Partagez | 
 

 Même planète, autre temps

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Même planète, autre temps   Lun 24 Déc - 15:39


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
De la navette qui entrait peu à peu dans l’atmosphère de la ville-planète, Ekath put avoir un certain aperçu de l’immensité de cet endroit. Elle qui n’avait jamais mis les pieds sur Coruscant excepté lors de missions d’infiltrations en compagnie de son ancien Maître – et encore, ces dernières se comptaient sur les doigts d’une main tant le danger était on ne peut plus important – cela avait quelque chose des plus étranges que de s’y poser à visage découvert et sans devoir se dissimuler dans la Force afin de ne pas se faire repérer.

Le pied posé au spatioport en compagnie des deux soldats que le capitaine Calista lui avait affrétée pour sa protection – quand bien même elle soupçonnait que c’était pour la garder à l’œil – la jeune femme observa un long moment autour d’elle. Les choses semblaient avoir bien changé depuis sa dernière visite il y a des millénaires de cela. Mains sur les hanches, ses yeux émeraude se levèrent pour jauger les nombreux immeubles et autres habitations ainsi que le trafic aérien. Un des deux soldats la sortit de ses pensées en l’invitant aimablement à le suivre.

Emboîtant le pas de son guide tandis que le second fermait la marche derrière elle, ils se glissèrent parmi la populace de l’immense cité. Ces deux-là étaient restés parfaitement silencieux pendant que la dame noire avait continué à lire durant tout le trajet jusqu’à Coruscant, sans leur poser la moindre question. Au moins étaient-ils des plus disciplinés pour craindre ainsi un Seigneur Sith, elle pouvait accorder cela à leur crédit : ils savaient tenir leur langue.

Toutefois, elle s’était attendue à trouver autant de soldats impériaux – certains probablement en permission ? – mais si peu de Seigneur Sith. Cette purge Jedi avait-elle décimé tout jusqu’aux enfants ? C’était stupide, la psychée d’un être jeune était des plus malléables, il aurait suffi de les convaincre du bien-fondé de la cause. Enfin, peu importait : ce n’était pas son époque.

« Plaît-il ? » demanda-t-elle en revenant à la réalité alors qu’elle pensait avoir entendu un des soldats l’interpeller.

« Nous sommes sur la Place du Noyaux, ma Dame. »

La Place du Noyau… le lieu était le même que dans son souvenir, si l’on mettait à part les nombreux étendards portant le logo de l’Empire ainsi que les hologramme montrant tous plus ou moins la même chose : une forte propagande.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Lun 24 Déc - 17:04

「 Même planète, autre temps. 」

Mondes du noyau - Coruscant

Voilà près d'un an que le lieutenant Lancot se retrouvait sans perspectives d'avenir. Son alliance avec une sith et son incapacité à ramener le contrebandier Skywalker l'avaient cantonnés à des missions au coeur du pouvoir impérial, ne quittant Coruscant qu'en hologramme, lors des rares réunions au cours desquelles sa présence était requise. Il avait bien réussi à identifier la jeune actrice Wynssa Starflare comme une espionne rebelle, mais les services du renseignement avaient échoués à suivre sa trace jusqu'à une base rebelle avant sa disparition, fermant pour un temps le dossier alors que tous les esprits se tournaient vers la pandémie.

A ce moment, le jeune lieutenant fut heureux de ne plus être dans les petits papiers de ses directeurs, nombre de ses "camarades" plus en vue ne sont pas revenus de leurs missions dans la bordure extérieure, générant à terme un véritable manque d'agents au sein du bureau des opérations.

Un an plus tard, la situation se calmait enfin, les rangs de leurs services s'épaississaient de nouveau, la marine impériale régnait sur la galaxie grâce à une série de frappes ratées de l'Alliance Rebelle et la planète capitale avait depuis longtemps perdu le souvenir horrible de la maladie qui ne l'a jamais atteint. Mais l'emploi du lieutenant, ne changeait pas. Comme une mauvaise blague, son emploi s'était cantonné aux liaisons inter-service, comme pour lui rappeler son refus de travailler pour le Bureau de Sécurité, une tâche ingrate, indigne de son rang, mais qui lui permit néanmoins de voir passer au bon moment une communication importante.

L'Effronté, un vaisseau de la 7e flotte sous le commandement d'une vague connaissance twi'lek venait de se décharger d'une navette faisant cap vers Coruscant, un individu proclamant être un sith à bord. La présence d'un individu non-identifié maniant la force et seulement escorté par deux hommes représentait une menace non négligeable pour l'empire.

Faisant jouer sa connaissance des sith pour une fois à son avantage, Aidan avait réussi à convaincre ses supérieurs de le dépêcher au contact de cette "sith" afin d'en apprendre plus et de saisir ses intentions afin de découvrir si elles se trouvaient favorables ou non à l'Empire.

***

Les derniers rayons de l'étoile balayaient de biais les imposants immeubles du quartier du noyau, conférant à l'ensemble une ambiande chaude et agréable, les milliers de vitres des bâtiments alentours captant les derniers rayons de l'horizon pour illuminer d'un éclat mordoré la place et ses occupants. Ils se trouvaient encore nombreux à cette heure, vaquant entre les imposantes représentations holographiques qui faisaient la splendeur de la place, mais malgré le monde, la sith elle ne passait guère inaperçue.

La population formait en effet inconsciemment un cercle d'exclusion autour d'elle, comme mal à l'aise en la présence de cette magnifique jeune femme au tein de porcelaine et aux cheveux de la couleur du sang.

S'approchant à pas mesurés, le lieutenant brisa le cercle des badauds pour s'approcher de l'étrange équipée. Un homme de faction se détachant bien vite du service de la sith pour venir l'interrompre dans sa progression.

" On avance pas plus..." Lui ordonna t-il avec le parler pragmatique de la soldatesque.

~ Renseignements impériaux, je suis là pour votre protégée.

La mention des renseignements impériaux avait encore aujourd'hui leur petit effet sur les hommes du rang. Craintifs par nature de ce qui agit hors de leur champ de vision et d'autant plus de ceux qui agissent dans l'ombre, même dans leur camp, les membres de la marine impériale avaient appris à se méfier de ces hommes affables à l'uniforme sombre qui contrebalançaient d'après les rumeurs le fanatisme du BSI par une rouerie impressionnante.

~ Ma dame... Lieutenant Lancot des Renseignements impériaux. J'ai été chargé de vous souhaiter la bienvenue sur Coruscant. La saluant tout d'abord avec emphase à la mode militaire, il s'inclina par la suite avec un brin plus d'élégance, lui offrant un sourire aimable et respectueux après la rudesse des militaires de métier.


_________________


Dernière édition par Aidan Lancot le Mer 26 Déc - 17:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 26 Déc - 9:39


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
Il fallait bien se l’avouer : les couleurs – certes artificiels tout comme l’était la météo de manière générale sur cette planète – donnait à ce tableau un aspect quelque peu envoûtant, légèrement nostalgique. Non pas qu’elle avait déjà observé ce phénomène par le passé, ses rares missions sur Coruscant s’étaient cantonnées à entrer et sortir rapidement, mais c’était la première fois qu’elle observait ce genre de phénomène sans devoir faire attention à ses arrières. Sur Dromund Kaas, l’éternelle tempête de Force empêchait d’observer cette merveille naturelle.

Merveille dont elle détacha bien vite les yeux quand elle perçut du mouvement venant d’un des deux soldats qui l’accompagnait. Elle fronça brièvement sourcils lorsqu’elle aperçut un homme inconnu – qui est-ce qui ne l’était pas depuis son « saut dans le temps » ? – s’adresser brièvement au soldat rattaché à sa protection avant de passer outre ledit soldat. L’inconnu s’approcha d’elle, lui laissant l’occasion de l’observer rapidement de la tête au pied.

Il fallait dire que l’homme était peu avenant et ne dégageait aucune sympathie, mais pas non plus de l’animosité. Non pas que cela lui importait, elle était une Sith : elle était on ne peut plus bien placée pour savoir que les apparences étaient hautement trompeuses.

Son regard émeraude se fit dur tandis qu’elle ne quittait pas son interlocuteur des yeux, l’observant avec indifférence. Les renseignements impériaux ? De mieux en mieux.

« Me souhaiter la bienvenue ou me tenir à l’œil, lieutenant ? » demanda-t-elle en plissant son regard, une lueur orangé dardant brièvement dans le vert de ses iris tandis qu'elle faisait un léger geste de la main pour indiquer au second soldat qu'il pouvait se détendre.

Elle reconnut fort volontiers les manières élégantes de son interlocuteur. Manières qui changeaient de celles des soldats. Les employés des renseignements étaient bien formés.

Cela étant, elle pouvait y voir un atout. Les renseignements impériaux pouvaient s’avérer très utile pour obtenir plus d’informations en plus de ce que le datapas que cette Twi’lek lui avait remis concernant les divers articles et autres informations sur cette époque. Surtout lorsqu’on désirait gratter sur la surface et passer outre la propagande impériale pour obtenir la vérité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 26 Déc - 17:08

「 Même planète, autre temps. 」
Le premier abord ne fut pas aussi agréable qu'avec la précédente expérience sith du lieutenant. Celle-ci se trouvait en effet aussi vêtue que la majorité des citoyens du monde capitale, voir même plus que certaines... L'observant approcher après avoir réussi à passer son premier chien de garde, elle lui donner l'impression d'un serpent au regard vissé sur sa proie, la laissant approcher sans mot dire avant de se détendre et de mordre à la vitesse de l'éclair.

« Me souhaiter la bienvenue ou me tenir à l’œil, lieutenant ? » Pourtant la voix qui l'accueillit n'avait rien de reptilient ou de froid, bien au contraire. Loin du ton suave de la dame noire twi'lek, celle-ci se faisait bien plus douce, presque apaisante.

~ Ma dame, je vois que votre intellect est à la hauteur de votre charme. En effet, j'imagine que vous êtes en position de comprendre que votre arrivée soudaine sur votre monde a intrigué... pour ne pas dire affolé certaines personnes. Lui confia t-il sur le ton de la confidence, baissant la voix pour ne pas être entendu des soldats.

~ Et ma foi, je ne dois pas être bien malchanceux pour être payé à vous observer. Cependant ne me percevait pas comme une gêne, plutôt comme une ressource, ou un guide ! Nous avons encore un peu de temps, aussi n'hésitez pas à m'expliquer ce qui pourrait bien vous intéresser dans notre belle capitale avant de consentir à participer à une petite discussion sur les raisons de votre présence ici.

S'inclinant de nouveau devant elle tout en venant se positionner à ses côtés, respectant une certaine distance de sécurité pour ne pas envahir son espace personnel, il l'invitait à prendre la tête de la marche et à les mener, se questionnant sur la manière dont serait interprété son geste et ce qu'il pourrait lui-même en tirer.

~ Bien entendu, je ne suis pas en état de vous imposer grand chose si vous vous trouvez être ce que l'on nous a rapporté, aussi j'espère qu'une demande polie suffira à vous convaincre !

Sans se départir de son sourire aimable, le lieutenant se contentait d'évoquer des demi-vérités. L'agent infiltré à bord de l'Effronté n'avait pas précisé grand chose sur la nature de leur "invitée" ni sur celle de sa discussion privée avec la capitaine du vaisseau. Il espérait ainsi en apprendre plus en utilisant un vieux stratagème, les gens étant toujours plus enclins à évoquer un sujet s'ils pensent que leur interlocuteur se trouve déjà au courant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 26 Déc - 17:40


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
La dame noire dévisagea l’humain sans s’en cacher. Que ce dernier lui mente ou non, cela lui importait peut : après tout, le Force pouvait lui permettre de forcer l’esprit de cet individu à lui arracher les informations qu’elle désirait sans le moindre effort. Beaucoup de Sith s’adonnait à ce genre d’exercice quand ils n’étaient pas d’humeur ou qu’ils menaient un interrogatoire… quand d’autres usaient de poison. Cependant et quand bien même le Côté Obscur était de son côté, la jeune femme savait aussi qu’elle avait fort peu de chance de survivre bien longtemps dans un environnement totalement inconnu comme l’était Coruscant. En particulier à un temps autre que le sien.

En somme, elle était une anguille dans un banc de poissons : elle pouvait tuer à tout moment mais savait qu’elle pouvait aussi se faire étouffer si elle ne prenait pas garde.

Les paroles de ce lieutenant étaient on ne peut plus censés. Quoi de plus normal venant de quelqu’un travaillant aux renseignements, après tout ? Il fallait reconnaître qu’il savait mener le verbe comme il fallait. Toutefois, elle tiqua rapidement et une froid glacial qu’elle ne connaissait que trop bien se répandit le long de sa colonne vertébrale.

« Si je suis ce que l’on vous a rapporté ? » répéta-t-elle en conservant le même ton de sa voix alors que toute son attitude devenait soudainement hostile, aussi glaciale qu’un blizzard sur Hoth.

Sans lui laisser une quelconque fenêtre de fuite, elle usa de la Force pour le saisir à la gorge. Les deux soldats qui l’accompagnaient reculèrent soudainement d’effroi, ne sachant s’ils devaient braquer leur blaster sur la Sith ou la laisser faire, leurs entraînements de base n’étant pas prévus à cette éventualité. La main invisible de Force souleva l’homme à quelques centimètres au-dessus du sol tout en resserrant lentement sa poigne pour appuyer davantage sur sa trachée.

« Mesurez vos paroles, lieutenant, ou je pourrai être tentée de vous faire passer l’arme à gauche. »

Aussi soudainement qu’elle avait usé de la Force, elle relâcha sa mortelle étreinte de sa gorge afin de le laisser reprendre ses esprits et des goulées d’air.

« Je suis Darth Ekath, dame noire des Sith. » déclara-t-elle en dévisageant froidement son vis-à-vis. « Et… je viens d’une époque qui n’est pas celle-ci. » ajouta-t-elle en désignant d’un geste circulaire l’endroit où elle se trouvait pour englober tout Coruscant et même la galaxie dans son ensemble. « Ce monde n’est pas le mien. »

Le ton de sa voix avait quelque chose de presque douloureux, comme une boule se formant dans le creux de la gorge pour étouffer le reste des mots. Était-elle en colère ou perdue dans ce monde étranger ? Difficile à deviner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Jeu 27 Déc - 11:30

「 Même planète, autre temps. 」
« Si je suis ce que l’on vous a rapporté ? »

Le ton de son interlocutrice n'avait pas changé, toujours aussi doux et calme, ce qui suivit par contre n'avait strictement rien de tout cela. Exsudant littéralement de rage, l'élégante jeune femme tendit la main en sa direction, sans cependant le toucher, prenant le lieutenant complètement par surprise.

Un étaut d'acier sembla aussitôt se refermer autout de sa gorge alors qu'il se sentait soulevé dans les airs, le bout de ses bottes battant péniblement sous lui tout en cherchant un appui quelconque, un support, une chance de survie. La douleur l'empêchait encore de réaliser que l'air allait bientôt se raréfier dans ses poumons à ce rythme, mais pourtant, les hommes de la sith n'eurent aucun mal à se trouver un chemin juqu'à son cerveau, perçant comme une lame chauffée à blanc le voile opaque qui s'installait autour de sa conscience.

« Mesurez vos paroles, lieutenant, ou je pourrai être tentée de vous faire passer l’arme à gauche. »

Malgré le ton menaçant qui remplaçait cette fois la diction habituelle de son interlocutrice, le lieutenant ne put retenir un douloureux soupir de soulagement lorsque sa frêle exécutrice le reposa au sol, semblant dénouer le collet qu'elle avait glissé autour de son larynx, pour juste le laisser s'effondrer au sol, déséquilibré et sans souffle.

Se frottant inutilement la gorge dans un geste seulement dicté par un réflexe stupide, le lieutenant se relevant difficilement, retrouvant avec lenteur la fermeté de ses appuis. La sith, puisqu'elle s'était présentée ainsi, ne s'était pas offusquée pour ce qu'il avait supposer le plus irrespectueux... Ignorant simplement la remarque sur son apparence ou trop habituée à la flatterie pour relever avant d'au contraire prendre ombrage d'une remarque bien plus innocente... Toutes les "dames noires" n'avaient visiblement pas le même humour...

Sans faire plus longtemps attention à sa victime, les pensées de la sith semblaient s'être de nouveau tournées vers elle et sa situation actuelle, voilant ses yeux d'émeraudes pour l'inviter à lui confier plus d'informations à son sujet.

« Je suis Darth Ekath, dame noire des Sith. Et… je viens d’une époque qui n’est pas celle-ci. »

Pour un peu la douleur apparente que laissait présumer la fin de sa déclaration aurait pu encourager davantage de bienveillance de la part de l'agent des renseignements, à condition peut-être qu'elle ne l'est pas étranglée sans avoir besoin de le toucher quelques secondes à peine avant cela... L'homme fut obligé de revoir son image de la belle à la baisse, elle ne lui apparaissait plus soudain comme totalement en maîtrise de son envrionnement, mais bien plus comme un animal perdu et faisant montre d'aggressivité pour se protéger.

~ Madame est une véritable rose de sang... Lui confia t-il avec un sourire aimable tout en s'inclinant à nouvelle reprise, pour s'excuser cette fois. Belle, sanguine et dotée d'épines...

Quelque chose suscitait cependant l'intérêt de l'espion. Elle avait mentionné le fait troublant de ne pas être de cette époque, sous-entendait-elle être bien plus vieille qu'elle ne le laissait paraître ? Ou avoir été longtemps ascète en dehors des zones civilisées ? Etait-ce encore une formule que les sith utilisés pour signaler leur retour quelque part ? Pourtant les dossiers du Bureau étaient vierges concernant cette jeune femme, si jeune elle était bien...

~ Je vous prie de m'excuser si ma formulation vous a choqué, ma dame. Je tâcherais de faire preuve à l'avenir du respect qui vous est dû et que vous avez si subtilement rappelé... Désirez-vous que l'on vous conduise quelque part en particulier ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Lun 31 Déc - 10:36


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
Rose de sang ? Cette fois, la dame noire eut un sourire. Un sourire qui n’avait rien de chaleureux, bien au contraire… plutôt un sourire étrangement froid avec une petite pointe de cruauté.

« Et vous, lieutenant, vous êtes un beau parleur. »

Quoi de plus étonnant ? Son interlocuteur lui-même avait précisé qu’il faisait parti des Renseignements Impériaux. Que cela soit vrai ou non, cela signifiait avant tout qu’il devait savoir manier le verbe. Comme elle l’avait rapidement constaté : c’était le cas. Peut-être pas de la meilleure manière qui soit – son précédent usage de la Force en étant une preuve - mais il fallait bien admettre qu’il avait du cran.

Le sourire torve de la jeune femme s’effaça tout aussi rapidement qu’il était venu germer sur ses lèvres. Au moins son vis-à-vis savait-il lire entre les lignes et interpréter les signes pour lui éviter un nouvel « avertissement » qui pourrait lui coûter plus qu’une simple gorge enrouée. Cela étant, elle savait qu’il ne valait mieux pas gâcher de précieuses ressources de connaissances. Surtout lorsque lesdites ressources se présentaient d’elle-même.

Elle avait éveillé son intérêt, elle le percevait à travers la Force. Alors pourquoi ne pas mettre cet intérêt à profit ?

« Je mets les pieds sur Coruscant pour la première fois en étant à visage découvert, lieutenant Lancot. Pourquoi ne pas me faire visiter les lieux en taxi aérien ? Nous pourrions en profiter pour… discuter. »

Loin des oreilles indiscrètes, car tel était son objectif. Bien qu’elle savait très bien que les deux soldats que le capitaine Calista lui avait accordé la suivraient où qu’elle aille car tels étaient leurs ordres jusqu’à ce qu’elle les congédie d’elle-même. Elle n’allait certainement pas cracher sur un point de vue extérieur. Les connaissances qu'elle avait apprise via les datapads remis par la Twi'lek étaient une chose, avoir les faits face à soit en était une autre. D’autant qu’il y avait une question qui venait de se glisser dans son esprit devant l’attitude du lieutenant à son égard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Sam 5 Jan - 11:05

「 Même planète, autre temps. 」

« Et vous, lieutenant, vous êtes un beau parleur. »

L'irritation de son interlocutrice semblait avoir déserté son élégant visage pâle au profit d'une fraîcheur et d'une distance tout aussi menaçante. Certains aimaient à battre le chaud, puis le froid afin de s'attirer tout à la fois les fâveurs et la crainte d'autrui, pour cette sith l'intérêt de la crainte semblait grandement prédominer. Ses mots, cependant, laissaient présager le début d'une réflexion toute reptilienne et purement pragmatique, oubliant rapidement l'accès de colère qui avait bien failli coûté sa nuque à son interlocuteur.

« Je mets les pieds sur Coruscant pour la première fois en étant à visage découvert, lieutenant Lancot. Pourquoi ne pas me faire visiter les lieux en taxi aérien ? Nous pourrions en profiter pour… discuter. »

~ S'il en plait à madame, je serais heureux de vous faire découvrir les charmes de notre cité par les airs. Néanmoins, je vous recommande l'emploi d'une navette militaire. Celles-ci ont tendance à moins laisser échapper d'informations concernant leurs occupants, ou tout du moins dans des oreilles plus amicales.

Tout en lui adressant un sourire où la complicité dansait le tango avec l'ironie, le jeune homme s'inclina de nouveau avant de l'inviter à le suivre, remontant à pas lent le pavé coloré de la place.

Une nouvelle fois son interlocutrice avait laisser échapper juste ce qu'il fallait d'information pour ne pas réellement signifier quelque chose, mais néanmoins attiser la curiosité d'un esprit paranoïaque. Elle était donc déjà venue sur Coruscant et ce à visage couvert, dissimulée... Avant ou bien après sa longue absence ? Sa découverte par l'Effronté était-elle vraiment une coïncidence ou bien un stratagème bien minuté pour intégrer l'Empire par une porte dérobée en tant que simple touriste ?

De même... Pouvait-on toujours compter sur la loyauté du capitaine Callista envers l'Empire ? Aidan avait après tout lui-même subit le pouvoir de fascination que pouvait exercé une sith, Darth Lunariss n'avait eu aucun mal à obtenir de lui sa coopération et lui faire avouer sa mission secrète et il avait de-même pu observer un personnel de sécurité particulièrement... "impérial" sur son vaisseau personnel. Le fait que la twi'lek ait détourné des ressources militaires à son profit ne serait pas une grande surprise pour lui, aussi devait-il supposer que les autres agissaient de même ? S'approchant d'élément clef dans la hiérarchie militaire pour petit à petit se constituer chacun sa petite force privée et ensuite... Qui sait ?

Certes, cette dame sith là ne semblait pas aussi prompte à séduire son monde, mais il existe de nombreux chemins vers la corruption et la luxure ne se limitait pas à l'appel charnel...

Ils arrivèrent bientôt à la navette qu'il avait réquisitionné en quittant le bureau de renseignement, un véhicule assez simple composé de quatre compartiments, une cabine, une soute, un premier salon et un salon destiné aux "invités" de marque du Bureau. Invitant poliment les soldats à se rendre au second salon, il proposa à la jeune femme de la guider jusqu'à l'espace réservé.

Le salon V.I.P. ne différait de l'autre que dans la qualité du mobilier et non dans la taille. Trois canapés aux couleurs sombres de l'empire encadraient une petite table basse tandis que des écrans disposaient sur chaque mur donnaient l'impression de voler directement sur une plateforme transparente grâce aux caméras externes.

Invitant la sith à prendre place, le lieutenant se dirigea vers un petit bar attenant pour y saisir deux verrs et une bouteille de vin coréllien provenant de sa propre réserve.

~ Avez-vous une destination précise en tête, madame ? La questionna t-il enfin avec un sourire tout en prenant place sur un canapé adjacent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Lun 7 Jan - 11:52


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
La dame noire emboîta le pas du lieutenant tandis que les deux soldats affectés à sa « protection » fermaient la marche derrière elle. Ce dernier avait marqué un bon point concernant les taxis aériens même si, à son époque, ces derniers étaient assez sûrs. Probablement que les mœurs avaient évoluées depuis ce temps, ce qui ne l’étonnerait nullement. Beaucoup avait usé des moyens de transport pour conspirer par le passé sans craindre une écoute quelconque.

Tout en marchant, son regard émeraude se porta sur les différents bâtiments et autres structures qui l’entouraient. L’endroit était vraiment différent de son souvenir. Plus étouffant aussi, malgré les avenues piétonnes des plus larges pour laisser passer un troupeau de banthas. Chaque bâtisse semblait rivaliser d’ingéniosité pour savoir qui serait celle qui atteindrait en première les limites de l’atmosphère de la cité-planète. Outre les bâtiments, c’était aussi les couleurs qu’elle trouvait différente de sa précédente visite… bien loin du rouge et or qu’elle avait entraperçu par le passé à travers le tissus du masque qui avait recouvert son visage, beaucoup plus dans les tons ternes et sombres qui lui rappelait Kaas City. À croire que les Empereurs Sith, quels qu’ils soient, se donnaient le mot.

Reportant ses yeux émeraude devant elle, Ekath pénétra dans ladite navette et se rendit dans le salon attitré tout en laissant les deux soldats – qui ne semblaient pas vraiment rassurés de devoir laisser la Sith loin de leurs yeux – obéir aux ordre de leur supérieur hiérarchique et rester dans le premier salon. Comme si l’endroit lui appartenait, la jeune femme prit place dans l’un des confortables canapés qui lui permettaient non seulement d’avoir la meilleure vue sur son environnement… mais aussi d’empêcher quiconque de se glisser dans son dos sans passer par son champ de vision.

« J’ai lu dans divers rapports que l’ancien Temple Jedi était devenu le Palais Impérial de votre bien-aimé Empereur » dit-elle avec un léger sourire amusé après ce qui semblait être un instant de réflexion. « J’aimerai le voir de mes propres yeux. »

Après tout, elle n’en avait connu que les ruines après l’assaut de Darth Malgus et des siens qui avait entraîné le sac de Coruscant puis le traité du même nom pour garantir une paix relative entre l’Empire Sith et la République. Sans compter que les Jedis avaient dû s’exiler sur Tython, leur planète d’antan pour se reconstruire.

Sourire qui s’effaça aussitôt ensuite de ses lèvres. À présent qu’ils étaient loin et abrités de possibles oreilles indiscrètes, le lieutenant allait pouvoir faire ce par quoi il s’était lui-même désigné en se présentant à elle en tant que représentant du Bureau des Renseignements : la renseigner.

« Dites-moi, lieutenant, puisque votre bureau est censé avoir des oreilles partout dans la galaxie, avez-vous eu vent de ces… failles temporels qui ramènent les morts et disparus depuis des siècles à la vie ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 9 Jan - 13:43

「 Même planète, autre temps. 」
La sith ne mit pas longtemps à se décider sur leur destination, lui offrant un sourire plein d'élégance et de morgue qui ne manqua pas d'attirer l'attention du lieutenant sur les lèvres de son interlocutrice.

« J’ai lu dans divers rapports que l’ancien Temple Jedi était devenu le Palais Impérial de votre bien-aimé Empereur. J’aimerai le voir de mes propres yeux. »

Actionnant la commande intercom de l'accoudoir de son canapé, le lieutenant transmis la demande au pilote, dont le véhicule changea aussitôt de cap, sans que le mouvement ne soit perceptible à l'intérieur de la navette, autrement qu'à travers l'inclinaison légère du décor autour d'eux, reproduit par les caméras extérieures. L'ensemble conférait une impression étrange d'immobilité, comme si ce n'était pas eux, mais le monde autour d'eux qui se mettait lentement à tanguer avant de reprendre sa position logique une fois l'équilibre de la navette restauré.

Tendant un verre à la jeune femme, il put voir son sourire disparaître presque aussi rapidement qu'il était apparu. Devait-il comprendre que la disparition du temple jedi l'avait égayée ? Ou plutôt au contraire que ces sourires n'étaient que des outils pour appuyer ses demandes ? Si la seconde théorie se trouvait courante chez les femmes du charisme de son vis-à-vis, elle semblait néanmoins peu plausible au regard de sa prochaine demande.

« Dites-moi, lieutenant, puisque votre bureau est censé avoir des oreilles partout dans la galaxie, avez-vous eu vent de ces… failles temporels qui ramènent les morts et disparus depuis des siècles à la vie ? »

Le lieutenant esquissa un sourire amusé, se parant à demi de l'air d'intérêt que lui inspirait son interlocutrice et de l'autre d'un amusement seulement à demi-feint. La manière dont elle abordait les choses lui en apprenait beaucoup sur les véritables motivations de leur discussion, elle ne souhaitait pas visiter la planète, mais en apprendre plus. Et ce, notamment sur certains sujets précis visiblement. Il regrettait à présent de ne pas avoir pu recevoir un rapport de la part du capitaine Callista avant cela, mais prenait note dans son esprit de la faire "inviter" sur Coruscant pour un débriefing.

~ Le sujet semble intéresser madame. Nota t-il de prime abord, avec un sourire amusé. Or, au regard de votre statut, il est fort probable que les sujets attirant votre attention, soit des sujets d'importances.

Se relevant de moitié, le jeune homme quitta son canapé pour rejoindre celui de son interlocutrice, changeant l'angle de la conversation pour passer d'un face à face à une discussion par le côté, plus prompte à encourager les confessions ou induire un sentiment de complicité, d'amicalité chez l'autre.

~ De ce fait, il est probable que si des informations sont apparues sur le sujet, certains au Bureau l'auront relevé...

S'abstenant d'en dire plus et sans vraiment répondre, le lieutenant lui tendit son verre, afin de trinquer. Il souhaitait voir si les sith comprenaient la manière dont se faisaient les choses sur Coruscant ou s'ils ne faisaient que prendre, laissant derrière eux des corps meurtris ou des survivants sans souffle. Les temps troubles de l'Empire nécessitaient des alliés puissants et des prises de risque. Qui sait après tout ce que deviendrait cette jeune femme une fois intégrée aux autres sith qui gravitaient autour de l'Empire ? Peut-être trouverait-il un jour moyen de collecter un retour de l'ascenseur s'il parvenait à négocier habilement l'accès aux informations du bureau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 9 Jan - 16:14


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
Les pupilles de la dame noire s’étrécirent brièvement tandis qu’elle plissait les yeux, laissant simplement les deux orbes d’émeraude qui lui servaient d’iris luire de la lueur orangé et chaude du Côté Obscur l’espace de quelques brèves secondes. Elle ne sourcilla nullement lorsque son interlocuteur et, accessoirement, maître des lieux changea de place. Elle se contenta simplement de le dévisager sans la moindre gêne.

Elle prit le verre et trinqua en sa compagnie avant d’en boire une gorgée, plus par la politesse du geste que par réel nécessité.

Chose faite, elle abaissa le verre sans quitter des yeux son vis-à-vis bien trop proche à son goût… mais soit, elle ferait avec. Après tout, les humains semblaient l’espèce prédominante de cette galaxie actuelle, elle n’avait guère le choix que de s’y accommoder. De s’adapter, comme dirait certains, et c’était bien une chose que la plupart des Sith étaient aptes à faire.

« Vous ne répondez pas à ma question, lieutenant. »

Ekath fit une pause de quelques longues secondes qui parurent s’étirer, secondes pendant lesquelles elle prit une fausse gorgée de la boisson proposée, avant de reprendre la parole.

« Ou plutôt, vous faites durer le suspense. Vos ronds de jambes ne m’intéressent pas, lieutenant. Je ne suis pas de celles ou ceux qui aiment qu’on les ménage pour préserver leur malheureuse sensibilité. Ou bien encore de ceux qui aiment les surprises. »

Que le Créateur lui soit témoins qu’il y avait certains Seigneurs Sith qui adoraient ce genre de chose ! Les rapports qui prenaient des allures de roman digne d’un holofilm ou ce genre de minauderie mêlée de flatteries mielleuses. Que ce soit une bonne ou une mauvaise chose pour l’impérial à côté d’elle, la jeune femme ne mangeait pas de cette pomme-là.

« Je préfère lorsque les choses sont claires et précises. Donc, je vous repose la question, lieutenant : avez-vous, oui ou non, eu vent de ces failles temporels qui ramènent les morts à la vie ? Et par ‘vous’, j’entends aussi bien votre propre personne que le Bureau au nom duquel vous parlez. » ajouta-t-elle avec un léger sourire - neutre ? amusé ? difficile à déterminer - par-dessus son verre en notant pour elle-même que l’homme savait jouer sur les mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 9 Jan - 18:32

「 Même planète, autre temps. 」
Les yeux de la sith luirent d'un étrange éclat hypnotique alors qu'elle plongeait son regard dans celui du lieutenant, le clouant sur place. S'étant totalement emparée de son attention, elle trinqua alors avec lui, ses yeux toujours dans les siens. La pièce s'évanouissait peu à peu autour d'eux pour ne plus laisser que les phares brillants d'une chaude lumière.

« Vous ne répondez pas à ma question, lieutenant. »

A son grand dam, le lieutenant effaça rapidement un court frisson alors que les mots coulaient vers lui, emplissant l'espace entre eux. Elle ne faisait qu'évoquer que mordre un fait, mais Aidan le ressentit comme une forme de reproche dissimulé, presque une déception.

« Ou plutôt, vous faites durer le suspense. Vos ronds de jambes ne m’intéressent pas, lieutenant. Je ne suis pas de celles ou ceux qui aiment qu’on les ménage pour préserver leur malheureuse sensibilité. Ou bien encore de ceux qui aiment les surprises. Je préfère lorsque les choses sont claires et précises. Donc, je vous repose la question, lieutenant : avez-vous, oui ou non, eu vent de ces failles temporels qui ramènent les morts à la vie ? Et par ‘vous’, j’entends aussi bien votre propre personne que le Bureau au nom duquel vous parlez. »

Alors que le lieutenant devinait la naissance d'un nouveau sourire sur les lèvres maquillées de son interlocutrice en périphérie de son champ de vision, il luttait sans grande force contre la force de ce regard. Un nouveau frisson impérieux le saisit alors qu'elle l'évoquait en personne, il se sentit le besoin de lui répondre tout de suite, d'accèder à sa requête, mais préféra plutôt s'en aller quérir un soupçon de courage dans son verre, réussissant l'exploit de détourner son regard de celui de la sith pour n'y revenir que quelques instants plus tard, sa maîtrise de lui retrouvée et un sourire avenant aux lèvres.

~ Je prie madame de m'excuser, pour mes manières, mais ce sont celles qui sont attendues sur Coruscant. Loin de moi l'idée de vous donner un quelconque ordre, mais dans l'optique d'une parfaite intégration de votre charmante personne dans notre régime, peut-être qu'un soupçon de diplomatie ou de "ronds de jambe" comme vous les évoquez vous permettra d'obtenir de parvenir à vos fins plus discrétement...

Le lieutenant jouait gros avec cette réponse, mais se trouvait également avoir beaucoup à gagner. S'il parvenait à la convaincre que ses manières risquaient plus de la desservir que de la servir, il pourrait tout à la fois l'encourager à se montrer moins violente, mais également à le prendre pour conseiller, une position qui lui permettrait d'en apprendre plus ou tout du moins de bénéficier de soutiens occultes.

~ Cependant, la réponse à votre question se trouvait bien dans la mienne. Si ces "failles" sont d'importances, alors oui, il est fort probable que ces informations soient accessibles au Bureau et donc à un de ses membres. Or, si en l'état j'ignore encore la nature de ce que vous semblez évoquer... Il me serait j'imagine éventuellement possible de me renseigner...

Le déco changea petit à petit autour d'eux alors que la navette entamait une ascension douce pour passer au dessus d'un bâtiment, dévoilant progressivement le spectacle d'un temple jedi modifié par 21 ans d'occupation impériale, offrant une vision panoramique en plongée vers le siège du pouvoir de l'empire galactique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Lun 14 Jan - 17:40


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
La dame noire sirota pensivement son verre tout en écoutant les propos de l’homme d’une oreille attentive. User de diplomatie… c’était l’apanage des Jedi dégoulinant de mièvreries et de cette volonté d’apporter la paix où qu’ils mettent le pied. L’Empire ne s’embarrassait pas de ce genre de stupidités ! La voie des Sith étaient celles de la manipulation, du couteau caché derrière le manteau tandis que l’autre main tend pour offrir… et mieux reprendre ce qu’elle a donné. C’était cela ce monde d’aujourd’hui ? Des paroles mielleuses pour mieux faire avaler le serpent ?

Le regard émeraude se fit dur comme la pierre. Quel monde abject… loin de la guerre qui avait opposé l’Empire de Vitiate à la République. Les yeux sombres dévisagèrent un moment le lieutenant sans sourciller, semblant jauger les propos de son vis-à-vis. Propos qui lui firent tout de même arquer un sourcil.

« Votre Bureau semble être le dernier au courant de ce qui se trame dans la galaxie, lieutenant. Ce qui est plutôt ironique pour un bureau des renseignements. Même le capitaine Calista semblait en savoir quelque chose au sujet de ces failles. »

Au vu de la réaction que l’humaine avait suscité chez la Twi’lek, elle n’était pas non plus sa « première prêche » venue d’une époque lointaine. À moins que l’homme se taisait volontairement ? Elle en doutait, cela ne semblait pas être dans sa nature. Pas pour l’instant, en tout cas. D’un côté, cette « naïveté » avait quelque chose… d’amusant.

« On dirait bien que ce serait plutôt à moi de vous renseigner. » déclara-t-il non sans un sourire amusé et une pointe de taquinerie dans la voix.

Elle allait ajouter autre chose mais s’interrompit aussitôt lorsque le décor autour d’eux changea. Ses yeux se baissèrent sur l’imposant bâtiment qui semblait être le cœur de la planète : le Palais Impérial… et l’ancien Temple Jedi. Reposant son verre, elle se leva pour s’approcher du bord de la navette, comme si elle désirait s’approcher davantage de cet endroit pour mieux l’observer.

C’était tellement… différent de son souvenir. Tellement atypique.

« La dernière fois que je suis venue, cet endroit était en ruines. Détruit par Darth Malgus et d’autres Seigneurs Sith ainsi que des acolytes. »

Les ruines n’étaient plus, comme si rien de tout ceci n’avait existé. Ou plutôt, comme si tout cela avait été reconstruit depuis des années et des années. Les Jedis avaient donc été capables de retourner sur Coruscant après sa mise à sac, de reprendre les rênes de leur chère et tendre République après leur honteux exil sur Tython. Et, comble de l’ironie, ce même endroit servait à présent de siège pour ce nouvel Empereur galactique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mar 15 Jan - 22:09

「 Même planète, autre temps. 」
Le regard de la sith changea une nouvelle fois à ses mots, d'intimidant, il se fit dur, presque méprisant. Ses yeux rivés dans les siens en raison de leur éclat hypnotisant, le lieutenant ne put manquer de notifier ce changement, un éclat bref, passager, mais néanmoins présent.

Le devait-il au fait d'avoir osé la conseiller ? Elle qui se prenait manifestement comme un être supérieur ? Une "dame noire" des sith ? Ou plutôt au sujet ? Au regard des manières de la jeune femme, les deux hypothèses étaient également envisageables, aussi le lieutenant s'attendit presque à ressentir une nouvelle fois la caresse brutale de son pouvoir.

« Votre Bureau semble être le dernier au courant de ce qui se trame dans la galaxie, lieutenant. Ce qui est plutôt ironique pour un bureau des renseignements. Même le capitaine Calista semblait en savoir quelque chose au sujet de ces failles. On dirait bien que ce serait plutôt à moi de vous renseigner. »

Tout à son anticipation, le lieutenant mit une seconde à saisir qu'elle se moquait de lui. De ce petit ton supérieur et méprisant qu'il commençait à lui connaître, mais néanmoins moins froid que les échanges qu'ils avaient eus jusque-là. Etait-il parvenu à briser une forme de coquille autour de la pâle demoiselle ? Ou au contraire ne le considérait-elle pas au point de ne pas avoir à se méfier en sa présence ?

Entrouvrant ses délicates lèvres peintes d'écarlates, elle s'abstint toutefois de tout mot lorsque ses yeux se portèrent sur le palais impérial. L'envoûtement brisé par la rupture de leurs regards, le lieutenant put tout à son aise observer les changements qui s'opérèrent dans la physionomie de son interlocutrice. La surprise tout d'abord, puis une certaine... nostalgie ? Il n'aurait su dire exactement ce qui occupait à cet instant les pensées de sa charmante vis-à-vis, mais il pouvait cependant voir qu'elle avait rompu un instant tout contact avec la réalité. Se plongeant dans ses souvenirs.

« La dernière fois que je suis venue, cet endroit était en ruines. Détruit par Darth Malgus et d'autres Seigneurs Sith ainsi que des acolytes. »

Le vaisseau continua quelques instants sa course avant de s'arrêter en surplomb du palais, en l'attente de nouvelles instructions. Le panorama offrait un magnifique point de vue sur les jardins de la salle du trône.

Contrairement à la sith le lieutenant ne quitta pas le canapé, la laissant se tenir debout et observer ce qu'elle était venue voir. Ses déclarations tournaient à l'intérieur de son esprit, le plongeant dans une profonde interrogation. Si elle disait vraie, les morts de chaque côté de cette guerre pouvaient revenir à la vie à la condition de disposer de pouvoirs en relation avec la force tandis que d'autres pouvaient être happés depuis d'autres époques pour rejoindre la leur... Une perspective aussi désagréable qu'étonnante pour un esprit aussi cartésien que le lieutenant, mais la sith semblait au moins y croire. A moins d'être une parfaite actrice, elle se trouvait vraiment persuadée d'avoir assisté à la destruction du temple jedi de coruscant, ce qui serait impossible au regard de son âge apparent.

Une reprogrammation mentale de la jeune femme était envisageable, on aurait pu la persuader qu'elle venait vraiment d'une autre époque avant de la tenir éloignée des centres d'activités de la galaxie, mais à quelle fin ? Quel serait l'intérêt de cette démarche ?

D'un autre côté, l'étendue du pouvoir des jedis et sith était époustouflante, serait-il vraiment si étrange qu'ils puissent voyager dans le temps et revenir d'entre les morts ? Aidan devrait se renseigner une fois rentré au Bureau et également convoquer le capitaine Callista. La twi'lek offrait ainsi des informations sensibles à la première venue en plus de réquisitionner des ressources impériales pour son transport... Si son débriefing n'apportait rien d'intéressant, elle aurait certainement à rendre des comptes à l'amirauté pour cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 16 Jan - 10:12


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
La navette étant en station fixe, la jeune femme put observer cet ancien Temple Jedi devenu Palais Impérial tout à loisir. Ces pierres qu’elle avait vu devenir poussière sur les holovidéos de Kaas City, ces murs qui portaient la marque des combats, ces terrasses qui avaient été les témoins de tant de mort et le linceul de tellement de cadavres… ce simple rappel nostalgique lui arracha un léger sourire amusé.

Sourire qui disparut ensuite lorsqu’elle revint à la réalité et qu’elle cilla, le Palais Impérial abandonnant ce mirage de destruction pour revenir à cet imposant édifice.

Ekath fit lentement volte-face sur ses talons pour reporter son attention sur l’homme. Homme qui semblait profondément plongé dans ses pensées. À défaut de le rappeler à l’ordre, elle se dirigea vers le canapé qu’il avait précédemment occupé et appuya sur l’holocommunicateur au niveau du bras dudit canapé et dont elle avait vu l’utilisation plus tôt.

« Amenez-nous au Bureau des Renseignements. Je vous prie » ajouta-t-elle en mettant en pratique les fameux ronds de jambes et diplomatie que le lieutenant lui avait précédemment mentionné.

Elle relâcha ensuite le bouton pour récupérer son verre et retourner s’asseoir à la même place qu’elle avait quitté. Elle percevait le doute autour de Lancot, c’était comme si la Force le lui murmurait à l’oreille. Le doute, la suspicion concernant ses paroles. Pouvait-elle lui en vouloir ? Absolument pas. Elle-même avait remis en cause les paroles de cette Twi’lek avant d’être confronté de force à la réalité de par les holovidéos ou les campagnes militaires.

Ses doigts claquèrent brièvement devant le visage de l’humain pour le rappeler à la réalité, un sourire quelque peu amusé aux lèvres. Décidément, certains de sa propre race était différent des raclures de la République qui avait tué ses parents adoptifs.

« Revenez parmi nous, lieutenant. Vous semblez troublé. Peut-être pourrais-je éclairer votre lanterne ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mer 16 Jan - 22:15

「 Même planète, autre temps. 」
Après la sith, voilà que c’était au tour du lieutenant de perdre pieds avec la réalité. Tout à ses réflexions, il l’entendit, sans réagir, donner ordre au pilote de se diriger vers le quartier général du Bureau. Le vaisseau obliqua doucement en direction d’un bâtiment à l’écart du centre névralgique du pouvoir galactique, le monde semblant osciller autour d’eux alors que la navette leur paraissait rester droite.

Son interlocutrice revint finalement devant lui, ayant visiblement remarqué sa brève absence. Claquant des doigts pour recentrer son attention sur lui, elle lui sourit de nouveau, mais différemment, ce n’était plus le sourire froid et meurtrier ni le sourire dangereusement doucereux de plus tôt. La jeune femme semblait au contraire plus amusée que vexée.

« Revenez parmi nous, lieutenant. Vous semblez troublé. Peut-être pourrais-je éclairer votre lanterne ? »

Elle se proposait à présent de répondre par elle-même à ses interrogations ? Les rôles s’étaient visiblement échangés dans ce bref interlude au palais impériale, un instant qui semblait avoir changé la jeune femme et son comportement envers autrui.

S’installant plus confortablement en s’orientant vers la dame noire, le lieutenant prit cependant garde à ne pas croiser son regard une nouvelle fois, de peur de finir à nouveau saisi par ces billes d’émeraude à l’éclat fascinant. Heureusement pour lui, l’autre occupante de la cabine ne manquait pas de charme et de nombreux angles lui permettaient de l’observer sans croiser son regard envoûtant.

~ Si madame est prête à répondre à quelques questions, nous accélérerions en effet la procédure en débutant dès à présent.

Se penchant sur le côté, le lieutenant se saisit d’un datapad avant d’ouvrir d’un geste dicté par l’habitude le traitement de texte de la tablette.

~ Vous avez eu la générosité de nous confier sans trop de difficulté votre nom et votre titre. Consentiriez-vous à faire de même avec d’autres informations personnelles ? Comme votre date de naissance, votre âge, etc...

Lui jetant un coup d’oeil par dessus la tablette de données, il esquissa un sourire amusé avant de continuer.

~ Nous viendrons ensuite aux informations plus actuelles, comme la raison de votre présence à bord d’un engin dérobé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Jeu 17 Jan - 10:40


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
Tout en tournant lentement le contenu liquide dans son verre, les yeux émeraude suivirent le mouvement lorsque son interlocuteur s’empara d’un datapad pour prendre en note l’échange qui allait avoir lieu entre eux. Comme si cela allait changer quoi que ce soit… enfin, elle pouvait bien lui faire cette fleur. Après tout, le lieutenant s’était montré suffisamment poli après sa bévue à son égard pour lui donner quelques conseils sur ce nouveau monde dans lequel elle était tombée… les ruines de sa navette sur Dantooine en disait long à ce sujet.

Elle fixa un moment son vis-à-vis en plissant les yeux, se demandant s’il allait définitivement la prendre pour une folle… ou si elle allait devoir recourir à la manière forte pour lui montrer littéralement ce par quoi elle était passée pour en arriver là. Toutefois, elle doutait qu’un esprit pragmatique supporterait ce genre de vision de Force.

« Je ne sais ni l’un ni l’autre, lieutenant. Je sais seulement que je me nomme Ashlinn Serrus, héritière de la famille royale Serrus d’Alderaan et que la République m’a laissée pour morte peu après ma naissance. »

Le ton de sa voix laissait transparaître sans le moindre mal la haine viscérale qu’elle semblait vouée à ladite République. Les doigts gantés de cuir se resserrèrent un instant sur le verre, faisant crisser brièvement le cristal, avant qu’elle ne relâche sa pression pour éviter de l’éclater par mégarde.

« Quant à la raison de ma présence à bord d’un engin dérobé… c’était avant que le capitaine Calista me récupère dans l’espace et parce qu’il fallait bien que je parte de Dantooine, vous en conviendrez. Mon propre vaisseau venait de s’y crasher après un saut avorté en hyperespace. »

Elle se redressa légèrement, glissa la main dans son propre décolleté… pour en sortir une datacarte qu’elle tendit au lieutenant.

« Ceci devrait vous éclairer : il contient les trajets hyperespaces de mon vaisseau et toutes les données relatives à mes dernières missions dans la bordure extérieure... et ailleurs. »

Belsavis, Illum, Rishi… des planètes perdues pour certaines de cette époque quand d’autres avaient radicalement changé, mais les dates demeuraient les mêmes ainsi que les briefings de missions avec des noms oubliés depuis des millénaires, à commencer par certains membres du conseil noir comme Darth Maar ou encore des noms perdus comme Satele Shan. En somme, une carte et des données sorties tout droit d’un passé révolu depuis longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Ven 18 Jan - 15:05

「 Même planète, autre temps. 」
La jeune femme prit un long moment pour elle avant de répondre, suivant des yeux les mouvements du lieutenant avant de finalement d’entamer ses confessions comme le ferait une rivière tranquille redécouvrant un lit abandonné après un été trop sec.

« Je ne sais ni l’un ni l’autre, lieutenant. Je sais seulement que je me nomme Ashlinn Serrus, héritière de la famille royale Serrus d’Alderaan et que la République m’a laissée pour morte peu après ma naissance. »

Alors qu’elle parlait, ses yeux se voilèrent légèrement, signifiant au regard avisé qu’elle se replongeait dans le passé, dans des évènements qu’elle avait effectivement vécue et qui l’avaient visiblement marqué. Sa main se resserra sur son verre, faisant crisser le cristal à tel point que le lieutenant crut un instant y voir se dessiner des fêlures, avant que bien vite le cri du verre ne cesse, alors que les pensées de la jeune femme la ramenait plus récemment dans le temps.

« Quant à la raison de ma présence à bord d’un engin dérobé… c’était avant que le capitaine Calista me récupère dans l’espace et parce qu’il fallait bien que je parte de Dantooine, vous en conviendrez. Mon propre vaisseau venait de s’y crasher après un saut avorté en hyperespace. »

Se taisant, attentif aux bribes de l’histoire de la jeune femme qu’il pouvait reconstituer et juger si ou non elle lui confiait la vérité, il fut surpris de la voir tendre la main vers son décolleté, glissant une carte hors de celui-ci avant de lui tendre.

« Ceci devrait vous éclairer : il contient les trajets hyperespaces de mon vaisseau et toutes les données relatives à mes dernières missions dans la bordure extérieure... et ailleurs. »

Voilà une source d’information qui se révélerait intéressante pour vérifier l’histoire de la jeune femme, bien qu’Aidan supposait bien qu’en lui confiant ceci, elle ne lui livrerait pas sottement un élément qui pourrait invalider son récit jusque-là.

~ Cachette intéressante, madame. Nota t-il avec un sourire avant de glisser la carte à l’intérieur de son manteau. Le bureau l’étudiera sur un terminal sécurisé, afin d’éviter tout problème de ver informatique.

La navette entama sa descente vers le hangar du Bureau des Renseignements Impériaux, situé à l’écart du centre névralgique de l’empire, le bâtiment se distinguait difficilement des autres, haut, sombre et sans insigne pouvant le désigner comme le coeur de l’espionnage impérial.

~ Nous n’aurions pas osé vous fouiller à cet endroit, ma dame. Mais je tâcherais de m’en souvenir à l’avenir. D’autres auront peut-être la même idée que vous.

Toujours souriant, affable, le lieutenant attendit l’arrêt complet de l’appareil, ne prenant pas garde au hangar qui se dévoilait sur les panneaux du compartiment autour de lui, pour tendre une main à la sith, glissant le datapad sous son bras.

~ Cependant un fait m’intrigue encore dans votre histoire. Outre le fait que vous puissiez visiblement concourir pour la couronne d’Aldéraande, j’aimerais savoir ce qui a poussé le capitaine Callista à vous offrir ainsi son assistance ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Ven 18 Jan - 16:55


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
La remarque concernant la « cachette » l’amusa quelque peu. Sans compter qu’elle ne pouvait absolument pas lui donner tort, et c’était bien pour cette raison qu’elle dissimulait les informations délicates à ce niveau-ci de son propre corps. Personne ne serait assez fou pour oser la toucher de manière aussi fort peu conventionnelle, encore moins des soldats de l’Empire… hormis si ces derniers désiraient perdre une main ou pire.

Son regard se porta sur le changement de paysage qui s’opérait et qui apportait son lot d’ombres à l’habitacle. De l’important trafic aérien, ils semblaient entrer dans une zone un peu plus calme vers un bâtiment qui se fondait sans mal parmi les autres. En somme, impossible de le différencier si on ne savait pas précisément où on se rendait. Un bon point pour un bureau censé rester informé sur tout ce qui se passait dans une si vaste galaxie. Et suffisamment éloigné du Palais Impérial pour ne pas être une cible.

Récupérant le datapad que la capitaine Twi’lek lui avait confiée, elle accepta la main du lieutenant pour se relever mais la relâcha ensuite, l’invitant muettement à ouvrir la marche en préférant rester à quelques pas à peine derrière lui. D’autant qu’elle allait rendre ledit datapad à l’un des soldats restés dans le salon adjacent à celui-ci afin qu’il le remette à sa supérieure hiérarchique… ou à quiconque le réclamerait, d’ailleurs. Ce n’était plus de son ressort et cela lui était complètement égal.

La question fit naître un sourire sur ses lèvres sombres. La couronne d’Alderaan ? Elle s’en passerait volontiers, sauf si cela pouvait lui être utile. Connaissant les nombreux rouages politiques de la planète pour s’y être intéressée à une époque, elle préférait laisser les familles de lignées royales s’entre-déchirer entre elles. Le spectacle en était tout aussi divertissant.

« Je ne le lui ai pas laissé le choix. »

Un début de réponse somme toute assez simple mais qui laissait de place à tellement de sous-entendus ! Et le lieutenant en avait eu un petit aperçu sur la place du noyau lorsqu’elle avait usé de la Force à son égard, ayant pu lui briser la nuque d’un simple claquement de doigts comme s’il ne s’était s’agit que de brindilles.

« Si je me fis aux réactions du capitaine, je n’étais pas la première personne venue du passé qui croisait sa route. Elle semblait avoir déjà eu cette expérience puisqu’elle a été apte à me renseigner. »

Et à avoir la vie sauve, soit dit en passant. Ce qui n’avait pas été le cas de certains de ses soldats qui avaient voulu user de la manière forte pour la désarmer. À ce simple souvenir, ses doigts caressèrent pensivement la garde du sabre-laser à double-lame qui pendait à la gauche de sa ceinture. Dire qu’elle ne l’avait même pas utilisé et s’était contentée de faire appel au Côté Obscur, toujours présent pour l’envelopper dans son étreinte mortelle.

« Vous devriez lui poser la question directement, lieutenant. Je trouve regrettable qu'un homme de votre position ne soit pas tenu au courant de ce genre de détails. » ajouta-t-elle avec un sourire glaçant qui contrastait avec la pointe presque suave de sa voix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Ven 18 Jan - 18:08

「 Même planète, autre temps. 」
Acceptant la main du lieutenant, la jeune femme se releva d’un mouvement plein de grâce avant de relâcher sa prise, l’observant simplement, un abord désormais plus aimable qu’à leur première rencontre, mais toujours pas dénué de cette étrange menace flottant dans l’air autour d’elle.

« Je ne le lui ai pas laissé le choix. »

La réponse prit Aidan par surprise, ne s’attendant pas à ce que l’on déclare avec morgue avoir menacé un officier impérial pour obtenir ce que l’on souhaitait. Jetant un regard interloqué à son interlocutrice, il s’abstint cependant de répondre pour le moment. Ses supérieurs jugeront opportun ou non de tenter de placer la sith en détention, mais il ne serait pas celui qui prendrait l’initiative et espérait se trouver loin des lieux lorsque des idiots tenteraient cela…

« Si je me fis aux réactions du capitaine, je n’étais pas la première personne venue du passé qui croisait sa route. Elle semblait avoir déjà eu cette expérience puisqu’elle a été apte à me renseigner. »

Cela demanderait un rapport complet du capitaine Callista sur ces rencontres et la consultation de son dossier militaire en plus de ses comptes-rendus. La capitaine semblait étrangement être toujours au bon endroit au bon moment et cela commençait à devenir préoccupant. Participerait-elle à une sorte de réseau d’intégration.

Cependant la jeune femme n’avait pas fini et son ton changea subtilement, s’immisçant dans son oreille avec le délice du miel liquide.

« Vous devriez lui poser la question directement, lieutenant. Je trouve regrettable qu'un homme de votre position ne soit pas tenu au courant de ce genre de détails. »

~ Ce sera fait madame, je comptais justement convoquer le capitaine Callista après vous avoir reçue. Acquiesça t-il à son conseil.

Inconsciemment, il lui révélait ainsi ses objectifs tout en suivant son avis, bien que cela aille dans le sens de ses pensées, il se montrait là anormalement loquace sur ses plans à venir, le ton et l’apparence de la jeune femme, malgré le danger qu’elle représente, participant à étouffer en partie sa méfiance à son égard.

Elle était pour lui un danger connu, brutal dont il fallait se méfier en évitant certain sujets ou tournures de phrase. Mais il se faisait également oublieux du danger plus subtil qu’elle pouvait représenter pour ses interlocuteurs.

S’effaçant aux portes de la navette, il la laissa gravir en premier la passerelle les menant hors du hangar dans laquelle leur moyen de transport avait arrimé. Faisant signe aux deux soldats de le suivre, il prit sa suite, l’angle de la rampe lui offrant le paysage de l’opale de ses épaules rondes, tranchant parfaitement avec l’écarlate de sa chevelure.

Attendant en faction, au garde à vous, une escouade de quatre hommes était stationnée au bas de la passerelle, attendant les passagers pour les encadrer sans un mot avant de les mener dans les entrailles du salon, vers une salle d’interrogatoire déguisée en salon où ils pourraient achever cette conversation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Mar 22 Jan - 11:17


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
Tiens, tiens, une convocation pour le capitaine Calista ? Non pas que cela l’intéressait véritablement – pour être tout à fait exact, cela lui était complètement égal – mais elle avait une certaine dette envers la Twi’lek : après tout, c’était elle qui l’avait « aimablement » récupéré dans l’espace et lui avait donné de quoi parfaire sa curiosité envers ce nouveau monde dans lequel elle avait débarqué. En somme, elle lui était redevable et comptait bien s’en acquitter au plus tôt même si cela allait contre ses principes.

Suivant l’invitation muette du lieutenant, elle fit les premiers pas sur la passerelle qui la mena hors de la navette impériale. Le comité d’accueil la laissa parfaitement indifférente bien que d’autres en auraient sans doute reniflé de dédain. Après tout, que pouvait bien faire de simples hommes composés de chairs et de sang face à un seigneur Sith dont la Force s’écoule en lui comme une rivière déchaînée ? Mais elle avait ses manières et, à défaut de faire du grabuge, suivit presque docilement les soldats dans le dédale de ce bâtiment.

Silencieuse, elle semblait résolue à faire passer ce désagrément au plus vite. En réalité, elle avait déployé la Force tout autour d’elle pour sonder son environnement en plus de la barrière invisible et perpétuelle qu’elle dressait littéralement à fleur de peau de peau de son propre corps pour contrer toute attaque potentielle au blaster et dévier les lames d’une vibrolame. En somme, la défense de base avant de riposter.

Un sourire à la fois glaçant et amusé ourla ses lèvres maquillées quand elle pénétra dans le salon, devinant sans mal son utilité derrière ces beaux drapés. À croire que le bureau des renseignements savait recevoir leurs « invités » et avait conservé cela de l’ancien empire auquel elle appartenait. Pour en avoir visitée les locaux une fois sur Dromund Kaas en guise d’interrogatrice et non pas dans le rôle qu’elle occupait actuellement, la jeune femme savait de quoi elle parlait.

Aussi prit-elle place dans l’un des canapés tout en conservant au mieux tout ce bel endroit dans son champ de vision. Simple mesure de sécurité et certaine habitude, il fallait bien l’avouer.

« Bien, lieutenant… et la suite ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Jeu 31 Jan - 16:51

「 Même planète, autre temps. 」
La sith ne se fit pas priée pour pénétrer dans la salle d’interrogatoire. Pleine d’une morgue dictée par son orgueil et la visible confiance en ses pouvoirs, elle se déplaçait comme en territoire conquis, tout à la fois oublieuse du fait qu’elle se trouvait au cœur d’un complexe confidentiel et consciente que le manque de manipulateur de la force à cette époque avait réduit drastiquement le champ des mesures capable de la restreindre.

La dame rouge s’installa d’autorité dans un canapé tournant le dos à un mur pour embrasser l’ensemble de la pièce du regard. C’était la seconde fois qu’elle agissait ainsi, comme par réflexe, confirmant les soupçons du lieutenant. Malgré son absence de connaissances sur cette époque, la jeune femme n’en avait pas moins été entrainée, formée pour évoluer dans ce genre de milieux et en cela se trouvait tout autant une menace qu’une opportunité pour lui.

« Bien, lieutenant… et la suite ? »

Loin d’être impressionnée, la jeune femme lui faisait comprendre qu’elle ne se pliait à cet exercice que par bonne volonté, par effort de « diplomatie » peut-être et non en réponse à un quelconque effort de coercition. Enfermée dans un immeuble perdu sur une planète dont elle ne connaissait presque rien, elle n’affichait nulle peur et semblait au contraire défier son environnement de lui opposer un réel danger.

Confiant le disque de données à un agent en faction devant la porte pour que le bureau puisse vérifier la véracité de ses explications, il la rejoignit ensuite, prenant place sur un canapé attenant. La jeune femme vibrait d’une énergie particulière, semblant projeter autour d’elle une aura de danger, électrisant l’air entre eux à un point tel que le lieutenant pouvait sentir ses poils se dresser dans son dos.

Quelque chose avait changé. Peut-être la morgue affichée par la sith dissimulait-elle une crainte finalement, ou tout du moins un pragmatisme l’ayant poussée à prendre des mesures. Loin de dégager cette aura hypnotique qui avait saisi le lieutenant dans la navette, elle semblait au contraire plus sur la défensive, un état qu’Aidan prit garde de ne pas noter ouvertement, malgré son aspect de petite victoire sur elle.

~ La suite, madame, va dépendre en partie de vous. Débuta-t-il avec un sourire affable, conscient qu’elle serait plus d’autant plus dangereuse dans cet état latent de paranoïa. Nous avons étudiés avec vous les raisons qui vous ont conduites sur Coruscant. Il serait temps d’en apprendre un peu plus sur l’après. Vous avez certainement conscience qu’une femme de votre pouvoir ne peut être sereinement relâchée dans la nature sans un minimum de précautions. Vous dîtes vouloir vous renseigner sur ces failles et en cela nos objectifs se rejoignent peut-être. Mais qu’en est-il de votre situation ? De vos autres objectifs ? Qu’entendez-vous faire à notre époque pendant vos recherches ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Ven 1 Fév - 9:54


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
Il ne fallut pas longtemps pour que le lieutenant prenne place à son tour. Loin de se laisser intimider, la jeune femme croisa ses jambes, faisant crisser le cuir rouge sombre - presque aussi sanguin que ses cheveux - de sa tenue. Une main alla reposer sur le tissu du canapé où elle se trouvait tandis que l’autre alla soutenir son menton, ses yeux émeraude observèrent avec attention son interlocuteur.

L’après ? En voilà une bonne question, sans compter le fait qu’elle ne s’y était pas penchée dessus. En d’autres circonstances comme celle d’être à sa propre époque – par le Créateur que cela lui paraissait plus que décalé de se prononcer de la sorte ! – elle aurait fait en sorte de prendre une navette pour la station orbitale de Korriban avant d’embarquer sur une autre navette qui l’aurait emmené sur Dromund Kaas… et son domaine au sein de Kaas City. En y repensant, elle ne put s’empêcher d’avoir un pincement au cœur. Tant d’holocrons, de savoirs, de connaissances et de données perdus à travers les millénaires ! Quel gâchis.

« Ma situation actuelle est… délicate, lieutenant » finit-elle par répondre après avoir cherché le mot qui conviendrait le mieux même si elle n’en était pas pleinement satisfaite non plus. « Je ne viens pas de ce monde. En d’autres circonstances, je vous aurais répondu que je compte rentrer sur Dromund Kaas afin de faire un rapport au Conseil Noir. »

Avant de vaquer à ses propres occupations au sein de Kaas City ou de se rendre sur Korriban afin de voir si certaines recrues pouvaient se montrer digne de son intérêt. Mais à présent, toutes ces considérations semblaient bien loin. Obsolètes.

« Que vais-je faire à votre époque ? Tout dépend de la manière dont je sors de cette pièce. Et cela, bien évidemment, dépend autant de vos supérieurs… que de vous-même. »  ajouta-t-elle non sans un sourire quelque peu amusé, parfaitement consciente qu’elle était « l’intruse » contrairement au schéma habituel des Sith et d’autrui. « Que comptez-vous faire de moi ? Hormis m’interroger pour éviter à votre hiérarchie d’avoir des suées en ma présence. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aidan Lancot
Messages : 43
Espèce : Humaine
Âge rp : 29 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Dim 3 Fév - 15:02

「 Même planète, autre temps. 」
La question du lieutenant sembla un instant prendre la sith au dépourvu. Quittant sa position statique prête à répondre aux éventuelles menaces, elle modifia au contraire sa posture pour la rendre plus apte à la discussion. Croisant ses jambes sous le cuir de sa robe, adoptant une position du buste mettant en valeur certains de ses charmes sans en avoir l’air et plantant son regard d’émeraude dans celui de son interlocuteur après un instant de réflexion, elle semblait vouloir reprendre le contrôle de la conversation par d’autres manières, sous d’autres termes.

« Ma situation actuelle est… délicate, lieutenant. Je ne viens pas de ce monde. En d’autres circonstances, je vous aurais répondu que je compte rentrer sur Dromund Kaas afin de faire un rapport au Conseil Noir. »

Aidan esquissa un sourire narquois devant ce changement d’approche. Ils se trouvaient loin de la situation dans laquelle il l’avait premièrement découverte une heure avant sur la place du noyau. Elle est alors pleine de morgue, n’hésitant pas à menacer ou brutaliser afin d’obtenir ce qu’elle souhaitait, que ce soit respect ou information. Au contraire, elle changeait maintenant de registre comme pouvait l’observer le lieutenant, amusé qu’elle ait finalement écouté son conseil pour user de plus de diplomatie.

Elle n’était plus l’arrogante sith venue sur Coruscant pour exiger, mais se présentait au contraire à présent comme seule et sans soutien, pouvant presque apparaître comme en détresse pour un esprit plus romantique que celui du lieutenant.

« Que vais-je faire à votre époque ? Tout dépend de la manière dont je sors de cette pièce. Et cela, bien évidemment, dépend autant de vos supérieurs… que de vous-même. Que comptez-vous faire de moi ? Hormis m’interroger pour éviter à votre hiérarchie d’avoir des suées en ma présence. »

Elle se plaçait entre ses mains, à sa merci. Du moins le laissait-elle penser, cherchant visiblement à faire oublier qu’elle pourrait à elle seule éliminer l’ensemble du personnel de l’étage dans une tentative de fuite. En cela Aidan voyait une chance, intellectualisant ce changement de comportement pour se dissimuler que cette sublime beauté pâle jouait tout aussi bien la partition de son corps que de son ton et influait sur la volonté primitive du mâle que d’être un appui. Un individu de son talent pourrait être utile au Bureau…

Laissant un instant son regard se faire happer par le miroitement viridien des prunelles de son interlocutrice, il tendit de nouveau la main vers la tablette de donnée située sur ses genoux, actionnant la commande des caméras de la pièce.

Autour d’eux, le doux bourdonnement de l’électronique s’atténua pour ne plus laisser que les mécanismes nécessaires au traitement de l’air et de la lumière.

~ Je pense, que nous pouvons nous entraider… Nota t-il alors que ses lèvres s’ourlaient d’un sourire pensif.

Se pliant légèrement, il déposa la tablette sur le meuble d’appui avant de se renfoncer dans son canapé, adoptant inconsciemment une position similaire à celle de son interlocutrice.

~ Malgré vos dires, je doute que vous vous laissiez capturer sans objection… Et quand bien même… Il serait dommage de passer à côté d’une opportunité pareille.

Marquant une pause, il se leva pour s’approcher d’un meuble attenant, y subtilisant une bouteille et deux verres qu’il rapporta pour déposer sur la table-basse entre eux, servant le contenu au sein de l’un, puis l’autre. Se saisissant finalement de celui qu’il s’était lui-même désigné, il y subtilisa une première gorgée sans cependant lâcher son interlocutrice du regard par-dessus le rebord de verre.

~ Vous avez évoqué la nécessité du Bureau de rester renseigné des différents évènements de la galaxie. Or la force semble vouloir jouer un rôle de plus en plus important sur l’échiquier galactique. En cela, nos objectifs se rejoignent… Que diriez-vous de… travailler pour moi ? Présumant un regain d’orgueil de son interlocutrice, il éleva une main d’avance pour couper un instant court aux protestations. Pas en tant que secrétaire ou autre travail administratif ou de sécurité, je vous rassure. Mais en tant qu’agent ? Malgré vos dires, vous semblez prompte à changer de registre entre l’autorité et la diplomatie et ce… non sans talent. Vous seriez libre de parcourir l’espace impérial pour enquêter sur ces failles, libre de demander l’appui impérial si cela devait s’avérer nécessaire et ce à la seule condition de me tenir un rapport régulier de vos progressions, ainsi que des évènements ou informations intéressantes que vous pourriez trouver le long de votre route.

Lui offrant un sourire engageant en croisant les jambes, il se laissa allez contre le dos du canapé sans la lâcher des yeux, son verre à la main.

~ Qu’en dîtes-vous, madame ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekath's Eye
Darth Ekath
Messages : 82
Comptes : Darth Maul
Espèce : Humaine
Âge rp : 25 ans.
Maître : Elle-même.
Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   Jeu 7 Mar - 11:49


Même planète, autre temps


« Darth Ekath & Lt. Aidan Lancot »
La situation n’était guère à son avantage. Elle en avait parfaitement conscience. Pire, cette impression et ce ressentis n’en avait été que plus croissant à mesure qu’elle progressait dans ce monde qui lui était inconnu. Même galaxie, même planète – pour la majeure partie d’entre elles – mais les êtres qui la peuplaient… tout ceci avait bel et bien changé. Pour quelqu’un appartenait à un monde qui semblait révolu depuis des millénaires si elle se fiai aux données que le capitaine Calista avait été aimable de lui divulguer, c’était un abyme sans fond qui la séparait de son vis-à-vis au même titre que cet espace entre eux.

Ses pupilles s’étrécirent lorsque le bruit caractéristique des caméras cessa peu à peu de se faire entendre comme bruit de fond. Le silence ne se fit pas totalement, mais l’ambiance s’en rapprocha étrangement comme pour laisser la place aux confidences… ou aux aveux et marchés obscurs. Les épaules de la dame noire s’affaissèrent légèrement, comme si elle se détendait tandis qu’un sourire indescriptible vint ourler ses lèvres : elle était tout à fait attentivement aux propos de son interlocuteur et maître de la situation.

Son intérêt fit piqué à vif, et pas des moindres. Bien que le lieutenant eût la présence d’esprit d’éclaircir et de nuancer son propos quant au fait de travailler pour lui, elle demeura parfaitement silencieuse et attentive à ce qu’il lui présentait et suggérait. Une suggestion qui était, ma foi, tout à son avantage sur bien des points.

La possibilité de pouvoir se mouvoir partout dans la galaxie, d’aller où bon lui semblait et d’accéder à maintes données pour satisfaire sa propre curiosité contre un rapport à faire au lieutenant sur le résultat de ses recherches et découvertes ? Il y avait pire comme situation, d’autant que son vis-à-vis s’était montré courtois sur bien des points à son égard.

« J’accepte votre proposition avec plaisir, Lieutenant. »

Une lueur indéchiffrable traversa un instant son regard émeraude, faisant miroiter ses orbes d’un rouge écarlate durant quelques brèves secondes avant de disparaître. Au final, son petit « séjour » dans cette salle avait été on ne peut plus bénéfique.

« Puisque nous sommes donc parvenus à un accord qui puisse nous satisfaire tous deux, quel devra être mon rapport avec le reste de votre hiérarchie ? D’après vos dires, je suis donc sous vos ordres directs. Mais qu’en est-il de vos supérieurs ? »

Devoir rendre des comptes à une toute autre personne que le lieutenant ne semblait nullement l’enchanter. Cela étant, il y avait aussi des avantages : ce n’était pas elle qui récolterait le fruit de ses erreurs, encore moins leur ire.

« Vous avez parlé de l’armée impériale… en ce sens, même question : suis-je leur supérieur si je dois avoir à faire avec eux ? Oh, et d’un point de vue plus pratique, j’aurai besoin d’un point de chute à Coruscant et d'un vaisseau. Un endroit personnel, un appartement, qu’importe. Tant qu’il s’agit d’un pied à terre, je doute pouvoir trouver quelque chose encore debout à Dromund Kaas. »

À son grand regret, d’ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Même planète, autre temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Même planète, autre temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille d'un autre temps [PV Miloë]
» La brume d'un autre temps
» Il est temps pour moi de voler vers d'autres horizons...
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force :: Monde du Noyau :: Coruscant-
Sauter vers: