AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Jeu 13 Avr - 20:02

[ http://coeur-et-force.forumactif.org/t486-le-bon-la-brute-et-le-truand-pv-darth-maul-et-rey ]

Je venais de revenir dans la galaxie après un exil d'une quinzaine d'années au sein de mon peuple. Ma rencontre avec maître Qui-Gon Jinn avait apporté beaucoup d'informations mais aussi de mystères. J'étais du coup revenue, prêtant mon bras et mes compétences à l'Ordre... qui se révéla bien tendu. Tant de jedis venus de différents "temps", avec des visions différentes de leur rôle et du Code. Tout cela, il faut l'avouer, n'était pas très enthousiaste et je refusais d'y prendre part. Pour moi, c'est en acceptant tout que l'Ordre renaîtra. La tolérance et l'acceptation sont deux choses importantes, mon maître me le répétait souvent. Surtout au début de ma formation.

Du coup, quand j'appris qu'on souhaitait un volontaire pour aller sur Ondéron, je me suis avancée. La mission était simple : une information signalait la vente de cristaux dans une petite échoppe. Je devais y aller et les récupérer. Ils seront utiles pour créer de nouveaux sabres laser. Je m'y rendis à bord d'un petit transport qu'on me prêta.

J'eu un peu de mal à trouver le vendeur, toutefois, car il ne tenait pas une boutique et changeait d'endroit mais finalement, lui et moi parvimes à un accord. Cela dit, il se faisait tard et un couvre-feu était décrété, temporairement, sur la ville. Je décidais donc d'aller dans une cantina. J'avais rabattu ma capuche grise sur ma tête et mon corps était bien dissimulé dans ma cape. J'entrais donc dans ce lieu légèrement sombre où une musique forte et entraînante couvrait les conversations. Après avoir pris et payé un verre, une boisson aux fruits et peu alcoolisée, je me trouvais une table discrète dans une alcôve, abaissant ma capuche et observant les environs.

Alors que je sirotais mon verre depuis une bonne demi-heure, en gros je l'avais à peine touché, mes sens me signalèrent l'arrivée de deux personnes. Je pouvais presque ressentir physiquement leur entrée dans la cantina. L'un avait une forte présence sombre dans la Force et l'autre ... difficile à dire à côté de la première mais peut-être un peu plus clair. Je les regardais, doutant nullement qu'ils ne m'aient pas senti. Je ne touchais pas à mon sabre laser mais s'ils étaient hostiles, j'étais prête.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Ven 14 Avr - 8:22

Le noyau rebelle placé sur Onderon n’avait pas chômé, ces derniers temps. Pour une fois qu’ils avaient le temps pour autre chose que de se défendre contre les attaques incessantes destinées à les écraser pour de bon. Cette planète avait une histoire quelque peu remuante et qui partait en tous sens, la faute à la foi à des dirigeants qui ne savaient pas ce qu’ils voulaient et aux manœuvres de Palpatine et de ses sbires. La nuit tombait lorsque Maul en eut fini avec sa victime du moment et obtenu l’information qu’il voulait. Il la laissa retomber au sol en un geste négligent, l’homme lâchant un dernier râle étouffé avant de succomber pour de bon. Après des années entières à aider à l’édification de cet Empire, il passait désormais tout son temps à le saper, le détruire, défaire tout ce qu’il avait précédemment fait. Sa prochaine cible allait arriver prochainement, il ne lui restait plus qu’à l’attendre bien tranquillement.

Maul avait laissé la petite Padawan plus loin, la récupérant sans lui raconter ce qui venait de se produire. Elle n’avait aucun besoin de le savoir, de toute façon, tant accrochée à ses principes de justice et de loyauté qu’elle serait sûrement outrée qu’on assassine comme ça un homme par pure vengeance, même un homme attaché à l’Empire. Qu’avait-elle sorti un jour ? Oh, juste, que tous ne pensaient pas à mal et croyaient œuvrer pour obtenir la paix et la stabilité. Maul rabattit sa capuche sur sa tête en poursuivant son avancée, cherchant en ville un point d’observation, se trouvant sur le passage de sa future proie. Finissant par s’arrêter devant un bar, il jaugea les lieux rapidement puis entra, détectant aussitôt la présence d’une Jedi, dans ce bar. Ils étaient partout, ceux-là. Sas ôter sa capuche, le Zabrak s’approcha du bar, se souvenant vaguement du dernier Jedi qu’il avait croisé. Un autre Zabrak, venu du futur ou passé, il ne savait plus, complètement perdu après son passage dans une faille.

– Si tu veux enfin te rapprocher des Jedis, c’est ta chance, marmonna-t-il pour Rey. Vas-y.

Il n’y avait de toute façon aucune chance pour que cette fille puisse lui être d’une quelconque utilité lors de sa confrontation avec Palpatine. Elle n’avait qu’à rejoindre les autres moines, après tout, c’était son chemin, à elle de se débrouiller avec. Lui-même n’avait aucune intention d’officiellement prendre une apprentie et encore moins une fille penchant du côté lumineux. Commandant un verre, Maul se rapprocha de la fenêtre, près des alcôves, son regard brûlant détaillant les extérieurs.

– C’était sérieux, lança-t-il à Rey en la voyant se rapprocher à nouveau. Rester avec moi ne te vaudra rien et je ne veux pas d’apprentie. Tu ferais de mieux de dégager et retrouver d’autres Jedis à la première occasion.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 32
Crédits : 35
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Sam 15 Avr - 11:58

Carrément laissée en plan… Rey maugréait entre ses dents depuis dix bonnes minutes, appuyée le dos contre un gros chêne, les bras croisés. Maul l’avait plantée là comme une cruche en lui disant juste d’attendre, sans même une explication ! Il aurait au moins pu lui dire ce qu’il était parti fabriquer ! C’est bon, elle n’allait pas s’amuser à hurler sous tous les toits ce qu’il fichait de son côté, elle n’était pas idiote, il pourrait avait confiance un minimum. En plus, pourquoi s’être arrêté sur cette planète ? Pour elle, qui ne connaissait que quelques lieux dans la galaxie, peut-être cinq ou six à tout casser, toutes les découvertes de nouveaux endroits étaient comme de vivre un rêve éveillé, sauf ici et maintenant, où elle avait juste le sentiment que Maul l’écartait dès qu’il le pouvait car elle le gênait sûrement dans ses mouvements. Même lorsqu’il l’entraînait, il ne disait plus grand-chose, fallait s’accrocher pour lui arracher une conversation normale, à ce type ! A croire qu’il était muet, certains jours. Vexée, même si c’était idiot, elle ne sortit de sa bouderie que lorsqu’il revient enfin, évidemment sans lâcher un mot sur ce qu’il venait de faire.

Ouais, c’était un Sith, il utilisait des techniques du côté obscur, nourrissait une colère accrue contre les Jedis et contre Palpatine, il n’avait pas la plus petite once de pitié en lui et avait sûrement déjà assassiné des dizaines de personnes sans aucun état d’âme. C’est vrai, Rey savait tout ça, pourtant, bah… Elle ne savait pas trop pourquoi elle le suivait tout de même en fait. Il avait beau être ce qu’il était, c’était quand même lui qui l’avait « récupérée » dans un état mental lamentable, qui lui avait expliqué cette époque puis qui avait pris en main son entraînement, c’était lui qui lavait aidé à construire son sabre actuel, après lui avouer comprendre qu’elle s’en tirera mieux avec qu’avec l’autre arme, récupérée chez Matz, et c’était lui qui la protégeait, aussi. Elle entra à sa suite dans un bar, demandant une énième fois « Pourquoi venir ici ? », toujours dans une version différente, sans avoir la moindre réponse. Il l’avait écoutée, au moins ?! C’était vraiment chiant, ça, de parler dans le vide ! Rey avait peut-être un caractère de cochon, oui, mais elle l’assumait, au moins.

– Si tu veux enfin te rapprocher des Jedis, c’est ta chance, marmonna-t-il pour Rey. Vas-y.

Hein ? Se rapprocher des Jedis ? Où ? Quand ? Maintenant ? Comment ? Elle regarda partout autour d’elle puis tomba enfin sur une femme, que Maul [i]daigna[i/] lui désigner, assise dans une alcôve. C’était une Jedi ? Comment il le savait ? On pouvait « sentir » l’aura des autres comme ça, lorsqu’on maîtrisait la Force ? Il aurait pu lui dire avant, hein ! Qu’elle se sente moins idiote en apprenant ça tout à coup, sur le tas. Elle ouvrait la bouche pour lui demander pourquoi il voulait qu’elle y aille maintenant et comment il pouvait savoir qu’elle avait déjà pensé à au moins les rencontrer lorsqu’il la laissa de nouveau plantée ici en prenant un verre puis en filant près d’une fenêtre. Rey partit aussitôt le rejoindre, espérant avoir un minimum de réponses, pour une fois.

– C’était sérieux, lança-t-il à Rey en la voyant se rapprocher à nouveau. Rester avec moi ne te vaudra rien et je ne veux pas d’apprentie. Tu ferais de mieux de dégager et retrouver d’autres Jedis à la première occasion.

– Je sais que t’en veux pas, souffla-t-elle, un peu exaspérée mais bien assez bornée malgré tout pour rester là et tout faire pour obtenir des réponses. Pourtant, t’as bien commencé à m’entraîner quand même, non ? Je ne veux pas venir du côté obscur, je veux juste continuer à apprendre à me défendre, c’est tout. En plus, je ne suis pas une apprentie officielle, peut-être, mais toi, vu ce que tu fais contre les autres Siths, t’es plus vraiment des leurs non plus ! Et puis, t’es pas sûr non plus que tu arriveras à vaincre Sidious, surtout seul.

Elle n’allait pas dégager comme ça alors que l’unique personne à l’avoir aidé dans cette époque filait vers une mort certaine ! Voyant cependant à son air qu’il ne comptait pas changer d’avis, elle soupira assez fort pour que tout le bar l’entende, une moue aux lèvres. Le laissant surveiller elle ne savait quoi, Rey se tourna alors vers la femme à la peau… bleue ? Quoi ? Elle venait de quel peuple, au juste ? Une fois de plus, Rey avait le sentiment de n’avoir absolument rien appris de la galaxie, en grandissant sur Jakku, malgré tout cd qu’elle avait pu lire et entendre.

– Bonjour, lança-t-elle d‘un poli car elle avait tout de même des manières. Vous êtes Jedi, c’est vrai ce qu’il dit ? Je m’appelle Rey. Dites-moi, c’est vrai qu’il y a d’autres Jedis ou Siths qui arrivent de tous les temps ?

Elle s’était enfin décidée à baisser la voix et être plus discrète, même si ce n’était pas son point fort. Pas la peine de trop attirer l’attention non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Sam 15 Avr - 14:44

De ce qu'on pouvait voir en les observant, leur relation n'était pas au beau fixe. Celui qui avait la présence dérangeante, qui garda sa capuche, empêchant qu'on l'identifie, et sa camarade humaine ne semblaient en effet pas tellement s'entendre. Toutefois, ils n'étaient pas agressifs et semblaient même se faire discret, comme moi en somme. Je bus une gorgée de mon cocktail et vit l'humaine approcher de ma table pendant que son camarade jetait un oeil par une fenêtre.

– Bonjour. Vous êtes Jedi, c’est vrai ce qu’il dit ? Je m’appelle Rey. Dites-moi, c’est vrai qu’il y a d’autres Jedi ou Sith qui arrivent de tous les temps ?

Dit-elle poliment. Je lui fis signe de s'asseoir avant de reposer mon verre sur la table. Visiblement, elle avait appris la même chose que moi mais doutait de cette nouvelle. Bon, peut-être aussi n'était-ce pas un mort qui le lui avait révélé. Aurais-je réagit pareillement si cela avait une autre personne qui me l'avait dit ? Je ne sais pas mais j'y croyais vu que c'était maître Qui-Gon qui l'avait dit. Et que j'étais présente quand il a été consumé par les flammes, il y a vingt-huit ans.

"Bonjour en effet. Vous pouvez m'appeler Larin et je pense qu'il pourrait être intéressant d'en discuter avec votre ami. Et plus courtois envers lui, non ?"

Ami qui d'ailleurs m'intriguait. Etait-ce un jedi noir ? un sith ? Je ne saurais le dire, n'en ayant rencontré aucun. Tout ce que je savais, c'est qu'il était plongé dans le Côté Obscur. Mais que, peut-être, nous pourrions discuter de ce qui se passait au coeur de la Force et en apprendre plus. S'il le désirait. En tout cas, je ne voyais rien de mal à discuter avec lui, même si c'était un ennemi. Après tout, je ne savais rien qui pouvait l'intéresser, mon retour dans l'Ordre étant trop récent. Je m'appuyais un peu plus contre le dossier de mon siège en attendant de voir s'il se joignait à nous ou non.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Sam 15 Avr - 14:53

– Je sais que t’en veux pas, souffla-t-elle, un peu exaspérée mais bien assez bornée malgré tout pour rester là et tout faire pour obtenir des réponses. Pourtant, t’as bien commencé à m’entraîner quand même, non ? Je ne veux pas venir du côté obscur, je veux juste continuer à apprendre à me défendre, c’est tout. En plus, je ne suis pas une apprentie officielle, peut-être, mais toi, vu ce que tu fais contre les autres Siths, t’es plus vraiment des leurs non plus ! Et puis, t’es pas sûr non plus que tu arriveras à vaincre Sidious, surtout seul.

Et ensuite, elle comptait la ramener encore combien de temps sur ce sujet ?! Exaspéré, il lui lança un regard sombre, qui lui fit heureusement comprendre que non, il ne comptait pas la garder avec lui comme élève et encore moins pour « l’aider » à vaincre Sidious. S’il réussissait, ce sera seul, s’il échouait, c’est qu’il n’avait pu dépasser le niveau de son maître, voilà tout. Il leva les yeux au ciel lorsqu’elle fila vers la Jedi  côté, toujours posté en observation près de la fenêtre. Même s’il avait commencé à l’entraîner, ça ne faisait pas d’elle son apprentie, qu’elle réfléchisse deux secondes, il n’allait pas prendre pour élève officielle une gamine qui penchait clairement du côté lumineux. Il avait effectivement déjà toutes les chances d’être considéré comme un renégat fini, aux yeux des autres Siths, en faisant plus ou moins parti de la cause rebelle, inutile d’en rajouter une couche en gardant avec lui une gamine qui voulait devenir Jedi.

– Bonjour, lança-t-elle d‘un poli car elle avait tout de même des manières. Vous êtes Jedi, c’est vrai ce qu’il dit ? Je m’appelle Rey. Dites-moi, c’est vrai qu’il y a d’autres Jedis ou Siths qui arrivent de tous les temps ?

– Bonjour, en effet. Vous pouvez m'appeler Larin et je pense qu'il pourrait être intéressant d'en discuter avec votre ami. Et plus courtois envers lui, non ?

Courtois… Décidément, les Jedis n’avaient changé, toujours à faire dans le bon sentiment. Maul leva les yeux au ciel en répondant d’un ton las qu’ils n’étaient guère amis, tapotant des doigts sur son double-sabre avant de se souvenir que pour le moment, il ne devait pas recommencer à les combattre. Soit… Détachant un bref instant son regard jaune de la fenêtre, il le reporta sur la Jedi, essayant de se souvenir si elle faisait parti de ceux qu’il avait pu espionner, durant des années, lorsqu’il amassait des informations sur l’Ordre pour le compte de Sidious. Ce visage ne lui disait strictement rien, ou elle n’était pas de cette époque, ou elle avait rejoint l’Ordre après qu’il s’y soit lui-même intéressé.

– Peu m’importe ces failles ou ce qui les a provoqués, Jedi, souligna-t-il d’un ton froid, j’ai autre chose à penser. Devoir coopérer pour le moment avec votre Ordre ne m’oblige pas à tenir la conversation. Contentez-vous de discuter avec la petite Padawan.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 32
Crédits : 35
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Dim 16 Avr - 19:28

– Bonjour, en effet. Vous pouvez m'appeler Larin et je pense qu'il pourrait être intéressant d'en discuter avec votre ami. Et plus courtois envers lui, non ?

Oui, juste ! Rey se retourna vers Maul avec tout de même un très vague espoir qu’il soit un minimum plus sociable, pour une fois. Ouais, c’était idiot d’avoir ce genre d’espoir, un espoir d’ailleurs très vite évincé lorsqu’elle le vite lever les yeux au ciel en marmonnant qu’ils n’étaient pas amis. Rey soupira un peu lorsqu’il se détourna à nouveau vers la fenêtre, ne comprenant toujours pas ce qu’il attendait et désespérant un peu de le voir évoluer vers de meilleurs sentiments. Pourquoi devait-il toujours être de mauvais poil ?! Il faut se détendre un peu, dans la vie ! Même elle savait aller un peu vers les autres et leur faire confiance, alors lui aussi pourrait. Un peu. Enfin, faire un effort, quoi ! Alors que là, il regardait Larin comme s’il hésitait entre la trancher en deux directement ou la tuer dans de longues et atroces souffrances. Soupirant un peu, la jeune femme rabattit une mèche derrière son oreille, réfléchissant à ce qu’elle pourrait faire pour qu’il se détende un peu. C’est vrai enfin, ça lui ferait du bien. Elle espérait peut-être beaucoup trop.

– Peu m’importe ces failles ou ce qui les a provoqués, Jedi, souligna-t-il d’un ton froid, j’ai autre chose à penser. Devoir coopérer pour le moment avec votre Ordre ne m’oblige pas à tenir la conversation. Contentez-vous de discuter avec la petite Padawan.

– Eh, si t’as accepté de m’aider alors que je suis une « petite Padawan », tu pourrais bien discuter avec un chevalier Jedi sans être gêné, tu sais.

Rey fit une petite moue, moitié agacée, moitié désespérée, appuyée contre le dossier de son siège avec le curieux sentiment de parler dans le vide. Non, vraiment, il n’avait pas envie d’essayer ? Un petit peu ? Non ? Bon, d’accord, très bien… Si tous les Siths étaient comme lui, ça n,e devait vraiment pas être drôle de les côtoyer au quotidien, bien de quoi vous filer une dépression au bout de trois jours. Même Kylo savait parler ! Soit, c’était une immonde ordure doublé d’un parfait abruti et d’un meurtrier, mais il savait parler, fallait au moins lui reconnaître ça. Han et Leia n’avaient vraiment pas eu de chances d’avoir ça comme fils aîné, les pauvres, ils en avaient bavé toute leur vie pour se retrouver avec ce truc, c’était horrible ! Penser à han faillit bien lui mettre les larmes aux yeux, elle s’efforça donc très vite de se reprendre puis se retourna vers Larin, toujours un peu perturbée par sa peau toute bleue. Même en se focalisant sur l’instant présent, elle ne pouvait s’empêcher de revoir le vieil homme se retourner vers elle avec un grand sourire en lui lançant que tout ira bien, qu’elle devait avoir confiance. Il lui manquait cruellement. Lui qui avait été la seule image de père qu’elle ait connu.

– Est-ce que vous en savez plus, sur les failles ? demanda-t-elle, toujours en baissant d’un ton. Et ce qu’on est sensés faire maintenant ? Je veux dire, d’où je viens, la Force était réduite à l’état de pure légende, personne n’y croyait, donc maintenant, je suis un peu perdue. Il y a un but final à tout ça ? L’Ordre Jedi existe vraiment, dans cette époque ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Dim 16 Avr - 20:39

– Peu m’importe ces failles ou ce qui les a provoqués, Jedi, j’ai autre chose à penser. Devoir coopérer pour le moment avec votre Ordre ne m’oblige pas à tenir la conversation. Contentez-vous de discuter avec la petite Padawan.

– Eh, si t’as accepté de m’aider alors que je suis une « petite Padawan », tu pourrais bien discuter avec un chevalier Jedi sans être gêné, tu sais.

Vu son ton, je n'avais pas la côte auprès de lui. En même temps, sa colère était presque palpable. Elle semblait presque diriger entièrement ses actes, bien qu'il se contrôle parfaitement. Il semblait pourtant important pour la jeune humaine ... mais je ne pouvais m'empêcher de me demander... un sith... zabrak à la peau noire et rouge.... cela ressemblait beaucoup à une description qu'un ami m'avait fait, il y a longtemps. Et qui aurait tué l'une de mes dernières rencontres à l'époque.... avant que mon ami ne le tue. Coïncidence que je le croise juste après Qui-Gon ? Ou est-ce une volonté de la Force ?

– Est-ce que vous en savez plus, sur les failles ? Et ce qu’on est sensés faire maintenant ? Je veux dire, d’où je viens, la Force était réduite à l’état de pure légende, personne n’y croyait, donc maintenant, je suis un peu perdue. Il y a un but final à tout ça ? L’Ordre Jedi existe vraiment, dans cette époque ?

Au moins baissa-t-elle le ton. Je souris doucement et m'adossais à me chaise, buvant une autre gorgée de mon breuvage en me demandant que dire. Et comment entamer la discussion avec le sith. Ce serait bien de savoir ce que lui avait pu découvrir sur les failles. Je reposais mon verre et retournais mon regard rubis vers la jeune femme. Je venais de comprendre qu'elle non plus n'était pas de "ce temps" et, si je me fiais à ses propos, elle devait même venir de notre futur. Mais éloigné de combien d'années, de siècles, pour que l'Ordre ne soit presque plus rien ?

"Et bien, je vais tâcher de répondre à vos nombreuses interrogations même si je dois admettre en savoir peu. Pour ce qui est de l'Ordre Jedi, oui, il existe encore. Il existera même toujours, tant qu'une personne en aura les valeurs en son coeur. Tout comme l'Ordre Sith continuera à vivre tant qu'il existera l'âme d'un sith."

Dis-je avec un petit regard pour le guerrier du Côté Obscur. Maintenant, il fallait que je trouve les bons mots pour l'intéresser à participer autrement qu'en reluquant la rue. Et ce sans le convaincre de sortir son sabre laser pour tenter de me trouer la peau. Ce qu'il risquait de tenter vu ce que j'allais dire.

"Concernant les failles.. je ne sais que peu de chose. J'en ai eu connaissance que récemment quand un ami, un maître jedi mort il y a dix-huit ans sur Naboo, est apparu devant moi, en chair et en os. J'ai un peu discuter avec lui mais hélas il en sait fort peu et ne peut donc que s'interroger sur cet étrange phénomène." Je fis une légère pause avant de répondre, toujours d'une voix douce mais basse. "Il y a une question que je me suis posée, par exemple : si un utilisateur de la Force, comme nous trois, mourrait de nos jours. Est-ce que ces failles lui rendraient la vie ? Le laisserait-il mort ? Si c'est oui, alors nos Ordres se retrouveront plongé dans un combat perpétuel et infini. Mais je n'ai aucun moyen d'en avoir la réponse. Et je n'ai pas non plus envi de participer à une expérience pour l'obtenir."

Je terminais non en regardant la jeune humaine mais en ayant le regard orienté vers le zabrak. Je me demandais ce qu'il pouvait en penser, s'il y avait jamais réfléchi. Apprécierait-il de combattre un ennemi qu'au final il ne peut vaincre ? Ou s'en moque-t-il totalement. Et contre quoi, ou qui, est-il autant en colère ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Lun 17 Avr - 10:42

– Eh, si t’as accepté de m’aider alors que je suis une « petite Padawan », tu pourrais bien discuter avec un chevalier Jedi sans être gêné, tu sais.

Ou pas. Ce n’était pas de la gêne, contrairement à ce que pensait la gamine, Maul n’avait tout simplement aucune envie de se lier plus que nécessaire avec qui que ce soit, et surtout avec une Jedi. Il était déjà assez pénible de devoir croiser leur route et se contenter de ne rien faire, de ne rien tenter, d’attendre patiemment que son heure arrive. Sa cible était autre, aujourd’hui, les Jedis l’indifféraient bien plus qu’autrefois, ils n’étaient plus un problème majeur pour lui. Sans doute le seront-ils à nouveau bien vite, c’est vrai… Lorsqu’il aura pu accomplir sa vengeance. Lorsque Sidious sera enfin mort, lorsqu’il aura payé. Cette idée obnubilait Maul depuis son arrivée, il ne songeait qu’à cela à chaque instant de sa vie, dévoré, littéralement, par la haine qu’il portait à l’Empereur. Il n’écouta pas ce que Rey ajouta ensuite, entendait vaguement qu’elle s’interrogeait sur la situation globale, sur l’état de l’Ordre Jedi aujourd’hui. Dans la rue, tout était toujours très calme… Le type de toute à l’heure avait-il menti ? Courageux. Et si c’était le cas, le Zabrak regrettait d’autant plus de ne pas l’avoir tenu plus longtemps pour qu’il souffre bien plus intensément.

– Et bien, je vais tâcher de répondre à vos nombreuses interrogations même si je dois admettre en savoir peu. Pour ce qui est de l'Ordre Jedi, oui, il existe encore. Il existera même toujours, tant qu'une personne en aura les valeurs en son cœur. Tout comme l'Ordre Sith continuera à vivre tant qu'il existera l'âme d'un sith.

Ce ne serait peut-être pas plus mal si les deux disparaissaient, tout court, enfin bref. Le Sith s’appuya contre le rebord de la fenêtre, croyant de moins en moins à la venue de sa prochaine cible… Très bien. Il lui restait son nom, même s’il ne venait pas ce soir, Maul pourra la traquer, ça n’avait aucune importance. Lui comme d’autres dont il s’était déjà débarrassé, dont le notable qui avait attiré jusqu’à Sidious même, sur Naboo. En s’agitant assez, il pouvait attirer de nouveau l’Empereur dans un endroit précis puis engager le combat pour l’abattre. Ce sera son unique chance, il en avait assez d’attendre, il avait été bien trop patient, durant toute son existence, il était temps de passer à l’action.

– Concernant les failles… je ne sais que peu de chose. J'en ai eu connaissance que récemment quand un ami, un maître jedi mort il y a dix-huit ans sur Naboo, est apparu devant moi, en chair et en os. J'ai un peu discuté avec lui mais hélas il en sait fort peu et ne peut donc que s'interroger sur cet étrange phénomène.

Cette fois, Maul lui lança un long regard, autant blasé qu’un peu désespéré. Quoi, ce type-là aussi était revenu ?! Maul se souvenait très bien de lui, leur combat à Naboo avait été bref mais plutôt intense, et ce Jedi l’avait marqué, tant il différait des autres membres de l’Ordre qu’il avait pu espionner. Tout ça pour le liquider puis se faire lui-même battre par son apprenti, une si belle journée. L’apprenti était toujours vivant, lui aussi, il avait survécu, vieilli. Et il sera sans aucun doute la première cible de Maul, s’il survivait à son combat contre Sidious et le mettait à bas. Un sourire mauvais se dessina sur son visage, tandis qu’il imaginait Sidious enfin mort, enfin abattu, sa vengeance accompli. Il avait si hâte, tout en restant con,scient qu’il ne devait pas se précipiter et risquer de tout perdre du même coup.

– Il y a une question que je me suis posée, par exemple : si un utilisateur de la Force, comme nous trois, mourrait de nos jours. Est-ce que ces failles lui rendraient la vie ? Le laisserait-il mort ? Si c'est oui, alors nos Ordres se retrouveront plongés dans un combat perpétuel et infini. Mais je n'ai aucun moyen d'en avoir la réponse. Et je n'ai pas non plus envie de participer à une expérience pour l'obtenir.

Il y avait une forte chance que ça dépend aussi de qui mourrait et si cette personne était très liée à la Force ou non. Maul baissa un peu la tête en imaginant que Sidious puisse être ramené, encore et encore, alors que chacun s’efforçait de le tuer… Redressant le regard, il regarda à nouveau la rue puis la nuit s’étendre sur les environs, serrant les poings. On en pouvait pas savoir sans tester, de toute manière, cependant ; cette idée était déjà un tourment à elle seul, imaginer que cet homme puisse revenir, après tant d’efforts mis en place pour se débarrasser de lui ! Un mouvement dans les ombres attira son attention, le tirant de ses pensées. Sa victime était donc bel et bien venue, le type de toute à l’heure ne lui avait pas menti ! Retrouvant toute sa concentration, Maul se redressa soudainement, sa capuche rabattit, prenant en main la longue poignée de son double-sabre. Plus tard, pour les questions, il avait un objectif plus pressant à remplir. Cet homme ne pouvait pas lui échapper. S’écartant, il tendit la main pour obliger un peu brusquement Rey à se rasseoir, avant qu’elle ne veuille le suivre.

– Je reviens, maugréa-t-il. Reste ici, ce n’est pas une scène que tu apprécieras.

Elle n’avait de toute façon pas à se mêler à ce genre de choses, elle était trop petite, trop jeune et bien trop éloignée de tout cela pour être autre chose qu’une gêne, dans ce genre d’instants. Maul quitta la cantina sans un regard de plus, marchant dans le sillage de sa cible puis disparaissant à un tournant avant de s’en prendre à elle. L’homme eut tout juste le temps de pousser un bref hurlement, qui résonna dans la nuit noire et froide, avant que Maul ne le réduise en silence. Cet officier-là de l’Empire fut bien moins résistant que le collègue, plus tôt, car il cracha presque aussitôt ce que le Zabrak voulait savoir. Humph, plus ils étaient gradés et plus ils devenaient conciliants envers l’ennemi, voilà qui était très fâcheux. Maul plaqua le type contre un mur en le tenant à la gorge puis s'apprêta à lui enfoncer son sabre rouge sans dans le crâne lorsqu'il fut interrompu tout à coup par la Jedi. Levant les yeux au ciel, le Sith soupira, lâchant le type qui s'écroula dans un gargouillis de douleur.

– Vous avez envie de participer, sans doute ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 32
Crédits : 35
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Lun 17 Avr - 19:13

– Et bien, je vais tâcher de répondre à vos nombreuses interrogations même si je dois admettre en savoir peu. Pour ce qui est de l'Ordre Jedi, oui, il existe encore. Il existera même toujours, tant qu'une personne en aura les valeurs en son cœur. Tout comme l'Ordre Sith continuera à vivre tant qu'il existera l'âme d'un sith.

Comment être sûre de ça ? S’il ne restait plus qu’une personne pour porter ce genre d’idées, sans pouvoir l’enseigner car de toute manière, plus personne n’y croyait, ça ne servait à rien. Les idéaux mourront dès que le porteur passera l’arme à gauche à son tour. Rey fit une petite moue, un bras appuyé contre le dossier et l’autre contre elle, pas spécialement convaincue parce qu’affirmait la Jedi toute bleue. Après tout, si dans son temps, le seul à lui avoir parlé sérieusement de la Force était ce « très cher et estimé » Kylo Ren… On était tombé bien bas. L’Ordre Sith n’existait même plus ! Ça avait été remplacé par le mouvement de l’autre taré dont la princesse Leia avait eu l’immense malheur d’accoucher, si ça, ce n’était pas malheureux… Han ne méritait pas ça non plus, il était trop gentil pour mériter d’avoir ce genre de déchet comme fils aîné. Fils aîné, en plus, non ? Elle avait cru comprendre que le Ren avait des frères et sœurs dont il se moquait aussi bien que ses propres parents.

– Concernant les failles… je ne sais que peu de chose. J'en ai eu connaissance que récemment quand un ami, un maître jedi mort il y a dix-huit ans sur Naboo, est apparu devant moi, en chair et en os. J'ai un peu discuté avec lui mais hélas il en sait fort peu et ne peut donc que s'interroger sur cet étrange phénomène.

Woah, ça ouais, ça devait faire un sacré choc ! Elle pouvait très bien comprendre, Rey aussi avait été très secouée en voyant son ancien mentor/ami/père d’adoption bien vivant, même de loin, plus jeune et pleine forme, toujours accompagné de Chewie. Un choc tel qu’il lui avait fallu un bon moment avant de réussir à le digérer. Rey hocha donc la tête d’un air convaincu, après avoir légèrement grimacé en imaginant la scène. Comme si un fantôme surgissait littéralement du passé pour venir vous questionner ou vous parler. Pour sa part, elle trouvait encore terrifiant. C’était bien moins gênant de que de vivre près de personnes qu’on avait connu à soixante ans passé.

– Il y a une question que je me suis posée, par exemple : si un utilisateur de la Force, comme nous trois, mourrait de nos jours. Est-ce que ces failles lui rendraient la vie ? Le laisserait-il mort ? Si c'est oui, alors nos Ordres se retrouveront plongés dans un combat perpétuel et infini. Mais je n'ai aucun moyen d'en avoir la réponse. Et je n'ai pas non plus envie de participer à une expérience pour l'obtenir.

– Pourquoi rendre la vie à tout le monde ? marmonna Rey. Ça ne servirait à rien, à part alimenter la guerre ! Et puis, on ne sait toujours pas ce que la Force nous veut, en supposant qu’il y ait vraiment une raison à ce bazar…

Elle soupira assez fort en retombant sur le dossier de sa chaise, grimaçant de plus belle en s’imaginant abattre Kylo d’un bon coup de sabre en plein dans le cœur pour le voir revivre la minute d’après grâce à un nouveau coup de la Force. Rah, non, non, non, ce ne serait pas possible, ça, ils nageaient en plein délire ! Ça voulait dire qu’elle devra le tuer plusieurs fois de suite jusqu’à ce que la Force se décide à le laisser mort et enterré ?! Mais, mais… Ah non, désolée, cette hypothèse-là était trop terrifiante pour qu’elle puisse l’accepter maintenant. Kylo avait tué son propre père, il ne méritait rien du tout sinon qu’on lui coupe les c** pour l’étrangler avec, juste avant de le plonger écorché vif dans une cuve d’acide, puis de jeter les restes à un monstre affamé ! Rey se retourna vers Maul pour lui demander ce qu’il pensait de tout ça, lui, lorsqu’il se redressa soudainement, la faisant sursauter. Bah quoi, qu’est-ce qui lui prenait, tout à coup ? Elle se leva puis dû se rasseoir un peu brutalement lorsqu’il la plaqua sur sa chaise en la poussant par l’épaule. Eh, une minute, où il allait ?! Il n’allait pas réussir à se débarrasser d’elle comme ça, hein, aucune chance !

– Je reviens, maugréa-t-il. Reste ici, ce n’est pas une scène que tu apprécieras.

Il sortit de la cantina et Rey resta muette un petit instant, comprenant ce qu’il avait l’intention de faire. Mais il n’allait tout de même pas oser… Contre qui, pourquoi maintenant, pourquoi ici ? La Jedi se leva à son tour, quittant aussi la salle. La jeune fille hésita un bref instant puis se leva elle aussi, quittant la cantina et regardant un peu partout en essayant de deviner par où Maul était parti. Il n’avait pas pu disparaître ! Cette manie de s’habiller en noir, aussi… Quelques minutes plus tard, elle entendit un très bref hurlement qui fut interrompu dans un gargouillis étranglé, lui indiquant la direction à suivre. Elle courut à en perdre haleine, s’arrêtant dans un léger dérapage en voyant Maul tenir un homme en uniforme par le col, un homme en train de bafouiller à toute vitesse, le regard terrifié. Il n’allait tout de même pas le tuer, même si c’était un officier de l’Empire ! Hein, non ? Bon, d’accooord, elle-même ne se gênerait pas non plus si elle avait l’occasion, enfin, là, ils étaient trop à découvert, trop exposés, trop… Trop. La Jedi était arrivé avant elle, et tout à coup, Rey crut vraiment qu’il y allait avoir combat. Elle courut encore pour s’interposer entre les deux, plus pâle tout à coup.

– Eh, arrête ! siffla-t-elle en tendant les mains vers lui. T’es pas obligé de le tuer ! S’il te plaît… Respire une minute, d’accord ?! Là, on est trop à découvert t’as déjà pleins de personnes à ta poursuite, tuer quelqu’un ici les aiderait à suivre ta trace puis te mettre la main dessus ! Tu ne veux pas qu’on te retrouve aussi vite, pas vrai ? Donc… Tu peux aussi l’épargner pour moi, je n’ai pas envie que tu disparaisses comme ça, tué par les autres Siths.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mar 18 Avr - 18:27

– Pourquoi rendre la vie à tout le monde ? Ça ne servirait à rien, à part alimenter la guerre ! Et puis, on ne sait toujours pas ce que la Force nous veut, en supposant qu’il y ait vraiment une raison à ce bazar…

En même temps, quel était le but de faire revenir des gens morts ou des gens non-nés à cette période ? Cela ne peut que causer des troubles plus important... Sans compter que cela modifie forcément le futur. Cela étant, oui, il y avait des possibilités à découvrir.

– Je reviens. Reste ici, ce n’est pas une scène que tu apprécieras.

La remarque s'adressait à Rey, visiblement. Mais j'avais noté le geste, la main qui se pose sous la cape, à l'endroit où l'on a l'habitude de placer une arme. Je soupirais et regardais la jeune femme.

"Je crains qu'il n'ait raison. Reste ici, jeune Rey, je reviens."

Je me levais, pouvant suivre le sith assez facilement vu qu'il ne se cachait pas... enfin pas des gens sensibles à la Force. J'arrivais alors qu'il brandissait son sabre à lame rouge pour éliminer un officier.. impérial ? L'uniforme semblait l'indiquer. Il faudra que je me renseigne sur les nouvelles tenues militaires. Je me contentais d'écarter ma cape, toussotant à peine, ce ne fut pas nécessaire, il me repéra et lâche sa victime, encore vivante.

– Vous avez envie de participer, sans doute ?

"Je suis une jedi et comme vous le savez, notre devoir nous demande de protéger les gens. Maintenant, ce qui va suivre va dépendre de votre décision."

Je n'avais pas d'arme en main mais j'étais prête au combat, à parer sa première attaque et la suivante si besoin. Je me doutais des conséquences d'un combat contre celui qui a tenu tête à Qui-Gon Jin et Obi-wan Kenobi. Mais c'était mon devoir de jedi et je ne reculerais pas, la présence visible de mon sabre-laser à ma ceinture en était la preuve.

– Eh, arrête ! T’es pas obligé de le tuer ! S’il te plaît… Respire une minute, d’accord ?! Là, on est trop à découvert t’as déjà pleins de personnes à ta poursuite, tuer quelqu’un ici les aiderait à suivre ta trace puis te mettre la main dessus ! Tu ne veux pas qu’on te retrouve aussi vite, pas vrai ? Donc… Tu peux aussi l’épargner pour moi, je n’ai pas envie que tu disparaisses comme ça, tué par les autres Siths.

Ainsi arriva le moulin à parole qui se place entre moi et le sith. Je ne saurait dire si c'était un choix judicieux de se mettre en un guerrier sith, armé, et une jedi. Je me contentais de lever légèrement la main gauche, la posant sur l'épaule de la jeune humaine pour la faire se déplacer légèrement sur le côté.

"Je doute que vos arguments soit vraiment convaincant, jeune fille. Cette homme sait parfaitement ce qu'il fait. Si vous vouliez en exposer un, vous auriez du lui signifier celui-là : s'il y a de grand chose qu'il tue la jedi qui s'interpose, il doit aussi savoir que qu'un combat ne sera pas rapide mais plutôt long, surtout si la jedi se concentre sur sa défense. Elle attirera l'attention... et donc les forces de sécurité. Qui voudront peut-être se faire un extra en tentant d'arrêter le sith et la jedi."

Je souris légèrement au sith inconnu. Je venais, grosso modo, de lui expliquer ce que j'allais faire si nous devions nous battre, ce qui arrivera s'il tente de tuer cet impérial. Lequel ne devait pas comprendre sa chance. Il était toujours au sol, adossé à un mur, une main sur sa gorge, le regard terrifié dressé vers le sith.

Je relâchais l'épaule de la jeune femme et fis un pas pour être à sa hauteur. Je regardais le sith dans les yeux, mon regard rubis dans le doré sith de ses pupilles.


"Devons nous nous combattre ou pouvons nous chercher une solution plus pacifique ?"

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mar 18 Avr - 20:08

– Je suis une Jedi et comme vous le savez, notre devoir nous demande de protéger les gens. Maintenant, ce qui va suivre va dépendre de votre décision.

Tiens donc, les Jedis n’étaient pourtant plus vraiment pressés de protéger tous les « gens », ces derniers temps, plus particulièrement les officiers de l’Empire. Maul fila un coup de pied à sa cible lorsqu’elle fit mine de bouger ou fuir, l’homme poussant un couinement méprisable avant de reculer encore plus contre le mur en se massant la gorge, ne reprenant toujours pas correctement son souffle. Pathétique. Le Zabrak s’apprêta à bondir lorsque la gamine Padawan-du-futur s’arrêta tout à coup entre eux dans un dérapage, les mains brandies devant elle. C’est pas vrai ! Que fichait-elle ici, elle n’était donc pas fichue de comprendre la phrase « Reste là sans bouger » ?! Qu’il y avait-il de si compliqué, pourtant ?!

– Eh, arrête ! T’es pas obligé de le tuer ! S’il te plaît… Respire une minute, d’accord ?! Là, on est trop à découvert t’as déjà pleins de personnes à ta poursuite, tuer quelqu’un ici les aiderait à suivre ta trace puis te mettre la main dessus ! Tu ne veux pas qu’on te retrouve aussi vite, pas vrai ? Donc… Tu peux aussi l’épargner pour moi, je n’ai pas envie que tu disparaisses comme ça, tué par les autres Siths.

Elle avait vraiment dû prendre un sale coup sur la tête en courant pour venir jusqu’ici, impossible qu’il y ait une autre explication logique, à moins qu’elle en soit tout simplement complètement folle depuis le début, c’était possible aussi. Maul eut une grimace incrédule en la regardant de haut en bas, songeant que même la Jedi devait la prendre pour une dingue étant donné qu’elle la fit s’écarter quelque peu. Quelle riche idée, ça, de se mettre en deux personnes armées de sabre laser lorsqu’on était à peine soi-même capable de s’en servir ! Et puis, qu’en avait-elle à faire, qu’il « disparaisse tué par les autres Siths », au juste ?! Il n’était ni son maître ni son ami, elle ne traînait là que parce qu’il avait eu la faiblesse d’accepter de l’entraîner un peu, rien de plus, rien de moins. Si elle ne devenait qu’une gêne, il devra la jeter quelque part, faire en sorte qu’elle cesse de s’accrocher à lui comme ça.

– Je doute que vos arguments soit vraiment convaincant, jeune fille. Cette homme sait parfaitement ce qu'il fait. Si vous vouliez en exposer un, vous auriez du lui signifier celui-là : s'il y a de grand chose qu'il tue la Jedi qui s'interpose, il doit aussi savoir qu'un combat ne sera pas rapide mais plutôt long, surtout si la Jedi se concentre sur sa défense. Elle attirera l'attention... et donc les forces de sécurité. Qui voudront peut-être se faire un extra en tentant d'arrêter le Sith et la Jedi.

Bien que lesdites forces de sécurité ne soient pas un problème en soit, il pouvait s’en défaire, il est vrai que le paramètre « ne pas attirer l’attention était à prendre en compte », un paramètre dont il n’aurait guère eu à se soucier si cette fille ne s’était pas pointée ici, toujours souriante, s’avançant un peu.

– Devons-nous nous combattre ou pouvons-nous chercher une solution plus pacifique ?

Selon elle, une de ces fameuses solutions pacifiques serait simplement de laisser ce petit morveux s’enfuir comme ça, sans rien dire ? Morveux qui tenta d’ailleurs de s’esquiver, profitant qu’on ne lui prêtait plus attention. Mauvaise idée, mon gars. Maul le frappa violemment à la nuque et l’homme s’écroula dans l’herbe et la poussière, contre le mur, avec un petit gémissement, assommé pour au moins quelques heures. Bien, pas bouger, ça valait mieux pour lui, pour le moment. Le Zabrak retourna ensuite le regard vers la gamine et la Jedi, contrôlant sa colère, les considérant toutes deux comme une gêne incroyable, même si elles avaient raison sur un point, il ne pouvait pas encore se permettre de trop attirer l’attention. Hum, cela dit, il avait peut-être une occasion…

– Il y a peut-être une solution, Jedi, proposa-t-il d’une voix froide. Je ne touche plus à ce type si tu emmènes Rey avec toi, qu’elle ne s’approche plus des Siths.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 32
Crédits : 35
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mer 19 Avr - 13:01

Vu l’air du Sith, ce qu’elle lui avait crié risquait de ne pas marcher des masses, elle aura au moins essayé. Il pouvait bien faire un effort, lui aussi, ils allaient s’exposer à la vue de tous en massacrant tous ceux qu’il croisait sur son passage ! Il ne voulait pas être discret, le temps d’augmenter ses forces ?! Eh ouh ouh, tuer n’importe qui sur toutes les planètes possibles, ça ne s’appelait pas être discret ! A moins que ce ne soit dans les gènes des adeptes du côté obscur que de ne pas pouvoir s’empêcher de tuer et voir le sang couler ? Franchement, à ce rythme, il allait se faire avoir ! Même Kylo était capable de se modérer, c’était dire, et jamais Rey n’aurait cru penser ça un jour, ça devait être le signe qu’elle virait dingue. Une main bleue – Bleue … ? – vint tout à coup se poser sur son épaule pour la repousser sur le côté. Ah oui, la fille Jedi était là aussi. La jeune humaine lui renvoya un regard un peu agacé, elle n’aimait pas quand on la repoussait derrière comme ça, elle était tout de même capable de se défendre un minimum, en cas de besoin. Mais ça, ce n’était pas le bon moment pour le souligner ou lancer le débat.

– Je doute que vos arguments soit vraiment convaincant, jeune fille. Cet homme sait parfaitement ce qu'il fait. Si vous vouliez en exposer un, vous auriez du lui signifier celui-là : s'il y a de grandes chances qu'il tue la Jedi qui s'interpose, il doit aussi savoir qu'un combat ne sera pas rapide mais plutôt long, surtout si la Jedi se concentre sur sa défense. Elle attirera l'attention... et donc les forces de sécurité. Qui voudront peut-être se faire un extra en tentant d'arrêter le Sith et la Jedi.

Le type par terre ne devait, de son côté, plus rien comprendre à sa vie. Rey lui lança un regard à moitié compatissant, sachant très bien ce qu’on ressentait lorsque toutes les catastrophes et ennuis vous tombaient dessus comme ça sans crier gare et que vous vous retrouvez à devoir fuir un danger immense sans même savoir qui veut votre peau et pourquoi. Grimaçante, elle lança un nouveau regard à la Chiss qui s’était avancée puis à Maul, face à eux. Ils n’allaient quand même pas se battre ici…

– Devons-nous nous combattre ou pouvons-nous chercher une solution plus pacifique ?

Rey allait retenter sa chance, pour essayer de raisonner un peu le Zabrak, lorsque l’officier de l’empire par terre attira tout à coup l’attention en se redressant brusquement pour tenter de fuir en courant. Il n’avait même pas réussi à se relever complètement lorsque Maul le frappa très brutalement à la nuque, l’assommant tout net. Arf, ça devait faire un mal de chien, ça, il allait se réveiller avec un mal de crâne abominable. La jeune femme interrompit le mouvement fait par réflexe vers le type évanoui, ce souvenant que c’était des hommes de l’Empire qui avaient détruit sa propre vie, dans son époque, qui avaient bombardé Jakku et qui l’avaient forcée à fuir. Mettant sa compassion passagère bien loin dans un coin de son esprit, elle se reprit, bien décidé à ne pas se laisser aller à ce genre de faiblesse.

– Il y a peut-être une solution, Jedi, proposa-t-il d’une voix froide. Je ne touche plus à ce type si tu emmènes Rey avec toi, qu’elle ne s’approche plus des Siths.

Quoi ? s’écria-t-elle aussitôt d’un ton indigné. Je ne suis pas un vulgaire sac de voyage qu’on peut traîner partout !

Il n’avait pas le droit de chercher à se débarrasser d’elle comme ça ! Et pas le droit non plus de balancer ça sans lui demander son avis ! Ce qu’elle rajouta aussitôt, les joues un peu rouges, d’un ton étranglé par l’indignation.

– Tu ne veux même plus t’approcher des Siths toi-même, pour l’instant, alors quelle importance ? siffla-t-elle en lui lançant un regard accusateur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mer 19 Avr - 13:34

Bon, l'impérial était assommé. Il faut voir le bon côté de la chose : au moins il ne fera rien qui puisse forcer le sith à le tuer. Et donc déclencher ainsi un combat car je ne l'aurais pas laissé faire.

– Il y a peut-être une solution, Jedi. Je ne touche plus à ce type si tu emmènes Rey avec toi, qu’elle ne s’approche plus des Siths.

Le ton était glacial mais déterminé. Tout comme la réaction de la jeune femme.

– Quoi ? Je ne suis pas un vulgaire sac de voyage qu’on peut traîner partout ! Tu ne veux même plus t’approcher des Siths toi-même, pour l’instant, alors quelle importance ?

Je soupirais un peu, sans relâcher ma concentration un seul instant. La prudence est indispensable face à quelqu'un de ce niveau.

"Je ne peux hélas accepter cette solution, pour deux raisons. D'abord parce que je ne forcerais personne à rejoindre l'Ordre. Ce doit être un choix, une volonté de la personne. Rey viendra seulement si elle le veut. Ensuite, rejoindre l'Ordre Jedi impliquera forcément une confrontation avec l'Ordre Sith."

Et donc que la jeune femme pourrait se retrouver dans cette bataille. Dans le même temps, je me doutais que ce combat viendrait tôt ou tard et qu'il serait mortel pour nombre de ceux qui y participeraient.

"Soyez raisonnable. Laissez cette jeune humaine décider seule de ce qu'elle veut devenir et pensez plutôt au fait que, si vous vous opposez à ceux qui furent vos maître, vous pourriez avoir besoin de l'aide des jedi. Je vous propose donc de partir en laissant cet humain en vie. En retour, vous avez ma parole que je vous aiderais en une occasion, à condition que cela n'aille pas à l'encontre de ma philosophie. Je ne suis peut-être pas aussi puissante combattante que vous mais je suis une excellente pilote, une bonne combattante et une utilisatrice plus que compétente de la Force."

En tout cas, je devais reconnaître avoir marqué un point : il acceptait de négocier. C'était une bonne avancé et peut-être qu'ainsi, il acceptera ce que je lui propose. Je connais peu de chose sur l'Ordre qui l'a formé mais lui doit bien connaître notre code. Et donc de quelle manière je pourrais l'aider. La seule faiblesse était qu'il pouvait décider de me manipuler, du coup. Enfin, si cela peut permettre de sauver cette vie, je verrais plus tard comment éviter de tuer pour lui.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Ven 21 Avr - 19:31

– Quoi ? Je ne suis pas un vulgaire sac de voyage qu’on peut traîner partout ! Tu ne veux même plus t’approcher des Siths toi-même, pour l’instant, alors quelle importance ?

L’important dans cette affaire était qu’elle cesse de traîner dans ses jambes, peu importe où elle décidera de se rendre ensuite, ce qui lui rétorqua d’un ton glacial. Peu importe qu’elle rejoigne les siens ou non, peu importe qu’elle aille errer sur Coruscant, Naboo, Tatooine, Hapès ou Felucia, il s’en moquait bien ! Il n’avait juste pas besoin qu’elle soit là à le suivre, point final, et encore moins qu’elle l’accompagne dans sa quête contre Palpatine. Il l’avait déjà aidé, soit, mais ça s’arrêtait là. Parce qu’elle aussi venait d’une époque perdue, parce qu’il avait plus apprécié son caractère que ceux des autres résistants, Jedis ou autres qu’il avait pu croiser sur son chemin, parce qu’il détestait les mous et les naïfs. Sur ce, histoire terminée, elle devait partir.

– Je ne peux hélas accepter cette solution, pour deux raisons. D'abord parce que je ne forcerais personne à rejoindre l'Ordre. Ce doit être un choix, une volonté de la personne. Rey viendra seulement si elle le veut. Ensuite, rejoindre l'Ordre Jedi impliquera forcément une confrontation avec l'Ordre Sith.

Bah, au moins sera-t-elle formé à se battre, car pour le moment, elle avait beaucoup plus de chance que de technique. Maul serait même incapable de dire comment elle avait bien pu survivre face à l’autre apprenti dont elle lui avait parlé un jour, là, un homme… Un humain aussi, dont il avait oublié le nom. Peu importe.

– Soyez raisonnable. Laissez cette jeune humaine décider seule de ce qu'elle veut devenir et pensez plutôt au fait que, si vous vous opposez à ceux qui furent vos maîtres, vous pourriez avoir besoin de l'aide des jedi. Je vous propose donc de partir en laissant cet humain en vie. En retour, vous avez ma parole que je vous aiderais en une occasion, à condition que cela n'aille pas à l'encontre de ma philosophie. Je ne suis peut-être pas aussi puissante combattante que vous mais je suis une excellente pilote, une bonne combattante et une utilisatrice plus que compétente de la Force.

De l’aide des Jedis. Le Zabrak lâcha un bref ricanement en secouant la tête. De l’aide des Jedis ! Même à l’article de la mort, il ne pourrait pas accepter ça, une telle proposition était un non-sens complet. Bon, très bien, on avait assez rit. Et surtout assez perdu de temps. Rey ne voudra sans doute pas dégager du champ toute seule comme une grande, donc Maul leva brusquement la main vers elle pour la repousser sans ménagement d’une vague de Force, qui l’envoya valser quelques mètres plus loin et se cogner contre un mur. Aussitôt fait, il réactiva son sabre et les lames rouges jaillirent en un instant, juste au moment où il courut sur son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 32
Crédits : 35
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mer 26 Avr - 16:29

– Je ne peux hélas accepter cette solution, pour deux raisons. D'abord parce que je ne forcerais personne à rejoindre l'Ordre. Ce doit être un choix, une volonté de la personne. Rey viendra seulement si elle le veut. Ensuite, rejoindre l'Ordre Jedi impliquera forcément une confrontation avec l'Ordre Sith.

Oui, ça oui, très bien, même si Rey ne dirait pas non à être formée, elle ne voyait pour le moment aucune bonne raison de rejoindre l'Ordre Jedi, sachant qu'en plus elle ignorait tout d'eux, avec ces failles et tout le reste ! Ceci dit, il y avait un problème nettement plus urgent, tout à coup, à savoir ce que comptait faire Maul. Ce n'était pour jouer les paranoïaques mais franchement, là, il avait un regard qui ne lui plaisait pas, c'était le même que lorsqu'elle le voyait s'entraîner. Il n'allait quand même pas attaquer ici, trop de personnes pouvaient les entendre ! En plus de ça, si ce type évanoui était là, c'est que d'autres Impériaux devaient eux aussi se trouver dans le coin. la Jedi l'avait dit ça aussi, enclencher un combat ne serait pas exactement le summum de la discrétion. Il n'était pas censé rester dans l'ombre le temps de trouver une occasion de se débarrasser de son ancien maître ? Sur les nerfs, Rey s'attendait à tout instant de voir débarquer des troupes Impériales en force, sur leurs vaisseaux, un peu comme sur la planète de Maz. Sauf que cette fois-ci, personne ne viendra renverser la situation, personne ne viendra à leur aide et ils se feront capturer bêtement. Ceci étant, Rey pourra au moins combattre, cette fois-ci, au lieu de fuir aussitôt comme un lapin effrayé. Si seulement Finn et Solo étaient là.

– Soyez raisonnable. Laissez cette jeune humaine décider seule de ce qu'elle veut devenir et pensez plutôt au fait que, si vous vous opposez à ceux qui furent vos maîtres, vous pourriez avoir besoin de l'aide des jedi. Je vous propose donc de partir en laissant cet humain en vie. En retour, vous avez ma parole que je vous aiderais en une occasion, à condition que cela n'aille pas à l'encontre de ma philosophie. Je ne suis peut-être pas aussi puissante combattante que vous mais je suis une excellente pilote, une bonne combattante et une utilisatrice plus que compétente de la Force.

Raisonnable ? Maul, raisonnable ? Rey lança un regard à moitié halluciné à la Jedi, ouvrant la bouche pour souligner que ce n'était pas ce genre d'arguments qui allait fonctionner lorsqu'elle fut tout à coup violemment frappée par une force invisible surgie de nulle part. Rey poussa un petit cri, envoyée valsé plus loin et se cogna durement contre un mur. Retombant au sol avec un petit gémissement, elle porta une main à sa tête, sentant déjà une grosse bosse pointer. Rah, bon sang ! C'étaient les Impériaux qui attaquaient, le Premier Ordre, Kylo Ren ?! Mais non. En relevant la tête, elle vit Maul et la Jedi lancés tout à coup en duel et comprit que ce devait l'un ou à l'autre qui l'avait frappée pour la dégager du chemin. A moins que Larin n'ait pas besoin de faire un seul geste pour la jeter à plusieurs mètres de cette façon, c'était forcément la faute de Maul. Rey poussa un profond jura et se releva, attrapant assez vite son nouveau sabre, puis stoppa en regardant les deux combattants. Non, finalement, non, s'en mêler n'était pas la meilleure idée du siècle. Comment faire alors ? Hésitante, elle resta finalement sur place, ne pouvant s'empêcher d'attendre et voir qui allait l'emporter. Du moins, si le combat n'était pas interrompu par d'autres invités surprises...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mer 3 Mai - 15:57

Je l'ai déjà surement dit mais Maul est le premier sith que je rencontre. Le fait qu'il soit au côté de quelqu'un du Côté Lumineux tendrait à prouver qu'il n'est pas si mauvais qu'il veut le faire croire. Sinon il l'aurait déjà laissé tomber ou l'aurait tué. C'est là une différence entre lui et les jedi noirs que j'ai pu croiser, qui eux n'écoutent jamais que leurs égoïsmes... Hélas, je n'étais pas pour autant naïve et je me doutais bien qu'il risquait de ne pas accepter de se montrer intelligent et raisonnable. Il le prouva à moitié, propulsant Rey loin de nous deux. Je souris alors que mon sabre laser dévoila sa couleur opale juste après la double lueur rubis de mon adversaire : son geste m'épargnait de le faire et prouvait qu'il y a du bon en lui. A la place, je tendis une main et envoyait l'impérial inconscient s'envoler dans mon dos.

Quand il se rua sur moi, j'utilisais la Force pour me propulser dans un saut arrière, quittant la ruelle sombre pour une rue plus grande. Non que l'obscurité me gêne mais il sera à la fois plus aisé de se combattre, sans détruire les murs adjacents. Et puis, la milice impériale nous repérera plus vite aussi. Je me mis en garde, dans ma posture défensive Soresu. Je lui souriais toujours, d'ailleurs, un sourire assuré, lui prédisant nulle victoire, l'impossibilité de me battre. Même si je n'espère pas non plus gagner.

L'humaine, je pouvais le voir, s'était relevée derrière Maul, un sabre laser à la main. Elle eut toutefois le bon sens de ne pas l'activer ni de tenter de se mêler de ce duel. Il y avait plus de chance, en effet, que son aide nous déconcentre tous deux et ne cause la mort du sith ou de la jedi plutôt que de mettre un terme au combat qui s'annonce déjà violent.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Dim 14 Mai - 18:55

Un premier coup, une volée, son adversaire sauta très vivement en arrière et revint ainsi dans la rue principale. Maul ne se préoccupa plus si Rey était toujours proche ou non, ça n'avait aucune importance. S'il lui restait le moindre sou de jugeote, elle en profitera pour filer le plus loin possible. Concentré sur son adversaire, il oublia le reste, se focalisant entièrement sur le combat. Un adversaire totalement concentré sur sa propre défense plutôt que l'attaque. Premier combat contre un autre adepte de la Force depuis bien longtemps et Maul ne se cachait pas qu'il y éprouvait bien plus de plaisir que lors des combats plus classiques, contre des officiers Impériaux ou d'autres cibles surs on chemin, selon les rencontres de hasard et les attaques préméditées. Le bruit de leur combat en avait déjà attiré quelques uns et la musique venant de la cantina s'était tue. Maul n'y prêta pas garde, ses yeux brillant d'une lueur jaune agressive, utilisant sa colère sans toutefois se laisser dominer par elle.

Elle était vraiment très concentrée sur sa garde et sa défense, de ce qu'il voyait, et la rue où elle se trouvait leur permettait une plus grande marge de manœuvre. Maul esquiva souplement une parade puis repoussa son adversaire avec la Force avant de repasser à l'attaque, aussitôt, bien conscient qu'ils n'avaient que très peu de temps devant eux avant que la troupe Impériale de la planète ne vienne prendre part à la fête. Sa lame rouge cogna brusquement contre celle de la Jedi, forçant dessus, ils devaient être à force physique plus ou moins égale, les Chiss étaient tout de même plus résistants que les humains à ce niveau. Au même instant, le type de l'Empire qui avait été envoyé valser plus loin, comme Rey, se réveilla avec un gémissement puis recula aussitôt en les voyant avant de repartir en courant en direction du centre de la petite ville. Ah, les invités supplémentaires allaient arriver plus vite que prévu.

Il frappa la Chiss d'un rude coup puis rompit le combat le voyant une navette Impériale arriver bien vite, fendant le ciel étoilé. Reculant, il poussa un long soupir en secouant un peu les épaules et les poignets, toujours sabre en main, en se demandant combien de petits soldats pouvaient bien se trouver là-dedans. Cette nuit allait être particulièrement sanglante. La navette se posa et toute une phalange de ces types en armure blanche en sortirent, blaster au poing. Ils devaient s'attendre à tomber sur des rebelles ou autre chose du même genre, sans doute.

– Tu as l'intention de les aider, ceux-là aussi, Jedi ? lança-t-il avec décontraction.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 32
Crédits : 35
Date d'inscription : 15/04/2017
Emploi/loisirs : Padawan

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Mar 6 Juin - 17:58

Ne pas s’en mêler était une décision tout à fait raisonnable et censée, pour une fois, Rey n’avait pas spécialement envie de se retrouver entre les deux et se faire découper au passage. Le type agressé par Maul avait d’ailleurs bien compris aussi la technique car dès qu’il se réveilla, il fuit aussitôt en courant. Rey le suivit du regard, tentée de l’imiter mais hésitant encore à décamper d’ici pour de bon. Le coup lui avait bien fait comprendre qu’il commençait à être, mettons, risqué de traîner avec un seigneur Sith à bout de nerfs focalisé uniquement sur son envie de vengeance et prêt à tout pour l’assouvir. Le regard fixé sur le combat, accroupie, près du mur dans l’ombre, Rey tourna très vite la tête en entendant un gros bruit, un temps plus tard, et grimaça en voyant les forces Impériales arriver. Ça sentait le roussi. Se levant d’un bond, la jeune femme faillit retourner plus près des deux combattants puis se ravisa, fourrant son sabre laser dans son sac et prenant son bâton en main à la place, toujours bien plus à l’aise avec. S’il fallait combattre, elle sera plus utile avec son bâton ou un blaster qu’avec son sabre, tenant tout de même à garder ses jambes et bras attachés au reste de son corps.

– Tu as l'intention de les aider, ceux-là aussi, Jedi ?

Le temps était parfaitement décontracté, comme si se retrouver face à face à plus d’une vingtaine de soldats Impériaux à combattre était une situation quotidienne, comme si cela relevait d’une routine basique à laquelle on ne pouvait pas échapper. Rey soupira, en les regardant tous les deux, puis serra les lèvres, faisant demi-tour et restant à couvert. Se tirer d’ici pour le moment, inutile de se retrouver sous les feux croisés…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 27
Crédits : 30
Date d'inscription : 13/04/2017
Emploi/loisirs : Pleins de chose

Une vie
Armes:
Maître / apprenti(e):
DC:
Infos fermées
MessageSujet: Re: La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]   Ven 9 Juin - 20:54

La Force soit louée que je me sois remise à niveau avec maître Jinn car sinon je n'aurais pas été capable de tenir tête à Maul. J'étais concentrée sur ma défense bien sur, portant par moment des contre-attaques précises pour forcer le sith à rester sur ses gardes et l'empêcher d'être totalement offensifs. Je ne restais pas sur place non plus, me déplaçant sur la droite, la gauche, d'un pas souple et presque dansant. On m'avait déjà dit cela, d'ailleurs, que j'avais tendance à assimiler le combat à une danse. Surement le fait que mon peuple aime les choses artistiques.

Il était impossible de dire depuis combien de temps nous nous battions mais cela ne devait pas dépasser la minute quand le bruit d'une navette en approche se fit entendre. Bientôt, elle s'arrêta pour laisser sortir une escouade de soldats en armures blanches. Je doute que nous l'ayons fait exprès mais ils se trouvaient sur notre flan, alors que nos lames étaient l'une contre l'autre.


Tu as l'intention de les aider, ceux-là aussi, Jedi ?

Je fis un petit bond en arrière, le décalant pour avoir en visuel le sith et les stormtroopers. La Force me permit de sentir leur trouble : ils ne s'attendaient pas à se trouver face à un combat entre deux "jedi", censés avoir disparu. Toutefois, je me doutais que leur entraînement reprendrait le dessus bientôt. Rey fut plus réactive et censée : elle parti en courant. C'était le meilleur choix qu'elle puisse faire : intervenir dans ce duel, qui n'allait plus en être un bientôt, aurait été une gêne pour moi.

"Cela dépend de tes choix, sith : veux-tu continuer le combat ou fuir ?"

Lui répondis-je avant de le repousser avec la Force à mon tour. Je restais où j'étais, à une demi-douzaine de mètres de mon adversaire, alors que les soldats se divisèrent sans rien dire en deux groupes : l'un ouvrant le feu sur moi et l'autre sur Maul. Bon, la précision était moyenne et ne posait aucun soucis pour moi : je repoussais les tirs pouvant me toucher vers le Zabrak, comme si c'était une chose banale pour moi. Remarquez, c'était la base pour un jedi, non ?

Continuant de ne regarder que le cornu du regard, j'attendais de savoir ce qu'il allait faire : me charger pour continuer notre combat sans se soucier des impériaux, charger les impériaux ou fuir.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La bon, la brute et le Truand [PV Maul et Rey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Île croissant de lune] le Bon la Brute et le Truand
» Les chevaux, la brute et le truand [PV : Eidren]
» Le mauvais, la brute et le truand ; Ulrich de Sola.
» La Brute et le Truand ( sans le Bon)
» Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Bordure Intérieure :: Onderon-
Sauter vers: