Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Des tests expérimentaux

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître Origan
avatar
Messages : 431
Comptes : Aucun
Espèce : Humain
Âge rp : 43 ans
Apprenti / Padawan : Nuru Kungurama
Infos fermées
MessageSujet: Des tests expérimentaux   Mar 3 Juil - 13:03

Donc ils venaient des Régions Inconnues et leur peuple était organisé dans une sorte d’Empire, sur la base d’un système militaire très hiérarchisé, c’était bien ça ? Et ils ne se mêlaient jamais aux affaires de la galaxie à moins d’y être contraints, comme c’était le cas aujourd’hui. Très bien. Obi-Wan n’avait jamais interrogé Larin sur ses origines, par crainte de la blesser si jamais cela était rattaché à de mauvais souvenirs pour elle, et aussi parce que ça ne le concernait absolument pas. Le docteur avait hoché la tête avant de le précéder dans la salle attenante aux salles de soins, qui elles n’étaient accessibles qu’en étant protégé. Ils venaient juste de s’installer pour de bon dans la station orbitale réhabilitée, entourée et bien protégée, après un peu de chaos au début le temps que tout se mette en place. Identités, contrôles, cartes de sécurité… Qui s’occupait de quoi, comment, où, quand, avec qui et dans quels délais. Pour les Impériaux, déjà fichés et tracés depuis quasiment leur naissance, ça avait été assez simple, pour les autres, un peu moins. Certaines personnes ne pouvaient pas se permettre non plus de donner des informations réelles sur leurs identités et le tout avait été… compliqué à gérer.

Pour palier au problème, un petit génie en informatique et programmation leur avait fait, en deux semaines à peine, un programme à plusieurs entrées et différents niveaux de sécurité, pour qu’ils puissent faire tous les contrôles sécuritaires nécessaires tout en gérant les… disons, impératifs tout aussi nécessaires avec certaines factions. Programme ensuite renforcé par un encodeur du BSI, qui lui avait été recommandé par le colonel Yularen. Il avait fallu du temps mais tout était en place, maintenant. Plusieurs malades avaient été transférés dans le centre, plus particulièrement deux catégories de malades. D’un côté ceux qui avaient signifié leur accord pour recevoir les premiers traitements expérimentaux, en ayant bien conscience des risques engendrés, et d’un autre côté, les personnes atteintes gravement et qui devaient recevoir des soins plus poussés. Deux avaient été plongées en coma artificiel, pas parce que cela les aidait pour guérir mais parce qu’ainsi, elles souffraient un peu moins. Obi-Wan aurait d’ailleurs voulu que le jeune commandant Vanto soit lui aussi plongé dans le coma, dès son arrivée ici, mais il avait refusé, préférant participer avec ceux qui devaient servir de cobayes pour les traitements expérimentaux.

Aux yeux du Jedi, ce n’était pas raisonnable. Pas du tout ! D’accord, il était le seul à avoir reçu la version plus fine du virus, grâce à leur très cher Sith cinglé, donc la version qui mutait, mais vu son état… Obi-Wan s’arrêta près de la large vitre donnant vue sur la salle de soin et secoua la tête en regardant le jeune Impérial, au fond de son lit. Ce n’était quand même pas possible d’avoir un aussi faible instinct de survie… Il avait déjà été torturé et empoisonné gravement sur Lysatra, puis, visiblement, échappé à une tentative d’assassinat sur Coruscant, au cœur même du Palais Impérial, ce n’était pas encore assez, il fallait en ajouter… ? Malgré ça, Obi-Wan ne pouvait pas lui interdire de le faire. Il était adulte, conscient de ses actes. Soldat ou non, aucun de ses supérieurs hiérarchiques n’avait non plus le droit de le lui interdire, puisque ça touchait sa santé, domaine personnel et privé. Ses parents étaient trop affaiblis pour lui en parler. Un ami, à la rigueur ? Pourquoi pas… Obi-Wan se détourna avec un énorme soupir, puis passa dans une autre salle de soins, celle-ci très classique et non-aseptisée et confinée.

Ils commençaient ici quelques tests avec les personnes qui n’étaient pas encore infectées et aussi avec Luke, dont ils avaient découvert récemment qu’il était immunisé. Ce que lui avait fait avaler de force Plagueis il y a déjà longtemps, sur Alderaan, et qui avait failli le tuer, lui avait aussi permis de développer des anticorps, lors des semaines entières qu’il avait passé cloué au lit. Obi-Wan s’approcha du jeune homme, installé dans une sorte de fauteuil à demi-allongé, et occupé avec les examens et prélèvement. Il lui tapota l’épaule avec un petit sourire en lui demandant si ça allait, puis rejoignit Umauro, juste à côté et installé à un bureau recouvert d’appareils et d’instruments de mesure. C’était un scientifique venant de l’Ascendance, qui avait l’habitude de travailler sur ce genre de problématiques. Très sérieux et pragmatique. Obi-Wan commençait à regarder avec lui les premiers résultats obtenus quand Veeren entra à son tour. Il la salua d’un signe de tête, le regard fixé sur les écrans. Larin aussi devait les rejoindre pour participer aux examens, en tant que cobaye saine et qui n’avait pas été déjà infectée par un quelconque poison.

– Avez-vous eu d’autres cas, dans votre peuple ? demanda-t-il à l’Aristocra en relevant la tête. Visiblement, les symptômes y sont plus costauds.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Des tests expérimentaux   Mer 4 Juil - 13:19

Absolument tous les cas d’infectés avaient été recensés dans la Flotte de Défense, au sein des patrouilles et des vaisseaux partis pour diverses missions, pas un seul sur Csilla ou sur certaines autres planètes où les villes étaient enterrées sous les glaces. On pouvait penser que cette maladie n’aimait pas le froid, enfin une bonne nouvelle au milieu de toute cette affaire. Veeren referma le rapport, avant de ranger l’appareil et poursuivre son chemin à grands pas, da,ns le couloir. Elle n’était revenue dans l’Espace Sauvage que depuis ce matin, ayant d’abord réglé ce qu’elle avait à faire avec les siens et surtout le souci des infectés, comment les soigner, comment les garder isolés le temps de trouver un vaccin. Comme elle l’avait déjà pressenti, les leurs étaient tout particulièrement vulnérables à cette maladie.

Si la contamination ne semblait pas aussi rapide, très loin de là, la maladie les frappait durement, en revanche. Dès la contamination faire, la personne infectée s’effondrait littéralement, arrivant de suite dans un état grave qui ne lui permettait plus de faire quoi que ce soit seule. Difficile de se débrouiller quand on ne tient même plus assis sans aide… Veeren commença par s’arrêter dans la section regroupant les salles des soins, voulant vérifier par elle-même dans quel état se trouvait les deux enfants. Feesa avait donc été empoisonnée une seconde fois – par le même poison ! – montrant bien ici l’importance entre être soignée à une maladie et être immunisée à elle. Autant dire que sa famille avait très mal pris la nouvelle, de quoi suffire à inciter Formbi à agir, malgré sa xénophobie marquée.

Puis il y avait Nuru, qui lui était tombé juste devant elle, lors d’une rapide conversation intercom qui n’avait même pas pu être menée dans son intégralité, finalement. Elle arrivait lorsqu’elle avait vu l’enfant s’effondrer dans les bras de son maître. L’Aristocra se fit d’abord donner des nouvelles de ces deux-là, l’air extérieur parfaitement neutre et calme, même si elle s’inquiétait. Puis elle rejoignit ensuite une autre salle de soin plus petite et plus ordinaire. Birtu'maur'oagi s’y trouvait à travailler, avec le maître de Nuru et un tout jeune homme, l’ascendant du maître Jedi qu’ils avaient interrogé sur Csilla. Elle leur rendit leur salut en approchant, s’arrêtant près du bureau pour lancer un regard aux données.

– Avez-vous eu d’autres cas, dans votre peuple ? Visiblement, les symptômes y sont plus costauds.

– J’ai cru remarquer. Il y en a eu plusieurs autres, oui. A chaque fois, nous les plaçons en quarantaine puis arrêtons le vaisseau le temps de faire les désinfections et passer tout le personnel au crible.

Ce qui allait leur poser un sacré problème pour la protection des frontières si jamais cette situation durait trop longtemps. Lèvres un peu pincées, elle tourna son regard rougeoyant vers le petit humain, plongée dans son pensées. S’il avait déjà subit ce poison mais s’en était tiré vivant et qu’il avait pu développer des anticorps, était-ce grâce à l’aide de la Force ou juste parce qu’il possédait une résistance immunitaire assez solide ?

– Où le dingue vous avait-il empoisonné ? Et pourquoi, s’il préparait ce virus en secret depuis longtemps ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 212
Espèce : Humain
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Des tests expérimentaux   Ven 13 Juil - 12:28

Pour une fois qu’être suicidaire servait à plus long terme, c’était une bonne nouvelle. Luke fit une très légère grimace lorsque le docteur lui mit les aiguilles dans le creux du bras, après avoir relevé la manche et lui dire de ne pas bouger, ou le moins possible. Il l’avait branché à d’autres appareils dont le jeune homme ne connaissait même pas le nom, en ayant juste vu certains lorsqu’il était au Temple, malade. Le docteur lui tournait autour, lui ayant demandé de l’appeler Umauro pour faciliter les échanges, marmonnant parfois quelques mots pour lui-même puis donnant des indications à certains instants, à haute voix. Pas bien bavard mais efficace, en tout cas. D’autres devaient aussi venir pour participer aux tests expérimentaux, le docteur lui avait expliqué qu’il fallait des « cobayes » sains, qui n’avaient jamais été empoisonnés une seule fois, des cobayes immunisés et certains qui avaient déjà réchappé à d’autres styles de poison. En plus de mener les tests avec aussi des représentants sains des différents peuples touchés par la maladie. Luke soupira un peu, en gardant le bras bien étendu contre le dossier du siège, un peu incliné vers l’arrière, où il avait dû s’installer.

Il redressa un peu la tête lorsque Obi-Wan entra, lui tapotant l’épaule au passage en demandant si tout se passait bien. Ça allait, oui. Il confirma d’un bref oui, évitant de bouger pour ne pas déranger ce qu’avait mis en place le docteur Chiss. Une entrée suivie peu de temps après celle de… Il n’avait pas retenu son nom, pour être honnête. De ce qu’il avait compris, elle était l’une des chefs de l’Ascendance, de la Famille Nuruodo. Voilà bien tout ce qu’il en savait, il n’avait pas demandé plus de renseignements là-dessus et ne savait pas non sur quel système politique fonctionnait leur gouvernement, qui s’occupait de quoi. Ils étaient tous les trois penchés sur les écrans, avec des mines qui, pour le jeune homme, n’auguraient rien de bon. Et d’ailleurs, où était Larin ? Il avait cru comprendre qu’elle aussi participait aux tests expérimentaux, peut-être était-elle dans une salle différente, si les chercheurs différenciaient leurs méthodes selon la race de la personne. Il n’en savait rien, c’était loin d’être son domaine.

– Avez-vous eu d’autres cas, dans votre peuple ? Visiblement, les symptômes y sont plus costauds.

– J’ai cru remarquer. Il y en a eu plusieurs autres, oui. A chaque fois, nous les plaçons en quarantaine puis arrêtons le vaisseau le temps de faire les désinfections et passer tout le personnel au crible.

Et c’était comme ça dans toute la galaxie… D’un coup, Luke avait peur de ce que ça pouvait donner, jusqu’à quel point ça pouvait dégénérer. Il avait mis plus de deux mois à s’en remettre et avait cru que plus personne d’autre n’aura à subir ça ensuite, que ce n’était qu’un des poisons inventés, parmi des dizaines d’autres, par le Sith, un de ceux qu’il utilisait une fois pour l’oublier ensuite et se concentrer sur d’autres projets. Et voilà que c’était précisément ce poison, en version améliorée, qui avait été utilisé pour créer cette pandémie… La Chiss qui était entré toute à l’heure se tourna tout à coup vers lui et il ne put s’empêcher de faire le lien avec l’amiral Thrawn, dans la façon qu’elle avait de fixer les gens. C’était tout sauf agréable, il avait l’impression d’être étudié. Si c’était comme ça avec tous les membres de leur espèce, il n’aimerait franchement pas se retrouver face à une assemblée toute entière.

– Où le dingue vous avait-il empoisonné ? Et pourquoi, s’il préparait ce virus en secret depuis longtemps ?

– Sur Alderaan. Et j’ai dû l’énerver. Il comptait faire du mal à ma sœur, je l’ai un peu provoqué pour détourner son attention.

Non, ça n’avait rien de stupide ou d’inconscient, il n’allait quand même pas rester gentiment sans rien dire ou faire alors que le fou était prêt à tuer Leia ! Et il s’en était sorti, difficilement, certes, mais il s’en était sorti. Il détourna quand même un peu les yeux, cette femme avait quelque chose de… Un peu intimidant.

– Combien de mois faudra-t-il pour créer un vaccin ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 667
Infos fermées
MessageSujet: Re: Des tests expérimentaux   Ven 13 Juil - 22:32


PNJ Birtu'maur'oagi, scientifique

– Avez-vous eu d’autres cas, dans votre peuple ? Visiblement, les symptômes y sont plus costauds.

– J’ai cru remarquer. Il y en a eu plusieurs autres, oui. A chaque fois, nous les plaçons en quarantaine puis arrêtons le vaisseau le temps de faire les désinfections et passer tout le personnel au crible.

Des symptômes plus costauds, ce n’était rien de le dire… De façon globale, les membres de la Flotte de Défense étaient d’une nature solide, or, ici, ils étaient tombés comme des mouches, dans le cas des vaisseaux en patrouille dans les secteurs très contaminés. Le docteur avait beau être profondément agacé par ce fait, il ne pouvait s’empêcher, parallèlement, de reconnaître le génie absolu du type qui avait créé cette pandémie. C’était… parfait, tout simplement. La montée en puissance, les symptômes dosés pour paralyser une personne et la rendre incapable de se débrouiller, voire de respirer, seule, la propagation rapide et ainsi de suite. Du grand art, il fallait être un génie pour concocter en laboratoire un virus aussi dévastateur et rapide, surtout à l’échelle galactique ! Bien évidemment, c’était le genre de réflexion qu’il prenait soin à garder pour lui, personne ‘apprécierait de le voir s’extasier, et pourtant, d’un point de vue purement scientifique, l’exploit était formidable. Un génie, oui. Un savant psychopathe et tout ce qu’on veut, mais aussi un pur génie des maladies. Ce Sith-là portait très bien son nom, tiens. Terrifiant, peut-être, mais surtout hautement intelligent.

Il existait plusieurs « degrés » pour classer les personnes ayant la tête bien faite. Les fins politiciens et manipulateurs, ceux qui faisaient les lois et savaient les contourner en cas de besoin avec une grande finesse, pour parvenir à leurs buts, tout en esquivant les problèmes et en entraînant les autres dans leur cycle. Il y avait ensuite les stratèges, les personnes montant des plans, elle aussi, mais pas sur le plan politique, cette fois, mais le plan militaire. Ces gens-là concevaient des pièges à plus moins long terme pour encercler un ennemi et le réduire à l’impuissance. Et enfin, les petits génies dans un domaine particulier, que ce soit l’informatique, le médical ou encore autre chose, ceux qui avaient plus de talent dans leur tête et leurs petits doigts que toute une communauté réunie. Ceux qui, comme ce Sith, pouvaient concevoir des projets comme personne d’autre. A chaque fois, que ce soit fait pour le bien ou pour le mal, une admiration certaine se développait autour d’eux. L’intelligence, sous toutes ses formes et peu importe le but, était vite reconnue et valorisée.

Devoir contrer un des projets de ces génies du mal était donc d’autant plus motivant et valorisant, plus le défi était élevé, plus il était intéressant. Le scientifique concevait les choses ainsi, en tout cas. La seule erreur de ce type aura été de faire avaler en amont, avant la version finale, son poison au petit blondinet. Erreur cruciale, survivre à un tel poison permettait, le long du processus, de développer des anticorps. Le corps réagit face à une attaque et créé de nouveaux moyens de défense, on pouvait voir ça comme une petite armée interne, courant dans le sang, dédiée à protéger de ce genre de virus. Et ce sont tous ces petits soldats, chez une personne, qui pouvaient être utilisés pour créer un vaccin. Umauro avait débuté à extraire le plus de données possible set les assembler, avant de les transmettre à tous les services de recherche. Pour lui, la clé était là, trouver un vaccin rapidement passera par là. Evidemment, ce n’était qu’un début, car il faudra adapter ce vaccin à toutes les espèces touchées, une à une, pour les soigner. Mais cela ira, seules les espèces humanoïdes étaient touchées.

– Où le dingue vous avait-il empoisonné ? Et pourquoi, s’il préparait ce virus en secret depuis longtemps ?

– Sur Alderaan. Et j’ai dû l’énerver. Il comptait faire du mal à ma sœur, je l’ai un peu provoqué pour détourner son attention.

Brillante idée, gamin ! Sans ça, ils ne pourraient pas mener ces recherches aujourd’hui, ou du moins, ils auraient débuté avec un retard considérable, un retard peut-être bien impossible à rattraper. Il avait donc très bien fait de provoquer le fou ! Le docteur fit une première extraction des données de ce matin, reculant un peu son siège pour attraper la liste qui sortit de l’imprimante puis la posa sur son bureau, déjà pas mal encombré, avant de prendre sa trousse pour la suite. Bien, bien, bien, voyons voir… Il remit sa blouse et la ferma avec soin, mettant des gants en plastique qu’il sortit d’une pochette stérilisée.

– Combien de mois faudra-t-il pour créer un vaccin ?

– Oh, trois ou quatre, à mon avis.

Peut-être un petit moins si les recherches progressaient plus vite que prévu, enfin, ça, il n’y comptait pas trop. Il rapprocha la petite table roulante près du blondinet puis baissa le fauteuil, pour qu’il soit un peu plus allongé. Il commença le brancher, avec des électrodes, à l’appareil d’électrocardiogramme, puis lui fit relever ses manches pour bien voir les veines, dans le creux des coudes. Pas bien grosses, d’ailleurs, il n’avait pas de sang dans les veines, ou quoi, ce petit ? Il lui désinfecta le haut de la main droite puis le piqua doucement, pour mettre la sonde. Les perfusions dans les mains et les poignets faisaient un mal de chien, par rapport à celles dans le creux du coude, désolé. Une fois qu’il eut fini de le relier au reste des appareils de contrôle, il lui clarifia le bras puis prépara la première piqûre, celle contenant la dose la plus petite du virus. D’abord observer les réactions du corps face à ça, avant de passer à la suite, c’était la première étape. Il pouvait bouger un peu, s’il voulait, pendant le processus, juste, attention à ne pas déranger les appareils de contrôle.

– Une fois la base solide créée, le vaccin sera adapté espèce par espèce. Ce n’est pas agréable, pour vous, mais c’est une très bonne chose que le fou vous ait empoisonné avec ce truc, ça va nous permettre de travailler sur une base sérieuse dès les premiers jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com
Maître Origan
avatar
Messages : 431
Comptes : Aucun
Espèce : Humain
Âge rp : 43 ans
Apprenti / Padawan : Nuru Kungurama
Infos fermées
MessageSujet: Re: Des tests expérimentaux   Mar 24 Juil - 12:59

La vitesse de propagation variait beaucoup selon les peuples, la force brute du virus aussi. Si ce dingue avait eu plus de temps, d’autres races et peuples, non humanoïdes cette fois, auraient aussi été touchés… Obi-Wan s’interrogeait beaucoup sur la « version » que Vanto avait reçu. Des analyses avaient été faites et refaites, on le surveillait de très près car on craignait que ce soit par cette version-là que se développe une nouvelle mutation de la maladie. Le jeune officier n’avait sans doute pas idée d’à quel point le plus infime de ses mouvements était surveillé, ici, la crainte de voir apparaître une toute nouvelle souche qui balayera le reste en un instant était trop importante. Ils n’étaient même pas sûrs que le vaccin allait fonctionner sur lui, et si oui, si ce sera dans les mêmes délais et combien de temps il lui faudra pour s’en remettre. Il devra prendre du repos, ça, c’était certain, et si possible, pas sur un destroyer impérial. Du moins si ses officiers supérieurs arrivaient à comprendre que, vaccin ou pas, il était dans un trop sale état pour se permettre de retravailler dès sa sortie du lit.

Tout dépendait de qui il avait comme supérieurs, somme toute, Obi-Wan ne s’était pas renseigné sur le sujet et n’accordait de toute façon que peu de foi aux façons de faire de bien des officiers de la Marine Impériale. Beaucoup n’étaient arrivés là que grâce à leurs relations ou à il ne savait quoi encore, pas assez grâce à leur seule talent. Parmi ceux qui avaient autrefois servi la République, une part avait pris sa retraite, quelques-uns servaient encore, beaucoup avaient été assassinés, et parmi tous ceux-là, les personnes arrivés à leur poste grâce à la corruption n’étaient pas rares non plus. Obi-Wan retint un soupir, à cette pensée, la corruption gangrenait tout ce qu’elle touchait, peu importe le régime politique en place. Une main appuyée contre le bord du bureau, un regard à la fois sur les écrans et sur Luke qui servait de cobaye, il suivit vaguement la rapide discussion entre lui et l’Aristocra, déjà bien au fait des événements d’Alderaan. D’ailleurs, pour le moment, aucun de ceux sachant ce que Plagueis avait fait n’en avait parlé publiquement. La coalition en serait presque aussitôt brisée et ce n’était tout sauf le moment.

Le scientifique Chiss était, lui, très optimiste… Juste trois ou quatre mois pour créer un vaccin, il était sûr de ça ? Même si le maître Jedi se prit a vivement l’espérer, il s’efforçait de tempérer ce sentiment, sachant très bien que la déception serait plus cruelle encore s’ils échouaient dans cet objectif. Le docteur s’était mis à relier Luke à un tas d‘appareils dont Obi-Wan ne connaissait même pas la moitié, mis à part ceux qu’il avait déjà pu « tester » suite à des blessures. Vu ainsi, ça pouvait être intimidant. Enfin, le principal restait de trouver un vaccin… Ensuite, ils devront réunir l’Ordre, élire un nouveau Grand Maître, se réorganiser, avec la ligne de conduite à tenir, etc. Sans oublier de trouver un temps pour parler à la tête de bois bien dure, enfin pardon, à Nat, sans qu’il ne puisse s‘esquiver, cette fois-ci. Il lui avait déjà fait le coup une fois et l’évitait depuis, ce n’était quand même pas possible d’être aussi borné. Ou bien Obi-Wan avait déjà perdu l’habitude.

– Une fois la base solide créée, le vaccin sera adapté espèce par espèce. Ce n’est pas agréable, pour vous, mais c’est une très bonne chose que le fou vous ait empoisonné avec ce truc, ça va nous permettre de travailler sur une base sérieuse dès les premiers jours.

Trois ou quatre mois, hein… Obi-Wan croisa doucement les bras en observant le scientifique travailler, lèvres un peu pincées. Il y avait le tant d’avoir bien des morts, en quelques mois…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Des tests expérimentaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des tests expérimentaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'expérimentation archéologique
» Expédition vers le Harad.
» Forum Secondaire de Tests
» Quelques tests rapides et drôles
» La GROSSE aide americaine en faveur du biocarburant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Indoumodo-
Sauter vers: