Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]

Aller en bas 
AuteurMessage
Stratège Ultime
avatar
Messages : 363
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Ven 11 Mai - 17:17

Debout sur la passerelle de commandement du destroyer stellaire de type Imperial II dénommé Chimaera, le grand amiral Thrawn avait le regard tourné vers la planète qui prônait à travers la baie d'observation. Entre elle son navire amiral se trouvaient d'autres navires : le destroyer Admonitor et six croiseurs impériaux de type marauder. Cette force de combat pouvait paraître faible en dehors de l'empire mais ici, dans les régions inconnues, elles étaient très puissantes. De fait, l'Admonitor, dont Thrawn avait été le capitaine, était assez réputé dans cette partie de l'espace maintenant.

Il y avait aussi un vaisseau de transport de matériel, en orbite basse. Ce navire que Thrawn avait récupéré avec l'aide de Car'Das allait lui permettre de construire une base sur ce monde inhabité, et cela sans que l'empire ne soit au courant. Thrawn espérait bien arriver à mettre un terme à tous les conflits dans les régions inconnues mais pour ce faire, il avait besoin d'une base, d'un avant-poste. Bien sur, maintenant, il avait d'autres raisons pour la construire mais il était peut-être un peu tôt pour cela.

Il se tourna vers deux individus qu'il connaissait assez bien : le capitaine Gilad Pellaeon, commandant du Chimaera, et Voss Parck, le commandant de l'Admonitor. C'était leur première rencontre en face à face, même si cela faisait une dizaine de jours qu'ils stationnaient ici. Le grand amiral en avait profité pour lire les rapports de ses hommes et les demandes des habitants de cette région si peu connue. Il décelait l'existence d'une organisation naissante, un groupe qu'il allait surement devoir combattre.


"Commandant, sortie d'hyperspatiale détectée ! Un seul bâtiment, configuration de type inconnue."

Gilad tourna la tête vers son supérieur qui tourna son regard de feu dans cette direction. Thrawn se contenta ensuite de hocher tranquillement la tête vers ses officiers puis de se diriger vers le turboélévateur. Il tenait à rencontrer en personne ses invités. Pellaeon ordonna que le vaisseau reste en état d'alerte, par précaution mais aussi pour l'entraînement. Park contacta ses bâtiments, confirmant le même ordre. Tous deux suivirent ensuite leur supérieur jusque dans l'ascenceur.

"Ils ont mis du temps à vous répondre, monsieurr, mais on dirait qu'ils vous font confiance."

"Pas autant que cela. Il doit y avoir plusieurs bâtiments capable d'arriver ici dans la minute."

"En une minute ? C'est très court comme saut monsieur, rès risqué."

"La Flotte de Défense est très efficace, capitaine Pellaeon, ne les sous-estimez pas."

La conversation se tue comme les portes se rouvrirent. Le trio s'engagea dans le couloir qui aboutissait à la grande baie d'accostage, celle réservée aux personnalités. Ils attendirent, avec un petit peleton de stormtroopers alignés sur trois rangs, comme le protocole impérial le prévoit, l'arrivée de la navette amenant la délégation de ce peu connu. Quand elle arriva, la seule personne vêtue de blanc s'avança, s'inclinant poliment et respectueusement devant ceux qui descendirent de la rampe. Il s'adressa à eux dans sa langue natale, pour les accueillir et les remercier de s'être déplacés avant d'enchaîner en basic.

"Permettez moi de vous présenter le commandant Parck et le capitaine Pellaeon qui me secondent."

Il décida de laisser à ses invités le soin de se présenter eux-même, ne les connaissant pas tous.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schtroumph grognon
avatar
Messages : 61
Espèce : Chiss
Âge rp : 71 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 12 Mai - 14:16

Mitth'ran'suazee répondit d’un très tranquille qu’il était bien inutile d’en faire aussitôt toute une histoire et que Formbi devrait songer à se détendre quelque peu, avant d’avoir des problèmes de cœur. Ce dernier lui jeta un regard noir, retenant la réplique lui brûlant les lèvres uniquement parce qu’Ewime posa une main sur son bras en lui murmurant à son tour de s’apaiser, que tout allait très bien se dérouler si chacun y mettait du sien. Hum… Il hocha la tête avec un petit soupir, plus pour faire plaisir à sa sœur qu’autre chose. Dans le même temps, il lança un bref coup d’œil à Veeren, qui elle était venue avec le petit humain de l’Espace Sauvage, ainsi que le capitaine qui devait le surveiller, puis à Thrans, qui n’avait même pas pris la peine de choisir une personne pour le seconder. Les bras croisés, toujours avec ce regard tranquille qui ne le quittait absolument jamais, il se contentait d’attendre leur arrivée.

Quelques dignitaires les accompagnait également, il y avait au moins une personne affiliée à chaque Famille. Formbi ne redressa la tête que lorsque le léger tremblement du vaisseau indiqua qu’ils avaient quitté l’hyperespace, se levant, avec sa sœur à ses côtés. Thrawn, hein… D’abord il leur envoyait son petit assistant et maintenant, voilà qu’il osait se ramener en personne. Comme si elle pouvait entendre ses pensées, Ewime lui chuchota de faire un effort, pour une fois, et d’éviter autant que possible toutes les disputes et les conflits. Oui, oui… Il allait essayer. Leur vaisseau se posa sur la baie d’accostage en douceur, puis le pilote fit descendre la rampe d’accès. Très bien… Il descendit avec la délégation, en se répétant mentalement en boucle de rester calme et de faire un effort. Ewime souriait, elle, bien plus détendue qu’il ne le sera sans doute jamais, il ne comprenait vraiment pas comment elle s’y prenait.

Devant eux, trois rangées de soldats entièrement vêtus d’armures blanches les attendait, au garde-à-vous, derrière deux humains et Thrawn. Ce dernier s’avança lorsqu’ils approchèrent, s’inclinant avec respect puis leur souhaitant la bienvenue dans leur langue natale, les remerciant de s’être déplacés. Du calme, on reste calme, on reste tout à fait calme et détendu. L’un des deux humains, derrière, le moins âgé, avait jeté un regard incrédule à Vanto, en le voyant avec eux au milieu de la délégation. Ils devaient déjà se connaître, étant donné l’air qu’il affichait. L’amiral parla ensuite en Basic, pour leur présenter les deux humains. Formbi tourna assez vite un regard en biais vers sa sœur, qui lui souriait d’un air encourageant et quelque peu amusé. Brumph…

– Ravi de vous rencontrer, répondit-il en Basic également. Je suis l’Aristocra Chaf’orm’bintrano, et voici ma sœur, Chaf'ewime'asu.

Son Basic souffrait d’un accent visible mais restait néanmoins parfaitement compréhensible. Néanmoins, il avait l’impression qu’on lui arrachait les mots de la bouche avec une très grande difficulté. Avant cette rencontre, Ewime lui avait fait bien du chantage affectif avant de lui arracher la promesse de faire des efforts. Il présenta également aux deux humains l’Aristocra Mitth'ran'suazee, qui lui ne parlait pas le Basic, puis laissa Veeren se charger du reste et des quelques dignitaires. Voilà, il avait été poli avec des humains, contents ?

– Vous voilà donc revenu dans les parages, dit-il à Thrawn en conservant le Basic. J’imagine que vous n’avez pas fait évoluer vos méthodes.

_________________


Dernière édition par Chaf'orm'bintrano le Lun 21 Mai - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 184
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 12 Mai - 18:23

La silhouette familière du Chimaera apparut très vite, lorsque leur propre navette quitte l’hyperespace, accompagnée de celles des croiseurs Impériaux et d’un autre destroyer. Bizarre comme ce genre de vision pouvait être aussi, alors qu’on avait pourtant l’habitude de voir ça. Eli resta bien en arrière dans la navette, à côté de Meveaw, n’essayant pas d’écouter ce que se disaient les autres, il ne comprenait pas leur langue de toute façon. Le capitaine se chargeait déjà de l’essentiel de la conversation, le jeune officier avait découvert en lui un homme très porté sur les échanges, il aimait visiblement beaucoup parler de tout et de rien. Il aurait pu tomber sur un « guide » bien plus rébarbatif, qui ne l’aurait pas laissé remuer le moindre orteil ni poser de questions sur quoi que ce soit. Ou bien terminer en prison, comme il avait senti à quel point en avait brûlé d’envie l’Aristocra de la famille Chaf. Ce type-là, il l’avait déjà dans le nez, ça ne devait pas être possible de se montrer encore plus désagréable.

Eli resta en retrait, toujours près du capitaine, quand la délégation sortie par la rampe d’accès. Thrawn était en tête, s’avançant pour saluer la délégation Chiss dès lors qu’ils approchèrent. Derrière, le capitaine Pellaeon était bien droit et impassible, dans un uniforme impeccable, sourcils très légèrement froncés. Un signe chez lui d’une grande concentration. Seul le commandant Parck laissa échapper un bref sursaut en le voyant derrière les trois Aristocras, écarquillant les yeux avec un air ébahi. Eli hocha la tête pour le saluer, avec un très faible sourire, puis fit un léger signe de tête vers Thrawn, en réponse à la question qu’il voyait se former sur les lèvres du commandant. Une explication qui dû lui suffire sur le moment car il hocha la tête et reprit sa position initiale. Meveaw avait aussi capté l’échange, plissant un peu les yeux, sans faire de commentaires.

– Permettez-moi de vous présenter le commandant Parck et le capitaine Pellaeon qui me secondent.

– Ravi de vous rencontrer, répondit-il en Basic également. Je suis l’Aristocra Chaf’orm’bintrano, et voici ma sœur, Chaf'ewime'asu.

Tss, pauvre Famille, avec un type pareil à sa tête… Eli dissimula de justesse une petite moue, détournant le regard ensuite, en retenant un soupir. Il se tint coi pendant que les présentations se faisaient, tout en se promettant de demander à son guide du moment comment il s’y prenait pour toujours conserver cet air éternellement décontracté, comme si rien ne pouvait l’atteindre. Une compétence aussi partagée par l’Aristocra des Mitth, dont il n’avait pas encore retenu le nom ni le surnom, qui lui affichait une assurance sereine et très paisible. Il était très bizarre d’être face à la délégation Impériale plutôt qu’avec elle, face à des visiteurs d’un autre peuple. Comme si d’un coup, il faisait parti des étrangers. Il ne portait même plus son uniforme, qui ne le protégeait pas du tout contre le froid, sur Csilla. Son guide lui avait fourni d’autres vêtements, plus chauds, la veille au soir.

– Vous voilà donc revenu dans les parages, dit-il à Thrawn en conservant le Basic. J’imagine que vous n’avez pas fait évoluer vos méthodes.

Eli leva les yeux au ciel, en entendant ça, puis adressa au dos de l’Aristocra une grimace exaspérée et parfaitement immature. Oui, c’était gamin, non, ça ne faisait pas, et oui, il assumait parfaitement ! Ce type était vraiment un… Ravalant son agacement, il échangea un bref regard avec le capitaine qui venait de lui filer un léger coup de coude, en lui désignant d’un signe de tête Veeren qui avait intercepté le regard. Ils n’en avaient jamais assez, eux… ? Voilà qui tenait du miracle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Mer 16 Mai - 19:42

Veeren croisa les bras, avec un très léger soupir, inaudible, en écoutant la conversation entre Mitth'ran'suazee et Chaf’orm’bintrano, sans prendre parti ni pour l’un ni pour l’autre. Entre le tempérament très calme et détaché de Thrans et celui colérique et emporté de Formbi,on pouvait toujours être certains que ça produise quelques étincelles, dès lors qu’ils s’adressaient la parole. Néanmoins, l’Aristocra ne pensait pas que les choses allaient dégénérer. Thrans et elle-même n’avaient aucune rancune particulière contre Thrawn et ne détestaient pas les Humains. Quant à leur confrère, il avait eu l’intelligence d’emmener sa jeune sœur avec lui, elle pourra faire office de garde-fou personnel et le contenir, comme elle avait déjà débuté. Quant au reste des dignitaires et représentants des Familles, ils n’avaient pas non plus la moindre raison de se crisper.

Ce qui l’interrogeait plus étaient les raisons d’agir de la Flotte Impériale… Veeren descendit d’un pas tranquille la rampe d’accès, posant le regard sur Thrawn, les deux humains juste à côté et les soldats en armure blanche alignés derrière, en guise de comité d’accueil. La Flotte de Défense patientait à proximité, prête à réagir au moindre signal, même si elle ne pensait pas qu’ils allaient en arriver là. Elle rendit son salut à l’amiral, puis émit un discret et léger signe de tête aux deux humains lorsqu’ils furent présentés. Formbi enchaîna ensuite, en Basic,détail qui la fit très légèrement hausser les sourcils. Venant de sa part, c’était un très gros effort, sa sœur avait un effet des plus apaisants, sur lui. Elle acheva la suite des présentations « officielles », rapidement, désirant passer assez vite cette étape pour en venir au cœur du sujet.

– Vous voilà donc revenu dans les parages, dit-il à Thrawn en conservant le Basic. J’imagine que vous n’avez pas fait évoluer vos méthodes.

Du coin de l’œil, Veeren vit le regard exaspéré puis la grimace que le jeune Vanto adressa à Formbi, dans son dos, secouant un peu la tête. Voilà qui était assez gamin, même si elle pouvait comprendre qu’il soit déjà agacé. Thrans l’avait aussi remarqué et se permit un très léger sourire, avant de retrouver son stoïcisme habituel. Elle avança d’un pas à son tour, détaillant plus attentivement le vaisseau et les humains qui s’y trouvaient, les mains dans le dos.

– Venons-en aux faits, amiral. Pour ma part, les méthodes que vous employez pour le compte de l’Empire ne me concernent plus, tant qu’elles ne menacent pas l’Ascendance. Que comptez-vous faire dans cette région de la galaxie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 363
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Jeu 17 Mai - 23:05

Si Parck fut surpris de voir Vanto au côté des chiss, c'était légèrement le cas aussi de Pellaeon mais ce dernier, qui savait que l'assistant de Thrawn était parti avec l'aristocra rencontrée sur Manaan, sut mieux le cacher. Les personnes présentent écoutèrent les présentations des représentants de l'Ascendance Chiss. Il y avait, visiblement, trois Aristocra, ce qui était plus que ce à quoi le grand amiral s'était attendu. Bien sur, il avait deviné que Formbi n'hésiterait pas à venir, toujours furieux de s'être fait avoir lors des événements survenus vingt-sept ans plus tôt. Ses propos ne faisant que confirmer les estimations du stratèges. Veeren ne lui coupa pa la parole mais montra clairement sa désapprobation dans sa présentation.

"Je comprend vos interrogations, Aristocra, mais ce n'est pas le lieu pour en discuter. Si vous voulez bien me suivre, une salle a été préparée pour cet entretien."

Le grand amiral précéda ses invités, suivis par ce que l'on pourrait appeler son état-major. Après tout, un officier de son rang est normalement suivi par un petit groupe d'officiers de haut rang censé le conseiller et transmettre ses instructions à qui de droit. Thrawn, lui, ne s'encombre pas d'un tel appareil. Il préfère que ses hommes soient à l'endroit où ils seront le plus utile. Ainsi, il entra dans une salle proche, bien plus proche que la pièce où a été menée les négociations avec Ondéron, du hangar. Cette pièce est normalement dévolue aux briefing des pilotes mais on l'a réaménagé pour l'occasion. Il y a, bien sur, une table de taille normale, avec des chaises de part et d'autre. Sur la table sont disposés des boissons, non alcoolisés, fraîches ainsi que des apéritifs et autres canapés. L'ambiance se voulait cordiale. Thrawn proposa à ses invités de s'installer à leur guise, lui-même se choisissant une chaise banale, tout comme Parck et Pellaeon, sur un côté du meuble où avait été préparé quatre chaises. De l'autre côté, il y en avait eu un peu plus, le grand amiral n'ayant pu déterminer combien de membre la délégation chiss comprendrait.

"Bien, je n'ai nullement l'intention de cacher les raisons qui poussent à ma venue ici. Tout d'abord, l'Empereur m'a confié la tâche, il y a quelques années déjà, de cartographier les régions inconnues. C'est une entreprise que j'accomplis avec la difficulté inhérente liée à la bureaucratie impériale. Il m'a aussi demandé de vous assurer qu'il n'a aucune mauvaise intention envers l'Ascendance Chiss et souhaite éviter tout conflit avec vous." Devinant qu'on allait l'interrompre, il leva la main en regardant Formbi et sa soeur tout en continuant. "L'installation d'une base sur ce monde est l'une des pierres dans mon projet de neutraliser les menaces présentes dans les Régions Inconnues. C'est quelque chose que je faisais déjà, sous la couverture de la mission de cartographie, quand j'ai reçu mon premier commandement impérial, comme peuvent le prouver le commandant Parck et le lieutenant colonel Vanto. Je conçois que la politique chiss vous interdit de le faire et j'ai donc décidé que je m'en chargerais en intégrant la flotte impériale.

Si je vous ai invité, c'est pour vous proposer de participer officieusement à ce projet. Ceci serait avantageux pour vous, car je m'occuperais de menace dont vous ne pouvez vous occuper sans trahir la loi chiss. Cela le sera aussi pour moi car je pourrais renforcer mes effectifs et bénéficierait d'un allié commercial fiable."


Il ne restait plus qu'à voir la réaction de ses invités qui, s'ils prenaient soin d'y réfléchir, pourraient remarquer plusieurs détails dans ses propos, et à l'absence de détail. Il ne doutait nullement qu'il comprenne que l'installation d'une base sur Nirauan était faite sans avoir consulté l'empereur ni que l'accord qu'il souhaitait serait fait tout autant dans son dos.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schtroumph grognon
avatar
Messages : 61
Espèce : Chiss
Âge rp : 71 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Ven 18 Mai - 9:51

– Venons-en aux faits, amiral. Pour ma part, les méthodes que vous employez pour le compte de l’Empire ne me concernent plus, tant qu’elles ne menacent pas l’Ascendance. Que comptez-vous faire dans cette région de la galaxie ?

– Je comprend vos interrogations, Aristocra, mais ce n'est pas le lieu pour en discuter. Si vous voulez bien me suivre, une salle a été préparée pour cet entretien.


Il était à croire que tous leurs anciens contacts comme de nouveaux s’étaient tout à coup ligués pour faire sortir l’Ascendance de son isolement et la pousser à s’intéresser de plus près aux affaires galactiques. Formbi secoua très légèrement la tête à cette pensée, emboîta le pas à la petite troupe jusqu’à une salle de réunion très classique, quoi que dans une ambiance générale plus détendue, par rapport à ce qu’eux-mêmes avaient l’habitude. Sa sœur lui murmura avant de s’asseoir qu’elle ne songeait pas qu’ils devaient vraiment s’attendre à plus de problèmes encore, cette fois-ci. Peut-être… Il aurait tout de même bien apprécié de ne jamais entendre parler du reste de la galaxie durant bien des années encore et de ne pas revoir non plus l’ex-commandant de la Flotte de Défense dans les parages. Il n’y avait décidément pas moyen de juste vivre en paix ?

Une fois installés, l’exilé commença par expliquer qu’il avait reçu il y a quelques années la mission de cartographier les Régions Inconnues et de leur assurer que l’Empereur n’avait aucune mauvaise intention envers l’Ascendance, pas plus qu’il ne souhaitait engager un conflit avec eux. Formbi leva un sourcil en tendant ça, laissant fleurir un sourire ironique sur ses lèvres, avant que l’amiral n’enchaîne directement. Bien évidemment, ses méthodes n’avaient pas évolué d’un pouce, on s’y était attendu. Vaincre certaines menaces en utilisant cette fois la Flotte Impériale plutôt que de servir la Flotte de Défense, avec en prime l’installation d’une base sur cette planète. L’Aristocra retint un léger soupir, en se rencognant contre le dossier de son siège, échangeant un bref regard avec ses pairs au fil de la discussion.

– Si je vous ai invité, c'est pour vous proposer de participer officieusement à ce projet. Ceci serait avantageux pour vous, car je m'occuperais de menace dont vous ne pouvez vous occuper sans trahir la loi chiss. Cela le sera aussi pour moi car je pourrais renforcer mes effectifs et bénéficierait d'un allié commercial fiable.

Il avait de la suite dans les idées, en tout cas, Formbi ne pouvait pas lui reprocher ça. Il avait aussi dû réfléchir à ce qui allait lui retomber dessus si jamais son Empereur Sith découvrait ce projet, n’est-ce pas ? Il ne se contera sans doute pas de le faire simplement exiler. Mais avant de songer ça, Formbi s’interrogeait surtout sur la prétendue volonté de leur Empereur à n’engager aucun conflit avec eux, Veeren n’avait eu pour le moment que des preuves que l’Empire se moquait du risque d’un nouveau conflit.

– Les menaces des Régions Inconnues sont une chose, les menaces apportées par l’Empire que vous servez en sont une autre. Votre Empereur est un Sith, il prétend ne vouloir engager aucun conflit et laisse pourtant ses subordonnés torturer l’une des nôtres. Difficile, à partir de ce point, de simplement croire que cet Empire ne se pose pas en ennemi déclaré.

_________________


Dernière édition par Chaf'orm'bintrano le Lun 21 Mai - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 184
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 19 Mai - 12:33

Ça pourrait être bien pire, au moins, des discussions pouvaient se tenir, non ? Eli était maintenant fermement convaincu que ce type, Formbi, était en très grande partie à l’origine de l’exil de Thrawn, même s’il n’avait encore aucune preuve formelle. Enfin, si, la façon dont il l’avait regardé la première fois, après qu’il ait expliqué d’où il venait et ce qu’il fichait là, c’était déjà une preuve suffisante en soi. Il le détestait encore, c’était évident, mais pourquoi, uniquement parce que Thrawn avait bafoué quelques lois ? Les autres ne semblaient pas en garder une telle rancune, pourtant, il y avait forcément autre chose, un point qu’il ignorait et qui justifiait cet écœurement. Il réfléchit aux raisons possibles, en entrant dans la salle, piqué par la curiosité. Sachant que Thrawn avait l’art d’en humilier certains sans le vouloir, ça pouvait être une raison possible.

– Bien, je n'ai nullement l'intention de cacher les raisons qui poussent à ma venue ici. Tout d'abord, l'Empereur m'a confié la tâche, il y a quelques années déjà, de cartographier les régions inconnues. C'est une entreprise que j'accomplis avec la difficulté inhérente liée à la bureaucratie impériale. Il m'a aussi demandé de vous assurer qu'il n'a aucune mauvaise intention envers l'Ascendance Chiss et souhaite éviter tout conflit avec vous. L'installation d'une base sur ce monde est l'une des pierres dans mon projet de neutraliser les menaces présentes dans les Régions Inconnues. C'est quelque chose que je faisais déjà, sous la couverture de la mission de cartographie, quand j'ai reçu mon premier commandement impérial, comme peuvent le prouver le commandant Parck et le lieutenant-colonel Vanto. Je conçois que la politique chiss vous interdit de le faire et j'ai donc décidé que je m'en chargerais en intégrant la flotte impériale.

Il… tombait mal. Pas aussi mal qu’il aurait pu, mais mal tout de même, étant donné les récentes… « actions » faites sous le nom de l’Empire. Ça allait être la partie la plus délicate, dans toute l’affaire, bien différencier, aux yeux de l’Ascendance mais aussi de certains Impériaux, ce que pouvait faire Plagueis de ce que pouvaient faire les agents Impériaux, surtout sachant que son retour à la vie avait été caché. Qui sait quelle nouvelle horreur il allait orchestrer, maintenant qu’il avait de nouveau à disposition les ressources Impériales ? Et dire que le BRI voulait lui reprocher d’avoir mis à disposition des ressources impériales, pour Veeren, avant de partir pour les Régions Inconnues… Il estimait plus sûr de le faire pour elle que pour un cinglé comme l’ex-Muun. Elle au moins ne comptait pas exterminer toute la galaxie.

– Si je vous ai invité, c'est pour vous proposer de participer officieusement à ce projet. Ceci serait avantageux pour vous, car je m'occuperais de menace dont vous ne pouvez vous occuper sans trahir la loi chiss. Cela le sera aussi pour moi car je pourrais renforcer mes effectifs et bénéficierait d'un allié commercial fiable.

Et l’Empereur… était au courant de ce projet ? Le doute se glissa dans les pensées d’Eli et il fronça un peu les sourcils, imaginant comment sa majesté aurait pris pareille annonce, ce qui rendait peu probable qu’elle soit au courant. Même si Thrawn savait ce qu’il faisait, d’habitude, le jeune officier ne put s’empêcher de s’inquiéter pour lui, conscient des retombées si jamais ce projet arrivait aux oreilles des mauvaises personnes. Il projetait de faire ça depuis son entrée même dans la Marine, donc… ça ne devrait pas l’étonner.

– Les menaces des Régions Inconnues sont une chose, les menaces apportées par l’Empire que vous servez en sont une autre. Votre Empereur est un Sith, il prétend ne vouloir engager aucun conflit et laisse pourtant ses subordonnés torturer l’une des nôtres. Difficile, à partir de ce point, de simplement croire que cet Empire ne se pose pas en ennemi déclaré.

– Vous devriez aussi différencier les actions et décisions de l’Empire de celles d’un Sith en qui personne n’a confiance, lança Eli d’un ton un peu plus vif. Plagueis est un dingue absolu et l’ennemi de tout le monde.

Il allait sans doute recevoir un regard glacé ou noir en retour, voire une réplique acide, serrant un poing sous la table et gardant lui-même un air neutre, pour faire face à l’Aristocra. Décidément, ce type lui portait sur les nerfs, ça devenait nerveux. Mais pour le reste, il ne pouvait rien dire. Oui, l’Empereur était un Sith, il ne s’était même plus gêné de le dévoiler à tous, et oui, il laissait commettre des massacres de masse comme sur Manaan…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 19 Mai - 14:53

Il aura fallu bien du temps avant que l’Empereur ne se décide enfin à réagir, même si Veeren avait toujours de très sérieux doutes sur la volonté réelle de cet Humain à éviter toute agression entre leurs deux camps, ne pas rentrer dans un nouveau conflit. De ce qu’elle avait observé, il ne semblait guère homme à tout tenter pour maintenir la paix d’une autre façon qu’en plongeant la galaxie dans la terreur et les bains de sang. Une « phase provisoire », selon certains, une phase qui ne pourra jamais cesser avec ce genre de méthodes, selon l’Aristocra. Chacun créé son propre ennemi, consciemment ou non, cet Empereur n’échappait pas à la règle. Veeren écouta la suite en silence, les mains croisées et posées sur la table, devant elle. Formbi avait raison sur un point, Thrawn n’avait rien oublié ni de ses méthodes, ni de ses principes.

Que ce soit avec leurs propres décisions de légères ouvertures, les actes du Sith incriminé ou cette visite et l’idée d’une nouvelle base, les signes d’ouvertures se multipliaient, ces dernières semaines. Des signes parfois en opposition violente avec leurs principes fondateurs, comme l’isolationnisme. Cependant, le principe du pacifisme était, lui, respecté à la lettre et elle ne pensait pas qu’ils allaient changer de sitôt ce point, ce serait mettre en péril l’Ascendance trop gravement, sur le long terme. Que l’amiral veuille toujours s’en charger ne l’étonnait pas, il ne dérivait pas de ses propres valeurs morales, en revanche, l’idée d’une base et d’une alliance avec l’Ascendance…  Ils devaient y réfléchir… Si le Conseil des Familles avait été, globalement, d’accord sur proposer une alliance aux Jedis, elle se doutait que passera plus mal avec des représentants de l’Empire.

– Les menaces des Régions Inconnues sont une chose, les menaces apportées par l’Empire que vous servez en sont une autre. Votre Empereur est un Sith, il prétend ne vouloir engager aucun conflit et laisse pourtant ses subordonnés torturer l’une des nôtres. Difficile, à partir de ce point, de simplement croire que cet Empire ne se pose pas en ennemi déclaré.

– Vous devriez aussi différencier les actions et décisions de l’Empire de celles d’un Sith en qui personne n’a confiance, lança Eli d’un ton un peu plus vif. Plagueis est un dingue absolu et l’ennemi de tout le monde.

Plagueis était un cas à part, soit. Cela dit, Palpatine était un Sith, et en tant que tel, ils devaient s’attendre à recevoir des problèmes de sa part, quand bien même il ne souhaitait engager aucun conflit avec eux. C’était peut-être sincère pour le moment, néanmoins, rien ne leur garantissait que ce sera le cas ensuite. Elle prit un instant pour réfléchir, en silence, jetant un long regard à ses confrères, à Vanto, puis le reportant sur Thrawn et les deux officiers humains de part et d’autres de lui.

– L’Empereur aussi est un Sith, c’est un fait, rien ne nous garantit qu’il n’attaquera pas par la suite, peu importe sa volonté actuelle. Il ne fournit pas un contrôle assez élevé sur ses confrères instables, d’autres, d’un genre identique à ce Plagueis, peuvent survenir et causer encore plus de dégâts. Comment pouvez-vous garantir qu’ils n’infiltrent pas vos propres rangs, amiral, ou qu’ils ne tiennent pas des hommes sous la menace ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 363
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 19 Mai - 18:36

– Les menaces des Régions Inconnues sont une chose, les menaces apportées par l’Empire que vous servez en sont une autre. Votre Empereur est un Sith, il prétend ne vouloir engager aucun conflit et laisse pourtant ses subordonnés torturer l’une des nôtres. Difficile, à partir de ce point, de simplement croire que cet Empire ne se pose pas en ennemi déclaré.

– Vous devriez aussi différencier les actions et décisions de l’Empire de celles d’un Sith en qui personne n’a confiance. Plagueis est un dingue absolu et l’ennemi de tout le monde.

Il ne le laissa pas paraître mais la réaction de l'Aristocra l'amusa. Oh combien il pouvait se montrer prévisible. Il n'avait guère changé depuis leur affrontement sur Crustai, il y a vingt-sept ans. Et combien il ruminait cette défaite. On dirait qu'avoir réussi à exiler Thrawn n'avait su parvenir à le satisfaire, peut-être parce que Thrawn avait su rebondir avec une telle maestria ? Oui, peut-être.

– L’Empereur aussi est un Sith, c’est un fait, rien ne nous garantit qu’il n’attaquera pas par la suite, peu importe sa volonté actuelle. Il ne fournit pas un contrôle assez élevé sur ses confrères instables, d’autres, d’un genre identique à ce Plagueis, peuvent survenir et causer encore plus de dégâts. Comment pouvez-vous garantir qu’ils n’infiltrent pas vos propres rangs, amiral, ou qu’ils ne tiennent pas des hommes sous la menace ?

"Le fait est que Plagueis ne se préoccupe guère des désirs ni des ordres de l'empereur. J'ai averti Palpatine, et je ne suis pas le seul, de la menace qu'il représente pour l'empire. Je sais aussi qu'un jour il ira trop loin mais je vous l'assure : l'empereur a trop de soucis à régler dans ses frontières pour se préoccuper de lancer une attaque sur un peuple dont il ignore tout, que ce soit les limites de ses frontières ou la taille de sa flotte."

Palpatine n'avait, de toute façon, que faire des Régions Inconnues. Ses principaux soucis, c'était les jedi et la rébellion. Pour Thrawn, ils n'étaient pas une menace contre l'empire mais la destruction de Manaan ne pouvait que servir leur cause, les rendre plus fort, plus fanatique aussi. Ils ont perdus des alliés mais ceux qui leur restent n'en seront que plus déterminés à les soutenir. Cela dit, Palpatine était aussi tout à fait conscient des efforts de son grand amiral pour éviter la découverte de toute information concernant l'Ascendance, il le lui avait même fait remarquer une fois.

"Concernant la personne qui a été capturée et torturée, sachez que Palpatine ignorait ce fait. Il l'a appris en même temps que moi, et devant moi. Je lui ai dis mon désir qu'elle me soit confiée si elle était reprise mais je ne sais si ce sera le cas. Au vu de sa réaction, je me suis demandé si elle ne serait pas victime de ces failles qui ont amené des jedi et des sith de tous les temps, ce que vous pouvez facilement déterminer en essayant de l'identifier. Si vous n'y parvenez pas, c'est qu'il s'agit effectivement d'une personne venue du passé ou du futur."

Et donc qu'elle était sensible à la Force, cette entité qu'il avait du mal à comprendre encore, bien qu'il saisisse mieux qu'avant les capacités qu'elle donne. Une part de lui espérait qu'elle viendrait du futur, non pour en apprendre plus sur les événements à venir mais parce qu'elle serait un atout intéressant pour convaincre le conseil des familles régnantes de le soutenir. Il n'avait aucun doute que ses plans se révèlent bénéfiques pour la galaxie, qu'il soit encore en vie pour le voir ou non.

"Concernant un éventuel soucis d'infiltration, il se trouve que j'ai personnellement vérifier les dossiers de tout le personnel de chacun des bâtiments présent autour de Nirauan. L'empereur a effectivement placé des agents à bord du Chimaera mais ils sont tous connus."

Ces propos avaient été dit avec toute la confiance qu'il ressentait. Il ne le précisa pas, bien sur, mais cela voulait dire qu'il s'assurait des rapports qu'ils fournissaient, des informations qu'ils obtenaient. Autant dire qu'ils n'étaient pas une gêne pour ses plans, vu qu'ils en ignoraient tout et qu'il pouvait les neutraliser aisément si besoin.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schtroumph grognon
avatar
Messages : 61
Espèce : Chiss
Âge rp : 71 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Lun 21 Mai - 22:02

Ce gamin commençait à lui taper sur les nerfs, lui aussi, il avait décidément subi une mauvaise influence, de la part de Thrawn… Formbi lui lança un regard glacial, contenant une remarque lorsque sa sœur lui posa une main sur le bras avec un faible sourire. Très bien… Il reporta son attention sur ce conseil, inspirant doucement et profondément. Ewime sourit de plus belle, de son côté, comme si elle était fière qu’il se contienne pour le moment ou juste amusée par cette situation. Ça va, ça va, il lui avait promis ! Il s’apaisa de lui-même en voyant son sourire, malgré tout, simplement désarmé par ça. Elle était la seule personne qui avait cet effet-là, tant il était attaché à elle et voulait la protéger du moindre danger. Quoi qu’il arrive, elle pourra toujours compter sur lui, il fera tout pour la préserver et la rendre la plus heureuse possible.

– L’Empereur aussi est un Sith, c’est un fait, rien ne nous garantit qu’il n’attaquera pas par la suite, peu importe sa volonté actuelle. Il ne fournit pas un contrôle assez élevé sur ses confrères instables, d’autres, d’un genre identique à ce Plagueis, peuvent survenir et causer encore plus de dégâts. Comment pouvez-vous garantir qu’ils n’infiltrent pas vos propres rangs, amiral, ou qu’ils ne tiennent pas des hommes sous la menace ?

– Le fait est que Plagueis ne se préoccupe guère des désirs ni des ordres de l'empereur. J'ai averti Palpatine, et je ne suis pas le seul, de la menace qu'il représente pour l'empire. Je sais aussi qu'un jour il ira trop loin mais je vous l'assure : l'empereur a trop de soucis à régler dans ses frontières pour se préoccuper de lancer une attaque sur un peuple dont il ignore tout, que ce soit les limites de ses frontières ou la taille de sa flotte.


Formbi reconnaissait au moins le sens tactique et stratégique de cet homme, donc il pouvait bien le croire lorsqu’il affirmait cela sur l’Empereur. En revanche, concernant le risque que d’autres instables du type Plagueis arrivent, tôt ou tard, personne ici ne pouvait le prévoir à l’avance ni même s’y préparer, sans connaître qui pouvait survenir et avec quelles capacités. Et c’était bien ça le plus inquiétant, dans cette affaire… A moins que les Jedis, une fois qu’ils les auront contacté et négocié avec eux, aient plus de moyens pour prévoir des mesures et diverses sécurités. Après tout, s’il avait bien compris, les Siths étaient leurs ennemis de toujours, n’est-ce pas ? A ce stade-là, difficile d’en deviner plus, c’était agaçant… Il n’aimait pas l’idée, non plus, de devoir ainsi s’en remettre aux autres pour se sortir de situations compliquées. La « Force », ouais, encore une entité aussi bizarre que bien apte à leur pourrir l’existence.

– Concernant la personne qui a été capturée et torturée, sachez que Palpatine ignorait ce fait. Il l'a appris en même temps que moi, et devant moi. Je lui ai dis mon désir qu'elle me soit confiée si elle était reprise mais je ne sais si ce sera le cas. Au vu de sa réaction, je me suis demandé si elle ne serait pas victime de ces failles qui ont amené des jedi et des sith de tous les temps, ce que vous pouvez facilement déterminer en essayant de l'identifier. Si vous n'y parvenez pas, c'est qu'il s'agit effectivement d'une personne venue du passé ou du futur.

– Nous avons déjà vérifié, personne ne reconnaît son visage.


Bien que la photo ait été prise en assez mauvaise qualité, ils en restaient capables d’identifier une personne, or, absolument personne n’avait pu mettre un nom sur ce jeune visage. Elle avait en revanche semblé familière à quelques uns, sa sœur y comprit, comme lorsqu’on a le sentiment d’avoir déjà croisé une personne quelque part sans être capable pour autant de dire où, quand et dans quelles circonstances. Un sentiment que lui-même avait ressenti, sans mettre le doigt dessus. Ils ne sauront que lorsqu’ils arriveront à la récupérer, d’une façon ou d’une autre, à moins qu’elle ne revienne par ses propres moyens au sein de l’Ascendance, en sécurité. Il hocha vaguement la tête lorsque Thrawn répondit à l’interrogation de Veeren sur les espions possibles, plongé dans ses pensées. Il n’aimait pas la Force mais imaginer une petite de cet âge piégée dans un autre temps, comme ça, lui fendait le cœur. On ne croirait pas, ainsi, mais il aimait beaucoup les enfants.

– Pour la petite, nous ne pourrons rien savoir tant qu’elle ne sera pas de retour ici, en sécurité, soupira-t-il.

Et si jamais elle avait été gravement blessée par l’autre dingue ?! Ce… Il se mordit les lèvres puis se redressa, se concentrant sur le sujet principal de leur affaire, à savoir la base que Thrawn était en de faire installer avec les siens, pour contrer les menaces des Régions Inconnues, et l’alliance qu’il souhaitait.

– Votre fameuse base doit déjà être débutée, je suppose. Qu’imaginez-vous, comme effectifs, plus exactement ? Et surtout comme manières de faire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Mar 22 Mai - 10:58

HJ : Eli m'a dit de passer son tour, comme il n'a rien à ajouter pour l'instant.

Attendre que ce Sith aille « trop loin » pour se décider enfin à agir et l’arrêter pour de bon restera à jamais une attitude que l’Aristocra ne pouvait comprendre, de la part du dirigeant d’un Empire, car il mettait ainsi en danger ses propres subordonnées et les peuples soumis à son pouvoir. Et cela ne garantissait pas non plus que tout ne recommencera pas lorsque d’autres instables arriveront à leur tour. Ils ne pouvaient pas à chaque fois se permettre de simplement attendre qu’ils soient trop tard ou bien cet Empire allait tomber à genoux au cours des prochaines années. Vingt-cinq ans, trente ans d’existence au maximum, c’était bien peu… Veeren ne comprenait guère non plus pourquoi, dans tout l’entourage de l’Empereur, aucun n’agissait, puisque ce Sith était un ennemi commun à tous. Quoi qu’il en soit, l’Ascendance devait se préparer à ce type de menaces.

Quant au reste, elle comprenait bien que l’Empereur n’ait que faire de leur peuple maintenant, elle s’en réjouissait et ce n’était pas là la question. Le véritable sujet était ce que deviendront ses intentions plus tard, une fois son Ordre bien en place et la collaboration Sith-Empire parfaitement établie et fonctionnelle. Lorsqu’il aura réussi à écraser une grande partie de la Rébellion ou la repousser loin dans la Bordure Extérieure. Or, l’amiral Thrawn ne pouvait répondre à cela, pas sans être un Sith lui-même. Sur ce point, cette réunion ne faisait pas progresser le sujet, elle avait espéré un peu, oui, mais soit, tant pis.

– Concernant la personne qui a été capturée et torturée, sachez que Palpatine ignorait ce fait. Il l'a appris en même temps que moi, et devant moi. Je lui ai dis mon désir qu'elle me soit confiée si elle était reprise mais je ne sais si ce sera le cas. Au vu de sa réaction, je me suis demandé si elle ne serait pas victime de ces failles qui ont amené des jedi et des sith de tous les temps, ce que vous pouvez facilement déterminer en essayant de l'identifier. Si vous n'y parvenez pas, c'est qu'il s'agit effectivement d'une personne venue du passé ou du futur.

– Nous avons déjà vérifié, personne ne reconnaît son visage.

Ce qui leur faisait donc… Trois personnes sensibles à la Force, ou plutôt, non. Larin ne le mentionnait pas ouvertement lorsqu’elle se trouvait encore ici, par volonté de vivre tranquillement. Le tout jeune Nuru, quant à lui, était membre de l’Ordre Jedi depuis la petite enfance, arrivé là-bas au gré des hasards et de la guerre, puis y restait depuis. Quant à cette fille, peut-être n’avait-elle même pas conscience de ces capacités, avant d’arriver dans cette époque, ce n’était pas des dons qu’ils encourageaient à utiliser. Veeren retint un petit soupir, écoutant ensuite l’amiral sur les mesures prises pour éviter infiltration ou espionnage. Elle venait tout juste de se rappeler que Larin était sa cousine et se demandait si la Force « s’attachait » plus facilement à certaines familles, si elle pouvait plus aisément se dévoiler chez une personne dans le cas où les parents ou autres membres de la famille la maniaient déjà auparavant.

Veeren ajouta cette question mentale à la liste de celles qu’elle voudrait poser à l’Ordre Jedi, car si c’était bien le cas, ça les aiderait à repérer plus facilement ceux qui pouvaient développer ce genre de pouvoirs ou non. Elle ne serait pas forcément contre l’idée de laisser ces personnes apprendre quelques bases, simplement, à l’avenir. Pas jusqu’à les laisser aller jusqu’à intégrer l’Ordre comme ça, dès l’enfance, comme Kung'urama'nuruodo, en revanche. Cet enfant était le… Disons, le cas un peu extrême. Ils l’avaient littéralement perdu et personne n’avait eu son mot à dire sur le sujet « Ordre Jedi » avant qu’il ne soit bien trop tard. Même aujourd’hui, elle songeait qu’il n’arriverait plus à s’intégrer dans leur société. Elle tourna un peu le regard vers Formbi, retenant un sourire lorsqu’il soupira. Elle se doutait qu’il aimait aussi les enfants, même si son caractère l’empêchait de l’avouer.

– Votre fameuse base doit déjà être débutée, je suppose. Qu’imaginez-vous, comme effectifs, plus exactement ? Et surtout comme manières de faire ?

– Également l’organisation, ajouta Veeren.

Elle prit un verre assez frais, tranquillement, croisant à ce moment le regard de Chaf’ewime’asu, elle aussi plus détendue. Dommage qu’il ne l’emmenait pas avec lui plus souvent pour arrondir les angles, ça permettrait d’éviter pas mal de crispations. Après tout, Veeren n’aurait pas cru que Formbi puisse tenir une conversation face à Thrawn sans hurler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 363
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Lun 28 Mai - 23:06

– Nous avons déjà vérifié, personne ne reconnaît son visage. Pour la petite, nous ne pourrons rien savoir tant qu’elle ne sera pas de retour ici, en sécurité,

Il ne fut pas dur de songer que le "ici" correspondait à Csilla. Formbi ne voyait surement aucune chance que même Thrawn s'occupe d'elle comme il le faut. Ah, la méfiance... Il sera dur de convaincre cet aristocra là du besoin qu'a l'Ascendance de travailler en commun avec lui. Il n'avait pas tort pour autant, il sera difficile d'en savoir plus sur elle avant de l'avoir en face afin qu'elle réponde elle-même aux questions qu'elle génère par sa seule présence.

– Votre fameuse base doit déjà être débutée, je suppose. Qu’imaginez-vous, comme effectifs, plus exactement ? Et surtout comme manière de faire ?

– Également l’organisation.

"Il y a plusieurs personnes qui seront nécessaire. Tout d'abord des combattants, des soldats pour aider le commandant Parck dans sa mission. Il n'y aura pas d'obligation à porter l'uniforme impérial, sur ce point là. Je tiens seulement à signaler que je ne désire que des volontaires car accepter de venir ici c'est accepter de travailler pour moi."

Une manière de dire qu'il ne voulait pas de double commandement, pas d'interférence, ce qui serait réciproque. Il n'a jamais envisagé une seule seconde de donner des ordres à un vaisseau de la flotte de Défense. Il se tourna un peu et alluma un écran, lequel montra l'image d'un chasseur Tie.

"Ceci est le chasseur standard de l'empire, un chasseur rapide, maniable mais débué de bouclier et légèrement armé. Il en existe une version amélioré, plus rapide encore, mais qui n'est fourni qu'aux pilotes vétérans."

Il montra alors le Tie interceptor. Sans se tourner vers ses invités, il montra un troisième appareil, un Tie doté de trois ailes au contraire de deux précédents.

"Ceci est un modèle sur lequel j'ai travaillé. Des prototypes ont même été fabriqués. Il garde les avantages du Tie, rapidité et agilité, mais comprend aussi un générateur de bouclier, une hyperdrive et un lance-missile. L'Empire a décidé de ne pas financer sa production."Thrawn se tourna vers les trois chiss. "Je compte construire une usine sur Nirauan où, si vous acceptez de travailler officieusement avec moi, des ingénieurs impériaux et chiss pourront développer un chasseur encore plus performant. Cela prendra un peu de temps mais cela sera à notre bénéfice commun vu que vous en hériterez aussi les plans."

C'était une manière de répondre à leur interrogation sur ce qu'ils avaient à y gagner. Thrawn était prêt à partager la technologie impérial auprès de son peuple pour bénéficier de leur aide. Oh, l'empire a un avantage dans de nombreux domaines mais les chiss aussi ont quelques avances technologiques, comme les amortisseurs hyperspatiaux qui sont bien plus efficaces que ceux de la "galaxie connue". Thrawn n'avait aucun doute : avec l'aide de son peuple il pourrait parvenir à la création d'un des meilleurs modèles de chasseur que la galaxie ait connu.

"Je pourrais aussi proposer aux soldats qui accepteraient de venir les manières qu'il y a de combattre les gens sensibles à la Force, comme les jedi. Je ne connais, hélas, pas toutes les méthodes mais j'ai à ma disposition quelques atouts très utiles contre eux, comme Sev'Eere'Nuruodo peut vous le confirmer."

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61
Espèce : Chiss
Âge rp : 48 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Mer 30 Mai - 14:47

« Il y a plusieurs personnes qui seront nécessaire. Tout d'abord des combattants, des soldats pour aider le commandant Parck dans sa mission. Il n'y aura pas d'obligation à porter l'uniforme impérial, sur ce point là. Je tiens seulement à signaler que je ne désire que des volontaires car accepter de venir ici c'est accepter de travailler pour moi. »

Un espoir un peu naïf traversa l’esprit d’Ewime, que ce soit enfin une occasion de prouver que les Humains et les Chiss pouvaient travailler ensemble sans heurts ni conflits, que ce soit enfin une occasion de montrer que du travail commun pouvait être monté même entre deux peuples très différents, à partir du moment où ils partageaient un même objectif. Pourquoi ne pas y porter espoir ? Si Mitth’raw’nuruodo avait pu réussir à s’intégrer dans la Marine Impériale, entourés d’humains aussi xénophobes que pouvait l’être l’Ascendance elle-même, alors elle était convaincue qu’il était réellement possible de construire une base où travailleront côte à côte les deux peuples. Par la suite, on pouvait même aller jusqu’à espérer que ce soit le début d’une plus grande ouverture et de plus d’échanges menés avec les autres régions de la galaxie, et donc, enfin, échanger face à face avec les peuples plutôt que de se contenter de les étudier à distance. Une idée des plus séduisantes, jolie sur le papier, qui allait néanmoins souffrir de freins considérables une fois appliquée sur le terrain réel. Elle en voyait déjà trois principaux, qui chacun mettront du temps à être réglés. S’il était possible de les arranger intégralement, ce dont elle doutait.

L’amiral se tourna un peu vers un écran, qu’il alluma en affichant l’image d’une sorte de chasseur, à la forme un peu bizarre. On aurait dit une petite boule avec des ailes plates. Alors soit, Ewime était loin d’être une experte militaire, mais elle imaginait mal comment cette chose pouvait se faufiler dans des crevasses ou d’autres endroits très exigus sans s’y exploser au passage, et le pilote avec. Le chasseur de base de l’Empire, donc ? Très bien. Le fait qu’il n’ait pas de bouclier la fit tiquer et s’interroger sur l’espérance de vie des pilotes de l’Empire. La seconde version qu’il leur montra était déjà un peu plus élaborée, quoi que ce ne devait changer que peu de choses, s’il n’était pas produit en masse. Enfin, l’amiral passa sur un troisième chasseur, d’un design assez différent car il avait une aile supplémentaire, le présentant comme un modèle sur lequel il avait travaillé mais qui ne sera pas financé par l’Empire. Elle voyait où il voulait en venir… Et sentait que cette partie-là, non plus, n’allait pas plaire à son frère. Lui qui avait déjà du mal à accepter que des humains approchent l’Ascendance, il acceptera d’autant plus mal une telle collaboration, hélas. Elle devra tâcher de lui parler, en privé.

« Je compte construire une usine sur Nirauan où, si vous acceptez de travailler officieusement avec moi, des ingénieurs impériaux et chiss pourront développer un chasseur encore plus performant. Cela prendra un peu de temps mais cela sera à notre bénéfice commun vu que vous en hériterez aussi les plans. »

Pour le coup, cela concernait surtout la Flotte de Défense, donc Veeren, même si le Conseil dans son ensemble aura son mot dire sur le sujet. Des volontaires, pour cette base, il y en aura certainement, elle ne doutait pas de ce point. Ce qui l’inquiétait plus étaient les dissensions qu’un tel projet suscitera au sein de l’Ascendance, entre ceux résolus à garder les frontières fermées, les contacts extérieurs réduits au minimum, et ceux pensant qu’il était tant de quitter quelque peu cet isolationnisme. Des Familles pourraient se trouver déchirées, avant que ce projet ne se mette bien en place et dans un état de fonctionnement avancé. Il n’y a rien de simple à faire évoluer les mentalités. Pensive, elle reporta le regard sur les humains qui accompagnaient l’amiral aujourd’hui, ainsi que sur le commandant Vanto. Pour elle, c’était possible et elle voulait y croire. Il existait des moyens pou calmer les tensions naissantes et faire en sorte que tout se déroule bien. Elle voudrait participer à cela, à cet effort pour que l’Ascendance s’ouvre un peu plus, tout en restant consciente que l’idée déplaira à son frère. Peut-être, dans ce cas, devrait-elle… éviter de vraiment lui en parler.

« Je pourrais aussi proposer aux soldats qui accepteraient de venir les manières qu'il y a de combattre les gens sensibles à la Force, comme les jedi. Je ne connais, hélas, pas toutes les méthodes mais j'ai à ma disposition quelques atouts très utiles contre eux, comme Sev'Eere'Nuruodo peut vous le confirmer. »

Oh, il parlait de cette sorte de petite salamandre que l’Aristocra des Nuruodo avait ramené avec elle, en rentrant sur Csilla ? Ewime avait eu l’occasion d’en regarder une de plus près, sans néanmoins pouvoir pousser l’étude bien plus loin. Bien, elle ignorait ce que pensaient les trois Aristocras de tout cela, quoi qu’elle ait une bonne idée pour son frère, et ignorait également ce qu’en dira le reste du Conseil, mais pour elle, le choix était fait. Si un rapprochement était possible, elle voulait y participer. Elle offrit donc un large sourire à Thrawn, l’esprit d’abord occupé par les bénéfices à long terme pour les deux peuples que par les bénéfices militaires purs.

« La partie militaire pure n’est pas la seule, il serait bon aussi, qu’au moins pour les débuts, il y ait quelques personnes pouvant aider les uns et les autres à se comprendre, pour former une bonne entente. Et éviter, ainsi, des malentendus entre les deux peuples. J’espère que les Humains et Chiss pourront vraiment travailler ensemble, dans la paix. »

Elle ne dit pas clairement qu’elle voudrait y participer, pour ne pas heurter frontalement son grand frère, assis juste à côté d’elle, mais son regard brillant parlait pour elle. Elle espérait vraiment que ce soit le début d’une réelle collaboration.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schtroumph grognon
avatar
Messages : 61
Espèce : Chiss
Âge rp : 71 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 2 Juin - 10:46

– Également l’organisation.

– Il y a plusieurs personnes qui seront nécessaire. Tout d'abord des combattants, des soldats pour aider le commandant Parck dans sa mission. Il n'y aura pas d'obligation à porter l'uniforme impérial, sur ce point là. Je tiens seulement à signaler que je ne désire que des volontaires car accepter de venir ici c'est accepter de travailler pour moi.


Bon courage pour en dénicher, des volontaires, qui dans l’Ascendance allait vouloir participer à ce genre de projet si la finalité était de violer toutes leurs lois en menant des attaques contre des groupes ne les ayant pas agressé ? Enfin, cette partie-là concernait surtout la Famille Nuruodo, Veeren s’arrangera avec ceux voulant partir ou être volontaires, ce n’était pas son problème. La connaissant, il se doutait qu’elle n’allait pas voir d’un si mauvais œil une telle collaboration. Quant à Mitth’ran’suazee, il restait impassible et silencieux, se contentant pour le moment d’écouter sans indiquer d’aucune façon ce qu’il pensait de tout cela. Comme toujours, il attendait la fin de présentation des éléments avant d’exprimer une opinion. Étant le plus âgé d’entre eux, il était aussi celui possédant le plus d’expérience, à ce poste.

De son côté, Formbi était partagé. Il avait beau détester Thrawn de toute la force de son âme, il ne pouvait pas nier malgré tout l’intérêt que présentait ce projet. Pas seulement pour l’Ascendance mais aussi pour sécuriser les Régions Inconnues et apporter de nouveaux moyens de défense. L’Aristocra avait peut-être un sale caractère mais il n’était pas un extrémiste, refusant d’en arriver à de telles extrémités que l’amirale, malgré cela, au fond de lui, il ne pouvait que reconnaître qu’il arrivait des situations où les règles étaient plus un frein qu’autre chose… Des pensées qui peinaient à faire leur chemin, qu’il enfouissait au fond de lui, sans jamais pouvoir les oublier. Récemment, les attaques à leurs frontières s’étaient multipliées, la Flotte tenait bon, bien sûr, mais à l’avenir, qu’en sera-t-il ?

– Je pourrais aussi proposer aux soldats qui accepteraient de venir les manières qu'il y a de combattre les gens sensibles à la Force, comme les jedi. Je ne connais, hélas, pas toutes les méthodes mais j'ai à ma disposition quelques atouts très utiles contre eux, comme Sev'Eere'Nuruodo peut vous le confirmer.

– La partie militaire pure n’est pas la seule, il serait bon aussi, qu’au moins pour les débuts, il y ait quelques personnes pouvant aider les uns et les autres à se comprendre, pour former une bonne entente. Et éviter, ainsi, des malentendus entre les deux peuples. J’espère que les Humains et Chiss pourront vraiment travailler ensemble, dans la paix.




Ewime… ?

Il tourna lentement la tête vers elle, incrédule devant le large sourire qu’elle adressait à l’amiral et son regard soudain plus brillant. Elle ne pensait tout de même pas participer à ça ! Enfin ! Elle n’était pas une combattante mais une diplomate, et elle avait aussi une santé assez fragile, une base militaire n’était pas vraiment l’endroit le plus adapté, pour elle ! Et puis, laisser sa propre petite sœur entrer dans une base commandée par Thrawn… Évidemment, ce dernier ne risquait pas d’y être en permanence, mais tout de même ! Tendu, il croisa après le regard franchement amusé de Mitth’ran’suazee, qui avait porté une main contre sa bouche pour dissimuler son sourire. Leur confrère se redressa ensuite, reprenant son sérieux.

– Ça mérite réflexion. Comme vous le savez, il nous faut d’abord consulter le Conseil des Familles dans son ensemble. Pour la part, je ne suis pas défavorable à une certaine coopération… Mais il nous reste des points à vérifier, même si l’Empire n’est pas officiellement lié à ce projet. La parole seule de votre Empereur est loin de suffire.

Formbi aurait énoncé les choses avec moins de délicatesse ou de diplomatie, mais soit, c’était dit. S’il n’était pas contre, véritablement, un projet comme celui-ci, il restait malgré tout l’ombre Impériale derrière et surtout, que sa sœur pourrait s’y trouver mêlée.

– En ce qui concerne les soucis causés par la Force, il nous faut retrouver les deux enfants, ainsi, nous en saurons déjà un peu plus.

Cette petite issue des failles, que le Sith avait torturé, et également le petit, encore plus jeune, du Clan de Veeren. Eux deux pourront aussi en expliquer plus sur les pouvoirs de la Force, avant d’être réintégrés dans l’Ascendance et y rester, loin des Siths et de toutes sortes de danger. Quant à un début de collaboration avec l’Ordre Jedi, c’était encore une autre affaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 2 Juin - 22:29

Veeren se demanda pensivement pourquoi l’Empire ne voulait pas s’investir plus que cela dans ce genre de projets militaires, à large échelle, alors qu’il était pourtant prêt à dépenser des fortunes pour des armes monstrueuses, comme la station orbitale qui avait détruit Manaan. Une Flotte avec de multiples escadres et des chasseurs performants était pourtant bien plus efficace et rapide, pouvant couvrir de multiples conflits, qu’une seule super-arme, peu importe sa puissance de feu. Il était idiot de centraliser les moyens dans une seule force de frappe plutôt que de disposer de bataillons en nombre conséquent, chacun avec une force de frappe des plus convenables. C’était là une stratégie militaire qu’elle ne pouvait pas réellement comprendre, même avec la meilleure volonté qui soit. En poursuivant ainsi, cet Empire allait bel et bien s’effondrer sur lui-même, avec pareilles erreurs tactiques.

L’amiral pouvait insister sur le « officieusement », ça ne suffira pas à apaiser les esprits avant un bon moment, vis à vis de l’Empire, du moins pas tant qu’ils n’auront obtenu des réponses à certaines questions. Elle écarta pour le moment cette question de son esprit pour ne se concentrer que sur le projet en lui-même et ce que les deux camps pouvaient en retirer. Sa seule préoccupation était déjà réglée, elle ne souhaitait pas que les deux armées soient mêlées pour ne créer aucune confusion, si volontaires il y avait, ils seront officiellement séparés de la Flotte de Défense, le temps de leur affectation sur Nirauan. Les interférences entre chaque partie seraient pénibles à gérer et elle refusait que la Flotte s’en trouve affaiblie ou déstabilisée.

Sur le principe, chaque partie avait à y gagner, sur le terrain, les accrocs seront nombreux. Mais l’avantage à enfin combattre plus fortement certaines menaces, sans pour autant devoir remettre en cause les principes fondateurs de leur société, était conséquent. L’amiral avait de la suite dans les idées, en tout cas, d’aucun diraient qu’il était aussi extrêmement borné. Elle hocha vaguement la tête lorsqu’il ajouta pouvoir enseigner comment combattre les personnes sensibles à la Force et qu’il avait quelques atouts utiles contre eux. Elle avait pu voir cela, en effet, même si elle n’aurait pas cité les Jedis comme exemples d’ennemis à combattre. Si tout se déroulait comme prévu, ils ne seront pas des ennemis potentiels mais des alliés. Il restait simplement à définir… certains points.

– La partie militaire pure n’est pas la seule, il serait bon aussi, qu’au moins pour les débuts, il y ait quelques personnes pouvant aider les uns et les autres à se comprendre, pour former une bonne entente. Et éviter, ainsi, des malentendus entre les deux peuples. J’espère que les Humains et Chiss pourront vraiment travailler ensemble, dans la paix.

Veeren hocha la tête, à cette idée, ce ne serait en effet pas idiot d’avoir également des personnes pouvant arrondir les angles et aider à une meilleure compréhension entre les deux peuples. Quant à travailler ensemble dans la paix, et bien, ils verront… Leurs derniers contacts avec les humains, au sein de leurs frontières, ne s’étaient pas vraiment déroulés comme prévu. Mitth’ran’suazee, qui n’avait pas encore prononcé un seul mot à venir jusque là, mis à part pour saluer à leur arrivée, ouvrit ensuite la bouche. Il ne parlait que le Cheuhn mais elle avait pris soin de tout lui traduire à mesure, tout comme le capitaine placé à côté de lui, qui avait ajouté les détails oubliés.

– Ça mérite réflexion. Comme vous le savez, il nous faut d’abord consulter le Conseil des Familles dans son ensemble. Pour ma part, je ne suis pas défavorable à une certaine coopération… Mais il nous reste des points à vérifier, même si l’Empire n’est pas officiellement lié à ce projet. La parole seule de votre Empereur est loin de suffire.

Le capitaine répéta ces paroles en basic, mot pour mot, avant qu’elle n’ait le temps de le faire. Elle le remercia d’un rapide regard, approuvant d’un bref signe de tête. Elle se trouvait dans le même état d’esprit, songeant à comment aborder tout cela avec le reste du Conseil. Tous avaient déjà accepté l’idée d’une coopération avec les Jedis, donc ce projet-ci ne devrait pas poser énormément de soucis.

– En ce qui concerne les soucis causés par la Force, il nous faut retrouver les deux enfants, ainsi, nous en saurons déjà un peu plus.

– Learel’ari’nuruodo également, si elle accepte de revenir. Pour Nuru, je commence à me demander s’il n’a pas peur de rentrer…

Pour autrefois, l’Ordre Jedi était encore debout et l’Ascendance loin d’être prête à plus ou moins accepter les sensitifs, c’était pour cela qu’elle avait fait en sorte qu’il ne pense pas à revenir et se concentre sur son apprentissage, sur devenir un Jedi à son tour, et plus tard, renouer le contact. Un plan très… bouleversé. Aujourd’hui, de retour à la vie, il n’était pas exilé et la situation ici avait déjà pas mal changé. Donc pourquoi n’avait-il encore jamais demandé à Larin de le ramener ? Si la jeune Jedi revenait un jour, elle devra lui poser la question, sur le petit. Les yeux plissés, elle pinça un peu les lèvres, espérant se tromper, que le petit n’ait quand même pas peur.

– Très bien, nous parlerons de tout cela avec les autres Familles. Je verrai également cela avec les amiraux de la Flotte de Défense. Certains voudront sans doute vous rencontrer pour en parler en personne, amiral. Combien de temps comptez-vous rester sur Nirauan ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 363
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Jeu 7 Juin - 20:40

« La partie militaire pure n’est pas la seule, il serait bon aussi, qu’au moins pour les débuts, il y ait quelques personnes pouvant aider les uns et les autres à se comprendre, pour former une bonne entente. Et éviter, ainsi, des malentendus entre les deux peuples. J’espère que les Humains et Chiss pourront vraiment travailler ensemble, dans la paix. »

L'incrédulité qu'afficha le visage de Formbi fut visible de tous, même des non-chiss. Thrawn ne montra aucun signe, toutefois, qui aurait dévoilé s'il avait remarqué cela. Il se contenta d'un signe de tête reconnaissant envers la soeur de l'aristocra de lui huitième famille.

– Ça mérite réflexion. Comme vous le savez, il nous faut d’abord consulter le Conseil des Familles dans son ensemble. Pour la part, je ne suis pas défavorable à une certaine coopération… Mais il nous reste des points à vérifier, même si l’Empire n’est pas officiellement lié à ce projet. La parole seule de votre Empereur est loin de suffire.

"Cette discussion informelle n'a, en effet, que pour but de vous montrer les avantages que nous aurons à travailler ensemble, Aristocra Thrans. Je ne m'attend à aucun engagement de votre part pour le moment."

– En ce qui concerne les soucis causés par la Force, il nous faut retrouver les deux enfants, ainsi, nous en saurons déjà un peu plus.

Parcks et Pellaon durent se demander de qui parlait Formbi. Ils savaient, se doutaient, que la chiss recherchées pour son évasion du palais impérial, un acte difficile à encaisser pour l'Empire, avec l'aide d'un groupe de jedi était jeune mais qui pouvait être l'autre ? Il fallait espérer qu'il n'était pas dans la principal demeure de l'empereur car cela faisait tout de même deux fois, en quelques mois à peine, que la sécurité de ce lieux était mise à mal par les jedi ! Ils y avaient certes perdu Obi-Wan Kenobi la première fois mais le fait qu'ils aient pu y revenir, en nombre, et en repartir sans mal, allant jusqu'à troubler les diplomates et politiciens n'était pas une bonne image pour la puissance impérialo-sith.

– Learel’ari’nuruodo également, si elle accepte de revenir. Pour Nuru, je commence à me demander s’il n’a pas peur de rentrer…

"Learel'Ari'Nuruode et le jeune Nuru sont très probablement très impliqués dans les actions de l'ordre jedi. Même s'ils revenaient dans l'Ascendance Chiss, ce ne sera jamais que temporaire."

Tout du moins, c'était l'estimation que le grand amiral en avait. cela faisait un moment que Nuru avait quitté Lothal, avec la complicité de Soontir Fell. Il avait du, fort probablement, retrouver l'ordre jedi et reprendre contact avec Larin. S'il avait souhaité revenir au sein de son peuple, cela aurait déjà été fait.

– Très bien, nous parlerons de tout cela avec les autres Familles. Je verrai également cela avec les amiraux de la Flotte de Défense. Certains voudront sans doute vous rencontrer pour en parler en personne, amiral. Combien de temps comptez-vous rester sur Nirauan ?

"Cela dépendra des ordres que je pourrais recevoir, des menaces que je pourrais identifier et aller neutraliser. Sachez que, si je dois m'absenter, j'ai toute confiance dans les commandants Parcks et Vanto pour parler en mon nom."

Le premier allait être l'officier commandant de la future base du grand amiral et aurait donc à traiter énormément avec des chiss à l'avenir. Eli l'ignorait mais le grand amiral avait aussi des projets pour lui. Il estimait qu'il serait bientôt l'heure de lui en dévoiler plus. Et s'il ne citait pas Pellaeon, c'était parce que ce dernier serait à ses côtés, tout simplement.

"Chacun saura ou envoyer un message si ma présence est requise. Si vous n'avez plus de question, à défaut de pouvoir vous faire visiter nos installations, je peux vous proposer de découvrir le Chimaera."

C'était, après tout, un destroyer impérial mark II, le plus imposant vaisseau de guerre jamais construit. L'empire en avait un bon nombre, même si cela restait minoritaire encore. Toutefois, Thrawn le savait, l'empire construisait des bâtiments encore plus imposant, chose qu'il trouvait aussi déraisonnable que l'Etoile Noire. C'était dans la mentalité des sith, diriger par la peur et à l'aide de symbole fort. Les super-destroyer et l'étoile noire étaient ce genre de symbole donc ils estimaient avoir besoin mais même ceux-là, le grand amiral estimait qu'ils les utilisaient fort mal.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schtroumph grognon
avatar
Messages : 61
Espèce : Chiss
Âge rp : 71 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Dim 24 Juin - 18:07

– Learel’ari’nuruodo également, si elle accepte de revenir. Pour Nuru, je commence à me demander s’il n’a pas peur de rentrer…

– Learel'Ari'Nuruodo et le jeune Nuru sont très probablement très impliqués dans les actions de l'ordre jedi. Même s'ils revenaient dans l'Ascendance Chiss, ce ne sera jamais que temporaire.


Temporaire ou non, il leur fallait de toute façon un contact avec l’Ordre Jedi, puis, par la suite, une relation à plus long terme se dessinait… Enfin, rien n’était encore sûr. Formbi retint un énième soupir, les coudes contre la table et les mains serrées l’une contre l’autre, près de son menton, le regard plissé. Les Jedis, la Force, cette base, les failles et il ne savait quoi ensuite… C’était épuisant, tout s’enchaînait en peu de temps, leur isolationnisme se retrouvait fissuré et cela l’agaçait. Thrawn aussi l’agaçait. Le voir comme ça, juste en face de lui, lui portait sur les nerfs, sa seule présence y suffisait ! Si Formbi lui accordait maintenant que certaines de ses idées étaient loin d’être mauvaises, il ne pouvait néanmoins pas supporter cet homme. La rancune était trop forte, il ne parvenait pas à s’en débarrasser, quand bien même il avait vraiment essayé. Sincèrement, en plus, conscient que la rancune à ce point était idiote.

– Très bien, nous parlerons de tout cela avec les autres Familles. Je verrai également cela avec les amiraux de la Flotte de Défense. Certains voudront sans doute vous rencontrer pour en parler en personne, amiral. Combien de temps comptez-vous rester sur Nirauan ?

– Cela dépendra des ordres que je pourrais recevoir, des menaces que je pourrais identifier et aller neutraliser. Sachez que, si je dois m'absenter, j'ai toute confiance dans les commandants Parck et Vanto pour parler en mon nom.


Le regard de l’Aristocra glissa un instant sur le commandant désigné, un humain entre deux âges, selon ce qu’il affichait, l’air sérieux quoi qu’assez en retrait, puis sur le second, que Veeren avait ramené. Ce dernier était plus jeune, par contre, il avait quoi… trente ans ? Une fois de plus, Formbi s’efforça de mettre de côté ses a-prioris et sa xénophobie, très marquée chez lui, pour ne voir que les faits, que les compétences des deux humains désignés. Difficile… Il échangea un nouveau et bref regard avec sa petite sœur, entrouvrant la bouche puis le refermant, en renonçant à lui faire part de ce qui lui traversait l’esprit. Elle semblait déjà contente à ce qu’une alliance possible puisse se faire entre les deux peuples… Comment faisait-elle pour voir le monde avec autant d’optimisme ? Ça le dépassait.

– Chacun saura ou envoyer un message si ma présence est requise. Si vous n'avez plus de question, à défaut de pouvoir vous faire visiter nos installations, je peux vous proposer de découvrir le Chimaera.

Formbi serait bien parti tout de suite, préférant ne pas voir la tête de cet amiral plus longtemps que nécessaire, mais comprit très vite que ça n’allait pas être à l’ordre du jour, en voyant les autres. Grumph… Il ne dit rien, se contenant assez bien pour une fois, puis suivit le mouvement en affichant un air parfaitement neutre. Les ingénieurs en armement et vaisseaux de guerre, dans cet Empire, avaient des visions très particulières des choses… L’armée monstrueuse et tueuse de planètes qu’avait mentionné Veeren n’était qu’un exemple parmi d’autre, ce genre de vaisseaux en était un autre. Ils voyaient régulièrement ces salamandres anti-force un peu partout, dans les couloirs. Il les observa avec un peu plus d’attention, cette fois-ci, laissant entrevoir une part de curiosité. Penser à ça et aux Jedis lui ramena un autre point en tête, alors qu’il tournait la tête vers Veeren.

– Si des sensitifs reviennent ainsi, le Jedi Fou du Vol vers l’Infini le pourrait également. Lui ou la jeune femme, Jinzler. Avez-vous entendue des échos, sur le sujet ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Dim 24 Juin - 18:52

– Cela dépendra des ordres que je pourrais recevoir, des menaces que je pourrais identifier et aller neutraliser. Sachez que, si je dois m'absenter, j'ai toute confiance dans les commandants Parck et Vanto pour parler en mon nom. Chacun saura ou envoyer un message si ma présence est requise. Si vous n'avez plus de question, à défaut de pouvoir vous faire visiter nos installations, je peux vous proposer de découvrir le Chimaera.

Pour sa part, c’était bon, du moins pour le moment. D’autres questions viendront sans doute plus tard, lorsqu’ils discuteront de tout cela avec le reste du Conseil, Veeren comptait également faire un point avec les principaux amiraux et généraux de la Flotte de Défense. Cette semaine, ça devrait aller, il y avait juste un problème à régler, tout d’abord, aux frontières, puis ils passeront sur le cas de cette base. Ils suivirent ensuite l’amiral et ses hommes à l’extérieur de la salle, dans le vaisseau. Et dire qu’à l’époque, leur Empereur avait pu endormir sa méfiance, le manque d’expérience était bien malheureux, dans ce genre d’opérations. Si une telle entrevue se répétait, ce serait bien différent, elle regrettait encore de n’avoir pas vu bon nombre de détails ou n’avoir pas prêté assez attention. Ils parlaient peu, lorsque Formbi se tourna tout à coup à moitié vers elle, tout en marchant.

– Si des sensitifs reviennent ainsi, le Jedi Fou du Vol vers l’Infini le pourrait également. Lui ou la jeune femme, Jinzler. Avez-vous entendue des échos, sur le sujet ?

– Non, pas vraiment. Si Jinzler revient, elle souhaitera sans doute retourner au vaisseau ou découvrir s’il y a eu des survivants. Je voudrai aussi découvrir, pour ma part, comment Thrass et elle sont morts. Même si ce vaisseau n’était pas prévu pour se poser, ils auraient pu le faire s’écraser sans se faire tuer. Quelque chose a mal tourné.

Il n’y avait aucune doute que les deux étaient morts, sinon ils auraient pu recontacter l’Ascendance et envoyer leurs coordonnées, leur localisation, on aurait réussi à les retrouver. Mais ici, toutes les équipes de recherches étaient rentrées bredouilles, il n’y avait rien, pas une seule trace. Thrans, qui était juste derrière eux, ajouta d’une voix calme que si survivants il y avait, ils s’étaient sûrement établis dans une petite colonie, qu’il n’y avait donc rien encore de très urgent à leur propos. Exact, il n’en restait pas moins que cette affaire non résolue continuait de projeter une certaine ombre. Elle laissa échapper un très léger soupir, se demandant encore pourquoi l’Administrateur avait décidé de partir avec la Jedi Jinzler, dans cette affaire. Rien ne l’y avait obligé, il s’agissait d’une affaire des humains, de leur République. Brillant résultat, cette histoire…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 363
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   Sam 14 Juil - 21:36

– Si des sensitifs reviennent ainsi, le Jedi Fou du Vol vers l’Infini le pourrait également. Lui ou la jeune femme, Jinzler. Avez-vous entendue des échos, sur le sujet ?

Bien sur, le grand amiral se doutait que cela était possible. C'était d'ailleurs à cause de ce souvenir qu'il avait fait venir autant d'ysalamiri sur le Chimaera. D'ailleurs, il envisageait d'en faire venir dans sa future base. On ne sait jamais si cela sera utile ou pas mais dans un univers où des jedi apparaissent du futur et peuvent donc connaître cette base, il valait mieux prendre toute sorte de précaution.

– Non, pas vraiment. Si Jinzler revient, elle souhaitera sans doute retourner au vaisseau ou découvrir s’il y a eu des survivants. Je voudrai aussi découvrir, pour ma part, comment Thrass et elle sont morts. Même si ce vaisseau n’était pas prévu pour se poser, ils auraient pu le faire s’écraser sans se faire tuer. Quelque chose a mal tourné.

"J'ai déjà croisé la jedi Jinzler. Elle ignore où exactement mais il semblerait que le Vol vers l'Infini se soit écrasé sur une planète, lui coûtant la vie ainsi que celle de mon frère."

Pas besoin d'en dire plus car il ne savait pas trop ce que pourrait penser le conseil en apprenant que des colons humains se trouvent sur un monde probablement situé dans une zone revendiquée par l'Ascendance. De plus, il ignorait la localisation de ce monde. Tout le reste n'était que spéculation : l'Ascendance les découvrira bien tôt ou tard.

Il attendit de voir si ses invités avaient d'autres sujets de conversation avant de débuter la visite du destroyer stellaire de type Imperial II, le plus puissant vaisseau existant pour le moment dans cette galaxie.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est pourtant pas la crémaillère encore ! [PV délégation chiss]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Planification de la crémaillère de maison de confrérie
» Pendaison de crémaillère. Joie. [PV Clyde] [Terminé]
» On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |
» Merci à toutes et tous(rapport à ma crémaillère)!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Ascendance Chiss :: Nirauan-
Sauter vers: