Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Négociations en privé [PV Leia]

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 144
Espèce : Humain
Âge rp : 84 ans
Infos fermées
MessageSujet: Négociations en privé [PV Leia]   Ven 6 Juil - 20:35

Ce qui était bien amusant, dans cette affaire, était que leur petite princesse colérique disposait du même caractère de feu que son cher papa, qu’elle veuille l’admettre ou non. Si appréciable… L’Empereur avait longuement préparé cet entretien secret, longuement étudié les rapports donnés sur l’évolution de la jeune femme, tout particulièrement depuis l’épisode d’Alderaan. A présent, il était temps de passer à une phase plus poussée. Avant tout cela, le colonel Yularen lui avait présenté un autre plan, destiné à rendre les choses « plus douces », tâcher d’amener la princesse sans risquer des désagréments très particuliers. Cependant, pour que ce plan fonctionne, ils avaient besoin d’un agent possédant des compétences et savoir très précis, or, un agent de ce type, l’Empire n’en possédait plus un seul, malheureusement. Et la Force sait que le vieux colonel avait cherché… Dans les services du BSI, dans ceux du BRI, et encore ailleurs, dans toute la Marine, sous le regard amusé de l’Empereur qui avait su, dès le lancement de cette recherche, qu’il perdait son temps. Ils avaient eu des personnes de ce style, oui, mais elles avaient été soit découvertes, soient tuées, soit assassinées pour raisons d’Etat. Le temps nécessaire pour en former de nouvelles allait leur manquer, sur cette affaire. La situation était idéale, il fallait saisir l’occasion.

Yularen était un très bon agent, Palpatine ne le niait pas, en revanche, il refusait encore d’employer aussitôt les méthodes les plus rapides et expéditives, préférant, comme ici, passer d’abord par des voies plus douces. Très risquées, certes, mais plus douces que celles des Siths, de façon globale. Comme Tarkin autrefois, heureusement qu’il avait bien changé. Enfin… Cette petite rencontre allait être des plus intéressantes. Il avait fallu déployer des trésors de travail pour, dans un premier temps, contacter secrètement la princesse, puis dans un second temps, la convaincre d’accepter cette petite rencontre à distance et en privé. Encore une fois, jouer sur ses émotions avait si bien servi, jouer sur le fait qu’il s’agissait d’une affaire très privée et qu’elle ne pouvait y mêler la Rébellion ou les Jedis alors même que la galaxie s’effondrait sur elle-même avec ce virus. Inutile d’être égoïste, n’est-ce pas ? Par ailleurs, une trêve temporaire avait été signée. Palpatine activa le projecteur holographique lorsque le temps arriva, un sourire assez mauvais étirant ses lèvres lorsqu’il face à l’image de la toute jeune femme, en réponse à son regard de dégoût.

– Votre ami Corellien va très bien, dit-il tranquillement en guise de préambule, en se passant de salutations, inutiles pour eux deux. Il dort gentiment dans sa cellule à longueur de journée, assommé par des somnifères. Mieux vaut cela que tomber malade, n’est-ce pas ?

Tuer le pilote serait une perte de temps et un beau gaspillage, il était plus utile en vie, entre leurs mains… Utile pour servir leurs plans, utile pour la conduite de cet entretien. Bien sûr, il ne comptait pas utiliser les mêmes arguments que pour Anakin, si les caractères étaient similaires, les ambitions et aspirations demeuraient différentes, du moins en grande partie. Le commun était la jeunesse de ses deux interlocuteurs, leur dévouement sans faille à leurs proches et leurs familles, leurs convictions très bien enfoncées dans le crâne, un peu trop bien enfoncées. Et cette flamme passionnée les animant, les brûlant littéralement. Il en serait presque impressionné, cette flamme était celle que recherchait les maîtres Siths, chez leurs élèves, cette flamme qu’il avait vu briller si fort chez Anakin et qu’il avait désiré raviver, là où les Jedis avaient stupidement voulu l’étouffer. Ils ne comprenaient pas cette famille qui, à part deux ou trois cas, brûlait de la Force du Côté Obscur.

– Vous vous en voulez de n’avoir toujours pu sauver votre ami, vous l’aimez malgré tout. Mettons un instant de côté cette guerre entre nos deux camps, pour des affaires plus sérieuses. Je ne vous parle pas de trêve ou de paix, ni de confiance possible. Vous êtes une politicienne, comme moi, et savez que ce ne sont là que de belles paroles vides de sens. Les alliances ne peuvent fonctionner que temps que chaque partie trouve un gain à y gagner. Nous avons tous les deux quelque chose qui intéresse l’autre.

Il marqua une très légère pause, en la fixant droit dans les yeux, le ton égal mais très clair. Discuter avec une personne capable de percevoir les fins rouages de la politique était plus facile que de discuter avec une personne s’offusquant à grands cris que la guerre n’était pas inévitable, que les gens ne pouvaient pas être manipulés ainsi ou qu’il était immonde de ne pas pouvoir instaurer une véritable trêve, et ainsi de suite... Face à un autre politicien, les valeurs morales et ces bêtises pouvaient être mises de côté pour se concentrer sur les faits, les gains. C’est ce qui faisait tout le sel de ces rencontres car elles façonnaient l’avenir de bien des sujets.

– Vous avez besoin d’assurer la survie et sécurité de votre bon ami. Je suis intéressé par le potentiel que vous possédez dans la Force, d’autant plus que vous ne pouvez pas rentrer dans le moule que les Jedis voudrait vous imposer. Négocions donc, princesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 135
Espèce : Humaine
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Négociations en privé [PV Leia]   Ven 13 Juil - 12:36

Il y a des confrontations dont on aimerait se passer et pourtant obligatoire. La jeune femme prit d’abord le temps d’inspirer et expirer doucement, s’assurer d’avoir les idées parfaitement claires, avant de faire quoi que ce soit d’autre. Il y avait eu beaucoup à faire, ces derniers jours, beaucoup à penser, beaucoup à organiser, des préoccupations aussi bien liées à la Résistance que plus personnelles se battaient dans son esprit. Assise au bureau, elle prit la communication, l’image de l’Empereur mettant un peu de temps à s‘afficher à cause du décalage et des protocoles de sécurité, s’assurant que cette discussion reste entièrement privée et in-traçable. Palpatine. Ni lui ni elle ne prirent la peine d’échanger des formules de salutations ou quoi que ce soit du même genre, ils n’étaient pas ici, cette fois, pour faire semblant de trouver un terrain d’entente ou parler de trêve. Cette coalition n’était qu’une vaste blague où chaque coup de poignard dans le dos se rendra au centuple, ils le savaient tous les deux, tout le monde le savait. Un combat de chiens dont juste la forme évoluait, certainement pas le fond.

Il entra dans le vif du sujet d’emblée, assurant que Han allait bien. Le dire était joli, avoir des preuves était mieux. Elle savait néanmoins qu’il en avait sous la main, prêt à les lui sortir. Leia ne réagit pas à sa question, consciente que son probable-futur-époux était pour le moment plus à l’abri où il se trouvait qu’à courir les routes spatiales. Elle savait également qu’il ne courrait aucun risque mortel ou qu’il ne sera pas maltraité au point de ne plus pouvoir s’en relever, car si c’était le cas, il perdra alors toute utilité pour l’Empire. Du moins, jusqu’au jour où Palpatine trouvera un autre moyen de faire pression contre elle et se débarrassera du contrebandier… Pour le moment, Leia ne voulait pas qu’il lui arrive de mal, il comptait trop à ses yeux, quand bien même elle ne l’avait encore jamais avoué à qui que ce soit, y compris à lui. Il comprendra sûrement ce qu’elle aura à faire pour assurer sa sécurité et celle des autres membres de sa famille. Ils comprendront, tous. Elle n’avait pas été assez douée ou puissante pour protéger Jacen du Sith Plagueis, soit… Ça changera. Elle saura comment protéger Han, son frère, ses enfants.

– Vous vous en voulez de n’avoir toujours pu sauver votre ami, vous l’aimez malgré tout. Mettons un instant de côté cette guerre entre nos deux camps, pour des affaires plus sérieuses. Je ne vous parle pas de trêve ou de paix, ni de confiance possible. Vous êtes une politicienne, comme moi, et savez que ce ne sont là que de belles paroles vides de sens. Les alliances ne peuvent fonctionner que temps que chaque partie trouve un gain à y gagner. Nous avons tous les deux quelque chose qui intéresse l’autre.

En effet… Pour une fois, la princesse était entièrement d’accord avec ce vieux croûton, il parlait un langage sonnant de manière très familière à ses oreilles. La Rébellion verrait sans doute cette discussion comme une pure trahison, trêve temporaire ou pas, Leia ne s’en souciait pas. L’idée ne lui avait qu’à peine effleuré l’esprit, par ailleurs, elle estimait suivre son Devoir, peu importe que cela plaise ou non aux autres Rebelles ou même à sa propre famille, Luke n’apprécierait pas plus. S’il n’arrivait pas à comprendre, tant pis, ce sera plus tard. Même s’il fallait littéralement passer un pacte avec le diable, elle était prête à l’assumer. Cela ne l’empêchera pas de préparer ses coups pour abattre le diable, tôt ou tard, bien au contraire. Si cela lui donnait les armes nécessaires pour l’éliminer, elle était prête à tout. Lui et d’autres Siths.

– Vous avez besoin d’assurer la survie et sécurité de votre bon ami. Je suis intéressé par le potentiel que vous possédez dans la Force, d’autant plus que vous ne pouvez pas rentrer dans le moule que les Jedis voudrait vous imposer. Négocions donc, princesse.

– Mes conditions sont simples. Je veux la libération de Han et qu’il soit désormais protégé de vous et cet Empire. Si c’est mon « potentiel » que vous voulez, en échange, vous l’aurez. J’ai conscience d’avoir besoin de m’entraîner à manier la Force et comme vous le dites, je ne me sens pas proche des règles Jedis. Si vous acceptez mon prix, ce sont les conditions qui sont à négocier. Je veux savoir ce que vous proposez comme termes.

Il allait sans dire qu’elle ne cessera pas pour autant de chercher tous les moyens possibles pour l’abattre, comme il le savait très bien, et elle était également consciente que lui non plus ne cessera pas de frapper la Rébellion ou vouloir étendre son pouvoir. Selon les conditions, elle était prête à se former. A lui de voir ce qu’il était prêt à faire pour façonner à sa façon ce potentiel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 144
Espèce : Humain
Âge rp : 84 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Négociations en privé [PV Leia]   Ven 13 Juil - 19:06

Cette femme jouait dans les règles, ça leur évitera de perdre du temps à tous les deux. Elle ne perdait pas à demander ce qu’elle était sûre de ne jamais pouvoir obtenir, comme la protection de la Rébellion, l’arrêt des hostilités, une vraie trêve, moins d’espions, la protection de sa famille toute entière ou il ne savait quoi encore. Faire « protéger », ou plutôt épargner, celui qui avait moins d’arguments de défense, tout en étant celui qui gênait le moins l’Empire mais qui était important pour elle, était le choix le plus raisonnable et accessible. Elle récupérait ainsi l’homme qu’elle aimait et l’Empire s’engageait à laisser en paix une cible de très faible importance et danger. Ah, l’amour, un levier si important… C’était en jouant sur la peur qu’avait Anakin de perdre sa femme que Palpatine avait fait sombrer son apprenti, aujourd’hui, leur chère fille suivait les traces de son papa, consciemment ou non. Il avait eu raison en songeant qu’elle brûlait du même feu, suivant d’abord son instinct et écoutant ce que lui dictait son cœur. Elle pouvait faire une apprentie de la même carrure que Vador. Mais plus jeune, en pleine santé, avec cette fibre politique qu’avait également possédé sa mère.

– Si c’est mon « potentiel » que vous voulez, en échange, vous l’aurez. J’ai conscience d’avoir besoin de m’entraîner à manier la Force et comme vous le dites, je ne me sens pas proche des règles Jedis. Si vous acceptez mon prix, ce sont les conditions qui sont à négocier. Je veux savoir ce que vous proposez comme termes.

– Votre prix me convient. Votre ami contrebandier sera laissé en liberté dès que votre entraînement aura débuté. A présent, les conditions, en effet. Vous serez sûrement d’accord pour laisser la rébellion en-dehors de cette affaire. Vous ne voulez pas les abandonner ou les poignarder dans le dos. Si vous ne leur parlez pas de cet engagement, ce que je doute que vous fassiez de toute façon, je ne vous forcerai pas à agir contre eux.


Elle se ferait sûrement tuer par les Rebelles s’ils apprenaient ce qu’elle fichait, présentement, ce serait une trahison impardonnable à leurs yeux, ce en quoi ils n’auraient pas vraiment tords. Par ailleurs, l’Empereur, une fois encore, ne s’engageait pas sur grand-chose. Non, il ne lui demandera pas d’informations, ni d’espionner, c’était inutile. Plus elle progressera dans son apprentissage, plus elle sombrera, il arrivera un moment où elle se détournera par elle-même des Rebelles et les trahira pour de bon, sans qu’il n’ait besoin de la pousser à le faire. Elle progressera par volonté de se défendre elle-même et défendre sa famille, elle fera tout ce qui est son pouvoir comme cela, si les Rebelles se mettaient en travers de son chemin, ils mourront. Peu importe, pour le moment, qu’elle fasse tout pour les protéger, ne pas trahir leurs secrets ou quoi que ce soit. Ce seul entretien les condamnait déjà en partie. Ensuite, pour être assuré de cela… Cette pandémie était l’occasion en or, avec cette trêve ridicule et cette coalition qui l’était tout autant, tant de déplacements et rencontres étaient facilités.

– Certaines choses peuvent être vues à distance, dans un premier temps. Je vous laisse le temps de vous organiser, pour éviter que vos amis ne soient au fait de tout cela, et je vous ferai transmettre les modalités. Ainsi que préparer la libération de votre ami. Nous pouvons même nous arranger pour que sa libération apparaisse comme une évasion.

L’Empereur voulait bien se prêter au jeu, après tout, cela n’était qu’une vaste affaire de manipulation. Ce cher Corellien n’avait aucun besoin de savoir ce que sacrifiait sa chère et tendre pour le protéger et elle-même ne tenait pas ce qu’il soit connu qu’elle mette un pas sur la voie des Siths. Il eut un léger rire, à cette pensée, ravi que Solo n’ait pas été tué en cours de route, il était vraiment très utile pour cet Empire. Qui aurait pu le croire ? Un déchet venu des bas-fonds de Corellia, ami des Wookies, qui n’avait jamais été fichu de faire quoi que ce soit de bien dans sa vie ? Un vaurien, voilà tout ce qu’il était. Un vulgaire contrebandier qui ne méritait que de pourrir d’alcool et de mauvais jeux dans un coin. Corellia savait en produire, des types de son espèce, pas de problèmes là-dessus. Lamentable.

– La Force n’est rien, sans la volonté, ajouta-t-il ensuite. Le but d’un apprenti digne de ce nom est de supplanter son maître. Je n’ai nul doute sur le fait que vous serez très motivée sur cette question.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 135
Espèce : Humaine
Âge rp : 20 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Négociations en privé [PV Leia]   Mar 17 Juil - 13:05

– Votre prix me convient. Votre ami contrebandier sera laissé en liberté dès que votre entraînement aura débuté. A présent, les conditions, en effet. Vous serez sûrement d’accord pour laisser la rébellion en-dehors de cette affaire. Vous ne voulez pas les abandonner ou les poignarder dans le dos. Si vous ne leur parlez pas de cet engagement, ce que je doute que vous fassiez de toute façon, je ne vous forcerai pas à agir contre eux.

Pour ça, elle s’attendait à tous les coups tordus possibles, ainsi que pour toute « promesse » qui lui sortira de la bouche. Pour le reste, pour la Rébellion, ce n’était pas vraiment un choix, elle ne pouvait tout simplement pas laisser qui que ce soit être au courant de ce qu’elle était en train de faire, aucun membre de la Rébellion quel qu’il soit, ni aucun membre des Jedis. Ni dans un camp ni dans l’autre, elle ne trouvera quelqu’un qui pourra comprendre cet acte et encore moins l’accepter. Leia imaginait déjà la réaction de son frère, s’il entendait cette discussion. Après la crise cardiaque, il ferait tout pour la convaincre que c’était la plus mauvaise idée du siècle, une si grave erreur qu’elle pourrait même en démolir la Rébellion, comme s’il était possible que Leia agisse contre eux. Quant aux autres Jedis, peu importe, elle ne se souciait pas de leur avis et ils avaient sûrement bien plus important à faire que de s’occuper de ça. Pas seulement avec la pandémie mais aussi avec leurs frictions actuelles avec le reste de la galaxie, frictions légitimes ou non, d’ailleurs. Mis à part les fois où ils l’avaient fatiguée pour qu’elle se forme au Côté Lumineux, Leia n’avait aucun contact avec eux.

De toute manière, la Rébellion ne pourra gagner sans utiliser des méthodes plus dures et fortes que celles actuelles. En étant trop mous, ils se laissaient dévorer et malmener par l’Empire, ça ne pouvait plus durer ainsi ! Qu’il y avait-il à espérer en gardant des façons de faire ayant déjà prouvé leur parfaite inefficacité ? Juste qu’ils étaient moins mauvais que l’Empire ? C’était stupide, tout le monde se salit les mains, dans une guerre, il y a des espions et assassins dans chaque camp, les principes n’avaient pas une place si importante que cela, lorsqu’il s’agissait de remporter la victoire. Elle en avait parlé une fois, assez récemment, avec son frère, qui lui restait convaincu que l’idée de tuer leurs ennemis, entre autres, était mauvaise. Il y a des jours où Luke l’exaspérait, à penser ainsi ! Il ne comprenait définitivement pas qu’on ne peut pas remporter un combat si on se refuse autant à user de méthodes plus retorses ou violentes ! Qu’est-ce qu’il croyait, que la discussion ou la diplomatie pouvaient vraiment servir à régler tous les problèmes ?

– Certaines choses peuvent être vues à distance, dans un premier temps. Je vous laisse le temps de vous organiser, pour éviter que vos amis ne soient au fait de tout cela, et je vous ferai transmettre les modalités. Ainsi que préparer la libération de votre ami. Nous pouvons même nous arranger pour que sa libération apparaisse comme une évasion.

Ça semblait l’amuser. Peu importe, après tout, tant qu’il était libre et protégé, par la suite. Elle ne réagit pas non plus à ce que Palpatine ajouta ensuite, c’était bien inutile. Motivée pour cela, oh que oui, c’était une idée qui la ravissait. Pour le moment, la priorité était la pandémie et Han était malgré tout plus en sécurité en prison qu’à courir dans l’Espace Sauvage. Elle avait donc du temps devant elle, assez pour s’assurer que personne ne puisse découvrir cet accord. Une fois les « modalités », comme il disait, vu ce sera parti. Elle définit de trois autres « détails » avec l'empereur puis coupa ensuite la communication, avec un long soupir. Seule dans la cabine, elle se laissa glisser au sol, contre le mur, et prit le temps de souffler. Tout ira bien, elle savait ce qu’elle avait à faire… Si elle devait apprendre à manier la Force, il était de toute façon évident que la voie des Jedis n’était pas du tout tracée pour elle. Impossible d’adhérer à trop de leurs principes et idées, à trop de leurs méthodes. Ce qui comptait, maintenant, c’était d’obtenir les armes nécessaires pour protéger ceux qu’elle aimait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Négociations en privé [PV Leia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Négociations en privé [PV Leia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Felucia-
Sauter vers: