Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 104
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Lun 2 Avr - 19:57

Cette galaxie n’était pas plus accueillante aujourd’hui qu’il y a vingt ans, cependant, la situation avait drastiquement évolué, bien plus que Veeren ne l’aurait cru et surtout bien plus que ce qu’avaient rapporté les espions envoyés. Le point le plus obscur pour la Chiss était cette histoire de failles et de Force… Cette dernière restait un concept obscur, pour elle, elle n’avait jamais compris commet Nuru s’y était pris dans ses « tours » et sentait que ce manque de connaissances allait lui faire très vite défaut, si elle voulait obtenir plus de précisions sur le rapport de forces, dans cette galaxie. Le dernier contact de l’Ascendance avec des Jedis s’était très mal terminé et la Force n’était pas non plus particulièrement appréciée de leur peuple. Ceux qui en étaient atteints étaient chassés, parfois tués. Les règles étaient sévères, cela dit, il allait peut-être être temps d’évoluer sur le sujet…

Sev’eere se changea dans la navette du sénateur, « empruntée » en même temps que son invitation officielle, laissant sans aucun regret cette robe pour remettre à la place son uniforme. D’un noir profond, portant l’emblème de l’Ascendance et celui de son propre clan, elle s’y sentait bien plus à l’aise, cet uniforme était comme une seconde peau. Elle laissa la robe dans un coin de la navette, le sénateur la trouvera peut-être un jour, ça lui fera un souvenir, puis la quitta, repartant à pieds dans des rues moins agitées. Une petite chose à vérifier, tant qu’elle était ici… Elle s’attendait à avoir beaucoup de temps, néanmoins, un peu moins d’une heure seulement après avoir quitté ce bal, elle vit s’approcher un jeune officier, pas bien grand non plus, qui la salua et se présenta en sy bisti. L’usage de cette langue la fit sourciller, il était devenu rare qu’elle l’entende, surtout ici, au beau milieu de l’Empire Galactique.

Ce gosse était l’assistant de Mitth'raw'nuruodo, donc, qui sait où il avait bien pu dégotter un Impérial capable de parler cette langue. Méfiante, Veeren le suivit à distance, jusqu’à la plate-forme d’atterrissage et la navette, en lui plantant tout du long son regard dans la nuque, l’analysant. Le voyage fut rapide, silencieux, et il fut agréable de retrouver un environnement plus cadré et militaire que cette salle de bal avec autant de personnes si « charmantes ». Hum. A leur arrivée, suivant toujours son guide dont la tension devait sûrement frôler un niveau critique. Ils ne croisèrent personne, jusqu’à arriver au bureau. Elle entra à la suite du petit, saluant de nouveau Thrawn d’un signe de tête, tout en notant les quelques œuvres d’art qu’il conservait dans ce bureau.

– Voilà. Je vous laisse.

Ou non. Son supérieur hiérarchique l'arrêta avant qu’il ne puisse franchir la porte, arrachant un léger sourire sarcastique à Veeren. Elle n’était pas sûre qu’il soit un simple « assistant », à présent… Donc reprendre leur petite conversation, toujours avec le sy bisti. Même si elle ne pensait pas qu’il y ait des micros cachés dans le bureau, mieux valait rester prudent. Par ailleurs, elle ne pouvait pas utiliser leur langue natale, le petit ne la comprendrait pas. Enfin, « petit »… Il était adulte, oui, mais il avait un air qui le rendait plus jeune que son age réel.

– Bien, comme je vous le disais, je suis ici pour évaluer les forces des uns et des autres, la place de chacun, les possibilités à prendre en compte pour l’avenir. Ce retour dans ces régions était prévu, cependant, cette histoire de failles… complique assez la situation.

L’amiral pouvait sans doute percevoir l’agacement léger dans sa voix, imperceptible pour des personnes moins habituées. Elle stoppa un instant devant une des œuvres holographiques, les deux mains sur les hanches, lèvres pincées, en pleine réflexion, puis reporta ensuite le regard sur Thrawn.

– Je comptais tout d’abord retrouver un autre jeune homme de notre peuple, qui devrait avoir dans les trente, trente-cinq ans, aujourd’hui, malheureusement… J’ai pu apprendre qu’il avait été tué, au Temple Jedi, il y a vingt ans. Cet Empire, Mitth'raw'nuruodo, est fortement lié à ces Siths, n’est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Ven 6 Avr - 14:45

En attendant que son assistant retrouve l'aristocra chiss, le grand amiral n'était pas resté totalement inactif non plus. De fait, il avait décidé de regarder une bataille, pas très ancienne, et d'étudier un peu la personne qui dirigeait l'une des factions présentes, dans sa salle de méditation. Quand on lui signala l'arrivée de son invité, il éteignit l'émetteur holographique et regagna son bureau. celui-ci était assez peu remplit, juste le meuble, quelques sièges. Une peinture de la mandalorienne Sabine Wren mise contre un mur. Une petite sculpture sith dans un coin qu'il étudiait en ce moment. Il y avait aussi une peinture holographique, d'un artiste jedi qu'il avait payé assez cher au marché noir.

La porte s'ouvrit, révélant Eli et Veern dans le couloir.


– Voilà. Je vous laisse.

"Non non, lieutenant colonel. Entrez aussi, il y a des choses dont je deis parler avec vous."

Le grand amiral était debout et indiqua des sièges, confortables à ses deux invités. Il n'y en avait que deux, d'ailleurs, vu qu'il ne prévoyait pas que quelqu'un d'autre se joigne à cette petite discussion, qui allait se dérouler en sy bisti.

– Bien, comme je vous le disais, je suis ici pour évaluer les forces des uns et des autres, la place de chacun, les possibilités à prendre en compte pour l’avenir. Ce retour dans ces régions était prévu, cependant, cette histoire de failles… complique assez la situation.

Il remarqua combien cela l'agaçait, ce qui ne le surprit pas tant que cela. Il connaît l'opinion de son peuple au sujet des sensitifs, après tout. Il la laissa regarder la peinture jedi, qui représentait un monde vu depuis l'espace. Il n'avait pas découvert lequel, d'ailleurs. Soit parce que ce monde est perdu et inconnu, soit qu'il a trop changé depuis que l'artiste a peint son oeuvre.

– Je comptais tout d’abord retrouver un autre jeune homme de notre peuple, qui devrait avoir dans les trente, trente-cinq ans, aujourd’hui, malheureusement… J’ai pu apprendre qu’il avait été tué, au Temple Jedi, il y a vingt ans. Cet Empire, Mitth'raw'nuruodo, est fortement lié à ces Siths, n’est-ce pas ?

"Selon le point de vue des Sith, l'empire est leur."

Fut sa réponse, simple et claire. Il se doutait que le dire allait gêner Eli mais ils en avaient déjà discuté auparavant et chacun savait à quoi s'attendre de la part de l'autre. Enfin, au moins dans un sens. Quand il s'adressait à Sev'Eere'Nuruodo, c'était avec respect et une politesse qu'il ne montrait que rarement. Il s'était d'ailleurs incliné respectueusement quand elle était entrée dans la pièce. Oh, il regrettait un peu de ne pouvoir l'accueillir sur le Chimaera de la même manière que sur un vaisseau chiss mais cela ne faisait pas parti du protocole impérial et il n'y avait pas de pièce adéquate pour cela.

"Concernant le rapport de force, l'Empire n'a pas d'égal, actuellement. La puissance de la confédération est inconnue mais ne peut présenter la même puissance de feu. Les rebelles ne peuvent qu'opérer en guérilla : une bataille classique leur imposerait de mettre toute leur flotte en jeu."

Un choix très risqué, à faire avec prudence ou pour un acte désespéré. Il restait prudent, toutefois, car les rebelles restent dangereusement peu prévisibles et c'est leur point fort.

"Enfin, concernant les failles... C'est quelque chose qui a un impact imprévisible sur tout cela. Que ce soit la résurgence des jedi ou la présence plus importante des sith dans l'empire. On peut même croiser de jeunes apprentis que l'on sait décédé."

Le grand amiral avait dit cela tout aussi simplement, sous-entendant par là que celui qu'elle cherchait n'était peut-être plus aussi mort qu'il le devrait. Toutefois, il se retint de le déclarer en vie. Lui-même ne l'avait pas rencontré après tout.

"Je crois avoir saisi que vous souhaitiez rencontrer les représentants de chaque faction. Cela va impliquer que vous voyagiez longuement au sein de l'Empire et je souhaiterais éviter que nous ne vous causions trop de soucis. Aussi, vais-je vous confiez l'assistance du lieutenant-colonel Vanto, qui est mon assistant depuis mon entrée dans le service impérial et qui connaît maintenant trois chiss, vous et moi compris."

Il désigna le non-chiss, dont il se doutait un peu de sa réaction. Il avait aussi donner quelques ordres car il désirait aider un peu l'une des personnes les plus importantes de son peuple, et il n'avait reçu aucun ordre l'interdisant de le faire. Aussi était-on en train de charger trois ysalamiris, avec leur support vital, sur la navette qui ramènerait Veeren, et Eli, sur Manaan. Un petit cadeau au cas où elle ait affaire aux jedi et aux sith.

Concernant Eli, il y avait plusieurs raisons pour qu'il l'éloigne du Chimaera. Et s'il était présent dans la pièce, c'était parce qu'il avait aussi quelque chose d'autre à discuter avec lui.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 187
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Ven 6 Avr - 17:10

Eli avait parié que l’amiral préférait rester seul avec cette femme pour discuter tranquillement, pari perdu. Il se retourna donc et revint à sa place initiale, dans le bureau, mettant les mains dans le dos. Le léger sourire moqueur de la Chiss, dont il ignorait toujours le nom d’ailleurs, ne lui avait pas échappé, et il retint un soupir. Il devait y avoir une blague qui lui avait échappé, sans doute… En attendant, il voudrait bien savoir si Thrawn s’amusait, lorsqu’il le fourrait dans des situations comme le bal ou lorsqu’il l’entraînait dans d’autres trucs du même genre, en le faisant mariner un peu avant qu’il n’en comprenne les véritables raisons ? La question lui brûla les lèvres et il aurait sûrement craqué s’il n’y avait pas eu aussi cette femme dans le bureau. C’était avant, qu’il aurait lui demander son nom, qui il était, à présent, poser la question aussi platement serait assez idiot. Ne pas le savoir l’agaçait, il n’aimait pas se retrouver comme ça à parler avec des personnes dont il ne connaissait pas l’identité, car il ne pouvait pas savoir à quoi s’attendre. D’autant plus avec l’amiral dans la pièce, avec qui Eli avait appris qu’on pouvait facilement voir sa vie changer drastiquement du jour au lendemain, sans aucun signe annonciateur.

– Bien, comme je vous le disais, je suis ici pour évaluer les forces des uns et des autres, la place de chacun, les possibilités à prendre en compte pour l’avenir. Ce retour dans ces régions était prévu, cependant, cette histoire de failles… complique assez la situation.

Évaluer les choses pour quoi, ensuite ? Une alliance ? Les Chiss comptaient vraiment nouer des alliances avec l’Empire ou avec… Mmh… Il repensa à la façon dont les deux Chiss s’étaient salués au bal, cette femme était sans doute plus haut placée que l’amiral, dans la hiérarchie, donc peut-être une chef de faction, ou d’un Clan, quelque chose comme ça. Ça expliquerait aussi que ce soit elle qui vienne voir dans quel état étaient l’Empire et ses ennemis. Très bien, avec ça, il était déjà un peu plus à l’aise. Restait à comprendre en quoi ça le concernait, car après tout, il n’était ni politicien, ni tacticien, ni chef de guerre. Il pourrait seulement expliquer comment fonctionnait la politique de Coruscant, à la rigueur, ainsi que ses implications et conséquences sur la Marine et la manière dont étaient gérés les différents secteurs de la galaxie. Concernant la Marine en elle-même, Thrawn pouvait s’en débrouiller. Et s’il fallait parler des failles, pour le coup, ni l’un ni l’autre n’en savaient vraiment beaucoup sur les utilisateurs de la Force. Le seul Jedi avec qui Thrawn avait vraiment discuté était Skywalker. Mmmh, deux Jedis, d’ailleurs, il avait rencontré le père et le fils. Eli, de son côté, avait juste rencontré Nuru et ils n’avaient pas parlé de la Force.

– Je comptais tout d’abord retrouver un autre jeune homme de notre peuple, qui devrait avoir dans les trente, trente-cinq ans, aujourd’hui, malheureusement… J’ai pu apprendre qu’il avait été tué, au Temple Jedi, il y a vingt ans. Cet Empire, Mitth'raw'nuruodo, est fortement lié à ces Siths, n’est-ce pas ?

Et justement, à penser à Nuru, il venait dans la conversation. Eli avait le sentiment que l’idée d’une alliance avec un Empire ayant provoqué la mort d’un enfant de leur peuple était déjà morte et enterrée… Et même s’il n’y avait pas eu cet épisode, il ne pensait pas que les Chiss puissent vraiment lier une relation saine avec l’Ordre Sith. Thrawn n’allait pas conseiller ça, tout de même ? Il ne les aimait guère non plus, c’était quand même visible, surtout depuis l’histoire avec Plagueis, ou un nom du même genre, sur Coruscant.

– Selon le point de vue des Sith, l'empire est leur.

C’était aussi le point de vue de l’Empereur, ce qui signifiait que cela dépassait le simple point de vue et que c’était devenu un fait, pur et dur. Eli resta toujours silencieux, pendant que Thrawn parlait plus en détail de l’Empire et des Rebelles, les mains posées contre lui et tête un peu baissée. Les Rebelles opéraient encore en guérilla, oui, mais pour combien de temps encore ? S’ils étaient assez désespéré, et si l’Empire leur opposait une arme assez importante, ils seront sans aucun doute prêts à risquer l’entièreté de leur Flotte, dans un combat qui sera quitte ou double. Ce fameux projet monstrueux sur lequel il avait dû enquêter avec l’amiral, leur arme. Voilà quelque chose d’assez gros et dangereux pour faire sortir les Rebelles en masse et les pousser dans une attaque frontale. Mais où, quand, comment ? Tout dépendait aussi de qui allait diriger cette arme.

– Enfin, concernant les failles... C'est quelque chose qui a un impact imprévisible sur tout cela. Que ce soit la résurgence des jedi ou la présence plus importante des sith dans l'empire. On peut même croiser de jeunes apprentis que l'on sait décédé. Je crois avoir saisi que vous souhaitiez rencontrer les représentants de chaque faction. Cela va impliquer que vous voyagiez longuement au sein de l'Empire et je souhaiterais éviter que nous ne vous causions trop de soucis. Aussi, vais-je vous confier l'assistance du lieutenant-colonel Vanto, qui est mon assistant depuis mon entrée dans le service impérial et qui connaît maintenant trois chiss, vous et moi compris.

Quoi ? Il releva un peu brusquement la tête, tiré de ses réflexions, fixant l’amiral, la bouche entrouverte. Il voulait qu’il assiste sa… sa chef ou il ne savait pas trop comment qualifier cette femme, il ne savait même pas qui elle était. Il voyait juste qu’il avait du respect pour elle, autant dans les gestes que l’attitude. Sinon… Ça, c’était vraiment une habitude de l’amiral, le plonger dans une situation hors norme puis attendre tranquillement qu’il en découvre les raisons cachées tout seul, même si ça devait prendre du temps. Sauf que cette fois, ça ne concernait pas la Marine ni une des missions contre des contrebandiers, des pirates ou des Rebelles, c’était son peuple natal et même si rien n’interdisait à l’amiral d’aider cette femme, l’Empereur, lui, pouvait le percevoir comme une simple trahison. D’autant plus si elle cherchait à rencontrer des Rebelles ou des Jedis. Palpatine avait déjà testé cette question, sur sa loyauté. Il jouait un jeu dangereux… Eli garda cependant le sujet pour lui, pour le moment, au profit d’un autre.

– Le jeune dont vous parliez est vivant, précisa-t-il en tournant la tête vers la Chiss. Je l’ai croisé, très brièvement. C’est un pilote qui l’a aidé à fuir et sûrement, ensuite, à rejoindre l’Ordre Jedi, d’une façon ou d’une autre. Il pourra sans doute en dire plus, il est possible qu’il ait conservé un moyen de contact.

Il en était même pratiquement certain, étant donné le caractère de Fel et les doutes qui avaient dû le prendre… Le pilote avait eu le temps de discuter avec Nuru, de son côté, il en savait sûrement plus qu’on ne pouvait le soupçonner.

– Sinon, pardon, mais vous êtes … ? Chef de Clan ou un poste comme ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 104
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Sam 7 Avr - 11:53

– Selon le point de vue des Sith, l'empire est leur. Concernant le rapport de force, l'Empire n'a pas d'égal, actuellement. La puissance de la confédération est inconnue mais ne peut présenter la même puissance de feu. Les rebelles ne peuvent qu'opérer en guérilla : une bataille classique leur imposerait de mettre toute leur flotte en jeu.

Qu’un camp n’opère qu’en guérilla durant une longue période ne voulait rien dire, cela pouvait être autant parce qu’ils n’avaient pas la force suffisante que parce qu’ils n’avaient pas assez d’effectifs ou plus bêtement qu’ils habituaient leurs ennemis à ce type de combat, contre eux, en attendant de réunir leurs vaisseaux et troupes pour une attaque de grande envergure, bien préparée. Qui pourrait dire qu’ils n’étaient pas actuellement en train de préparer une telle attaque de masse ? Veeren resta silencieuse, les bras croisés, réfléchissant. Son problème principal, dans cette brève explication, était bien sûr l’Ordre Sith. Discuter d’une alliance avec un Empire, aussi cruel et froid soit-il, ne lui posait pas de véritable problème. En revanche, discuter avec un Empire Sith posait des paramètres très différents, que son manque de connaissance sur la Force l’empêchait d’aborder sereinement.

Il n’était pas question de commettre une erreur d’approche ou de jugement, qui conduirait les siens dans une guerre qu’ils ne pouvaient gagner, par la seule faute d’un défaut de connaissances. Avant même de classer cet Empire allié ou ennemi potentiel, elle devait en découvrir plus. Quant aux Jedis, aux Rebelles, à toutes les autres factions possibles dans cette galaxie et occupées à combattre… Les étudier de plus près était également la seule solution envisageable. Le « actuellement », dans la phrase de Thrawn, avait toute son importance, même une faction possédant des troupes en sous-nombre évident et de maigres forces attaques avait ses chances de l’emporter, à partir du moment où ils montaient des stratégies de guerre payantes.

– Enfin, concernant les failles... C'est quelque chose qui a un impact imprévisible sur tout cela. Que ce soit la résurgence des jedi ou la présence plus importante des sith dans l'empire. On peut même croiser de jeunes apprentis que l'on sait décédé.

Tiens, ça, par contre, c’était très intéressant… Si ces failles pouvaient lui permettre de remettre en place l’un de ses plans, elle révisera aussitôt son jugement sur elles, ça pouvait finalement être des plus utiles et intéressants. Tout comme cela pouvait être dangereux, en ce qui concerne les Siths. Très bien… Kung'urama'nuruodo la croyait toujours morte, sans doute, mais ce n’était pas bien grave, juste un détail dont il comprendra vite les raisons. Avait-il, alors, le même âge que lors de leur rencontre ? Et était-il toujours aussi têtu … ? Ce dernier point n’était pas un mal, par contre, elle avait juste été étonnée qu’il soit aussi acharné, une fois qu’il avait une idée fourrée en tête, il faudrait un marteau pour la lui en faire sortir. Combien de fois l’avait-elle renvoyé balader, avant d’enfin l’écouter ? C’était lui qui avait eu raison d’insister, cette fois-là.

– Je crois avoir saisi que vous souhaitiez rencontrer les représentants de chaque faction. Cela va impliquer que vous voyagiez longuement au sein de l'Empire et je souhaiterais éviter que nous ne vous causions trop de soucis. Aussi, vais-je vous confier l'assistance du lieutenant-colonel Vanto, qui est mon assistant depuis mon entrée dans le service impérial et qui connaît maintenant trois chiss, vous et moi compris.

– « Trois » ? souleva-t-elle, en tournant la tête vers le jeune officier.

Officier qui fixait d’ailleurs son supérieur avec un air oscillant entre le choc et l’incompréhension. Leur peuple était tellement isolé qu’il en devenait impossible d’avoir des contacts extérieurs, avec les humains ou d’autres espèces, à moins d’être en guerre contre elles. Surtout ces dernières années, l’ignorance entre l’Ascendance Chiss et l’Empire Galactique avait été mutuelle et totale. Mais ce gamin… Où Thrawn avait-il bien pu le trouver et surtout, pourquoi l’avoir choisi comme assistant ? Elle fronça un peu les sourcils, alors que Vanto tournait la tête vers elle et lui confirmait que le petit Padawan était bel et bien en vie, un pilote Impérial l’avait donc aidé à rejoindre les Jedis. Déserteur, traître, déjà parti de l’Empire, sur le point de le faire ou toujours présent ?

– Sinon, pardon, mais vous êtes … ? Chef de Clan ou un poste comme ça ?

– Chef de Clan, on peut appeler ce poste ainsi… Je me nomme Sev’eere’nuruodo. Je suis Aristocra, ce qui signifie diriger une Famille et en assurer la prospérité et la protection, défendre ses intérêts au sein de l’Ascendance et en-dehors. Veiller sur le clan, somme toute, le défendre.

Si ce petit était l’assistant de Thrawn depuis son entrée dans la Marine, ça faisait remonter ça à dix ans et quelques. Elle reporta le regard sur son compatriote, après avoir pris un instant pour évaluer Vanto du regard.

– Où l’avez-vous trouvé ? demanda-t-elle en utilisant le Cheunh, cette fois-ci. Et à quel point lui faites-vous confiance ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Lun 9 Avr - 15:30

– Le jeune dont vous parliez est vivant. Je l’ai croisé, très brièvement. C’est un pilote qui l’a aidé à fuir et sûrement, ensuite, à rejoindre l’Ordre Jedi, d’une façon ou d’une autre. Il pourra sans doute en dire plus, il est possible qu’il ait conservé un moyen de contact.
Sinon, pardon, mais vous êtes … ? Chef de Clan ou un poste comme ça ?


Une fois de plus, Eli démontra une des qualités que Thrawn apprécie chez lui. Son sens de la compréhension et sa franchise. Il apprécie ce dernier point d'autant plus qu'il se fait de plus en plus rare au sein de l'empire. C'est, peut-être, un peu pour cela qu'il a placé plusieurs officiers de ce genre, loyaux, francs, honnêtes et ayant peu d'ambitions politiques, à des postes, comme diriger le blocus de Lothal ou celui d'Honogrh. Ou Parks qui s'occupe des opérations dans les Régions Inconnues et les territoires sauvages. C'est aussi pour cela qu'il a promu certains officiers, comme la pilote Calista, peut-être.

– Chef de Clan, on peut appeler ce poste ainsi… Je me nomme Sev’eere’nuruodo. Je suis Aristocra, ce qui signifie diriger une Famille et en assurer la prospérité et la protection, défendre ses intérêts au sein de l’Ascendance et en-dehors. Veiller sur le clan, somme toute, le défendre.

"En équivalence, un Aristocra a plus de pouvoir que le Grand Moff Tarkin, lieutenant-colonel.

Ce qui était peu à dire. En effet, le grand moff est, ou du moins était avant l'apparition des failles, l'une des trois personnes les plus puissantes de l'empire, aux côtés de Dark Vador et après Palpatine lui-même.

^– Où l’avez-vous trouvé ? Et à quel point lui faites-vous confiance ?^

^Il faisait parti du groupe de soldats qui m'a trouvé, sur ma planète d'exil. J'ai remarqué un fort potentiel en lui et décidé de voir si je pouvais le développer. Quand à la confiance, et bien il est celui en qui j'ai le plus confiance, dans cet empire.^

Le chiss répondit dans sa langue natale, ne voulant pas désobliger Eli en disant ce genre de compliment devant lui, ou pour éviter de lui expliquer pourquoi il le traîne à ses côtés depuis toutes ses années ? Allez savoir avec ce cachottier. Il reprit la parole, toujours aussi calmement, en sy Bisti, par politesse envers l'humain et parce que cela n'a rien d'une cachotterie.

"Avant que vous ne partiez, j'aurais aimé savoir, lieutenant-colonel, ce que vous savez de la femme avec qui vous avez dansé, tout à l'heure."

Le chiss avait noté quelque chose, chez elle. S'il avait eu plus de temps pour l'étudier, il aurait fini par la questionner personnellement. Hélas, les tensions au sein de l'empire s'accentuant, il avait du se tourner vers les choses les plus pressentent. Il avait une autre raison de poser cette question à son ami, montrer les capacités de réflexion de ce dernier, s'il comprenait où voulait en venir le grand amiral.[/i][/i]

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 187
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Lun 9 Avr - 20:51

– Chef de Clan, on peut appeler ce poste ainsi… Je me nomme Sev’eere’nuruodo. Je suis Aristocra, ce qui signifie diriger une Famille et en assurer la prospérité et la protection, défendre ses intérêts au sein de l’Ascendance et en-dehors. Veiller sur le clan, somme toute, le défendre.

– En équivalence, un Aristocra a plus de pouvoir que le Grand Moff Tarkin, lieutenant-colonel.

Oh, il n’avait pas imaginé que c’était un poste aussi important. Eli hocha la tête pour la remercier de sa réponse, restant silencieux lorsqu’elle échangea ensuite quelques mots avec l’amiral, dans leur langue natale. Il était toujours à moitié perplexe, en quoi pourrait-il être vraiment utile à cette femme, dans le contexte actuel ? Et puis, pourquoi lui confier son « assistance » comme ça d’un bloc ? Après tout, avant de s’appuyer sur quelqu’un, il fallait lui faire confiance, ça ne faisait pas comme ça du jour au lendemain ! C’était une question de temps, de situations vécues, aussi, donc si, heu… Veeren, normalement, comme surnom… Donc si Veeren avait besoin d’une personne à ses côtés, il serait plus simple et rapide que que ce soit quelqu’un en qui elle puisse avoir une entière Foi. Il ne comptait pas lui donner un coup dans le dos, évidemment, c’était juste le principe. Ou alors elle avait vraiment confiance dans le jugement de Thrawn, pour accepter qui il lui désignait sans sourciller.

– Avant que vous ne partiez, j'aurais aimé savoir, lieutenant-colonel, ce que vous savez de la femme avec qui vous avez dansé, tout à l'heure.

Toute à l’heure… Très peu, à vrai dire, il n’avait pas la capacité de juger « l’aura » des gens juste en les observant se déplacer ou parler, sa vue n’était pas aussi fine que celle de Thrawn, comme le savait par ailleurs très bien. Par contre, il y avait autre chose qu’il avait pu observer. Il prit un instant pour rassembler ses souvenirs et impressions, mettant de côté ses autres interrogations pour le moment. Si Thrawn lui posait cette question, c’est qu’il n’avait pas dû avoir l’occasion d’interroger cette femme lui-même avant de quitter le bal, et qu’elle lui avait semblé suspicieuse. Une espionne Rebelle, peut-être ? Quand bien même rien lui permettait de l’affirmer, ça restait possible. Il avait aussi confiance en les capacités de Thrawn pour juger de ça, après tout, la première rencontre avec Nightswan l’avait prouvé. Que cette femme soit une rebelle ou non, elle avait en tout cas été la seule à s’éloigner directement du Sith, sur le moment.

– Elle a affirmé s’appeler Noïn, une instructeur et assistante du monde de Karokum. J’ignore où il se trouve. Elle m’a attrapé pour danser parce qu’elle fuyait le Sith. Vous avez dû voir ce type bizarre, qui est sorti avec Tarkin et l’Empereur, n’est-ce pas ? C’était lui qu’elle cherchait à esquiver. Il n’avait alors encore rien fait de particulier, au cours du bal, c’était avant que l’Empereur ne le convoque. Peut-être connaissait-elle déjà sa nature.

Ou qu’elle avait déjà eu affaire à lui et avait saisi le premier moyen qui s’était présenté pour esquiver. Elle n’avait pas non plus voulu alerter le BSI lorsqu’il le lui avait proposé, ce qu’il ajouta juste après.

– Je n’ai pas pu voir grand-chose de plus chez elle, je ne peux pas voir l’aura des gens, comme la façon dont vous aviez étudié Nightswan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 104
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Jeu 12 Avr - 23:00

– Il faisait parti du groupe de soldats qui m'a trouvé, sur ma planète d'exil. J'ai remarqué un fort potentiel en lui et décidé de voir si je pouvais le développer. Quand à la confiance, et bien il est celui en qui j'ai le plus confiance, dans cet empire.

Vraiment ? Veeren haussa très légèrement les sourcils, tournant la tête vers l’officier pour le jauger d’un regard nouveau. Cette réponse avait piqué sa curiosité, elle se demandait à présent ce que Thrawn avait vu chez ce petit, ce qu’il avait vécu avec lui pour lui faire confiance à ce point-là. Bien, elle jugera de toute manière par elle-même ce que valait ce jeune soldat, ses compétences, capacités, ce qu’il avait dans le ventre, somme toute. Ce petit entretien n’était qu’un début, elle avait encore beaucoup à faire avant de rentrer dans l’Ascendance et retrouver les siens. Si au passage, elle récupérait la compagnie d’une personne pour l’assister, pourquoi pas, tant que ladite personne était en mesure de réellement l’aider et faire progresser plus vite les choses. Vitesse sans précipitation, bien entendu. S’il fallait prendre plusieurs jours pour étudier une situation ou une personne en particulier, elle prendra ce temps.

Pendant que Thrawn interrogeait son assistant sur une femme avec qui il avait dansé au bal, Veeren se remémora les quelques endroits qu’elle avait « visité », rapidement ou non, lors de sa première visite il y a plus de vingt et ceux dont elle avait entendu parler, qui seraient susceptibles de servir encore aujourd’hui. Il y avait certains endroits où elle comptait retourner, en premier lieu, en quête d’informations, et si possible, d’une personne pouvant la mettre en contact avec les Jedis ou les Rebelles. Peu importe qu’elle commence par l’un ou l’autre, ce qui comptait, c’était de remplir sa mission et en apprendre plus sur la Force. En plus, bien entendu, de remettre la main sur Kun’gurama’nuruodo.

– Elle a affirmé s’appeler Noïn, une instructeur et assistante du monde de Karokum. J’ignore où il se trouve. Elle m’a attrapé pour danser parce qu’elle fuyait le Sith. Vous avez dû voir ce type bizarre, qui est sorti avec Tarkin et l’Empereur, n’est-ce pas ? C’était lui qu’elle cherchait à esquiver. Il n’avait alors encore rien fait de particulier, au cours du bal, c’était avant que l’Empereur ne le convoque. Peut-être connaissait-elle déjà sa nature.

Il ajouta qu’elle n’avait pas non plus voulu alerter le BSI sur ce fameux Sith, une réaction plutôt compréhensible. Mmh… Qu’elle ait été une Rebelle ou non, à cette heure, elle devait déjà se trouver assez loin, ce n’était plus une piste à explorer.

– Je n’ai pas pu voir grand-chose de plus chez elle, je ne peux pas voir l’aura des gens, comme la façon dont vous aviez étudié Nightswan.

« Nightswan » ? Inconnu au bataillon. Bref, ça n’avait aucune importance. Veeren se leva souplement, elle avait un aperçu de la force de l’Empire, mais ça ne lui suffisait pas, il restait encore à découvrir et plus particulièrement en savoir le plus possible sur ces fameux Siths. Il y a des alliés qu’on ne pouvait tout simplement pas se permettre d’avoir et elle commençait à croire qu’ils pouvaient plus nocifs que les Vagaari ou les Vong. Très bien si elle emmenait le petit, qu’il prenne aussi des vêtements civils, elle ne pouvait pas approcher les Rebelles ou les Jedis avec un impérial déclaré à ses côtés, ou du moins, pas sans avoir prévu certaines choses auparavant… L’uniforme pouvait avoir certains avantages, selon les situations. Tournée vers Thrawn, elle le remercia pour son assistance, puis lança au jeune de prendre des affaires civiles, avant de partir, en plus de son uniforme. Le voyage, après Manaan, allait être assez long…

C’est en rejoignant la navette, un peu plus tard, que Veeren découvrit que l’amiral avait fait charger trois de ses lézards à l’intérieur, la même espèce que ceux qu’elle avait remarqué dans le destroyer, que celui qu’il avait aussi eu sur les épaules lors du bal, sa lubie qu’elle n’avait pas compris sur le moment. Elle demanda ce qu’étaient exactement ces bestioles au lieutenant-colonel, ce qu’elles faisaient, tout en prenant une dans ses bras pour l’examiner de plus près. C’était une espèce intéressante… Et qui sera effectivement très utile si les choses devaient se corser avec les Siths.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   Mar 17 Avr - 12:59

– Elle a affirmé s’appeler Noïn, une instructeur et assistante du monde de Karokum. J’ignore où il se trouve. Elle m’a attrapé pour danser parce qu’elle fuyait le Sith. Vous avez dû voir ce type bizarre, qui est sorti avec Tarkin et l’Empereur, n’est-ce pas ? C’était lui qu’elle cherchait à esquiver. Il n’avait alors encore rien fait de particulier, au cours du bal, c’était avant que l’Empereur ne le convoque. Peut-être connaissait-elle déjà sa nature. Je n’ai pas pu voir grand-chose de plus chez elle, je ne peux pas voir l’aura des gens, comme la façon dont vous aviez étudié Nightswan.

"Il faudra que je demande au BSI d'enquêter mais, effectivement, il est probable qu'ils ne découvrent rien sur elle. C'est effectivement une pilote mais aussi une pilote habituée à diriger, pas à former."

C'est le peu qu'il avait pu tirer de ce qu'il avait vu. En effet, la plupart des danses impériales, car ce n'était pas la première fois qu'il participait à l'une d'entre elles, avait la même particularité : c'est le danseur qui mène. Hors, elle n'a jamais hésité à diriger la danse et d'une manière qui lui permettait d'éviter les autres mais pas de la manière si harmonieuse d'une danseuse experte. Plus comme un pilote qui se prépare à éviter une collision avec un autre chasseur.

"Gardez le en tête, si vous devez la recroiser à l'avenir."

Veeren fit, après cela, ses recommandations à l'humain. Elle et Thrawn se saluèrent ensuite, sans animosité et sans passion. Il y avait du respect, entre eux, chacun connaissant les compétences de l'autre mais pas de sentiment comme la rancoeur ou l'amour. Thrawn leur recommanda la prudence dans leurs déplacements. Après tout, la galaxie traverse une période compliquée, un croisement des destins où nombres d'individus dangereux, ou pas, apparaissent ici et là sans crier gare. Et l'empire reste largement xénophobe.

Il les regarda partir et alla s'installer dans son fauteuil de méditation, sans allumer l'interface holographique. Il devait vérifier ses plans et voir comment tout cela allait s'intégrer dedans.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les forces en place [Orbite de Manaan, Chimaera]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Manaan-
Sauter vers: