Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Pas le bon endroit

Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 135
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Pas le bon endroit   Ven 5 Oct - 7:45

On dirait bien que l’Empire avait prévu une petite fête pour l’arrivée du nouveau gouverneur impérial de planète. Celui placé là par le dingue de Tarkin avait assuré l’intérim puis venait d’être nommé pour des cieux plus doux, on accueillait maintenant Herron Kavos, « bienvenue ! ». Soontir le connaissait très bien, ce type-là, c’était lui qui avait obtenu la gouvernance d’Alderaan lorsque la planète avait été mise sous tutelle de l’Empire, on le disait proche de l’Empereur et des plus hauts centres de décisions, le genre d’homme politique acéré, très doué dans son domaine, qui savait s’y prendre pour se glisser dans les meilleurs niveaux de pouvoirs. Soontir baissa ses jumelles avec une légère moue aux lèvres, indiquant d’un signe de doigt à Dake l’escorte arrivant de l’orbite. Leurs bons amis Impériaux se méfiaient toujours légèrement des habitants de cette planète, on dirait bien.

– Regarde-moi ça, ils ont vraiment mis le paquet.

– Corellia sert aussi d’exemple, marmonna vaguement son ami en levant ses jumelles. Et puis, tu as entendu dire pour la Confédération ?

– Tout a été liquidé, je sais… Et entre nous, je ne vais pas pleurer ça, étant donné la façon dont ils complètement pillé et abandonné la planète.

– On s’en sortira… Allez, viens donc.

Ils quittèrent leur point d’observation, soit le haut d’une tour en construction, puis descendirent en empruntant cordes, dénivelés, bouts d’escaliers, etc., pour se laisser glisser jusqu’au sol. Dake n’avait pas tord, les Corelliens avaient pu profiter de la pandémie pour se refaire une santé, ironie du sort, réarmer les planètes, préparer leurs nouvelles défenses et renforcer leurs réseaux, tout cela alors que l’Empire avait les yeux tournés vers l’Espace Sauvage. Alors que tout le monde pensait la planète terminée, que ses habitants n’oseront plus jamais relever les yeux et prendre les armes contre leurs ennemis. Ce serait bien mal les connaître. Evidemment, il y avait d’énormes tensions, des rixes, des dissensions entre eux, cela dit, tout le monde tombait au moins d’accord sur le fait que les impériaux étaient à éliminer, même si tous n’avaient pas les mêmes méthodes pour y parvenir.

Ils avaient des soutiens, sur Coruscant, pas seulement les membres de l’Alliance Rebelle mais tous les groupes d’insurgés de Corellia d’une façon générale. Des mécènes, supporters et fournisseurs leur envoyait de l’argent, des vivres, des armes, des munitions, des outils, des pièces de vaisseaux, des renforts, des informations… Le tout camouflé dans d’immenses cargos de marchandises bien innocents comme il en transitait des centaines chaque jour dans les Mondes du Noyau et dans toute la galaxie. Un trafic à grande échelle qui ne leur permettrait pas de faire transiter toute une armée mais très utile pour préparer l’insurrection sur Corellia ou d’autres planètes. Sur Coruscant même, c’était déjà plus ardu, tous les centres de pouvoirs, de police, d’armée, etc., les plus importants se trouvaient sur la surface de cette planète.

Pour des fugitifs, quoi de mieux qu’une foule pour se cacher ? On ne s’attend pas à ce que des « criminels en fuite » se baladent en plein jour et c’est qui les aidait souvent à progresser vite. Ils prenaient quand même un minimum de précautions, évidemment, les espions ne chômaient ni dans un camp ni dans un autre. Soontir se rendit d’abord dans le quatrième hangar du spatioport de Menes, considéré comme appartenant aux bas-fonds et servant surtout pour les cargos, quand il en repéra tout à coup un qui lui aurait bien mieux fait de ne pas sortir en plein jour, surtout sur cette planète. Soontir accéléra vivement le pas puis attrapa le petit par le poignet en le tirant avec lui hors de la foule, derrière un amas de caisses, où le le prit par les épaules. Sa capuche couvrait en partie sa couleur de peau et des yeux, mais ça, ça ne suffisait pas, enfin !

– Tu es dingue de venir sur cette planète ! siffla-t-il en s’obligeant à ne pas crier. Tu ne sais donc pas ce que tout le monde pense des Jedis, ici ?!

Il le rapprocha de lui pour le serrer dans ses bras, au moins soulagé de lui être tombé dessus avant qu’un autre ne le fasse. Bon sang, les gosses, ça ne réfléchissait pas assez ! Lui-même était parfois très imprudent, par contre, il y avait des limites.

– Sincèrement, Nuru, tu ne tiens pas à ta vie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mini Myrtille
avatar
Messages : 79
Espèce : Chiss
Âge rp : 15 ans
Maître : Obi-Wan Kenobi
Infos fermées
MessageSujet: Re: Pas le bon endroit   Sam 6 Oct - 12:24

Combien de temps encore faudra-t-il pour préparer l’attaque contre l’Etoile Noire ? En ce moment, la priorité était de recruter, former et préparer un maximum de pilotes, c’était avec de nouvelles recrues que Nuru avait entrepris la dernière étape du voyage vers Corellia. Assis dans un coin, il se hissa un peu pour regarder par le rare hublot la planète s’approcher. Il ne se souvenait pas d’avoir déjà été sur Corellia, auparavant, ou peut-être une fois pour une étape rapide. Venir sur cette planète n’était pas spécialement prévu, à la base, mais en arrivant sur Chandrila, on lui avait signifié que le capitaine Rebelle qu’il devait retrouver était parti pour Corellia. Il lui avait conseillé de ne pas crier trop fort son appartenance à l’Ordre Jedi, à cause des récents événements. C’est certain… Il ne tenait pas à s’attirer des ennuis non plus.

A l’arrivée au spatioport, il attendit un peu que tout le monde sorte, pour ne pas se faire remarquer dans la petite foule, puis descendit à son tour. Il portait une capuche pour couvrir son visage mais il aurait dû prendre aussi des lunettes pour cacher ses yeux. Il n’avait quitté le cargo que depuis trois ou quatre minutes lorsque Soontir surgit tout à coup dans son champ de vision, surprenant le jeune Chiss qui ne s’attendait pas à le voir débarquer comme ça, puis l’attrapa par le poignet en le tirant vivement avec lui. Que… Quelqu’un était déjà prêt à leur tirer dessus ou quoi ?! Ils s’arrêtèrent derrière des caisses empilés et Fel le saisit par les épaules avec un air furieux. Mais qu’est-ce qu’il avait de mal ?! Il était juste descendu du cargo !

– Tu es dingue de venir sur cette planète ! Tu ne sais donc pas ce que tout le monde pense des Jedis, ici ?!

Si, mais il ne… Son début de protestation fut étouffé lorsque le Corellien le serra ensuite dans ses bras, comme s’il avait vraiment cru que Nuru allait mourir sitôt posé le pied sur la planète. Le Padawan soupira légèrement et ferma les yeux, trouvant quand même agréable de se faire câliner, même si c’était parce qu’il avait fait peur à Soontir. Ses anciens maîtres n’avaient pas été du genre affectueux et il ne réalisait que maintenant que ça lui manquait tout de même. Mais bon, oui, la planète était devenue dangereuse pour les Jedis, mais il avait quand même pris ses précautions !

– Sincèrement, Nuru, tu ne tiens pas à ta vie ?

– Personne ne sait qui je suis et j’ai fait attention.

Il avait vraiment fait attention, le pilote s’inquiétait un peu trop ! Et il n’était pas venu sur cette planète pour faire du tourisme ou pour s’amuser. S’écartant un peu, il expliqua à voix plus basse à Soontir ce qu’il était venu chercher sur cette planète, se sentant presque obligé de se justifier. C’était comme ça, avec certaines personnes, il ne pouvait pas s’en empêcher. Même la première fois qu’il avait croisé Veeren, il s’était senti presque forcé de faire ça, alors que rien ne le reliait à elle et qu’elle n’avait techniquement rien à lui redire.

– Je sais me débrouiller, ne vous inquiétez pas pour ça, je ne compte pas rester trop longtemps sur cette planète ni crier qui je suis sous tous les toits. De toute façon, pour la suite, il faudra bien que les Rebelles et les Jedis collaborent un peu plus, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 135
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Pas le bon endroit   Sam 17 Nov - 11:14

Il avait peut-être fait attention, mais enfin, on ne pouvait jamais véritablement savoir ou être sûr que tout allait bien. Soontir lança un nouveau regard autour d’eux, avec un soupir, rapprochant un peu le petit en le tenant par les épaules pour être bien sûr que personne ne puisse l’apercevoir. A voix basse, Nuru lui expliqua ensuite ce qu’il était venu faire ici, chercher un capitaine rebelle pour une de leurs affaires en coopération. D’accord, très bien, mais tout de même ! Le pilote se détendit, en constatant que personne ne leur prêtait attention, s’asseyant sur le rebord d’une autre caisse, par terre, une légère moue aux lèvres. Cette capuche cachait sa peau, pas vraiment ses yeux. Il était si rare de croiser un des siens qu’il en devenait très facile à remarquer, surtout dans les Mondes du Noyau.

– Je sais me débrouiller, ne vous inquiétez pas pour ça, je ne compte pas rester trop longtemps sur cette planète ni crier qui je suis sous tous les toits. De toute façon, pour la suite, il faudra bien que les Rebelles et les Jedis collaborent un peu plus, non ?

– Évidemment, mais sur cette planète, c’est compliqué, tu comprends ? La haine contre les Jedis est très forte, ici, depuis la fin des émeutes, il pourrait vite t’arriver du mal. Je peux t’aider à trouver celui que tu cherches, si tu veux. Après, tu ne devras pas t’attarder ici. On fait notre possible pour faire comprendre aux habitants que tout n’a été qu’une vaste manipulation, cela dit, ils ne veulent toujours pas croire qu’il s’agissait bien de Siths. La coopération va mettre du temps à se restaurer.

Il tendit la main pour ramener encore un peu le capuchon sur sa tête, pour le cacher correctement, puis la laissa retomber contre lui, avec un petit sourire. Oui, il fallait bien que Rebelles et Jedis collaborent, par contre, ici, ce n’était pas le bon moment ni l’endroit. Il était encore jeune, avec ça, Soontir s’inquiéterait déjà moins face à un adulte mieux entraîné. Il ne le sous-estimait pas non plus, évidemment, c’était juste qu’il… Le Corellien aimait beaucoup les enfants, il s’était pas mal attaché à Nuru, il n’avait pas envie qu’il lui arrive du mal. Ce petit-là en avait déjà assez vécu, pour son âge, plongé d’abord dans la Guerre des Clones, puis assassiné, avant de rebasculer dans une faille. Il avait en plus atterri dans le meilleur endroit possible pour son retour, en plein milieu d’une base militaire, sur une planète mise sous blocus par la septième flotte. Il les avait accumulé, ce jour-là !

Bref, il était temps d’y aller, maintenant, ils n’allaient pas rester ici éternellement. Le capitaine Caleb Kodd, que le gamin cherchait, était connu pour être l’un des moins fermés à une coopération renforcée avec les Jedis. Il les avait connu, enfant,a lors qu’ils étaient venu un régler un grave problème sur sa planète natale, depuis, il s’efforçait de garder l’esprit ouvert sur ce genre de pouvoirs et de maintenir un bon état d’esprit entre toutes les factions au sein de l’Alliance. Soontir passa, comme d’ordinaire, par les chemins « détournés » pour gagner les bas-fonds, quelques groupes de l’alliance étaient sur Corellia pour y installer une base et pour préparer de futures offensives, en plus d’entraîner soldats et pilotes. En entrant dans la base provisoire, Soontir entendit tout à coup nettement dans leur dos un commentaire à voix basse, hargneux, sur Nuru, reconnu comme «  le môme accompagnant le maître Jedi ».

Il savait que ce n’était pas une bonne idée, par contre, il n’aurait pas cru que le petit soit repéré aussi vite. Soontir déposa doucement la main sur le blaster qu’il portait à la ceinture et régla l’arme en mode paralysant, au cas où. Il ne comptait pas tuer d’autres rebelles, bien évidemment, mais ne doutait pas que certains essayent vraiment de tuer le jeune Padawan. Il se prépara, n’ayant pas perdu ses réflexes de sa formation de soldat.

__________
19 aux dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mini Myrtille
avatar
Messages : 79
Espèce : Chiss
Âge rp : 15 ans
Maître : Obi-Wan Kenobi
Infos fermées
MessageSujet: Re: Pas le bon endroit   Sam 1 Déc - 20:20

– Évidemment, mais sur cette planète, c’est compliqué, tu comprends ? La haine contre les Jedis est très forte, ici, depuis la fin des émeutes, il pourrait vite t’arriver du mal. Je peux t’aider à trouver celui que tu cherches, si tu veux. Après, tu ne devras pas t’attarder ici. On fait notre possible pour faire comprendre aux habitants que tout n’a été qu’une vaste manipulation, cela dit, ils ne veulent toujours pas croire qu’il s’agissait bien de Siths. La coopération va mettre du temps à se restaurer.

Oui, il comprenait bien, en revanche, il ne pouvait pas se contenter de rester à l’écart ou vivre dans la peur, car ça ne fera pas plus avancer les choses. Nuru répondit doucement au sourire de Soontir, quand il lui remit comme il faut sa capuche, puis le suivit ensuite. Personne ne fit attention à eux, lorsqu’ils quittèrent le spatioport, pas plus que dans les rues ensuite. Le jeune garçon connaissait très peu Corellia, il n’y était passé que peu souvent et ne s’y était jamais attardé. Encore moins depuis sa « renaissance ». Même autrefois, il avait le plus souvent travaillé dans la Bordure Extérieure, un peu l’Espace Sauvage selon les mouvements de la Confédération du Commerce, très peu dans les Mondes du Noyau. Ils s’enfoncèrent vite dans un dédale de ruelles et de passages, à travers la ville, des coins que n’importe qui jugerait de mal famé. Autrement dit, des endroits idéaux pour installer des bases secrètes et travailler à la révolte sans se faire prendre. Toutes les planètes en avaient leur lot, quoi qu’aucune n’atteignait le niveau de Coruscant.

Ils arrivèrent après un long moment dans un nouveau passage souterrain, qui leur permit ensuite d’accéder dans une sorte de premier niveau, un hangar, après un accès protégé. Bien, le capitaine qu’il cherchait ne devrait plus être bien long à trouver, à présent. L’obscurité ne le dérangeait pas plus que ça, par contre, il tressaillit en entendant un commentaire fleurir juste dans leur dos, l’incitant à sortir doucement son sabre laser de sa cachette. S’il ne l’activa pas immédiatement, il resta par contre en état d’alerte. Lançant un bref regard à Soontir, il remarqua que lui aussi avait préparé son arme, sur mode paralysant. Il avait comme une impression de déjà-vue, d’un seul coup, sauf que ce n’était pas l’Empire en face mais des membres de la rébellion ou divers groupes insurgés. C’était ça qu’on appelait faire l’unanimité ? Nuru tourna légèrement la tête en voyant certains se rassembler, la grogne monter. Quelques autres arrivaient, plus loin, dans le fond du hangar. Voyant ça, il s’arrêta. Rencontrer le capitaine allait vite se révéler impossible et il n’était pas venu pour déclencher un combat, ils étaient tous dans le même camp.

– Il vaut mieux que vous vous écartiez, souffla-t-il au pilote. Si vous les combattez avec moi, vous allez passer pour un traître.

Il pourrait se faire tuer, ces gars ne se gêneraient peut-être même pas pour le livrer à l’Empire. Nuru laissa retomber sa capuche en arrière, il était déjà reconnu de toute façon, préférant avoir une vision dégagée si ça devait vraiment tourner au vinaigre. Il pouvait s’en sortir, s’étant déjà retrouvé dans des situations bien pires au cours de la guerre, en revanche, il n’avait pas envie que Fel perde le soutien des siens en voulant l’aider. Il s’écarta donc de lui-même, allant vers le petit groupe agressif qui s’était formé. Ils pouvaient très bien tous rester calmes, civilisés, s’ils tenaient absolument à ce qu’il parte maintenant, très bien, il partira. Il prit d’abord une légère inspiration, les saluant calmement, tenant au minimum à tenter d’expliquer ce qui s’était produit sur la planète, la manipulation faite pour les pousser à considérer tous les Jedis comme des tueurs et des criminels. Si personne n’essayait d’engager la discussion, ça ne cessera jamais ! Et ces hommes pouvaient se montrer raisonnable, il ne se présentait pas agressivement à eux. Un point qui dû leur échapper car l’homme en tête du groupe dégaina son blastera près seulement quatre minutes de conversation.

Nuru dévia le tir avec son sabre, la lame verte éclairant en partie les abords immédiats, il en vit quelques uns reculer mais d’autres se préparer à un assaut plus sérieux. D’accord, et bien tant pis pour la diplomatie, messieurs ! Il dévia les autres tirs plutôt facilement, les renvoyant dans les murs plutôt que dans ses adversaires, craignant plutôt qu’ils attirent dans le coin une flopée de gardes impériaux. Il lui fallut bientôt abandonner complètement ses tentatives de leur faire combattre qu’il ne leur voulait aucun mal, se contentant de se protéger et de protéger Soontir, reculant vers la porte. Comme beaucoup ne voulaient décidément pas se calmer, Nuru se résigna à utiliser des méthodes plus frappantes, pour dégager le chemin, grimaçant un peu entendant, chez un de ceux qu’il avait projeté contre le mur avec la Force, un os craquer. Désolé ! Il fit plus attention avec les autres dans le passage mais ça ne devait pas être très concluant, pour certains. Ressortir de là ne fut pas dur, par contre, un autre problème les attendaient à l’extérieur. Le combat avait bel et bien ameuté le quartier, et déjà, les gens dans la rue tiquaient en voyant le sabre laser.

– Partez de votre côté, lança-t-il à Soontir. Ils ne vous suivront pas, je peux les attirer plus loin.

______
Les dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis suicidaire et je le vis bien
avatar
Messages : 135
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Pas le bon endroit   Hier à 17:02

Il savait bien que ça allait tourner au vinaigre, dès qu’il avait vu le petit sur cette planète. Il lui avait bien dit que ce n’était pas une bonne idée ! Les Corelliens n’étaient pas prêts, pas le moins du monde, à écouter des arguments rationnels ! Même lorsqu’ils étaient plus détendus, il pouvait être bien dur de négocier, alors dans une période pareille… Il pinça un peu les lèvres lorsque Nuru lui murmura qu’il ferait mieux de s’écarter, pour ne pas passer sur un traître, avant de pousser lui-même puis marcher vers le groupe venant vers eux. Soontir gardait son arme le long du corps, pour le moment, puis se résigna bien vite à se mettre dans une posture plus propice au combat en sentant à quel point la situation allait très vite dégénérer. Tant pis s’il passait effectivement pour un traître, sur son propre monde, ça ne l’empêchera pas de continuer à combattre avec la résistance par la suite. Tout le monde n’était pas anti-Jedi, chez les Rebelles.

Comme il s’y était attendu, la tentative de diplomatie de Nuru tourna court en moins de cinq minutes, chrono en main. Le pilote ne fit qu’à peine attention à la lame verte qu’il fit surgir pour dévier les tirs, visant lui-même un confrère avec un tir paralysant en le voyant prêt à passer à l’attaque, un geste qui attisa encore plus la colère des Rebelles présents. Quoi, ils avaient quand même l’habitude que ça se termine comme ça, dans le coin ! Et s’ils avaient écouté, on en serait pas là ! Soontir savait déjà que certains ici se méfiaient encore de lui car il était un déserteur récent et ce qu’il fichait aujourd’hui n’allait pas sans doute pas vraiment aider à faire remonter son taux de sympathie. Il recula, tira, se baissa pour esquiver des tirs, aussi beaucoup aidé par Nuru qui en était arrivé à des méthodes plus agressives et sans doute apprise durant la Guerre des Clones. Allez, c’était le moment de battre en retraite ! Soontir esquiva de justesse un violent coup et frappa l’homme à la nuque, avant de se retrouver de nouveau dehors avec le gamin. L’agitation avait gagné toute la rue.

– Partez de votre côté. Ils ne vous suivront pas, je peux les attirer plus loin.

– Pas si sûr…

La colère gagnait la rue, la vue du sabre laser à lui seul enflammait les cœurs du Corellien, de tous ceux passant à proximité, et l’alerte se propageait déjà. Soontir laissa tomber toute idée de négociation, diplomatie ou toutes ces conneries pour se concentrer sur l’essentiel, à savoir quitter cette planète au plus vite. Il poussa Nuru dans une ruelle adjacente en lui disant de courir, évitant de s’enfoncer encore plus dans les bas-fonds où ils seraient coincés. Ils devaient au contraire rejoindre le petit spatioport et… Soontir poussa un juron sonore en se plaquant dans un recoin juste à temps, secouant la tête en voyant la traînée noire et fumante à l’endroit où était encore sa tête il y a moins d’une minute. La seconde suivante, un autre bruit vint s’ajouter à la fête et il grimaça en voyant un chasseur impérial les survoler. Suivi de prêt par une petite navette de transports de troupe. Ce qui ‘empêcha pas leurs poursuivants de poursuivre la bataille engagée.

La voie était bloquée, d’un côté comme de l’autre, et si l’Empire venait se mêler de la partie, la situation allait vite devenir intenable, les Corelliens n’auront aucune hésitation à soutenir les stormtroopers dans un combat contre un Jedi. Même s’il n’était pas question de tirer sur ses compatriotes autre qu’en mode paralysant, contre l’Empire, il n’avait plus les mêmes scrupules. S’ils réussissaient à rejoindre le spatioport, Soontir pouvait les faire sortir de là en vitesse.

____
Dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Pas le bon endroit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas le bon endroit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» je connais un endroit sous les fourrés enfoui...
» Un endroit pour réfléchir... Pas seule. | Pv Tempête Argentée | Libre pour les gens qui s'ennuient XD |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Corellia :: Coronet City-
Sauter vers: