Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 De vieilles "connaissances"

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: De vieilles "connaissances"   Lun 23 Juil - 18:12

Une grande tasse de café vide à côté de l’ordinateur et quelques miettes restantes d’un fragile repas traînaient à côté du Jedi, tandis qu’il menait ses recherches. Il se trouvait dans un de ces petits cafés-restaurants comme il y en avait de ces centaines dans la capitale de cette belle planète, occupé depuis tôt ce matin à mener des recherches. Les informations principales tournaient presque toutes autour d’une grave pandémie galactique – rien que ça ! – née sur Lysatra on ne sait comment et qui faisait des milliers de morts, des milliers d’autres infectés, plus ou moins gravement. Miss Nerys avait raison, c’était la merde, cette galaxie… Quand ce n’était pas une guerre si violente et étendue, c’était un microbe qui se baladait en tuant tout sur son passage.

Revan avait pu trouver un historique de cette sale affaire, Lysatra était une petite planète très reculée dans l’Espace Sauvage, aux portes des Régions Inconnues, dont il n’avait jamais entendu parler auparavant. Le genre de planète tranquille qui ne causait jamais d’histoire, trop éloignée dans des espaces à peine connus. Des pandémies, ça arrivait, mais celle-ci, selon ce qu’il lisait, n’avait pas l’air banale. Très rapide, mortelle, touchant de nombreuses espèces humanoïdes, la galaxie paniquait. Mais ce qui le faisait le plus s’étrangler, ce n’était pas la pandémie, c’était de voir que chaque faction présente dans la galaxie participait à effort égal dans la lutte… Par tous les esprits de Force, une collaboration pareille, c’était réalisable ?!

Avaler ce bond dans le temps, ça avait déjà été dur. Alors avaler que tout le monde puisse bosser main dans la main sans s’entretuer… sérieusement… Revan héla au passage le serveur pour reprendre un autre café, le remerciant d’un bref sourire avant de replonger dans sa lecture. Il avait encore assez de mal à comprendre qui était qui, difficile de se mettre dans le bain après autant de millénaires écoulés. Le garçon de toute à l’heure vint lui apporter son café et repartit aussitôt servir d’autres clients. Il buvait une gorgée quand il s’aperçut qu’un homme s’était arrêté devant la petite table et le regardait fixement, avec un air éberlué. Quoi ? Revan reposa la tasse avec lenteur, alors que le type se laissait tomber assis sur la chaise en face.

– Revan… ? Vous êtes là… Depuis longtemps ?

– Oh, sourit le Jedi avec un air ironique en consultant l’heure, ça doit faire une demi-journée. A qui ai-je l’honneur ?

– Vous ne me reconnaissez pas ?

C’est que ça commençait à devenir stressant, de voir des personnes qui semblaient le connaître mieux que lui-même. Le Jedi prit le temps d’observer ce visage-là, fouillant sa mémoire et aussi les restes de flashs et de visions pour savoir s’il avait déjà pu le croiser quelque part, et comme pour la fille Nerys, la réponse fut non. Il secoua donc la tête avec un soupir, haussant vaguement les épaules. Non, désolé, il ne lui évoquait rien. Le type face à lui eut un regard un peu étrange, comme s’il l’évaluait, puis dit que ce n’était pas grave. Son amiral, elle, se souvenait de lui. Revan tapota légèrement des doigts sur la table, peu sûr que ce soit en bien, étant donné le ton employé par cet homme.

– Dites-lui que je lui paye un café, alors, si ça l’intéresse, lança-t-il en pointant le reste du bar du doigt.

Le ton n’était pas complètement sérieux, il ne songeait pas que son amiral allait vraiment venir ici pour prendre un café. Son interlocuteur resta un bref instant silencieux puis se leva, repartant à grands pas sans dire un seul mot. Revan le suivit du regard jusqu’à ce qu’il disparaisse, se remettant lentement à ses recherches. Si jamais son chef descendait vraiment de leur vaisseau, ça risquait d’être tendu, il ne voyait vraiment pas de qui il pouvait bien s’agir. Replongé dans les fichiers, il s’était écoulé il ne sut combien de temps avant qu’une autre personne approche. Pas un homme, comme il avait cru, mais une femme. Pas bien grande, brune coupé court, un style militaire.

– L’amirale dont il était question, je suppose ? Je n’ai plus qu’à vous offrir un café. Et avant que vous posiez la question, non, je ne vous reconnais pas.
Revenir en haut Aller en bas
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 181
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Mar 31 Juil - 20:20

Alderaan... ce n'était pas l'endroit où je m'attendais le plus à être envoyée pour cette mission d'escorte de transports. Il y avait une grande ironie quand on songe que la première fois que je suis venue ici, ces foutus droïds avaient saboté mon plan de bataille et que j'étais celle qui devait s'assurer qu'il ne leur arriverait rien. Nous amenions aussi un exemplaire du vaccin pour les laboratoires de la planète : plus il y en aura qui pourront en fabriquer plus vite cette pandémie aura été vaincue. Pour ma part, j'avais commencé à faire vacciner mon équipage. Je serais même passée dernière si j'avais pu mais... on n'échappe pas aux responsabilités du commandement. J'ai donc été une des premières à subir la torture préférée des hôpitaux : la piqure.

Ayant terminé plusieurs réunions avec les responsables locaux de l'empire, sans que personne ne mentionne la bataille qui avait eu lieu ici, je me suis rendu dans un des bras tranquilles du spatioport. Je n'avais aucune arme sur moi, enfin aucune qui ne soit visible, par respect envers les lois de cette planète, même si je doute que l'Empire soit aussi strict là-dessus que les autorités locales. Mon équipage, enfin la partie vaccinée, l'avait choisi comme lieu de détente le temps de notre escale et je tenais à faire le point avec mon second. Alturo, d'ailleurs, me contacta sur le chemin pour me dire qu'un "type qui vous intéressera veut boire un café avec vous, amiral". Ce n'est pas son genre de faire ce genre de blague mais je sentais quand même qu'il comptait rire de ma réaction. En soupirant, j'accélérais le pas, entrant peu après dans le bâtiment. Alturo me montra rapidement la personne et je secouais la tête. La Force a un sacré sens de l'humour : elle ferait la paire avec mon bras droit.

Je m'approchais de la table où était assis.. Revan. Mais lequel ? Celui de quelle période ?


– L’amirale dont il était question, je suppose ? Je n’ai plus qu’à vous offrir un café. Et avant que vous posiez la question, non, je ne vous reconnais pas.

"Amiral Julia Démétriès, membre de l'alliance rebelle et ayant traversé les âges avec ses hommes, ravie de vous revoir monsieur."

Je m'installais à sa table, commandant un petit café local ainsi qu'un petit en-cas. Les réunions sont parfois longues et stressantes, surtout avec des politiciens et des militaires ennemis. Les cafés me calment toujours et manger.. et bien, j'avais un creux, que voulez vous.

"Si j'avais voulu vous poser une question, cela aurait plutôt été, quel est votre dernier souvenir avant d'arriver ici, général ?"

_________________

DC : Larin / Thrawn / Meetra Surik / Sagara Soyoku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Jeu 2 Aoû - 7:14

– Amiral Julia Démétriès, membre de l'alliance rebelle et ayant traversé les âges avec ses hommes, ravie de vous revoir monsieur.

L’Alliance Rebelle, c’était qui, ça, encore ? Revan jeta un regard à ses notes pendant qu’elle prenait place à table, pour se remémorer un peu tout ça. Les Rebelles… Ah oui, la faction de non-sensitifs qui luttait activement contre cet Empire depuis de nombreuses années. Quant à cette histoire de « traverser les âges », pas de commentaires là-dessus, laissons la Force faire n’importe quoi, pour le moment, pas besoin de chercher à comprendre. Le serveur revint pour prendre la commande de la jeune femme puis lui apporter le tout rapidement. Revan commençait à se demander si ça allait devenir une habitude, croiser des gens qui avaient l’air de le connaître alors que lui ne se souvenait pas d’eux. C’était stressant, oui, et dangereux, on pouvait trop bien vous manipuler. Rajoutons à la sauce la Force bien malade et la situation en devenait infernale.

– Si j'avais voulu vous poser une question, cela aurait plutôt été, quel est votre dernier souvenir avant d'arriver ici, général ?

Drôle de question… Revan haussa légèrement les sourcils, en signe de surprise, buvant une petite gorgée de café avec un léger soupir. S’il fallait en arriver à décrire ou détailler des souvenirs, c’était non, d’office, il avait… un peu de mal avec la mémoire. D’autant plus qu’il avait beau s’efforcer de fouiller dedans, il ne remettait pas cette femme. Reposant la tasse, il tapota légèrement contre l’anse, mettant un peu d’ordre dans ses pensées avant de rouvrir la bouche. Là non plus, il ne ressentait pas d’intentions agressives, de la part de cette femme, plutôt de la surprise, selon lui.

– Je ne suis pas général, pour commencer, Miss, mais chevalier Jedi. Avant que la Force ne fasse… tout ça, j’étais en mission avec Bastila. Une vie tout à fait classique, avec la galaxie qui flambait de partout, les Siths et je ne sais quoi, la routine, somme toute. Ah, nous, nous n’avions pas de pandémies de ce style, il faut bien avouer.

Quoi qu’une petite pandémie qui aurait détruit les Siths, il ne serait pas contre, dommage que ce soit le genre d’arme impossible à vraiment contrôler. Enfin, peu importe. Il tendit la main pour enregistrer toutes ses notes sur une datacarde, qu’il glissa ensuite dans sa poche avant d’éteindre l’ordinateur et les nombreux sites d’informations ouverts. Il allait lui falloir du temps avant de se mettre dans le bain et comprendre cette époque… Impossible de s’intégrer en à peine quelques jours lorsqu’autant de siècles s’étaient écoulés. Il releva brusquement la tête vers un homme, plus loin, clignant des yeux alors que, l’espace d’un instant, son image était superposée par celle d’un autre homme, reproduisant exactement le même geste, puis tout revint à la normale. Mmh… Il se frotta un peu les yeux puis adressa un maigre sourire à l’amirale, alors qu’on lui apportait sa commande.

– Visiblement, vous avez pu vous intégrer dans cette époque, ce qui n’est pas encore mon cas. Quand bien même les problèmes à gérer restent les mêmes, peu importe le temps. Alors, l’alliance rebelle, c’est le groupe d’insurgés contre l’Empire, si j’ai bien suivi ? Vous travaillez avec l’ordre Jedi ?
Revenir en haut Aller en bas
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 181
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Sam 4 Aoû - 19:42

– Je ne suis pas général, pour commencer, Miss, mais chevalier Jedi. Avant que la Force ne fasse… tout ça, j’étais en mission avec Bastila. Une vie tout à fait classique, avec la galaxie qui flambait de partout, les Siths et je ne sais quoi, la routine, somme toute. Ah, nous, nous n’avions pas de pandémies de ce style, il faut bien avouer.

Cela ne répondait que faiblement à sa question. En mission avec Bastila Shan ? Cela voulait donc dire après que Malak ait tenté de le tuer mais avant qu'il ne découvre les coordonnées de la Forge Stellaire ? Cela semblait .. un peu compliqué, non ? Mais bon, cela expliquait qu'il n'ait pas reconnu les uniformes de Kwevron et qu'il ne se rappelle pas de son grade de général, celui qui lui avait été donné pendant le conflit contre les mandaloriens. Bon, il n'y avait pas de surprise à ce qu'il ne me reconnaisse pas : je n'étais encore que capitaine d'escadrille et officier en second du Poséidon. Oh, pas le poséidon actuel mais son prédécesseur, celui qu'on avait du abandonner pour monter à l'abordage du vaisseau sith.

– Visiblement, vous avez pu vous intégrer dans cette époque, ce qui n’est pas encore mon cas. Quand bien même les problèmes à gérer restent les mêmes, peu importe le temps. Alors, l’alliance rebelle, c’est le groupe d’insurgés contre l’Empire, si j’ai bien suivi ? Vous travaillez avec l’ordre Jedi ?

"Cela fait un peu plus d'un an que nous nous sommes réveillés et nous avons pris le temps de nous adapter avant de rejoindre l'Alliance. Et si, vous avez été général, mais visiblement cela fait parti des choses que vous avez oublié. Ne soyez donc pas surpris si certains de mes hommes vous appellent ainsi."

Je ne savais pas trop ce que je pouvais lui dire sur lui-même aussi préférais-je me contenter du minimum. Laissons aux jedi le soin de lui raconter plus en détail tout cela. Surtout que j'ignorais pas mal de chose en plus. Je ne connaissais que les grandes lignes et je connaissais peu Revan moi-même.

"Concernant notre relation avec les jedi, c'est... compliqué. L'Alliance est un regroupement de différentes factions se battant toutes contre l'Empire. Certains ne font pas confiance aux jedi, d'autres sont plus enthousiastes. Ici, l'Ordre a été considéré comme annihilé il y a presque vingt ans, maintenant., peu de monde se souvient du rôle des jedi, hélas."

Cétait, heureusement, mon cas et je faisais parti de ceux qui s'échignaient à ce qu'on accepte l'aide des jedi. Hélas, ce n'était pas évident, surtout depuis la bataille d'Alderaan. Heureusement, cette épidémie permettait aux rebelles de se rendre mieux compte du rôle et de ce qu'ils pouvaient apporter au combat contre les sith. D'ailleurs, ceux-ci avaient plutôt brillé par leur absence. Très peu d'entre eux avaient participé à la lutte contre la pandémie alors qu'une bonne partie des jedi étaient sortis de leurs cachettes. Hélas, cela ne serait pas suffisant pour convaincre tout le monde.

"Si vous le désirez, je peux vous mettre en contact avec le Conseil de votre ordre, général."

_________________

DC : Larin / Thrawn / Meetra Surik / Sagara Soyoku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Mer 8 Aoû - 20:42

– Cela fait un peu plus d'un an que nous nous sommes réveillés et nous avons pris le temps de nous adapter avant de rejoindre l'Alliance. Et si, vous avez été général, mais visiblement cela fait partie des choses que vous avez oublié. Ne soyez donc pas surpris si certains de mes hommes vous appellent ainsi.

Mmh… Mieux valait ne pas faire de commentaires là-dessus, surtout s’il n’avait aucun moyen de le vérifier. Ce qui l’agaçait le plus, là-dedans, était le ton si naturel de cette femme lorsqu’elle parlait « des choses qu’il avait oublié ». La phrase pouvait paraître anodine, elle avait pourtant une importance capitale pour lui, c’était une preuve de plus qu’il avait vraiment des problèmes de mémoire et que d’autres le savaient très bien. Ce n’était pas juste de la paranoïa ou le fruit de son imagination, comme il se l’était déjà entendu dire, c’était réel ! Un relent acide lui remonta dans la bouche et il but un peu de café pour faire passer la sensation de brûlure et d’écœurement. Il ne comprenait pas… il ne comprenait même pas qui il était vraiment lui-même. Quels souvenirs étaient vrai ? Lesquels n’étaient que des songes ?! Qui était-il ?!

– Concernant notre relation avec les jedi, c'est... compliqué. L'Alliance est un regroupement de différentes factions se battant toutes contre l'Empire. Certains ne font pas confiance aux jedi, d'autres sont plus enthousiastes. Ici, l'Ordre a été considéré comme annihilé il y a presque vingt ans, maintenant., peu de monde se souvient du rôle des jedi, hélas.

Ouais, Nerys lui avait signalé ce problème, pour les Jedis. En revanche, vingt ans, ça suffisait à la galaxie pour oublier l’Ordre et le rôle mené, sérieusement… ? Ils n’avaient rien fait de marquant ou quoi ? Ou alors, ils avaient complètement perdu le contact avec les différents peuples, c’était possible aussi. La gamine non plus n’avait pu dire grand-chose, sur l’Ordre, à croire que plus personne ne savait même qui les dirigeait. Etrange… Revan baissa le regard sur ses notes, rassemblant les fiches qu’il s’était faite pour les attacher ensemble. L’amirale lui dit ensuite qu’elle pouvait le mettre en contact avec le Conseil Jedi. Le Conseil… Bizarrement, Revan était tout à coup beaucoup plus méfiant envers le conseil.

– Il faudra que j’en passe par là, tôt ou tard, j’imagine. La guerre, les alliances, république, sith ou empire, tout ça, ce n’est pas si étonnant, l’Histoire se répète.

Il allait ajouter autre chose puis referma la bouche en se souvenant qu’il avait aussi vu la tête de cette femme sur les avis de recherche regardés ce matin. Pour en être sûr, il ralluma rapidement l’ordinateur, ayant à chercher très peu loin pour retrouver les avis et les faire défiler. C’était bien elle, donc… Une rebelle amirale recherchée. Il éteignit à nouveau l’écran, plus rassuré. C’était toujours mieux d’avoir une confirmation d’identité avant d’entreprendre quoi que ce soit, c’était même obligatoire. Pour la fille Nerys, il n’avait toujours rien obtenu qui puisse lui prouver qu’elle était bien celle qu’elle prétendait.

– Soit, si vous pouvez mettre en lien avec mes pairs, je vous en serai reconnaissant. Un autre point qui m’intrigue, deux en fait. Pour quelle raison l’alliance n’aurait-il pas confiance en les Jedis ? Et comment la galaxie a-t-elle pu oublier l’ordre en à peine vingt ans ? Les documents historiques, ça n’existe plus ?
Revenir en haut Aller en bas
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 181
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Jeu 9 Aoû - 18:20

– Il faudra que j’en passe par là, tôt ou tard, j’imagine. La guerre, les alliances, république, sith ou empire, tout ça, ce n’est pas si étonnant, l’Histoire se répète.

Alturo serait d'accord avec lui. Pour lui, l'histoire est un éternel recommencement. Des conflits, des gens désireux de conquérir toute la galaxie… Une histoire qui se répètera à l'infini selon lui. De quoi déprimer par moment. Concernant les sith et les jedi, c'est pareil, j'imagine. Après tout, chacun est le reflet de l'autre : tant que l'un vivra, l'autre existera.

– Soit, si vous pouvez mettre en lien avec mes pairs, je vous en serai reconnaissant. Un autre point qui m’intrigue, deux en fait. Pour quelle raison l’alliance n’aurait-il pas confiance en les Jedis ? Et comment la galaxie a-t-elle pu oublier l’ordre en à peine vingt ans ? Les documents historiques, ça n’existe plus ?

"Je pourrais même vous conduire à eux."

Cela serait même facile, vu que j'avais été déjà une fois au temple jedi. Bon, il faudra être prudent car qui sait si l'empire n'allait pas tenter de mettre des balises sur mes vaisseaux pour découvrir l'emplacement de ce temple ou du quartier général rebelle ? Cela dit, ce dernier n'existe plus, ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise chose.

Concernant l'oubli des jedi, c'est une question que je me suis moi-même posée à mon arrivée. J'avais eu du mal à saisir, tellement l'importance des jedi me semblait une chose évidente. J'avais menée quelques rapides recherches et discutés de cela avec plusieurs membres de l'Ordre. Au final, la réponse avait été toute simple.


"Et bien, les gens ont presque tous oublié les jedi : d'abord car ils font peu parler d'eux en général, sauf pour les gens hauts placés. Ensuite car l'empire a effacé tout ce qu'il a pu à leur sujet et mené une sévère campagne pour qu'on les considère comme quelque chose de passé, d'ancien. Concernant la méfiance de certains de l'Alliance, elle est en partie à cause de cela mais aussi à cause de la guerre qui a eu lieu, il y a vingt ans. Et à cause de Vador."

Tout en sirotant ma tasse de café, très moyenne, je lui expliquais le cas de ce sith. Il avait été le bras droit de l'empereur, apparu juste après la guerre des clones. Il a fait régner la peur chez ses opposants et même dans les forces impériales. Il a disparu plusieurs mois avant mon réveil, l'empire déclarant qu'il avait été tué par des rebelles.. A ce moment, un jedi est revenu, Anakin Skywalker. Un héros de la guerre des clones. Hélas, le soucis est que les jedi nous ont caché la vérité à son sujet et que c'est le grand moff Tarkin qui nous l'a apprise, lors d'une bataille : Anakin Skywalker est Dark Vador. Cela causa un choc pour l'Alliance et aurait pu mener à une rupture mais l'ennemi commun nous permit de garder une petite cohésion. Hélas, encore une fois, Anakin disparu, emporté par les failles. Et Vador serait de retour selon les rumeurs… Cela n'arrange en rien les relations entre jedi et rebelles, ces derniers ayant du mal à se faire à ces foutus failles…

J'avais terminé mon café en achevant ce récit. La trève conclue avec l'empire était belle et bien encore valide et permettait à mes camarades pro-républicains d'y réfléchir mais cela ne dissipait pas l'option d'une minorité parmi nous. Minorité qui voulait que les jedi soient écartés des affaires des rebelles, sans ce soucier des conséquences désastreuses pour nous. Ne parlons même pas des propositions que certains ont fait pour les calmer, comme intégrer l'Ordre comme subalterne au conseil de l'alliance. Idée absurde et peu efficace selon mon avis, que l'on ne demandait pas d'ailleurs. J'imagine que la prochaine réunion post-pandémie sera un joyeux foutoir politique…



"Voilà, vous en savez autant que moi là-dessus. Pour en savoir plus, il faudra question vos camarades de l'Ordre Jedi. J'imagine que vous en croiserez qui en savent plus sur vous que vous ou moi".

Je dis cela en souriant un peu, cherchant à mettre une pointe d'humour après un récit déprimant.

_________________

DC : Larin / Thrawn / Meetra Surik / Sagara Soyoku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Sam 11 Aoû - 11:29

– Je pourrais même vous conduire à eux.

Merci et non merci. Grimper dans le vaisseau d’une femme qui demeurait une inconnue, discussion ou pas, Rebelle ou pas, il savait d’expérience que ce n’était pas une bonne idée. Il ignorait aussi qui faisait partie du Conseil de cette époque et si on pouvait se permettre de leur faire confiance, une relation à distance suffira, dans un premier temps. En plus de lui laisser de la marge pour comprendre dans quoi il avait atterri, ça faisait trop d’informations d’un seul coup. Revan l’écouta ensuite revenir sur l’Ordre, tiquer légèrement sur le « ils font peu parler d’eux en général, sauf pour les gens hauts placés ». L’Ordre Jedi n’était-il pas censé aller vers les peuples ? Ou bien lesdits peuples étaient-ils devenus effrayés par ce genre de pouvoirs, ce qui expliquerait la coupure ?

Cette idée le perturbait, il imaginait très mal vivre dans des mondes où la Force n’était plus quelque chose de relativement bien connue et acceptée, mais comme une sorte de pouvoir mystique que très peu de personnes comprenaient, voire connaissaient la simple existence. Si ce nouvel Empire en avait rajouté une couche par-dessus ça pour les faire disparaître des mémoires… Quel coup de génie ! S’efforcer de faire oublier ou mépriser l’Ordre Jedi, aux différents peuples, c’était un coup magistral, en termes autant politiques que militaires. Une jolie manipulation qui coupait d’un moyen supplémentaire, et non des moindres, de se défendre, voire le monde d’une autre façon et rejeter l’Empire. Ils avaient donc un Empereur Sith sachant comment manipuler les foules et jouer avec les fins rouages politiques…

– Concernant la méfiance de certains de l'Alliance, elle est en partie à cause de cela mais aussi à cause de la guerre qui a eu lieu, il y a vingt ans. Et à cause de Vador.

Revan ne put s’empêcher de sourire, en l’écoutant dérouler ce récit-là. La Force avait décidément un sens de l’humour particulièrement douteux, surtout avec les personnes très intimement liés à elle. Ça au moins, il était bien placé pour le savoir et le comprendre, sentant qu’il possédait ce même lien étroit avec la Force. Quoi qu’en sachant qu’il lui manquait quelque chose… Il comprenait donc très bien par quoi était passé ce type, tout en restant convaincu que ce n’était pas la fin du Côté Lumineux en lui. Il avait déjà vu des personnes enfoncées dans les ténèbres qui avaient pourtant réussi à s’en sortir. Tout le monde le pouvait. Même ceux avec qui la Force s’amusait visiblement beaucoup, comme cet homme. Evidemment que les soldats Impériaux en avaient profité pour semer le trouble, qui aurait pu louper une occasion pareille ?

– Voilà, vous en savez autant que moi là-dessus. Pour en savoir plus, il faudra questionner vos camarades de l'Ordre Jedi. J'imagine que vous en croiserez qui en savent plus sur vous que vous ou moi.

– Ce n’est pas marrant…

Lui, en tout cas, n’avait absolument aucune envie de sourire. Bien au contraire, la situation l’agaçait au plus haut point et cette quête-là, la recherche de son identité réelle, lui avait été aussi chère et importante que la quête débutée avec Bastila, une fois devenu chevalier Jedi. Il avait accepté avoir changé d’époque, c’était dur à avaler, extrêmement dur, mais soit, puisque la Force était si perturbée… En revanche, accepter de croire tout et n’importe quoi, il ne pouvait pas. Déraciné, loin des siens, perdu dans un temps si lointain, il ne pouvait tout simplement pas faire confiance à qui que ce soit avant d’au moins connaître la personne, surtout si ça touchait à des informations le concernant lui ou son passé.

– Avez-vous un moyen de contacter un des maîtres du conseil à distance, dans un premier temps ? Si oui, je vous suis. Je préfère ne pas entamer un quelconque voyage avant d’avoir, disons, une première approche.
Revenir en haut Aller en bas
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 181
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Jeu 23 Aoû - 16:29

– Ce n’est pas marrant…

Ah, de son point de vue, ce ne devait pas l'être. Je pouvais le comprendre mais cela n'empêchait pas que c'était un point sur lequel il est facile de le taquiner. Surtout s'il comprenait que c'était une blague. S'il croyait que je ne recommencerais pas, c'est qu'il ne me connaissait pas, ce qui était assez logique. Le Revan dont je me souviens me connaissait très peu déjà, alors celui-ci… Enfin, laissons cela en pause, sinon cela deviendra lourd, et une blague lourde n'en est plus une.

– Avez-vous un moyen de contacter un des maîtres du conseil à distance, dans un premier temps ? Si oui, je vous suis. Je préfère ne pas entamer un quelconque voyage avant d’avoir, disons, une première approche.

"Les contacter oui mais je préfère éviter, vu que l'Empire contrôle le système de transmissions hyperluminiques. Je peux, si vous le souhaitez, aller leur porter un message pour une rencontre au lieu de votre choix."

Il était certain que je préférais limiter les communications à longue portée autant que possible. Certes, le flot de message éait important mais cela n'interdisait pas que l'empire tombe dessus et il serait dommage que l'Empire ne découvre l'emplacement du temple jedi alors qu'on leur apportait un membre de poids. Car Revan, même amnésique, ce n'était pas n'importe qui. Il avait été un des meilleurs chevaliers en son temps, un stratège hors pair. Bon, il avait tenté de conquérir la galaxie mais il semblait vouloir revenir là-dessus.

"Il y a un moyen, si vous préférez vraiment les contacter : je peux vous indiquer comment contacter la station médicale. Elle est gérée par l'un des membres du conseil jedi actuel : Obi-Wan Kenobi."

Oui, cela pouvait être une bonne idée. Profitons que la trêve soit encore valide, que l'empire ait encore besoin de notre aide pour permettre à Revan de contacter les membres de l'Ordre là-bas, voir l'y amener. Cette idée, qui vient de m'assaillir, ne me semblait pas mauvaise, loin de là. Le seul inconvénient était que les sith allaient savoir que Revan était de retour. Ce genre de nouvelles, je préférais qu'ils l'apprennent le plus tard possible.

_________________

DC : Larin / Thrawn / Meetra Surik / Sagara Soyoku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Dim 26 Aoû - 16:30

– Les contacter oui mais je préfère éviter, vu que l'Empire contrôle le système de transmissions hyperluminiques. Je peux, si vous le souhaitez, aller leur porter un message pour une rencontre au lieu de votre choix.

Revan ne pouvait se défaire d'une part de méfiance sourde et qui ne le lâchait plus, depuis son arrivée dans ce temps. Il se doutait bien que l'Empire s'amusait à ça, mais enfin, tout de même. Même si les gens de cette époque entendaient son nom, qui allait le reconnaître comme un chevalier Jedi ayant vécu il y a quatre mille ans de cela ? Il n'était guère un de ces noms ayant si férocement marqué son temps qu'on avait de quoi s'en souvenir autant de siècles plus tard. A moins, bien sûr, qu'il ait vraiment fait quelque chose qui mérite de s'en souvenir, un "détail" faisant parti de cette mémoire brisée. Tapotant des doigts en rythme sur la table, l'autre main sur la tasse de café, il se demandait ce qui était "le moins pire", le moyen le plus rapide pour obtenir des réponses. Cette époque en avait forcément et ça devra sans doute passer par retrouver les Jedis de ce temps.

– Il y a un moyen, si vous préférez vraiment les contacter : je peux vous indiquer comment contacter la station médicale. Elle est gérée par l'un des membres du conseil jedi actuel : Obi-Wan Kenobi.

– Je vais devoir en passer par là, de toute façon, répondit-il en haussant légèrement les épaules. Que cet Empire capte mon nom quelque part m'inquiète moins, s'il s'est vraiment écoulé quatre millénaires. Les noms passent, les faits passés ne restent plus dans les mémoires après autant de temps. A la rigueur, si quelques Siths précis sont là, mais sinon...

Là encore, il ne pouvait pas s'avancer, sans se connaître lui-même ni savoir qui il était, il ne pouvait même pas affirmer qui le connaissait ou qui se souviendra de lui. Une ombre légère passa sur son visage, tandis qu'il réalisait l'ampleur de l'urgence, à ce niveau. D'ordinaire, il n'était déjà pas du genre à se lancer dans la moindre chose sans avoir le maximum d'informations, alors en ayant un léger problème de mémoire, c'était bien pire. Il termina rapidement son café puis fit signe au serveur de lui donner la note, terminant de ranger ses quelques affaires. Jamais Bastila ne lui avait autant manqué qu'en cet instant... Loin d'elle, il se sentait presque nu, comme s'il lui manquait une partie de son être. Elle lui était précieuse, il ressentait au plus profond de lui-même qu'il voulait passer sa vie à ses côtés, même si elle ne voulait pas de lui comme amant ou époux, que ce soit au minimum en tant qu'ami.

– Très bien, amirale, je vous suis. Ce n'est pas sur cette planète que je vais avoir des réponses, de toute façon. Il n'y a même pas un article historique complet sur la façon dont Juranno a été détruite.

Un point qu'il trouvait quand même hallucinant, l'esprit encore marqué par la vision de la ville en ruines, à son arrivée dans cette époque... Une cité aussi belle, réduit à l'état de pierres brisées et de pendants de murs envahis par le lierre ! Il se leva puis quitta le bar-restaurant en compagnie de l'amirale, voyant le type de toute à l'heure qui discutait avec quelques autres, un peu plus loin sur la place. Tout en marchant, il réfléchit à la meilleure façon de rattraper tout ce temps... Tout d'abord, se concentrer sur les grands mouvements de l'Histoire puis se focaliser, plus précisément, sur ce qui s'était déroulé durant les cinquante dernières années, histoire de comprendre où il avait débarqué.

– Je repense à ce que vous avez dit, toute à l'heure... Comment un seul et unique Sith, ce Vador, a-t-il pu marquer à ce point l'opinion des Rebelles sur la Force ou les sensitifs ? Qu'a-t-il fait ?
Revenir en haut Aller en bas
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 181
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Ven 31 Aoû - 19:04

– Je vais devoir en passer par là, de toute façon. Que cet Empire capte mon nom quelque part m'inquiète moins, s'il s'est vraiment écoulé quatre millénaires. Les noms passent, les faits passés ne restent plus dans les mémoires après autant de temps. A la rigueur, si quelques Siths précis sont là, mais sinon..

"Les noms passent, en effet, mais celui de Revan… a déjà été prononcé il y a un an environ."

Comme il accepta que je le conduise à la station, qui était de toute façon ma prochaine destination, je décidais de répondre que je ne savais rien sur Vador, sinon qu'il était "simplement" celui qui avait traqué les jedi après la création de l'Empire. S'il voulait en savoir plus, il devra le demander aux jedi. En quittant le bar, je fis signe à Alturo, un simple geste de la main qui signifiait "on s'en va".

Sur le chemin menant à la navette de l'équipage, je m'étais posée avec mon chasseur comme je le fais toujours, j'expliquais les événements survenus sur cette planète sur laquelle nous marchions. L'Empire avait entre ses mains plusieurs jedi, le vice-roi d'Alderaan, son épouse et sa fille adoptive, et qui était aussi une des chefs rebelles. Palpatine avait décidé de les faire exécuter ici, sur Alderaan. J'avais alors monté un plan pour les libérer, un truc "simple" : trois escadrilles de chasse attirant l'attention des forces impériales dans l'espace pendant qu'un groupe de commando, presque entièrement composé de jedi, s'occupaient de l'évasion. Cela avait finalement, réussis, malgré "l'aide" de la confédération et quelques anicroches que je n'avais pas trop envi de lui dévoiler. Je lui donnais les noms de ceux ayant participé à cette expédition… dont le sien qui 'avait plus ou moins dirigé le commando. Je finis en disant que les failles l'avaient fait disparaître peu après, avant que le groupe au sol ne puisse quitter ce monde.

Je lui dis que nous pourrons reparler, s'il le souhaite, à bord de mon vaisseau, où il pourra consulter la bande de données concernant la bataille (ici pour la partie spatiale et ici pour la partie terrestre ). Je quittais le spatioport dans mon vieil Aurek, signalant à la tour de contrôle le départ dans l'heure de ma flottille de trois vaisseaux. Une fois à bord, je fis attribuer une des suites à notre invité, venant sonner à sa porte, une fois que nous eûmes sautés en hyperespace, me retenant de l'appeler général.


"Excusez moi, Revan, vous désirez autre chose ?"

_________________

DC : Larin / Thrawn / Meetra Surik / Sagara Soyoku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Mer 19 Sep - 18:10

Bizarre qu’elle ne sache rien sur ce type, Vador, s’il était un de ceux ayant participé à la traque des jedis et sans doute à une belle brochette de citoyens anti-sith-au-pouvoir, ce genre d’exécuteurs étaient souvent bien connus du grand public. Les mains dans les poches, il l’écouta plutôt décrire les récents événements passés sur cette planète. Pauvre Alderaan, décidément, cette planète connaissait beaucoup de troubles pour une nation pourtant pacifique ! Il ne s’étonnait pas outre mesure, par contre, de ce genre d’exécution annoncée en grande pompe, ça faisait toujours sympa, pour un régime Sith, d’annoncer qu’on avait des prisonniers à liquider ainsi qu’un vice-roi dissident en bonus. « L’exemple », somme toute, diriger par la peur et une parodie de justice. Ça marchera toujours, dans beaucoup de cas.

Ce qui l’étonnait plus, en revanche, c’était la façon dont ça s’était passé… Cela voulait donc dire qu’il « existait » sur plusieurs plans temporels à la fois, et qu’une de ces « versions » avait vécu dans cette ligne-ci avant de rentrer sur son propre axe, avant que lui-même ne vienne ? Et donc que tout le monde existait plusieurs fois, dans de multiples univers, chacun avec une ligne de temps différente ? Chacune de ces lignes de temps étant reliées les unes aux autres par la Force, mais cette dernière, on ne savait pourquoi, avait brusquement brisé les frontières entre chaque axe pour en, faire glisser des uns aux autres ses enfants ? Fascinant ! Un autre « lui », issu d’un autre axe temporel, serait passé ici, aurait vécu avant de disparaître… Il hocha vaguement la tête lorsque Julia indiqua qu’ils pourront en reparler à bord, comme ils avaient conservé les données.

Le vaisseau les attendant en orbite d’Alderaan avait une allure vaguement familière… Un rien pouvait rassurer un peu, lorsqu’on se trouvait jeté loin de son époque, surtout avec les récentes découvertes. Une fois un peu seul, il se passa longuement de l’eau sur le visage puis prit cinq minutes pour souffler. Ce n’est que maintenant que tout lui retombait dessus, que le réel, l’affreux réel de la situation, venait le frapper en plein visage et le déstabilisait. Presque quatre millénaires ! Une période si énorme qu’il peinait même à l’imaginer. Il était occupé à essayer de l’intégrer quand l’amirale se représenta.

– Excusez-moi, Revan, vous désirez autre chose ?

– Rentrer dans mon époque, revoir Bastila, retrouver la mémoire, comprendre pourquoi la Force fait ce genre de conneries, déterminer la mentalité de cette époque, rattraper presque quatre millénaires d’Histoire, de progrès technologiques, médicaux, sociaux et j’en passe, et enfin, savoir ce que je suis censé faire dans un temps qui ne me concerne absolument pas.

Le tout débité sur un ton aussi ironique qu’un peu blasé. Il soupira ensuite fortement, avec signe signifiant « Laissez tomber ». Ce n’était pas contre elle, il était juste… perdu. Complètement paumé. Pire, même, que d’habitude, et ce n’était pas peu dire. Quatre millénaires, bon sang ! Si encore il avait trente ans à rattraper, cela passerait, mais quand on voyait à quel point les mondes changeaient en à peine un siècle, comment se faire à quatre saletés de millénaires de différence ?! Et surtout, pourquoi ça devait arriver, pourquoi… Il s’assit sur un tabouret en se frottant les yeux, la migraine de ce matin revenant en force.

– On ne peut pas être là pour reconstruire l’Ordre ou je ne sais quoi, ça, c’est le boulot de ceux qui sont d’ici, les jeunes de cette époque. Tout au plus, on peut combattre à leurs côtés. Alors quoi ? Des guerres contre des Empires Siths, ce n’est pas nouveau, cette guerre-ci serait si importante que la Force a besoin de prendre des gens dans des failles du temps ? C’est triste à dire mais chaque génération à sa propre merde à gérer, c’est comme ça. Je ne comprends ce qui peut justifier, pour la Force, que ce soit cette époque, précisément, qui ait été « choisie ».

Il soupira encore, se levant et s’arrêtant net, dans son idée première de marcher en long et en large pour soulager un peu ses nerfs, en voyant l’ordinateur bizarre sur le bureau du coin. Bah tiens, quand il parlait de progrès technologiques, toute à l’heure…

– Selon vous… Serait-il possible que la Force ait été rendue, disons, « malade », dans ce temps, et que ça ait provoqué ces troubles ? Par exemple, je ne sais pas… Des personnes très sensibles à elles, qui aient voulu la rejeter, que ça l’ait perturbée… Dans un contexte pareil, on peut bien penser à toutes les théories possibles.
Revenir en haut Aller en bas
"Amiral du passé"
avatar
Messages : 181
Comptes : Thrawn, Larin, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Humaine
Âge rp : 30 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   Dim 23 Sep - 19:27

– Rentrer dans mon époque, revoir Bastila, retrouver la mémoire, comprendre pourquoi la Force fait ce genre de conneries, déterminer la mentalité de cette époque, rattraper presque quatre millénaires d’Histoire, de progrès technologiques, médicaux, sociaux et j’en passe, et enfin, savoir ce que je suis censé faire dans un temps qui ne me concerne absolument pas.

Cela, je pouvais le comprendre. J'aurais voulu aussi pouvoir retourner dans le passé, retrouver mes parents, ma famille, mes amis… Hélas, ce n'était pas possible et je devais faire avec, le cacher à mes hommes pour qui je devais être inébranlable. Je devais être leur roc, celle qui leur donne confiance et espoir. Celle qui les gardera en vie.

– On ne peut pas être là pour reconstruire l’Ordre ou je ne sais quoi, ça, c’est le boulot de ceux qui sont d’ici, les jeunes de cette époque. Tout au plus, on peut combattre à leurs côtés. Alors quoi ? Des guerres contre des Empires Siths, ce n’est pas nouveau, cette guerre-ci serait si importante que la Force a besoin de prendre des gens dans des failles du temps ? C’est triste à dire mais chaque génération à sa propre merde à gérer, c’est comme ça. Je ne comprends ce qui peut justifier, pour la Force, que ce soit cette époque, précisément, qui ait été « choisie ».

Selon vous… Serait-il possible que la Force ait été rendue, disons, « malade », dans ce temps, et que ça ait provoqué ces troubles ? Par exemple, je ne sais pas… Des personnes très sensibles à elles, qui aient voulu la rejeter, que ça l’ait perturbée… Dans un contexte pareil, on peut bien penser à toutes les théories possibles.


"Selon moi, vous devriez en discuter avec les jedi. Je ne suis qu'une simple amiral, une militaire qui ignore tout de ce genre de chose."

Je m'adossais contre un mur, les pieds légèrement en avant. Mes bras se plièrent et se croisèrent devant mon ventre. J'ignorais déjà qui était la première personne à avoir franchi cette faille alors découvrir pourquoi la Force agissait ainsi ? D'ailleurs, était-ce vraiment elle la responsable de cela ? J'ignorais même si elle avait une conscience ou une volonté propre.

"Je ne fais pas de miracle et j'ai déjà du mal à gérer certains faits, malgré le temps passé depuis mon "arrivée" en cette période troublée… Si je ne peux vous aider plus, puis-je me retirer ?"

_________________

DC : Larin / Thrawn / Meetra Surik / Sagara Soyoku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: De vieilles "connaissances"   

Revenir en haut Aller en bas
 
De vieilles "connaissances"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» Visiteurs amoureux de ces très vieilles tombes.
» Retour aux vieilles habitudes
» Le Fan Club des Vieilles Peaux
» Documentation Vieilles Soupapes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Alderaan-
Sauter vers: