Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 There isn't only one side behind every story

Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: There isn't only one side behind every story   Ven 29 Juin - 22:36

Les Sith de l'Empire reconstitué ont toujours régné à travers la peur mais aussi à travers mort des leurs opposants, les civils au milieu ne pouvait qu'être de simple dommages collatéraux, sauf en étant asservis, voire réduits en esclavage.
Autrefois je n'étais guère répugné devant la destruction totale ou partielle d'un monde, que ce soit dans le but de les conquérir ou non. Seulement, à partir du jour où j'ai posé les pieds dans les intrigues politiques du conseil noir, mais surtout en les posant sur Nathema pour apprendre la vérité sur l'Empereur Vitiate. La découverte de ce mal absolu, m'avait rebuté bien plus, et cela avait ébranlé dans mon esprit les convictions que j'avais acquise avec ma formation à l'académie.

Régner sur des mondes complètement mort, voilà une folie que jamais je ne pourrais plus accepter. Vouloir y mettre un terme au règne aux destructeurs des vies dans l'univers, c'est ce que j'ai choisi comme destin, aux côté de Revan et de Meetra l'Exilée dans un premier temps, puis trois siècle plus tard aux côtés de l'Héroïne de Tython, tout du moins jusqu'à leurs disparitions et surtout la mienne qui m'expédia dans un autre temps.

Et encore aujourd'hui, bien que cette fois notre Empire règne en maître, une étoile aussi noire que la mort qu'elle apporte, pouvant réduire en poussière chacune des planètes qu'elle frappe d'un rayon mortel, est apparu aux yeux de la galaxie en détruisant Manaan. Même technologique, la même menace sévit encore, sans compter que le danger peut encore être bien pire sachant que Vitiate est revenu lui aussi, il peut très bien soit tenter de dévorer à nouveau toute forme de vie par de puissants rituels Sith, ou l'anéantir à l'aide de la mystérieuse Flotte Éternelle. Toutefois et cependant, je me plis à l'Empereur Palpatine, tout comme je feins Vitiate en me rapprochant de lui comme si un partie du passé n'avait pas existé et que j'avait été éjecté en tant que son fidèle serviteur d'autrefois.

Mais pour combien de temps encore vais-je parvenir à maintenir le mensonge face à eux, je l'ignore, c'est pour cela qu'en attendant je me montre constamment loyal, jusqu'à ce que je déniche les Jedi là où ils se cachent, qui par ailleurs est la mission que Palpatine m'a confié, ce qui justifie amplement mes recherches sans que personne au sein de l'Empire ne se posent de question. Et c'est cette dernière raison qui m'a poussé à venir enquêter sur Obroa-Skai, la bibliothèque de ce système y a engrangé des millénaires de connaissances et d'histoires, depuis l'ancienne république jusqu'à aujourd'hui, voire même bien au delà sur ce qui s'est passé dans les mondes connues.

- Cette salle de lecture fera parfaitement l'affaire. dit-je au Grand Archiviste de la bibliothèque.
Il est évidemment impératif, vous en conviendrez, qu'aucune autre personne ne puisse venir troubler le bon déroulement de mes recherches, sauf bien évidemment en cas de situation particulière, tel qu'un incident ou un individu qui sort du commun, notez le bien.

- Cela va sans-dire Monseigneur.

- La réussite de la mission que m'a confié l'Empereur dépend en partie de votre entière coopération, y compris celle de tout ceux travaillant ici, si jamais une seule de mes exigences n'est pas satisfaisante, vous risquerez fort d'en répondre devant la cour martiale.

- Nous sommes à votre entière disposions, et nous nous plierons donc à votre entière volonté Monseigneur. répondit-il avec une légère tension dans sa voix.

- Bien... Alors... par où commencer... hum... ah oui... étant donné la nature de mes recherches il va me falloir un accès total à toute vos archives, y compris ceux interdit au publique.


- Bien entendu Monseigneur !

- Et aussi je vous demande expressément que vos informaticiens, me bricole rapidement un accès administrateur à l'ensemble de votre système de holo-surveillance, que je puisse gérer depuis cette salle.


- J'y vais en faire la demande immédiatement.


- Parfait... ce sera tout pour le moment... vous pouvez disposez !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 48
Comptes : Laura Kira, Logan March, John Wrys
Espèce : Humaine
Âge rp : 27 ans
Maître : Aucun
Apprenti / Padawan : Aucun
Infos fermées
MessageSujet: Re: There isn't only one side behind every story   Dim 1 Juil - 20:04

There isn't only side

behind every story


 

La Force est paradoxale. Elle a sa propre volonté ...  mais requiert un chef !


 


 
 


Cela faisait maintenant quelques semaines que j'étais au sein même de cette nouvelle époque, avec encore un peu d'incompréhension à digérer tout ça. J'avais atterri sur la planète Taanab de la bordure extérieure. De là, et par surprise, j'avais rencontré un Sith de mon époque. Ce dernier m'apprit ce qui s'était passé, que le Force nous avais amené ici. Le Sith m'apprit aussi tout ce qu'il avait appris sur la situation de cette époque. J'avoue avoir eut du mal à tout encaisser. Je savais qu'on ignorait beaucoup de chose sur la Force mais de là à nous envoyer dans le futur ou passé en fonction de là d'où on vient, j'avais peine à le réaliser. J'étais restée plusieurs sur cette planète avec la compagnie du Sith. Vu que même lui venait de mon époque, j'avais ce petit espoir de revoir un jour mes compagnons de voyage. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui je m'apprêtais à rejoindre l'Ordre Jedi, et des informations que j'avais recueillies, ces derniers se trouvaient sur la planète Ossus dans la bordure extérieure.

J'avais réussi à me procurer un petit cargo. Enfin ce dernier appartenait à un petit voleur. Voler un voleur, ce n'est pas du vol. Mais au moment de passer en hyperespace, des flashs se produisirent dans mon esprit. Des montagnes avec des étendues gelées. Bien sûr il y a avait maintes planètes qui pouvaient correspondantes à de telles descriptions. Mais il me semblait connaître ce lieu, comme si j'y avais déjà été. Il faut dire que depuis que je suis une Jedi jusqu'à mon ascension de leader de l'Alliance, j'en ai visité des planètes. Mais mon instinct me fit penser à la planète Obroa-Skai. Ne réfléchissant plus longtemps, je changeais les coordonnées de la navigation du cargo et fit route vers la planète Obroa-Skai. Une fois arrivée, une chose surprenante me prit d'assaut. Je ressentis une présence que je ne pensais plus ressentir. Un vieil ami à moi, un compagnon de voyage, un compagnon d'arme. Je devais absolument en avoir le cœur net. Entrant dans l'atmosphère, je me posais dans le spatioport de la ville. Mais en sortant du cargo, le début des ennuis arrivèrent et commencèrent. Trois soldats impériaux arrivèrent vers moi, me mettant en joug avec leurs armes. L'un d'eux me demanda de m'identifier, disant que ce soit cargo avait été mentionné volé. Étonnant, les nouvelles vont beaucoup plus vite qu'il y a 3 600 ans.

Je leur faisais face, essayant de leur faire entendre raison, que j'étais venu ici pour voir une personne particulière. Mais ces trois impériaux étaient restés bornés au vol du cargo et me demandèrent de les suivre. Soupirant et secouant très légèrement ma tête de gauche à droite et vis versa, ils ne me laissaient pas le choix. Je n'avais pas de temps à perdre avec eux. Je vins donc à dégainer mon sabre. Sans perdre un instant, je fis un saut de force vers eux, enchaînant aussitôt avec une frappe vigilante. En effet, je vins planter mon sabre dans le sol, provoquant une onde de choc dans un rayon de 5 mètres, endommageant en même temps les trois soldats impériaux. Et ces derniers n'étaient pas très résistants du fait qu'ils vinrent à finir aussitôt étaler par terre dans un très sale état. Ils leur fallaient des soins, mais ce n'était plus mon problème. Rengainant mon sabre, je me dirigeais vers la présence de celui que je pensais savoir. Aux files des minutes et de l'heure qui suivit, mes pas m'amenèrent devant la grande bibliothèque de Obrai-Skai. S'il s'agissait vraiment de lui, sa présence ici ne m'étonna pas plus que ça. Montant les marches, j'arrivais devant l'entrée qui était quand même bien gardée. Les impériaux qui gardaient l'entrée me mirent eux aussi en joug.

- "Halte-là ! N'avancez plus ! repoussez chemin !"

- "Je ne suis pas venue apporter des ennuis. Une personne se trouve dans la bibliothèque et il faut que je le vois. Je suis ... une vieille connaissance. Dites-lui que l'Héritière de Revan souhaite le voir."

De mes surnoms, l'Héroïne de Tython, l'Héritière de Revan ou encore l’Étrangère, je préférais avant tout l'Héritière de Revan. J'étais calme et posée, demandant juste à entrer pour aller lui parler. Mais les gardes restèrent sur leur dire et m'ordonnant presque de partir. Une fois encore, et essayant d'être un maximum diplomate, je vins à leur demander d'aller le chercher, que je l'attendrais ici. La bâtisse, il s'agissait d'une bibliothèque remplit de sagesse et connaissance Jedi et bien plus encore. En aucun cas je ne me devais d’abîmer cet endroit. Les impériaux vinrent à me tirer dessus. J'eus le réflexe de dégainer mon sabre et dévier les tirs. Autant que je n'avais pas vraiment tué les trois impériaux lors de mon arrivée au spatioport, mais ceux qui gardaient l'entrée ne me laissais nullement le choix. Je vins alors à lancer mon sabre, contrôlant ce dernier avec l'aide de la Force. La stupidité n'avait vraiment pas disparue depuis tout ce temps. Un seul impérial survécut. Avec la Force, je vins à le soulever et l'envoyer valser loin derrière moi. Maintenant, l'entrée était libre. Rengainant mon sabre, je repris mes pas, poussant la grande porte d'entrée. Y entrant, de nouveaux impériaux débarquèrent, pointant leurs blasters vers moi. Soupirant, je vins à me perler à moi-même.

- "Et bien et bien ... ils ne savent vraiment pas quand s'arrêter ..."

 
Code by Joy

_________________

La  Force  est  paradoxale .  Elle  a  sa  propre  

volonté ...  mais  requiert  un  chef !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: There isn't only one side behind every story   Lun 30 Juil - 19:43

Comme de bien entendu, les recherches sont longues et fastidieuse, j'aurais bien exigé sans peine d'avoir un droïd assistant, mais se faisant il risque bien plus d'être un fardeau qu'autre chose.
Sans compter les caméras, les micros et tout autres types de systèmes de surveillance, j'en ai déjà eu suffisamment à désactivé, non seulement dans mon compartiment, mais aussi ceux à proximité en ayant pris le soin d'ordonner que personne ne puisse également s'y trouver.
Alors avoir une boîte de conserve à mes côtés, pour devoir par la suite le détruire, cela aurai été complètement du gaspillage, sans compter qu'il est presque impossible de deviner les intentions d'une machine, à moins de prendre les devants et anticiper ses actions, et je n'ai guère envie de perdre du temps à jouer à ce genre de petit jeu puéril.

Pour en revenir à mes recherches, j'ai choisi de me concentrer principalement sur des données datant de mon époque voir bien avant, le mots clé essentiel étant "Temple" en association avec "Jedi", j'ai fait en sorte d'éliminer les noms des lieux où l'on ne trouve pas âme qui vivent à l'heure actuelle.
D'un autre côté, je tente en simultané, sur un autre moniteur, une fouille de d'autres données concernant cette fois les Grands Maîtres de l'Ordre Jedi qui se sont succéder durant le même cadre du temps, puis si possible les plus puissants Jedi qui ont laissés leur empreintes. Leurs histoires, leurs plus hauts faits, et leurs grandes décisions qu'ils ont pu prendre, tout ce qui pourra m'être nécessaire pour localiser là où ils auraient pu s'établir.

Sans la moindre surprise, avec les millénaires écoulés, en prenant en compte les maintes guerres dont la bibliothèque ai dû subir, chaque changement de factions la détenant, puis surtout la récente purge Jedi issue de l'Ordre soixante-six de Palpatine. Beaucoup d'archives ont été limogés, censurés, voire effacés, je le constate aisément à la vue dont certains événements, que j'ai vécu aux côtés des Jedi sont devenu semblable à des textes à trous dont je peux combler ce qui y manque.
Puis surtout si je tente par curiosité de chercher quoi que ce soit sur les Sith, je trouve beaucoup moins de chose, surtout des noms associés à certains conflits, ceux qui sont tombé au combat face aux Jedi, sans doute pour que l'on puisse honorer la mémoire de nos plus grands guerrier, ou peut-être éviter de faire les même erreurs.

En continuant un peu, je tombai sur les données de la Grande Maître Jedi Satele Shan, celle qui autrefois m'avais écouté et accepté la vérité sur mes bonnes intentions, même si en passant j'avais dû quand même subir quelques épreuves afin de prouver ma bonne foi, des formalités tels que liquider un Jedi renégats, enfin bref, mais c'est surtout elle permis grâce au savoir dont je disposais, de permettre à celle qui devint ma sœur d'arme, d'abréger la folie étouffante des sombres projets de l'Empereur Vitiate. Je ne trouvai rien d'intéressant sur elle, du moins pour ce que je cherche, à un détail près qu'elle aurait été une descendante lointaine mais directe des Jedi Revan et Bastila Shan.

Encore lui... Revan, une légende pour beaucoup qui ont entendu parler de lui, un phénomène pour d'autres qui comme moi l'ont connu, et pas seulement dans toute sa gloire passé, même dans celle qui lui fut funeste et obscur. Comme un envie qui me démange, je cède à vouloir connaître un peu plus à son sujet, pour connaître tout ce qu'il ne m'a sans aucun doute jamais avoué durant les trois années où je l'interrogeais presque chaque jours, dans sa geôle où il était séquestré dans le bastion de Darth Nyriss. Apparemment, ces données aussi ont curieusement subit bien divers retouche, par connaissance de cause, pour éviter l'opprobre sur l'Ordre si ce n'est sur lui-même, des pans entiers sont manquant. Même au delà de sa mort, sur la lune nommée Yavin IV, il avait tenté de commettre un acte contre nature pour les Jedi, et pourtant rien de cela ne figure dans son dossier. Comme c'est décevant, je n'y apprends rien de plus de ce que je sais déjà.

Je repris mes investigations, cette fois je pense que je vais remonter un peu plus loin encore, peut-être que les données au moment des guerres de l'hyper-espace ont quelques révélation à me faire, même si je doute un peu du résultat. En effet, la seule chose que l'on nous racontais fut simplement pour éviter de répéter l'erreur qu'avait fait Exar Kun, dans le fond rien plus que l'envie de dissimuler un échec cuisant de plus à l'encontre des Jedi et de la République. Cependant, sur ce sujet, je constate des données intéressantes, des événements majeurs dont je n'avais pas encore la connaissance, surtout ceux associé à un Grand Maître Jedi, Odan-Urr...

Je m'apprêtai à en savoir plus à son sujet, lorsque quand tout à coup le moniteur d'holo-surveillance qui m'était dédié devint frénétique, quelque chose de très important ce produit en ce moment même dans la bibliothèque. J'hésitai quelque secondes, me demandant s'il était plus judicieux de laisser l'affaire aux grandes instances de la bibliothèque, ainsi qu'à leur service de sécurité. Mais lorsque je fis affiché ce que diffuse en ce moment même les caméras de sécurité pour en avoir le cœur-net, cela se fit comme un tir de blaster sur mon armure. Ce masque, cette tenue, ce style de combat au sabre qui terrassa des stormtrooper, j'ouvris mes sens à la Force, je reconnu instantanément la signature de son aura, plus de doute c'est bien elle. Le passé frappe encore à ma porte, j'ignore si cela me sera de bon ou de mauvais augure, mais comme autrefois je me dois d'aller à sa rencontre et apaiser la situation.

Je me levai donc, laissant en suspends mes recherches et sortis de mon compartiment, les soldats dédié à la protection de ma tranquillité, sont toujours de faction malgré l'alerte, on ne veut sans doute pas effrayer et perturber le publique présent aux alentour, au moment où je sortis ils s'apprêtaient à me suivre comme mon ombre.

- Restez ici et personne ne doit pénétrer ici en mon absence ! Je vais moi même mettre fin à ce contre-temps. sifflai-je froidement aux gardes.

- À vos ordres Monseigneur ! répondirent-ils à l'unisson.

Je me dirigea donc au pas de course avec l'aide de la Force vers le hall qui sert d'accueil à la bibliothèque, là où le combat se déroulait. En ayant renforcé mes sens et mon agilité, j'esquivai à grand vitesse les civils et les soldats sur ma route, employant certaines acrobaties pour éviter de leur rentrer dedans et surtout pour ne pas percuter chaque meubles ou autres objets parsemant le trajet.
Il me fallu moins de cinq minute pour parvenir à proximité, je cessai de courir, là un capitaine de la garde vint me faire un bref rapport rapide de la situation.

- Nous ne pouvons rien faire Monseigneur, cette personne est venu à bord d'un cargo volé et a refusé de se soumettre puis elle a tué tout le commando en charge de la surveillance du hall, cet individu est sans aucun doute un J...

- Je conçoit que vous avez fait votre travail, Capitaine, mais vous n'avez plus rien à faire ! le coupai-je. Vous auriez du m'avertir dès le départ comme je l'ai expressément spécifié à votre employeur... Mais passons... Maintenant que je suis là je prends en charge la suite des opérations !

- P-Pardon Monseigneur... à... à vos ordres ! répondit le capitaine avec angoisse.

- Bien... Pour commencer, faites cessez le feu à vos hommes et rappelez les tout de suite puis renvoyer ceux qui arrivent en renforts, nul besoin qu'il y ai de pertes supplémentaires... Ensuite stoppez rapidement cette alerte...

Je pensa rapidement à une idée pour faire passer ce qui vient de se passer pour un accident isolé, heureusement que d'un côté elle ne porte jamais la tenue conventionnelle des Jedi.

- Sachez Capitaine que je retiendrai que vos hommes ont prétendument refuser à une Sith de mon Ordre de venir à ma rencontre ! l'avertis-je, il me regarda interloqué.

- M-Mais M-Monseigneur... et le vaisseau volé ?

- Eh bien je présume qu'elle l'a effectivement volé parce qu'elle vient seulement de réapparaître dans les environs et qu'elle n'a pas eu d'autres choix... Vous irez personnellement rendre le vaisseau à son propriétaire avec toute les excuses de l'Empire qu'il fut réquisitionné par l'un de ses membres le plus éminent... suis-je assez clair ou vous tenez à rediscuter mes ordres ?! dis-je froidement en approchant une main vers mon sabre laser à ma ceinture.

- P-p-parfaitement c-clair Monseigneur ! acquiesça-t-il

- Enfin, je vous charge de faire parvenir aux veuves et orphelins des soldats tombé la nouvelle de leurs morts, et en guise de compensation vous ordonnerez de la part du conseil noir, aux services comptable et salariale de l'armée, d'offrir aux familles des victime de percevoir vingt pour-cent de la solde du défunt pendant dix-ans.

- C-Cela sera fait Monseigneur ! dit-il un peu plus rassuré.

- Vous pouvez disposer ! lui ordonnai-je, et il s'écarta rapidement comme si je lui avait donné des coups de fouet.

Enfin, j'entrai par l'une des portes qui donnait sur le hall, Jade y trônait au centre, elle semblait m'attendre, plus un seul soldat dans la salle était en vie, l'alarme de salle se désactiva, je m'avança vers elle, et elle en fit autant, jusqu'à ce que l'on se retrouve à un mètre de distance l'un de l'autre.

- Il y a de cela plusieurs millénaire j'ai eu une vision... commençait-je
C'est bon de vous revoir en vie, je commençais à croire que la Force me jouait une nouvelle farce, mais venez nous devons discuter en privé, mais pas ici. puis je me retournai en l'invitant d'un geste à le suivre
J'ai tout réglé, les soldats de l'Empire ne devrait plus vous causez de soucis, l'incident est clos.

Je retournai dans la bibliothèque dans mon compartiment, elle me suivis, les soldats que l'on croisait lui montrèrent un peu plus de respect, même le capitaine qui lui montrait un peu de crainte. Une fois arrivé et assuré qu'aucune oreille ne pouvait nous écoutez je repris la conversation.

- Tu aurais pu éviter ce massacre ! Tu as de la chance que j'étais dans les parages et pas un autre membre important de l'Empire, lui aurait toute de suite donné l'alerte et tu aurais été conduite devant l'Empereur ou pire... auprès de Vitiate...
Oui, lui aussi est revenu d'entre les morts... on ne comprends pas totalement ce que qui arrive à la Force.
Et à ce propos qu'est-il arrivé lorsque le vaisseau de Darth Marr est entré en collision avec la flotte Éternelle, tu me dois quelques explication ! J'ai sans arrêt pensé que tu as été réduite en poussière et qu'avec ta mort prenait fin notre croisade contre notre vieil ennemi immortel... À présent que je t'ai devant moi, il est évident que rien ne s'est passé comme je l'avais vu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 48
Comptes : Laura Kira, Logan March, John Wrys
Espèce : Humaine
Âge rp : 27 ans
Maître : Aucun
Apprenti / Padawan : Aucun
Infos fermées
MessageSujet: Re: There isn't only one side behind every story   Dim 7 Oct - 14:53

There isn't only side

behind every story


La Force est paradoxale. Elle a sa propre volonté ...  mais requiert un chef !






La Force m'avait guidé jusqu'à la planète Obroa-Skai. Pourquoi ? Je n'en savais rien à ce moment. Mais une fois sur place, je sentis cet aura. Il me semblait impossible que ce soit le cas. Je n'avais qu'une chose à faire, me rendre là-bas pour en être sûr. Ma route me mena vers la Grande Bibliothèque de la planète. Des impériaux me barrèrent la route, et n'ayant pas de temps à perdre, je pris soin de me défaire d'eux. La diplomatie n'avait pas marché, donc il ne restait plus qu'une solution. S'il s'agissait bien de mon compagnon d'arme. L'extérieur dégagé, je pris soin d'entrer dans l'enceinte du bâtiment. Je fis face de nouveau à des impériaux. Trois milles étaient passés et ils étaient toujours aussi stupides. Il me fallut que quelques minutes pour me débarrasser d'eux. Je me doutais que d'autres impériaux étaient présent plus loin dans la bibliothèque. Mais je n'étais pas venue ici pour combattre. Par ailleurs, je sentis cette présence s'approcher. Rengainant mon sabre, je restais inerte, bras croisant contre moi. J'avais toujours du mal à croire qu'il s'agissait bien de lui. Quoi qu'il en soit, s'il s'agissait bien de Scourge, j'aurai pas mal de réponses à mes questions. Je vis alors une porte s'ouvrir, et mon vieil ami par la suite. Alors il était bel et bien là lui aussi. Comment nous des êtres d'un passé lointain pouvions nous être ici.  

- "Il y a de cela plusieurs millénaire j'ai eu une vision... C'est bon de vous revoir en vie, je commençais à croire que la Force me jouait une nouvelle farce, mais venez nous devons discuter en privé, mais pas ici. J'ai tout réglé, les soldats de l'Empire ne devrait plus vous causez de soucis, l'incident est clos."

- "Même si j'ai dû mal à le croire, je suis heureuse de vous revoir aussi."
Scourge m'invita à le suivre pour que nous puissions parler plus librement. Traversant une partie de la bibliothèque, nous arrivâmes dans une pièce qui semblait être son compartiment. La vie était assez ironique. Après que Lana Beniko m'ait libéré de la carbonite de l'Empire Éternel, et malgré le fait d'avoir été à la tête de l'Alliance Éternelle, je n'avais eus de cesse de rechercher mes compagnons dont Scourge. Malgré mes recherches, tout avait été vain. Et il a fallut que la Force me transporte trois milles ans dans le futur pour que je puisse retrouver l'un d'eux. Après avoir fermé la porte, Scourge se retourna vers moi et reprit la conversation.

- "Tu aurais pu éviter ce massacre ! Tu as de la chance que j'étais dans les parages et pas un autre membre important de l'Empire, lui aurait toute de suite donné l'alerte et tu aurais été conduite devant l'Empereur ou pire... auprès de Vitiate... Oui, lui aussi est revenu d'entre les morts... on ne comprends pas totalement ce que qui arrive à la Force. Et à ce propos qu'est-il arrivé lorsque le vaisseau de Darth Marr est entré en collision avec la flotte Éternelle, tu me dois quelques explication ! J'ai sans arrêt pensé que tu as été réduite en poussière et qu'avec ta mort prenait fin notre croisade contre notre vieil ennemi immortel... À présent que je t'ai devant moi, il est évident que rien ne s'est passé comme je l'avais vu."

Sous mon masque, j'haussais un sourcil d'étonnement. Un nouvel Empereur des Sith, et ... Viviate ! Lui aussi était revenu ?! Au moins, je savais pourquoi maintenant pourquoi je ne ressentais plus sa présence en moi depuis mon réveil au sein de cette époque. Des souvenirs me revinrent à l'esprit, notamment ce jours où Vitiate tua Darth Marr, où son fils Arcan l'avait attaqué, ce qui m'avait de le tuer. J'entendis Scourge me poser différentes questions. Apparemment, il en avait autant que moi. Mais par où commencer. Tout d'abord, je vins à retirer mon masque, puis ma capuche, allant m'assoir sur un des fauteuils. Le mieux était de commencer par le début.

- "Après avoir rejoint Darth Marr, comme tu le sais, la flotte éternelle est apparut. Le vaisseau de Marr a été abordé, nous avons combattu côte à côte. mais l'ennemi avait réussi à immobiliser le vaisseau. Plus de bouclier, plus d'hyperespace. Marr et moi savions que nous n'avions plus aucune issue.. j'émis alors l'idée de foncer dans le tas, dans emmener le maximum avec nous dans la Force. Pour être honnête, je pensais que nous étions mort. Mais nous avons survécus. Arcan nous avait fait prisonnier dans son vaisseau amiral et nous avons fait route vers Zakel, là où se trouvait Viviate sur son trône éternel."

Me relevant, je revoyais ces images dans ma tête. Tout dans le moindre détail me revenait dans l'esprit. Je n'avais rien oublier de ces moments. Faisait quelques pas, je repris la parole.

- "Arcan nous présenta devant Vitiate. Nous avions enfin un visage à mettre à l'Empereur. Vitiate nous demanda notre allégeance. Darth Marr refusa et se rebella. Vitiate l'a tuer en un coup. Venant vers moi, Vitiate me dit que j'étais comme lui, que tout comme lui je laissais ma trace au travers de la galaxie. Au début, je n'avais pas compris ce que cela voulait dire. Puis il me demanda si je voulais sa puissance. Demande que j'ai décliné. Alors qu'il s'apprêtait à me tuer, Arcann attaqua son père et pendant qu'il l'occupait, j'ai pu attaquer Vitiate et ma lame de mon sabre lui traversa le corps. Et avant de mourir, .. enfin avant de tomber à terre, une explosion énergiquement se produisit de son corps et j'ai perdu connaissance."

Et ce n'était que le début de mon récit. Mon regard se tourna vers Scourge, lui disant que je l'avais tué, enfin je l'avais tué sans l'avoir réellement tué. cet instant, cette sensation que j'ai subis, je ne l'oublierai jamais.

Code by Joy

_________________

La  Force  est  paradoxale .  Elle  a  sa  propre  

volonté ...  mais  requiert  un  chef !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Aubergine
avatar
Messages : 274
Espèce : Sith pur sang
Âge rp : plus de 300 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: There isn't only one side behind every story   Ven 2 Nov - 12:02

Elle abaissa sa capuche et son masque, et dévoila son visage que je n'avais guère revu depuis très longtemps, puis elle s'assit sur un fauteuil juste en face. Pendant un instant je pianotai sur la console que je monopolisais depuis mon arrivé dans la bibliothèque, afin de couper les écran d'affichage, en passant je remarquais que les résultats des recherches automatique semblent coïncider avec le dernier Jedi de ma recherche manuelle, sur lequel je m'apprêtais à lire les donnée, mais je verrais cela plus tard.

- Après avoir rejoint Darth Marr, comme tu le sais, la flotte éternelle est apparut. Le vaisseau de Marr a été abordé, nous avons combattu côte à côte. mais l'ennemi avait réussi à immobiliser le vaisseau. Plus de bouclier, plus d'hyperespace. Marr et moi savions que nous n'avions plus aucune issue.. j'émis alors l'idée de foncer dans le tas, dans emmener le maximum avec nous dans la Force. Pour être honnête, je pensais que nous étions mort. Mais nous avons survécus. Arcann nous avait fait prisonnier dans son vaisseau amiral et nous avons fait route vers Zakel, là où se trouvait Viviate sur son trône éternel.

C'est donc ainsi ce qui s'était produit sous mes yeux, si j'avais su ce qu'elle avait en tête ce jour là je l'aurais dissuader de tenter une telle idée, puis que je sois damné de n'avoir pas senti sa présence dans l'immédiat, j'aurais pu sans doute lui apporter du secours, enfin bon ce qui est important c'est qu'elle a tout de même survécu, ainsi que le conseiller Marr. Arcann était donc le meneur de cette gigantesque flotte, Zakel, le fameux système à l'origine de ces maux, il va me falloir lui demander les coordonnée que je sache enfin où cette planète se situe, puis ce trône éternelle doit être tout aussi important ou spécial pour que Jade le cite, mais j'attend encore un peu avant de la questionner et la laisse continuer.

- Arcann nous présenta devant Vitiate. Nous avions enfin un visage à mettre à l'Empereur. Vitiate nous demanda notre allégeance. Darth Marr refusa et se rebella. Vitiate l'a tuer en un coup. Venant vers moi, Vitiate me dit que j'étais comme lui, que tout comme lui je laissais ma trace au travers de la galaxie. Au début, je n'avais pas compris ce que cela voulait dire. Puis il me demanda si je voulais sa puissance. Demande que j'ai décliné. Alors qu'il s'apprêtait à me tuer, Arcann attaqua son père et pendant qu'il l'occupait, j'ai pu attaquer Vitiate et ma lame de mon sabre lui traversa le corps. Et avant de mourir, .. enfin avant de tomber à terre, une explosion énergiquement se produisit de son corps et j'ai perdu connaissance.

J'assimilai consciencieusement ce qu'elle venait de me dire, si je pouvais ressentir des sentiments de bien-être je le montrerais sans peine, mais je dois me contenter d'afficher un simple rictus de satisfaction. Ainsi elle l'avait enfin vaincu. Que le conseiller Marr fut tué pour son refus d'allégeance ne m'étonnes pas, néanmoins sa mort reste du gâchis pour un Sith de l'envergure qu'il fut. Arcann était donc le fils de Vitiate... Combien encore d'enfant a t'il eu ? Sachant que j'ai par pur hasard fait la rencontre cette jeune Vaylin, qui s'était révélé être une fille de ce dernier... ce qui me laisse présager que l'histoire Jade sur Zakel n'a pas du s'arrêter juste là avant d'atterrir ici.

- Avant que tu ne continue, j'ai quelques interrogations à te soumettre si je peux me permettre, mais avant tout, tu peux me transmettre les coordonnées de Zakel ? lui demandai-je en sortant mon datapad. Vitiate étant de retour, s'il reprends la tête de cette armée cela présage rien de bon, même s'il n'est pas encore retourné là-bas il vaudrait mieux le prendre de court. Sinon tu as parlé d'un trône éternelle, qu'est qu'il a donc de particulier pour que tu en parles ? Ensuite tu me dévoile que ce Arcann était un fils de Vitiate, mais qu'en est-il des autres ? car je suis sûr qu'il y en a d'autres. Il y a plusieurs mois de cela, j'ai par pur hasard, lors de mes pérégrinations dans l'Empire actuel, fait la connaissance d'une jeune fille. Je l'ai interrogé et réussi à lui soutirer quelques informations, sans recours à une quelconque violence, mais sans réussir à obtenir la localisation de son monde d'origine, elle se nommait Vaylin,

Et je m'arrêtai là dans l'attente des réponses à mes demandes, le dernier nom que j'ai cité sous-entends aussi que son récit est pour l'instant incomplet et que je veux en connaître la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 48
Comptes : Laura Kira, Logan March, John Wrys
Espèce : Humaine
Âge rp : 27 ans
Maître : Aucun
Apprenti / Padawan : Aucun
Infos fermées
MessageSujet: Re: There isn't only one side behind every story   Dim 4 Nov - 16:42

There isn't only side

behind every story


La Force est paradoxale. Elle a sa propre volonté ...  mais requiert un chef !






J'avais suivis Scourge dans ses quartiers, endroit où nous étions maintenant seuls et libre de parler librement. La dernière fois où Scourge eut de mes nouvelles fut le moment où j'étais avec Darth Marr et que nous faisions face à la Flotte Éternelle. J'avais donc commencé par le début. Le fait que Marr et moi-même savions que nous n'aurions aucune chance de s'en sortir vivant. La fait qu'on a voulu se sacrifier en emportant le maximum d'ennemi avec nous dans la Force. le fait qu'on a malgré tout survécut et que nous fûmes capturer par le fils de l'Empereur. Le fait que Vitiate tua Darth Marr et que j'ai tué la forme physique de Vitiate. Je vis Scourge émettre un léger rictus sur ses lèvres. Il me regarda en prenant la parole.

- "Avant que tu ne continue, j'ai quelques interrogations à te soumettre si je peux me permettre, mais avant tout, tu peux me transmettre les coordonnées de Zakel ? Vitiate étant de retour, s'il reprends la tête de cette armée cela présage rien de bon, même s'il n'est pas encore retourné là-bas il vaudrait mieux le prendre de court. Sinon tu as parlé d'un trône éternelle, qu'est qu'il a donc de particulier pour que tu en parles ? Ensuite tu me dévoile que ce Arcann était un fils de Vitiate, mais qu'en est-il des autres ? car je suis sûr qu'il y en a d'autres. Il y a plusieurs mois de cela, j'ai par pur hasard, lors de mes pérégrinations dans l'Empire actuel, fait la connaissance d'une jeune fille. Je l'ai interrogé et réussi à lui soutirer quelques informations, sans recours à une quelconque violence, mais sans réussir à obtenir la localisation de son monde d'origine, elle se nommait Vaylin"

Zakel, bien sûr que je connaissais ces coordonnées. je les connaissais même que trop bien pour avant fait autant d'aller retour de Odessen à Zakel. Me lavant, je me dirigeais vers la console de Scourge afin d'y entrer les coordonnées. Je savais que par la suite et suite à cette demande, il avait l'intention d'y aller. Et je comptais aussi l'accompagner. Mon regard se retourna précipitamment vers mon compagnon d'arme quand je l'entendis que Vitiate était lui aussi dans cette époque. Et pour couronner le tout Vaylin était apparemment elle aussi ici. Mes deux némésis. Un Vitiate qui a dû garder sa puissance d'autant et une Vaylin qui n'est plus contrôler par son père. Mes deux poings vinrent se serrer fortement, mes yeux se plissant. Avant de venir dans cette époque, l'esprit de Vitiate était toujours en moi. Mais maintenant je comprenais pourquoi depuis mon réveil ici, je ne le ressentais plus en moi. Fermant mes yeux, je pris une grande inspiration pour me calmer, les ouvrant de nouveau après. Tout comme moi, Scourge semblait avoir aussi beaucoup de questions.

- "Commençons par le plus simple. Le Trône Éternel. Basé à Zakel, le Trône contrôle toute la Flotte Éternelle. Celui qui contrôle le Trône, contrôle la Flotte entière. Concernant Arcan, oui il est l'un des enfants de Vitiate. Arcan avait un jumeau nommé Thexan. Un peu avant qu'Arcan n'attaque les forces de Marr, il avait tué son frère qui a voulu s'opposer à son père, c'est ce que j'ai appris par la suite. Vaylin est la petite sœur d'Arcan. Son lien avec la Force est gigantesque de sorte que depuis son enfance Vitiate a fait en sorte de la contrôler. Mais lorsque j'ai vaincu des années plus tard Arcan, Vaylin a réussit à se libérer de l'emprise de Vitiate, elle était devenue le fléau de la galaxie .."

Vitiate, Arcan, Vaylin, de tous les adversaires que j'ai pu combattre dans ma vie, c'est trois furent les plus redoutables de toutes ma vie. Même si j'ai pu croiser la route de certains Jedi et Sith de cette époque, aucun d'entre eux n'auraient été à la hauteur face à eux. Ou sinon une toute petite poignet d'entre eux et encore. Mais avant ma disparition finale de mon temps, j'avais eus accès à bien des informations concernant la famille de Vitiate, concernant le Trône Éternel. Mais bon, ces informations pouvaient-elles servir à quelques choses aujourd'hui ? Après tout plus de trois milles ans s'étaient passées. je repris donc la parole.

- "J'ai réussis à acquérir des informations sur Vitiate et sur la Flotte Éternelle. Vitiate est originaire d'une planète qui s'appelait Medriaas. Il s'est emparé de sa planète lorsqu'il a été enfant et l'a renommée Nathema. Une planète se situant dans la bordure extérieure proche des frontières des régions inconnues. Mais Vitiate a complètement dévasté son propre monde. Mais quand j'ai visité son monde, j'y ai découvert une sorte de crypte appartenant à l'Empereur. Il y a entreposé toutes ses reliques et artefacts, dont une sorte d'holocron où il y a emprisonné son père. J'ignore si encore aujourd'hui son antre est resté intact. Vu qu'il a fait en sorte que son monde reste secret aux yeux de la galaxie, c'est possible."

Mais le plus intéressant allait venir, les informations concernant la fameuse flotte de Zakel. Ce jour-là, j'avoue que je me serais attendue à toutes explications mais pas à découvrir çà. prenant quelques instants de répits je repris la conversation.

- "Maintenant concernant la Flotte Éternelle .... Elle a été conçue à l'origine pour défendre Zakel par tous les moyens possibles et inimaginables. Cependant, la flotte n'a pas été créé par Vitiate comme on le pensait tous. Elle a été créée il y a plus de  6 000 ans par une ancienne civilisation aujourd'hui éteinte et éradiquer par sa propre technologie, une civilisation qui était jadis plus avancée que l'était Zakel. La Flotte a été conçue sur une planète qui nous étaient inconnue, une planète nommée Lokath, dans l'espace sauvage, une planète qui quand on l'a visité était entièrement contrôlée par des droïdes. Mais des centaines d'années avant l'avènement de Zakel via Vitiate, la Flotte a été mit en déroute par un seul vaisseau lui aussi fabriqué et conçu sur Lokath. Un vaisseau d'une puissance inégalée, nom de code Cénotaphe. Un vaisseau que je me suis appropriée .. Afin de survivre, le reste de la flotte est retournée à Lokath et s'est mise en veille. Des centaines d'années plus tard, Vitiate l'a trouvé et en a prit le contrôle .."

Mon regard se tourna vers Scourge. Dit comme çà, difficile d'y croire. A vrai dire, si je n'avais pas vu tout çà, j'aurais aussi du mal à le croire. face à ce que je venais de dire un bon nombre d'année s'était passée depuis le jour où j'avais mis fin à l'enveloppe charnelle de Vitiate. Peut-être fallait-il aussi que je dise ce qui s'était passé de ce jour à la période où j'ai commencé à m'opposer à Arcan.

Code by Joy

_________________

La  Force  est  paradoxale .  Elle  a  sa  propre  

volonté ...  mais  requiert  un  chef !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: There isn't only one side behind every story   

Revenir en haut Aller en bas
 
There isn't only one side behind every story
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» hello from the other side. athéna
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» Changer ou amender la Constitution de 1987 ?
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Obroa-Skai-
Sauter vers: