Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 Tentative de fuite

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 15
Espèce : Humain
Âge rp : 14 ans
Infos fermées
MessageSujet: Tentative de fuite   Dim 4 Nov - 15:18

Les hommes de main de l’Empire les avaient-ils retrouvé ? Voulaient-ils encore forcer son père à travailler pour eux, rechercher Cade ou bien retrouver les Jedis survivants pour les exterminer ? Et ceux-là collaboraient avec eux et les Siths ?! Et qu’est-ce que c’était que cet endroit, où étaient ses parents ? Son frère et sa sœur ? Il ne pouvait plus être sur Kiffex ! Si ? Il ne pouvait simplement pas croire un seul mot sortant de la bouche de cette femme, même si elle souriait assez gentiment par rapport à la première. Il fit ce qu’il put pour se débattre, leur échapper, puis fut bien contraint de suivre le mouvement, jusqu’à en trouver d’autres. Le type de tête le prit par le bras pour le traîner avec eux, frustrant encore plus Skeeto de ne pas avoir encore appris assez de techniques pour se défendre et ne plus simplement se faire emmener comme un colis.

Après une assez longue marche, alors qu’ils étaient visiblement dans un vaisseau en ruines, on le fit passer par une écoutille, la lumière du soleil l’aveugla un moment avant qu’il ne voit où il se trouvait. C’était bien un vaisseau, immense, à moiti encastré dans la terre et ruiné, sur un monde plutôt chaud et complètement désolé. Sur le coup, il en resta un instant choqué, reprenant ses esprits quand le type l’entraîna vers une autre navette, posée plus loin. Celui de derrière lui demanda, en Basic, son nom, au minimum, sans que Skeeto ne daigne ouvrir la bouche pour leur répondre, ça ne les regardait pas. Jetant un rapide regard autour de lui, le coeur battant à vive allure, il ne parvenait pas du tout à reconnaître la planète où il se trouvait. Il du monter dans la navette, par force, se calmant quand même pour donner l’impression qu’il coopérait un peu plus. Et à la première occasion…

Cette occasion lui fut offerte un peu plus tard. Le type le tint par le poignet en quittant la navette, ils étaient arrivés dans un autre vaisseau, bien plus grand et imposant, dans un style qu’il n’avait encore jamais vu. Il attendit que le groupe se disperse un peu, se préparant, puis frappa un grand coup dans les genoux de celui qui le tenait, tirant un grand coup sec pour se dégager, puis se sauver aussitôt en courant dans les coursives du vaisseau, prenant les direction au hasard. A gauche, à droite, à gauche de nouveau, tout droit, se faufiler dans les petits passages, puis reprendre un virage à 90 degrés en s’efforçant d’aller le plus loin possible de tous ces hommes. Skeeto finit par stopper dans un minuscule recoin, un peu essoufflé, écoutant autour pour vérifier que personne ne l’avait suivi jusqu’ici.

"Merde…" murmura-t-il tout bas. "C’est pas vrai…"

Il trouvait ça même plus simple de se retrouver pris au beau milieu d’une bataille rangée, aux côtés de sa famille, que de se retrouver dans un vaisseau de cette taille dont il ne connaissait rien et d’où il devait s’échapper. Très bien, reste calme, réfléchis. Il devait forcément y avoir au moins une navette moins surveillée que les autres et qu’il pourrait piloter. Allez… Avec prudence, il sortit le nez de sa cachette, toujours aucune âme qui vive à l’horizon. C’était parti…

____________
http://coeur-et-force.forumactif.com/t309p475-les-lancers-de-des#12188

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 734
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Lun 5 Nov - 13:41

PNJ Risk’elv’isand

Toute cette affaire était menée bizarrement, aux yeux du capitaine, il y avait bien trop de risques que ça ne passe pas du tout comme prévu, que ça tourne au drame. Ils avaient deux de leurs Aristocras, là-dedans, comment leur porter rapidement secours si ça dégénérait ? Il n’avait confiance ni en les Humains qui étaient avec eux, ni avec ceux venus de ces failles bizarres, ni avec l’ancien commandant exilé depuis des années. Avec soupir, il se hissa hors de l’écoutille, se poussant après pour que ses hommes fassent aussi passe le gamin, puis le reprit par le bras pour l’emmener avec eux. Ça aussi, ce n’était pas mal, devoir jouer les gardiens d’un gamin arrivé d’on ne sait où et le garder sur le vaisseau ! Un gamin qui ne mouftait mot, occupé à se débattre et essayer de les ralentir, ne répondant même pas quand Helme lui demanda gentiment son nom, en faisant l’effort de parler en Basic. Pas coopératif pour un crédit, effectivement, ils ne comptaient pourtant pas lui faire du mal. Kelvi n’aimait guère les Humains, ou plutôt il n’avait aucune confiance en eux, sans les apprécier ou détester, mais ce n’était pas pour ça qu’il irait frapper un môme.

A moins, après être monté de force dans la navette, il se calma un petit peu, au point que le capitaine put le lâcher un peu le temps du court trajet. Tant mieux, s’il comprenait que ça ne servait à rien, ça allait leur faciliter la vie ! Surtout s’ils devaient le garder en attendant le retour des deux équipes puis la suite des opérations, avec l’évacuation des colons, et, peut-être, la destruction définitive de ce vaisseau de malheur. Il profita du trajet pour prévenir l’amirale de la situation, elle devait savoir qu’ils amenaient un passager de plus imprévu, sur demande de Sev’eere’nuruodo. Ah là là, leur cheffe de Famille était un peu… particulière, parfois. Il ne saurait pas vraiment comment la définir, il lui arrivait souvent de faire des choix en contre-pied de ses confrères et surtout, surtout, surtout, un point qui agaçait par-dessus tout les personnes chargées de sa sécurité, elle avait la manie de partir parfois seule et sans protection valable, sans escorte ni rien. Le capitaine la fermait là-dessus, car ce n’était pas à lui de râler sur le sujet, mais il n’en pensait pas moins. Ils pourraient même ne pas être au courant avant des jours et des jours, s’il lui arrivait quelque chose alors qu’elle était seule au loin !

Enfin bref. En arrivant dans le hangar, il reprit le petit par le poignet et le traîna avec lui, vers la partie du destroyer abritant les cabines, dont celles des passagers rapides ou invités. Le reste de son équipe repartit, chacun un à un, vers leurs propres tâches à mener. Il les rejoindra plus tard, juste le temps de mettre le petit dans une des cabines, lui répéter de se tenir tranquille, puis retour au travail. Il y arrivait bientôt quand le gamin lui fourra tout à coup un brusque coup de pied dans les genoux puis se dégagea d’un geste, avant de partir en courant. Pris par surprise, le capitaine le manqua en voulant le rattraper puis poussa un juron, courant derrière pour le rattraper. Il fila dans le couloir juste après, manquant de buter sur une autre personne, puis se retrouva assez vite perdu. Où était passé le gosse ?! Un ou deux l’avaient vu passer mais les autres se demandaient surtout ce qui lui prenait à courir comme ça. En s’arrêtant plus lentement au milieu d’un long couloir, il jura encore. Ce n’était quand même pas vrai ! Un de ses collègues de toute à l’heure passa au même instant, tranquillement, une petite caisse dans les bras.

– Qu’est-ce qui se passe ?

– J’ai… Hum… J’ai perdu le gamin. Il s’est sauvé.

Son confrère émit une drôle d’expression, comme s’il se retenait d’éclater de rire, puis lui dit que ce n’était pas bien grave, ils allaient le chercher et l’enfermer dans une cabine pour avoir la paix. Il ne pouvait pas être bien loin, de toute façon ! Il fallait le retrouver au plus vite, ils ne pouvaient quand même pas avouer qu’ils se laissaient mener en bateau par un enfant humain de cet âge… De toute façon, il était coincé, impossible pour lui de piloter une de leurs navettes, il ne pouvait pas quitter le vaisseau. Même dans une capsule de sauvetage, il ne ferait que ré-atterrir sur la planète du crash où il suffira de le cueillir. C’est bon, tout va bien, ils allaient lui remettre la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 15
Espèce : Humain
Âge rp : 14 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Mar 6 Nov - 13:38

Ce vaisseau était immense et il avait couru en tous sens, toute à l’heure, pour perdre son poursuivant. Et il s’était lui-même perdu. Comment revenir aux hangars sans se faire prendre puis partir ? Et ensuite ? Où aller ? Il ne savait même pas dans quel secteur des Régions Inconnues il se trouvait ! En partant au hasard, il tomberait au mieux sur un monde habitable ou chez les Yuuzhan Vong, au pire sur un monde occupé par des contrebandiers ou des criminels. Debout et collé contre le mur, dans un coin d’ombre, il n’osait qu’à peine respirer, immobile, se doutant que le type de toute à l’heure devait être à sa recherche mais ignorant quels moyens il avait pu déployer. Chercher lui-même, envoyer des petits droïdes, activer des caméras ou détecteurs… La seule chose certaine, c’est que plus il restait longtemps sans bouger, plus il avait des chances d’être retrouvé et capturé. Mais par où aller ?

Il se lança dans le petite coursive avec précaution, se penchant parfois pour passer sous les tuyaux ou dans les conduits les plus étroits. En allant au hasard un peu partout, il était arrivé à proximité des salles des machines et des ateliers, moins de monde pour plus de sécurité mais aussi bien plus éloigné des sorties potentielles. Skeeto se lança ainsi dans une errance paisible, l’esprit envahi de questions, ne comprenant pas comment il avait bien pu en arriver là. Se retrouver coincé dans les Régions Inconnues sur un vaisseau Chiss, c’était tellement improbable ! Et où était sa famille ? Après avoir gagné quelques niveaux, il dû encre stopper et s‘accroupir à l’abri, le coeur battant, le temps que plusieurs personnes passent. Il avait beau avoir affirmé à Cade qu’eux aussi pouvaient aussi combattre contre les Siths et leur Empire, il n’avait pas imaginé le faire si tôt et surtout, le faire seul. Un « détail » qui changeait absolument tout.

Cade avait d’ailleurs sans doute raison quand il disait que ce n’était pas à son âge et pas encore bien entraîné qu’on pouvait espérer faire quoi que ce soit. Mais tant pis, il devait bien se débrouiller quand même et ne comptait pas se laisser faire sans réagir. Une fois les personnes passées, il reprit son chemin, courant lorsqu’il le pouvait, sans savoir s’il se rapprochait ou s’éloignait de son but. Tourner en rond, encore et encore… Il trouva par hasard un endroit pour boire un peu d’eau en vitesse avant de se sauver à nouveau. Mais le temps passait et il était de plus en plus perdu. Au bout de trois heures entières à courir, se cacher, attendre, repartir, chercher, il finit par se laisser tomber assis par terre dans un recoin sombre, un peu abattu. Il s’était complètement perdu. Et si jamais ce vaisseau repartait pour il ne savait où alors qu’il était toujours à bord ? Dur d’être encore plus piégé que ça.

Se rendre, c’était hors de question. Trouver une navette dans un des hangars, il n’y arrivait pas, perdu pour de bon, il avait déjà tourné en rond plus de trois heures sans rien dénicher. Contacter les siens, il n’avait aucun moyen de le faire, de toute façon, en étant dans les Régions Inconnues, le message pourrait mettre des heures ou des jours pour arriver à ses destinataires, voire ne pas arriver du tout. Il se releva, s’enfonçant de nouveau plus loin dans des recoins servant pour les machines, et se blottit dans un petit espace. Ici, au moins, personne ne le trouvera… Il devait trouver une nouvelle solution.

_____
Dés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 734
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Mar 6 Nov - 16:43


Amirale Ar'alani

Tout le monde était prêt à réagir au premier signal d’alerte. Pour le moment, les premières remontées terrain étaient prévisibles, sans être alarmantes, ils s’étaient attendus à la présence de multiples pièges à désamorcer, une fois à l’intérieur. D’autre part, un cargo appartenant probablement à des pirates avait été repéré, une équipe l’avait neutralisé et ils attendaient les ordres. Il était plutôt agaçant qu’un groupe de ce genre ait réussi à s’enfoncer ainsi dans leurs frontières, probablement au cours de la pandémie, profitant du chaos et d’une surveillance qui avait été plus lâche dans certains secteurs, au plus fort de la maladie. Un point réglé, bien entendu, ils ne leur restaient plus qu’à s’occuper du cas de ceux ayant réussi à passer. Si ces pirates partaient sans faire d’histoires, aucun mal ne leur sera fait.

A présent, il fallait patienter et rester en état d’alerte. Certains croyaient que la vie d’un militaire était faite d’action permanente, dans la réalité des faits, il y avait de longues périodes d’attente et de routine. Un point que l’amirale avait découverte très jeune, dès son entrée au service de la Flotte de Défense Chiss. L’équipage lui aussi se tenait alerte, comme à l’ordinaire, la discipline qui régnait ici était imposée d’une main de fer, même si tous n’approuvaient pas cette mission. Il fallait cependant l’achever, une bonne fois pour toute, trop de fois des patrouilles étaient rentrées bredouilles, incapables de trouver la moindre trace de ce fichu vaisseau. Avoir enfin une opportunité de conclure cette histoire était plus que bienvenue. L’avis de l’amirale serait, par la suite, de détruire ce qui restait de cette épave, pour véritablement apposer un point final à cette histoire.

Lors du prochain tour des rapports, elle sourcilla en entendant de la part de son second que le capitaine Risk’elv’isand n’était pas à son poste. Elle le fit aussitôt contacter, remontant rapidement la passerelle de commandement pour rejoindre son second. Lorsque le capitaine lui répondit, il expliqua d’un ton gêné que lui et son confrère étaient occupés à rechercher le gamin humain qu’ils avaient monté ici trois heures plus tôt. Ar’alani en resta interdite un moment. Ils étaient parvenus à se faire semer par un enfant sur un vaisseau sur lequel ils travaillaient pourtant depuis des années entières ? Et ils ne prenaient bien sûr la peine de l’en avertir que maintenant ? Alors qu’un petit garçon se baladait déjà depuis des heures comme ça ?

"Bouclez les hangars des navettes pour le moment. Il y a une navette lambda, il peut être capable de la piloter, évitons d’avoir à lui courir après je ne sais où ensuite. Quant à vous, capitaine, vous allez cesser immédiatement de vous amuser et déployer de vrais moyens pour retrouver cet enfant."

Ils firent fermer les accès, puis placer une surveillance autour de la seule navette que le petit pourrait être capable de piloter. Il s’écoula peut-être une vingtaine de minutes avant qu’on ne l’avertisse que c’était fait, le petit avait été déniché dans un des niveaux inférieurs du vaisseau. Enfin, ça aurait pu être réglé bien plus vite mais passons. L’amirale confia le soin de la surveillance à son second puis quitta le bloc de commandement, pour se rendre dans la petite salle où ils avaient amené l’enfant. Ce gamin était quand même assez doué, pour se cacher aussi longtemps sur un terrain inconnu. Elle voudrait savoir d’où il sortait, son nom, et pourquoi diable il les fuyait. Sans avoir une apparence de monstres, ils n’étaient sans doute pas agréable, mais ce n’était pas une raison. Quasiment inconnus de la galaxie, elle ne voyait guère de raison à cette fuite.

L’enfant était assis sur une chaise dans le bureau, lorsqu’elle entra, avec deux autres de ses soldats, qui l’avaient retrouvé. L’un d’eux tenait le petit par l’épaule, sans doute pour l’empêcher de trop remuer. Il était bien jeune, en effet, quinze ans au maximum, peut-être. Sa tenue n’évoquait rien de particulier, quant à ses origines, ils savaient juste qu’il était comme apparu au milieu de nulle part dans le vaisseau en ruines, on ne pensait pas qu’il fasse parti des colons.

"Il y avait bien peu de chances que tu puisses fuir où que ce soit, petit," dit-elle d’un ton tranquille en Basic, tout en l’observant, posément, les mains dans le dos. "Qui es-tu et d’où viens-tu, exactement ? On ne te veut pas de mal, tu peux cesser de te débattre."

________
Les dés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 15
Espèce : Humain
Âge rp : 14 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Mar 6 Nov - 21:12

Il fallait absolument qu’il trouve un moyen, n’importe lequel, de quitter ce vaisseau, c’était la seule solution possible. Skeeto soupira longuement, en se frottant les yeux, avant de se relever. Pour le moment, il était encore seul et tranquille, son poursuivant avait peut-être décidé d’abandonner la partie, qui sait ? Après tout, qu’est-ce qu’il pouvait bien avoir à faire d’un simple enfant perdu, il avait sûrement autre chose à se soucier. Cet espoir était bien maigre mais bon… En reprenant son chemin, il hésita, peu sûr de mieux retrouver son chemin que toute à l’heure. Il marchait depuis peut-être cinq petites minutes seulement, passant dans une sorte d’atelier, quand un Chiss surgit soudain juste à trois mètres de là, par une porte latérale, et lui lança de rester là. Skeeto fit demi-tour aussitôt et se cogna littéralement contre un autre, arrivé juste derrière, qui le saisit par le bras.

Le jeune garçon se débattit brusquement, même lorsque l’autre vint aider son collègue, poussant un bref juron lorsqu’ils le tirèrent avec eux. C’était pas vrai ! Comment l’avaient-ils retrouvé si vite, alors qu’ils n’avaient pas pu pendant des heures ?! Ils l’emmenèrent dans un petit bureau, le poussant dans une chaise en disant qu’il fallait se calmer, maintenant. Skeeto voulut se relever, le gars le fit rasseoir puis le tint par l’épaule, avec un soupir las. Peu de temps ensuite, une femme avec un uniforme blanc entra dans la pièce, une amirale peut-être, il ne pourrait pas définir quel âge elle avait. Il baissa le regard lorsqu’elle planta le sien, rouge sang, sur lui, intimidé tout à coup. Il n’aimait pas ce regard, mais vraiment pas. Ne pas regarder en face n’était peut-être pas très courageux mais c’était plus prudent.

"Il y avait bien peu de chances que tu puisses fuir où que ce soit, petit. Qui es-tu et d’où viens-tu, exactement ? On ne te veut pas de mal, tu peux cesser de te débattre."

On lui avait déjà dit ça, il avait juste du mal à se convaincre que ça puisse être vrai. S’il lui disait une partie et qu’il taisait le reste, il pouvait espérer qu’elle l’oublie ensuite et qu’on le laisse tranquille. Tout ce qui comptait, c’était de fuir d’ici, apparaître le plus inoffensif possible pour qu’ils le laissent sur une planète quelconque en cours de route, d’où il pourra ensuite repartir, retrouver Kiffex. Relevant enfin la tête, il tria rapidement ce qu’il pouvait dire ou non, détournant presque aussitôt le regard quand même. Dire d’où il venait, non… En plus, il n’avait même aucune idée de comment il avait bien pu atterrir dans ce vaisseau démoli. Il ignorait où ils étaient, en orbite de quelle planète, pourquoi dans un vaisseau dans cet état, ce qui se passait, tout. Il ne saurait même pas dire d’où il venait exactement, où il était né. Et parler de Kiffex mettrait en danger sa famille.

"Je m’appelle Micah," dit-il finalement en donnant le prénom de son petit frère d’adoption.

Il n’était pas question qu’il leur vende où se cachait sa famille, quant à son père et Cade, il ignorait où ils étaient partis exactement, ils n’avaient pas dit avant leur voyage où se situait le Temple Jedi. Au moins, impossible de divulguer une info aussi sensible, c’était déjà ça de gagné. Mais pour le reste… Il ravala sa salive avec une certaine difficulté, de moins en moins à l’aise, jetant un très rapide regard en biais au type qui le tenait toujours.

"Je ne pensais pas me cogner sur un de vos… Enfin, là, en bas. Mais bon, chacun ses affaires, il vaut mieux que vous me laissiez repartir, je n’ai rien à faire ici."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 734
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Mer 7 Nov - 12:48


PNJ Ar'alani

Il était bien qu’un enfant soit combatif, surtout à cet âge, ça lui permettra de mieux tenir pour la vie qu’il attendait. En revanche, elle ne comprenait guère ce malaise dans lequel il baignait visiblement, comme s’il était assis sur une mine sur le point d’exploser. Il ne la regardait même pas en face… L’amirale haussa légèrement les sourcils, se demandant en quoi elle pouvait bien être si effrayante que ça. Le silence s’installa, trente secondes, puis une minute entière, le gamin ne daignait toujours pas lâcher le moindre mot, en proie visiblement à une série de pensées bien peu joyeuses et stressantes. Elle aurait pu comprendre s’il était un prisonnier capturé après avoir commis bien du mal dans l’Ascendance, cependant, ici, il n’était qu’un enfant qu’on leur avait « confié » et dont on voulait savoir d’où il sortait.

Il concéda enfin donner son prénom, du moins s’il s’agissait bien du sien, et sans donner son nom de famille, bien sûr. Mon cher petit, ceux qui hésitaient autant avant de dire comment ils se nommaient et qui évitaient de donner une identité complète avaient toujours quelque chose à cacher. A son âge, elle ne songeait pourtant pas qu’il puisse être un contrebandier, un chasseur de primes, un criminel, un voleur ou un assassin recherché. Ce jeune visage ne figurait d’ailleurs sur aucun des avis de recherche actuels dans la galaxie, l’amirale mettait un grand soin à se tenir également informée de tout cela. Un nouvel avis ayant pu venir avant qu’ils ne soient au courant, elle demanda dans leur langue natale à son subordonné, celui qui ne retenait pas l’enfant, de faire une recherche rapide, au cas où.

"Je ne pensais pas me cogner sur un de vos… Enfin, là, en bas. Mais bon, chacun ses affaires, il vaut mieux que vous me laissiez repartir, je n’ai rien à faire ici."

"C’est bien là toute la question, Micah, ta présence ici. Tu as brusquement été détecté alors qu’il n’y avait aucune autre présence encore dans les alentours, et seul. Tu refuses d’avouer vraiment qui tu es, je doute que tu sois même capable de dire toi-même comment tu t’es retrouvé ici. En résumé, mon petit, tu es loin d’être clair et ce n’est qu’une raison de plus de ne pas te laisser immédiatement repartir."

L’amirale identifiait et analysait absolument tout ce qu’elle croisait, et tous ceux qu’elle rencontrait, déterminant ce qui était une menace pour les siens, ce qui pouvait être ignoré, et ce pour qui, ou quoi, il était nécessaire de pousser l’analyse plus loin. Un enfant, à priori, n’était pas une menace, mais celui-ci avait prouvé disposer de certaines ressources, en sus des questions l’entourant encore. La situation actuelle, avec tout ce qui se déroulait de bien étrange dans la galaxie, la poussait d’autant plus à faire bien plus attention que d’ordinaire. Son subordonné lui dit d’un mot qu’il ne trouvait rien, par le nom ou la reconnaissance du visage. Bien, merci.

"Même si tu étais parfaitement honnête, te laisser repartir seul n’est pas réalisable, même si tu n’étais pas dans le territoire de l’Ascendance, on ne peut pas jeter n’importe où une personne dans les Régions Inconnues. A moins de vouloir sa mort rapide."

Elle s’approcha un peu et se pencha légèrement, tendant la main pour soulever la tête du petit par le menton, qu’il ne fuit plus son regard. Simple moyen de mettre la pression et pousser à craquer, il fuyait son regard et elle le mettait mal à l’aise, ça lui était utile pour le pousser à parler. Par ailleurs, un contact physique, même infime, était toujours efficace pour briser la distance de sécurité et prendre un certain ascendant sur son interlocuteur. Des méthodes plus douces, allons-nous dire.

"Comment se fait-il que tu te sois retrouvé évanoui par terre dans ce vaisseau ? Dis-moi donc la vérité, même si tu ne comprends pas comment ça peut être possible toi-même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 15
Espèce : Humain
Âge rp : 14 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Jeu 8 Nov - 20:54

Skeeto essayait, un peu vainement, de se souvenir de la bonne attitude à adopter dans ce genre de situations, sans trouver. Il savait ce qu’il avait à faire si l’Empire débarquait, si le Soleil Noir les attaquait, si on s’en prenait à sa famille, mais pas lorsqu’il était coincé comme ça sur un vaisseau ennemi à se faire interroger. En silence, il garda le regard rivé sur un coin du bureau, n’essayant même plus d’échapper à celui qui le tenait. « Loin d’être clair », hein… Il ne pourrait pas mieux l’être, de toute façon. Pour le moment, le mieux était sans doute de rester parfaitement silencieux, il avait dit ce qu’il fallait, au moins un nom, le reste ne regardait personne d’autre que lui. Il ne put s’empêcher de grimacer un peu lorsque l’amirale ajouta qu’ils ne pouvaient pas le laisser partir, sentant son estomac tomber dans les talons. Comment s’était-il retrouvé dans cette situation… ? Ce matin encore, il rentrait simplement chez lui, rien d’autre !

"Même si tu étais parfaitement honnête, te laisser repartir seul n’est pas réalisable, même si tu n’étais pas dans le territoire de l’Ascendance, on ne peut pas jeter n’importe où une personne dans les Régions Inconnues. A moins de vouloir sa mort rapide."

Et alors, ça les gênerait tant que ça ? Le risque pris, ça ne regardait que lui, jusqu’à preuve du contraire. Il faillit répondre, puis un net mouvement de recul, contre le dossier de sa chaise, quand elle approcha et se pencha. Son cœur rata un battement lorsqu’elle l’obligea à redresser la tête vers elle, en le tenant par le menton, croisant ce regard rouge sang qu’il avait cherché à éviter. Trop proche, beaucoup trop proche.

"Comment se fait-il que tu te sois retrouvé évanoui par terre dans ce vaisseau ? Dis-moi donc la vérité, même si tu ne comprends pas comment ça peut être possible toi-même."

Le jeune garçon bafouilla un bref début de phrase, avant de se taire, essayant de reculer encore un peu contre le dossier de son siège, même si ce n’était plus possible. Il se sentait vraiment oppressé, entre l’autre derrière et l’amirale devant. Finalement, oui, oui, oui, c’était bien mieux d’être à se battre contre des criminels qu’être isolé et coincé face à quelqu’un comme ça. Et il se fichait bien que ce soit ridicule, elle lui fichait la trouille ! On aurait dit une sorte de serpent aux yeux rouges avec un uniforme blanc ! Il essaya de se dégager, détourner le regard, sans succès.

"Je ne sais pas," finit-il par avouer presque malgré lui. "J’étais chez moi, avec ma famille, puis il y a eu un… Je ne sais pas, je crois que j’ai perdu connaissance, je me suis retrouvé dans ce vaisseau, comme ça, sans explication logique. Je ne voulais pas me retrouver ici."

Et si jamais l’autre type, le Moff Chiss qui cherchait aussi Cade, débarquait soudain dans la pièce ? Il pâlit à cette idée, surtout, en réalité, terrifié de ne pas pouvoir résister à un interrogatoire en règle et donner des informations à leurs ennemis, sur cade ou les autres, sur la planète où se cachait sa famille, sur ce qu’il avait voir ou entendre, même sur les Jedis. Et puis, le Moff était aussi le directeur d’il ne savait plus quoi, chez les Chiss, il n’était pas improbable d’imaginer qu’il puisse débarquer ici. Il ne put empêcher une grimace mêlant colère et dégoût, toujours avec de la peur, en pensant à ce type, à lui et bien d’autres, d’ailleurs.

"C’est mon problème, après tout, si je suis seul dans les régions Inconnues. Laissez-moi partir."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 734
Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   Ven 16 Nov - 12:52


PNJ Ar'alani

S’il crachait enfin le morceau, par la suite, l’amirale voulait savoir ce qui pouvait bien tant l’effrayer. Jusqu’à preuve du contraire, ils ne lui avaient rien fait de mal, mis à part le traîner hors du vaisseau en ruines pour le conduire ici. Elle resserra les doigts légèrement pour l’empêcher de se dérober, puis posa son autre main sur le poignet du petit pour le plaquer contre l’accoudoir, qu’il n’essaye pas de se débattre. Ils le tenaient, de toute façon. Il marmonna une phrase incompréhensible, puis avoua ensuite qu’il n’en savait rien. Donc une perte de connaissance inexplicable, alors qu’il se trouvait avec sa famille, puis une « apparition » ici… Ça ressemblait curieusement à ces affaires de faille temporelles, avec les sensitifs. Pour elle, c’était la seule explication logique, bien que « logique » soit un bien grand mot.

Dans tous les cas, s’il venait d’une faille, ça n’expliquait pas pour autant la peur qui le secouait. Les autres sensitifs, de ce qu’elle en avait su, les ignorait tout autant que le reste de la galaxie. Seul le cas de Skywalker différait… il n’était pas effrayé, par contre, il les détestait, un dégoût que manifestait aussi un peu cet enfant, même si c’était moindre. Ils ignoraient tout autant d’où venait cette colère, la peur pour cet enfant, le futur aura visiblement quelques troubles sévères. Ignorant sa demande de le laisser partir, l’amirale se redressa et s’écarta, marchant un peu dans le bureau en réfléchissant. Ce cas dépendait de beaucoup de choses… Il y avait de très fortes chances que les parents de cet enfant ne soient même pas nés, à qui donc le confier, dans ce cas-là ? Silencieuse un moment, elle finit par se retourner vers le petit.

"Pour le moment, tu vas rester un moment avec nous. Et si c’est bien cela qui t’angoisse, non, nous n’avons aucune intention de te livrer à l’Empire ou qui que ce soit."

Tournant le regard vers ses hommes, elle leur dit, dans leur langue maternelle, d’emmener le petit dans une cabine et de garder constamment un œil sur lui, que l’un des deux reste avec lui et le second dehors, au cas où. Qu’il puisse être un sensitif, formé, ne devait pas être négligé, donc s’il tentait à nouveau quoi que ce soit pour s’échapper, elle leur autorisait à utiliser un tir paralysant. S’écartant, avant qu’ils l’emmènent, elle rejoignit de nouveau la passerelle de commandement. Toujours pas de nouvelles de Sev’eere’nuruodo, bien entendu, pourquoi donc Ar’alani avait-elle espéré le plus petit instant qu’elle en donne ? Un peu agacée, elle lui fit envoyer un quatrième appel, puis message. Si elle ne répondait pas vite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Tentative de fuite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative de fuite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Fuite glaciale
» Tentative de vol de sac à main... qui tourne court !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Ascendance Chiss-
Sauter vers: