Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Cinquante ans plus tôt...

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 25
Espèce : Humaine
Âge rp : 9 ans
Infos fermées
MessageSujet: Cinquante ans plus tôt...   Sam 23 Juin - 17:57

La fin de l'histoire que lui racontait son grand-père se perdit dans des échos lointains, lorsque Allana sombra finalement dans le sommeil, blotti sous une couverture, la tête posée sur les genoux de Han. Aux pieds de son lit, roulé en boule sur lui-même, Anji dormait déjà, ses poils se hérissant légèrement alors qu'il était plongé dans ses propres rêves. Ses songes l'emmenèrent dans des rêves éparses où elle vit tour à tour sa mère se promener avec elle en lui tenant la main, puis son ami Jedi, bien vivant, qui lui souriait en lui disant qu'il allait bien, qu'il était en paix. Le rêve changea avant que la fillette puisse lui prendre la main, elle volait maintenant au-dessus d'une très grande forêt, avec la voix de maman qui lui murmurait à l'oreille de ne pas avoir peur. Puis ce fut le noir, à nouveau, plus aucune image ne venait flotter dans son esprit.

Une brise très légère vint caresser sa joue, ce qui l'étonna un peu, sa chambre était bien fermée. Puis elle entendit le champs d'oiseaux, des bruits comme si elle se trouvait en pleine jungle. Allana rouvrit les yeux puis se redressa avec un sursaut, bouche bée en voyant que ce n'était pas un rêve, qu'elle était bel et bien dans une jungle inconnue, seule, couchée par terre aux pieds d'un arbre énorme. Que... Que... Sa première pensée fut qu'elle avait été kidnappée. Comment, par qui, pourquoi, ces questions-là atteindront, elle devait d'abord découvrir où elle était. Ses ravisseurs devaient être dans le coin ! Mais pourquoi l'avoir posée là, au milieu de la jungle ? Que s'était-il passé ? Elle se leva en vacillant très légèrement, commençant par essayer de se repérer. La jungle, partout, aucune trace de campement ou autre chose.

"Anji ?" appela-t-elle en le cherchant autour de l'endroit où elle s'était réveillée. "Anji ! Tu es par là ?"

Elle appela ensuite son grand-mère, puis grand-mère, même maman alors qu'elle était loin, avant qu'elle ne s'endorme. Comme personne ne lui répondait, elle se mit rapidement en route, prenant une direction au hasard. Son comlink ne marchait pas non plus. Elle s'arrêta au bout de dix minutes à errer, s'accroupissant dans le creux d'énormes racines, puis ferma les yeux. Blottie en position fœtale, les bras autour des genoux, elle se lia avec la Force comme on le lui avait appris, pour méditer, calmant les battements effrénés de son coeur. Une fois plus calme, elle essaya de lancer un appel à travers la Force, un appel à l'aide, pour joindre maman, ou bien mamie, même son grand-oncle, quelqu'un... Au bout de longues minutes, elle rouvrit les yeux, en entendant du bruit. Elle leva la tête puis vit passer à bonne vitesse des chasseurs, des... X-Wings ?

Allana se releva puis courut dans la direction prise par les chasseurs, sautant par-dessus les racines et les nombreuses crevasses sur son chemin. S'il y avait des chasseurs, il y avait une base, forcément, quelque part ! Elle pourra trouver de l'aide pour rentrer sur Hapès ou sur Coruscant, puis retrouver sa famille. Après presque un quart d'heure encore à courir, elle arriva, essoufflée, en vu d'une sorte de poste avancé. Elle s'arrêta un bref instant pour souffler et surtout pour s'assurer que ce n'était pas un genre de base de contrebandiers. Un des hommes au loin finit par la repérer et elle approcha encore, en lui faisant signe.

"Vous pouvez m'aider ? Où est-ce que je suis ? Je m'appelle Allana Solo, j'étais avec mon papy et d'un coup, je me suis retrouvée dans cette jungle ! Qu'est-ce qui s'est passé ?"


______
http://coeur-et-force.forumactif.com/t309p250-les-lancers-de-des#8639

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 126
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cinquante ans plus tôt...   Dim 24 Juin - 12:13

Soontir ignorait qui était l’espèce de cinglé profond qui s’était amusé à cultiver cette maladie infecte dans un labo mais espérait fortement qu’il ait déjà été désintégré à coup de turbo-lasers ! Il jeta un rapide regard derrière lui avant d’à nouveau décoller du hangar puis filer vers la terre ferme, survolant la jungle en vitesse, suivi par la moitié de son escadron. Ils étaient en pleine évacuation de la base, depuis deux semaines, il restait encore un peu de matériel, pas grand-chose, mais surtout des traces de leur passage à ôter. Au cas où ils pouvaient revenir un jour, inutile de laisser l’Empire découvrir entre-temps qu’ils avaient vécu sur Yavin. Survolant la jungle durant un long moment, il se posa en souplesse sur l’une des postes avancés, puis souleva aussitôt le cockpit avant de sauter à terre.

Le capitaine de la base lui fit aussitôt signe en listant ce qui restait à faire. Ils devaient se dépêcher, en se bougeant assez, ils en auront enfin terminé d’ici deux ou trois heures et ils pourront rejoindre les autres bases. Puis reprendre plus activement la lutte contre la maladie, dans l’Espace Sauvage, Soontir avait déjà sa prochaine affectation, il y avait des groupes de pirates qui profitaient de tout ce bordel pour leurs activités, ils devaient protéger au maximum les civils, là-bas. Le pilote s’apprêtait à rejoindre le cargo lorsqu’il vit un de leurs hommes vaciller un peu puis s’asseoir lourdement, une main contre le front et la respiration sifflante. Merde. Il lança dans le comlink, attaché en bracelet à son poignet, à l’équipe médicale qu’un nouveau cas s’était déclaré, ils devaient mettre cet homme aussi en quarantaine.

– Putain de maladie, grinça-t-il entre ses dents. Eh ! Luke !

Il lui fit signe, avant de le rejoindre, puis lui demanda, en pointant l’homme du doigt que l’équipe médicale venait chercher, si les Jedis ne pouvaient plus « soigner » ou autre chose, ils n’avaient pas des genres de pouvoirs médicaux, avec la Force ou il ne savait quoi ? Ou bien pour juste freiner un peu la progression de la maladie… Il en discuta avec lui tout en marchant, se frottant un peu le front avec un grand soupir de lassitude. C’est en se rapprochant de la lisière des bois, pour charger les dernières caisses restantes dans le cargo et démonter ce qui restait de leur installation, qu’il vit du mouvement, plus loin. Les yeux plissés, il s’approcha de quelques pas puis resta bouche bée en voyant une fillette haute comme trois pommes surgir de la jungle. Que… Qu’est-ce que… Il vint à sa rencontre, complètement scié, refusant de croire qu’un des couples ici ait pu oublier sa fille avant d’évacuer.

– Vous pouvez m'aider ? Où est-ce que je suis ? Je m'appelle Allana Solo, j'étais avec mon papy et d'un coup, je me suis retrouvée dans cette jungle ! Qu'est-ce qui s'est passé ?

– Solo ? Tu… Heu, oui, attends. Viens.

Il lui tendit la main pour qu’elle la prenne, si elle voulait, puis la fit sortir complètement de la jungle pour avancer dans le camp. Il alla de nouveau rejoindre Luke, avec la petite, comprenant qu’il s’agissait de nouveau d’un enfant surgi des failles, comme le petit Chiss. Ça allait arriver encore souvent, ce genre de trucs… ? Et pourquoi ici, sur Yavin ? En pleine épidémie, avec ça ! Il la fit asseoir sur une des caisses puis commença par vérifier si elle était blessée ou malade, s’agenouillant pour être à sa hauteur, et lui sourire. Il avait juste dit trois mots à Luke, le nom de la petite, qu’elle sortait à peine de la jungle.

– Donc, Allana… Tu te trouves sur Yavin IV, en ce moment. On peut t’expliquer ce qui est arrivé, ça va être un petit long, par contre. Mais ne ‘effraie pas, d’accord ? On ne te veut aucun mal, je peux te le jurer.

Il releva le regard vers Luke, lui laissant le soin d’expliquer ces trucs de failles, hein… Il avait déjà donné et eut le plus grand mal à expliquer ça à Nuru. Laisser un Jedi faire était une bien meilleure idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 221
Espèce : Humain
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cinquante ans plus tôt...   Mar 26 Juin - 11:20

On aurait presque pu croire que c’était la fin officielle de la Rébellion. L’entièreté de la Flotte était dispersée aux quatre coins de la galaxie, une partie aidait à lutter contre la pandémie, d’autres tâchaient d’évacuer les populations des endroits les plus touchés pour les placer dans des lieux isolés et essayer de freiner la propagation, certains s’occupaient d’acheminer des vivres ou du matériel, d’autre encore, ceux qui le pouvaient, avaient commencé à travailler sur la recherche d’un vaccin. Du côté de l’Empire, ça bougeait aussi, de ce qu’ils en avaient vu, ils avaient même reçu des messages de l’Espace Sauvage indiquant que certains amiraux avaient entamé des collaborations avec toutes les factions, sans distinction, pour mieux agir. Il fallait donc qu’il y ait une telle catastrophe pour qu’on assiste enfin à une trêve dans les hostilités, de part et d’autre, et une lutte en commun contre la maladie. Plagueis était peut-être l’un des plus grands malades mentaux que cette galaxie ait connu mais il avait au moins réussi cet exploit, pousser tout le monde à s’entraider, peu importe le camp servi. Ce miracle. Rien de mieux qu’un ennemi commun pour réunir les peuples.

Il se relevait pour repartir vers le cargo lorsqu’il entendit crier son prénom, plus loin. Tournant la tête, il ralentit le pas en voyant Soontir approcher, le saluant d’un bref signe lorsqu’il vint le rejoindre. Voilà peu de temps que le sergent, capitaine maintenant, d’ailleurs, avait rejoint la Rébellion. Lorsqu’il avait expliqué pourquoi il avait déserté l’Empire, Luke n’avait pas pu s’en empêcher de lui lancer un « Bienvenue dans la famille », quand bien même ce n’était pas drôle, pour lui. Il ne croyait pas entièrement aux idéaux Rebelles, du moins pas à leurs chances finales de victoire, et ça se voyait très bien, tout le monde le savait, ici. Et le voilà pourtant parmi eux, fiché juste parce qu’un de ses enfants, dans une autre époque, avait eu le malheur d’approcher une femme qui cumulait les faits d’être Jedi, Républicaine et fille de Han et Leia. Bien assez pour le considérer comme un traître en puissance aux yeux des Siths, même s’il n’avait rien fait de terrible contre l’Empire. Enfin… Aider un Padawan à s’échapper était un crime suffisant, aux yeux des Siths, pour vouloir la mort du pilote.

Soontir lui demanda, en montrant un homme de plus qu’on emmenait pour le conduire en quarantaine, si la Force et les Jedis ne pouvaient pas faire quelque chose de plus, les soigner ou autre chose du même genre. Si, en fait… Luke lui expliqua que la Guérison de Force pouvait être employée, pour se préserver soi-même ou guérir les autres, au moins ralentir le poison, en tout cas, mais ça dépendait aussi beaucoup de chacun. Pour ce qu’il en savait, seul Cade, à l’heure actuelle, était assez doué dans le domaine pour guérir complètement une personne et supprimer toute trace de virus ou de poison. Luke sourit faiblement en lui tapotant l’épaule, assurant que ça ira tout de même, un contrepoison sera trouvé. En attendant, ils devaient terminer l’évacuation du camp puis rejoindre les autres. Il ne restait plus grand-chose, cela dit, ils seront tous enfin partis d’ici avant la fin de la journée. Luke avait monté une autre caisse et était occupé à verrouiller le reste du matériel avant le voyage lorsque Soontir, revint, quelques minutes plus tard, en tenant la main d’une fillette. Qui avait oublié sa fille ici ?! Le pilote devança sa question, en donnant le nom de la petite et où il venait de la trouver. Il en resta scié un instant, avant d’enfin avancer à son tour.

– Donc, Allana… Tu te trouves sur Yavin IV, en ce moment. On peut t’expliquer ce qui est arrivé, ça va être un petit long, par contre. Mais ne t‘effraie pas, d’accord ? On ne te veut aucun mal, je peux te le jurer.

Le « on » signifiait donc que lui, plutôt, devait tout lui expliquer, n’est-ce pas ? Luke s’agenouilla lui aussi près de la caisse où ils venaient de faire asseoir la petite, cherchant un instant ses mots avant de se lancer doucement. Il ignorait complètement de quelle manière elle était reliée à han et Leia, combien de générations les séparaient, somme toute, mais soit, pas le moment pour ce genre de questions. Il s’efforçait de ne pas trop l’effrayer ou la paniquer, tout en lui expliquant ce qui se passait, c’était déjà compliqué avec un adulte alors une fillette qui ne devait pas avoir dix ans… Dans le même temps, ils devaient être rapides, pas question des ‘attarder sur une planète aussi infestée par la maladie, surtout avec une enfant. Luke avait déjà donné, pour ce genre de poisons, il ne voulait que cette enfant ou Soontir en fassent eux aussi les frais, c’était bien assez douloureux comme ça. En arrivant à la fin de son explication, il marqua une légère pause, puis lui dit doucement qu’on ignorait encore pourquoi la Force faisait ça et comment les personnes touchées pouvaient rentrer chez elles.

– Je répondrai à toutes les questions que tu peux te poser, mais pas ici, d’accord ? Nous devons terminer l’évacuation et quitter ce secteur. Tu comprends ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Espèce : Humaine
Âge rp : 9 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cinquante ans plus tôt...   Dim 22 Juil - 11:19

"Solo ? Tu… Heu, oui, attends. Viens."

Oui ! Il pouvait contacter maman, hein ? Ou papy ? Ou mamie ? Ou quelqu’un de sa famille ? Il pouvait, pas vrai ? Il allait l’aider ? Elle saisit la main qu’il lui tendait puis marcha rapidement, un pas à lui, c’était deux ou trois des siens, les adultes en cessaient d’oublier ce léger détail. A part papy, qui la laissait grimper sur son dos lorsqu’il fallait aller plus vite. Ils avaient faits dix mètres lorsque la fillette sentit littéralement s abouche se décrocher sous le choc, les yeux écarquillés comme jamais en voyant son… Son… grand-oncle ? Elle l’appelait toujours tonton car c’était plus simple et rapide, mais… mais il… Il devrait avoir… Cinquante ans, soixante ans, non ? Sous le choc, elle ne réagit même pas lorsqu’on la fit asseoir sur une caisse puis vérifier si elle était blessée, profondément perturbée de voir son oncle, accroupi à côté, à cet âge-là. Ça n’allait pas du tout… Elle était tombée sur la tête et délirait ?

"Donc, Allana… Tu te trouves sur Yavin IV, en ce moment. On peut t’expliquer ce qui est arrivé, ça va être un petit long, par contre. Mais ne t‘effraie pas, d’accord ? On ne te veut aucun mal, je peux te le jurer."

Comment ça… ? Elle reporta le regard sur son grand-oncle, de plus en plus perdue et à deux doigts de la crise de panique, comme après ces cauchemars où elle voyait son père tuer plein de gens avec son sabre puis se tourner vers elle, près à la tuer aussi. Après ce rêve, qui revenait régulièrement, elle courrait en pyjama retrouver mamie et se fourrer dans ses bras pour dormir en toute sécurité. Elle serra les bras contre elle comme si elle tenait Anji dans ses bras, regrettant de plus en plus son absence. Au début de l’explication donnée, elle commença par croire qu’elle était vraiment tomber sur la tête et se pinça un peu les bras pour chercher à s’éveiller et quitter ce cauchemar. Se secouer, quoi, se réveiller immédiatement puis appeler sa mère pour se rassurer. Mais c’était réel.

Affreusement réel.

Elle ne pouvait pas nier ce qu’elle voyait, pas plus que ce déplacement bizarre dans cette jungle, Yavin donc, ni la jeunesse frappante de son grand-oncle, ni… La Force… C’était possible, comment, elle ne… Et puis, ça voulait dite que tout le monde était encore en guerre ? Que… Papa et maman n’étaient pas encore nés ?! Cette pensée la bouleversa un peu plus, si c’était possible. Elle refusait de croire que maman ait disparu pour toujours ! Quant à papa, même s’il lui faisait peur, elle ne voulait pas non plus ne plus jamais le revoir. Et puis… Si Luke avait cet âge, alors mamie aussi ? Et papy ? Ils étaient tous très jeunes ? Maintenant, elle avait peur…

"Je répondrai à toutes les questions que tu peux te poser, mais pas ici, d’accord ? Nous devons terminer l’évacuation et quitter ce secteur. Tu comprends ?"

Ou… Oui… Sautant de la caisse, elle alla très vivement s’accrocher au cou de son grand-oncle, seul point de repère actuel de ce cauchemar, et nicha son nez dans le creux de son cou, bien déterminée à ne plus le lâcher avant de retrouver un semblant de sécurité. Ou bien de retrouver les bras de sa mère, sinon, pas question de bouger. Elle resta très soigneusement accrochée à lui jusqu’à ce qu’ils soient partis, en lui tenant la main ou le bras lorsqu’il fallait marcher, puis ne le lâchant pas plus d’une semelle quand il fut temps de grimper dans le cargo qui les emmena loin de la planète. Elle regardait alternativement son oncle et Soontir, pilote rebelle donc, assise près de Luke et lui tenant le bras comme si sa vie en dépendait.

"On va où ? Pourquoi tout le monde part de Yavin ? La rébellion existe ? On fuit quoi ? L’Empire est réel ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Cinquante ans plus tôt...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinquante ans plus tôt...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» Takatôryû : Technique aux cinquante sabres
» Expressions populaires des années 1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Yavin IV-
Sauter vers: