Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Back to the past [PV Eli]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Back to the past [PV Eli]   Mar 7 Aoû - 15:37

Corellia... il ne m'avait pas fallu longtemps pour reconnaître l'accent typique de ce monde. J'étais déjà venue ici, pour une petite mission "diplomatique" avec le chevalier Ernan. Cela avait été, d'ailleurs, ma première mission, alors que je n'étais qu'aspirante pilote même pas sortie de l'académie impériale de Bastion. Il ne me fallut que quelques heures, à marcher dans le marché, pour comprendre d'autres choses, comme le fait que les dates ne coïncident pas avec celle que j'ai en mémoire. A moins de vivre une illusion, j'aurais voyagé non seulement dans l'espace mais aussi dans le temps ?

Cela me semblait totalement.... absurde, impossible. Et pourtant, j'étais ici, bien loin des Régions Inconnues et dans une galaxie contrôlée par Palpatine. Je n'avais pas de contact, presque pas de moyen financier mais heureusement la monnaie était toujours la même. J'avais revendu ma tenue de pilote au marché noir et acheté quelques habits derrière cela. Un pantalon, une tunique pour mettre par-dessus mon débardeur, une cape... J'avais des armes, mon blaster réglementaire et le sabre-laser de mon ancêtre...

Penser à elle m'avait fait regarder les informations et je trouvais délirant que cela ne ressemble pas à ce que je savais :  Alderaan n'avait pas été détruite mais Manaan et l'Etoile Noire était toujours intacte. Une pandémie venait de tuer un tiers de la galaxie.... Corellia qui avait tenté de devenir indépendante en créant une force "confédéré" qui lui avait cruellement tourné le dos.. Mais c'était quoi ce bordel, bon sang ?

Ayant besoin de me calmer l'esprit, afin de réfléchir à ce que je devais faire et à me trouver un vaisseau, je me dirigeais vers la cantina de la planète, lieu qui n'avait pas changé de place. Je me pris un verre et m'installais dans une des alcôves, les pieds sur la banquette, sirotant un verre qui avait coûté le quart du contenu de mon porte-feuille. Que faire ?

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik


Dernière édition par Amélia Nelt le Jeu 9 Aoû - 16:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Mer 8 Aoû - 12:43

A la base, Eli voulait simplement dormir « cinq minutes », la veille au soir. Cinq minutes qui s’étaient transformées en la soirée toute entière puis la nuit en prime. Au matin, il lui avait fallu un bon moment avant de se souvenir où il était et pourquoi, se réveillant avec difficulté et la tête encore emplie de cauchemars où il voyait le Sith se promener sur Lysatra en ricanant et empoisonnant l’eau. C’était la même chose qui revenait chaque nuit, systématiquement, depuis son départ de l’Espace Sauvage. Départ assez forcé, par ailleurs, pour « congés maladie ». Comme s’il en avait besoin… Plus affaibli, peut-être, mais travailler aidait à se changer les idées, à ne penser à rien d’autre que les affaires à régler. Maintenant, sans le travail pour l4Empire à aider, il ne pensait plus qu’à ça toute la journée.

Corellia était revenu au calme depuis longtemps, maintenant. Il était venu sur cette planète car elle l’une de celles qu’il n’avait jamais vraiment eu l’occasion de visiter ou de s’attarder, un peu comme Alderaan, dont on vantait souvent les beautés. En habits civils pour une fois, toujours collé de plus ou moins près par son cher garde du corps qui ne voulait décidément pas le lâcher, Eli s’efforçait toujours de refouler tout ce qu’il pensait ou ressentait au fond de lui. C’était du passé, voilà ce qu’il se répétait en boucle, du passé, la galaxie allait mieux et se remettra peu à peu. Il marcha dans le centre de la capitale sans buts précis, plus agacé tout à coup en voyant le noghri qui le suivait. On ne pouvait pas être tranquille juste deux minutes ?! Aucun psychopathe n’allait venir l’agresser ici, en plein jour et devant tout le monde.

C’est en voulant le semer que Eli finit par atterrir dans une cantina, où il resta d’abord dans un coin le temps de reprendre son souffle. Réussi, pas réussi ? Pouvait-il être pisté à la trace ? En tout cas, personne ne l’avait suivi à l’intérieur. Soulagé, le jeune homme prit une boisson sans alcool puis se mit à une des tables du fond, là où il y avait moins de monde. C’est bon, maintenant, on respire et on se détend… Il garda avec soin le regard détourné des écrans qui passaient des nouvelles d’après-épidémie en boucle, la gorge serrée. Du passé, ce n’est que du passé. Un génocide… Après les nouvelles vinrent les avis de recherche publiés il y a peu. L’amiral Liafes avait été ajouté, passant juste derrière Soontir Fel, dans la liste des récents déserteurs.

– Il est de chez nous, ce gars-là, lança un des hommes non loin en pointant Fel. Paraît qu’il a rejoint les Rebelles.

Tous les bons pilotes rejoignaient les Rebelles… Des doués, il n’en restait qu’une infime poignée, là où les Rebelles en comptaient bien plus, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils pouvaient mener une guérilla à long terme et détruire des installations, leurs pilotes tiraient vite, bien, et beaucoup plus précisément et efficacement que ceux de l’Empire. Ça avait encore été prouvé sur Alderaan, Honoghr et bien d’autres endroits, la base de pilotes Rebelles surclassait de loin les Impériaux. Il rebaissa la tête sur la table, déplorant le fait que l’Empire en soit pas capable de conserver ses bons éléments.

– Buvons à la fin de l’épidémie et à celle de l’Empire, les gars !

Eli se leva de nouveau puis s’éloigna un peu, s’excusant à voix basse auprès d’une femme habillée tout en noir pour passer et se mettre vraiment au fond. La fin de l’épidémie, oui, excellente nouvelle. Mais il n’y avait rien à fêter, selon lui, le nombre de morts était bien trop important. Il lança un vague regard à la femme en noir, retrouvant bizarrement en elle une posture identique à celle qu’il avait observé chez Fel. Il la salua en arrivant à prendre une voix à peu près normale, petite fierté du jour.

– Êtes-vous pilote, vous aussi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Jeu 9 Aoû - 16:36

Installée nonchalant sur la banquette de ma table, je regardais et j'écoutais ce qui se disait dans le bar. Les gens réagissaient surtout aux informations qui étaient diffusées par le grand écran, situé derrière le patron. Je grimaçais un peu devant les images et les chiffres qui apparaissaient. Cete pandémie a tué beaucoup de monde, bien trop. Et l'empire en profitait pour montrer sa "grandeur" avec de belles images de propagandes sur les actions menées par ses hommes et femmes pour lutter contre le virus, oubliant de citer l'aide, pourtant connue, des rebelles et des jedi. Pour ce que je sais d'eux, j'imagine qu'aucun sith n'a participer à ce bel élan. Non, ce n'est pas dans leur genre.

Les informations changèrent et l'on dévoilait le nom d'individus recherchés. Certaines personnes semblaient faire réagir les habitués plus que d'autres. Je reconnus certains noms, comme celui de Luke Skywalker, le célèbre grand maîre qui a formé Mélanie. Nat Skywalker dont le nom fut cité une ou deux fois dans des rapports, un "contemporain" à moi en somme, tout comme Cade Skywalker, celui qui a vaincu Darth Krayt. Ce sont toutefois quatre autres noms qui faisaient s'enthousiasmer les gens ici. Trois d'entre eux de façon positive : Wedge Antillès, Soontir Fel, un ancêtre de dame Marasiah ?, et Han Solo. Visiblement, il s'agissait de personnes originaires de la planète et les gens semblaient fier de les voir ainsi affiché. Les corelliens sont vraiments des gens bizarres. A l'opposé, la têe d'une espèce de cyborg à quatre bras, Wrath, semblait leur donner envie de sortir leurs blasters. En même temps, il aurait, si j'ai bien lu, dirigé la confédération qui avait pillé ce système au lieu de le protéger...


– Êtes-vous pilote, vous aussi ?

Je tournais la tête vers l'individu qui s'était installé à ma table. C'était celle du fond et l'une des rares ayant de la place. Un endroit fait pour être tranquille ou pour se cacher, en somme. J'imagine déjà les raisons pour lesquelles il demande cela et je souris, amusée par son erreur.

"Oui, je suis pilote mais je n'ai pas de vaisseau, désolé."

Ce gars devait avoir mon âge, ou un peu plus peut-être ? Je ne suis pas douée pour deviner ce genre de chose. Par contre, il ne semblait pas au mieux de sa forme, flottant légèrement dans ses habits, comme s'il avait perdu du poids. Peut-être une personne touchée par le virus mais qui a survécu ? Je me redressais, posant les pieds au sol en me rasseyant plus correctement. Je jetais un bref coup d'oeil sur la salle, notant quelques regards portés dans notre coin : un humain qui semblait vouloir me déshabiller du regard, une silhouette petite et encapuchonnée qui s'installait à une table à mi-chemin de la porte, de la taille d'un enfant. Un barabel qui surveillait tout le monde, garde du corps du twi'leck assis à côté de lui et le serveur qui s'ennuyait et cherchait quelqu'un qui voudrait commander un truc. Je bus une gorgée de mon verre, encore à demi-plein, regardant l'humain qui m'avait parlé.

"Cela dit, si vous cherchez un pilote, et que vous ayez un vaisseau, on peut s'arranger."

Après tout, il fallait bien gagner un peu d'argent si je ne voulais pas crever de faim. Cela dit, je ne comptais pas accepter n'importe quel job. J'ai une conscience, contrairement à pas mal de contrebandier.

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Ven 10 Aoû - 12:53

– Oui, je suis pilote mais je n'ai pas de vaisseau, désolée.

Elle pensait qu’il cherchait un transporteur ? Il pourrait, éventuellement… S’il avait la moindre idée d’un endroit où aller ensuite. Alderaan, peut-être, il ne savait pas trop. La seule planète où il voudrait vraiment se rendre était inhabitable, et pour longtemps, sans compter que ça faisait bien loin. Et pour faire quoi, ensuite ? Il resta un instant pensif, serrant son verre dans une main et mettant l’autre contre la tempe, moitié pour se tenir, moitié parce que cela l’aidait à réprimer les tremblements. Si jamais il partait, il faudra quand même qu’il retrouve le Noghri, Eli n’avait pas spécialement envie de se faire engueuler parce qu’il l’avait vraiment semé alors qu’il restait quelques assistants du Muun fou en liberté dans la nature. Si jamais il l’avait semé, il doutait que ce soit le cas. Dans un instant, il allait le voir débarquer, à moins qu’il ne soit déjà là, puis rester en position.

– Cela dit, si vous cherchez un pilote, et que vous ayez un vaisseau, on peut s'arranger.

– Je ne cherche pas spécialement de pilote, il faudrait aussi que j’ai un endroit où aller pour ça. C’est juste votre posture, qui m’a fait demander, vous m’avez rappelé un ancien pilote de Tie que j’ai croisé quelques fois, Soontir Fel.

Enfin, « ancien pilote »… Il le demeurait, si on lui remettait un Tie entre les mains, il saura aussi bien le piloter qu’une Aile X, déserter ne lui avait sûrement pas enlevé ses capacités. Il avait eu raison sur un point, les Siths n’étaient rien d’autre que le mal incarné… Eli ignorait s’ils étaient tous des cinglés du genre de Plagueis ou s’il y avait quelques exceptions et n’avait pas envie de pousser l’enquête plus loin. Moins il les verra et mieux il se portera. Il se rencogna dans le dossier du fauteuil pour boire un peu, avec la bizarre impression d’avoir les membres en coton. C’était un peu étrange, c’était comme s’il regardait la vie de loin en ayant arrêté d’y participer… Bon sang, se secouer, un peu !

– Je pourrai bien vous engager pour piloter, par contre, je n’ai juste pas d’idées d’endroits. Je suis censé être en convalescence. Si vous avez quelque chose à proposer, je vous écoute.

Pour le coup, Eli serait prêt à accepter à peu n’importe quoi, tant que ça lui permettait de se changer les idées et arrêter de penser à sa cohorte de fantômes personnels. Ses deux parents s’étaient noyé dans le travail et la reconstruction de leur société pour oublier, quant à lui… Même le travail n’était plus une consolation possible. Avant de devoir partir, il avait clairement essayé d’éviter Thrawn et un peu tout le monde, pour cacher que ça n’allait pas.

– Je m’appelle Eli Vanto, se présenta-t-il finalement. Je viens de Lysatra. Et vous, vous êtes Corellienne ?

Discuter était un moyen comme un autre de se vider la tête, après tout. Et l’avantage, quand personne ne vous connaissait, était que vous ne risquiez rien à donner votre nom, vous présenter ou ne pas réfléchir des années avant de trouver des passés crédibles vous préservant. Il n’enviait pas du tout le sort de ceux qui avaient leurs noms et visages collés sur des avis de recherche, ça devait être sacrément pénible à vivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Sam 18 Aoû - 23:30

– Je ne cherche pas spécialement de pilote, il faudrait aussi que j’ai un endroit où aller pour ça. C’est juste votre posture, qui m’a fait demander, vous m’avez rappelé un ancien pilote de Tie que j’ai croisé quelques fois, Soontir Fel.

Ce nom ne m'était qu'à moitié connu. Fel, la lignée impériale. Peut-être était-il membre de la famille qui prendra la tête de l'empire ? Toujours est-il qu'il s'agissait d'un déserteur, d'après les avis de recherche. Cela pouvait donc réduire l'origine de mon interlocuteur : soit c'était un impérial l'ayant connu avant sa trahison, soit un rebelle, soit un chasseur de prime croyant que j'ai un lien avec ce type. Bref, ce gars n'était pas un citoyen lambda et j'avais intérêt à faire gaffe à ce que je dis.

– Je pourrai bien vous engager pour piloter, par contre, je n’ai juste pas d’idées d’endroits. Je suis censé être en convalescence. Si vous avez quelque chose à proposer, je vous écoute.

"Moi ? Non, pour le moment, je n'ai aucune destination en tête. Corellia me convient bien comme port d'attache."

Je me suis retenue de dire "base". Cela fait très militaire ou criminel comme terme, autant utiliser un autre qui fait plus baroudeur ou voyageur. Après tout, je suis une voyageuse en ce moment, non ? Enfin, voyageuse dans le temps.

"– Je m’appelle Eli Vanto. Je viens de Lysatra. Et vous, vous êtes Corellienne ?

"Moi ? Pas du tout, je viens d'un coin perdu de la Bordure Extérieure. Je m'appelle Amélia."

Je ne connaissais pas le monde qu'il a nommé mais il y avait tellement de planètes qu'il était difficile de connaître toutes celles qui étaient importantes. S'il s'agissait d'un monde mineur, il ne l'aurait pas dit, il aurait fait comme moi, ou tout simplement il n'aurait rien dit. En tout cas, cela ne changerait pas ma manière de le traiter. Et puis... je me demandais si ce n'était pas un genre de code pour s'identifier ? Un truc de rebelle, genre tu dis "je viens de tel monde" et l'autre doit répondre "moi je suis de celui-là" ? Non, c'est trop paranoïaque comme raisonnement.

"Alors, que viens faire un soldat impérial ici, et en civil ? Vous êtes en vacance ?"

Je lui montrais le grand écran, derrière le bas, où les affiches repassaient une nouvelle fois. On était surement parti pour les visionner des milliers de fois par jour ! Je plaignais le personnel qui devait endurer cela en permanence. Heureusement que ce n'était que du visuel.

"Enfin soldat.. je dis impérial parce que vous parlez d'un déserteur que vous connaissiez. J'espère ne pas m'être trompée et avoir affaire à un rebelle."

Je lui souris, m'adossant contre la banquette. Comme cela, je saurais peut-être bientôt à qui j'ai vraiment affaire. Je n'aime pas être dans le flou avec quelqu'un. Si on ne sait sur quel pied danser, comment voulez vous savoir de quoi parler avec lui. Bon, remarquez, il ne doit pas être plus avancé avec moi et je me vois mal lui parler de mon expérience bizarre. C'est un truc à finir à l'asile ça, sauf s'il sait ce qui m'est arrivée et peut me l'expliquer, ce dont je doute vraiment. La Force est puissante et dirige les vies de certains mais ça serait trop gros, trop digne d'un roman de seconde zone.

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 19 Aoû - 18:53

Selon ce qui remontait sur Corellia dernièrement, il était encore assez rare d’y croiser de nouveaux des non-natifs de la planète, pour la simple et bonne raison que les troubles n’avaient pas incité les gens à voyager, sans oublier la pandémie qui avait repoussé aussi pas mal de velléités de tourisme. Si Amélia ne précisait pas le nom de la planète, c’est qu’elle devait vraiment être perdue. Il aurait pourrait en faire autant, cela dit, il avait juste pris l’habitude. A ses yeux, ne pas donner le nom d’un endroit revenait à faire comme si ce dernier était minable ou sans intérêt. Or, il en avait tellement entendu, des insultes et du mépris sur l’Espace Sauvage, qu’il refusait net à entrer dans ce jeu-là. Le nom de la région à lui seul était péjoratif, à quoi ça servirait d’en rajouter ?

Il haussa très légèrement les épaules lorsqu’elle demanda ce qu’il faisait ici, en civil, s’il était en vacances. Le mot était assez gros… Quand on était en vacances, c’était pour se détendre avec la famille ou des amis, pas vraiment à errer sans but réel en se demandant ce qu’on fichait ici et en essayant de trouver n’importe quoi qui puisse vous échanger les idées. Il se força à boire un peu puis à prendre une longue et discrète inspiration. Pour le moment, tout allait très bien, n’est-ce pas ? Corellia était de nouveau apaisée, il n’y avait personne de spécialement agressif dans ce bar et même s’il était maintenant à peu près certain que cette petite silhouette sous cette capuche marron était bel et bien son garde du corps, il avait au moins un peu de tranquillité. Allez donc réussir à semer un type comme ça, de toute façon, même en étant en pleine forme.

– Enfin soldat... je dis impérial parce que vous parlez d'un déserteur que vous connaissiez. J'espère ne pas m'être trompée et avoir affaire à un rebelle.

– Même si je l’étais, je ne m’amuserai pas à le crier sous tous les toits. Eux et les Jedis ont la vie dure. Regardez-moi ça… Presque tous ceux affichés ont aidé à la station et pourtant, ça ne les empêche pas de se faire courser dès le lendemain. Il y en a même certains qui n’ont rien fait d’autres que se retrouver piégés dans un temps qui n’est pas le leur.

Ou pire encore, qui s’étaient retrouvés piégés, dès leur arrivée, entre les mains d’un scientifique psychopathe complètement taré qui s’était servi d’eux comme rat de laboratoire. Eli ne put s’empêcher de grimacer en voyant l’avis de Feesa défiler au milieu des autres. Il en avait pitié pour elle, très sincèrement, car il savait très bien ce qu’elle avait dû subir. Il ignorait combien de temps elle avait passé avec le taré, mais bon, l’état dans lequel elle était sur la photo était assez éloquent en soi. Il détacha le regard des avis de recherche pour le reposer sur son verre, puis sur Amélia. Parler comme ça pourrait sans doute suffire à le taxer de Rebelle alors que c’était que du bon sens. Un ennemi pouvait être respecté aussi, surtout s’il vous aidait, dans une situation pareille.

– Bref, désolé, c’est juste un peu… crispant, cette situation. Je ne suis pas un Rebelle mais je peux comprendre pourquoi ils combattent.

Peu importe, après tout, qu’on se pose des questions sur sa loyauté, il estimait de son devoir de bien faire la différence entre les actes logiques, dicté par votre conscience, et l’obéissance aveugle telle qu’elle était exigée dans l’Empire. Eli se frotta un peu les yeux, le souffle brûlant en réalisant qu’il comprenait enfin, deux ans plus tard, ce qu’avait voulu dire Nightswan en parlant d’Empire mauvais corrompu, et, au final, autodestructeur. Il ne parlait pas du tout de la « corruption ordinaire », qui courait sur Coruscant et ailleurs, c’était bien plus profond et vicieux.

– Vous êtes venue à Corellia pour être à l’abri de la maladie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Mar 21 Aoû - 17:17

– Même si je l’étais, je ne m’amuserai pas à le crier sous tous les toits. Eux et les Jedis ont la vie dure. Regardez-moi ça… Presque tous ceux affichés ont aidé à la station et pourtant, ça ne les empêche pas de se faire courser dès le lendemain. Il y en a même certains qui n’ont rien fait d’autres que se retrouver piégés dans un temps qui n’est pas le leur.

C'était la rançon de la gloire, je dirais. Ils ont aidé la galaxie mais se sont fait remarquer par l'Empire d'autant plus. Ces derniers ont même pu prendre leurs aises pour leur tirer le portrait. Ils étaient surement assez intelligents pour se douter que cela finirait ainsi mais avaient-ils eu le choix ? Ne pas aider aurait pu signifier la mort de leur faction.

– Bref, désolé, c’est juste un peu… crispant, cette situation. Je ne suis pas un Rebelle mais je peux comprendre pourquoi ils combattent.

Je le pouvais aussi, j'avais connu quelques rebelles de mon côté, très peu certes. Et ils avaient été nos alliés. Ils voulaient un retour à la démocratie, la fin du règne des sith et une "galaxie en paix", chose impossible compte tenu de tous les peuples qui y vivent. La démocratie entraînait même à des conflits, vu que la corruption resterait.

Vous êtes venue à Corellia pour être à l’abri de la maladie ?

"Oh non, pas du tout. Corellia est un bon endroit pour que je puisse récupérer du matériel et me construire un petit appareil."

Sans compter la possibilité de trouver discrètement du travail ou me faire des papiers "authentique". C'est pour cela que j'avais décidé de rester ici, pour le moment. Et puis, vu la situation de ce monde, personne n'allait s'empresser de dénoncer une étrangère qui n'était ni une confédérée, ni une jedi, ni une impériale... Bref, un endroit où se planquer aussi intéressant que Nar Shadda sans la saleté.

"Mais vous même semblez un peu pâle. Auriez vous été victime de ce virus ?"

Maintenant qu'il en avait parlé, je me le demandais. De mémoire, l'empires sith n'est pas adepte des congés pour ses servants et je doutais que celui de Palpatine soit différent là-dessus. Alors pour quele raison était-il là ? Etait-ce vraiment des vacances ? Avait-il été congédié, renvoyé ou était-il là pour espionner et découvrir l'état d'esprit des corelliens vis à vis de l'empire ?

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Ven 24 Aoû - 12:14

Pour le coup, Eli ne serait pas capable de dire si cette planète était vraiment, ou non, le meilleur endroit pour récupérer des pièces d’appareils, n’étant jamais venu en mission ici. Le principal de sa carrière avait été fait dans la Bordure Extérieure et l’Espace Sauvage, enfin bon, si elle le disait, il la croyait sur parole. Il imaginait sans peine les passionnés se fabriquer leurs propres appareils sans trop de difficultés, après tout. En écoutant un peu les conversations autour d’eux, beaucoup évoquaient des voyages, parfois des batailles ou courses-poursuites, des rixes et des problèmes avec le nouveau gouverneur impérial de la planète. C’était un bon terrain pour préparer des manifestations ou recruter des membres pour la rébellion, selon lui, les bas-fonds de la ville étaient sûrement un excellent terrain pour préparer la riposte. La planète semblait vraiment très à cran.

– Mais vous-même semblez un peu pâle. Auriez-vous été victime de ce virus ?

– Un peu…

Beaucoup. Il grimaça amèrement, en pensant aux mois qui s’étaient écoulés, la gorge toujours aussi serrée. Pour faire passer le malaise, il tâcha de se concentrer sur autre chose, même le plus petit détail comme les nœuds dans les motifs très légers de la table ou simplement ce qu’il entendait dans la cantina. Tout et n’importe quoi, sauf repenser à Lysatra, au nombre hallucinant de morts et à tous ceux qu’ils avaient perdu. Il se frotta un peu les yeux pour être bien sûr qu’aucune larme n’allait se mettre à couler sans crier gare puis adressa un sourire, qu’il pensait convaincant, à Amélia. Après tout, avec de parfaits inconnus, c’était sûrement plus facile que face à des personnes qui vous connaissait et qui savaient repérer en un clin d’œil si vous vous comportiez comme d’habitude ou non. Ce qui n’empêchait pas Eli d’essayer tout de même, mais bref, peu importe.

– J’étais sur Lysatra quand la pandémie a été déclarée, les derniers mois ont été assez tendus. Mon supérieur hiérarchique m’a obligé à prendre du repos, après ça, et comme je n’étais presque jamais venu dans les Mondes du Noyau, à part un peu sur Coruscant, c’était l’occasion.

La ville-monde étant, de toute manière, un des endroits à éviter comme la peste, à ses yeux. Une mentalité affreuse, bien trop de corruption, polluée, sans lois certaines et avec des principes « moraux » particulièrement douteux. Eli détestait cette planète et en avait aussi eu plus qu’assez des moqueries et rejets, sur le simple fait qu’on venait de régions très éloignées. Avec son accent, il ne pouvait pas cacher qu’il venait de l’Espace Sauvage et n’avait jamais voulu faire d’efforts pour le cacher.

– En tout cas, si vous cherchez du travail comme pilote, ce n’est pas ça qui va manquer, ici ou dans d’autres régions. Vous êtes plutôt pilote de chasse, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Sam 25 Aoû - 17:59

– J’étais sur Lysatra quand la pandémie a été déclarée, les derniers mois ont été assez tendus. Mon supérieur hiérarchique m’a obligé à prendre du repos, après ça, et comme je n’étais presque jamais venu dans les Mondes du Noyau, à part un peu sur Coruscant, c’était l’occasion.

Si ce monde était celui où ce virus était apparu, je comprenais mieux son état. Surtout qu'il s'agissait de son monde natal. Le pauvre n'avait pas eu de chance, pas du tout. J'en étais triste pour lui, comme mon visage du le montrer. Je ne suis pas de ces gens qui veulent toujours cacher ce qu'ils ressentent, surtout que je n'ai aucune raison de le faire. Je sais qu'il vaut mieux ne rien dire, car il n'y a rien à dire, mais on peut montrer ce que l'on éprouve. Et je connaissais le fait de se remettre d'un grave soucis de santé. On m'avait alité pendant deux mois, à cause des fortes radiations que j'avais reçu le jour où nous sommes sortis trop près d'une étoile. On avait du sauter en catastrophe, sans calculer un cap, pour échapper à la mort.

– En tout cas, si vous cherchez du travail comme pilote, ce n’est pas ça qui va manquer, ici ou dans d’autres régions. Vous êtes plutôt pilote de chasse, non ?

Je laissais un petit rire sortir de mes lèvres. C'était une question qui fâche ça.

"Si je cherchais un job de pilote de chasse, je serais allée dans un centre de recrutement de l'empire ou chez les rebelles, plutôt. Ou alors sur Nar Shadda pour intégrer un groupe de pirate. Non, je propose mes services pour piloter des cargos : c'est moins dangereux que risquer sa vie dans un appareil pouvant exploser au moindre tir."

Bon, j'espérais m'en sortir avec cette réponse honnête, même si elle cachait certaine vérité. Oui, j'étais pilote de chasse, une des meilleures. Hélas, je n'avais pas envie de piloter pour les sith ou les rebelles. J'avais rejoins Fel parce que c'était un gouvernement légitime et parce qu'ils avaient les moyens militaires, ce que n'ont pas les dissidents aujourd'hui. Et je pense que, s'il y a des sith venus du futur, Palpatine évitera de refaire l'erreur d'Endor.

"Mais bon, ne croyez pas que je doute que vous puissiez me proposer un contrat potable mais les risques sont trop élevés. On raconte que vos meilleurs pilotes désertent tous... C'est plus sur, et plus rentable, de travailler en indépendant. Sans compter que j'ai parfois du mal avec l'autorité."

Là, je mentais un peu. Ce n'est pas que j'avais du mal mais que je m'en affranchissais parfois. Genre, il m'est arrivée de donner des ordres à des chevaliers impériaux, qui sont tous, même les apprentis, mes supérieurs. Et puis, en combat, avant d'être capitaine, j'avais parfois pris le pas sur le chef d'escadrille, sans compter les "conseils" que je donnais à cette capitaine de commando. Au final, en y repensant, oui, j'avais un peu de mal parfois...

"Et si nous parlions d'autre chose que de travail. Vous avez été visiter les endroits touristiques ?"

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 2 Sep - 21:42

– Si je cherchais un job de pilote de chasse, je serais allée dans un centre de recrutement de l'empire ou chez les rebelles, plutôt. Ou alors sur Nar Shadda pour intégrer un groupe de pirate. Non, je propose mes services pour piloter des cargos : c'est moins dangereux que risquer sa vie dans un appareil pouvant exploser au moindre tir.

Alors ça, c'était loin d'être faux. Eli ne put s'empêcher d'approuver d'un signe de tête, un faible sourire aux lèvres. Pour monter dans les TIE actuels, il fallait être cinglé, il n'y avait pas d'autres mots, et surtout, avoir eu la chance d'être formé dans une excellente académie pour espérer survivre à ses quarante ans. Lui-même n'était jamais monté là-dedans, mis à part les rares fois sur simulateur lors de sa formation, et quand bien même, piloter n'était pas vraiment son truc. Il pouvait le faire lorsqu'il était seul ou dans l'urgence, sans plus, néanmoins. En un sens, les Rebelles avaient au moins la "chance" d'être mieux équipés, au niveau des chasseurs de combat, même s'ils étaient beaucoup moins nombreux, ça leur permettait de continuer à harceler l'Empire. Il termina enfin son verre avec un discret soupir, trouvant en tout cas très bien pour l'Empire que les Rebelles n'aient pas à disposition une Flotte beaucoup plus conséquente.

– Mais bon, ne croyez pas que je doute que vous puissiez me proposer un contrat potable mais les risques sont trop élevés. On raconte que vos meilleurs pilotes désertent tous... C'est plus sûr, et plus rentable, de travailler en indépendant. Sans compter que j'ai parfois du mal avec l'autorité.

– Tout dépend de qui détient l'autorité.

Très honnêtement, s'il s'était retrouvé sous la coupe de certains officiers, à l'image de l'amiral Durril, il n'aurait certainement pas eu la même volonté de se battre pour l'Empire ou le protéger. Il y avait largement de quoi briser peu à peu la confiance envers les hautes autorités et, à terme, la briser assez pour ouvrir la voie aux rebelles, aux désertions, aux abandons. Alors oui, surtout chez les pilotes et dans certaines régions, évidemment qu'il y avait beaucoup de désertions ! Comment empêcher ça si on a au-dessus de soi des personnes corrompues ou incompétentes, prêtes à sacrifier les vies de leurs soldats sans y réfléchir une petite seconde au préalable ? Par arrogance ou bien par manque de recul sur la situation ? Il ne prétendait bien sûr pas être un expert lui-même en stratégie militaire, en revanche, il y avait des erreurs grossières qui étaient encore faites trop souvent et qui ne devraient pas arriver, de la part d'officiers supérieurs.

– Et si nous parlions d'autre chose que de travail. Vous avez été visiter les endroits touristiques ?

– Pour être honnête, je viens de passer les deux derniers jours entre errer un peu, dormir et me demander si tout était réel. Donc non, je n'ai presque rien vu. Qu'est-ce vous avez à proposer ? On m'a surtout parlé des casinos de la planète et ses plages, je n'ai jamais dû mettre les pieds ni dans l'un, ni dans l'autre.

En fait, il ne savait peut-être pas s'amuser. Lorsqu'il avait du temps pour lui, il pensait automatiquement à "travail", ou bien à chercher à s'améliorer dans certaines compétences. Il travaillait, par exemple, beaucoup sur les langues, soit pour maintenir son niveau dans l'une ou l'autre, soit pour en apprendre de nouvelles. Il sourit un peu, moitié sérieux, moitié amusé, la fatigue lui embrouillait encore pas mal les pensées.

– Je peux vous embaucher comme guide touristique, à défaut de pilote de chasse ? Il y aura un troisième invité, par contre, on m'a collé un garde du corps sur le dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Sam 8 Sep - 2:15

– Pour être honnête, je viens de passer les deux derniers jours entre errer un peu, dormir et me demander si tout était réel. Donc non, je n'ai presque rien vu. Qu'est-ce vous avez à proposer ? On m'a surtout parlé des casinos de la planète et ses plages, je n'ai jamais dû mettre les pieds ni dans l'un, ni dans l'autre.

Ce type était-il victime d'un traumatisme ? Cela arrivait quand on survivait à un massacre, parfois, ou a un combat violent avec de nombreux morts. Le fait d'avoir pu survivre à ce virus.... ouais, il pouvait avoir été fragilisé psychologiquement. J'aurais été son supérieur, je l'aurais envoyé se détendre, avec prise de rendez vous chez un psy. Je n'avais pas l'impression qu'il était suivi, peut-être... non, je n'étais pas dans son armée, et il valait mieux se le jouer discrète avec pour le moment.

– Je peux vous embaucher comme guide touristique, à défaut de pilote de chasse ? Il y aura un troisième invité, par contre, on m'a collé un garde du corps sur le dos.

Un garde du corps ? Ce type devait être plus haut gradé qu'il le sous-entendait ou bien à un poste important. Il faudrait peut-être que je lui demande ce qu'il fait plus précisément, plus tard ? Il faudrait la jouer fine si je voulais en savoir plus : il n'est pas un idiot.

"Je vous déconseille les casinos. Soit vous allez perdre votre paye soit gagner... et ils sont loin d'avoir de grosse réserve donc il se pourrait que cela finisse mal. Toutefois, si vous voulez, je pourrais vous conduire à la plage. Cela vous permettrait de vous reposer dans un endroit idyllique. Et qui sait, votre garde du corps pourrait croiser une fille à son goût ?"

Je doutais de cela, si c'était un professionnel, mais sait-on jamais. Non, je pensais juste que l'air marin, le soleil et la vie sur une plage de vacance lui ferait du bien. Même s'il se contente de s'asseoir sur une chaise longue ou sur le sable, c'est toujours appréciable de se détendre dans ce genre de lieu. Par contre, cela me coûterait une partie de ma réserve... Bah, cela me fera du bien à moi aussi, non ?

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Sam 8 Sep - 16:24

– Je vous déconseille les casinos. Soit vous allez perdre votre paye soit gagner... et ils sont loin d'avoir de grosse réserve donc il se pourrait que cela finisse mal. Toutefois, si vous voulez, je pourrais vous conduire à la plage. Cela vous permettrait de vous reposer dans un endroit idyllique. Et qui sait, votre garde du corps pourrait croiser une fille à son goût ?

– Pas sur Corellia, en tout cas.

Un très léger rire lui avait échappé en imaginant que le Noghri puisse trouver une « fille à son goût » dans le coin. De toute façon, l’idée même d’avoir un garde du corps lui était bizarre, c’était fait pour les hauts gradés ou ceux qu’on devait protéger à cause de leur utilité ou il ne savait quoi encore. Même s’il avait eu un ou deux ennuis à cause des derniers collègues malades de Plagueis, c’était du passé. En toute logique. Bref ! Il se leva enfin puis paya ce qu’il avait pris, avant de sortir du bar avec Amélia. Comme de juste, la petite silhouette repérée toute à l’heure les suivit dès qu’il mit le pied dehors et il se retint de faire un commentaire. Avait-il le choix, de toute façon ? Il n’était pas censé renvoyer chier Thrawn, surtout si ça concernait la sécurité, il était plus haut gradé que lui. Et Eli doutait de l’emporter s’il fallait se lancer dans un débat et argumenter.

Au moins, avoir un but, même si petit, changeait déjà un peu les idées. Il suivit Amélia jusqu’à la plage sans trop se presser, prenant le temps d’observer les lieux, comme il ignorait s’il aura un jour l’occasion de revenir sur cette planète un jour. La présence impériale était plutôt accrue, dans certains quartiers, là où d’autres montraient certains signes qui ne trompaient pas. Eli arrivait mieux à les repérer et il y avait pas mal de « détails » prouvait que de nombreux trafics illégaux se tramaient en ville. Certains vaisseaux, survolant la ville pour aller vers la partie basse, attirèrent surtout son attention et il se promit de faire, plus tard, quelques recherches plus approfondies. Ces dernières années, c’était en remontant le fil de certains trafics précis qu’il avait pu remonter jusqu’à des groupes Rebelles, eux aussi avaient besoin de matériel, de vivres, d’armes et de pièces pour leurs chasseurs.

Gardant cette idée dans un coin de la tête, il s’efforça aussi de se détendre un peu en arrivant sur la plage. Même s’il n’y avait pas vraiment beaucoup de monde encore, son bien-aimé garde du corps s’était sensiblement rapproché en jetant des regards autour d’eux, plus méfiant que jamais. Oh, tout va bien, personne n’allait essayer de le noyer. Si quelqu’un essayait, il serait mal, en plus. Il faisait tout pour se détendre, sincèrement, penser à autre chose. En s’asseyant finalement sur le sable, il enleva son haut devenu trop large pour lui, pour profiter un peu du soleil.

– Quand je pense que cette planète a failli être ravagée, murmura-t-il très bas.

Si bas qu’il n’était pas certain que ce soit perceptible, mais peu importe. Il observa un moment en silence les reflets du soleil sur l’océan puis l’envie de pleurer revint, brutale, tombant dessus sans qu’il ne puisse rien y faire. Il ne croyait même plus en l’Empire, un constat amer et douloureux, alors qu’il avait passé toute sa vie à travailler pour ce gouvernement. Et il ne pouvait pas déserter car ce serait contraire à ses principes les plus chers. Mais cette pandémie… Même si Palpatine n’avait pas voulu ça, il y avait contribué, il avait laissé ce Sith dingue jouer avec les vies dans l’Espace Sauvage, il l’avait même envoyé là-bas exprès pour qu’il y mène ses expériences. Eli batailla avec lui-même pour ne rien laisser transparaître, tout enfermer le plus profondément possible, en s’essuyant discrètement les yeux.

– Vous disiez toute à l’heure que vous vouliez vous construire un appareil, ce sera de quel genre ? Et pour quoi, ensuite, participer à des courses ? Il paraît que ça se fait beaucoup, dans certains secteurs. Corellia n’est sans doute pas le meilleur endroit, cela dit. Il y a tant de trafics que c’est très facile d’y entrer sans le vouloir et de se faire aussitôt ficher comme rebelle, même si ce n’est pas le cas. Ou de travailler pour eux sans le réaliser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 16 Sep - 17:43

Je me demandais pourquoi son garde du corps ne pouvait se trouver une relation sur Corellia. Il y avait tellement d'espèces représentées ici que cela devait être possible, non ? A moins qu'il ne soit le représentant d'un peuple trop minoritaire ou sédentaire pour cela ? Il me donnait envie de croiser son protecteur maintenant.

Je conduisis l'impérial jusqu'à la plage, utilisant le "tram aérien", cet espèce de petit train qui circulent sur des rails magnétiques à dix mètres au-dessus du sol. C'était un peu cher, dix crédits le trajet, mais rapide et offrant une petite vue sur la ville. Sans compter que le réseau dessert toute la capitale. Nous pûmes ainsi voir le petit trafic qui survolait la cité ou les transports circuler dans les couloirs de circulation.


– Vous disiez toute à l’heure que vous vouliez vous construire un appareil, ce sera de quel genre ? Et pour quoi, ensuite, participer à des courses ? Il paraît que ça se fait beaucoup, dans certains secteurs. Corellia n’est sans doute pas le meilleur endroit, cela dit. Il y a tant de trafics que c’est très facile d’y entrer sans le vouloir et de se faire aussitôt ficher comme rebelle, même si ce n’est pas le cas. Ou de travailler pour eux sans le réaliser.

"Oh, non, je ne fais pas de course, même si je ne devrais pas écarter cette piste. Ce serait un bon moyen pour moi de me faire de l'argent."

Enfin, je doutais d'arriver jusque là. Cela donne beaucoup de notoriété ce genre de chose et.. bah, je n'ai jamais aimé cela. La fermière au fond de moi préfère, encore aujourd'hui, qu'on ne la traite pas comme une personnelle exceptionnelle. Je ne suis pas l'héroïne que l'Empire a tenté de faire de moi, juste une pilote qui fait de son mieux. Arrivés à notre arrêt, je descendis et alla jusqu'à la plage de sable fin, un enfer pour les ewoks. Sans retirer mes bottes, je restais là un instant, à respirer l'air marin, qui rappelait quelques souvenirs d'enfances.

"Non, le vaisseau que je construis n'est qu'un souvenir. Un appareil lié à mon passé : il ne peut servir à un travail particulier, juste à chasser ma nostalgie."

C'était en grande partie vrai. A quoi peut servir un chasseur à une personne seule ? Surtout un appareil sans hyperpropulsion ! Non, maintenant que j'en parlais, je constatais que je le faisais surtout pour moi, pour ne pas me sentir "seule" dans cet autre temps. Pour garder un lien avec mon passé. Ah lala, Amelia, ma grande....

"Et vous, j'imagine que les bureaux ne doivent pas vous manquer ?"

Me tournant vers Eli, je décidais que le meilleur endroit où il devait être posté, ce ne pouvait être sur un vaisseau ou dans l'infanterie. Non, vu son caractère, il devait être l'aide de camps d'une personne importante mais éloigné des combats, comme un moff ou un gouverneur. Cela expliquerait qu'il ait obtenu facilement des congés et un protecteur, que je n'avais même pas aperçu pendant le trajet. Oh, il était là, je le sentais faiblement grâce à mon peu de maîtrise de la Force mais il était doué pour se dissimuler. J'avais pourtant tenter de le repéré dans le transport mais en vain... C'était plus qu'un pro : un maître en la matière.

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 16 Sep - 18:29

Les courses, c’était un moyen facile, oui, tellement de personnes aimaient y participer ou juste les observer qu’on en venait à trouver bizarre ceux qui n’aimaient pas particulièrement ça. Enfant, Eli avait assisté à quelques courses locales, sur les mondes où il se rendait avec ses parents, pour leur travail. Ces moments où la foule en liesse criait pour encourager les pilotes, ça avait quelque chose d’excitant, on oubliait tous les soucis, dans ce genre de moments.%ais si son appareil n’était pas destiné à ça, un « souvenir »… Il se demanda ce qu’elle avait donc perdu, pour qu’un chasseur soit le dernier lien pouvant la rattacher au passé. Toute sa famille, ses amis, peut-être… Et il ne devait pas poser de questions là-dessus. On ne s’amusait pas à enfoncer le clou, surtout sur ce genre de sujets, ce serait parfaitement dégoûtant.

– Et vous, j'imagine que les bureaux ne doivent pas vous manquer ?

– Quels bureaux ?

Il retourna la tête, à son tour vers elle, avant de comprendre qu’elle pensait qu’il devait travailler dans un quelconque service administratif ou il ne savait où, pour la Marine Impériale, dans une base à terre ou un centre, quelque part dans la galaxie. Ah ça… On pouvait dire que ça lui était passé joliment sous le nez, dès la sortie de l’académie ! En y repensant, il se demandait à quel moment Thrawn avait finalement conclu qu’il perdrait son temps dans cette carrière… Non, ce n’était pas la bonne question, plutôt, à quel moment avait-il décidé qu’il pourrait le former ? Car c’était bien ça qu’il fichait, depuis des années, même si Eli n’avait jamais compris pourquoi ça le motivait autant. Il était même certain qu’il faisait de même avec Pellaeon. Franchement… Il s’assit dans le sable puis lança un bref coup d’œil à Amélia, avant de répondre.

– Initialement, je comptais être commissaire de bord, avoir effectivement un travail de bureau. Mais à ma sortie de l’académie, j’ai finalement été affecté comme assistant, pour un lieutenant, qui est devenu amiral, plus tard. A chaque fois qu’il était promu et affecté à un nouveau bâtiment, j’étais envoyé sur le même, comme assistant.

Résumé rapide de dix ans de vie, enfin, il ne regrettait pas, même s’il avait mis beaucoup de temps avant d’accepter ou s’habituer. Ses parents avaient eu raison depuis le début, lorsqu’ils clamaient « Ce Chiss peut t’écarter de la carrière que tu avais choisi, fais attention. ». C’est vrai qu’il n’aurait pas pu imaginer prendre une voie encore plus différente que celle imaginée en débutant dans l’académie de Myomar.

– Que faites-vous dans la vie, si vous pilotez juste pour le plaisir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 16 Sep - 19:02

– Quels bureaux ? Initialement, je comptais être commissaire de bord, avoir effectivement un travail de bureau. Mais à ma sortie de l’académie, j’ai finalement été affecté comme assistant, pour un lieutenant, qui est devenu amiral, plus tard. A chaque fois qu’il était promu et affecté à un nouveau bâtiment, j’étais envoyé sur le même, comme assistant.

Oh, je vois. Ce doit surement être un type bizarre, avec plein de lubie et désireux de conserver son camarade de promotion ou son subordonné préféré. Un cas de népotisme évident, un officier impérial qui utilisait ses contacts pour monter en grade et garder le même personnel derrière lui. Le genre de truc que je n'aurais jamais accepté de mon côté. Oh, un gars comme ça qui aurait essayé de gérer ma carrière sans m'en parler avant, il aurait vu ma démission passer plus vite qu'un tir de blaster !

e vis un petit magasin, qui vend divers objets dont des maillots de bain. Je vins y jeter un oeil, prenant déjà une paire de lunettes de soleil. Cela sera utile, que ce soit sur la plage où ailleurs.


– Que faites-vous dans la vie, si vous pilotez juste pour le plaisir ?

"Moi ? Actuellement rien de bien passionnant . Je sais de guide à un type sympathique qui est venu en convalescence sur ce monde."

Lui dis-je avec un clin d'oeil amusé. Puis je jetais un oeil sur les tenues de baignade. C'était un peu cher mais le plus gênant, c'est qu'il n'y avait que des bikinis. Je ne suis pas sure d'être capable d'enfiler cela et de me promener avec sur une plage. Je passerais le temps à serrer ma cape autour de moi. Je souris un peu plus en y songeant.

"Plus sérieusement, je n'y ai pas encore songé. Un de mes mentors me disait toujours de me consacrer à ce que je faisais et de ne faire les choses qu'une par une. Donc je verrais cela un autre jour, quand la nécessité se fera plus pressante."

Je vins payer les lunettes à la caisse, jetant un coup d'oeil à la plage... non, impossible de voir son protecteur. J'étais sure qu'il était là-bas pourtant ! Prenant ma monnaie, je soupirais un peu devant mon accompagnateur.

"Dites, c'est obligé qu'il reste caché ? Il ne peut pas vous suivre simplement ? Cela me met un peu la pression, un peu comme si j'avais une horde de journalistes en train de me suivre."

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Lun 17 Sep - 12:48

– Moi ? Actuellement rien de bien passionnant. Je sers de guide à un type sympathique qui est venu en convalescence sur ce monde.

Eli lui rendit son sourire, quoi que plus faiblement. Convalescence, oui, il ne savait par contre pas vraiment combien de temps ça allait durer, combien de temps il fallait pour se soigner lorsqu’on avait passé presque six mois en tout cloué au fond d’un lit, dont deux plongé dans le coma, à lutter contre la mort et la maladie. Et surtout, combien de temps fallait-il pour se remettre mentalement de ce qui s’était produit ? Serrant les bras contre lui, il regarda Amélia en biais lorsqu’elle ajouta n’avoir encore jamais réellement songé à tout ça, faisant les choses une à une et s’y donnant à fond. Troublant, de se préoccuper si peu de son avenir ou de ne pas se soucier de quoi les mois prochains seront faits. L’incertitude ne la gênait pas ? Ou bien elle ne voulait pas y penser car elle était encore trop attachée au passé. Qu’est-ce qu’il en savait, après tout. Son soupir lui fit retourner la tête, le regard interrogateur.

– Dites, c'est obligé qu'il reste caché ? Il ne peut pas vous suivre simplement ? Cela me met un peu la pression, un peu comme si j'avais une horde de journalistes en train de me suivre.

– Il est un peu particulier. Et je sais bien, mais c’est comme ça, il est là et c’est tout. Je n’ai pas eu le choix non plus, mon supérieur hiérarchique me l’a collé après… hum… un ou deux incidents.

La honte lui brûlait encore les joues, au souvenir du dernier « incident », il s’en voulait encore de n’avoir rien pu faire et d’avoir, une nouvelle fois, dû être sauvé par l’amiral, comme un gamin qui a encore besoin de ses parents pour le défendre. C’était d’un ridicule ! Il baissa légèrement le regard sur le bracelet donné par le BSI, toujours accroché à son poignet, qu’il portait toujours pour le moment, au cas où. Le colonel Yularen avait été clair, là-dessus, tant que tous les assistants de Plagueis n’auront pas été arrêtés, et leurs laboratoires détruits, le BSI devait savoir où il se promenait et avec qui. Comme avec l’amiral, Eli ne pouvait pas renvoyer balader la police interne des services impériaux. Avec ça, le colonel Yularen avait toujours eu un côté assez intimidant, même s’il n’était pas réellement mauvais.

– En tout cas, merci d’accepter de faire le guide, rien ne vous y obligeait. D’habitude, les personnes sont rarement à l’aise lorsqu’elles savent avoir affaire à un membre de la Marine Impériale. Je comprends pourquoi, évidemment, mais ça peut être pénible. Tout le monde n’est pas un dangereux psychopathe, soldat ou pas. Mais ça devient rare de parler avec des civils.

Pellaeon, par exemple, il était l’archétype même de l’homme droit et consciencieux, qui pouvait aller loin et qui ne cautionnait pas les massacres inutiles. Et il y avait pas mal d’autres personnes, croisées au cours de sa carrière, dont Eli les considérait comme des personnes valaient la peine d’être mieux connues. Hélas, très souvent, elles étaient éclipsées par la réputation malsaine de personnalités très connues et pas pour le mieux. En chemin, même ici, il vit sur des panneaux défiler les personnes recherchées, impossible d’y échapper. L’avis de Nightswan était fréquent, omniprésent, son retour ne plaisait décidément pas à l’Empire…

– D‘ailleurs, pourquoi aviez-vous l’air aussi sûre que je faisais un travail de bureau ? Ça vous semblait si bizarre que ça, que je sois sur un vaisseau ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Sam 22 Sep - 20:48

– Il est un peu particulier. Et je sais bien, mais c’est comme ça, il est là et c’est tout. Je n’ai pas eu le choix non plus, mon supérieur hiérarchique me l’a collé après… hum… un ou deux incidents.

"En même temps, si vous en avez un, ce n'est pas par hasard... Votre supérieur n'est pas une femme ?"

Ma question n'était que réthorique et pure taquinerie.S'il avait été son amant, elle serait venue en vacance avec lui, plutôt que de le laisser partir seul avec juste son garde du corps. Je le savais, j'avais connu une capitaine qui était ainsi. Cela dit, ce genre de relation entre officier n'était pas aussi fréquent qu'on le pense et même plutôt rare. D'une part car cela nuisait sérieusement à l'efficacité du tandem, d'une autre car contraire à tout bon règlement militaire et enfin parce qu'on ne tombe que rarement amoureux d'un subalterne.

– En tout cas, merci d’accepter de faire le guide, rien ne vous y obligeait. D’habitude, les personnes sont rarement à l’aise lorsqu’elles savent avoir affaire à un membre de la Marine Impériale. Je comprends pourquoi, évidemment, mais ça peut être pénible. Tout le monde n’est pas un dangereux psychopathe, soldat ou pas. Mais ça devient rare de parler avec des civils.

D‘ailleurs, pourquoi aviez-vous l’air aussi sûre que je faisais un travail de bureau ? Ça vous semblait si bizarre que ça, que je sois sur un vaisseau ?


"Inutile de me remercier, cela me fait aussi passer le temps. On ne peut vivre en se contentant de boire dans une cantina, Eli."

Cela me motivait même à agir un peu. Je n'allais quand même pas passer mon temps à attendre que le destin me mettre tout ce que je veux dans les mains par miracle, non ?

"Et quand à votre poste.. Il y a des bureaux sur un vaisseau militaire, non ?" Dis-je en retenant de tirer la langue comme la gamine que je peux être, parfois. "Plus sérieusement, je vous trouve trop gentil pour être à un poste de commandement au sein de l'empire. Vu que l'on vous protège, je vous pensais plutôt  être le conseiller d'un moff ou d'un gouverneur planétaire. Je m'excuse si je me suis trompée."

Du coup, je me demandais encore une fois qui il pouvait bien être.

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 23 Sep - 11:10

Eli n’arrivait pas non plus à repérer le Noghri, il savait juste qu’il le suivait toujours. Soit, essayer de le perdre avait été un peu idiot, et inutile, mais c’était plus fort que lui, il détestait être suivi comme ça en permanence ou surveillé comme un gamin qu’on aurait peur de perdre dans la foule. Patience, cela dit… Le BSI était actuellement à la recherche des derniers assistants de Plagueis, avec un peu de chances, ils les trouveront très vite et cette surveillance constante deviendra enfin injustifiée. C’était à se demander comment les plus hauts gradés faisaient pour supporter la présence permanente de gardes du corps, à chaque déplacement, Eli avait l’impression que ça privait surtout de liberté. Evidemment, il ne comptait pas s’enfuir, déserter ou se mettre à mort en danger comme ça, mais c’était une question de principes.

– Et quand à votre poste... Il y a des bureaux sur un vaisseau militaire, non ? Plus sérieusement, je vous trouve trop gentil pour être à un poste de commandement au sein de l'empire. Vu que l'on vous protège, je vous pensais plutôt être le conseiller d'un moff ou d'un gouverneur planétaire. Je m'excuse si je me suis trompée.

« Trop gentil »… ? Le jeune homme entrouvrit légèrement la bouche pour répondre, perplexe tout à coup. Trop gentil ? C’était bien la première fois qu’on lui sortait ça ! Et il n’était pas sûr que ce soit une bonne chose, lorsque c’était adressé à un soldat. Trop gentil pour être à un poste de commandement… Amélia pensait que tous les officiers de cet Empire étaient des brutes cruelles sans morale ni principes, à l’image du Grand Moff Tarkin ? Oui, évidemment, des types comme ça, il y en avait, mais ce n’était pas le cas de tout le monde ! Au fil des ans, il en avait rencontré pas mal, toutes sortes de caractères se mêlaient, dans cet Empire, on trouvait autant des abrutis profonds que des types biens. Ça aussi, c’était sacrément lassant, quand on en voyait des convaincus que tous les soldats ou officiers impériaux étaient forcément des brutes.

– Il n’y a pas que des assassins sans principes, aux postes de commandement. Certains sont très… Enfin, oui, il y a des personnalités vives qu’on ne veut pas retrouver sur son chemin, mais beaucoup d’autres ne veulent pas massacrer sans raison des populations entières. Ça fait dix ans que je travaille pour l’amiral Thrawn et je ne l’ai jamais vu frapper des civils pour le plaisir.

C’était d’ailleurs aussi en partie pour ça qu’Eli était finalement resté, parce qu’il n’avait pas voulu se retrouver quelque part dans la galaxie au service d’un Moff, justement, qui lui se ficherait de respecter la vie. Même s’il y avait eu de formidables ratés, dont le plus gros était à la solde de cette garce de Pryce. Il n’y avait pas de preuves, soit, et c’était bien dommage… Secrètement, Eli avait espéré qu’elle tombe malade, durant la pandémie, et y passe, mai non, il avait appris au réveil qu’elle se portait encore comme un charme. Finalement, il aurait peut-être dû avouer à Nightswan que c’était elle, la responsable sur Batonn… Après tout, Thrawn ne pouvait pas agir directement contre elle et il ne savait pas non plus comment manier les armes politiques pour la viser. Mais Cygni, lui, n’avait pas ce problème-là.

– Après, je sais qu’il y a pas mal de corruption, dans l’Empire ou partout, et qu’il y a des hommes connus comme Tarkin qui n’inspirent pas la confiance. Mais nous ne sommes pas tous comme ça. Si vous-même serviez cet Empire, vous pourriez rester au service d’un officier tuant sans raison ou tirant sur des civils ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 23 Sep - 17:02

– Il n’y a pas que des assassins sans principes, aux postes de commandement. Certains sont très… Enfin, oui, il y a des personnalités vives qu’on ne veut pas retrouver sur son chemin, mais beaucoup d’autres ne veulent pas massacrer sans raison des populations entières. Ça fait dix ans que je travaille pour l’amiral Thrawn et je ne l’ai jamais vu frapper des civils pour le plaisir.

Donc il était au service du célèbre chiss. J'avais eu un cours sur lui, par l'instructeur Clostermann. Il l'avait décrit comme un stratège hors norme, loyal envers l'empire. Bien sur, il avait expliqué, c'éait un cours de stratégie après tout, comment il avait pu mettre à mal la toute jeune nouvelle république en quelques mois à peine, alors que sa propre faction n'était pas du tout unie. Il avait aussi discuté d'une théorie à son sujet. Certaines personnes estimaient qu'il n'avait jamais eu de volonté de diriger la galaxie et que son seul souhait en restaura une direction impériale était de préparer la galaxie à l'attaque des yuuzan vong. Hélas, lui seul aurait pu confirmer cela et sa mort, assez théâtrale, de la main de son garde du corps l'interdisait. Je notais donc dans un coin de mon esprit de lui poser la question si jamais je le croisais.

Cela dit, j'ignorais tout de sa personnalité ou de la façon dont il traitait ses subordonnés.


– Après, je sais qu’il y a pas mal de corruption, dans l’Empire ou partout, et qu’il y a des hommes connus comme Tarkin qui n’inspirent pas la confiance. Mais nous ne sommes pas tous comme ça. Si vous-même serviez cet Empire, vous pourriez rester au service d’un officier tuant sans raison ou tirant sur des civils ?

Je hochais la tête, sortant de mes pensées. Il me demandait mon avis sur... ah oui, la corruption d'un supérieur. La réponse était facile et évidente pour moi.

"Si je m'engageais, ce ne serait pas pour servir un officier mais bien l'empire. Hors un tel officier irait à l'encontre du rôle d'un militaire tel que mon oncle me l'a enseigné : je pense que je le dénoncerais à ses supérieurs, tout simplement, en refusant d'obéir à des ordres criminels."

Hélas, dans cet empire actuel, j'ignorais si cela aurait la moindre conséquence. Je sais aussi que les promotions sont souvent liés à des relations, j'en suis la preuve, enfin je le serais, à cause de mon origine non impériale. Après tout, mon monde natal était républicain à ma naissance. Cela m'avait même valut un certain dédain de la part de mes camarades à l'académie, surtout quand il s'avéra que j'étais meilleure pilote qu'eux.

"J'imagine, vu ce que vous dites sur votre supérieur, que vous ne devez pas avoir ce problème là. C'est ce Thrawn qui vous a fourni votre porte-flingue attitré ?"

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Mar 2 Oct - 7:16

– Si je m'engageais, ce ne serait pas pour servir un officier mais bien l'empire. Hors un tel officier irait à l'encontre du rôle d'un militaire tel que mon oncle me l'a enseigné : je pense que je le dénoncerais à ses supérieurs, tout simplement, en refusant d'obéir à des ordres criminels.

Parce qu’elle croyait vraiment que ça changerait quoi que ce soit, dans un Empire tel que celui-ci ? C’est elle qui terminerait en Cour Martiale, puis exécutée ! Le seul moyen, dans ces cas-là, c’était de demander une mutation puis de la boucler jusqu’au moment où on pouvait partir au loin. Sinon, il y avait la désertion, bien sûr, mais bon… Voilà longtemps qu’Eli ne croyait plus en la justice impériale, au sein de l’armée, plus que depuis qu’il en avait vus être traînés dans la boue ou condamnés pour des fautes qui n’en étaient pas ou parce que la petite susceptibilité de plus hauts gradés et politiques avait été froissée. Combien de fois ce genre de pratique infecte avait-elle était mise en démonstration, au juste ? Il y a en avait tellement d’exemples qu’il serait incapable de les compter.

Et même lorsqu’il n’y avait pas d’ordres criminels, il restait les officiers arrivés à des postes à haute responsabilité par leurs seules relations sociales ou par la corruption, ce qui n’était pas vraiment mieux. Non seulement ils n’avaient pas de considération pour les différents peuples, mais en plus de ça, ils mettaient sans cesse la vie des hommes sous leur commandement en danger en étant incapable de les mener correctement. A l’heure actuelle, Eli n’imaginait pas comment un Empire plus sain pourrait voir le jour, même si certaines… histoires… laissaient entendre que c’était possible. Et que ça n’allait pas être avant un bon nombre d’années, il sera mort depuis longtemps avant de le voir de ses propres yeux.

– J'imagine, vu ce que vous dites sur votre supérieur, que vous ne devez pas avoir ce problème-là. C'est ce Thrawn qui vous a fourni votre porte-flingue attitré ?

– Il ne rigole pas avec la sécurité.

Puisqu’il n’avait pas le choix, autant en prendre son parti. Le jeune homme avait légèrement haussé les épaules, en répondant, sachant déjà qu’il ne l’aurait pas remporté dans un débat sur le sujet, de toute façon. Ça devait aussi être pour ça que le colonel Yularen lui avait porté un certain intérêt, dès le début… Lui qui haïssait tant la corruption et le manque d’honneur, il en avait plus que son lot dans cet Empire, voir enfin un officier qui ne mangeait pas de ce pain-là avait dû lui faire plaisir. Eli s’était souvent demandé pourquoi le colonel s’acharnait dans ce combat, que ce soit dans une République ou un Empire, c’était presque déjà perdu par avance, peu importe les moyens à disposition. Effacer la corruption, ce serait comme vouloir effacer à jamais le mal dans le cœur de tous les humains, soit un joli rêve mais inatteignable. Yularen devait forcément le savoir, non ? Ou bien, c’était simplement viscéral, chez lui.

– Dénoncer les ordres criminels de supérieurs, ça marcherait peut-être dans des empires très différents, pas dans celui-ci, c’est certain. Je ne devrais pas dire ça, mais bon, les Cours Martiales arrangent qui elles le souhaitent, la vérité ne plaît jamais à personne.

Sauf à… Et bien, on en revenait à Yularen. Eli n’avait pas de preuves mais restait convaincu que c’était grâce à lui, et personne d’autre, que Thrawn s’en était sorti si souvent face aux Cours Martiales, les premières années. Lorsque c’était devenu des affaires ou procès politiques plus que sur les méthodes militaires. On en revenait toujours à la politique, à un moment ou un autre. Eli retint un soupir, une main contre le front. Dans l’état actuel des choses, l’Empire était juste… indéfendable. On ne pouvait même pas dire des insurgés qu’ils étaient fous de combattre, ils avaient raison de le faire.

– Votre oncle était quoi, pour vous avoir enseigné tout ça ? Ex-soldat ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Ven 12 Oct - 19:54

– Il ne rigole pas avec la sécurité.

Ca, on pouvait le dire. Faire escorter un de ses subordonnés par un garde corps.. Surtout, je venais de tilter, un qui ne soit pas un impérial ! Je n'avais jamais entendu parler d'une division dédiée à cela dans l'Empire et je doute que cela ait changé avec le temps. Les officiels devaient compter sur les stormtroopers ou des unités d'élite pour ce genre de tâche... et ils n'étaient pas connus pour être discrets, si on ne parle pas des chevaliers impériaux. L'équivalent de ces derniers, ce serait les sith mais je vois mal un sith protéger un simple officier ainsi... J'étais incapable de déterminer ce qu'était l'ange gardien d'Eli.

– Dénoncer les ordres criminels de supérieurs, ça marcherait peut-être dans des empires très différents, pas dans celui-ci, c’est certain. Je ne devrais pas dire ça, mais bon, les cours martiales arrangent qui elles le souhaitent, la vérité ne plaît jamais à personne.

Je me contentais de hocher la tête. Oui, j'oubliais qu'un empire sith était assez corrompue. Il était donc logique de penser que le résultat de cours martiale pouvait ne pas se contenter de la réalité martiale mais pouvait aussi comprendre le côté politique ou personnel. Je soupirais un peu car j'aurais souhaité qu'il existe une force armée qui soit purement impartiale...

– Votre oncle était quoi, pour vous avoir enseigné tout ça ? Ex-soldat ?

"Oncle Karl soldat ? Rien que l'idée suffirait à faire sourire ceux qui l'ont connu. Non, il dirigeait la "milice spatiale", une douzaine de vieux chasseurs censés nous protéger des pirates. Hélas, l'empire les a tous tué."

Ce qui était triste mais véridique. Notre monde était républicain, encore, quand l'empire a décidé d'annexer Kwevron... Mon oncle avait pris l'air, vu que l'empire n'avait envoyé qu'un croiseur et quelques ties. Hélas nos chasseurs étaient centenaires, et même plus, on avait du en cannibaliser pour réparer les huit capables encore de fonctionner, et en face, il y avait des Ties Prédators. Oh, la victoire coûta quelques appareils aux envahisseurs mais Kwevron devint un monde sith comme les autres...

"C'est un peu pour cela que l'Empire n'aura jamais d'offre assez intéressante pour acquérir mes services."

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Jeu 25 Oct - 7:42

– Oncle Karl soldat ? Rien que l'idée suffirait à faire sourire ceux qui l'ont connu. Non, il dirigeait la "milice spatiale", une douzaine de vieux chasseurs censés nous protéger des pirates. Hélas, l'empire les a tous tué.

Pourquoi… Eli entrouvrit la bouche, ravalant sa question avant même de la poser. Des raisons, il y en avait bien assez… Il avait pu y avoir un groupe d’insurgés, là-bas, des émeutes que le gouverneur aurait réprimé dans le sang, une affaire supposée de trahison ayant amené à des représailles, des dommages collatéraux à cause d’une bataille dans le secteur, une coalition qui avait mal tournée pour un groupe non concerné, initialement, et encore autre chose. C’était justement à cause de ce genre d’actes que la haine contre l’Empire ne cessait de grandir et se développer, c’était à cause de ça que les rangs des insurgés grossissaient et que la paix était bien loin. Précisément à cause de ça qu’il commençait sérieusement à en avoir assez. De toute manière, ce n’est pas comme s’il avait déjà fallu une bonne raison, pour la majorité des décideurs dans cet Empire, pour passer à l’attaque… Et dire que tant se demandaient quand même, après ça, pourquoi des groupes de rebelles se formaient, incroyable façon de tant pousser la mauvaise foi.

– C'est un peu pour cela que l'Empire n'aura jamais d'offre assez intéressante pour acquérir mes services.

– Ça se comprend facilement. Dire que tous les officiers ne sont pas ainsi, ça semble facile, c’est pourtant la vérité. La galaxie se porterait déjà mieux s’il n’y avait pas autant de dérives… Au fond, le régime politique importe peu, c’est celui qui dirige et comment, qui compte.

Palpatine était… Eli ne l’avait vu qu’une seule fois de près mais ce souvenir-là l’avait marqué, lorsqu’on était face à cet homme, deux choses vous frappaient. Déjà, son apparence, son visage, et ensuite, son regard tellement empli de malveillance et d’intelligence que ça pouvait vous en rendre malade. Avoir appris qu’il était un seigneur Sith donnait plus de sens à toute cette affaire, il n’était pas juste un politicien véreux et puissant, il était aussi un de ces êtres semblables à Plagueis. Rien que ça poussait Eli à vouloir soutenir tous les Jedis qu’il croiserait et qui auraient pour but d’abattre ou renverser cet Empereur. Rien ni personne ne pouvait être pire, mis à sa place, mis à part un autre seigneur Sith, bien entendu. Il finit par s’arrêter, lançant un regard en biais à Amélia. Elle était très polie et agréable, mais tout de même, il n’avait pas envie de la forcer à supporter des Impériaux si elle avait vécu ça.

– Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, côtoyer des membres de l’Empire, après avoir vécu ça, j’imagine que ça doit vous lasser ou énerver ? Merci, en tout cas, c’était agréable.

Juste parler tranquillement à une personne qui n’était pas dans le cadre du travail ou des soucis récents, ça changeait, il en était reconnaissant. Il essaya aussi de lui sourire un peu, bien que ça ne doive pas être très concluant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Jeu 8 Nov - 19:15

– Ça se comprend facilement. Dire que tous les officiers ne sont pas ainsi, ça semble facile, c’est pourtant la vérité. La galaxie se porterait déjà mieux s’il n’y avait pas autant de dérives… Au fond, le régime politique importe peu, c’est celui qui dirige et comment, qui compte.

Exact. On me l'avait enseigné à l'académie de Bastion. C'était durant un cours sur le commandement, que je suivais vu que mes instructeurs s'attendaient déjà à ce que je sois officier commandant. On m'a expliqué que la plupart des individus suivent un "leader" et ont tendance à l'imiter. S'il est corrompu ou lâche, ses hommes ont tendance à l'être. Pas tous, bien sur, mais la majorité. Ce qui explique la corruption infernale que vit l'empire de Palpatine.

– Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, côtoyer des membres de l’Empire, après avoir vécu ça, j’imagine que ça doit vous lasser ou énerver ? Merci, en tout cas, c’était agréable.

"Non, ne vous inquiétez pas. Je n'ai jamais jugé les gens en fonction de l'uniforme qu'ils portent."

Après tout, il y a des rebelles qui ne valent pas mieux que certains impériaux, et inversement. Eli était la preuve qu'il y avait des gens bons dans les subordonnés des sith. De plus, je sais bien que l'empire a ses qualités, que les extrémistes rebelles sont bien incapables de reconnaître. Enfin, je n'allais pas retenir cet homme s'il désirait s'en aller. Je décidais de le taquiner un peu, juste parce qu'il était sympathique et parce que c'est trop tentant, en fait.

"Enfin, peut-être que vous craignez que votre garde du corps ne dénonce à votre supérieur que vous passez votre permission en compagnie de jolies femmes ?"

Je m'arrêtais, m'installant sans faire de chichi sur le sable. J'en aurais surement plein les bottes, si ce n'était déjà le cas, mais pas grave, cela me rappellera les sorties à la mer, quand j'étais jeune. Je continuais de regarder l'officier, le regard pétillant d'amusement.

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 188
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Ven 9 Nov - 12:50

– Non, ne vous inquiétez pas. Je n'ai jamais jugé les gens en fonction de l'uniforme qu'ils portent.

Ah, elle en était certaine ? Car elle serait bien la première, de son existence toute entière, à lui dire ça et à ne pas porter rancune ou colère contre une armée toute entière, sans en différencier les membres. La surprise devait sans doute se lire facilement sur son visage, il ne savait pas trop à quoi il s‘était attendu en fait. Qu’elle agisse par simple politesse et qu’au fond, elle en veuille profondément à l’Empire, ou que… Enfin, qu’elle mette tout le monde dans le même sac, car même si ça restait une réaction stupide, pour lui, il comprenait malgré tout comment on pouvait ressentir ça et pourquoi. Mais c’était rassurant. Passant sur la plage, il essaya encore de voir où pouvait bien être passé le Noghri, se sentant un peu idiot d’avoir cherché à le semer, toute à l’heure, par exaspération, ce n’était pas un garde du corps classique. Bah, peu importe, personne ne saura jamais ça.

– Enfin, peut-être que vous craignez que votre garde du corps ne dénonce à votre supérieur que vous passez votre permission en compagnie de jolies femmes ?

Eli sentit très nettement le rouge remplacer la pâleur, sur son visage, comme si on le remplissait peu à peu d’eau bouillante, puis secoua la tête, en lui lançant un coup d’œil. Il n’avait même pas songé une seule seconde que le Noghri puisse rapporter ce qu’il avait dit ou fait, pendant ce voyage, et s’il le faisait, ce serait moins les actions que les paroles, qui seraient gênantes. Il n’avait pas été très… pro-Empire, dans ce qu’il avait dit, et Eli avait tout sauf envie que qui que ce soit, dans les rangs Impériaux, apprenne que le doute s’était insinué à ce point, Thrawn le premier. Peut-être qu’il finira malgré tout par lui en parler un jour, mais pas tout de suite. Dans quelques jours, quelques mois, quelques années peut-être, ou bien jamais, simplement, il pouvait aussi attendre que ça passe tout seul et arrêter d’y penser.

– Même s’il le fait, je ne vois pas en quoi ça pourrait bien l’intéresser. Je rencontre qui je veux dans ma vie privée, quand même.

Au fond, oui, ce serait quand même légitime que l’amiral sache ce qu’il commençait à penser des Siths, ça concernait son travail, par contre, pour qui il rencontrait et ce qu’il fichait quand il n’était pas en service, c’était autre chose. Bonjour la confiance, s’il le faisait surveiller comme ça. Eli se frotta un peu la joue, comme si ça pouvait l’aider à être moins rouge, le regard d’Amélia ne l’aidant vraiment pas à faire passer la gêne soudaine. Il n’était pas non plus habitué à juste passer un moment tranquille comme ça, toute sa vie avait tourné autour de l’armée, de la discipline qui y régnait, des expéditions et missions à travers toute la galaxie, de la guerre et la chasse des pirates ou contrebandiers. S’asseyant à son tour sur le sable, il se perdit un instant à regarder l’océan, apaisé par la vue et le vent léger. D’une manière générale, il préférait ce genre de paysages aux villes tentaculaires comme Coruscant.

Il repensa à ce moment qu’il y avait tout de même une certaine légitimité à vérifier ce que chacun fichait dans le privé, à partir du moment où on était dans l’armée, si jamais on se mêlait à des Rebelles ou d’autres personnes recherchées dans l’Empire. Mais bon, Thrawn ne ferait pas ça… Si ? Peut-être. Il était à fond sur la sécurité, donc peut-être. Un certain malaise le prit, il n’aurait pas dû être honnête, en parlant avec Amélia. Refoulant ce sentiment pour le moment, il se redit que son cher du garde du corps n’allait quand même pas s’amuser à répéter tout ce qu’il avait pu dire ou faire. Bon, allez, il était là pour se changer les idées, pas pour ressasser, il ne pouvait pas tout le temps rester dans son coin.

– J’ai vu sur les panneaux toute à l’heure qu’il y allait avoir une fête ici, ce soir, ça vous dirait d’y aller ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   Dim 11 Nov - 15:27

Ah, je savais que j'étais capable de le faire rougir ! Bon, je l'avoue, le but n'était pas tant de le mettre dans l'embarras que de lui changer les idées. C'était certes amusant mais ce n'était pas mon but de le séduire, surtout que je n'ai aucune expérience sur la suite. Non que je sois jolie, je reste dans la moyenne à ce niveau là, mais ce n'est le genre de chose que je fais d'ordinaire ni une pratique de ma planète natale, d'ailleurs. Non que nous soyons puritains mais plutôt pudique. S'engager dans une relation sur pour le sexe, ce n'est pas courant, sur Kwevron.

– Même s’il le fait, je ne vois pas en quoi ça pourrait bien l’intéresser. Je rencontre qui je veux dans ma vie privée, quand même.

Allez savoir ce que pensent les gens, parfois. Il y a des gens qui estiment devoir tout savoir de leurs subordonnés. Personnellement, j'appréciais ce fait mais uniquement lorsque c'était mes hommes qui venaient spontanément me parler, et non quand cela arrivait à mes oreilles à cause de rumeurs ou de délation. Et puis, j'espérais qu'il avait raison : inutile qu'on parle de moi à l'une des figures les plus célèbres de l'empire !

– J’ai vu sur les panneaux toute à l’heure qu’il y allait avoir une fête ici, ce soir, ça vous dirait d’y aller ?

Oui, en effet, ce garçon allait mieux s'il pensait à une fête, voir à une inviter une fille. En tant ordinaire j'aurais bien refusé, poliment, mais vu qu'il avait besoin de se changer les idées... Je ne pouvais pas lui dire non, il retomberait dans sa dépression post-traumatique !

"Si cela ne vous dérange pas que je garde la même tenue... Je n'ai guère les moyens d'acheter une robe qui convienne à ce genre de situation."

Et puis, je déteste les robes ! Cela ne fait que gêner quand on veut courir ou faire des acrobaties. Sincèrement, quelle idée de vouloir que nous, les femmes, on aime en porter ? Que les hommes en enfilent une ou deux fois, ça leur apprendra qu'un pantalon, ce sera toujours le mieux ! Enfin, de toute façon, pour moi, la tenue n'avait pas d'importance. Pour preuve, je m'assurais de toujours perdre ma tenue de cérémonie. Afin de ne pas avoir à la porter.

"On se retrouve tout à l'heure, en ce cas ? "

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Back to the past [PV Eli]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Back to the past [PV Eli]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Corellia-
Sauter vers: