AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 36
Espèce : Humaine
Âge rp : 22 ans
Maître : Anciennement Jorus C'baoth
Infos fermées
MessageSujet: Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]   Mer 25 Avr - 16:41

« Mademoiselle ? Mademoiselle, est-ce que vous m’entendez ? »

C’était comme quitter un très long rêve, un long rêve si doux et apaisé, où rien n’était jamais venu vous perturber, où rien ne vous avait jamais troublé. La conscience de Lorana s’était depuis bien longtemps réduite à une vague forme navigant dans les flux de la Force sans avoir de prise réelle sur la galaxie ou sur ses propres souvenirs. Une conscience qui, en ce jour, était aussi troublée que surprise qu’on s’adresse à elle. Cette jeune âme était depuis trop longtemps endormie pour réagir immédiatement à un tel stimuli, elle n’y crut tout d’abord pas. Mais il y avait ce souffle léger, gonflant en rythme ses poumons et soulevant un peu sa poitrine sous le drap blanc et fin, recouvrant un corps pourtant détruit il y a longtemps. Il y avait ce cœur vibrant de vie, il y avait ce sang coulant dans ses veines, il y avait cette pression à la fois chaude et douce sur une main elle fine et pâle, reposant le long du corps, sur ce lit. La jeune âme se posa alors, se mêlant de nouveau au corps et à l’esprit, comme s’il ne s’était jamais rien passé. La Force n’était plus si troublée, un nouveau réveil avait été fait, sans qu’on ne comprenne sa volonté.

La première chose que Lorana vit en rouvrant les yeux fut un visage humain, souriant et rempli de bienveillance, penché au-dessus d’elle. Un visage qu’elle ne se souvenait pas avoir déjà rencontré, cet homme devait avoir la cinquantaine, quelques rides en pattes d’oie se dévoilaient au coin de ses yeux, un regard très clair, profond. Ses cheveux, encore très épais, étaient noirs, mâtinés de blanc et de gris. Il lui expliqua d’un ton doux qu’il était content de la voir enfin éveillée. On l’avait retrouvée il y a quelques jours, très affaiblie, dans la rue, inconsciente. La jeune femme ne comprenait pas… Ses souvenirs étaient très précis, ils lui brûlaient la mémoire comme s’ils étaient faits de lave. Aux commandes de ce vaisseau brisé, avec un Chiss qui avait lui aussi accepté de sacrifier sa vie, prêts à se crasher sur une planète perdue des Régions Inconnues. Ils étaient sur le point de mourir, leur cuirassé devait recevoir toute la force de l’impact, de cela, elle en était persuadée. Le docteur lui indiqua ensuite qu’elle se trouvait dans un hôpital, sur Coruscant, puis lui demanda quelle était la dernière chose dont elle se souvenait.

Elle ouvrit la bouche mais aucun son ne put en sortir. Il lui semblait rêver encore, ou halluciner, être plongée dans une sorte de transe précédant la mort, la coupant de la réalité. Ou bien s’étaient-ils déjà écrasé et n’était-ce là qu’une vision de la Force avant de la conduire avec elle ? Perdue, elle ne bafouilla que quelques mots, ne réussissant pas non plus à donner son nom ni dire d’où elle venait. Elle se laissa faire comme on manipulerait un tout petit enfant, pour le soigner. Ils lui firent passer des tests, des examens, tout ce qu’elle vit la rendait un peu plus confuse. Les médecins finirent par lui attribuer des troubles passagers de la mémoire dus à une agression qu’elle aurait subie et décidèrent de la garder en observation pour le moment. Le médecin présent à son réveil lui avait assuré qu’ils allaient retrouver sa famille ou des proches, en diffusant son signalement auprès de certains organismes, pour qu’on finisse par retrouver sa famille, qui la recherchait sûrement. Durant tout ce temps, elle était demeurée muette, n’arrivant pas même à leur demander de contacter le Temple.

De nouveau seule dans la chambre minuscule, Lorana, allongée dans le creux du lit d’hôpital, ferma les yeux et inspira profondément, se plongeant dans une transe méditative. Que s’était-il passé entre le moment du crash et cet instant ? Elle ne pouvait pas avoir survécu à un tel choc, c’était improbable. Et pourtant, elle se retrouvait ici… Admettons qu’elle ait pu survivre, qu’était devenu Thrass ? Qui avait pu la retrouver sous les décombre et la maintenir en vie dans de telles circonstances ? Était-elle restée longuement dans le coma avant d’être rapatriée, d’une façon ou d’un autre ? Et ensuite ? En supposant qu’elle ait été soignée, que ce soit dans les Régions Inconnues ou dans les Mondes du Noyau, il avait un vide entre cette phase et son évanouissement au milieu d’une rue de la capitale, avant qu’on la ramasse pour la conduire ici. Pourquoi avait-elle perdu ce pan de mémoire ? Rester ici n’allait rien lui apporter, mieux valait qu’elle rentre au Temple, elle se reposera là-bas. Elle se releva aussitôt, enlevant l’espèce de robe blanche dont on l’avait habillée puis mettant ses propres affaires, pliée dans un coin.

Le médecin en charge fit pas mal de difficultés pour la laisser partir « dans son état » et elle dû finir par recourir à un peu de persuasion de Force pour le convaincre de la laisser. Elle lui signa une décharge puis quitta l’hôpital, au moins soulagée d’avoir retrouvé son sabre au fond de son sac. Au moins, Coruscant était un territoire familier. Elle marcha longuement, plutôt que de prendre un aérobus, puis s’arrêta en voyant des patrouilles d’hommes en armure blanche intégrale, tous identiques. Qu'est-ce que c'était que ça, encore, une nouvelle milice ? Créée pour Coruscant ? Elle n'en avait jamais entendu parler. Un officier vint les rejoindre, portant un uniforme assez ressemblant de ceux des officiers de la République, la couleur différait, simplement. Un mauvais pressentiment commençait à la gagner, peu à peu, et elle se décida enfin à prendre un aérobus pour rentrer plus vite. Installée au fond, elle s’appuya contre la fenêtre, écoutant vaguement le droïde-chauffeur qui annonçait à mesure le noms des places et spatioports où ils stoppaient. Coruscant était toujours la même, de ce qu’elle en voyait, avec ses immenses tours, son trafic permanent. La silhouette du Temple Jedi se dessinait au loin, on dirait qu’une de ses tours était brisée…


« District Fédéral, » annonça tout à coup le droïde, « Sénat, palais Impérial. »

Lorana quitta assez brusquement le fil de ses pensées et se leva, elle qui n’avait pas du tout l’intention de descendre ici, à la base, en écarquillant les yeux. « Palais Impérial », pardon ? Elle avait dû mal entendre, après tout, elle n’avait pas prêté une très grande attention à ce qui se passait autour d’elle. Quand la navette se posa, elle sortit dans la petite bousculade générée puis avança, englobant l’immense place du regard. Il y avait bien plus de soldats Clones, ici, avec leurs amures modifiées, la foule était très dense. Des écrans géants, connectés sur l’Holonet, diffusaient des messages à l’avis de population et appelaient à dénoncer tous les « Rebelles et traîtres à l’Empire ». La jeune femme souleva sa manche et se pinça très fort le bras, pour vérifier si elle rêvait, la douleur se chargeant de lui indiquer que tout était bien réel. Un Empire… C’était impossible, lorsqu’elle était partie pour les Régions Inconnues, la République était certes malmenée par les mondes séparatistes, mais elle tenait bon ! Elle resta à contempler les panneaux, comprenant qu’ils étaient à la fin de la Semaine de l’Ascension. Mais encore ? L’ascension de quoi ? Le chancelier Palpatine aurait été renversé du pouvoir, la République tombée, pour qu’un Empire prenne place … ?

Peut-être était-elle restée encore plus longtemps dans le coma qu’elle ne l’avait cru, et que durant ce temps, la République était tombée. Mais… Et l’Ordre Jedi ? Elle revint sur ses pas et prit un autre bus aérien pour s’en approcher. C’est en descendant à proximité et en progressant à pied qu’elle comprit, une fois proche, l’horrible réalité. Impossible que tous les Jedis soient morts, lorsque la République avait chuté, ils avaient dû se déplacer ailleurs, reconstruire le Temple dans un autre endroit ! Les Jedis étaient des milliers, on ne pouvait pas liquider autant de personnes aussi facilement, ou bien elle n’imaginait pas comment. C’était possible… ? La gorge sèche, elle repartit pour la grosse place de toute à l’heure, se soudain complètement étrangère sur cette planète, où elle avait pourtant grandit. C’était une impression étrange… Comme si, dans les Régions Inconnues, elle était d’un coup passée dans un monde différent, franchi une ligne qu’elle n’aurait jamais dû, et que durant ce temps, le monde qu’elle avait quitté avait été tant bouleversé que plus rien de ce qu’elle avait connu n’existait encore.

Il y avait encore des festivités, sur cette place, partout on chantait pour cette Semaine de l’Ascension. Lorana se laissa tomber assise sur un petit muret, dans un coin, regardant toute cette foule se mouvoir, s’amuser, discuter, passer, en tous sens. Elle avait l’impression qu’une vitre très épaisse et solide la séparait des autres… Une étrangère, oui, elle était devenue une étrangère sur sa planète natale, maintenant persuadée qu’elle avait dû passer plusieurs années dans le coma, avant d’en sortir et de perdre la mémoire, pour les événements immédiats qui avaient suivi son réveil. Si elle avait survécu à ce foutu crash, Thrass aussi, du coup, aucune raison qu’elle ait été la seule à s’en tirer vivante, ils avaient été exposés au même choc et physiquement, elle était moins solide que lui. Donc ce devait être des Chiss qui les avait trouvé et soigné. Et ensuite ? Les dents serrés, elle soupira assez fort puis reprit son observation de la foule. Elle ne savait même plus quel âge elle avait, maintenant. Vingt-cinq, vingt-six ans, plus encore ? C’est un message sur un des panneaux qui lui donna un début de réponse, en même temps de lui causer un nouveau et sérieux choc. Dix-neuf ans que l’Empire était né. DIX-NEUF ans ! Et combien d’années après le dernier jour où elle avait eu des nouvelles ? Combien de temps après le début de la Guerre des Clones ?


« Oh, mademoiselle, » lança un fêtard en passant à côté. « Vous allez bien ? »

Lorana n’avait pas réalisé à quel point elle était devenu blême. Elle avait encore l’apparence, le corps, la forme d’une femme de vingt ans et quelques, et pourtant, elle devrait en avoir le double. Elle devrait avoir quarante-et-un ans, si ce qu’elle voyait était vrai… Mais physiquement, elle en avait toujours vingt-deux. Le type n’eut pas l’air de la croire, lorsqu’elle lui assura aller très bien. Passer en trois secondes d’un visage aux joues roses à une tête de cadavre fraîchement déterré, ce n’était pas crédible, quand on affirmait être en forme ?

« J’ai dû trop boire. On ne fait pas attention, en pleine fête. »

« Ah ça, c’est sûr ! Faut bien en profiter, cette année a été mémorable, vous avez entendu les dernières nouvelles, pour le gros bal du Jour de l’Empire ? »

Si jamais elle retrouvait les membres de l’Ordre, il faudra leur demander d’inscrire ça dans le programme de formation, comment réagir dans des situations pareilles. Le type s’assit sur le muret à côté d’elle et se mit à lui raconter toute à l’Histoire, pour un bal, donc, qui s’était déroulé sur Manaan. Lorana n’écouta pas tout, butant sur les mots « Empereur Palpatine » et y restant coincée. Si le chancelier n’avait pas été renversé lors de la chute de la République, ça ne pouvait signifier qu’une seule et unique chose… A nouveau, elle se sentait glacée, oppressée, même menacée. Chevalier Jedi, participant à maintenir la paix dans la Galaxie, servant la République, aujourd’hui projetée, avec vingt ans manquant au compteur, dans un Empire où l’Ordre Jedi n’existait plus. Survivante d’un crash pourtant mortel et revenue on ne sait comment dans les Mondes du Noyau. Le type à côté d’elle parla encore un long moment, puis finit par laisser, avec « Ciao ! » retentissant. Ouais, c’est ça… Elle se leva à son tour, marchant plus vite tout en réfléchissant. Rester sur cette planète lui semblait la pire idée du siècle, en ce moment, elle avait besoin de retrouver quelques repères, besoin de réponses…

Après trois bonnes heures de marche à errer dans tous les sens sans savoir où elle allait, Lorana finit par entrer dans un petit bar peu fréquenté et se laisser tomber à une place du bar. Il fallait qu’elle retrouve l’Ordre, elle refusait de croire que tous aient été tués, impossible. Mais par où commencer ? Déjà, il faudrait qu’elle ait un bon résumé, fiable, de ce qui s’était produit depuis qu’elle était sortie du coma. On était sur Coruscant… Elle pourrait commencer par se rendre sur Chandrila, un de ses amis d’enfance, qui avait quitté l’Ordre Jedi à treize ans, y était, il voulait devenir ingénieur, à l’époque. S’il était toujours là-bas… Elle retint le barman, après qu’il lui apporté sa boisson, pour lui demander s’il connaissait du monde dans le coin pour un transport vers Chandrila. Il haussa les épaules et lui dit de voir avec deux trois types et une femme, dans le bar, qu’ils prenaient peut-être des passagers. Après avoir récupéré son verre, elle alla voir le premier, s’y cassa les dents, puis alla ensuite voir la femme à quelques mètres, près de la piste.


« Salut. Je cherche quelqu’un qui puisse me conduire sur Chandrila. Vous remplissez ce genre de contrat ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 114
Comptes : Opaline, Rosas Sky, Calista, Syal Antilles
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]   Jeu 26 Avr - 21:35

Bon, j'étais partie de cette rencontre des plus intéressante et étrange à la fois. L'amiral était sans conteste un bel homme, mais aussi un homme puissant, qui savait ce qu'il voulait et j'avais réussis au final à obtenir ce que je voulais de plus intéressant.

Le petit jeune soldat était intéressant, mais bon j'avais autre chose en tête. On m'avais déposée sur la ville planète, en plein cœur de la capitale et je devais repartir trouver l'autre confédéré qui ne répondait pas aux appels, ce qui me cassais vraiment les pieds.

Pour réfléchir à un plan, j'avais décidé de rejoindre la ville un peu plus basse, une cantina pour boire un verre et réfléchir à toute cette situation. J'avais à la place reçut des intéressantes information à transmettre à l'Amiral, ce qui n'était pas complètement perdue.

Il me faudrait juste conduire en échange ce dernier aux vestiges de la confédération, ce qui ne serait pas un soucis pour moi. Entrant dans le premier lieu qui me passa devant le regard, je commandais une boisson forte et posa mon casque à coté de mon verre.

L'ambiance était joyeuse, festive, bien que je me demande qu'est ce que les clients pouvaient fêter ici. Peut être les restes du Jour de l'Empire ? Où bien un paris gagné à une courses ? Je n'en avais pas la moindre idée, mais à la place, je sirotais mon verre tranquillement.

J'observais une retransmission par Holonews où l'on pouvait voir passer des photos sur les criminels recherché par l'Empire, lorsqu'une voix me sortie de ma contemplation de l'écran et des drôles de danseurs.

Moi, faire le taxi pour une gamine ? Et puis quoi encore? Je n'étais pas là pour jouer les nounous des âmes perdues


Jou'r. Est ce que j'ai l'air d'être un taxi stellaire ? Désolé ma petite demoiselle, mais je ne transporte personne, mais si tu cherches quelqu'un, je peux te conduire à un collègue transporteur, mais faut les crédits pour payer, car le voyage n'est pas gratis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Espèce : Humaine
Âge rp : 22 ans
Maître : Anciennement Jorus C'baoth
Infos fermées
MessageSujet: Re: Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]   Sam 28 Avr - 11:58

Ce sera sans doute un refus, une fois encore, Lorana put le ressentir avant même que la femme n’ouvre la bouche, par son air mais aussi par son agacement soudain. C’était bien un problème à Coruscant, qui l’avait toujours beaucoup lassée. Même sans parler de solidarité ou d’entraide, la politesse à elle seule n’était que très peu répandue dans ces rues, ces quartiers, ces nouveaux. Plus une ville grandissait, plus les liens les plus élémentaires les uns envers les uns autres tendaient à disparaître, comme avalés littéralement par l’épanouissement des tours surgissant sur de terre. Un phénomène qui ne datait pas d’hier, c’était déjà ainsi avant qu’elle ne quitte la ville-monde pour aller donner sa vie dans les Régions Inconnues. Même si, à l’époque, les personnes vous parlaient plus poliment lorsque vous vous présentiez clairement comme un Jedi, ça n’effaçait pas entièrement cette distance marquée contre tous, mis à part les plus proches amis. Lorana le lisait à nouveau, dans ce regard. Jugement sur l’âge, en premier lieu, agacement pour une simple question, peut-être jugement sur sa situation. Il n’était pourtant pas si rare que des personnes demandent ce genre de transports, plutôt que d’attendre le départ des navettes publiques, souvent bien plus chères qu’il n’était acceptable.

« Jou’r. Est ce que j'ai l'air d'être un taxi stellaire ? Désolée ma petite demoiselle, mais je ne transporte personne, mais si tu cherches quelqu'un, je peux te conduire à un collègue transporteur, mais faut les crédits pour payer, car le voyage n'est pas gratis. »

« J’en ai bien conscience. Si vous pouvez faire cela, je vous en serai reconnaissante. En attendant, je vous laisse boire votre verre tranquillement. »

L’avantage d’avoir passé une grande partie de sa vie au contact de C’baoth était qu’elle avait appris à ne plus s’offusquer des sautes d’humeur ni des personnes qui étaient, au choix, hautaines, agressives, condescendantes, froides ou elle ne savait quoi encore. Elle avait dû apprendre à arrondir les angles et réagir avec diplomatie. Le plus pénible, finalement, était alors que ni elle ni son maître n’avaient été proches d’autres maîtres ou Padawans, à cause du caractère bourru de C’baoth, ce qui faisait que Lorana n’avait pas eu de réel ami. Cela pouvait peut-être changer, à présent… Si elle pouvait s’en faire. La jeune femme souffrait d’un manque de confiance en elle, même si elle ne l’admettait pas vraiment, et doutait de pouvoir nouer des liens d’amitié sincère avec d’autres personnes. Mais avant de penser à ça, il lui faudra retrouver ses souvenirs et donc comprendre enfin ce qui s’était passé entre le crash et cette journée, et comprendre aussi comment elle pouvait avoir toujours le même âge. Une foule d’hypothèses, toutes plus hallucinantes les unes que les autres, lui venaient en mémoire, impossible de déterminer si une pouvait s’approcher de la vérité. De retour au bar, elle but son propre verre, suivant les informations sur les panneaux du bar.

Très régulièrement, les avis de recherches de personnes étaient passées, avec quelques rapides informations sur elle. Lorana ne se demandait combien de personnes, parmi toutes celles recherchées, étaient véritablement coupables d’un crime et combien ne s’étaient attirées les foudres de ce régime que pour avoir osé lui résister et ne pas se plier à la tyrannie. Sous « l’Empereur » Palpatine, n’est-ce pas… Une des premières choses qu’elle demandera, en rentrant auprès des siens, sera comment le chancelier s’y était pris pour renverser la République et instaurer ce régime dictatorial. A aucun moment, elle ne s’était méfiée de lui, il fallait bien avouer aussi qu’elle manquait de clairvoyance à ce niveau. Définir la véritable nature des gens ou percer à temps les signes et alertes indiquant un futur malheur était une lacune importante, chez elle, elle avait toujours eu du mal à voir le véritable mal, même lorsqu’il se déroulait juste sous son nez. Ce qui s’était produit avec son maître lui avait, en quelque sorte, servit de claque dans la figure et elle comptait bien s’efforcer d’être plus prudente, plus attentive, aussi. Si seulement elle avait pu s’interposer à temps, sur le vaisseau, avant que ça ne dégénère. Un petit soupir lui échappa et elle termina son verre, attendant ensuite au loin que la femme de toute à l’heure finisse aussi le sien avant de revenir à sa rencontre.


« Je vous suis, pour rencontrer votre collègue, si vous êtes prête. »

Une fois sur Chandrila, elle ira rencontrer sa vieille connaissance, en espérant qu’il ne l’ait pas oubliée, qu’il le reconnaisse et qu’il puisse l’aider, ne serait-ce qu’un peu. Avant de quitter le bar, elle y vit entrer trois autres de ces soldats bizarres en armure blanche. Étaient-ils donc la nouvelle armée de l’Empire ? Elle les observa plus en détail, au passage, son regard stoppant sur leurs fusils balsters. Alors bien sûre, elle n’était pas une experte en armement, mais elle savait reconnaître les armes les plus couramment utilisées. Or, celles-ci ne lui étaient pas familières. Dix-neuf ans… C’était si improbable.

« Qui sont ces types en armure blanche ? Je viens de très loin, je n’en avais encore jamais vu avant. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 114
Comptes : Opaline, Rosas Sky, Calista, Syal Antilles
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]   Sam 5 Mai - 18:04

Bon, la demoiselle semblait avoir ce qu'il faut pour se payer un taxi, tant mieux pour elle, parce que ce genre de chose pouvait coûter parfois à des prix explosif

Je peux faire ça oui

Je sirotais mon verre tranquillement, tout en observant cette jeune demoiselle qui semblait avoir l'air complètement perdue dans ce coin sombre de la ville monde. N'ayant pas envie de traîner moi non plus, je terminais mon verre d'une traite et posa les crédits sur le comptoir.

Remettant mon casque sur la tête, je fis signe la demoiselle de me suivre alors que je marchais d'un pas vif, faisant attention tout de même à ne pas la perdre. Par contre, sa question sur les hommes de l'empire me surpris vraiment.

Même en venant de loin, du plus petit trou de la galaxie, tout le monde savait forcément qui était les hommes en blanc


Tu viens de quel trou perdu pour ne pas savoir que se sont les soldats de l'Empire ? Si j'ai un conseil à te donner, ne t'approche jamais d'eux si tu tiens à ta vie

C'était bien la première fois que je croisais quelqu'un qui n'avait aucune connaissance sur les soldats de l'Empire, mais bon ce n'était pas mes affaires.

Arriver devant une boutique délabrée et en ruine totale, je poussais d'un geste de la main le rideau de perle et laissa passa la demoiselle devant moi


Voila, t'es arrivé à destination. Tu saurais te débrouiller j'espère ?

Elle semblait être totalement perdue, même si elle ne le montrait pas du tout, ce qui était surprenant, mais son regard la trahissait parfois et seul un œil avisé pouvait s'en rendre compte vraiment

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Espèce : Humaine
Âge rp : 22 ans
Maître : Anciennement Jorus C'baoth
Infos fermées
MessageSujet: Re: Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]   Mar 8 Mai - 11:33

« Tu viens de quel trou perdu pour ne pas savoir que se sont les soldats de l'Empire ? Si j'ai un conseil à te donner, ne t'approche jamais d'eux si tu tiens à ta vie. »

Les soldats de l’Empire, d’accord, elle en prenait bonne note. Lorana répondit vaguement qu’elle venait de nulle part, voilà tout. Après tout, il existait une telle multitude de mondes et de planètes presque inhabitées pour qu’il reste logique qu’une personne n’ait jamais vu ces soldats ou entendu parler d’eux. La question qui rongeait la jeune femme était aussi de savoir combien d’années s’étaient écoulées entre son départ de Coruscant et la chute de la République, combien d’années elle devait encore ajouter au compteur de ces fameux dix-neuf pour calculer combien de temps elle était restée dans le coma. Et avec toujours le même âge… Un certain mal de tête commençait à la prendre, en même temps qu’un début de panique montante. Sur le trajet, tout en marchant, elle plongea dans une forme de méditation légère pour s’apaiser, serrant les deux mains sur la bandoulière de son sac. Respire, respire profondément, reprend ton calme… Tout se passera très bien. Son guide du jour l’emmena finalement dans une sorte de boutique à moitié en ruines, poussant un large rideau fait de petites perles multicolores, avant de l’inviter à entrer, d’un geste de main. Comme à chaque fois, la différence entre les niveaux supérieurs et inférieurs de la ville était si flagrante et choquante.

« Voila, t'es arrivée à destination. Tu saurais te débrouiller j'espère ? »

« Bien sûr. Je vous remercie pour votre aide. »

Elle la salua ensuite avec politesse, formellement, comme on le lui avait appris, laissant simplement couler dans son esprit la formule traditionnelle des Jedis, plutôt que de la dire à voix haute. Et maintenant, passer à la suite, quitter cette planète dans un premier temps puis chercher des réponses dans un second temps. Il y avait d’autres lieux où les siens aient pu se rendre, si Coruscant n’était plus qu’un souvenir, elle devait absolument les retrouver…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche d'un taxi [Ft Mickaëlla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Coruscant-
Sauter vers: