grade de lieutenant-colonel. Et bien, bonsoir, « ravie » aussi… Elle lui rendit son salut beaucoup plus formellement, lèvres légèrement pincées. Cet homme avait l’art de la surprendre au moment où elle s’y attendait le moins et elle croisait souvent, parfois à un tel point qu’elle en venait à se demander s’il ne la suivait pas, pour espérer la trouver seule. Il essayait toujours d’engager la conversation, sur des sujets touchant à tout sauf le travail. Bras toujours croisés, Natasi détacha à contrecœur son regard de Tarkin, consciente qu’elle devait aussi soigner sa position au milieu des militaires et politiques.

– Je vous vois esseulée. Puis-je vous inviter pour une danse ?

– Il y a un peu de trop de monde, sur cette piste, lieutenant-colonel.

Et elle aimerait mieux se casser une jambe plutôt que danser avec lui, il était bien trop étrange. Natasi avait plus l’habitude que les hommes la mettent à l’écart, la méprisent, essayent de la piéger ou la rabaisser, ou bien la fuient, simplement. Or, ce type-là ne faisait que l’inverse et ça la mettait plus mal à l’aise encore, elle avait le sentiment qu’il attendait quelque chose d’elle et ignorait quoi. Pas une promotion ni rien de ce genre, en tout cas, car à chaque occasion possible, il esquivait le travail pour engager une conversation amicale. Alors quoi, que pouvait-il bien lui vouloir ? Elle lança de nouveau un bref regard en biais vers Wilhuff, espérant que cette petite affaire ne soit pas les prémices d’une histoire bien plus grave.

– Il y a sûrement bien des femmes ici qui seraient ravies qu’on les invite. Ne vous retardez pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 144
Espèce : Humain
Âge rp : 84 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 2 Avr - 14:44

Pour être honnête, l’Empereur s’était attendu à ce que ce soit un ou deux Rebelles ou des troubles-fêtes du même style qui viennent tenter leur chance dans les parages, il n’avait pas pensé en premier lieu à l’ex-Muun. Un avis partagé par Tarkin, visiblement, dont la haine ressortait si vivement que tout le monde ici devait le remarquer, y compris les moins attentifs ou les personnes déjà tant imbibées d’alcool qu’il en était fascinant qu’elles ne s’effondrent pas lamentablement au sol. Il y eut un instant de flottement puis Plagueis se tourna franchement vers eux et vint les rejoindre. Sheev n’avait pas pensé qu’il le ferait aussitôt, cela dit, il n’y voyait guère un signe de bonne volonté ou une preuve, si infime soit-elle, que le vieux Sith avait retrouvé sa stabilité mentale, plutôt une rancœur non dissimulée et l’impatience de reprendre son travail. Au passage, il bouscula vertement le ministre des finances sans même essayer de s’excuser, comme on pouvait s’y attendre, passant la barrière faite par les gardes personnels de l’Empereur avant que ledit Ministre ait véritablement le temps pour un scandale. Inutile d’en faire grand cas, les petites susceptibilités des uns et des autres n’étaient que gouttes d’eau dans ce vaste océan de pouvoir. Ce qui était plus perceptible, en revanche, était la colère montante de son vieil ami. Plagueis avait décidément le don de mettre tout le monde d’accord… Jedis, Impériaux, Siths, Rebelles, chaque camp s’accordait sur la nécessité de se débarrasser à jamais de lui. Amusant comme une réputation pouvait transcender toutes les barrières et se répandre à la façon d’un poison, instillant la peur dans toutes les âmes qu’elle effleurait à son passage.

– J’ai été déçu d’apprendre que personne encore n’avait repris mes travaux. D’où mon très vif intérêt à les poursuivre moi-même. Cela dit, bonsoir à vous aussi, Grand Moff ! Je vous ai manqué, j’espère ?

Cela ne dura que quelques secondes à peines, une dizaine de secondes tout au plus en étant généreux, des secondes amplement suffisante pour voir passer une haine des plus marquées sur le visage ridée et plus pâle du Grand Moff. L’Empereur fit signe à sa garde de ne pas réagir, d’un simple regard, lorsque Tarkin posa la main sur son blaster en se retenant visiblement à très grande peine de tirer immédiatement sur Plagueis. Quand bien même il le ferait, quelle importance, l’ancien Muun prendra possession d’un autre corps, ce n’était guère ainsi qu’il pourra s’en débarrasser pour de bon. Par ailleurs, Palpatine jugeait appréciable de laisser son vieil allié goûter régulièrement à ce genre de sentiment, c’était ainsi qu’il renforçait encore sa volonté à exécuter des ordres qui sembleraient immuables à bien d’autres. La plupart des Grands Amiraux soit refusaient, soient étaient incapables de raser des populations toutes entières sans le moindre remords et sans ciller. La plupart étaient dégoûtés de voir que l’Empire pouvait détruire également les civils, hommes, femmes, enfants, plutôt que de se contenter de cibles militaires. Le Grand Moff, lui, avait perdu ces ridicules hésitations depuis bien longtemps et l’Empereur veillait avec un grand soin que ce genre de remords ne lui revienne pas. Il se maîtrisa, ayant assez de sang-froid pour ça, mais la haine ne devait pas être un sentiment lui restant inconnu, bien au contraire. Après tout, Palpatine avait pris assez d’années pour détruire chez le Grand Moff tout sentiment de pitié ou de compassion pour voir ces efforts gâchés. Un sourire malveillant éclaira son visage, alors qu’il joignait tranquillement les mains contre lui.

– Vous m’avez parlé d’un apprenti, Empereur ? Qui est-ce ?

– Votre Excellence, vous ne pouvez pas faire cela. Vous ne pouvez pas laisser cette infection vivante se promener en toute liberté dans cette galaxie. Il est un cancer, pour cet Empire, rien de plus. Sa seule présence infecte nos rangs, il affaiblit ce régime. Le laisser vivant et apte à agir ne fera que vous affaiblir vous-même et offrir plus de place et d’opportunités aux Rebelles. Imaginez-vous la réaction des officiers, des dignitaires, des Moffs quand ils apprendront qu’un Sith voulant tous les utiliser comme cobayes d’expériences est laissé libre de ses mouvements ?


Le terme d’« infection vivante » était bien adapté à la situation, certes… Le Grand Moff n’avait donc toujours pas oublié sa collaboration forcée avec le Muun ni les quelques dommages collatéraux qui en étaient ressortis. La Marine comprenait difficilement certains préceptes, comme celui qui avait été suivi à l’époque. La valeur gagnée lors de certaines expériences surclassait le dommage causé dans les rangs des stormtroopers et officiers, ce qui justifiait qu’on ait laissé agir le Sith lors de ses recherches. A l’inverse, lorsque le gain était moindre, en comparaison aux pertes provoquées dans la Marine, lesdites recherches étaient stoppées immédiatement. On ne pouvait concevoir une omelette sans casser des œufs. Et Palpatine se moquait bien de connaître l’avis des œufs. Il se leva souplement, pour une personne de son âge, puis dit à Tarkin et Plagueis de le suivre. Entourés par la garde, ils quittèrent la salle de bal principale, c’était là une affaire dont ils devaient discuter en privé. Beaucoup avaient déjà dû comprendre que ce type inconnu était un Sith, cela étant, personne ici n’avait à comprendre qui il était plus précisément. Quittons ce bal pour un instant, donc… Ils remontèrent le long de la large allée menant à la salle puis sortirent, avant de rejoindre la navette lambda devant les ramener au destroyer. Si Tarkin voulait ensuite revenir au bal, libre à lui, en revanche, mieux valait écarter Plagueis de ce genre de festivités, sous peine de quoi un des invités allait terminer la fête dans une cuve de bacta, sous respirateur artificiel.

Le Grand Moff avait raison sur un point, laisser l’ancien Muun se promener librement n’était pas question, pas plus que le laisser répandre ses expériences dans trop d’endroits ou sur trop de Flottes. La Marine Impériale avait un travail à faire, et pour mener ses tâches à bien, il n’était pas nécessaire que certaines informations soient partagées. Beaucoup n’avaient encore pas intégré qu’empire et Siths ne formaient qu’une seule et même entité, c’était bien dommage, et c’était ce qui poussait l’Empereur à restreindre encore certains champs d’action et déléguer certaines affaires différemment. Une fois arrivé sur le destroyer, se réunir au calme et en privé fut simple. Palpatine n’avait guère dit un mot sur le trajet et jusqu’au moment où il fut installé, le regard sombre. Tarkin avait déjà souligné que la situation lui déplaisait et que certains Siths, Plagueis en tête, étaient des freins plutôt que des leviers de pouvoirs au sein de l’Empire. Soit, l’Empereur l’entendait et le comprenait parfaitement, certains ajustements étaient en effet des plus nécessaires. En revanche, leur estimé Grand Moff avait encore lui-même des freins dont il devra se débarrasser. Même au sein de la Marine Impériale, scier les branches pourries était vital, afin de garantir la sanité de toute la flotte.

– Beaucoup, dans la Marine Impériale, ont encore des principes moraux peu compatibles avec l’accomplissement de certaines tâches ou expériences, utiles pour renforcer cet Empire, sur le long terme. Des principes qui ont été renforcés car, Plagueis, vous avez perdu bien trop de barrières, avant votre mort. Ce manque vous a coûté votre vie. Pour autant, puisque vous êtes toujours ici, vous pouvez redevenir utile, sous certaines conditions. Pour progresser, vous allez avoir besoin des ressources et des laboratoires de l’Empire. En contrepartie, votre retour sera tenu secret et vous resterez sous surveillance constante.

S’il refusait, il sera simplement détruit, l’Empereur avait le pouvoir de se débarrasser d’un Esprit de Force et son ancien maître le savait. De toute manière, pourquoi refuserait-il ? Son besoin maladif d’accroître connaissances et pouvoirs le guidait bien trop pour qu’il refuse toute aide apportée, même assortie de conditions. Il avait tout à y gagner, tout comme l’Empereur, car il est vrai que les Siths avaient besoin que la plupart des expériences soient menées à terme. Tout en s’assurant de limiter les dégâts au sein de la Marine… l’Empereur ajouta quelques informations sur l’apprenti, ou plutôt l’assistant qui lui était recherché en ce moment même, sans encore trop rentrer dans les détails. Il tourna ensuite le regard vers le Grand Moff, plus pensif. Il avait sous-estimé, sans nul doute, le ressentiment de son vieil allié contre le Muun et sans doute contre les Siths, d’une façon plus générale. Il serait… contrariant que la confiance que Tarkin plaçait en l’Empire et son dirigeant s’érode, car il détenait la direction d’armes dangereuses, en plus d’être au fait de multiples secrets. Il était, sans nul doute, le plus loyal de tous ses soldats et il l’Empereur ne pouvait se permettre que cette loyauté soit remise en question. Quitte à user de moyens plus… Mmh… Enfin, ils n’en étaient pas là.

– Comme vous le savez, Tarkin, Siths et Empire ne forment qu’un. Pour assurer l’avenir de cet Empire, nous devons également assurer la force de l’Ordre Sith. Les prochains test grandeur nature seront menés sur des mondes de la Bordure Extérieure et dans l’Espace Sauvage, plus particulièrement encore. Puis-je compter sur votre pleine collaboration ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 350
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 2 Avr - 16:28

Après cette rencontre avec une personne de son peuple, le grand amiral  non-humain n'eut pas grand chose à faire. Ses collègues ne l'aimaient guère, à cause de ses résultats et de son ascension si rapide à ce poste au regard de leurs propres carrières. Et puis, ils n'avaient rien à gagner à jouer les lèches-bottes devant lui. Les politiciens étaient un peu perplexe avec lui aussi. C'était une petite aberration dans cet univers xénophobe et macho qu'était devenu l'empire. En bref, il était plutôt une curiosité que l'on n'osait pas approcher ou auprès de qui on ne savait pas trop quoi dire.

Aussi se laissa-t-il à marcher tranquillement, observant un peu les gens, haussant un sourcil en voyant Eli danser et sa cavalière. Il eut quelques mots avec quelques personnes qu'il croisait mais de fait, il fut très intriqué par un certain événement. En effet, alors que l'Empereur discutait en privé avec le grand moff Tarkin, un humain inconnu mais à l'allure un peu... démente, franchit le rempart formé par la Garde Pourpre pour les rejoindre, non sans bousculer un ministre qui alla aussitôt, ne pouvant visiblement s'en plaindre au souverain galactique, discuter de cela avec ses confrères.

L'homme était visiblement un sith et son attitude ne déplut pas qu'au ministre. Le grand moff lui-même manqua de rompre avec son sang-froid habituel. Tous ceux qui regardaient la scène le virent sur le point de dégainer son arme de service. Le fait que l'empereur décida d'emmener ses deux interlocuteurs pour parler plus en privé avec eux devint vite le sujet principal de toutes les conversations.

Thrawn se tourna un peue t repéra son assistant, lui faisant un léger signe, discrètement, de le rejoindre. Lui-même fit quelques pas en sa direction et attendit qu'il soit à sa hauteur pour lui parler, en sy bisti et non en basic. Un peu comme s'il ne voulait pas qu'on l'entende prononcer ces quelques mots.


"J'aurais besoin que tu me rendes un service. Il faudrati que tu retrouves la personne avec qui je discutais et que tu lui dises que, finalement, je peux la rencontrer maintenant. Assure-toi qu'elle monte à bord du Chimaera discrètement."

Il s'écarta, souriant poliment, aussitôt ces mots prononcés et se dirigea à son tour vers une des sorties de la salle mais il fit un léger détour, voyant que tous les autres grands amiraux s'étaient regroupés. Il les salua, reçu leurs faibles salutations et se contenta de les écouter. Visiblement, ils n'étaient pas contents et agacés par l'attitude du sith qui avait rejoint l'empereur sans invitation, chose qu'eux-même ne pouvaient faire malgré leur rang. Oh, aucun ne parlait de déserter, non, ils étaient tous trop intéressés pour le faire. Ils avaient trop à perdre pour ça. Ils se plaignirent aussi d'autres choses, comme du manque de respect des sith, en général, envers le protocole, leurs tenus aussi, qui prétaient à confusion, même si certains des hommes en blanc avaient certainement légèrement bavé devant la sensuelle twi'leck si peu vêtue. Et puis, ils étaient un peu inquiet : comment gérer les mouvements de la Flotte quand les sith étaient libres d'agir sans les avertir de leurs actions ? Le fait que cette secte prennent de plus en plus de pouvoirs, sans qu'ils puissent rien dire ou en profiter, semblaient être le principal soucis de ces hommes.

Ils décidèrent d'organiser une réunion, prochainement, sur Coruscant. Cela surprit un peu Thrawn : il se demandait en s'éloignant s'il y avait déjà eu une réunion entre les douze grands amiraux de leur propre fait. Il n'était pas le seul de son grade à partir même si au moins la moitié décida de rester et de profiter de la fin de la cérémonie célébrant le 19ème anniversaire de l'avènement de l'Empire.

Sortant de la salle, il sorti son communicateur et demanda qu'on lui envoie une navette. Et il se dirigea vers la zone d'accostage, prenant l'ysalamiri dans ses bras et réfléchissant. Comment ajuster ses propres plans en fonction de tout cela.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn theme
DC : Julia Démétriès/Vincent Santel/Meetra Surik/Amelia Nelt


Dernière édition par Thrawn le Lun 2 Avr - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 96
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 2 Avr - 16:40

C’était dès à présent qu’il fallait se débarrasser du Muun ou peu importe l’apparence qu’il prenait, s’en débarrasser maintenant, avant qu’il n’ait la moindre occasion de s’en prendre encore aux agents de l’Empire, qu’ils soient simples soldats ou officiers. Il y eut un instant de silence puis l’Empereur se leva, en leur disant de le suivre. Le Grand Moff lui emboîta le pas, très raide, lançant au passage un bref regard vers les Grands Amiraux dont la plupart s’étaient regroupés dans un coin de la salle et ne semblaient guère enjoués ou détendus en voyant leur petit groupe quitter si soudainement la salle de bal. Il est vrai qu’on pourrait y voir un signe d’une catastrophe imminente, d’un problème urgent ou simplement d’une attaque à parer. La réalité était plus sombre. Le fait qu’ils ne soient pas invités agaçait Tarkin, par ailleurs, car le problème du Muun concernait toute la Marine Impériale et donc ses principaux dirigeants. L’Empereur comptait ne pas les informer de ce « détail », si on en jugeait par cette petite sortie… Une erreur, aux yeux du Grand Moff, car pour s’assurer que le Muun reste bien sous surveillance et éviter certaines conséquences à sa présence, les principaux dirigeants de la Marine devaient savoir pour son retour.

Ils se rendirent sur le destroyer personnel de l’Empereur, dans un silence quasiment parfait. Le Grand Moff conservait un œil sur le Sith, juste au cas où il prenait un nouveau coup de folie, quand bien même la garde impériale le tenait déjà sous surveillance. Wilhuff n’aimait guère la tournure que prenaient les choses… Allait-on vraiment devoir laisser cette infection reprendre ses expériences là où elle avait dû les stopper ?! Le bonheur d’avoir vu son corps infect, la tête crevée par les balles, n’était qu’éphémère ? Un si beau souvenir, pourtant, rempli de satisfaction et d’une immense joie malsaine. Aurait-il eu la princesse Organa sous la main qu’il l’aurait embrassée sur les deux joues pour la remercier de les avoir débarrassé du Sith. Et le voilà revenu… Cela donnerait presque envie au Grand Moff de collaborer un temps avec les Rebelles pour que le Sith les quitte à jamais. Lorsqu’il s’assit, plus raide que jamais, il songea même à faire monter un mouvement anti-Plagueis, composés de membres de toutes les factions de cette galaxie, avant d’aller trouver l’Empereur pour le pousser à liquider le Muun. Tapotant légèrement du bout des doigts sur l’accoudoir du siège, le Grand Moff attendit, espérant cependant très peu une bonne nouvelle…

Ce qu’ajouta l’Empereur à l’ancien Muun était ce que le Grand Moff attendait, tout en étant incroyablement contrarié. Wilhuff avait certes bien moins de scrupules que beaucoup de ses confrères, bien moins de pitié, pour ne pas dire aucune, et bien moins d’hésitations à frapper, pour autant, il refusait toujours de voir « l’intérêt » que l’on pouvait bien trouver à déchirer leurs rangs, en interne, par la peur ou les expériences d’un scientifique malade. Tout cela pour le bien de l’Empire, vraiment ? Aux yeux du Grand Moff, ce jeu n’en valait clairement pas la chandelle et personne ne saura le convaincre du contraire, pas même Palpatine. Les expériences suspendues par la mort de ce type sur Alderaan s’étaient révélées aussi mortelles pour leurs propres troupes que pour les Rebelles ou les Confédérés ! Perdre des centaines de soldats pour détruire une base de quarante rebelle était un échec, à ses yeux, d’autant plus si cet échec venait d’un des poisons concoctés par le savant fou. Confier des projets scientifiques à cette horreur vivante était de la folie pure et simple ! Il allait affaiblir l’Empire au lieu de le renforcer, comment avoir la moindre confiance en les armes qu’il allait mettre au point ? Ce malade en voulait autant à ses alliés qu’à ses ennemis, il était nuisible.

– Comme vous le savez, Tarkin, Siths et Empire ne forment qu’un. Pour assurer l’avenir de cet Empire, nous devons également assurer la force de l’Ordre Sith. Les prochains test grandeur nature seront menés sur des mondes de la Bordure Extérieure et dans l’Espace Sauvage, plus particulièrement encore. Puis-je compter sur votre pleine collaboration ?

– Vous l’aurez, votre Excellence, comme toujours. Cependant, je me permets encore une fois de souligner cette erreur et vous mettre en garde. Ce type ne pourra jamais être une aide véritable pour l’Empire, il est nuisible, instable mentalement, et ne fait aucune différence entre allié et ennemi. L’avenir de l’Empire en sera diminué, voire menacé de façon encore plus sérieuse que ne peuvent le faire les Rebelles. Cette menace va peser sur toute la Marine.

Parler comme si le Sith n’était pas juste à un mètre d’eux ne le gênait aucunement, à ses yeux, il ne méritait pas plus de considération que de politesse, y compris la plus élémentaire. Il ne craignait pas non plus de représailles directes, même s’il savait que le Muun en était capable. S’il était encore assez intelligent, il ne risquera pas à ce genre de petits jeux avec lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 167
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 2 Avr - 16:58

Le bal n'était pas si mal que cela, en fait. Si j'enlevais les déments, les complots politiques, la présence d'autant de militaires ennemis, que je pourrais me faire exécuter sur place, au mieux, si on comprenait que j'étais une rebelle, on pouvait même dire que c'était une bonne célébration. La musique était agréable, le buffet bien garni. Les gens étaient presque tous habillés de manière élégantes, quoi que l'uniforme soit assez présent dans la mode actuelle. Et puis, cette salle était très belle. Le plancher était d'un blanc limpide tout comme trois des murs. Le quatrième était une grand vitre qui permettait de voir l'océan qui composait la planète. Mais pas de haut car nous étions sous le niveau de la mer. On pouvait donc voir quelques poissons nager, des selkat faisaient même une petite démonstration de danse aquatique pour les quelques qui regardaient. La plupart ne semblait guère se passionner par ça, ce qui était dommage.

Moi, je dansais avec un officier, pas un haut gradé mais plutôt un subordonné, pour esquiver le fou, probablement un sith, qui avait eu cette aura si désagréable.


– Il n’y a pas de quoi. Je m’appelle Eli Vanto, je suis l’assistant du Grand Amiral Thrawn.

C'était un nom qui commençait à se faire connaître. Selon ce que j'avais entendu dire, c'était un non humain et celui qui avait été à l'origine de la capture de la princesse Leia, sur Alderaan. Un individu intelligent donc. Je souris, amusée d'avoir "pioché" une personne plus importante que je l'aurais cru.

"C'est un honneur, lieutenant-colonel."

– Cet homme a voulu vous agresser ? Si c’est le cas, vous devriez contacter la sécurité, pour qu’il soit jeté dehors. Je peux vous accompagner pour trouver un agent du BSI.

"C'est gentil de votre part mais je ne sais pas. Si c'est quelqu'un d'important, cela vous attirerait des ennuies et je préférerais vous éviter cela."

Lui répondis-je en souriant toujours, secouant légèrement la tête. Je le sentais sincère dans sa déclaration. Il le ferait sans arrière pensée si je le lui demandais, rien à voir avec
l'officier moyen qui agissait plus souvent dans le seul but de favoriser sa carrière, comme en parlaient certains déserteurs. Décidément, si ce grand amiral s'entourait d'individus de ce calibre, de gens qui croyaient réellement en un empire honorable, il fallait se faire du soucis.

Notre danse s'arrêta assez vite, l'orchestre terminant la valse et je remerciais ma victime.


"Je vous remercie encore une fois. Peut-être que, si nous nous croisons à l'avenir, je pourrais vous apprendre à mieux danser."

Souriant toujours car s'il n'était pas un bon danseur, il était loin d'être mauvais et au moins était-il assez sympathique. Je pus ainsi observer comme tout le monde à la petite scène au niveau du trône, reconnaissant Tarkin et l'autre, celui qui avait tenté de me faire danser. Vu l'attitude de l'empereur et du vieux moff, je me dis que, qui que soit cet individu, il fallait le signaler aux jedi et à mes supérieurs. Je crois que je n'allais même pas chercher à apprendre d'autres informations. Ce sith là n'était pas n'importe qui, c'était évident. Peut-être les jedi sauront-ils le reconnaître à sa description ?

_________________
DC : Larin / Vincent Santel / Thrawn Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Lun 2 Avr - 17:48

– C'est gentil de votre part mais je ne sais pas. Si c'est quelqu'un d'important, cela vous attirerait des ennuis et je préférerais vous éviter cela.

Simple question d’habitude, allait-on dire, même si elle avait raison, il y avait toutes les chances pour que ce type ait une position plus élevée que prévue, les personnes sans réel pouvoir n’étaient pas légion, dans le coin. La suite des pas l’empêcha cependant de beaucoup plus y réfléchir, sur le moment, occupé comme il était à essayer de ne pas écraser les pieds de sa partenaire involontaire et les joues plus rouges en réalisant à quel point c’était ridicule. Maintenant, il comprenait mieux l’intérêt qu’il y avait à apprendre la danse, ça jouait aussi sur votre image. Heureusement qu’il n’était pas un de ces grands officiers, ça l’assurait au moins que personne dans cette salle n’allait lui prêter la moindre attention. Tss, il retenait Thrawn, de l’avoir traîné là-dedans… Par bonheur, la valse s’acheva bientôt et il put relâcher Noïn, non sans un soulagement marqué.

– Je vous remercie encore une fois. Peut-être que, si nous nous croisons à l'avenir, je pourrais vous apprendre à mieux danser.

– J’y crois peu, sourit-il faiblement, ce n’est pas ma matière de prédilection. Passez une bonne soirée.

Une soirée qui ne risquait pas d’être bonne pour tout le monde. Ce bal devenait… des plus étranges. Eli écarquilla légèrement les yeux en voyant que le type que Noïn avait justement voulu esquiver s’était dirigé tout droit vers l’empereur, sans invitation verbale ni physique, et avait passé la garde pourpre comme une fleur, pour rejoindre l’Empereur et Tarkin. D’accord, donc ce type était bel et bien plus important que présumé, malgré son allure bizarre et le fait qu’il s‘agisse d’un parfait inconnu. Le ministre qu’il avait bousculé au passage d’un fort coup d’épaules avait, lui, l’air furieux et dépité, de ne pouvoir donner suite à l’altercation, discutant vivement avec ses confrères. Ça allait dégénérer ou était-il juste paranoïaque ? Eli sentit sa bouche s’assécher un peu en voyant le Grand Moff passa à deux doigts de tirer sur l’homme étrange, comprenant que le type devait être un Sith, pour se permettre d’agir ainsi. Même les officiers supérieurs et Moffs ne pouvaient s’autoriser à voir ainsi Palpatine sans y être invités.

Le trio quitta d’ailleurs la salle de bal peu de temps après, avec la garde pourpre, laissant derrière un flot de rumeurs qui enfla assez vite, jusqu’à devenir un des sujets les plus commentés. En moins de dix minutes, l’Empereur avait donné de quoi alimenter les rumeurs et les ragots pour trois bonnes semaines au minimum. Ce qui était censé être un bal célébrant le Jour de l’Empire devenait de plus en plus un immense panier remplis de serpents où germaient des complots en cascade… Eli commençait à en avoir franchement assez, quand ce calvaire était-il censé terminé ? Juste au moment où il pensait ça, il croisa le regard de Thrawn au loin, qui lui fit signe discrètement de le rejoindre. Pourvu qu’il n’y ait pas encore un autre problème. Quoi que… Ouais, il devrait être habitué, la situation n’était jamais « normale » avec l’amiral. Il le rejoignit en se glissant entre les dignitaires, au moins ravi que personne ne fasse attention à lui. Ce qui l’étonna plus fut que l’amiral s’adresse à lui en sy bisti.

– J'aurais besoin que tu me rendes un service. Il faudrait que tu retrouves la personne avec qui je discutais et que tu lui dises que, finalement, je peux la rencontrer maintenant. Assure-toi qu'elle monte à bord du Chimaera discrètement.

– Compris.

Le choix de la langue se justifiait, maintenant. Quoi de plus sûr et sécurisant que d’utiliser une langue qui n’était même pas comprise par les droïdes de protocole ? Eli repartit de son côté, survolant d’abord la salle du regard mais comprit vite que la Chiss n’était plus là. En écoutant un peu les conversations et en glissant quelques mots au passage, il finit par apprendre quelle sortie elle avait prise et s’y dirigea. Avec un peu de chance, il n’aura pas besoin de la chercher durant des heures et des heures, si elle avait convenu de rencontrer Thrawn sur le destroyer, elle ne devrait pas être partie bien loin. Où irait-il, lui-même, s’il recherchait de la tranquillité, en attendant la suite de ses affaires ? Après un instant de réflexion, il se dirigea vers les quartiers de promenade, autour du lieu de la fête, évitant le centre-ville et les endroits où la fête se répandait au-dehors. Après trente bonnes minutes à tourner en rond, il finit enfin par la repérer, non loin des plate-formes d’atterrissage. Elle avait retiré sa robe pour mettre un uniforme noir à la place, l’emblème de l’Ascendance Chiss bien visible.

Eli se présenta en utilisant le sy bisti, après avoir reçu un regard des plus méfiants, annonçant qu’il venait de la part de l’amiral Thrawn et qu’elle pouvait venir le rencontrer dès à présent. Cette fois, la langue était autant faite pour ne pas être écoutés par des indiscrets que pour la convaincre qu’il n’essayait pas de mentir ou attirer dans un piège. Et puis, mentir, il n’était pas certain d’oser, de toute façon, cette femme avait l’air assez, hum… Elle dégageait la même assurance que Thrawn, ça lui rappelait qu’il s’était un jour demandé si tous les Chiss étaient ainsi ou si ça ne concernait que certains d’entre eux. Il la guida jusqu’à la navette sans reprendre la parole, se demandant juste ce qu’elle venait faire dans ce coin de la galaxie. S’il y avait eu un problème dans l’Ascendance… Non, ça devait être autre chose, il se faisait des idées. A l’arrivée de la navette sur le Chimaera, il s’assura d’abord qu’il n’y avait personne dans le coin puis guida la Chiss jusqu’au bureau de l’amiral, se doutant qu’il sera arrivé bien avant eux.

– Voilà, dit-il en la faisant entrer. Je vous laisse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 3 Avr - 12:02

Les Corelliens n’étaient pas les seuls à s’interroger sur les actes de la Confédération, bien évidemment, par contre, Soontir en arrivait souvent à se demander si la survie de Corellia en intéressaient d’autres qu’eux-mêmes… Wynssa en était sincèrement attristée et en colère, de ce qu’il voyait. Maintenant, Chandrila était aussi une planète qui avait affiché ses désaccords avec Coruscant et qui en payait toujours le prix fort aujourd’hui. La planète était saignée à blanc, soumise à des contrôles répressifs et le fait que la leader des Rebelles, Mon Mothma, en était originaire n’avait pas arrangé son cas. Enfin… Il ne devrait sans doute pas parler de tout ça, ni même de ses anciens élèves, il avait juste du mal à s’en empêcher, surtout en ce moment. La situation de Corellia le faisait bondir et il pensait bien plus à Wedge et les autres depuis sa rencontre avec le BSI. C’était sans doute eux qui avaient eu raison… Chassant ces idées noires de la tête, il prit la main de l’actrice lorsqu’elle accepta son invitation, partant sur la piste de danse avec elle.

L’orchestre était plutôt enjoué, ayant entamé une valse connue dans les Mondes du Noyau, qu’on jouait souvent dans les réceptions et fêtes de Coruscant. Il prit la main de Wynssa un peu plus fermement, posant l’autre sur sa taille, avant de rejoindre le flot des couples qui se trouvaient déjà sur la piste d’un blanc éclatant. Il n’avait pas dansé depuis longtemps mais les pas étaient encore gravés dans sa mémoire. Leur instructeur de l’académie, à l’époque, les avait plus d’une fois forcés à se rendre aux cours de danse, là où leur promotion tentait de faire le mur à chaque fois pour y échapper. Ils préféraient mille fois des danses plus bien vives et remuantes, celles où on pouvait se défouler comme jamais. Le genre de fêtes où personne ne se souciait de son image, où ils pouvaient boire sans qu’on ne vienne le leur reprocher, où la musique était si forte et puissante qu’elle vous rentrait littéralement dedans. De fraies fêtes, somme toute ! Où tout le monde pouvait se permettre de rire et discuter librement.

Même en pleine valse, cependant, Soontir gardait un œil sur ce qui arrivait dans le reste de la salle et autant dire qu’il y avait du mouvement. Il ignorait qui était le type qui partit avec personne de moins que l’Empereur et Tarkin, se doutant juste que ça devait être un Sith, mais peu importe, au moins le vieux était parti ! Soulagé, il sourit plus largement à Wynssa, plus détendu maintenant que le danger principal avait quitté cette pièce. Lorsque la valse s’arrêta, l’orchestre débuta une danse bien plus dynamique, il y avait enfin moyen de vraiment s’amuser. Il dansait et faisait tournoyer sa partenaire avec lui dans la danse, suivant le fil d’une musique plus joyeuse et entraînante, souriant bien plus. Le loup parti, au diable les problèmes, au moins le temps d’une soirée. La dernière note fut achevée dans un son plus grave et fort, et il s‘arrêta, légèrement essoufflé.

– Je vous aurai pris deux danses, au final, sourit-il en lui faisant un baisemain. Vous aviez entièrement raison, rien de mieux pour se changer les idées. Un verre vous plairait-il ? J’aimerai mieux vous connaître. Ou sinon, je pense qu’il doit y avoir moyen de trouver en ville des soirées plus festives que celles-ci, et surtout, sans complots ni regards de partout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61
Comptes : Rosas Sky, Calista, Mickaëlla, Opaline
Espèce : Humaine
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mar 3 Avr - 17:17

Wynssa Starflare a écrit:
Entrons dans la danse
Franchement, cette soiré prenait un tournant vraiment des plus étranges, je mourrais d'envie d'en avertir mon frère, mais au final je me rétractais, car j'avais la sensation que son ancien supérieur ne semblait plus très heureux de servir l'Empire.

Je laissais le temps d'une danse mes soucis et mes questions de côté, savourant réellement ce moment pour la première fois depuis bien des années, car en règles générale, je m'ennuyais plus qu'autre chose à ce genre de soirée


Je vous remercie sincèrement pour ce moment agréable. Je suis d'avis de quitter cet endroit lugubre et d'aller en ville pour boire quelque chose lui souriais-je avec douceur, tout en l'entraînant rapidement par la main bien plus loin pour éviter aussi que mon supérieur ne me vois partir.

Sincèrement quitter cet endroit était la meilleure chose à faire, parce que je n'en pouvais absolument plus de tout ça,

©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Espèce : Humain
Âge rp : 30 ans
Apprenti / Padawan : Elèves de l'Académie Sith
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Mer 4 Avr - 11:32

N’appréciant guère le fait de danser ou de se mêler à la foule, je restait sur le coté, discret mais accessible, observant.
Un trouble fête inconnu, et une colère émanant de Tarkin.
Si Plagueis était encore là, il serait intéressant d'aborder la question de rendre sensible à la Force quelqu'un qui ne l'est pas. Le cas de Tarkin serait alors sans doute instructif.
Étrangement, le trouble fête dégage une aura familière, mais encore indistincte, noyée dans les autres.
Tarkin et l'Empereur semblent le connaitre, et il semble être source de débat.
Peut être devrait je m'approcher pour en savoir plus.
Des officiers quittent les lieux. Il n'y a à priori rien de surprenant à cela mais leur départ est proche, trop proche.
S'approcher de l'Empereur, suivre un des officiers, ou rester là au cas où il se passerait quelque chose d'autre.
Il ne semble pas y avoir d'agent de la rébellion, ou alors ils ne se sont pas encore manifestés. Autant attendre un peu et voir ce qui se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Ven 6 Avr - 16:21

Cette soirée commençait vraiment à me rendre folle et je n'en pouvais absolument plus le moins du monde. Après une dernière danse avec Dodson, je décidais de prendre l'air, enfin surtout de m'éloigner et de me calmer les nerfs avant de faire un meurtre.

Un dernier baisé à mon compagnon, je lui souris légèrement, avant de me recomposer un masque de froideur puis de m'éloigner en évitant d'être percuter par les couples divers et variés. Un verre à la main, je marchais tranquillement, perdu dans mes pensées tout en essayant de me calmer.

Pourquoi j'étais venue dans cette soirée de nouveau? Parce que mon compagnon me l'avais demandé, parce que j'étais une haute gradé, que je voulais prouver qu'une femme peut avoir autant de valeur qu'un homme, mais là franchement c'était devenue trop pour moi.

Une fois loin de tout ce petite monde, certaine surtout de ne pas avoir été suivie par Dodson, je soupirais longuement ma rage et ma colère. Tout ça était vraiment trop, j'étais arrivé au bout de mes limites et du supportable.


Rahhhh j'en ai marre de tout ces collets montés et autres abrutis sans cervelles grondais-je pour moi même dans le but de lâcher la pression.

Adosser contre un arbre, à l'abris des regards, j'observais les allées et venues de cette soirée tout en buvant ma coupe de champagne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Espèce : Humain
Âge rp : 30 ans
Apprenti / Padawan : Elèves de l'Académie Sith
Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   Ven 6 Avr - 16:32

Une Twilek énervée....lorsqu'on se nourrit des émotions fortes négatives, on finit par les ressentir chez les autres. On m'avait présenté l'Empire comme étant discriminant envers les non humains, mais voilà donc une autre créature non humaine présente ici.
En principe, un Sith de l'ancienne époque verrait cela d'un mauvais oeil, mais je n'ai rien contre les non humains qui ont prouvé leur valeur et leur attachement.

Tout comme moi, elle scrute les invités. Si nos regards se croisent, je lui adresserais un signe de tête faisant office de salutation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Entrons dans la danse ( ouvert à tous )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrons dans la danse ( ouvert à tous )
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Entrons dans la danse.
» La Petite Maison dans la prairie .. [OUVERT A TOUS ♥]
» Intru dans un jardin ouvert au public ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Manaan-
Sauter vers: