Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Black Cat
avatar
Messages : 389
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Dim 22 Juil - 19:20

INTUITION
Allana Solo & Maât-Atlane




La journée de travail aller commencer. Comme chaque matin, j'avais commencé par une méditation, recentrant mon esprit, purifiant mon corps et vérifiant toutes tentatives d'intrusion du virus. Je terminais systématiquement mes journées par une méditation pour clarifier les évènements du jour et me levais avec le même rituel pour repartir avec un esprit clair. Après la méditation je pris ma douche, enfilais une bure simple et blanche puis quittais ma chambre. Je traversais les couloirs, réfléchissant déjà aux différentes tâches de la journée et aux dossiers qui m'attendaient. Je rejoignis la cantine où des droïdes nous servaient une nourriture convenable. Je m'installais à table et commençait à étudier les rapports préliminaires établis par les chasseurs de Fel concernant un soucis entre des contrebandiers et des rishis. J'avalais mes tartines beurrées, mon jus d'orange et mon thé puis quittais la pièce non sans avoir échangé quelques mots avec des collègues et salué tous les présents.

Alors que je rejoignais le service médical, mon instinct me signifia de passe par le centre de recherche alors que je n'y-étais pas très utile. C'était comme quelque chose qui poussait sur mon front et m'intimait d'y-aller. Quelque chose n'allait pas. J’accélérais le pas et sortis mon badge. Seuls les responsables de la station, les scientifiques et quelques personnes bien précises étaient autorisés à entrer. Les battements de mon cœur s'accélérait tandis que je passais mon badge et que le sas s'ouvrait. J'enfilais une blouse, une charlotte et des sur-chaussures puis je pénétrais un second avant d'arriver à la zone de recherche proprement dire. Le sentiment d'urgence augmentait et mon esprit perdait de sa clarté. J'inspirais, fermais les yeux et expirais. Je calmais mon corps et tendis mon esprit à la poursuite de cette intuition. lorsque je rouvris les yeux la Force me guida vers une pièce du laboratoire qui contenait des armoires réfrigérées. Je fis le tour de la pièce et c'est là que je la vis. Un petite menotte qui s’apprêtait à ouvrir l’armoire contenant des extraits du virus. J’avançais et enlaçais l'enfant en le tirant en arrière avant qu'il ne réussisse. Sans prendre de précaution je serrais l'enfant dans mes bras en fermant les yeux. Mille questions passaient dans ma tête et surtout le sentiment d'avoir évité une catastrophe. Des frissons glacés e parcourait le dos et j'inspirais pour calmer l'émotion. Sans faire éttatention si l'enfant protestait, je la sorti de là et je nous conduit dans un bureau vide du laboratoire. je fermais la porte et le posais sr une chaise avant de m'asseoir sur le bord du bureau.

Une jolie petite fille brune me faisait face. Et une fillette qui dégageait quelque chose dans la Force. Je ne l'avais cependant jamais vu sur Ossus, cela j'en été certaine. je lui souris et tentais de me détendre.

- Je suis Maître Maât-Atlane. Ce que tu allais faire étais très dangereux.

Je lui souris :

- Il ne faut pas venir ici. C'est un endroit réservé à des docteurs spéciaux qui sont là pour s'occuper de trouver un remède pour les malades.

Je m'agenouiller et lui demandais :

- Comment t'appelles-tu ?

Sans la lâcher des yeux, j'allais à la fontaine d'eau dans un coin du bureau et nous servit un gobelet en plastique chacune. Une fois qu'elle m'eut répondu je lui dis :

- Tu veux m'accompagner pour soigner des gens ? Par contre il faudra me promettre de ne pas faire de bêtises et de faire ce tout que je te demande ?

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Espèce : Humaine
Âge rp : 9 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Mar 24 Juil - 13:10

Allana s’ennuyait… Les adultes autour d’elles étaient tous très occupés avec la pandémie, à rechercher des remèdes et soigner les personnes infectés, Anji n’était pas là, elle n’avait personne avec qui parler et ne pouvait pas non plus continuer son apprentissage de la force comme elle était perdue dans un temps qui n’était même pas le sien et donc sans professeur. Elle aurait bien demandé à son grand-oncle s’il pouvait la former comme mamie le faisait, mais la dernière fois qu’elle l’avait vu, il était en train de servir de cobaye de laboratoire. Impossible, donc. Désœuvrée et comprenant mal cette époque, elle partageait son temps entre lire à la bibliothèque et fouiner un peu partout, pour explorer les lieux. Très petite et se faufilant partout, personne ne lui prêtait attention, elle allait donc un peu au hasard dans toute la station.

La pièce où elle venait d’entrer était bizarre. Blanche, froide, assez vaste, avec plein d’armoires vitrées et des tables au milieu, avec des documents et des instruments qu’elle ne connaissait pas. Poussée par la curiosité, Allana se hissa sur la pointe des pieds pour mieux voir ce qu’il y avait sur la table. Âgée maintenant de neuf ans, elle ne dépassait pourtant pas la taille d’une enfant de six ou sept ans, ce qui avait le don de la complexer gravement. Papy lui disait parfois en riant qu’elle grandira d’un coup plus tard et qu’il fallait juste un peu de patience, ce qu’elle ne trouvait pas très convaincant. En plus, mamie et papa n’étaient pas très grands non plus… Il n’y a que maman qui était très grande, en plus, elle était belle, et elle lui manquait. Allana fit la moue, en y pensant, comprenant de moins en moins pourquoi la Force l’avait jetée ici.

Si ça se trouve, ses parents n’étaient même pas nés… Secouant la tête, pour chasser cette idée bien trop étrange, elle tendait la main pour ouvrir une des armoires et regarder ce qu’il y avait dedans quand deux bras la saisirent tout à coup par derrière, lui arrachant un petit cri de frayeur. Sans comprendre comment ni pourquoi, Alla se retrouva tout à coup serrée dans les bras d’une femme qui l’emmena avec rapidité hors de la pièce. Mais, mais, mais… Qu’est-ce qu’elle avait fait de mal ? La dame la déposa assise sur une chaise, c’était une Togruta, souriante, que Allana n’avait encore jamais vue.

“Je suis Maître Maât-Atlane. Ce que tu allais faire était très dangereux. Il ne faut pas venir ici. C'est un endroit réservé à des docteurs spéciaux qui sont là pour s'occuper de trouver un remède pour les malades.”

C’était dangereux d’ouvrir des armoires ? Allana hocha la tête par automatisme, avec une petite moue désolée, en essayant de comprendre en quoi c’était dangereux. Pour elle, les sources de danger étaient simples et bien définis : tentatives d’assassinats contre elle, sa mère ou sa famille, la guerre, les batailles spatiales, récemment son père qui était aussi devenu une source de danger, et voilà. Ouvrir un placard ne rentrait pas dans cette liste.

“Comment t'appelles-tu ?”

“Allana Solo, de Hapès.”

Elle la remercia pour le gobelet d’eau, toujours aussi perplexe, en essayant de comprendre le danger de la pièce où elle se trouvait. Puisque c’était là-bas que les docteurs travaillaient contre le virus, alors ça devrait être un endroit sûr, au contraire ! Non ? Maintenant, elle commençait à douter, trouvant cette station beaucoup moins rassurante que ce qu’elle avait pensé au premier abord. Et si jamais elle avait touché d’autres trucs dangereux sans le savoir ?

“Tu veux m'accompagner pour soigner des gens ? Par contre il faudra me promettre de ne pas faire de bêtises et de faire ce tout que je te demande ?”

Oh, c’est vrai, elle voulait bien qu’elle vienne et aider, elle ne la jugeait pas trop petite/trop jeune/trop fragile ? Le regard d’Allana se remplit un instant de toutes les étoiles de l’univers puis elle se rappela d’un coup qu’elle n’y connaissait rien du tout, en médecine, pas vraiment plus avec la Force. Mais participer à quelque chose, ça, elle voulait bien, elle en avait marre de tourner en rond sans savoir quoi faire, ne pouvant même pas continuer à s’entraîner.

“Je promets, d’accord. Je peux aider à faire quoi ? Vous pouvez me montrer ? Pourquoi il y a ce virus partout ? J’avais jamais vu ça, en cours d’Histoire.”

Elle se leva d’un bond de sa chaise et attendit qu’elles y aillent, devant bien lever le regard pour pouvoir regarder la maître Jedi en face.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Black Cat
avatar
Messages : 389
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Dim 29 Juil - 10:20

Solo ? il faudrait que je me renseigne pour voir si cette petite avait un quelconque rapport avec le Solo contrebandier qui travaillait avec la résistance.


La petite eut les yeux brillants lorsque je lui proposais de m'accompagner et sourit comme si je lui avais proposé une montagne de bonbon. Elle promit de bien se tenir. Je lui pris la main et à cet instant je ressentis sa connexion avec la Force et eux une série de flashs:
- un jedi et des rires puis le même homme à l'aura sombre qui s'occupait d'elle
- un palais et une magnifique femme
- La princesse Leia, Han Solo et Luke vieillissants autour d'un repas
- Un nexu qui jouait avec elle
Je passais ma main libre sur mon front. Je n'étais pas une habituée des visions mais la petite fille semblait, comme toute sa famille, puissante dans la Force et c'est probablement ce qui avait déclenché cela. Je fermais les yeux et respirais puis je baissais le regard vers Allana. Elle avait été arrachée aux siens... Une enfant. Je lui souris et dis :

- Allons-y.

Je l'entrainais hors du bureau puis nous quittâmes la zone de recherche. Je la fis passer à la décontamination complète, douche et changement de vêtements, puisqu'elle n'avait pas utilisé de blouse de protection en entrant dans le laboratoire.

Alors que nous avancions dans les couloirs je lui dis :

- Je vais insuffler un peu d'énergie de Force à des malades. Cela ne les guérit pas mais les aides à repousser l'avancée du virus et cela apaise leur douleur pour un temps. Je perçois que tu as été héritée du don de pourvoir manipuler la Force.

Je m'humidifiais les lèvres puis poursuivis :

- As-tu déjà commencé ton entrainement ? Que sais-tu faire ?

Nous arrivâmes devant le sas médical. Je la fis passer devant mois et lui indiquer les éléments à mettre. Nous étions auprès des malades les plus légers. Il y-avait là des padawans, des jedis, des familles de civils des planètes les plus proches.

- Nous allons commencer par les plus jeunes.

Je me dirigeais vers un petit garçon de 5 ans. Un petit roux au yeux verts originaire d'Hypori.

- Pour l'aider dans sa guérison tu peux discuter avec lui. Le contact humain est important. La volonté est un facteur important. Si le malade baisse les bras il se laisse aller et la maladie se diffuse plus rapidement mais un esprit combattif aura toujours plus de chance de succès. C'est aussi valable dans la vie quotidienne.

J'approchais deux tabourets roulants du lit médicalisé et de la bulle de Force.

- Bonjour Tredan. J'ai amené une amie avec moi ce matin. Voici Allana. Allana je te présente Tredan. Ce petit garnement est un vrai guerrier n'est c pas Tredan ?

L'enfant rigola et fut enchanté de pouvoir discuter avec une autre enfant même si Allana était plus âgé. Il lui demanda si elle était malade et si elle allait revenir avec la gentille jedi. Puis il lui demanda si sa famille était malade. Sa maman avait rejoint la Force et ça le rendait tout triste mais il s'inquiétait beaucoup pour Shliik, son voorpak.

Pendant ce temps, j'avais passé la main à travers la bulle et j'avais fermé les yeux. Je sentais la Force qui coulait en moi et nous reliait tous. Tredan avait pris ma main sans arréter son bavardage. J'inspirais et le calme et la sérénité se propagèrent en moi. Je suivis le flux et me reliais au petit garçon. Je sentis le virus. Il avait progressé un peu depuis hier et s'attaquait aux poumons de l'enfant. J'impulsais la lumière dans la veines, les muscles et les organes vitaux de Tredan. Puis j'émergeais peu à peu, rompant le lien délicatement.

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Espèce : Humaine
Âge rp : 9 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Dim 29 Juil - 13:16

Allana fit la moue lorsqu’on la fit passer dans une espèce de douche bizarre, qui servait à la décontamination, selon l’homme qui l’activa avec un petit rire en lui disant de fermer les yeux. Ça sentait mauvais, ce truc… Par bonheur, ça ne dura pas des heures et elle dû ensuite changer de vêtements. Si elle était contente de pouvoir agir, au moins un peu, la fillette commençait à s’inquiéter sérieusement en voyant toutes les mines si moroses des adultes autour d’elle. C’était la fin de la galaxie ? Même la guerre n’avait pas réussi à vraiment défaire tous les mondes ! Un simple virus le pouvait-il ? Sauf que ce n’était pas un simple virus. Si Allana comprenait comment on s’y prenait pour arrêter une armée adverse, elle ne voyait pas comment on abattait un ennemi qu’on ne voyait même pas à l’œil nu.

“Je vais insuffler un peu d'énergie de Force à des malades. Cela ne les guérit pas mais les aide à repousser l'avancée du virus et cela apaise leur douleur pour un temps. Je perçois que tu as été héritée du don de pourvoir manipuler la Force. As-tu déjà commencé ton entrainement ? Que sais-tu faire ?”

“Pas grand-chose,” répondit-elle en fronçant le nez. “J’ai à peine commencé à m’entraîner, avec mamie, elle m’a montré quelques trucs. Je sais cacher ma présence dans la Force s’il le faut, c’est pratique face aux assassins. Sinon, j’ai appris à me servir d’un blaster, lors de l’attaque des Siths… Ils ont tué Bazel. Et j’en ai tué aussi…”

Un violent frisson la secoua à cette phrase et elle serra plus fort la main de maître Maât, comme si cela pouvait l’aider à ne plus penser à ce combat, la première véritable bataille de sa vie, même si elle en avait déjà observé plus d’une fois auparavant. Cet épisode l’avait marquée très douloureusement, pas juste à cause de la mort de son ami mais parce qu’elle avait aussi ressenti, pour la première fois, ce que ça faisait de tirer sur une autre personne, de vraiment ôter la vie. L’arrivée à la salle de soins et le sas eut cependant le mérite de lui chasser tout ça de la tête. A nouveau, il fallut mettre des vêtements spécifiques et se protéger, avant de pouvoir entrer. Il n’y avait que les malades « légers » ici, c’est ça ? Elles approchèrent d’un des petits, un garçon plus jeune qu’elle de deux ou trois ans, sans doute.

“Pour l'aider dans sa guérison tu peux discuter avec lui. Le contact humain est important. La volonté est un facteur important. Si le malade baisse les bras il se laisse aller et la maladie se diffuse plus rapidement mais un esprit combatif aura toujours plus de chance de succès. C'est aussi valable dans la vie quotidienne.”

Juste discuter, ça suffisait pour aider une personne, ah bon ? Elle grimpa sur le petit tabouret et s’approcha autant que possible de Tredan, se présentant dans les formes, comme maman lui avait appris, puis engageant la discussion avec lui. Soigner avec la Force, elle ne savait pas faire ça, mais si discuter ça marchait aussi, pour soutenir quelqu’un, elle pouvait très bien. En plus, elle comprenait bien que son animal de compagnie lui manque, Anji lui manquait aussi, à elle, et elle savait qu’elle ne pourra même pas le revoir. Avant de partir voir les autres malades, elle promit à Tredan qu’elle reviendra, puis suivit Maât pour voir les autres enfants. C’était quand même effrayant, autant de personnes au fond d’un lit, malades à en crever, pour certains. Le seul espoir était le vaccin.

Avec certains, elle ne savait pas trop de quoi parler, connaissant mal cette époque et n’étant donc pas au courant de ce qui s’y passait, pas assez pour en faire un sujet de discussion, en tout cas. Elle trouvait aussi très bizarre de voir, au détour des couloirs, des personnes avec l’uniforme Impérial… A chaque fois, elle en éprouvait une sorte de rejet instinctif, en ayant déjà entendu bien trop pour être à l’aise ou avoir un minimum confiance. Pourtant, ils ne lui avaient rien fait, à elle. Papa avait dit un jour que c’était uniquement grâce à un pouvoir central fort qu’on pouvait assurer la paix dans la galaxie, là où oncle Luke disait qu’on pouvait grâce à plus de discussions et compréhensions entre les peuples. Allana n’était plus sûre de savoir ce qui était le plus juste, prenant des avis partout où elle le pouvait. Elle tira un peu sur la manche de Maât pour attirer son attention, tout en marchant, le nez levé vers elle.

“Est-ce qu’on peut vraiment arranger des conflits avec juste la diplomatie ? Papa avait dit que non, qu’il fallait un pouvoir fort, mais mon grand-oncle le fait quand même. Est-ce qu’on est obligé de devoir combattre ou tuer ? Je veux dire, en-dehors des fois où il faut se débarrasser d’un assassin, mais ça, c’est normal d’en croiser.”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Black Cat
avatar
Messages : 389
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Sam 11 Aoû - 1:11

Nous quittions les espaces médicaux quand Allana me posa une question qui semblait lui tenir à cœur. La réponse n'était guère aisée. Si mon cœur me poussait à répondre un oui franc, mon cerveau savait que rien n'était aussi décisif. Pendant que nous repassions à la décontamination, je réfléchissais à la meilleure réponse à donner à cette enfant qui se posait des questions plus matures que son âge. En silence, je la guidais jusqu'à la salle de pause du service diplomatique ou je me préparais un thé et lui donnais un jus de fruit et posais un plat de cookies entre nous puis je m'assis.

- il faut tout d'abord comprendre que la Galaxie est unie par la Force mais que la Force offre à tout un chacun ce qu'on appel le "Libre-arbitre". Le libre arbitre permet de choisir en toute conscience ses actions. Certains, comme Luke pense qu'il est de leur devoir de discuter avec les autres pour les comprendre et pour évoluer avec eux. D'autres pensent que la violence est nécessaire pour imposer son pont de vue.

Je bus une gorgée de thé brûlant. Après avoir fait don de moi, je me sentais toujours un peu faible et le sucre et la menthe me remettait d'appoint. Utiliser la guérison de force forçait l'utilisateur a puiser dans ses propres réserves.

- Si tu me demandes mon avis sur le sujet, j'aurais tendance à être en accord avec ton grand-oncle. Je pense qu'il est préférable d'utiliser tous les canaux de communication et toutes les possibilités diplomatiques avant d'en arriver à la violence. Je suis une partisane de la Paix. Hors la violence engendre la violence. C'est ce qu'on appelle un cercle vicieux. Et parfois ceux qui entrent dans ce cercle perdent de vue pourquoi ils sont entrés dedans.

Je piochais un biscuit et croquais dedans. Leur saveur n'était pas exceptionnelle mais tout ici avait dorénavant un parfum clinique. Au moins cela calait les creux et remontait mon taux de glycémie.

- Quand aux assassins, il est difficile en effet de ne pas vouloir mettre à mort quelqu'un venu pour nous tuer mais il est en notre pouvoir de choisir de tuer aussi ne crois-tu pas ? Au lieu de tuer l'assassin, le mettre hors combat et faire rendre la justice ne serait-il pas plus judicieux ? Que ce genre de personne soit condamné pour ses crimes ?

Je terminais mon thé et m'en resservis un second. Je posais la carafe de jus de fruit sur la table au cas où elle en voudrait d'autre.

- Mais dis moi Allana, tu disais utiliser la Force pour te cacher d'assassins. Tu as instinctivement appris à utiliser une capacité pour te protéger et pas pour attaquer. Qu'est-ce que tu en dis ?

Je ne l'interrogeais pas sur lesdits assassins. J'avais bien noté les informations dans un coin de ma tête. Il semblait que sa vie soit un peu particulière et je préférais lui montrer d'autres modes de vie. Elle semblait pleine de vie, curieuse, intelligente, observatrice et n'hésitait pas à poser les questions qui lui semblait importantes. Je décidais donc dans un premier temps de lui laisser voir les choses et de me poser les questions qui étaient importantes pour elle.

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Espèce : Humaine
Âge rp : 9 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Sam 11 Aoû - 21:16

“Il faut tout d'abord comprendre que la Galaxie est unie par la Force mais que la Force offre à tout un chacun ce qu'on appelle "Libre-arbitre". Le libre arbitre permet de choisir en toute conscience ses actions. Certains, comme Luke pense qu'il est de leur devoir de discuter avec les autres pour les comprendre et pour évoluer avec eux. D'autres pensent que la violence est nécessaire pour imposer son pont de vue.”

Mais ça, elle avait déjà compris depuis longtemps ! Ce qu’elle ne comprenait pas, c’est ce qui était le mieux, ce qui permettait de mieux protégeait ceux qu’on aimait ou le monde sur lequel on vivait. Allana se redressa un peu sur sa chaise pour attraper le jus de fruit que la Jedi lui avait donné et aussi prendre un biscuit, réalisant uniquement maintenant qu’elle avait faim. Elle savait très bien comment fonctionnait le monde, baignant dans les conflits, la guerre et autres depuis la petite enfance, même après avoir été envoyée chez ses grands-parents. Par contre, elle cherchait encore à savoir ce qui allait être le plus utile sur le long terme, ce qu’elle devait faire pour guider au mieux le peuple qu’elle sera amenée à diriger après sa mère. Ou qu’elle aurait dû diriger. Si elle rentrait à la maison un jour.

Ce que Maât ajouta ensuite ne répondait qu’à moitié à sa question. Oui, la violence n’appelle qu’à la violence… Mais comment faire, alors, si la communication entre les peuples et la diplomatie n’empêchaient pas la guerre ? Et lorsque la guerre était bel et bien là, la diplomatie n’avait plus rien à y faire, il fallait ou bien terminer la guerre au plus vite, ou bien se laisser dévorer. Et des amis mourraient… La diplomatie n’avait pas permis d’empêcher l’attaque du Temple. Et ils s’étaient tous battus, même elle, prise dans le cercle malgré son âge. La guerre n’avait jamais attendu que voussoyez adulte pour vous entraîner avec elle dans le flot. Ça ne disait pourquoi c’était inévitable, pourquoi la violence ne pouvait pas être détruite. Pourquoi certaines personnes étaient si avides de pouvoir ou de vengeance.

“Quand aux assassins, il est difficile en effet de ne pas vouloir mettre à mort quelqu'un venu pour nous tuer mais il est en notre pouvoir de choisir de tuer aussi ne crois-tu pas ? Au lieu de tuer l'assassin, le mettre hors combat et faire rendre la justice ne serait-il pas plus judicieux ? Que ce genre de personne soit condamné pour ses crimes ?”

“Si, quand ça peut se passer comme ça.”

Parce que des fois, ça marchait comme ça, comme le jour où elle avait pu arrêter le geste meurtrier de son père juste avant qu’il ne tue celle qui était venue pour elle, mais d’autres fois, l’assassin était tué ou se suicidait, pour éviter la capture. Souvent, c’est qui arrivait, on ne pouvait même pas remonter jusqu’au commanditaire. C’était ça, le plus dangereux… Allana baissa le regard sur le biscuit avant de le grignoter du bout des lèvres, en espérant qu’elle ne fera pas d’erreurs comme papa… Il lui avait fait peur… Elle avait eu tant d’affection pour lui, même avant de connaître leur lien, et il lui avait fait si peur… Quand il avait… Non, mieux valait ne pas penser à ça. Malgré tout, maman ne lui avait pas dit du mal de lui, pas en face d’elle en tout cas. Est-ce qu’elle l’aimait encore ? Ou est-ce que c’était fini pour eux deux ? Bizarrement, l’idée que ses parents ne puissent plus s’aimer lui faisait plus mal que le reste.

“Mais dis-moi Allana, tu disais utiliser la Force pour te cacher d'assassins. Tu as instinctivement appris à utiliser une capacité pour te protéger et pas pour attaquer. Qu'est-ce que tu en dis ?”

“Ce n’est pas assez,” dit-elle très vite en secouant la tête. “Si on se contente de se défendre, on meurt. En plus, en plus… Quand il y a la guerre, nous…”

Elle s’interrompit pour rechercher ses mots, ne sachant pas comment exprimer ça en restant claire. Commençant par regarder autour d’elle pour vérifier que personne n’était à proximité et pouvait entendre, elle fit signe à Maât de se rapprocher un peu et se hissa elle-même pour s’appuyer des coudes contre la table et lui parler tout à l’oreille. Elle ne voulait pas que qui ce soit entendre ça, d’abord parce qu’elle ne voulait pas qu’on crache sur la mémoire de son père même après ce qu’il avait fait, ensuite parce qu’elle avait peur et c’était pire en parlant à haute voix, tant pis si certains trouveront ça stupide.

“Je suis sûre que c’est à cause de moi que papa a tué plein de gens,” murmura-t-elle d’une voix à peine audible. “Avant, il était gentil, je le voyais régulièrement, puis il a changé… Il disait que c’était pour me protéger, mais il a changé, et pendant la guerre, il a… J’ai ressenti la mort de toutes ces personnes. C’est à cause de moi qu’il a sombré, je suis sûre. Puis il est mort… La diplomatie, ça ne sert pas, en guerre. Les gens n’écoutent plus rien.”

Elle recula un peu vivement, ses joues avaient perdu un peu de couleurs mais elle ne comptait pas pleurer. Elle avait compris que des fois… Des personnes, des proches, pouvaient commettre des choses affreuses pour mieux vous protéger. Des fois, elles étaient dans le vrai, d’autres fois, comme son père, elles se trompaient complètement de chemins et prenaient les mauvaises façons de faire. Allana avait peur de son propre père et dans le même temps, elle arrivait à voir pourquoi il avait sombré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Black Cat
avatar
Messages : 389
Comptes : Sarkiss Shan, Darth Lunariss
Espèce : Togruta
Âge rp : 27 ans
Maître : Depa Billaba
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Lun 27 Aoû - 2:10

Mais qu'avait donc vécu cette petite fille ? Des assassins, une guerre, un père du côté obscur. Je n'avais pas l'habitude d'être confronté à des enfants qui avait vécu autant d'horreur. Néanmoins je commençais à mieux cerner le sens de ses questions. Allana utilisait un système en entonnoir partant de questions générales pour enfin arriver à ce qui la troublait. Je pris la main de la petite fille et lui transmis un peu de chaleur.

- Pendant la guerre, beaucoup pense que la diplomatie ne sert à rien et parfois, c'est vrai. Dans certaines situations les mots ne suffisent plus mais alors est-ce qu'en faisant la guerre on est chez les bons ou les méchants... Honnêtement on est jamais que dans le camps des vainqueurs ou des vaincus. Les vainqueurs vont écrire l'histoire et se faire passer pour les bons quand les vaincus seront les méchants.

Je serrais alors ma tasse dans mes mains. Palpatine avait réécrit l'Histoire et avait fait passer l'Ordre pour une armée de dangereux terroristes qui avait mérité son sort. Qu'aurions-nous écrit si nous avions vu le coup venir et que nous l'avions paré puis gagné la guerre ?

- Je suis une des personnes qui pensent que rien n'est jamais perdu et que la diplomatie peut y-arriver. Une guerre est déclenchée par des gens mais il y-a toujours d'autres personnes qui ne veulent pas de la guerre. Je fais partie de la frange pacifiste de l'Ordre jedi. Pour moi, me battre est vraiment un dernier recours et seulement pour se défendre. Je suis formée au maniement du sabre de même que je connais la Force dans des aspects guerriers mais si je peux ne pas les utiliser, alors je ne le fais pas.

Je souris à Allana.

- Tu as l'air de beaucoup aimer ton papa et je pense qu'il t'aimait beaucoup aussi. Certains jedis se perdent dans le côté obscur et deviennent des jedis noirs voir pour certains des siths. Ils sont attirés par le côté obscur parce que ce dernier offre rapidement beaucoup de puissance, mais le prix à payer est élevé. Je pense que ton papa a eu besoin de protéger quelque chose rapidement et que c'était si important à ses yeux qu'il a préféré se perdre lui-même. Par exemple, l'amour a fait chuter plus d'un maître jedi, c'est pour cela que les jedis se méfient de ce sentiment. Et pourtant, nous prônons que l'Amour est l'un des plus beaux et nobles sentiments. Ne te trompe pas, j'aimais mon Maître comme une sœur ainée et je vois l'Ordre comme ma famille. Nous sommes capables d'amour mais nous savons que les émotions que ce genre de sentiment dit "violent" peut provoquer des failles en nous et nous guider sur les voies obscures.

Je ne la quittais pas des yeux :

- Les gens peuvent prendre de mauvaises décisions ou voies n'importe quand. La guerre n'a rien à voir avec ça. Il y-aura toujours des gens belliqueux qui voudront se battre pour imposer leur loi, leurs idées, conquérir la Galaxie... Mais il y-aura aussi toujours des gens pacifistes qui voudront dialoguer, désamorcer les conflits, créé des partenariats... l'important n'est pas de faire la guerre ou pas, c'est de savoir comment on veut mener sa vie et quel chemin on souhaite parcourir. Quel chemin veux-tu suivre Allana ? Celui d'un guerrier ou celui d'un diplomate ou d'un guérisseur ?

Je la laissais réfléchir. C'était une question difficile pour une petite fille de 9 ans mais elle avait une maturité impressionnante à cause de son passé. Je but mon thé les yeux mi clos, pour lui laisser de l'intimité même si je pouvais l'observer.

_________________

Ma présentation                                                          Mon carnet de Voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Espèce : Humaine
Âge rp : 9 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   Jeu 6 Sep - 13:23

"Pendant la guerre, beaucoup pensent que la diplomatie ne sert à rien et parfois, c'est vrai. Dans certaines situations les mots ne suffisent plus mais alors est-ce qu'en faisant la guerre on est chez les bons ou les méchants... Honnêtement on est jamais que dans le camp des vainqueurs ou des vaincus. Les vainqueurs vont écrire l'histoire et se faire passer pour les bons quand les vaincus seront les méchants."

Ah oui, grand-mère Leia avait dit un truc comme ça, une fois ! Que "ce n’est pas un conflit, une guerre ou de la manipulation, c’est de la politique". Ce qui, aux yeux de la fillette de neuf, revenait bel et bien à de la manipulation, elle en avait appris assez pour comprendre que la politique, ce n’était que ça. Grand-mère avait juste une façon de le dire, un peu ironique. Mais elle était sénatrice et papy avait expliqué que les sénateurs étaient obligés de s’y connaître parfaitement là-dedans. Puis Allana apprenait aussi à faire ça car elle devra succéder à sa maman et devenir la reine-mère d’Hapès. Donc là, elle comprenait tout à fait et un sourire joyeux d’enfant éclaira son visage. On était en terrain connu et ça la rassurait beaucoup. Puis comme disait maman, ce qui comptait à la fin, c’était d’assurer la victoire aux siens. Ce qui était déclaré derrière, c’était juste politique.

Ce que Maât ajouta après, c’était un point de vue qu’elle avait aussi entendu quelques fois mais qu’elle trouvait pas forcément très efficace, en tout cas, moins que les méthodes qui mélangeaient plusieurs styles, comme la diplomatie, la politique, le combat, le pacifisme et tout ça. Son grand-oncle avait expliqué, à l’académie lorsqu’elle y avait un peu été, qu’il était toujours plus efficace d’avoir des personnes avec plein de compétences différentes, pour régler les problèmes. Qu’on était mieux si on travaillait en équipe plutôt qu’en solitaire. Pouvait-on se battre seulement pour se défendre ? Peut-être… C’était possible, non ? Enfin, normalement, dans un monde logique, ça devrait l’être. La galaxie n’était jamais normale ou logique, ça aussi, c’était un concept appris dès le berceau. A moins que ce soit juste sa famille qui ne soit pas normale et que, par extension, elle ne le soit pas non plus.

Ce que la fillette ne comprendra jamais, par contre, c’est pourquoi certaines personnes devenaient bizarres ou meurtrières lorsqu’elles aimaient quelqu’un… Ce ne devrait pas être l’inverse, rendre les gens plus forts et sains d’esprit, s’ils étaient près d’une personne à qui ils tenaient ? Papa devrait savoir qu’il lui avait fait peur, en plus ! Non ? L’amour, ça ne peut pas être violent… Ou bien si, vraiment, et dans ce cas, elle avait encore moins compris ce que c’était que prévu. Mais c’était compliqué, aussi ! Allana se frotta un peu les yeux, une moue aux lèvres. Pourquoi la vie ne pouvait-elle pas être plus simple ?

"Les gens peuvent prendre de mauvaises décisions ou voies n'importe quand. La guerre n'a rien à voir avec ça. Il y aura toujours des gens belliqueux qui voudront se battre pour imposer leur loi, leurs idées, conquérir la Galaxie... Mais il y aura aussi toujours des gens pacifistes qui voudront dialoguer, désamorcer les conflits, créé des partenariats... l'important n'est pas de faire la guerre ou pas, c'est de savoir comment on veut mener sa vie et quel chemin on souhaite parcourir. Quel chemin veux-tu suivre Allana ? Celui d'un guerrier ou celui d'un diplomate ou d'un guérisseur ?"

"Mais non, moi, je ne peux pas choisir. Maman est la reine-mère de Hapès, je le serai aussi après elle. Enfin, j’aurai dû, si je rentre chez moi. Si je ne rentre pas, je ne sais pas… J’ai vu plein de trucs ! Papy Han est pilote, mamie Leia est sénatrice, papa était soldat et seigneur Sith, tante Jaina est soldat et pilote et son mari est pilote aussi, pour l’Ascendance Chiss. Mon grand-oncle Luke a refondé l’Ordre Jedi, Mara y travaille avec lui et est soldat aussi, leur fils est un Jedi, ma mère est aussi politicienne. J’avais un autre oncle qui était Jedi, mais il est mort à la guerre, quand il avait dix-huit ans. Tout le monde est sensible à la Force à part papy et il dit parfois que c’est à cause de ça qu’il y a toujours des ennuis."

Elle avait énuméré le tout à toute vitesse, en comptant sur ses doigts à mesure pour être sûre de n’oublier personne. Avoir une grande famille, elle aimait beaucoup ça, c’était bon de ne pas se sentir seule et en plus, tant Jaina allait aussi avoir un enfant, bientôt ! Et Ben voulait être père, un jour, lui aussi. Et… Et en fait, c’était normal de combattre même si on est enfant, non ? Elle avait toujours connu ça. Allana prit un court instant un air pensif, avant d’écarter cette idée.

"Pourquoi, des fois, la Force s’attache à une famille plus fort ? C’est comme si on ne peut pas y échapper… On peut vivre en ignorant ce lien ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intuition [PV Allana Solo & Maât-Atlane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Indoumodo-
Sauter vers: