Après une vaste pandémie galactique, il faut reconstruire
 
News hrp
Mars.2016Version 1
Avril.2017version 2
News hrp
Mars /avril.2018Le forum a deux ans
23.08.2018Le forum fait peau neuve pour la rentrée
NoteManaan n'est plus
équipe administrative
Rosas
Fondatrice
Obi Wan
Co Fondateur
Luke
Administrateur
Laura
Modératrice
Event en cours
Une expédition de sauvetage a lieu dans les Régions Inconnues, pour retrouver les survivants d'un crash ayant eu lieu trente ans plus tôt. L'équipage le plus invraisemblable qui soit y participe. Mais réussiront-ils ? lien de l 'event
contexte
Après plusieurs mois de lutte contre une épidémie qui a ravagé la galaxie et décimé plusieurs milliards de personnes, il faut reconstruire.

L'Empire envoie son aide et son soutien en urgence plus les planètes les plus touchées comme Lysatra ou encore Odessen.
Derniers messages

Partagez | 
 

 [Event] Le Vol vers l'Infini

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Messages : 666
Infos fermées
MessageSujet: [Event] Le Vol vers l'Infini   Sam 1 Sep - 19:31



Le Vol vers l’Infini

Depuis quelques temps, une expédition se prépare, dans le monde-capitale de l’Ascendance Chiss, une expédition pour enfin retrouver les survivants du Vol vers l’Infini. Cette affaire, vieille de trente ans, c’est enfin en passe d’être réglée. Les personnes retrouvées sur La redoute seront soit conduites sur un monde neutre où elles recevront de l’aide pour s’installer définitivement, soit reconduites dans les frontières de l’Empire pour y retrouver leurs familles ou y refaire leurs vies.

Au jour du départ, « invités » spéciaux et membres d’équipage sont présents, au spatioport, en attente de grimper dans la frégate et partir. La tension sur Csilla est extrêmement lourde. Depuis la fin de la pandémie, le rejet envers la Force et ceux y étant sensibles s’est d’autant plus cristallisé, beaucoup, que ce soit dans l’équipage ou ailleurs, ne supportent guère qu’on autorise des Humains ou des Jedis à participer à l’expédition. Le maître Jedi Skywalker, le chevalier Jinzler et le lieutenant-colonel Vanto sont la cible de tous les regards noirs, rejets et mépris, au matin du départ, les deux premiers pour leur appartenance déclarée à l’Ordre Jedi, le troisième pour le simple fait d’être humain.

Si beaucoup ignorent encore comment réagir à l’égard de Thrass, encore trop fraîchement arrivé pour qu’on puisse juger s’il souhaite développer ou non sa sensibilité à la Force, il n’en va pas de même pour Feesa. Dès son arrivée en compagnie de son maître, le rejet a été pur et simple, envers elle, elle est d’ores et déjà désignée comme coupable de violer les règles, traditions et lois de l’Ascendance, au profit d’un autre groupe. Certains réclament son exil, d’autres qu’elle s’abstienne simplement de remettre les pieds sur Csilla.

L’heure du départ a sonné. Après un voyage de quelques jours, ce sera alors l’arrivée sur le lieu du crash…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coeur-et-force.forumactif.com

avatar
Messages : 91
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Dim 2 Sep - 11:45

S’il y avait bien, dans toute son existence, une chose que Feesa détestait absolument, c’est qu’on essaye de lui imposer ses choix de vie, sa façon de comporter, les combats à mener ou les décisions qu’elle devait prendre. Que ce soit pour son bien ou non, pour suivre les traditions ou d’anciennes règles, qu’importe, elle ne voulait pas être brimée dans la vie ou qu’on lui interdise d’agir selon sa conscience et ses propres principes. Et lorsque des personnes le tentaient, sa réaction ne se faisait pas attendre. Il n’était pas question que qui que ce soit dans cette galaxie puisse vraiment l’empêcher de suivre sa conscience. Et elle entendait bien le montrer ! Avant de quitter la demeure familiale des Chaf, la jeune femme prit un très grand soin de s’habiller d’une façon ressemblant le plus aux Jedis, copiant en partie la tenue de Lorana, puis accrochant ostensiblement à sa ceinture le sabre laser que son maître lui avait donné lorsqu’il avait commencé à lui apprendre à s’en servir. Elle ignorait encore comment s’en servir, mais patience, ça viendra… Même si ça ne plaisait pas à son peuple et qu’ils pensaient vraiment à la jeter dehors pour de bon après cette expédition, ça n’avait aucune importance, elle n’abandonnera pas sa formation pour autant.

Ils se retrouvaient tous au spatioport, avant le départ. Tous les membres d’équipage, occupés avec les derniers préparatifs, quelques curieux et les « invités » pour le voyage. Feesa arriva juste derrière son oncle et près de son maître, rejoignant les autres en voyant d’un coup d’œil que Lorana semblait déjà plus proche de Thrass. Un rapprochement dont elle s’était douée, dès lors qu’ils en avaient su plus sur leurs derniers instants, grâce au court extrait de vidéosurveillance. Pas question, cela dit, de faire le moindre commentaire, ça ne regardait qu’eux deux. Encore un « détail » de plus qui n’allait pas plaire à leur peuple ! Feesa retint un sourire en se souvenant de la réaction agacée de Maât au Conseil, où elle avait été convaincue que les Jedis pourraient vraiment faire des échanges avec l’Ascendance, même simplement commerciaux. Elle n’avait pas voulu la croire lorsqu’elle lui avait soutenu que ça prendra encore au moins vingt ou trente ans de plus avant d’en arriver là, la réalité de la situation allait très vite se charger de la convaincre à sa place. Rien que la tension ambiante commençait déjà à prouver que de vrais échanges avec l’Ordre Jedi allaient rester lettre morte. Veeren ne pouvait pas forcer plus d’ouverture à elle seule. Pas plus que la mère de Feesa.

– Bonjour, salua-t-elle avec un sourire Thrass lorsqu’elle arriva à sa hauteur. Ravie de vous rencontrer ! J’ai beaucoup entendu parler de vous, pendant une période.

Maintenant, elle ne s’étonnait même plus de voir des personnes censées être mortes fouler ce monde en toute quiétude et sérénité, elle s’était habituée, même si causait encore beaucoup de situations étranges. Comme maintenant. Elle se retourna vers son maître, qui semblait pour le moment décidé à rester à proximité d’elle, sans doute craignait-il que quelqu’un ne tente quelque chose, avec la tension ambiante.

– J’espère que ce voyage va mieux se passer que l’autre. Vous ressentez quelque chose de mauvais ? Ou bien vous n’aimez juste pas être ici ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 126
Espèce : Humain
Âge rp : 51 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Dim 2 Sep - 13:24

C’était souvent ainsi, il suffisait de ne pas apprécier une situation pour s’y retrouver plongé par force bien plus souvent qu’à son tour. Si Nat avait eu un peu plus confiance envers les Chiss, il aurait laissé Feesa venir ici seule, pour participer à cette mission, elle était bien en âge de se débrouiller et savait se défendre. Pas de quoi s’inquiéter, somme toute, sauf quand on parlait de ce peuple de fourbes. Ou comment se retrouver au milieu d’une affaire où vous n’avez rien à faire, simplement pour garder un œil sur votre élève et éviter qu’il ne lui arrive trop de mal. Il avait beau se répéter qu’il ne s’était pas encore passé bien des évènements, il lui impossible d’avoir confiance. « Tâcher d’améliorer leurs relations avec l’Ascendance », hin hin… Une envie qu’il n’avait pas le moins du monde et c’était bien réciproque du côté de ces êtres aux yeux rouges. La pauvre Aristocra des Nuruodo pouvait bien se démener autant qu’elle le voulait, elle aura du mal, beaucoup de mal, et ses efforts ne porteront pas leurs fruits de son vivant, c’était clair et net. Il pourrait compatir mais jugeait qu’elle ferait mieux de ne pas essayer, ce serait à la fois mieux pour elle et mieux pour l’Ascendance dans son ensemble. Mais ça, allez le faire comprendre, il était très bien placé pour savoir qu’une personne butée en change pas facilement de point de vue.

Les ondes négatives de colère, mépris ou rejet reçues ne le dérangeaient pas, il avait déjà l’habitude et envoyait lui-même assez d’ondes de rejet pour que son entourage le ressente. Feesa était allée directement retrouver un autre petit groupe qui participera au voyage, à savoir un troisième Chiss venu d’un autre temps, en compagnie de Lorana, un officier humain de l’Empire et l’amiral bleuté avec sa salamandre anti-Force sur les épaules. Il suivit le mouvement, lançant un bref regard par-dessus son épaule pour voir où en étaient Formbi et la frangine. Bien, bien… Il se contenta de saluer tout ce beau monde d’un bref signe de tête, sentant la Force tenue à l’écart en entrant dans la bulle produite par la bestiole. C’était là un pouvoir qu’ils étaient plusieurs à avoir tenté de convertir pour en faire des moyens de défense, efficace, malheureusement, cette technologie n’était pas encore très développée, et encore moins dans cette époque. Dommage… Son regard glissa doucement sur les personnes présentes autour d’eux, en repérant certains dont il sentait qu’ils allaient causer des ennuis. Enfin… Si ça ne venait que d’eux, alors le voyage sera très paisible.

Un autre pressentiment le tenait, lié à quelque chose de plus lointain. On pouvait espérer que ce voyage soit de tout repos mais il ne le sera pas, clairement pas, inutile de s’attendre à un soudain miracle. Des invités imprévus pouvaient s’ajouter au programme, tout comme diverses personnes que la Force, avec son grand sens de l’humour, pouvait jeter là. Il fourra les mains dans ses poches, passant doucement le pouce sur une pièce métallique d’un petit appareil, sur lequel il travaillait en ce moment. Revenir si vite dans les Régions Inconnues, quelle joie… Son neveu, lui, avait eu de la chance, il était reparti chez lui. Il n’assistera pas au choc qui allait suivre dans très peu de temps. Avec cette expédition, Nat n’avait pas eu le temps de retrouver son ancêtre, cela dit, il devinait ce qui se tramait. Il croisa ensuite brièvement le regard de Feesa, qui s’était tournée vers lui, avec un air plus préoccupé. Mmh ? Si c’était les diverses réactions de son peuple, aujourd’hui, qui la gênait, pas de quoi s’en faire. Elle devrait déjà savoir ne pouvoir s’attendre à rien d’autre.

– J’espère que ce voyage va mieux se passer que l’autre. Vous ressentez quelque chose de mauvais ? Ou bien vous n’aimez juste pas être ici ?

– L’espoir fait vivre. Et l’attente fait mourir. Evidemment que ça va mal se terminer, même si aucun membre de ta famille ne joue avec le destin.


Avec ces failles, il n’y avait pas besoin de beaucoup en rajouter à la sauce. Il sortit son propre sabre et l’accrocha à son tour à sa ceinture, voyant que l’activité doublait, signe d’un départ imminent. Ils verront bien ce qui arrivera en cours de route, puis au bout du voyage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 70
Espèce : Humaine
Âge rp : 22 ans
Maître : Anciennement Jorus C'baoth
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Dim 2 Sep - 21:57

La nuit avait été assez mauvaise… Lorana se réveilla une nouvelle fois alors qu’il faisait encore jour, étouffant une brève exclamation entre ses dents, la tête enfouie dans l’oreiller. Depuis son arrivée sur cette planète, elle rêvait chaque nuit de son ancien maître, sans vraiment être sûre, par contre, qu’il s’agissait bien de rêves et de non de visions. Le souffle assez court, elle se leva en douceur puis marcha pieds nus pour descendre dans la salle de bain et aller se passer de l’eau sur le visage. Il ne fera jour que dans… une heure ou deux, sans doute, elle devait faire attention à ne pas réveiller Thrass. Une fois plus tranquille, elle s’habilla puis passa le temps restant à méditer, se reposant cette fois vraiment, corps et âme. Lorsque le jour se leva, elle se sentait déjà plus calme et prête à affronter ce qui allait suivre. Manger rapidement un morceau, se préparer pour le voyage, puis enfin y aller. Cette fois-ci, ce ne sera pas un départ en urgence sur fond de batailles et de conflits, même si elle se doutait que l’ambiance durant le trajet sera tout sauf relaxante. Tout ira bien… Ils ne partaient pas vers une mort certaine, la donne était très différente. La Force ne les aurait tout de même pas ramené pour les faire tuer une seconde fois au même endroit.

Certains visages lui étaient déjà plus ou moins familiers. Elle avait revu l’amiral il y a déjà un moment. Quant à l’officier, humain, qui était avec lui, elle en avait aussi entendu parler, même si elle ne l’avait jamais rencontré. Vanto, c’était un nom qu’elle avait entendu plusieurs fois, dans la station avant qu’elle ne tombe elle-même malade puis au Temple, lorsqu’il avait été question des victimes personnelles de Plagueis. Elle les salua tous les deux poliment, tout en veillant à garder avec un grand soin une distance respectable avec Thrass. Ils étaient en public, après tout, et elle n’était pas la bienvenue, par ici. Ils étaient arrivés tous les deux ensemble, mais ça, ça pouvait aussi être parce qu’ils avaient dû préparer à deux certaines dispositions pour le voyage. Lorana retint un léger soupir en observant les derniers préparatifs du voyage, songeant le cœur lourd que dans cette ligne de temps, peut-être, il n’y avait pas de survivants. Très bien, stop, il était inutile de se faire des idées avant même de partir. Allaient-ils retrouver leurs os, à l’intérieur du vaisseau détruit ? Ce serait… étrange. S’enterrer soi-même était une expérience qui ne la tentait guère.

Maître Skywalker arriva vite à son tour, accompagné de Feesa. L’oncle et la mère de cette dernière ne devaient pas se trouver loin, comme la chef de la famille Nuruodo. Lorana leur dit bonjour d’un ton un peu lointain, les mains jointes devant elle en regardant les Chiss aller et venir, repensant à cette nuit. Par bonheur, son ancien maître n’avait pas été « recraché » par les Failles, auquel cas lui aussi aurait sans doute voulu retrouver la main mise sur le Vol vers l’Infini. La jeune femme ferma les yeux un petit instant, tirée de ses pensées par la voix assez enjouée et dynamique de Feesa. Au milieu des autres, dans son peuple, elle détonnait vraiment. Plus prompte à montrer ce qu’elle ressentait, vive et tenant à ses principes. A moins que ça ne lui vienne, tout simplement, de son âge ? Lorana revint vers Thrass en s’obligeant à rester dans la réalité, ne penser qu’au présent. Elle avait presque envie de lui prendre la main et de lui parler de ses visions, sans oser le faire car il y avait trop de monde autour. Plus tard, peut-être, au cours du voyage.


« J’espère que ce voyage va mieux se passer que l’autre. Vous ressentez quelque chose de mauvais ? Ou bien vous n’aimez juste pas être ici ? »

« L’espoir fait vivre. Et l’attente fait mourir. Evidemment que ça va mal se terminer, même si aucun membre de ta famille ne joue avec le destin. »

Quel optimisme ravageur. Lorana ne put s’empêcher de lever légèrement les yeux au ciel en entendant ça, préférant encore ne pas soulever. Tout ce qu’ils entreprenaient ne tournait pas obligatoirement mal, tout de même… Il était, de toute façon, l’heure d’embarquer, pas celle d’entamer des débats. Gardant ses réflexions pour elle, elle préféra entrer dans une légère transe méditative, tout en suivant le groupe, écartant de ses pensées les sentiments qui l’avaient assailli le jour du départ, vers leur mort. Le départ de Csilla, puis retrouver le destroyer et les croiseurs, avant d’enfin mettre le cap sur le monde où ils s’étaient crashés… C’était plus fort qu’elle, la nervosité montait… Finissant par mettre de côté ses principes et le regard des autres, elle glissa doucement la main dans celle de Thrass, se rapprochant de lui pour se mettre à sa hauteur. Tant pis pour les regards et les chuchotements, tant pis également pour sa résolution, les souvenirs étaient beaucoup trop brûlants. Elle lança aussi un bref regard à Skywalker et Vanto, seuls humains ici avec elle. Même si le second était un impérial, il n’avait pas l’air méchant. Plutôt… encore amaigri.

« Vous êtes assez en forme ? se risqua-t-elle à demander alors que le vaisseau passait en hyperespace. Je veux dire… Il paraît que c’est vous qui avez passé un sale moment, en compagnie du fou. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Mer 5 Sep - 7:33

A peine revenu, déjà prêt à partir. Et pour une fois, Eli aurait bien aimé partir un peu plus vite mais il n’avait réussi à échapper au médecin en chef du Chimaera qui l’avait littéralement kidnappé ce matin. Et quand il disait ça, c’était bien vrai… Le docteur l’avait saisi par le poignet par surprise au détour d’un couloir puis traîné dans l’infirmerie avec l’air triomphant de celui qui attendait ce coup-là depuis des heures. Se laisser faire avait finalement été l’option lui faisant perdre le moins de temps possible, c’est pourquoi il attendait gentiment que leur éminent docteur finisse avec ses manœuvres, répondant d’un ton assez las à ses questions. Oui, il s’était reposé… Au mieux, en tout cas. Oui, il avait repris des forces. Oui, ça allait… Bien, allons-nous dire. Incroyable comme cette simple expression, « on va dire que ça va », était fausse et si peu crédible, incroyable, tout autant, que la personne qui la lançait ne le réalisait même pas, sur le moment.

Maintenant, cette expédition de sauvetage dans les Régions Inconnues… Eli se demandait vraiment si le moindre colon voudra revenir dans les territoires de l’Empire, alors qu’ils avaient quitté une République, encore loin, qui plus est, de la menace de la Guerre des Clones. Et comment leur expliquer ce qui s’était déroulé ces trente dernières années ? Il faudra pas mal de diplomatie, de patience, et aussi rester prudents, ils ignoraient qui, parmi les survivants du crash, pouvait avoir de la famille dans la Rébellion ou même dans l’Ordre Jedi. Ils n’étaient pas rendus là, cela dit. Pour le coup, ils avaient dû se mettre en civils, et même avec ça, Eli sentit bien les regards très lourds et méprisants, pour la plupart, en arrivant au spatioport. Ce voyage promettait, décidément, il n’avait pas eu une telle impression, la première fois, cela dit, il ne s’était pas non plus beaucoup promené.

Discrètement, Eli compara à vue Thrawn et son frère, curieux, essayant de déterminer les ressemblances physiques, dans le visage, le ton de la voix ou les postures, un petit jeu qui l’occupa quelques minutes, le temps surtout que tout le monde arrive. Il trouvait aussi un peu curieux que la Jedi et le frère de Thrawn soient arrivés ensemble, elle avait logé chez lui… ? Ils étaient plus proches qu’ils ne le montraient, là, de suite ? Avec l’amour des Chiss pour les sensitifs, ce couple n’allait pas faire le moindre heureux. Il se garda par contre bien de faire le moindre commentaire, ce n’était pas son affaire. Ni le moment. Les mains dans le dos, il attendit l’heure d’embarquer, saluant les nouveaux arrivants et espérant que tout se passe bien, même avec des humains et Jedis à bord. Surtout ce Jedi-là, Skywalker, il avait très… heu… Assez froid.

Ils étaient à peine montés à bord qu’il vit, juste devant, Lorana glisser rapidement sa main dans celle de Thrass, en se rapprochant de lui. Voilà, impression confirmée, donc… Il sourit un peu, attendri devant la scène, un sourire qu’il perdit en imaginant les conséquences, pour eux deux. Suivant le groupe, toujours sans lâcher un mot, il gardait un regard en coin sur ce qui se tramait tout autour, les personnes passant, entendant parfois des ordres à la volée, dans cette langue qu’il ne connaissait pas. Seul Skywalker utilisait seulement le Basic, mais bon… Eli le soupçonnait de savoir très bien parler le Sy Bisti, voire de connaître un peu le Cheuhn, il avait parfois certaines expressions qui ne trompaient pas. Pourquoi ne pas le dire ? Ce n’était vraiment que pour faire le moins d’efforts possible avec ce peuple ?

– Vous êtes assez en forme ? Je veux dire… Il paraît que c’est vous qui avez passé un sale moment, en compagnie du fou.

– Très… bien. Merci, ça va très bien.

Il avait été un peu surpris de la question, même si ça ne devrait pas tant l’étonner, de la part d’une Jedi. Mais ça, c’était la question-piège… Tout va bien ? Oui, bien sûr, on pouvait oublier les cinq derniers mois, bien sûr que ça allait parfaitement. Histoire de ne pas approfondir le sujet, il accéléra légèrement le pas pour laisser Lorana et Thrass entre eux, tranquillement. Il voulait aussi laisser Thrawn plus tranquille avec son frère, une part de lui essayant aussi de l’éviter un peu. Ils ne devraient pas avoir de quoi s’occuper, au cours du trajet, à moins bien sûr d’une attaque imprévue ou il ne savait quoi, maintenant, Eli préférait s’attendre à tout. Non seulement à cause de ces failles mais aussi parce qu’ils étaient dans les Régions Inconnues. Le temps de déposer son sac dans une petite cabine, et ensuite, il ne restait qu’à patienter en attendant leur arrivée.

Ils étaient une équipe… Très étrange. Deux membres de l’Empire, des Chiss de l’Ascendance, trois Jedis, des sensitifs… la coopération pouvait fonctionner tant que chacun y mettait un peu de bonne volonté, cela dit, ce sera comme après la pandémie, Eli doutait que ça tienne bien longtemps. Cette fois-ci, il avait facilement reconnu Ewime, comprenant en l’observant qu’elle était la mère de Feesa. Il ne lui enviait ça, découvrir comme ça qu’on a une fille sensitive et qu’on plus, elle ne vous avait même pas connue réellement, que vous étiez morte jeune, ça devait être angoissant, comme situation. Quant à son frère, Formbi, Eli tenait aussi à rester à l’écart de lui autant que possible, il ne pouvait pas l’apprécier. Restant donc dans un coin, il s’occupa plutôt de vérifier les dernières informations, et le plus important, de continuer à travailler sur certains trafics qu’il avait repérés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 28
Espèce : Chiss
Âge rp : 38 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Sam 8 Sep - 10:40

Etant donné que ce n’était donc pas la même ligne temporelle, que beaucoup d’éléments avaient déjà été modifiés, d’autre disparus, purement et simplement, était-il donc possible qu’il n’y ait pas de survivants, au contraire de ce qu’avait connu Chaf’ees’aklaio ? Et aussi son mentor ? Et donc que leur sacrifice, à Lorana et lui, n’aient eu aucun sens, dans cette ligne de temps ? L’idée lui tournait en tête sans qu’il ne puisse l’empêcher, depuis quelques jours, plus l’heure du départ approchait, plus il y pensait. L’arrivée de la jeune Chaf’ees’aklaio eut néanmoins le mérite de le tirer de ses pensées et il lui rendit son sourire en la saluant, quoi qu’un peu surpris de ce qu’elle lançait. L’expédition de son temps avaient sans doute dû retrouver leurs restes, dans le vaisseau écrasé. Faire de même, dans quelques jours, serait très perturbant.

En tout cas, le professeur de la toute jeune femme était d’un optimisme à toute épreuve, s’en était fascinant. Quoi qu’il n’avait pas tords, avec ce vaisseau, dans les Régions Inconnues et en prenant en compte les soucis soulevés par les failles, il y avait effectivement de bonnes chances que ça se termine plutôt mal. Enfin… Ils étaient à peine montés à bord que Lorana se rapprocha vivement et lui prit la main, envoyant balader du même coup la réserve affichée jusqu’ici. Il lui sourit pour la rassurer et serra sa main en retour, laissant lui aussi tomber l’image qu’ils pourraient donner. Il ressentait déjà, de toute façon, la violente rancœur des siens vis-à-vis de la Force, qu’il se rapproche de Lorana et le montrer n’y changera pas grand-chose de plus. Il lança un regard en biais à l’humain qui accompagnait Thrawn, après la question de Lorana. Bien vrai qu’il ne semblait pas au mieux de sa forme…

Pour ce voyage-là, pas d’urgence, pas de vaisseau à maintenir, pas de monde isolé à trouver, et pourtant, le stress n’en était pas moins important. Avec les autres, il alla dans un salon, qui servait aussi de salle de repos, pour s’asseoir dans un des canapés avec Lorana. Il gardait sa main dans la sienne autant pour la réconforter que pour se rassurer lui-même. Tant pis pour ceux qui n’allaient pas apprécier… Il ne s’imaginait pas la lâcher, pour le moment, comme si elle pouvait disparaître soudainement ou qu’il ne puisse rien faire pour l’aider. Qu’allaient-ils trouver… S’il ne restait pas de survivants, ce sera un voyage pour rien. Et ensuite ? Thrass commençait à se demander, même, s’il allait rester sur Csilla… Il n’avait encore jamais réalisé à quel point le rejet des sensitifs était puissant, ça vous faisait remettre pas mal de points en question, une fois qu’on était soi-même concerné.

Un peu plus tard, en revoyant Formbi, ce fit un nouveau « choc ». Enfin… L’Aristocra n’avait plus cet air hautain et perpétuellement colérique qu’on lui connaissait bien. Il semblait plutôt perdu, nerveux, peu à l’aise, autant d’adjectifs qui ne lui allaient, d’habitude, pas du tout. Qu’est-ce qui lui arrivait… ? Veeren était parfaitement normale, de son côté, plus âgée que la dernière fois qu’il l’avait vue, bien sûr, mais ordinaire, quoi qu’elle était maintenant plus sérieuse et confiante. L’expérience gagnée n’y était pas étrangère. Thrass se leva, laissant Lorana venir aussi, si elle le voulait.

ʺLe Conseil a pris une décision ?ʺ demanda-t-il dans leur langue maternelle aux deux Aristocras. ʺOu bien allez-vous attendre la fin de cette affaire ?ʺ

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 350
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Lun 10 Sep - 16:23

Revenir sur Csilla après un bannissement d'une vingtaine d'année… Même si cela était temporaire, Thrawn veilla à en profiter pleinement. L'air froid de leur planète lui avait manqué, la vision de la voute de glace qui surplombait la maison de son frère, lui-même n'en avait pas, aussi d'une certaine manière. on pouvait dire beaucoup sur son peuple mais le grand amiral estimait qu'il y avait peu de races capables de construire une ville sous des kilomètres de glace et d'y ajouter des cultures.. C'était une vision qu'il trouvait toujours artistique de voir une cité chis dans une telle "caverne". Il arriva le matin du départ annoncé, pour pouvoir profiter un peu de son monde natal et laissé Eli le découvrir légèrement.

Vêtu en civil, escorté par deux noghris, il avait conduit son ami et subordonné à la maison familiale, pas totalement surpris d'y découvrir Lorana. Il était d'ailleurs un peu amusé par la proximité qu'ils affichaient tous les deux, et triste en même temps. Après ce voyage, Thrass devra faire un choix qui pourrait briser son cœur. Thrawn ne pouvait rien dire là-dessus ni le conseiller car l'heure n'était pas encore venue. Il se contenta de répondre aux question d'Eli le curieux.

Puis l'heure du départ arriva et le débat commença : Formbi refusait que l'exilé puisse faire monter sa navette lambda personnelle à bord du vaisseau. On pouvait se demander ce qu'il pouvait craindre car Thrawn connaissait plus ou moins la région où ils allaient et Thrass en avait même les coordonnées en mémoire. A côté de cela, la caisse remplit d'une douzaine de droïd mécanicien de type MSE-6, appelés aussi "souris" ne fut qu'une affaire de routine. Après tout, leur rôle sera principalement d'aider à la localisation  des survivants dans le vaisseau et de donner une estimation des dégâts dans les autres, grâce à leur petite taille. Après avoir concédé de désactiver et même retirer le navordinateur pendant le trajet, Thrawn obtenu gain de cause et sa navette fut arrimée dans un des hangars. Il se demanda si Formbi n'allait pas ajouter un garde en faction pour s'assurer que l'ancien commandant de la flotte ne manigançait pas quelque chose.

Lorsque le vaisseau passa en hyperespace, il alla s'installer dans une baie d'observation, ses deux gardes du corps visibles dans le couloir, regardant le spectacle offert par la vitesse du vaisseau, ne voulant pas déranger les autres, attendant l'heure du premier repas du soir. Ce moment sera surement assez … intéressant… à vivre. Il espérait que sa tenue ne causerait de soucis à personne : un simple pantalon noir, retenu par une ceinture blanche. Au-dessus, il portait une chemise blanche passée sous un léger bleu nuit et orné d'une simple broche au niveau du col, objet qu'il avait récupéré il y a longtemps. Un souvenir d'un combat contre des pirates alors qu'il n'était encore qu'un simple lieutenant de la flotte impériale.

_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn theme
DC : Julia Démétriès/Vincent Santel/Meetra Surik/Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Mar 11 Sep - 12:47

Il y aura sans doute des frictions, au cours de voyage, Veeren pouvait le deviner simplement ne voyant les regards échangés entre certains des membres d’équipage. Ils quittèrent doucement l’orbite de la planète, puis avec leur escorte, passèrent la barre de l’hyperespace, suivant les coordonnées fournies par Thrass. Quelques jours de voyage suffiront, leur confrère avait d’ailleurs dû, à l’époque, voulu aller encore plus loin, mais étant donné les circonstances… Lorana avait déjà accompli un exploit en pilotant seule le mastodonte leur ayant alors servi de vaisseau, même avec le support du Chiss pour donner une direction puis aider à maintenir les systèmes de survie. Si on considérait la taille du vaisseau plus son état… Palpatine avait-il seulement, à leur époque, souhaité le retour de la Jedi en vie ? Rien n’était moins sûr.

Toutes ces questions n’avaient néanmoins plus leur place, Lorana sera de toute façon visée par l’Empire, quoi qu’il arrive, par son simple statut de Jedi. L’Aristocra passa encore un moment sur la passerelle de commandement, tout en réfléchissant à ce qui allait survenir pour la suite. Pas seulement pour cette mission mais aussi pour l’avenir global de l’Ascendance. Il restait des…. Disons, des sujets qui n’avaient pas encore été tranchés, et dont elle redoutait l’impact sur les siens. D’un point de vue plus personnel, elle ne savait pas encore vraiment comment y réagir. A ses yeux, l’Ascendance aurait du bon à saisir les quelques occasions qu’elle avait de changer, mais comment le faire accepter ? On ne pouvait pas dire que le Conseil allait dans ce sens, même si quelques uns étaient moins fermés d’esprit.

En quittant la passerelle, elle retrouva Formbi, sans sa sœur, tiens, elle avait pourtant cru les voir discuter ensemble. Lui non plus n’avait pas l’air très bien, trop conscient que cette affaire était un bref sursis avant que le Conseil ne rende sa décision. Allez… Ils repartirent vers le petit salon où se trouvaient quelques uns des autres, ils devront tous se réunir, tôt ou tard, pour parler des modalités de cette mission, plus précisément, et définir les choses, surtout. En entrant, elle vit tout d’abord Thrass s’avancer vers eux, lâchant tout juste la main de la Jedi. Si ces deux-là comptaient vraiment débuter une relation, ils n’allaient pas être déçus par les réactions, comme s’il y avait un réel besoin d’ajouter des soucis.

– Le Conseil a pris une décision ? Ou bien allez-vous attendre la fin de cette affaire ?

– Nous sommes obligés d’attendre la fin, en quelque sorte. Vous devez déjà vous douter du résultat, de toute façon, et il y a quelques… circonstances qui ne faciliteront pas les choses, pour vous.

Son regard avait très légèrement glissé sur Lorana, avant de revenir vers Thrass. Il devait déjà s’en douter, n’est-ce pas ? Veeren ne pouvait pas faire changer les lois seules, ça ne marchera sans doute pas plus même si Formbi se rangeait de son côté pour le bien de sa nièce, et ce n’est pas les maigres signes d’ouverture que gardaient encore certains qui allaient faire basculer la balance. En termes politiques, pour cette décision, ils étaient désavantagés et le savaient très bien. La pandémie avait eu le don de claquemurer tout espoir de changement. Si Thrass avait encore une petite chance, à cause de son statut et de son passif, et s’il acceptait, bien sûr, de ne rien montrer de son don, ce n’était pas le cas pour Feesa et Nuru. Le dernier était condamné d’avance et Feesa le sera très certainement dans les prochains temps. Peu de chance que cela fasse le moindre effet sur l’un ou sur l’autre.

– Réfléchissez bien à ce que vous souhaitez. Dans votre cas, l’exil peut sans doute être évité, au prix de quelques concessions. Si vous n’êtes pas prêt à les accepter, il vous faudra partir.

Sa frustration était visible, cette fois-ci, elle ne pouvait plus la cacher, et pourtant, il devait bien penser à ça. Soupirant légèrement, Veeren tourna rapidement les talons, laissant les deux hommes discuter entre eux s’ils le voulaient. Elle fit simplement passer le mot qu’ils devaient tous se retrouver ce soir, pour faire le point sur cette mission, peut-être manger en même temps, ils verront bien. Ce qu’elle voudrait avant tout, c’est alléger l’ambiance au maximum… Formbi l’inquiétait à moitié, en ce moment… Elle profita d’un temps mort au cours de l’après-midi pour ne faire part à Ewime, assez longuement, puis rentra un peu dans ses quartiers privés pour prendre du repos avant le soir et appeler son fils, à la maison. Il était un peu malade, avant qu’elle ne quitte la planète, et depuis la pandémie, Veeren avait tendance à s’inquiéter un peu plus que nécessaire, plus encore si ça touchait le petit dernier. Il avait à peine dix-sept ans !

– Tu t’es bien reposé, aujourd’hui, j’espère ?

– Maman… soupira-t-il d’un ton las. Je vais très bien…

– Ton père t’emmènera voir un médecin demain matin, en attendant, tâche de bien manger, puis couche-toi tôt. Je serai revenu d’ici deux semaines, je pense. Mais appelle-moi si jamais tu as un souci, ou ton père, d’accord ?

Il le lui promit sûrement plus pour être tranquille que par réelle volonté, mais ça, peu importe, et Veeren savait de toute façon que son époux la contactera aussitôt s’il se passait quelque chose de grave avec un de leurs enfants. Bien… Elle put se reposer une heure, ensuite, avant qu’il soit temps d’aller retrouver tout le monde. Veeren avait finalement suivi le conseil d’Ewime, qu’ils pouvaient manger ce soir tous ensemble pour se connaître un petit mieux, ou au minimum apaiser un peu la tension régnante, avant de travailler ensemble, sur le terrain. Et ça ne devrait pas si mal se passer… Le jeune Vanto avait déjà l’habitude de leur peuple, la Jedi Jinzler était proche de Thrass et commençait aussi à bien les comprendre. Quant à Skywalker, elle le soupçonnait d’en savoir beaucoup plus que ce qu’il voulait bien en dire, mais ça, allez donc le lui faire avouer.

Un autre point qui l’agaçait était de ne pas être certaine qu’il sache vraiment parler le Sy Bisti… Ils menaient la conversation dans cette langue, car Thrass ne connaissait le Basic et Formbi n’y était pas très à l’aise non plus. Une langue que le maître Jedi ne comprenait pas, ils lui traduisaient à mesure en Basic, du moins, officiellement, il ne comprenait pas. Veeren était convaincue du contraire mais n’avait aucune preuve. Elle tourna un peu la tête vers Ewime, assise entre elle et Thrawn, baissant légèrement la voix.

– Vous savez si le mentor de votre fille parle Sy Bisti ou non ? dit-elle dans leur langue maternelle. Ça nous ferait gagner du temps, et je pense qu’il le parle très bien… Je le soupçonne d’ailleurs de parler aussi quelques mots de Cheuhn. Et il ne le dira jamais de lui-même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 52
Espèce : Chiss
Âge rp : 48 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Jeu 13 Sep - 7:13

Si même Veeren commençait à s’inquiéter pour Formbi, c’est que ça allait vraiment loin… Tout le monde avait donc remarqué qu’il n’était pas comme à son habitude ? Comme il était peu apprécié, elle avait cru que personne ne ferait attention à la différence, mis à part elle-même bien entendu, mais elle s’était bien trompée… Lorsque Veeren repartit, Ewime resta un moment seule assise sur un lit, à se tenir la tête entre les mains. Elle avait déjà essayé de parler à Formbi ! Elle savait déjà très bien ce qui l’angoissait, c’était même chose la rongeant elle-même, et ni l’un ni l’autre ne pouvaient faire quoi que ce soit pour améliorer la situation ! C’était… si compliqué. Une fille venue du futur, sensitive, fière de devenir Jedi, pleine de principes, une tête de bois, mais aussi courageuse, intelligente et qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Qu’elle soit d’un autre temps ou pas, ils étaient sa famille, ils ne pouvaient pas la renier, aucun parent ne peut accepter comme ça de voir leur enfant être exilé à jamais loin d’eux. Si ça arrivait, Ewime tenait malgré tout continuer à voir Feesa autant que possible. Elle voyagera autant qu’il le faut, Formbi ne l’en empêchera pas. Tant pis si sa santé déclinait un peu plus vite à cause de cela.

Le soir venu, elle fit un effort pour masquer son trouble car elle refusait tout net que Feesa puisse s’apercevoir de quoi que ce soit ou pire encore, penser qu’ils puissent avoir des ennuis à cause d’elle. Même si les adultes, parents ou proches étaient troublés, les plus jeunes et leurs enfants n’avaient pas à le savoir et encore moins à y être mêlés. Elle conserva donc son sourire habituel, parlant un peu et gardant un œil aussi sur Formbi. Ils mangeaient ensemble, ce soir, et la jeune femme espérait que ça se passe bien. Bon, son frère ne disait pas grand-chose mais ce n’était pas grave, elle pouvait elle-même contribuer à alimenter la conversation, surtout avec les quelques uns peu bavards autour de cette table. Ni son frère ni Skywalker n’étaient beaucoup du genre à ouvrir la bouche lorsqu’ils se retrouvaient dans cette situation, allons-nous dire… Drôle d’ambiance… Voyons le côte positif des choses. Thrass et Lorana avaient l’air de s’être rapprochés, c’était une bonne nouvelle, même si cette relation s’annonçait compliquée. Feesa était en pleine forme, son maître aussi, le jeune Vanto avait repris quelques couleurs. Son état général demeurait… moyen, mais on se remettait pas comme ça de mois entiers dans un état morbide.

« Vous savez si le mentor de votre fille parle Sy Bisti ou non ? dit-elle dans leur langue maternelle. Ça nous ferait gagner du temps, et je pense qu’il le parle très bien… Je le soupçonne d’ailleurs de parler aussi quelques mots de Cheuhn. Et il ne le dira jamais de lui-même. »

« Je pense aussi qu’il le parle mais qu’il n’a pas envie de faire des efforts avec nous… J’ignore ce qu’il vu, pour être aussi amer. »


Enfin… Pour être honnête, Ewime imaginait parfaitement bien ce qui, chez leur peuple, avait dû dégoûter complètement le maître Jedi et lui ôter toute envie de faire des efforts de rapprochement ou de sociabilité. Comme dans n’importe quelle autre société, ils pouvaient mener des actions naturelles pour eux à cause de leur culture et profondément choquantes pour d’autres. Le mieux était, finalement, d’être direct, sur le sujet, non ? Après tout, lui-même était très franc et exposait platement ce qu’il pensait, donc… Pour elle, par contre, ce n’était pas naturel, elle était trop habituée à toujours choisir ses mots avec soin et ne pas manquer de tact, peu importe la situation, exposer plus platement une opinion, sans prendre de gants, n’était pas du tout un exercice aisé. Cherchant comment s’y prendre, elle resta bloquée un moment, ne trouvant vraiment pas ce qu’il fallait dire pour que ce soit le plus direct possible. Comme elle ne pouvait y arriver, elle finit par chuchoter à son frère, dans un souffle, de le faire, lui, il arrivera sûrement mieux. Et puis, ça le sortir peut-être de ses pensées moroses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schtroumph grognon
avatar
Messages : 55
Espèce : Chiss
Âge rp : 71 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Jeu 13 Sep - 14:09

Le passé, les tensions, le but de ce voyage, qui y participait… Tout cela était devenu très accessoire, finalement, ce qui comptait vraiment, c’était que cela leur faisait gagner un sursis non négligeable avant que le Conseil des Familles ne doive rendre sa décision au sujet des trois sensitifs désignés. Le respect de leurs lois, et donc celui des leurs, ou la protection avant tout de son propre sang, cette question ne cessait de lui tourner en boucle dans la tête depuis maintenant des jours ! Il avait cru que le Conseil se contenterait de savoir les jeunes déjà partis au loin, aux mains de l’Ordre, mais puisque ça ne suffisait pas… Et en tant qu’Aristocra, il ne pouvait pas non plus se permettre d’ignorer leurs lois et traditions, la Force était bel et bien une menace pour les leurs ! Ils en avaient eu assez de preuves. Mais si cela touchait aussi sa propre nièce ?

Si jamais l’exil était prononcé, ça ne l’empêchera de rester en contact avec sa nièce, même si ça lui compliquera beaucoup les choses. Quant à la voir, ce sera encore une autre affaire… La question était jusqu’où pouvait-il se permettre d’aller ? Il ne pouvait pas quitter Csilla, pas à ce poste, les siens comptaient sur lui, cela passait bien avant toute envie personnelle. Et il ne voulait pas non plus perdre contact avec sa famille proche, surtout si sa jeune sœur, elle, décidait de rester sur Nirauan. Formbi passa une grande partie de l’après-midi à réfléchir à tout ça, seul dans un coin, réagissant à peine lorsqu’il sut, le soir venu, qu’ils devaient manger tous ensemble et parler de cette mission de secours. Oui, oui, il arrivait… Il se rendit dans la salle en silence puis s’assit avec les autres, avec un très bref salut.

Réfléchissons… Quitter Csilla, laisser sa Famille, tous les membres de son clan, il ne pouvait pas le faire. Si l’exil était prononcé, il devait mettre en place quelques moyens de tout de même rester en contact avec sa nièce, il y en avait, même Ewime saura rester proche de sa fille, qu’elle soit éloignée ou pas. Et pour la sécurité de cette dernière, pour son entraînement, il n’avait maintenant plus d’autres choix que de s’en remettre à Skywalker. Alors qu’ils commençaient à manger, Formbi retint un très long soupir, avec une moue légèrement blasée. S’en remettre à ce type… Il lui reconnaissait certaines qualités, mais bon sang, il était aussi amer que lui ! Et ce n’était pas peu dire. Même Thrawn était normal, à côté de lui, beaucoup moins pénible à supporter. Et pourtant, c’était ce Jedi qui veillait sur Feesa… Ouais, finalement, entre les deux, il préférait l’amiral, il demeurait le moins pénible.

– Vous savez si le mentor de votre fille parle Sy Bisti ou non ? dit-elle dans leur langue maternelle. Ça nous ferait gagner du temps, et je pense qu’il le parle très bien… Je le soupçonne d’ailleurs de parler aussi quelques mots de Cheuhn. Et il ne le dira jamais de lui-même.

– Je pense aussi qu’il le parle mais qu’il n’a pas envie de faire des efforts avec nous… J’ignore ce qu’il vu, pour être aussi amer.

Et bien voilà, un exemple de plus prouvant qu’il était chiant ! Et ça, Formbi pouvait clamer qu’il s’y connaissait, pour être aussi particulièrement chiant lui-même. Sa sœur lui chuchota de lui dire, lui, puisqu’elle n’arrivait finalement pas à le faire. Si elle voulait… Formbi leva légèrement les yeux au ciel, encore plus blasé que jamais en réalisant la situation, puis marmonna dans un Basic moitié hésitant à Skywalker qu’il pourrait faire l’effort de parler en Sy Bisti, ça arrangera tout le monde. Voilà, point barre, on passe à la suite. Baissant le regard sur son assiette, sans suivre les conversations autour de lui, il se demanda une nouvelle fois pourquoi cette poisse était tombée sur sa nièce, quels dieux ou esprits avaient-ils offensé pour que ça arrive. Elle était si jeune encore ! Et si jamais les Siths lui causaient encore du mal ? Il n’y aura que son maître, pour la protéger.

– Feesa, comment aviez-vous rentré en contact avec les survivants du crash, quand tu y étais ? Pour écarter la méfiance ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 91
Espèce : Chiss
Âge rp : 22 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Jeu 13 Sep - 18:21

– L’espoir fait vivre. Et l’attente fait mourir. Évidemment que ça va mal se terminer, même si aucun membre de ta famille ne joue avec le destin.

Oh, Formbi était le seul membre de sa famille à avoir un peu joué avec le destin. Elle sourit un peu puis haussa les épaules, se retenant de répondre. De toute manière, il allait être temps d’embarquer. Feesa pouvait lire sur les visages des membres d’équipage à quel point la tension était très grande, s’en était à peine croyable. Étaient-ils plus ennuyés par devoir travailler avec des sensitifs ou parce que des humains et un exilé montaient à bord du destroyer ? De toute façon, cette fois-ci, ça ne pouvait pas aussi mal se dérouler, pas d’invités surprise à bord et ils savaient à quoi s’attendre. Plus ou moins, car depuis ces failles, tellement avait évolué qu’elle serait bien en peine d’affirmer que ça se déroulera de la même façon. Lorsque le vaisseau et son escorte quittèrent Csilla puis s’engagèrent en hyperespace, elle resta d’abord un moment à observer les étoiles filer à si belle vitesse, par une des baies, n’ayant pour le moment pas grand-chose à faire. C’était à la fois si ressemblant et si différent du premier voyage. Cette fois, les Vagaaris ne pourront pas être de la fête, ce qui ne voulait pas dire qu’ils ne rencontreront aucune difficulté pour autant.

Le reste de l’après-midi fut consacré à l’entraînement, avec son maître, sur la Force et ses pouvoirs. Bien sûr, dans un coin assez isolé pour que personne ne puisse les surprendre et ne pas en rajouter à la mauvaise ambiance générale. Elle pouvait au moins faire cet effort le temps qu’ils participaient à ce voyage, la suite était une autre affaire. Feesa avait commencé dès le plus jeune page à apprendre le combat au bâton, entre autres, avec un sabre laser entre les mains, c’était encore autre chose, même si l’exercice lui plaisait beaucoup. L’exercice physique avait ça de parfait qu’il vous vidait complètement la tête, on ne pensait plus à rien d’autre une fois plongé au cour d’un bon entraînement. Son oncle n’avait jamais particulièrement insisté sur cette partie, elle était avant tout formée pour être son assistante et travailler comme diplomate, pas pour devenir un soldat, très loin de là. L’entraînement prit fin lorsqu’elle sut qu’ils devaient manger tous ensemble, ce soir, pour sans doute lier un peu plus connaissance…. Si tant est que ça puisse marcher avec l’équipe en place. Enfin, ne pas partir défaitiste.

Une bonne douche et un peu de repos plus tard, elle suivit le mouvement, pour le repas du soir. C’était aussi l’occasion d’en observer d’un peu de plus près certains, dans un espace et un contexte différent. Veeren ne semblait pas si… différente que cela, mais c’était sans doute parce qu’elle ne l’avait pas beaucoup vu. Formbi, de son côté, était un peu bizarre en ce moment, par contre, c’était un très bon signe, ça signifiait qu’il commençait tout doucement à laisser tomber ses vieux principes et se forger de nouvelles opinions. Il y eut un peu de crispations avec le manque de volonté de Nat à parler le Sy Bisti ou faire des efforts de sociabilisation, mais bon… Feesa s’habituait à ce caractère et ne trouvait plus ce genre de détails si étonnant, elle en sourit même un peu.

– Feesa, comment aviez-vous rentré en contact avec les survivants du crash, quand tu y étais ? Pour écarter la méfiance ?

– Il y a eu un peu de tension, mais ce n’était pas avec les survivants, plutôt à cause des Vagaari. Nous avons eu l’aide des époux Skywalker et de Dean Jinzler, pour régler toute cette affaire, puis ramener les colons dans un lieu sûr, une fois la bataille terminée. Ils vous écouteront, aujourd’hui, Lorana… Ils ne vous avaient pas oubliée.

Pour tout ce qu’elle avait fait à la fois durant le voyage et lorsque la fin était venue, plus particulièrement. Feesa lui sourit un peu, consciente que la jeune femme n’avait pas fait seule, bien sûre, mais ils étaient logiques que les survivants se souviennent d’elle. Son frère avait été un « argument » de poids, à cette époque, et c’est en équipe qu’ils avaient tous pu s’en sortir. Formbi avait un peu sous-estimé l’adversaire, enfin, ils s’en étaient tirés et tout s’était bien terminé, voilà l’essentiel.

– Où pourront se rendre les colons ensuite ? Je doute que la plupart veuillent rejoindre l’Empire. Ils ont quitté une République, avant la Guerre des Clones.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 126
Espèce : Humain
Âge rp : 51 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Ven 14 Sep - 7:48

En restant optimiste, et en comptant la durée du voyage, cette mission pourra être réglée en maximum deux semaines et demi à trois semaines. Nat espérait simplement que la situation ne se dégrade pas trop, d’ici-là, il n’avait pas eu assez de temps pour retrouver son ancêtre et savoir une bonne fois pour toute ce qu’il en était. Très honnêtement, ce ne serait pas si étonnant… Leia avait le caractère, elle avait le pouvoir, elle avait les idées pernicieuses qui convenaient, en résumé, elle avait tout ce qu’il fallait pour que certains Siths s’intéressent à elle et s’efforcent de développer ce potentiel. Mieux encore, à cet âge, elle n’avait pas encore assez d’expérience pour être assez méfiante ou réaliser l’erreur qu’elle pourrait faire. Luke n’éviterait pas l’Ordre comme ça pour une autre raison que familiale, or, la famille en ce moment, c’était Vador, Leia, Allana et enfin lui-même. La petite et son ancêtre allant très bien, et connaissant déjà ce que fichait Vador, il ne restait que sa sœur jumelle pour avoir des ennuis. Ah là là… Les maîtres auraient ressenti directement son passage dans le Côté Obscur. Ou auraient deviné le problème en voyant l’état de nerf de Luke.

Au fond, qu’elle soit Sith ou non, ça changeait peu de chose. Son rejeton en avait bien été un. C’était amusant, d’ailleurs, là où Luke refusait très clairement de tuer son père ou faire du mal à sa sœur, les jumeaux Solo n’avaient, eux, pas eu ce problème de conscience. Jaina n’avait pas hésité à abattre son propre frère, au lieu de tenter de le ramener à la lumière, elle-même avait déjà flirté plus d’une fois avec le Côté Obscur. La mort violente du petit dernier l’avait pas mal affecté. Quand à la suite de la lignée, Solo ou Fel, on ne pouvait pas dire qu’ils étaient tous restés très attachés au Côté Lumineux non plus. Certains avaient abandonné la Force, d’autres, comme Roan, flirtaient aussi avec la limite, pour ne pas dire que lui l’avait franchi, sur la fin. Leia elle-même n’aurait jamais réellement pu être Jedi, il fallait croire que c’était dans le sang. Une bien adorable famille, somme toute. Ce qui restait à définir, ce sera la réaction de l’Ordre actuel et celle de la Rébellion. La plupart, dans l’Ordre, voudront sans doute tenter de la ramener dans la lumière… En tout cas, Luke essayera, c’était certain.

Quant à la Rébellion, ce qui leur viendra, ce sera d’abord des envies de meurtre. Nat retint un sourire amer en s’imaginant leur expliquer que tout cela n’était qu’une simple question d’équilibre dans la Force, une partie de la famille dans la lumière, l’autre dans l’ombre, et que tous les Siths n’étaient pas non plus de dangereux psychopathes dont le seul but était de ravager toute vie dans la galaxie. Ils recherchaient la puissance, le pouvoir, oui… Certains étaient vraiment dangereux ou tarés, oui aussi. Cela dit, il n’y avait pas que des Plagueis, dans le tas. Nat y réfléchissait tout en lâchant parfois quelques mots, au cours du repas, jusqu’au moment où il entendit Formbi lui lâcher d’un ton las qu’il pourrait au moins faire l’effort de parler en Sy Bisti. Le maître Jedi haussa très légèrement les sourcils dans sa direction, puis haussa les épaules. Si ça leur faisait plaisir, après tout, quelle importance. Plongé dans ses pensées, il n’avait pour le moment rien écouté du tout de la conversation, lançant un vague regard aux personnes présentes. Des Chiss, des Jedis, des Impériaux… Beaucoup penseraient que ça ne pourra jamais fonctionner, hélas, si, il en avait eu des preuves.

– Feesa, comment aviez-vous rentré en contact avec les survivants du crash, quand tu y étais ? Pour écarter la méfiance ?

– Il y a eu un peu de tension, mais ce n’était pas avec les survivants, plutôt à cause des Vagaari. Nous avons eu l’aide des époux Skywalker et de Dean Jinzler, pour régler toute cette affaire, puis ramener les colons dans un lieu sûr, une fois la bataille terminée. Ils vous écouteront, aujourd’hui, Lorana… Ils ne vous avaient pas oubliée.


Mmmh, oui, Nat ne pensait plus que c’était à cause de cette petite affaire que Luke et Mara étaient devenus amis avec Formbi… Quel sacré miracle, apprécier une telle tête de bois, ça relevait de l’exploit. Par ailleurs, Lorana sera sans doute contente de savoir que son frère avait voulu savoir ce qu’elle était devenue, faire en sorte qu’elle soit enterrée dignement, même cinquante ans plus tard. Il but un peu, sans rien dire, songeant juste que son élève ne disait pas tout, on avait là un résumé très simplifié de la situation. Que pourrait-elle avouer d’autre, ici même, de toute manière ? Pas face à Formbi, ni face aux siens.

– Où pourront se rendre les colons ensuite ? Je doute que la plupart veuillent rejoindre l’Empire. Ils ont quitté une République, avant la Guerre des Clones.

– Nirauan et Coruscant. Et s’ils n’ont pas envie de voir la tête de Pellaeon ou de Fel plus tôt que prévu, il suffit de les laisser sur une planète encore neutre, ce n’est pas ça qui manque.


Que ce soit dans l’Espace Sauvage ou les Régions Inconnues elles-mêmes, ils pourront rester à l’écart du régime mis en place après leur disparition lors du crash. Refaire leurs vies ne toute quiétude, loin de l’influence d’un gouvernement ou d’un autre, sans avoir à se mêler d’une guerre civile qui ne les concernait pas. Son regard devint amer, l’espace d’un instant, et il reposa son verre.

– Il faudra éviter aussi les planètes qui se trouveront sur le chemin des Yuuzhan Vong Et certains coins des Régions Inconnues. De votre côté, l’Ascendance, vous avez massacré combien de peuples, pour l’instant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 70
Espèce : Humaine
Âge rp : 22 ans
Maître : Anciennement Jorus C'baoth
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Ven 14 Sep - 13:00

Lorana avait beau essayer au maximum de ne pas se poser trop de questions et rester détendue, son mauvais pressentiment ne la quittait pas d’une semelle. Principalement car elle n’était pas sûr que ces songes qui la tenaillaient depuis une bonne semaine étaient de simples rêves ou bien des visions de l’avenir. Un peu plus jeune, elle avait traversé de longues phases où des visions venaient la hanter durant son sommeil ou parfois lorsqu’elle méditait. Elle s’en était ouverte à C’Baoth, qui lui avait jugé que c’était tout à fait ordinaire et le signe d’une grande sensibilité à la Force. Ce qui ne l’avait pas rassurée car elle ignorait s’il ne lui avait dit ça que par son égo surdimensionné, voulant que les sensitifs soient au-dessus des autres et qu’elle-même, en tant qu’apprentie ayant eu « l’honneur » d’être choisie par un tel maître, devrait être fière de voir ainsi ce que l’avenir pouvait être. Las, voir Jorus s’inviter dans ces rêves alors même qu’elle était en route vers le lieu où elle avait trouvé la mort, ce n’était pas des plus rassurants. Pour lui aussi, le vaisseau était un lieu presque sacré, son ultime projet, celui pour lequel il avait sombré. Si la Force décidait de le ramener, ça ne pouvait être que là-bas.

La jeune femme préférait partir du principe qu’il y sera, pour se préparer, et parce qu’elle ne pouvait pas ignorer ces visions. Bien évidemment, toutes celles qu’elle avait pu avoir ne s’étaient pas réalisées, mais plus les mêmes revenaient sur quelques jours, plus il y avait de chance que ce soit le cas. C’est qu’elle avait observé. Elle comptait également en faire part à maître Skywalker, il avait beau être froid et peu ouvert, Lorana avait foi en ses capacités et son jugement. En venant avec les autres pour le repas du soir, elle réfléchit rapidement à la façon d’amener les choses, ignorant comment les autres allaient prendre le fait qu’elle leur dise avoir des visions… Pour Nat, ça sera complètement ordinaire, mais pour les Chiss ? Ils n’aimaient guère la Force, elle passera peut-être pour une cinglée. Mais qu’importe, après tout, Skywalker pourra aussi témoigner que ça arrivait régulièrement. Elle voulut aborder le sujet plusieurs fois, dès le début du repas, sans aller jusqu’au bout car les Chiss parlaient d’abord surtout dans leur langue, puis en Sy Bisti, et parce que le maître Jedi était complètement enfermé dans ses propres pensées, ne lâchant en tout et pour tout que dix mots en Basic.

Elle ignorait à quoi il devait réfléchir, ça devait être bien loin du sujet de préoccupation principal et du but de ce voyage. A un moment, l’aristocra Chaf’orm’bintrano finit par lâcher qu’il pourrait faire un effort et parler en Sy Bisti, que tous puissent se comprendre facilement. Lorana le couva un instant du regard, ses yeux se plissant légèrement en signe d’interrogation. Il était… un peu bizarre, lui aussi, non ? D’après ce que lui en avait décrit Thrass, elle s’était attendue à ce qu’il passe un moment à jeter des regards noirs à l’amiral ou à eux-mêmes, Jedis, ou qu’il se montre hautain, désagréable, mais non. Il restait aussi enfermé dans ses pensées que Nat et même cette remarque semblait forcée… Comme si au fond, il s’en fichait et ne parlait que pour donner le change, prétendre qu’il était dans son état normal. Cela dit, elle ne le connaissait pas encore assez pour juger s’il allait mal ou s’il était juste occupé à se débattre avec un problème insoluble.


« Feesa, comment aviez-vous rentré en contact avec les survivants du crash, quand tu y étais ? Pour écarter la méfiance ? »

« Il y a eu un peu de tension, mais ce n’était pas avec les survivants, plutôt à cause des Vagaari. Nous avons eu l’aide des époux Skywalker et de Dean Jinzler, pour régler toute cette affaire, puis ramener les colons dans un lieu sûr, une fois la bataille terminée. Ils vous écouteront, aujourd’hui, Lorana… Ils ne vous avaient pas oubliée. »

Dean était venu jusque dans les Régions Inconnues… Il avait voulu savoir ce qu’elle était devenue ? Et avait aidé à résoudre cette affaire ? Profondément touchée, car elle était jusqu’alors convaincue qu’il la détestait, même si elle ignorait la raison, elle adressa un sourire légèrement tremblant à Feesa, reconnaissante. Même si c’était dans une autre ligne de temps, peu importe, rien d’autre n’aurait pu la toucher plus que ça. Quant au reste, si effectivement les colons ne l’avaient pas oubliée, oui, ça leur facilitera la tâche. C’était fou comme une simple petite phrase pouvait suffire à vous enlever un poids de l’esprit, Lorana respirait plus librement maintenant qu’elle savait que son petit frère ne la détestait pas. Elle était un peu plus légère, plus sereine. Chaque chose s’arrange en son temps, comme on dit, ne restait plus qu’à se soucier vraiment de ce qui les attendait. Elle se demandait, si C’Baoth était de retour, la part réelle de contrôle qu’il aura repris. S’ils en arrivaient à un combat, elle… Bon, respire.

« Où pourront se rendre les colons ensuite ? Je doute que la plupart veuillent rejoindre l’Empire. Ils ont quitté une République, avant la Guerre des Clones. »

« Nirauan et Coruscant. Et s’ils n’ont pas envie de voir la tête de Pellaeon ou de Fel plus tôt que prévu, il suffit de les laisser sur une planète encore neutre, ce n’est pas ça qui manque. »

Pellaeon et Fel ? Le second, elle avait cru entendre son nom, chez les Rebelles, mais ne voyait pas de qui il s’agissait. Et Pellaeon, il devait sans doute faire partie de l’Empire, s’il se trouvait sur une de ces deux planètes.

« Il faudra éviter aussi les planètes qui se trouveront sur le chemin des Yuuzhan Vong. Et certains coins des Régions Inconnues. De votre côté, l’Ascendance, vous avez massacré combien de peuples, pour l’instant ? »

Aucun… Ce n’était pas le genre à tomber par surprise sur des peuples pour les massacrer ou les anéantir. Sauf… dans le cas de certains. Lorana lança un regard en biais à Thrawn en pinçant un peu les lèvres, puis le reporta sur les autres. C’était le « pour l’instant » qui faisait toute la différence, dans cette phrase, si on partait du principe que les Vagaari étaient le premier peuple vraiment massacré, car représentant une menace, il était assez logique de penser que Thrawn ou d’autres Chiss pensant comme lui s’en soient pris à d’autres groupes ou peuples… Ce qui expliquerait aussi en partie l’amertume criante que le maître Jedi avait envers les Chiss. Quand bien même, pour le moment, les Vagaari étaient le seul peuple ayant passés près de l’extinction, n’est-ce pas ? Sur ce sujet, elle ne pouvait rien en dire, ni juger. En revanche, s’il pouvait donner une liste des planètes à éviter, ce serait pour le mieux... Elle attendit que cette petite crispation passe, avant de reprendre la parole. Pour travailler tous ensemble, ça s’annonçait compliqué.

« Il y autre chose, je suis convaincue que C’Baoth est bel et bien de retour et qu’il se trouve sur le site du crash. Voilà une semaine que j’ai des visions régulières de lui, dans le vaisseau. Ce ne sont pas de simples rêves. »

Un point précisé surtout pour les Chiss et les deux soldats de l’Empire. Si elle avait encore un doute, tant pis, mieux valait se préparer pour rien à une situation que de ne pas être alerté du tout.

« J’ignore son état mental, donc si nous devons en arrivons à un combat, il serait bon que vous restiez tous… à l’écart. Excepté vous et moi, maître Skywalker. Vous avez le niveau pour le combattre et je pourrai aussi vous soutenir. Mais j’insiste là-dessus, il est dangereux. »

A vrai dire, ce qu’elle craignait surtout est que Thrass veuille l’aider, si elle se trouvait en danger, il se prendrait un sale coup et elle refusait qu’il soit blessé ou tué à cause d’elle. Même si elle redoutait d’affronter C’Baoth car elle ignorait encore pouvoir être sûre de le faire sérieusement, il restait celui qui l’avait formée et toujours été près d’elle, il n’était pas question que Thrass s’en mêle. Et elle ne sera pas seule, avoir un maître Jedi à ses côtés n’était pas rien. Son regard s’attarda un bref instant sur Thrawn et elle se promit de lui demander, en privé, de bien vouloir arrêter son frère si jamais il tentait quelque chose de stupide. Elle comptait sur lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 170
Espèce : Humain
Âge rp : 31 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Dim 16 Sep - 11:48

Eli avait un peu de mal à se représenter quelle taille pouvait bien faire ce fameux vaisseau, il ne possédait pas de références, mis à part les énormes destroyers Impériaux, et doutait que ce soit un vaisseau du même type. Il verra sur place, cela dit, et les autres membres de l’expédition avaient, eux, une idée précise de ce qu’il en sera. Quoi qu’il en soit, il espérait vraiment que tout se passe bien, avec un peu de chances, ils n’en arriveront pas à un combat. Pour une fois, on pouvait rester un peu optimiste, non ? Non… Se mentir à soi-même ne servait à rien, il serait plutôt de l’avis du Jedi, cette fois-ci, que ça allait forcément mal finir. Eli imaginait simplement les différents stratagèmes que Thrawn avait prévu, dans le dos de tout le monde comme à son habitude, pour limiter les dégâts. Pour lui, les droïdes-souris qu’il avait fait embarquer n’étaient pas si innocents qu’il le prétendait.

En attendant, ce qui se disait était plutôt intéressant. Si on comptait les années et le contexte, ce Dean Jinzler ne pouvait pas être le père de Lorana, encore moins son fils puisqu’elle était morte si jeune. Un frère, peut-être ? Feesa ne l’avait pas précisé mais Eli se doutait que ça devait être ça. Un frère ou bien un cousin, c’était soit l’un, soit l’autre. Quant aux « époux Skywalker », à ses yeux, ça ne pouvait se référer qu’à Luke et sa femme. Il n’avait aucune preuve, bien sûr, il pensait simplement que c’était ça car ce serait bien le genre du Jedi de se lancer dans une expédition pareille et il devait faire parti des rares personnes dans cette galaxie à avoir la patience de supporter l’Aristocra Formbi, voire de devenir ami avec. Eli retint avec difficulté un sourire moqueur en y pensant, et puis, après tout, ce type avait dû changer de caractère par la suite.

– Où pourront se rendre les colons ensuite ? Je doute que la plupart veuillent rejoindre l’Empire. Ils ont quitté une République, avant la Guerre des Clones.

– Nirauan et Coruscant. Et s’ils n’ont pas envie de voir la tête de Pellaeon ou de Fel plus tôt que prévu, il suffit de les laisser sur une planète encore neutre, ce n’est pas ça qui manque.

Fel, il devait l’avoir déjà rencontré, ça d’accord, mais comment connaissait-il Pellaeon ? Ils ne s’étaient jamais croisés. Et surtout, ce qui rendait Eli mal à l’aise était que le Jedi avait l’air d’en savoir plus que ce qu’il laissait entendre. A chaque fois, c’était des petits détails, des sous-entendus ou autre chose, qui faisait comprendre qu’il était plus au fait d’une situation qu’on ne pourrait le penser. Eli tapota très légèrement des doigts contre la table, trouvant aussi frustrant qu’angoissant d’être face à une personne issue d’un temps futur et qui pouvait donc connaître des sujets qui devaient rester impérativement secrets, dans cette époque. Un autre « détail » qui revenait souvent était que Soontir Fel ait finit par faire parti de l’équipe de Nirauan, voire l’ait dirigée… Feesa avait déjà laissé échappé « commandant » en parlant de lui, et même pour le Jedi, sa présence était actée. Pourtant, le pilote était un déserteur.

– Il faudra éviter aussi les planètes qui se trouveront sur le chemin des Yuuzhan Vong. Et certains coins des Régions Inconnues. De votre côté, l’Ascendance, vous avez massacré combien de peuples, pour l’instant ?

Il comptait vraiment se faire éjecter du vaisseau en plein vol ou quoi ?! Eli en resta un instant bouche bée, prêt à faire une remarque et se retenant d’extrême justesse. Si le but du Jedi était de faire comprendre aux Chiss à quel point il les méprisait, ou plutôt les détestait, là, c’était parfaitement réussi. Sérieusement… L’Ascendance avait dû évoluer dans le futur, d’accord, mais de là à renier un principe de non-agression, s‘il n’y avait pas d’attaques ? C’était quand même ça qui avait valu l’exil à Thrawn… D’un seul coup, Eli se mit à regretter si fort que ce ne soit pas Luke qui soit là, à la place de son descendant, il était un peu naïf mais au moins, il était poli. Il surprit aussi le regard en biais que Lorana jeta à Thrawn, elle devait sans doute penser que c’était lui, ou d’autres comme lui, qui avaient ou procéder à des « massacres ».

La jeune femme était diplomate, en tout cas, ou comment faire diversion pour éviter que ça ne tourne vraiment au vinaigre. Il la remercia d’un coup d’œil, sans pouvoir s’empêcher de marmonner, entre ses dents, qu’il aurait préféré que ce soit plutôt Luke, qui soit présent. Très bien, donc C’Baoth qui sera sûrement de la partie, c’était pour ajouter un nouveau membre de plus au club des grognons ? Le maître Jedi avait de la chance d’être bel et bien un de ceux pouvant tenir tête au fou, ça allait lui éviter de se faire débarquer avant d’arriver au site du crash.

– Avant d’envisager un combat, il faut envisager de négocier, même si ce type à repris son pouvoir sur les survivants a crash. Il doit bien avoir un point faible ou au moins quelque chose qui le pousse à discuter plus facilement ?

Sans le connaître, difficile de l’affirmer, c’est pourquoi il lança un bref regard à ceux, ici, qui avaient été en contact avec lui. Puisque ce type était un Jedi, il ne devait quand même pas être fermement opposé à toute discussion, n’est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 28
Espèce : Chiss
Âge rp : 38 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Dim 16 Sep - 12:33

"Nous sommes obligés d’attendre la fin, en quelque sorte. Vous devez déjà vous douter du résultat, de toute façon, et il y a quelques… circonstances qui ne faciliteront pas les choses, pour vous."

Il suivit son regard jusqu’à Lorana, un peu en retrait, avant de le reporter sur Vereen, hochant la tête d’un air un peu plus grave. Oui, il comprenait… Qu’elle soit humaine pourrait passer, à la rigueur, mais son affiliation à la Force, elle, ne passera pas. Soit il voulait continuer à la voir et devra par conséquent renoncer à rester dans l’Ascendance, soit il faisait passer son peuple en premier et auquel cas, il devra oublier la Force et Lorana. Remué, intérieurement, même s’il s’obligeait à ne rien en montrer, il hocha simplement la tête, lèvres légèrement pincées. Ce n’était pas un choix, juste de la torture mentale ! Pourquoi son peuple devait-il être si peu ouvert d’esprit ? Pourquoi… Il ne comprenait pas d’où venait ce rejet, c’était maintenant si ancien que personne ne devait en avoir gardé une trace.

"Réfléchissez bien à ce que vous souhaitez. Dans votre cas, l’exil peut sans doute être évité, au prix de quelques concessions. Si vous n’êtes pas prêt à les accepter, il vous faudra partir."

Il l’avait très bien compris. Thrass hocha légèrement la tête en direction de la chef des Nuruodo, échangeant ensuite quelques brefs mots avec Formbi, avant de revenir avec la Jedi. Des concessions, n’est-ce pas… Seul, il aurait aussitôt accepté de les faire,a près tout, il ne connaissait rien à la force et n’avait pas l’intention de s’entraîner avec un jour, devenir Jedi n’était pas dans ses projets. Le fait était néanmoins qu’il n’était pas seul, il n’avait pas envie de perdre Lora pour bon. Il resta avec elle jusqu’au soir, parlant peu, surtout occupé à réfléchir à tout cela. Il y aurait bien passé la soirée également lorsqu’il apprit qu’ils devaient manger tous ensemble, ce soir. Mmh… C’était sans doute important pour la cohésion du groupe, cela dit, très honnêtement, il ne pensait pas que ça soit une excellente idée…

Dès le début du repas, Thrass eut l’étrange impression qu’une série de mauvaises ondes tournait autour de certains. Formbi n’était clairement pas dans son état normal et même la remarque qu’il fit à Skywalker semblait forcée. Ce dernier n’était pas plus bavard et son air à lui seul clamant sa joie à se trouver dans cette pièce avec eux tous. Il détestait leur peuple, même Thrass pouvait le voir, il ignorait simplement la raison. Veeren et Ewime, de leur côté, agissaient normalement, Thrawn aussi, on aurait pu croire que rien ne les tracassait. Pour Vanto, difficile de dire s’il était dans son état normal ou non, il ne le connaissait pas. Il avait un air encore assez maladif, par contre, pâle et maigre, comme s’il se relevait à peine d’une très longue maladie. La pandémie, peut-être ? L’emmener dans cette expédition était sans doute prématuré, Thrass était pratiquement sûr qu’il allait s’effondrer sans crier gare.

Il sourit un peu lorsque Feesa donna quelques détails sur la mission qu’elle avait connue, voyant que Lorana était des plus touchées d’entendre ça. Elle n’avait jamais mentionné ce Dean, mais au vu de sa réaction, il pensait qu’il devait s’agir de son frère. Pas son père, les dates ne pouvaient pas correspondre, étant donné l’espérance de vie des humains. Ensuite, pour l’endroit où se rendront les survivants… Coruscant, pourquoi pas, pour ceux y ayant encore de la famille. Mais Nirauan… Qu’iraient-ils y faire ? Il s’agissait de civils, pas de soldats. A la rigueur, une planète proche, pour qu’ils ne soient pas non plus entièrement isolés de nouveau ? Aux frontières entre l’Espace Sauvage et les Régions Inconnues, il y avait effectivement de quoi les installer.

"Il faudra éviter aussi les planètes qui se trouveront sur le chemin des Yuuzhan Vong. Et certains coins des Régions Inconnues. De votre côté, l’Ascendance, vous avez massacré combien de peuples, pour l’instant ?"

Thrass releva un peu brusquement la tête, un instant scié par cette question. Ils ne massacraient personne ! D’où sortait-il ça ?! Se contenant, il pinça un peu les lèvres puis reposa son verre, alors qu’il s’apprêtait à boire. Ils avaient déjà compris avant à quel point le maître Jedi ne pouvait pas les voir en peinture, en rajouter était parfaitement inutile. Il avait vraiment de la chance qu’ils aient besoin de lui pour cette mission, sous peine de quoi, il aurait fini le voyage dans une cellule, avant de se faire éjecter des Régions Inconnues manu militari.

"Absolument aucun, tomber sur un peuple sans aucune raison ne fait pas parti de nos méthodes. J’ignore à quoi vous avez pu assister, d’où vous venez, mais quoi qu’il ait pu se passer, rien de ce genre n’est arrivé ici."

Ce qui ne signifiait pas que rien de ce genre n’ait pu arriver dans le futur… Thrass chassa cette pensée de son esprit, refusant tout net de croire que leur peuple ait pu évoluer pour en arriver à ce genre de méthodes, ce n’était pas dans leur culture. Il avait dû arriver… autre chose. Évidemment, ils pouvaient apparaître cruels, dans la plupart des situations ou dans un conflit, mais ils ne cautionnaient pas pour autant les massacres. Il écouta plutôt Lorana, ensuite, retenant une grimace lorsqu’elle affirma que C’Baoth, lui aussi, était de retour, et se trouvait précisément à La Redoute. Un problème déjà plus conséquent qu’un maître Jedi grognon. Thrass ferma un petit instant les yeux, espérant que cette fois-ci, son petit frère allait passer un moins mauvais moment que la dernière fois.

"J’ignore son état mental, donc si nous devons en arrivons à un combat, il serait bon que vous restiez tous… à l’écart. Excepté vous et moi, maître Skywalker. Vous avez le niveau pour le combattre et je pourrai aussi vous soutenir. Mais j’insiste là-dessus, il est dangereux."

Ils ne pourront pas beaucoup aider, oui, sans doute… Thrass soupira un peu en se frottant la nuque, légèrement dépité. Finalement, à quoi servait-il, dans cette affaire, mis à part pour aller parler aux survivants et les convaincre de les suivre vers un autre monde ? Il n’avait rien d’un soldat et son seul entraînement comprenait deux ou trois bases apprises comme ça, par l’occasion.

"Avant d’envisager un combat, il faut envisager de négocier, même si ce type à repris son pouvoir sur les survivants du crash. Il doit bien avoir un point faible ou au moins quelque chose qui le pousse à discuter plus facilement ?"

"Ce type-là n’est malheureusement pas du genre à accepter de discuter, sourit-il très faiblement. Par contre, on peut sans doute éviter un combat, après tout, il n’a rien à gagner en s’obstinant à rester là-bas. Je me demande si c’est une bonne chose de le ramener, lui… On ne peut pas vraiment dire qu’il soit vraiment un Jedi, depuis le jour de l’attaque. Personne n’a besoin de ramener un ennemi de plus, dans la galaxie. Surtout celui-ci."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratège Ultime
avatar
Messages : 350
Comptes : Larin, Julia Démétriès, Vincent Santel, Meetra Surik
Espèce : Chiss
Âge rp : 57 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Dim 16 Sep - 15:06

i]Lorsque l'heure du repas arriva, Thrawn s'y rendit tranquillement. Il laissa ses deux gardes du corps à la porte du salon, n'en ayant nul besoin après tout. Il y avait certes des personnes à bord de ce vaisseau qui n'auraient pas été contre sa disparition "accidentelle" mais aucun n'oserait agir en ce sens. Les chiss qui étaient à bord étaient loyaux envers Veeren et Formbi. Ils n'iraient pas à agir contre les intérêts et les ordres de leur famille respective. Quand aux autres… Ce n'était surement pas leur style, cela les ferait trop ressembler à leurs ennemis. C'est donc paisiblement qu'il s'installa sur sa chaise, avec juste l'ysalamiri sur ses genoux, installé entre Veeren et Ewime, un choix dont il se demandait s'il était innocent. Il mangea tranquillement, écoutant les conversations.[/i]

– Vous savez si le mentor de votre fille parle Sy Bisti ou non ? dit l'aristocra à Ewmie. [color#ca5ff4] Ça nous ferait gagner du temps, et je pense qu’il le parle très bien… Je le soupçonne d’ailleurs de parler aussi quelques mots de Cheuhn. Et il ne le dira jamais de lui-même.[/color]

Pour le grand amiral, il le parlait. Cela ne sautait pas aux yeux car le maître jedi le cachait admirablement. Il se trahissait uniquement par le fait de ne pas sembler gêné de ne rien comprendre. Pas de regard en coin pour ceux qui parlait à côté de lui, pour demander une traduction… Et puis, Thrawn avait le sentiment que de nombreux jedi connaissaient cette langue, Lorana et C'Baoth en étant un bel exemple.

« Je pense aussi qu’il le parle mais qu’il n’a pas envie de faire des efforts avec nous… J’ignore ce qu’il a vu, pour être aussi amer. »


Formbi surprit alors même Thrawn, en demandant directement au jedi d'arrêter de jouer à l'espion. Il n es'était jamais attendu à ce que l'aristocra de la cinquième famille se mette à faire ce genre de remarque, à autant laisser exprimer ce qu'il ressentait… à moins d'être perturbé fortement. Celui-ci se tourna alors vers sa nièce, demandant ce qu'elle et ceux ayant participé à la même expédition, dans le futur, avaient fait pour sympathiser avec les clons, les survivants du crash.

– Il y a eu un peu de tension, mais ce n’était pas avec les survivants, plutôt à cause des Vagaari. Nous avons eu l’aide des époux Skywalker et de Dean Jinzler, pour régler toute cette affaire, puis ramener les colons dans un lieu sûr, une fois la bataille terminée. Ils vous écouteront, aujourd’hui, Lorana… Ils ne vous avaient pas oubliée.

Thrawn prit note des non-dit, bien sur. Il savait déjà celui-là, de toute façon.[/color]

– Où pourront se rendre les colons ensuite ? Je doute que la plupart veuillent rejoindre l’Empire. Ils ont quitté une République, avant la Guerre des Clones.

– Nirauan et Coruscant. Et s’ils n’ont pas envie de voir la tête de Pellaeon ou de Fel plus tôt que prévu, il suffit de les laisser sur une planète encore neutre, ce n’est pas ça qui manque.

[i]Oui, cela ne manquait pas. Rien que dans les Régions Inconnues, il y avait des endroits qui pourraient les satisfaire. La seule question restait la viabilité d'une colonie pour ces gens là. Seront-ils assez nombreux, seront-ils capable de se protéger seuls ? Ce qui intéressa plus le grand amiral, fut les mentions de Fel et Pellaeon. Il savait déjà qu'un Fel aura de l'importance dans le futur mais il ignorait que ce serait aussi le cas du capitaine du Chimaera. Cela le fit s'interroger que davantage sur l'avenir "normal" de cette guerre civile entre l'empire et les rebelles.



– Il faudra éviter aussi les planètes qui se trouveront sur le chemin des Yuuzhan Vong Et certains coins des Régions Inconnues. De votre côté, l’Ascendance, vous avez massacré combien de peuples, pour l’instant ?

Il tourna son regard de braise vers le "maître jedi", se demandant ce qui le poussait à vouloir se faire détester. Il doutait que les propos aient été prononcés inconsciemment : l'humain savait parfaitement quelle serait la réaction des autres. On pouvait donc se demander quel but il poursuivait réellement.

« Il y autre chose, je suis convaincue que C’Baoth est bel et bien de retour et qu’il se trouve sur le site du crash. Voilà une semaine que j’ai des visions régulières de lui, dans le vaisseau. Ce ne sont pas de simples rêves. »

Thrawn se contenta de baisser sa main gauche pour caresser l'ysalamiri. C'était une manière pour lui de montrer que l'éventualité du retour du jedi fou avait été prise en compte, au moins par lui.

« J’ignore son état mental, donc si nous devons en arrivons à un combat, il serait bon que vous restiez tous… à l’écart. Excepté vous et moi, maître Skywalker. Vous avez le niveau pour le combattre et je pourrai aussi vous soutenir. Mais j’insiste là-dessus, il est dangereux. »

Thrawn eut un léger sourire, amusé par la réponse d'Eli. Celui-ci ne savait rien du responsable du projet Vol vers l'Infini. Thrawn en savait bien peu lui aussi, malgré quelques recherches discrète : trop d'informations ont été supprimées. cela dit, le peu qu'il avait appris ne lui faisait pas penser que le revenant sera aussi coopératif qu'on le pense, comme le souligna Thrass.

"Discuter avec lui sera difficile, comme je l'ai constaté moi-même. l est arrogan, obstiné, comme je l'avais alors souligné au chevalier Jinzler. Il estime être le seul capable de faire les bons choix et ne tolèrent pas ceux qui s'opposent à ses décisions. Concernant les chiss, s'il ne nous haït, il nous considère comme inférieur aux humains." Thrawn ajoute, avec un petit sourire, "et il faut admettre que ma simple vue devrait lui donner des envies de meurtre si le Jorus C'Baoth que nous croiserons est celui qui est mort il y a vingt-huit ans."

Une mort regrettable car plus d'un millier de personnes sont tombées avec lui. Doriana avait frappé avec ce que le chiss avait prévu d'utiliser pour achever les vagaaris et cela avait anéanti la vie de la plupart des colons présent sur les bâtiments du Vol vers l'Infini. Seuls ceux présent dans la partie centrale avaient du survivre à cet assaut implacable.

"Il ne négociera pas avec des chiss, déjà. Maître Skywalker représente les jedi, cet ordre qu'il a choisit d'abandonner pour créer sa propre nation tyrannique. Vous, chevalier, vous êtes son élève qui ne devriez que suivre ses ordres sans y réfléchir plus. Et j'ai bien vu que la menace ne lui fait pas peur, surtout s'il n'est pas le seul jedi de cette expédition à être revenu. Pourriez vous nous parler des autres maîtres, chevalier, que nous sachions si un autre pourrait être un interlocuteur plus compréhensif ?"


_________________

Le Chimaera
Spoiler:
 

Thrawn theme
DC : Julia Démétriès/Vincent Santel/Meetra Surik/Amelia Nelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 70
Espèce : Humaine
Âge rp : 22 ans
Maître : Anciennement Jorus C'baoth
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Lun 17 Sep - 13:47

Quelque chose qui puisse le pousser à discuter plus facilement… Lorana secoua lentement la tête, en regardant le lieutenant-colonel, pour lui faire signe que ce n’était malheureusement pas possible, comme le souligna aussi Thrass l’instant suivant. Non, C’Baoth n’était pas et ne sera jamais du genre à discuter, son caractère ne le prédisposait pas à ça, plus encore sur la fin de sa vie. Il était parti bien trop loin, il s’était bien trop éloigné de l’Ordre Jedi et de ses préceptes, même si on ne pouvait tout lui reprocher. Concernant l’immense conflit qui aura lieu contre la République, il avait eu raison, plus que raison. Et avec le recul, Lorana admettait aussi qu’il avait eu raison sur d’autres points, par exemple, l’âge limite pour prendre un enfant en apprentissage. Ezra, par exemple, avait eu quatorze ans, lorsqu’il avait débuté, et Luke avait été encore plus âgé, dix-huit ou dix-neuf ans. Tous les deux s’en étaient pourtant sortis sans virer dans le Côté Obscur. A côté de cela, il y avait tant de choses qu’elle ne pouvait pas accepter ni tolérer, tant de folies qu’il avait pu commettre, jusqu’à la dernière, cet ultime coup de folie, qui lui avait non seulement coûté la vie mais aussi celle de centaines de personnes. Lorana se demandait encore comment et pourquoi elle avait pu s’en tirer vivante. Enfin, jusqu’à la fin définitive du vol du vaisseau.

« Par contre, on peut sans doute éviter un combat, après tout, il n’a rien à gagner en s’obstinant à rester là-bas. Je me demande si c’est une bonne chose de le ramener, lui… On ne peut pas vraiment dire qu’il soit vraiment un Jedi, depuis le jour de l’attaque. Personne n’a besoin de ramener un ennemi de plus, dans la galaxie. Surtout celui-ci. »

« Discuter avec lui sera difficile, comme je l'ai constaté moi-même. Il est arrogant, obstiné, comme je l'avais alors souligné au chevalier Jinzler. Il estime être le seul capable de faire les bons choix et ne tolère pas ceux qui s'opposent à ses décisions. Concernant les chiss, s'il ne nous haït, il nous considère comme inférieur aux humains et il faut admettre que ma simple vue devrait lui donner des envies de meurtre si le Jorus C'Baoth que nous croiserons est celui qui est mort il y a vingt-huit ans. »

Et ça le faisait rire ? De son côté, en tout cas, elle ne voyait pas la moindre raison de sourire. Tout cela la renforçait dans sa conviction qu’il était préférable de diminuer au maximum certains face à face, ne serait-ce que pour éviter les conflits. Même si un ysalamiri privait de la Force, un sensitif assez entraîné comme C’Baoth pouvait s’en passer pour combattre au sabre et il ne s’en privera certainement pas. Sans oublier ceux et celles qu’il aura pu embrigader, qu’ils menaient la Force ou non, ils pouvaient s’attendre à tout. Elle se demandait aussi ce qu’il en était des autres, de ceux ayant survécu au crash, du moins elle l’espérait, et qui avaient voulu lutter contre C’Baoth. Eux pourraient écouter les Chiss… Pensive, elle se mordilla légèrement les lèvres, réfléchissant à la meilleure approche possible. Si Uliar était toujours en vie, il pouvait être autant une aide précieuse qu’un obstacle. Son impatience avait conduit les colons survivants à quitter la zone centrale… On pouvait supposer qu’il avait changé, en trente ans, restait à voir pour qui il allait combattre.

« Il ne négociera pas avec des chiss, déjà. Maître Skywalker représente les jedi, cet ordre qu'il a choisit d'abandonner pour créer sa propre nation tyrannique. Vous, chevalier, vous êtes son élève qui ne devriez que suivre ses ordres sans y réfléchir plus. Et j'ai bien vu que la menace ne lui fait pas peur, surtout s'il n'est pas le seul jedi de cette expédition à être revenu. Pourriez-vous nous parler des autres maîtres, chevalier, que nous sachions si un autre pourrait être un interlocuteur plus compréhensif ? »

« Maître… Ma’Ning, peut-être… S’il est revenu et s’il est plus prêt à se montrer plus offensif. »

Son manque d’optimisme à cette idée se lisait clairement sur son visage, après tout, le maître Jedi ne s’était jamais opposé frontalement à C’Baoth, son opposition avait toujours été discrète, et il n’avait jamais pris les devants comme il aurait pu le faire. Comme il aurait dû le faire, bien plus tôt, tel le regret qu’il avait émit au cours des derniers instants de sa vie. Lorana ne le jugeait pas pour ça, elle regrettait simplement que les choses aient tourné ainsi. Remémorant ses souvenirs, elle parla un peu du maître Jedi au reste de leur petite assemblée, leur donnant des détails sur son caractère, quel genre de personne il avait été, sa façon de se comporter. Elle parla aussi un peu des autres maîtres, mais sans plus d’enthousiasme que cela. Dommage que maître Kenobi ne soit pas eux, pour cette expédition, il avait déjà un caractère plus ferme. Quoi que, en terme de caractère ferme, ils pouvaient compter sur Nat. Elle tourna un peu le regard vers lui, retenant un sourire. Il était peut-être doué pour se faire détester, mais au moins, il ne se laissait pas faire.

« Vous représentez l’Ordre, soit… Plus ou moins l’Ordre que C’Baoth a connu et détesté. Mais votre nom de famille peut l’inciter à écouter, ça peut le surprendre. Il a connu Anakin, avant que l’Empereur ne s’arrange pour les faire démarquer, lui et maître Kenobi. En y repensant, tout était calculé pour que nous ne revenions pas en vie des Régions Inconnues. »

Pas mal de choses lui faisaient penser à cette hypothèse, elle en avait un peu parlé autour d’elle et la conclusion était souvent la même. Ce vol devait parti vers ces régions et ne jamais en revenir, point final, au final, ils avaient tous été utilisés, y compris Thrawn.

« Si Chas Uliar est toujours en vie, ils vous écoutera sans doute, ajouta-t-elle en regardant les Chiss. Il hait C’Baoth et les Jedis, de façon générale. S’il peut participer à faire parti les colons et les garder loin de l’influence de la Force, il le fera. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 97
Espèce : Chiss
Âge rp : 62 ans
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   Hier à 17:55

Pour l’entente entre toutes les parties, pour cette mission, ça s’annonçait plus compliqué que prévu. Veeren ne réagit pas à la remarque acide du maître Jedi, laissant Thrass répondre si ça le piquait, elle s’était attendue à une réponse de ce genre, il avait simplement lancé ça plus tôt que prévu. Tant qu’il menait son travail correctement, ce qui était le cas pour ce qu’elle en avait vu jusqu’ici, il pouvait bien leur sortir ce genre d’insultes, ça n’avait aucune importance. Plus jeune, ce genre de sortie l’aurait fait bondir également, depuis, elle avait appris à s’en détacher, du moins, tant que ça n’avait pas d’influence sur la mission en cours. Bah, après tout, le seul souhait de Nat était de repartir des Régions Inconnues au plus tôt, ils n’allaient plus le revoir de sitôt. Sauf peut-être Formbi, si ce dernier s’arrangeait pour continuer à voir sa nièce.

D’ailleurs, pour ce dernier, il n’avait toujours pas retrouvé son état normal et ça ne risquait pas de s’arranger. Sachant déjà ce qui le troublait, depuis leur rapide conversation, elle ne le questionna pas et ne fit aucune remarque, même si elle voyait certains autour de la table étonnés ou perplexes devant ce comportement. Elle écouta plutôt Feesa donner quelques détails, bien que ça reste un très grand mot dans ce cas présent, sur l’expédition qu’elle avait connue. Les sous-entendus étaient déjà plus intéressant, cette expédition s’annonçait plus houleuse que prévue. En termes militaires, il n’y aura pas de mauvaises surprises, d’autant plus qu’ils connaissaient leur territoire. C’était sur d’autres plans que la bataille allait se jouer, la diplomatie sera leur atout le plus précieux. Autrement dit, il faudra veiller à ce que leurs deux grognons soient écartés des négociations.

Quant au retour de C’Baoth, ce risque était pris en compte. Veeren avait fait emmener trois des bestioles de Thrawn, en plus de celle qu’il avait aussi emmené avec lui, et qu’il lui avait donné lors de son dernier passage, lors de leur brève entrevue à Manaan. Avant que cet Empire ne juge bon de faire exploser la planète… Quant aux caractères du bonhomme, les rapports fait à cette époque ne le présentaient effectivement pas comme une personne très respectable, cela dit, il y avait des tords de chaque côté, dans ce dossier. Si jamais ce type cinglé tombait nez à nez sur le combo Lorana et Thrawn, ça allait faire des étincelles. Il ne négociera pas avec eux, bien sûr, mais avec d’autres, c’était à voir… Ils devaient tenter leur chance, par ailleurs, ce type ne sera pas le seul avec qui entamer le projet sera réalisable.

– Pourriez-vous nous parler des autres maîtres, chevalier, que nous sachions si un autre pourrait être un interlocuteur plus compréhensif ?

La réponse donnée par la jeune femme n’était pas très encourageante, de prime abord, mais cela restait une piste à explorer. L’Aristocra prit bonne note, mentalement, de tout ce qui fut dit, bien qu’elle compte peu sur le soutien possible, en comparant les caractères décrits. Six maîtres, donc, des chevaliers Jedis, des apprentis… Toutes des personnalités assez dissemblables dont aucune ne pouvait vraiment faire front au Jedi fou, de ce qui en était dit. Enfin, ce qu’elle disait était la situation d’il y a trente ans, environ, les choses avaient pu évoluer. Surprendre C’Baoth s’annonçait compliqué mais pas impossible, en effet, si on appuyait sur les bons leviers. A défaut d’avoir le gamin d’Anakin sous la main, Anakin qui avait d’ailleurs disparu selon Nat, ils avaient au moins son descendant. Et très honnêtement, elle aurait préféré que le blondinet soit à sa place, lui au moins était poli.

– Il a connu Anakin, avant que l’Empereur ne s’arrange pour les faire démarquer, lui et maître Kenobi. En y repensant, tout était calculé pour que nous ne revenions pas en vie des Régions Inconnues.

Raison de plus pour garder cet Empereur sur leur liste d’ennemis, même s’ils ne comptaient pas s’embarquer dans une guerre. Thrawn s’était fait utiliser, elle-même s’était laissée endormir, niveau méfiance, lorsqu’elle avait rencontré cet humain infect. C’était deux fois de trop. On pouvait dire qu’il avait une certaine chance, l’Ascendance ne comptait pas déclarer la guerre, ils se contenteront de se défendre et protéger leurs frontières si jamais ce Sith tournait finalement le regard vers eux. En revanche, à l’avenir, peut-être donneront-ils quelques aides à ceux combattant Palpatine… Cela restait encore à définir, ils avaient autre chose à penser et d’autres projets plus urgents à se soucier. Le Conseil n’avait même pas encore débattu sur la proposition de Thrawn, avec Nirauan, ce sujet-là était passé à la trappe à cause de la pandémie.

– Si Chas Uliar est toujours en vie, ils vous écoutera sans doute. Il hait C’Baoth et les Jedis, de façon générale. S’il peut participer à faire partir les colons et les garder loin de l’influence de la Force, il le fera.

– Et dans cette optique, votre homme sera soit enfermé, soit forcé de collaborer avec le jedi fou. Nous avons amené quelques-uns de vos lézards également, Mitth’raw’nuruodo. Nous pouvons nous diviser en deux groupes, dans un premier temps pour rechercher les survivants, et ensuite, selon l’approche faite, entamer la phase de négociation.

La composition des groupes, cela était sujet à discussion. Ce qui importait, c’est que chacun des deux ait au moins une personne connaissant bien le vaisseau, soit Feesa dans un groupe, Lorana dans l’autre, et que les deux aient une part égal de diplomates et de combattants. Ils auront également des membres de l’équipage pour aider, fouiller et rechercher les survivants, ainsi que d’autres, prêts à engager un combat si cela s’avérait nécessaire.

---------------------------
Hors-Jeu ; Groupes proposés :

1/ Eli, Feesa, Nat, Thrass, Formbi
2/ Thrawn, Lorana, Ewime, Veeren

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: [Event] Le Vol vers l'Infini   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Le Vol vers l'Infini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers l'infini et l'eau de là
» "Vers l'infini et au-delà - Buzz l'Eclair" [Zack Evans/Sunggyu Kim]
» Kamoulox vers l\'infini
» Vers l'infini et au delaaaa
» Vers l'infini et au-delà...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Coeur de la Force ::  :: Ascendance Chiss-
Sauter vers: