Partagez
 

 Révélation ! La réalité des origines.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Infos fermées
MessageSujet: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptySam 16 Juin - 14:54

Révélation !

La réalité des origines.


La solitude est le miroir de la conscience





Cela faisait quelques semaines que le traité d'Ondéron avec l'Empire avait été signé. Et pour l'instant les deux camps le respectaient. J'ai bien sûr depuis entreprit différentes choses. Et l'une d'entre elle était cette tâche de naissance que j'avais au cou, en dessous de mon oreille droite. Bien qu'il ne s’agisse de là qu'une simple tâche de naissance, pour une raison que j'ignorais, cela me préoccupait intérieurement. Un peu comme si cette tâche m'était maudite finalement. De cela, j'avais demandé à mon médecin de mes armées de l'aide, tout en précisant que cela devait rester confidentiel. Acceptant, il étudia ma tâche, faisant également des prélèvements adn, tout en étudiant l'histoire de la famille royale des Kira. A la suite de quoi, je pouvais vaguer à mes occupations du fait que les recherches pourraient aussi bien prendre une heure, comme elles pourraient prendre deux ou plusieurs semaines.

M'occupant de différentes affaires officielles importantes, presque une semaine passa avant que j'eus de nouveau des nouvelles du médecin de mes armées. J'étais donc retournée au palais impérial pour avoir cette entrevue privée avec lui. Dans la salle du trône, assise sur mon trône, j'ordonnais à tous de sortir y compris à Leedra et Gaën, ordonnant bien sûr que nul ne nous dérange. Une fois seule avec lui, je vis qu'il était hésitant à me révéler ses découvertes. Ce qui bien sûr me faisait craindre le pire. Lui disant qu'il pouvait parler sans craindre la moindre conséquence peu importe les découvertes, il se mit donc à parler.

Révélation ! La réalité des origines. Id_che10 - "Ma Reine, je crains ne pas vous apporter de nouvelles souhaitées. J'ai longuement fait des recherches sur l'Adn de votre tâche, il s'agit bien d'une tâche de naissance, mais malheureusement aucun membre de votre famille n'a porté une telle tâche. Et je suis pourtant remonté jusqu'au règne de votre ancêtre la Reine Talia. Mais je ne désespère pas de trouver ma Reine, et avec votre permission, je souhaite continuer les recherches."

Révélation ! La réalité des origines. Id_lau11 - "Je vois, je vous remercie de ces informations. Et oui je vous autorise à continuer vos recherches à ce sujet. mais encore une fois je vous demande de rester discret à ce sujet !"

Sur quoi, je le congédiai. Mais envers lui j'avais commis une erreur, ne pas avoir fait de recherches sur son passé. Avant d'entrer à mon service, il travaillait pour l'Empire. Et çà jusqu'à maintenant je l'ignorais aussi. Ce que j'ignorais aussi c'est qu'il ne m'avait pas tout dit. Il savait ce que signifiait cette tâche, car il l'avait déjà vu par le passé. Il avait fait des recherches sur mon passé, et avait découvert qu'une femme avait donné naissance à un enfant avant de l’abandonner il y a cela trente ans. Et que cette enfant n'était d'autre que moi. Il savait que je n'étais pas une descendante de la famille royale des Kira. Contrairement à mon défunt frère, que je croyais mort, qui lui était le véritable héritier du trône. Mais une fois encore, j'ignorais toutes ces informations. Tout comme le fait que le médecin, vint à entrer en contact avec une certaine personne de l'Empire pour lui révéler toutes ces informations à mon sujet. Un contact qui n'était autre que le Grand Moff Tarkin de l'Empire.

Et arriva ce qui arriva. Quelques jours après seulement, un émissaire de l'Empire venant de l'ambassade impériale d'Iziz vint me trouver. Ce dernier m'informa que je devais me rendre le plus rapidement possible à Coruscant. Qu'un certain Wilhuff Tarkin voulait s'entretenir avec moi. Le Grand Moff Tarkin en personne ?! Mes yeux, mon regard exprimèrent la surprise la plus totale. La seule pensée qui me vint à l'esprit, c'est que l'Empire voulait qu'Ondéron prête allégeance à l'Empire. Mais il n'en sera rien. Un traité avait été signé et même les piliers de l'Empire ne pourraient prendre le risque de le rompre. Leur réputation dans la galaxie n'en serait que plus désastreuse. Je remerciais le soldat impériale, lui disant d'avertir l'ambassade que je me rendrais à Coruscant avec mon vaisseau-amiral. Le vaisseau de Wrath et mes deux croiseurs lourds resteront en orbite d'Ondéron en tant que flotte ondérienne. Je vins à convoquer mes lieutenants. Leedra allait m'accompagner. Je vins à nommer Gaën régent d'Ondéron à ma place durant mon absence. Quant à Wrath, je lui avais demandé d'aider au mieux Gaën à protéger Ondéron en cas d'un quelconque soucis. Avec Leedra, je partie rejoindre le Dracarys, où se trouvait mon Amiral, l'Amiral Yarrow. Lui expliquant nous partîmes donc pour Coruscant.

Un certain temps passa, et le Dracarys finit par sortir de l'hyperespace, devant Coruscant. La capitale impériale. je n'étais vraiment pas enjouée d'être ici et encore moins de m'y rendre, mais je devais le faire. L'Amiral Yarrow resta à bord du Dracarys. Leedra continua de m'accompagner. Une fois pied à terre, des soldats impériaux m'accompagnèrent jusqu'au quartier personnel de Tarkin. Leedra eut pour consigne de rester en dehors, les soldats m'annonçant alors à leur supérieur. J'entendis alors une voix me disant d'entrer. Entrant, les portes se refermèrent derrière moi, et je le vis, le Grand Moff Tarkin. Si un jour on m'aurait que je me retrouverais en face de lui ainsi, je ne l'aurais jamais cru. C'est alors que je pris la parole.

Révélation ! La réalité des origines. Id_lau11 - "Bonjour Grand Moff Tarkin. Bien qu'à ma grande surprise d'apprendre qu'une personne aussi distingué que vous voulait s'entreprendre avec moi, j'ai fais aussi vite que possible."

Je me tenais là devant lui, attendant de voir et surtout d'entendre ce qu'il avait à me dire. Je connaissais cet homme de réputation, je devrais être intimidée, ou même émettre une certaine once de peur. Mais mon attitude fut exactement la même lorsque je m'étais rendu sur le vaisseau de l'Amiral Thrawn où tous ces soldats m'avaient mit en joug avec leurs armes. Une fois encore, je semblais aimer cette situation, et au fond de moi-même j'étais horrifiée d'être ainsi et surtout ce semblant d'aimer un tel sentiment.

Code by Joy


Dernière édition par Laura Kira le Mer 27 Juin - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Wilhuff Tarkin
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptyMar 19 Juin - 16:43

Si l’Empereur avait écouté les mises en garde avant que les drames n’arrivent… Tarkin soupira longuement, dans le silence de son bureau, en regardant les données affichées sur son écran. C’était bien tard, à présent, et connaissant un peu le dingue à l’origine de cette affaire, il y avait toutes les chances au monde pour que cette « petite épidémie » dégénère vite en pandémie. D’ici un mois… Voire moins… Laissant de côté le rapport, il ouvrit une carte des routes tenues actuellement par l’Empire dans l’Espace Sauvage et la Bordure Extérieure, avant de se remettre au travail. Installer un maillage dans cette région était une mission impossible et il n’en était que trop conscient. Néanmoins, il existait une multitude de freiner ce genre de maladies, par des moyens sanitaires mais aussi plus politiques… Restait à voir si cela suffira, sachant qu’on parlait là d’une maladie créée dans un laboratoires par les bons soins d’un Sith ayant de sérieux troubles mentaux et amoureux des poisons. Voilà qui allait retarder les plans de tout un chacun avec force. Beaucoup de travail en perspective et beaucoup d’ennuis supplémentaires. Il commença par poser des convocations à chacun des gouverneurs des planètes contrôlées par l’Empire, dans la Bordure Intérieure, tout en refroidissant très vite les ardeurs de ceux osant émettre le plus petit soupçon de protestation ou manque de coopération.

De longues heures plus tard, il fut interrompu dans le fil de son travail par un appel cette fois plus personnel. La ligne privée de sa femme, Thalassa, qui le contactait depuis Eriadu. Le salut qu’elle fit, lorsqu’il prit la communication, fut assez raide et il n’était pas difficile de comprendre pourquoi. Le message que lui avait adressé Wilhuff la veille avait été du genre… glaçant. Non pas en colère, ce n’était pas le genre d’affaire qui suffisait à l’énerver, bien loin de là, en revanche, il voulait des explications. Jusqu’alors, l’affaire avait toujours été très claire. Lui et Thalassa ne s’étaient mariés que pour une affaire de politique et de pouvoir, par arrangement mutuel qui n’avait jamais laissé place au moindre soupçon ni aux tergiversions, jamais il n’avait fait semblant de l’aimer ou de lui montrer de l’affection, pas plus qu’elle. Ils avaient ainsi eu, un an après leur mariage, un enfant, un garçon, nommé Garoche, qui avait lui aussi servi dans l’armée. Avant de mourir lorsque l’Empire était arrivé sur le devant de la scène. Et voilà tout. En famille proche, il avait également un frère et une nièce mais ne les voyait presque jamais. Or, voilà qu’un élément nouveau venait s’ajouter à cette liste serrée, un élément surgi de nulle part, dont il se serait pourtant bien passé.

– Je n’avais pas le choix, attaqua directement sa femme dans l’intercom.

Il n’avait pas affiché l’image holographique mais pouvait deviner quelle expression elle affichait. Le dédain, le mépris, l’ennui, la volonté d’en finir vite. S’ils partageaient aujourd’hui la même insensibilité, ça n’avait pas toujours été le cas. Autrefois, Wilhuff ne portait pas la même haine envers le monde, cette dernière ne s’était véritablement développée qu’après la mort de Garoche. Telle un cancer en dormance dans son esprit, la douleur de perdre son enfant avait fait enfler sa haine et sa froideur, en étouffant au passage l’empathie et ce qui pouvait aller avec, étouffant la moindre velléité de pitié ou de compassion. Des émotions si bien détruites qu’il ne les retrouvera jamais et estimait ne pas s’en porter plus mal. Thalassa avait poursuivi en disant qu’à cette époque, leur fils venait juste d’entrer à l’académie militaire comme cadet, il avait dix ans à peine mais elle n’avait plus à se préoccuper de lui. Ayant des projets, elle avait très mal pris l’annonce d’une seconde grossesse, un bébé n’aurait fait que la freiner et l’empêcher de se soucier de ses propres plans. C’était pour cela que lorsque l’enfant était né, une fille cette fois, elle avait décidé de l’abandonner. Personne n’avait jamais rien su pour cette seconde grossesse. Elle n’avait pas même donné un prénom au bébé, laissant ce soin à ceux l’ayant récupéré.

– Je vois, répondit tranquillement le Grand Moff. Nous avions déjà un fils, j’imagine qu’un second enfant était bien trop superflu et compliqué à gérer. Avec pour résultat une fille n’ayant reçu aucune véritable formation, ni politique, ni militaire, au point de se laisser piéger par des alliances anxiogènes.

– Quelle importance, de toute manière ? Que cette fille soit vivante ou morte, cela ne change rien.

– Peut-être.


Il ne poussa pas la conversation plus loin, ayant obtenu l’explication qu’il désirait. C’est en silence qu’il reprit son travail, une petite partie de son esprit revenant flotter dans les souvenirs qu’il gardait de son fils. Étrangement, beaucoup étaient flous, lointains, effacés par une brume de peine et de colère, une colère par cette mort très brusque, cependant, il se souvenait très exactement de la naissance de cet enfant. C’était assez simple, dans cette galaxie, il n’aimait que deux personnes, en tout et pour tout. Natasi, bien entendu, qu’il aimait sincèrement et plus que tout, et ce fils disparu depuis dix-neuf ans. L’annonce d’une fille se rajoutant au tableau était presque incohérent, dérangeant. Très bien, il allait bientôt s’occuper de ça. Il poursuivit son travail encore un temps avant qu’on ne vienne l’avertir que la jeune femme était arrivée. Elle fut escortée jusqu’à son bureau, venue visiblement avec des gardes du corps. Il n’avait même pas demandé à sa femme pourquoi Onderon, supposant qu’elle s’était contentée de prendre la première planète possible pour y laisser le bébé, l’y oubliant aussitôt. Un détail n’ayant pas d’importance. Physiquement, cette femme ne ressemblait en rien à aucun des membres de sa famille, sauf, peut-être à sa nièce, encore une adolescente aujourd’hui.

– Bonjour Grand Moff Tarkin. Bien qu'à ma grande surprise d'apprendre qu'une personne aussi distinguée que vous voulait s'entreprendre avec moi, j'ai fais aussi vite que possible.

– Asseyez-vous.


Il s’était contenté d’un bref signe de tête lorsqu’elle l’avait salué, lui indiquant ensuite d’un geste de la main le siège face à son bureau. Même face à un enfant, bien en vie, face à lui, Tarkin ne comprenait toujours pas quelles émotions avaient saisi Vador avec ses propres rejetons, avant qu’il ne trahisse. Sans doute parce que cette enfant-là, il ne l’avait pas vu naître, ne l’avait jamais tenu dans ses bras, ne l’avait jamais vu grandir, ignorait même son existence avant peu de temps. Si Garoche lui revenait en vie, oui, ce serait bien différent… Il n’avait plus repensé à son fils depuis presque vingt ans, maintenant, laissant les morts là où ils étaient car il estimait inutile et idiot de pleurer sur le passé. Ce n’était qu’aujourd’hui que tout lui revenait.

– Les remous ont donc cessé, sur votre petite planète. Officiellement, du moins. Vous avez eu une certaine chance. Venons-en directement aux faits et au but de cet entretien. Encore une fois, vous montrez bien mal choisir autant vos subordonnés que vos alliés. Ne songez-vous donc jamais à faire des recherches sur les personnes qui vous entourent ?

_________________
Révélation ! La réalité des origines. 50a3c15d-3627-4c59-87f4-db2843dfc5f8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptyMer 27 Juin - 21:04

Révélation !

La réalité des origines.


La solitude est le miroir de la conscience





Le Grand Moff Tarkin se contenta d'un simple signe de tête, me disant par la suite de m'assoir. Je me demandais vraiment ce que Tarkin en personne voulait bien me dire. J'avais beau réfléchir à différentes situations, mais au final très peu semblaient adaptables à la situation actuelle. En fait je n'en voyais qu'une, celle de me convaincre de rejoindre l'Empire. Il est vrai qu'il a la réputation de faire plier n'importe quelle volonté grâce à ses méthodes peu perplexes. Si Ondéron avait une seule once de temps représenté la moindre menace pour l'Empire, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Et une personnalité telle que Tarkin ne perdrait pas de temps avec moi. Peu de temps après m'être assise, un léger sentiment inexplicable m'envahit. Je savais qui était Tarkin et il n'était pas recommandé de se trouver en sa présence. Mais une partie de moi était calme et sereine comme si mon subconscient me disait qu'il n'y avait aucun danger. Je regardais Tarkin droit dans les yeux, attendant qu'il ne prenne la parole et qu'il m'explique pourquoi il m'avait convoqué.

Révélation ! La réalité des origines. Id_tar10 - "Les remous ont donc cessé, sur votre petite planète. Officiellement, du moins. Vous avez eu une certaine chance. Venons-en directement aux faits et au but de cet entretien. Encore une fois, vous montrez bien mal choisir autant vos subordonnés que vos alliés. Ne songez-vous donc jamais à faire des recherches sur les personnes qui vous entourent ?"

Haussant un sourcil de légère surprise, je compris qu'il s'agissait de çà. Oui, je n'étais reine que depuis un peu plus de cinq ans maintenant et je savais qu'il me fallait acquérir encore bon nombre d’expérience. Mais pourquoi Tarkin s'occupait-il à me parler de çà ? Je choisissais mal mes subordonnés et mes alliés ? De mes alliés, le Grand Moff voulait très certainement parler du Général Wrath. Oui, de ses actions passées, le Général Wrath ne méritait pas une auréole au dessus de la tête. Mais j'avais mes propres raisons de l'avoir rallié à mes forces. J'ai agis en tant qu'allié et il m'était impossible de trahir un allié. Mais il avait la force et l'expérience de la guerre. Son seul défaut était d'agir sans réfléchir. Allié ensemble, j'étais un peu comme l'esprit, et lui la force. Et il y avait une chose que j'avais apprise depuis mon accès au trône, la force n'était rien sans un esprit bien préparé. Et puis la Confédération était l'une des trois forces majeures de la galaxie à ce moment. M'allier à l'Empire ? Impossible, au final tous les empires quels qu'ils soient sont pareils, l'histoire d'Ondéron l'avait démontré plus d'une fois. La Rébellion ? A mes yeux je ne pouvais pas encore leur faire confiance. Peut-être que si la République était encore là, je me serais allié à eux sans la moindre hésitation, mais les rebelles n'étaient pas la République. Il ne restait que la Confédération.

Quant à mes subordonnés, je n'en voyais que quatre. David Larek, un ex-colonel de la Rébellion. Ces derniers après nous avoir manipulé et trahit, David et ses hommes avaient désertés l'armée pour nous venir en aide et tenir leur promesse. Quelle preuve de bon foie fallait-il encore qu'il me donne ? Et c'était avant tout grâce à eux que nous avions réussi à renverser l'ancien tyran et dictateur qui gouvernait Ondéron par le passé. Ensuite, il y avait Gaën Nivix. Leader de la résistance au temps de l'ancien tyran. Il m'avait prouvé plus d'une fois sa loyauté. Il y avait aussi Leedra Payne, capitaine de ma garde personnelle. Elle était autrefois le garde du corps de l'ancien tyran et sa seule volonté était de protéger le leader d'Ondéron, et j’étais aujourd’hui le leader de Ondéron. Tout comme Gaën, elle me prouva aussi sa loyauté plus d'une fois et m'avait aussi sauvé la vie plus d'une fois. Et enfin il y avait Liran Yarrow, l'Amiral de ma flotte. Il était venu à moi proposant ses services, et d’entré de jeux, il m'avait tout raconté à son sujet. Qu'il avait été à la fois un stratège au sein de la République, puis au sein de l'Empire. Avant ma première grande guerre, c'est à dire la bataille d'Alderaan, ma flotte avait déjà affronté divers forces ennemies comme des pirates ou contrebandiers. Toutes mes victoires lui ont été dues. Ces quatre là étaient les seuls que je considérais comme mes subordonnés et j'avais toute confiance en eux. Alors pourquoi Tarkin disait-il que je n'avais jamais songé à faire des recherches sur les personnes qui m'entourent ? Fixant toujours le Grand Moff du regard, je m'apprêtais à lui répondre.

Révélation ! La réalité des origines. Id_lau11 - "Concernant mes alliés et je suis sûre que vous faite allusion au Général Wrath, j'ai mes propres raisons d'avoir agit ainsi. Si ce dernier devait me trahir de quelques façons que se soient, et s'il devait rater son coup, je vous assure qu'il aura alors entreprit sa dernière erreur. Quant à mes subordonnés, ils m'aident en cas de crise, de conflits. Peu importe comment la situation peut évoluer, en bien comme en mal, ils ont toujours été présents pour moi. Je n'ai pas à remettre en cause leur dévouement à mon égard. Mais vous semblez détenir une information que je semble ignorer. Peut-être pourriez-vous m'éclairer l'obscurité qui me fait face ?"

Code by Joy
" />" />
Revenir en haut Aller en bas

Wilhuff Tarkin
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptyDim 1 Juil - 14:12

– Concernant mes alliés et je suis sûre que vous faite allusion au Général Wrath, j'ai mes propres raisons d'avoir agit ainsi. Si ce dernier devait me trahir de quelques façons que ce soit, et s'il devait rater son coup, je vous assure qu'il aura alors entreprit sa dernière erreur. Quant à mes subordonnés, ils m'aident en cas de crise, de conflits. Peu importe comment la situation peut évoluer, en bien comme en mal, ils ont toujours été présents pour moi. Je n'ai pas à remettre en cause leur dévouement à mon égard. Mais vous semblez détenir une information que je semble ignorer. Peut-être pourriez-vous m'éclairer l'obscurité qui me fait face ?

– Affirmer être sûr d’un fait lorsqu’on ne possède pas toutes les cartes en main est un jeu dangereux. Non, je ne vous parle pas de ce général auto-nommé, ni des forces qu’il s’efforce de recréer dans l’Espace Sauvage.


Il était bien dommage que ce « général » n’ait pas étudié la Guerre des Clones avec une attention plus accrue, alors même qu’il avait dans ces rangs un ancien combattant de cette époque. Il était fou de voir le nombre d’erreurs politiques accumulées ces derniers temps, autant par la Confédération que par Ondéron, avant et après ce traité qui ne voulait déjà rien dire, puisque Ondéron le bafouait allègrement. Ah, décidément, l’amiral Thrawn souffrait de bien trop de clémence envers ses ennemis… Et Tarkin, de son côté, souffrait de ne pas en avoir assez. Un sourire maigre effleura ses lèvres, tandis qu’il songeait à cela, conscient d’avoir des méthodes qui en feraient frémir plus d’un, sans en éprouver de remords. Il fallait que ce soit fait. Aucun regret n’était à avoir, aucun remord, aucune compassion pour un ennemi. Exactement comme sur Manaan, il n’avait pas frémit en ordonnant de tirer, peu importe que cela ait coûté la vie de milliards d’individus. Quant à cette femme, elle ne voyait visiblement pas de qui il parlait, son champ de vision persistait à se restreindre aux subordonnés les plus proches, mettant de côté la vision bien plus large nécessaire à n’importe quel dirigeant.

– Qu’importe que vous ne puissiez encore rien voir, pour le moment. Même si avoir d’aussi importantes lacunes politiques et militaires est bien grave, en temps de guerre, la jeunesse n’excuse pas tout. La plus jeune reine que j’avais rencontré était montée sur le trône à quatorze ans, libérant sa planète dans une action bien menée, puis devenue, beaucoup plus tard et malgré elle, un des éléments déclencheurs de beaucoup de chaos dans cette galaxie… Vous contenter d’étudier l’Histoire de votre planète est une erreur. Enfin soit, là n’est pas le sujet.

Il sortit une petite carte pliée en deux de sa poche, dans sa veste d’uniforme, qu’il déplia avant de la poser à plat sur le bureau, entre la jeune femme et lui-même. Elle représentait la tâche de naissance qu’elle portait, bien nette, tâche noire sur le papier épais et blanc.

– Commencez donc à réfléchir, à présent. Rassemblez les informations déjà acquises et ce qui a suivi. Pourquoi vous avoir fait venir ici ?

_________________
Révélation ! La réalité des origines. 50a3c15d-3627-4c59-87f4-db2843dfc5f8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptySam 21 Juil - 17:57

Révélation !

La réalité des origines.


La solitude est le miroir de la conscience





J'avais beau chercher le pourquoi du comment de cette entrevue avec le Grand Moff Tarkin, mais je ne voyais pas pourquoi il voulait me voir. Mais il avait une raison, jamais il ne m'aurait demandé de venir si ce n'était pas important. Même si j'avais le titre de reine, je n'étais pas assez importante, je n'avais pas assez de prestige pour expliquer ma raison d'être ici. Suite à mes dires, Tarkin affirma qu'il ne parlait pas de Wrath, ni ceux qui composaient mon entourage personnel. Mon regard ne lâcha pas celui de mon hôte, mais j'étais curieuse d'un certain sens de savoir le tout, même si au fond de moi une once d'inquiétude s'installa en moi. Je le vis sourire légèrement, semblant être amusé de mon ignorance. Son attitude commençait à m'exaspérer, mais j'essayais de rester calme et sereine.

Révélation ! La réalité des origines. Id_tar10 - "Qu’importe que vous ne puissiez encore rien voir, pour le moment. Même si avoir d’aussi importantes lacunes politiques et militaires est bien grave, en temps de guerre, la jeunesse n’excuse pas tout. La plus jeune reine que j’avais rencontré était montée sur le trône à quatorze ans, libérant sa planète dans une action bien menée, puis devenue, beaucoup plus tard et malgré elle, un des éléments déclencheurs de beaucoup de chaos dans cette galaxie… Vous contenter d’étudier l’Histoire de votre planète est une erreur. Enfin soit, là n’est pas le sujet."

Même si ce n'était pas le sujet, il est vrai que mes connaissances n'allaient que très rarement au delà d'Ondéron. Était-ce une erreur ou même une faiblesse de ma part ? Peut-être qui sait. mais depuis quelques temps, je voyais que quelque chose changeait en moi. bref, quoi qu'il en soit, je repris mon attention sur Tarkin. Je le vis alors sortir de sa poche une petite carte qu'il déplier et mit sur la table. Mon regard se porta sur la carte et j'haussais instantanément un regard de surprise. Il s'agissait de la même tâche de naissance que j'avais sur le côté droit de mon cou. Sans m'en rendre compte ma main vint se poser à l'emplacement de ma tâche. Puis j'entendis Tarkin me dire de réfléchir, de rassembler les informations que j'avais déjà et de lier le tout à ma présence ici. Une seule personne était au courant de cette tâche de naissance, une personne qui n'était certes pas dans mon entourage, mais que je faisais confiance. Je comprenais maintenant les mots de Tarkin à mon encontre, le fait de na pas avoir fait de recherche sur mon entourage. Il ne parlait ni de Wrath, ni de mes subordonnés, mais du médecin en chef de mon armée.

[Jet de des réussite ou échec pour savoir si Laura comprend le lien qui l'unit à Tarkin -> Réussite]

Ce misérable traitre m'avait trahit, il n'était qu'un espion de l'Empire depuis le début. Si çà se trouve il n'était pas le seul. Cela pouvait-il expliquer mes nombreux échecs fassent à l'Empire. Mais pourquoi avoir envoyé ces informations à Tarkin ? Le médecin de mes armées m'avait dit qu'aucun membre de ma famille, de la famille Kira n'avait eut cette tâche de naissance. Aucun membre et pourtant ces informations eurent fini par arriver dans les mains de Tarkin. De .. Tarkin .. ?? Non impossible !! Cette impression qui était entrain de s'emparer de moi. J'en vins à trembloter quelques secondes. Si ce rat de traitre avait donné ces informations à Tarkin, cela ne pouvait dire qu'une chose. Mon regard se tourna de nouveau vers celui ... de mon géniteur ?! J'espérais de tout cœur que mes pensées n'étaient que pures imaginations de ma part.

Révélation ! La réalité des origines. Id_lau11 - ".. Vous ... non c'est impossible .."

Je ne voulais pas croire à cette pensée, et dans quelques secondes, la réaction de Tarkin, ce qu'il allait me dire, allait me révéler si tout cela serait vrai ou faux.

Code by Joy
" />" />
Revenir en haut Aller en bas

Wilhuff Tarkin
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptyMar 24 Juil - 13:20

Bon nombre de personnes étaient longues à la détente et ce pour des raisons multiples. Simplicité d’esprit, refus d’admettre la vérité par culpabilité ou autre chose, peur, colère, regrets, tant de sentiments se mélangeant et se heurtant pour donner place à un capharnaüm sans nom, qui ne faisait que vous précipitez vers votre propre chute. Le contrôle des émotions, voilà ce qui était impératif à apprendre, le contrôle de soi-même, le contrôle des sentiments et tout ce qui menaçait de prendre emprise sur votre raison. N’importe quelle personne accédant à un certain niveau de pouvoir, et apte à l’assumer surtout, prenait vite conscience que seul le contrôle sur elle-même lui permettra de se maintenir, de progresser et de gagner en puissance. Ne pas le faire conduisait à être instable, commettre des erreurs grossières ou pire encore, se laisser manipuler tel un jeune enfant n’ayant aucune expérience de la vie. Les sentiments… Des armes, souvent des poisons, qu’on devait tenir d’une poigne de fer sous peine de se laisser dévorer. Encore un sujet que cette femme ne maîtrisait pas, preuve s’il en est une autre qu’elle n’avait reçu qu’une bien trop faible préparation au poste qu’elle occupait. Pour ne pas dire une préparation inexistante.

– .. Vous ... non c'est impossible …

Bien trop de dirigeants, actuellement, n’avait que peu ou pas les épaules pour supporter la charge qui était la leur, c’était là un rôle beaucoup trop sous-estimé et qui pouvait amener à de graves erreurs. Il s’en était commise tant, ces derniers mois, que nombreux étaient à se demander si Onderon et la Confédération ne travaillaient pas en secret à la gloire de l’Empire, participant à semer le chaos parmi leurs ennemis. Wilhuff reprit la petite carte et la replia, la glissant ensuite à sa place d’origine. Le seul point agaçant de cette affaire était qu’elle tombait en même temps que cette pandémie, il avait assez à gérer, pourtant. Une comédie en trois actes dont la seconde partie débutait dès à présent et dont l’acte final pourra ne pas plaire à bon nombre de personnes. Mains croisées sur son bureau, il détailla plus attentivement le regard choqué et refusant si nettement cette idée qui lui faisait face, devinant sans peine les réactions, dans l’entourage de cette fille, face à ce genre de révélation. Ceci étant, voir partir au loin des « alliés » toxiques comme la Confédération n’était pas ce qu’on nommait une grosse perte.

– Si j’avais eu le loisir de me charger du cas de votre petite planète d’adoption plutôt que de Corellia, vous auriez rejoint vos ancêtres sans même savoir qui ils sont. Vous avez déjà eu un avant-goût sur Alderaan, je n’avais encore jamais vu une attaque aussi mal préparée, de toute ma carrière. La vie fait bien les choses… Vous avez eu le temps de fuir avant d’être désintégrés sur Alderaan et je n’ai pas eu la primeur d’achever ensuite le travail.

Le ton restait assez léger, quoi que glacial. Tarkin ne revenait toujours pas de cette attaque improvisée, de ces invités venant sans crier gare au milieu d’une guerre qui ne les concernait pas, de cette alliance farfelue qui aurait été bien plus solide si chacun des deux camps avait d’abord pris la peine de se renforcer individuellement, de cette suite étonnante de décisions illogiques et dangereuses, qui leur avait déjà tant coûté. Un superbe exemple de ce qu’il ne fallait pas faire et qu’on donnait parfois en démonstration dans les académies impériales, aujourd’hui. Les Rebelles ne leur avaient pas tant fourni de cas d’école, en revanche, Onderon et Corellia leur avait donné des exemples à ne plus savoir qu’en faire.

– Il est regrettable que vous n’ayez pas réalisé plus tôt l’importance du renseignement, pour toute opération. Ainsi que les conséquences…

_________________
Révélation ! La réalité des origines. 50a3c15d-3627-4c59-87f4-db2843dfc5f8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptyMer 29 Aoû - 20:47

Révélation !

La réalité des origines.


La solitude est le miroir de la conscience





Votre petite planète d'adoption .. Alors, il s'agissait bel et bien de la réalité. Je n'étais aucunement la descendante de la famille royale des Kira, mais la fille biologique du Grand Moff Wilhuff Tarkin. Avec une telle nouvelle, je crois qu'on peut mourir blasé pour l'éternité. Indirectement, je compris de suite que j'étais sans le vouloir une reine usurpatrice au trône d'Ondéron. J'entendis les paroles de .. mon cher père. Le fait que s'il avait été à la place de l'Amiral Thrawn ce jour là, il m'aurait rayé de la galaxie avec Ondéron. Ce ton était si léger mais à la fois si glacial. Savoir maintenant que j'étais sa fille biologique était comme une punition divine qu'on venait de m'infliger. Mais savoir que j'étais sa fille biologique, Tarkin semblait grandement le prendre comme un fardeau. J'étais Reine depuis un peu plus de cinq ans maintenant, je faisais confiance, j'essayais de voir la bonté en autrui. Je compris maintenant une chose, pour diriger, la clémence, la pitié, la naïveté n'avaient pas leur place. Sortant brièvement de mes pensées, j'écoutais de nouveau ce que mon père disait.

Révélation ! La réalité des origines. Id_tar10 - "Il est regrettable que vous n’ayez pas réalisé plus tôt l’importance du renseignement, pour toute opération. Ainsi que les conséquences…"

Révélation ! La réalité des origines. Id_lau11 - ".. Je comprends .. cela explique certaines choses .."

Je le regardais, mon regard ne lâcha pas le sien. J'eus un léger sourire qui se dessina sur mes lèvres. Non pas que je me moquais de mon père, loin de là, mais le fait que je compris certaines choses à mon sujet, des choses qui s'étaient produit encore récemment. L'exemple le plus flagrant qui me vint à l'esprit fut ce moment où moi-même accompagné du Capitaine de ma garde personnelle et de Wrath, étions allés à la rencontre de l'Amiral Thrawn sur son vaisseau. Un des lieutenants avait interdit à Wrath de poser pieds hors de la navette, chose qu'il ne fit pas. Je me souviens tous ces blasters pointés vers nous, vers moi, prêt à m'enlever la vie. Beaucoup auraient eut peur, mais à ce moment ce ne fut pas le cas me concernant. Je me rappelle avoir sourit, sentant mon cœur battre la chamade comme si j'avais adoré ce moment. Et il y eut bien deux trois autres évènements où ma vie fut en jeu et que je n'avais pas ressentis la peur souhaitée. Maintenant je comprenais pourquoi. Son sang coule dans mes veines. Après tout que je ne le veuille ou pas, et qu'il ne le veuille ou pas, je ne suis pas une Kira, mais une Tarkin. Un côté sombre était enfoui en moi, je le sentais, je le ressentais et çà ne demandait qu'à sortir. Mais cette partie ne me contrôlera jamais, pas tant qu'il me restera une once de volonté. Mon regard devint stoïque, plongeant mon regard dans le sien et prenant la parole.

Révélation ! La réalité des origines. Id_lau11 - "Et bien .. maintenant quand n'est-il ... père .."

Père ... était-ce de la provocation de ma part ? Ou bien une part de respect malgré moi ? A vrai dire, je n'en avais aucune idée. Maintenant je savais que Tarkin pouvait me tenir dans sa main. Le simple fait de dire en prouvant à la galaxie que j'étais sa fille, çà en serait fini pour moi. Mais cette carte était selon moi aussi à double tranchant. Il n’y avait certes aucun intérêt pour moi que la galaxie apprenne ce secret, mais j'étais persuadée que ce n'était pas dans l'intérêt de mon père que l'Empire ou même l'Empereur apprenne ce secret. Certains pourraient soulever l'hypothèse que ma fuite à Alderaan avait été facile. Et puis, si l'Empire n'était pas assez ingénieux pour se poser cette question, je ne manquerais pas de le leur dire. Pour moi, nous étions tous les deux dans un cul de sac, aucun de nous deux avait intérêt à ce que cela se sache. Du moins, c’était mon avis, mon opinion. Mais mon père était beaucoup plus intelligent, fourbe, manipulateur que je ne le saurais jamais, peut-être pensait-il autrement.

Code by Joy
" />" />
Revenir en haut Aller en bas

Wilhuff Tarkin
Messages : 121
Espèce : Humain
Âge rp : 65 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. EmptyDim 9 Sep - 11:20

La réaction de cette femme ferait sûrement plaisir à l’Empereur, c’était bel et bien lui qui avait deviné juste, quant à la manière dont elle prendra cette annonce. Ils en discuteront sûrement un peu plus tard, après s’être préoccupé d’autres sujets. Palpatine devait déjà être assez blasé de ces histoires de familles, il avait bien à faire avec celle de Vador pour ne pas en rajouter, quoi que les choses avaient pris une tournure très intéressante. Un chemin attendu, depuis Alderaan, finalement, le Sith cinglé leur avait tout de même réellement servi sur plusieurs plans… La galaxie bougeait, évoluait insidieusement et le piège allait se refermer sur la gorge de la Rébellion. Il sera alors temps de la briser puis de faire le ménage contre les morceaux restant, tout en gardant une part pour mener leurs affaires et s’en servir pour la propagande. Massacrer tous les Rebelles serait, pour le moment, contre-productif, ils servaient, comme cette petite reine et son peuple avaient aussi servi malgré eux. Elle « comprenait », vraiment ? Il se le demandait. Il se demandait si elle comprenait ou si elle croyait seulement comprendre. Car Onderon n’avait plus aucune place réelle sur la scène intergalactique depuis que le sénateur Lux Bonteri avait disparu, il y a de cela plus de quinze ans. Comme sur Corellia ou la disparition de Leukos Bonteri avait laissé place à bien des ennuis, la disparition de Lux Bonteri sur Onderon avait ouvert la porte à une toute autre chaîne de problèmes. La différence était que Lux, lui, avait été bel et bien été ciblé par l’Empire.

– Et bien… maintenant quand est-il ... père…

Cette question prouvait, encore une fois, qu’elle ne réfléchissait guère loin, vivant presque au jour au jour en ne voyant pas les dangers ou les intérêts politiques, sur de telles affaires, au long terme. Peut-être pensait-elle que personne d’autre ne connaissait cette vérité mis à part eux deux, dans cette pièce ? Voilà qui serait amusant. Tout peut servir, lorsqu’il s’agit de politique ou de manipulation, elle devrait déjà s’en douter, et les liens familiaux étaient des armes on ne peut plus intéressantes et fascinantes. Vador et ses chers rejetons en étaient des exemples parfaits, il avait été si efficace de semer le trouble dans l’esprit des pilotes rebelles avec la simple mention d’un nom de famille, leurs espions avaient profité que cela suffisait pour faire rejeter le môme de Vador des rangs rebelles. A suite plaira d’autant plus à la Rébellion, ils n’étaient pas encore prêts pour ce spectacle… dans le cas d’Onderon, la situation était déjà encore plus faciliter par leurs propres égarements et leurs erreurs. Leur intrusion ridicule à Alderaan n’était pas la seule erreur commise, ils en avaient fait une autre, datant d’il y a quelques années, qui avait coûté très cher à leur planète. Les hommes infiltrés là-bas confirmaient, encore aujourd’hui, que le pouvoir en place n’avait toujours rien fait pour la réparer.

– Vous n’avez donc pas réfléchi à vos différentes options. Ce n’est pas une impasse, si vous apprenez enfin à jouer plus finement. J’espère au moins que vous réalisez que livrer ce qui vous sert de général ne vous sauvera pas ? Je me demande si nous laisserons l’amiral Thrawn terminer le travail, il n’aime guère ceux qui se permettent de violer un traité mis en place, dès sa signature. Réfléchissez bien à ce qu’il doit en être, oui.

Bien sûr, tout dépendait de ce à quoi chacun sera occupé par la suite, Thrawn devra peut-être achever le travail, ou bien une autre personne ira régler définitivement le cas de cette petite planète, cette fois-ci d’une façon plus expéditive. Tarkin était curieux de voir si cette femme allait enfin apprendre de ses erreurs et jouer un jeu plus dur, plus efficace, que celui qu’elle menait actuellement, si elle saura trouver une véritable parade politique et ensuite mener une résistance efficace dans l’ombre. Il lui laissait la primeur d’engager le premier pas et de montrer ce dont elle était capable, ainsi jugera-t-il s’il valait la peine de la laisser vivre ou non. Ceci en comptant qu’elle puisse se débrouiller alors qu’elle s’était privée seule à la fois des nouveaux alliés comme des anciens, de toutes les troupes exilées de leur planète natale par l’Empire et qui n’y remettront plus les pieds aujourd’hui après avoir observé les récents événements. Le Grand Moff se leva, signe que cet entretien était terminé, puis fit appeler les hommes dehors pour raccompagner cette femme et son escorte à leur vaisseau.

– Bienvenue dans la danse politique. Nous verrons si vous saurez mieux vous en sortir que sur le plan militaire.

_________________
Révélation ! La réalité des origines. 50a3c15d-3627-4c59-87f4-db2843dfc5f8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Révélation ! La réalité des origines.   Révélation ! La réalité des origines. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélation ! La réalité des origines.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 - La Grande Révélation
» Guildes (La quête des origines et Eldorado)
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» Entre cauchemar et réalité (prio' Howahkan)
» "L'opposé du jeu n'est pas le sérieux, mais la réalité" (Freud) - Rafaela T. D. Variola (Terminus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Coruscant :: Palais Impérial :: Bureaux-
Sauter vers: