Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Une livraison pour Valk

Aller en bas 
AuteurMessage
Savon pailleté vert zwifi
avatar
Messages : 244
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Une livraison pour Valk   Lun 19 Mar - 19:22

Le temps est comme un vaisseau de transport, les gens le prennent afin de se rendre directement au terme de leur destination en évitant le plus possible les arrêts qui se pointent sur leur route... sauf pour un immortel, pour ce dernier la destination n'est qu'un nouveau départ dont chacune des voies empruntés sont parcheminés d'une multitudes et incalculables escales.

C'est une pensée qui me revient très souvent au sujet de Vitiate, en particuliers ses escales qui semble toujours passer avec une certaine longueur d'avance, qu'il met aussitôt à son profit, pour des projets qui restent globalement hors de vue de tout orbes fureteurs, du moins jusqu'à qu'un grain de sel vint à y être jeter, et voilà que dans pas longtemps je vais aller lui en envoyer une bonne pincé.

À peine j'avais débarqué avec mon apprentie sur Korriban, elle pour subir l'épreuve que je lui avait donné, pendant que de mon côté j'espérais y retrouver Tenebrae, je dus néanmoins reprendre le chemin de l'hyper-espace vers les régions inconnues, dans le système d'Ilum, car ce dernier s'en était déjà allé depuis un certains temps dans cette direction... curieusement il n'avait pas été discret quant à sa destination ou alors son pilote avait machinalement entré les coordonnées dans la fiche de route avant d'obtenir l'autorisation de décoller de la planète.

Sortant d'une transe habituelle que je fait pour me reposer, je jetai un œil à l'état de santé de mon colis, la jeune fille semble toujours stable, je la maintient endormi depuis que je l'ai ramassée sur Nar Shaddaa grâce aux multitude de sédatifs que j'ai pris au centre médicale de Korriban, qui en passant avait été remis à neuf, et régulièrement je lui injecte de divers liquides et nutriments essentiels à son organisme afin qu'elle ne meure pas d'inanition ou encore de déshydratation.
J'aurais pu tout aussi bien exercer un contrôle mentale sur elle, cependant je n'aurais pas été sûr du résultat, ni au bout de combien de temps la puissance brute de son pouvoir aurait brisé mon emprise, le mieux fut que je la garde endormie pour l'emmener à son père.

Tandis que je lui fis une énième injection de nutriment et constatai qu'il ne m'en restait plus beaucoup, sans compter qu'il y a de grande chance qu'elle se réveille d'ici une bonne vingtaine de minute, ayant plus rien pour la maintenir endormie, la sonnerie du vaisseau signifiant la sortie imminente de l'hyper-espace retentis. Je me précipita à temps au poste de pilotage pour reprendre le contrôle, puis à la seconde près, j'enclencha la sortie, les traits redevinrent des étoiles et je vis la planète principale du système approcher à grande vitesse.

Je senti également aussitôt l'immense aura que je connaissais bien de Vitiate, il était donc encore ici, mais curieusement elle semble même se rapprocher. C'est là que je remarquai alors un vaisseau un peu plus grand que le mien en train de quitter l'atmosphère, mon intuition me soufflait qu'il était dans ce dernier et qu'il s'apprête une fois encore à s'en aller vers une autre destination.
Je virai alors de bord et engagea une propulsion plus avancée pour le rejoindre avant qu'il ne finisse par disparaître, aussi je lui envoya un message par canal sécurisé :

- Seigneur Vitiate, avant que vous ne partiez nous devons avoir une petite entrevue... lors de ma dernière mission j'ai fais une surprenante découverte et en finalité je dois vous remettre un colis... qui est pour le moins spéciale pour tout dire... vous pouvez même sentir sa présence... qui d'ailleurs s'éveillera dans peu de temps... en effet mon cher Valk ! dis-je avec un léger sourire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaylin
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Une livraison pour Valk   Mar 3 Avr - 15:57

Un rêve, bien souvent, n’a ni sens ni logique, un rêve ne peut pas s’expliquer, ni se raconter, la plupart des rêves s’oublient très vite… Celui-là était donc un rêve étrange, où naviguait l’enfant sans pour autant être sûre qu’il s’agisse bien d’un rêve. A ses yeux, tout était réel, tout ce qu’elle touchait avait une consistance, même les odeurs étaient celles qu’elle connaissait. Assise dans une chambre, par terre contre le montant d’un lit, elle observait le soleil se coucher par les immenses baies vitrées, admirative devant la beauté de Zakel, comme toujours. Sa mère était assise juste à côté d’elle et avait passé un bras autour de ses épaules, elle la regardait en souriant. Vaylin glissa sa main dans la sienne, serrant doucement, puis reporta le regard sur le dehors. Un jour, elle voyagera jusque là-bas, jusqu’à cette horizon qu’elle observait aujourd’hui, et elle rencontra plein de personnes différentes, elle pourra aller librement où elle le voulait sans être surveillée, sans qu’on la confine derrière de hauts murs ou sous le regard attentif de ses parents. Un jour, elle ira loin et elle saura se défendre contre tous les dangers. Mais en attendant, elle était bien, dans les bras de maman. La fillette posa la tête contre elle, un sourire léger aux lèvres, reposée et en paix.

Ce fut une voix inconnue et qui ne rentrait pas dans ce beau cadre qui constitua la premier élément dérangeant. Puis une sensation de lourdeur, de froid aussi. Le décor autour d’elle s’estompa avec lenteur, malgré les tentatives de l’enfant, sa mère se volatilisa à son tour. Vaylin ne comprit pas tout de suite ce qui arrivée, flottant dans cet état étrange qui précédait la prise de conscience mais où on était encore « endormi » tout de même. Une sorte d’état de grâce, entre le sommeil et le réveil, où la personne avait conscience de flotter entre deux états. La fillette n’essaya pas de lutter contre, son corps lui semblait si lourd… Aussi lourd que le jour où elle avait avalé par erreur un somnifère puissant normalement destiné à sa mère, il y a deux ou trois ans, elle avait alors passé trois jours entiers à dormir, incapable de se secouer. C’était la même chose, ici, ce qui lui fit croire qu’elle avait dû avoir un accident ou une maladie, et donc, que tout ce qu’elle avait cru vivre n’était qu’un rêve… Des failles dans la Force, Zakel disparu, cette planète aux milles lumières et dangereuses, tout ça n’était qu’un rêve… Une pensée amplement réconfortante qui lui suffit pour la pousser à se réveiller complètement, s’attendant à se trouver chez elle, dans sa chambre, ou bien à l’infirmerie. Cependant, au lieu des endroits familiers, elle se retrouva dans l’environnement obscur et froid d’un vaisseau, allongée sur une couchette.

Tout son corps était engourdi, comme si son sang était vraiment chargé de somnifères et de calmants, elle parvint à peine à se redresser, le mouvement remplissant son regard de petites lumières, faisant trembler ses membres. L’option du kidnapping se fraya avec peine un chemin dans son esprit encore embrumé, d’abord parce qu’il lui semblait improbable qu’on puisse s’en prendre à elle alors que maman la protégeait, ensuite parce que personne ne serait assez idiot pour attaquer le palais et les chevaliers de Zakel. Et pourtant, elle se trouvait bel et bien dans un vaisseau ! Et si… Tout cela n’était pas un rêve ? Son cœur se mit à battre à bien plus vive allure, l’adrénaline aidant en partie à chasser la torpeur qui s’était emparée d’elle. Elle se leva en vacillant dangereusement, puis se glissa dans l’allée en cherchant les capsules de sauvetage. Si ce n’était pas un rêve et qu’on l’avait vraiment kidnappée, elle devait absolument fuir ses ennemis. Elle finit par trouver ce qu’elle cherchait, mettant un petit moment avant de trouver comment ouvrir puis se glissa à l’intérieur. La tête lui tournait un peu mais ce n’est pas grave, tant qu’elle réussissait à…  Ah, voilà ! La capsule s’éjecta du vaisseau et elle vit par le hublot en s’éloignant le vaisseau dont elle venait de partir et un autre, plus gros et pas bien loin.

L’atterrissage sur la planète fut plus brutal que prévu et Vaylin manqua de s’évanouir une seconde fois à cause du choc, encore abrutie par les somnifères. Jurant entre ses dents, elle se redressa puis batailla pour ouvrir, soufflée aussitôt par le froid glacial qui régnait sur cette planète. Oh bon sang… Elle prit ce qu’elle put avec elle dans la capsule, histoire de tenir, puis sauta à terre dans la neige, avant de courir aussi vite que possible. Heureusement pour elle, elle finit par repérer l’entrée d’une grotte plus loin, au moins un abri contre le vent. Elle se réfugia dedans, marchant encore vingt mètres pour se protéger du vent, puis s’assit dans un coin, entre deux gros rochers, ramenant ses jambes contre elle en tremblant. Bon… Pas de panique, surtout pas de panique, au moins elle s’était échappée ! Il ne restait plus qu’à rejoindre maman, elle était sûrement partie à sa recherche en apprenant sa disparition, jamais sa mère ne l’abandonnerait à son sort. Elle prit le communicateur qu’elle avait récupéré dans la capsule de sauvetage, les mains si gelées qu’elle peinait à le manier, réglant la fréquence pour appeler sa mère. Seul un léger grésillement lui répondit. Et m**… En désespoir de cause, elle essaya alors d’appeler Valkorion, se sentant de plus en plus perdue.

– Père ? murmura-t-elle. J’ai besoin d’aide. Quelqu’un m’a enlevée, je suis sur une planète glacée, je me suis échappée…

S’il ne la recevait pas, autant dire que c’était fichu. Vaylin s’efforça de continuer à bouger, même un peu, alors qu’une torpeur douce lui soufflait au contraire de se laisser aller, de s’endormir, que tout ira mieux ensuite. Blottie en position fœtale, elle tenta alors d’utiliser la Force pour appeler les siens. Le froid était terrible et ses vêtements beaucoup trop fins. *Maman…* tenta-t-elle d’appeler au travers la Force. *Maman, père, où êtes-vous ?*

____
Dés
Revenir en haut Aller en bas
 
Une livraison pour Valk
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livraison pour Gar Thulion
» Argus Filch's Office • Livraison pour Argus Rusard PV.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Ilum-
Sauter vers: