Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 258
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Dim 22 Juil - 22:05

Onderon, notre mission avait été des plus calme et des plus pacifiques en soit, nous n'avions absolument rien eus à faire que de rester en poste de surveillance autour de la planète et attendre.

Tout s'était parfaitement bien déroulé, comme presque à chaque fois avec une mission en compagnie de l'Amiral Thrawn. Le traité était maintenant validé depuis plusieurs heures et nous pourrions retourner à d'autres missions, mais pour le moment, il était impossible pour moi de trouver le sommeil.

Comme cela m'arrivais parfois, j'étais tracassé, perdue dans mes pensées, à la recherches de solutions à mes problèmes. Ce problème, s'était Dodson, j'avais refusé qu'il parte, je m'étais attaché à sa présence ici, chose rare, je m'attachais rarement aux gens qui m'entourait et surtout pas de cette façon.

Je repensais aux baisés échangés, cela avait été un moment tellement agréable, j'avais eus l'impression pour une fois de compter pour quelqu'un en dehors de mes rares amis, ou de mes hommes.

A force de tourner et retourner dans mon lit, ce dernier était complètement défait, mais bon, en même temps impossible de dormir. Avisant l'heure bien que tardive, je quittais quand même ma cabine vêtue non pas de mon uniforme, mais d'une simple chemise et d'un pantalon, puis erra alors tranquillement dans le vaisseau endormi.

Je saluais les rares hommes debout à cette heure tardive, l'équipe de nuit qui s'occupait de tout faire fonctionner ici quand d'autre dormait paisiblement.

Le calme qui régnait était agréable et calmait mes pensées troublées cela me faisait du bien. Mes pieds me guidèrent ou peut être mon esprit, vers l'une des petites salles de repos que compte mon vaisseau. Là, je m'installais sur un canapé après avoir saisie un livre et me plongea dedans.

Etant seule, je ne m'étais pas gêner pour m'allonge dessus, le livre au dessus de ma tête, mais rapidement, la fatigue me pris et je finis par m'assoupir sur le canapé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant suicide
avatar
Messages : 32
Espèce : Humain
Âge rp : 25 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Lun 23 Juil - 21:01

Il y avait des nuits où je n’arrivais pas à dormir. Cette nuit c’était ma supérieure la cause de mon insomnie. Je ne pouvais m’empêcher de penser à son visage et à nos baisers. J’avais beau tourner et retourner, impossible d’arriver à dormir. Et quand c’était comme ça, inutile de chercher le sommeil. J’avais trouvé un truc à l’académie de Prefsbelt, ça m’avait valu mon surnom. Et nombre de rapports pour insubordination et viol du couvre-feu. Mais si j’aimais toujours autant voler, partir en chasse pour l’instant, ça revenait à ne rien faire, le bâtiment était en orbite et rien de bien mouvementé ne se passait.

J’en profitai alors pour m’entraîner au combat à mains nues. Ça défoulait. J’étais là, dans une des salles d’entraînement en train de massacrer un mannequin. Curieusement ça me détendait. Après 2 heures, j’arrêtais, en nage et je me dirigeai vers la douche pour me rafraichir avant de reprendre le chemin de mes quartiers, en faisant un crochet par une salle de repos, dans laquelle j’avais oublié un livre.

J’entrai dans la salle de repos, et trouvai la lumière allumée et quelqu’un assoupi sur le canapé, le livre sur le visage, dans la pose de quelqu’un qui a été surpris par le sommeil en pleine lecture. La peau bleue me renseigna bien assez tôt. Calista.

Soucieux de ne pas la réveiller, je m’approchai à pas de loup et retirai le livre de son visage, restant une fois de plus subjugué par sa beauté.  M’asseyant près d’elle je tendais la main et caressait doucement sa pommette de mon pouce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Lun 23 Juil - 21:42

Au final, dormir était une sensation agréable et j'en avais vraiment besoin semble t-il puisque c'est dans la salle de repos que j'avais finis par trouver le sommeil. Il faut dire que la lecture avait toujours eus le don de me détendre l'esprit et le vider.

Cependant, dans se moment agréable de douceur, je sentie quelque chose de léger sur ma joue qui ne semblait pas partir. Il n'y avait pas d'animal à bord, donc je me demandais qu'est ce qui pouvait être si caressant et doux.

Je relevais ma main et attrapa ce qui était sur mon visage, pour sentir une autre main. Je me demandais vivement lequel de mes hommes avaient un tel courage, ou brin folie pour un tel geste, que j'en ouvris les yeux.

Quelques secondes furent nécessaire cependant pour que ma vue face le point, pour comprendre que la main que je tenais dans la mienne était celle de mon nouveau second et bras droit. Je lui adressais un léger sourire avant de me redresser légèrement tout en lui lâchant la main.

J'oubliais parfois que s'allonger sur un canapé était tout sauf confortable, m'étirant longuement, je m'assis en tailleur sur le canapé


J'ai due m'endormir sans m'en rendre compte....Y a t-il un soucis?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant suicide
avatar
Messages : 32
Espèce : Humain
Âge rp : 25 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Mar 24 Juil - 22:01

Alors que je lui caressait le visage, d'un coup sa main attrapa la mienne avant qu'elle n'ouvre les yeux, semblant manifestement avoir du mal à faire la mise au point. Finalement elle me lâcha en souriant avant de se redresser et de s'étirer pour finir par s'asseoir en tailleur en me demandant s'il y'avait un souci.

"- non, aucun souci. J'avais passais par là et je vous ai vu endormie avec un livre sur la tête. Vous sembliez si sereine que je n'ai pas osé vous réveiller. Si je vous ai dérangé j'en suis navré."

Comment retranscrire avec de simples mots l’effet qu’elle me faisait... Autant abandonner l’idée, c’était mission impossible. A chaque fois que je la voyais, je ne pouvais que constater sa beauté.

Je me relevais et m'étirai, les courbatures de la séance de combat commençant déjà poindre (j'avais dû y aller particulièrement fort), avant d'aller m'installer dans un fauteuil, mon livre à la main, retirant la serviette de mes épaules, pour la poser sur le sac à côté de moi.

« - Mais que faites-vous ici ? Votre lit est si inconfortable pour que vous veniez dormir sur un canapé ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Mar 24 Juil - 22:24

Sa main avait été si douce, si agréable, comme une plume caressante. J'avais trouvé cette sensation si vivifiant. Hélas, il semblait simplement distant, tellement poli, froid, que j'avais l'impression que les deux baisés échangés l'autre soir n'avaient été qu'un rêve et cela me blessa légèrement, mais je ne laissais rien transparaître sur mon visage.

Je fis alors comme si rien ne c'était passé, comme si j'avais simplement rêver, c'était sans doute bien moins douloureux


Vous ne me dérangez pas, la salle de repos est à tout le monde L'avantage d'un communicateur, c'est que mes sentiments ne pouvaient être exprimé à l'aide d'une machine.

Je me relevais doucement les muscles un peu engourdis et passa à ses cotés pour ranger mon livre, alors qu'il s'installait dans un fauteuil pour lire à son tour.


Disons que j'ai beaucoup de choses en tête qui m'empêche de réfléchir et de faire le vide dans ma tête en ce moment, donc je dors mal. Mais cette lecture m'a fait du bien, alors je ne vais pas vous déranger

J'avais tellement rêvé de ce moment d'être seule avec lui, mais pourtant j'avais envie de fuir, de partir loin, de tenter d'oublier son corps, sa voix, ses yeux, sa bouche, enfin tout ce qui faisait sa personne. Secouant la tête pour remettre mes idées en place, je récupérais mes affaires puis lui adressa un petit sourire

Passez une douce soirée

Je passais à coté de lui, espérant au fond de moi qu'il me retienne à ses cotés, mais j'avais des doutes. Il semblait agir comme si rien n'était jamais arrivé et je me sentais mal, j'avais tellement mal au cœur, s'en était étouffant et horriblement douloureux à la fois sans que je ne comprenne pourquoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant suicide
avatar
Messages : 32
Espèce : Humain
Âge rp : 25 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Jeu 26 Juil - 23:35

Je m’étais installé dans mon fauteuil favori, avec un livre à la main. Si j’aurais pu passer la nuit comme ça, voir Calista au milieu de la salle de repos m’en avait ôté toute envie, j’aurais préféré passer du temps avec elle, mais à part ces quelques effleurements sur sa joue, je n’osai pas pousser l’intimité.

Si elle avait semblé un bref instant perturbée elle s’était reprise et sa rigueur professionnelle avait repris le dessus, son communicateur n’exprimant pas plus d’émotions que d’habitudes.

Elle se leva alors, rangeant son livre en répondant à ma question sur son insomnie, s’apprêtant à me laisser pour ne pas me déranger. Comme si c’était le cas.

Si seulement elle pouvait, rien qu’un instant, avoir les pouvoirs des Sith ou des Jedi, pouvoir lire combien elle me rend fou, combien j’avais envie de passer mon temps avec elle…

Alors qu’elle passait à côté de moi pour partir, pris d’une impulsion, je me levais d’un bon, envoyant valser livre et fauteuil et lui saisit la main, l’arrêtant dans son trajet.

« - Attendez ! » lançai-je

Je m’approchai d’elle, la fixant, me noyant dans ses yeux, comme hypnotisé.

« - Attendez…  restez, je vous en prie… Si je ne dors pas, c'est parce que je n'arrive pas à vous oublier, c'est parce que votre souvenir me hante, que vos baisers me reviennent sans cesse... Restez...»


J’étais perdu, je ne savais pas quoi faire. Je fis la seule chose qui me passait par la tête. Je l’attirai doucement à moi et me penchai doucement vers elle, pour l’embrasser, goûtant pour la deuxième fois à la douceur de ses lèvres.


Dernière édition par Dodson Makraven le Mer 1 Aoû - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Ven 27 Juil - 10:55

Au fond de moi, j'espérais vraiment qu'il se lève, me retienne, j'avais peur qu'il me laisse partir, mais j'avais aussi peur de rester et pourtant je fus plus que ravie lorsqu'il m'empêcha de quitter la salle de repos.

Je plongeais mon regard dans le sien, soutenant ses yeux si hypnotique, si captivants qui me faisais vivre, me faire découvrir de nouvelles sensations


Un soucis?

Ses mots, j'avais rêver de les entendre, j'avais peur qu'il ne veuille plus de moi, que pour lui ce n'était qu'une erreur, un simple faux pas et pourtant c'était tout le contraire. Ses mots, cette douceur, cette chaleur, être contre lui de la sorte était si agréable.

Il me permettait de vivre, de me sentir moi même, loin de cette guerre l'espace d'un instant de tendresse que je ne pensais jamais avoir le droit de vivre et pourtant, cela semblait possible. Il était plus grand d'une tête que moi, et être dans ses bras me procurait la sensation d'être protéger.

Ses baisés avaient un goût chaud et doux, c'était si agréable que je ne pouvais le repousser, je n'en avais d'ailleurs pas l'envie, au contraire, je préférais répondre à son baisé, à l'embrasser à mon tour, nouant mes mains à sa nuque pour le rapprocher plus près de moi.

Puis au bout d'un moment, je posais ma tête contre son torse, les yeux fermer, heureuse et apaisé, mais tellement intrigué par ces nouvelles sensations. Distraitement, ma main  vint  caresser la sienne du bout des doigts


J'ai tellement rêvé de cet instant, de ce moment, mais j'avais tellement la crainte au fond de moi que ce ne soit pas réciproque, le besoin d'être ensemble, de s'avouer un attachement profond que l'on a  beau tenter de repousser, mais qui reviens sans cesse vous hanter la nuit, empêchant de trouver le repos et le sommeil

Je l'embrassais à nouveau avec une infinie douceur, pour lui faire ressentir combien sa présence et ce moment était précieuse pour moi. Puis je finis par rompre le baisé et l'entraîna vers le canapé avant de le pousser dessus et m'asseoir sur ses genoux

On sera mieux ainsi pour parler

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant suicide
avatar
Messages : 32
Espèce : Humain
Âge rp : 25 ans
Maître : /
Apprenti / Padawan : /
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Lun 15 Oct - 21:38

Elle était là, dans mes bras. C’était la deuxième fois que je la tenais ainsi contre moi, et qu’elle répondait ainsi à mes baisers. Nous étions installés sur le canapé, elle lovée dans mes bras, moi assis les bras refermés autour d’elle, sur son corps mince et athlétique. Je tenais enfin dans mes bras celle dont le souvenir m’obsédait depuis des jours.

Je l’embrassai, la serrai contre moi, la berçant doucement, laissant mes mains se balader le long de son dos. Je ne savais que dire, je ne voulais que profiter de l’instant, j’avais peur d’en briser la magie si je parlais. Finalement je pris malgré tout la parole.

"- Je ne sais pas quoi dire… ça peut paraître fou ou stupide, mais quand je vous vois, j'ai envie de vous tenir, vous parler,vous entourer de mes bras, vous couvrir et vous brûler de mes caresses. J’ai envie de vous voir pâlir et rougir sous mes baisers, vous sentir frissonner dans mes embrasements… Vous me rendez fou et je ne sais pas comment réagir. J'ai essayé de vous éviter, mais je n'ai pas réussi à vous oublier, parce que je ne voulais pas vous oublier... "

je m'interrompis, la bouche sèche et le souffle court, avant de reprendre.

"- je vous aime. Je vous aime et je n'arrive plus à faire semblant, je ne veux plus faire semblant..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258
Comptes : Mickaëlla, Opaline, Rosas Sky, Syal Antilles
Espèce : Twi'lek
Âge rp : 24 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   Mar 16 Oct - 7:39

Je me sentais bien, pour la première fois depuis bien longtemps. Même si pour moi, toutes ces sensations étaient nouvelles pour beaucoup, je ne le regrettais pas bien au contraire. Posant ma tête sur son épaule, je frissonnais légèrement sous la caresse de ses mains.

Alors c'était ça ? Voila pourquoi il m'avait évité durant tout ce temps? Moi qui avait été blessée par son comportement et qui pensait avoir faire une erreur, il tentait juste d'oublier ce qu'il ressentait. Sauf que parfois, cela était impossible, la tentation était plus forte que tout le reste.

Sans sa présence à mes cotés, c'était comme ressentir un vide, voir son ignorance en dehors du travail était trop douloureux, qu'à un moment, j'avais songé à le renvoyé pour ne plus avoir mal de son indifférence, mais au final, je ne regrettais pas de ne pas l'avoir fait, bien au contraire


Montre moi

Me redressant légèrement, je lui sourit, les joues rouges d'avoir imaginer ses paroles devenir des actes et de lui avoir demandé de me montrer.

Je t'aime, je t'aime tellement moi aussi... Alors ne fait plus semblant s'il te plait, cela fait trop mal et j'ai besoin de toi à mes cotés pas seulement comme mon second et bras droit

Je me penchais vers lui, l'embrassant à nouveau, pour qu'il sache combien je l'aimais, combien je le désirais, même si c'était ma première fois... C'est avec lui que je le voulais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rêve, voisin de l'espoir ( RP Flash back, dod)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Découvrons l'espace-
Sauter vers: