Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Tester une théorie

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Tester une théorie   Ven 22 Juin - 16:42

Le dingue avait été arrêté et remis à l’Ascendance… Feesa avait appris la nouvelle alors qu’elle se préparait à partir pour Nirauan. Il avait arrêté, enfin, il avait été neutralisé. Devant les autres, elle s’était efforcée de ne rien afficher d’autre qu’une satisfaction assez simple, et une fois seule dans la cabine du vaisseau l’emmenant vers la planète recouverte de jungle, elle s’était plus laissée aller. Blottie dans un coin de la couchette, ses jambes repliées contre elle et le front posé contre ses genoux, elle avait relâché la pression avec un peu de peine, tremblante de la tête aux pieds. C’est bon, c’était fini, tout allait bien, elle ne risquait plus jamais de revoir ce sale type… C’était fini. Ni sa mère ni son oncle ne savaient, bien évidemment, elle n’en avait parlé à personne et estimait que personne non plus n’avait besoin de savoir. Bon, les Jedis étaient au courant mais Nat le dirait-il à son oncle ? S’il l’avait fait, Formbi lui en aurait sûrement parlé, n’est-ce pas ? Ou l’aurait envoyée de force à l’hôpital pour passer des examens complémentaires. Comme il n’en avait rien fait, pas même un seul mot sur le sujet, le maître Jedi n’avait pas dû lui en parler, pas plus que Larin.

Fessa profita du court voyage pour éjecter au maximum toute la pression qu’elle avait accumulé sur le sujet et chasser autant que possible la peur qu’elle avait gardé, au fond d’elle, de ce type. En revanche, impossible d’oublier la sensation survenue lorsqu’il était rentré littéralement dans sa tête… Mais c’était fini, n’y pense plus. Elle allait simplement reléguer le tout dans un coin et ne plus jamais y repenser. Après ce passage à vide, elle se redressa enfin puis se prépara. Elle ne portait plus son uniforme, depuis son arrivée ici, ça n’avait… plus d’importance. Sa vie sur Nirauan avait pris un brusque coup d’arrêt, si elle parvenait à rentrer, tout ira mieux, en attendant, elle empruntait une toute autre voie. Des habits simples mais solides, résistants aux voyages et diverses difficultés rencontrées, un blaster à la ceinture, quelques menus outils très pratiques, les cheveux détachés. Même si ça lui donnait un air plus jeune, elle avait toujours détesté les serrer en chignon, de façon plus protocolaire, à moins de ne pas avoir le choix. Elle avait demandé à Nat si les Jedis étaient censé adopter une tenue plus particulière et il l’avait regardé avec des yeux ronds, en répondant qu’elle pouvait s’habiller comme ça lui chantait. Pourtant, elle avait vu les autres membres de l’Ordre dans des tenues similaires, mais peut-être que son maître se fichait des convenances de l’ancienne époque.

Peu de temps avant que le vaisseau ne sorte de l’hyperespace, elle se rendit dans le hangar, jusqu’à la petite navette qu’elle devait emprunter pour se rendre à la surface de Nirauan. Lorsqu’elle avait pris contact, pour demander à venir à la base en cours de construction, elle avait tout simplement donné la vérité, quant à la raison de ce passage. Elle disait presque toujours la vérité, même si cette dernière ne plaisait pas aux autres, rétablissant au passage le détail divulgué par Plagueis. Non, elle n’était pas une Jedi, juste une femme perdu dans un temps qui n’était pas le sien. On lui avait donné le droit de venir, sans trop de difficultés contrairement à ce qu’elle avait cru. Avant qu’elle ne grimpe dans la navette, le capitaine du vaisseau lui recommanda à son tour d’être prudente et de les alerter au moindre signe suspect. Elle soupçonnait son oncle de lui avoir donné des instructions… Bon, passons. Elle se mit en route aussitôt, quittant le hangar en douceur avant de se diriger vers la surface de Nirauan. Cette visite ne durera pas des jours non plus, inutile de s’en faire.

En approchant, elle vit assez vite le chantier, exactement à la même place que dans ses souvenirs. C’était… bizarre de voir cet endroit en construction… Même l’usine n’était qu’à peine débutée. Le commandant Fel était-il déjà là ? Avec ses enfants ? Peut-être même pas, il faudra qu’elle pose la question si elle trouvait l’occasion, elle apprécierait de le revoir. Il avait toujours traité les autres avec beaucoup de respect et il était excellent pilote. Enfant, Feesa avait beaucoup joué avec Chak, parfois aussi avec certains de ses frères ou sœurs, comme Jag. Il ne devait même pas être né, encore. Une fois posée, elle prit une grande inspiration, espérant vraiment pouvoir rentrer et que la Force cesse de lui jouer des tours, puis quitta la navette. L’officier qu’elle vit tout d’abord, avec un assistant, n’était pas le commandant Fel, mais un autre homme, le commandant Voss Parck. Peut-être l’avait-elle déjà vu, elle ne s’en souvenait que peu, ayant principalement travaillé avec le même petit groupe de personnes, Fel en tête.

– Bienvenue sur Nirauan, mademoiselle. Si vous voulez bien me suivre.

Ils descendirent un petit chemin assez court vers ce qui semblait être un centre de commandement temporaire, au milieu du chantier. Il y avait surtout des humains, civils et soldats, de rares Chiss également. Feesa ne put s’empêcher de chercher discrètement des visages familiers, croyant reconnaître quelques uns sans être sûr, ils étaient bien plus jeunes. En entrant dans le centre de commandement, elle eut cependant un léger temps d’arrêt, laissant échapper une moue incrédule en voyant que l’amiral Thrawn était là, alors même que la galaxie s’effondrait sur elle-même avec la pandémie. Elle put se reprendre vite, néanmoins, affichant un air plus neutre en approchant, suivant Parck. Même ici, elle ne voyait aucun des officiers qu’elle avait connu, soit ils étaient en poste ailleurs, soient ils appartenaient à d’autres factions, c’était possible aussi. Pourtant, elle avait su que le commandant Fel était arrivé très tôt, sur la planète, avec sa famille. Non ? Elle ne l’avait pas rêvé, tout de même.

– Merci d’accepter que je vienne, dit-elle en tournant la tête vers l’amiral. Je m’appelle Chaf’ees’aklaio. Je ne pensais pas vous trouver là, par contre, pas avec les… remous causés par ce Sith.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Sam 14 Juil - 21:06

La première chose que l'on remarque, en arrivant sur cette planète, c'est cette gigantesque faille qui balafre sa surface. C'est à ce niveau que le grand amiral avait décidé de faire construire une base, utilisant la géographie pour qu'elle soit difficile à trouver et à détecter. De plus, cela offre une protection supplémentaire contre une éventuelle attaque orbitale, sans parler des facilités à protéger un tel endroit d'une attaque terrestre. Thrawn était venu vérifier l'avancement des travaux, profitant de son passage pour livrer Plagueis à l'Ascendance. Il ne s'attendait pas à ce que cela soit terminé mais il venait surtout voir comment les premiers chiss s'adaptaient aux méthodes impériales.

C'était des volontaires, venus avant que le conseil des familles aient pris une décision au sujet des propositions de Thrawn. Ils étaient venus car ils avaient entendu parler de ce qui se faisait ici, parce qu'ils faisaient partis des rares chiss désireux de protéger leur peuple des menaces avant que celles-ci ne frappent. Ils ne rejoignaient pas l'empire mais ne faisaient plus, pour le moment, partis de l'Ascendance.

C'était depuis un petit poste de commandement, situé sur le bord de la falaise surplombant la grande déchirure, que le commandant Prack avait été averti de la demande surprenante d'une chiss. En ayant discuté avec son supérieur, il avait ordonné qu'on la laisse se poser et avait été l'accueillir pendant que le grand amiral continuait de discuter avec l'ingénieur en tête. Il s'écarta de la table holographique, l'ayant éteint, quand elle approcha.


– Merci d’accepter que je vienne. Je m’appelle Chaf’ees’aklaio. Je ne pensais pas vous trouver là, par contre, pas avec les… remous causés par ce Sith.

"Pour le moment, c'est sur ce monde que je suis le plus utile, Chaf'Ees'Aklaio. Comme vous devez le savoir, je suis le grand amiral Mitth'Raw'Nuruodo."

Il marcha légèrement, approchant du rebord, sécurisé par de discrets rayons tracteurs. De là, on surplombait les premiers travaux. Déjà, une plateforme d'atterrissage était visible, ainsi qu'un des premiers bâtiments prévus. Le fait qu'il existe un vaste réseau de grottes étaient une bonne chose pour ses projets locaux. Il y avait juste à "expliquer" à la faune local qu'ils n'étaient pas les bienvenus dans les parages. Il reprit la conversation, en cheunh pour en préserver la discrétion.

"Alors, en quoi pouvons nous vous aider, jeune chiss venue du futur ?"

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Dim 15 Juil - 11:06

– Pour le moment, c'est sur ce monde que je suis le plus utile, Chaf'Ees'Aklaio. Comme vous devez le savoir, je suis le grand amiral Mitth'Raw'Nuruodo.

Le mieux allait être de passer sur le « détail » de sa présence, auprès de Formbi, elle n’avait aucune envie d’une nouvelle scène, surtout qu’elle ne s’estimait pas en danger. Pas… vraiment, en tout cas. Il était un peu bizarre de se sentir tout de même en sécurité alors que la situation ici se trouvait radicalement différente de celle connue. Elle lui lança un coup d’œil en biais pendant qu’il approchait du bord de la plate-forme, puis sur les autres officiers présents et les quelques rares membres de son peuple qu’elle avait pu voir. Un point la gênait assez, voir si peu de visages familiers ou connus… Combien, parmi les premiers à avoir participé à ce projet, étaient morts durant les premières batailles, avant que les rangs ne soient plus élevés et complets ? Elle n’était pas très au fait de ce qui s’était produit ici et dans les alentours durant les premières années, alors bien trop jeune pour être au courant de tout ça. Elle savait juste que sa mère était venue sur cette planète régulièrement, avant et après sa naissance, même encore avant sa mort. Pourquoi, exactement, elle n’en avait aucune idée.

– Alors, en quoi pouvons-nous vous aider, jeune chiss venue du futur ?

– Vous pouvez utiliser mon surnom, simplement.

Elle avait répondu également dans leur langue maternelle et préférait ne pas soulever la précision « jeune », sentant que ça allait la suivre encore un bon moment. Être jeune, après tout, ne signifiait pas qu’on était incapable de faire quoi que ce soit, pour autant, elle ne pouvait pas se détacher du sentiment que son âge pouvait la montrer plus fragile qu’elle ne l’était. Elle avança à son tour plus près du bord pour mieux se repérer, englobant rapidement du regard ce qui était construit et ce qui restait à faire, son image mentale de la station se superposant à ce qu’elle voyait présentement.

– Je me trouvais sur cette base lorsque cette faille s’est présentée. Près de l’usine, sur le chemin en contrebas, avec un des fils du commandant Fel. Pour la précision, ce qui a été diffusé sur l’avis de recherche est faux, je ne suis pas une Jedi, enfin, peu importe… Je veux savoir si en y retournant, ça ne pourrait pas provoquer une sorte de déclic, avec la Force, qui me renverrait chez moi.

Son ton était de moins en moins convaincu et ses deux derniers mots sonnèrent sur une note presque blasée et résignée. « Chez elle » n’existait plus, ou du moins, pas sur la même ligne temporelle, il était même probable qu’elle ne revoit plus jamais ce qu’elle avait connu. Son cœur se serra à cette pensée, bien qu’elle fasse mine de rien, indiquant d’un geste de la main l’endroit avec plus de précision, peu éloigné, finalement. Un soupir, presque inaudible, lui échappa, alors qu’elle laissait retomber sa main. La Force, la Force… Elle en faisait de belles, la Force ! C’était un merdier, rien de plus ! Des personnes déracinées, de loin ou pas, plongées dans une époque se trouvant littéralement aux portes d’un chaos complet. Et si elle ne pouvait pas rentrer, qu’était-elle supposée faire ici ? Apprendre les bases, ça oui, pour l’espoir ne de ne plus, par la suite, servir de jouet à cette entité mystérieuse comme pour les Siths. Et après ? Devenir vraiment Jedi ? Revenir dans l’Ascendance ? Cette idée ne l’enthousiasmait pas, son peuple était encore si… fermé. Elle n’y était pas à sa place. A moins qu’elle ne repasse par les mêmes combats, soit ici, soit ailleurs.

– C’est tout ce que je recherche, en venant ici, reprit-elle en lui lançant un coup d’œil en biais. Si ça ne marche pas, je quitterai l’Ascendance.

Même si elle n’avait pas eu l’opportunité d’apprendre quelques bases sur la Force, l’idée de rester ici entre les frontières de l’Ascendance avait de quoi la révulser. Bien évidemment, elle ne détestait pas son peuple, elle n’avait pas non plus envie d’être exilée, quand bien même elle serait prête à se laisser faire si la situation en valait la peine, mais elle avait une opportunité de voyager, découvrir la galaxie, découvrir par ses propres yeux tout ce qu’elle avait voulu voir et faire depuis toute petite. Etudier les autres peuples par le biais de la bibliothèque, c’était bien, aller se rendre compte soi-même, c’était mieux. Après, est-ce que ça se faisait vraiment, dans cette époque, de partir pour ce genre de raisons, elle n’en était pas très sûre. Larin était bien partie, non ? Sa famille n’avait pas dû hurler contre. C’était le seul exemple de départ volontaire qu’elle avait, quoi qu’elle n’était pas certaine que ce soit bien Larin qui ait décidé ça ou bien sa famille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Mer 1 Aoû - 19:14

– Vous pouvez utiliser mon surnom, simplement.

Thrawn la regarda le suivre près du rebord de la falaise, surplombant comme lui les travaux qui se déroulent plus bas.

– Je me trouvais sur cette base lorsque cette faille s’est présentée. Près de l’usine, sur le chemin en contrebas, avec un des fils du commandant Fel. Pour la précision, ce qui a été diffusé sur l’avis de recherche est faux, je ne suis pas une Jedi, enfin, peu importe… Je veux savoir si en y retournant, ça ne pourrait pas provoquer une sorte de déclic, avec la Force, qui me renverrait chez moi.

Le fait que Soontir Fel soit lié à son projet n'était pas une surprise pour le grand amiral : il l'avait déjà appris lors de l'interrogatoire que le pilote avait subit des mains du seigneur Krayt et du colonel Yularen. Toutefois, il était bon parfois d'obtenir une confirmation d'une autre source, indépendante. Les dires de Feesa lui enseignèrent qu'il avait même fondé une famille qui avait, ou plutôt devrait, vivre sur Nirauan. Cela-dit, avec les conséquences des failles, est-ce que cela était encore d'actualité ? Sans elles, le pilote serait encore dans l'empire… et il n'était pas marié. Devait-il tenter d'entrer en contact avec lui ?

– C’est tout ce que je recherche. Si ça ne marche pas, je quitterai l’Ascendance.

"Je me demande si Chaf'Orm'Bintrano en est ravi."


Le connaissant, il pensait même qu'il devait être plus que "contrarié" mais que pouvait-il faire, à part mettre cette jeune femme au arrêts ? Rien. Thrawn se demandait plutôt qui accompagnerait cette adolescente. Un jedi, probablement. Cette secte ne laissera jamais cette chiss sensible à la Force voyager seule, pas alors que les sith connaissent son visage et que sa tête est mise à prix par l'Empire.

"Si je puis me permettre, je pourrais vous proposer, moi aussi, un travail. Vous avez une bonne connaissance de ce lieu, de son histoire. Vous connaissez probablement mieux la région et en savez plus sur les peuples qui ont accepté de suivre mon projet de pacification des Régions Inconnues. Vous avez votre place ici. Je sais que c'est brusque et je n'attend pas une réponse immédiate de votre part, surtout que ce plan n'en est qu'à ses prémices."

Ce pourrait être une manière pour elle de retrouver son passé personnel mais le grand amiral se doutait qu'elle comprendrait la différence entre les deux périodes. Entre ce qu'elle a vécu ici et ce qu'elle pourrait avoir à vivre ici si jamais elle acceptait. Sans compter qu'elle aura reçu une formation de jedi et pourrait se dire qu'elle se trouverait en porte à faux. Et ne parlons pas de ce qu'elle a vécu quand elle était entre les mains du sith fou. C'est pour cela qu'il lui laissait le temps de la réflexion et ne cachait pas les raisons qui le poussait à lui faire cette offre.

"Mais ne parlons plus de tout cela. Comment se porte votre mère et votre oncle ?"

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Jeu 2 Aoû - 21:13

– Je me demande si Chaf'Orm'Bintrano en est ravi.

– C’est ma vie.

Il ne pouvait l’empêcher de mener sa vie, surtout avec ces failles, elle n’était même pas censée être née ! Feesa haussa légèrement les épaules, suite à ça, refusant tout net d’avoir encore à demander la permission avant de prendre ses décisions. Si sa famille ne pouvait pas la comprendre ou comprendre ses choix, elle n’y pouvait pas grand-chose, c’était un moindre mal en comparaison des possibilités et de la façon dont elle pouvait évoluer. Bien évidemment, elle ne voulait pas se mettre sa mère ou son oncle à dos, rien à voir avec ça, simplement… Elle ne comptait pas laisser non plus des tiers lui imposer la façon dont elle devait dicter sa vie ou les choix à faire, gagner son indépendance passait aussi par se débrouiller seule et assumer, tout autant seule, ses victoires comme ses échecs. Feesa baissa un peu la tête vers les travaux, en contrebas, trouvant quand même dommage qu’il n’y ait pas plus de personnes rêvant d’un ailleurs, ne serait-ce que pour découvrir la galaxie soi-même, sans parler de quitter l’Ascendance à jamais. L’isolationnisme vous privait de tellement de rencontres… Si jamais son peuple poursuivait dans cette voie encore longtemps, ils allaient passer à côté de trop nombreuses découvertes.

– Si je puis me permettre, je pourrais vous proposer, moi aussi, un travail. Vous avez une bonne connaissance de ce lieu, de son histoire. Vous connaissez probablement mieux la région et en savez plus sur les peuples qui ont accepté de suivre mon projet de pacification des Régions Inconnues. Vous avez votre place ici. Je sais que c'est brusque et je n’attends pas une réponse immédiate de votre part, surtout que ce plan n'en est qu'à ses prémices.

La jeune femme sourcilla nettement, en lui lançant un regard en biais. Il ne pouvait pas être sérieux ! D’accord, elle avait déjà travaillé et vécu ici, mais dans une époque complètement différente, avec d’autres enjeux, d’autres problèmes à gérer, une autre mentalité. La pacification des Régions Inconnues… Oui, ce projet-là allait rester, mais il se fera dans la douleur. Les Vagaari n’avaient été que l’apéritif, Feesa n’avait pas envie de songer aux autres menaces identifiées et qui se préparaient à enflammer la galaxie dans la guerre. Secouant un peu la tête, elle ouvrit la bouche pour répondre puis la referma sans avoir prononcé un seul mot. Elle se demandait maintenant si elle avait vraiment eu sa place dans l’Ascendance à sa propre époque, alors dans celle-ci, n’en parlons même pas.

– Mais ne parlons plus de tout cela. Comment se portent votre mère et votre oncle ?

– Bien, je… suppose. Enfin, ma mère va bien. Mon oncle, c’est difficile à dire. Il vous déteste encore et est très renfermé, donc je ne peux pas vraiment dire comment il se sent.

Le ton était assez perplexe, cette fois, elle devait bien avouer avoir un mal fou à suivre ce que pouvait bien penser Formbi dans ce temps, alors même qu’il était celui qu’elle connaissait le mieux et qu’elle comprenait d’ordinaire parfaitement. Ici, il était plus changeant, plus agressif, plus renfermé, comme si… Comme s’il se tenait sur ses grades en permanence, craignant une attaque ou elle ne savait trop quoi. Ou comme s’il ne savait pas comment réagir face aux autres à part en étant distant ou agressif. En y pensant, son nouveau maître Jedi était pareil, faisant face au monde avec froideur ou distance. Elle entendit tout à coup une voix familière et tourna assez brusquement la tête, comme si on l’avait interpellée, mais ne vit toujours aucun visage connu. Ça commençait à devenir bizarre, elle avait l’impression de passer son temps à chercher des points de repères fiables tout en sachant très bien qu’elle n’en aura pas.

– Ce serait indiscret de savoir pourquoi il vous déteste à ce point ? Enfin, il ne vous jamais apprécié mais il n’avait aucune haine. Plutôt un mélange de lassitude et de résignation. Il vous juge « trop extrême ».

Ce qu’elle trouvait franchement ironique et ne s’en cachait pas. Il allait bien à Formbi de lui avoir dit ça alors que lui-même avait conçu un plan, contre les Vagaari, qui n’avait rien à envier à ceux de Thrawn. Une idée lui vint alors, peut-être que ce qui manquait encore à son oncle, dans ce temps, c’était tout simplement des contacts différents et d’autres points de vue ? Il avait changé lentement alors que la nouvelle République s’installait, puis en nouant des relations amicales avec le couple de Jedis. Si c’était vraiment aussi bête que ça, elle espérait que ça allait s’arranger plus tôt que prévu…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Sam 4 Aoû - 19:22

– Bien, je… suppose. Enfin, ma mère va bien. Mon oncle, c’est difficile à dire. Il vous déteste encore et est très renfermé, donc je ne peux pas vraiment dire comment il se sent.

Thrawn pouvait le deviner, pourtant. Enervé, agacé mais déterminé. Formbi n'était pas le genre à ressasser sans cesse ses échecs et pouvait etre efficace. Parfois.

– Ce serait indiscret de savoir pourquoi il vous déteste à ce point ? Enfin, il ne vous jamais apprécié mais il n’avait aucune haine. Plutôt un mélange de lassitude et de résignation. Il vous juge « trop extrême ».

– Ce serait indiscret de savoir pourquoi il vous déteste à ce point ? Enfin, il ne vous jamais apprécié mais il n’avait aucune haine. Plutôt un mélange de lassitude et de résignation. Il vous juge « trop extrême ».

"Il n'aime pas mes méthodes. Elles ne sortent pas du manuel, et s'en éloignent même beaucoup. De même, il n'a pas apprécié le test dont j'ai été l'objet au sein de la Flotte de Défense. Un jour, il a vu une opportunité, celle de me faire renvoyer de celle-ci, tout en accroissant la puissance de votre Famille.. Il n'a pas apprécié de me voir lui opposer mon refus et de me voir rester à mon poste, sans que la cinquième famille y gagne quoi que ce soit de plus que les autres."

C'était un résumé très résumé des évènements. Cela datait de vingt-sept ans maintenant et Formbi ne devait pas avoir oublié l'humiliation que Thrawn lors de leur discussion sur Crustaï après la disparition du Vol vers l'Infini. Dire que l'Aristocra avait pu espérer faire main basse sur ce vaisseau et le chasser, lui, de la Flotte ce jour-là.. et qu'il fut obligé de rentrer les mains vides en le laissant à son poste. Et cela, grâce à un simple rappel des lois : si Thrawn avait été chassé, il aurait emporté avec lui le générateur de gravité, capturé aux Vagaari, avec lui et l'aurait donné à la huitième famille. Formbi n'avait surement pas oublié, ho non, mais Thrawn s'en moquait. Il restait convaincu d'avoir fait ce qu'il devait, ce jour-là, et regrettait juste le choix de Doriana de lui avoir sauvé la vie, et permit aux Vagaari survivants de s'enfuir en causant la perte des milliers d'hommes se trouvant sur le vaisseau républicain.

Cela dit, il ne serait pas ici si cela n'avait pas été le cas.


"Si vous voulez entendre toute l'histoire, demandez à votre oncle. Pour ma part, c'est une histoire ancienne et je n'en dirais pas plus. Je n'ai rien contre l'Aristocra Chaf'Orm'Bintrano. Tout ce que j'espère, c'est qu'il comprenne que je n'ai jamais agit que pour le bien de l'Ascendance ce jour-là."

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Dim 5 Aoû - 9:07

– Il n'aime pas mes méthodes. Elles ne sortent pas du manuel, et s'en éloignent même beaucoup. De même, il n'a pas apprécié le test dont j'ai été l'objet au sein de la Flotte de Défense. Un jour, il a vu une opportunité, celle de me faire renvoyer de celle-ci, tout en accroissant la puissance de votre Famille.. Il n'a pas apprécié de me voir lui opposer mon refus et de me voir rester à mon poste, sans que la cinquième famille y gagne quoi que ce soit de plus que les autres.

Et c’est tout ? Enfin, elle voulait dire, voilà, c’est terminé, on remballe, rideau ? Pour le coup, Feesa était assez incrédule et se demandait s’il n’y avait vraiment que ça, dans cette affaire, se promettant d’interroger son oncle là-dessus si l’occasion se présentait. Elle savait déjà que Formbi n’aimait pas les méthodes de l’amiral, du moins, en partie, mais le détester pour une vieille histoire qui datait d’au moins vingt ans, si ce n’est plus ? Il avait la rancune sacrément tenace ! Elle ouvrit la bouche pour demander plus de détails puis la referma sans avoir rien ajouter, sentant bien qu’elle n’aurait pas de réponses. De toute manière, si ça datait avant que l’amiral rejoigne l’Empire, c’était déjà ancien et ça n’avait plus une grande importance.

– Si vous voulez entendre toute l'histoire, demandez à votre oncle. Pour ma part, c'est une histoire ancienne et je n'en dirais pas plus. Je n'ai rien contre l'Aristocra Chaf'Orm'Bintrano. Tout ce que j'espère, c'est qu'il comprenne que je n'ai jamais agit que pour le bien de l'Ascendance ce jour-là.

Il le savait déjà. Elle commençait à se demander si cette « histoire ancienne », ce n’était pas en rapport avec le Vol vers l’Infini, en réalité… Au niveau des dates, cela correspondait… Les failles n’avaient pas modifié les choses jusque là, non ? Ca datait d’il y a quoi, un an, deux ans, maintenant ? Ce n’est qu’à cet instant que Feesa réalisa une chose, que l’amiral était lui aussi concerné par cette affaire de façon plus personnelle, il y avait perdu un proche, là-dedans. Elle hésita un bref instant, puis se décida. Après tout, ça n’aura aucune incidence sur la guerre en cours, cette histoire ne concernait que l’Ascendance et des personnes très précises au sein de la République, enfin de l’Empire, aujourd’hui. Elle lança un bref regard derrière elle, s’assurant que personne n’était assez près pour écouter, quand bien même aucun humain ici ne pouvait comprendre leur langue. Simple réflexe, toujours se tenir sur ses gardes, au cas où, même sur des mondes où, normalement, on ne risquait rien. Par ailleurs, depuis le charmant épisode de Coruscant, elle était devenue plus paranoïaque.

– Il y a un point que vous devez savoir. J’ai aidé mon oncle à terminer votre travail, contre les Vagaari, et durant cette mission, nous avons retrouvé le vaisseau de la République, avec l’aide d’un couple de Jedis et Dean Jinzler. Il y avait des survivants, en colonie, installés là depuis le crash. Thrass et Lorana ne sont pas morts pour rien. Tout ce qu’on a pu retrouver est un bref morceau d’enregistrement de sécurité, dans le cockpit, où on les voit tous les deux se tenir la main avant le crash. Ils ont été enterrés ensemble, là-bas. Si Lorana revient un jour par ces failles et que vous la croisez avant moi, dites-le lui, elle voudra sûrement être sûre de n’avoir pas donné sa vie pour rien.

En tout cas, aux yeux de Feesa, c’était le moins qu’on puisse faire. Elle trouvait un peu étrange le geste de Thrass, ils n’étaient pas très tactiles dans leur peuple, encore moins avec des étrangers, cela dit, les circonstances avaient dû faire que… Et bien, on réagit différemment, voilà tout. En un sens, c’était frustrant, terriblement frustrant. S’ils avaient survécu, cela aurait pu être un début d’ouverture pour l’Ascendance, qui sait ce qui aurait pu arriver ? En imaginant que Thrass et Lorana aient pu, par la suite, devenir amis, ça aurait formé une brèche dans l’isolationnisme à toute épreuve. Mais non, au lieu de ça, ils étaient morts tous les deux. Elle s’éloigna un peu du bord, laissant espoir secret et frustration partir loin de son esprit.

– Je ferai mieux d’aller vérifier ma théorie, pour la Force. Ça vous gêne que j’y aille seule ou non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 376
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Mer 8 Aoû - 13:55

color=lightgreen]– Il y a un point que vous devez savoir. J’ai aidé mon oncle à terminer votre travail, contre les Vagaari, et durant cette mission, nous avons retrouvé le vaisseau de la République, avec l’aide d’un couple de Jedis et Dean Jinzler. Il y avait des survivants, en colonie, installés là depuis le crash. Thrass et Lorana ne sont pas morts pour rien. Tout ce qu’on a pu retrouver est un bref morceau d’enregistrement de sécurité, dans le cockpit, où on les voit tous les deux se tenir la main avant le crash. Ils ont été enterrés ensemble, là-bas. Si Lorana revient un jour par ces failles et que vous la croisez avant moi, dites-le lui, elle voudra sûrement être sûre de n’avoir pas donné sa vie pour rien.[/color]

Ainsi Formbi avait monté une embûche pour attirer les survivants et les exterminer ? Cela n'avait pu se faire sans aller à l'encontre des traditions chiss. Thrawn le savait car les vagaaris qu'il a combattu n'était pas prêt, encore, à combattre son peuple alors après leur défaite contre lui… Il avait fallu les attirer avec quelques chose et vu que la jeune femme mentionnait le Vol vers l'Infini, il était raisonnable d'en déduire qu'ils ne l'avaient pas trouvé après d'avoir éliminé ce peuple agressif mais bien avant. En tout cas, Thrawn ne montra aucune surprise en entendant qu'il y avait des survivants. L'aurait-il été qu'il ne l'aurait pas montré, de toute façon.

"Faites le savoir à l'Ordre jedi : la chevalière Jinzler a franchi les failles tout comme vous."

color=lightgreen]– Je ferai mieux d’aller vérifier ma théorie, pour la Force. Ça vous gêne que j’y aille seule ou non ?[/color]

"Je préfèrerais qu'une personne vous accompagne, simple mesure de sécurité. Toutefois, avant, pouvez vous me dire si votre oncle a envoyé une mission de secours auprès du Vol vers l'Infini où si vous avez décidé d'attendre avant de lui révéler son emplacement ?"

Le grand amiral continuait de s'exprimer dans la langue de son peuple, faisant signe à un officier impérial, un lieutenant humain à qui il demanda d'escorter la jeune chiss, une fois arrivé à leur hauteur. Le ton impliquant de la traiter avec respect. Il le faisait par sécurité, pour elle comme pour l'avenir de la base, mais aussi parce qu'il était curieux de savoir si l'expérience que Feesa voulait tenter allait réussir. Enfin… il estimait tout de même que les chances étaient très faibles mais sait-on jamais ? La Force est une donnée qu'il a du mal à prévoir.

Concernant le Vol vers l'Infini, il se demandait où il se trouvait. Si le vaisseau ne s'était pas perdu sur un monde se trouvant dans une zone revendiquée par l'Ascendance ou écrasé sur un monde perdu des Régions Inconnues. Il espérait quand même pour les survivants que les chiss n'allaient pas attendre de le redécouvrir pour aller aider les survivants.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn Theme
DC : Julia Démétriès / Sagara Soyoku / Meetra Surik / Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   Sam 11 Aoû - 21:36

– Je préfèrerais qu'une personne vous accompagne, simple mesure de sécurité. Toutefois, avant, pouvez-vous me dire si votre oncle a envoyé une mission de secours auprès du Vol vers l'Infini ou si vous avez décidé d'attendre avant de lui révéler son emplacement ?

– Le Conseil compte s’occuper d’abord de la pandémie, avant d’une colonie dont elle sait qu’elle va bien et est à l’abri.

Elle lança un regard en biais au lieutenant visiblement désigné pour lui service d’escorte, puis adressa un léger signe de tête à l’amiral, avant d’emboîter le pas à l’officier. C’était le moment de vérité, même si elle avait très peu de doutes sur le fait que ça puisse marcher… Une fois sur les chemins, il lui fallut un peu de temps avant de se repérer, à cause des travaux et de la configuration qui n’avait encore rien à voir avec celle qu’elle avait connue. Hésitante, elle regarda un peu partout autour d’elle puis finit par retrouver son chemin, alors que l’humain près d’elle commençait à demander si tout allait bien. Maintenant, oui. Elle descendit le sentier qu’elle avait emprunté avec Chak, un moment qui lui semblait s’être déroulé il y a une éternité alors qu’à peine deux ou trois mois s’étaient écoulés depuis. Puis elle arriva près du lieu où elle s’était « effondrée », inconsciente, où la Force l’avait aspirée pour la jeter sur Coruscant entre les mains du cinglé. Un détour de sentier parfaitement ordinaire, en apparence, qui menait à un large renfoncement où deux équipes étaient occupées à bâtir les fondations pour ce qui deviendra, elle le savait, un des ateliers de recherche principaux.

En-dehors de ça, il n’y avait rien. Feesa s’agenouilla au sol à l’endroit exact où elle avait perdu pied, une main posée contre la terre meuble, elle ferma les yeux. Puis s’ouvrit à la Force, comme Nat le lui avait appris. Un flux d’énergie courant en chaque être et les liants tous, comme une immense toile d’araignée recouvrant l’entièreté de la galaxie… Une vision l’envahit tout à coup, elle perdit complètement le contact avec la réalité et Nirauan, voyant tout à coup une scène de bataille, des hommes et des femmes courraient, armes en main, les tirs pleuvaient de tous les côtés. Elle vit un homme, le commandant Fel mais beaucoup plus jeune que celui qu’elle avait connu, à genoux près d’un homme effondré, en tenue de pilote de Tie, qu’il essayait vainement de ranimer par un massage cardiaque, alors même que la plaie béante à son flanc et le visage blafard signifiaient qu’il était déjà mort. La vision changea, la bataille disparut, et elle vit cette fois un homme, dont le visage était recouvert dans l’ombre à cause de son capuchon, avancer, un sabre non activé en main, vers toute une troupe de stormtroopers. Feesa fit un brusque geste vers lui puis retomba d’un coup le nez en avant dans la terre, sur Nirauan. Que…

– Eh ! Vous allez bien ?

– Heu… Oui. Je, j’ai vu… Peu importe.

L’officier lui tendit la main pour l’aider à se relever, semblant tout à fait perplexe. Pas bien grave… Feesa se frotta les yeux, essayant de rappeler ces images à elle, mais ne le put pas, c’était terminé. Et elle était toujours dans cette époque. Très bien… Elle avait su qu’il n’y avait qu’une très faible chance que ça marche, de toute façon. Il était temps de partir. Quitter l’Ascendance et s’occuper de cette nouvelle existence.


____

Dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Tester une théorie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tester une théorie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {END} Tyrèn B. Gündchen ▬ Il faut tester la marchandise avant de l'acheter, non ?
» [Théorie] Fluvetin et Skelénox : Un funeste destin
» [Théorie] Giovanni, père de Sacha ?
» [Théorie] La guerre Pokemon.
» [Théorie] Lien entre le monde Pokémon et l'Atlantide.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Ascendance Chiss :: Nirauan-
Sauter vers: