Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 A la recherche d'informations

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: A la recherche d'informations   Jeu 19 Avr - 11:01

Décidément, il y avait des endroits qui la surprendront toujours. Veeren pinça les lèvres alors qu’ils survolaient la ville géante et très… D’après Vanto, c’était là le repaire principal des contrebandiers et de tout ce que la galaxie comptait comme criminels en tous genres, vraiment charmant. Une partie était éclairée comme un néon, avec des centaines de casinos, et une autre partie était plus sale, dans les ombres, où devaient se dérouler des milliers de trafics en tous genres. Pas ici qu’ils risquaient de tomber sur des Jedis, à moins d’un coup de chance, mais au moins, ils pouvaient trouver des informateurs. Rien de mieux que ce genre d’endroits pour celui qui cherchait certaines données ou indications précises. La sobriété de sa planète natale ne lui avait jamais autant manqué qu’en cet instant précis, enfin, ce n’était que pour un temps. Un très léger soupir lui échappa, presque inaudible, pendant qu’elle se dirigeait vers un des spatioports.

Voilà déjà un moment qu’ils avaient quitté Manaan, quelques jours de voyage qu’elle avait mis à profit pour commencer à lier connaissance avec Vanto. Il ne parlait pas beaucoup mais elle le soupçonnait d’en deviner ou comprendre plus qu’il ne le laissait voir. De ce qu’elle en avait vu pour le moment, il semblait honnête, par contre, elle se demandait s’il avait compris pourquoi Thrawn l’avait envoyé avec elle. Même si ce n’était qu’un détail, pour le moment, ils en parleront peut-être plus tard. Pour que les choses soient bien claires entre eux, elle avait pris le temps de lui détailler quel était son rôle au sein de l’Ascendance et donc ce qu’elle venait faire dans ces régions de la galaxie. Son dernier voyage datait d’il y a plus de vingt ans, maintenant, ça semblait une longue période, pour les Humains, moindre pour eux. Veeren avait beau avoir l’âge d’une grand-mère au regard Humain, elle était encore considérée comme dans la belle force de l’âge pour son propre peuple.

Lorsqu’ils seront de nouveau en route, elle profitera du temps en hyperespace pour pousser un peu plus loin l’interrogatoire, avec Vanto. Il lui avait dit d’il venait et raconté plus précisément dans quelles circonstances il avait rencontré Thrawn, or, Veeren voudrait savoir quelles étaient ces légendes qu’il avait entendu sur eux, plus exactement. Qu’elle sache si les histoires colportées dans l’Espace Sauvage pouvaient être utilisées contre eux, d’une façon ou d’une autre. Et d’où elles venaient, qui les avait raconté à l’origine et pourquoi. Une fois le vaisseau posé, elle se leva puis se prépara avec rapidité. Appelant Vanto, elle lui confia un des ysalamiris, lui mettant dans les bras en lui disant de le garder avec soin. Elle-même préférait avoir les mains libres pour se battre et tirer au cas où on leur cherchait des ennuis. Et Vanto n’avait pas le même niveau en combat qu’elle. Avant de quitter le vaisseau, elle glissa aussi une paire de lunettes noire sur son nez pour dissimuler ses yeux rouges.

– Allons-y.

C’était sûrement l’un des meilleurs endroits, avec Coruscant, où on pouvait trouver un si grand mélanges de toutes les espèces de la galaxie. Sev’eere’nuruodo avança sans se presser, sur ses gardes et prête à réagir à la première agression, bien que personne en fasse encore attention à eux. Même le lézard tenu par Eli ne choquait pas particulièrement, tant la faune locale était déjà hétéroclite et souvent étrange. On voyait parfois quelques stormtroopers et Impériaux, qu’elle prit soin d’éviter, ce n’était pas à proximité d’eux qu’on allait dénicher quoi que ce soit. De toute manière, l’Aristocra avait une nette tendance à se défier de cet Empire, ils n’avaient pas hésité à massacrer des enfants, dont un des leurs. De là à les déclarer comme ennemis, ce pas n’était pas encore franchi mais il ne faudrait pas qu’une autre histoire de ce genre survienne. Passant dans un autre quartier, ils marchèrent encore longtemps avant d’arriver sur une sorte de « marché » sans doute tout sauf légal.

– Qu’il y a-t-il ? demanda-t-elle en voyant la crispation qui prit tout à coup Vanto.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 23 Avr - 12:35

La curiosité avait grimpé en flèche, en arrivant à bon port. Eli n’avait jamais eu l’occasion de venir sur Nar Shaddaa, pas vraiment dans la bordure Médiane d’une façon générale, d’ailleurs. Ses premières années s’étaient concentrées sur la Bordure Extérieure et l’Espace Sauvage, puis à divers endroits, plus tard, selon où le Chimaera avait été envoyé. Il avait beaucoup entendu parlé de la Lune des contrebandiers, par contre, on racontait que c’était le plus gros, et le plus agité repaires de criminels, voleurs et contrebandiers dans toute la galaxie, qu’on menait ici des trafics en tous genres, qu’on pouvait s’y procurer absolument tout, si on connaissait les réseaux. Autrement dit, l’idéal pour obtenir des informations, quand on cherchait bien. Eli ferma les yeux quelques secondes, se frottant un peu la nuque, la tête renversée en arrière. Il espérait qu’aucune bagarre ne se déclenche, le combat au corps au corps n’avait jamais été sa spécialité.

Rouvrant les yeux, il se prépara, s’armant et fourrant son comlink dans la poche près du cœur, facile à saisir en cas de besoin. Ne pas porter son uniforme lui faisait assez bizarre, il en avait tant pris l’habitude que se balader en civil lui semblait contre-nature. Cela dit, se balader avec un uniforme de la Marine dans ce genre de lieux revenait à porter une cible dans le dos. La voix assez grave de l’Aristocra retentit non loin, l’appelant. Le vaisseau était posé, maintenant, il était temps de sortir. Quand il arriva, elle lui fourra directement une des salamandres dans les bras, en lui disant d’en prendre soin. Eli n’avait jamais été un très grand admirateur de ce ces bestioles… Comment faisait Thrawn pour les porter ? D’habitude, il les gardait sur ses épaules, ou bien… Ah, si, dans les bras, sinon. Eli prit l’ysalamri comme il portait le chat de ses parents, tout petit. Ça semblait lui convenir.

Veeren, de son côté, avait aussi glissé une paire de lunettes fumées sur le nez, pour cacher ses yeux, avant de quitter le vaisseau, marchant devant. Il suivit en silence, gardant l’œil ouvert au cas où. Plusieurs hypothèses lui étaient venues en tête, pour expliquer pourquoi Thrawn l’avait envoyé aux côtés de cette femme, sans qu’il ne sache encore laquelle était la bonne. Lors du voyage jusqu’ici, ils avaient un peu parlé, quoi qu’il l’avait surtout écoutée, quand elle avait mieux détaillé son rôle au sein de l’Ascendance et donc ce qu’elle venait faire ici. Une question avait brûlé les lèvres d’Eli, sans qu’il n’ose la poser. Faisait-elle, à l’époque, partie de ceux qui avaient exilé Thrawn ? Si c’était le cas, il n’était vraiment pas rancunier. Le jeune homme, lui, avait toujours trouvé ça dégoûtant et ingrat, comme réaction, même si c’était dans leurs traditions et tout ce qu’on veut.

Enfin bref, même s’il l’avait dit une fois à l’amiral il y a déjà longtemps, il ne comptait certainement pas le dire en face à sa chef de Famille. Il y a des moments où se taire était préférable, comme il valait mieux, sur certains sujets, garder ses opinions pour soi. Il rehaussa un peu le lézard contre lui, changeant un peu de position pour être sûr de ne pas le laisser tomber par terre, tout en observant les alentours. Ils avançaient vers les parties plus plus glauques, des rues toujours aussi fréquentées mais plus sombres et sales. Après avoir passé sous une arche puis un petit tunnel de quatre mètres, ils arrivèrent sur une autre place, un genre de marché. Au noir, sans doute. Eli balaya la place du regard puis ralentit le pas, se crispant un peu en voyant un des hommes. C’était… Non ? Il ne l’avait vu qu’en hologramme, sur une archive, mais peut-être que…

– Qu’il y a-t-il ?

Il ne lui demanda comment elle avait vu aussi vite son changement d’humeur ou de pensées, en ayant pris l’habitude avec l’amiral. A la place, il lui indiqua d’un petit signe de menton l’homme qu’il avait repéré, en lui expliquant en quelques mots qu’il pensait qu’il s’agissait de Skywalker, un Jedi du temps de la Guerre des Clones. Eli ne mentionna pas immédiatement ce qu’il était devenu, Vador, tout cela, pour ne pas embrouiller les choses, se contentant de dire qu’il avait dû passer par une de ces failles.

– Il a déjà rencontré Thrawn, j’ignore dans quelles circonstances, exactement, mais il acceptera peut-être de vous parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Jeu 26 Avr - 11:17

Le regard de Veeren se reporta sur l’homme que son nouvel « associé » lui désignait. Un humain, plutôt jeune, elle dirait entre vingt et vingt-cinq ans, guère plus, vêtu de façon plutôt classique et avec une attitude décontractée, parlant à un des vendeurs, près d’un étal. Vanto ajouta qu’il l’avait déjà vu dans des images d’archives, il s’agissait d’Anakin Skywalker, un Jedi qui avait vécu du temps de la Guerre des Clones. Veeren avait déjà entendu ce nom, il y assez longtemps, pendant une réunion avec ses pairs dans l’Ascendance… Le détail était parti loin, chassé par beaucoup d’affaires plus pressantes à réfléchir, elle ne pourrait donc plus dire pourquoi ni comment ils en étaient arrivés à parler de ce type. Sans doute avait-il dû brièvement croiser leur chemin, d’une façon ou d’une autre, et disparaître de nouveau par la suite.

– Il a déjà rencontré Thrawn, j’ignore dans quelles circonstances, exactement, mais il acceptera peut-être de vous parler.

L’Aristocra ne fit pas de commentaires, se contentant dans un premier temps d’observer l’humain de loin puis de le suivre à distance lorsqu’il bougea. Sa manière de se déplacer était sans équivoque, ce type était un pilote-né, il était rare de voir des personnes présentant si spontanément ce genre de capacités. Mais ce n’était pas ce genre de compétence qui l’intéressait, ici et maintenant… Elle finit par progresser plus rapidement, le laissant remarquer qu’il était suivi, sans montrer le moindre signe d’agression ni quoi que ce soit du genre. Pas de guerre en vue, pas de bataille, pas de crispations, ils voulaient juste discuter. Vanto ne portait pas non plus son uniforme et elle considérait de toute manière qu’il était pour le moment « détaché » de la Marine. Cette dernière, après tout, n’apprécierait pas qu’un officier en service aille parler à des Rebelles ou des Jedis, mais n’allait tout de même rien dire si un officier discutait tranquillement avec d’autres pendant qu’il était en vacances.

Arrivée à portée de Skywalker, elle enleva ses lunettes fumées et déclara qu’elle ne portait aucune attention agressive, lui laissant voir qu’elle était armée et qu’elle ne comptait pas le menacer pour autant. Quant à Vanto, avec le lézard dans le bras, il ne risquait pas de dégainer assez vite non plus, surtout contre un Jedi. Veeren s’approcha de deux pas pour qu’il puisse l’entendre même si elle baissait la voix, se contentant de donner directement sur surnom, plutôt que son nom complet. Les humains ne pouvaient pas les comprendre ni les prononcer, de toute manière, elle n’avait pas de temps à perdre en explications. Elle se présenta comme observatrice neutre, déjà venue une première fois au temps de la Guerre des Clones.

– Je cherche à rencontrer des membres de toutes les factions. On peut sans doute aller dans un coin tranquille pour discuter ? Je vous laisse choisir l’endroit, si ça vous tranquillise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Jeu 26 Avr - 16:40

Plus de deux heures étaient passées sans s’attirer aucun ennui, ce qui était déjà pas mal, mais ça risquait de changer. A moins qu’il ne soit juste paranoïaque ? Anakin ralentit le pas, prêt à prendre son sabre si nécessaire, et tourna franchement la tête vers les deux qui le suivaient. Même s’ils n’avaient pas l’air agressifs, ça pouvait changer à n’importe quel instant et il aimerait éviter d’ameuter dans le coin tous les Impériaux de la planète. Ils étaient deux, un homme et une femme. Elle, plus grande, les yeux couverts par des lunettes noires, la peau bleue, une tenue noire avec une coupe très droite, un uniforme d’il ne savait quelle faction, bizarrement familier, pourtant. Le type avait elle portait une sorte de… lézard, dans ses bras, comme s’il tenait un gros chat. Et lorsqu’il approcha, Anakin sentit clairement la Force « disparaître » après d’eux, comme repoussée d’un certain périmètre. La faute à cette bestiole ? Il se tenait prêt à réagir, stoppant le geste portant vers son blaster lorsque la femme enleva ses lunettes, dévoilant un regard rouge sang. Une Chiss sur Nar Shaddaa ? Ça, ce n’était pas banal.

A l’exception de Larin et d’un autre Chiss qu’il avait rencontré il y a déjà longtemps, pendant la Guerre des Clones, il ne connaissait personne de ce peuple. La curiosité piquée, il cessa complètement de marcher, lui rendant son salut, lorsqu’elle se présenta, un ton plus bas. Ce n’était pas son vrai nom, qu’elle lui donnait, si ? Il avait souvenir que les leurs étaient plus longs que ça, plus compliqués à prononcer, elle ne devait donner que son surnom. Anakin se présenta à son tour, bien qu’elle ait déjà l’air de savoir qui elle était. Il lança un regard au lézard, sans reconnaître cette espèce, bien qu’il soit convaincu que c’était à cause de lui que la Force se tenait éloignée. Il n’avait jamais entend non plus le nom de ce type et ne pensait l’avoir déjà croisé quelque part. Veeren ajouta, après ces entrefaites, qu’elle était déjà venue une première fois dans ces régions de la galaxie comme observatrice, pendant la Guerre des Clones, et qu’elle revenait pour ce même travail. D’accord, tant mieux pour elle, et donc ? Pourquoi l’avoir abordé ? Il ne faisait pas guide touristique, aux dernières nouvelles, et son associé, là, Vanto, pouvait sans doute très bien remplir ce rôle. Ce devait bien être pour ça qu’il était avec elle, non ? l’Ascendance était isolée, après tout.

– Je cherche à rencontrer des membres de toutes les factions. On peut sans doute aller dans un coin tranquille pour discuter ? Je vous laisse choisir l’endroit, si ça vous tranquillise.

– Discuter de la situation dans la galaxie ?

Il hésita un bref instant, partagé entre l’envie de lui dire de trouver un autre Jedi et l’envie d’assouvir un peu sa curiosité. Pourquoi vouloir rencontrer toutes les factions ou les camps en place, elle cherchait à savoir qui pourrait s’allier avec l’Ascendance ? Si elle rencontrait des dingues comme Plagueis, elle n’allait pas être déçue du voyage ! Il retint un sourire à cette pensée puis haussa les épaules, en lançant qu’ils pouvaient, oui. Pourquoi pas, finalement ? Il n’avait aucune urgence à gérer dans l’heure et ne pouvait pas non plus rejoindre une des cellules Rebelles pour combattre avec eux, ça passerait extrêmement mal. Des coins « tranquilles », il n’y en avait pas véritablement par ici, par contre, on trouvait facilement des bars ou cantinas où il était possible de discuter sans que les Impériaux ne viennent mettre leur nez au milieu de la conversation. Il reprit une autre rue au hasard, tout s’en s’assurant qu’ils n’étaient pas suivis. Pas de gardes dans le coin, ils avaient l’air de ne voyager qu’à d’eux, de ce qu’il en jugeait. Il se demandait aussi quel grade elle tenait, chez son peuple, pour être envoyée comme ça jauger les uns et les autres.

Après une vingtaine de mètres, il dénicha une cantina qui fera l’affaire. Très grande, très mal fréquentée, le genre de lieu où les patrouilles ne mettaient jamais les pieds car ce serait eux qui se prendraient une raclée. La Chiss avait remis ses lunettes, ça valait sans doute mieux. Quelques uns leur jetèrent des regards bizarres à cause de la salamandre, mais personne ne fut mine de leur chercher des embrouilles. Anakin prit le premier truc que la patron proposa, au bar, avant de s’asseoir à une table au fond, plus tranquille, avec les deux autres. Pour une présentation détaillée, ce n’était pas à lui qu’il fallait s’adresser, en tout cas. Il y aura sûrement ou un deux Impérial dans la galaxie qu’ils pourront lui parler.

– Qu’est-ce que vous cherchez à savoir ? Les vôtres comptent réellement se chercher des alliés dans la galaxie ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Ven 27 Avr - 9:29

C’était bien lui, finalement, il ne s’était pas trompé. Eli ne l’avouera jamais à haute voix mais il était très curieux de le rencontrer, le peu qu’il avait entendu sur lui lui avait toujours donné envie d’en savoir plus et cette histoire-là, Thrawn ne l’avait jamais dévoilée. Le fait que Nightswan, lui, en connaisse une partie n’avait pas aidé à diminuer la frustration, quand même il n’avait pas eu l’air d’en connaître non plus tant que ça. Enfin, Eli doutait que le Jedi veuille bien en parler, il était sur ses gardes et ils n’étaient de toute façon pas ici pour évoquer la Guerre des Clones. Veeren se chargea de faire les présentations, ayant enlevé ses lunettes le temps de ces quelques premières minutes, d’un ton bas mais plutôt rapide et ferme. Ça aussi, c’était une question sans réponse, qui avait-elle déjà rencontré et comment, lors de sa première visite ? Les choses en étaient-elles restées au point mort à cause de la guerre provoquée par les mondes séparatistes et la CSI ?

– Je cherche à rencontrer des membres de toutes les factions. On peut sans doute aller dans un coin tranquille pour discuter ? Je vous laisse choisir l’endroit, si ça vous tranquillise.

– Discuter de la situation dans la galaxie ?

L’officier faillit lui demander s’il était si étonnant que ça qu’on l’aborde pour simplement discuter, en voyant la tête qu’il tira, se retenant d’extrême justesse. S’il avait déjà rencontré des Chiss, au moins un, peut-être deux avec le petit Nuru, il devait savoir que ce n’était pas leur manière de tendre des pièges aussi fourbes et de faire en sorte qu’il atterrisse entre les mains de l’Empereur. Il doutait même que l’Aristocra ait quoi que ce soit à faire de Palpatine, ce n’était pas lui qui allait l’effrayer ou l’intimider. Il n’y avait pas non plus tout une phalange en armes, venue de l’Ascendance, pour engager un combat. De un, sur un tel monde, ça tournerait au suicide, de deux, Anakin ne les avait pas de toute façon pas attaqué et n’avait donc rien à craindre d’eux. Mais il finit par accepter, en haussant un peu les épaules. Ils repartirent aussitôt, quittant le marché.

La cantina où ils s’arrêtèrent finalement était typiquement le genre de lieux qui ne pouvait exister que sur des planètes comme Nar Shaddaa, impossible qu’un bar avec tant de types louches au mètre carré ne reçoive aucune visite des forces de sécurité pour le faire évacuer, ailleurs. Quoi que, sur Coruscant, il suffisait de descendre assez de niveaux pour en trouver. Une fois installés à une table du fond, Eli put poser l’ysalamri à côté de lui sur la table. La bestiole ne bougea même pas, se contentant de tirer une langue très longue et fine, buvant dans la coupelle d’eau qu’il lui avait donné. Eli aurait cru qu’elle aurait fini par s’agiter, à se faire trimbaler dans les bras d’un parfait inconnu, mais non. Il hésita puis lui caressa un peu la tête, du bout des doigts, pour voir sa réaction. Le lézard tira juste de nouveau la langue, la tête posée contre ses pattes avant.

– Qu’est-ce que vous cherchez à savoir ? Les vôtres comptent réellement se chercher des alliés dans la galaxie ?

– Avant toute chose, vous pouvez vous détendre, souligna Eli. Il n’y a personne qui vous attend pour vous tendre un piège. Par ailleurs, si l’Empereur vous savait ici, il se serait sûrement déjà déplacé en personne.

Ou aurait fait boucler entièrement la planète en la noyant sous une telle quantité de vaisseaux et de destroyers que même le plus rapide des chasseurs des contrebandiers n’aurait pas réussi à passer le blocus sans être désintégré. Après ce qui s’était produit sur Manaan, Eli s’attendait au pire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Sam 28 Avr - 19:18

Discuter, simplement, oui. Rien de plus, rien de moins. Ce devait bien être possible, n’est-ce pas ? Il hésita durant un petit moment, puis accepta finalement en haussant les épaules. Veeren remit ses lunettes avant de le suivre, le laissant se rendre dans l’endroit qu’il voulait, peu lui importait. Elle-même ne connaissait pas cette planète, de toute manière. Ils ne marchèrent pas longtemps avant d’entrer dans un bar, sans doute illégal de ce qu’elle pouvait en juger, prenant chacun un verre avant d’aller s’asseoir à une table au fond. Très bien, maintenant, parlons un peu. Elle goûta une gorgée de l’alcool qu’elle avait pris, un vin importé de Corellia, selon ce qu’avait lancé fièrement le patron. Pas mal de commerçants, dans l’Espace Sauvage, vantaient les alcools produits par cette planète mais elle n’y avait jamais goûté elle-même. Pas si mauvais, en vérité. Cela lui rappelait d’ailleurs qu’elle avait entendu pas mal de rumeurs sur Corellia, ces derniers jours. La planète avait son lot de problèmes, avec l’Empire.

– Qu’est-ce que vous cherchez à savoir ? Les vôtres comptent réellement se chercher des alliés dans la galaxie ?

– Avant toute chose, vous pouvez vous détendre, souligna Eli. Il n’y a personne qui vous attend pour vous tendre un piège. Par ailleurs, si l’Empereur vous savait ici, il se serait sûrement déjà déplacé en personne.

Possible, en effet… Veeren hocha lentement la tête, ajoutant qu’elle n’avait de toute manière aucun intérêt à tendre un piège à qui que ce soit. Elle n’était pas venue pour déclarer la guerre à une faction ou à une autre, mais simplement venue faire un « état des lieux », si on pouvait dire ça. Ce n’était guère beau à voir, elle songeait demander très vite à réunir les Aristocra pour qu’ils en discutent ensemble, car même si elle n’avait pas encore tous les éléments, ce qu’elle possédait pour le moment était suffisant pour mettre l’Ascendance en garde, sur plusieurs points. Cela dit, ils n’étaient pas là pour se mêler de la guerre Rebelles contre Empire, à moins bien sûr que l’Empire ne leur cause à eux aussi des troubles ou ne les attaque. Dans ce cas de figure, soit les choses pouvaient se régler « à l’amiable », avec diplomatie, soit ce sera la guerre, purement et simplement.

– Mon sujet de préoccupation actuel ces failles, commença-t-elle, elles ont bouleversé les rapports de force en place à un point que je cherche à juger. Dans un premier temps, je veux comprendre, plus exactement, ce qu’est la Force. En tant que Jedi, vous devez y connaître, vous êtes né avec , non ?

Elle imaginait cela comme une sorte de pouvoir surnaturel bizarre qui viendraient se mêler à certains nouveaux-nés, une vision qui n’approchait sans doute pas de la réalité, cela dit. Le regard viré sur Skywalker, elle s’efforça d’adopter une posture plus détendue, tapotant légèrement du bout des doigts contre son verre. La Force, oui, premier sujet dans la liste de ses interrogations, tant celle-ci avait visiblement une influence considérable. Elle ajouta d’un ton neutre que le reste de ses actions et de ses interrogations dépendra aussi de ses réponses, de ce qu’il pourra lui expliquer. Du peu qu’elle en savait, Veeren pensait préférable de s’adresser à un Jedi pour ce genre de chose, plutôt qu’à leurs Némésis éternels. Et puisqu’elle n’avait pas Nuru sous la main…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Dim 29 Avr - 13:45

– Avant toute chose, vous pouvez vous détendre. Il n’y a personne qui vous attend pour vous tendre un piège. Par ailleurs, si l’Empereur vous savait ici, il se serait sûrement déjà déplacé en personne.

Mmh, sans doute, oui. S’il l’avait assez énervé, ce serait effectivement son genre. La Chiss ajouta qu’elle n’avait de toute façon aucun intérêt à tendre un piège à quelqu’un, dans cette galaxie, car elle n’était pas ici pour déclarer la guerre à une des factions. Any ne répondit pas immédiatement, portant juste un regard assez curieux sur Eli. Il avait un accent, lorsqu’il parlait, un peu comme ceux de ce groupe de contrebandiers avec qui ils avaient collaboré un temps, pour traquer des soldats séparatistes pendant la Guerre des Clones. Il devait venir d’assez loin, dans la Bordure Extérieure, peut-être même de l’Espace Sauvage. Le Jedi se demandait comment il s’y était pris pour se retrouver à voyager ainsi avec une politicienne ou chef Chiss, pour récolter des informations, dans la galaxie. Bref… Il se retourna vers son interlocutrice du moment, lui trouvant un air « plus âgé » que pour Larin, ça devait venir de la démarche ou simplement la façon de parler. Anakin gardait aussi un œil attentif sur les alentours, on avait beau dire, relâcher sa garde serait complètement stupide, ce n’était pas de la méfiance gratuite sur une planète comme celle-ci.

– Mon sujet de préoccupation actuel ces failles, commença-t-elle, elles ont bouleversé les rapports de force en place à un point que je cherche à juger. Dans un premier temps, je veux comprendre, plus exactement, ce qu’est la Force. En tant que Jedi, vous devez y connaître, vous êtes né avec, non ?

Elle ne croyait pas si bien dire. Anakin retint de justesse un petit rire et hocha la tête, en guise de confirmation. Effectivement, il était né avec, et c’était exactement ça le problème, pour beaucoup. Si bien né avec qu’on ne comprenait toujours pas pourquoi ni comment, après tout, c’était tout sauf normal, pour une femme, de se retrouver enceinte du jour au lendemain sans avoir eu la moindre relation avec un homme. Veeren ajouta ensuite que de ses réponses dépendront la suite de ses cations et choix, lui faisant froncer un peu les sourcils. Qu’imaginait-elle, entrer en guerre contre l’Empire ? Même s’ils n’avaient pas été attaqués en premier lieu ? Ou peut-être juste se préparer à se défendre, au cas où, tout bêtement. Donc, la Force… Any prit un instant pour réfléchir à la meilleure façon de formuler ça. A ses yeux, pour apprendre, rien ne valait le concret, l’action, les cours théoriques le lassaient très vite.

– La Force, c’est une énergie présente absolument partout, dans tous les êtres vivants. Imaginez ça comme une sorte d’immense toile, dont les fils seraient reliés à tout ce qui vit. Elle est présente en chacun, et chez certains, assez sensible pour que la personne puisse s’en servir, la manier pour réaliser certaines actions. C’est une énergie unique, neutre, à la fois claire et obscure. Selon les pouvoirs qu’on utilise, et notre volonté, on est affilié au Côté Lumineux, au Côté Obscur, ou tenir en équilibre sur les deux. Mais la Force n’est pas une arme.

Il n’était pas certain que ce soit vraiment très clair, mais bon, c’était au moins la base, le principal à savoir. Ensuite, s’il fallait expliquer comment était né chaque Ordre et les relations détestables entre eux, ça allait leur prendre des heures. Anakin parla un peu plus, après ça, des différents pouvoirs de la Force, sans entrer dans les détails car ça deviendrait trop technique et qu’ils n’étaient pas pour faire un exposé jusqu’au soir. Il s’était lancé sur le sujet des sabres laser lorsque du coin de l’œil, parmi les avis de recherche qui défilaient chacun leur tour et sur les chasseurs de prime du coin surveillaient avec attention eux aussi, il vit s’afficher un nouvel avis, une femme de son âge ou environ, du peuple de Veeren. La photo la montrait aux prises avec un type que Any ne connaissait pas, et l’avis la déclarait Jedi. Une nouvelle venue des failles ? Sa voix avait peu à peu ralentie, et d’un signe de menton, il désigna l’écran d’un signe de tête à l’Aristocra. Déjà, quelques chasseurs de prime discutaient de cette nouvelle cible, surtout réjouis par la somme rondelette affichée et par le fait qu’il s’agisse d’une Jedi, des contrats qui valaient toujours plus chers, ces derniers temps.

– Voilà un exemple, dit-il d’un ton plus sombre. Les Siths attaquent tous ceux qui ne sont pas comme eux et refusent de se soumettre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 10:42

– Mon sujet de préoccupation actuel ces failles, commença-t-elle, elles ont bouleversé les rapports de force en place à un point que je cherche à juger. Dans un premier temps, je veux comprendre, plus exactement, ce qu’est la Force. En tant que Jedi, vous devez y connaître, vous êtes né avec, non ?

Eli vit que la question amusait le Jedi, sans qu’il ne sache trop pourquoi, il devait y avoir une sorte de blague cachée, là-dessous. Lui-même ne pouvait pas la décrypter, il ne connaissait pas grand-chose de la Force non plus, même s’il avait fait en sorte de plus se renseigner lorsque les problèmes avec les failles avaient débuté. On ne trouvait pas grand-chose dessus dans les bases de données de l’Empire, Eli soupçonnait l’Empereur d’avoir volontairement effacé pas mal de données ou les avoir mises à l’écart pour que personne ne puisse se renseigner sur eux, mis à part la poignée des agents qui les traquaient. Le jeune homme n’avait pas non plus cherché à pousser trop loin, pas la peine de s’attirer bêtement des ennuis en fouinant là où il ne devrait pas. La curiosité n’en avait pas faiblit pour autant et il était très attentif, caressant en même temps, sans trop y penser, la tête de la salamandre du bout des doigts.

– La Force, c’est une énergie présente absolument partout, dans tous les êtres vivants. Imaginez ça comme une sorte d’immense toile, dont les fils seraient reliés à tout ce qui vit. Elle est présente en chacun, et chez certains, assez sensible pour que la personne puisse s’en servir, la manier pour réaliser certaines actions. C’est une énergie unique, neutre, à la fois claire et obscure. Selon les pouvoirs qu’on utilise, et notre volonté, on est affilié au Côté Lumineux, au Côté Obscur, ou tenir en équilibre sur les deux. Mais la Force n’est pas une arme.

Une toile qui recouvrerait la galaxie toute entière et reliée à absolument tout… Difficile à imaginer. Le regard dans le vague, il essaya de visualiser des sortes de fils étoilés parcourant l’univers, un genre de halo d’énergie dont lequel baigneraient tous les êtres vivants. Dit comme ça, ça avait l’air sûrement profondément mystique. Un pouvoir neutre, plus marqué chez certains, et qu’on utilisait ensuite pour accomplir des actions, soigner, combattre, se défendre ?C’était ça ? Skywalker leur parla plus précisément des techniques en question, sans vraiment entrer dans les détails mais assez pour qu’ils puissent avoir un aperçu des différences entre le côté lumineux et le côté obscur. Eli n’avait qu’une vague idée de tout ça, par contre, la différence entre Siths et Jedis était devenue assez évidente pour tout le monde. Même si les Siths ne devaient pas tous être comme Plagueis, ce dernier avait considérablement marqué la réputation des Siths, dans le plus mauvais sens possible.

Il posa parfois quelques questions, comme l’Aristocra, puis des techniques, ils passèrent au sujet des sabres et de leurs couleurs. Ces couleurs reflétaient en partie la « spécialité » d’une personne, donc ? Ou vers quoi elle était orientée ? Et donc le rouge était la couleur des Siths, comme une norme ou une coutume, suivie par tous, pour bien se démarquer. Pas très étonnant, la connotation du rouge était celle du sang, la guerre, la mort et la passion dévorante. Le débit de voix du Jedi ralentit tout à coup, peu à peu, jusqu’à s’éteindre complètement. Et bien ? Il fit un signe de tête, pour montrer quelque chose derrière eux. Eli tourna rapidement le regard puis sentit son sang se glacer en voyant l’avis de recherche qui venait d’apparaître. Problème en vue. Gros problème en vue. Quelques clients se réjouissaient déjà, dans le bar, la somme n’était pas mal. Eli repoussa le verre plus loin, rapprochant un peu la salamandre, le départ allait être plus précipité que prévu.

– Voilà un exemple, dit-il d’un ton plus sombre. Les Siths attaquent tous ceux qui ne sont pas comme eux et refusent de se soumettre.

Sans blague. Ils avaient déjà compris tout seuls depuis longtemps. Eli retira son écharpe puis la tendit à Veeren, en lui disant de se couvrir la tête et une partie du visage avec ça, en plus de ses lunettes, car on pourrait très bien la confondre avec cette femme, sur l’avis de recherche, et vouloir l’attaquer. Il la pressa un peu, insistant sur le fait qu’ils étaient dans le pire endroit de la galaxie, avec les chasseurs de prime, mieux valait rester discret.

– J’imagine que vous voulez contacter l’Empereur, pour ça, il faudrait aller au centre de communication, il y en a un sur cette planète, contrôlé par la garnison. Je peux vous y faire entrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 12:03

– La Force, c’est une énergie présente absolument partout, dans tous les êtres vivants. Imaginez ça comme une sorte d’immense toile, dont les fils seraient reliés à tout ce qui vit. Elle est présente en chacun, et chez certains, assez sensible pour que la personne puisse s’en servir, la manier pour réaliser certaines actions. C’est une énergie unique, neutre, à la fois claire et obscure. Selon les pouvoirs qu’on utilise, et notre volonté, on est affilié au Côté Lumineux, au Côté Obscur, ou tenir en équilibre sur les deux. Mais la Force n’est pas une arme.

Il était pourtant bien pratique de disposer de ce genre de pouvoirs au sein d’un combat, bien que Veeren soit plus portée à faire confiance à leurs stratégies militaires ou diplomatiques qu’à une sorte de mystérieuse énergie avec laquelle chacun serait lié. Le regard fixé sur Skywalker, à travers ses lunettes noires, elle mémorisait avec soin tout ce qu’il pouvait expliquer, pour l’analyser plus tard et réfléchir à comment intégrer ces données dans ses futures manœuvres. Dotée d’un esprit très Cartésien, il lui était difficile de croire à cette énergie mystique, ne s’y efforçant que parce qu’elle l’avait déjà vue à l’œuvre et ne pouvait donc pas nier son existence. Sans oublier ces fichues failles. Les quelques techniques dont parla le Jedi lui semblaient inquiétantes, pour la plupart. Comment contrer efficacement des adversaires pouvant vous étrangler à distance ?

Il y avait le cas de ces salamandres, oui, que l’amiral leur avait prêté… Peut-être pouvaient-ils dénicher un moyen de construire des systèmes de défenses, à plus large échelle, pour protéger les Flottes ? Car se contenter d’en mettre partout dans un vaisseau, pour créer une bulle anti-Force assez large, était tout sauf pratique, et inenvisageable pour un nombre conséquent de vaisseaux. Tout en écoutant le Jedi, elle réfléchissait aux applications possibles, afin de préparer l’Ascendance dans le cas o ils en arriveraient à affronter des personnes sensibles à la Force. Cela était déjà arrivé une fois, avec ce Jedi fou il y a trente ans, Thrawn avait d’ailleurs eu de la chance de ne pas y passer. Skywalker s’interrompit tout à coup, leur désignant autre chose dans leur dos. Veeren tourna vaguement la tête, croyant voir entrer des gardes Impériaux ou autre chose du genre, mais non, du tout.

La photo de l’avis de recherche était mal cadrée et prise sur le vif mais était sans équivoque. Cette petite, Veeren ne la reconnaissait pas, quoi qu’elle ait très vaguement un air familier. Peut-être venait-elle d’une autre époque, peut-être pas, quelle importance cela avait ?! L’Empire agressait l’une des leurs… L’Aristocra conserva malgré tout son sang-froid, il lui en fallait plus pour qu’elle le perdre, et hocha la tête lorsque le Jedi ajouta que les Siths s’en prenaient à tous ceux qui n’étaient pas sous leur coupe. Jolie mentalité qui allait leur coûter très cher. Prête à se lever, elle cessa le mouvement lorsque Vanto enleva son écharpe et la lui fourra dans les mains, en lui disant de se couvrir avec. Sérieusement… ? Elle finit par le faire pour ne pas perdre du temps ici à discuter, devant son insistance.

– J’imagine que vous voulez contacter l’Empereur, pour ça, il faudrait aller au centre de communication, il y en a un sur cette planète, contrôlé par la garnison. Je peux vous y faire entrer.

– Vous imaginez bien. Retournons d’abord au vaisseau, il faudra que vous portiez votre uniforme, pour ça. Quant à vous, jeune Jedi, accepteriez-vous de nous attendre, le temps que je vois cette petite affaire ? J’ai encore quelques questions à vous poser.

S’il acceptait, ils partiront aussitôt. Un crochet par le vaisseau puis direction le centre de communication. Veeren devait parler à leur Empereur en face et en personne, récupérer cette petite si possible, au cas où ils l’avaient re-capturée, puis rentrer au sein de l’Ascendance. Elle devait voir rapidement les autres Aristocras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 12:56

Anakin ne reconnaissait pas le type qu’on voyait à moitié, de profil sur la photo, et qui tenait la fille, par contre, il pouvait déjà prédire que cet homme allait avoir de grosses emmerdes d’ici peu de temps. Vanto réagit vite, poussant la Chiss à se couvrir mieux que ça la tête avant d’attirer l’attention des chasseurs de prime présents dans le coin. Pas idiot, même si cette fille devait encore sur Coruscant à cette heure, l’avis venait juste d’être diffusé, beaucoup ne comprendraient pas qu’il était impossible qu’elle soit déjà arrivée sur Nar Shaddaa et attaqueraient sans se poser de questions. Cette discussion était déjà terminée, on dirait, il n’aura finalement pas pu leur expliquer grand-chose. Any plissa un peu les yeux, en regardant mieux la photo. On aurait dit qu’elle était attachée dans un laboratoire… Minute… Le cinglé ne serait quand même pas déjà revenu ?! Ce taré jouait à charcuter la force elle-même et pourtant elle le ramenait une fois de plus à la vie ? Non, c’était stupide, il avait plutôt dû posséder quelqu’un. Et merde… Leia allait tellement hurler, en découvrant ça, on allait l’entendre à l’autre bout de la galaxie. Il fallait aussi mettre le reste de l’Ordre au courant, comme les Rebelles. Le retour du savant fou, ce n’était bon pour personne, dans cette galaxie.

– J’imagine que vous voulez contacter l’Empereur, pour ça, il faudrait aller au centre de communication, il y en a un sur cette planète, contrôlé par la garnison. Je peux vous y faire entrer.

Comment ça, il pouvait la faire entrer ? C’était un agent de l’Empire, ce type, ou un contrebandier qui s’y connaissait dans le domaine ? Et s’il était un Impérial, qu’est-ce qu’il foutait avec une chef de clan Chiss ?

– Vous imaginez bien. Retournons d’abord au vaisseau, il faudra que vous portiez votre uniforme, pour ça. Quant à vous, jeune Jedi, accepteriez-vous de nous attendre, le temps que je vois cette petite affaire ? J’ai encore quelques questions à vous poser.

Donc c’était bien un Impérial. Quel officier de la Marine irait laisser un de ses subordonnées se balader avec une Chiss dans toute la galaxie pour rencontrer des membres de toutes les factions, pour le compte de l’Ascendance ? Pour le coup, Anakin n’avait strictement aucune idée de qui aurait bien pu faire ça, qui aurait assez confiance en Veeren ou qui pouvait avoir des liens avec l’Ascendance. La Marine était raciste, xénophobe, dans sa large majorité ! Il se leva à son tour et dit qu’il pouvait bien les attendre, oui. Même si elle se promenait avec un agent de l’Empire, il était au moins sûr maintenant que toute alliance potentiel avec le régime de Palpatine était déjà morte et enterrée, vu sa réaction. Soulagement, il n’aurait pas aimé des masses voir l’Ascendance se ranger aux côtés des Siths et de l’Empire dans cette guerre civile. Les suivant, cette fois, il marcha un peu en retrait, le regard planté dans la nuque de Vanto, réfléchissant à cette anomalie sur pattes et à qui aurait bien pu l’envoyer avec Veeren. Certains des officiers actuels avaient aussi servi la République, la plupart étaient ouverts d’esprit, mais même parmi eux, il n’en voyait aucun qui pourrait avoir des contacts avec l’Ascendance.

Le commandant Yularen vivait-il toujours, d’ailleurs, ou avait-il subi la purge des officiers Républicains, dès l’avènement de la dictature ? Anakin aurait assez mal d’apprendre qu’il avait été assassiné, c’était quelqu’un de bien. Très droit dans ses principes et se battant contre la corruption. S’il avait survécu, il devait toujours être en poste dans ce genre de domaine. Il quitta ses réflexions en arrivant au vaisseau, s’arrêtant sur la rampe d’accès pendant que les deux se préparaient. Bon courage, sincèrement, pour avoir une discussion directement avec Palpatine et lui faire comprendre qu’un de ses subordonnés avait fait une lourde connerie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 14:24

– Vous imaginez bien. Retournons d’abord au vaisseau, il faudra que vous portiez votre uniforme, pour ça. Quant à vous, jeune Jedi, accepteriez-vous de nous attendre, le temps que je vois cette petite affaire ? J’ai encore quelques questions à vous poser.

Ça sentait mauvais. Eli récupéra l’ysalimiri dans ses bras et le tint contre lui, jetant un regard à Skywalker pour voir s’il comptait les suivre ou non, puis vers Veeren. Ils sortirent finalement tous les trois de la cantina, repartant à grands pas dans les rues. Le jeune officier n’était pas spécialement à l’aise, d’une part à cause de la situation, dont il imaginait toutes les conséquences, d’autre part parce que le Jedi le fixait du regard depuis toute à l’heure sans pour autant lui dire ce qu’il lui voulait. C’était le fait qu’il soit un soldat, qui ne lui plaisait pas ? Techniquement, Eli n’était pas en service, enfin pas dans son service habituel, et il n’avait rien non plus contre les Jedis. Il s’occupait du travail qui lui était confié, point barre. Il serra un peu plus la bestiole contre lui, tout à coup plus rassuré de l’avoir dans les bras.

Une fois de retour dans la navette, Eli prit deux minutes pour se changer, remettre son uniforme et avoir une allure plus « officielle », avant d’entrer dans le centre. Comment faire en sorte que l’Empereur accepte de parler à Veeren ? Ils n’avaient aucun moyen de s’adresser à lui directement, Eli était loin d’avoir le grade suffisant pour une demande pareille, et si les personnes à qui ils s’adresseront refusaient de faire parvenir la demande, ça s’arrêtera là. Se pressant, il revint vite, gardant le lézard puis repartant avec l’Aristocra. Le centre de communication n’était pas si loin que ça. Sur le trajet, Eli nota d’emblée la différence de comportement des habitants du coin, en voyant l’uniforme. Soit un écart, soit du dégoût, soit du mépris, avec une touche moqueuse. Pressant le pas, il amena la Chiss jusqu’au centre, passant les premiers barrages sans trop de difficultés grâce à son grade. Heureusement qu’il avait enfin pu franchir le cap d’Aspirant, tiens. Mais là, ce n’était que l’entrée, c’est ensuite que ça allait devenir compliqué.

Coruscant était, tout simplement, le pire endroit de la galaxie pour la xénophobie et le mépris de ceux ne vivant pas dans les Mondes du Noyau, Eli était tout particulièrement bien placé pour le savoir. Et c’est exactement pour cela qu’il ne pensait pas que Veeren avait le moindre chance d’obtenir un contact avec l’Empereur. Pour les gens de Coruscant, elle ne sera qu’une Alien et personne ne connaissait l’existence de l’Ascendance, et encore moins leur puissance actuelle. Eli activa le module, le cœur lourd en sachant comment ça allait se dérouler. Au moins pouvaient-ils contacter directement le Palais, mais ensuite… Comme il s’y attendait, le secrétaire qui reçut tout d’abord la communication ouvrit des yeux ronds en voyant Veeren, à côté de lui. Même à distance, par hologrammes interposés, sa stupeur était très visible.

– Répétez-moi votre nom et grade ?

– Lieutenant-colonel Eli Vanto.

Il lui fournit également son matricule et code d’identification, comme ce type devait sûrement croire à un canular. L’homme fit les vérifications nécessaires, puis hésita encore, en regardant Veeren. Combien de temps encore avant qu’elle ne s’agace ? Eli préférait ne pas trop tenter le diable et reprit la parole, expliquant au secrétaire qu’il s’agissait d’une affaire pressante, que l’Aristocra avait déjà rencontré l’Empereur Palpatine par le passé et qu’elle était ici en qualité de diplomate, pour son peuple. Ça devait être difficile de tomber sur un plus mauvais moment encore, avec l’horreur récente de Manaan… Eli s’efforça de ne pas y penser, pour garder le contrôle de ses émotions, bien qu’il ait les nerfs à vif en songeant à cette catastrophe. Des millions, peut-être même des milliards d’habitants, assassinés si froidement ! S’il avait été moins loyal, il aurait déserté, après une abomination pareille.

Le secrétaire leur signala d’attendre, qu’il prenait ses instructions auprès de ses supérieurs. Eli soupira un peu et murmura qu’il était désolé, à Veeren, que la Coruscant était très raciste envers les étrangers et les non-humains. Et puis, lorsqu’elle avait rencontré Palpatine, c’était lorsqu’il était Chancelier et de façon secrète, rapide. En subsistera-t-il ne serait-ce qu’une trace ? L’officier ne le pensait pas et il était convaincu que c’était également ça que les types de Coruscant cherchaient. Eli n’avait jamais vraiment apprécié cette ville et c’était pire encore aujourd’hui. Lorsque le secrétaire revint, il déclara que ça n’allait pas être possible, « on ne pouvait tout de même pas laisser le premier venu adresser des messages à l’Empereur, qui avait bien d’autres choses en tête ». Le tout sur un ton si méprisant que le sang-froid du jeune homme commença déjà à se fendiller.

– Écoutez, il ne s’agit pas de déranger l’Empereur pour rien, cette discussion n’aurait pas lieu si ce n’était pas vraiment important. Il s’agit d’éviter à cet Empire de se créer plus de nouveaux ennemis et encore plus de guerre à ses frontières. Vous pouvez comprendre ça, non ?!

Visiblement, non. Eli soupira assez fort puis arrêta le type avant qu’il ne coupe la communication, lui proposant alors 500 crédits s’il les mettait en relation avec un officier supérieure, qui pourra transmettre ensuite, si possible, la communication à l4Empereur ou au minimum être un relais. D’un coup, l’employé hésita, puis stoppa son geste. Ça allait fonctionner… ? Mais oui, en plus. Eli en resta à moitié scié, même s’il savait très bien que ça ne fonctionnait qu’ainsi, sur cette ville immonde. Complètement dégoûté, il attendit que leur nouvel interlocuteur prenne place. Il était tellement écœurant de voir ce genre de situations se débloquer uniquement avec la corruption plutôt que par des arguments logiques, où était l’honnêteté, dans tout ça ?! La morale, le sens de l’honneur ?! On s’asseyait dessus ? Ravalant sa rancœur, il salua formellement le colonel quand son hologramme prit forme. Allez, nouvelle bataille.

– C’est un sketch ? marmonna le colonel. Ou une mauvaise blague ?

Ne pas s’énerver, surtout, ne pas s’énerver. Eli embraya directement, se présentant à nouveau puis présentant Veeren, ainsi que la situation très rapidement avant de s’écarter d’un pas pour la laisser prendre toute place et parler. Au moins, ils avaient une personne à qui s’adresser, mais le plus dur restait à faire. Cet homme n’avait pas coupé directement la communication, même s’il avait l’air très fermé, ça pouvait encore à peu près bien se passer.

Lancer de dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 15:40

Ce type, qu’on apercevait sur l’avis de recherche, elle l’avait vu sur Manaan, lors du bal. C’était celui qui était parti rejoindre l’Empereur avec une démarche de tordu, un sourire de dément. Elle en était convaincue, après un nouvel examen plus approfondi de l’avis, sur son datapad, en cours de trajet jusqu’au centre de communication. De là à en conclure qu’il s’agissait d’un Sith, il n’y avait qu’un pas, aisément franchi. Toutes les informations qu’elle avait pour le moment à disposition permettaient de l’affirmer. Un Sith s’en prenant à l’une des leurs, grave erreur, très grave erreur. Veeren avait beau observer la petite sur la photo, aucun moyen de la reconnaître. Pourtant, elle avait le sentiment de l’avoir déjà croisée. Peut-être était-elle de la famille d’une de ses connaissances ? Quoi qu’il en soit, c’était grave, personne dans cette galaxie n’avait à accomplir la moindre expérience sur l’un des leurs.

Le simple fait de contacter une personne ayant un minimum d’autorité et pouvant adresser le message à l’Empereur, voire mettre en relation holographique, allait être compliqué. Une fois dans la salle du centre de communication, Veeren se tint bien droite, les mains dans le dos, dans une attitude aussi raide que martiale, le visage parfaitement impassible. Il était franchement regrettable d’avoir à « exposer » ainsi le jeune officier de cette façon… Même s’ils ne parvenaient à entrer en contact avec un officier supérieur, il sera obligatoirement remonté que Vanto avait établi ce contact-ci. Son supérieur du Chimaera n’en fera pas grand cas, en revanche, d’autres pouvaient s’en offusquer et s’en prendre à lui ensuite, d’une manière ou d’une autre. Les moyens pour nuire à une personne vous ayant agacé étaient légions.

Toujours s’attendre au pire n’était, dans ce cas-ci, pas une preuve de paranoïa. Veeren n’attendait aucune clémence, compassion ou même simplement humanité de la part d’un régime capable de pulvériser une planète toute entière pour sept malheureux rebelles. Donc oui, elle était navrée d’impliquer Vanto là-dedans aussi tôt, d’autant plus qu’il agissait ainsi pour l’aider. En retour, elle fera en sorte qu’il ne lui arrive rien de fâcheux. En silence, elle suivit les premiers échanges, sans s’offusquer des regards, au mieux étonnés, qu’on lui jetait. Elle n’avait rien contre quelques bureaucrates de passage. De même, elle fit signe à Eli de laisser tomber, lorsqu’il s‘excusa à voix basse pour l’attitude de ces personnes. Ils attendirent un moment puis le secrétaire revint, encore plus désagréable et refusant leur demande. Agaçant mais prévisible. L’Empereur savait qu’elle se trouvait dans cette galaxie, pourtant pensait-il qu’aucune réaction ne suivra l’annonce d’un tel avis de recherche ?

En attendant, le jeune humain commença à perdre son sang-froid, essayant d’autres arguments, puis finissant par passer ce premier barrage grâce à la corruption. C’était parfait, cela dit, du calme… Il en était vraiment écœuré, tandis que Veeren appréciait. Pas la corruption, mais cette réaction, elle préférait de très loin les personnes honnêtes, dégoûtées par ce genre de méthodes, même lorsqu’ils étaient contraints de les utiliser. Un nouvel homme se présenta ensuite, un militaire cette fois-ci, un colonel qui devait avoir dans les soixante ans. C’était déjà un âge avancé, pour un humain.

– C’est un sketch ? Ou une mauvaise blague ?

L’Aristocra aimerait, en effet, que ce ne soit qu’une simple mauvaise blague et qu’ils n’aient pas eu là une agression aussi directe contre leur peuple. Pire encore, ce type n’essayait même pas de s’en cacher, clamant à toute la galaxie qu’il voulait retrouver la petite Chiss pour continuer à la torturer. Une fois que Vanto eut refait les présentations et une présentation de la situation, il s’écarta pour lui laisser la place. Merci. Elle veillera à ce qu’il ne lui arrive rien, suite à ça. Le colonel Beonen eut un salut très raide, lorsqu’elle lui fit face, elle pouvait sentir l’insulte qu’il se retenait sûrement de lancer. Veeren commença par lui dire qu’elle se trouvait ici en tant que représentante neutre, de son peuple, et qu’elle devait contacter l’Empereur à propos du récent avis de recherche diffusé. Presque aussitôt, le type se braqua. Son air ne changea pas, cependant, sa posture parlait pour lui.

– Cette femme a été arrêtée pour son appartenance à l’Ordre Jedi, siffla-t-il. Qu’importe l’espèce à laquelle elle appartient. L’Empereur n’a pas à se déranger pour expliquer une information si basique à qui que ce soit.

– Un Ordre qui, soit dit au passage, n’a plus aucune existence officielle. Votre Empire l’a mis à bas, comment accuser ensuite une personne d’y appartenir ? Cette femme ne fait guère partie des Jedis, vous ne trouverez aucune preuve indiquant le contraire, et n’a jamais non plus porté la moindre action agressive contre votre régime. Elle est, dans ce cas de figure, une personne innocente ayant été agressée sans raison par un seigneur Sith. Ce qui constitue ni plus ni moins une attaque contre notre peuple tout entier, auquel nous répondrons par un acte de guerre, si nous n’obtenons pas réparation.

Le colonel éclata brusquement de rire puis coupa tout net la conversation, l’hologramme disparaissant. Il venait de lui raccrocher au nez… ? Veeren pinça des lèvres, jetant un regard glacial à l’appareil de communication, puis dit à Vanto de la suivre. Très bien, refus de discuter, refus de négocier, ils allaient tout simplement passer à l’étape suivante. En quittant le centre de communication, elle remit son « déguisement », sans lâcher un seul mot tout le long du trajet de retour. Ce n’est qu’en arrivant à la navette qu’elle arracha d’un geste brusque l’écharpe la couvrant, jetant les lunettes avec dans un coin. Aurait-elle eu des troupes à disposition qu’elle sera partie chercher la petite directement, hélas, ce n’est, techniquement, pas possible immédiatement. Au moins, elle s’était échappée, il fallait qu’elle reste cachée.

– J’ai un service à vous demander, dit-elle en se tournant vers Skywalker.

Que la petite soit ou non une Jedi, peu importe, elle n’avait dû arriver là que grâce, ou à cause, des failles. Elle demanda à Skywalker s’il était possible, pour son Ordre, de la trouver et la récupérer, si possible. De la mettre en sécurité, loin des Siths, et surtout loin du fou. Elle se débrouillait bien,s i elle avait réussi à s’échapper de sa cellule, malgré tout, on ne laissait pas une jeune sans protection ni rien, sans garder un œil vigilant sur elle. Si Skywalker acceptait, elle lui donnera un moyen pour qu’il puisse contacter rapidement l’Ascendance, en cas de besoin.

________

Dés : 18

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 18:54

Il s’était écoulé très peu de temps, moins d’une heure, lorsque Anakin releva les yeux, pour regarder la Chiss et Vanto approcher, au loin. Ça s’était mal passé, bien évidemment, comment pourrait-on croire juste un petit instant que les assistants de l’Empereur allaient faire l’effort de lui faire parvenir un message ou simplement l’alerter qu’une « simple alien » voulait lui parler ? Any avait passé le temps en bricolant son sabre laser, assis en haut de la rampe d’accès, ne se levant que lorsqu’ils arrivèrent. La mauvaise humeur de la Chiss exsudait par tous les pores de sa peau, un sentiment si familier, pour Anakin, qu’il en sourit presque. C’était tellement prévisible ! Il ne dit rien immédiatement, attendant dans son coin alors qu’elle retirait sèchement l’écharpe et les lunettes, une moue pincée aux lèvres. Sur quel genre d’abruti était-elle tombée ? Il lança un regard en biais à Vanto pour voir son expression, lèvres un peu pincées à son tour. Il devrait se méfier, lui aussi, s’afficher clairement aux côtés d’une Chiss qui ne risquait pas de cacher son aversion contre les Siths, ça pouvait lui causer pas mal d’ennuis. On savait très bien ce que pouvait faire l’Empire contre ses soldats récalcitrants ou contre ceux qui ne rentraient pas dans les cases voulues. En agaçant trop son état-major, il se retrouvera bien vite avec un assassin sur le dos.

– J’ai un service à vous demander.

– Concernant votre compatriote ?

Impression confirmée, les gars de Coruscant avaient dû se contenter de la renvoyer balader sans l’écouter jusqu’au bout, si tant ait qu’elle ait l’occasion d’en placer une. Veeren demanda s’il était possible que l’Ordre Jedi puisse retrouver cette fille et la mettre en sécurité, le plus loin possible des Siths et surtout le plus loin possible du cinglé qui avait fait on ne sait quelles expériences sur elle. Bien sûr, c’était possible, c’était même leur devoir. Peut-être même qu’une expédition avait déjà commencé à se préparer, dès lors que l’avis de recherche avait été aussi largement diffusé, personne ne voudrait laisser qui que ce soit entre les mains du savant fou, il avait déjà fait beaucoup trop de mal. Dès lors qu’elle aura été retrouvée, elle sera emmenée au Temple. Pour la protéger mais aussi la soigner, si elle était passée entre les mains de Plagueis, peu de chance qu’elle se soit échappée en bon état, que ce soit physiquement ou mentalement. Cette horreur sur pattes mordait, empoisonnait, charcutait… Pas étonnant que Palpatine soit devenu aussi dingue et corrompu, après avoir eu ce truc pour maître. Il lui demanda simplement, avant de partir, par quel moyen les Jedis pourront la contacter ensuite, elle ou l’Ascendance. Au moins pour les avertir, car ce sera à cette fille de décider si elle comptait rentrer chez elle ou non.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 19:42

Eli avait un mauvais pressentiment. Dès la seconde où il s’était écarté pour laisser place à Veeren, il avait vu le dégoût grimper en flèche dans le regard de leur interlocuteur. Un regard qu’il connaissait si bien, maintenant, ce mépris et cette xénophobie dont ne se cachaient même pas beaucoup d’officiers. Toutes ces personnes qui ne supportaient pas que quoi que ce soit vienne mettre en péril leur petit monde confortable et encore moins que des non-humains aient autant, sinon plus, de pouvoir et d’influence qu’eux. La crispation fut d’autant plus visible lorsque le sujet fut annoncé… Eli serra un peu les dents, retenant la remarque qui lui brûlait les lèvres. Il n’était déjà plus en position d’écoute et encore moins de négociation, tout son être était déjà braqué contre le seul fait d’avoir une non-humaine face à lui, à lui parler. Eli n’avait jamais compris comment Thrawn avait fait pour garder sans cesse son calme face à ces comportements et ne comprenait pas non plus comment Veeren s’y prenait.

– Cette femme a été arrêtée pour son appartenance à l’Ordre Jedi, siffla-t-il. Qu’importe l’espèce à laquelle elle appartient. L’Empereur n’a pas à se déranger pour expliquer une information si basique à qui que ce soit.

– Un Ordre qui, soit dit au passage, n’a plus aucune existence officielle. Votre Empire l’a mis à bas, comment accuser ensuite une personne d’y appartenir ? Cette femme ne fait guère partie des Jedis, vous ne trouverez aucune preuve indiquant le contraire, et n’a jamais non plus porté la moindre action agressive contre votre régime. Elle est, dans ce cas de figure, une personne innocente ayant été agressée sans raison par un seigneur Sith. Ce qui constitue ni plus ni moins une attaque contre notre peuple tout entier, auquel nous répondrons par un acte de guerre, si nous n’obtenons pas réparation.

En seule réponse, le colonel éclata d’un rire fort, presque sauvage, puis coupa carrément la communication. Eli en resta coi, la bouche entrouverte sous la stupeur, face à une telle réaction, puis sentit son estomac se nouer violemment. Cet abruti réalisait-il seulement ce qu’il venait de faire ?! Il était prêt à rappeler immédiatement, quitte à se battre contre tous les services de Coruscant pour décrocher un vrai entretien avec un responsable, mais Veeren lui lança de le suivre avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, quittant la salle. Mais… Il bougea avec un temps de retard, courant presque pour la rattraper. Ils pouvaient sans doute réessayer ou… Il ne savait pas mais ne pas rester comme ça, simplement ! Ils étaient tombés sur un abruti, voilà tout, d’autres pouvaient être moins idiots ou plus diplomates. Ce n’était quand même pas possible, pourquoi l’Empereur avait-il ce crétin comme conseiller ?

En revenant au vaisseau, il remit avec soin l’ysalamiri sur son socle de survie, pendant que Veeren discutait rapidement avec Skywalker. Les Jedis allaient sûrement agir, eux, oui… Et même si c’était contre l’Empire, Eli espérait fortement qu’ils réussissent. Mais ensuite ? Veeren comptait vraiment demander aux siens de préparer la guerre ? Il ne dit rien jusqu’au départ du Jedi, lançant un long regard à l’Aristocra en cherchant ses mots. L’autre colonel était un imbécile, voilà tout, tout le monde n’était pas comme ça, il fallait retenter. En rappelant ou se rendant sur place, puis en faisant du forcing, une fois là-bas. Eli ne voyait pas vraiment qui pourrait aussi les aider, une fois sur place. Impliquer quelqu’un serait faire passer ça pour une trahison, pure et simple. Se redressant, il dit à Veeren qu’il allait réessayer d’appeler, depuis le vaisseau cette fois, qu’ils étaient peut-être juste tombé sur un idiot.

S’installant au poste, il reprit contact en tremblant un peu, la menace d’une guerre pendant au-dessus de sa tête. Cette fois, il ne s’embarrassa pas de discuter, passant directement à la phase « corruption » pour ne plus perdre de temps. Priant pour ne pas retomber sur le même imbécile mal luné il faillit laisser échapper un immense soupir de soulagement en tombant sur un autre voix, un attaché parlementaire, du Bureau Impérial, qui demanda d’une voix claire de quoi il était question. Reprenant son calme, il expliqua la situation, d’une voix la plus claire et sûre possible. Il était prêt à passer à Veeren quand l’attaché demanda, d’un ton plus hésitant, quel était son rôle, aux côtés d’une diplomate venue des Régions Inconnues. Heu… Il ne pouvait pas dire que c’était l’amiral qui l’avait envoyé là ni dire qu’il avait agi de son propre chef, ce serait considéré comme une désertion. Ne rien répondre ? Très mauvaise idée.

– Pour ces affaires sensibles, avec des diplomates étrangers, des personnes sont mandatées pour accompagner et veiller à ce que chacun puisse échanger avec l’autre partie sans se heurter à des barrages supplémentaires. Après tout, l’Empereur a à cœur de maintenir la paix dans la galaxie.

Langue de bois complète, il ne pouvait pas trouver mieux en aussi peu de temps. Il donna le micro et la casque à Veeren, s’asseyant à côté en espérant que cette fois-ci, ça se déroule au mieux.

____

Dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Lun 30 Avr - 22:16

Insistant, ce petit. Veeren haussa vaguement les épaules, en le regardant s'installer au poste de radio, s'il voulait retenter une autre fois, très bien... Les bras croisés, elle attendit, appuyée le dos contre la cloison, près du service de survie de l'un des lézards. Cette fois-ci, Vanto n'essaya même pas de discuter, graissant directement la patte de la première personne avec qui il entra en contact pour passer au niveau supérieur. Si c'était le même homme qui recevait la communication, autant dire qu'il pourra couper directement et qu'ils partiront aussitôt. Mais ce ne fut pas le colonel malpoli, plutôt un politique, un attaché parlementaire, du bureau de l'Empereur. La Chiss reprit un faible espoir que cette situation puisse se régler avec un minimum de diplomatie, plissant les yeux lorsque le type demanda à Vanto en quelle qualité il opérait près d'elle, voyant l'hésitation du jeune humain. Qu'il invente un quelconque baratin, pour l'instant.

– Pour ces affaires sensibles, avec des diplomates étrangers, des personnes sont mandatées pour accompagner et veiller à ce que chacun puisse échanger avec l’autre partie sans se heurter à des barrages supplémentaires. Après tout, l’Empereur a à cœur de maintenir la paix dans la galaxie.

Pas mal. Veeren s'assit à son tour puis prit le casque, réglant le micro d'un petit geste avant de saluer le jeune politique. Il le lui rendit poliment, mais lorsqu'elle commença à expliquer quelle affaire la poussait à vouloir contacter l'Empereur, le ton de sa voix commença à se rafraîchir peu à peu, en plus de l'hésitation arrivant. Veeren tapota du bout des doigts sur la table, rappelant sous quel statut elle se rendait dans cette galaxie et pourquoi il était important qu'elle contacte l'Empereur, cependant, le mot "Jedi" faussait visiblement toute cette affaire. Coudes sur la table, yeux fermés, elle soupira très légèrement, recouvrant son calme avec lenteur. Puisque laisser le moindre message était impossible, puisque les subordonnés de ce vieillard étaient incapables de faire leur travail correctement, il ne restait qu'une solution.

– Je comprend, dit-elle d'un ton doucereux, trop peu naturel pour être honnête. Merci d'avoir pris de votre temps.

Très calmement, elle coupa la communication puis se leva, commençant par fermer la rampe d'accès de la navette, puis aller s'asseoir au poste de pilotage. D'un geste, elle fit signe à Vanto de venir s'asseoir à côté, elle devait lui parler. Allumant les moteurs, elle prépara leur départ avec rapidité, les voyants s'allumant et clignotant en rythme. Elle dit à Eli qu'ils partaient pour Coruscant, afin de tâcher de voir l'Empereur en face à face, puisque le contacter n'était pas réalisable. Enfin, elle allait tâcher de le voir, lui non, ce ne serait pas bon qu'il s'affiche ainsi à côté d'elle alors qu'elle venait déclarer à Palpatine qu'il s'exposait à une guerre en continuant d'agresser une des leurs. S'il refusait... Même si elle ne le montrait pas, comme à son habitude, l'énervement était à son comble. Combien de temps la petite avait-elle été torturée par le fou avant de réussir à s'échapper ?

– Que je réussisse ou non, il me faudra rentrer un temps dans l'Ascendance. Je dois parler du problème Sith avec les miens et décider de ce que nous devront faire, ou ne pas faire, à leur sujet.

Elle s'interrompit un bref instant, le temps de faire décoller la navette et prendre la direction de l'orbite, puis de l'espace, dans le flot incessant des vaisseaux. Elle imaginait sans peine la réaction de ses pairs lorsqu'ils apprendront qu'un seigneur Sith s'amusait à découper une adolescente dans un laboratoire et la torturer, Jedi ou pas Jedi.

– Il me faudra un témoin, pour parler de ces failles. Vous, en l'occurrence. Acceptez-vous de partir pour Csilla ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   Mar 1 Mai - 10:52

Pourvu que ça marche mieux, cette fois-ci… Eli attendit plus ou moins tranquillement, pendant qu’elle commençait à expliquer la situation, très peu rassuré quant à cette situation. L’Empire n’avait franchement pas besoin de se faire encore plus de nouveaux ennemis, ils en auront déjà beaucoup avec Manaan, et il n’avait pas non plus besoin de se mettre à dos un peuple dont il ne savait rien du tout, pas même la localisation ou les forces en place. Ah ça, les Rebelles seraient ravis de recevoir une aide aussi inattendue ! Mais si guerre il y avait, dans quel camp allait se placer Thrawn ? Son peuple ou l’Empire ? Le jeune homme commençait à croire que ce sera pour l’Ascendance et n’avait pas envie de voir ça, pas envie de voir cette guerre arriver. Il suivra l’amiral, bien évidemment, même si ça revenait finalement à s’allier aux Rebelles et Jedis.

Voilà qu’il commençait à penser comme un déserteur, maintenant, là où la logique la plus élémentaire exigerait qu’il laisse simplement tomber Thrawn si ce dernier se détournait de l’Empire. Et ça, ce n’était pas possible, on ne laissait pas tomber une personne qu’on soutenait depuis dix ans. Peut-être ce nouvel interlocuteur comprendra l’urgence de la situation ? Oui ? Non… Eli retint un petit gémissement lorsqu’il comprit que c’était raté, une fois de plus. Et maintenant ? Si jamais elle comptait rentrer directement chez les siens, le voyage allait lui prendre du temps et ça lui en laissait à lui pour tenter une dernière fois d’arrondir les angles, en se rendant sur place ou un autre moyen. La Chiss se leva souplement puis ferma la rampe d’accès du vaisseau, avant de s’asseoir au poste de pilotage. Elle pourrait le déposer sur une base quelconque, pour qu’il retente le coup.

Il ouvrait la bouche pour le lui dire lorsqu’elle le prit de court, lui faisant signe de venir s’asseoir, car ils devaient parler, avant d’ajouter qu’ils partaient pour Coruscant, essayer de voir l’Empereur face à face. Ah, très bien. Eli hocha la tête, soulagé, il restait donc une petite chance que ça ne dégénère pas, et même si l’espoir était bien maigre, il s’y accrochait comme une bouée de sauvetage. Ça devait grâce à ce genre de petits sentiments que la Rébellion tenait, maintenant qu’il y pensait, d’ailleurs. L’Aristocra ajouta d’un ton neutre qu’elle devra de toute façon rentrer un temps parmi les siens, discuter du problème Sith et des actions à entreprendre. Oui, ça, il s’en doutait. Il se contenta de hocher doucement la tête, pendant que le vaisseau quittait la planète en douceur.

– Il me faudra un témoin, pour parler de ces failles. Vous, en l'occurrence. Acceptez-vous de partir pour Csilla ?

– Moi ?! Je…

Il la couva du regard, cherchant à déterminer si elle était sérieuse ou si elle se payait sa tête, mais le regard était sans aucun équivoque. Eli n’était pas le plus certain d’être le mieux placé pour… Il prit un instant pour réfléchir, reléguant le début de panique pour ne se concentrer que sur les faits. Il était déjà impliqué, de toute façon, en ayant aidé l’Aristocra à avoir tenté de parler à Palpatine, en ayant rencontré un Jedi, même si ce dernier fait n’était heureusement pas connu. Mais entre faire ça et partir carrément dans l’Ascendance Chiss, il y avait un sacré gouffre. Mais s’il partait, peut-être que donner un autre point de vue, sur certains sujets, pourrait amener à trouver des solutions de paix, plutôt que la guerre ? Il n’en avait aucune idée mais pensait que ça valait le coup d’essayer. Et puis, ce n’était pas non plus partir pour toujours.

– Si vous pensez que je pourrai vous être utile, j’accepte.

Soit il était en train de commettre la plus grosse erreur de toute son existence, soit c’était une occasion de participer pour apaiser un peu la situation. Dans un cas comme dans l’autre, il allait se retrouver mêlé de plus près à une histoire où il avait pensé n’être que de passage. Reportant le regard sur le vide de l’espace, puis la brillance de la vitesse-lumière, il ne dit plus grand-chose ensuite, plongé dans ses réflexions. Il se demandait si l’amiral avait prévu que ça pourrait en arriver là… Le connaissant, c’était bien possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: A la recherche d'informations   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche d'informations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: