Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Marché noir sur Almania

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître Origan
avatar
Messages : 461
Comptes : Aucun
Espèce : Humain
Âge rp : 43 ans
Apprenti / Padawan : Nuru Kungurama
Infos fermées
MessageSujet: Marché noir sur Almania   Jeu 11 Oct - 17:18

A présent, Nuru aussi devait être parvenu à destination, pour Chandrila. Obi-Wan lui fit parvenir un message pour savoir si tout se passait bien, pour lui aussi, il le recontactera de vive voix un peu plus tard. Il envoya aussi un énième message à Luke, commençant maintenant sérieusement à s’inquiéter. Il ne l’avait plus revu depuis longtemps, plus depuis la fin de la pandémie, et le jeune homme avait autant esquivé la réunion que les autres fois où ils auraient pu se croiser, répondant de temps à autre aux appels. Mais depuis quelques jours, plus de nouvelles du tout, silence radio et personne ne savait où il se trouvait. Appuyé contre un mur, assez inquiet, il finit par contacter directement Dodonna, pour voir si lui pourrait en savoir plus. Le vieil homme lui dit d’attendre un moment, le temps qu’il voit ça. Durant ce temps, Obi-Wan s’assit sur le petit muret à côté, se repassant mentalement les raisons possibles à cette disparition soudaine. Il n’avait quand même pas été capturé ou pire ? Dodonna finit par revenir vers lui et lui dire qu’il allait voir ça avec d’autres, pour le moment, il n’avait pas plus d’informations. D’accord, merci.

Se levant, il rentra ensuite par une porte en fer, jusqu’à un sous-sol peu profond. Il n’était encore jamais venu là en personne mais de nombreux rebelles et insurgés de tous bords venaient pour y trouver des passeurs, des armes volées ou du marché noire, des pièces de vaisseaux ou chasseurs, des médicaments, parfois même des vaisseaux tous entiers, « empruntés » à leur légitime propriétaire et qui allaient recevoir de menus changements pour servir contre l’Empire. Obi-Wan n’était pas ici spécifiquement pour trouver des pièces mais pour rencontrer certains insurgés, qui ne faisaient pas partie officiellement de l’Alliance Rebelle, mais qui étaient efficaces dans leur lutte contre l’Empire. Ici, sur la planète Almania, le gouvernement était un soutien financier important de l’Alliance Rebelle et ses habitants restaient majoritairement hostiles à l’Empire. Un de ces mondes de l’Espace Sauvage frappé de plein fouet par la pandémie, où la population avait fortement diminué et où la colère était toujours très importante. Obi-Wan s’arrêta au « stand » de Karim Jones, assis sur un petit tabouret et occupé à travailler sur une pièce d’hyperdrive.

– Salut le Jedi. Tu cherches des pièces ?

– Pas cette fois. J’essaye de régler un problème.

Il s’appuya contre le bord du stand et commença à résumer, à voix basse, le problème de Corellia à son ami. Ce qui s’était produit, comment l’Empire avait arrangé à sa manière les événements pour décrédibiliser l’Ordre et les utilisateurs de la Force, et donc les couper des rebelles, à l’heure où ils avaient plus que jamais besoin, au contraire, d’être unis, de se serrer les coudes. Tout en parlant, il restait en alerte, prêt à répondre si Dodonna le recontactait. Cette histoire l’inquiétait tout de même, il ne comprenait pas ni pourquoi Luke les avait évité de plus en plus, ni cette disparition soudaine. Plus il avait grandi et plus il était devenu compliqué de capter ce qui se tramait dans la tête de ce gosse. Karim l’écouta un long moment sans lâcher un mot et en continuant à travailler sur sa pièce, lèvres un peu pincées. Il finit par marmonner qu’il n’avait que vaguement suivi cette affaire-là, après tout, Corellia était bien loin, comme les Mondes du Noyau d’une façon générale. Ils étaient bien loin dans l’Espace Sauvage, l’Empire n’était jamais venu dans les parages et devait même complètement ignorer le secteur.

Il avait connu Karim assez jeune, alors que tous deux dépassaient à peine la barre des seize ans et avaient encore rêves et projets plein la tête. Après la Guerre des Clones, le mécanicien avait émigré dans l’Espace Sauvage pour échapper à l’Empire et surtout mener une résistance, à son échelle, en volant, détournant puis revendant des pièces sur le marché noir. Il s‘était fait une spécialité de tous les modèles de TIE, en service ou à l’état de projets, il en fabriquait même des copies qui pouvaient servir dans des missions d’infiltration. Ils discutaient encore de Corellia quand une nouvelle « cliente » approcha du stand. Obi-Wan s’écarta un peu pour lui laisser place, les bras croisés, puis la salua d’un signe de tête.

– C’est curieux, vous avez un regard… familier. Je vous ai déjà croisée quelque part ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Marché noir sur Almania   Ven 12 Oct - 19:27

Nightswan était maintenant à l'hôpital, en train de se reposer de son opération. Elle s'était bien passée mais il allait devoir éviter d'utiliser sa jambe pendant un moment, sans parler de réapprendre à l'utiliser derrière. J'avais déjà vu ce genre de chose : les blessures sont parfois graves quand on est pilote, et souvent plus mortelles encore. Du coup, je n'avais pas grand chose à faire de mon côté. Je m'entraînais, bien sur, avec l'aide d'un gouvernement, que je ne citerais pas, qui soutien mon employeur, avec en retour quelques conseils de ma part pour améliorer leurs simulations et méthodes d'enseignement.

Et j'avais toujours mon Prédator à assembler. Cela avançait tranquillement. J'avais le matériel nécessaire pour faire une des ailes mais il me manquait certaines pièces difficiles à trouver. Heureusement, un négociant eu la gentillesse de me parler d'un "ami" qui pouvait m'aider sur un monde appelé Almania. J'en discutais avec Nevil qui me laissa y aller, : le temps de faire l'aller et le retour prendra une semaine. Je me suis débrouillée pour me faire embaucher sur un transport qui fait aussi la navette entre les deux planètes.

Je tiens juste à signaler que j'ai fait un sacré cauchemar, juste avant d'arriver sur Almania. J'ai rêvé que, après la défaite de Krayth, Marasiah décidait que l'empire allait intégrer la république et que mon monde natal... avait fait de moi sa Sénatrice ! Moi, jetée dans le fossé de la politique galactique, quelle vision d'horreur ! M'en remettre a demandé un peu de temps, heureusement, comme cela a écourté ma nuit, j'étais bien réveillé pour poser le pesant cargo.

Je profitais que l'on déchargeait la cargaison pour aller à la boutique que l'on m'a indiqué, laquelle n'accueillait qu'un seul client, un type barbu qui me disait vaguement quelque chose.


– C’est curieux, vous avez un regard… familier. Je vous ai déjà croisée quelque part ?

"J'en doute, soit je ressemble à une de vos connaissances, soit vous devriez revoir vos techniques de séduction."

Oui, à moins qu'il ne vienne du futur, je doutais que nous nous soyons déjà croisés. Toutefois, je répondis sur un ton courtois, voir amusé car on ne m'avait aps fait ce coup là depuis bien longtemps. Un instant, je me suis demandé s'il connaissait Mélanie mais.. ce serait un peu gros, non ? Je demandais au responsable de la boutique ce qu'il pouvait proposer comme générateur de bouclier. il m'indiqua l'endroit où il les stockait et j'allais y jeter un oeil, posant mon sac à terre en prenant les modèles qu'il avait pour les examiner d'un oeil expert. En effet, tous les modèles ne seront pas adaptés, soit qu'ils sont trop gros, trop gourmand en énergie ou pas assez efficace ou fiable. Ce n'est pas comme si j'étais en train d'améliorer un vieux cargo.

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 461
Comptes : Aucun
Espèce : Humain
Âge rp : 43 ans
Apprenti / Padawan : Nuru Kungurama
Infos fermées
MessageSujet: Re: Marché noir sur Almania   Sam 20 Oct - 12:32

– J'en doute, soit je ressemble à une de vos connaissances, soit vous devriez revoir vos techniques de séduction.

Si le Jedi avait eu le coeur plus léger, il aurait pu en rire. Des « techniques de séduction », il en avait d’abord usé involontairement, mais tout ça remontait à bien loin. Aujourd’hui, même s’il revoyait une certaine femme, il doutait de pouvoir à nouveau aimer, comme si de rien n’était, pas après toutes ces années, la vie qu’il avait menée, les décisions qu’il avait prise. Ceci étant, il était à peu près certain d’avoir déjà croisé cette femme quelque part, à la volée sans doute, elle ou quelqu’un lui ressemblant. Ce genre d’impressions arrivait très souvent, un air familier ou de déjà-vu, qui ne vous quittait plus durant un long moment. Il lui lança un long regard alors qu’elle demandait à Karim s’il vendait des générateurs de boucliers, puis s’éloignait un peu pour les examiner. Bah, ça lui reviendra peut-être plus tard, ou peut-être pas. Il était probable qu’il ait dû voir une personne lui ressemblant, au sein de la Rébellion, ou bien peut-être à la station, au cours de ces derniers mois. Appuyé contre le rebord du stand, il délaissé cette question pour le moment, reprenant à voix basse sa conversation avec Karim quand il revint, laissant sa cliente examiner les pièces à sa guise.

Quelques minutes plus tard à peine, Dodonna le recontacta enfin. Obi-Wan s’excusa d’un mot auprès de son ami puis s’écarta un peu, demandant ce qui était arrivé. Le Rebelle commença par lui raconter que les leurs avaient essuyé une attaque, sur Bespin, où Luke avait aussi participé. L’Empire les avait coincé, très peu s’en étaient sortis. C’est lorsqu’il lui annonça, d’un ton plus doux et lent, que le jeune homme faisait parti lui aussi des victimes qu’Obi-Wan marqua un fort temps d’arrêt, un mélange d’incrédulité et de peine lui venant au visage. Ce n’était pas… Qui avait confirmé ça ?! Il souffla au vieil homme d’arrêter, de reprendre, ce n’était quand même pas possible, il ne… Ceux et celles qui avaient pu s’échapper étaient clairs, Vader et ses forces s’étaient trouvés là-bas, ils avaient été piégés, et la princesse Leia avait confirmé la mort du jeune Jedi les accompagnant. Lorsque la communication fut coupée, Obi-Wan resta un long moment immobile et silencieux, avant de retourner d’un pas lent vers Karim. Luke, mort… Il peinait à y croire. L’Empire aurait été bien trop heureux d’annoncer avoir liquidé un autre ennemi recherché.

– Mmmh, ça ne va pas ?

– Si, si, très bien.

Leia était une leader de la Rébellion, en plus d’être la sœur jumelle de Luke, jamais elle n’aurait confirmé la mort de son propre frère pour une mauvaise blague. Elle avait sans doute cru, seulement, à sa mort… Il s’assit sur un petit tabouret, pensif.

– Je n’ai pas l’impression que la coopération entre les différents groupes rebelles ou de sensitifs s’améliore vraiment, marmonna-t-il. Si tous les groupes ne se décident pas à plus s’entraider, l’Empire pourra facilement les écraser un par un, sans se fatiguer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Marché noir sur Almania   Dim 21 Oct - 16:17

Bon et bien... c'était un coup dans l'eau. Aucun des produits qu'il proposait n'était adapté pour un chasseur. Soit qu'il était trop gros, soit manquant de puissance ou bien trop ancien. Je jetais un oeil sur le reste de ce qui était proposé, histoire de ne pas être venue pour rien. Je fus surprise mais très intéressée, de découvrir un générateur d'hyperdrive pour Tie. Sincèrement, j'ignorais qu'il y avait des modèles de ce type en ayant. A ma connaissance, il n'y avait que le Prédator et le Defender, et la griffe chiss mais celle-ci ne pouvait avoir déjà été conçue, qui en avait eu.. Ce dernier modèle avait-il été mis en service ? J'avais cru qu'il y avait eu peu de modèle de construit. C'était peut-être un produit volé en usine ? En tout cas, c'était un coup de chance ! Mais avais-je de quoi me le payer, là était la question.

Je revins dans la boutique, surprenant la fin de la conversation entre le patron et le barbu.


".tous les groupes ne se décident pas à plus s’entraider, l’Empire pourra facilement les écraser un par un, sans se fatiguer."

La mémoire me revint : j'avais vu ce type sur un des avis de recherche de l'Empire. C'était un jedi dont le nom ressemblait un peu à jeu diffusé sur l'holonet.. Keno... Kenobic ? Kenovi ? Je ne sais plus. Je devrais peut-être m'y intéresser un peu plus ? Je m'approchais de donc, posant l'objet découvert doucement, comme un oeuf trèèèès précieux. C'était, après tout, l'une des deux pièces parmi les plus dures que je pensais avoir, avec un générateur de bouclier.

"Il y a donc un soucis entre les vôtres et les rebelles, maître jedi ?"

Je me tournais un peu vers lui, préférant discuter affaire avec le patron en apparté, donc plus tard. Le patron m'avait débloqué un compte pour régler mes dépenses pour la construction de mon Prédator mais je n'allais quand même pas tout dépenser. Et puis mon père m'a toujorus appris que, pour les choses importantes, il faut négocier. Toujours.

"Je ne sais pas ce qui en est la cause mais si vous me l'expliquez, peut-être pourrions nous voir ce que l'on peut y faire."

_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Origan
avatar
Messages : 461
Comptes : Aucun
Espèce : Humain
Âge rp : 43 ans
Apprenti / Padawan : Nuru Kungurama
Infos fermées
MessageSujet: Re: Marché noir sur Almania   Mar 23 Oct - 7:45

Une fois que la politique commençait à se mêler de leurs affaires, ça ne pouvait que partir en va-l’eau. Parmi les leaders Rebelles, nombreux étaient aussi sénateurs, politiciens de tous les niveaux, chefs de clans ou de communautés, ils raisonnaient comme tels et prenaient parfois des décisions bien plus dictées par la politique que par la stratégie militaire. Et ça, c’était un frein considérable une fois qu’on s’efforçait de renforcer les unions entre tous les groupes, d’autant plus après ce qui s’était passé sur Corellia. Obi-Wan avait toujours eu une sainte horreur des politiciens, Palpatine avait d’ailleurs beaucoup contribué à renforcer cette allergie, même avant qu’il ne leur porte à tous un coup de poignard dans le dos. Devoir composer avec le grand jeu des alliances et des crispations plus personnes, d’une communauté à l’autre, c’était épuisant. Soupirant, il se frotta un peu les yeux, alors que la jeune femme de toute à l’heure revenait pour déposer sur le comptoir un générateur d’hyperdrive aussi doucement et précieusement que si elle tenait son premier bébé. Une attitude qui parut plaire à Karim, lui qui hurlait dès qu’on maltraitait un peu ses joujoux.

– Il y a donc un souci entre les vôtres et les rebelles, maître jedi ?

Si ce n’était qu’un seul souci, ça pourrait bien vite se régler. Et ça se saurait si les problèmes venaient toujours seuls, las, la vie avait appris plus d’une fois que ce n’était jamais le cas. Obi-Wan haussa très légèrement les épaules, se souciant aussi peu qu’on le reconnaisse comme étant un Jedi. Sur cette planète, l’Empire ne venait pas, beaucoup étaient des soutiens de la Rébellion, et par ailleurs, il savait se défendre. Enfin, comment espérer se cacher correctement quand vos ennemis s’arrangeaient pour diffuser votre tête au maximum ? Encore qu’il avait de la chance, la jeune Mara allait subir plus de traques, mais son cas était différent, Palpatine comptait toujours se servir d’elle, c’était évident. Restait à savoir si elle le réalisait… Il faillit sourire quand la miss demanda ensuite ce qui était la cause de la méfiance. De quelle planète perdue venait-elle ? La propagande Impériale en avait pourtant fait un maximum, à un tel point que même les mondes qui n’étaient pas sous sa coupe avaient entendu parler de l’affaire.

– Nous savons déjà comment faire évoluer les mentalités, cela prendra juste un peu de temps. Cet Empire est doué en propagande et en manipulation.

Il lui résuma ce qui s’était passé sur Corellia, même si ce n’était pas le vrai point de départ de la méfiance, c’était en grande partie ce qui avait attiré la haine et le rejet. La « petite histoire » avec Vader, avec Anakin plutôt, c’était encore trop chose et ça ne servirait qu’à embrouiller un peu plus cette affaire. Les failles leur jouaient de ces tours… Tout en parlant, il faisait légèrement tourner son comlink entre ses mains, une part de son esprit toujours occupée par les mêmes questions. Il ne pouvait pas croire à la mort de Luke, et dans le même temps, il ne voyait pas pourquoi Leia mentirait en faveur de l’Empire. Tête brûlée comme elle était, sa réaction serait plutôt de sauter dans un vaisseau pour filer aider son frère. A moins que le premier pas qu’elle ait fait vers le Côté Obscur n’ait été poussé plus loin… ? Après tout, voilà des mois entiers qu’elle évitait tous les Jedis comme la peste, jamais elle ne s’était entraînée, ils ignoraient son état mental actuel.

– Mis à part ces quelques complications, les choses avancent plus ou moins bien, sourit-il faiblement. Il en reste certains capables de comprendre que sans coopération, le combat sera trop difficile à mener. Je m’appelle Obi-Wan Kenobi et vous-même ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Prédatrice des chasseurs
avatar
Messages : 164
Comptes : Sagara Soyoku, Julia Démétriès, Meetra Surik, Thrawn
Espèce : Humaine
Âge rp : 26 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Marché noir sur Almania   Sam 3 Nov - 18:59

Je connaissais les difficultés des rebelles, en ayant eu un aperçu dans mon temps. Mon soucis est que j'ignorais quels étaient les rapports entre eux et l'ordre jedi. Ce n'était pas le genre de détail que la propagande impérial met en avant dans ses bulletins d'informations.

– Nous savons déjà comment faire évoluer les mentalités, cela prendra juste un peu de temps. Cet Empire est doué en propagande et en manipulation.

"Ils ont eu le temps d'apprendre, c'est vrai."

Vingt ans, non ? Plus le précédent conflit pendant lequel ils ont pu apprendre les bases, à discréditer l'adversaire de la République pour gagner le soutien des mondes non alignés. Et puis, les sith ont toujours été doué pour ce genre de chose, appuyer là où cela fait mal. J'écoutais donc le récit des événements survenus sur Corellia, un coup sith plus probablement, la découverte de l'identité de vador sur Alderaan par la rébellion, détail que j'ignorais moi aussi. Je l'avoue, cela m'aurait choqué de l'apprendre sur le champs de bataille, de la bouche d'un ennemi qui plus est ! J'admet que j'aurais eu des doutes, moi aussi, qui auraient eu un impact sur la bataille en cours. Découvrir que je pilote aux côtés d'un ancien ennemi en pleine mêlée… un cauchemar !


– Mis à part ces quelques complications, les choses avancent plus ou moins bien. Il en reste certains capables de comprendre que sans coopération, le combat sera trop difficile à mener. Je m’appelle Obi-Wan Kenobi et vous-même ?

"Oui, votre nom est diffusé dans tout l'empire, tel une star de l'holo-cinéma !

Je souris un peu car, ironiquement, une de mes amies chevalier impériale était aussi une ancienne super-star, mais de la chanson elle. Et puis, il valait mieux voir la célébrité de façon amusante que déprimer de voir sa tête sur tous les murs. Le rire n'a jamais tué personne, lui.

"Pour ma part, je m'appelle Amelia. Je suis pilote au service du cygne."

Après tout, il ne devrait pas y avoir de soucis à nommer nightswan ici, dans l'espace sauvage. Il n'était recherché qu'au sein de l'empire non ? Et je doute que le jedi ou la propriétaire de la boutique soient des chasseurs de prime. Non, ce ne serait pas très sérieux de supposer cela..

"Comme il se repose, j'en profite pour faire un peu le tour des boutiques."


_________________
DC de Julia Démétriès / Thrawn / Sagara soyoku / Meetra Surik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Marché noir sur Almania   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marché noir sur Almania
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marché Noir
» [Euro 2016] Je viens de réserver mes billets !
» Famille Eksezkiel, mafia d'Elysion, chefs du marché noir, et partie de la famille royale [disponibles : 5/5 ]
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Découvrons l'espace-
Sauter vers: